Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Jeudi 2 Octobre 2014 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesSociétéArticle
Ce soir, je dors à la Préfecture
15/01/2013
 

A la préfecture de Bobigny, les étrangers sont obligés d’arriver aux aurores pour espérer être reçus ou déposer un dossier.
 
Par Magatte Mbengue
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
 
© Magatte Mbengue  

Il est 4h du matin à Bobigny, il fait 4 degrés devant la préfecture de Seine Saint Denis. Des grappes de gens comme des ombres se sont déjà massés devant les bureaux sombres et fermés du service d’accueil des étrangers. Des candidats à l’Asile ou des immigrés sans papiers qui veulent sortir de la clandestinité se pressent devant la porte 3. A côté la porte 2 accueille une foule de gens munis de convocation qui viennent « théoriquement » retirer leur titre de séjour. Un peu plus loin, la porte 1 est dévolue au dépôt de dossiers pour le renouvellement des titres de séjour de candidats arrivés légalement en France.

Il est 4h du matin à Bobigny, il fait 4 degrés, emmitouflés les traits tirés, la capuche rabattue sur le front, ils se protègent comme ils peuvent du froid qui glace les pieds, fait trembler les lèvres. Ils sont une cinquantaine à s’être levés aux aurores pour être sûrs d’obtenir un ticket qui sera distribué à 8h30 et ainsi accomplir les formalités administratives. Il faut arriver très tôt, parfois la veille. Certains sont venus à 23h, d’autres à 1h du matin.

« Je suis arrivée à 4h du matin, déclare Alice, une ivoirienne rencontrée devant la porte 3 et qui souhaite juste s’informer. S’assurer une place relève du parcours du combattant. Certains usent de stratagèmes inattendus pour garder une place obtenue au prix d’une nuit blanche. Des bouts de cartons, un parapluie ou encore une chaise servent à réserver une place !

 Publicité 
 
 
© Magatte Mbengue  

« Il y a deux personnes devant moi » déclare Alice soulagée. Là, vous voyez les deux cartons, c’est deux personnes et après c’est à mon tour. Les deux bouts de carton, c’est deux personnes qui sont arrivées avant moi. Elles ont réservé leur place. Elles sont parties se reposer, boire un café…fumer… »

Arrive Mohsin (le prénom a été changé) un monsieur d’un certain âge, un bonnet noir lui barre le front, yeux noirs qui pétillent sous l’effet de la lumière du lampadaire un sac de courses dans chaque main. « Café, thé, eau, biscuits », marchand ambulant devant la préfecture, il propose aux personnes de quoi patienter et tromper le temps. Il ne veut pas répondre aux questions. « Je travaille moi ! Café, thé… » Il s’en va chercher le client. Un autre propose des chips…

Il est 4h du matin, il fait 4 degrés à Bobigny. L’ambiance est tendue, certains font commerce des places qu’ils ont « réservées ». La posture et le ton sont intimidants afin de protéger leur commerce illégal. Moyennant 20 euros vous obtenez une place. Un vieil algérien longiligne, cheveux blancs sort fièrement un billet pour payer la place de sa femme. Une jeune chinoise, sanglée dans un manteau noir et bottes hautes fait de même. Cheveux noirs à la Tina Turner, Véronique (le prénom a été changé), une camerounaise à l’humour bruyant divertit son petit auditoire.

 
© Magatte Mbengue  

Le regard lourd de sommeil, elle masque son angoisse de devenir "sans-papiers" en faisant des blagues. Elle finit par lâcher "j’espère que ma carte est là. Ah j’espère qu'elle est arrivée ma carte" dans un soupir étouffé "C’est la quatrième fois que je viens ici. A chaque fois, on me donne un récépissé valable trois mois, mais aujourd'hui j’espère enfin que ma carte me sera délivrée. Théoriquement elle est prête". Neuf mois pour imprimer une carte ! Pourtant l’enjeu derrière ce précieux sésame est de taille. « Si je n’ai pas ma carte, je deviens sans papiers ! J’ai pris ma journée pour venir, je la rattraperai comme j’ai fait pour les trois fois précédentes. » En 2013, L’e-république n’est pas encore arrivée à Bobigny !

Fatima, jolie visage rond, cheveux attachés dans un beau voile gris clair, les mains dans le manteau. « Je viens chercher ma carte de dix ans, il faut arriver tôt c’est comme ça ici. Quand je pense qu’il y en a qui croient que nous avons la belle vie en France. 4h du matin c’est quand même très tôt, les bureaux ouvrent à 8h30 ! Mais si vous arrivez à 8h vous ne serez pas reçu. Maintenant ça va mieux, c’était pire avant. Il y a dix ans il y avait une bousculade terrible, je me souviens j’étais enceinte.

Heureusement, le policier m’a dit de sortir de la file et il m’a fait passer devant tout le monde». Le sourire radieux la voix douce, elle concède « de toutes façons, c’est la dernière fois que je viens ici. Je me suis enfin décidée à demander la naturalisation. Mon mari et mes enfants sont français». Il est 7h10 le service de l’immigration ouvre ses portes dans une 1h20mns.

Retrouvez Magatte Mbengue sur son blog : magattembengue.blogspot.fr










       
Mots-clés
afrique   bobigny   carte de séjour   immigration   préfecture de bobigny   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 0 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
  __Mensonge pour vérité, Incompétence pour erreur de la nature, Irresponsabilité pour accident.. Symptôme et creuset de la région des grand lacs ». La problématique FIN des partis politiques après la mort ou la retraite des président-fondateurs
  ___Tableau de bord d'une douce croisière Républica Centra-Africaine après le M23 (rdc) et les FDLR (rwandais) voici venir :"SELEKA" (coalition, en sango, la langue usuelle en République centrafricaine) Centrafrique: pour qui roule la Seleka?
  ___Médiation Nguesso - Centrafrique: de réelles chances d'un accord aux pourparlers de Libreville. Merci Sassou, le pompier pyromane..«un risque difficile à détecter - « Les Congolais ont la fortune à portée de main et pourtant, ils restent pauvres
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Sommet Etats-Unis Afrique : 33 milliards de dollars de promesses d’investissement
 Sénégal : le procès de Karim Wade a débuté ce jeudi
 Côte d'Ivoire : hervé Renard désigné sélectionneur
 L'Allemagne remporte sa quatrième coupe du monde
 Canal+ va lancer A+, une chaîne panafricaine, en octobre prochain
 Le Brésil écrasé par l'Allemagne en demi finales (1-7)
 Brésil Allemagne : Yaya Touré avait vu juste dans ses prévisions
 Sénégal : Macky Sall limoge Aminata Touré !
 France Nigeria : Stephen Keshi critique l'arbitrage
 Brésil, Pays-Bas, Colombie et Costa Rica en quarts de finale
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Coupe Du Monde 2014      Diaspora Africaine      Diversité      Forum Mondial Des Femmes Francophones      France      Francophonie      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Senegal      Togo      Tyra Banks     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version