Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Jeudi 13 Décembre 2018 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesAfriqueArticle
Inculpation de El Béchir: La CPI nie tout relent politique
18/07/2008
 

Le procureur de la Cour Pénale Internationale a rejeté jeudi à New York les allégations de Kharthoum
 
Par PANAPRESS
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Des manifestants brandissent un portrait de Luis Moreno Ocampo, procureur du CPI le 17 juillet à Kharthoum  
Des manifestants brandissent un portrait de Luis Moreno Ocampo, procureur du CPI le 17 juillet à Kharthoum
© getty
 

Luis Moreno-Ocampo, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), a rejeté jeudi, à New York, les allégations de Khartoum qui estime que les accusations lancées contre le président Omar El Béchir ont des motivations politiques.

"La vérité est loin de tout cela, les accusations et mon appel en vue de l'arrestation du président soudanais pour génocide n'ont aucune motivation politique, ils reposent plutôt sur des faits", a affirmé M. Moreno-Ocampo, s'adressant à la presse. Le procureur de la CPI a accusé lundi le chef de l'Etat soudanais de mener une campagne de génocide à l'origine de la mort directe de 35.000 personnes et du décès d'au moins 100.000 autres personnes par une "mort lente", ainsi que de la fuite de 2,5 millions d'individus, obligés de quitter leurs domiciles dans le Darfour, une région de l'ouest du Soudan en proie à une guerre civile depuis 5 ans.

Il a également demandé aux juges de la CPI de délivrer un mandat d'arrêt contre El Béchir, accusé de génocide et de crimes contre l'humanité. Pour sa part, le Soudan a rejeté les accusations de Moreno- Ocampo, estimant qu'elles avaient des motivations politiques.

 Publicité 
 
Luis Moreno-Ocampo, procureur du CPI lors d'une conférence de presse le 14 juillet à La Haye  
Luis Moreno-Ocampo, procureur du CPI lors d'une conférence de presse le 14 juillet à La Haye
© daylife
 

"Ma responsabilité est d'instruire les affaires et de présenter des éléments de preuve aux juges et, par conséquent, je n'ai aucune responsabilité politique", a-t-il encore précisé.

Le procureur a également expliqué que le président El Béchir s'est lui-même impliqué en déclarant publiquement que le ministre des Affaires humanitaires, Ahmed Haroun, l'un des individus recherchés par la CPI pour avoir, selon l'accusation, organisé des massacres de populations dans le Darfour, n'avait fait que suivre ses ordres.

"C'est comme une confession, une confession publique que El Béchir aurait faite lui-même", a ajouté M. Moreno-Ocampo. Selon certaines sources bien informées, c'est en octobre ou novembre prochain que les juges de la CPI devraient rendre leur décision sur la demande de délivrance d'un mandat d'arrêt contre le président El Béchir.

Le Soudan, la Chine et l'Afrique du Sud ont déjà fait part de leurs préoccupations quant au risque de voir une inculpation officielle du président El Béchir avoir des effets négatifs sur le processus de paix, qui vise à mettre un terme au conflit qui déchire le Darfour depuis cinq ans.

Le président soudanais Omar El Bechir  
Le président soudanais Omar El Bechir
© daylife
 

De même, quelques diplomates onusiens ont affirmé que, si la CPI décerne un mandat d'arrêt contre le chef d'Etat soudanais, Khartoum pourrait réagir en retirant son accord au déploiement de la force hybride ONU/UA, en cas de non intervention du Conseil de Sécurité.

Pour sa part, l'ambassadeur du Soudan à New York, Abdalmahmoud Abdalhaleem, a déclaré aux journalistes accrédités auprès des Nations unies qu'il travaillait avec la Russie, la Chine et les membres de l'Union africaine (UA) ainsi que la Ligue arabe pour les persuader de demander au Conseil de Sécurité des Nations unies de bloquer toute tentative d'inculpation du président El Béchir par la CPI. L'ambassadeur Abdalhaleem s'est néanmoins abstenu de donner la moindre précision sur la manière dont Khartoum entendait réagir en cas de délivrance d'un mandat d'arrêt contre le président El Béchir, tout en laissant entendre que quelque chose de très important pourrait se passer.

"On court tout droit à la catastrophe", a-t-il mis en garde. "Il est de la responsabilité collective du Conseil de Sécurité de réagir ensemble pour y mettre un terme. Autrement, ce serait ouvrir la porte à l'embrasement du pays", a-t-il relevé.




       
Sur le même sujet sur Grioo.com
  Cour pénale Internationale : le Soudanais Omar El Bechir n'a rien à craindre
 
Mots-clés
cpi   darfour   el bechir   luis moreno ocampo   soudan   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 6 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Guinée      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Présidentielles Ivoiriennes      Racisme      Rdc      Senegal      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version