Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mardi 24 Octobre 2017 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesSuccess StoriesArticle
Donald Thompson, président de McDonald's Usa
29/06/2008
 

A 45 ans, Donald Thompson est devenu président de McDonald’s Usa en août 2006, un poste qui fait de lui un des cadres dirigeants de la firme au niveau mondial. Rien ne prédestinait cet ingénieur en électricité entré chez McDonald’s en 1990 à faire carrière dans l’industrie du Fastfood
 
Par Paul Yange
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Ingénieur grâce à un programme d'aide aux minorités
Donald Thompson  
Donald Thompson
© franchisetimes.com
 

En tant que président de l’entité McDonald’s Usa, Donald Thompson est responsable de la bonne tenue financière de plus de 13 700 restaurants situés sur l’ensemble du territoire américain. En janvier 2003, McDonald’s annonçait sa première perte trimestrielle depuis que la compagnie avait été cotée, en 1965. C’était le point culminant qui d’une crise entamée dans les années 90, où les américains faisant plus attention à leur santé se détournaient des restaurants McDonald’s dont les hamburgers contenaient un peu trop de calories à leur goût.

En tant que vice-président de la chaîne dans la région de San Diego, Thompson avait déjà amélioré la performance de 330 restaurants. Un plan de relance fut mis sur pied et Thompson désigné comme un de ceux qui allaient le mettre en œuvre. Rien ne laissait présager que cet ingénieur en électricité diplômé de l’université de Purdue travaillerait un jour dans la restauration.

Thompson a grandi dans le quartier du South Side à Chicago, quartier réputé difficile. Sa grand-mère (qui l’élevait) ayant peur des mauvaises fréquentations décida de déménager alors qu'il avait 10 ans et c’est ainsi qu’ils se retrouvèrent à Indianapolis, la capitale de l’Indiana. Au lycée, Thompson qui obtient de bons résultats dans les matières scientifiques est approché par les responsables du Minority Engineering Advancement Program (MEAP), un programme destiné à présenter aux étudiants issus des minorités les possibilités que leur offrent des carrières techniques.

 Publicité 
 
Du secteur de la défense à McDonald's
 
 

A l’époque, les étudiants issus des minorités ne représentent que 2 à 3% des étudiants ingénieurs de l’université de Purdue et le but du MEAP est d’augmenter ce pourcentage. Beaucoup d’entre nous sont allés à l’université de Purdue grâce à une combinaison d’aide financière et de bourses" expliquera Thompson dans une interview au "Franchise Times" en février 2008. Thompson commencera sa carrière comme ingénieur concevant des systèmes radar chez Northrop, une firme américaine spécialisée dans le secteur de la défense, dans l’Illinois, l’Etat d’où il est originaire (et qui a pour capitale Chicago).

A la fin des années 80, alors que la guerre froide s’achevait, les entreprises du secteur de la défense ne se portaient pas forcément bien, et Thompson fut parfois obligé d’annoncer à des membres de l’équipe qu’il dirigeait qu’ils allaient être licenciés. Interrogé par Black Enterprise (septembre 2007), Thompson raconte qu’il lui arrivait de dire à ceux qui devaient partir de le suivre, en leur tapotant l’épaule. Une fois qu’il leur avait expliqué la situation, en les briefant sur le fait qu’ils ne devaient pas évoquer certains aspects de leur ancien job (ils travaillaient dans le secteur de la défense), ceux-ci retournaient à leur place, et s’en allaient en emportant tout ce qu’ils pouvaient prendre dans les bras, et rien d’autre...du fait des mesures de sécurité : "c’était dur" précise Thompson.

La carrière de Thompson bascule le jour où un chasseur de tête l’appelle en lui proposant un poste d’ingénieur chez McDonald’s. Thompson qui est dans le secteur de la défense croit d’abord qu’il s’agit McDonell Douglass, une entreprise du secteur de l’aérospatial et de la défense qui fusionnera plus tard avec Boeing. Quand il réalise qu’il s’agit de McDonald’s, il ne donne pas suite. Le jour suivant, son téléphone sonne de nouveau, et cette fois, c’est un ingénieur qui a quitté les laboratoires Bell pour aller travailler chez McDonald’s qui l’appelle et l’invite à visiter le siège. Thompson accepte, puis quitte Northrop pour McDonald’s.

L'aide d'un mentor afro-américain
Don Thompson récompensé par le magazine ''Black Enterprise''  
Don Thompson récompensé par le magazine ''Black Enterprise''
© black enterprise
 

Chez McDonald’s, il aide d’abord à la conception de systèmes robotiques pour le transport d’aliments, les systèmes de filtration, les circuits de contrôle pour friteuses et autres équipements servant à cuisiner. En 91, sa première promotion intervient et il est nommé chef de projet. Les perspectives sont assez bonnes pour lui, mais il n’est pas sur de pouvoir atteindre un très haut niveau de responsabilité car dit-il, à cette époque "les gens qui étaient vus comme les futurs dirigeants de la compagnie étaient ceux qui avaient fait leur chemin en commençant dans les restaurants. Les diplômes n’avaient pas tellement d’importance".

Etant dans un département d’ingénieurs et non dans les opérations ayant trait à la gestion des restaurants, Thompson a vite compris qu’il lui fallait passer à autre chose. Il rencontra Raymond C Mines, un afro-américain qui occupait un poste de senior vice president (il était alors le plus haut cadre afro-américain de McDonald’s), et qui devint son mentor. "Je pensais que j’avais une responsabilité envers les afro-américains et les minorités en général. Mais je pouvais être difficile. Mon attitude était du genre ‘fait ton travail et ne vient pas te plaindre auprès de moi’" expliquera Mines plusieurs années plus tard. Cette rencontre constitue un autre tournant dans la carrière de Thompson.

Les opérations de McDonald’s Usa se divisaient en sept zones et Mines dirigeait l’une de ces zones. Sous la tutelle de son mentor, Thompson passa à des postes plus opérationnels, et en 93 accepta un poste de directeur du planning stratégique et du management de la qualité. Ce qui lui permis de voyager à travers les Etats-Unis et de jouer le rôle d’une sorte de facilitateur, aidant des équipes à résoudre des problèmes, sans qu’il ne soit lui-même un spécialiste des questions qui étaient abordées : "je facilitais la résolution de problèmes dont je n’avais aucune connaissance, mais je savais comment pousser les gens à parler d’un problème, et les amener à sa résolution".

L'apprentissage au bas de l'échelle
 
© black enterprise  

En 95, Mines guida Thompson vers le programme de développement accéléré de la compagnie pour lui permettre d’avoir une expérience dans les restaurants. Ce dernier troqua donc la veste et la cravate pour l’uniforme des employés de restaurant dans le sud de Chicago. Pendant six mois, il prépara des hamburgers, lava les toilettes, balaya et lava le sol, travailla comme caissier, et co-dirigea le restaurant. Des jeunes de 16 ou 17 ans lui apprenaient comme faire des big macs et des frites.

"J’ai demandé à ma femme Liz de ne pas dire à mes amis où j’étais mais finalement ils ont trouvé et sont venus quelques fois" raconte Thompson. "Lorsque les six mois furent écoulés, j’ai dit à Raymond que si on pouvait me laisser dans le restaurant et continuer à me donner un salaire de directeur, je ne dirais pas non" précisera t-il encore. Peu après avoir achevé le programme, il fut nommé directeur des opérations de McDonald’s dans la région de Denver. Et en 98 devint manager regional dans la région de San Diego, avec sous sa responsabilité plus de 300 restaurants.

A cette époque, la zone de San Diego était la 39ème région sur 40 si on prenait comme critère le chiffre d’affaires. Thompson mis sur pied un plan de relance, qui mettait l’accent sur le marketing, puis sur les opérations (rendre les restaurants propres et efficients). Des primes étaient accordées au personnel et aux managers qui atteignaient les objectifs, les prix des hamburgers étaient abaissés jusqu’à 29 cents (l’équivalent d'environ 20 centimes d’euros) pour servir de produit d’appel sachant que les clients satisfaits reviendraient. En un an, la zone de San Diego améliora très significativement sa performance, passant de la 39ème à la 2ème place. En 2001, Thompson était devenu président de la division Midwest (plus de 2200 restaurants), une des cinq divisions de McDonald’s.

Président de McDonald's USA
Donald Thompson  
Donald Thompson
 

En 2002, McDonald’s se réorganisa, le nombre de zones passa de quarante à vingt et un, le nombre de divisons de cinq à trois, tandis que Thompson fut choisi pour s’occuper de la division ouest, située à San Diego, où il allait retourner. Deux ans plus tard, il repartit pour Chicago, avec le titre "d’executive vice president of Global Innovation Orchestration". Il devenait membre d’une équipe qui s’occupait des stratégies mondiales. Thompson travaillait dorénavant avec chacune des quatre unités mondiales de McDonald’s (Amérique du Nord, Asie Pacifique Moyen-Orient Afrique, Amérique Latine et Europe).

En 2003, la compagnie lança un nouveau plan de réorganisation qui mettait l’accent sur les restaurants existant plutôt que sur l’ouverture de nouveaux, tandis qu’au niveau des menus elle se concentrait sur le petit-déjeuner, les boissons, le poulet, et le confort des clients. Le Pdg d’alors, Jim Cantalupo décéda brusquement des suites d’une crise cardiaque, ce qui entraîna une modification en conséquence de l’organigramme. Thompson prit le poste de numéro 2 de McDonald’s USA, un poste où chaque directeur des trois divisions lui reportait directement. En août 2006, suite au départ d’un dirigeant, il accéda au poste de président de McDonald’s Usa.

Parmi les nouvelles décisions stratégiques qu’il a prises figure l’augmentation des ventes de boissons (café, thé glacé etc) dans les restaurants McDonald’s aux Etats-Unis, ce qui aurait selon lui pour effet d’augmenter le chiffre d’affaires de 125 000 dollars par restaurant (le chiffre d’affaires annuel d’un restaurant McDonald’s serait de 2,2 millions de dollars). Une intrusion dans le marché des boissons estimé à 60 milliards de dollars aux Etats-Unis. Selon Raymond Mines, "Thompson est un bon exemple d’afro-américain qui a gravi les échelons, qui n’a pas oublié d’où il venait et qui n'oublie pas l’importance de servir de mentors aux jeunes afro-américains qui arrivent derrière lui (...) il a la faculté d’écouter, d’analyser, de communiquer. Les gens se sentent à l’aise avec lui alors qu'un grand nombre de hauts cadres n’ont pas de temps pour ceux qui sont en dessous d’eux (...) si je n’avais pas décelé ses qualités de leader, je ne l’aurais pas aider pour commencer".

Don Thompson et son épouse Liz soutiennent de nombreuses associations, parmi lesquelles plusieurs fournissent des opportunités scolaires aux jeunes issus des minorités : "je veux être sur que d’autres atteignent leurs buts" dit celui qui n'exclut pas de devenir un jour PDG de l'ensemble de la firme McDonald's...




Liens et sources

Don Thompson interviewé sur PBS http://www.pbs.org/nbr/site/onair/transcripts/080304c/

Don Thompson interrogé sur msnbc au sujet de la qualité nutritive des menus McDonald’s (en anglais)
http://www.msnbc.msn.com/id/14415766/page/5/

Le top management de McDonalds www.mcdonalds.com/corp/about/bios.html

McDonald’s veut vendre davantage de boissons dans ses restaurants
http://articles.latimes.com/2007/nov/18/business/fi-consumerbriefs18.s1

Article sur Don Thompson dans Franchise Times Magazine (février 2008) http://www.franchisetimes.com/content/story.php?article=00682

Don Thompson récompensé par Black Enterprise

Article, Black Enteprise, septembre 2007, "bringing the sizzle back to McDonald's, p 101




       
Mots-clés
donald thompson   mcdonald's   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 5 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Boxe      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo Brazzaville      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version