Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Jeudi 18 Septembre 2014 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesInterviewsArticle
Fode Mohamed Soumah : "La Guinée va mal"
13/12/2012
 

Grioo.com a rencontré le président de la Génération Citoyenne (GECI), un parti politique d'opposition. Il fait le point sur la situation en Guinée et qui critique la gestion du président Alpha Condé
 
Par Paul Yange
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Fode Mohamed Soumah  
Fode Mohamed Soumah
 

Bonjour Fode Mohamed Soumah. Vous êtes président de la GECI, parti d’opposition guinéenne. Qu’est ce qui cloche selon vous dans la gestion du président Alpha Condé ?

Les présidentielles ont eu lieu le 25 juin 2010. Aujourd’hui, il n’y a toujours pas eu d’élections législatives. Nous ne sommes pas encore à mi-mandat et la Guinée connait plusieurs crises : institutionnelle, politique (depuis l’entre deux tours), sociale et morale.
Les autorités ne peuvent pas nous dire que tout va bien alors que le pays cumule autant de problèmes. On nous dira que le point d’achèvement a été atteint, mais les chiffres ne se mangent pas. Les fonds dégagés grâce à l’allègement de la dette ne sont pas réinvestis dans le social.

Par ailleurs, le pays connait une exacerbation des problèmes ethniques. Le pouvoir aurait du se rapprocher de ceux qui n’ont pas voté pour Alpha, mais rien n’a été fait. La situation est telle que le repli identitaire constitue une menace pour la concorde de la nation.
La violence est également présente puisqu’on dénombre 14 morts et des centaines d’arrestations.

Nous ne sommes pas encore à mi-mandat et la Guinée connait plusieurs crises : institutionnelle, politique, sociale et morale
Fode Mohamed Soumah


Récemment, la directrice du trésor, une femme battante et courageuse, a été abattue dans sa voiture par des individus en tenue militaire. L’enquête est en cours, mais je regrette tout de même que le mari de la défunte ait accepté d’entrer dans le gouvernement. A sa place, j’aurais attendu les conclusions de l’enquête avant d’accepter. Il faut noter que l’opposition n’a pas accès aux médias d’Etat.

 Publicité 
 

Qu’en est-il des conditions d’organisation des élections législatives ?

La société Sagem qui s’était occupée du fichier électoral pendant les présidentielles a été remerciée et c’est une société sud-africaine, Waymark, qui n’a aucune référence, qui a été choisie. Deux rapports, l’un de l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie) et l’autre du PNUD ont souligné une bonne vingtaine d’insuffisances, soulignant notamment que des doublons étaient possibles sur les listes électorales. Le matériel apporté par cette société est préfiguré pour la fraude selon la GECI. Il y a suffisamment de sociétés disponibles pouvant gérer ces élections.

Waymark est liée à Sabari Technologies qui représentait le RPG (parti au pouvoir en Guinée NDLR) au second tour de la présidentielle. Waymark a été rayée de la liste de l’ONU d’entreprises organisant des élections.

Par ailleurs, plusieurs centaines de milliards de francs guinéens se sont evaporés des caisses de la CENI. L’ancien président de la CENI a eu une promotion malgré son discrédit puisqu’il a été nommé ministre de la fonction publique. Nous réclamons simplement de la transparence et du matériel qui inspire la confiance. Pourquoi le président a-t-il perdu autant de temps ?

 
 

L’opacité dans la gestion des affaires est telle que personne ne sait où va la Guinée. Le pays détient certainement le record du monde de ministres d’Etat, un terme dont on ne doit pas bien connaître le sens au sein des autorités. Le président devrait montrer l’exemple, mais ce n’est pas le cas.

Les scandales financiers publics (qui ne constituent pourtant que la partie cachée de l’iceberg) se sont multipliés. Comment a été géré l’emprunt de 150 millions d’euros contracté auprès de la Guinée ? Comment sont utilisés les 700 millions obtenus de Rio Tinto ou les 25 millions d’Areba ? Personne ne sait où va l’argent. Le président a battu le record du monde des voyages à l’étranger : plus de 70 en moins de deux ans.

Soit plus que ses deux prédécesseurs cumulés. IL n’y a pas de conférences de presse, les investisseurs ne sont pas là, les guinéens souffrent. Le tableau est sombre et plus qu’inquiétant.
Le président de la république doit pouvoir présenter un bilan. Il devrait pouvoir dire aux Guinéens ce qu’il a fait et s’il a envie d’être de nouveau candidat à un second mandat.

L’opacité dans la gestion des affaires est telle que personne ne sait où va la Guinée
Fode Mohamed Soumah



Que préconise la GECI ?

Au lieu du changement dans la continuité, Alpha Condé doit rompre avec les pratiques du passé. La compétence et le mérite doivent être les critères permettant de choisir des responsables. Les Guinéens sont bien armés, tant à l’étranger qu’au pays, pour relever les défis (éducation, politique d’apprentissage via les écoles techniques, refonte totale du système d’enseignement). La guinée doit faire l’inventaire de ses capacités et de ses ressources humaines.

La guinée doit également se lancer dans l’agro-industrie. Il faut arrêter de parler d’auto-suffisance alimentaire quand on n’est pas capable d’assurer la sécurité alimentaire. Il faut aider les paysans, combattre l’exode rural, apporter de la plus-value aux productions locales afin de créer des emplois supplémentaires.

Dans les années 60, la Guinée était le premier producteur de mangues, de beauxite, d’ananas et de bananes. On l’appelait le grenier de la sous-région, le château d’eau de l’Afrique ou scandale géologique. Ce sont l’absence de bonne gouvernance, de vision, de transparence, d’éthique qui font que la Guinée se trouve dans la situation dans laquelle elle est aujourd’hui. Les pays émergents qui ont appliqué ces principes ont les résultats qu’on connait aujourd'hui.

 
 

Au niveau de l’éducation, il faut allouer 50% du budget de la nation à l’éducation car plus de 50% de notre population est jeune. Aujourd'hui, personne ne se soucie de la jeunesse, de ce que j’appelle une « bombe à retardement car on ne peut pas avoir une telle force de travail et ne pas la mettre au travail.

Si demain la Guinée avait des visionnaires aux commandes du pays, sa propre main d’œuvre ne suffirait plus et elle devrait même importer de la main d’œuvre. Il est important qu'il y ait de la transparence dans les contrats [signés par la Guinée] et les revenus des gouvernants. Il faut savoir ce que les contrats rapportent, ce que le pays vend. Aujourd'hui, il faudrait une déclaration de revenus et une moralisation de la vie publique. Un exécutif qui peut dénoncer unilatéralement des contrats fait peur. Des contrats gagnés suite à des appels d’offre ont été cassés pour être attribués à d’autres entreprises. Bolloré a ainsi bénéficié de ce procédé.

Par ailleurs, j’appelle les citoyens à une participation active. Chacun doit se sentir concerné par le destin du pays. La jeunesse doit exiger des résultats. Les populations doivent devenir des citoyens, au cœur de la vie de la Cité. Si on ne demande pas de comptes, on n’obtient pas de résultats.

Si demain la Guinée avait des visionnaires aux commandes, elle aurait besoin d'importer de la main d'oeuvre!
Fode Mohamed Soumah



Est-ce qu'Alpha Condé n’est pas obsédé par sa sécurité, au détriment des autres problèmes du pays ?

La population aussi est en insécurité. Les populations guinéennes souffrent du manque d’électricité, tout le monde se barricade à 20h. IL n’y a plus d’activité économique après 20h. L’insécurité ne concerne pas que le président. Un président proche de sa population devrait se sentir protégé.

Quelles sont les prochaines échéances pour la GECI ?

La GECI réclame des législatives transparentes pour achever la transition. Si on avait dit aux guinéens lors des présidentielles que deux ans après, le pays n’aurait toujours pas organisé les législatives, personne ne l’aurait cru.

Le score cumulé de l’opposition dépasse 70%, donc elle ne craint absolument rien. Le parti au pouvoir est fébrile, mais tant que ces élections n’auront pas lieu, les investisseurs ne viendront pas (que ce soient des investisseurs classiques ou des investisseurs issus de la diaspora).

Nous espérons des élections consensuelles, transparentes, pour avoir une assemblée nationale qui représente le paysage politique actuel. Une élection convenable doit être transparente et inspirer confiance pour être apaisée.

Je suis satisfait du bilan de mon séjour aux Etats-Unis
Fode Mohamed Soumah




Quel bilan faites-vous de votre séjour aux Etats-Unis, d’où vous revenez ?

Le bilan est satisfaisant. J’ai pu rencontrer l’opposition (AB Sylla de la NGR, Kassori Fofana, GPT, ancien candidat à la présidentielle) avec qui nous préparons un ticket politique commun pour ne pas disperser nos voix. J’ai également rencontré les guinéens de la diaspora, la fédération GECI des Etats-Unis, et participé à deux émissions phare au niveau local..

Nous voulons obtenir le principal groupe parlementaire et peut-être le perchoir. La basse côte est notre base commune. L’expérience de la présidentielle a montré qu'il nous fallait unir nos forces. Neuf candidats issus de la Basse Côte étaient candidats à la présidentielle. Les législatives ont un caractère local et il faut conforter son fief afin de pouvoir obtenir des résultats. Si nous y parvenons, (ce n’est pas encore fait), nous obtiendrons le principal groupe parlementaire et le perchoir.

Je m’apprête à rencontrer la communauté guinéenne de France avant de rentrer en Guinée début 2013. J’envisage également de rencontrer des Guinéens de Suisse, Hollande et Belgique.

       
Mots-clés
afrique   alpha conde   fode mohamed soumah   geci   guinée   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 2 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
  __Mensonge pour vérité, Incompétence pour erreur de la nature, Irresponsabilité pour accident.. Symptôme et creuset de la région des grand lacs ». La problématique FIN des partis politiques après la mort ou la retraite des président-fondateurs
  ___Tableau de bord d'une douce croisière Républica Centra-Africaine après le M23 (rdc) et les FDLR (rwandais) voici venir :"SELEKA" (coalition, en sango, la langue usuelle en République centrafricaine) Centrafrique: pour qui roule la Seleka?
  ___Médiation Nguesso - Centrafrique: de réelles chances d'un accord aux pourparlers de Libreville. Merci Sassou, le pompier pyromane..«un risque difficile à détecter - « Les Congolais ont la fortune à portée de main et pourtant, ils restent pauvres
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Sommet Etats-Unis Afrique : 33 milliards de dollars de promesses d’investissement
 Sénégal : le procès de Karim Wade a débuté ce jeudi
 Côte d'Ivoire : hervé Renard désigné sélectionneur
 L'Allemagne remporte sa quatrième coupe du monde
 Canal+ va lancer A+, une chaîne panafricaine, en octobre prochain
 Le Brésil écrasé par l'Allemagne en demi finales (1-7)
 Brésil Allemagne : Yaya Touré avait vu juste dans ses prévisions
 Sénégal : Macky Sall limoge Aminata Touré !
 France Nigeria : Stephen Keshi critique l'arbitrage
 Brésil, Pays-Bas, Colombie et Costa Rica en quarts de finale
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Coupe Du Monde 2014      Diaspora Africaine      Diversité      Forum Mondial Des Femmes Francophones      France      Francophonie      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Senegal      Togo      Tyra Banks     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version