Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Jeudi 2 Octobre 2014 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesAfriqueArticle
Françafrique, des financements occultés
22/06/2009
 

Une fois révélée, l’affaire du financement de la campagne de Chirac par Omar Bongo a été vite occultée par les médias français.
 
Par backchich.info
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Omar Bongo et son ami Jacques Chirac  
Omar Bongo et son ami Jacques Chirac
 

Imaginez un seul instant que le président Bush (le père ou le fils, c’est au choix) déclare un jour, après la mort d’un dictateur sud-américain, que ce dernier a financé les campagnes électorales de Bill Clinton, d’Al Gore ou de Barack Obama. Imaginez la tempête médiatique qui s’en suivrait. Flashs en rafales, tables rondes, experts convoqués dès les aurores pour les émissions d’informations matinales et débats interminables.

Excités par l’odeur du sang, les networks américains ne lâcheraient pas prise, obligeant les mis en cause à réagir et à prouver leur innocence. Dans le même temps, il y a fort à parier que trois ou quatre sénateurs, qu’ils soient républicains ou démocrates, décideraient alors la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire le tout dans une ambiance survoltée où l’indignation, qu’elle soit sincère ou feinte, le disputerait à la colère.
Revenons maintenant à ce qui vient de se passer après la mort d’Omar Bongo. L’ancien président, Giscard d’Estaing, a officiellement affirmé que le président gabonais avait financé une campagne électorale de Jacques Chirac. Ce dernier a démenti, nous avons eu droit à quelques articles résumant les faits, deux ou trois éditoriaux à l’eau tiède dénonçant ces pratiques censées être d’un autre âge ; nous avons eu droit aussi à de bonnes caricatures, notamment celles de Plantu dans Le Monde, à quelques gags savoureux des Guignols et puis c’est tout. Terminé, le rideau a vite été baissé et tout le monde s’est précipité à Libreville pour assister aux obsèques du « dernier baobab ».

 Publicité 
 
Les Américains, eux, n’aiment pas l’argent des autres
Valery Giscard d'Estaing  
Valery Giscard d'Estaing
 

Voilà un contraste qui résume bien ce qu’est la Françafrique. Soyons clairs : il ne s’agit pas de magnifier les médias américains. On sait très bien quelle fut leur responsabilité dans l’invasion de l’Irak en 2003. Personne n’ignore que la presse étasunienne a elle aussi ses indignations sélectives comme le montre cette seule statistique : il y a eu dix fois plus d’articles consacrés à l’affaire Monica Lewinsky que pour les manipulations orchestrées par l’administration Bush pour convaincre du bien-fondé de l’invasion en Irak. Néanmoins, l’idée même que de l’argent étranger puisse clandestinement irriguer la vie politique serait insupportable à des millions d’Américains.

Et ils ne seraient pas les seuls dans ce cas. Dans n’importe quel pays, le financement étranger des élections est vécu comme une ingérence inacceptable, ses bénéficiaires étant facilement qualifiés de traîtres à la nation. Dans le cas de la Françafrique, c’est le règne du sourire amusé et du cynisme. « Un secret de polichinelle », réplique-t-on à celui qui s’étonne du fait que les déclarations de Giscard aient finalement l’effet d’un pétard mouillé.

« Règlement de comptes de la part d’un homme politique qui n’a jamais digéré sa défaite de 1981 », ajoute-t-on comme pour mieux déconsidérer l’auteur de l’aveu et donc l’aveu lui-même. Cela devrait être une affaire d’Etat, ce n’est qu’une péripétie destinée à alimenter les colonnes de la presse satirique. Voilà ce qu’est aussi la Françafrique ! C’est une réalité intégrée qui n’indigne guère les bonnes consciences républicaines.

Bockel évincé sans vague, merci aux médias français
Jean-Marie Bockel  
Jean-Marie Bockel
© lepoint.fr
 

Un président étranger finance la vie politique française, exige, et obtient, la tête d’un ministre de la Coopération qui voulait justement s’attaquer à la Françafrique et tout cela se fait sans turbulences ni polémiques. Comment expliquer cela ? Bien entendu, il y a plusieurs raisons. Mais il y en a deux qui sont rarement avancées et sur lesquelles il est utile de s’attarder un peu. La première concerne le fonctionnement des médias. Dans les rédactions, et quoi qu’on en dise en Afrique, nombre de journalistes qui couvrent ce continent ont toujours essayé de faire éclater la vérité et de pointer du doigt les dessous inadmissibles de la Françafrique, dessous où le transfert de valises bourrées d’argent pour arroser les partis politiques français n’est qu’un travers parmi tant d’autres.

Mais ces journalistes doivent composer avec une autre corporation, celle des journalistes politiques bien décidés à garder leur monopole et à ne surtout pas s’aliéner un microcosme qui les nourrit d’anecdotes et de petites phrases. Si la Françafrique n’a jamais été élevée au rang de scandale national, c’est parce que les journalistes politiques français dans leur grande majorité s’y sont toujours opposés. Et aujourd’hui encore, ce sont eux qui relativisent les révélations de Giscard d’Estaing quand ils ne les tournent pas en dérision. Cette caste est prisonnière du monde qu’elle est censée surveiller. Du coup, les spécialistes qui couvrent l’Afrique n’ont plus qu’un seul moyen pour informer : ils écrivent des livres, dont certains sont implacables vis-à-vis de la Françafrique mais dont, malheureusement, l’impact vis-à-vis de l’opinion publique reste encore limité.

Un héritage de la colonisation ?

L’autre raison peut paraître plus subjective. Si cet argent qui vient d’Afrique pour financer les élections mais aussi pour alimenter le marché immobilier hexagonal, les boutiques de luxe et les grands hôtels, ne pose visiblement aucun problème, c’est peut-être parce qu’il existe un inconscient français qui estime que ces millions pour ne pas dire ces milliards d’euros appartiennent à la France. C’est cette conviction de bon droit plus ou moins affichée qui met en rage les Africains et les fait dénoncer, parfois de manière confuse, cet héritage pesant et direct de la colonisation.
Et le plus dur dans l’affaire est d’arriver à dissocier les deux. Quand les Africains s’en prennent à la Françafrique, nombreuses sont les personnalités françaises, des politiques mais aussi des intellectuels, qui soupirent d’un air entendu en disant : « ils nous parlent encore de la colonisation ». En réalité, il ne s’agit plus de colonisation mais d’une nouvelle forme de domination et de captation de richesse d’autrui qui passent par le soutien à des dirigeants peu scrupuleux vis-à-vis du bonheur de leur peuple.




       
Mots-clés
afrique   décès omar bongo   françafrique   jacques chirac   omar bongo   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 15 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
  __Mensonge pour vérité, Incompétence pour erreur de la nature, Irresponsabilité pour accident.. Symptôme et creuset de la région des grand lacs ». La problématique FIN des partis politiques après la mort ou la retraite des président-fondateurs
  ___Tableau de bord d'une douce croisière Républica Centra-Africaine après le M23 (rdc) et les FDLR (rwandais) voici venir :"SELEKA" (coalition, en sango, la langue usuelle en République centrafricaine) Centrafrique: pour qui roule la Seleka?
  ___Médiation Nguesso - Centrafrique: de réelles chances d'un accord aux pourparlers de Libreville. Merci Sassou, le pompier pyromane..«un risque difficile à détecter - « Les Congolais ont la fortune à portée de main et pourtant, ils restent pauvres
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Sommet Etats-Unis Afrique : 33 milliards de dollars de promesses d’investissement
 Sénégal : le procès de Karim Wade a débuté ce jeudi
 Côte d'Ivoire : hervé Renard désigné sélectionneur
 L'Allemagne remporte sa quatrième coupe du monde
 Canal+ va lancer A+, une chaîne panafricaine, en octobre prochain
 Le Brésil écrasé par l'Allemagne en demi finales (1-7)
 Brésil Allemagne : Yaya Touré avait vu juste dans ses prévisions
 Sénégal : Macky Sall limoge Aminata Touré !
 France Nigeria : Stephen Keshi critique l'arbitrage
 Brésil, Pays-Bas, Colombie et Costa Rica en quarts de finale
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Coupe Du Monde 2014      Diaspora Africaine      Diversité      Forum Mondial Des Femmes Francophones      France      Francophonie      Gabon      Ghana      Guinée      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Senegal      Togo      Tyra Banks     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version