Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Vendredi 19 Septembre 2014 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesSociétéArticle
France : Sarkozy veut déchoir de leur nationalité des français d’origine étrangère.
02/08/2010
 

Qui auraient volontairement porté atteinte à la vie d'un policier, d'un gendarme, ou de tout autre dépositaire de l'autorité publique
 
Par Rachel KESSENG
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Nicolas Sarkozy, en déplacement à Grenoble pour un discours sur la sécurité, le 30 juillet.  
Nicolas Sarkozy, en déplacement à Grenoble pour un discours sur la sécurité, le 30 juillet.
© AFP
 

La liste des causes pouvant conduire à la déchéance de la nationalité française se diversifie. Après la polygamie, suggérée par Brice Hortefeux, dans l’affaire Liès Hebbadj c’est au tour de la délinquance d’être proposée par le président français lui-même.

En effet, lors de sa visite à Grenoble pour l’installation du nouveau préfet de l'Isère, vendredi 30 dernier, le président français a dévoilé les axes de sa prochaine politique de répression de la violence au cours d’un discours sur le thème de la sécurité. Nicolas Sarkozy a clairement annoncé qu'il souhaite que la possibilité de déchoir les délinquants d'origine étrangère, de leur nationalité, puisse être examinée par le parlement:

"Il ne faut pas que nous hésitions à réévaluer les motifs pouvant donner lieu à la déchéance de la nationalité française…La nationalité française doit pouvoir être retirée à toute personne d'origine étrangère qui aurait volontairement porté atteinte à la vie d'un policier, d'un gendarme ou de toute personne dépositaire de l'autorité publique." Ce sont les propos du président français rapporté par le journal le Monde.

Dans le même ordre d’idées, le chef d’état français souhaite que l'acquisition de la nationalité à l'âge de 18 ans pour un mineur délinquant né en France de deux parents étrangers, ne soit plus un droit. Des dispositions qui pourraient même être intégrées à la future loi «relative à l'immigration, à l'intégration et à la nationalité».

Le projet de loi «relatif à l'immigration, à l'intégration et à la nationalité» a été présenté par Eric Besson au Conseil des ministres le 31 mars dernier. Il prévoit notamment le durcissement des conditions d'entrée en France et la création d'une zone d'attente spéciale en cas d'arrivée massive de réfugiés. Pour l’heure, la proposition de Nicolas Sarkozy semble difficilement adoptable, au regard de la catégorisation des français qu’elle induit.

Une pratique tout à fait contraire à l’esprit de la constitution de la France, comme le souligne avec force une partie de l’opinion politique française. La réaction de l'ancien Garde des Sceaux socialiste Robert Badinter ce lundi sur France Inter, à elle seule sufit à résumer ce à quoi pourrait conduire l’adoption d’une telle proposition:

"L'article premier de la Constitution dit que (...) la France assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens « sans distinction d'origine», qu'ils soient français de souche ou d'origine étrangère … En voulant sanctionner d'une certaine manière une catégorie de Français - ceux d'origine étrangère - le chef de l'Etat "veut faire des discriminations contre les Français au regard de mêmes crimes, de même infractions, selon l'origine de la personne, selon les modalités d'acquisition de la nationalité française."

 Publicité 
 
Sur la déchéance de la nationnalité en France...
Nicolas Sarkozy,Michèle Alliot-Marie et Brice Hortefeux, en déplacement à Grenoble, le 30 juillet à Grenoble.  
Nicolas Sarkozy,Michèle Alliot-Marie et Brice Hortefeux, en déplacement à Grenoble, le 30 juillet à Grenoble.
© AFP
 

En rappel :
La déchéance de la nationalité est strictement encadrée par l'article 25 du code civil français.
Il reconnait 5 situations pour lesquelles la déchéance de la nationalité française peut être envisagée.

Il s'agit entre autre des actes de terrorisme, d’espionnage et d’atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation.
La personne visée par une procédure de déchéance de sa nationnalité doit l'avoir acquise depuis moins de dix ans, et ne doit pas devenir apatride du fait de sa perte de nationalité. Enfin la déchéance de la nationalité doit bénéficier d’un avis conforme du conseil d’Etat.

Ce sujet qui n’a sans doute pas fini de faire couler beaucoup d’encres et de salive, remet à l’ordre du jour la question cruciale de l'indexation "Des français d’origines étrangères". Ces"Français(es) défititivement provisoires". Et l'on est en droit de s'interroger, car si cette mention a peu de chance d’être apposée sur une carte d’identité d’un français issu de l’immigration, elle rend parfaitement compte de cette réalité. c'est dire si à l'avenir l'acquisition de la nationnalité française ne sera pas réservée aux êtres absolument parfaits!

       
Sur le même sujet sur Grioo.com
  Estrosi : ''Français ou voyou, il faut choisir''
 
Mots-clés
diversité   immigration   nationalité française   nicolas sarkozy   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 18 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
  __Mensonge pour vérité, Incompétence pour erreur de la nature, Irresponsabilité pour accident.. Symptôme et creuset de la région des grand lacs ». La problématique FIN des partis politiques après la mort ou la retraite des président-fondateurs
  ___Tableau de bord d'une douce croisière Républica Centra-Africaine après le M23 (rdc) et les FDLR (rwandais) voici venir :"SELEKA" (coalition, en sango, la langue usuelle en République centrafricaine) Centrafrique: pour qui roule la Seleka?
  ___Médiation Nguesso - Centrafrique: de réelles chances d'un accord aux pourparlers de Libreville. Merci Sassou, le pompier pyromane..«un risque difficile à détecter - « Les Congolais ont la fortune à portée de main et pourtant, ils restent pauvres
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Sommet Etats-Unis Afrique : 33 milliards de dollars de promesses d’investissement
 Sénégal : le procès de Karim Wade a débuté ce jeudi
 Côte d'Ivoire : hervé Renard désigné sélectionneur
 L'Allemagne remporte sa quatrième coupe du monde
 Canal+ va lancer A+, une chaîne panafricaine, en octobre prochain
 Le Brésil écrasé par l'Allemagne en demi finales (1-7)
 Brésil Allemagne : Yaya Touré avait vu juste dans ses prévisions
 Sénégal : Macky Sall limoge Aminata Touré !
 France Nigeria : Stephen Keshi critique l'arbitrage
 Brésil, Pays-Bas, Colombie et Costa Rica en quarts de finale
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Coupe Du Monde 2014      Diaspora Africaine      Diversité      Forum Mondial Des Femmes Francophones      France      Francophonie      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Senegal      Togo      Tyra Banks     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version