Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mercredi 18 Octobre 2017 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesMusiqueArticle
Hypnoz : j'espère marquer l'industrie du rap français
15/06/2009
 

Après de multiples projets underground sur la scène hip-hop hexagonale et aussi africaine, Hypnoz nous livre son premier album contenant14 titres, sorti sur son label Millimètre Près et disponible partout en France
 
Par Paul Yange
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
 
 

Vous venez de sortir votre premier album intitulé "compte avec moi", pouvez-vous nous expliquer comment est né ce projet?

Ce projet est né d'une idée commune avec mes partenaires, Freddie et Manga, sur notre nouveau label, "Millimètre près", dans lequel j'avais enregistré des chansons quelques mois auparavant. C'était des chansons que j'avais diffusées sur le net. Avec mes partenaires, on a décidé de s'auto-produire. On s'est lancé dans l'aventure une fois que le label a été mis sur pied en se disant que nous le gèrerions entièrement nous mêmes.

Vous avez commencé en Afrique puis vous avez continué en Europe. Comment se sont passés vos débuts, et comment expliquer votre évolution de l'Afrique à l'Europe?

J'ai commencé à quinze ans, juste pour le plaisir. Au Benin, je faisais partie d'un collectif qui s'appelait "Bataklan Crew" avec lequel nous avons fait pas mal de concerts. On s'est fait connaître, puis le collectif s'est dissous. En 97/98, j'ai formé le groupe "Ghetto Quizz" qui comptait mon frère et un ami à nous. On a enregistré des projets, sorti des morceaux comme "incarcérés", "premiers cris", des clips qui ont tourné au Bénin. On a un peu marqué notre époque à Cotonou à travers nos projets.

Par la suite, j'avais voulu donner un autre ton à ma musique. Sachant que le Bénin ne me permettait pas de m'épanouir pleinement, je suis parti au Ghana puis en Europe.

Votre style se rapprocherait-il de quel rappeur connu?

Au niveau du rap français, je ne suis pas encore arrivé à m'identifier à un rappeur. Mes influences se situent aux Etats-Unis surtout en termes d'écritures, les lyrics puis au niveau des flows. Je m'inspire de Talib Kweli, Common, Lupe Fiasco, Mos Def. Ce sont quelques uns dont j'apprécie le style.

 Publicité 
 

Quel sont les thèmes que développez-vous dans vos chansons?

On a le titre "cimarron" qui est un mot hispanique qui désigne les esclaves durant la traîte négrière qui fuyaient les plantations. J'ai transposé ce thème en notre époque en considérant que les cimarron ce sont ceux qui disent non aux injustices sociales. Ce sont les militants qui prennent la peine d'agir quand il y a quelque chose à dire.

Il y'a aussi le morceau "génération qui en veut" dans lequel j'essaye de motiver la jeunesse. J'essaye d'inciter les jeunes à se bouger pour elle même. C'est nous qui changerons le monde, il ne faut pas attendre que la génération suivante change les choses.

En ce qui concerne les politiques, je les interpelle sur plusieurs points concernant ce qu'ils savent de la réalité de vie des populations au niveau de vie moyen ou pauvres ou de certains quartiers qu'ils ne connaissent que via des chiffres, des analyses ou des documents. Pour moi ce n'est pas suffisant, il faut avoir connu des réalités de près, se rapprocher des gens.

Et pourquoi avoir intitulé l'album "compte avec moi" ?

"Compte avec moi", c'est comme une carte d'invitation, une façon de me présenter. C'est pour faire savoir dans le milieu, qu' Hypnoz est là. En réalité, Hypnoz n'est pas un novice, je vais sur ma trentaine. On n'avait pas les moyens de faire ce qu'on voulait à un moment donné. Mais maintenant je suis de retour et J'entends marquer l'industrie du rap français. J'entends faire de la bonne musique, partager ma conception de la musique.


Comment vis-t-on l'adaptation du rap africain au rap français?

Il y'a un vrai écart en la culture rap africaine et la culture rap française. Les Africains s'inspirent du rap français à travers la passerelle que constitue la langue française. Les pays africains écoutent le rap français, savent ce qui se passe.

Ce qui a primé chez moi est mon amour pour les lyrics, la manipulation des mots et de la langue. J'aime décortiquer les mots. Je me suis senti à l'aise dans le contexte du rap français. En ce qui concerne mon flow, je l'ai travaillé au fil des années. Je ne veux pas dupliquer ce qui se fait déjà, je suis un artiste qui utilise le français simplement.

Quels sont les thèmes de société qui vous intéressent ?

Je m'intéresse aux problèmes touchant les différentes communautés d'origine subasaharienne ou du tiers monde qui vivent en France. J'évoque le contexte dans lequel je vis en France. J'évoque aussi la colonisation, le postcolonialisme, la situation de dépendance chronique qui a été créée en Afrique. Ce ne sont pas des thèmes que j'ai tous évoqués dans mon album, mais je les garde en réserve pour d'autres albums. Je garderai toujours un côté militant.


Comment vos proches vivent-ils votre incursion et votre carrière dans le rap ?

Ils le prennent avec plaisir. Ils savent que je pratique le rap depuis un certain temps mais ils ne s'attendaient pas à ce que je poursuive sur cette voie. En Europe, j'ai été pris par ma gestion de ma vie au quotidien, ce qui s'est fait au détriment de la musique. J'ai surmonté ces difficultés pour être productif. Ma famille est contente de voir que j'arrive à réaliser mes dessins et à m'épanouir sur le plan musical.

Qu'avez vous à dire aux Internautes qui liront ces lignes?

Rapprochez vous de l'album, des bacs, envoyez-nous vos impressions et suivez l'actu d'Hypnoz !


www.myspace.com/millimetrepres
www.myspace.com/hypnoz1

Vidéo Hypnoz : ''Compte avec moi''



       
Mots-clés
hypnoz   rap   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 0 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Boxe      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      Esclavage      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version