Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Jeudi 31 Juillet 2014 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesOpinionsArticle
L’industrialisation condition de développement en Afrique ?
21/11/2012
 

Une croissance forte et durable passe-t-elle forcément par l’industrialisation ? Et à quelles conditions ?
 
Par Emmanuel Martin
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 

Le 20 novembre est célébrée la journée de l’industrialisation de l’Afrique. L’industrialisation est traditionnellement prônée sur la base de l’argument qu’elle est le meilleur atout pour sortir les populations de la pauvreté. Dans quelles conditions ? Et, est-ce toujours vrai ?

Cette thèse remonte à l’idée d’industrie industrialisante (Gérard De Bernis) elle-même largement inspirée de celle de pôle de croissance (François Perroux) ayant des effets d’entraînement sur les autres secteurs. L’idée, développée plus avant notamment par Nicholas Kaldor, est que les secteurs industriels jouissent naturellement de fortes économies d’échelle :

le potentiel de hausse de productivité – et donc, in fine, de développement - est bien plus élevé que pour le secteur tertiaire par exemple. L’exemple de l’Allemagne ou des dragons asiatiques illustre facilement le propos.

 Publicité 
 
 
 

Pour autant, un élément essentiel du développement économique est le climat des affaires qui permet (ou pas, s’il est mauvais) aux entreprises d’émerger. Il est aussi un facteur explicatif de l’attraction des Investissements Directs Étrangers qui peuvent être un facteur d’industrialisation du pays.

Malheureusement bien souvent en Afrique, l’économie de rente a tendance à bloquer l’instauration d’un climat relativement sain des affaires. Cela est vrai de la rente des ressources naturelles qui, par la « malédiction des ressources » qu’elle génère, garantit malheureusement bien souvent la mauvaise gouvernance, la corruption et la pauvreté pour la majorité, exclue du gâteau de la rente.

L’industrialisation n’est peut-être pas l’unique recette du développement
Emmanuel Martin


Cela est aussi vrai de la rente issue d’un quasi-monopole de quelques grandes entreprises entre les mains du pouvoir politique : en étouffant ainsi la concurrence et en assurant l’inefficacité d’un secteur protégé, on s’interdit en définitive l’industrialisation tant désirée, qui est –rappelons-le – un processus « schumpétérien » reposant sur l’émergence de nouvelles entreprises spécialisées.

 
 

Un point rarement soulevé est celui de la question même de l’industrialisation de l’Afrique comme source de développement. Cette réflexion irait évidemment un tant soit peu à l’encontre de l’idée de cette journée, mais il convient d’en évoquer la substance.
En effet, il pourrait être problématique de se focaliser uniquement sur l’industrialisation : elle n’est peut-être pas l’unique recette du développement.

Le développement est fondé sur la capacité à créer de la valeur (à travers toute la population). Et l’industrie n’est pas la seule source de création de valeur. En Afrique, l’exemple du Zimbabwe avant les réformes de 2000 – et le contre-exemple de la destruction du secteur après ces réformes - semble montrer que l’agriculture a un effet très positif sur le développement.

En Nouvelle Zélande, le développement de l’agriculture a permis le développement industriel agroalimentaire. Au Luxembourg, ce sont très majoritairement les services (plus de 85%) qui tirent l’économie du pays jouissant du premier PIB per capita de la planète selon la Banque mondiale (2011).

 
© http://gallery.dvdesign.com  

Plus profondément encore, la mondialisation des échanges aujourd’hui fait qu’un T-Shirt n’est plus, en dépit de l’étiquette, Made in China ou Made in USA, mais Made in the World. La fragmentation des processus de production à l’échelle mondiale fait que la production des différentes composantes, matérielles et immatérielles (services), sont réparties à travers la planète en fonction de ce que les acteurs dans les différents pays peuvent offrir. Voilà donc une chance unique pour les africains de se saisir d’opportunités dans les chaines de valeurs mondialisées, en matière de production extra-industrielle. Mais il faut, là aussi, au minimum, un climat des affaires accueillant.

Dans cette nouvelle configuration de la division internationale du travail, si se focaliser sur « l’industrialisation » consiste en des stratégies des années 50 – de planification centralisée qui plus est, alors cette stratégie est vouée à l’échec. Elle a échoué en Algérie par exemple dans les années 60, et elle échouera d’autant plus dans le monde du vingt-et-unième siècle.

Avant l’industrialisation en tant que telle, le développement en Afrique passe avant tout par sa libération : état de droit et climat sain des affaires. L’industrialisation suivra - si elle doit suivre.

Emmanuel Martin est analyste pour LibreAfrique.org
Publié en collaboration avec www.libreafrique.org





       
Mots-clés
afrique   économie   industrialisation   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 3 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
  __Mensonge pour vérité, Incompétence pour erreur de la nature, Irresponsabilité pour accident.. Symptôme et creuset de la région des grand lacs ». La problématique FIN des partis politiques après la mort ou la retraite des président-fondateurs
  ___Tableau de bord d'une douce croisière Républica Centra-Africaine après le M23 (rdc) et les FDLR (rwandais) voici venir :"SELEKA" (coalition, en sango, la langue usuelle en République centrafricaine) Centrafrique: pour qui roule la Seleka?
  ___Médiation Nguesso - Centrafrique: de réelles chances d'un accord aux pourparlers de Libreville. Merci Sassou, le pompier pyromane..«un risque difficile à détecter - « Les Congolais ont la fortune à portée de main et pourtant, ils restent pauvres
  Prédateurs et sadiques: L'Afrique et ses guerres qui n'en finissent pas. Des chefs charismatiques aux guérilleros sans vision. Pourparlers stériles. Y'a-t-il un intérêt mili-politique à pénétrer une femme avec un fusil d'assaut et appuyer sur la détente?
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 L'Allemagne remporte sa quatrième coupe du monde
 Canal+ va lancer A+, une chaîne panafricaine, en octobre prochain
 Le Brésil écrasé par l'Allemagne en demi finales (1-7)
 Brésil Allemagne : Yaya Touré avait vu juste dans ses prévisions
 Sénégal : Macky Sall limoge Aminata Touré !
 France Nigeria : Stephen Keshi critique l'arbitrage
 Brésil, Pays-Bas, Colombie et Costa Rica en quarts de finale
 L'Algérie se qualifie et rejoint le Nigeria au second tour
 Coupe du monde : les huitièmes de finale sont connus
 Les éléphants mis KO par la Grèce n'iront pas au second tour
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Coupe Du Monde 2014      Diaspora Africaine      Diversité      Forum Mondial Des Femmes Francophones      France      Francophonie      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version