Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Vendredi 31 Octobre 2014 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesOpinionsArticle
La légitimité de la candidature de Patrick Lozès à l’élection présidentielle de 2012
08/06/2011
 

Retour sur la candidature de Patrick Lozes à la présidence de la République
 
Par Lucien Pambou
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Patrick Lozès  
Patrick Lozès
© afp/getty
 

Au moment où Patrick Lozès annonce sa candidature à l’élection présidentielle, en cédant la présidence du Cran à Claudine Tisserand (que je connais très bien puisque nous avons été au bureau du Cran ensemble, elle en tant que vice-présidente et moi en tant que secrétaire général et organisateur de la maison Cran), certains grioonautes, membres des communautés noires, estiment que Patrick Lozès a un Cran d’avance sur moi. Pourquoi ?

La candidature de Patrick Lozès est légitime en tant que citoyen de la République. Ensemble, avec Patrick Lozès et d’autres, nous avons créé le Cran, j’ai assumé les fonctions de premier secrétaire général, j’ai organisé la maison Cran avec certains d’entre nous qui se reconnaitrons, comme le journaliste Dherty, intervenant comme moi sur Africa N°1, au journal des auditeurs et au grand débat.

La décision de Patrick Lozès est normale et singulièrement républicaine, en quoi serais-je opposé à celle-ci ? Dans nos discussions fraternelles avant mon départ du Cran, la représentation des Noirs français, dans la société française, au moment des élections était discutée entre nous de façon principielle, sans toujours se préoccuper des modalités (mobilisation, structure, moyens financiers) de celle-ci.

Patrick Lozès a tout à fait le droit de se présenter à l’élection présidentielle et il n’a pas à demander l’autorisation à quiconque
Lucien Pambou





 Publicité 
 

Je suis parti du Cran et tout le monde sait que ma ligne stratégique était différente de celle de Patrick Lozès, sur le plan épistémologique et méthodique, concernant la place, les moyens et les actions des Noirs français dans la société française. Je suis conseiller municipal UMP d’Alfortvilleet j’ai été élu sans l’apport du Cran, ni celle d’autres associations, comme celle de mon ami Dogad Dogoui et d’autres (Sega Doucoure), qui voulait mettre l’accent sur la diversité lors des élections municipales de 2008.

En aucun cas, je n’ai mis l’accent sur le concept de diversité que je trouve nul et non avenu, pour me présenter aux élections cantonales et municipales de ma ville d’Alfortville, où j’ai été élu conseiller municipal et j’ai participé au second tour des cantonales face au candidat socialiste alors qu’il y avait sept autres candidats appartenant à des listes différentes.

Je trouve le concept de diversité nul et non avenu
Lucien Pambou


Mes amis UMP qui se réclamaient de la diversité n’ont pas été élus dans d’autres villes. Certains membres UMP se réclamant de la diversité ont démissionné (car ils attendaient de leur appartenance à l’UMP un poste soit dans un ministère soit au moment de la désignation en tant que candidat représentant l’UMP en 2008), c’est leur droit et leur choix, d’autres au nom de la diversité espèrent un marocain. Ce n’est pas mon cas car je préfère la compétence de mes idées, même si c’est difficile, pour exister dans la République).


D’autres font des choix alimentaires, se couchent et avalent des couleuvres, c’est leur choix. La République n’admet pas le concept de diversité, il faut le savoir. La vie politique française n’en veut pas elle a raison car nous ne sommes pas dans un modèle multiculturalisme où le singulier, c’est-à-dire le différent doit conduire à l’universalisme. Nous sommes dans un modèle subjectif de la communauté nationale, ou le singulier se dissout dans la citoyenneté pour conduire à l’universalisme global et au vivre ensemble. Les hommes politiques français vendent aux Noirs des concepts de soumission non critique comme la diversité et certains d’entre nous s’en saisissent sans analyse et sans questionnement. Je préfère comme le disait Sekou Toure, « vivre libre dans la pauvreté plutôt que riche dans l’esclavage ». Certains d’entre nous ont du mal au nom du principe alimentaire à y donner de l’importance stratégique.

Patrick Lozès a le droit mille fois de se présenter et en tant que citoyen ouvert au débat et à la discutation au sens Hégélien, j’attends son programme, ses propositions et la manière de construire le vivre ensemble dans la République. Comme j’attends les autres propositions des candidats UMP, PS, Front de gauche et les autres, pour faire mon travail de discutateur, néologisme voulu pour dire que je me réserve le droit, toujours au sens de Hegel de discuter les propositions des candidats, d’en faire une analyse critique et de les discuter.

Il faut que nous apprenions, nous populations noires, à différencier le temps du combat individuel et celui du combat communautaire, sans être complice de celui-ci
Lucien Pambou


Il faut que nous apprenions, nous populations Noire, à différencier le temps du combat individuel et celui du combat communautaire, sans être complice de celui-ci. Tout le monde sait que j’ai eu une ligne stratégique différente de celle de Patrick Lozès sur les statistiques de la diversité que je trouve inopérante, et sur l’absence du Cran sur le terrain sociologique.


Je remercie madame Simone Weil à laquelle Monsieur Nicolas Sarkozy avait confié une mission pour réfléchir à l’introduction de la diversité dans la Constitution. Elle a estimé que le concept de diversité était connoté minorité politique (noire, maghrébine, asiatique) et que ce concept n’avait pas beaucoup de sens et de place dans le texte constitutionnel qui régit notre vie commune à savoir la Constitution car la société est ontologiquement diverse.

Ces désaccords de méthode, d’analyse, d’argumentation avec le Cran qui ont forcé mon départ n’ont rien à voir avec l’attitude actuelle de Patrick Lozès qui veut se porter candidat à l’élection présidentielle.
En revanche, sans préjuger du programme de Patrick Lozès, ni de son slogan de campagne, il faudra s’interroger sur la crédibilité républicaine de ses messages. Veut-il se présenter comme président des Noirs ou veut-il se présenter comme président de tous les citoyens de la République française ? C’est une interrogation et non une attaque.

Il faut que nous Noirs, français, sachions décomposer les temps individuels, collectifs, sentimentaux et rationnels. Patrick Lozès à le droit de se présenter à l’élection présidentielle et il n’a pas à demander l’autorisation à quiconque. Il faut que nous arrêtions dans la communauté noire de pratiquer la communauté émotionnelle. Il y a dans le programme de Lozès à venir des éléments qui sûrement trouveront mon adhésion, mais cette adhésion n’enlèvera pas ma capacité critique vis-à-vis de lui mais aussi vis-à-vis des autres candidats.


Plutôt que de s’indigner ou de se réjouir de la candidature de Patric Lozès, laissons l’homme associatif recueillir les signatures indispensables, ensuite, il sera toujours temps de débattre. Mais de grâce, évitons le travers que nous avons dans les communautés noires de France de toujours s’opposer entre nous-mêmes si nous sommes en désaccord sur des points de détail alors que nous sommes d’accord sur l’essentiel. Il faut attendre le moment du débat politique, je vous en prie.

Pour ma part, je ne suis qu’un simple et modeste conseiller municipal UMP et je ne me présente pas à l’élection présidentielle, mais je ne m’interdis pas de réfléchir et d’apporter des éléments critiques sur les programmes des candidats qui seront retenus pour les élections présidentielles de 2012 quelques soient leurs origines et leur parti politique.

Lucien Pambou

Conseiller municipal UMP d’Alfortville



       
Sur le même sujet sur Grioo.com
  Patrick Lozès délègue la présidence du CRAN à Claudine Tisserand
 
Mots-clés
diaspora africaine   lucien pambou   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 24 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
  __Mensonge pour vérité, Incompétence pour erreur de la nature, Irresponsabilité pour accident.. Symptôme et creuset de la région des grand lacs ». La problématique FIN des partis politiques après la mort ou la retraite des président-fondateurs
  ___Tableau de bord d'une douce croisière Républica Centra-Africaine après le M23 (rdc) et les FDLR (rwandais) voici venir :"SELEKA" (coalition, en sango, la langue usuelle en République centrafricaine) Centrafrique: pour qui roule la Seleka?
  ___Médiation Nguesso - Centrafrique: de réelles chances d'un accord aux pourparlers de Libreville. Merci Sassou, le pompier pyromane..«un risque difficile à détecter - « Les Congolais ont la fortune à portée de main et pourtant, ils restent pauvres
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Blaise Compaoré : la fin de règne pour le président burkinabé ?
 Oscar Pistorius a dormi en prison suite à sa condamnation
 Marc Kamgaing, gérant de fonds chez RMA Capital
 Décès de Christophe de Margerie, PDG de Total
 Ebola : le Nigeria s'est débarrassé de l'épidémie selon l'OMS
 RDC : le rapport Likofi provoque l'expulsion d'un diplomate de l'ONU
 Nigeria : des notables sceptiques sur le cessez-le-feu avec Boko Haram
 Ebola : le Canada envoie son vaccin expérimental à Genève
 Les avocats de l'affaire Habré déplorent le manque de coopération tchadienne
 Procès Pistorius : une peine de10 ans de prison requise
 
Adoua      Afrique      Afrique Du Sud      Bataille D'adoua      Benin      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Colonialisme      Colonisation      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Ethiopie      Forum Mondial Des Femmes Francophones      France      Francophonie      Gabon      Ghana      Livre      Mali      Menelik Ii      Nigeria      Senegal      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version