Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mardi 26 Septembre 2017 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesSuccess StoriesArticle
Portrait de l'un des plus grands animateurs de Talkshow américain : Tavis Smiley
16/06/2008
 

Issu d'un milieu modeste, Tavis Smiley s'est imposé au fil des années comme l'un des journalistes les plus reconnus de la télévision américaine. Engagé en faveur de la communauté afro-américaine, et décrit comme un homme pressé, il ne laisse guère indifférent
 
Par Patricia Turnier
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Tavis Smiley  
Tavis Smiley
© squarespace.com
 

Tavis Smiley est né le 13 septembre 1964 à Gulfport (Mississippi) d’une mère adolescente, Joyce (1). Cette dernière a rencontré plus tard Emory Garnell Smiley (mécanicien aérien pour la United Air force) qu’elle a épousé en 1966. Ultérieurement, Emory Smiley a été transféré au Grissom Air Force Base près de l’Indiana (Peru). La famille s’est élargie suite au meurtre de la tante de Tavis Smiley (la sœur de Joyce Smiley).

La tante avait cinq enfants qui ont été pris en charge par le couple Smiley. Ce dernier avait huit enfants, il s’est par conséquent retrouvé avec 13 enfants. Smiley vient d’un milieu humble, son père Emory G. Smiley devait occuper plusieurs emplois à temps partiel pour faire vivre sa grande famille. Smiley éprouve beaucoup de respect pour lui et a dit : « Je n’ai jamais connu quelqu’un à part mon père ayant une si grande éthique du travail » a-t-il déclaré. La mère de Tavis Smiley étant très religieuse, l’église pentecôtiste occupait une place centrale dans la vie familiale. Plus tard, Tavis Smiley a mentionné que les valeurs religieuses apprises lui ont inculqué un grand sens de l’éthique dans sa vie adulte.

 Publicité 
 

Tavis Smiley a obtenu un premier diplôme à l’école secondaire Maconaquah (en Indiana) en 1982. Smiley était très conscient du fait que l’Indiana avait été l’un des Etats des États-Unis où l’on retrouvait l’un des sièges sociaux du KKK. Durant sa jeunesse, il faisait partie une minorité d’Afro-américains à son école secondaire et il n’a jamais accepté que cela devienne un obstacle ou un problème pour lui. Il avait déjà à l’époque développé un intérêt pour la politique et il a été élu président de sa classe. On a voté pour lui comme étant « la personne la plus susceptible de vivre le succès ». Il a su se faire sa place. Il relate cela dans son ouvrage « Hard Left ». Pour Smiley, il a toujours été possible que des gens issus d’origines différentes puissent s’entendre.

Une fois l’école secondaire terminée, il a fréquenté l’Université d’Indiana où il fut impliqué dans la fraternité Alpha Psi. Il a également participé à plusieurs campagnes politiques où il a été activiste social. L’élément déclencheur fut l’assassinat d’un de ses amis par un policier dans un contexte de légitime défense. Tavis Smiley avait organisé des protestations dans le but de défendre son ami qui fut tué injustement.

Smiley avait envisagé à un moment donné de laisser tomber l’université. Finalement, il a décidé d’effectuer un stage pour Tom Bradley, le premier maire afro-américain de Los Angeles. A l’âge de 24 ans, Smiley était le plus jeune membre de l’équipe du maire. Par la suite, il est retourné à l’Université Indiana pour faire un bac en droit et dans le domaine des politiques publiques en 1986. Après l’obtention de son diplôme, il a occupé la fonction d’assistant au maire Bradley jusqu’en 1990.

Tavis Smiley et Cornell West  
Tavis Smiley et Cornell West
© thebreakfastklub.com
 

En 1991, suite à une infructueuse campagne visant un siège au conseil municipal de Los Angeles, Tavis Smiley est devenu un commentateur radiophonique dans le cadre d’une émission intitulée The Smiley Report pour une radio urbaine de Los Angeles. Ses commentaires étaient axés sur les nouvelles locales et nationales concernant la communauté afro-américaine. Le journaliste Ronald E. Childs vivant à Los Angeles a introduit Tavis Smiley à la nation américaine en lui accordant un article complet à EM- EBONY MAN. Ceci a permis ultérieurement à monsieur Smiley de se tailler une place en tant qu’animateur local d’un talk show à Los Angeles. La politique, le racisme institutionnel, les disparités éducationnelles et économiques (dans la communauté afro-américaine) faisaient partie des divers thèmes traités dans le cadre de l’émission.

Ceci a attiré l’attention des médias nationaux tels que Newsweek, The Washington Post et Time. Ce dernier a proclamé Tavis Smiley comme faisant partie de l’un des top 50 leaders du futur (2). Smiley s’est senti honoré par cela tout en restant modeste. Il a ajouté que la plupart des politiciens apparaissant sur la célèbre liste faisaient partie de la droite américaine. Il importe de noter que Smiley s’est attiré des critiques des conservateurs tels que l’animateur de talk show Larry Elder. Certains observateurs ont perçu Smiley comme étant impatient de se retrouver au sommet. Tavis Smiley a fait savoir au Los Angeles Times en 1994 qu’il ne voyait pas pourquoi il devrait être patient. « Je sais qu’il faut être bon et je ne comprends pas pourquoi on doit attendre d’être âgé de 50 ans pour vivre le succès » dit-il.


En 1996, Tavis Smiley a commencé à animer BET Tonight (qui portait originellement le nom de BET Talk). Il s’agissait d’une émission d’actualités sur la chaîne Black Entertainment Television. Smiley occupait également la fonction de directeur exécutif au sein de cette émission. Dans le cadre de ce programme, il a invité de grandes personnalités politiques et des vedettes pour discuter de divers sujets : profilage racial, brutalité policière, vie hollywoodienne, la musique Hip Hop et R&B, etc. En 1996, Tavis Smiley fut régulièrement un commentateur à l’émission radiophonique nationale Morning Show de Tom Joyner (3) .

Ce dernier ainsi que Smiley ont créé en 2000 un événement annuel intitulé les rencontres town hall qui visaient à exposer les divers problèmes affectant la communauté afro-américaine tout en apportant des pistes de solution. Des leaders de la communauté afro-américaine étaient invités dans ce cadre afin d’exposer les difficultés vécues et les recommandations. Smiley a utilisé son statut en tant que commentateur dans l’émission de Tom Joyner pour dénoncer les pratiques discriminatoires dans les médias et au niveau du gouvernement.

Il a encouragé et supporté la remise du prix Congressional Gold Medal à la légendaire Rosa Parks reconnue comme étant la mère du mouvement des droits civiques. Smiley s’est également bâti une solide réputation en tant que commentateur politique en faisant de nombreuses apparitions aux grandes chaînes de télévision MSNBC, ABC et CNN présentant des émissions axées sur la politique.

Tavis Smiley  
Tavis Smiley
© pvamu.edu
 

Tavis Smiley a animé l’émission BET Talk jusqu’en 2001 en raison notamment d’un brusque non-renouvellement de son contrat. Cet événement fut controversé et Tom Joyner a souhaité à l’époque organiser un ralliement pour contester la décision de BET. Smiley désapprouvait également la situation. Il fut informé de la décision de BET de façon incivile via un FAX envoyé à son agent. Le fondateur de BET Robert L. Johnson a défendu sa décision en mentionnant que Smiley avait vendu une entrevue exclusive à ABC NEWS sans offrir en premier le reportage à BET même si le contrat de Smiley ne l’obligeait pas à le faire.

Smiley a reçu de nombreux soutiens tels qu’Al Sharpton et Cornell West. Cependant, BET et son propriétaire Viacom ont maintenu leur position. Suite au licenciement de BET en 2001, Smiley s’est vu offrir une opportunité pour animer un talk show The Tavis Smiley Show radiophonique sur National Public Radio (NPR) aux Etats-Unis. Il a occupé cette fonction jusqu’en décembre 2004 lorsqu’il a annoncé son départ car il estimait que la chaîne n’était pas en mesure de rejoindre un auditoire plus diversifié. Actuellement, il anime une excellente émission depuis plus de cinq ans sur PBS (Public Broadcasting Service), une chaîne publique de référence. Ainsi, Smiley vit à Los Angeles et anime le Tavis Smiley Show sur PBS depuis plus de cinq ans. Divers thèmes sont discutés dans son émission : la guerre en Irak, les sujets à caractère socio-politique, le racisme environnemental, etc.


D’illustres personnalités sont venues à son émission : Barack Obama, Hilary Clinton, le révérend Jesse Jackson, Halle Berry, le feu pape Jean Paul II, Fidel Castro, etc. Smiley sait mettre à l’aise ses invités qui se livrent facilement en sa présence. Le chroniqueur E.R. Shipp du New York Daily News a écrit que Smiley sait mener des conversations de façon civilisée avec des politiciens, des écrivains, des juristes, des artistes et des journalistes quelle que soit leur affiliation politique. Il le fait avec aisance et crée une excellente tribune favorisant le dialogue. DeWayne Wickham de USA Today a déclaré que Smiley était l’un des journalistes afro-américains les plus influents.

Tavis Smiley, grand admirateur de Martin Luther King s’est rendu en avril 2008 à Memphis, Tennessee où Martin Luther King est décédé à l’hôtel Lorraine en vue de la commémoration du 40ème anniversaire de sa mort (le 4 avril 1968). Pour cette occasion, il a préparé une série d’émissions spéciales avec des invités de marque ayant travaillé aux côtés de MLK tels qu’Harry Belafonte.

En février 2008, Tavis Smiley a été au centre d'une polémique pendant la campagne présidentielle américaine. Il avait invité Barack Obama au "State of the Black Union", une réunion qu'il a lancée il y a neuf ans et qui se tient chaque année lors du "Black History Month" et qui regroupe pendant un mois des intellectuels, des politiciens, des analystes politiques issus de la communauté afro-américaine. Mais le sénateur de l'Illinois, alors en campagne électorale dans des Etats critiques, (Texas, Ohio) a décliné l'invitation.

Ce qui a froissé l'égo de Smiley, qui a refusé la proposition d'Obama d'envoyer son épouse Michelle le représenter. Hillary Clinton, alors en mal avec la communauté afro-américaine a accepté. Smiley s'est ensuite retrouvé sous le feu des critiques au sein de la communauté afro-américaine pour avoir critiqué la décision d'Obama de ne pas répondre à son invitation. Il faut noter que Smiley, qui connait bien Barack Obama, l'avait reçu une première fois dans son émission sur PBS le 18 octobre 2007. Puis une seconde fois lors du "All American Presidential Forum", également sur PBS le 28 juin 2007. L'ensemble des candidats démocrates participaient ce jour là à un débat modéré par Smiley, et répondaient aux questions d'un panel de journalistes afro-américains sur des sujets touchant "l'Amérique Noire".

Tavis Smiley reçoit Hillary Clinton en février 2008 à l'occasion du ''state of the black union'', un colloque qu'il tient tous les ans  
Tavis Smiley reçoit Hillary Clinton en février 2008 à l'occasion du ''state of the black union'', un colloque qu'il tient tous les ans
© daylife
 

En guise de conclusion, Tavis Smiley est un homme brillant et accompli. Il a réussi dans diverses sphères et occupe ainsi des multiples fonctions : auteur, journaliste, commentateur politique, animateur de talk show, activiste, philanthrope. Tavis Smiley anime depuis 2002 l’émission sur PBS The Tavis Smiley Show. Jusqu’à tout récemment (4), il était commentateur radiophonique sur PRI (5) pendant 12 ans pour The Tom Joyner Morning Show. De cette façon, pendant l’été 1996, le président américain de l’époque Bill Clinton a introduit Smiley à Tom Joyner et deux mois plus tard il animait l’émission de radio « The Tom Joyner Morning Show » à WABC.

Ainsi, Smiley est devenu le premier américain à animer de façon simultanée une émission télévisée et radiophonique. Mis à part cela, il est l’auteur de plus de dix ouvrages. En 2007, il a produit un forum portant sur les élections présidentielles en présentant le point de vue des démocrates et des républicains sur PBS. C’était la première fois dans l’histoire de la télévision américaine qu’un panel soit diffusé (le soir) exclusivement avec des experts journalistes afro-américains traitant d’un débat présidentiel.

On a demandé à Smiley de contribuer à CNN et à œuvrer en tant que correspondant pour Prime Time d’ABC. Par le biais de ses entretiens avec des personnalités de marque, le travail de Smiley vise à inspirer la prochaine génération de leaders. Sa fonction de journaliste chevronné, auteur et ainsi de suite permet de représenter une voix exceptionnelle de changement. Il bannit la langue de bois. Il n’hésite pas à traiter sans détour de sujets sérieux tels que le racisme institutionnel. Il importerait que les excellents livres de Tavis Smiley soient traduits dans diverses langues : français, espagnol, etc.

L'émission de Tavis Smiley sur PBS

Interview de Barack Obama par Tavis Smiley (octobre 2007)



Notes

(1) Elle est actuellement une assistante d’un pasteur pentecôtiste

(2) Cette liste a été créée par le magazine Time depuis 1974 et le président Bill Clinton y a déjà figuré.

(3) Actuellement, cette émission (ayant lieu à Dallas) est le programme matinal et urbain numéro 1 de la nation américaine. Huit millions de personnes l’écoutent chaque semaine.

(4) précisément jusqu’au mois d’avril 2008

(5) Public Radio International

Les principaux livres de Tavis Smiley:

[i •Just a thought

•Hard Left

•On air: The Best of Tavis Smiley on the Tom Joyner Morning Show

•How to make Black America better: Leading African Americans Speak Out

•What I know for sure : my story growing up in America

•Doing what’s right : How to Fight for What You Believe--And Make a Difference
(2002)

• Keeping the faith: Stories of Love, Courage, Healing, and Hope from Black America
(2002)

•The Covenant with Black America ( 2006) New York Times Bestseller


Autres :

Empowerment cards, Tavis Smiley

Récompenses :

- NAACP Image Award a donné un prix à Smiley pour la meilleure émission télévisée d’informations durant trois années consécutives (1997-99) : BET Tonight with Tavis Smiley

- Il a reçu de nombreuses distinctions dont des doctorats honorifiques (par exemple le Connecticut College lui en a remis un en mai 2008). L’un de ces doctorats a été décerné par son alma mater, l’Université d’Indiana

Autres récompenses :

•En 2004, le travail d’activisme de Smiley a été récompensé à maintes reprises. De cette façon, il a reçu le prix humanitaire Mickey Leland de la part de l’Association nationale des minorités en communication.

•En 2004, le Texas Southern University a honoré Smiley en inaugurant l’école de Communication Tavis Smiley et le Centre d’études professionnelles des médias Tavis Smiley . Ainsi, Smiley est devenu le plus jeune afro-américain à avoir à son nom une école et un centre appartenant à un collège américain ou à un campus universitaire. Il a tenu à démontrer son engagement en promettant au Centre d’études professionnelles une somme de 11 millions de dollars qui sera versée sur une période de 11 ans (donc un million par année). Il donnera également la possibilité aux étudiants du Texas Southern University de faire un stage à Los Angeles au Smiley Group, Inc.

Contributions de Tavis Smiley:

En 1999, il a créé la Fondation Tavis Smiley qui finance des programmes visant à former les jeunes leaders de la communauté afro-américaine.

La Fondation de Tavis Smiley :

Le Tavis Smiley Foundation est un organisme à but non lucratif visant à élargir les perspectives des jeunes Afro-américains, à les encourager tout en leur donnant du pouvoir sur leur vie. Tavis Smiley veut inspirer les autres à aller de l’avant. Sa fondation en témoigne.

Tavis Smiley Presents:

Il s’agit d’une filiale de The Smiley Group, Inc. qui donne des idées et rassemble des gens via des symposiums, des séminaires, des forums ainsi que des rencontres à l’hôtel de ville.

Memberships de Smiley:

- Los Angeles' Young Black Professionals, président, comités opérationnels, 1988-90
- Inner City Foundation for Excellence in Education, conseiller, 1989-91
- Challengers Boys and Girls Club, conseil d’administration, 1989
- LA Black College Tour, conseil d’administration, 1991-
- Centre de non-violence Martin Luther King, Jr., conseiller, 1992-93
- United Way of Greater Los Angeles, comité d’organisation, 1989-90.

Parutions dans les magazines :

• En 2004, Time magazine l’a nommé l’un des 50 plus prometteurs jeunes leaders de l’Amérique.

• Newsweek l’a classé parmi les 20 personnes qui changent la perception des Américains au niveau du traitement de l’information. Le magazine l’a proclamé le “capitaine des ondes”.

•Vanity Fair a inclus Smiley dans son Hall of Fame

Les médias au sujet de Tavis Smiley

Jay Leno du The Tonight Show l’a nommé « le roi de la télévision publique de nuit »

Le Los Angeles Times a dit de lui qu’il sortait des sentiers battus

Le New York Post s’est exclamé : “Fais attention Larry King, Tavis Smiley arrive!”

Le Washington Post a déclaré : « Il se fait des amis et alliés et il influence les gens”

Le Philadelphia Inquirer a dit : “Smiley représente l’une des plus importantes voix politiques de sa génération”

Sources

www.wikipedia.com

www.eurweb.com : http://www.eurweb.com/story/eur42126.cfm

LaRue, William. "Tavis Smiley: NPR Host Brings Latenight Talk to PBS." Syracuse (NY) Post-Standard, 1 February 2004, STARS section, pp. 4-6.

Slade, Scott. "Author Issues Wakeup Call." Kokomo (IN) Tribune, 20 June 1996, p. 7.

"Smiley Will Speak at Commencement." Kokomo (IN) Tribune, 7 April 2007, p. 5

"PBS' Tavis Smiley to Moderate Presidential Forums". Associated Press, February 9, 2007.

Contacter l'auteur



       
Sur le même sujet sur Grioo.com
  Tavis Smiley : Obama ne doit pas bénéficier de passe-droit juste parcequ'il est Noir
  The "Covenant with Black America" best-seller aux Etats-Unis
 
Mots-clés
tavis smiley   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 0 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nelson Mandela      Nigeria      Racisme      Rdc      Rwanda      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version