Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Vendredi 16 Novembre 2018 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesMusiqueArticle
Retour en France du magistral bassiste camerounais Hilaire Penda, sollicité par la crème internationale
21/05/2008
 

Après huit ans en Grande-Bretagne, le magistral bassiste camerounais Hilaire Penda effectue un grand retour en France, pour une série d’événements. Ce 24 mai, dans le cadre d’une résidence à Montreuil/Bois, entrée libre au concert de son Quartet, qui se conclura par une jam. Venez avec votre biniou!
 
Par Fara C
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
De Bootsy Collins à Salif Keita

Lors d’un gig privé en 1999, Bootsy Collins, bassiste de James Brown, a tout bonnement convié Hilaire Penda à l’accompagner ! Une reconnaissance méritée, car le bassiste et compositeur camerounais développe un style profondément personnel, éclectique, mêlant sa sève (pan)africaine à des essences jazz, funk, pop, rock. Rien d’étonnant, donc, que sa griffe soit sollicitée par des artistes des quatre coins du monde : entre autres, Mory Kante (« Akwaba Beach – Yéké Yéké », 1987), Salif Keita (en 1989, disque « Ko-Yan », incluant le succès ‘Nou Pas bouger’), les érudits jazzmen John McLaughlin, John Scofield et Laurent Cugny (big band Lumière), la chanteuse anglo-tamoule Susheela Raman, le percussionniste natif de Bombay Trilok Gurtu, l’Américaine Susan Raven, l’Afro Celt Sound System, l’Anglo-américaine Ashley Maher, le rocker Bryan Ferry, le groupe pop new wave Squeeze, le Breton Alan Stivell, le tandem iconoclaste Bumcello, la Béninoise Angélique Kidjo, la Malienne Rokia Traoré.

 Publicité 
 
Cadeau du grand frère : des concerts gratuits
Hilaire Penda  
Hilaire Penda
© DR
 

Revenu en 2006 d’Angleterre où, durant huit ans, il a participé activement à la scène musicale, il présente aujourd’hui le captivant Hilaire Penda Quartet, formé de la pianiste Claudine François (que parraina le regretté Mal Waldron ; merci à Hilaire de penser à faire appel à une femme instrumentiste émérite), du subtil saxophoniste ténor et soprano Didier Forget (Prix de soliste du Festival de Vienne 1989) et du talentueux batteur Tom Moretti (22 ans, un avenir prometteur). Régulièrement invité du quartet, le saxophoniste franco-camerounais Jean Jacques Elangué délivre volontiers sa verve aux chatoiements contrastés.

Samedi 24 mai, 20 heures, au bistrot "O 2 Villes" à Montreuil-sous-Bois, ce sera d’ailleurs Jean Jacques qui tiendra le pupitre de saxophone au sein du Hilaire Penda Quartet. Profitez-en, ce concert est libre d’accès. Il s’inscrit dans le cadre de la résidence d’Hilaire dans la ville la plus africaine de France : une tournée dans plusieurs bars montreuillois (voir liste ci-bas). La soirée se conclura par une jam. Venez avec votre biniou. Parmi les guests de la soirée, on attend notamment Marine Thibault, flûtiste au sein de Wax Tailor et, sous réserve, Ousman Danedjo (qui vient de sortir le superbe CD «Enelmedio » chez 0+ / Harmonia Mundi et qui se produira le 9 octobre au New Morning) ; des invités-surprise viendront ajouter leur pointe de piment.


Hilaire Penda a fondé l’association culturelle Warm Up. Objectif : organiser concerts et jam-sessions autour de sa musique, tout en incorporant, bien sûr, les univers et langages des intervenants. Depuis le lancement de l’association, sont venus bœuffer, par exemple, les grands Jean-Philippe Rykiel et Loy Ehrlich, le violoniste argentin Emilio Cedrón (du fameux Cuarteto Cedrón), ou encore le jeune Tao, 12ans, déjà impressionnant à la batterie. Fournir, à des artistes en développement, l’opportunité de faire leurs premières scènes ou leurs premiers bœufs appartient également aux visées de Warm Up.

Un passeur

Né à Douala, de parents bassa, Hilaire Penda grandit au sein d’une maisonnée éprise de culture. Deux frères aînés musiciens amateurs : l’un batteur, fan de James Brown ; l’autre guitariste, admirateur de Jimi Hendrix et Carlos Santana. Le chef de famille, Pierre Penda, militant dès les années cinquante pour l’indépendance du Cameroun, apporta une belle pierre à l’édifice identitaire de sa contrée : il initia le premier dictionnaire de bassa, langue qui appartient au groupe bantou et qu’il enseignait dans les collèges. Selon la coutume, il a donné un second nom à son fils : Hega, terme bassa qui possède plusieurs sens (‘créer’, ‘mesurer’, ‘contrôler’), tandis que le patronyme Penda veut dire ‘discussion’, ‘dialogue’. Effectivement, notre bassiste, repéré en France dès son arrivée en 1983, s’est révélé, au fil des années, un homme d’échanges, un passeur.

Sur le « myspace » de Hilaire Penda, prêtez l’oreille à ‘For My Dad’, qu’Hilaire a composé quand il appris que son papa, malade, allait bientôt quitter ici-bas. Cette bouleversante complainte illustre à merveille la sensibilité de l’auteur. Elle témoigne en outre de précieuses qualités musicales : grâce du phrasé, sens de la respiration, inventivité mélodique, qui enrichit le terreau rythmique - déjà fertile - dont se nourrit le jeu d’Hilaire. Et, lorsque surgit Magic Malik, fondant sa voix dans le souffle de sa flûte, c’est comme une prière qui s’élève au ciel.

Fulgurance du groove

Dans le sillage des pionniers (Jean Bikoko, Vicky Edimo…), Hilaire Penda provient du formidable vivier de bassistes que constitue le Cameroun. Quand on l’écoute, on voyage à travers la surprenante diversité du pays. On perçoit quelque chose de la multiplicité des peuples, des langues (environ 280 !), des pratiques culturelles. Il a hérité d’un génie créateur populaire qui, au Cameroun, intègre les influences extérieures (du reste du continent, des Caraïbes, d’Amérique…), articule ingénieusement folklores et expérimentations, forgeant ainsi une musique tradi-moderne unique en son genre. Hilaire puise aux ressources polyphoniques (que perpétuent notamment les Pygmées, bien que menacés) et, naturellement, au foisonnant fonds rythmique camerounais : le makossa, le mangambeu propre aux Bamiléké, le trépidant bikoutsi qui, jadis, encourageait les guerriers Béti avant le combat. Il adapte l’assiko (cher aux Bassa), qui emploie des guitares et, par un savant art du détournement, des bouteilles de bière en guise de percussions.

Sa musique semble refléter la luxuriance des paysages camerounais, comme si ses arrangements empruntaient à la densité des futaies équatoriales ou, au contraire, se faisaient plus dépouillés à l’image de la savane, mettant alors en valeur la puissance contenue de notes méticuleusement choisies. Ici, son phrasé adopte la fluidité paisible des lagunes. Ailleurs, tandis que l’enfant du pays aux nombreux volcans laboure sa basse, la fulgurance de son groove emporte le public dans la danse.

Hilaire Penda incarne singulièrement la phrase du maître disparu, le musicien, musicologue et homme de lettre Francis Bebey : « Le rythme est une enveloppe invisible autour de chaque note, de chaque phrase mélodique, destinée à parler de l’âme et à l’âme. »


Site : www.myspace.com/pendahilaire

Concerts : 24 mai 2008, 20h - Warm Up Show : Hilaire Penda Quartet
Bar "O 2 Villes" : 143 avenue du Président Wilson, MONTREUIL, Ile-de-France 93100

30 mai 2008, 20h - Rokia Traore (Hilaire Penda, basse)
Festival Papillon de Nuit 2008 - Open Air, SAINT LO (Saint Laurent La Cuve), Haute-Normandie 50

06 juin 2008, 20h - Warm Up Show : Hilaire Penda Quartet
Bar “Bistrot 33" : 33 rue Parmentier, MONTREUIL, Ile-de-France 93100

13 juin 2008, 20h - Warm Up Show : Hilaire Penda Quartet
Bar La Folle Blanche : 8, Rue du Capitaine Dreyfus, MONTREUIL, Ile-de-France 93100

20 juin 2008, 20h - So Kalmery (avec H. Penda)
PRAGUES, République Tchèque, CZ

21 juin 2008, 20h - So Kalmery (avec H. Penda)
Fête de la Musique de La Verrière, LA VERRIERE, Yvelines 78320

04 juillet 2008, 20h - Hilaire Penda invited by Metis Quintet
Festival Chartrestival, Place Billard, CHARTRES, Picardie, FR

11 septembre 2008, 20h – Bumcello, guest Hilaire Penda - Festival de la Villette
Paris 75019 ; www.jazzalavillette.com

       
Mots-clés
afrique   bassiste   benin   cameroun   france   hilaire penda   jazz   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 0 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diddy      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Rwanda      Senegal      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version