Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Samedi 25 Octobre 2014 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesAfriqueArticle
Tchad: Plus de 4000 prisonniers répartis dans 45 prisons
11/09/2012
 

Selon un rapport publié par l'organisation Amnesty International
 
Par Panapress
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
 
 

Plus de 4.000 prisonniers sont détenus dans 45 prisons tchadiennes a affirmé Amnesty international dans un rapport sur l’état des lieux de détention au Tchad publié lundi à Paris qui déplore le surpeuplemement de ces prisons. 'Selon les statistiques officielles, fin janvier 2012, 4 831 prisonniers étaient répartis dans 45 prisons.

D'après des chiffres figurant dans un rapport officiel qu'Amnesty International a pu consulter, la plupart des prisonniers étaient en réalité des prévenus, seules 1.765 personnes étaient des condamnés39', indique le rapport intitulé 'Tchad – nous sommes tous en train de mourir ici', en précisant que la population tchadienne est estimée à 11,5 millions d'habitants.

Une étude menée par le Programme pour la justice au Tchad (PRAJUST) en 2010 avançait le chiffre de 4.775 détenus, alors que les prisons ne pouvaient en accueillir que 2.080. Malgré les libérations régulières de détenus graciés par le président, le nombre de prisonniers reste excédentaire.

 Publicité 
 

Ce rapport s'appuie sur des visites de prisons, des entretiens et divers travaux de recherche menés par AI en novembre 2011 et mars 2012 et décrit les conditions dans les prisons tchadiennes et les atteintes aux droits humains qui y sont commises. Les prisons situées à Moundou, Doba et Sarh, trois villes au sud du pays, dépassent leur effectif.

Ainsi à Moundou, la prison conçue pour accueillir 250 prisonniers en comptait, en novembre de l’année dernière, 462 détenus, dont 20 femmes et 10 garçons de moins de 18 ans répartis dans 13 cellules collectives.

A Doba, il y avait 275 prisonniers alors que cette prison est conçue pour en accueillir 50 personnes et à Sahr, la prison qui devrait héberger 200 prisonniers dans neuf cellules collectives, en comptait 265 détenus. La nouvelle prison d'Amsinéné, à N'Djamena, située à la périphérie de la capitale tchadienne, est également surpeuplée avec 318 personnes, dont 25 femmes qui s'entassaient dans les sept cellules de la prison mesurant chacune cinq mètres sur quatre.

 
 

Alors que la prison centrale de N’Djamena, qui, avec ses 22 cellules, est construite pour accueillir 300 prisonniers, en comptait, en mai 2011, plus de 1 250, dont 35 femmes et un nombre inconnu de mineurs.

Selon AI, le nombre élevé de détenus au Tchad est dû à la lenteur des procédures, à la difficulté de s'adresser à la justice, notamment pour les pauvres, aux dysfonctionnements du mécanisme de libérations conditionnelles et à la rareté des mesures de substitution non privatives de liberté pour les infractions mineures.

En raison des insuffisances de l'appareil judiciaire, une part importante des personnes qui sont en prison n'ont jamais été condamnées.

Par ailleurs, les prévenus ne sont pas séparés des condamnés.


'Cette situation est due à l'accumulation des dossiers en souffrance dans les tribunaux et elle est aggravée par le manque de coordination entre le parquet, la police et l'administration pénitentiaire. Il arrive souvent que les prévenus restent plus de trois ans sans contact avec le parquet ou dans l'attente d'être entendus par un juge', a estimé AI.

Pour remédier à cette situation, AI demande au gouvernement tchadien de veiller à ce que les dispositions juridiques tchadiennes respectent les normes internationales, de s’attaquer aux traitements et punitions cruels, inhumains et dégradants dans les prisons, de s’attaquer au surpeuplement dans les prisons et de renforcer la supervision des conditions carcérales.


       
Mots-clés
afrique   amnesty international   tchad   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 0 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
  __Mensonge pour vérité, Incompétence pour erreur de la nature, Irresponsabilité pour accident.. Symptôme et creuset de la région des grand lacs ». La problématique FIN des partis politiques après la mort ou la retraite des président-fondateurs
  ___Tableau de bord d'une douce croisière Républica Centra-Africaine après le M23 (rdc) et les FDLR (rwandais) voici venir :"SELEKA" (coalition, en sango, la langue usuelle en République centrafricaine) Centrafrique: pour qui roule la Seleka?
  ___Médiation Nguesso - Centrafrique: de réelles chances d'un accord aux pourparlers de Libreville. Merci Sassou, le pompier pyromane..«un risque difficile à détecter - « Les Congolais ont la fortune à portée de main et pourtant, ils restent pauvres
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Oscar Pistorius a dormi en prison suite à sa condamnation
 Marc Kamgaing, gérant de fonds chez RMA Capital
 Décès de Christophe de Margerie, PDG de Total
 Ebola : le Nigeria s'est débarrassé de l'épidémie selon l'OMS
 RDC : le rapport Likofi provoque l'expulsion d'un diplomate de l'ONU
 Nigeria : des notables sceptiques sur le cessez-le-feu avec Boko Haram
 Ebola : le Canada envoie son vaccin expérimental à Genève
 Les avocats de l'affaire Habré déplorent le manque de coopération tchadienne
 Procès Pistorius : une peine de10 ans de prison requise
 Sommet Etats-Unis Afrique : 33 milliards de dollars de promesses d’investissement
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      Forum Mondial Des Femmes Francophones      France      Francophonie      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Maroc      Nigeria      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version