Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Lundi 11 Décembre 2017 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesSuccess StoriesArticle
Ursula Burns, PDG de Xerox
26/05/2008
 

Entrée chez Xerox en 1981, Ursula Burns a gravi les échelons au sein de la firme pour devenir en 2007 numéro 2. Elle a succédé à Ann Mulcahy, la précédente PDG, ce qui a fait d’elle la première femme noire à diriger une entreprise du « Fortune 500 », c'est-à-dire une des plus grandes entreprises américaines.
 
Par Paul Yange
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Ursula Burns est PDG de Xerox depuis le 1er juillet 2009  
Ursula Burns est PDG de Xerox depuis le 1er juillet 2009
© businesswire commercial
 

Mise à jour 2/09/12 Ursula Burns est PDG de Xerox depuis le 1er juillet 2009. Elle veut faire de Xerox une entreprise de services plutôt qu'un simple vendeur d'imprimantes et de photocopieuses. Elle a été classée comme la 17ème femme la plus influente du monde par le magazine Forbes en août 2012

Mise à jour 2/06/09 Xerox a annoncé via un communiqué rendu public le 21 mai 2009 qu'Ursula Burns succèderait à Ann Mulcahy comme PDG de la firme. La succession sera effective le 1er juillet 2009

Avril 2007 : Ann Mulcahy, actuelle PDG de Xerox, annonce la nomination d’Ursula Burns au poste de numéro 2 de la firme, avec le titre de présidente et membre du conseil d’administration. Xerox devient ainsi la seule entreprise du "Fortune 500" avec deux femmes au sommet. Le mouvement peut aussi s’analyser comme l’adoubement définitif d’Ursula Burns, qui est pressentie pour devenir le numéro un de la firme dans quelques années .

Née à New York en septembre 1958, Ursula Burns grandit dans l’équivalent des Habitations à Loyer Modéré dans un quartier du lower East Side, une zone réputée difficile de la ville. Le point commun entre tous les habitants étant la "pauvreté " selon le terme qu’elle utilisera lors d’un entretien avec le New York Times en 2003. Sa mère élevait seule trois enfants, Ursula incluse, et faisait différents boulots (repassage, garde d’enfants etc) pour envoyer ses enfants dans des écoles privées qu’elle pensait être meilleures pour leur avenir. Elle avait selon sa fille coutume de citer un adage disant que "l’endroit où vous vivez ne définit pas la personne que vous êtes".

J'ai eu plus de problèmes liés à mon âge qu'au fait je sois femme ou noire. Les gens me demandaient : 'alors où est le patron' ? je répondais 'c'est moi'. Et ils répondaient 'mais quel âge avez vous' ?
Ursula Burns


Douée pour les mathématiques, Ursula obtient un diplôme de l’institut polytechnique de New York puis un diplôme d’ingénieur en mécanique de l’université de Columbia, où ses études sont partiellement financées par un programme de la firme Xerox, destiné aux minorités qui incluait en outre un stage d’été.

 Publicité 
 
Ursula Burns  
Ursula Burns
© cnn.com
 

Son stage effectué et son diplôme obtenu, Ursula Burns rentre chez Xerox en 1981 où elle vit rapidement une expérience qui s’avèrera déterminante pour la suite de sa carrière : Alors que se tient une réunion regroupant des cadres confirmés et des employés de l’entreprise, plusieurs questions sont soulevées parmi lesquelles celles de la diversité au sein de l’entreprise. Un cadre de l’entreprise se posait la question de savoir si en voulant maintenir un équilibre et en mettant l’accent sur le recrutement de personnes de toutes origines, la société ne recrutait pas finalement les personnes les moins qualifiées.

Ursula Burns a attendu que le cadre qui menait la réunion donne ce qui pour elle était une réponse "excessivement diplomatique" pour prendre la parole : "Je lui ai schématiquement dit qu’il avait tort (...) Nous avons eu un petit débat devant les personnes présentes". Ce n’est qu’après le débat que Burns découvrira qu’elle discutait ainsi avec Wayland Hicks, un haut cadre de la firme.

Bénéficier du soutien de mentors est important, mais la première chose qui peut aider à progresser c'est de faire un excellent travail
Ursula Burns


Burns expliquera que Hicks n’avait pas été offensé par le fait qu’elle ait donné son point de vue : "il a été impressionné par le fait que je défende mes idées et donne mon opinion". Hicks séduit sera un de ses premiers mentors au sein de la firme l’aidant à avoir une vision de ce que pourrait être sa carrière. Hicks ne sera pas le seul séduit : "Même quand elle avait la trentaine, elle était quelqu’un d’intelligente, qui pensait de façon non conventionnelle, qui adoptait les idées nouvelles même quand des cadres plus anciens assis à la table de discussion les rejetaient" déclarait au sujet d’Ursula Burns un consultant interrogé par le New York Times en 2003.

Ann Mulcahy, PDG de Xerox et Ursula Burns  
Ann Mulcahy, PDG de Xerox et Ursula Burns
© l.cnn.net
 

En 87, Burns commencera à occuper des postes managériaux au sein de différentes équipes, ce qui lui donnera une expérience sur la façon de "faire faire les choses et diriger une équipe". En 90, elle est choisie pour devenir l’assistante du vice président exécutif du marketing et des clients de Xerox, puis devient assistante exécutive du PDG de l’époque, Paul Allaire, en juin 91, accédant ainsi à un cercle restreint au sein de l’entreprise.

Elle dira au magazine "Black Enterprise" que ces jobs ont été pour elle "l’équivalent de 16 années d’apprentissage regroupées en une année". Elle occupera d’autres postes à haute responsabilité avant de devenir en 1999 l'un des 40 corporate vice president de la firme, puis senior vice president pour les produits stratégiques en 2000. Pour certaines personnes, son ascension ultra rapide vers le top management de la firme était le résultat de l’affirmative action, ce à quoi elle a répondu lors au cours d’une interview accordée au magazine "Black Enterprise" en août 97 :

Ursula Burns recevant une récompense décernée par son ancienne école  
Ursula Burns recevant une récompense décernée par son ancienne école
© media.poly.edu
 

"Le fait que j’ai réalisé mon ascension plus rapidement que les autres n’a rien à voir avec ma race ou au fait que je sois une femme. C’est le résultat de mes performances". Burns déclarera aussi avoir eu plus de problèmes du fait de son âge que de sa couleur ou du fait qu'elle soit une femme : 'les gens demandaient : alors où le patron ? Je disais ‘c’est moi’ et ils me demandaient quel âge j’avais" dira t-elle au Democrat & Chronicle en juin 2004.

Son ascension et son influence au sein de la firme lui vaudront d’être classée en 28ème place sur la liste des 50 cadres afro-américains les plus puissants des Etats-Unis établie par le magazine "Fortune" en 2002. Au début des années 2000, Anne Mulcahy a pris la tête de la compagnie tandis que Burns devenait présidente de la division "Business Group Operations" de Xerox. La compagnie traversait alors une grave crise. Etant présidente de la division "Business Group Operation", Burns était la première femme à occuper ce poste, avec la responsabilité du centre d’ingéniérie, et cinq divisions. En cumul, ces différentes divisions représentaient 80% des profits de Xerox.

Ursula Burns  
Ursula Burns
© xerox
 

Mulcahy parcourait le pays pour rassurer les employés et les actionnaires, peaufinant le plan de sauvetage de l’entreprise tandis que Burns avait la responsabilité de mettre en œuvre le plan, de réduire les effectifs, d’embaucher d’une firme extérieure pour fabriquer un bon nombre de ses produits, puis de négocier avec les syndicats.

Si la désignation de Burns comme "héritière" apparente d’Ann Mulcahy n’est pas à proprement parler une surprise (le New York Times titrait en 2003 en parlant d’elle comme "une héritière apparente chez Xerox"), le processus n’est pas clairement défini dans le temps, parceque Ann Mulcahy n’a que 55 ans, et que Burns doit encore parfaire son apprentissage : "les défauts qu’elle a sont des défauts facilement corrigeables" disait ainsi Mulcahy au New York Times.

Quant à Ursula Burns, à la question de savoir si elle pensait devenir un PDG de Xerox un jour, elle déclarait en 2003 : "il est trop tôt pour penser à ça", mais ajoutait : "je pense que je suis une très bonne option comme candidate". Désormais la question n’est plus de savoir si, mais plutôt quand Ursula Burns deviendra la première femme noire à diriger une entreprise du "Fortune 500". En 2007, le magazine "Fortune" l'a classée 11ème de sa liste des 50 femmes les plus influentes du monde des affaires aux Etats-Unis.

       
Sur le même sujet sur Grioo.com
  Ursula Burns prendra la tête de Xerox à partir du 1er juillet prochain
  Kenneth Chenault, le PDG d'American Express
 
Mots-clés
ann mulcahy   fortune 500   ursula burns   xerox   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 9 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Boxe      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Mohammed Ali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version