Grioo.com   Grioo Pour Elle     Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  



grioo.com
Espace de discussion
 
RSS  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Quelques hommes de bonne volonte: Laurent Bigot et les pourr

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 424

MessagePosté le: Ven 01 Mar 2013 17:41    Sujet du message: Quelques hommes de bonne volonte: Laurent Bigot et les pourr Répondre en citant

Il y a quelques mois, Grioo publiait l'intervention filmee d'un diplomate francais qui s'exprimait crument sur les realites africaines. Laurent Bigot, sous-directeur Afrique au Quai d'Orsay disait des choses qui n'etaient ni pour plaire aux Africains, ni pour plaire aux Francais. Dans ses propos, on ne denotait ni la condescendance de ces ''amis des Africains'' qui disent nous chatier parce qu'ils nous aiment bien tout en en profitant pour se defouler de leur racisme, ni la lassitude de ceux qui, revenus de leur ''reves africains'' disent qu'ils ont fini par se persuader qu'on ne tirera jamais rien de bon de nous. Il y avaitr, dans ses dires, juste une etrange mansuetude envers la France pour ses responsabilites dans ce qui se passe au Sahel sous pretexte que cela fait 50 ans que nous sommes ''independants'' et que le Mali d'aujourd'hui ''n'est plus le Mali de 1960''. On peut lui pardonner cette cecite volontaire. Apres tout, c'est un Francais, diplomate de surcroit, paye pour defendre les interets de la mere-patrie. On ne peut donc decemment lui reprocher de ne pas se tirer une balle dans le pied.

Pour le reste, Laurent Bigot rappelle irresistiblement d'autres figures de la diplomatie francaise qui ont voulu lever un coin de voile sur les rapports nauseabonds entre Paris et ses neo-colonies. D'autant qu'il vient de subir le meme sort: il vient d'etre tout simplement vire de son poste. La raison? Il semble qu'il n'a pas su tenir sa langue sur la cooptation du MNLA par la France et le projet francais de partition du Mali dont Laurent Fabius, negrophobe devant l'eternel, est le plus chaud partisan.

Voici l'intervention de Laurent Bigot telle que parue sur Youtube:http://www.youtube.com/watch?v=Rn67xaLPCBM
Vous trouverez a\ussi ci-dessous un article de Vincent Hugueux consacre au limogeage de laurent Bigot et un extrait d'un texte de Guy Dugas (http://marsa-algerielitterature.info/bonnes-feuilles/171-plaidoyer-pour-quelques-hommes-de-bonne-volonte.html), ''Plaidoyer pour quelques hommes de bonne volonte'', consacre aux rapports France/Algerie et au drame de certaines figures litteraires qui ressemblent etrangement a Laurent Bigot.

Citation:
Purge sans fin chez les Africains du Quai d’Orsay
LE 1 MARS 2013 12H26 | PAR VINCENT HUGEUX

Nouvelle mise à mort chez les Subsahariens du Quai d’Orsay. Cette fois, c’est la tête de Laurent Bigot, sous-directeur Afrique Occidentale depuis 2008, qui roule dans la sciure au pied de la guillotine. Mais que paye ainsi ce jeune quadra connu pour sa maîtrise des dossiers ouest-africains et sa liberté de ton ? Son indépendance d’esprit, qui exaspérait divers ambassadeurs en poste dans sa zone ? Ses divergences de vues sur la gestion de la crise malienne ? Il n’est jamais bon, en ces temps d’unanimisme impératif, de douter à voix haute du bien fondé de l’alliance scellée de facto avec les Touareg du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), ou de la pertinence d’une échéance électorale chimérique, la présidentielle malienne ayant été très imprudemment fixée au 31 juillet prochain. Tiendrait-on en outre rigueur à l’intéressé d’avoir, à l’automne dernier, protesté au grand jour contre l’éviction d’Elisabeth Barbier, alors aux commandes de la Direction Afrique-Océan Indien (DAOI), et victime d’un oukase de Laurent Fabius ?

Sous les lambris du Quai, ça tangue. « La DAOI est au bord de la crise de nerfs, soupire un initié. Beaucoup y ont l’impression de bosser pour rien, faute d’un pilotage clair. Avec Bigot, on perd au passage le seul cadre doté d’une réelle expertise régionale et, s’agissant de ses terres, d’un très copieux carnet d’adresses ». Sacrifice paradoxal au cœur d’une séquence à ce point ouest-africaine. Autre motif d’inquiétude en interne : la suppression, à compter de ce 1er mars, de la sous-direction Afrique de l’Est, tout aussi insolite au regard des enjeux géopolitiques du moment. On se doutait bien que l’Opération Serval laisserait sur le carreau quelques victimes collatérales. Mais pas nécessairement jusque sur les rives de la Seine…


Citation:
Plaidoyer pour quelques hommes de bonne volonté...

Comment ne pas voir dans tous ces drames, dans ces romans sans cesse recommencés (Feraoun, Roblès), jamais aboutis (Sénac, Camus, Eberhardt), autant de projets irréalisables, d'impossibles rêves éveillés tournant parfois au cauchemar? Dans cette foule de pseudonymes, le plus souvent empruntés à l'autre, autant de mains tendues jamais saisies et comme un désir inassouvi d'échapper à une condition qui ne permet pas ou fausse la rencontre? Dans tous ces personnages tragiques, empêtrés dans leurs actions, dans cette violence à chaque page, et ces suicides au dénouement, l'impossibilité d'agir individuellement sur la catastrophe collective pressentie?

Le beau rêve de fraternité ne serait-il donc qu'un cauchemar, un échec en somme? On nous dit que l'histoire, décidément manichéenne et sans nuances, est passée sur tout cela. Mais, près d'un demi-siècle plus tard, la violence qui envahit à nouveau les relations franco-algériennes continue, d'une rive à l'autre de la Méditerranée, d'être interprétée avec la passion aveugle et selon les mêmes critères qu'autrefois : racisme, tyrannie, fanatisme…

Ténès, Sidi-Madani, Alger. En écoutant ces voix resurgies, on se raccroche à quelques signes, ténus mais tangibles : des fleurs sans cesse renouvelées sur la tombe de "la Bonne Nomade", une page chaleureuse d'un journal algérien sur le "soleil fraternel", Camus, Gide relus à l'aune des événements actuels…

Voix du passé, figures fraternelles, à travers vous on croit échapper au désespoir en saisissant l'instant où tout paraît faisable sinon facile et, au fil des pages, on parvient à retrouver les contours d'une "terre enfin possible" aux hommes.

Guy Dugas, Algérie Littérature Action N° 9
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001 phpBB Group