Grioo.com   Grioo Pour Elle     Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  



grioo.com
Espace de discussion
 
RSS  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Pétition : libération immédiate de Gbagbo Laurent !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
IB
Grioonaute régulier


Inscrit le: 08 Juin 2004
Messages: 317

MessagePosté le: Dim 24 Avr 2011 11:43    Sujet du message: Pétition : libération immédiate de Gbagbo Laurent ! Répondre en citant

http://liberezlaurentgbagbo.blogspot.com/


LIBERATION IMMEDIATE DE LAURENT GBAGBO. Voici le site internet de la pétition; inscrivez-vous !

Source : Telediaspora.net : Dernière Mise à jour : 24/04/2011 (Auteur : autres)

Le 11 avril 2011, les forces spéciales françaises arrêtaient le Président Laurent GBAGBO après d’intenses bombardements avant de le livrer aux rebelles d’Alassane Ouattara. Le monde entier a pu voir l’humiliation que le couple présidentiel a subi ; avec leurs proches. Alassane a fait enlever le Président de sa prison du golf Hôtel pour l’envoyer en détention en zone rebelle, au nord. Vous êtes contre cette détention et vous souhaitez la libération immédiate du président GBAGBO avec ses proches ; signez la pétition sur le site qui est mis en ligne à cet effet

http://liberezlaurentgbagbo.blogspot.com/
_________________
-Toute action ensemble pour nous Africains est un produit de la liberté!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marvel02
Grioonaute régulier


Inscrit le: 30 Aoû 2006
Messages: 315

MessagePosté le: Lun 25 Avr 2011 02:19    Sujet du message: Re: Pétition : libération immédiate de Gbagbo Laurent ! Répondre en citant

IB a écrit:
http://liberezlaurentgbagbo.blogspot.com/


LIBERATION IMMEDIATE DE LAURENT GBAGBO. Voici le site internet de la pétition; inscrivez-vous !

Source : Telediaspora.net : Dernière Mise à jour : 24/04/2011 (Auteur : autres)

Le 11 avril 2011, les forces spéciales françaises arrêtaient le Président Laurent GBAGBO après d’intenses bombardements avant de le livrer aux rebelles d’Alassane Ouattara. Le monde entier a pu voir l’humiliation que le couple présidentiel a subi ; avec leurs proches. Alassane a fait enlever le Président de sa prison du golf Hôtel pour l’envoyer en détention en zone rebelle, au nord. Vous êtes contre cette détention et vous souhaitez la libération immédiate du président GBAGBO avec ses proches ; signez la pétition sur le site qui est mis en ligne à cet effet

http://liberezlaurentgbagbo.blogspot.com/


Et merde: Laurent Gbagbo avait oublier d'instaurer le droit de pétition dans son pays. ca l'aurait bien servi! Il y'a des pays ou une pétition peut pousser le régime à réexaminer une question, ou à la soumettre au référendum. Mais la démocratie de Gbagbo n'allait pas si loin, à moins qu'on m'assure que s'était prévu après 2016, lors des prolongtation de ce second mandat...

Généralement quand on freine les avancées démocratiques, on ne réalise pas toujours qu'elles pourraient servir à soi-même. J'ai participé à un débat sur l'abolition de la peine de mort de mon pays. Les avocats de l'opposition ne cessaient d'expliquer qu'elle n'est plus appliquée que pour écarter des adversaires politiques. Ceux du camp au pouvoir répondaient que justement, comme ça ils y réfléchiront à deux fois avant de tenter un putsch ou d'attenter à la sûreté de l'Etat.
Dans ces conditions là, on est toujours loin de penser que demain on sera de l'autre côté de la barre.

La Cote d'ivoire de Gbagbo n'a jamais ratifiée le traité de Rome instituant la CPI. Bien que signé, sous Bédié. Gbagbo voulait contrôler sa justice et "yaondréiser" tout les actes judiciaires à son gré. C'est bien. Mais il ne pensait pas que demain, ce sera un autre qui se servira des leviers manipulables qu'il a laissé pour le nuir à lui. Déjà, il a exigé une protection de l'ONU dès qu'on l'a arrêté. Jusque dans ces chiottes, de peur que ces propres compatriotes ne le tuent. Le nationalisme a ses limites, apparemment. Laughing Laughing
Non, le camarade Laurent n'est pas fou Laughing
Chemin faisant, et si on y réfléchit bien, il préfèrerait un procès à La Haye plutôt qu'à Khorogo. D'abord parce que si on devait appliquer le droit, il n'existe aucune disposition pour qu'il démeure dans la prison dorée qui est aujourd'hui la sienne. Ca me rappelle le cas Mamadou Tandja, maintenu en résidence surveillée par la junte en attendant que le pouvoir élu ne statut sur son cas. Un situation confortable pour l'ancien président jusqu'à ce que des avocats zélés (dans lesquels je reconnais Ceccaldi, aujourd'hui au chevet de Gbagbo) aillent exiger la libération de Tanja qui selon eux était illégalement séquestré car la justic en'avait prononcé aucune charge à son encontre. Celle ci a du agir, inculper le malheureux et exiger son incarcération. Ceci mettant fin à des conditions de détention qui étaient jusque là privilégiées, mais illégales.

Gbagbo pourrait subir le même sort. Si on pousse le pouvoir à vite statuer, à cause des avocats trop zélés, ou des pétitions bien diffusées, il va se retrouver à la maison d'arrêt et de correction d'Abidjan qui n'est pas un modèle de confort, je vous assure.
Non, réfléchissez bien les gars. khorogo, c'est pas si mal que ça.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bahia
Grioonaute 1


Inscrit le: 09 Fév 2005
Messages: 122
Localisation: Somewhere over the rainbow

MessagePosté le: Jeu 28 Avr 2011 07:44    Sujet du message: Répondre en citant

IB, no wa''i ?
Tana ala e ma ?

Emba mi wayriima !!!

A nanni IB fedjinni ?

En gnaleye e djam !

Miniama Bahia

P.S. Je t'autorise à me corriger... avec très grand plaisir.
_________________
Andu, saa andi, andinn !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bahia
Grioonaute 1


Inscrit le: 09 Fév 2005
Messages: 122
Localisation: Somewhere over the rainbow

MessagePosté le: Ven 29 Avr 2011 09:20    Sujet du message: Afrique, de l'indépendance à la libération Répondre en citant

Rencontre panafricaniste : Afrique, de l’indépendance à la libération
Samedi 30 avril à 16h00

Librairie ANIBWE
52, rue Greneta
75002 Paris
Tél : 01 45 08 48 33
Métro : Les Halles, Réaumur Sébastopol, Sentier

Quelques mois à peine après le grand défilé marquant le cinquantième anniversaire des indépendances africaines à Paris, les interventions de la puissance coloniale française en Côte d’Ivoire et en Lybie envoient un signal fort à ses anciennes colonies et affirment, aux yeux du monde entier, ses appétits impérialistes ; même si certaines maladresses de la Françafrique ont pu faire croire à de nombreux Africains naïfs, adeptes de la théorie de la post-colonie et francophiles fondamentaux que la logique impérialiste avait muté.

Comme au Kongo en 1961, les puissances impérialistes, sous le couvert de la pseudo-Communauté internationale, s’autorisent à bafouer le droit d’un état souverain afin d’imposer leurs affidés au prix d’un génocide applaudi par leur peuple complice, sous prétexte d’y instaurer la démocratie.

Quels enseignements tirons-nous de la répétition historique sur notre continent ?

Quelles analyses panafricanistes des crises en Côte d’Ivoire, en Lybie et au Zimbabwe ?

Les indépendances africaines n’ont-elles pas torpillé le processus de libération du continent noir ?

Quelles perspectives de libération totale pour l’Afrique cinquante ans après les indépendances ?

Première partie : Documentaire « Lumumba : un complot impérialiste» (16h/17h)

Deuxième partie : échange/débat à partir des interrogations ci-dessus et des questions des participants (17h15/19h15).

Participation : 5€

Ouvert du mardi au dimanche
de 14h à 21h
http://www.anibwe.com

Nous vous y attendons nombreux.
Le libraire, ivoirien, toujours prompt à l'échange, vous apportera un autre éclairage sur la situation de son pays qu'il dit "gâté" pour longtemps..., très longtemps même !!!
_________________
Andu, saa andi, andinn !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bahia
Grioonaute 1


Inscrit le: 09 Fév 2005
Messages: 122
Localisation: Somewhere over the rainbow

MessagePosté le: Ven 29 Avr 2011 09:37    Sujet du message: Ali Coulibaly et Ibrahim Coulibaly : un nom, deux hommes Répondre en citant

Un journaliste français blanc (sur LCP je crois) a annoncé hier la mort d'Ali Coulibaly.
Non seulement, ts les "Noirs" se ressemblent mais, de plus, ils portent ts les mêmes noms : comment voulez-vous que ces pauvres journalistes bien intentionnés s'y retrouvent ???

Pour les non-initiés, Ali Coulibaly, c'est l'ambassadeur de CI à Paris (perso, moins il parle, mieux je me porte) et c'est Ibrahim Coulibaly (IB) qui s'en est allé...
_________________
Andu, saa andi, andinn !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soundjata Kéita
Super Posteur


Inscrit le: 06 Mai 2005
Messages: 1655
Localisation: Au sein de mon Empire

MessagePosté le: Sam 30 Avr 2011 14:44    Sujet du message: Répondre en citant

Alassane Dramane Ouattara a recruté le gros de sa soldatesque et de son staff politique parmi les populations mandeng de Côte d'Ivoire, qui vivent dans le quart Nord-Ouest du pays, ces dernières n'étant installées en CI que depuis fort récemment. Elles sont arrivées, en l'occurrence, dans les bagages de l'armée de Samory Touré à la fin du XIXe siècle. Cela explique la grande récurrence des matronymes mandingues (Fofana, Coulibaly, Diomande, etc.) parmis les membres de l'exécutif politique et militaire de Ouattara.
Ouattara lui-même a des liens de parentés avec les mandeng, plus précisement avec les Jula de Kong (Nord-Est de la Côte d'Ivoire), puisque descendant direct du fondateur du royaume de Kong, Sékou Ouattara.
Une analyse, même superficielle, de l'ethnogénèse et du peuplement de la Côte d'Ivoire, montre qu'au moins la moitié des populations traditionnelles (c'est à dire celles reconnues ainsi à coup d'enquêtes éthnographiques par les colons fin XIXe et début XXe siècle) qui y résident, ne se sont installées dans cette région que fort récemment, durant les 3 derniers siècles, c'est à dire dans le contexte historique même du Yovodah, source directe et/ou indirecte de tous ces mouvements migratoires.
Il y a trois siècles encore, il n'y avait aucun mandeng ou baoulé dans ce qui deviendra plus tard la Côte d'Ivoire.
L'Occupation Française en Afrique se signale dans la région au moment précis où Samory Touré était sur le point de conquérir tout la région, s'arrêtant seulement au portes du pays Baoulé, signant un Traité de paix avec le grand-père de Félix Houphouet Boigny.
C'est certainement ses qualités de pacificateur et de diplomate que les Colons Français ont du apprécié, avant de décider d'en faire leur Gouverneur néo-colonial en Côte d'Ivoire.
Ainsi Houphouet croyait qu'il suffisait d'autoriser l'ouverture du marché économique de la colonie ivoirienne au Jula pour calmer leur appétit politique.
Las, il a suffit qu'il meurt pour que, sous la double pression de Mossi Dramane et des Français, les mandeng de Côte d'Ivoire puissent à nouveau aspirer à la conduite politique de la région, et ce, avec ou sans l'accord de leurs compatriotes et voisins kru et akan. Ils furent en cela encouragé par l'hégémonie politique de leur parents au Mali, mais aussi par la récente victoire d'Alpha Condé en Guinée, pays où la concurrence des élites politiques peules est très forte.
Maintenant que les Jula (mandeng et parentèles nordistes de CI) sont au pouvoir, qu'est-ce que cela va bien pouvoir donné, dans un contexte politique et géo-stratégique dominé par la voracité des européens et des américains ???
Ne sachant la réponse, je ne puis conclure cette présente réflexion.


Htp, Sunjata
_________________
La vérité rougit l'oeil, mais ne saurait le transpercer


Pour la Renaissance du Gondwana
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
IB
Grioonaute régulier


Inscrit le: 08 Juin 2004
Messages: 317

MessagePosté le: Lun 09 Mai 2011 11:15    Sujet du message: Répondre en citant

Bahia a écrit:
IB, no wa''i ?
Tana ala e ma ?

Emba mi wayriima !!!

A nanni IB fedjinni ?

En gnaleye e djam !

Miniama Bahia

P.S. Je t'autorise à me corriger... avec très grand plaisir.


Je n'ai pas besoin de corriger, car c'est formidablement écrit ! Tu le fais mieux que moi !

A Djaraama Djiwo labaado

A Djombaama ?

No Moodimaa Wadi ?

Mo hébi debbo mogno koko welto Dabbata !

Bati allah Yidima o anintama !

Mokobaa koko souro Dabbata !
_________________
-Toute action ensemble pour nous Africains est un produit de la liberté!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001 phpBB Group