Grioo.com   Grioo Pour Elle     Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  



grioo.com
Espace de discussion
 
RSS  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

QUEL REPERE POUR LE KIMBANGUISME ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Religions
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
kalembamanzo
Grioonaute


Inscrit le: 19 Sep 2011
Messages: 23
Localisation: Portugal

MessagePosté le: Mar 27 Sep 2011 15:31    Sujet du message: QUEL REPERE POUR LE KIMBANGUISME ? Répondre en citant

QUEL REPERE POUR LE KIMBANGUISME ?


Un reproche a longtemps perduré sur la toile de l’Eglise Kimbanguiste pour n’avoir pas, depuis ses débuts, présenté par écrit les grandes lignes de sa théologie (1). Pour pallier à cette insuffisance, l’Eglise Kimbanguiste publia en 1977 le document intitulé « Essence de la théologie Kimbanguiste » où il fixa l’opinion sur ses grandes lignes doctrinaires. Mais l’Eglise Kimbanguiste n’en est pas restée là. Devant la prolifération de récits concernant son parcours tant au sein de l’Eglise comme en dehors et sachant que ce parcours se charge des traces de la vie de foi de ses membres tout comme de son fondateur, Simon Kimbangu ; l’Eglise Kimbanguiste s’est remise en besogne pour publier sous la même plume de son Chef, Son Eminence Diangienda Kuntima, en 1984 le livre intitulé « Histoire du Kimbanguisme » où, entre autres l’histoire, ce livre a reproduit l’Essence de la théologie Kimbanguiste, des textes concernant la liturgie des sacrements Kimbanguistes tout comme le catéchisme Kimbanguiste.

Il revient ici de souligner que pendant tout ce temps, l’église Kimbanguiste a eu comme dénomination : « Eglise de Jésus Christ sur la terre par le prophète Simon Kimbangu ». Cette insistance que nous faisons ici est importante pour qui veut s’emballer dans la réalité kimbanguiste. Car une tendance fait que les gens aiment bien choisir pour les kimbanguistes ce qui leur convient et vouloir le perpétrer à leur détriment sans tenir compte du dynamisme de la réalité kimbanguiste. C’est cette tendance qui, connaissant l’environnement hostile dans lequel l’Eglise Kimbanguiste a évolué, a réussi à obtenir de sa part une concession pour cette dénomination qui est resté en vigueur jusqu’en 1989. Car, à partir de cette année, l’Eglise Kimbanguiste a mis fin à cette complaisance(2), Mais, malgré cela, cette tendance ne s’est donnée pas comme vaincue pour accompagner l’Eglise Kimbanguiste dans son cheminement à la rencontre de Kimbangu, son « pôle théique » ou « théopolaire » et cherche toujours à cloitre l’Eglise Kimbanguiste dans ses carcans comme si la colonisation n’était pas fait pour disparaitre : fustigeant ici la tricherie, là-bas la reconnaissance d’une autre Trinité, allant même jusqu’à séduire l’Eglise Kimbanguiste pour concentrer le Kimbanguisme sur l’œuvre de Simon Kimbangu. Et pourtant, c’est sa personne qui constitue le repère du Kimbanguisme. Car, à travers le Kimbanguisme, nous assistons à une rencontre où Dieu s’offre une fois de plus à l’humanité en assumant la condition humaine noire ; une rencontre que Son Eminence Diangienda Kuntima illustre à la manière d’une maison qu’on bâtit : Dieu le père, selon lui, a posé la fondation ; Dieu le Fils a élevé les murs et c’est au Saint-Esprit qui est papa Simon Kimbangu de poser la toiture et de conclure avec les travaux de finissage.

Ainsi en appelons-nous à l’intelligentsia kimbanguiste pour quitter le terrain de l’ambiguïté et soutenir l’Eglise en se mettant à son service dans son effort amorcé depuis 1989 pour présenter le Kimbanguisme dans son originalité. Et ce, en adhérant aux magistères prononcés par l’Eglise et s’il le faut avec l’autorisation de l’Eglise bien sûr, contribuer à l’actualisation des instruments jusque-là en usage soit en produisant des textes additifs ou des nouvelles élaborations. Car, si l’Eglise a longtemps joué à la défensive, c’est parce qu’il comptait sur la préparation que nous bénéficiions. Car, nos pères ont eu la matière mais les normes leur ont fait défaut. Mais nous, nous avons la matière tout comme nous avons aussi les normes. Ne sommes-nous pas l’espoir de l’Eglise ? Ainsi donc : théologiens, philosophes, historiens, sociologues, anthropologues, psychologues, économistes, géologues, politologues, informaticiens, juristes, linguistes, inventeurs, écrivains, poètes, etc. ,montrons à la face du monde que nous avons une contribution à donner pour notre Eglise. Car un danger nous guette : lorsque nous ne faisons pas, Simon Kimbangu, lui-même fait. 90 ans après, il vient d’obtenir la révision de son procès de condamnation. A ceux des nôtres qui y sont prêtés mains fortes, nos félicitations. Mais.il y a encore beaucoup de terres en friche. Là aussi, notre savoir est requis.
__________________________________________
(1) Diangienda Kuntima, Histoire du Kimbanguisme, 1984, Ed. Kimbanguistes, p. 254.
(2) La dénomination de l’Eglise Kimbanguiste en Kikongo a toujours été: « Dibundu dia Yisu Klisto mu nza kua Ntum’andi Simon Kimbangu ». C’est lors de la reconnaissance officielle de l’Eglise survenue le 24 décembre 1959 qu’elle a concédé la traduction de « Ntumua » par « prophète ». Et pourtant, Ntumua en Kikongo signifie « Envoyé ». Ainsi en 1989, l’Eglise a réuni tout son clergé pendant 5 mois pour des sessions dénommées « Soirées spirituelles » à l’issue desquelles l’Eglise Kimbanguiste a mis fin à la complaisance qui a toujours caractérisée sa procédure vis-à-vis de Kimbangu en rapprochant toutes les traductions possibles à sa dénomination originelle. Ainsi en français, la dénomination est devenue : « L’Eglise de Jésus Christ sur la terre par son Envoyé spécial Simon Kimbangu ». Son Eminence Diangienda Kuntima dans une de ses allocutions postérieures aux fidèles kimbanguiste, s’est même permis de corriger le cantique : « … Vuvu kieto vingilanga Yisu wa Nvuluzi… Ye Tata Simon wa Ngunz’a Se … » évoquant l’hostilité de l’environnement comme raison de cette diplomatie. Comme qui dirait : Pourquoi ne pas accepter de marcher ensemble avec son bourreau au moment où pointe déjà l’horizon au lieu d’accepter de se faire tuer ? Comprenne qui peut ! car, convaincu que tout passera mais la parole de Dieu, jamais ne passera.

Lisbonne, le 27 septembre 2011.

KALEMBA MANZO CONSTANTINO.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM
Victor Ambila
Grioonaute 1


Inscrit le: 24 Fév 2004
Messages: 199
Localisation: USA

MessagePosté le: Mar 23 Avr 2013 05:49    Sujet du message: Re: QUEL REPERE POUR LE KIMBANGUISME ? Répondre en citant

kalembamanzo a écrit:
QUEL REPERE POUR LE KIMBANGUISME ?


Un reproche a longtemps perduré sur la toile de l’Eglise Kimbanguiste pour n’avoir pas, depuis ses débuts, présenté par écrit les grandes lignes de sa théologie (1). Pour pallier à cette insuffisance, l’Eglise Kimbanguiste publia en 1977 le document intitulé « Essence de la théologie Kimbanguiste » où il fixa l’opinion sur ses grandes lignes doctrinaires. Mais l’Eglise Kimbanguiste n’en est pas restée là. Devant la prolifération de récits concernant son parcours tant au sein de l’Eglise comme en dehors et sachant que ce parcours se charge des traces de la vie de foi de ses membres tout comme de son fondateur, Simon Kimbangu ; l’Eglise Kimbanguiste s’est remise en besogne pour publier sous la même plume de son Chef, Son Eminence Diangienda Kuntima, en 1984 le livre intitulé « Histoire du Kimbanguisme » où, entre autres l’histoire, ce livre a reproduit l’Essence de la théologie Kimbanguiste, des textes concernant la liturgie des sacrements Kimbanguistes tout comme le catéchisme Kimbanguiste.

Il revient ici de souligner que pendant tout ce temps, l’église Kimbanguiste a eu comme dénomination : « Eglise de Jésus Christ sur la terre par le prophète Simon Kimbangu ». Cette insistance que nous faisons ici est importante pour qui veut s’emballer dans la réalité kimbanguiste. Car une tendance fait que les gens aiment bien choisir pour les kimbanguistes ce qui leur convient et vouloir le perpétrer à leur détriment sans tenir compte du dynamisme de la réalité kimbanguiste. C’est cette tendance qui, connaissant l’environnement hostile dans lequel l’Eglise Kimbanguiste a évolué, a réussi à obtenir de sa part une concession pour cette dénomination qui est resté en vigueur jusqu’en 1989. Car, à partir de cette année, l’Eglise Kimbanguiste a mis fin à cette complaisance(2), Mais, malgré cela, cette tendance ne s’est donnée pas comme vaincue pour accompagner l’Eglise Kimbanguiste dans son cheminement à la rencontre de Kimbangu, son « pôle théique » ou « théopolaire » et cherche toujours à cloitre l’Eglise Kimbanguiste dans ses carcans comme si la colonisation n’était pas fait pour disparaitre : fustigeant ici la tricherie, là-bas la reconnaissance d’une autre Trinité, allant même jusqu’à séduire l’Eglise Kimbanguiste pour concentrer le Kimbanguisme sur l’œuvre de Simon Kimbangu. Et pourtant, c’est sa personne qui constitue le repère du Kimbanguisme. Car, à travers le Kimbanguisme, nous assistons à une rencontre où Dieu s’offre une fois de plus à l’humanité en assumant la condition humaine noire ; une rencontre que Son Eminence Diangienda Kuntima illustre à la manière d’une maison qu’on bâtit : Dieu le père, selon lui, a posé la fondation ; Dieu le Fils a élevé les murs et c’est au Saint-Esprit qui est papa Simon Kimbangu de poser la toiture et de conclure avec les travaux de finissage.

Ainsi en appelons-nous à l’intelligentsia kimbanguiste pour quitter le terrain de l’ambiguïté et soutenir l’Eglise en se mettant à son service dans son effort amorcé depuis 1989 pour présenter le Kimbanguisme dans son originalité. Et ce, en adhérant aux magistères prononcés par l’Eglise et s’il le faut avec l’autorisation de l’Eglise bien sûr, contribuer à l’actualisation des instruments jusque-là en usage soit en produisant des textes additifs ou des nouvelles élaborations. Car, si l’Eglise a longtemps joué à la défensive, c’est parce qu’il comptait sur la préparation que nous bénéficiions. Car, nos pères ont eu la matière mais les normes leur ont fait défaut. Mais nous, nous avons la matière tout comme nous avons aussi les normes. Ne sommes-nous pas l’espoir de l’Eglise ? Ainsi donc : théologiens, philosophes, historiens, sociologues, anthropologues, psychologues, économistes, géologues, politologues, informaticiens, juristes, linguistes, inventeurs, écrivains, poètes, etc. ,montrons à la face du monde que nous avons une contribution à donner pour notre Eglise. Car un danger nous guette : lorsque nous ne faisons pas, Simon Kimbangu, lui-même fait. 90 ans après, il vient d’obtenir la révision de son procès de condamnation. A ceux des nôtres qui y sont prêtés mains fortes, nos félicitations. Mais.il y a encore beaucoup de terres en friche. Là aussi, notre savoir est requis.
__________________________________________
(1) Diangienda Kuntima, Histoire du Kimbanguisme, 1984, Ed. Kimbanguistes, p. 254.
(2) La dénomination de l’Eglise Kimbanguiste en Kikongo a toujours été: « Dibundu dia Yisu Klisto mu nza kua Ntum’andi Simon Kimbangu ». C’est lors de la reconnaissance officielle de l’Eglise survenue le 24 décembre 1959 qu’elle a concédé la traduction de « Ntumua » par « prophète ». Et pourtant, Ntumua en Kikongo signifie « Envoyé ». Ainsi en 1989, l’Eglise a réuni tout son clergé pendant 5 mois pour des sessions dénommées « Soirées spirituelles » à l’issue desquelles l’Eglise Kimbanguiste a mis fin à la complaisance qui a toujours caractérisée sa procédure vis-à-vis de Kimbangu en rapprochant toutes les traductions possibles à sa dénomination originelle. Ainsi en français, la dénomination est devenue : « L’Eglise de Jésus Christ sur la terre par son Envoyé spécial Simon Kimbangu ». Son Eminence Diangienda Kuntima dans une de ses allocutions postérieures aux fidèles kimbanguiste, s’est même permis de corriger le cantique : « … Vuvu kieto vingilanga Yisu wa Nvuluzi… Ye Tata Simon wa Ngunz’a Se … » évoquant l’hostilité de l’environnement comme raison de cette diplomatie. Comme qui dirait : Pourquoi ne pas accepter de marcher ensemble avec son bourreau au moment où pointe déjà l’horizon au lieu d’accepter de se faire tuer ? Comprenne qui peut ! car, convaincu que tout passera mais la parole de Dieu, jamais ne passera.

Lisbonne, le 27 septembre 2011.

KALEMBA MANZO CONSTANTINO.


Hello! There,
a Kalema Manzo Constatamtino,

Votre posting est vraiement pertinante! car, il y a pres de 15 ans de cela que l'eglise Kimbanguiste a ete rayee de la liste des eglises Chretiennes du monde et, etait, a partir de son exclusion, consideree comme une assemblee animiste defiant ainsi la doctrine DIVINE de la SAINTE TRINITE, cela veut dire, la reconnaissance de TROIS PERSONNES EN DIEU ( DIEU LE PERE, DIEU LE FILS et DIEU LE SAINT ESPRIT).

En effet, le kinbaguisme actuel considere, confirme avec affirmation que les trois fils actuels de Monsieur Simon Kimbangu sont l'incarnation de Dieu le Pere, Dieur le Fils ( Jesus donc) et Dieu le Sain Esprit). Cette duplication en est en soit un peche IMPARDONNABLE tel que stipule' dans les ecritures saintes. C'est donc une abomination kimbanguiste!
On conclue en rapelant que Jesus Christ a ordonne' a ses disciples " d'aller de part le monde et d'evangeliser en son nom et de baptiser au NOM DU PERE, et DU FILS (Jesus Christ donc) et DU SAINT ESPRIT"
_________________
Salutations en Christ Jesus
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
timeout
Grioonaute


Inscrit le: 30 Sep 2008
Messages: 45

MessagePosté le: Ven 18 Avr 2014 10:29    Sujet du message: Répondre en citant

Est-ce que "Kimbanguiste" est un mot africain ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Religions Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001 phpBB Group