Grioo.com   Grioo Pour Elle     Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  



grioo.com
Espace de discussion
 
RSS  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Cote d'Ivoire: le temps du bilan?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 425

MessagePosté le: Mar 03 Juil 2012 11:57    Sujet du message: Cote d'Ivoire: le temps du bilan? Répondre en citant

On ne construit pas la paix sur le deni de droit, l'injustice et l'esprit de vengeance.

Concernant le probleme ivoirien, c'est probablement sur ce forum que les debats les plus animes ont eu lieu. Quand les armes se sont provisoirement tues, certains ont cru avoir remporte une victoire et tente de nous faire croire qu'une ''nouvelle ere'' se levait sur la lagune Ebrie parce que Sarkozy y a installe de force son homme de main. Ils y ont vu ''la victoire de la democratie'' sur la domination d'une ethnie ou d'un groupe d'ethnies et applaudi des deux mains l'humiliation d'un chef d'Etat africain (l'un des plus grands du vingtieme siecle), celui-la meme qui, pendant plus de 30 ans, a lutte presque tout seul contre le systeme dictatorial et prebendier dirige depuis Paris par les reseaux de Foccart et leur agent local, Houphouet-Boigny et ce, a une epoque ou personne ne parlait encore de democratie pour les Africains francophones. En revanche, les milliers de jeunes Ivoiriens aux mains nues qui ont ete massacres pour avoir tente de proteger le palais presidentiel ont ete passes pour pertes et profits.

Aujourd'hui, l'heure est peut-etre venue de tenter un premier bilan. La paix est-elle revenue en Cote d'Ivoire? L'arrivee de Ouattara au pouvoir a-t-elle correspondu a une nouvelle ere de reconciliation et de democracie? Ouattara a-t-il mis fin a l'ethnocentrisme? Tous les Ivoiriens, du Nord au Sud, se sentent-ils Ivoiriens au meme degre? La question nationale, notamment la question de la propriete des terres, a-t-elle ete reglee?

En tout cas d'apres Jeune Afrique (qu'on ne saurait soupconner de parti pris en faveur de Gbagbo), il n'en est rien. Comme ailleurs en Afrique, ceux qui pillent nos richesses ont cree toutes les conditions de l'instabilite et de la violence pour mieux nous voler nos matieres premieres pendant que nous sommes occupes a nous etriper les luns les autres. Lisez plutot.

Citation:
Côte d'Ivoire : la réconciliation impossible ?
violence(669) - FPI(238) - crise postélectorale(132) - réconciliation nationale(43)

03/07/2012 à 09h:01 Par Pascal Airault

Difficile de faire la paix, un an après la fin de la crise postélectorale. Les attaques répétées dans l'ouest de la Côte d'Ivoire et la violence du débat politique à Abidjan n'aident pas. Pas plus que les accusations de complot portées contre des proches de l'ancien président.

Diéhiba, Para, Saho, Sakré... Des villages attaqués les uns après les autres. La frontière avec le Liberia n'est pas loin et, en moins de deux mois, vingt-huit personnes (vingt civils, sept Casques bleus nigériens et un militaire) ont été tuées au cours de raids menés par des hommes en armes. Un an après la fin de la crise postélectorale, les violences ne se sont pas tues dans l'extrême ouest de la Côte d'Ivoire, compliquant le travail des humanitaires et le retour des réfugiés et des déplacés de guerre. Selon les Nations unies, 140 000 d'entre eux devaient pourtant rejoindre leurs villages cette année.

À Abidjan, pouvoir et opposition se renvoient la responsabilité de ces attaques. Si l'ONU reste prudente sur l'identité de leurs commanditaires, l'ONG Human Rights Watch (HRW) y voit la main d'anciens combattants pro-Gbagbo et de mercenaires libériens. Ces derniers seraient près de 400, qui s'entraîneraient dans des camps au Liberia et y recruteraient des enfants-soldats avant de passer la frontière. L'argent, ce sont d'anciens caciques du régime de Laurent Gbagbo qui le leur fourniraient. Ils le trouveraient aussi en exploitant des mines d'or artisanales. Ils auraient également de nombreuses caches d'armes en Côte d'Ivoire, dissimulées dans la forêt ou dans les villages. La végétation est dense, la frontière est poreuse et les assaillants passent facilement d'un pays à l'autre, compromettant les efforts de réconciliation. Les autorités ivoiriennes ont d'ailleurs affirmé, début juin, avoir déjoué un putsch ourdi par des pro-Gbagbo en exil.

L'Ouest a toujours été une région difficile. Ses populations ont d'abord résisté au colonisateur français avant de défier l'autorité du président Félix Houphouët-Boigny. Depuis vingt ans, les conflits fonciers opposent autochtones, allochtones et allogènes originaires du Burkina Faso et du Mali venus travailler dans les plantations de cacao et d'hévéas. Les agriculteurs étrangers ont parfois été chassés des terres qu'ils cultivaient. Après septembre 2002, des affrontements sanglants ont opposé des miliciens pro-Gbagbo et des rebelles venus du Nord. « C'est le carrefour de la haine », explique le professeur Francis Akindès, de l'université de Bouaké. Fidèles à Laurent Gbagbo, les natifs de la région ont beaucoup perdu à la faveur de la crise postélectorale : nombre d'entre eux se sont vus chassés de leurs maisons et de leurs terres, à l'exemple des Oubis, expropriés au profit de nouveaux arrivants.

L'installation des étrangers et des travailleurs agricoles originaires du Nord est appuyée par les Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI, dont le commandement est assuré dans la région par Losseni Fofana, dit Loss, un ex-rebelle) et par les Dozos, ces chasseurs traditionnels d'Afrique de l'Ouest qui ont troqué leurs vieux fusils contre des kalachnikovs. Ces derniers seraient aujourd'hui 10 000, contre un petit millier avant la crise : ils règnent en seigneurs de guerre et font payer un droit de protection aux nouveaux arrivants. En ville, c'est la même chose. Les commerçants doivent verser leur obole. « Sous l'ancien régime, les étrangers craignaient les miliciens pro-Gbagbo, explique un cadre onusien. Aujourd'hui, les autochtones redoutent les exactions des FRCI et des Dozos, c'est-à-dire les vols, les viols, les tortures et les exécutions sommaires. » Il y a aussi les miliciens burkinabè installés avec les hommes dans les forêts classées de l'Ouest. Parmi eux : Issiaka Tiendrébéogo et Amadé Ouéremi - lequel est soupçonné par HRW d'avoir joué un rôle dans les massacres de Duékoué, en mars 2011.[b]

"Mercenaires de guerre"

« Ces mercenaires de guerre sont connus mais jamais interpellés », dénonce Laurent Akoun, le secrétaire général du Front populaire ivoirien (FPI, parti de Laurent Gbagbo). Surtout, reconnaît-on à Abidjan, ils entretiennent avec les FRCI un système d'activités illégales mais fort lucratives : trafic d'armes, exportation de cacao vers le Burkina Faso, exploitation aurifère, forestière, et vente de terres.

La police et la gendarmerie ont bien commencé à se redéployer dans la région, mais leurs hommes ne sont pas armés. Pour tenter de régler les conflits et d'apaiser les tensions, le ministère de l'Intérieur a également créé des comités d'alerte rapide composés de chefs traditionnels et de représentants des autorités locales, des partis politiques et de la société civile. Avec peu de résultats pour l'instant. Les préfets s'impliquent, eux aussi, dans la réconciliation, mais les autochtones n'ont guère confiance : leur champion est emprisonné à La Haye, et les fils de la région (Alphonse Voho Sahi, ex-conseiller et plume de Gbagbo, et Marcel Gossio, ancien puissant directeur du port d'Abidjan) sont en exil. Pour ne rien arranger, ils subissent chaque jour arrestations arbitraires, rackets et vexations en tout genre.

L'ouest de la Côte d'Ivoire, c'est le carrefour de la haine.
Francis Akindès, Université de Bouaké


Sur le plan national, le dialogue entre le pouvoir et l'opposition n'enregistre pas plus d'avancées significatives. Hamed Bakayoko, le ministre de l'Intérieur, reçoit régulièrement, dans un cadre plus ou moins formel, les anciens fidèles de Gbagbo. Mais le FPI, qui a boycotté les législatives de décembre 2011, exige toujours la libération de tous « ses » prisonniers, le dégel de leurs avoirs, le retour des exilés volontaires... Les plus radicaux demandent la libération de Gbagbo et la réorganisation des dernières élections. Des exigences jugées aberrantes par le pouvoir. « Pour dialoguer, il faut être deux, explique un proche du président Alassane Ouattara. Les cadres du FPI ne sont pas disposés à s'accorder sur quoi que ce soit au niveau politique. »

Dans ce dialogue de sourds, les durs des deux camps, toujours animés par un esprit de vengeance, mènent la danse, et les modérés n'arrivent pas à imposer leurs vues. La participation de l'opposition - qui n'est représentée que de manière marginale à l'Assemblée nationale - aux élections municipales et régionales programmées fin 2012 est donc très incertaine.

Rien de tout cela ne facilite la tâche de la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation (CDVR), présidée par l'ancien Premier ministre Charles Konan Banny. Installée en grande pompe à Yamoussoukro en septembre, celle-ci avance en terrain miné. Censée être financièrement autonome et juridiquement indépendante, elle a tenu plusieurs missions consultatives, mais peine à rassembler les financements des bailleurs de fonds. Du coup, son déploiement sur le terrain, à travers la création de 36 commissions locales, n'a pas encore débuté. C'est pourtant de cette manière que seront recueillis les témoignages des victimes et que des réparations pourront être accordées. « La réconciliation est sur de très mauvais rails », confie un diplomate ouest-africain.

Début juin, devant les blocages, Banny a envoyé un de ses émissaires rencontrer Laurent Gbagbo, à La Haye, pour jauger son état d'esprit. Difficile toutefois d'envisager de l'impliquer dans le processus de réconciliation tant qu'il sera derrière les barreaux et que les pires charges (crimes de guerre et crimes contre l'humanité) pèseront sur sa tête. Lors d'un séminaire de la CDVR, à Bouaké, les participants ont également évoqué la possibilité d'une amnistie pour les crimes postélectoraux, ce qui permettrait de libérer la parole et d'aider à la manifestation de la vérité. « Je n'y suis pas favorable sans concertation préalable ni accord national, réplique Patrick N'Gouan, président de la Convention de la société civile ivoirienne. Les victimes ont droit à la justice. »

À ce jour, 148 personnes ont été formellement accusées de crimes commis pendant la crise postélectorale. Toutes faisaient partie ou étaient proches du régime de Laurent Gbagbo. Ce qui n'a fait que renforcer le sentiment d'une justice de vainqueurs et d'une situation d'impunité pour les forces qui ont porté Ouattara au pouvoir. Pour la société civile, toutes les questions sont intimement liées. « La réconciliation nationale passe par une remise à plat de tous les problèmes, plaide N'Gouan. Il faut trouver un consensus sur les questions de justice, de sécurité et de refonte de l'armée, de règlement des problèmes fonciers, de politique d'immigration et de naturalisation, de relance de l'emploi. » Les représentants de la société civile ont rencontré le président Ouattara le 16 mai au palais présidentiel d'Abid­jan. « Il paraît plus ouvert au dialogue, conclut N'Gouan. Gbagbo, lui, ne nous avait jamais reçus. »

Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Côte d'Ivoire : la réconciliation impossible ? | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique
http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2685p034-037.xml0/paix-refugie-violence-charles-konan-bannycote-d-ivoire-la-reconciliation-impossible.html

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
afrobeat
Grioonaute régulier


Inscrit le: 14 Aoû 2007
Messages: 312

MessagePosté le: Mar 03 Juil 2012 23:04    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
La paix est-elle revenue en Cote d'Ivoire? NON!L'arrivee de Ouattara au pouvoir a-t-elle correspondu a une nouvelle ere de reconciliation et de democracie? NON! Ouattara a-t-il mis fin a l'ethnocentrisme? NON! Tous les Ivoiriens, du Nord au Sud, se sentent-ils Ivoiriens au meme degre? NON! La question nationale, notamment la question de la propriete des terres, a-t-elle ete reglee? NON!


ILS VONT TE DIRE QUE C'EST DE LA FAUTE DE GBAGBO...
_________________
www.afromantara.com
Produits de beauté Afro!

Fela Anikulapo Kuti - Sorrow tears and blood
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marvel02
Grioonaute régulier


Inscrit le: 30 Aoû 2006
Messages: 318

MessagePosté le: Lun 09 Juil 2012 13:30    Sujet du message: Répondre en citant

afrobeat a écrit:
ILS VONT TE DIRE QUE C'EST DE LA FAUTE DE GBAGBO...


Evidemment! Si seulement il avait reconnu sa défaite, nous n'en serions pas là. Il serait bien aisément au pays, construisant une opposition efficace et un contre-poids légitime. Mais, on l'a vu, ce bougre fougueux n'a jamais eu d'autres intérêts que sa propre personne. Si la Côte d'Ivoire doit totalement brûler pour lui éviter de moisir en taule, qui peut miser un CFA qu'il reculera?
Quand on entend des arguments de défense du genre "cet homme qui s'est battu seul contre Houphouët", on pourait le dire aussi de Le Pen contre Degaulle et ses successeurs, et alors? Ca prouve que le peuple n'est pas et n'a jamais été en phase avec lui puisqu'au final, Gbagbo n'a jamais été élu à une élection pluraliste. Même aux législatives il faisait moins que le RDR. Il ne représente pas la majorité du peuple ivoirien mais uniquement son ethnie et surtout, lui-même.

Et oui, ce qui arrive est de la faute de Gbagbo, toujours et totalement la sienne. Je jugerai Ouattara sur ses résultats et sa capacité à l'endiguer d'ici un à deux ans (soit après la moitié de son mandat). Si jamais Ouattara échoue sur le plan sécuritaire, je serai au regret de m'opposer à sa réélection en 2016. Mais là encore, j'accuserai Ouattara d'avoir été incapable de mettre fin à la pagaille de Gbagbo, mais jamais d'en avoir été le responsable ou l'initiateur. Car sur ce plan, le coupable ne fait aucun doute.

L'immaturité politique est un véritable drame en Afrique. Elle retarde notre prise de conscience politique et, de là, notre pleine maîtrise de la conduite de nos affaires et de l'orientation de notre destin. Oui, me diriez vous, ca ressemble un peu à ce qui se lit ici et là, mais hélas, si la conscience politique c'est d'imaginer la France derrière tous nos échecs comme des primitifs s'en prennent à un esprit malin, sans logique ni rapport avec les faits, c'est encore une autre immaturité et elle est plus grave.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
afrobeat
Grioonaute régulier


Inscrit le: 14 Aoû 2007
Messages: 312

MessagePosté le: Lun 09 Juil 2012 19:39    Sujet du message: Répondre en citant

marvel02 a écrit:
afrobeat a écrit:
ILS VONT TE DIRE QUE C'EST DE LA FAUTE DE GBAGBO...


Evidemment! Si seulement il avait reconnu sa défaite, nous n'en serions pas là. Il serait bien aisément au pays, construisant une opposition efficace et un contre-poids légitime. Mais, on l'a vu, ce bougre fougueux n'a jamais eu d'autres intérêts que sa propre personne. Si la Côte d'Ivoire doit totalement brûler pour lui éviter de moisir en taule, qui peut miser un CFA qu'il reculera?
Quand on entend des arguments de défense du genre "cet homme qui s'est battu seul contre Houphouët", on pourait le dire aussi de Le Pen contre Degaulle et ses successeurs, et alors? Ca prouve que le peuple n'est pas et n'a jamais été en phase avec lui puisqu'au final, Gbagbo n'a jamais été élu à une élection pluraliste. Même aux législatives il faisait moins que le RDR. Il ne représente pas la majorité du peuple ivoirien mais uniquement son ethnie et surtout, lui-même.

Et oui, ce qui arrive est de la faute de Gbagbo, toujours et totalement la sienne. Je jugerai Ouattara sur ses résultats et sa capacité à l'endiguer d'ici un à deux ans (soit après la moitié de son mandat). Si jamais Ouattara échoue sur le plan sécuritaire, je serai au regret de m'opposer à sa réélection en 2016. Mais là encore, j'accuserai Ouattara d'avoir été incapable de mettre fin à la pagaille de Gbagbo, mais jamais d'en avoir été le responsable ou l'initiateur. Car sur ce plan, le coupable ne fait aucun doute.

L'immaturité politique est un véritable drame en Afrique. Elle retarde notre prise de conscience politique et, de là, notre pleine maîtrise de la conduite de nos affaires et de l'orientation de notre destin. Oui, me diriez vous, ca ressemble un peu à ce qui se lit ici et là, mais hélas, si la conscience politique c'est d'imaginer la France derrière tous nos échecs comme des primitifs s'en prennent à un esprit malin, sans logique ni rapport avec les faits, c'est encore une autre immaturité et elle est plus grave.


Et voilà l'humoriste de service est en poste...
Merci quand même pour ce petit moment de détente...
_________________
www.afromantara.com
Produits de beauté Afro!

Fela Anikulapo Kuti - Sorrow tears and blood
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 425

MessagePosté le: Mer 11 Juil 2012 16:36    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Je jugerai Ouattara sur ses résultats et sa capacité à l'endiguer d'ici un à deux ans (soit après la moitié de son mandat). Si jamais Ouattara échoue sur le plan sécuritaire, je serai au regret de m'opposer à sa réélection en 2016


Prenons date. Tu as dit 2016. Chiche! Je ne me fais aucune crainte que tu vas perdre. Ton champion est une nullite de premiere classe en plus d'etre un vendu et un pantin. Mais je suis sur que 2016 venu, tu vas encore trouver une de ces contorssions dont tu detiens le secret pour tenter de justifier l'injustifiable.

En tout cas bravo. Tout le monde change (je ne voulais pas dire meme les...changent.). Sauf que tu nous a prevenus. Si Outtara echoue, ce sera encore la faute a Gbagbo qui, selon tes voeux et souhaits, se morfond au fond d'une prison.

Citation:
mais hélas, si la conscience politique c'est d'imaginer la France derrière tous nos échecs comme des primitifs s'en prennent à un esprit malin, sans logique ni rapport avec les faits, c'est encore une autre immaturité et elle est plus grave.


Que faut-il alors penser de ceux qui trouvent du Gbagbo dans tout et son contraire et qui s'imaginent qu'il est derriere tout ce qui se fait en Cote d'Ivoire, meme lorsque le bonhomme est au fond d'une geole?

''- Comment l'aurais-je fait si je n'étais pas né ?
Reprit l'Agneau, je tette encor ma mère.
- Si ce n'est toi, c'est donc ton frère.
- Je n'en ai point. - C'est donc quelqu'un des tiens''

Citation:
L'immaturité politique est un véritable drame en Afrique.


C'est meme une epidemie qui fait des ravages de la Cote d'Ivoire au Congo.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 425

MessagePosté le: Mar 24 Juil 2012 17:58    Sujet du message: Répondre en citant

Update: Et voila. C'est sans doute Laurent Gbagbo, presente comme le seul ethnocentriste de Cote d'Ivoire (merveilleux pays africain qui fait probablement exception a cet egard!) qui, du fond de sa prison a aussi organise ceci:

Citation:
Côte d'Ivoire : les FRCI et leurs supplétifs dozos impliqués dans l'attaque de Duékoué ?

23/07/2012 à 19h:14 Par Jeune Afrique
L'attaque du 27 juillet a fait au moins sept morts et plusieurs dizaines de

La réconciliation ivoirienne est-elle un vain mot ou un voeu pieux ?

De nombreuses sources, relayées par la Ligue ivoirienne des droits de l’homme (Lidho), accusent les FRCI d'avoir participé à l'attaque contre un camp de déplacés près de Duékoué, le 20 juillet. Bilan : au moins sept morts, selon l'ONU, une dizaine, selon l'ONG.

Et si rien n’avait vraiment changé dans l’Ouest de la Côte d’Ivoire avec l’arrivée de Alassane Ouattara au pouvoir - tout au plus une simple inversion des rôles ? Si la question est gênante, elle n'est sûrement pas dénuée de pertinence à l'heure d'évaluer la politique de réconciliation nationale que les autorités ont promise. De fait, près de Duékoué, vendredi 20 juillet, l’attaque du camp de Nahibly, plein de déplacés de la crise postélectorale de 2010-2011 et issus « en majorité de l’ethnie guéré », a fait au moins sept morts, selon l’ONU. Neuf, selon des sources locales consultées par l'AFP.

Le massacre s’explique par des représailles après la mort de quatre personnes dans un quartier malinké (ou dioula, ethnie originaire du Nord) de Duékoué. Le gouvernement et l’Onuci, dont les militaires ont dit avoir été débordés par la foule des assaillants, se rejettent la responsabilité du drame. Mais la Ligue ivoirienne des droits de l’Homme (Lidho) semble pencher vers la thèse de l’implication de militaires des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), donc du gouvernement.

"Éléments identifiés"

L’attaque a été menée par « des assaillants composés de jeunes Malinkés, avec le soutien des chasseurs traditionnels appelés "dozos" et d’éléments identifiés comme membres des FRCI », indique un communiqué de l’organisation écrit par son président, René Legré Hokou. La Lidho « est profondément indignée par la passivité coupable tant des soldats onusiens que des forces de sécurité ivoiriennes qui ont abandonné des populations civiles entre les mains des assaillants », poursuit le document, qui qualifie les faits de « barbarie ».

Selon la Lidho, l’attaque s’est en effet soldée par « au moins une dizaine de morts dont un homme brûlé vif, des dizaines de blessés, des personnes enlevées et plusieurs personnes réfugiées dans les forêts ». Des déplacés et d’autres sources locales interrogées par l`AFP ont confirmé que des FRCI ont pris part à l’assaut. L’ONG « interpelle » le président Alassane Ouattara et le chef de l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (Onuci), Bert Koenders, sur « leur responsabilité de protection et de secours humanitaires ».

(Avec AFP)


Et ceux qui supposent que c'est encore Laurent Gbabgbo ne sont sans doute pas des adeptes de la theorie du complot....eux!!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Olmeque
Bon posteur


Inscrit le: 06 Fév 2005
Messages: 668

MessagePosté le: Mer 25 Juil 2012 18:21    Sujet du message: Répondre en citant

Mais il n y a pas de complot, s'il y a un soulèvement c'est qu'il y a un problème et un soutien de population, c'est tout. La différence entre un soulèvement locale et national est que pour le second il y a forcément un soutient international!! Parler de complot, c'est chercher à discréditer. Le but d'un gouvernement est de se succéder à lui même. On ne prend pas le pouvoir pour faire la guerre, c'est pour y rester. Certains pays n'ont pas caché leur soutient pourquoi revenir sur cela. Les puissances étrangères ont toujours procédés de la même manière depuis 5 siècles en Afrique en Amérique en Asie... Trouver un soutien local, nourrir l'opposition des ethnies, aider son soutien pour s'imposer commercialement et ou administrativement. Elles n'ont jamais envoyé toutes leur armées pour cela... Ce sont les locaux qui ont bien aidé. L'africain lui même s'il n'a toujours pas compris cela... Obama, pure intérêt Américain, dans un moment "d'africanité dans le cœur " qui venait de loin surement, l'a dit lui même "c'est à l'Afrique de s'orienter et faire son chemin". Les puissances ne sont pas là pour être vos amis, elles sont chez vous pour elles mêmes! Qui y a t'il de si surprenant dans ça ? C'est de la politique... où bien? Dans tous les pays il y a des problèmes, et ils doivent être résolu entre Africain pas par nos anciens colons. C'est quand même une vision plus que curieuse de voir les choses.
_________________
images2.jpg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marvel02
Grioonaute régulier


Inscrit le: 30 Aoû 2006
Messages: 318

MessagePosté le: Jeu 26 Juil 2012 14:27    Sujet du message: Répondre en citant

Olmeque a écrit:
Certains pays n'ont pas caché leur soutient pourquoi revenir sur cela. Les puissances étrangères ont toujours procédés de la même manière depuis 5 siècles en Afrique en Amérique en Asie...


Voici un des non sens trop entendu.
Une ère politique dure en moyenne 30 ans. L'analyse politique s'encadre sur cette durée et ce n'est qu'à cette condition qu'elle aura une cohérence. C'est à dire, qu'un projet politique se conçoit sur trente ans en avant, comme il s'inspire des éléments mis en place trente ans en arrière. La politique c'est la science du vivant et de la décision formelle des acteurs. Ce n'est pas de l'histoire, ni de l'anthropologie, ni l'évaluation des conséquences d'un fait, voir l'imagination d'un futur lointain.
On peut constater une configuration sociale ou culturelle qui s'est mise en place et qui dure depuis plusieurs siècles, voir des millénaires. Comme le patriarcat. Mais ca ne vient pas d'une construction et de dispositions mis en place par une ou des volontés humaines construites et décidée à atteindre ce but. Si non ca devient de la religion. C'est un peu la grosse erreur de Marx (excusez que définitivement coulées), en partant sur le postulat que l'histoire des hommes depuis l'antiquité n'a été que la lutte des classes. Donc, le projet politique futur se fera sans classes. C'est concevable en philo (quoique très approximatif) mais pas en politique.

Citation:
Dans tous les pays il y a des problèmes, et ils doivent être résolu entre Africain pas par nos anciens colons.

La colonisation est terminée depuis 50 ans mon vieux. Ca fait long. On peut toujours se branler, par convenance, par habitude, par paresse, à vouloir que les choses soient figées (c'est tellement plus aisé d'avoir la même explication fourre-tout à l'infini), mais ca saoule à la fin. J'ai appelé ça le complexe colonial. Bien heureux ceux qui ne le portent pas, et qui peuvent vivre libres de ce poids et de cet attachement irrationnel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marvel02
Grioonaute régulier


Inscrit le: 30 Aoû 2006
Messages: 318

MessagePosté le: Jeu 26 Juil 2012 14:58    Sujet du message: Répondre en citant

Samuel,

Je ne suis d'accord avec les thèses pronées par F.Hollande et la bande de gauchos qui l'accompagne. Mais s'il réussit, ce serait une bonne chose et je serai honteux. Je ne vais pourtant pas lui souhaiter le pire durant 5 ans en scrutant chaque mauvaise nouvelle, sans me préoccuper des victimes.

Ce que tu fais dans le cas de la Cote d'Ivoire est dégouttant. Il faut que Gbagbo ait raison, alors, que meurt toute la CI pour le prouver. Mais Gbagbo n'a pas raison, et il ne l'aura plus. Une unanimité mondiale, jamais atteinte dans l'histoire (même Hitler a eu des alliés!!!) lui a définitivement dit son tort.

Je pense que les violences, l'insécurité et l'instabilité social, ça peut se résorber en 5 ans. Je lui souhaite d'y arriver. De tous mes voeux. Si non, il faudra choisir aux prochaines élections entre Soro et Blé Goudé qui est le mieux à même de ramener le calme, puis on rediscutera d'économie et d'intégration à l'autre élection là baaas!
Pour l'heure c'est déjà une grand pas de s'être séparé du plus promoteur de la violence et du tribalisme ivoirien, celui-là même qui estima que l'Union africaine va trop vite sous les applaudissements des panafricains de France, j'ai nommé Laurent Gbagbo.

Tu sais Samuel, sur mon téléphone portable, la sonnerie c'est toujours jusqu'aujourd'hui, le flash du journal de RFI relatant que Laurent Gabgbo a été capturé par les forces du président élu. Et tu sais quoi encore, quand il m'arrive de sentir que le monde est injuste, il me suffit de me rappeler que Gbagbo est en taule pour reprendre un sourire. Depuis un moment je me demandais quel action de charité je devais (et pouvais) financer. Je ne croyais plus à la Croix rouge, la lutte contre le cancer ou le sida ont assez d'argent etc... Depuis la chute de Gbagbo j'ai décidé d'acquérir un petit paquet d'actions de Jeune Afrique chaque année. Gbagbo c'est le mal absolu mais je ne suis pas négatif. Car au final, il me procure beaucoup de bonheur.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 425

MessagePosté le: Jeu 26 Juil 2012 17:07    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Tu sais Samuel, sur mon téléphone portable, la sonnerie c'est toujours jusqu'aujourd'hui, le flash du journal de RFI relatant que Laurent Gabgbo a été capturé par les forces du président élu. Et tu sais quoi encore, quand il m'arrive de sentir que le monde est injuste, il me suffit de me rappeler que Gbagbo est en taule pour reprendre un sourire. Depuis un moment je me demandais quel action de charité je devais (et pouvais) financer. Je ne croyais plus à la Croix rouge, la lutte contre le cancer ou le sida ont assez d'argent etc... Depuis la chute de Gbagbo j'ai décidé d'acquérir un petit paquet d'actions de Jeune Afrique chaque année. Gbagbo c'est le mal absolu mais je ne suis pas négatif. Car au final, il me procure beaucoup de bonheur.


Salut Marvel2,

Nous avons tous nos moments d'egarement mais je crois que cette fois-ci tu debloques completement. Il me semble que tu es au bord de la psychose et que nous n'en sommes plus a ces poussees passageres de fievre megalomaniaque auxquelles tu nous as habitues.

Ou tu es trop oisif dans ton grand bureau vide et les fonctions sans contenu reel qu'on t'a confiees, ou tu es victime de harcelement psychologique de la part de tes superieurs hierarchiques. Dans l'un et l'auttre cas il est temps d'aller te faire soigner. Je suis tres sincere. Apres tout tu as quelques ressources et ca me fait mal de te voir somber comme ca. Foi de gbaboiste.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marvel02
Grioonaute régulier


Inscrit le: 30 Aoû 2006
Messages: 318

MessagePosté le: Ven 27 Juil 2012 12:23    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Salut Marvel2,

Nous avons tous nos moments d'egarement mais je crois que cette fois-ci tu debloques completement. Il me semble que tu es au bord de la psychose et que nous n'en sommes plus a ces poussees passageres de fievre megalomaniaque auxquelles tu nous as habitues.

Ou tu es trop oisif dans ton grand bureau vide et les fonctions sans contenu reel qu'on t'a confiees, ou tu es victime de harcelement psychologique de la part de tes superieurs hierarchiques. Dans l'un et l'auttre cas il est temps d'aller te faire soigner. Je suis tres sincere. Apres tout tu as quelques ressources et ca me fait mal de te voir somber comme ca. Foi de gbaboiste.


Le monde entier est fou. Ce sont les grionautes et le 0,1/2% des soutiens de Gbagbo qui ont la tête sur les épaules.
Quant à mon éventuelle oisiveté, moi au moins je suis libre. Je n'envie pas l'oisiveté de l'autre à La Haye. Personne à tuer, pas de dioula à vilipender, rien à voler. Je parie que son procès ne se tiendra pas avant 5 ans.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 425

MessagePosté le: Ven 27 Juil 2012 13:10    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Le monde entier est fou.


Folie des grandeurs. Delire megalomaniaque. Marvel02 = ''Le monde entier''.

Citation:
Quant à mon éventuelle oisiveté, moi au moins je suis libre. Je n'envie pas l'oisiveté de l'autre à La Haye...Je parie que son procès ne se tiendra pas avant 5 ans.


Et tu ressens, bien sur, une espece de jouissance sadique a cette idee que quelqu'un sur qui tu as fait une fixation au point de ne pouvoir parler de rien d'autre que lui, souffre. Meme du fonds de sa prison Gbagbo continue a t'obseder. Il y a des massacres en Cote d'Ivoire. C'est a cause de Gbagbo. Le ciel est couvert ce matin. C'est sur, c'est Gbagbo qui retient la pluie. Guillaume Soro a une migraine. C'est encore et toujours Gbagbo. Gbagbo; Gbagbo; Gbagbo.Tout te ramene a lui. Tu n'es pas fatigue? Tout le temps que tu t'acharnes contre un individu qui ne te connait ni d'Adam, ni d'Eve? Malgre les efforts colossaux que tu as deployes, tu n'as meme pas reussi a attirer l'attention de Ouattara pour te faire octroyer un poste dans une organisation internationale. Quel ingrat ce Ouattara!

Je maintiens qu'une petite therapie ne pourrait que te faire du bien. Chacun de tes messages ne fait que m'en convaincre un peu plus.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marvel02
Grioonaute régulier


Inscrit le: 30 Aoû 2006
Messages: 318

MessagePosté le: Mar 31 Juil 2012 10:34    Sujet du message: Répondre en citant

samuel a écrit:
Citation:
Le monde entier est fou.


Folie des grandeurs. Delire megalomaniaque. Marvel02 = ''Le monde entier''.

Ah, le monde c'est Grioo! Tu as dis mégalo? C'est vrai, ça rime.

samuel a écrit:
Citation:
Quant à mon éventuelle oisiveté, moi au moins je suis libre. Je n'envie pas l'oisiveté de l'autre à La Haye...Je parie que son procès ne se tiendra pas avant 5 ans.


Et tu ressens, bien sur, une espece de jouissance sadique a cette idee que quelqu'un sur qui tu as fait une fixation au point de ne pouvoir parler de rien d'autre que lui, souffre. Meme du fonds de sa prison Gbagbo continue a t'obseder (...) Tout le temps que tu t'acharnes contre un individu qui ne te connait ni d'Adam, ni d'Eve?


Plus sadique que Gbagbo, je ne connais pas. Tuer tout un pays qui ne t'a jamais élu, parce qu'on s'estime être le seul à même de le diriger, malgré sa médiocrité et son échec patent, tout en sachant qu'on n'est pas éternel? Rien de ce que je pourrai faire ou dire n'approchera ce monstre froid, surgit des pires cauchemars. Personne ne l'a soutenu. Pas même la Russie et la Chine qui ne veulent pas lâcher Bachar El Assad. Ils ont juste bouder un peu pour Gbagbo, avant d'autoriser qu'on le dégage avec un coup de pied au cul.

Quant à savoir s'il faut connaitre les dictateurs pour les combattre, mon Dieu, je sais ton niveau politique très bas mais là... Je t'autorise d'effacer de telles inepties.

samuel a écrit:
Malgre les efforts colossaux que tu as deployes, tu n'as meme pas reussi a attirer l'attention de Ouattara pour te faire octroyer un poste dans une organisation internationale. Quel ingrat ce Ouattara!

Ah bon? C'est Ouatara qui nomme dans les organisations internationales pour tous ressortissant du monde entier? Ah oui, j'oubliais, le monde est françafricaniser et le France c'est le première puissance de l'univers pour certains qui souffre du complexe colonial.
Et, dis moi, tu as lu mon désir d'être dans une "organisation internationale" dans la boule de cristal du pasteur perso de Gbagbo (un multi milliardaire qui roulait en Maybach au frais du régime FPI, une bagnole qui coute un demi million d'euro, le double à Abidjan ou les frais de douane sont à presque 100% pour les véhicules neufs, catégorisés "grand luxe")?
En fait, je ris toujours quand on a plus d'argument, on essaie d'attaquer sur le plan privé. Très récurrent chez les grionautes pro-Gbagbo. Des frustrés!
Je te rassure. Mon engagement est totalement gratuit. J'adore mon taf et ma boite que je ne quitterai pour rien au monde. J'ai le plaisir rare de ne pas avoir pris un boulot alimentaire, pour parler de développement de l'Afrique à des kilomètres de celle-ci, sans le pratiquer, ni même l'avoir appris. Je suis là ou j'ai toujours rêvé d'être. Pas Gbagbo. Hi hi hi!

Toutefois, et pour en revenir à tes inquiétudes sur mon intérêt à ce sujet, et bien que je ne fais que réagir à tes articles anti-Ouattara qui t'obsèdent jusqu'à préférer la destruction totale de la Cote d'Ivoire, l'affaire Gbagbo est pour moi quelque chose de spécial.
Cela doit faire 30 ans que je suis l'actualité africaine, que je scrute le moindre espoir de démocratie, de justice, de développement, de paix, de respect des droits de l'homme (et de la femme!) ...etc. Mais hélas, c'est comme supporter le PSG: des années de déception, de doute, de meurtrissures, de mécontentement alors qu'il me semble que l'équipe a les moyens. Si bien que voir enfin la justice s'appliquer sur un tyran, même un seul en Afrique, et j'ai pu voir ça de mon vivant, c'est comme si mon petit pays de 4 millions d'âmes avait gagné la coupe du monde. Il en parlerait durant des siècles non?! C'est un peu l'effet que me fait l'arrestation de Gbagbo. Du pur bonheur pour longtemps.
J'attends la cessation définitive de fonction de Moreno-Ocampo et je ferai livrer des fleurs à sa femme. Les émotions que cet homme m'a donné, même si je devais mourir demain, c'est avec l'espoir que l'Afrique a une chance.
Oui, chaque jour que Gbagbo passe en taule, c'estune fête pour moi. C'est ce fait qui est en réalité le véritable déclencheur des printemps dites arabes et d'une nouvelle doctrine de relations internationales (mais que je n'aurai pas de le temps de commenter ici) très favorables à la justice.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 425

MessagePosté le: Mar 31 Juil 2012 17:08    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Ah, le monde c'est Grioo! Tu as dis mégalo? C'est vrai, ça rime.


Je ne changerai pas mon diagnostic d'un iota. Tu es bel et bien megalo et tu souffres d'un manque de reconnaissance sociale. Tu ferais mieux de suivre mon conseil au lieu d'en remettre une couche.

Citation:
Plus sadique que Gbagbo, je ne connais pas. Tuer tout un pays qui ne t'a jamais élu, parce qu'on s'estime être le seul à même de le diriger, malgré sa médiocrité et son échec patent, tout en sachant qu'on n'est pas éternel? Rien de ce que je pourrai faire ou dire n'approchera ce monstre froid, surgit des pires cauchemars. Personne ne l'a soutenu. Pas même la Russie et la Chine qui ne veulent pas lâcher Bachar El Assad. Ils ont juste bouder un peu pour Gbagbo, avant d'autoriser qu'on le dégage avec un coup de pied au cul.

Quant à savoir s'il faut connaitre les dictateurs pour les combattre, mon Dieu, je sais ton niveau politique très bas mais là... Je t'autorise d'effacer de telles inepties.


Oui. Le probleme c'est qu'on peut remplacer ici le nom ''Gbagbo'' par Sassou et personne n'y verrait aucune difference. A ce qu'on m'a dit tu es un ancien ninja. Les guerres tribales, ca te connait. Combien de jeunes Laris et de jeunes Mbochis sont-ils passes de vie a trepas pour assouvir votre soif respective de pouvoir? Mieux encore, tu sais bien qu'avant Compaore, il y a eu un autre traitre et assassin de ses meilleurs amis.

Pourtant tu vis aujourd'hui aux crochets de Sassou et tu as le culot de traiter Gbagbo de tous les noms. C'est vrai que le metier de larbin rapporte parfois gros.

Citation:
je sais ton niveau politique très bas mais là... Je t'autorise d'effacer de telles inepties.


Moi je ne pretends avoir aucun niveau politique; a fortiori minimiser ceux des autres. Je ne sais pas combien de fois il va fallouir te dire que moi je suis bien content d'etre ce que je suis, sans pretention aucune. J'ai arrete mes etudes apres le secondaire. Je n'ai aucun diplome universitaire mais je suis content d'etre ce que je suis.C'est toi qui cherche desesperement a te grandir, a te faire passer pour ce que tu n'es pas parce que tu es insartisfait de ta vie, de toi-meme, de ce que tu es et surtout parce que tu ne sais plus comment recoller les morceaux de tous les mensonges dont tu te rends quotidiennement coupable en tentant de faire croire aux autres que tu es expert en science politique ou en droit alors qe tu n'as pas le moindre diplome de science politique ou de droit. Ta seule specialite connue, c'est le Gbagbo-bashing; une maniere de te defouler. Malheureusement on ne se debarrasse pas de ses nevroses comme ca.

Citation:
Et, dis moi, tu as lu mon désir d'être dans une "organisation internationale" dans la boule de cristal du pasteur perso de Gbagbo (un multi milliardaire qui roulait en Maybach au frais du régime FPI, une bagnole qui coute un demi million d'euro, le double à Abidjan ou les frais de douane sont à presque 100% pour les véhicules neufs, catégorisés "grand luxe")?
En fait, je ris toujours quand on a plus d'argument, on essaie d'attaquer sur le plan privé. Très récurrent chez les grionautes pro-Gbagbo.


Gbagbo. Gbagbo. Gbagbo. Jusqu'a la nausee. Aucun moyen de t'arreter. C'est une obsession.

Citation:
Des frustrés!


Hi! Hi! Dans mon pays on dit que le fou ne dit que ce qu'il a dans la tete. C'est-a-dire qu'au fonds, il ne parle que de lui-meme en croyant parler des autres.

Citation:
J'ai le plaisir rare de ne pas avoir pris un boulot alimentaire, pour parler de développement de l'Afrique à des kilomètres de celle-ci, sans le pratiquer, ni même l'avoir appris. Je suis là ou j'ai toujours rêvé d'être. Pas Gbagbo. Hi hi hi!


Gbagbo. Gbagbo. Gbagbo. Tu n'en sortiras pas parce que tu as ''la tete melangee'' comme on dit encore chez nous. Il hante tes nuits. Tu te reveilles au matin avec lui. Il te poursuit partout. Bientot tu le verras dans l'eau du marigot et tout passant dans la rue sera un Gbagbo que tu poursuivras avec un gourdin. Tu es malade mon pote. Serieusement!

Ceci dit, faut-il encore te repeter que je ne vis pas en France? Pour autant je n'ai rien contre les Africains qui ont decide d'y rester et d'y vivre. Chacun fait ses choix et il faut vraiment etre un malade pour voir un probleme dans le fait que certains decident de vivre ici ou la dans le monde globalise ou nous vivons. Les gens vont la ou ils peuvent trouver du travail et elever decemment leur famille, c'est tout. Jusqu'a ces dernieres annees, on croyait que si les Africains migraient, c'etait parce qu'il y a quelque chose qui n'allait pas avec eux. Mais maintenant qu'il y a plus de 300.000 (plus de trois cent mille) travailleurs immigres portugais en Angola, tous encourages a s'y installer par leur propre gouvernement, que vont-ils nous dire? ''Si tu n'es pas content retourne chez toi, sale...Portugais''?

En ce qui te concerne, j'ai fini par croire que si tu es retourne au Congo te mettre au service du dictateur local tout en te donnant pour specialite de critiquer d'autres ''dictateurs'' derriere l'anonymat d'Internet , c'est parce que tu etais contraint et force. Tu vois? On a decouvert ta supercherie.

Citation:
l'affaire Gbagbo est pour moi quelque chose de spécial.


Pas besoin de le dire. On a compris. Gbagbo. Gbagbo. Gbagbo.

Citation:
Cela doit faire 30 ans que je suis l'actualité africaine, que je scrute le moindre espoir de démocratie, de justice, de développement, de paix, de respect des droits de l'homme (et de la femme!) ...etc. Mais hélas, c'est comme supporter le PSG: des années de déception, de doute, de meurtrissures, de mécontentement alors qu'il me semble que l'équipe a les moyens. Si bien que voir enfin la justice s'appliquer sur un tyran, même un seul en Afrique, et j'ai pu voir ça de mon vivant, c'est comme si mon petit pays de 4 millions d'âmes avait gagné la coupe du monde. Il en parlerait durant des siècles non?! C'est un peu l'effet que me fait l'arrestation de Gbagbo. Du pur bonheur pour longtemps.


Tu crois sans doute que ce que tu fais ou penses a une certaine importance. Tu crois que tu es quelque chose ou que ton avis compte. Surestimation de soi. Grandiloquence. Megalomanie.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marvel02
Grioonaute régulier


Inscrit le: 30 Aoû 2006
Messages: 318

MessagePosté le: Ven 03 Aoû 2012 11:27    Sujet du message: Répondre en citant

Si je me suis mis au service d'un "dictateur", comme tu dis, hélas pouvons nous constater que c'est mon pays, et que je n'ai pas vraiment choisi. Mais, excusez ma stupéfaction, que dire de ceux qui se mettent au service de l'impérialisme et du leucocentrisme volontairement (et au prix de moult sacrifices d'ailleurs), tout en prétendant que celui-ci est le diable absolu, et que la solution est de gérer nos affaires par nous nous-mêmes, pour nous-mêmes, chez nous-mêmes?
Je ne m'en prends pas à ceux qui ont choisi de vivre ailleurs. C'est un capital, une richesses pour leur pays d'origine, je ne le dirai jamais assez. Mais je suis contre ceux qui, après ce choix volontaire, veulent donner des leçons d'hyperafricanité à ceux qui sont restés. "Il faut créer le franc-gbagbo (sous-guerre et après un rejet de 99% des pays du monde svp), mais moi [qui est fou?] je garde mes sous en euro ou en dollar!". Voilà le genre de tromperie et d'absurdité que je combats. Vous imaginez Che Guevarra choisissant d'aller s'installer à Miami comme tout bon cubain, y fait venir femme et enfants, les installe très durablement (achat de maison à crédit, paiement d'assurances universitaires pour les enfants dès la naissance etc...), devenir conseiller fiscal aux USA parce que ça rapporte gros, pour passer ensuite ses week end à crier dans une radio local à tue-tête qu'il est le plus grand résistant contre l'impérialisme américain et son modèle mauvais, et à donner des cours d'amour inconditionnel du pays?
Voilà à quoi vous ressemblez, vous et vos groupes. Et c'est à ce mensonge permanent que je m'en prends.

Rassure toi, je n'ai jamais eu d'autres ambitions que de servir mon pays, qu'elle qu'en soit le dirigeant. Contraint et forcé dis-tu? Oui, la nature m'a fait congolais et je l'assume tête haute.

Samuel, trop d'invectives et d'attaques personnelles. Ce n'est pas ca qui fait un débat et ça ne nous grandit pas. Quand tu dis "on t'a démasqué" (je n'ai d'ailleurs un masque que pour la forme) en quoi ca te donne raison sur le débat de fond, à savoir "Gbagbo a perdu l'élection, s'est cramponné comme un sauvage primitif qui croit que le pouvoir c'est sa chose, toutes les commissions lui ont donné tort, il a été chassé causant des milliers de morts, et il va payer pour cela"???
Quand tu me traites de fou, tu crois gagner sur quel argument du débat, si non tu ne fais qu'étaler la mollesse de tes arguments?
C'est facile d'etre entre soi, pro Gbagbo que vous étiez. Mais l'opinion contraire existe. Si vous n'êtes capable de défendre vos opinions que face à des convaincus, c'est qu'ils ne valent rien.

Quant à la caricaturale Afrique des dictateurs que vous vous êtes faites, le seul apparemment qui n'en était pas un c'est Gbagbo. Il est resté 10 ans. Combien d'entre vous ont rejoint le paradis qu'il a créé ou sont allés l'aider à le créer contre l'impérialisme? Vous avez préféré payer vos impôts chez l'ennemi non? Ayez un peu de cohérence avec vous-mêmes. Un militant engagé vit son engagement. Il ne s'agit pas de le crier.

Je n'ai jamais porté cet imbécile de Gbagbo dans mon coeur. Il est en tout point nullissime. Si je suis fou et obsédé par la chasse aux voyous de son espèce et de ses suppôts, je le prends pour un honneur.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 425

MessagePosté le: Ven 03 Aoû 2012 15:41    Sujet du message: Répondre en citant

Salut marvel02,

Concernant ta megalomaniie, je maintiens mon diagnosis. Je vois d'ailleurs que ca sert parfois a quelque chose de dire la verite aux gens, aussi blessante qu'elle soit. En effet, le ton de ta reponse cette fois-ci est beaucoup plus celui d'un debat reel entre ''intellectuels'' qu'une auto-hagiographie centree sur toi-meme (hypertrophie du moi caracteristique des megalos) bien que tu n'arrives decidement pas a te debarrasser de ce ''je'' qui limite le poids de tes arguments, parfois tout a fait serieux et dignes d'etre pris en consideration.

Je m'efforcerai donc d'oublier ta fixation sur toi-meme et de te repondre de facon tout aussi serieuse.

Citation:
Si je me suis mis au service d'un "dictateur", comme tu dis, hélas pouvons nous constater que c'est mon pays, et que je n'ai pas vraiment choisi.


Tu as tout a fait raison. Je ne peux decemment pas te reprocher de vivre dans ton propre pays au motif qu'il est dirige par un dictateur. Je ne peux non plus te reprocher d'y travailler, y compris dans l'admnistration au motif que Sassou Nguesso est un criminel, un homme qui a fait froidement assassiner des dirigeants progressisttes et panafricanistes qu'il a eu d'autant plus de facilite a trahir qu'il etait l'un de leurs plus proches amis. Tu dois gagner ton pain et entretenir ta petite famille et il serait tout a fait incongru de te reprocher de manger de cet argent-la, d'autant plus que tu as le droit de jouir des richesses de ton pays comme tout autre Congolais. Tu as aussi le droit d'occuper n'importe quel poste dans l'administration congolaise, aussi eleve soit-il.

Toutefois, dans mon pays (ou est-ce en France qu'on dit cela? Comme tout intellectuel ''francise''' je ne sais plus ou j'en suis parfois) on dit qu'il faut se garder de ''denoncer'' la paille qui est dans l'oeil du voisin tout en ignorant superbement la poutre qui est dans le sien propre. D'autres aussi diraient qu'il ne faut pas faire deux poids deux mesures. Je croirai en ta sincerite ''panafricaniste'' le jour ou tu mettras autant de vigueur a denoncer Sassou et Blaise Compaore ou encore Faure Gnassingbe ou le rejeton de Bongo, que tu en mets a denoncer Laurent Gbagbo. Ce jour-la je t'applaudirai des deux mains.

Qu'est-ce qui vaut, de ta part, autant de haine a Laurent Gbagbo et autant de mansuetude, voire de silence coupable quand il s'agit de Sassou ou Blaise? Ou bien as-tu mis dans une balance les crimes respectifs commis par Gbagbo et Sassou et decouvert que le poids des crimes commis par Gbagbo est immensement plus eleve que celui des crimes commis par Sassou ou Ouattara? Que peut bien valoir une telle mesure? Gbagbo a-t-il massacre plus de jeunes Dyoula que Sassou n'a massacre de jeunes Laris? De combien de centaines ou de milliers de vies est la difference et que peut bien signifier une telle difference?

Ne trouves-tu pas qu'il y a une certaine absurdite dans le fait de diaboliser Gbagbo a l'exces et d'excuser par ton silence Ouattara et Sassou? Tu vois donc que tes arguments ne pesent plus rien des lors qu'ils sont motives par ta seule haine de Gbagbo et pechent par leur manque evident d'objectivite car tu entreprends d'aller faire le manage chez les autres en oubliant de balayer d'abord devant ta propre porte.

Dis-moi, quel etait le crime du Professeur Lissouba? N'at-il pas democratiquement gagne les elections et n'occupait-il pas le pouvoir legitimement quand la France a decide de l'en chasser par Sassou interpose parce qu'il s'appretait a ecarter ELF? La facon dont il a ete chasse du pouvoir, etait-elle democratqiue? Toi-meme, est-ce que tu ne souffres pas a l'evocation de cet apres-midi de 1977 ou Marien Ngouabi recevait paisiblement des gens chez lui quand des militaires envoyes par Sassou qui repondait aux ordres de la France que le meme Ngouabi venait de critiquer, sont venus l'assasiner froidement? Pourquoi est-ce que tu n'en dis jamais rien et preferes t'acharner contre Gbagbo, toi le grand defenseur des elections democratiques et du regne de la loi?

Voila les raisons pour lesquelles je dis que ton anti-gbagboisme est tout a fait suspect et releve de la malonnetete intellectuelle.

Citation:
Mais, excusez ma stupéfaction, que dire de ceux qui se mettent au service de l'impérialisme et du leucocentrisme volontairement (et au prix de moult sacrifices d'ailleurs), tout en prétendant que celui-ci est le diable absolu, et que la solution est de gérer nos affaires par nous nous-mêmes, pour nous-mêmes, chez nous-mêmes?


Ne sachant pas a qui tu fais allusion, je ne peux te repondre. Mais s'il s'agit de moi, tu te gourres profondement. Ou on t'a mal informe ou tu fais des recoupements hasardeux.

Citation:
Je ne m'en prends pas à ceux qui ont choisi de vivre ailleurs. C'est un capital, une richesses pour leur pays d'origine, je ne le dirai jamais assez. Mais je suis contre ceux qui, après ce choix volontaire, veulent donner des leçons d'hyperafricanité à ceux qui sont restés. "Il faut créer le franc-gbagbo (sous-guerre et après un rejet de 99% des pays du monde svp), mais moi [qui est fou?] je garde mes sous en euro ou en dollar!". Voilà le genre de tromperie et d'absurdité que je combats. Vous imaginez Che Guevarra choisissant d'aller s'installer à Miami comme tout bon cubain, y fait venir femme et enfants, les installe très durablement (achat de maison à crédit, paiement d'assurances universitaires pour les enfants dès la naissance etc...), devenir conseiller fiscal aux USA parce que ça rapporte gros, pour passer ensuite ses week end à crier dans une radio local à tue-tête qu'il est le plus grand résistant contre l'impérialisme américain et son modèle mauvais, et à donner des cours d'amour inconditionnel du pays?


Non. Decidement, il ne peut s'agir de moi. D'abord moi je suis completement fauche. Je ne vois pas, a moins d'un miracle (qui, probablement, ne se produira pas puisque je ne joue pas au loto et que je n'ai pas une vielle tante fortunee dont je pourrais heriter), comment je pourrais jamais me payer une maison du genre dont tu parles.

D'autre part je ne vis pas en France. Je t'ecris en ce moment a partir d'un cybercafe d'Accra, au Ghana. Tu peux verifier si je dis vrai ou non en envoyant un email a Panafricain. Il te le confirmera. Je suis une espece de marchand ambulant qui passe d'un pays africain a l'autre. C'est pourquoi je les connais si bien, y compris les quartiers de la ville ou tu vis.

Je ne vis pas en France et je ne voudrais jamais vivre en France. J'y ai vecu juste le temps de faire des etudes et quand elles sont terminees je suis immediatement rentre chez moi. D'ailleurs, meme quand j'y etais, le premier jour des vacances me trouvait deja a la maison et le premier jour ou je me suis trouve en France, j'ai commence a compter les mois et les annees qu'il me restait avant de rentrer chez moi. Je ne comprends pas comment certains Africains peuvent aimer vivre en France mais s'ils s'y plaisent c'est tant mieux pour eux. Je n'ai rien contre cela. J'ai vecu aux Etats-Unis (l'atmosphere y est un peu plus soutenable) tout aussi longtemps qu'en France mais je n'y suis plus et je ne vis pas a Miami.

Citation:
Voilà à quoi vous ressemblez, vous et vos groupes. Et c'est à ce mensonge permanent que je m'en prends.


Comme tu le vois, je n'ai rien contre ce groupe mais je n'en fais pas partie.

Citation:
Samuel, trop d'invectives et d'attaques personnelles. Ce n'est pas ca qui fait un débat et ça ne nous grandit pas. Quand tu dis "on t'a démasqué" (je n'ai d'ailleurs un masque que pour la forme) en quoi ca te donne raison sur le débat de fond, à savoir "Gbagbo a perdu l'élection, s'est cramponné comme un sauvage primitif qui croit que le pouvoir c'est sa chose, toutes les commissions lui ont donné tort, il a été chassé causant des milliers de morts, et il va payer pour cela"???
Quand tu me traites de fou, tu crois gagner sur quel argument du débat, si non tu ne fais qu'étaler la mollesse de tes arguments?
C'est facile d'etre entre soi, pro Gbagbo que vous étiez. Mais l'opinion contraire existe. Si vous n'êtes capable de défendre vos opinions que face à des convaincus, c'est qu'ils ne valent rien.


Pour les attaques personnelles tu as tout a fait raison mais je ne fais que me defendre. Je trouve que tu manques de decence en insultant Gbagbo de la facon dont tu le fais. C'est un tres grand monsieur, tu sais? Les jours qu'il passe en prison ne sont rien en comparaison de l'honneur dont l'histoire africaine finira par le couvrir et ce, pour l'eternite. C'est un homme de la dimension de Lumumba. Ce n'est pas parce qu'il a perdu une bataille contre des forces evidemment plus puissantes qu'il faut le trainer dans la boue. Et ce n'est pas parce que Sarkozy a tue des milliers de jeunes Ivoiriens aux mains nues que cela fait de lui un grand homme. Au fait, quand tu insultes les gens comme ca, as-tu pense une seule seconde a ce que peuvent ressentir tous ceux qui ont perdu des freres, des soeurs, des parents souvent innocents?

C'est un certain manque de decence que je denonce chez toi. Quelque chose dont personne au monde, a moins d'etre malade, ne se rejouirait ouvertement, tu t'en rejouis ouvertement. N'as-tu pas remarque que meme les Francas ont la decence de ne pas s'acharner contre lui maintenant qu'ils ont gagne la bataille? Meme Sarkozy, quand il a fait assassiner Kadhafi a eu la decence de se montrer faussement triste et Hilary Clinton qui s'est rejouie, bien que ce soit en prive, s'est faite rappeler a l'ordre. Non. On ne peut pas se rejouir qu'il y ait eu une guerre dans un pays africain et que des milliers de gens soient morts. Je ne te reproche donc pas de penser ce que tu veux mais il y a des choses qui ne se font pas. Tout simplement. C'est une question d'education.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
afrobeat
Grioonaute régulier


Inscrit le: 14 Aoû 2007
Messages: 312

MessagePosté le: Ven 03 Aoû 2012 22:11    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Tout simplement. C'est une question d'education.

c'est vrai!!! MARVEL EST TRES MAL ELEVE!!!
_________________
www.afromantara.com
Produits de beauté Afro!

Fela Anikulapo Kuti - Sorrow tears and blood
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
OGOTEMMELI
Super Posteur


Inscrit le: 09 Sep 2004
Messages: 1498

MessagePosté le: Sam 04 Aoû 2012 05:28    Sujet du message: Répondre en citant

Samuel a écrit:
C'est un certain manque de decence que je denonce chez toi. Quelque chose dont personne au monde, a moins d'etre malade, ne se rejouirait ouvertement, tu t'en rejouis ouvertement. N'as-tu pas remarque que meme les Francas ont la decence de ne pas s'acharner contre lui maintenant qu'ils ont gagne la bataille? Meme Sarkozy, quand il a fait assassiner Kadhafi a eu la decence de se montrer faussement triste et Hilary Clinton qui s'est rejouie, bien que ce soit en prive, s'est faite rappeler a l'ordre.

Il ne s'agit même pas de "décence" : il y a juste que le forfait ayant été accompli, il est inutile de continuer d'en parler (de "ressasser le passé") ; au risque que le médiamensonge qui le recouvre ne s'écaille comme mauvais vernis...

Moins on parle d'un crime qu'on a déjà commis, moins (pense-t-on) il y aura de risque d'en avoir honte un jour ; a fortiori quelque remord. Quant à en rendre des comptes (judiciaires) aux ayants droits des victimes...

D'ailleurs, si quelques nègres bamboula peuvent continuer de s'enorgueillir des cadavres des leurs jetés en pâture par Bwana ; alors il n'est plus besoin des services spéciaux de l'Agence Française de Propagande (ou A.F.Prout) pour entretenir le souvenir de la victoire sanglante des bombes de la démocratie...

Bref, juste pour dire toute mon admiration à Samuel pour tant d'opiniâtreté. Pourvu que cela serve vraiment à quelque chose. Je ne veux pas infester la place de mes doutes définitifs... Arrow Arrow Arrow
_________________
http://www.afrocentricite.com/
Umoja Ni Nguvu !!!

Les Panafricanistes doivent s'unir, ou périr...
comme Um Nyobè,
comme Patrice Lumumba,
comme Walter Rodney,
comme Amilcar Cabral,
comme Thomas Sankara,
Et tant de leurs valeureux Ancêtres, souvent trop seuls au front...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nomade
Grioonaute régulier


Inscrit le: 30 Nov 2005
Messages: 415

MessagePosté le: Lun 06 Aoû 2012 16:33    Sujet du message: Répondre en citant

C'est horrible ce qui se passe en Cote D'Ivoire. Gbagbo un homme bon. Un homme qui s'est battu pour la démocratie en Cote d'Ivoire toute sa vie pendant que la France supportait la dictature de Boigny avec Ouattara comme PM. Il se fait sortir de la par une tentative de coup d'Etat (2002) transformé en rebellion armée avec l'aide diplomatique, médiatique et militaire de la France. C'est une roue qui tourne pour revenir au même endroit. Malheureusement, Gbagbo un peu naif pensait que la France pourrait tourner le dos a leur poulain Ouattara est allé de compromission en compromission jusqu'a accepter de faire des élections remplis de violences et de fraudes avant le désarmement. Maintenant on assiste a violence et tueries en Cote d'Ivoire sous le tueur Ouattara.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
sang froid
Grioonaute 1


Inscrit le: 18 Juin 2006
Messages: 203

MessagePosté le: Ven 24 Aoû 2012 17:33    Sujet du message: Réserve naturelle du Mont Péko Répondre en citant

Un article de Fraternité Matin, organe officiel d'information de la république de Côte d'Ivoire. Chapeau à ce capitaine de l'Office Ivoirien des Parcs et Réserves qui met sa vie en danger pour exercer son métier.

J'aurais aimé avoir l'avis de Benny Da B', lui qui connait bien cette région. Il doit être occupé à valoriser son lopin dans la réserve. Je le provoque afin qu'il sorte du bois (du Mont Péko) Laughing

http://www.fratmat.info/accueil/politique/20267-securisation-de-louest-capitaine-ouattara-kpolo-oipr-le-mont-peko-est-devenu-une-veritable-poudriere.html

Citation:

Sécurisation de l’Ouest / Capitaine Ouattara Kpolo ( Oipr) : “LE MONT PÉKO EST DEVENU UNE VÉRITABLE POUDRIÈRE”

Mise à jour le Jeudi, 23 Août 2012 22:58
Écrit par Doua Gouly Vendredi, 24 Août 2012 04:00

Capitaine Ouattara Kpolo ( Oipr)Le chef du secteur du Mont Péko de l’Office ivoirien des parcs et réserves raconte sa première et unique rencontre avec Amadé Ourémi.

Comment va le secteur parc du Mont Péko, aujourd’hui ?



J’ai pris fonction à Duékoué en décembre 2011. En fait, j’étais déjà ici en 2008-2009 et je suis allé en formation. En ce qui concerne la conservation du parc, notre absence sur le terrain depuis 2002 a eu un impact. C’était partout la même chose. Même nos locaux étaient occupés par les militaires. Nous n’existions même plus en ville. Après la crise post-électorale, nous sommes revenus occuper nos locaux qui étaient devenus, entre-temps, les logements de certains éléments des Frci. Nous avons réhabilité partiellement un bâtiment en mars 2012. Malheureusement pour nous, on nous annonce que les Frci reviennent. On nous a dit que c’est provisoire. Mais cela nous inquiète.


Et le parc lui-même ?

Au plan technique, c’est un autre problème. C’était difficile. Le personnel que j’ai trouvé sur place n’allait pas sur le terrain. Les risques d’attaque étaient grands. Surtout qu’au niveau du parc, il y avait beaucoup d’informations qui circulaient.


Que disent ces rumeurs?

Il s’agit principalement de la présence d’hommes armés à l’intérieur du parc. Moi-même, après six mois de présence, je n’y suis entré qu’une seule fois.


Pourquoi avez-vous peur aussi ?

J’avais été averti de la situation dès mon arrivée. Ma méthode a donc été d’approcher les populations riveraines avant de rencontrer ceux qui sont à l’intérieur du parc. Nous sortons d’une crise armée. Je ne peux pas engager, dès mon arrivée, la répression. J’ai eu des instructions fermes de ma hiérarchie dans ce sens. Je suis donc venu en tant qu’agent de développement. Localement, je me suis appuyé sur la population. Parce que les gens pensaient que les Eaux et Forêts n’allaient plus revenir et que la zone avait été déclassée. J’ai pu réussir ma mission en partie parce que les préfets et sous-préfets m’y ont aidé. Les deux tiers du parc sont dans le département de Bangolo et l’autre tiers à Duékoué. Il était question de rencontrer les infiltrés. Je leur ai adressé des convocations avec l’aide des sous-préfets de Guinglo-Taouaké, Bléni-Méhouin. Mais ces derniers ont refusé de me rencontrer.


De quelle nature est la population infiltrée ?

Pour nous, ce sont des paysans. Ceux d’entre eux qui m’ont répondu, m’ont demandé de prendre attache avec Amadé Ouérémi avant de les rencontrer. Or pour moi, il s’agit de personnes individuellement en infraction. C’est là que j’ai compris qu’elles sont organisées. A partir de février 2012, j’ai changé de stratégie en cherchant à rencontrer Amadé Ouérémi, en vain. Je suis passé par ces mêmes sous-préfets, sans plus de succès. Et quand j’ai voulu entrer dans le parc pour le voir directement, on m’en a dissuadé en évoquant le danger auquel je m’exposais.


Avez-vous essayé de joindre Amadé Ouérémi par téléphone ?

Son numéro que j’ai eu marche bien. Mais il ne décroche jamais. J’ai appris, par la suite, qu’il ne répond pas aux appels émanant de numéros qu’il ne connaît pas. J’ai donc changé de méthode encore.


En quoi faisant ?

Je suis passé par des gens qui lui sont proches. Notamment ses compatriotes burkinabè. On ne m’a fait que des promesses. J’ai tenté de le rencontrer par le biais du sous-préfet de Bagohouo qui m’y a envoyé à des réunions pour me présenter à la population, en vain.


Qu’avez-vous donc fait ?

Finalement, j’ai pris mon courage à deux mains pour pénétrer dans le parc.


Pourquoi une telle décision lourde de conséquences ?

J’avais une contrainte de temps du fait de la mission d’évaluation des parcs. Les experts devaient venir voir la dégradation du Péko (faune et flore). Je me suis référé au sous-préfet de Bagohouo qui m’y a encouragé. Quant au chef de ce village, il m’a dit : « Allez-y, mais, je ne peux pas vous accompagner ». Il restait une semaine pour la mission. J’ai pris la voie qui mène au campement d’Amadé Ouérémi. Je suis arrivé à un corridor où des individus m’ont demandé ce que je venais faire en ce lieu.


Ces personnes étaient-elles armées ?

Elles étaient en civil et ne portaient aucune arme. Elles étaient une douzaine. On m’a demandé si j’avais rendez-vous avec Amadé Ouérémi. Quand j’ai répondu par la négative, on m’a demandé d’attendre. Quinze minutes après, Amadé Ouérémi est arrivé. C’était le 25 avril. Il n’était pas content que je sois entré dans la forêt.


Qu’a-t-il donné comme argument pour justifier son mécontentement ?

Il a demandé qui m’a autorisé à entrer dans le parc. Il m’a menacé en disant qu’il n’aime pas les Eaux et Forêts parce que c’est sa forêt. Il m’a même dit que si je suis venu chercher des histoires, il était prêt. Il a proféré des menaces de mort à mon endroit.


Que vous a-t-il dit exactement ?

Il a dit qu’il allait nous tuer.


Combien de personnes ont fait cette mission ?

Nous étions quatre. J’ai répondu à Amadé Ouérémi que j’avais mesuré le danger auquel je m’exposais. Mais, je n’étais pas là pour créer des problèmes. Il est devenu un peu froid. Je lui ai dit : « Depuis cinq mois, je n’arrive pas à vous rencontrer. Je suis le responsable du Mont Péko et je suis venu vous annoncer qu’une mission d’évaluation viendra d’Abidjan dans une semaine pour visiter le parc. C’est dans votre intérêt et le nôtre. Cette mission est diligentée par l’Etat de Côte d’Ivoire. Si vous vous y opposez, c’est comme si vous vous opposiez à l’Etat de Côte d’Ivoire ».


Quelle a été sa réaction ?

Il m’a dit qu’il a investi beaucoup d’argent dans le parc. Si la mission venait le lui arracher, il ne se laisserait pas faire. Qu’il doit être dédommagé.


Qu’entend-il par “ investir de l’argent dans le parc’’ ?

Il a fait des plantations. Je lui ai répondu : « Je suis un simple commis de l’Etat. Il faut montrer aux responsables de la mission vos investissements dans le parc. Seul l’Etat peut décider de votre sort. Si un jour, le parc est déclassé, je serai affecté ailleurs ».


A-t-il autorisé la mission des experts ?

Il n’était pas question d’une autorisation. Mais juste de lui annoncer une mission qui s’impose à nous tous.


Cette mission a-t-elle eu lieu ?

Elle a effectivement eu lieu de février à mars.


Sans accroc ?

Le deuxième jour de la mission, les hommes d’Amadé Ouérémi ont voulu faire de la résistance à la vue des agents en treillis dans le groupe. Ils s’en sont pris à un expert en oiseaux, il faut savoir que la particularité de ce parc est qu’il abrite une espèce rare d’oiseaux. C’est ce qui lui a permis de bénéficier d’un projet. Il fallait s’assurer que cet oiseau était encore là. Il y avait tout de même deux fausses notes.


Lesquelles ?

Quand les sociologues sont venus, ils ont vu les chefs des villages voisins, ils ont demandé à croiser les infiltrés. Ouérémi et ses éléments ont refusé. Vers la fin de la mission, nous étions stressés. Un dernier volet devait faire l’état des pistes qui ceinturent le parc dont l’une des vocations est le développement du tourisme. Dès que la mission est finie, il y a eu le communiqué du gouvernement qui demandait aux infiltrés de sortir des aires protégées. Amadé Ouérémi et ses hommes ont pensé que l’objet de la mission était de connaître leur position et les signaler à Abidjan.


Etiez-vous de la mission ?

Non. J’ai fait partir deux éléments. On me connaissait déjà, il fallait éviter que les esprits s’échauffent. Je faisais la ronde autour du parc pour alerter les autorités en cas de besoin.


La mission a-t-elle pu voir cet oiseau rare ?

C’est ma hiérarchie qui peut vous répondre. Je ne peux pas évoquer les conclusions d’une mission dont je ne suis pas le commanditaire.


Le parc peut-il encore être sauvé ?

La vocation d’un parc, ce n’est pas forcément la forêt. C’est aussi le relief, le paysage, la faune. Si on le laisse tranquille, il peut se reconstituer. Il y a des éléphants et des chimpanzés dans ce parc. Ils sont chassés. L’exploitation agricole est également très intense. Cela met le parc en péril.


Que dites-vous aux populations riveraines qui se plaignent qu’on les empêche de travailler dans le parc, alors qu’Amadé Ouérémi y est en toute tranquillité ?

Elles ont raison. Ce parc est préservé depuis la période coloniale. Il a un rôle très important dans la région. Aujourd’hui, on se rend compte que le fleuve Sassandra est en train de mourir. Une des causes de cette situation est la destruction du Péko qui est un de ses réservoirs. Tous les cours d’eau qui partent du Péko sont à sec. Dans les champs, les populations déforment les lits des cours d’eau.


Comment régler, selon vous, le cas d’Amadé Ouérémi ?

Nous nous référons à notre hiérarchie et au gouvernement. Le dossier est très sensible pour diverses raisons.


Lesquelles ?

Ceux qui sont à l’intérieur du parc sont majoritairement des étrangers. En tant que gestionnaire du Mont Péko, il ne m’appartient pas de mener des actions qui peuvent entraîner des troubles dans la région.


Quel est l’état réel du parc aujourd’hui ?

On ne peut pas vous répondre sans faire une étude du parc. Or, il est impossible de la faire. Parce que, le parc est devenu une poudrière. Chaque semaine, deux à trois cars de transport en commun y déversent les clandestins, augmentant ainsi leur population. Si l’ on part sur la base de deux convois par semaine, on se retrouve facilement avec 600 personnes par mois. Au départ, les nouveaux venus étaient des manœuvres agricoles au service des anciens. Quand ils ont des moyens, après leurs contrats, ils achètent à leur tour des parts de forêt. Ils sont bien organisés sur place.


Pourquoi ne pas passer du côté de Bangolo ?

Partout, on vous renvoie à Amadé Ouérémi. En fait, il y avait deux groupes au départ. A Bangolo, un certain Bakary et Ouérémi dans la zone de Duékoué. Chacun travaillait de son côté. Il y a eu conflit de compétence entre les deux quand les champs des deux groupes se sont touchés autour de 2008-2009. A la suite des affrontements, Amadé Ouérémi a pris le dessus.

Interview réalisée

à Duékoué par

Doua Gouly
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marvel03
Grioonaute


Inscrit le: 09 Sep 2012
Messages: 7

MessagePosté le: Lun 10 Sep 2012 00:04    Sujet du message: Répondre en citant

Samueeeeeeel,

Tu sais qui j'ai rencontré pour la première fois?
Guillaume Kigbafori SORO! c'était le 14 août au soir, à Kinkala, chef lieu du département du Pool et accessoirement capitale du Congo pour un jour à cause de la célébration tournante de la fête nationale qui cette année se déroulait dans cette localité! Je ne peux pas te cacher que j'ai eu une pensée pour toi. Mais faute de temps, je n'ai pas pu venir te donner la bonne nouvelle plus rapidement. Il m'est devenu si difficile d'avoir une heure à ne rien faire... Profitons aujourd'hui!

Ca se passe dans la résidence du ministre Hellot Mampouya qui l'hébergeait, car il représentait le président Alassane Dramane Ouattara qui n'a pas pu faire le déplacement à cause des attaques qu'il a subi. près de 10 minutes de tête à tête avec ce génie de la politique qui m'a prodigué des conseils que j'espère ne jamais perdre.

Pour ta soif de me voir critiquer Sassou, je te le dis, il est mauvais. Ca ne sera peut-être pas dans les termes antifrançais propre à cette formation politique à deux balles ramassées dans des associations d'analphabètes politiques, mais bon, on arrive à la même conclusion qu'il faut qu'il parte. Toutefois, comme pour Gbagbo, je fonctionne de la même manière avec Sassou Nguesso: mets moi au milieu de ses laudateurs, et tu me verras survoltés. j'ai pratiqué cet exercice plus de 5 ans sur la toile, et ses suppôts ont quasiment tous disparus.
Toutefois, je tiens à préciser que je ne suis pas un militant de la toile. je travaille sur du concret. Je peux raler sur Gbagbo parce que je n'ai pas d'action directe à mener en Côte d'ivoire (à regret d'ailleurs), mais au Congo, je suis actif, les mains dans le cambouis. Si Sassou tombe, quelque soit la méthode, je ne serai pas loin. Je n'ai vraiment pas besoin de perdre mon temps à jurer de ceci ou cela sur des forums à ce sujet, pour avoir l'amitié virtuelle d'untel ou être "une valeur sûre" au bar panafricain de Saint-Laurent-l'espoir.

Ogo, au contraire, il faut en parler pour éviter que ceux qui réécrivent l'histoire à leur goût (genre "le MPLA a libéré l'Angola" ou que "le communisme n'est qu'un détail de la philosophie politique") ne nous en fassent un héros, alors que 99% des habitants de la terre et leurs représentants, ont donné tort de A à Z à ce débile mental de Gbagbo, assassin du peuple ivoirien, notoirement incompétent, vulgaire et s'accrochant désespérément au pouvoir avec la brutalité tribaliste pour seule méthode. Oui, il a promis de transformer des quartiers d'Abidjan en cimetières, oui il s'est plaint que l'union africaine va trop vite, il n'a jamais été élu et pourtant, par des entourloupes sadiques il st resté illégalement 10 ans à la tête d'un des plus grand pays du continent.
Quels sont les axes panafricains du gbagboisme? personne ne nous les a jamais expliqué. Tuer tous les dioulas? Et si ce va-nus-pieds de 3è classe mourrait par la grâce de nos ancêtres, que serait son régime, bati sur sa seule personne? Comme tous les dictateurs et ses suppôts, le croyiez vous éternels?
Samuel, tu es au Ghana non. ce sont des ivoiriens de toutes origines qui organisent des putsch de retour ou le clan bété tribalisé qui veut reconquérir son pouvoir? Ou sont ces non bétés qui servaient de faire falloir à ce régime essentiellement ethnique, archaîque comme on en veut plus?

Je n'ai jamais pensé, Samuel que Lumumba fut un grand homme d'Etat. Vos littératures et votre terrorisme intellectuel ne m'influencent pas. Il avait d'excellentes idées, très nobles en soi, mais ce fut un politicien médiocre. Pourtant, j'estime qu'il mérite le respect et la reconnaissance éternelle pour cette vision de l'indépendance qu'il avait, mais jamais pour la méthodologie politique qu'il s'est choisi dénotant un amateurisme piteux. c'est pardonnable au fond car il n'avait pas vraiment demodèle et nous, en nous servant de sa mésaventure, pouvant nourrir notre expérience pour mieux faire. Mais si, parce qu'on a tellement besoin de héros au panthéon on s'imagine que le jour ou on sera au pouvoir, dans un pays sous perfusion internationale, on suivra l'exemple de Lumumba qui au nom de la souveraineté va virer tout le monde, on tombera dans le même panneau.
Pour moi un bon dirigeant africain c'est un mélange de Nkuame Nkrumah pour l'étendu de sa vision, d'Omar Bongo Ondimba pour son talent politique pur, de Mandela pour son sens de la diplomatie, de l'altruisme et de la démocratie, et de Pascal Lissouba pour sa vision économique. Tous ceux que j'ai cité ont de lourds défauts ailleurs, et ceux que je n'ai pas cité ont certainement des qualités toutes aussi respectables. Ainsi va la vie: il n'y a pas d'un côté les bons, d'un autre les méchants, mais tout est fait de complexité. L'idéal pour moi serait un mélange de ces qualités là. Le pire, c'est l'association de tous ces défauts. Et je retrouve ce mélange explosif en Laurent Gbagbo. Pas du tout diplomate, pas du tout démocrate, pas du tout altruiste, pas du tout visionnaire, pas du tout rassembleur... Bref, c'est vraiment une calamité, ce qu'il ne faut surtout pas être ni faire.

(He merde, encore un problème de mots de passe...)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marvel03
Grioonaute


Inscrit le: 09 Sep 2012
Messages: 7

MessagePosté le: Mar 11 Sep 2012 22:46    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'avais pas vu ça.

afrobeat a écrit:
Citation:
Tout simplement. C'est une question d'education.

c'est vrai!!! MARVEL EST TRES MAL ELEVE!!!


Vu la profondeur de tes arguments, c'est l'éducation scolaire qui doit profondément te faire défaut.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
afrobeat
Grioonaute régulier


Inscrit le: 14 Aoû 2007
Messages: 312

MessagePosté le: Mer 12 Sep 2012 00:49    Sujet du message: Répondre en citant

marvel03 a écrit:
Je n'avais pas vu ça.

afrobeat a écrit:
Citation:
Tout simplement. C'est une question d'education.

c'est vrai!!! MARVEL EST TRES MAL ELEVE!!!


Vu la profondeur de tes arguments, c'est l'éducation scolaire qui doit profondément te faire défaut.


Tu n'es qu'une pirouette! un homme sans valeur et sans conviction, et qui en est fier... tu n'as pas honte il y a quelque temps tu traitais soro de "va-nu pieds", et maintenant , je ne sais par quelle alchimie, tu le transformes en "génie de la politique"... ça fait pitié, tu fais semblant d'avoir des arguments, mais tu es semblable à ces gens qu'on rencontre par milliers en afrique : tu n'as pas encore atteint le statut d'individu, tu es un sujet tribal et alimentaire... l'individu a une forte activité d'introspection, possède quelques qualités visibles, tiens son esprit avec délicatesse par priorité à tout besoin bassement alimentaire, et de vaine gloriole! ce qui biensure n'est pas ton cas...
_________________
www.afromantara.com
Produits de beauté Afro!

Fela Anikulapo Kuti - Sorrow tears and blood
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marvel03
Grioonaute


Inscrit le: 09 Sep 2012
Messages: 7

MessagePosté le: Mer 12 Sep 2012 09:48    Sujet du message: Répondre en citant

afrobeat a écrit:
marvel03 a écrit:
Je n'avais pas vu ça.

afrobeat a écrit:
Citation:
Tout simplement. C'est une question d'education.

c'est vrai!!! MARVEL EST TRES MAL ELEVE!!!


Vu la profondeur de tes arguments, c'est l'éducation scolaire qui doit profondément te faire défaut.


Tu n'es qu'une pirouette! un homme sans valeur et sans conviction, et qui en est fier... tu n'as pas honte il y a quelque temps tu traitais soro de "va-nu pieds", et maintenant , je ne sais par quelle alchimie, tu le transformes en "génie de la politique"... ça fait pitié, tu fais semblant d'avoir des arguments, mais tu es semblable à ces gens qu'on rencontre par milliers en afrique : tu n'as pas encore atteint le statut d'individu, tu es un sujet tribal et alimentaire... l'individu a une forte activité d'introspection, possède quelques qualités visibles, tiens son esprit avec délicatesse par priorité à tout besoin bassement alimentaire, et de vaine gloriole! ce qui biensure n'est pas ton cas...


La caractéristique même des têtes vides, c'est d'essayer d'exister par l'invective et les attaques personnelles. Tu as de la chance, je n'ai plus l'âge ni le niveau des guerres d'insultes. Je te laisse ce terrain. Mais attention...
Je suis du camp Soro avant même la naissance de ce forum, un soutien fervent du coup d'Etat de septembre 2002 visant à mettre fin à ce régime qui s'avérait déjà ségrégationniste, je le crie haut et fort presque seul au milieu d'un forum acquis au tribalisme et aux épuration ethnique de Gbagbo. Mais par un miracle de ton esprit simplifié à outrance, tu as réussi la gymnastique de me voir ailleurs. Ici, dire que tu es bête est un constat logique, pas une injure.
Enfin, si ta condition d'origine ne t'a pas mis à l'abri du besoin et que le commerce de personnalité pour manger fait partie de tes référents (ce qui m'étonnerait au fond car personne n'achèterait tes niaiseries) je te rassure que j'ai quelques privilèges de naissance, et pas mal de mérites scolaires rares qui m'éloignent de ton schéma. Puis, un africain du centre tribaliste en politique ouest-africaine... dieu de baola, depuis le temps que tu lis ce forum si tu en es encore à ces improbabilités monstrueuses, c'est bien que ta formation politique n'a aucune chance d'aboutir.

Comme je l'ai souvent dis, je ne débats pas pour convaincre mais pour savoir et faire savoir. Je n'apprends rien de tes écrits et apparemment toi non plus des miens. Je ne te lis même pas, tellement c'est vide (voilà pourquoi j'avais sauté ce message, ne sachant pas que c'est une insulte qui m'était directement adressée). Mais si tu ne peux pas m'ignorer, ca souligne bien l'importance que j'ai à tes yeux, je te rassure, ce n'est absolument pas réciproque. Bon vent!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
afrobeat
Grioonaute régulier


Inscrit le: 14 Aoû 2007
Messages: 312

MessagePosté le: Mer 12 Sep 2012 13:05    Sujet du message: Répondre en citant

marvel a écrit :

Citation:
Je suis du camp Soro avant même la naissance de ce forum...


le 24 février 2010 marvel écrivait ceci :

http://www.grioo.com/forum/viewtopic.php?t=11779&highlight=vanupied

Citation:
Lui l'élu de circonstance, arriviste du pouvoir pour un mandat de 5 ans, démocrate prétendu qui s'éternise au nom d'accords bidons jusqu'à premier-ministrer un va-nu-pied comme Soro...


le 10 septembre 2012 marvel écrit ceci :
Citation:
près de 10 minutes de tête à tête avec ce génie de la politique qui m'a prodigué des conseils que j'espère ne jamais perdre...


comme on dit les paroles s'envolent, mais les écrits restent!

Est-il donc encore nécessaire de te rappeler ce que tu es? un pau... type! biensure tu vas prendre ça pour une injure! d'autant plus que tu prétends être né avec une cuillère d'or dans la bouche!
le larbinisme dans lequel tu excelles est aussi une option, pourquoi pas? mais n'oublie pas lors de ta prochaine rencontre ave soro de ramener ton cirage et ta brosse, tu en auras peut-être besoin...tu pues la convoitise, la lèche, les complexes et même un peu d'aigreur : toujours entrain de vouloir se faire passer soit pour un "pas-pauvre", soit pour un monsieur j'ai les diplômes etc

pourquoi te donnes-tu autant de mal pour devenir "grand"? pour te faire passer pour un "grand"? mon ami c'est le travail qui paye, met de côté la lèche et le griotisme, tu es pathétique quand tu t'y mets : je préfère encore tes discours enflammés de l'époque de ton militantisme afrocentrique circonstanciel...
_________________
www.afromantara.com
Produits de beauté Afro!

Fela Anikulapo Kuti - Sorrow tears and blood
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marvel03
Grioonaute


Inscrit le: 09 Sep 2012
Messages: 7

MessagePosté le: Mer 12 Sep 2012 13:29    Sujet du message: Répondre en citant

afrobeat a écrit:
marvel a écrit :

Citation:
Je suis du camp Soro avant même la naissance de ce forum...


le 24 février 2010 marvel écrivait ceci :

http://www.grioo.com/forum/viewtopic.php?t=11779&highlight=vanupied

Citation:
Lui l'élu de circonstance, arriviste du pouvoir pour un mandat de 5 ans, démocrate prétendu qui s'éternise au nom d'accords bidons jusqu'à premier-ministrer un va-nu-pied comme Soro...

Non et trois fois non. Je reprenais l'expression utilisée par un autre (jusqu'au verbe "premier ministrer") qui contradictoirement encensait Gbagbo mais insultait celui qu'il qualifiait de "son meilleur premier ministre" en le traitant de vas-nu-pieds. Du coup, je remettais Gbagbo et ses thuriféraires face à leurs contradictions:

Lui l'élu de circonstance, arriviste du pouvoir pour un mandat de 5 ans, démocrate prétendu qui s'éternise au nom d'accords bidons jusqu'à premier-ministrer un va-nu-pied comme Soro, à accepter l'arbitrage de celui qu'il désignait -dans sa xénophobie raciste et opportuniste exacerbé- comme son véritable ennemi, le président burkinabè. N'estce pas le même Gbagbo, parait-il ennemi de la France-Afrique et d'Houphouët qui raconte aujourd'hui qu'il est le seul vrai houphouétiste et que même Houphouet le lui aurait dit ("Ce qui est dommage c'est que tu me ressembles trop, aurait dit Houphouet à son égard, sans témoin").

Enfin, me taxer de ne pas avoir toujours été anti-gbagbo et fan de tous ses ennemis, c'est fort quand même! Non, même le moustique qui le pique c'est mon héros.

Ceci dit, je suis incapable de retrouver un message de toi, de te citer et même à vrai dire de te lire en totalité. Merci de faire de moi un grand. Voilà le nouveau truc: donc je veux me faire pour un grand. Vous êtes si frustré de votre médiocrité que c'est vous qui cherchez à vous faire aimer, applaudir, et élevé ici. La nature ne se force. tu peux insulter chercher des invectives sur la vie privée des gens, là s'arrête ton talent.

Citation:
je préfère encore tes discours enflammés de l'époque de ton militantisme afrocentrique circonstanciel...

Tu n'as pas les bases pour comprendre mon discours arrête. Tu vas finir par me faire rire alors que tu me dégouttes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
afrobeat
Grioonaute régulier


Inscrit le: 14 Aoû 2007
Messages: 312

MessagePosté le: Mer 12 Sep 2012 14:46    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Non et trois fois non. Je reprenais l'expression utilisée par un autre (jusqu'au verbe "premier ministrer") qui contradictoirement encensait Gbagbo mais insultait celui qu'il qualifiait de "son meilleur premier ministre" en le traitant de vas-nu-pieds. Du coup, je remettais Gbagbo et ses thuriféraires face à leurs contradictions:


Tu es un menteur professionel! le sens de ta phrase est sans équivoque : le terme va-nu-pied est ton terme à toi, tu voulais juste montrer que bgagbo fait des compromis "bidons" au point de nommer des types comme soro premier ministre... et tu es sans ignorer que lorsqu'on cite quelqu'un d'autre on met des guillemets, arrête de vouloir noyer le poisson, tu as tout simplement exprimé ta pensée profonde...

Citation:
Ceci dit, je suis incapable de retrouver un message de toi, de te citer et même à vrai dire de te lire en totalité


toto! ne sais-tu pas qu'il suffit de taper Ctrl+F et retrouver une expression ou un mot clefs à la seconde? tu t'imagines quoi que j'ai passé du temps à fouiller dans les milliers de topics, et les milliers de messages de grioo? Very Happy

vraiment! vous les sans-honte on vous connaît tu cherche les positions avec la torche! mais dis-moi soro ton nouveau maître à penser il ne t'a rien proposé?
_________________
www.afromantara.com
Produits de beauté Afro!

Fela Anikulapo Kuti - Sorrow tears and blood
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marvel02
Grioonaute régulier


Inscrit le: 30 Aoû 2006
Messages: 318

MessagePosté le: Ven 21 Sep 2012 00:07    Sujet du message: Répondre en citant

afrobeat a écrit:

vraiment! vous les sans-honte on vous connaît tu cherche les positions avec la torche! mais dis-moi soro ton nouveau maître à penser il ne t'a rien proposé?

Dites moi franchement, vous avez tant besoin qu'on vous propose des choses? Ca va si mal que ça dans vos vies? Je ne sais pas s'il faut mette lol ou un point d'exclamation, parce que ça devient vraiment inquiétant.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001 phpBB Group