Grioo.com   Grioo Pour Elle     Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  



grioo.com
Espace de discussion
 
RSS  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les Cacophonies de Jean-Paul Pougala

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Histoire
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
MERIKARE
Grioonaute 1


Inscrit le: 20 Jan 2006
Messages: 204
Localisation: TA-NEFER

MessagePosté le: Dim 11 Nov 2012 22:01    Sujet du message: Les Cacophonies de Jean-Paul Pougala Répondre en citant

Les Cacophonies de Jean-Paul Pougala

"Jean-Paul Pougala, le Roi de la GEO-TRAGEDIE AFRICAINE persiste et signe dans le Mensonge - L´HISTORIOGRAPHIE et la PENSÉE AFRICAINE réhabilitées après des décennies de travaux titanesques sont ansi profanées et réduites aux copiés-collés colonialistes. Quelle Bêtise !"

Extrait NTV, Bois-Caiman-Redaction



- Source

Lire aussi:

Mise au point sur les errements de Jean-Paul Pougala - Faut-il se fier à ceux qui nous éloignent de notre Histoire ?

PRECISION !

De quoi parle-ton? Il semble que beaucoup de gens n´ont pas lu ou bien compris les thèses farfelues de M. Pougala qui représentent un danger pour la jeunesse africaine mal informée.

Voici ci-dessous la première sortie de M. Pougala truffée de mensonges et de révisionnisme historique. En tout cas une vraie cacophonie. Il prend point par point les arguments (copiés-collés) africanistes (Jean-Pierre Chrétien, etc.) bien connus à son compte en ajoutant ses propres fantasmes. DONC l´Egypte pharaonique comme civilisation nègre est une invention coloniale pour empêcher les nègres de se développer... Un cheval de Troie donc ... C´est nous qui soulignons, marquons en gras.

M. Pougala est libre de faire et dire ce qu´il veut. Par contre, il n´a aucun droit de pervertir et réduire l´ Histoire Africaine réhabilitée aux bavardages de salon avec des mensonges et surtout la négation des travaux du Savant DIOP sans contre travaux scientifiques. Pis, il traite Diop indirectement de plagiaire et de pseudo-penseur. Et cela n´est pas la première fois ! Quels sont ses arguments scientifiques pour soutenir ce qu´il dit ? Que Nenni ! Il dira, comme on entend dans la vidéo: « Je fais de l´Historicisme intellectuel, donc je n´ai pas besoin de lire quelqu´un pour le critiquer… » Franchement quelle Monstruosité intellectuelle ... !

Se taire devant de telles arguties – prétextant que M. Pougala est un frère noir – est de l´auto-racisme puisque si de telles bêtises sortaient de la bouche d´un européen blanc, on l´aurait traiter de raciste, falsificateur de notre Histoire…

Ne sommes nous pas un peuple d´ingrats ? Quand nous savons que Cheikh Anta Diop après son Doctorat est rentré directement en Afrique pour travailler comme aucun Africain avant lui pour produire des œuvres encyclopédiques, qui restent d´ailleurs d´actualité, la moindre des choses ne serait pas de ne pas accepter qu´un quidam le traîne dans la boue pour sa gloire personnelle ? A qui la faute si les Africains ont refusé d´implémenter les travaux de DIOP sur une économie ‘pan-africaine’ décolonisée ? Le savant Diop a été le premier à parler dès les années 1940 de la RE-NAISSANCE Africaine. Soyons un tant soit peu sérieux !


Merikare

-------------

NEGRITUDE, EGYPTE : LES ERREURS DE NOS PREDECESSEURS

de Jean-Paul Pougala (*)

Négritude, Egypte Pharaonique Noire etc. Pendant plusieurs décennies, des intellectuels africains ont été très actifs pour relancer une conscience africaine plus optimiste, plus positive et tenter de donner au continent sa dignité, sa respectabilité. Mais sans la prise de conscience de la nécessité des connaissances géostratégiques, ils ont pour la plupart été plus un problème pour l'Afrique qu'une solution, relayant, souvent en bonne foi des théories et des pseudo-solutions préparées par le système dominant pour asservir tout un continent.

L'EXEMPLE DE L'EGYPTOLOGIE

Les Africains qui vivent en Afrique ou en Occident sont pris dans le tourbillon de la pensée unique occidentale et dès lors, ils sont formatés à prier, à aimer, à haïr, à réfléchir, à s'énerver, à protester, à se rebeller selon les critères bien définis par le système dominant et duquel il est difficile de s'échapper. C'est dans ce cadre que l'Egypte s'est naturellement présenté comme échappatoire virtuel, offert par le système pour donner l'illusion aux Africains de compter ou tout simplement d'avoir eux aussi compté 3000 ans auparavant. Ce qui était bien entendu ingénu et naïf de la part de ceux qui sont tombés dans le piège.

Pourquoi ce sont les intellectuels Africains dits "francophones" qui sont les plus impliqués dans l'égyptologie ? Ce n'est surement pas pour leur proximité géographique avec l'Egypte. Mais tout simplement parce qu'en Europe c'est en France qu'on parle le plus de l'Egypte antique. Notamment dès 1799 grâce à la formalisation de l'ouvrage monumentale en 37 volumes dénommé "Description de l'Egypte", du chef de l'expédition militaire de Napoléon Bonaparte, le général français Jean-Baptiste Kleber, cet ouvrage sera publié en 19 ans, c'est-à-dire entre 1809 et 1828 couvrant 4 thèmes : l'Antiquité égyptienne, l'état moderne, l'histoire naturelle et l'atlas géographique de l'Egypte.

L'histoire démarre le 19 Mai 1798, lorsque pour contester l'Egypte au Royaume Uni, Napoléon Bonaparte lance 400 navires de guerre avec 50.000 personnes à bord pour contrôler le port de Suez, point stratégique de la route des Indes orientales, mais aussi tout le patrimoine laissé par les antiques Egyptiens. Avec les militaires, sont embarqués les scientifiques, les ethnologues, les historiens qui seront à l'origine de l'ouvrage cité plus haut. Les missionnaires chrétiens vont s'en servir pour développer les théories les plus invraisemblables pour justifier l'expédition coloniale sur tout le continent africain, en ramenant le tout à une division biblique des races comme décrit dans le chapitre de la Genèse. La technique de manipulation de certains d'entre eux est celle de magnifier le géni des africains dans l'antiquité égyptienne et constater leur nullité du présent pour en expliquer la décadence et donc l'urgence de les sauver par une nouvelle civilisation. Puisque de toutes les façons les africains ne sont que des maudits soit parce qu'ils descendent du méchant Caïn qui tue son frère Abel, soit parce qu'ils viennent de Canaan l'un des 3 enfants de Noé, maudit par le père pour s'être moqué de lui parce que sourd et dénudé.

L'administration coloniale va y fonder son principal espoir pour diviser les Africains afin de mieux régner entre ceux prétendument venus d'Egypte nécessairement plus intelligents, plus entreprenants, plus beaux et les autres, plus laids, plus fainéants. Alors que les premiers sont des dépravés, des immoraux par nature, les autres sont des pacifiques et des abrutis parce que primitifs et peuvent être plus malléables pour servir les intérêts de l'Europe, voilà pourquoi ils pourront facilement être associés au pouvoir, alors que les premiers en seront exclus.

Ainsi, ce sont les prêtres français pour la plupart qui parleront de l'Egypte pharaonique noire. le prêtre F. Coulbois écrit en 1901 : "Ne serait-ce pas l'indice que ce peuple de l'Ouzighé (au Burundi), voisin d'ailleurs des sources du Nil, a la même origine que les anciens habitants du pays des Pharaons?" L'un des idéateurs de la Négritude (dite Koutchiste), l'Abbé Léonard Dessailly écrit en 1898 dans : Le Paradis terrestre et la race nègre devant la science" : "Les Kouchites sont venus de Susiane, où ils avaient construit la première civilisation avant de se disperser et ils n'en étaient pas moins des Nègres, voire des Négrilles. Ensuite chaque recul de la civilisation égyptienne est liée à la poussée de ces "kouchites" nubiens sur les descendants Miçraïm moins dégradés".

Certains intellectuels africains et d'origine africaine vont relayer les insultes de L. Dessailly en reproposant à leur manière la même Négritude. D'autres vont offrir de nouveau quant à eux l'Egypte pharaonique noire sans au préalable apporter les éléments contredisant les insultes du père Coulbois et les autres. Pire, ils n'ont nullement cherché de couper ce cordon biblique de la prétendue déchéance de la Génèse et la dégradation de la civilisation triomphante de l'Egypte antique vers les "Nègres Abrutis" modernes dont parlent ces prêtres.

L'historien français Jean-Pierre Chrétien (né en 1937) dans son livre très documenté intitulé "L'invention de l'Afrique des Grands Lacs" publié aux éditions Karthala en 2010 nous dévoile ce côté obscur des relations Europe-Afrique en nous expliquant comment les missionnaires français ont réussi à imposer la France même dans les régions d'Afrique où elle n'était pas présente en orientant la pensée des chercheurs et des observateurs en leur faisant partager leur propre regard culturel sur ces pays. Il met le doigt sur la complicité des Africains qui ont développé l'égyptologie vue sous l'angle de la hiérarchisation des valeurs civilisationnelles, sans comprendre qu'en le faisant, ils contribuaient tout simplement à alimenter et valider une partie de l'histoire africaine construite dans le but de déstabiliser les sociétés africaines et non pour les glorifier.

QUELLES LECONS POUR LA JEUNESSE AFRICAINE ?

A chaque époque de la vie d'un village, d'une nation ou d'un continent, correspond la contribution sociétale de ses sages, de ses penseurs, de ses intellectuels. Lorsqu'on se penche sur l'Afrique, et pose une question des plus anodines, à savoir : en quoi les sages africains ont-ils influencé la pensée politique ou le model économique du continent africain depuis la fin de l'occupation européenne de l'Afrique à ce jour? La réponse est connue et malheureusement pas des plus glorieuses, c'est-à-dire, peu ou quasi nulle. La plupart ont renoncé à chercher les solutions aux problèmes d'un présent peu glorieux, pour se refugier dans la contemplation d'un passé victorieux.

On dit que c'est le passé qui nous permettra de comprendre le présent et mieux préparer l'avenir. C'est dans cette logique que des intellectuels africains ont approfondie l'étude de l'Egypte antique avec brio. Mais je crois que cela a été une erreur qui a fait perdre à l'Afrique un temps précieux dans la bataille pour sa liberté mentale. Je suis convaincu au contraire que c'est en maitrisant le présent que nous serons en mesure de comprendre le passé ou tout au moins d'interpréter le passé avec moins de subjectivité servile. Le passé ne nous renseigne pas sur ce que nous voulons savoir. Le passé est une construction subjective des histoires glorieuses des plus aisés, de la minorité des plus riches. L'histoire est biaisée par sa conception.

J'ai parcouru pendant plus de 20 ans les routes des musés d'Europe pour comprendre le passé des Européens. Et au bout du compte, je me suis rendu compte que je n'avais rien compris du tout, car tous les objets présentés dans ces musés ne retraçaient que le quotidien des riches, tous les témoignages n'étaient en dernier ressort que l'expression écrite de la minorité aristocratique, bourgeoise et cléricale, jamais l'expression du peuple, le plus souvent analphabète. Ces musées racontaient tous une partie de l'histoire du passé européen. Et non l'histoire.

C'est pour cette raison que j'ai toujours eu du mal à m'approprier de l'histoire de l'Egypte antique comme africain, parce qu'aussi glorieuse soit-elle, elle n'est pas mon histoire, elle est une partie de mon histoire, elle est une infime partie de l'histoire africaine, celle des nantis, celle des plus riches, celle des puissants même dans l'Egypte antique. S'il est prouvé que je viens de cette frange de population africaine en provenance d'Egypte pharaonique, à 99%, il est de loin plus probable que mes ancêtres dans cette Egypte antique fassent plutôt partie du peuple, fasse partie de la masse des pauvres, souvent même esclaves et dont j'ignore complètement l'histoire. Et cela n'a donc pas de sens que je me mente à moi même me revigorant en m'identifiant à l'histoire sélective de la vie des dominants du passé, dans l'espoir de m'en servir pour sortir de ma peu envieuse position du dominé d'aujourd'hui. C'est un comportement qui trahit la naïveté intellectuelle de ses auteurs, car se faisant, ils ont indirectement validé le sort d'humiliation que le dominant d'aujourd'hui inflige aux Africains, oubliant systématiquement toutes nos aspirations, nos frustrations, nos revendications, nos angoisses, nos peurs, notre spiritualité, oubliant nous-mêmes, comme être humains.

Cela a-t-il un sens pour la Grèce d'aujourd'hui de passer son temps à revendiquer la paternité de la démocratie si elle croule sous les dettes et ce sont les financiers des marchés boursiers à gérer de fait le pays? De même, quel sens cela a-t-il pour les intellectuels africains de magnifier les pyramides de l'Egypte antique pour ensuite aller mendier la construction d'une minable salle de classe dans le Sahel ?

En validant la thèse des dominants dans l'Egypte antique, et en nous l'appropriant comme notre unique histoire dans cette Egypte certainement complexe, ils ont accepté et validé le statu quo actuel imposé à l'Afrique par le dominant, de la fragmentation du continent africain en micro états à la disparition progressive et inexorables des langues africaines toujours de moins en moins parlées au profit des langues du dominant. Car ils ont fait comme si rien n'était plus important de l'Egypte.

Voilà pourquoi l'histoire ne nous aide pas à comprendre le présent, mais c'est en maitrisant le présent, en domestiquant le présent que nous aurons les moyens financiers et humains pour étudier le passé, pour comprendre notre propre passé. C'est en nous concentrant à comprendre les pièges que le dominant nous a mis dans le présent pour nous empêcher de nous réveiller que nous réussirons à acquérir notre indépendance mentale, sans laquelle notre appréciation du passé ne pourra être que biaisé et déformé sous le lente grossissante du dominant du présent (Occident). Et nous ne pourrons nous réfugier que dans la consolation et la fascination de la gloire du dominant du passé (Egypte Pharaonique). Pour moi, cela n'a aucun sens de tout miser sur l'Egypte antique pour notre renaissance s'il faut attendre que ce soit les archéologues européens à nous fournir les détails de ce qu'ils ont trouvé, s'il faut aller dans les musées européens pour voir les objets africains, parce que les pays africains n'ont pas l'argent pour entretenir des musées.

Lorsque le général Kleber crée la première section africaine de la Franc-maçonnerie à Alexandrie en 1800, dénommée Loge Isis, l'idée est celle de façonner une classe dirigeante servile africaine qui pourra prendre le pouvoir dans ce qu'on a appelé l'Administration Indirecte, c'est-à-dire, des laqués, des prête-noms, des sous-préfets. C'est cette administration indirecte qui prendra ensuite dans les années 1960, le nom de "Indépendance". Aujourd'hui, les intellectuels africains (politiciens, économistes, juristes, médecins) qui y sont affiliés ont-ils compris le sens 212 ans après ?

J'ai passé 14 ans en Chine pour comprendre que les Africains avaient presque tous une seule façon de raisonner, de réfléchir et c'était le format européen. Ils ont été tous façonnés au mode de pensée européenne, à l'approche européenne, à la corruption européenne, à la violence européenne, à la politique européenne, à la division sociale européenne, à l'organisation étatique européenne, à la diplomatie européenne. C'est dans le prisme européen que vivent les africains. Et mêmes les contestations, les rebellions, les guerres civiles sont prévisibles et sont menées dans ce format européen. Les programmes scolaires sont européens, les vacances scolaires tiennent compte des saisons en Europe et non des saisons en Afrique. Les journées de travail, de repos hebdomadaire judéo-chrétiens sont européens. Cela a-t-il un sens pour des intellectuels africains noyés à l'idéologie de la supériorité européenne de revisiter objectivement le passé africain jusqu'à nous servir une référence comme celle égyptienne? Je ne crois pas. C'est pour cela que je pense que la priorité reste à comprendre le présent, à décrypter les pièges du présent et chercher comment en sortir. Le jour où nous aurons la tête hors de l'eau, nous pourrons sereinement réécrire notre histoire avec beaucoup de recul, parce qu'il n'y a pas à mon avis la souveraineté de la pensée sans la souveraineté des moyens pour construire cette pensée. Et l'intellectuel africain est même plutôt dangereux dès lors qu'il n'est pas conscient de la capacité du système à le manipuler.

Douala le 27/4/2012 Jean-Paul Pougala

(*) Jean-Paul Pougala enseigne "Géostratégie Africaine" à l'Institut Supérieur de Management (ISMA) Douala-Cameroun


- Source

---------------

Encore une fois, la première reponse à M. Pougala point par point:

Mise au point sur les errements de Jean-Paul Pougala - Faut-il se fier à ceux qui nous éloignent de notre Histoire ?

Mais M. Pougala continue ses sorties dans son néant conceptuel et d´autres diffamations ...
_________________


Dernière édition par MERIKARE le Mar 13 Nov 2012 11:13; édité 4 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hwenuzu
Grioonaute 1


Inscrit le: 12 Oct 2007
Messages: 246

MessagePosté le: Lun 12 Nov 2012 00:59    Sujet du message: Répondre en citant

c'est un réglement de compte ou quoi ? Pougala a pris votre femme?!

ça fait plusieurs sujets de discussion pour enfoncer et critiquer le monsieur. Il y a d'autres africains qui proposent des solutions pertinentes pour les africains pourquoi ne pas mettre ceux lá en avant, au lieu de passer son temps á descendre Pougala.

Si tu n'es pas d'accord avec lui, ne passe pas ton temps á parler que de lui.!!

Parles de ceux qui t'interesse !!!! ceux qui ont des propositions que tu trouves valables!
_________________
http://ekaaro.forumactif.com/

LE FORUM PROFESSIONNEL DE LA COMMUNAUTE AFRO.

Annuaire professionnel, Emploi, Conseil, Annonce, Entraide, Réseau, Formation
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 424

MessagePosté le: Lun 12 Nov 2012 07:53    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
c'est un réglement de compte ou quoi ? Pougala a pris votre femme?!

ça fait plusieurs sujets de discussion pour enfoncer et critiquer le monsieur. Il y a d'autres africains qui proposent des solutions pertinentes pour les africains pourquoi ne pas mettre ceux lá en avant, au lieu de passer son temps á descendre Pougala.

Si tu n'es pas d'accord avec lui, ne passe pas ton temps á parler que de lui.!!

Parles de ceux qui t'interesse !!!! ceux qui ont des propositions que tu trouves valables!


Thumbs up Hwenuzu! Je ne comprends vraiment pas notre propension a sauter a la gorge de tout frere qui ose lever le petit doigt. C'est pour moi un mystere insondable. Je comprends qu'on veuille discuter les idees sereinement et de facon constructive mais cette hostilite totalement injustifiee, a l'egard de quelqu'un qui ne vous a rien fait, qui souvent ne vous connait ni de pres ni de loin mais dont le seul tort est d'etre Africain, vraiment ca me depasse.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Senenmout
Grioonaute


Inscrit le: 17 Nov 2010
Messages: 10

MessagePosté le: Lun 12 Nov 2012 08:41    Sujet du message: Les cacophonies de jean-Paul Pougale Répondre en citant

Il est juste et normal de décortiquer les vues non seulement de ceux qui ne nous aiment pas, mais aussi celles de nos frères.
En effet, à l'échelle d'une curiosité intellectuelle de surface (qui est à l'opposé d'une curiosité profonde, réelle et intense), toute personne, qu'elle que soit sa compétence, risque d'adhérer aux approximations rationnalisées et exprimées avec un langage séduisant.
Étant donné que l'un des moyens (parmi tant d'autres) pour réaliser la Renaissance africaine est d'éclairer le maximum d'Afro-descendants en vue de réveiller le Créateur en nous, on comprend la pertinence de cette façon de faire, en vue d'éviter le plus possible l'égarement intellectuel d'où découleront d'autres égarements.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 424

MessagePosté le: Lun 12 Nov 2012 09:29    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Il est juste et normal de décortiquer les vues non seulement de ceux qui ne nous aiment pas, mais aussi celles de nos frères.
En effet, à l'échelle d'une curiosité intellectuelle de surface (qui est à l'opposé d'une curiosité profonde, réelle et intense), toute personne, qu'elle que soit sa compétence, risque d'adhérer aux approximations rationnalisées et exprimées avec un langage séduisant.
Étant donné que l'un des moyens (parmi tant d'autres) pour réaliser la Renaissance africaine est d'éclairer le maximum d'Afro-descendants en vue de réveiller le Créateur en nous, on comprend la pertinence de cette façon de faire, en vue d'éviter le plus possible l'égarement intellectuel d'où découleront d'autres égarements


En tout cas ta prose n'aide pas a arranger les choses. Je suis completement perdu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Senenmout
Grioonaute


Inscrit le: 17 Nov 2010
Messages: 10

MessagePosté le: Lun 12 Nov 2012 16:11    Sujet du message: Les cacophonies de jean-Paul Pougale Répondre en citant

Pardon Samuel, c'est pire qu'un prose... .
Le manque de temps m'a en effet fait écrire des phrases pas très compréhensibles.
J'y reviens avec un petit post dans les 2 jours
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hwenuzu
Grioonaute 1


Inscrit le: 12 Oct 2007
Messages: 246

MessagePosté le: Lun 12 Nov 2012 18:59    Sujet du message: Re: Les cacophonies de jean-Paul Pougale Répondre en citant

Senenmout a écrit:
Pardon Samuel, c'est pire qu'un prose... .
Le manque de temps m'a en effet fait écrire des phrases pas très compréhensibles.
J'y reviens avec un petit post dans les 2 jours


Si tu regardes les messages de Merikare, tu verras que depuis 6 mois son seul sujet d'intérêt c'est critiquer Pougala.
"La bouche est faite pour bénir et non pour maudir."

Ce qui nous interesse ce sont les africains qui ont des travaux et solutions pertinents :
Mbog bassong
Marimba Ani
Ayi Kwei Armah...
ceux qui errent et sont perdus, on peut parler d'eux rapidement mais pas être obsédé par leurs bêtises!!
_________________
http://ekaaro.forumactif.com/

LE FORUM PROFESSIONNEL DE LA COMMUNAUTE AFRO.

Annuaire professionnel, Emploi, Conseil, Annonce, Entraide, Réseau, Formation
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Senenmout
Grioonaute


Inscrit le: 17 Nov 2010
Messages: 10

MessagePosté le: Lun 12 Nov 2012 19:09    Sujet du message: Répondre en citant

Hwenuzu je parlais de mes propres phrases qui n'étaient pas très compréhensibles
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
OGOTEMMELI
Super Posteur


Inscrit le: 09 Sep 2004
Messages: 1498

MessagePosté le: Lun 12 Nov 2012 19:18    Sujet du message: Répondre en citant

Quelqu'un qui poste quoique ce soit sur la toile s'expose à être critiqué, y compris, par des gens qu'il connaît pas ; dont certains peuvent ne même pas éprouver le besoin de le connaître...

JP Pougala reçoit d'innombrables réactions admiratives à ses articles : visiblement celles-ci ne dérangent personne ; chacun étant probablement persuadé qu'il les mérite...

Mais, dès lors que d'autres réactions sont plus sévères, voire hargneuses, il se trouve des défenseurs du plus grand géostratège que la Terre n'ait jamais porté...

Personnellement, ce qui me dérange ici, c'est le ton hargneux, colérique, des contradicteurs de Pougala : quant au fond, j'achète. Plutôt deux fois qu'une !!!

Quelqu'un qui raconte doctement qu'il n'existe pas de penseur africain (à part lui, évidemment), et que ceux qui ont critiqué les régimes françafricains ne le faisaient jamais que pour briguer un poste ministériel !?!

Un tel personnage, tout en excès, s'expose aux réprobations virulentes que nous trouvons sur ce thread : toutefois, de telles réactions (d'insultes, invectives, etc.) demeurent aussi improductives que les niaiseries qui les ont suscitées...

Personne, et certainement pas POUGALA, ne me fera admettre que : Mongo Beti, Fabien Eboussi Boulaga, Prince Dika Akwa Nya Mbonambela, Mudimbe, Mbog Bassong... ne sont pas des penseurs...

Un peu de modestie, voyons !
Des centaines d'intellectuels africains ont une production intellectuelle n'ayant rien à envier aux VICO, ROUSSEAU, et consorts qui semblent être les seuls à mériter l'auguste diplôme de "penseur" si chichement distribué par le pape de la géostratégie en ligne...

Pourvu que POUGALA veuille bien descendre de temps en temps de sa chair pour fréquenter tant soit peu une tradition intellectuelle négro-africaine millénaire, dont visiblement il rechigne à savoir grand chose...
_________________
http://www.afrocentricite.com/
Umoja Ni Nguvu !!!

Les Panafricanistes doivent s'unir, ou périr...
comme Um Nyobè,
comme Patrice Lumumba,
comme Walter Rodney,
comme Amilcar Cabral,
comme Thomas Sankara,
Et tant de leurs valeureux Ancêtres, souvent trop seuls au front...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MERIKARE
Grioonaute 1


Inscrit le: 20 Jan 2006
Messages: 204
Localisation: TA-NEFER

MessagePosté le: Mar 13 Nov 2012 11:02    Sujet du message: Re: Les cacophonies de jean-Paul Pougale Répondre en citant

Senenmout a écrit:
Il est juste et normal de décortiquer les vues non seulement de ceux qui ne nous aiment pas, mais aussi celles de nos frères.
En effet, à l'échelle d'une curiosité intellectuelle de surface (qui est à l'opposé d'une curiosité profonde, réelle et intense), toute personne, qu'elle que soit sa compétence, risque d'adhérer aux approximations rationnalisées et exprimées avec un langage séduisant.
Étant donné que l'un des moyens (parmi tant d'autres) pour réaliser la Renaissance africaine est d'éclairer le maximum d'Afro-descendants en vue de réveiller le Créateur en nous, on comprend la pertinence de cette façon de faire, en vue d'éviter le plus possible l'égarement intellectuel d'où découleront d'autres égarements.


Ton texte est limpide comme l´eau de source !
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 424

MessagePosté le: Mar 13 Nov 2012 13:30    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Personnellement, ce qui me dérange ici, c'est le ton hargneux, colérique, des contradicteurs de Pougala


Eh bien! C'est tout ce que je dis aussi. N'est-il pas possible de defendre nos points de vue sans avoir a nous ''insulter'' (insulter est peut-etre).

Je ne connais pas Pougala. Je ne l'ai pas lu. Une fois j'ai commence mais je n'ai pas pu poursuivre ma lecture...(pour des raisons d'hygiene mentale comme disait un grand penseur). Je ne le considere pas comme digne d'interet mais ce n'est qu'une opinion personnelle et ce n'est certainement pas une raison de ''l'insulter''.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 424

MessagePosté le: Mar 13 Nov 2012 13:32    Sujet du message: Répondre en citant

Je voulais dire: ''insulter est peut-etre un grand mot''.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hwenuzu
Grioonaute 1


Inscrit le: 12 Oct 2007
Messages: 246

MessagePosté le: Mar 13 Nov 2012 23:31    Sujet du message: Re: Les Cacophonies de Jean-Paul Pougala Répondre en citant

MERIKARE a écrit:

De quoi parle-ton? Il semble que beaucoup de gens n´ont pas lu ou bien compris les thèses farfelues de M. Pougala qui représentent un danger pour la jeunesse africaine mal informée.
...


ce qui interesse la jeunesse africaine ce ne sont pas les derniers de la classe, les ignares et les falsificateurs mais les premiers de la classe, les connaisseurs et ceux qui disent la vérité!!!

Pougala on s'en fout, il n'est ni le premier ni le dernier á divaguer. Les blancs ont dit pire que ça sur nous. Aujourd'hui on les piétine et on avance. On ne va pas s'attarder sur les aliénés qui ont des problémes mentaux.

Crée des sujets de discusions sur les dignes successeurs de Cheick Anta Diop au lieu de passer ton temps á divaguer comme Pougala!

Celui qui débat avec un fou est lui même un fou!
_________________
http://ekaaro.forumactif.com/

LE FORUM PROFESSIONNEL DE LA COMMUNAUTE AFRO.

Annuaire professionnel, Emploi, Conseil, Annonce, Entraide, Réseau, Formation
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
numero 7
Grioonaute


Inscrit le: 10 Fév 2012
Messages: 43

MessagePosté le: Mer 14 Nov 2012 11:32    Sujet du message: Répondre en citant

Peut-on prendre au sérieux un type qui s'appelle Poulaga! Laughing
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MERIKARE
Grioonaute 1


Inscrit le: 20 Jan 2006
Messages: 204
Localisation: TA-NEFER

MessagePosté le: Mer 14 Nov 2012 12:22    Sujet du message: Re: Les Cacophonies de Jean-Paul Pougala Répondre en citant

hwenuzu a écrit:
MERIKARE a écrit:

De quoi parle-ton? Il semble que beaucoup de gens n´ont pas lu ou bien compris les thèses farfelues de M. Pougala qui représentent un danger pour la jeunesse africaine mal informée.
...


ce qui interesse la jeunesse africaine ce ne sont pas les derniers de la classe, les ignares et les falsificateurs mais les premiers de la classe, les connaisseurs et ceux qui disent la vérité!!!

Pougala on s'en fout, il n'est ni le premier ni le dernier á divaguer. Les blancs ont dit pire que ça sur nous. Aujourd'hui on les piétine et on avance. On ne va pas s'attarder sur les aliénés qui ont des problémes mentaux.

Crée des sujets de discusions sur les dignes successeurs de Cheick Anta Diop au lieu de passer ton temps á divaguer comme Pougala!

Celui qui débat avec un fou est lui même un fou!



Cher Monsieur,

On ne se connait pas et je peux franchement me passer de vos leçons arrogantes et superficielles. Vous êtes bien sûr libre de nous traiter de fous, d´ailleurs c´est très facile que de faire des recherches et produire des articles pour informer les siens sur certains dangers qu´on sous-estime…

- C´est comme on reproche parfois à certains Africains de faire du Racisme Anti-Blanc juste parce qu´il dénoncent des incohérences discursives de l´Occident Blanco-Bibliste ...

- Le Pr. Obenga (cf. lui même) a été longtemps traité par les saints Africanistes francais d´Aggressif, de Violent, etc.

La REALITÉ est que M. Pougala est TRÈS POPULAIRE et ÉCOUTÉ par la JEUNESSE AFRICAINE (allez sur le Web et surtout sur Facebook constater cette réalité). Nous avions d´ailleurs relayé ses articles au début – pas pour la pertinence des faits connus par tous ceux qui sont bien informés – juste parce qu´une vérité dite 1000 fois vaut mieux qu´un Mensonge dite 1 fois…

Mais Voilà! Toute sa pseudo-géostrategie n´a aucune assise historique, culturelle et spirituelle. Une vraie foutaise comme nos auteurs l´ont bien montrée.

Et pour finir, BOIS-CAIMAN-1791-CLUB et ses AUTEURS sont Humblement motivés par la JUSTICE et rien que la JUSTICE. Nous ne gagnons aucun centime pour cela. Nous montons Humblement tjrs aux créneau là où certains pour certains raisons avouées ou inavouées se taisent – et nous avons tjrs eu raison depuis les années jusqu´à preuve du contraire. Tout ce que j´ai posté ici est bien argumenté (on peut déplorer la forme qui ne plait pas à certains, mais c´est un détail et rien de plus – Appeler par ex. un MENTEUR MENTEUR n´a rien « d´injurieux » pour moi personnellement…).



Oui Platon dit si élégamment:

« Je vais parler des coryphées; car à quoi bon faire mention des philosophes médiocres » (Platon, Théétète, 173c)

Mais cela est applicable que dans un contexte donné ...



A propos FORME ...

Voici d´autres morceaux choisis des analyses erronées de ce Monsieur Pougala qui pourtant à l´injure facile quand on n´est d´accord avec lui. Un vrai diviseur et semeur de trouble :

- Une jeune Camerounaise , Annie Ebolo, répond à Pougala à propos des Africains résidants hors de l´Afrique

- Lien


- POUGALA (en fin psychologue) sur les soi-disant Afro-péssimistes



- POUGALA sur la Diaspora Africaine



Pour moi, Cheikh Anta Diop a été bien trahit par les siens et non les Blancs comme nous aimions le dire. Pougala et le silence des medias africains et la tribune qu´on lui offre en dit long sur nos propres contraditions et peurs ... En réalité, nous n´aimons pas DIOP. On répond à SARKOSY mais pas à POUGALA, au contraire, on nous reproche parfois d´attaquer un "frère" ...


Bien à vous

Merikare
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
OGOTEMMELI
Super Posteur


Inscrit le: 09 Sep 2004
Messages: 1498

MessagePosté le: Mer 14 Nov 2012 19:15    Sujet du message: Répondre en citant

MERIKARE a écrit:
On répond à SARKOSY mais pas à POUGALA, au contraire, on nous reproche parfois d´attaquer un "frère" ...

Il faudrait tout de même veiller à ne pas attaquer un escargot avec un char d'assaut... Et c'est bien le sens des propos de Samuel et Hwenusu, tel que je les comprends : quand SARKOZY défèque sur l'Afrique à Dakar, ou quand il fait bombarder une résidence présidentielle à Abidjan, ce sont des dizaines (voire des centaines) de millions de Panafricains qui sont littéralement convoqués au spectacle par le système médiatique impérialiste...

Cela n'a rien à voir avec l'audience (en forte croissance, certes !) de JP Pougala : oui, le problème est bien de la même nature, que les niaiseries (ou autres négrologies) proviennent de SARKOZY ou de POUGALA !!!

Toutefois, le même microcosme panafricain de la webosphère qui lit Pougala a tout autant eu accès aux critiques (si pertinentes) que BOIS-CAIMAN-1791-CLUB lui a faites.

En tout cas, personnellement j'ai bcp fait tourner le tout premier article si abondamment documenté, qui àmha remettait une bonne fois pour toutes (?) le phénomène POUGALA à sa juste place, sans qu'il ne soit indispensable que la terre entière se mette à ses trousses, revenant continûment sur ses saillies. Ce serait alors une manière de contribuer involontairement au buzz : d'où le risque d'improductivité de la démarche...


Cela dit, tout ce que raconte JP Pougala n'est pas à jeter à la rivière...contrairement à SARKOZY et à ses maîtres à penser françafricanistes...

Pointer l'inculture historiographique de Pougala est une chose ; mais feindre qu'il est totalement nul à chier revient à tomber dans l'excès inverse du Pape de la Géostratégie : d'où la nécessité de nuance et de mesure, si l'on ne veut pas rajouter à la cacophonie...

En tout cas, il m'est arrivé aussi de faire tourner certains articles de JP Pougala, que je trouve très stimulants ; sans pour autant partager toutes ses positions...
_________________
http://www.afrocentricite.com/
Umoja Ni Nguvu !!!

Les Panafricanistes doivent s'unir, ou périr...
comme Um Nyobè,
comme Patrice Lumumba,
comme Walter Rodney,
comme Amilcar Cabral,
comme Thomas Sankara,
Et tant de leurs valeureux Ancêtres, souvent trop seuls au front...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
M.O.P.
Super Posteur


Inscrit le: 11 Mar 2004
Messages: 2645

MessagePosté le: Mer 14 Nov 2012 19:25    Sujet du message: Répondre en citant

OGOTEMMELI a écrit:

Cela dit, tout ce que raconte JP Pougala n'est pas à jeter à la rivière...contrairement à SARKOZY et à ses maîtres à penser françafricanistes...

Pointer l'inculture historiographique de Pougala est une chose ; mais feindre qu'il est totalement nul à chier revient à tomber dans l'excès inverse du Pape de la Géostratégie : d'où la nécessité de nuance et de mesure, si l'on ne veut pas rajouter à la cacophonie...

En tout cas, il m'est arrivé aussi de faire tourner certains articles de JP Pougala, que je trouve très stimulants ; sans pour autant partager toutes ses positions...


Voila ! sur ce Arrow
_________________
La vie est un privilege, elle ne vous doit rien!
Vous lui devez tout, en l'occurence votre vie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
M.O.P.
Super Posteur


Inscrit le: 11 Mar 2004
Messages: 2645

MessagePosté le: Mer 14 Nov 2012 19:32    Sujet du message: Répondre en citant

En me basant sur les seules interviews que je connais de pougala, il n'a jamais pretendu etre un historien encore moins un egyptologue, je crois meme l'avoir entendu dire ne pas avoir vraiment lu CAD.

Pougala critique autre chose, il faut essayer de suivre ce qu'il dit, sans se fixer sur l'imperfection de ses connaissances historiques, d'ailleurs il n'a pas que ses imperfections, il y en a d'autres qui auraient pues me distraire de l'essence de son message que j'approuve.
D'ailleurs j'ai cree un sujet avec plusieurs de ses interviews.

Arrow Geopolitique, Geostrategie Africaine : Obenga, Pougala,etc
_________________
La vie est un privilege, elle ne vous doit rien!
Vous lui devez tout, en l'occurence votre vie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Senenmout
Grioonaute


Inscrit le: 17 Nov 2010
Messages: 10

MessagePosté le: Mer 14 Nov 2012 20:58    Sujet du message: Les cacophonies de jean-Paul Pougala Répondre en citant

Doit-on "épargner" de critiques un intellectuel pour la seule raison que c'est un frère ? Évidemment NON.

Quelle est l'intérêt réel de la critique à son encontre ?
Primo : apporter de la contradiction d'où jaillit souvent une lueur de vérité
Secondo : contribuer à éclairer d'autres personnes qui pourraient s'égarer, en particulier celles dont l'adhésion à un concept est influencée par le parcours académique de l'auteur.
Tertio : éviter l'égarement de certains Afro-descendants qui, plus ou moins influencés par les écrits de qq égyptologues lesquels ont pratiqué une rationnalisation de leurs préjugés, vont adhérer à des mensonges approuvés de surcroît par tel frère "grand universitaire".

Certes, il s'agit d'exprimer sa vérité avec sérénité et sans violence verbale aucune sur des sujets dont l'importance n'est pas à démontrer : contre l'aliénation, pour la conscience du temps court et long de notre histoire, pour une re-écriture plus objective de notre histoire et par conséquent d'un pan de celle de l'humanité, pour la Renaissance africaine.

Mr POUGALA essaie d'expliquer des choses qui nous concernent, c'est tout à son honneur. Le plus important consiste à prendre en compte ce qu'il dit de positif et à rejetter le reste.

Je pense qu'il est de la plus haute importance de ne pas laisser se propager sans critique, certaines idées : critiquer ne veut pas dire insulter/dénigrer/mépriser. En effet, j'ai vu de mes yeux des intellectuels africains (doctorat, ingénieurie...) avec un langage séduisant mais basé sur nombre d'inexactitudes, prendre position sur la vision diopienne de l'Égypte ancienne. Or il y a des choses qu'on ne peut comprendre sans un minimun d'effort intellectuel, doublé de modestie.
Et sans effort intellectuel, on confond souvent torchon, mouchoir et serviette... .

On peut avoir une vision opposée à celle d'un tiers et c'est d'ailleurs banal et normal, à condition de la motiver, en essayant de l'élever à un minimum de rigueur. La physique ondulatoire et particulaire semblent contradictoires, mais toutes porteuses de "vérité" sur la lumière. De même, le stoïcisme et l'épicurisme visent le bonheur, l'un par la privation, l'autre par le contraire.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Mer 14 Nov 2012 23:04    Sujet du message: Répondre en citant

M.O.P. a écrit:
En me basant sur les seules interviews que je connais de pougala, il n'a jamais pretendu etre un historien encore moins un egyptologue, je crois meme l'avoir entendu dire ne pas avoir vraiment lu CAD.



C'est ca le probleme que beaucoup ont avec JPP!! Il y'a quelques mois il avait ecrit un article ou il s'est permis d'insulter tous les egyptologues et leurs idees (y compris CAD), pour quelqu'un qui a dit qu'il n'a pas lu CAD, ou ne l'a pas vraiment lu! L'autre probleme c'est que tu tu dis que tu oses dire qu tu ne partages pas certaines de ses idees, ses laudateurs te tombent dessus!!
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MERIKARE
Grioonaute 1


Inscrit le: 20 Jan 2006
Messages: 204
Localisation: TA-NEFER

MessagePosté le: Jeu 15 Nov 2012 14:55    Sujet du message: Répondre en citant

Linguere a écrit:
M.O.P. a écrit:
En me basant sur les seules interviews que je connais de pougala, il n'a jamais pretendu etre un historien encore moins un egyptologue, je crois meme l'avoir entendu dire ne pas avoir vraiment lu CAD.



C'est ca le probleme que beaucoup ont avec JPP!! Il y'a quelques mois il avait ecrit un article ou il s'est permis d'insulter tous les egyptologues et leurs idees (y compris CAD), pour quelqu'un qui a dit qu'il n'a pas lu CAD, ou ne l'a pas vraiment lu! L'autre probleme c'est que tu tu dis que tu oses dire qu tu ne partages pas certaines de ses idees, ses laudateurs te tombent dessus!!



Chère Liguere,

Je te remercie infiniment pour ton objectivité et ta présence d´esprit dans tes interventions loin de certains comportements partisans et flous qu´on constate régulièrement dans ce forum (à part les threads sur la religion qui touchent ta foi (l´Islam) bien sûr, RIRE …).

Non, soyons serieux! J´ai essayé d´être le plus explicite que possible en recopiant même un des premiers articles mensongers de Pougala dans le premier posting de ce thread (tout est là noir sur blanc) et il répète entre autres les mêmes contrevérités dans la Vidéo postée quelques mois plus tard au Canada. Ah oui, bientôt on me traitera de menteur, comme cela fut déjà le cas ici...

Il est aussi dommage qu´on réduise DIOP seulement à L´Egyptologie alors que ce grand savant que le Sénégal a donné au monde entier était encyclopédique. Il a touché à presque tous les domaines de la société et politique africaines et mondiales …

Mais bon… à quoi bon insister ! Je finirai peut-être – contre mon corps défendant – par donner raison à MARVEL 2 de ce forum.

Bonne journée


@OGOTEMMELI

Bjr OGO,

Merci pour ta précision.
Citation:
Pointer l'inculture historiographique de Pougala est une chose ; mais feindre qu'il est totalement nul à chier revient à tomber dans l'excès inverse du Pape de la Géostratégie : d'où la nécessité de nuance et de mesure, si l'on ne veut pas rajouter à la cacophonie...

En tout cas, il m'est arrivé aussi de faire tourner certains articles de JP Pougala, que je trouve très stimulants ; sans pour autant partager toutes ses positions...


C´est tout à ton honneur ! Nous avons des sensibilités et des grilles de lecture différentes …(ce n´est pas un problème en soi). Je ne vois personnellement RIEN de nouveau dans ce que dit M. Pougala – qui n´a pas encore été déjà dite (d´ailleurs mieux et scientifiquement que lui sans polémique unitile et dénigrement sans fondement des autres) ou qui ne sont pas connus par tous ceux qui sont intéressés à l´Histoire, L´actualité et l´Analyse (géo-) politique. D´ailleurs, pleins de contradictions, ses articles sont des recoupages des articles parus dans les médias occidentaux qu´il crache bien régulièrement. Et bien parfois des léloges de l´Occident fondés sur une mauvaise analyse de la société Occidentale et des enjeux de ce qu´il traite, parfois du Populisme pur, avec un overdove de mélange de genres, comme ICI ...

EXEMPLE



Pour ce, je reprends le passage ci-dessous de l´article de nos auteurs à mon compte.

Pour finir, je crois personnellement que le grand problème de l´Afrique ou des peuples noirs est justement de chercher perpétuellement un messie, quitte à être même un faux, ALORS qu´ils refusent obstinément d´appliquer les THEORIES et SOLUTIONS qui sont à leur DISPOSITION depuis des DECCENIES. On se réclame par exp. de DIOP, d´OBENGA ou de GARVEY, mais on les vomit dans le fond … Pas étonnant de voir les Sarkosy, Banque Mondiale, Certains "Nègres Aliénés" et bien d´autres Négriers convertis en Humanistes venir nous proposer leur « boule de cristal ».

Bien à toi


Extrait, c´est moi qui souligne et met en gras ...

« […]

4 Des errements d’une ”géostratégie” sans conscience historique

C’est de l’absence de cette conscience historique que souffrent les réflexions du trop médiatique Pougala, qui dans ces nombreux one man show, ne cesse de patauger dans les formules éculées de la vielle école du développement à l’occidentale, sauf que cette fois, il ne s’agit plus d’un développement made in West, mais d’un développement délocalisé, made in China. Après les apôtres nègres de la mission civilisatrice européenne, voici venue l’ère des apôtres nègres de la mission constructrice chinoise, dont Pougala est le prototype.

Les plans géostratégiques pour l’Afrique à la sauce Pougala dont il nous rabat quotidiennement les oreilles sont une véritable catastrophe, s’ils ne sont pas simplement vides de contenu. Les idées qu’il brasse dans son discours n’ont rien d’original, sauf d’être exprimées par un orateur qui sait jouer sur les émotions de son public en lui disant ce qu’il sait déjà. Ils se réduisent à des constats de polichinelle, buzz médiatiques balancés comme des scoops sur les conflits d’intérêts mesquins entre l’Occident et la Chine en Afrique, et à une submissivité quasi-masochiste de l’Afrique au providentielle modèle de développement chinois, perçu comme la nouvelle panacée, soi-disant pour contrer l’hégémonie occidentale. L’intérêt de l’Afrique y est systématiquement sacrifié sans remords et le continent-mère y fait figure de province inféodée à la Chine. Quand Jean-Paul Pougala, tel un prestidigitateur, croit jouer habilement sur la naïveté de son public, en brandissant son titre de géostratège, il est sans doute seul à ne pas savoir que ces titres pompeux ne mystifient personne. « L’émotion est nègre », disait Senghor. Mais Stanislas Adotevi lui a répondu : « Il n’y a plus de Nègres ». Pougala ferait donc mieux de garder ses plans géostratégiques douteux pour lui, au lieu de nous la faire miroiter, comme une panacée :

« Pendant plusieurs décennies, dit Pougala, des intellectuels africains ont été très actifs pour relancer une conscience africaine plus optimiste, plus positive et tenter de donner au continent sa dignité, sa respectabilité. Mais sans la prise de conscience de la nécessité des connaissances géostratégiques, ils ont pour la plupart été plus un problème pour l'Afrique qu'une solution, relayant, souvent en bonne foi des théories et des pseudo-solutions préparées par le système dominant pour asservir tout un continent.»

Au fait la géostratégie qu’est-ce que c’est? Lorsque cette étiquette ne sert pas à mystifier comme le fait Pougala, mais doit être utilisée dans un contexte sérieux, elle renvoie tout simplement au sens de l’organisation d’une action précise ou d’un projet politique, social, économique, par rapport aux réalités du terrain, aux circonstances et aux contraintes en présence.

Cela peut d’abord être conçu aussi bien dans les actions professionnelles les plus ordinaires (un paysan, un commerçant, un chasseur font de la géostratégie) que ceux qui engagent l’avenir des sociétés et des Nations (Narmer, Shaka Zulu, Marcus Garvey, Cheikh Anta Diop, Joseph Tchundjang Pouémi (2000) etc. étaient de grands géostratèges, des analystes qui n´avaient pas besoin de poncifs creux pour s´affirmer). Dans un sens plus actuel, ce mot peut signifier « une action déterminée par des actions contingentes, militaires, économiques, culturelles, sociologiques, et un discours, dimension considérablement renforcée avec l'avènement de la télématique et de l'Infowar, la guerre de l'information. La stratégie comporte des opérations intellectuelles et des opérations physiques, " concrètes ", choisies parmi une palette d'actions réalisables et acceptables. De ce point de vue, la stratégie est d'abord un choix, une science de la décision. » (Valle, 2009) A ce titre, la géostratégie est une compétence attaché à plusieurs disciplines (Economie, Science-Po, Diplomatie, Marketing, Droit, Ecole Militaire) et fournit des méthodes d’analyse globale du marché, de la communication, de la politique, de la défense etc. Elle n’est donc pas un domaine de spécialisation autonome, sauf pour ceux qui, faute de compétence précise, décident d’en faire, pour des raisons dont ils ont seuls le secret. Pougala est sans doute l’un d’eux. Il n’est pas surprenant de voir ce Don Quichotte qui n’a apparemment rien d’autre à faire que d’enfoncer les portes ouvertes en jouant au Prométhée de la mondialisation, se proclamer fondateur d’une "géostratégie africaine". Et, comme si cette caricature ne suffisait pas, il prescrit l’enseignement de sa science mystique dans toutes les écoles en Afrique, y compris au primaire.

Faire croire que l´Afrique ne connaît pas depuis bien des milliers d´années l´analyse politique, geo-politique, économique, geo-économique (baptisée stratégie, geo-stratégie) est non seulement une escroquerie historique, mais une insulte à notre humanité. Pire encore, dire que la géostratégie peut se passer d’une connaissance de l’Histoire, c’est porter la stupidité à son comble, cette fois ce marchand d’illusions veut, si l’on nous permet l’expression, se payer littéralement notre tête! Toute analyse géostratégique sérieuse se fonde sur une connaissance profonde de l’Histoire. C’est pourquoi nombre de travaux de Cheikh Anta Diop s’inscrivent dans cette perspective organisationnelle. On peut citer dans cette veine deux ouvrages clés : Les fondements économiques et culturels d'un Etat fédéral d'Afrique Noire, (2000) et Alerte sous les tropiques : Articles 1946-1960 , Culture et développement en Afrique noire. (1990)
[…] »

In:

Mise au point sur les errements de Jean-Paul Pougala - Faut-il se fier à ceux qui nous éloignent de notre Histoire ?

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Senenmout
Grioonaute


Inscrit le: 17 Nov 2010
Messages: 10

MessagePosté le: Mar 27 Nov 2012 07:02    Sujet du message: Les cacophonies de jean-Paul Pougala Répondre en citant

Il ne s'agit pas de faire un buzz autour de POUGALA par je ne sais quelle haine inexistante.

Avec lui, c'est le manque de modestie de celui qui croit savoir ; comme d'ailleurs Tidiane N'DIAYE qui s'est aussi fait mauvais "égyptologue".

Tout cela complique la compréhension de ceux qui ont l'habitude de faire une lecture en diagonale des sujets de surcroît techniques.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
M.O.P.
Super Posteur


Inscrit le: 11 Mar 2004
Messages: 2645

MessagePosté le: Mar 27 Nov 2012 08:02    Sujet du message: Répondre en citant

Ce que je retiens des critiques de pougala par Rapport au "mouvement" DIOPien, c'est que son Argumentation n'est meme pas encore au Niveau du contenu(qu'il avoue lui-meme connaitre tres peu) du travail de Diop et des autres se reclamant de lui, mais par Rapport aux sources a la base de leur travail. Pour lui aucun d'eux n'a realise des fouilles en egypte, meme pas DIOP, toute leur Argumentation se base sur les rapports/Interpretations de recherches/fouilles sur le Terrain faits par des toubabs. Ce qui selon pougala gache tout ce qui en Ressort.

Voila son Point.

Quand un chinois veut ecrire sur les dynasties chinoises, il va faire des fouilles et apres ecrit dessus, le chinois ne s'interesse pas particulierement a ce que pourrait avoir ecris un toubab dessus.

voila toute la difference que pougala met en exergue, et ce que je retiens de son Argumentation sur la question.
_________________
La vie est un privilege, elle ne vous doit rien!
Vous lui devez tout, en l'occurence votre vie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Shango
Grioonaute


Inscrit le: 23 Jan 2013
Messages: 8

MessagePosté le: Jeu 24 Jan 2013 00:34    Sujet du message: les cacophonies de Pougala Répondre en citant

Pougala met sur son facebook qu'il parle : Mandarin, Anglais,Italien, Français.
Aucune mention d'une langue africaine, au moins sa langue maternelle. Comment après prendre un tel monsieur au sérieux, lui qui veut nous inculquer le patriotisme.

Diop connaît parfaitement les hiéroglyphes et sa langue maternelle. Les fouilles ne peuvent se faire car les Blancs impérialistes s'y opposent fermement. Les Noirs ne sont plus maîtres de l'Egypte, cela ne t'a pas échappé j'espère. Vu la hargne avec laquelle les Occidentaux continuent de falsifier l'Histoire de l'Egypte antique, tu penses vraiment que le gouvernement égyptien qui vie en grande parti du tourisme et qui se montre complice de la falsification de l'Histoire antique de l'Egypte peut accorder des fouilles aux chercheurs africains ? Soyons un peu raisonnable dans nos critiques.

Enfin Pougala qui se dit géostratège, doit savoir que de tout temps, la falsification historique a servi comme arme de conquête. Il faut que le prof Pougala évite de parler de ce qu'il ne maîtrise pas.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
numero 7
Grioonaute


Inscrit le: 10 Fév 2012
Messages: 43

MessagePosté le: Jeu 24 Jan 2013 12:06    Sujet du message: Re: les cacophonies de Pougala Répondre en citant

Shango a écrit:
Diop connaît parfaitement les hiéroglyphes

C'est très contesté notamment par Jean Yoyotte (décédé) qui le connaissait personnellement.

Shango a écrit:
Les fouilles ne peuvent se faire car les Blancs impérialistes s'y opposent fermement.


Bonne excuse, il y a suffisamment d'iconographie disponible pour voir que la population était certainement mélangée comme aujourd'hui dans le sud
de l'Egypte et globalement bronzée mais pas réellement noire au sens strict. Il est incontestable et incontesté qu'il y ai eu des dynastie noires issues du sud à une période.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
OGOTEMMELI
Super Posteur


Inscrit le: 09 Sep 2004
Messages: 1498

MessagePosté le: Jeu 24 Jan 2013 17:34    Sujet du message: Re: les cacophonies de Pougala Répondre en citant

numero 7 a écrit:
Shango a écrit:
Diop connaît parfaitement les hiéroglyphes

C'est très contesté notamment par Jean Yoyotte (décédé) qui le connaissait personnellement.

Pitié, pas Jean Yoyotte !!!

Laisser pourrir où il est enterré ce vieux Béké qui haïssait Cheikh Anta Diop en raison principale de sa négritude, et a propagé tant de sottises et mensonges sur l'illustre savant panafricaniste. Au point qu'à son décès, son compatriote martiniquais Alain Anselin, qui reconnaît la compétence avérée de Diop en linguistique Kama, s'est vu obligé de publier un laborieux article tentant vainement de couper les cheveux en quatre...

Oui, Yoyotte a effectivement prétendu que Diop ne savait même pas lire les hiéroglyphes : en Afrique, quelqu'un qui est capable d'un mensonge aussi éhonté ne mérite pas de siéger parmi les véritables savants : donc, pour moi, Yoyotte est un vil imposteur ; comme l'université française en fabrique des tonnes à la douzaine...

Pour juger toi-même de la compétence de Diop en Mdw Ntjr, au lieu de t'en remettre au négriérisme de Jean Yoyotte (un égyptologue sémitocentriste) je te recommande son chef-d'oeuvre : Parenté génétique de l'égyptien pharaonique et des langues négro-africaines, éd. IFAN-Dakar, 1977.
On offrirait sept (7) vies à Jean Yoyotte qu'il ne pourrait jamais réaliser un travail comparable...

Voici le lien de l'article d'Anselin en hommage à Yoyotte, où il tente (pour ainsi dire) de rabibocher le défunt avec Diop...
Alain Anselin a écrit:
Jean Yoyotte vient de disparaître. Il n’a eu droit qu’à un court entrefilet dans le quotidien local. Martiniquais d’origine, Jean Yoyotte finit sa carrière d’égyptologue de 1991 à 1997 au sommet de l’institution scientifique comme Professeur au Collège de France. Pourtant Jean Yoyotte n’est connu en Martinique que pour une courte série d’interviews sulfureuses accordée à ce titre à ce quotidien antillais en 2007. Ces interviews nous donnent de lui l’image d’un imprécateur aux jugements à l’emporte-pièce sur Cheikh Anta Diop, qu’il qualifie, in absentia, et sans délicatesse, d’imposteur.

_________________
http://www.afrocentricite.com/
Umoja Ni Nguvu !!!

Les Panafricanistes doivent s'unir, ou périr...
comme Um Nyobè,
comme Patrice Lumumba,
comme Walter Rodney,
comme Amilcar Cabral,
comme Thomas Sankara,
Et tant de leurs valeureux Ancêtres, souvent trop seuls au front...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Shango
Grioonaute


Inscrit le: 23 Jan 2013
Messages: 8

MessagePosté le: Ven 25 Jan 2013 12:17    Sujet du message: cacophonie de pougala Répondre en citant

Merci Ogotemmeli pour ta réponse à Numéro 7.

Personnellement, nous sommes passés à un autre stade. Donc ceux qui pensent nous frustrer de notre patrimoine historique perdent leur temps. Pendant ce temps nous on travaille. Il y a les PAV ( les pays en voie d'appauvrissement ) et l'Afrique dont le soleil prend avec détermination la direction du ZÉNITH !

C'est dommage pour Pougala, car j'aime bien ces articles. J'aime son optimisme. C'est un bosseur ! Il ne se rend pas compte, qu'il s'appauvrit en ignorant Diop, mais surtout ce fabuleux héritage antique que nos ancêtres ont bâti pour nous. Pendant ce temps, nous on s'enrichit du travail du professeur Pougala. C'est vraiment dommage. Mais la vie est une question de choix.

PS: PUB

Salut la communauté :
La bande dessinée Soundjata la bataille de Kirina est désormais disponible en Anglais, sous le titre : SUNJATA THE BATTLE OF KIRINA. Cliquez ici :http://www.lulu.com/spotlight/DJEHUTYGRAPHICS : 14,99€

Vous trouverez aussi la version en français à la même adresse.
Pour nous, pour nos enfants, pour un IMAGINAIRE SAIN, soutenons nos artistes, ACHETONS !

PS : Très bientôt l'Histoire du grand conquérant Zoulou, CHAKA, en BD ! En français ( seconde édition ) et en anglais.
Titre : CHAKA, L'enfance d'un roi.
Titre anglais : SHAKA, childhood of the king

Merci de partager l'information.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
numero 7
Grioonaute


Inscrit le: 10 Fév 2012
Messages: 43

MessagePosté le: Sam 26 Jan 2013 13:09    Sujet du message: Répondre en citant

Lorsque j'ai découvert africamaat j'ai été littéralement fasciné, ému, etc, etc

Puis à moment je suis devenu plus critique, d'abord en lisant l'enfantin et dérisoire texte sur les inventions dues aux noirs. La ça m'a ouvert les yeux, face aux mensonges et falsification des blancs on faisait aussi gros voire pire en comptant sur la naïveté de la communauté quand quelque chose viens d'un frère.

J'en suis venu à rejeter de prime abord tout ce qui peut venir de ce site dénué de lucidité et de sens critique par afro-centrisme.


Et non même si les Égyptiens étaient noirs-mais comment expliquer un tel blanchiment de la population-ce ne sont pas les ancêtres des africains actuels, africains qui ont été bien incapables de profiter de leur science.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
OGOTEMMELI
Super Posteur


Inscrit le: 09 Sep 2004
Messages: 1498

MessagePosté le: Sam 26 Jan 2013 18:35    Sujet du message: Répondre en citant

numero 7 a écrit:
Lorsque j'ai découvert africamaat j'ai été littéralement fasciné, ému, etc, etc
Puis à moment je suis devenu plus critique, d'abord en lisant l'enfantin et dérisoire texte sur les inventions dues aux noirs. La ça m'a ouvert les yeux, face aux mensonges et falsification des blancs on faisait aussi gros voire pire en comptant sur la naïveté de la communauté quand quelque chose viens d'un frère.

Ok, je vois...

La discussion-ci porte sur "les cacophonies de Pougala" ; lesquelles ont effectivement à voir avec ce que pense ce dernier de l'oeuvre de Cheikh Anta Diop qu'évidemment il n'a pas pris la peine de lire...

Voici que Numero7 embraye sur l'incompétence supposée en linguistique Kama de Diop, en invoquant Yoyotte. Manque de pot, ce pauvre Yoyotte est un vil menteur : ce qu'il est très facile de prouver en rappelant que dès NNC publié en 1954, Diop analysait déjà un corpus de lexique Kama comparé à sa langue maternelle, où il apportait de nombreuses preuves de correspondances grammaticales régulières entre le walaf et le Mdw ntjr...

Donc, dès les années 1950 (alors qu'il n'avait pas encore 30 ans), à l'époque même où Yoyotte le rencontrait à Dakar, Cheikh Anta Diop maîtrisait déjà la langue Kama !!!
Ce que le Béké négrophobe ne pouvait ignorer, s'il avait pris la peine de fréquenter un Nègre. Evidemment, dans les années 1950, une telle relation devait être impensable pour Jean Yoyotte, prétendument "petit génie" des hiéroglyphes qu'il prononce selon les modalités phonologiques des langues sémitiques...un peu comme si l'on lisait le créole avec des règles de pronciation du mandarin...ou du finois...

Bref, maintenant Numero7 nous sort l'affaire des "inventeurs noirs" qu'il aurait lue sur Africamaat. Sauf que de nombreux ouvrages existent sur le sujet, tel que : Yves Antoine, Inventeurs et savants noirs, éd. L'Harmattan, 1998...

Il serait temps de se renseigner, pour ne pas donner l'impression de troller les topics avec des questions que l'on n'ose pas affronter sérieusement...

Au fait, qu'en est-il des cacophonies de Pougala ??? Corroborent-elles les thèses de Jean Yoyotte ???
Citation:
J'en suis venu à rejeter de prime abord tout ce qui peut venir de ce site dénué de lucidité et de sens critique. Et non même si les Égyptiens étaient noirs-mais comment expliquer un tel blanchiment de la population-ce ne sont pas les ancêtres des africains qui ont été bien incapables de profiter de leur science.

Ouais, bof !
- Trouve-t-on des pyramides ailleurs qu'en Afrique qui soient aussi anciennes que celles que l'on trouve à Kama ???
En tout cas, dans l'actuel Soudan, jusqu'en Ethiopie, on a découvert des pyramides au moins aussi anciennes que les plus anciennes pyramides de Kama...
_________________
http://www.afrocentricite.com/
Umoja Ni Nguvu !!!

Les Panafricanistes doivent s'unir, ou périr...
comme Um Nyobè,
comme Patrice Lumumba,
comme Walter Rodney,
comme Amilcar Cabral,
comme Thomas Sankara,
Et tant de leurs valeureux Ancêtres, souvent trop seuls au front...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
OGOTEMMELI
Super Posteur


Inscrit le: 09 Sep 2004
Messages: 1498

MessagePosté le: Sam 26 Jan 2013 23:40    Sujet du message: Re: cacophonie de pougala Répondre en citant

Shango a écrit:
Merci Ogotemmeli pour ta réponse à Numéro 7.

Personnellement, nous sommes passés à un autre stade. Donc ceux qui pensent nous frustrer de notre patrimoine historique perdent leur temps. Pendant ce temps nous on travaille. Il y a les PAV ( les pays en voie d'appauvrissement ) et l'Afrique dont le soleil prend avec détermination la direction du ZÉNITH !

Oui, Shango : tu as tellement raison !
Avec ses ressources naturelles, ses immenses ressources foncières, et sa population nombreuse, jeune, dynamique, créative, l'Afrique sera au firmament demain : aucun doute là-dessus...

Encore quelques années pour dégager l'élite bounty larbiniste et la remplacer par une élite panafricaniste compétente, intègre et déterminée à reconquérir TOUTE notre souveraineté...

Citation:
C'est dommage pour Pougala, car j'aime bien ces articles. J'aime son optimisme. C'est un bosseur ! Il ne se rend pas compte, qu'il s'appauvrit en ignorant Diop, mais surtout ce fabuleux héritage antique que nos ancêtres ont bâti pour nous. Pendant ce temps, nous on s'enrichit du travail du professeur Pougala. C'est vraiment dommage. Mais la vie est une question de choix.

Si Pougala ne faisait que raconter des idioties sur Diop, ce serait un "initil'" ; mais (semble-t-il) il aide des villageois africains (en l'espèce, camerounais) à créer des compagnies d'électricité spécilaisées dans l'exploitation en milieu rural des centrales solaires : toutes les analyses érudites de l'oeuvre gigantesque de Diop ne pourraient jamais remplacer de telles initiatives. Au contraire, elles auraient dû y conduire derechef...

Shango a écrit:
PS: PUB

Salut la communauté :
La bande dessinée Soundjata la bataille de Kirina est désormais disponible en Anglais, sous le titre : SUNJATA THE BATTLE OF KIRINA. Cliquez ici :http://www.lulu.com/spotlight/DJEHUTYGRAPHICS : 14,99€
Vous trouverez aussi la version en français à la même adresse.
Pour nous, pour nos enfants, pour un IMAGINAIRE SAIN, soutenons nos artistes, ACHETONS !

J'espère que l'on peut en trouver à ANIBWE ; auquel cas je réserverai mon exemplaire bientôt lors d'un passage par là-bas. Félicitations !
_________________
http://www.afrocentricite.com/
Umoja Ni Nguvu !!!

Les Panafricanistes doivent s'unir, ou périr...
comme Um Nyobè,
comme Patrice Lumumba,
comme Walter Rodney,
comme Amilcar Cabral,
comme Thomas Sankara,
Et tant de leurs valeureux Ancêtres, souvent trop seuls au front...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Shango
Grioonaute


Inscrit le: 23 Jan 2013
Messages: 8

MessagePosté le: Dim 27 Jan 2013 11:34    Sujet du message: Répondre en citant

Ogotommeli, tu as parfaitement raison pour les initiatives de Pougala. C'est pour cette raison que je dis que nous nous enrichissons de son travail. Les contemporains de Diop n'ont pas été à la hauteur ! Aujourd'hui, Pougala, sans le savoir peut être, marche sur le chemin tracé par Diop. Nous y sommes engagés aussi. À chacun son époque et sa mission.
Personnellement, la connaissance de Tamery et l'antiquité africaine en générale ne sert qu'à bâtir une Afrique moderne, puissante, crainte et respectée. Savoir pour savoir ne m'intéresse guère. Mais que Tamery soit un ressort psychologique pour beaucoup d'entre nous est aussi une très bonne chose.

Voici un article qui répond quelque peu au dernier article de Pougala :



Cultiver la fierté raciale des enfants africains américains est bénéfique selon une étude

Par NICK CHILES

Ce sont quelques unes des questions les plus difficiles auxquelles un parent noir doit faire face: Jusqu'où aller dans la préparation de vos enfants aux incidents de discrimination auxquels ils seront probablement confrontés durant leur enfance? Si vous en dites trop et et trop tôt sur la discrimination raciale à votre enfant noir, brisez-vous son innocence et le rendez-vous trop amer ou trop suspect par rapport à ses pairs blancs?

Mon épouse Denene et moi avons régulièrement combattu avec ces questions dans l'éducation de notre fils et maintenant dans celle de nos filles. Nous savons que la conscience-raciale est de moins en moins un souci dans notre société -Quelle plus grande preuve que les occupants de la Maison Blanche?-Mais nous sommes encore loin du sommet de la montagne de tolérance raciale envisagé par le Dr. Martin Luther King Jr. Nous sommes donc convaincus que nos enfants doivent être préparés aux épreuves qui se présenteront à coup sûr à eux - non pas tant en les rendant méfiants et inquiets-, mais davantage en les rendant plus confiants et fiers de qui ils sont et de la valeur de leur peuple.

Nous avons été heureux de recevoir de bonnes nouvelles -pour changer - de la communauté scientifique: Le fait pour les parents d'utiliser la socialisation raciale avec leurs enfants - encouragement de la connaissance des sentiments raciaux, de la fierté et de la connexion raciale- a un effet positif sur leur développement scolaire et sur leurs résultats et sur leur développement académiques.

Telle a été la conclusion d'une étude menée par des psychologues en éducation de Harvard et de l'Université de Pittsburgh publiée dans la revue Child Development.

''Nos résultats remettent en question l'idée selon laquelle la ''cécité à la couleur (color blindness)'' est une approche parentale universellement idéale, encore plus dans la mesure où des recherches antérieures ont démontré que les stratégies parentales avec une conscience raciale de part et d'autres - ''cécité à la couleur'' ou encouragement de la méfiance envers les autres races - sont associés à des résultats négatifs pour les jeunes africains-américains'', explique l'auteur principal Ming-Te Wang, professeur adjoint de psychologie de l'éducation à l'Université de Pittsburgh, coauteur de l'étude avec James P. Huguley de l'Université de Harvard.

''Lorsque les parents africains américains inculquent une perspective fière, éclairée et sensée de la race à leurs fils et à leurs filles, ces enfants sont plus susceptibles de connaître une meilleure réussite académique'' affirme Wang.

Les chercheurs signalent que de nombreuses études ont démontré que la discrimination raciale peut affecter négativement la réussite scolaire des étudiants noirs, en particulier les hommes, qui courent davantage le risque d'être injustement l'objet de sanctions disciplinaires, d'être découragés de suivre des cours de niveaux avancés ou de recevoir des notes inférieures à celles qu'ils méritent. Cela voudrait donc dire que, de jeunes garçons et filles noirs, armés de fierté raciale et sachant qu'ils sont brillants et talentueux - peu importe ce qu'un enseignant ou un camarade de classe pourrait-leur dire - iront loin, sans les entraves du poids que la race peut constituer.

Je peux affirmer sans aucun doute, que cela a marché pour moi, qui ai grandi dans la maison de Walter et Helen Chiles. Mes parents, qui ont réussi à concocter une inhabituelle combinaison de nationalisme fier du style années 60 et d'esprit libre, d'ouverture d'esprit style hippies, n'ont jamais laissé passer une journée ou une semaine sans nous nourrir moi et mes deux sœurs, de l'idée que nous étions plus talentueux, plus brillants et plus confiants que tout enfant qui croiserait nos chemins, qu'il soit noir ou blanc. Leurs méthodes étaient parfois subtiles, lorsqu'ils nous présentaient certains des plus grands écrivains, artistes et penseurs du milieu africain-américain, et d'autres fois évidentes, quand ils nous informaient qu'ils s'attendaient à ce que l'on ramène les meilleures notes à la maison, sans exception.

Quand je suis allé à l'Université de Yale et que je suis tombé sur un professeur d'anthropologie qui m'a remis un document et s'est demandé à voix haute si j'avais peut-être eu de la difficulté à m'exprimer dans un anglais clair - comme si j'avais rédigé ce travail qui m'a valu un B - dans un Anglais pour noirs - je lui ai presque ri dans la face. Je voulais dire à ce gars- qui en passant était un Néerlandais dont l'Anglais était à peine intelligible - qu'il était arrivé au moins une décennie trop tard pour percer l'armure que Walter et Helen avaient construit autour de moi. Mais j'ai simplement répondu que mes capacités d'expression personnelles se développaient très bien - et que s'il était vraiment curieux, il pourrait vouloir les voir sur une base régulière dans le journal étudiant, dont j'étais déjà l'un des principaux rédacteurs et un chroniqueur régulier.

Au fur et à mesure que mon fils avançait à l'école, nous avons dû développer des mots codés pour qu'il soit en mesure de nous exprimer s'il anticipait un problème avec un professeur particulier-on lui demandait si c'était une 'ennemie des garçons '. La question tacite était de savoir si c'était une femme blanche qui semblait intimidée par des garçons noirs turbulents et entêtés, un des problèmes auquel il faisait face régulièrement.

Ce sont là des techniques bien rodées que les parents noirs doivent développer pour protéger leurs enfants dans toute la gamme des milieux scolaires, des écoles ordinaires, en passant par les écoles publiques du quartier jusqu'aux meilleures universités de la Ivy League du pays. Les défis, les conflits, les questions les trouveront en chemin - ils doivent s'y préparer.

C'est gratifiant que des chercheurs affirment que ces méthodes fonctionnent et sont essentielles dans l'éducation des enfants noirs. Wang et Huguley ont exploré des questions comme la manière dont la discrimination raciale est liée aux résultats scolaires des élèves - moyenne de notes-points, aspirations éducatives, sentiment d'appartenance à une école, et l'engagement cognitif, c'est à dire l'initiative qu'un étudiant prend lui même pour son propre apprentissage.

Ils ont utilisé des questionnaires et des interviews en face-à-face à la fois des élèves et des parents, étudiant 630 élèves africains-américains du secondaire à partir d'un large éventail de milieux socio-économiques dans une région urbaine de la côte Est, diversifiée mais surtout habitée par des noirs.

L'étude a montré que la fierté raciale est le facteur le plus puissant pour protéger les enfants contre la piqûre d'un comportement discriminatoire, avec des corrélations directes et positives sur les moyennes de notes-points, sur les aspirations académiques et sur l'engagement cognitif.

''Notre étude donne des preuves empiriques que la pratique bien téablie au sein de la communauté africaine-américaine consistant à cultiver la fierté raciale et à préparer les enfants à affronter les préjugés raciaux dans la société doit être considérée parmi les pratiques appropriées et bénéfiques dans l'éducation des enfants noirs'', affirme Wang.

Wang indique qu'il mènera les mêmes types de recherches prochainement auprés d' adolescents latino-américains et asiatiques-américains. J'attends impatiemment de lire ses conclusions.

Traduit de l'Anglais par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com/

PS : pour l'instant, elles ne sont disponible que sur le net, LULU.COM ou Amazone.

PUB
Salut la communauté :
La bande dessinée Soundjata la bataille de Kirina est désormais disponible en Anglais, sous le titre : SUNJATA THE BATTLE OF KIRINA. Cliquez ici :http://www.lulu.com/spotlight/DJEHUTYGRAPHICS : 14,99€

Vous trouverez aussi la version en français à la même adresse.
Pour nous, pour nos enfants, pour un IMAGINAIRE SAIN, soutenons nos artistes, ACHETONS !

PS : Très bientôt l'Histoire du grand conquérant Zoulou, CHAKA, en BD ! En français ( seconde édition ) et en anglais.
Titre : CHAKA, L'enfance d'un roi.
Titre anglais : SHAKA, childhood of the king

Merci de partager l'information.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
numero 7
Grioonaute


Inscrit le: 10 Fév 2012
Messages: 43

MessagePosté le: Dim 27 Jan 2013 22:47    Sujet du message: Re: cacophonie de pougala Répondre en citant

OGOTEMMELI a écrit:

Encore quelques années pour dégager l'élite bounty larbiniste et la remplacer par une élite panafricaniste compétente, intègre et déterminée à reconquérir TOUTE notre souveraineté...


Pour être intègres il faudra que ces élites soient formées loin du marigot africain, de sa corruption et de son tribalisme qui ne doit rien au colon lui, hélas.

J'espère que la Guyane sera un jour indépendante et riche de son pétrole. Avec cette richesse nous pourrons faire vivre une université, sorte de Harvard noir réservée aux noirs avec les meilleurs professeurs, nous y formeront l'élite avec une forte insistance sur les valeur morales. Une éducation afrocentrée mais objective pas avec des raisonnement tordus pour donner une couleur noire à n'importe quel évènement mal prouvé.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Shango
Grioonaute


Inscrit le: 23 Jan 2013
Messages: 8

MessagePosté le: Mar 12 Fév 2013 16:07    Sujet du message: les cacophonies de jean paul pougala Répondre en citant

Voici la dernière sortie du prof :

Extrait : Bonjour DJat,
Le travai-ci n'est pas le boulot d'une seule personne. J'ai souvent proposé à des intellectuels africains de m'aider à resoudre cette question, mais l'orientation indéologique était celle de l'antiquité egyptienne, ce qui ne correspond pas à ma vision des choses. Je suis pour partir de la spiritualité des pygmés pour comprendre les points communs avec tous les autres groupes ethniques du Cameroun, pour déjà voir à l'échelle d'un pays, quelles sont nos forces et nos faiblesses par rapport aux réligions dominantes qui nous combattent depuis des siècles.

J'ai pris cette partie pour illustrer l'ignorance du prof sur certains faits, quand à refus d'un retour à Tamery pour la compréhension générale de la civilisation de Kama ( Afrique ) et de la spiritualité en particulier;

Voici un des paroles Bwiti traduit ( in Philosophie africaine de la période pharaonique de Obenga. P195 ) :
LE
-le mort a rendu l'âme
-la lumière de l'éclair indique le chemin du ciel
-l'esprit est sorti et surveille le corps avec vigilance
-l'homme a changé de vie
-l'esprit erre dans les quatre directions de l'univers en cherchant sa place
-l'esprit arrive devant la table du jugement
-l'esprit est arrivé dans le séjour des morts
-"je suis innocent" dit le mort.
-l'esprit se déplace désormais selon sa volonté
le soleil tout-puissant arrive et nous permet de renaître à la lumière du jour


Le prof aurait vraiment a gagner se cultiver davantage. On se demande même que connait-il de l'Histoire africaine ? De la spiritualité ? Même quand il nous parle du culte des crânes, c'est comme s'il avait découvert cela hier. C'est vrai qu'il passe plus de temps en matière de civilisation de nous parler soit de la Chine ou Asie ou de l'Europe ! Etrange.

Le boire et le manger nous le partageons en commun avec les animaux.

Prof nous aimons tes articles, mais cesse cette attitude puérile envers l'Egyptologie Africaine en particulier et l'Historiographie africaine de manière générale, de même qu'à l'afrocentricité. Cela finira à la longue par te desservir. Tu est le concepteur d'une nouvelle discipline LA GÉOSTRATÉGIE AFRICAINE, et comme un maillon, tu viens t'ajouter à la chaîne de ses hommes et femmes qui se battent depuis toujours pour la grandeur de l'Afrique. Ni plus ni moins !

Internet a pu etre crée grâce en partie des connaissances mathématiques kamit et la cosmogonie Vodu ou Orisha. Concernant kamit c'est sa numérotation du 01010101 qui est utilisé. Concernant Orisha, c'est le concept d'Ifa. L'image d'ifa est d'une toile dont les fils sont reliés les uns aux autres. Phillips Emeagwali dit lui même qu'il s'est inspiré de la cosmogonie vodu.
L'étude des civilisations africaines, et notamment nubio-egyptienne nous permettra j'en suis convaincu, de revolutionner la science moderne. Et nos langues en sont un outil fondamentale.
Bien à vous prof.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MERIKARE
Grioonaute 1


Inscrit le: 20 Jan 2006
Messages: 204
Localisation: TA-NEFER

MessagePosté le: Mer 13 Fév 2013 21:14    Sujet du message: Répondre en citant

VIDEO

L´Imposture de Jean-Paul POUGALA, Un Complice du SYSTÈME qu´il prétend combattre?

Africains reveillez vous !



« Les citations trouvées sur le site de la société de PROPAGANDE ELECTORALE de POUGALA dans le texte ci-dessous doivent mettre la puce aux oreilles des Fans Aveugles de Pougala qui sont réfractaires à tout ce qui est HERMÉNEUTIQUE. On est dans la MANIPULATION des MASSES. Et quand nous savons que le financement des Campagnes Electorales (un phénomène très occidental) est issu généralement de10-20% d´argent sale dans le Monde, nous pourrions imaginer dans quel milieu la société de PROPAGANDE ELECTORALE de POUGALA évolue. Une bonne partie des Activités de la FRANCAFRIQUE a été et reste le FINANCEMENT des CAMPAGNES ELECTORALES en France et ailleurs ( ?). »

------------
Pougala Election Campaign
Tel : +39-011-19837778
Tel : +33-(0) 4- 69 96 19 20
FAX : +33-(0)4-83331250
Email : boyomelection@gmail.com

www.electioncampaignstore.com

http://www.electioncampaignstore.com/index.html

NAVIGATION du site de PROPAGANDE ELECTORALE de POUGALA

I) Elections - Welcome

II) T-Shirt

III) Casquettes

IV) Affiches

V) Bracelets

VI) Pins

VII) Parapluie

VIII) Gadgets

IX) CD-DVD

X) Conseils

XI) Evenements
-------------

LES SECRETS D’UNE CAMPAGNE ELECTORALE REUSSIE

1) “Celui qui sait commander trouve toujours ceux qui doivent obéir.” [Friederich Niesctsche]

2) “La politique est l’art de capter à son profit les passions des Autres” [Henry de Montherlant]

http://www.electioncampaignstore.com/html/conseils.html










© Images, Screenshots
Bois-Caiman-Redaction
& BlackGlobalMediaWatch®
_________________


Dernière édition par MERIKARE le Ven 15 Fév 2013 20:47; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MERIKARE
Grioonaute 1


Inscrit le: 20 Jan 2006
Messages: 204
Localisation: TA-NEFER

MessagePosté le: Jeu 14 Fév 2013 10:22    Sujet du message: Répondre en citant

Le Pr. Cheikh Anta DIOP est calomnié et trainé dans la boue. Lisons quelques Arguments creux ...



Admettons ces Insanités juste une seconde!

Juste une Question: D´OÚ tire M. Pougala ses revenus ?



1) Arguments CREUX

2) Que de la pure Calomnie! Diop n´était pas Musulman pratiquant. Les Preuves se trouvent dans un de ses ouvrages.



VERBIAGE et CONFUSIONS de GENRES !



Tout d´abord, Oú monsieur Pougala a-t-il puplié les Resultats de ses soi-disant 15 ans de Recherches Egyptologiques en Italie? Encore des Mensonges ...!


© Images, Screenshots
Bois-Caiman-Redaction
& BlackGlobalMediaWatch®
_________________


Dernière édition par MERIKARE le Ven 15 Fév 2013 20:50; édité 5 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Ven 15 Fév 2013 15:52    Sujet du message: Répondre en citant

Ce que j'aime pas chez ce Monsieur c'est qu'il pense etre le seul qui soit capable de reflechir sur cette terre et ne fait qu'insulter l'intelligence des Africains!! En plus quand il dit qu'il a lu Cheikh Anta Diop, c'est absolument FAUX!!! Dans une de ses publications, il admettait ne l'avoir pas lu(il avait ecrit un torchon sur l'Egyptologie)!! Avant que son fan's club ne me tombe dessus, call me a hater if you want, il sait tres bien ce que je pense de lui!!! So there....C'est un grand mystificateur et I am glad il commence a etre demasque!! Ses idees sont saugrenues, ses pensees simplistes et tres contradictoires!!! Pour un soi-disant universitaire...

Peace!
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MERIKARE
Grioonaute 1


Inscrit le: 20 Jan 2006
Messages: 204
Localisation: TA-NEFER

MessagePosté le: Ven 15 Fév 2013 20:15    Sujet du message: Répondre en citant

EXCLUSIF...

VIDEO-Photo-Article:
L´Imposture de Jean-Paul POUGALA, Un Complice du SYSTÈME qu´il prétend combattre !




EXTRAIT:

- Nos Recherches donnent ceci:

- Depuis 2011, Monsieur Jean-Paul Pougala, 51 ans, est étudiant en Doctorat (Sociologie) à L´Université de Genève.

- Titre de sa Thèse: "Cohésion sociale à Nice Cote d'Azur"

- Son Directeur de thèse: Pr. Sandro Cattacin






- On peut aussi bien se demander, quel intérêt aurait une personne comme Monsieur Pougala, qui passe un bon nombre de son temps à diaboliser les "Intellectuels Africains" et leurs diplômes obtenus en Occident, à les traiter d´Anti-Africains, de Collabos, etc. d´entamer à 49 ans (2011) une thèse de doctorat en sociologie dans une université occidentale ? Et surtout dans un pays comme la Suisse ?

- Un autre fait qui intrigue est le thème de sa thèse : « Cohésion sociale à Nice Cote d'Azur » Monsieur Pougala est toujours obsédé à dire à celui qui veut l´écouter que à part lui il n´y aurait pas de penseur en Afrique et plus Africain que lui il y en aurait pas. Mais en quoi une thèse comme celle là ferait avancer l´Afrique ?

- Et le prétendu Doctorat en économie soutenu en 1991 devant 11 Professeurs à "L’Università di Perugia" en Italie ?



- Nous ne retrouvons seulement que cette fameuse présentation biographique ce-dessous à l´occasion de la présentation de son fameux livre autobiographique (où tous ses malheurs sur le continent noir, comme aiment bien l´entendre les Européens, lui auraient donné la force de réussir en Europe ...



(...)

- Que des INCOHÉRENCES dans les Affirmations de Monsieur Jean-Paul Pougala, 51 ans, ETUDIANT en Doctorat (sociologie) depuis 2011 à L´Université de Genève ! Quant à la « Geneva School of Diplomacy », comme certains ont laissé entendre depuis quelques mois, on ne le connait même pas comme étudiant.



- Lien video
: Il faut vraiment aussi avouer, en voyant cette video ci-dessus sur Youtube, qu´une bonne partie des soi-disant "Afrocentriques" sont naïfs. Le tribun Pougala sait communiquer et narguer ses admirateurs … Alors que ces admirateurs étaient tous avertis par les Mensonges et le Néant Conceptuel de M. Pougala bien des semaines avant ! En fait, de quoi parlait-il là pour être fortement acclamer ? Après TOUT, que certains arrêtent aussi avec la Confusion. DIOP n´aurait jamais accepté qu´on lui colle l´étiquette d´Afrocentriste ou Afrocentrique... Encore une fois, permettez-nous la question, pourquoi M. Pougala qui maudit dans cette vidéo son supposé doctorat en économie, obtenu en 1991(sic), parce que ce doctorat serait un produit des esclavagistes occidentaux, s´est inscrit en 2011 dans une Université des "esclavagistes" à Genève pour préparer un doctorat en sociologie "des esclavagistes" ?

- NON, à l´Université de Genève, comme ailleurs, M. Pougala n´est pas « grand prof » comme aiment scander affectueusement ses groupies, mais un grand « Imposteur ».

- Comme dit un ADAGE: « Les Tonneaux vides font toujours beaucoup de bruits. »

(...)




Lire Tout l´ARTICLE !

VIDEO-Photo-Article:

L´Imposture de Jean-Paul POUGALA, Un Complice du SYSTÈME qu´il prétend combattre !


© Images, Screenshots
Bois-Caiman-Redaction
& BlackGlobalMediaWatch®
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MERIKARE
Grioonaute 1


Inscrit le: 20 Jan 2006
Messages: 204
Localisation: TA-NEFER

MessagePosté le: Dim 17 Fév 2013 13:33    Sujet du message: Répondre en citant

Le démagogue J-P Pougala accuse le Pr. Molefi Kete Asante de Plagiat



© Screenshots:
Bois-Caiman-Redaction
& BlackGlobalMediaWatch®
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bolzogola
Grioonaute 1


Inscrit le: 06 Avr 2009
Messages: 127

MessagePosté le: Sam 03 Aoû 2013 21:42    Sujet du message: Répondre en citant

Salut à tout les grionautes !C'est plutôt froid par ici ces derniers temps.
Pourtant ce forum fut très animé par le passé. Avec des pointures comme BM, Chabine, Ogotemmeli, Maryjane ... sans oublié l'ami Mouyabi (lol...) qui n'interviennent plus quotidiennement ça se comprends.
Ah le sujet.
@ MERIKARE
Au fait Pougala dont je trouve les prises de positions sur CAD grotesques également a bien enseigné à la Geneva School of Diplomacy and International Relations.
En tout cas voici une preuve qu'il a bien donné un cours dans cette école en 2011.
_________________
Quand on est jeune il ne faut pas remettre a philosopher et quand on est vieux il ne ne faut pas se lasser de philosopher. Car jamais il n'est trop tôt ou trop tard pour travailler à la santé de l'âme [...] Le jeune homme et le vieillard doivent donc philosopher l'un l'autre celui-ci pour rajeunir au contact du bien, en se remémorant les jours agréables du passé celui-là afin d'être quoique jeune, tranquille comme un ancien en face de l'avenir. ..
Epicure
Ceci est conforme à Mâat
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MERIKARE
Grioonaute 1


Inscrit le: 20 Jan 2006
Messages: 204
Localisation: TA-NEFER

MessagePosté le: Dim 11 Aoû 2013 17:47    Sujet du message: Répondre en citant

@Bolzogola

Cela ne change RIEN, et bizarre qu´il n´apparaît pas dans la liste des enseignants en ligne. M. Pougala reste un MENTEUR et MANIPULATEUR, un personnage flou et médiocre dans ses pseudo-leçons de Geo-Strate-Machin...

BOIS-CAIMAN-1791-CLUB donne d´abondantes preuves ...!

SYNTHÈSE de la GÉO-TRAGEDIE AFRICAINE pour les NULS

J´en ai personnellement marre des CHARLATANS Africains, ils font plus de mal au Peuple Noir que les Colons !

Salutations
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Histoire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001 phpBB Group