Grioo.com   Grioo Pour Elle     Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  



grioo.com
Espace de discussion
 
RSS  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La France au Mali: de l'intervention a l'occupation

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 424

MessagePosté le: Mar 05 Mar 2013 06:37    Sujet du message: La France au Mali: de l'intervention a l'occupation Répondre en citant

Apres en avoir chasse les terroristes et autres djihadistes narco-traficants qu'elle a patiemment observe s'installer et se renforcer avec les armes de guerre dont elle a dote les milices libyennes qui ont chasse Khadafi du pouvoir, la France occupe toujours militairement la region de Kidal et tout le nord malien qu'elle compte eriger en ‘’territoire autonome’’ (qui reclamera plus tard l'independance) afin de faire main basse sur les immenses richesses du Sahara. L'armee francaise interdit toujours a l'armee malienne tout mouvement au-dela des regions de Tombouctou et Gao. Pire, la France s'emploie a renforcer le MNLA, organisation qu'elle a creee de toutes pieces, en encourageant les deserteurs d'Ansar Dine a rejoindre ses rangs. Dans le meme temps, elle mene une intense campagne aupres des populations du nord malien pour les retourner contre les autorites legitimes de ce pays. En France, la presse s'est recemment dechainee contre l'armee malienne qu'elle accuse d'exactions (dont le moindre debut de preuve n'a jamais ete apporte) afin de legitimer le discours victimaire des secessionnistes touaregs. Dans la region meme de Kidal, l'armee francaise a mene des campagnes aeriennes meurtrieres contre toutes les organisations rivales du MNLA, notamment le Mouvemement Arabe de l'Azawad (MAA) dont plusieurs dizaines de combattants ont ete massacres et le materiel de guerre detruit (voir ci-dessous).

Le Minstre francais des Affaires Etrangeres, Laurent Fabius, dont les positions confinent au racisme et a la negrophobie, en cela qu’il ne semble reconnaitre des droits qu’aux Touaregs (voir ci-dessous), s'emploie a ecarter tous les responsables favorables a l'unite territoriale du Mali, le cas le plus eclatant etant le recent limogeage de Laurent Bigot. Il a pris l'initiative de demander a l'ONU l'envoi d'une force d'interposition qui consacrera, sur le terrain, la partition definitive du Mali.

Pendant ce temps, les autorites maliennes ne donnent pas l'impression de se sentir concernees ou inquietees par ce qui se passe au Nord. A Bamako, la classe politique est occupee a des querelles byzantines pendant que le pays est en guerre et que les deux tiers du territoire vont bientôt etre retrocedes au MNLA.

Update:


Citation:
Le Mouvement des arabes de l'Azawad accuse la France de s'allier avec les touaregs contre les arabes

Mohamed Ould Ramadane le sécrètaire aux affaires étrangères du Mouvement Arabe de l'Azawad (M.A.A.)

APA-Nouakchott (Mauritanie)

Le secrétaire général du Mouvement des arabes de l’Azawad (nord Mali), Ahmed Ould Sidi Mohamed, a accusé la France de s’allier avec les touaregs de cette région au détriment de la population arabe locale.

Une telle attitude n'est pas compatible avec les responsabilités de la France en tant que membre du Conseil de sécurité de l'ONU, a jugé Ould Sidi Mohamed dans un point de presse, lundi à Nouakchott.

Selon lui, les forces françaises déployées dans le nord du Mali ont effectué des raids aériens contre des véhicules et des hommes armés du Mouvement des arabes de l'Azawad avant de parachever la reprise de la ville d'Al-Khalil, non loin de la frontière avec l'Algérie.

Le responsable politique azawadi a dit vouloir attirer « l'attention de la Mauritanie et de l'Algérie sur l'extrême gravité de cette alliance non sacrée entre la France et le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) ».

Pour lui, une telle alliance ne peut qu'avoir des dangers sérieux sur le peuple de la région ».

« Les premières victimes du terrorisme étaient et demeurent notre communauté arabe ; les officiers arabes avaient été les premiers à porter les armes contre le terrorisme », a-t-il aussi lancé à l'adresse de la France et des membres du Conseil de sécurité de l'ONU.

Ould Sidi Mohamed a en outre accusé le MNLA d'avoir « délibérément agressé » la population arabe résidant à Al-Khalil et d'avoir « pillé systématiquement » ses biens.

Source: APA
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 424

MessagePosté le: Lun 11 Mar 2013 14:23    Sujet du message: Répondre en citant

Update:

Citation:

Le MNLA osera-t-il défier la MISMA ?
Par Le Pays.bf -

Le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) continue de se croire capable d’imposer son ordre au Mali, à la CEDEAO et au monde entier. Après avoir demandé que la Cour pénale internationale braque ses projecteurs sur les agissements de l’armée malienne, les irrédentistes touaregs appellent maintenant à la rescousse les Nations unies.

Ils veulent se mettre sous la protection de l’organisation, montrant ainsi qu’ils n’ont confiance en personne. Dans ces conditions, on se demande dès lors comment un dialogue est possible avec les autorités maliennes, surtout que le MNLA refuse toute idée de désarmement avant des négociations. Une conception bien aux antipodes de celle du Mali et de la CEDEAO, pour qui, « le désarmement de tous les groupes armés, notamment le MNLA », est une condition sine qua non à tout dialogue.
Ces deux positions diamétralement opposées ne semblent pas près de se rapprocher, puisque le MNLA refuse jusqu’à présent, en plus d’occuper Kidal et de détenir des armes, de renoncer à son projet indépendantiste. Or, le Mali et ses alliés ne peuvent tolérer toute forme de remise en cause de l’intégrité du territoire, une bataille pour laquelle des soldats continuent de verser le sang. Qu’ils soient djihadistes ou rebelles touaregs, les combattants armés qui, de surcroît, remettent en cause l’unité du Mali, risquent de subir le même sort.

Pour rien au monde l’armée malienne, en particulier, n’accepterait de laisser une portion du territoire entre les mains de forces rebelles. Cette détermination à remettre debout le Mali, même si elle est soutenue à bout de bras par la France, le Tchad et dans une moindre mesure certains pays de la CEDEAO, sera sans doute plus forte avec le temps. Car, s’il advenait que l’armée de Bamako retrouve de la vigueur, elle pourrait devenir intraitable face au MNLA. Voilà, en effet, un mouvement qui, après avoir été à l’origine des malheurs du Mali, ne songe aucunement à se racheter, mais continue plutôt dans la fuite en avant.

Il se discrédite dès lors dans la réconciliation, qui est, admettons-le, une étape incontournable dans le processus de retour d’une paix durable au Mali. Il est donc temps que le MNLA fasse enfin preuve d’humilité et enracine ses revendications dans un cadre républicain. On ne peut plus tolérer, après tout ce que le Mali vient de vivre, toute forme de revendication par les armes.

Ce message, la CEDEAO et les Nations unies doivent clairement l’adresser au MNLA. La France aussi, qui semble être une aile protectrice pour le MNLA, a le devoir de jouer franc jeu avec le Mali. En continuant à protéger le MNLA et à l’inciter dans son aventurisme, elle donne une image floue de son intervention au Nord-Mali. On a l’impression que Paris tolère la partition du Mali, si cela est le fait du MNLA.

Le prétexte selon lequel les Touaregs craignent des actions de représailles n’est pas valide. Si le MNLA s’inscrit résolument dans une dynamique de paix et de réconciliation dans le cadre d’un Mali unifié, il n’a rien à craindre. La MISMA (Mission internationale de soutien au Mali), appelée à prendre la relève des Français, ne pourrait qu’à en prendre acte, en veillant à la sécurité des ex-combattants.

Mais on en est encore loin. Pour l’instant, on s’observe à distance, par soldats français et tchadiens interposés. Mais jusqu’à quand ? La confrontation entre le MNLA et la MISMA est-elle de ce fait inévitable ? Après la reconquête du Nord, une autre bataille se profile donc à l’horizon, celle du retour (forcé ou non) du MNLA dans la République.

Mahorou KANAZOE
Source: Le Pays.bf
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yiehom
Grioonaute


Inscrit le: 14 Mar 2013
Messages: 8

MessagePosté le: Sam 16 Mar 2013 11:59    Sujet du message: Répondre en citant

Bien sûr, les "autorités" de Bamako sont ce que leurs autorités coloniales les veulent, à l'image de tous les francophones: serviles et incapables de penser hors de la boite d'esclave de la france, qui n'a pas l'intention de de cesser la colonisation, n'en déplaise à ceux qui applaudissent éhontément à ce retour fracassant des canons et des bombes françaises au grand jour en Afrique. Comme s'ils pouvaient désigner un seul endroit sous le soleil où on parle français et est heureux. Même pas en france même, c'est les plus mal dans leur peau et c'est pour cela qu'ils n'ont que le malheur à exporter.
Au moins, il devient évident pour tout nègre qui pense que notre tâche sacrée, immédiate et incontournable est et reste la libération du continent, du Kivu au Mali, de Conakri à Bangui, et, au dela du monde nègre.
Les Rwandais l'ont bien compris, qui ont tôt fait de défranciser leur pays, et ne s'en portent pas plus mal.

samuel a écrit:
Update:

Citation:

Le MNLA osera-t-il défier la MISMA ?
Par Le Pays.bf -

Le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) continue de se croire capable d’imposer son ordre au Mali, à la CEDEAO et au monde entier. Après avoir demandé que la Cour pénale internationale braque ses projecteurs sur les agissements de l’armée malienne, les irrédentistes touaregs appellent maintenant à la rescousse les Nations unies.

Ils veulent se mettre sous la protection de l’organisation, montrant ainsi qu’ils n’ont confiance en personne. Dans ces conditions, on se demande dès lors comment un dialogue est possible avec les autorités maliennes, surtout que le MNLA refuse toute idée de désarmement avant des négociations. Une conception bien aux antipodes de celle du Mali et de la CEDEAO, pour qui, « le désarmement de tous les groupes armés, notamment le MNLA », est une condition sine qua non à tout dialogue.
Ces deux positions diamétralement opposées ne semblent pas près de se rapprocher, puisque le MNLA refuse jusqu’à présent, en plus d’occuper Kidal et de détenir des armes, de renoncer à son projet indépendantiste. Or, le Mali et ses alliés ne peuvent tolérer toute forme de remise en cause de l’intégrité du territoire, une bataille pour laquelle des soldats continuent de verser le sang. Qu’ils soient djihadistes ou rebelles touaregs, les combattants armés qui, de surcroît, remettent en cause l’unité du Mali, risquent de subir le même sort.

Pour rien au monde l’armée malienne, en particulier, n’accepterait de laisser une portion du territoire entre les mains de forces rebelles. Cette détermination à remettre debout le Mali, même si elle est soutenue à bout de bras par la France, le Tchad et dans une moindre mesure certains pays de la CEDEAO, sera sans doute plus forte avec le temps. Car, s’il advenait que l’armée de Bamako retrouve de la vigueur, elle pourrait devenir intraitable face au MNLA. Voilà, en effet, un mouvement qui, après avoir été à l’origine des malheurs du Mali, ne songe aucunement à se racheter, mais continue plutôt dans la fuite en avant.

Il se discrédite dès lors dans la réconciliation, qui est, admettons-le, une étape incontournable dans le processus de retour d’une paix durable au Mali. Il est donc temps que le MNLA fasse enfin preuve d’humilité et enracine ses revendications dans un cadre républicain. On ne peut plus tolérer, après tout ce que le Mali vient de vivre, toute forme de revendication par les armes.

Ce message, la CEDEAO et les Nations unies doivent clairement l’adresser au MNLA. La France aussi, qui semble être une aile protectrice pour le MNLA, a le devoir de jouer franc jeu avec le Mali. En continuant à protéger le MNLA et à l’inciter dans son aventurisme, elle donne une image floue de son intervention au Nord-Mali. On a l’impression que Paris tolère la partition du Mali, si cela est le fait du MNLA.

Le prétexte selon lequel les Touaregs craignent des actions de représailles n’est pas valide. Si le MNLA s’inscrit résolument dans une dynamique de paix et de réconciliation dans le cadre d’un Mali unifié, il n’a rien à craindre. La MISMA (Mission internationale de soutien au Mali), appelée à prendre la relève des Français, ne pourrait qu’à en prendre acte, en veillant à la sécurité des ex-combattants.

Mais on en est encore loin. Pour l’instant, on s’observe à distance, par soldats français et tchadiens interposés. Mais jusqu’à quand ? La confrontation entre le MNLA et la MISMA est-elle de ce fait inévitable ? Après la reconquête du Nord, une autre bataille se profile donc à l’horizon, celle du retour (forcé ou non) du MNLA dans la République.

Mahorou KANAZOE
Source: Le Pays.bf
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Dilo
Grioonaute régulier


Inscrit le: 01 Jan 2005
Messages: 322

MessagePosté le: Sam 16 Mar 2013 17:29    Sujet du message: Répondre en citant

Rappelons-nous de la guerre du "BIAFRA". Quand dans les années 60 la mane des gisements pétroliers fut découverte sur toute la côte occidentale de l'Afrique, la France avait voulu de la scission du Nigéria.

Le leader de la folie meurtrière du "Biafra", était OJUKVU et fut entretenu et protégé par la France à ABIDJAN!!

Actuellement, après la découverte de gisements d'uranium, de pétrole, etc.., les quelques Touareg maliens, agents de la France, résidant en France, tel ATTAYOUB (créateur du site Temoust), et la fameuse Hélène Claudot HAWAD, etc... sont bien au Service de la France pour créer le malheur des Maliens et de toute la zone sahélienne, pour les intérêts de la France.
Autant le "projet Biafra" avait échoué après toutes ces victimes innombrables, ce "projet AZAWAD" échouera et son lamentable MNLA aura des comptes à rendre aux dignes populations maliennes victimes de leur égo-centrisme.
N'en déplaise aux médias francais infiltrés depuis longtemps pas ces agents, pour manipuler l'opinion publique francaise et internationale avec la propagation de mensonges et distorsions des faits.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yiehom
Grioonaute


Inscrit le: 14 Mar 2013
Messages: 8

MessagePosté le: Mar 19 Mar 2013 22:44    Sujet du message: Répondre en citant

101% d'accord, sauf qu'ici on se trouve dans un de ces territoires francophones ou ils se croient tout permis et font tout pour. Les anglophones en général sont plus décolonisés que nous autres.

Dilo a écrit:
Rappelons-nous de la guerre du "BIAFRA". Quand dans les années 60 la mane des gisements pétroliers fut découverte sur toute la côte occidentale de l'Afrique, la France avait voulu de la scission du Nigéria.

Le leader de la folie meurtrière du "Biafra", était OJUKVU et fut entretenu et protégé par la France à ABIDJAN!!

Actuellement, après la découverte de gisements d'uranium, de pétrole, etc.., les quelques Touareg maliens, agents de la France, résidant en France, tel ATTAYOUB (créateur du site Temoust), et la fameuse Hélène Claudot HAWAD, etc... sont bien au Service de la France pour créer le malheur des Maliens et de toute la zone sahélienne, pour les intérêts de la France.
Autant le "projet Biafra" avait échoué après toutes ces victimes innombrables, ce "projet AZAWAD" échouera et son lamentable MNLA aura des comptes à rendre aux dignes populations maliennes victimes de leur égo-centrisme.
N'en déplaise aux médias francais infiltrés depuis longtemps pas ces agents, pour manipuler l'opinion publique francaise et internationale avec la propagation de mensonges et distorsions des faits.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Olmeque
Bon posteur


Inscrit le: 06 Fév 2005
Messages: 668

MessagePosté le: Mer 27 Mar 2013 19:13    Sujet du message: Répondre en citant

La crise internationale aurait elle un rapport avec tous ça...

https://www.youtube.com/watch?v=hozUZ6l_0i4
_________________
images2.jpg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yiehom
Grioonaute


Inscrit le: 14 Mar 2013
Messages: 8

MessagePosté le: Mer 27 Mar 2013 23:11    Sujet du message: Répondre en citant

cela fait 15 and que je suis Michel Collon. Il m'a ouvert les yeux sur ce qui ce passait en Yougoslavie et je le suis depuis lors les yeux fermés.
Merci pour le post.


Olmeque a écrit:
La crise internationale aurait elle un rapport avec tous ça...

https://www.youtube.com/watch?v=hozUZ6l_0i4
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Olmeque
Bon posteur


Inscrit le: 06 Fév 2005
Messages: 668

MessagePosté le: Jeu 28 Mar 2013 19:23    Sujet du message: Répondre en citant

Donc la prochaine guerre "générale" sera l'occident et ses alliées (Israel, Familles dirigeantes saoudiennes, islamistes modérés...) contre les islamistes extrémistes!!
S'ils veulent mener cette guerre, ils'n'ont qu'à la mener chez eux en occident! Le printemps arabes a reçu beaucoup d'aide occidentale contre des marionnettes dans des pays où eux même occidentaux les ont placé. Et les accords pour prendre le pouvoir ont été faits avec des extrémistes (Syrie, Libye, Egypte, Tunisie). La DGSE a même reconnu que les mercenaires avec qui l'occident va renversé Khadafi est l'AQMI!!!(voir la 1ere video). Donc ce qui se passe au Mali était prévisible... De plus, étant donné la façon dont les évènements sont présentés au public: les extrémistes se répandent partout, ils sont intolérant... Il faut absolument les arreter. L'occident est très discret sur sa coopération avec eux. Coopération pourquoi? Pompier pyromane? Mettre en place le méchant que la population surtout occidentale sera prête à affronter dans un conflit mondiale?
La question est de savoir si la guerre anti-extrémiste sera:

- des guerres sporadiques qui ont commencé (Afghanistan, Mali...)?
- ou une guerre mondiale qui se prépare à pêter?

Ce qui semble plus sûre, est que le fond de ses conflits est quand même économique comme toujours, voir quasi-coloniale étant donné l'ampleur de la crise économique occidentale.


https://www.youtube.com/watch?v=7HliQO4CR-0

https://www.youtube.com/watch?v=p1f_ovVZdZA

https://www.youtube.com/watch?v=kjUvmBJ_brc

https://www.youtube.com/watch?v=TvNkCcoQj5Y
_________________
images2.jpg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zheim2
Grioonaute


Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 5

MessagePosté le: Mer 08 Mai 2013 11:56    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Le naufrage et l'offense : Le Mali est à rendre aux Maliens

(...)
La France officielle qui déclare urbi et orbi que nous n’avons « pas d’Etat digne de ce nom », ni « d’armée digne de ce nom », considère certainement que nous n’avons pas non plus d’existence en tant que peuple pour aller jusqu’à se demander « à qui remettre les clés » et à exiger l’organisation de nos élections en juillet 2013. Elle s’accommode par ailleurs de l’annulation de la concertation nationale – qui devait nous permettre de prendre ensemble entre Maliens le pouls de notre pays. Elle s’accommode tout autant de l’état d’urgence instauré, puis prolongé une première fois, et une seconde fois de manière à « sécuriser » la transition.

Je n’ai pas le sentiment que la « guerre contre le terrorisme » ait apporté la paix en Irak, en Afghanistan et en Libye, et que les casques bleus ont su garantir aux populations de la République Démocratique du Congo et en Haïti la sécurité que celles-ci étaient en droit d’attendre d’eux.

Mais je suis persuadée qu’il y a en chaque Malienne et chaque Malien un(e) soldat(e), un(e) patriote qui doit pouvoir participer à la défense de ses intérêts et du Mali à partir d’une bonne connaissance de son état réel dans l’économie mondialisée.

Rendez les clés du Mali au peuple malien !

Aminata D. Traoré, Bamako le 03 mai 2013
http://www.foram-forum-mali.org/img/Le-naufrage-et-l-offense.pdf
http://www.foram-forum-mali.org/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Olmeque
Bon posteur


Inscrit le: 06 Fév 2005
Messages: 668

MessagePosté le: Dim 30 Juin 2013 15:34    Sujet du message: Une dame réellement sérieuse, mais quasi-inconnu. Répondre en citant

Cette Femme Aminata Traoré est inconnu pour les non-maliens ou ceux qui sont non-politique, alors que cette femme est intéressée par les répercutions sur la société. Et justement c'est où les Africains se font avoir; cette répercutions occidentale qu'ils éloignent à tort de leur vie de tous les jours...

http://maliactu.net/aminata-dramane-traore-le-colonisateur-nest-plus-la-mais-ses-interets-y-sont-toujours/
_________________
images2.jpg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Olmeque
Bon posteur


Inscrit le: 06 Fév 2005
Messages: 668

MessagePosté le: Mer 10 Juil 2013 03:53    Sujet du message: RFI vraiment.... Répondre en citant

RFI est tellement corrompu...tellement expressive de méthodes coloniales qui dateraient du moyen age ou jugées imaginaires... à l'écouter je donnerai le prix Nobel de la paix à Hollande pour l'année!!! Je vais même chercher mes cartes militants UMP et Parti Socialiste de main.

http://maliactu.net/les-entreprises-francaises-sont-les-bienvenues-au-mali/
_________________
images2.jpg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Olmeque
Bon posteur


Inscrit le: 06 Fév 2005
Messages: 668

MessagePosté le: Mer 10 Juil 2013 03:54    Sujet du message: RFI vraiment.... Répondre en citant

RFI est tellement corrompu...tellement expressive de méthodes coloniales qui dateraient du moyen age ou jugées imaginaires... à l'écouter je donnerai le prix Nobel de la paix à Hollande pour l'année!!! Je vais même chercher mes cartes militants UMP et Parti Socialiste de main.

http://maliactu.net/les-entreprises-francaises-sont-les-bienvenues-au-mali/
_________________
images2.jpg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Olmeque
Bon posteur


Inscrit le: 06 Fév 2005
Messages: 668

MessagePosté le: Mer 10 Juil 2013 03:55    Sujet du message: RFI vraiment.... Répondre en citant

RFI est tellement corrompu...tellement expressive de méthodes coloniales qui dateraient du moyen age ou jugées imaginaires... à l'écouter je donnerai le prix Nobel de la paix à Hollande pour l'année!!! Je vais même chercher mes cartes militants UMP et Parti Socialiste de main.

http://maliactu.net/les-entreprises-francaises-sont-les-bienvenues-au-mali/
_________________
images2.jpg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001 phpBB Group