Grioo.com   Grioo Pour Elle     Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  



grioo.com
Espace de discussion
 
RSS  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Y a t il des bouddhistes sur ce forum ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Religions
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
veneyya
Grioonaute


Inscrit le: 16 Mai 2005
Messages: 49

MessagePosté le: Lun 16 Mai 2005 20:54    Sujet du message: Y a t il des bouddhistes sur ce forum ? Répondre en citant

Bonjour,

J'aimerais savoir s'il y a des bouddhistes africains sur ce forum ?

Merci Smile
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soundjata Kéita
Super Posteur


Inscrit le: 06 Mai 2005
Messages: 1655
Localisation: Au sein de mon Empire

MessagePosté le: Lun 16 Mai 2005 21:56    Sujet du message: Répondre en citant

Je sais aussi qu'il y a des hindouïstes en Centrafrique, donc si d'aventure il y en a qui se balade sur le forum, nous serions ravis de lire leur témoignage à ce sujet.

Voici ce que dit CAD à propos des origines africaines des principaux courants religieux asiatiques :

"Il semblerait que le Bouddah soit un prètre egyptien chassé de Memphis par les persécutions de Cambyse (-525) : ce qui justifierait la représentation de Bouddah avec des cheveux crépus. Les documents historiques n'infirment pas cette tradition : " Koempfer, dans son Histoire du Japon, prétend que le Bouddah Saçya, de L'inde, fut un prêtre de Memphis, qui s'enfuit de l'Egypte dans l'Inde à l'époque de l'invasion de Cambyse, laquelle n'eut lieu que l'an 525 avant J.-C. ; ... Koempfer a voulu tout rapporter à une idée dominante : la diffusion dans l'Asie des doctrines egyptiennes par les prêtres de Thèbes et de Memphis exilés par Cambyse ou fuyant ses persécutions. Un écrivain moderne arrive par d'autres routes aux mêmes résultats. M. W. Ward, qui a publié il y a quelques années une vaste compilation de documents divers sur la religion, l'histoire et la littérature des Hindous, appuyés sur des extraits de livres sanscrits dont il rapporte les passages, a donné sur Bouddah une notice où il est établi que son apparition ne peut remonter au-delà du sixième siècle avant Jésus-Christ... On donne à Bouddah le surnom de Goutama, qui est celui de la race de l'usurpateur." (M. de Marlès, Histoire Générale de l'Inde, T. I, p.470 à 472, Paris, 1828.)
On s'accorde aujourd'hui à situer au VIe s., non seulement le Bouddah, mais tout le mouvement religieux et philosophique de l'Asie, avec Confucius en Chine, Zoroastre en Iran ; ce qui confirmerait l'hypothèse d'une dispersion des prêtres égyptiens à cette époque diffusant leur doctrine en Asie. Il est difficile d'expliquer ce mouvement religieux par une évolution synchronique des différents pays interessés."

Notes Extraites de "Nations Nègres et Culture", page 193 et 194


Hotep

Soundjata
_________________
La vérité rougit l'oeil, mais ne saurait le transpercer


Pour la Renaissance du Gondwana
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
veneyya
Grioonaute


Inscrit le: 16 Mai 2005
Messages: 49

MessagePosté le: Jeu 19 Mai 2005 18:46    Sujet du message: mmmmm Répondre en citant

mmmm à vérifier tout ça Shocked
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
veneyya
Grioonaute


Inscrit le: 16 Mai 2005
Messages: 49

MessagePosté le: Ven 20 Mai 2005 06:49    Sujet du message: foutaises Répondre en citant

[/quote]"Il semblerait que le Bouddah soit un prètre egyptien chassé de Memphis par les persécutions de Cambyse (-525) : ce qui justifierait la représentation de Bouddah avec des cheveux crépus.
Citation:


Mais dis donc c'est digne du Da vinci Code ça ! (Jésus faisait la bise à Marie-Madeleine, alors ils couchaient ensemble)

Bouddha, un prêtre egyptien ? Laughing
Connais tu au moins son histoire ? et le principe du bouddhisme ? ça n'a rien à voir avec l'hindouisme ----> ca n'est pas une religion pour ton information.

Je comprends qu'on veuille faire retrouver une certaine dignité à l'Afrique mais la franchement, l'Afrique est le berceau de l'humanité, mais faut ptete pas abuser. Ca devient grotesque.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Muana Kongo
Super Posteur


Inscrit le: 09 Mar 2004
Messages: 1776

MessagePosté le: Ven 20 Mai 2005 07:59    Sujet du message: Re: foutaises Répondre en citant

veneyya a écrit:
Citation:
"Il semblerait que le Bouddah soit un prètre egyptien chassé de Memphis par les persécutions de Cambyse (-525) : ce qui justifierait la représentation de Bouddah avec des cheveux crépus.


Mais dis donc c'est digne du Da vinci Code ça ! (Jésus faisait la bise à Marie-Madeleine, alors ils couchaient ensemble)

Bouddha, un prêtre egyptien ? Laughing
Connais tu au moins son histoire ? et le principe du bouddhisme ? ça n'a rien à voir avec l'hindouisme ----> ca n'est pas une religion pour ton information.

Je comprends qu'on veuille faire retrouver une certaine dignité à l'Afrique mais la franchement, l'Afrique est le berceau de l'humanité, mais faut ptete pas abuser. Ca devient grotesque.
Voilà une réplique très courante dans ce genre de situations... Devant une hypothèse appuyée d'une argumentation étayée ... de l'idéologie.
Merci de cesser d'insulter tes interlocuteurs avec des réponses si peu fournies et pleines d'idéologie. Si tu as des contre-arguments à faire valoir, fais-nous en profiter. Dans le cas contraire... garde tes effusions idéologique pour toi.
_________________
----«Le Jeune Africain Moderne sera armé de savoirs, pas de fusils importés.»
Si vous partagez ce rêve, aidez-nous à en faire une réalité. Soutenez l'initiative Vitu, sur :
http://igg.me/at/vitu
A ne manquer pour rien au monde:
-------->http://www.youtube.com/watch?v=24ZO1HlvmpQ
---> http://www.youtube.com/watch?v=CjDua-fqSUg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Soundjata Kéita
Super Posteur


Inscrit le: 06 Mai 2005
Messages: 1655
Localisation: Au sein de mon Empire

MessagePosté le: Sam 21 Mai 2005 10:24    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, pressantant le four complet concernant pareil sujet (les seuls noirs bouddhistes que j'ai croisé sont des dravidiens ayant quant à eux fuit les persécutions du Sri Lanka, doivent pas trop trainer sur Grioo.com hélas), j'aurais pris sur moi d'interesser le débat d'après les maigres infos que j'avais à ma disposition.

Avant de lire ce fameux passage écrit en tout petit en bas de page (note oblige), j'avais lu les problèmes que rencontraient les archéologues occidentaux lorsqu'ils tombaient sur des statuettes vénusiennes ou bien l'exemple typique de la dame de Brassempouy découvertes ce dernier siècle.
Leurs chevelures crépues étaient stylisées par des cubes taillés dans la zone correspondant au cuir chevelu (cf Afrik@raïbes mag n°3). Or étant découvertes sur le sol européen, on aura d'abords cru qu'il s'agissait d'une stylisation d'un casque qu'arborerait ces femmes ou figures venusiennes. L'article conclut simplement qu'il s'agit là d'une grave erreur d'interprétation qui aurait pu être évitée par la simple collaboration de spécialistes africains.


La Dame de Brassempouy (ou "Dame à la Capuche" sic 99% des sites traitant du sujet sur le net)

Aussi, pour le Bouddah, je n'avais jamais percuté à cette simple mais au combien évidente hypothèse.
Voici une photo de ce qui est je crois la plus grand sculpure d'un Bouddah assis (impossible de me souvenir de l'endroit où il se trouve en Chine, mais c'est un haut lieu touristique et de pélerinage)

Alors, voilà, on percute pas parce que le Bouddah est depuis très longtemps représenté sous les traits d'un asiatique bien en chair comme on peut en croiser dans les pays bouddhistes, donc jusqu'ici RAS.
Et puis bon les cheveux crépus, c'est pas évident à déceler sous la dorure brillante.
Nous savons aussi que rien de plus naturelle que de représenter une divinité de façon à ce que ses sujets puissent s'identifier facilement (cf Jésus qui devient un bogosse blondinet type Brad Pitt en Europe Occidentale, bizarremment on aura pas pris autant de précautions pour évangéliser les nègres, mais ceci est un autre débat).

Malgré tout, on note la persistence à représenter ses cheveux crépus via exactement le même procédé de stylisation, à savoir des cercles symbolisant les spirales que forme les cheveux crépus sur cheveux courts ou bien des cubes sur ce qu'on pensait être "des casques dorés".
Je ne sais quel sens cela a exactement pour les bouddhistes, mais bon je crois que si pas touche aux cheveux, c'est que c'est sacré (lapalice vous remercie)
Sinon ils ne se prendraient pas là tête à couler des bronzes plus grosses que les cloches de Notre-Dame pour orner la tête du Bouddah géant (cf photo précitée)
Une crane lisse à la moine et on en parle plus.

Alors pour le bouddhiste asiatique de base, ça doit sûrement lui passer au dessus de la tête de savoir si Bouddah était noir ("on s'en fout de la couleur" ©humanistesdecarnaval), et encore moins egyptien, il n'en reste pas moin vrai que cela trahirait volontier une origine négro-africaine à cette divinité, si rattachée à une représentation d'un étranger pétri de connaissance et mystique à souhait (cf la déification par les peuples amérindiens des africains venus par delà l'océan)

Alors question : comment est-on passé d'un prêtre egyptien fuyant Cambyse à la légende que nous conaissons du Roi Siddartha qui effrayé par la découverte de la réalité de son royaume, décide d'atteindre le Nirvana (corrigez-moi si je me trompe, ça fait des lustres que je n'ai vu "Little Bouddah")
Que s'est-il passé exactement ?
Est-ce que l'exilé politique préféré de Richard Gere a des infos de premières mains à ce sujet ?
Bref sans documents et connaissances solides sur le sujet, c'est en effet la porte ouverte à toutes les spéculations des plus folles.

Alors c'est malin, d'un côté, on apprend que nos ancêtres auront essaimés leur préceptes religieux dans toute l'Asie, confirmant que décidément les nègres étaient non seulement partout, mais passablement influants. Alors ouais champagne, petits fours, putain qu'on en peut plus de se toucher de tout partout le corps turgescant.

De l'autre côté, on en finit plus de mesurer l'étendu de la tâche qui nous attend et à quel point nous ne savons si peu de choses de notre monde.
Nous voilà en effet contraint de nous interesser de plus près à des courants religieux que nous aurions plutôt tendance à regarder d'un oeil plus que distancié.
Bref, à force de courrir après notre propre histoire, cette dernière nous oblige immanquablement à mieux connaître celle des autres, ce qui la fout mal pour de vils égoïstes souhaitant tirer toute la couverture à eux-seuls, n'est-ce pas.
Décidément, nous ne sommes bons qu'à être que de vils universalistes. Pouvaient pas rester bien tranquillement dans leur cases en caca boeuf, nous faliciteraient autrement nos recherches tiens.

Dites : c'était pas plus simple quand on croyait qu'on avait jamais rien inventé, à se gratter tranquillement les noix devant un bon vieil épisode de Daktari ?!!!

Hotep,

Soundjata
_________________
La vérité rougit l'oeil, mais ne saurait le transpercer


Pour la Renaissance du Gondwana


Dernière édition par Soundjata Kéita le Dim 22 Mai 2005 19:05; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
veneyya
Grioonaute


Inscrit le: 16 Mai 2005
Messages: 49

MessagePosté le: Sam 21 Mai 2005 10:34    Sujet du message: Re: foutaises Répondre en citant

Citation:
Voilà une réplique très courante dans ce genre de situations... Devant une hypothèse appuyée d'une argumentation étayée ... de l'idéologie.
Merci de cesser d'insulter tes interlocuteurs avec des réponses si peu fournies et pleines d'idéologie. Si tu as des contre-arguments à faire valoir, fais-nous en profiter. Dans le cas contraire... garde tes effusions idéologique pour toi.


Alors, on est sur la défensive ? Laughing On sort les grands mots ? (idéologie..n'importe quoi) Pour ce qui est d'insulter, à aucun moment je n'ai insulté qui que ce soit, j'ai juste donné mon point de vue : je ne suis pas d'accord avec l'historique présenté : point barre.

En comparant avec le Da vinci code, j'expliquais que les arguments avancés sur l'origine du bouddhisme sont plutôt superficiels et par conséquent sont loin de me convaincre. Maintenant je ne demande qu'à être convaincue.

Si je devais argumenter sur l'origine du Bouddhisme il faudrait que je décrive le bouddhisme selon les occidentaux, les dérivés du boudhisme (tibet, sokka gakai etc..). L'enseignement originel du bouddha (l'interdépendance, le cyle des renaissances - samsara- les 4 nobles vérités, l'octuple sentier, nibbana etc..) j'en aurais pour des années et bien sûr je lancerais d'autres polémiques comme celles sur le tibet. Le bouddha a transmis l'équivalent d'une centaine de bibles et toute une vie n'y suffirait pas pour étudier ses enseignements (surtout si on ne parle pas le pali). Par ailleurs, je ne suis pas là pour faire du prosélytisme, déja d'une parce qu'il ne s'agit pas d'une religion mais d'une approche scientifique (j'entends les railleries) et ensuite parce que lorsque le fruit est mûr, il tombe.
Cependant, sachant l'essentiel des enseignements, je suis convaincue que le bouddha n'est pas un prêtre s'étant échapé de l'Egypte. Bien évidemment Muana kongo, si tu veux en savoir plus sur mes hésitations, tu peux me poser des questions en PV, je me ferai une joie d'y répondre.

J'insiste : si on m'en apporte la preuve absolue, je m'y plierai volontiers, il n'y a que la réalité qui m'interresse et non la foi en quelque chose que je ne saisirais pas ni l'origine, ni le sens.

Autre chose, si à tes yeux insulter, c'est ne pas avoir le même point de vue que toi, j'en suis très attristée pour toi, mais cela me permet de comprendre ta réaction. Maintenant, il se peut que dans la forme tu y ai ressenti de l'ironie, mais en aucun cas des insultes, je ne me le permettrai pas.

Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Muana Kongo
Super Posteur


Inscrit le: 09 Mar 2004
Messages: 1776

MessagePosté le: Sam 21 Mai 2005 11:13    Sujet du message: Répondre en citant

Tu ne m'as visiblement pas compris. Ce n'est pas un appel à bavardage de comptoire: "je suis d'accord/pas d'accord". Ton interlocuteur a pris la peine d'avancer une hypothèse (comme telle) avec ses arguments.
Toi, tu as répondu par "c'est pas possible parce que je suis pas d'accord", et puis "de toute façon, c'est pour redonner une dignité à l'Afrique".
Si tu ne vois pas l'idéologie c'est triste.
Citation:

Autre chose, si à tes yeux insulter, c'est ne pas avoir le même point de vue que toi, j'en suis très attristée pour toi, mais cela me permet de comprendre ta réaction. Maintenant, il se peut que dans la forme tu y ai ressenti de l'ironie
visiblement tu saisis bien à quoi je fais allusion, alors cesse de te victimiser (à aucun moment je ne m'intéresse à ton opinion mais à ta manière légère de l'exprimer et la suffisance avec laquelle tu le fais)
_________________
----«Le Jeune Africain Moderne sera armé de savoirs, pas de fusils importés.»
Si vous partagez ce rêve, aidez-nous à en faire une réalité. Soutenez l'initiative Vitu, sur :
http://igg.me/at/vitu
A ne manquer pour rien au monde:
-------->http://www.youtube.com/watch?v=24ZO1HlvmpQ
---> http://www.youtube.com/watch?v=CjDua-fqSUg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Soundjata Kéita
Super Posteur


Inscrit le: 06 Mai 2005
Messages: 1655
Localisation: Au sein de mon Empire

MessagePosté le: Sam 21 Mai 2005 11:18    Sujet du message: Re: foutaises Répondre en citant

veneyya a écrit:
j'ai juste donné mon point de vue : je ne suis pas d'accord avec l'historique présenté : point barre.
Fin de la conversation alors ?
Il est une chose que d'affirmer des faits (ce que je fais pas), il en une autre que de les balayer de manière tout aussi péremptoire et définitive (ce que tu fais).

veneyya a écrit:
En comparant avec le Da vinci code, j'expliquais que les arguments avancés sur l'origine du bouddhisme sont plutôt superficiels et par conséquent sont loin de me convaincre.
Cheikh Anta Diop = Dan Brown = même combat, nous sommes bien d'accords.

veneyya a écrit:
Maintenant je ne demande qu'à être convaincue.
De quoi donc ?
Tu nous parles de noirs bouddhistes sur un forum consacré à la religion.
Il est donc normal que des gens seraient grandement interessé de savoir d'où vient cette religion, et si elle ne trouverait justement pas son origine en Afrique Noire ?
Je ne dis pas que sans cette éventualité, tout le monde déserterait aussitôt ton topic, mais je me comprends.


veneyya a écrit:
Le bouddha a transmis l'équivalent d'une centaine de bibles et toute une vie n'y suffirait pas pour étudier ses enseignements (surtout si on ne parle pas le pali). Par ailleurs, je ne suis pas là pour faire du prosélytisme, déja d'une parce qu'il ne s'agit pas d'une religion mais d'une approche scientifique (j'entends les railleries) et ensuite parce que lorsque le fruit est mûr, il tombe.
Cependant, sachant l'essentiel des enseignements, je suis convaincue que le bouddha n'est pas un prêtre s'étant échapé de l'Egypte. Bien évidemment Muana kongo, si tu veux en savoir plus sur mes hésitations, tu peux me poser des questions en PV, je me ferai une joie d'y répondre.
D'une, à aucun moment je ne me suis moquer de toi.
Ton sujet tombait au même moment où je découvrais NNC et que je tombais des nues en découvrant les notes me donnant pour la première fois de ma vie un piste sérieuse quand aux éventuelles origines des principaux courants religieux asiatiques.

En quoi une approche scientifique et historiographique serait incompatible avec la connaissance de la foi religieuse et des rites religieux ?
Toi qui t'interesse tant à cette religion, cela ne t'interesse pas d'en connaître les origines ?

En quoi le fait qu'aujourd'hui, l'on ne compte plus en effet les innombrables branches du bouddhismes (il serait bon de rappeler au passage que le bon Dalai Lama représentent à peine 14% des bouddhistes dans le monde) est incompatible à une origine commune à une seul personne ayant transmise ses préceptes, pourquoi pas venus d'un autre pays pour les faire partager ?
Tout courant religieux avant de se voir diffuser de façon plus ou moins heureuse (le bouddhisme est effectivement une religieux marquée par le prosélytisme, n'en déplaise aux occidentaux ou africains qui l'auront embrassés par choix personnelle) et souvent d'abords le fruit de réflexion entre quelques gus réflechissant sur le monde dans leur coin à partir des brides croyances qu'ils auront péchés dans leur entourage proche et qui serviront de terreau pour fermenter leur cosmogonie propre.

veneyya a écrit:
J'insiste : si on m'en apporte la preuve absolue, je m'y plierai volontiers, il n'y a que la réalité qui m'interresse et non la foi en quelque chose que je ne saisirais pas ni l'origine, ni le sens.
Ben tu peux attendre longtemps alors.
Ce n'est pas avec ce type de posture défensive que tu nous aidera à faire avancer le schmilblick.
Comme si la simple éventualité que des nègres puissent être à l'origine de ta religion préférée suffisait à t'agresser ou à remettre en cause tes choix profondes croyances. La remise en question te fait-elle peur ?
C'est pourtant l'une des premières choses que l'on apprend lorsqu'on embrasse cette religion ?

Tu me rappelles cette vieille grand-mère antillaise qui est tombé des nues quand je lui ai dit que Jésus était juif (ben oui le bogosse blondinet qu'on a dit que c'était aussi leur Dieu aux nègres de plantation... arf, deux fois que je digresse sur le sujet)
Que n'avais-je donc pas dis là !

Bah, la prochaine fois je te parlerais de tous ces occidentaux qui basculent dans le bouddhisme... pardon, dans le dalaïlamisme -vive le Tibet libre- de carnaval, devrais-je dire. Des fois que cela serait autrement plus logique, naturel et crédible et autrement moins sujet à caution que la piste d'étude lancée par CAD il y a dejà cinquante ans de cela.


Bon, c'est pas tout ça, mais j'ai un épisode de Tarzan à matter de suite sur France 5.

Hotep

Soundjata
_________________
La vérité rougit l'oeil, mais ne saurait le transpercer


Pour la Renaissance du Gondwana
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
veneyya
Grioonaute


Inscrit le: 16 Mai 2005
Messages: 49

MessagePosté le: Sam 21 Mai 2005 19:08    Sujet du message: Répondre en citant

Qu'est ce que vous pouvez être agressifs et méchants.

Je cherchais juste à échanger sur le thème du bouddhisme s'il y avait des personnes sur ce forum, je ne pensais pas que ça dégénererait à ce point.


Ok, mes propos sont accusateurs, suffisants, tout ce que vous voulez.

J'ai pas envie de me battre.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
veneyya
Grioonaute


Inscrit le: 16 Mai 2005
Messages: 49

MessagePosté le: Sam 21 Mai 2005 19:55    Sujet du message: Petite précision Répondre en citant

A sunjata Keita

Citation:
D'une, à aucun moment je ne me suis moquer de toi.
Ton sujet tombait au même moment où je découvrais NNC et que je tombais des nues en découvrant les notes me donnant pour la première fois de ma vie un piste sérieuse quand aux éventuelles origines des principaux courants religieux asiatiques.


J'ai relu tous nos posts, et, sunjata keita, mon message ne s'adressait pas à toi mais à muana kongo ki a mal interprété mes propos en croyant que je t'avais insulté alors pas pas du tout Sad


Citation:
Toi qui t'interesse tant à cette religion, cela ne t'interesse pas d'en connaître les origines ?


Bien sur que si, je trouve cela très enrichissant d'avoir d'autres points de vue, je suis pour le dialogue, mais fo faire attention à ce qu'on dit sur ce forum si on est pas d'accord sinon on se fait manger Laughing



Citation:
il serait bon de rappeler au passage que le bon Dalai Lama représentent à peine 14% des bouddhistes dans le monde


Oui, mais le plus médiatisé....

Citation:
En quoi le fait qu'aujourd'hui, l'on ne compte plus en effet les innombrables branches du bouddhismes est incompatible à une origine commune à une seul personne ayant transmise ses préceptes, pourquoi pas venus d'un autre pays pour les faire partager ?


Je ne dis pas qu'elles n'ont pas d'origine commune, je dis simplement qu'il y a les enseignements du bouddha et les autres croyances d'influence bouddhiste


Citation:
le bouddhisme est effectivement une religieux marquée par le prosélytisme, n'en déplaise aux occidentaux ou africains qui l'auront embrassés par choix personnelle


J'aurais voulu avoir quelques exemples historiques

Citation:
Ben tu peux attendre longtemps alors.
Ce n'est pas avec ce type de posture défensive que tu nous aidera à faire avancer le schmilblick.


Ok ca marche. Sauf que mon message ne s'adressait pas à toi. Dommage, j'aurais pu en savoir plus.

Citation:
Comme si la simple éventualité que des nègres puissent être à l'origine de ta religion préférée suffisait à t'agresser ou à remettre en cause tes choix profondes croyances. La remise en question te fait-elle peur ?


Tu vois là c'est toi qui est sur la défensive et qui sort les griffes (bon normal tu croyais que mon message t'étais destiné). Ma religion préférée ? ca c'est pas sympa, c'est même aversif, alors qu'il n'y a vriament pas de quoi. pourquoi ? parce que de un ca n'est pas une religion, et petit deux, il y a de fortes chances que je sois plus noire que toi, j'ai la peau ébène.

Citation:
C'est pourtant l'une des premières choses que l'on apprend lorsqu'on embrasse cette religion


Ca n'est pas une religion à la base, ce sont les hommes qui en ont créé une autour de ça..Mais bon, crois qui veut. Sinon oui, tu as raison, la remise en question est constante et d'ailleurs vos réactions m'ont fait pas mal réfléchir sur ce qui a déclenché cela. Je pense que ça doit être mon second message sur le da vinci code (ironique j'en conviens), et j'en suis désolée.

J'avais pas vu ton post sur les cheveux de Bouddha, interressant ca mérite d'être approfondi. Bien que j'ai été aussi étonnée que la grand mère antillaise avec Jésus/brad Pitt, ton topo et l'image méritent d'être approfondi

Muana kongo

Citation:
bavardage de comptoire: "je suis d'accord/pas d'accord"


Tu as raison, mon niveau de réflexion ne dépasse pas le bavardage de comptoir, je ne répondrai plus.

Citation:
Toi, tu as répondu par "c'est pas possible parce que je suis pas d'accord", et puis "de toute façon, c'est pour redonner une dignité à l'Afrique".
Si tu ne vois pas l'idéologie c'est triste.


Faux. J'ai répondu "je n'y crois pas, je ne suis pas d'accord et peut être que certains historiens avancent cett hypothèse pour redonner une dignité à l'Afrique comme d'autres historiens occidentaux ont arrangé l'histoire à leur façon.", maintenant je me trompe peut être;

Citation:
visiblement tu saisis bien à quoi je fais allusion, alors cesse de te victimiser (à aucun moment je ne m'intéresse à ton opinion mais à ta manière légère de l'exprimer et la suffisance avec laquelle tu le fais)


Me victimiser, légèreté, suffisance..
Désolée, je n'ai pas doctorat en lettres, je fais ce que je peux.
Tes propos sont vraiment méprisants.

Sunjata keita et Muana kongo, ne vous en faites pas, je n'interviendrai plus sur ce post : je laisse place à des personnes dont les propos sont pertinents, non méprisants et interressants à lire.

[/b]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Olmeque
Bon posteur


Inscrit le: 06 Fév 2005
Messages: 668

MessagePosté le: Sam 21 Mai 2005 23:50    Sujet du message: Répondre en citant

relaxe Vennenya, personne ne te veux du mal ici.tes 2 amis ne sont pas mechants. Ta reponse etait un peu brusque comme quoi tu ne crois pas et qu'ils veulent juste redonner de la dignité a l'Afrique...Je te comprends quand meme, le prof d'un collegue de sciences politique par ici a Montreal, dit que beaucoup de noirs ne sont pas pres a encaisser certaines verités. Notre sub-concsient a été conditionner, il faut s'en defaire, sinon notre curiosité restera myope. Peux devrai tu prendre le pb par le debut , c est a dire l'Égypte ancienne.Tu sais si l'oeuvre Égyptienne n'était pas si importante, ce ne serait pas si dure pour les occidentaux de le reconnaitre a une bande de macaques agités. Le probleme est qu'il s'agit du socle commune a la quasi-totalité de la civilisation!!! C'est bien que tu demandes des preuves. Moi non plus je ne suis pas Doctorant. Mais je sais que Le Boudhisme date de vers-2500 et qu'il vient du sud-ouest de l'INde. ca me parait trop proche en date et géographiquement de l'Égypte (contenu de son poids alors)pour qu'il n y ai pas eu interraction. Deplus tu sais que le plus avancé apprendra a l'autre moins avancé. Soundjata fait mieux que cela il te cite des lieux precis, une date precise et meme un nom. Chacun est libre de verifier et de se faire son opinion ensuite...Moi ca me parait parfaitement logique. Je suis feru d'arts martiaux de puis pres de 20ans maintenant. Jai recherché l'origine de ces arts; Ils sont sortis d'Inde vehiculés par des pretres boudhistes. A l'époque esprit et corps ne faisait que 1 pour les pratiquants d'Arts martiaux. Le Kalarypayat est le plus vieux, repertorié il datent d'aussi de la meme epoque autour de -2500, d'influence Boudhiste egalement!! et originaire de l'inde du sud ouest. J'ai été surpris de voir que les pratiquants de cet art etaient assez noirs (...ou asiatik a la peau noir Very Happy) encore de nos jours.Imaginez il ya quelque siecles , ca devait etre Ouagadougou sur Gange!!!!
bref serieusement, en cherchant les origines des arts martiaux je suis tombé sur des gens moins blanc que je l'imaginais et en plus cité comme les 1er Boudhiste. J ai su plus tard les origines négroide de l'Égypte ancienne, mon sang n'a fait que 1 demi tour. Le post de Soundjata me donne matiere a etayer des soupcons. Tu me diras qu'il n'y a toujours pas de preuve formelle , mais ta notion de Boudhisme est englobée dans un serieux faisceaux de présomptions qui ramene le tout encore au meme endroit, et ce meme sans le vouloir( quand je faisais mes recherches il y a quelques années, je ne savais pas a quel point l'Égypte ancienne était noir). le post de Soundjata donne un lien entre ces gens que je savais vivre dans cette region et avoir une certaine philosophie et leur continent d'origine. Car jusqu'a preuve du contraire la peau sombre provient d'Afrique!!Curieusement ce sujet interresse peu les chercheurs, les reponses doivent etre trop evidentes encore...Cette histoire d'Égypte est trop folle...travestie en Occident, elle se manifeste encore en Orient, et bien moins discutablement...
décidement la verité est comme une bulle d'air dans un lac de mensonge. elle trouve toujours la surface. p-e il ne faut pas refuser de l'ecouter Venenya. Si t'as d'autre question, no pb!!!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soundjata Kéita
Super Posteur


Inscrit le: 06 Mai 2005
Messages: 1655
Localisation: Au sein de mon Empire

MessagePosté le: Dim 22 Mai 2005 20:17    Sujet du message: Répondre en citant

Tout d'abords, je tiens à préciser que Veneyya et moi auront déjà réglé notre petit malentendu en mp. L'incident est donc clos en ce qui nous concerne.

Olmeque : Et bien, si je m'attendais à crouler sous tant de compliments, je me sais plus où me mettre désormais. Embarassed Embarassed Embarassed

Du coup tu me vois obliger de digresser du sujet comme suit :

Je précise que je suis moi-même au tout début de l'exploration des origines négro-africaines de l'Egypte Antique, du monde, de l'humanité, des sciences et maintenant tu me dis les arts martiaux par dessus le marché. Je n'en fini plus de m'apercevoir à quel point nous tous êtres humains, nous sommes tous indignes de nos ancêtres batisseurs de pyramides, et à plus fortes raisons nous grioonautes en temps que décendants directes.
Nous sommes bien peu de choses face à la vérité toute nue qui devrait tous nous forcer à l'humilité au lieu de toujours brandir le rictus de l'arrogance et de la prétention hautaine qui répondrait à une hypothétique besoin de combler je ne sais quelle frustration de nègre acculturé.
J'étais comme toi olmeque, je n'imaginais pas à quel point nos ancêtres auront pu influencés l'humanité tout entière, tout juste je me disais qu'ils avaient au moins brillés "à égalité" des autres grandes ensembles civilisationels et encore, j'estimais et j'estime toujours qu'il n'y a rien de déshonorant à vivre de tout temps dans une hutte en bois et terre sèche au gré du quotidien.

Cependant, il faut bien avoir en tête que ce sont des sujets trop sérieux pour que nous perdions notre temps à réinventer une histoire frelatée et ostensciblement embellie de notre peuple.
Je crois que tout un chacun ici est désireux :
- de rendre sa juste place à l'Afrique et ses fils dans la folle histoire du monde
- de permettre au reste de l'humanité de mieux comprendre son histoire en bouchant bons nombres des innombrables lacunes qui demeurent encore.
A nous tous donc de raccrocher les bons vagons aux bonnes locomotives pour ce faire -(en ce qui nous concerne raccrocher les éventuelles locomotives nègres aux vagons des autres grands ensembles civilisationnels)

Voilà, j'enfonce sûrement des portes ouvertes pour certains, mais il ne fait jamais de mal de les rappeler à l'occasion.


Aussi, et pour en revenir au sujet, faut-il s'appuyer sur les spécialistes ayant étudité le sujet.
Concernant CAD, Il faut bien comprendre qu'il ne s'agit que d'une des innombrables pistes de réflexions qu'il aura semé tout au long de son essai à l'époque et non d'une analyse détaillée sur le sujet.
Pour en savoir plus, il faudrait se pencher sur les travaux de l'incontournable Ivan Van Sertima, et lire ce qu'il en dit dans son ouvrage intitulé "African presence in Early Asia", qui comme son nom l'indique est consacré aux contributions négro-africaines en Asie.
Si quelqu'un l'ayant lu pouvait nous en toucher un mot, nous lui en serons éternellement reconnaissant.
De toute façon, je compte bien me procurer toutes les bouquins du chercheur guyanais, donc affaire à suivre.


Si je puis me permettre un simple précision :
Ce courant est bien vieux d'au moins 2500 ans. Or nous sommes en 2005 et non en l'an zéro aussi :
- Origine du bouddhisme : 500 av. JC ou - 500 et non pas - 2500, sinon c'est tout l'argumentaire de l'influence egyptienne suite à son invasion qui tombe à l'eau.


Aussi, j'aime beaucoup le proverbe qui conclut magnifiquement ton message :

"la verité est comme une bulle d'air dans un lac de mensonge. elle trouve toujours la surface."

A rajouter au crédit avec une autre maxime découverte sur ce même forum :

"La vérité rougit l'oeil, mais elle ne le transperce pas"


Hotep,

Soundjata
_________________
La vérité rougit l'oeil, mais ne saurait le transpercer


Pour la Renaissance du Gondwana
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Olmeque
Bon posteur


Inscrit le: 06 Fév 2005
Messages: 668

MessagePosté le: Dim 22 Mai 2005 22:24    Sujet du message: Répondre en citant

merci pour le proverbe, c'est l'image qui m'est venue en tete quand j'ai vu que y a rien a faire, toutes les pistes ramene a L'Égypte malgré tout. Effectivement désolé pour mon texte, le 1er est passé a la trappe, parce que je suis resté connecté trop longtemps, pour le re-rédiger et j'ai du le recommencer en 4eme vitesse avec l'erreur du repere du temps (dsl, la faim me tordillait...vous comprendrez j'en suis sure).Ca a preté a confusion, merci de me l'indiquer.
- Cependant je persiste en recorigeant mes dates"... ta notion de Boudhisme est englobée dans un serieux faisceaux de présomptions qui ramene le tout encore au meme endroit...". Ce que je veux dire, est que cette notion de Boudhisme fait partie d'une philosophie d'accomplissement de soi, spirituel et physique ne visant a faire que 1 entre le corps et l'esprit pour atteindre l'illumination. Et cette discipline est pratiqué par des hommes a la peau foncé originaires du sud-ouest de l'Inde (je ne sais meme plus comment les appelé...avec toutes ces classifications). Et ceux il y a plus de 2500 , (et non -2500 comme j'avais ecrit malencontreusement). C'est pour cela que ton post m'interresait!! et sur ta question des origines du boudhisme, effectivement l'origine du boudhisme CHINOIS date du 5e siecle APRES JC (+500).
Ceci mis a part j'ai trouvé que je n'etais pas le seul a penser que l'origine des arts martiaux sort d'Égypte,des maitres d'Arts martiaux aussi. ils l'attribuent aux indiens de sud ouest et remontent jusqu'a Babylone et l'Égypte il y a 5000 ans...et ils ne sont pas noir (ex. Fabrice Huon). Ensuite on peu toujours discuter de la couleur de ces indiens...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soundjata Kéita
Super Posteur


Inscrit le: 06 Mai 2005
Messages: 1655
Localisation: Au sein de mon Empire

MessagePosté le: Lun 23 Mai 2005 01:43    Sujet du message: Répondre en citant

Tu es tout excusé. Mais du coup, tu me pardonnera mon insistance, c'est pas que j'aime à rependre les autres, mais quand je lis que :
Citation:
et sur ta question des origines du boudhisme, effectivement l'origine du boudhisme CHINOIS date du 5e siecle APRES JC (+500).
Alors qu'a cette époque, il était en passe d'atteindre son âge d'or durant la dynastie des Sui, puis celle des Tang :

"Le bouddhisme fut introduit en Chine au premier siècle de notre ère; il se répandit assez largement à partir du quatrième siècle et devint peu à peu la religion la plus influente. Le lamaïsme, une des branches du bouddhisme chinois, s'est surtout répandu au Tibet et en Mongolie intérieure. Actuellement il y a, dans l'ensembre du pays, 13000 temples bouddhiques et près de 200000 bonzes et bonzesses.

Le bouddhisme de la langue tibétaine, le lamaïsme, pratiqué par 7 millions d'habitants répartis dans les ethnies tibétaine, mongole, Tu, ouïgour, Naxi, Pumi, et Moinba, compte 120 000 lamas et nonnes et plus de 3000 temples et monastères.

Le bouddhisme de la langue Pali compte environ 1,5 million de pratiquants chez les Dai, Blang, De'ang, Va, et Achang et 8000 moines et nonnes dans plus de 1000 temples et monastères.

Quand Sakyamuni fonda le bouddhisme en ancienne Inde, différentes méthodes de prône furent adoptées selon l'audience. Après l'ascension de Sakyamuni, ses disciples constituèrent plusieurs branches en fonction de leurs propres compréhensions.

Parmi ces branches, Mahayana et Theravada furent les deux plus importantes. Le bouddhisme prêché par Theravada insista sur la maîtrise de soi et le détachement de la mort si bien que chacun puisse devenir un saint. Le bouddhisme de Mahayana mis l'accent sur le salut et l'atteinte de l'état de sacralisation non seulement pour soi-même mais aussi pour toutes les autres créatures dans ce bas-monde.

Le bouddhisme en Chine peut aussi être subdivisé en plusieurs écoles. Au temps des dynasties des Sui (581 - 618 ) et des Tang (618 - 907 ), l'économie fut développée rapidement dans le monde bouddhiste et de nombreux rituels furent officialisés.

Parmi les écoles bouddhistes en ce temps-là, il y eut San-lun (Trois Thèses), Tien-tai, Hua-yen (Avatamsaka), Zen, Fa-hsiang (Dharmalaksana), Lu (Vinaya), Ching-tu (Terre Pure), et Tantrism.

Dans la période entre la Dynastie des Han de l'est et celle des Song, 130 éminents érudits chinois et étrangers traduisirent des livres saints en chinois. Quelque 5620 textes réunis dans 1520 fascicules de Tripitaka dans la langue chinoise existent encore de nos jours.

Ces traductions sont comptées parmi les oeuvres les plus connues dans le monde. Parmi les traducteurs dans l'histoire bouddhiste dans l'antiquité chinoise, le moine Xuan Zang de la Dynastie des Tang fut considéré comme le plus grand maître. Après avoir parcouru 25 000 km pendant 17 ans, il ramena de l'Inde 520 livres saints du bouddhisme et mis 20 ans pour traduire 1335 textes des 75 fascicules du Mahayana Buddhism.

En Chine, on peut trouver partout des monastères et pagodes du bouddhisme. La montagne Wutai dans la province du Shanxi au nord, celle de Putuo dans le Zhejiang à l'est, celle d'Emei dans le Sichuan au sud-ouest, et celle de Jiuhua dans l'Anhui à l'est sont 4 hauts lieux dans cette religion.

Parmi les plus grands monastères, on trouve le Monastère Baima à Luoyang dans la province du Henan. Les monastères Nanchan, Foguang dans la montagne Wutai, le temple Biyun et le monastère Yonghe à Lhasa et 8 autres temples à Chendu sont également très connus tant chez les croyants que chez les profanes, en Chine comme à l'étranger.

L'Association des bouddhistes de Chine, fondée en 1953, est une organisation nationale sous la présidence de Zhao Puchu, un éminent savant bouddhiste. L'association dispose de son propre journal, Fayin, et de 14 académies bouddhistes."

Source : site officiel de l'Ambassade de Chine, page consacrée au bouddhisme : http://web.amb-chine.fr/Documents/Apercu/religion_bouddhisme.htm


Aussi, j'apprécierais énormément que Veneyya nous reproduise ici-même la réponse qu'elle m'aura gentillement apporté en mp concernant le Bouddhisme, la différence entre les enseignement purement philosophiques et les mouvement religions basés sur ces derniers. ^^

Citation:
des hommes a la peau foncé originaires du sud-ouest de l'Inde (je ne sais meme plus comment les appelé...avec toutes ces classifications)
(...)
Indiens du sud ouest
Afin d'éviter de dériver le présent sujet d'avantage, je t'invite à poursuivre dans le topic que je viens d'inaugurer dans la section Histoire du forum, qui s'intitule "Des origines africaines des Dravidiens".
L'adresse : http://grioo.com/forum/viewtopic.php?t=2456


Hotep,

Soundjata
_________________
La vérité rougit l'oeil, mais ne saurait le transpercer


Pour la Renaissance du Gondwana
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Olmeque
Bon posteur


Inscrit le: 06 Fév 2005
Messages: 668

MessagePosté le: Lun 23 Mai 2005 06:34    Sujet du message: Répondre en citant

le boudhisme est Indien a l'origine,je crois que tu t'égares.finalement tu n'auras plus a rougir...
exact, le boudhisme fut introduit d'Inde a la fin du 1er siecle.
le taoisme religion indigene alors en place en Chine depuis -600 ans, meprisait le boudhisme comme une religion importé, barbare, issue d'elle meme et mal interpreté.
"Les adeptes bouddhistes, indiens ou d'origine étrangère, formèrent avec les Chinois des équipes de traduction et débattirent de questions philosophiques, rituelles ou religieuses. Au fond, la culture chinoise était confrontée - comme elle ne l'avait jamais été - avec de nouvelles positions philosophiques, avec d'autres modes de pensée. Les débats ne manquèrent d'ailleurs pas pendant l'introduction du bouddhisme en Chine, entre le IIe et Ve-VIe siècles, période pendant laquelle la Chine fut morcelée."
Mais à partir de la réunification de la Chine (Ve-VIe siecle)se forment des écoles dites chinoises du bouddhisme qui ont développé chacune des points de doctrines ou des méthodes spécifiques.(l'une des plus connu Chan s'est implantée en Chine vers le Ve siecle, et a été notament renforcé au VIème siècle par l'école T'ien T'ai.) elle atteint sa période d'épanouissement vers le VIIIe, IXe siècle.
http://www.bouddhisme-universite.org/universite/publications/conferences/Despeux.html
http://perso.wanadoo.fr/revue.shakti/
http://ilmsil.free.fr/branche6/les_grandes_religions/628Religions_Asie/Bouddhisme/Bouddhisme06Lebouddhismeenchine.htm
http://amis.univ-reunion.fr/Conference/presentation/24/

alors je repete, le Boudhisme CHINOIS CHINOIS (je l'Avait mis en gros depuis le dernier post mais ce n'Est pas assez alors je l'ecrit 2 fois ce coup ci) datent du 5e siecle. Et c'Est bien la tout mon propos depuis le debut, ce que vous appellez Boudhisme est contenu dans une philosophie bien plus grande a laquelle on n'a pas donné de nom, elle est juste appelé origine du boudhisme (ou boudhisme sans forcement la dissocier de celle qui la suive), et ceux du au fait fait qu'elle a suivie des courants different et abandonnées des conceptes suivant le lieu ou elle a été pratiqué.
pour etre plus claire voici des exemples
- frigidaire, ca designe aujourd'hui tous les refrigerateur alors que a la base c'est une marque.
- ou bien karaté, des que kelkun leve la jambe, alors que ce n'est qu'un style pour lever la jambe
-ou mieux rapprochons nous du sujet, KUNG FU, on désigne communément tous, bien volontier, un arts du combat, alors que ca signifie accomplissement et que l'art martial n'en est qu'une partie.
C'est la difference que je fais de puis le debut entre boudhisme et quand je parle de Boudhisme CHINOIS, mais tu ne sembles pas la faire cette difference...
une seule source ne suffit pas!!deplus elle est politique...Sad
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soundjata Kéita
Super Posteur


Inscrit le: 06 Mai 2005
Messages: 1655
Localisation: Au sein de mon Empire

MessagePosté le: Lun 23 Mai 2005 07:45    Sujet du message: Répondre en citant

Ben je suis d'accords, mais à aucun moment, ni moi, ni l'article de l'ambassade de Chine ne prétend que le bouddhisme prend naissance en Chine ?
Puis que tu parlais du bouddhisme chinois, j'ai choisi un article qui se borne sur ce sujet.

Aussi, si je comprends bien, il existait déjà, mais ne prendra le nom de bouddhisme en Chine qu'au moment de son officicialisation au Ve siècle pour s'épanouir véritablement par la suite.
En tout cas merci pour les précisions et lianes.


Hotep

Soundjata
_________________
La vérité rougit l'oeil, mais ne saurait le transpercer


Pour la Renaissance du Gondwana
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Olmeque
Bon posteur


Inscrit le: 06 Fév 2005
Messages: 668

MessagePosté le: Lun 23 Mai 2005 17:05    Sujet du message: Répondre en citant

ce n'est pas qu'une histoire nom...c'est surtout le contenue
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
veneyya
Grioonaute


Inscrit le: 16 Mai 2005
Messages: 49

MessagePosté le: Mer 25 Mai 2005 09:28    Sujet du message: Les origines du bouddhisme Répondre en citant

Les ardeurs s'étant calmées, et à la demande de Soundjata Kéita, je poste un topo que je trouve très bien fait sur le bouddhisme originel. Bonne lecture Smile

Ah oui avant cela, il convient deux distinguer deux principaux courants : le grand véhicule et le petit véhicule.

Le grand véhicule est en fait une "réforme" du bouddhisme originel, mélangé de croyances ancestrâles, culturelles voire, complètement locales (bouddhisme tibétain, zen, etc...). On l'appelle le mahayana.

Le petit véhicule est appelé ainsi car à la mort du bouddha, il y a eu différentes interprétations de son enseignement, plus ou moins laxistes, et édulcorées. Certains en ont fait une religion en érigeant des statuts par exemple (bouddha était contre le statues à son effigie apparues plus tard après sa mort) et le petit véhicule se borne à préserver l'enseignement originel du bouddha. Le petit véhicule ou théravada est considéré de façon péjorative comme étant comme une école "rigide" par le mahayana (pas de cérémonies inutiles, pas de chichis, ca n'est pas une religion).

Littéralement “la Parole des Anciens” theravada, c’est la seule école des premiers temps du développement du bouddhisme à s’être maintenue. Ce terme désigne actuellement la forme primitive du bouddhisme, transmise par les moines les plus anciens de la Communauté originelle (les thera), jusqu’à nos jours. La voix du bouddhisme ancien, le Theravaada, ne se fait guère entendre en France, pour diverses raisons, internes et externes : faiblesse de sa représentation, en quantité comme en qualité, difficulté générale de communication, absence d’une structure éditrice organisée, repli sur soi de certaines communautés, ostracisme des médias vis-à-vis d’une forme de bouddhisme non spectaculaire et réputée austère et élitiste, volonté d’hégémonie de certains groupes ou personnes appartenant à d’autres traditions, intérêt du public potentiel pour des doctrines plus confortables.

---------------------------------------------------------

(Question / réponses à un Moine bouddhiste français, vivant en Birmanie)

C'est quoi le bouddhisme pour vous ? C'est quoi le cœur de la philosophie ?

Ce n'est pas une philosophie. J'aurai donc du mal à dire que c'est le cœur d'une philosophie. Le cœur de l'enseignement ? C'est simple, Bouddha le dit lui-même. Quand quelqu'un vient le voir un jour, en lui demandant : "Et dans tout ça alors, au bout du compte, c'est quoi, ce que vous enseignez ?" Bouddha lui répond : "Mon enseignement, c'est la souffrance et la fin de la souffrance". Voilà la phrase qui résume le cœur de l'enseignement de Bouddha. La souffrance, et la fin de la souffrance.

Qu'est-ce qui provoque la fin de la souffrance ?

Ce qui provoque la fin de la souffrance, c'est l'attitude contraire à celle qui provoque la souffrance. Ce qui provoque la souffrance, c'est l'ignorance, donc ce qui provoque la fin de la souffrance, c'est la fin de l'ignorance, tout simplement.

Et qu'est-ce qui est à la cause de l'ignorance ?

Lorsque quelqu'un pose cette question à Bouddha, il répond : "Ce qui est à la cause de l'ignorance, c'est la conscience". La personne lui demande alors : "Mais alors, qu'est-ce qui est à la cause de la conscience ?" Il répond : "Ce qui est à la cause de la conscience, c'est l'ignorance". Cette seule petite phrase mérite trois heures de discussion pour être expliquée convenablement.

Toutefois, sans entrer dans ces considérations trop techniques, disons en gros, que ce qui est à la cause de l'ignorance, c'est le fait que nous sommes là.

Qu'est-ce qui provoque la souffrance, hormis l'ignorance ? N'y a-t-il pas l'attachement ? (pour celles et ceux qui ont vu l'épisode III de stars wars, la revenche des siths, ça doit leur dire quelque chose Laughing)

Oui, bien sûr. À la base, la source, c'est l'ignorance, mais l'ignorance se retrouve essentiellement dans trois comportements qu'il appelle les facteurs de perpétuation, qui entretiennent le monde dans sa rotation ininterrompue.

Premièrement, c'est l'ensemble de nos croyances philosophiques, de nos croyances religieuses, de nos vues et de nos opinions. Secondement, c'est l'ensemble de nos attachements, de nos désirs, de nos fascinations.
Troisièmement, c'est notre orgueil – qui est présent chez tous les êtres (hormis les arahanta). Il est intéressant de remarquer que Bouddha dit : "l'humilité est encore une forme d'orgueil".
Une fois qu'on a éliminé ces trois choses – ce qui implique le fait d'avoir éliminé l'ignorance –, on est parvenu à la fin de toutes nos peines, de tous nos problèmes, de toutes nos difficultés.


Le Bouddhisme est-il une religion ou une philosophie? [go up]

Le Bouddha parlait de ses enseignements simplement comme le Dhamma-vinaya -- "la doctrine et discipline" -- mais pendant des siècles les gens ont essayé de catégorier les enseignements de diverses façons, en essayant des faire entrer dans les moules courants de la pensée culturelle, philosophique, et religieuse. le Bouddhisme est un système éthique -- un mode de vie -- qui conduit à un but très spécifique et qui est doté de certains aspects et de la religion et de la philosophie:


C'est une philosophie.

Comme la plupart des philosophies, le Bouddhisme tente d'encadrer les complexités de l'existence humaine d'une façon qui nous rassure qu'il existe effectivement un certain ordre sous-jacent à l'Univers. Dans les Quatre Noble Vérités le Bouddha résume prestement notre prédicament: il y a la souffrance, elle a une cause, elle a une fin, et il y a une façon d'atteindre cette fin. Les enseignements sur le kamma fournissent une description complète et logiquement consistante de la nature de la cause-et-effet. Et même le concept bouddhiste de cosmologie, qu'à prime aborde certains pourraient trouver tiré par les cheveux, est une extension logique de la loi du kamma. Selon la le Dhamma, une profonde et inébranlable logique imprègne le monde.


Ce n'est pas une philosophie.
Au contraire de la plupart des systèmes philosophiques, qui se fondent sur la spéculation et la puissance du raisonnement pour arriver à certaines sortes de vérités logiques, le Bouddhisme se fonde sur l'observation directe de l'expérience personnelle de chacun et sur l'entraînement de certains talents afin d'obtenir un entendement et une sagesse véritables. La spéculation oiseuse n'a pas sa place dans la pratique bouddhiste. Quoiqu'étudier en classe, lire des livres, et s'engager dans des débats animés puissent jouer un rôle vital dans le développement de l'entendement cognitif des concepts bouddhistes de base, le coeur du Bouddhisme ne peut se réaliser ainsi. Le Dhamma n'est pas un système de pensée abstrait conçu pour ravir l'intellect; c'est une carte routière dont on doit se servir, dont le but essentiel est à conduire le pratiquant au but ultime, le nibbana.


C'est une religion.
Au coeur de chacune des grandes religions du monde, il y a un idéal transcendant autour duquel gravitent ses principes doctrinaux. Dans le Bouddhisme cette vérité est nibbana, la marque distinctive de la cessation de la souffrance et du stress, une vérité d'une extrême transcendance qui se détache de façon singulièrement distincte de tout ce que nous pourrions croiser dans le cadre de notre expérience sensorielle ordinaire. Le nibbana est le sine qua non du Bouddhisme, l'étoile-guide et but ultime vers lequel pointent tous les enseignements du Bouddha. Puisqu'il vise à un idéal aussi noble et transcendant, on peut à bon droit appeler Bouddhisme une religion.


Ce n'est pas une religion.
En violent contraste avec les autres principales religions du monde, cependant, le Bouddhisme n'invoque aucune divinité, aucun créateur suprême ou Soi suprême, aucun Saint-Esprit ou Dieu d'amour omniscient à qui à qui nous pourrions en appeler pour notre salut.[1] Au lieu de quoi, le Bouddhisme nous invite à nous élever par nos propres moyens: à développer le discernement dont nous avons besoin pour distinguer entre ces qualités en nous qui sont maladroites et celles qui sont véritablement nobles et bonnes, et à apprendre comment nourrir les bonnes et expurger les mauvaises. Ceci est la voie qui mène à la plus haute perfection du Bouddhisme, le nibbana. Pas même le Bouddha ne pourrait vous amener à ce but; vous seuls devez accomplir le travail qui est nécessaire pour compléter le périple:


Malgré sa nature non-théiste, cependant, la pratique bouddhiste requiert quand même une sorte de foi. Ce n'est pas la foi aveugle, une acceptation sans critique de la parole du Bouddha telle que transmise par les écritures. Au contraire c'est saddha, une confiance qui naît du fait d'avoir pris refuge dans le Triple Joyau; c'est un empressement à être confiant que le Dhamma, quand pratiqué avec diligence, conduira aux récompenses promises par le Bouddha. Saddha est une acceptation provisoire des enseignements, jamais sujet à évaluation critique au cours de notre pratique, et qu'on doit équilibrer en augmentant ses propres pouvoirs croissants de discernement. Pour de nombreux bouddhistes, cette foi est exprimée et renforcée grâces aux pratiques dévotionnelles traditionnelles, comme de s'incliner devant une statue du Bouddha et réciter des passages tirés des anciens textes Pâli. Malgré une ressemblance superficielle avec les rites de nombreuses religions théistes, ces activités ne sont cependant ni des prières ni des supplications pour notre salut qu'on ferait à un Autre transcendant. Ce sont au contraire d'utiles et inspirants gestes d'humilité et de respect pour la profonde nobilité et dignité du Triple Joyau.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
veneyya
Grioonaute


Inscrit le: 16 Mai 2005
Messages: 49

MessagePosté le: Mer 25 Mai 2005 09:40    Sujet du message: Quelques tites précisions Répondre en citant

Citation:
Quand Sakyamuni fonda le bouddhisme en ancienne Inde, différentes méthodes de prône furent adoptées selon l'audience. Après l'ascension de Sakyamuni, ses disciples constituèrent plusieurs branches en fonction de leurs propres compréhensions.


Non, non, le bouddha n'a rien fondé. Il voulait juste connaître la réalité de l'existence. Ses "disciples" sont venus à lui. Avant son premier enseignement il a même hésité à transmettre son message, parce qu'il se demandait s'il allait être compris...la religion bouddhiste est arrivée après.

Citation:
Parmi ces branches, Mahayana et Theravada furent les deux plus importantes. Le bouddhisme prêché par Theravada insista sur la maîtrise de soi et le détachement de la mort si bien que chacun puisse devenir un saint. Le bouddhisme de Mahayana mis l'accent sur le salut et l'atteinte de l'état de sacralisation non seulement pour soi-même mais aussi pour toutes les autres créatures dans ce bas-monde.


heum. Laughing le théravada ne "prêche" rien, au contraire. c'est d'ailleurs une des raisons pour laquelle il est méconnu de l'occident. Il se borne à appliquer les enseignements originels du bouddha. heum..non non, il ne s'agit pas de se détacher uniquement de la mort, il s'agit de prendre conscience de l'insatisfaction de l'existence, de l'impermanence de toute choses (ce qui n'a rien à voir avec le renoncement), la mort y est englobée. Maintenant si tu précises le détachement de la mort de toute chose, oui, je suis d'accord.
Un saint ? non, non, on ne travaille pas son esprit pour devenir un saint. On le travaille pour ne plus souffrir (encore une connotation religieuse mais je comprends qu'il soit difficile de s'en détacher justement) pour sortir du cycle infernal des renaissances.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nénuphar
Bon posteur


Inscrit le: 27 Juil 2004
Messages: 967
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 25 Mai 2005 14:11    Sujet du message: Répondre en citant

Bouddha j'y crois pas...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
veneyya
Grioonaute


Inscrit le: 16 Mai 2005
Messages: 49

MessagePosté le: Mer 25 Mai 2005 16:58    Sujet du message: mdr Répondre en citant

mdr Laughing


Impossible de distinguer "le bouddhisme" en tant que religion et l'approche purement observatrice (qu'on souffre dans la vie, c'est tout). Mais Nénuphar, y a strictement rien à croire ! Laughing

A la rigueur, ce qui est important, ça n'est pas Bouddha en tant que personnage historique, statue etc...c'est le contenu de ses propros. Essaies de te positionner devant ces textes comme si tu lisais un livre sur un philosophe quelconque c'est tout. Enfin, tu fais ce que tu veux après tout.

Je faisait juste un topo, sur le bouddhisme originel, pas une sorte de prosélytisme : juste de la culture gé.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yeshegyatso
Grioonaute


Inscrit le: 23 Sep 2005
Messages: 6

MessagePosté le: Ven 23 Sep 2005 08:59    Sujet du message: Répondre en citant

Et un bouddhiste de plus, un!!! Smile

Les amis, si vous avez des questions sans réponses au sujet du bouddhisme, je vous conseil de vous adresser directement à un vrai Tulku (un Tulku étant la réincarnation volontaire d'un méditant avancé dans une vie antérieure afin d'aider tous les êtres à découvrir la véritable nature de leur esprit...), en allant sur un forum un peu similaire à celui-ci mais uniquement consacré au bouddhisme, vous n'avez qu'à cliquer sur le lien ci-dessous:

www.dharmaling.org

Merci Smile
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
veneyya
Grioonaute


Inscrit le: 16 Mai 2005
Messages: 49

MessagePosté le: Ven 23 Sep 2005 16:52    Sujet du message: a préciser Répondre en citant

Pour le "tulku", il faut préciser qu'il s'agit de bouddhisme tibétain Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
amonera
Grioonaute


Inscrit le: 11 Juil 2005
Messages: 5
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven 23 Sep 2005 17:06    Sujet du message: Répondre en citant

Rolling Eyes je dirai plutôt une philosophie mais il y a plusieurs sortes de boudhhismes non Question Exclamation
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
veneyya
Grioonaute


Inscrit le: 16 Mai 2005
Messages: 49

MessagePosté le: Ven 23 Sep 2005 17:16    Sujet du message: Répondre en citant

amonera a écrit:
Rolling Eyes je dirai plutôt une philosophie mais il y a plusieurs sortes de boudhhismes non Question Exclamation


Est philosophique ce qui est considéré comme tel en effet Very Happy

Oui, il y a différents types de bouddhisme, et il y a l'enseignement du bouddha Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yeshegyatso
Grioonaute


Inscrit le: 23 Sep 2005
Messages: 6

MessagePosté le: Sam 24 Sep 2005 02:06    Sujet du message: Répondre en citant

Suivre la voie qui mène à l'éveil de l'esprit selon Bouddha, ce n'est pas si compliqué!

Il s'agit en partie de déraciner l'ignorance, qui au fond, n'est autre que notre croyance en l'existence intrinsèque d'un "moi" différent des autres "moi"... D'ou l'esprit de dualité qui caractérise l'existence humaine... Il y a "moi", puis ceux que j'aime, ceux que je n'aime pas, ceux qui me laissent indifférent, etc. En des termes plus génériques, c'est notre croyance en l'égo qui nous maintient enchainé au cycle des renaissances conditionnées, qui nous fait nous emporter, nous attacher, haïr, etc... et donc créer toujours plus de karma et les causes pour de futures renaissances...

Un seul remède: réaliser par la méditation, l'absence d'existence intrinsèque de toute chose: la vacuité, concept que l'on retrouve à la fois dans l'Hindouïsme et dans le Bouddhisme. Une fois la vacuité réalisée, on s'arrête alors enfin de créer du karma, puisque l'on ne se laisse plus tromper par les fausses croyances de son propre esprit... Pour le bouddhisme, on parle de 2 réalités, celle, relative, dans laquelle nous évoluons, et la réalité "ultime" que nous ne saisissons pas encore... En fait, les 2 réalités ne sont qu'une seule et même. C'est la non-dualité. Seulement, comme nous sommes dans l'ignorance, nous restons pris dans la saisie duelle de toute chose...

Qu'est ce que la vacuité? C'est, justement, l'absence d'existence intrinsèque de toutes choses. C'est le vrai mode d'existence de tous les phénomènes... Prenons l'exemple d'un tracteur: il est composé de multiples pièces, assemblées les unes avec les autres, qui ne sont pas "tracteur" en elles-même (les roues, les vis, le plastique, etc), et lorsque elles sont assemblées, boom, soudain on a un tracteur qui existe, là... Mais en fait, c'est totalement faux! Croire que l'on a vraiment un tracteur là ou il n'y en a pas vraiment, voilà notre erreur... Il n'y a pas vraiment de tracteur, en cela qu'il s'agit uniquement d'un label que notre esprit a posé sur cette "base valide" perçue par nos sens, mais au fond, de manière ultime, le "tracteur" n'existe pas... Pouvez-vous concevoir cela? Ressentir cela? Smile Il n'y a de tracteur que dans notre esprit! Ceci est la vacuité du tracteur... Il réside uniquement dans ce label que notre esprit à posé sur cet assemblage de pièces. On dit aussi que le tracteur n'existe pas "de son propre coté", qu'il est vide d'existence intrinsèque... Là ou relativement notre esprit conçoit un tracteur, ultimement à la place de ce tracteur, il n'y a rien, pas de tracteur. C'est simple, et c'est cette réalisation qui va nous sortir de notre ignorance!

Car lorsque l'on a compris que là ou l'on croyait qu'il y avait un tracteur, de manière ultime, il n'y a rien, que du vide, on peut aisément appliquer la même vision à toutes les choses que nous pouvons percevoir, à tous les êtres vivants et, remêde ultime contre ce "moi" égocentrique auquel nous sommes attachés, à nous-mêmes bien sûr... ...

Effectivement, ce "moi" qui s'insurge lorsqu'il est en colère, qui grogne, qui se rebiffe, qui souffre, qui s'attache, qui aime ou qui n'aime pas, et qui relativement, va créer toutes sortes de karma (la cause de tous nos bohneurs et de tous nos malheurs présents et à venir au sein du samsara), ou est t'il vraiment? Pouvons nous le trouver? S'agit-il de nos os? de nos yeux? de notre chair? De notre sang? De nos dents? De notre cerveau? De nos muscle? Pouvons-vous vraiment mettre le doigt sur cet égo, ce moi? Eventuellement, vous verrez que non, que le "je" n'est en fait qu'un label que l'on appose sur la base valide que représente notre corps, et qu'il n'y a rien d'autre... Je suis heureux de vous dire ce soir, cher(e)s ami(e)s, que vous n'existez pas vraiment comme vous le croyiez, mais qu'en fait, comme toute chose, votre "je" est vide d'existence intrinsèque, il n'existe pas vraiment... Il n'est pas là! Croire qu'il est là, s'y rattacher, là est notre erreur Smile , et la cause de toute nos souffrances... Et oui, "Je" est vacuité, voilà son vrai mode d'existence...

Pour vous rassurer, de manière ultime, nous ne sommes pas notre corps, nous ne sommes pas cet égo qui éprouve du plaisir ou qui souffre et auquel nous nous attachons, croyons dur comme fer et affectionons plus que tout, nous sommes le vide de l'esprit, la non-conceptualisation, la paix ultime de l'éveil, la claire lumière, spacieuse, omniprésente, toute compatissante et intemporelle... Nous sommes naturellement un, au delà de toute peines, mais par notre ignorance, nous restons prisonniés de nos peines...

Ne voyez-vous pas, que nous croyons en des choses qui n'existent que dans notre esprit, pas en dehors, cet esprit étant lui même vacuité? Y croire, c'est tourner le dos à notre vrai nature, et s'enfermer dans ce cycle halluciné de renaissances incontrollées connu sous le nom de samsara...

Réaliser l'union de l'apparence et de la vacuité, c'est un peu cela le nirvana, réaliser le "divin" qui est déjà en nous, jamais à l'extérieur, c'est comprendre que la paix de l'"éveil" est déjà là, maintenant, qu'on peut la toucher du doigt, à tout moment... regardez... méditez... rien n'est vraiment là... tout est illusion de l'esprit, vide de son propre coté... Notre esprit ne demande qu'à être libre... Ne plus se rattachez à cet égo parfois si solide mais pourtant si vide, ne plus rechercher coûte que coûte le confort et les pseudos plaisirs du samsara, qui ne sont qu'illusions de l'esprit illusionné et qui ne mènent au fond qu'à plus de souffrances, c'est en partie cela, le chemin qui mène à la libération...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soundjata Kéita
Super Posteur


Inscrit le: 06 Mai 2005
Messages: 1655
Localisation: Au sein de mon Empire

MessagePosté le: Lun 03 Oct 2005 04:13    Sujet du message: Répondre en citant

Des origines egypto-nubiennes du Bouddhisme par SIM Mi NSONKON Rémy :







http://www.kametrenaissance.com/Sim-Doc5.html

______________________________





http://www.geocities.com/dvaravati_th/exhibition.htm



Hotep, Soundjata
_________________
La vérité rougit l'oeil, mais ne saurait le transpercer


Pour la Renaissance du Gondwana
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Olmeque
Bon posteur


Inscrit le: 06 Fév 2005
Messages: 668

MessagePosté le: Lun 03 Oct 2005 20:42    Sujet du message: Répondre en citant

bon, travail
depuis le temps ke je le dis...
y en a ici, genre veneya etc...ki m envoyait des mails en pv pour se foutre de ma gueule. apartir du moment ou vous comprenez, la part de negritude de l'égypte antik, votre intuition vous crie ke c'Etait inevitable. l'ancetre du boudhisme et les arts martiaux ne font q'un a la base. admettre ke les arts martiaux sortent d'Egypte implik forcement...
as tous les autres sceptiks ki ne m ont pas ecrit et ki voulait le faire, objectivement:cette version ne vous semble t elle pas avec moins de contradiction que la version arabe ou blanche...?a mesure qu on remonte dans l'origine des pyramides, au commerce transsaharien, la fuite de cambyse, les tribus hebreux d'egypte, en passant par le boudhisme et les olmeques ainsi que les pyramides d'amerik centrale; ne vous semble t il pas kil y a un lien qui ne se contredit pas??
rappellez vous on vous a dit ke les olmek sont blanc et malheureusment les tetes geant ne sont pas destructible comme ca...on vous a dit egalement que les aztec et autres inca se sont mis a construire des pyramide du jour au lendemain...pkoi pas des chateaux forts ou meme des eglises ou un style qu on ne trouve que localement???pkoi a til fallu ke se soit des pyramide...ou bien pkoi bouhda a des tresses? pkoi il vient d'inde du sud?...bref entk tout d'un coup des 10zaines de contradictions sautent tout simplement, parce ke le lien caché c'est l'homme noir que ca plaise ou non Exclamation
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cathy
Super Posteur


Inscrit le: 18 Juil 2005
Messages: 1281
Localisation: première à gauche

MessagePosté le: Lun 03 Oct 2005 20:51    Sujet du message: Répondre en citant

Messieurs, je vous dis bravo. Demain je me lèverai moins conne et plus forte et tout cela grâce àvous. Wink Soundjata, en tant que femme je m'interesse aux coiffures que portaient les egyptiens. je veux en connaître les symboles. Peut -tu m'aider?

Ho la voleuse, elle a piqué le smileys de Maryjane! Mr. Green
_________________


"- A quoi est due la chute d'Adam et Eve ?
- C'était une erreur de Genèse."
(Boris Vian / 1920-1959)

http://alliance-haiti.com/
http://lacuisinedumonde.free.fr/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Soundjata Kéita
Super Posteur


Inscrit le: 06 Mai 2005
Messages: 1655
Localisation: Au sein de mon Empire

MessagePosté le: Lun 03 Oct 2005 21:27    Sujet du message: Répondre en citant

Olmeque :
C'est pour ça qu'il est important de disposer des travaux scientifiques réalisés sur le sujet, ya pas mieux pour étayer une argumentation sérieuse.
Désormais, tu sauras quoi leur dire et leur montrer à tes détracteurs.

Concernant la très belle conclusion de notre camarade Sim concernant le véritable panafricanisme, je ne puis qu'appuyer ses dires.
J'y reviendrais plus en détail lorsque j'en aurais le temps.


Cathy :
http://www.grioo.com/forum/viewtopic.php?t=3981

http://www.grioo.com/forum/viewtopic.php?t=2720


Hotep, Soundjata
_________________
La vérité rougit l'oeil, mais ne saurait le transpercer


Pour la Renaissance du Gondwana
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cathy
Super Posteur


Inscrit le: 18 Juil 2005
Messages: 1281
Localisation: première à gauche

MessagePosté le: Lun 03 Oct 2005 22:18    Sujet du message: Répondre en citant

Soundjata Kéita a écrit:
Olmeque :
C'est pour ça qu'il est important de disposer des travaux scientifiques réalisés sur le sujet, ya pas mieux pour étayer une argumentation sérieuse.
Désormais, tu sauras quoi leur dire et leur montrer à tes détracteurs.

Concernant la très belle conclusion de notre camarade Sim concernant le véritable panafricanisme, je ne puis qu'appuyer ses dires.
J'y reviendrais plus en détail lorsque j'en aurais le temps.


Cathy :
http://www.grioo.com/forum/viewtopic.php?t=3981

http://www.grioo.com/forum/viewtopic.php?t=2720


Hotep, Soundjata



Soundjata, merci pour ces infos.
Hotep, Cathy
_________________


"- A quoi est due la chute d'Adam et Eve ?
- C'était une erreur de Genèse."
(Boris Vian / 1920-1959)

http://alliance-haiti.com/
http://lacuisinedumonde.free.fr/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
asher001
Grioonaute 1


Inscrit le: 15 Déc 2005
Messages: 220

MessagePosté le: Sam 17 Déc 2005 10:03    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,
Je me promène sur le forum, histoire de lire un sujet un peu différent, et voulà que je tombe sur ce topic; je ne suis pas du tout boudhiste, mais j'aime beaucoup cette philisophie ou plus je dirais que j'aime bcp cett science de l'esprit; lorsque on prend la peine de lire les textes de cet enseignement on s'aperçoit que c'est là une véritable méthode scientifique pour se transformer, pour transformer véritablement son esprit par une pratique quotidienne, constante et soutenue;
j'ai quelques livres du dalai lama que j'aime lire, des entretiens avac des physiciens, des scientifiques; c'est vraiment passionnant car on se rend compte que la science et la spiritualité se rejoignent; l'origine africaine du boudhisme ne m'étonne pas, car il faut savoir également que le yoga était pratiqué en Egypte ancienne, le yoga était pratiqué par les Pharaons, ils possédaient les techniques de méditations afin de transformer leur esprit dans le but d'atteindre l'éveil;
si vous prenez la peine d'étudier un tout petit peu cette philosophie et de mettre en pratique qqes "pratiques" simples, vous remarquerez qu'il y a bcp de choses qui possèdent une essence africaine;
il y a des techniques de méditations où le pratiquant visualise une déité à l'intérieur de lui m^me, c'est à dire dans son corps; dans certaines pratiques africaines, des esprits( loas, ou autres termes) entre , ou prennent possession du corps du pratiquant;
dans le boudhisme on visualise à l'intérieur de soi même cest "esprit" ou déité...c'est un peu long pour moi de developper cela, avec le temps je pourrais le faire.
Suis d'accord également pour confirmer que le boudhisme n'est pas d'origine chinoise comme le pense bcp d personnes;
la boudha, appelée aussi Sakhyamuni, le siddhardha avait un certain moment de sa vie des locks comme porte les rastas; il n'y a rien d'étonnant sur ce point pour les personnes qui connaissent un peu l'inde ne serait ce en images; bcp des mystiques, et sages indiens portent des dredlocks; il existe un endroit en Inde (émission que j'ai vu à la télé) où vivent dans une forêt bcp d'ascètes, la plupart portent des dredlocks et ce qu'ils pratiquent est un savoir et des connaissances qui se sont transmises depuis plusieurs et plusieurs centaines d'années; j'ai été également frappé par les traits des ces hommes; ils ont les traits de beaucoup d'africains (éthiopiens surtout), des traits des gens des iles, ils ressemblaient à bcp de rastas que je croise dans la rue;
cet endroit est connu des acetes depuis des temps immémoriaux;
faut 'til rappeler la digfférence de la représentation du boudha en inde et en chine; en chine il est représenté comme un personnage gros, car dans la culture chinoise dit-on le bohneur est représentée par une personne grosse; en inde le boudha est tjs représenté comm un ascète dans la plupart des cas, visage émacié, le corps très maigres et on retrouve également en inde des représentations du boudha avec des cheveux longs, chevelure qu'il aurait coupé à un certain moment;
Pour ceux qui sont intéressé sur le Bodhidarma qui semblerait etre un noir, il n'était pas chinois, mais indien dravidien, on le représente aussi avec des chevus crépus.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yiehom
Grioonaute


Inscrit le: 14 Mar 2013
Messages: 9

MessagePosté le: Jeu 14 Mar 2013 21:02    Sujet du message: Répondre en citant

AMHA il ne peut pas être Dravidien, car eux mêmes tiennent leurs connaissances des prêtres égyptiens dispersés par Kambyse le Perse.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Religions Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001 phpBB Group