Grioo.com   Grioo Pour Elle     Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  



grioo.com
Espace de discussion
 
RSS  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

lancement du BOOK CLUB
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Littérature Négro-africaine
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Diali
Bon posteur


Inscrit le: 13 Juil 2005
Messages: 550

MessagePosté le: Mar 04 Avr 2006 09:46    Sujet du message: lancement du BOOK CLUB Répondre en citant

Linguere a écrit " et si vous fans de la lecture mettiez en place un "book club" et proposer un livre chake mois et venir en discuter dans cet espace?"



Linguere, une si bonne idée ne doit pas rester sous terre comme ça !
Je t'invite, si tu en es d'accord, à nous proposer le premier livre sur lequel nous pourrions tous discuter. Ce sera à toi de désigner la personne qui choisira le livre suivant et ainsi de suite !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
youngsoldier
Bon posteur


Inscrit le: 07 Juil 2005
Messages: 595

MessagePosté le: Mar 04 Avr 2006 11:46    Sujet du message: Répondre en citant

Eh ben ce n'est pas trop tôt...j'attends la première proposition.
_________________
youngsoldier's back
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Mar 04 Avr 2006 15:30    Sujet du message: Re: lancement du BOOK CLUB Répondre en citant

diali a écrit:
Linguere, une si bonne idée ne doit pas rester sous terre comme ça !
Je t'invite, si tu en es d'accord, à nous proposer le premier livre sur lequel nous pourrions tous discuter. Ce sera à toi de désigner la personne qui choisira le livre suivant et ainsi de suite !


Aucune idee pour le moment! Comme je te l'avais dit, ces derniers mois, la paresse m'a beaucoup gagnee et je lis plus. Et si Yougsoldier nous proposait un livre?ou toi par exemple. Peut-etre pour le mois de Mai Rolling Eyes Toutes les suggestions sont les bienvenues.
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nkossi
Bon posteur


Inscrit le: 31 Mar 2005
Messages: 722

MessagePosté le: Mar 04 Avr 2006 16:47    Sujet du message: Répondre en citant

Je propose le dernier de Boubacar Boris Diop, Kaveena. Si certains sont overbookés, on peut maintenir un bouquin jusqu'à mi ou fin mai (?)

Citation:
Reconnu comme un des écrivains majeurs de l'Afrique contemporaine, Boubacar Boris Diop nous revient avec un nouveau roman, "Kaveena".

Le texte du roman « Kaveena » est bâti sur la narration du Colonel Asante Kroma, ancien patron des renseignements généraux et les lettres adressées à une jeune peintre et prostituée du nom de Mumbi Awele par N'Zo Nikiema, président en fuite et mort dans un bunker. Mumbi est la mère de Kaveena, une fillette de six ans, violée et découpée en morceaux. Un meurtre rituel qui pèse sur la conscience de Nikiema (innocent qui ne cesse de le clamer dans ses correspondances secrètes à Mumbi) et le mercenaire français Pierre Castaneda (le vrai homme fort du pays qui met en avant des pantins, se contentant du titre de général-président).

Nikiema mort, le colonel Kroma, qui s'est allié à Castaneda, est en cavale et se réfugie, à son tour, dans le bunker, entre le cadavre de son ancien patron, les toiles d'araignée et les notes secrètes du président déchu.

Les souvenirs de Kroma et le livre secret de Nikiema servent de fil conducteur au récit. Les intrigues de palais se nouent et se dénouent. Les adversités débouchent sur des situations sanglantes. Même « l'amitié » entre Castaneda et Nikiema n'échappe pas à l'implacable logique de la survie au sommet de l'Etat.

La raison d'Etat est utilisée pour imaginer des coups et éliminer un innocent. Pillages, tortures et massacres complètent le tableau macabre. Entre les pages, est évoqué le sort de Ruben Um Nyobé (syndicaliste, a formé, en 1948, l'Union des Populations Camerounaises (UPC), Lumumba (ancien Premier ministre du Congo-Kinshasa tué) ou Cabral (père de l'indépendance bissau-guinéenne assassinée en 1973).

"Kaveena" est une fresque de l'Afrique des mercenaires-affairistes et des chefs d'Etat fantoches. Dans ce tableau d'un Etat loqueteux qui s'affaisse, le meurtre de la fillette "Kaveena" devient un enjeu politique, militaire et moral. Personne ne veut l'assumer.

Ce texte est le sixième roman de Boubacar Boris Diop après "Le temps de Tamango", "Les tambours de la mémoire", "Les traces de la meute", "Le cavalier et son ombre", "Murambi, le livre des ossements" et "Doomi golo" (écrit en langue wolof). Il a, en outre, participé (aux côtés de François-Xavier Verschave et Odile Tobner) à la rédaction de "Négrophobie", une réponse à "Négrologies" de Stephen Smith.

"Kaveena"' : Boubacar Boris Diop Éditions Philippe Rey Diffusion Seuil 304 pages


Arrow Arrow SOURCE
_________________
La véritable désaliénation du Noir implique une prise de conscience abrupte des réalités économiques et sociales. F. Fanon
L'ignorance est un danger que tout homme doit éviter. S. NKOUA

Visitez le blog de Théo http://kouamouo.ivoire-blog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ARDIN
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1863
Localisation: UK

MessagePosté le: Mar 04 Avr 2006 17:59    Sujet du message: Répondre en citant

Si vous saviez comment j’aurai tant aime:
Arrow que madi nous parle de:Une saison blanche et seche, Rumeurs de pluie, ou un turbulent silence
Arrow que Bounty nous parle de: "dans la rue ou vit celle que j'aime"
Arrow que Cathy nous parle de: "le diable dans un the a la citronnelle"
Arrow que Zheim nous parle de: "Retour au Meilleur des Mondes"
Arrow que anse nous parle de: ''Any known blood ''
que Crepue Gwada nous parle de … Si vous saviez.
_________________
l'Hommage a Cheikh Anta Diop sur PER-ANKH
l'Hommage a Mongo Beti sur PER-ANKH
l'Hommage a Aime Cesaire sur PER-ANKH

LPC-U : CONSTRUIRE LE CONGO POUR L'UNITÉ DE L'AFRIQUE
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Diali
Bon posteur


Inscrit le: 13 Juil 2005
Messages: 550

MessagePosté le: Mer 05 Avr 2006 09:45    Sujet du message: Répondre en citant

ARDIN a écrit:
Si vous saviez comment j’aurai tant aime:
Arrow que madi nous parle de:Une saison blanche et seche, Rumeurs de pluie, ou un turbulent silence
Arrow que Bounty nous parle de: "dans la rue ou vit celle que j'aime"
Arrow que Cathy nous parle de: "le diable dans un the a la citronnelle"
Arrow que Zheim nous parle de: "Retour au Meilleur des Mondes"
Arrow que anse nous parle de: ''Any known blood ''
que Crepue Gwada nous parle de … Si vous saviez.



Mais il n'est pas trop tard, Ardin !
Je pensais que l'intérêt de ce club book résidait essentiellement dans le fait que l'on puisse tous discuter du même ouvrage, avec au moins un ouvrage par mois !
Mais en effet, on peut commencer par les livres que tu as cités !
Tu proposes lequel ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
youngsoldier
Bon posteur


Inscrit le: 07 Juil 2005
Messages: 595

MessagePosté le: Mer 05 Avr 2006 09:50    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour les propositions, j'espère que les livres ne coûtent pas 40 Euros...sinon je suis super motivé...on s'entend sur quoi?

Citation:
Et si Yougsoldier nous proposait un livre?ou toi par exemple. Peut-etre pour le mois de Mai Toutes les suggestions sont les bienvenues.

Pas vraiment d'idées, je vais m'ht cette semaine "verre cassé" de Alain Mabanckou, un gars d'Afrique centrale qui a eu un prix avec ce livre, il a été interviewé il ya deux semaines dans le courrier international.
_________________
youngsoldier's back
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Diali
Bon posteur


Inscrit le: 13 Juil 2005
Messages: 550

MessagePosté le: Mer 05 Avr 2006 09:52    Sujet du message: Répondre en citant

youngsoldier a écrit:
Merci pour les propositions, j'espère que les livres ne coûtent pas 40 Euros...sinon je suis super motivé...on s'entend sur quoi?

Citation:
Et si Yougsoldier nous proposait un livre?ou toi par exemple. Peut-etre pour le mois de Mai Toutes les suggestions sont les bienvenues.

Pas vraiment d'idées, je vais m'ht cette semaine "verre cassé" de Alain Mabanckou, un gars d'Afrique centrale qui a eu un prix avec ce livre, il a été interviewé il ya deux semaines dans le courrier international.



On s'en tiendra si possible à des "livres de poche" Very Happy
On attend Ardin pour le livre ?????
En tous les cas, tu as l'air bien motivé, c'est super !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Diali
Bon posteur


Inscrit le: 13 Juil 2005
Messages: 550

MessagePosté le: Mer 05 Avr 2006 09:54    Sujet du message: Répondre en citant

Nkossi a écrit:
Je propose le dernier de Boubacar Boris Diop, Kaveena. Si certains sont overbookés, on peut maintenir un bouquin jusqu'à mi ou fin mai (?)





Je te propose qu'on attende Ardin pour le choix du premier livre mais on n'oublie pas celui-là !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
youngsoldier
Bon posteur


Inscrit le: 07 Juil 2005
Messages: 595

MessagePosté le: Mer 05 Avr 2006 09:56    Sujet du message: Répondre en citant

Ol korrect...
_________________
youngsoldier's back
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Mer 05 Avr 2006 18:13    Sujet du message: Répondre en citant

diali a écrit:
Nkossi a écrit:
Je propose le dernier de Boubacar Boris Diop, Kaveena. Si certains sont overbookés, on peut maintenir un bouquin jusqu'à mi ou fin mai (?)

Je te propose qu'on attende Ardin pour le choix du premier livre mais on n'oublie pas celui-là !


Moi j'opte pour le livre propose par Nkossi.
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Diali
Bon posteur


Inscrit le: 13 Juil 2005
Messages: 550

MessagePosté le: Mer 05 Avr 2006 19:15    Sujet du message: Répondre en citant

Linguere a écrit:
diali a écrit:
Nkossi a écrit:
Je propose le dernier de Boubacar Boris Diop, Kaveena. Si certains sont overbookés, on peut maintenir un bouquin jusqu'à mi ou fin mai (?)

Je te propose qu'on attende Ardin pour le choix du premier livre mais on n'oublie pas celui-là !


Moi j'opte pour le livre propose par Nkossi.


Bon, ben comme c'est toi qui devais choisir à la base Very Happy , on se lance sur ce choix de Nkossi.
On se donne quel délai pour lancer la discussion ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nkossi
Bon posteur


Inscrit le: 31 Mar 2005
Messages: 722

MessagePosté le: Mer 05 Avr 2006 20:04    Sujet du message: Répondre en citant

diali a écrit:
Linguere a écrit:
diali a écrit:
Nkossi a écrit:
Je propose le dernier de Boubacar Boris Diop, Kaveena. Si certains sont overbookés, on peut maintenir un bouquin jusqu'à mi ou fin mai (?)

Je te propose qu'on attende Ardin pour le choix du premier livre mais on n'oublie pas celui-là !


Moi j'opte pour le livre propose par Nkossi.


Bon, ben comme c'est toi qui devais choisir à la base Very Happy , on se lance sur ce choix de Nkossi.
On se donne quel délai pour lancer la discussion ?


Une semaine ou deux ?
_________________
La véritable désaliénation du Noir implique une prise de conscience abrupte des réalités économiques et sociales. F. Fanon
L'ignorance est un danger que tout homme doit éviter. S. NKOUA

Visitez le blog de Théo http://kouamouo.ivoire-blog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Diali
Bon posteur


Inscrit le: 13 Juil 2005
Messages: 550

MessagePosté le: Mer 05 Avr 2006 20:21    Sujet du message: Répondre en citant

Nkossi a écrit:
diali a écrit:
Linguere a écrit:
diali a écrit:
Nkossi a écrit:
Je propose le dernier de Boubacar Boris Diop, Kaveena. Si certains sont overbookés, on peut maintenir un bouquin jusqu'à mi ou fin mai (?)

Je te propose qu'on attende Ardin pour le choix du premier livre mais on n'oublie pas celui-là !


Moi j'opte pour le livre propose par Nkossi.


Bon, ben comme c'est toi qui devais choisir à la base Very Happy , on se lance sur ce choix de Nkossi.
On se donne quel délai pour lancer la discussion ?


Une semaine ou deux ?


Laughing Laughing Laughing
Je suis sûre que tu as pris de l'avance !
Franchement, le temps d'aller chercher le livre et tout et tout !!!!!
_________________
"Ta vie sera ce que tu en feras" - Sembène Ousmane (Véhi Ciosane)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nkossi
Bon posteur


Inscrit le: 31 Mar 2005
Messages: 722

MessagePosté le: Mer 05 Avr 2006 20:36    Sujet du message: Répondre en citant

diali a écrit:
Nkossi a écrit:
diali a écrit:
Linguere a écrit:
diali a écrit:
Nkossi a écrit:
Je propose le dernier de Boubacar Boris Diop, Kaveena. Si certains sont overbookés, on peut maintenir un bouquin jusqu'à mi ou fin mai (?)

Je te propose qu'on attende Ardin pour le choix du premier livre mais on n'oublie pas celui-là !


Moi j'opte pour le livre propose par Nkossi.


Bon, ben comme c'est toi qui devais choisir à la base Very Happy , on se lance sur ce choix de Nkossi.
On se donne quel délai pour lancer la discussion ?


Une semaine ou deux ?


Je suis sûre que tu as pris de l'avance !
Franchement, le temps d'aller chercher le livre et tout et tout !!!!!


Non, je ne l'ai pas encore acheté, il était tout simplement dans ma ligne de mire. Maintenant je vais me le procurer. Wink Laughing
_________________
La véritable désaliénation du Noir implique une prise de conscience abrupte des réalités économiques et sociales. F. Fanon
L'ignorance est un danger que tout homme doit éviter. S. NKOUA

Visitez le blog de Théo http://kouamouo.ivoire-blog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Mer 05 Avr 2006 22:41    Sujet du message: Répondre en citant

diali a écrit:

Laughing Laughing Laughing
Je suis sûre que tu as pris de l'avance !
Franchement, le temps d'aller chercher le livre et tout et tout !!!!!


J'avais pense la meme chose! Laughing
C'est vrai que deux semaines c'est peu. 3 Semaines? se le procurer(delai de 2 semaines et lecture 1 semaine) Laughing
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Diali
Bon posteur


Inscrit le: 13 Juil 2005
Messages: 550

MessagePosté le: Jeu 06 Avr 2006 10:30    Sujet du message: Répondre en citant

Linguere a écrit:
diali a écrit:

Laughing Laughing Laughing
Je suis sûre que tu as pris de l'avance !
Franchement, le temps d'aller chercher le livre et tout et tout !!!!!


J'avais pense la meme chose! Laughing
C'est vrai que deux semaines c'est peu. 3 Semaines? se le procurer(delai de 2 semaines et lecture 1 semaine) Laughing


On se dit que le débat peut commencer à partir du 1er mai ?
_________________
"Ta vie sera ce que tu en feras" - Sembène Ousmane (Véhi Ciosane)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cathy
Super Posteur


Inscrit le: 18 Juil 2005
Messages: 1281
Localisation: première à gauche

MessagePosté le: Jeu 06 Avr 2006 10:38    Sujet du message: Répondre en citant

ARDIN a écrit:
Si vous saviez comment j’aurai tant aime:
Arrow que madi nous parle de:Une saison blanche et seche, Rumeurs de pluie, ou un turbulent silence
Arrow que Bounty nous parle de: "dans la rue ou vit celle que j'aime"
Arrow que Cathy nous parle de: "le diable dans un the a la citronnelle"
Arrow que Zheim nous parle de: "Retour au Meilleur des Mondes"
Arrow que anse nous parle de: ''Any known blood ''
que Crepue Gwada nous parle de … Si vous saviez.


Salut Ardin,

hmmmmm une saison blanche et sèche J'étais gamine quand j'ai lu ce bouquin, je me fairai un plaisir de le relire, car je n'en ai plus un grand souvernir à part que je me souviens avoir beaucoup pleuré et beaucoup aimé.

Arrow "le diable dans un the a la citronnelle"de Gary Victor, je l'ai lu le mois dernier et avec "les membres de l'alliance littéraire" nous avons tenté une approche, à découvrir ici Arrow http://www.alliance-haiti.com/forum/viewtopic.php?t=249. C'est le roman que j'ai le moins aimé de l'auteur, et je le lui ais avoué. Mais bon, je vous encourage à le lire. Ainsi nous pourrons échangé nos avis.

Donc, je suis de ce club. Je vous proposerai également "A l'angle des rues parallèles" un livre du même Gary Victor qui mériterait d'être lu par nous tous, j'en ai déjà parlé dans ce topic : http://www.grioo.com/forum/viewtopic.php?t=4323 mais j'insiste car vous aurez un aperçu de la situation d'Haïti et sous couvert d'un roman au ryhtme trépident.
_________________


"- A quoi est due la chute d'Adam et Eve ?
- C'était une erreur de Genèse."
(Boris Vian / 1920-1959)

http://alliance-haiti.com/
http://lacuisinedumonde.free.fr/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Nkossi
Bon posteur


Inscrit le: 31 Mar 2005
Messages: 722

MessagePosté le: Jeu 06 Avr 2006 16:08    Sujet du message: Répondre en citant

diali a écrit:
Linguere a écrit:
diali a écrit:

Laughing Laughing Laughing
Je suis sûre que tu as pris de l'avance !
Franchement, le temps d'aller chercher le livre et tout et tout !!!!!


J'avais pense la meme chose! Laughing
C'est vrai que deux semaines c'est peu. 3 Semaines? se le procurer(delai de 2 semaines et lecture 1 semaine) Laughing


On se dit que le débat peut commencer à partir du 1er mai ?


Ok, va pour le 1er mai. Personne d'autre ne vient avec nous ? Allez ne soyez pas timides Laughing Laughing
_________________
La véritable désaliénation du Noir implique une prise de conscience abrupte des réalités économiques et sociales. F. Fanon
L'ignorance est un danger que tout homme doit éviter. S. NKOUA

Visitez le blog de Théo http://kouamouo.ivoire-blog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
youngsoldier
Bon posteur


Inscrit le: 07 Juil 2005
Messages: 595

MessagePosté le: Ven 07 Avr 2006 23:46    Sujet du message: Répondre en citant

Je me procure le bouquin de Diop lundi, et je le finirai sûrement pour Samedi because semaine chargée.
_________________
youngsoldier's back
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ARDIN
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1863
Localisation: UK

MessagePosté le: Sam 08 Avr 2006 15:58    Sujet du message: Répondre en citant

Salut tout le monde!
A propos du Book Club, je propose, au lieu de la rotation des exposants, que ca se fasse de facon simultanee. Donc, pendant qu'on traite d'un livre, un tel ou une telle qui est prevu(e) pour l'expose suivant n'aura pas necessairement le temps de le faire au moment envisage, et pourra donc profiter de cette eventualite pour lancer un autre topic pendant qu'un autre est en discussion. Il suffira, par exemple, de numeroter le topic comme suit: "Book-Club 1: Verre Casse d'Alain Mabanckou", ou autre chose. L'avantage, c'est de permettre a tout le monde de participer au meme moment, a la fois sur un ou plusieurs topics; ce qui redonnera une nouvelle fraicheur a cette rubrique tant delaissee. L'inconvenient pourrait se traduire par le desinteressement d'un topic au profit d'un autre, mais veillons a ce que ca n'arrive pas. Qu'en pensez-vous?
_________________
l'Hommage a Cheikh Anta Diop sur PER-ANKH
l'Hommage a Mongo Beti sur PER-ANKH
l'Hommage a Aime Cesaire sur PER-ANKH

LPC-U : CONSTRUIRE LE CONGO POUR L'UNITÉ DE L'AFRIQUE
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Nkossi
Bon posteur


Inscrit le: 31 Mar 2005
Messages: 722

MessagePosté le: Sam 08 Avr 2006 19:32    Sujet du message: Répondre en citant

ARDIN a écrit:
Salut tout le monde!
A propos du Book Club, je propose, au lieu de la rotation des exposants, que ca se fasse de facon simultanee. Donc, pendant qu'on traite d'un livre, un tel ou une telle qui est prevu(e) pour l'expose suivant n'aura pas necessairement le temps de le faire au moment envisage, et pourra donc profiter de cette eventualite pour lancer un autre topic pendant qu'un autre est en discussion. Il suffira, par exemple, de numeroter le topic comme suit: "Book-Club 1: Verre Casse d'Alain Mabanckou", ou autre chose. L'avantage, c'est de permettre a tout le monde de participer au meme moment, a la fois sur un ou plusieurs topics; ce qui redonnera une nouvelle fraicheur a cette rubrique tant delaissee. L'inconvenient pourrait se traduire par le desinteressement d'un topic au profit d'un autre, mais veillons a ce que ca n'arrive pas. Qu'en pensez-vous?


L'idée n'est pas mal. Etant donné que les discussions dans book-club sur Kaveena de Boubacar Boris Diop, commencent comme on a dit le 1er mai, et comme il y en a pas mal qui ont déjà lu Verre Cassé, on peut peut être déjà en discuter Wink J'ai déjà Verre Cassé et j'ai commandé Kaveena, je l'aurai dans la semaine Wink
_________________
La véritable désaliénation du Noir implique une prise de conscience abrupte des réalités économiques et sociales. F. Fanon
L'ignorance est un danger que tout homme doit éviter. S. NKOUA

Visitez le blog de Théo http://kouamouo.ivoire-blog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
youngsoldier
Bon posteur


Inscrit le: 07 Juil 2005
Messages: 595

MessagePosté le: Sam 15 Avr 2006 10:34    Sujet du message: Répondre en citant

P'tain je suis en retard, je l'achète cet après midi, j'espère l'avoir fini Lundi...
_________________
youngsoldier's back
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Sam 15 Avr 2006 21:56    Sujet du message: Répondre en citant

Da'pres Amazon, je ne le recevrai que le 1er Mai Idea Je croise les doigts.
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
youngsoldier
Bon posteur


Inscrit le: 07 Juil 2005
Messages: 595

MessagePosté le: Sam 15 Avr 2006 22:54    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Da'pres Amazon, je ne le recevrai que le 1er Mai Je croise les doigts.


Le 1er est un jour férié...
_________________
youngsoldier's back
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Sam 15 Avr 2006 23:06    Sujet du message: Répondre en citant

youngsoldier a écrit:
Le 1er est un jour férié...


Dans le pays ou je reside, la fete du travail c'est pas le 1er, donc c pas ferie Laughing .

Mais j'espere que je l'aurai d'ici la.
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Diali
Bon posteur


Inscrit le: 13 Juil 2005
Messages: 550

MessagePosté le: Dim 16 Avr 2006 07:03    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Da'pres Amazon, je ne le recevrai que le 1er Mai Je croise les doigts.



Perso, je ne l'ai pas encore acheté Embarassed. Mais comme je n'aimerais pas prendre de l'avance sur vous qd même, je m'en occupe dans 10 jours Very Happy.

On ne commencera pas les discussions sans toi, Linguere : d'abord, c'est toi qui as eu cette super idée du book club et en plus, on n'est pas trop de clubers Very Happy apparemment pour l'instant (mais en "thi suuf" Very Happy , peut-être qu'on est plus !), alors on ne va pas prendre le risque de ne pas t'avoir avec nous !

Donc ne stresse pas avec Amazon (en plus normalement, ils sont sérieux). Tu nous tiens au courant !

P.S. : bien sûr, par contre, après, on te laisse 48 heures dès réception pour le lire... Wink
_________________
"Ta vie sera ce que tu en feras" - Sembène Ousmane (Véhi Ciosane)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Lun 17 Avr 2006 20:55    Sujet du message: Répondre en citant

diali a écrit:
P.S. : bien sûr, par contre, après, on te laisse 48 heures dès réception pour le lire... Wink


Euh...48h? Embarassed well, le 5 Mai je confirmerai si j'ai recu ou pas Laughing Laughing ca fera quoi?72h de plus? Laughing
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nkossi
Bon posteur


Inscrit le: 31 Mar 2005
Messages: 722

MessagePosté le: Mar 18 Avr 2006 15:11    Sujet du message: Répondre en citant

Mboté !
Hé hé, je l'ai enfin reçu, c'est un pavé de 300 pages. Je vais vous attendre, promis, juré craché...Wink
_________________
La véritable désaliénation du Noir implique une prise de conscience abrupte des réalités économiques et sociales. F. Fanon
L'ignorance est un danger que tout homme doit éviter. S. NKOUA

Visitez le blog de Théo http://kouamouo.ivoire-blog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Diali
Bon posteur


Inscrit le: 13 Juil 2005
Messages: 550

MessagePosté le: Mar 18 Avr 2006 16:09    Sujet du message: Répondre en citant

Nkossi a écrit:
Mboté !
Hé hé, je l'ai enfin reçu, c'est un pavé de 300 pages. Je vais vous attendre, promis, juré craché...Wink


c'est vrai ça ? Laughing

Citation:
Euh...48h? well, le 5 Mai je confirmerai si j'ai recu ou pas ca fera quoi?72h de plus?


bon, Linguere, tu vois finalement, il n'y avait pas de quoi s'inquièter : 300 pages en 48 heures, ça ne te fait pas tellement de pages par heure finalement Very Happy !!!
_________________
"Ta vie sera ce que tu en feras" - Sembène Ousmane (Véhi Ciosane)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Mar 18 Avr 2006 16:23    Sujet du message: Répondre en citant

diali a écrit:
Nkossi a écrit:
Mboté !
Hé hé, je l'ai enfin reçu, c'est un pavé de 300 pages. Je vais vous attendre, promis, juré craché...Wink


c'est vrai ça ? Laughing

Citation:
Euh...48h? well, le 5 Mai je confirmerai si j'ai recu ou pas ca fera quoi?72h de plus?


bon, Linguere, tu vois finalement, il n'y avait pas de quoi s'inquièter : 300 pages en 48 heures, ça ne te fait pas tellement de pages par heure finalement Very Happy !!!


7 pages/l'heure. Il me faudra beaucoup de ataya pour ca Laughing
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
youngsoldier
Bon posteur


Inscrit le: 07 Juil 2005
Messages: 595

MessagePosté le: Mer 19 Avr 2006 20:24    Sujet du message: Répondre en citant

...juste le temps de dire que le bouquin est très très intéressant, très captivant, bien écrit, le genre de livre qu'on finit en un jour...mais bien entendu il faut faire durer le plaisir quand même.
_________________
youngsoldier's back
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lolo01
Bon posteur


Inscrit le: 02 Oct 2005
Messages: 565

MessagePosté le: Mer 19 Avr 2006 21:00    Sujet du message: Répondre en citant

Linguere a écrit:
Da'pres Amazon, je ne le recevrai que le 1er Mai Idea Je croise les doigts.



Oubliez de temps en temps fnac, amazone etc..., il existe des librairies tenues par des frères et soeurs kamites. Faites les vivre de temps à autre ! La Conscience c'est aussi ça ! A bon entendeur salut
_________________
Le vrai ennemi de l'homme noir est l'homme noir lui même.

Découvrir ce blog :
http://identitenegre.blogspot.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Ven 21 Avr 2006 14:45    Sujet du message: Répondre en citant

lolo01 a écrit:
Linguere a écrit:
Da'pres Amazon, je ne le recevrai que le 1er Mai Idea Je croise les doigts.



Oubliez de temps en temps fnac, amazone etc..., il existe des librairies tenues par des frères et soeurs kamites. Faites les vivre de temps à autre ! La Conscience c'est aussi ça ! A bon entendeur salut


Par exemple? des references? Merci.
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
henrychrystophe
Super Posteur


Inscrit le: 24 Avr 2005
Messages: 1107

MessagePosté le: Sam 22 Avr 2006 12:29    Sujet du message: Répondre en citant

lolo01 a écrit:
Linguere a écrit:
Da'pres Amazon, je ne le recevrai que le 1er Mai Idea Je croise les doigts.



Oubliez de temps en temps fnac, amazone etc..., il existe des librairies tenues par des frères et soeurs kamites. Faites les vivre de temps à autre ! La Conscience c'est aussi ça ! A bon entendeur salut


Encore quelqu'un qui quoi que tout ce qui s'intéresse à la culture africaine habite Paris intra muros. Je ne vois pas pourqoui si j'habite en zone 8 de la région parisienne je viendrai chez Anibwé acheté un livre qui me coutera moins cher que l'aller retour en RER ou train de banlieue.
Le transport à un coût en euros et en temps et la France ne se résume pas à Paris.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
henrychrystophe
Super Posteur


Inscrit le: 24 Avr 2005
Messages: 1107

MessagePosté le: Sam 22 Avr 2006 12:38    Sujet du message: Répondre en citant

Linguere a écrit:
lolo01 a écrit:
Linguere a écrit:
Da'pres Amazon, je ne le recevrai que le 1er Mai Idea Je croise les doigts.



Oubliez de temps en temps fnac, amazone etc..., il existe des librairies tenues par des frères et soeurs kamites. Faites les vivre de temps à autre ! La Conscience c'est aussi ça ! A bon entendeur salut


Par exemple? des references? Merci.


Soundjata je crois, il existe en tout cas un répertoire des librairies spécialisées afro sur ce forum soit dans la rubrique littérature soit la rubrique Culture et art
il faut rechercher. je vais dormir je suis fatigué par le transport en rer. Laughing
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Diali
Bon posteur


Inscrit le: 13 Juil 2005
Messages: 550

MessagePosté le: Lun 24 Avr 2006 11:54    Sujet du message: Répondre en citant

Une interview très intéressante de Boubacar Boris Diop, en attendant la discussion sur son dernier ouvrage !


No. 9 1999.
http://www.arts.uwa.edu.au/MotsPluriels/MP999bbd.html
© Boubacar Boris Diop et jmv

A L'ECOUTE DE BOUBACAR BORIS DIOP, ECRIVAIN

Un entretien avec Boubacar Boris Diop, Ecrivain
proposé par Jean-Marie Volet

(Cet entretien réalisé par email entre décembre 98 et janvier 99 fait suite à une rencontre amicale chez l'auteur, à Dakar, en 1998)

Romancier, Boubacar Boris Diop est aussi l'auteur de plusieurs pièces de théâtre, de nouvelles et de scénarios de films. Son dernier roman Le Cavalier et son ombre publié en 1997 par les Editions Stock à Paris, lui a valu le prix Tropiques. M. Diop est également journaliste et actuellement directeur d'un des plus importants quotidiens privés sénégalais, 'Le Matin'.




--------------------------------------------------------------------------------

Quelle place occupe la nouvelle dans la littérature africaine? Pensez-vous qu'il s'agisse d'un genre mineur réservé à ceux qui n'ont pas "le souffle" exigé par l'écriture d'un roman ou bien la nouvelle offre-t-elle des possibilités que les autres genres ne permettent pas?

Il faut tout d'abord constater qu'il existe très peu de nouvellistes 'purs' en Afrique. La nouvelle y est toujours un moment, qui peut d'ailleurs paraître souvent relativement marginal, du travail global d'écriture. Le phénomène pourrait peut-être s'expliquer par le fait qu'écrire en Afrique procède d'une sorte de fringale d'expression telle que l'auteur peut se sentir moins à l'aise dans ce genre littéraire où la suggestion et l'ellipse sont de rigueur. On peut ainsi se demander si l'impossibilité totale de se laisser aller à des digressions dans la nouvelle ne décourage pas à l'avance les écrivains africains héritiers d'une tradition du conte qui affectionne, à l'inverse de Baudelaire, 'le mouvement qui déplace les lignes'. Il s'agit bien entendu, ici, du mouvement du récit reposant sur l'idée que le temps, loin d'aller en ligne droite, est plutôt circulaire, pour reprendre une image chère à Gabriel Garcia Marquez. Il faut peut-être ajouter que les premiers auteurs africains francophones ont été fortement influencés par un dix neuvième siècle français où les romans-fleuves, voire les cycles romanesques, étaient assez prisés. Au cours des vingt dernières années, les concours littéraires nationaux ou internationaux ont beaucoup contribué à orienter les jeunes auteurs vers la nouvelle, renforçant par la même occasion le sentiment qu'elle est réservée aux débutants et destinée à les préparer au genre plus noble qu'est le roman. Je ne partage pas ce point de vue. La nouvelle exige au contraire une grande maturité et la capacité d'aller à l'essentiel en très peu de mots. Selon moi, le souffle n'a rien à voir avec la longueur physique du texte. Un récit très court peut être interminable alors que le maître-mot pour tout vrai créateur est d'atteindre à l'infini. La littérature est à mes yeux une science inexacte et même quelque peu magique : on peut y concevoir un univers foisonnant ou y réussir une 'somme' en additionnant peu de paroles et beaucoup de silences.


Cette idée d'univers fait de "peu de paroles et beaucoup de silences" reflète-t-elle aussi la manière dont vous écrivez? En d'autres termes, quelle place accordez-vous à l'inspiration et à la spontanéité, et quelle place réservez-vous à la réflexion et au travail?


Chacun de mes romans m'a pris jusqu'ici entre trois et quatre ans. Je commence toujours à les écrire dans une relative opacité. Je sens ce que veux dire mais je ne sais pas exactement de quoi il s'agit. Alors je construis mon histoire en jetant sur le papier tout ce qui me passe par la tête tout en suivant un fil conducteur assez lâche. C'est pourquoi mes brouillons, qui sont touffus, comptent aussi un nombre très important de pages. Ensuite j'enferme tout dans un tiroir pendant plusieurs mois. Mais dans cette période que je considère comme celle de la maturation du récit, le texte m'habite, s'empare de moi, ses personnages et ses lieux sont omniprésents dans mon univers quotidien, ils le modifient même en profondeur et il m'arrive de noter sur les marges du manuscrit des choses qui me paraissent intéressantes. Des bouts de phrases ou des images qui me viennent un peu par hasard. A ce niveau de mon travail, je peux parler d'inspiration. Mais il me semble que cette phase consiste essentiellement à chercher le meilleur chemin pour faire émerger le récit, pour le faire surgir du plus profond de moi. Je consacre ainsi beaucoup de temps et d'efforts à rechercher la structure interne du récit. Un auteur russe, Dostoïevski je crois, a dit du roman qu'il était avant tout une confession. Ce passage aux aveux est toujours un peu douloureux et parfois assez risible. J'ai bien conscience de ne pas oser formuler, pour toutes sortes de raisons, tout ce que je ressens et en même temps je ne veux renoncer à aucune parole. Alors je me fais l'effet du comédien en train de choisir, avec perplexité, entre plusieurs masques celui qui le dévoilera le mieux sans jamais l'exposer. La dernière phase est celle de l'écriture : je m'isole totalement pendant plusieurs mois, en général à l'étranger et à partir de ce moment a lieu le vrai corps à corps avec le texte. Entre le texte et moi, le premier qui lâche prise est mort. A partir du matériau brut dont je viens d'indiquer le processus de collecte, il s'agit d'ailleurs presque toujours de 'désécrire' le texte, de donner une forme plus ou moins fine à ce qui est massif, étant entendu que dans 'littérature' il y a surtout pour moi le mot 'rature'. Ce travail a beaucoup à voir avec celui du sculpteur. Il demande de la patience et de la passion. Cela veut dire que même si parfois je n'ai pas l'impression de travailler sous le coup de l'inspiration, je me dois de constater que très souvent il n'y a aucun rapport entre ce que je croyais vouloir faire au départ et le produit fini proposé au lecteur. Une fois le texte publié, survient la prise de conscience des lacunes, le temps des regrets dont on ne sait s'il est hors de la littérature ou s'il en est le coeur même. D'où d'ailleurs ce paradoxe : aucun auteur n'a jamais lu ses propres livres, il s'est contenté de les écrire.

Vous parlez de l'écriture comme d'un corps à corps avec la matière. Comment l'écrivain travaillant en Afrique vit-il ce "combat" et pourquoi écrit-il? Avez-vous ressenti la même ardeur chez les jeunes auteurs du Burkina Faso, du Mali, du Niger, du Sénégal et d'ailleurs avec qui vous avez travaillé lors des ateliers d'écriture que vous avez animés au cours de ces dernières années?

Oui, le corps à corps se fait avec un matériau rebelle, à savoir une langue étrangère. Cette question a été souvent débattue et il n'est peut-être pas utile d'y revenir. J'aimerais cependant souligner l'écart entre la langue d'écriture du romancier africain et celle qu'il pratique quotidiennement. En fait, je ne parle jamais français dans ma vie réelle, je n'utilise cette langue que dans mes livres et, du point de vue de la production même du texte, cela à des conséquences esthétiques qui mériteraient d'être étudiées plus sérieusement. On peut se demander par exemple si le souffle de l'oralité peut, dans ces conditions, laisser des traces dans le roman africain. Cela me paraît fort douteux. L'autre grande question est de savoir s'il existe en Afrique un genre littéraire correspondant au roman tel qu'il est connu ailleurs. Des spécialistes ont relevé avec un certain dépit à quel point nos livres étaient graves et souvent même sinistres. Il y a en effet un terrible décalage entre la joie de vivre des Africains, leur humour, la verdeur de leur expression et l'image que donnent d'eux leurs auteurs. Ce décalage a un sens terrible : le français -ou l'anglais- est une langue de cérémonie et ses codes, à la fois grammaticaux et culturels, ont quelque chose d'intimidant. On s'en sert dans l'urgence, parce qu'on ne peut pas encore faire autrement, avec un mélange de respect et de ressentiment. Ce sont là autant de raisons qui amènent l'écrivain africain à douter du sens et de la finalité de sa pratique littéraire. Et cela -on ne le dit pas assez- avant même que l'ouvrage soit proposé au public. On écrit comme on lance un cri dans la nuit. Les jeunes auteurs ont encore plus de mérite puisque la situation est à tous égards plus difficile pour eux : ils écrivent dans un contexte peu propice à un certain lyrisme révolutionnaire. Il est si difficile d'écrire dans l'odeur de la mort ! De plus, à l'heure de la mondialisation, le combat pour l'identité culturelle semble perdu d'avance. Je ne le pense pas, personnellement, mais mes discussions avec ces jeunes auteurs m'ont donné le sentiment qu'à leur avis l'Afrique ne mérite plus un seul chant d'espoir.

Dans la préface de votre premier roman "Le temps de Tamengo", Mongo Beti parlait d'"expérimentation esthétique", d"engagement" et de "fascination du lecteur". Pensez-vous que ces termes soient encore appropriés à vos oeuvres les plus récentes?

Il me semble qu'on tourne toujours, qu'on le veuille ou non, autour du même livre, d'un thème unique. Je suis persuadé qu'il existe une continuité entre mes premiers romans et les plus récents. Mais naturellement les mots n'ont jamais le même sens. L'engagement tel qu'on le concevait il y a dix ou vingt ans ne veut plus rien dire aujourd'hui. Il se trouve simplement qu'aujourd'hui il dérive du texte et ne saurait plus en être le prétexte.

Certains critiques pensent que lire un livre revient à le réécrire, chacun à sa manière. Dès lors dans quelle mesure votre dernier roman, "Le Cavalier et son ombre" raconte-t-il l'histoire de Khadidja, de son ami et de tous les artistes et dans quelle mesure offre-t-il à vos lecteurs d'ici et d'ailleurs l'occasion de cheminer dans les décombres de leur propre passé, de réfléchir, et de juxtaposer eux aussi la vie ordinaire et le réalisme magique, les chronologies et la circularité de l'Histoire, les événements les plus simples et les plus extraordinaires?

A mon avis, les textes qui nous touchent vraiment viennent toujours par derrière : quelqu'un est en train de dire à notre place des choses que nous avons jusqu'ici ressenties sans jamais pouvoir leur donner une forme avec des mots. C'est un émerveillement continu. Mais le plus important c'est la possibilité d'une 'rencontre' avec des personnes très éloignées de notre culture et de nos préoccupations. Le lecteur participe pleinement à l'élaboration du texte et, tout comme on ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve, il est impossible de relire un texte sans réinventer totalement le réel. Dans 'Le Cavalier et son ombre', j'approfondis une idée esquissée dans mon précédent roman, 'Les traces de la meute', à savoir qu'il existe un lien intime entre toute narration et la mort. Khadidja est le symbole de l'artiste qui ne sait ni ce qu'il est en train de dire ni à qui il le dit. Mais elle rend aussi compte de la situation spécifique de l'artiste africain attaché -ce qui est une forme aiguë de folie- à des valeurs spirituelles dans un univers où les guerres et la misère incitent chacun à la bassesse et au désespoir. Ici on peut penser au mot fameux de Wilde : 'Nous sommes tous dans le caniveau mais certains d'entre nous regardent les étoiles'. Khadidja essaie de montrer qu'il y a de la grandeur dans l'existence la plus humble et qu'il n'est de quête de soi que dans l'effort pour rencontrer, à travers des récits obscurs et forcément datés, la mémoire de l'humanité tout entière.

Merci Monsieur Diop
_________________
"Ta vie sera ce que tu en feras" - Sembène Ousmane (Véhi Ciosane)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Ven 28 Avr 2006 17:39    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai recu le Livre!
Diali, on t'attend Laughing
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
youngsoldier
Bon posteur


Inscrit le: 07 Juil 2005
Messages: 595

MessagePosté le: Ven 28 Avr 2006 21:25    Sujet du message: Répondre en citant

Tu l'as reçu aujourd'hui seulement ?! Moi je l'ai terminé il y a 4 ou cinq jours...mais en même temps il est tellement intéressant qu'on le finit en deux trois jours voire moins.
_________________
youngsoldier's back
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Diali
Bon posteur


Inscrit le: 13 Juil 2005
Messages: 550

MessagePosté le: Sam 29 Avr 2006 08:43    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
J'ai recu le Livre!
Diali, on t'attend


Je suis là rek !
Moi, j'ai été le chercher hier par solidarité avec toi Very Happy , j'ai déjà lu une centaine de pages et j'hésitais à mettre deux extraits déjà pour donner envie à d'autres de se joindre à nous !

Mais on a dit qu'on ouvrait la discussion à partir du 1er mai, non ?!!

Citation:
Moi je l'ai terminé il y a 4 ou cinq jours...mais en même temps il est tellement intéressant qu'on le finit en deux trois jours voire moins.


C'est clair mais là, y a programme chargé avec le festival du cinéma noir aussi en plus de tout le reste Wink !
_________________
"Ta vie sera ce que tu en feras" - Sembène Ousmane (Véhi Ciosane)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Littérature Négro-africaine Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Page 1 sur 7

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001 phpBB Group