Grioo.com   Grioo Pour Elle     Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  



grioo.com
Espace de discussion
 
RSS  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le Roi du Mbalakh, c'est Lui!
Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Culture & Arts
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Jeu 30 Nov 2006 23:26    Sujet du message: Le Roi du Mbalakh, c'est Lui! Répondre en citant

La Youssophile que je suis va consacrer ce thread a l'enfant de la Medina, a celui qui est le batisseur de la musique senegalaise, a celui qui a su donner une identite au Mbalakh. Rien que de parler de Youssou Ndour fait de moi la plus heureuse des femmes. C'est plus que de la passion que j'ai pour celui que j'aime par dessus tout artiste.
A travers ce topic, je vous emmenerai a la rencontre de cet homme qui est le Roi du Mbalakh, celui qui est aujourd'hui considere comme le chanteur le plus accompli au Senegal. Pour moi, Youssou Ndour est la 8e Merveille du Monde, matey!! Laughing.

Donc pour commencer, voici une biographie du leader du Super Etoile de Dakar:



Citation:
Youssou N'Dour, né le 1er octobre 1959 à Dakar (Sénégal) est un auteur-compositeur, interprète et musicien sénégalais. Youssou Ndour, aîné de sa famille, a grandi dans le quartier de la médina de Dakar, auprès de son père Elimane Ndour et de sa mère Sokhna Mboup.

Il a travaillé avec des artistes de renommée internationale comme Peter Gabriel, Paul Frederic Simon, Manu Dibango.

Youssou N'Dour a reçu de nombreux prix pour sa musique, y compris celui du meilleur artiste africain en 1996, et de l'artiste africain du siècle en 1999. En 1998, il compose l'hymne pour les phases finales de la coupe du monde de foot « La cour des grands », qu'il chante avec Axelle Red. Il est le compositeur de la musique du film d'animation Kirikou et la sorcière (1998).

Chanteur engagé, Youssou N'Dour a organisé en 1985 un concert pour la libération du Nelson Mandela au Stade de l'Amitié de Dakar. Il a organisé plusieurs concerts au profit de l'organisation humanitaire Amnesty International. Ambassadeur de bonne volonté pour les Nations unies et pour l'UNICEF, il a été également choisi en tant qu'ambassadeur au Bureau International du Travail.

Le 13 février 2005, Youssou N'Dour a été récompensé par les Grammy Awards pour son album Égypte dans la catégorie meilleur album du monde de musique contemporaine.

L'un des clips les plus émouvants de Youssou N'Dour est "Seven Seconds" où la chanteuse Neneh Cherry chante à ses côtés. Le clip, tourné à New York, a été réalisé par Stéphane Sednaoui.

Il n'a jamais renié ses origines, habite toujours sa ville natale, et possède son studio d'enregistrement à Dakar. Il est également le propriétaire d'une discothèque, le Thiossane, situé dans le quartier de Grand-Dakar, où il essaie d'être présent tous les week-end.

En 2004 il a participé au CD Agir Réagir en faveur des sinistrés du tremblement de terre qui a secoué la région d'Al-Hoceima, au Maroc le 24 février.

De confession musulmane, Youssou Ndour est polygame, marié à deux épouses ( Manacoro Camara et Aïda Coulibaly) et père de plusieurs enfants.

Il est le propriétaire du groupe de presse Futurs Médias, composé du quotidien l'Observateur et de la station de radio RFM. Il est à la tête d'un orchestre dénommé le Super Etoile.

Depuis l'an 2000, Youssou N'Dour organise des concerts à Bercy (Paris):le grand bal où il rassemble toute la communauté africaine dans ce petit stade. Chaque année le grand bal enregistre de plus en plus de personnes.



Mbalakh ou Mbalax: nom donne a la musique senegalaise.

C'est pas tout bien sur Laughing
Les Youssophiles(Grioonautes) peuvent se manifester hein Rolling Eyes j'espere que je suis pas la seule du coin.

Si vous avez des commentaires sur lui, ils seront les bienvenus.

Si c'est pas encore fait, visitez please les sites que j'ai comme signature.

Linguerement Votre,
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Yugo2Bakel
Bon posteur


Inscrit le: 02 Déc 2004
Messages: 698

MessagePosté le: Ven 01 Déc 2006 00:38    Sujet du message: Répondre en citant

Depuis quelques temps, je me ré-écoute un best of de ton chéri (et aussi d'autres de Alpha Blondy, Salif Keïta et Ismael Lo).

C'est fou, l'effet que me font Immigrés/Bitim rew et Birima...

...

Sinon, il y a quelque temps, tu avais parlé d'un philosophe du nom de Kocc Barma; il a fait une chanson sur lui.

Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Ven 01 Déc 2006 19:23    Sujet du message: Répondre en citant

Yugo2Bakel a écrit:
Depuis quelques temps, je me ré-écoute un best of de ton chéri (et aussi d'autres de Alpha Blondy, Salif Keïta et Ismael Lo).


Tu connais la bonne musique hein Laughing

Citation:
C'est fou, l'effet que me font Immigrés/Bitim rew et Birima...


Je ne savais pas qu'ils etaient "branches" a Bakel Laughing Je peux dire que "Birima" est l'une de mes preferees...I get goose bumps when I listen to it... Embarassed (tu comprends les paroles des chansons au moins?)

Citation:
Sinon, il y a quelque temps, tu avais parlé d'un philosophe du nom de Kocc Barma; il a fait une chanson sur lui. Wink


Tout le monde cite Kocc Barma dans leurs chansons, dans les conversations, tu entends souvent "Kocc Barma nena..."(Kocc Barma a dit...) mais personne ne sait grand chose sur ce Monsieur. Bizarre...mais je continue mes recherches...

Pourquoi est-ce que Youssou Ndour me fascine tant? Pourquoi pas un thread pour Salif Keita, Manu Dibango, Mory Kante, Angelique Kidjo, Fela Kuti, Ali Farka Toure, Le Grand Mopao Mockonzie(Laughing), Baba Maal, qui ont autant de talent que Mr Ndour?
Plein de raisons! J'ai decide de partager cet amour avec vous parce que Youssou Ndour c'est pas seulement un chanteur, un griot, c'est une legende pour moi. Chaque jour que Dieu fait, je vois en lui une raison de l'admirer encore plus.
Malgre le succes de sa carriere internationale, il est reste base au Senegal s'investissant dans le developpement du pays. Il a initie beaucoup de projets pour le benefice de la population senegalaise et africaine.(j'y reviendrai).
Il avait une fois dit "Avec ma musique, j'aimerai briser le silence des peuples qui souffrent."

Cet homme a toujours milite pour les causes sociales. C'est un exemple pour la jeunesse africaine. En lui il incarne la vraie Afrique, celle positive. Une Afrique independante qui croit en ses propres ressources.
Il a montre que c'est pas les diplomes seulement qui nous permettront de batir de grandes nations, mais le patriotisme et le travail.
Il y a cet optimisme qu'il a pour l'avenir du Continent, ce meme optimisme qui l'a sorti des frontieres de la Medina pour le faire connaitre au monde. Je vois en lui un grand homme vu ses idees dans les differents domaines socio-economiques. Je salue son engagement dans l'emergence d'une Afrique forte et respectee.

Je vous invite a lire(jusqu'au bout hein Evil or Very Mad sinon...) cet entretien de l'enfant cheri de la Medina Laughing ca aidera peut-etre a mieux comprendre mon obsession.

Citation:
Youssou Ndour, vous êtes aujourd’hui un artiste mondialement connu. Comment expliquez-vous ce succès d’un enfant issu du quartier populaire de la Médina ?

Il faut d’abord y croire. Ce n’est pas la situation géographique qui donne une chance de réussir. Que l’on vienne de Kuala Lumpur ou d’un quartier populaire de Dakar, c’est la même chose. Il faut croire que les hommes naissent égaux, qu’ils ont les mêmes potentialités. Je le répète, le milieu géographique importe peu, en fait c’est le milieu qui profite de la réussite de ces enfants. Ce n’est pas le milieu qui va vous faire, c’est ce que vous pouvez faire pour améliorer le milieu qui importe.

C’est vrai cependant que moi j’ai vécu une situation extraordinaire avec la Médina. Je suis né à la Médina, j’ai grandi à la Médina, j’ai été très proche de mon grand-père maternel qui m’a inculqué très vite le goût de l’endurance au travail. Il m’a beaucoup aidé. Je me souviens, quand je commençais à fréquenter l’école, lui quittait la rue 22 (Ndlr : A prés de deux kilomètres de la maison familiale de Youssou Ndour) pour venir chez nous et s’assurer que j’étais réveillé pour ne pas être en retard à l’école ! D’une certaine façon, cela m’a donné à avoir de la rigueur dans tout ce que je fais. Ensuite, j’ai pris les choses comme elles sont venues. J’ai été à l’école et j’ai commencé mon travail de musicien et j’ai vite senti que ce travail pouvait me mener à un niveau plus élevé. Je me souviens bien de mon option première qui était d’être connu dans la Medina.

Donc tu avais déjà cette vision…

Tout à fait. Pendant les vacances scolaires, je fréquentais toutes les parties de la Medina où il y avait des kassak (Ndlr : cérémonie nocturne de chants traditionnels pour les jeunes circoncis). Vers une heure du matin, j’avais fini de faire le tour des tous les kassak ! J’y chantais et les gens parlaient de moi, cela a commencé comme cela.

Youssou, votre engagement auprès des enfants de la rue est connu de tous. Depuis des années que vous travaillez pour améliorer leur sort et que vous vous investissez pour que ces enfants aient un avenir meilleur, quel est aujourd’hui le bilan de toutes ces actions ?

C’est très difficile de faire le point car au même moment où vous croyez faire des pas en avant, vous voyez parfaitement que la situation des enfants de la rue a empiré. Il y a des initiatives qui sont prises, j’en fais partie, pour essayer d’améliorer leur situation, pour leur donner une éducation, une formation, pour le faire retourner à la maison. Mais, en même temps, il y a un accroissement démographique tel que les enfants de la rue sont plus nombreux. Il m’arrive parfois d’aller, la nuit, en moto, voir les enfants qui dorment dans la rue et ils sont tours plus nombreux et voila, je… (il hésite longuement)

Découragé ?

Non, non, pas du tout. Au contraire, devant cette situation on a plutôt envie de mieux communiquer pour que beaucoup plus de personnes s’engagent, car, comme on dit en Wolof, « Ce qu’une seule personne peut réussir, deux le feront mieux ».

On entend parler de certaines structures que vous pilotez comme l’orchestre Super Etoile, le studio « Xippi » ou encore la maison de Production « Jololi ». On entend beaucoup moins parler de la « Fondation Youssou Ndour ». Pourquoi quoi cette discrétion ? Quel bilan tirez-vous des activités de cette structure ?

Je dois préciser que je ne gère pas directement la « Fondation Youssou Ndour ». Je suis simplement membre de son Conseil de gestion qui comprend également des personnalités viennent d’horizons divers (banques, sport, sociétés privées, etc.). Quand ce conseil prend des décisions, je les assume et je ne peux pas les changer.

La Fondation a fait d’excellentes choses. En tant que membre par exemple, j’ai été l’avocat pour un soutien à la formation des métiers de la musique. Quand nous nous produisons à Londres par exemple, les musiciens sont certes des Sénégalais, mais toute la partie technique (son, lumière, mangement, etc.) est assurée par des Occidentaux. Je n ai rien contre eux, mais j’ai plaidé pour la formation dans l’ingénierie technique et de management, car au-delà des musiciens sur la scène, il faut voir les emplois créés par la musique et dont ne profitent pas les nationaux. J’ai pu convaincre la Fondation d’engager 70 millions de francs pour travailler avec l’Association des musiciens du Sénégal et former des professionnels de la sous-région dans ce domaine. Nous avons même des résultats au-delà des attentes, car les managers et les jeunes techniciens ont compris que pour accompagner un Youssou Ndour ou un autre musicien sur les scènes américaines, eh bien, il faut avoir la même qualification que le technicien ou le manager américain.

La Fondation soutient également la lutte contre le paludisme et depuis trois ans nous offrons de bourses à une quinzaine d’étudiantes qui viennent de milieux défavorisées de l’intérieur du Sénégal et qui font leurs études à Dakar. Nous les soutenons financièrement et nous suivons leurs études.

Nous participons également au Forum de Davos en Suisse depuis cinq ans pour y rencontrer des homologues et moi-même il m’est arrivé de représenter la Fondation qui fait beaucoup de travail au niveau international. Nous avons une crédibilité certaine qui nous permet de travailler avec d’autres fondations.

Avec la Fondation Bill et Melinda Gates ?

Oui, avec la Fondation Bill et Melinda Gates sur les recherches sur le paludisme. Nous travaillons aussi avec la Fondations Ford, avec la Fondation Céline Dion aussi.

Par rapport à « Jololo » et « Xippi » qui ont des objectifs commerciaux, la Fondation, elle, a fait l’option d’une communication minimale, mais elle est efficace et nous faisons en sorte que les gens viennent vers nous pour se rendre compte de ce que nous faisons.

Je dois aussi dire que nous venons de mettre en place une nouvelle structure, le « Fonds Youssou Ndour » qui n’a rien á voir avec la Fondation. Ce fonds a été crée avec IntraHealth International, une ONG américaine, en Pennsylvanie. Ainsi, nous allons mobiliser des fonds pour être encore beaucoup plus présent et efficace dans le domaine de l’éducation, de la santé et la promotion des activités culturelles. Ce fonds sera d’abord basé aux Etats-Unis et va travailler sur toute l’Afrique. Et ainsi, par exemple, une structure du Liberia ou du Mali pourra prétendre, au même titre que la « Fondation Youssou Ndour », au «Fonds Youssou Ndour».

Vous êtes ambassadeur de l’Unicef. Coumba Gawlo Seck, Ismaïla Lô et Baaba Maal, pour ne parler que du Sénégal, sont aussi des ambassadeurs d’organisations internationales. Comment appréciez-vous cet appel aux musiciens et artistes en général ?

Je crois que pouvoir servir une cause, malgré et au-delà son métier, c’est extraordinaire. Je dois saluer l’engagement des artistes sénégalais et africains qui acceptent automatiquement de travailler avec ses organisations qui, il faut le dire, se sont beaucoup « plantées » par le passé avant de faire appel à nous. Elles ont compris maintenant seulement que pour rendre plus efficace leur travail administratif, il fallait compter sur les autres couches de populations comme les artistes, les religieux, les sportifs, etc. Et depuis, elles ont une meilleure visibilité mais je précise que cela n’exclut pas les contradictions. Moi quand je rencontre les gens de l’Unicef, je leur donne mes idées, sans chercher à leur plaire. Quand je ne pense pas comme eux, je le leur signifie très clairement. C'est plus productif. Et tout cela nous le faisons bénévolement, mais je demande quand même de tenir compte de mon calendrier dans leurs activités pour lesquelles l’Unicef a besoin de mon nom : interviews, spots publicitaires, représentations, etc.

J’ajoute aussi que tout musicien doit se sentir Ambassadeur dans sa tête, peu importe si une organisation internationale est derrière lui ou non. Un jeune musicien dans son quartier doit se sentir comme tel.

Comme on parle des organisations internationales, alors parlons de la Banque mondiale aussi. Comment jugez-vous les agences d’aide au développement : efficaces ou juste distributeur de sous ?

J’avais fais une chanson contre les Instituions de Brettons Woods, contre le FMI et la Banque mondiale, intitulée « Picc Mi » (L’Oiseau), une histoire entre l’oiseau et le crocodile ! Comme à l’époque, elles ne communiquaient pas avec les populations, elles étaient perçues comme des institutions qui pompaient tout. Elles étaient le crocodile alors que l’Afrique était l’oiseau, la proie. Après j’ai changé un petit peu changé d’avis, car j’ai eu l’occasion de parler avec des responsables de ces institutions. Je crois que la Banque mondiale a beaucoup de mérite pour avoir osé changer son approche, avec aujourd’hui des rapports qui partent de nos pays vers le siège à Washington. Maintenant, la Banque mondiale bien que continuant toujours de travailler avec les Etats, écoute les populations et la société civile. Grâce à cette communication, les décideurs de la Banque sont mieux informés.

Maintenant si je devais décider de la politique de la Banque mondiale, mon credo serait de pousser tous les pays sous-développés à investir dans un processus de changement de mentalité.

C'est-à-dire ?

Tout simplement, je crois que tous ces problèmes de pauvreté, c'est certes une responsabilité des gouvernants mais c'est aussi une conséquence du comportement des gens. Il faudrait un type nouveau, mieux à même d’utiliser les ressources, comme celle de la Banque mondiale par exemple, mieux outillé pour s’épanouir dans la vie.

Il y a déficit dans la mentalité, les gens ne savent pas ce qu’ils doivent faire ou ne pas faire. Ce qui est leur droit et ce qui ne l’est pas. Il y une démission des autorités, des responsables des familles, des leaders de la société. Il faut changer cela. Car comme on dit en wolof « Baala ngay wouyou, nefa » (Ndlr : « Avant de répondre « Présent », encore faudrait-il exister d’abord »).

Vous croyez beaucoup à l’homme…

Ah oui ! Beaucoup. Il faut agir sur les mentalités, investir sur les mentalités, c’est cela qui va nous permettre d’aller très vite. Ici en Afrique, si vous formez un homme, il devient très productif. Mais actuellement ce n’est pas le cas, tout le monde n’a pas les moyens de bénéficier de l’information et de toutes ces choses qui lui permettent sentir, dans sa tête même, qu’il est cette nouvelle personne, ce type nouveau dont je parle.

Bono, le leader du groupe de musique U2 a joué un grand rôle dans la campagne pour l’annulation de la dette des pays pauvres. Avec votre aura, allez-vous vous suivre son exemple pour une cause déterminée comme la lutte contre la corruption par exemple ?

Je connais Bono et je considère qu’il a vraiment du mérite. Son engagement est totalement désintéressé. Son groupe est sans doute le plus connu du monde. Mais il sait que sa notoriété lui permet de parler avec tous les grands de ce monde comme Koffi Annan, le Secrétaire général de l’ONU, ou Tony Blair, le Premier ministre britannique. Il met tout cela au service des causes qu’il défend, en mobilisant toute une communauté d’artiste. C'est très important ce qu’il fait.

S’agissant de la corruption, on en parle beaucoup mais elle n'est pas exclusive à l’Afrique, chaque jour il y a des scandales en Amérique. ! Ce que je n’admets pas, c'est que lorsqu’on présente l’Afrique, on ne parle que de la corruption, de la pauvreté, de la guerre et du Sida. Jamais on ne parle de sa face positive. Par exemple, nous venons d’élire démocratiquement une femme à la tête du Liberia. C'est de cela dont il faut parler, de cette responsabilisation de plus en plus accrue des femmes. Je crois que l’Afrique a besoin que l’on parle de ces aspect positifs, même si ne je récuse pas le fait de parler aussi de ses problèmes. Je refuse de considérer que tous les Etats africains sont corrompus, des pays africains font des efforts remarquables pour combattre la corruption. Et après tout, l’argent que les Africains volent, n’est-ce pas qu’il atterrit dans les banques occidentales, en Europe ou en Amérique ? On veut mettre l’Afrique dans la « Section des corrompus » alors que si on considère la corruption dans le monde, je ne crois pas, sincèrement, que nous soyons les champions !

Youssou, vous un êtes un opérateur économique privé. Est-il facile des faire du business au Sénégal ? A votre avis, que faudrait-il changer pour rendre meilleur l’environnement des affaires ?

Un train a besoin de deux rails. Et l’économie aussi. Sur un rail, nous venons avec nos projets mais il faut que, sur l’autre, l’Etat joue véritablement son rôle de régulateur. Par exemple, ma société de production détient 60 pour cent du part du marché musical au Sénégal, nous avons produit beaucoup de jeunes artistes qui sont devenus des artistes confirmés, donc des min-entreprises. A côte, nous avons le concurrent dans le secteur informel. Nous, et les entreprises comme la mienne, nous payons des taxes, nous avons des charges de personnel. L’autre, il est seul, sans aucune déontologie professionnelle, sans aucune charge fiscale et de personnel. Il diminue les prix, il pirate nos produits ou alors il propose des produits semblables aux consommateurs. Que pouvons-nous faire devant une telle situation ? On voit toujours des gens qui créent des sociétés formelles, mais comme l’Etat ne fait rien pour assurer une saine concurrence, ces gens ferment leurs sociétés, deviennent des sous-marins et se retrouvent dans le secteur informel.

C’est tout le problème du secteur du privé, il faut que l’Etat soit fort pour assurer une concurrence loyale, pour que les entreprises marchent, pour que les investisseurs mettent leur argent dans notre économie. La preuve, c'est que dans notre domaine qu’est la musique, vous voyez partout, au grand jour, des vendeurs des CD piratés des artistes dont on confisque ainsi les droits et personne ne s’émeut, alors que si on falsifie un bien appartenant à l’Etat, la sanction tombe. Ces pirates sont en train de couler une entreprise en toute impunité. Est-ce que nous allons nous, artistes, prendre des bâtons et les pourchasser dans la rue ? Ce que je dis est valable pour d’autres secteurs de production. Il faut que l’Etat soit fort, qu'il sévisse. Et ce n’est pas le cas aujourd’hui.

La seconde chose qui me parait important - bien que cela ne me concerne pas personnellement puisque je paie mes impôts depuis le début de ma carrière en 1984 -, c’est la fiscalité. L’Etat ne fait aucun travail en amont concernant la fiscalité. On laisse les gens créer leur société, un peu comme un poisson qu’on laisse filer avec l’appât et l’hameçon et qui, tout à tout coup, se trouve ferré ! Or l’impôt, c’est comme la mort…

Ce n’est pas trop fort la comparaison ?

Pas du tout, je veux dire que comme la mort, personne ne doit y échapper au paiement des taxes ! Il faut les payer parce que c'est avec les impôts que l’Etat redistribue les fruits de la croissance. Or le type nouveau dont je parle, qui, dans le milieu économique, est aussi représenté par le Baol-Baol, pauvre hier et riche aujourd’hui, a besoin d’une éducation à la citoyenneté pour comprendre que payer l’impôt est nécessaire. La Baol-Baol crée une société formelle et ne paie pas les impôts car aucune éducation n’est faite en ce sens. Et brusquement, un jour. Le fisc arrive. Alors ce qu'il fait est simple : il ferme boutique et va dans le secteur informel. Idea Idea Idea

Pourtant l’environnement devrait être propice avec les succès du Sénégal liés à la démocratie notamment avec les élections de 2000, lies au sport avec ce que les Lions ont fait à la coupe du monde de football en 2002, liés à nos produits culturels.

Et le système bancaire ?

Il ne soutient pas le secteur privé. J’ai entendue dire que les banques sont en situation de surliquidité mais elles pratiquent des taux d’intérêt insupportables et des demandes excessives de garanties. Maintenant je constate qu’elles vont prendre l’argent partout, devant chez toi, avec toutes ces banques qui s’implantent jusqu’au devant de ta maison. Mais c'est juste pour prendre ton argent près de chez toi, car pour emprunter, il faut encore aller à la Direction générale !

Youssou, vous vivez au Sénégal alors que vous auriez pu vous installer n’importe où en Europe ou aux Etats-Unis comme le font beaucoup d’artistes, pour faire ta musique ou des affaires. Pourquoi ce choix de rester ici à Dakar ?

D’abord la famille ! Je suis très attaché à ma grande famille qui comprend aussi mes amis. J’y tiens énormément. Artistiquement, j’ai toujours considéré que ma musique doit ressembler à ce que je vis. Vivre ici me rappelle toujours qu’il y a des choses que je n’ai pas le droit de faire. Que je suis, parmi d’autres, un des Ambassadeurs de ce pays.

La réponse plus simple est que Dakar a un aéroport international ! Je peux aller et revenir quand je veux et je n’ai pas besoin d’un visa de sortie. Je suis un artiste du monde, si je m’installais en France, j’allais partir aux USA et revenir en France. Si je m’installais aux Etats-Unis, ce serait pareil. Et puisqu’il s’agit d’aller et de revenir comme artiste, autant rester ici où il y aussi un aéroport !



Le 10 juin dernier, vous avez été fait Docteur Honoris causa d’une école de management du Sénégal. Vous qui avez arrêté très tôt les études pour votre art dans lequel vous réussissez à merveille, qu‘avez-vous ressenti en portant cette toge universitaire ?

Je l ai dit clairement : je regrette l’école. Si j’avais les mêmes possibilités que maintenant, j’aurais continué les études. C’était un message sincère. Pour dire aussi aux jeunes que le talent ne suffit pas, il faut aussi le savoir.

C’est ce genre d’écoles qu’il nous faut sans oublier aussi les écoles aussi de formation que sont les garages et les ateliers de menuiserie de Médina ou de Thiaroye (quartier populaires de Dakar) qui sont de vrais centres de formation. Et je serais aussi fier d’avoir le tire de Docteur Honoris cause de ces centres.


Autre question d’actualité, des milliers de jeunes tentent aujourd’hui de gagner, au péril de leur vie, l’Europe a en empruntant des pirogues traditionnelles avec ce terrible slogan « Barcelone ou Barzakh » (Barcelone ou la mort, en langue Wolof). Vous qui avez fait l’éloge des émigrés dans une de vos plus célèbres tubes, comment appréciez-vous ce phénomène ?

C’est une question extrêmement difficile. Pourquoi les jeunes veulent-ils partir coûte que coûte ? Parce qu’ils n’ont pas de travail. Pourquoi n’ont-ils pas de travail ? Parce qu’ils n’ont pas de formation. Sans formation, on ne peut pas valablement chercher du travail. On ne peut même pas offrir du travail à quelqu’un qui ne sait rien faire. Je reviens sur l’éducation et la formation nécessaires pour pouvoir se créer des opportunités.

La deuxième chose est qu’autour de nous, il y a quelqu’un qui vit à l’étranger. Sa maison familiale se transforme, sa maman possède une voiture et un téléphone. Et tout cela grâce à un enfant émigré qui vit dans de mauvaises conditions en Europe ou en Amérique mais qui envoie de l’argent. On parle de 300 milliards par an que les émigrés envoient au Sénégal. Quand un jeune voit cela, il va tout faire pour partir, pour pouvoir faire la même chose pour sa propre maman. Et même la famille met la pression sur le jeune en lui demandant de faire comme ses pairs. On commence à lui mener la vie difficile. Il va chercher le visa par tous les moyens. ]C’est parce que l’argent est aujourd’hui placée au dessus de tout alors qu’on peut parfaitement être utile même à sa société si on n’a pas de l’argent.

Moi je décourage complètement les jeunes qui risquent leur vie pour aller en Europe. Mais il faut que l’Etat se rendre que ce ne sont pas des milliards qui vont régler le problème. Il faut investir sur l’homme nouveau. Ce qui se passe traduit l’échec de l’Etat, mais aussi des parents. C'est aussi l’échec de l’Europe dont les dirigeants ne se soucient que des 20 % de l’électorat qu’il faut séduire avec des politiques anti-immigrations. Bush, Sarkozy, c'est pareil, quand il parle de l’immigration, c'est uniquement pour gagner des élections. Idea IdeaIdea

L’action que nous allons mener, en tant qu’artistes, c'est un grand concert à Nouadhibou, en Mauritanie, en en octobre sans doute. On va inviter beaucoup d’artistes d’Afrique et d’Europe pour lancer un message pour mettre fin à l’émigration clandestine avec tous ces dangers. Et je vous assure tout de suite en vous disant qu’aucune pirogue ne quittera ce jour-la le port pour l’Europe. Nous y lancerons un message pour le type nouveau !

Source : Echos de la Banque mondiale - Magazine du Bureau de Dakar.


Respect!!

Une autre fois, je reviendrai pour parler de notre Mbalakh National et aussi de la facon dont Youssou Ndour participe au developpement du Senegal et de l'Afrique.

Ciao,
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Yugo2Bakel
Bon posteur


Inscrit le: 02 Déc 2004
Messages: 698

MessagePosté le: Ven 01 Déc 2006 23:51    Sujet du message: Sarakholé Répondre en citant

Linguere a écrit:
Je ne savais pas qu'ils etaient "branches" a Bakel Laughing Je peux dire que "Birima" est l'une de mes preferees...I get goose bumps when I listen to it... Embarassed (tu comprends les paroles des chansons au moins? )


Je savais que tôt ou tard, j'allais y avoir droit. Laughing
Non, je ne comprends rien à ce qu'il dit. Rien de rien.
Sinon que: "Ooooooooye Birimaaaaaah !!!"
Il faudra que je cherche le livre ou logiciel: "Apprendre le Wollof pour les nuls", si ça existe.

Non, ça va au-delà des paroles...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
henrychrystophe
Super Posteur


Inscrit le: 24 Avr 2005
Messages: 1107

MessagePosté le: Sam 02 Déc 2006 01:47    Sujet du message: Répondre en citant

là tu aura ton bonheur

http://www.karthala.com/rubrique/liste_produit.php?id_theme=14

http://62.193.198.10/jspv3/fr/fiche.jsp?paramIdCodeArticle=2458&paramAppelant=0&paramIdLBas=0&paramIdLApp=53&paramIdColl=-1&paramIdMedi=-1
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Dim 03 Déc 2006 00:48    Sujet du message: Re: Sarakholé Répondre en citant

Yugo2Bakel a écrit:


Je savais que tôt ou tard, j'allais y avoir droit. Laughing
Non, je ne comprends rien à ce qu'il dit. Rien de rien.
Sinon que: "Ooooooooye Birimaaaaaah !!!"
Il faudra que je cherche le livre ou logiciel: "Apprendre le Wollof pour les nuls", si ça existe.

Non, ça va au-delà des paroles...


Voila la chanson mais si je fais une traduction litterale, ca va etre la catastrophe Embarassed

Citation:
Maysa tende jodo yaa moom liile
Maysa tende jodo yaa moom liile
Maysa tende jodo yaa moom liile

Hi way Birima fumu yendu ma yendu fa yendu naanee
woy Birima fumu yendu ma yendu fa yendu naanee
woy Birima fumu yendu ma yendu fa yendu naanee
woy Birima fumu yendu ma yendu fa yendu naanee

Buri samba laobe yaa moom liile
Buri samba laobe yaa moom liile
Buri samba laobe yaa moom liile

Hi way Birima fumu yendu ma yendu fa yendu naanee
woy Birima fumu yendu ma yendu fa yendu naanee

Damel maisa Penda Joor/ Jooro Jooro Jooro Jooro Ho /Ho hoy

woy Birima fumu yendu ma yendu fa yendu naanee

mmmmm mmmm
Wooy Tedi Ngoné maarne be Sambaa
Kuli baca senge ndat Biran ngamoo
Ngoné maca ñas nbay maca jeeri
Samba yaasimooooooo d**e mbay Kuja dooooki
Yay borom mbaboor.....mi
Hi(di) woy Birima Soma waaji kenn dula jam naani
woy Birima fumu yendu ma yendu fa yendu naanee

Dogo fal ak mawa joor Kumba samba yaay jaloor
dogo dogo-------Ho Ho Ho!!!

Aziz o mbay dogo xam nga yoon wee

woy Birima fumu yendu ma yendu fa yendu naanee

Maisa tendo jooro rooro a mari ngone sobel Kayor xxxx niila

woy Birima fumu yendu ma yendu fa yendu naanee

_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Dim 03 Déc 2006 20:16    Sujet du message: Répondre en citant

Nanguen def,

Je profiterai de ce topic que j'ai dedie a Youssou Ndour pour vous introduire a la musique Senegalaise.

C'est quoi le Mbalakh?
Tout d'abord, je pense que c'est important de noter qu'au Senegal, la musique est d'abord le domaine des griots qui, par le biais des recits chantes, transmettent la tradition orale.

Le Mbalax (ou Mbalakh) est la musique la plus populaire au Senegal. Il est base sur les percussions dont le Tama et le Sabar.
Du rythme traditionnel d'artistes comme Ndiaga Mbaye ou Samba Diabare Samb, les artistes reproduisent l'essentiel pour le melanger a des sonorites de plus en plus modernes.
Ainsi est ne le Mbalakh dans sa forme actuelle.

Un Tama est appele egalement le tambour parlant. C'est un instrument de percussion de la famille des membranophones originaire d'Afrique de l'Ouest.
Le son produit par un tama peut etre regule tres finement, a tel point que l'on dit qu'il parle. Le joueur de tama place l'instrument sous son epaule et le frappe avec une baguette de differents manieres, provoquant des sons complexes. Cette complexite sonore s'apparente a certaines langues tonales africaines.

Il est aussi utilise au Nigeria, ou il est appele Dundun. C'est l'un des plus anciens instruments utilises par les griots.

Le sabar est une percussion en bois, dont la membrane en peau de chevre(ou de mouton) est tendue par des chevilles en bois et des cordes qui permettent de l'accorder. Il se joue avec une main et une fine baguette. Les baguettes sont en bois de sump ou de daqar (tamarin).
Le sabar est avant tout l'instrument des griots wolof, lebou et serere.

"Sabar" est un nom generique qui designe l'instrument, mais egalement la danse et la fete qui sont lies a cet instrument.
Il existe plusieurs types de sabar qui contribuent a former l'ensemble des gammes de son, de la basse a l'aigu.

Le Sabar fait partie integrante de la musique traditionnelle et moderne et c'est Youssou Ndour qui a contribue a diffuser dans le monde entier le Mbalakh, rythme de base de la musique senegalaise.( au rythme endiable, il y a mele d'autres instruments comme la guitare, saxophone, ....)
Doudou Ndiaye Coumba Rose a aussi contribue a la diffusion du sabar grace a son orchestre de "ndeudes"(autre nom donne au sabar).

A travers les rythmes et les solos, le batteur de sabar exprime des sentiments, des valeurs, des traditions qui sont ressenties par les auditeurs qui partagent la meme culture. Les bakk sont de veritables phrases musicales qui reprennent les tonalites sonores d'une phrase prononcee en wolof. Le sabar parle, son langage est connu des griots mais aussi en partie de l'ensemble des Senegalais. Les griots peuvent s'appeler par leur nom en jouant la devise attachee a tel ou tel patronyme, ils peuvent aussi plaisanter en reprenant des phrases chantees. Il s'instaure alors un veritable dialogue musical entre griots.
Le Sabar jouait aussi le role de telegraphe en transmettant des messages codes de village en village.


Sabars:




Tama:



Bon le Senegal c'est pas seulement les Wolofs Laughing

Le Nguel:
La musique traditionnelle des Sereres est jouee essentiellement avec des calebasses retournees, le musicien faisant usage des ses dix doigts. Le Gamb est une calebasse entiere, evidee, sur laquelle on frappe avec les doigts bagues. Le nguel est souvent organise durant la saison des pluies quand les Sereres rejoignent leurs villages pour les activites champêtres.

Le Wango:
Le wango est la danse traditionnelle des Poular(Toucouleurs et Peuls). la musique est jouee avec le riti ou lehodou, qui est une petite calebasse sur laquelle on tend une peau de bœuf avec quatre cordes.
Le Yela est un rythme d'origine Poular aussi, Baba Maal est celui qui a plus contribue a son exportation.

En Casamance, les Diolas, les Mankagnes, Soces, Balantes ont egalement leur musique propre, tres rythmee, jouee avec des tambours, des balafons (xylophone en bois, avec des caisses de resonance en calebasse), des kessing-kessing et des dioundioug.

Sources: ausenegal.com, senegalaisement.com, websabar

That's all folks, fo now!

A bientot, pour la destination Senegal! Wink
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Lun 11 Déc 2006 16:37    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

Son Pere:"Je ne suis pas alle a l'ecole, je viens du Baol, je veux que tu continues tes etudes, je veux te voir demain dans un bureau, devenir un avocat, un banquier..."

Youssou Ndour:"Malheureusement Papa, l'ecole c'est bien, mais moi je suis plutot passionne par la musique, si tu m'y autorises, je vais faire de la musique, et tu ne verras jamais ton fils sur un mauvais chemin. "

Tout est parti de la!!!

Aujourd'hui au Senegal, Youssou Ndour incarne un personnage public aussi important que le President.
A part sa voix et sa musique qui ont charme plus d'un, il a beaucoup contribue au developpement socio-economique du pays grace a l'existence d'entreprises culturelles comme le Jololi, Xippi, Le Thiossane, La Saprom, la Fondation Youssou Ndour et le groupe Furturs Medias.

Il a clarement donne le message qu'il veut rester au Senegal et se battre pour le developpement de sa chere patrie. Son souci etant de permettre a ses compatriotes de travailler. Ayant deja reussi , il veut donner aux autres la possibilite de gagner leur vie. Pour lui, ces investissements sont une maniere de renvoyer l'ascenceur a ce public, son peuple, qui aime sa musique et qui lui a tant donne.

Jololi et Xippi:

Jololi: Une maison de Production pour que les jeunes talents en beneficient et leur permettre de trouver une un chemin dans le marche local et international.

Xippi: Studio d'entregistrement ou il n'emploie que des techniciens locaux.
La porte est ouverte a tout artiste desirant enregister sa maquette avec ou sans producteur.
La Saprom: Societe Africaine de Production Musicale.

Youssou a voulu investir dans ces secteurs de la musique qui n'etaient pas organises d'apres lui. D'abord pour en beneficier mais aussi les autres artistes qui en avaient besoin. Voyant que les artistes africains ne gagnent que des miettes (sur le plan international) dans leurs productions musicales, Youssou constate que c'est un gros manque a gagner pour les economies africaines. Pour le Prince de Dakar, il faut transformer nos produits localement pour pouvoir beneficier nous-memes des plus-values. C'est pourquoi il incite les artistes africains, et le monde de la culture africaine de creer de grosses compagnies africaines pour que la valeur ajoutee creee reste en Afrique pour creer d'autres sources de revenus.

Le Goupe Futurs Medias:
Il comprend le quotidien L'Observateur et la radio RFM.
Pourquoi les medias?
Beaucoup de journalistes sortent du CESTI et Youssou Ndour, en tant que senegalais qui veut participer pleinement a l'activite sociale, culturelle et economique de son pays, s'est senti responsable de leur avenir. Ainsi sont nes l'Observateur et RFM, organes de presse qui ont genre des centaines d'emplois.
Et d'apres les sondages, aujourd'hui la radio RFM est la 2e radio du pays et le journal L'Observateur est le quotidien senegalais le plus lu et le plus achete.

A tantot,

Linguere Ndour!
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Jeu 28 Déc 2006 19:50    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

Citation:
Un malien fait à pieds 900 kilomètres pour rencontrer Youssou Ndour

Le lead vocal du Super étoile de Dakar, Youssou Ndour, a reçu, jeudi dans les locaux de son studio ''Xippi'', un jeune malien, qui a marché de son village à Dakar, soit 900 kilomètres, pour le rencontrer;


Agé de 30 ans, le jeune malien qui est parti le 1-er juin de son village natal, Kita, situé dans la région de Kayes à environ 160 km de Bamako (Mali), est arrivé mercredi soir à Dakar, soit 22 jours de marche.

S'adressant à son chanteur préféré, Sékou Cissé a indiqué que ''l'unique objectif de ce marathon était de vous rencontrer'', ajoutant que ''je vous souhaite bonne continuation et longue vie''.

''Depuis six mois, je m'entraînais pour réaliser cet objectif en parcourant chaque jour 20 kilomètres avec le soutien de ma femme'', a confié le jeune malien.

Pour Youssou Ndour, ''cette aventure du Malien est un peu particulière, car depuis l'extérieur (j'ai) reçu des appels téléphoniques demandant des nouvelles du marathonien''.

Le chanteur sénégalais a indiqué à l'endroit du jeune malien, que ‘'c'est quand même prendre des risques en marchant autant de kilomètres'', montrant sa réserve par rapport à une telle initiative qui comporte beaucoup de risques.

''C'est l'occasion d'inviter les sympathisants à patienter lors de mes différents concerts dans leurs zones respectives pour venir me rencontrer'', a encore rappelé Youssou Ndour.

‘'L'acte de Sékou Cissé montre encore une fois de plus que la musique n'a pas de frontières'', selon le responsable du Super Etoile, soulignant à l'endroit de son admirateur: ''vous êtes désormais mon invité, je vous emmenerai chez moi et ce qui suivra pour votre retour au Mali, restera un secret entre nous deux''.

Sékou Cissé, qui a quitté selon lui son pays avec une somme de 12.500 francs FCFA, n'a pas rencontré beaucoup de difficultés en cours de route.

Marié et père de deux enfants, il a salué à cette occasion la bonne compréhension des différents responsables administratifs des deux pays qui ont paraphé sa fiche, une sorte de de tableau de marche mentionnant chacune des étapes de son parcours.

Titulaire d'un diplôme en comptabilité, M. Cissé travaille présentement dans l'informel et compte mettre en place un ‘'fan's club Youssou Ndour'' dès son retour au Mali.


Donc il existe plus Youssophile que moi... Embarassed

J'en profite pour souhaiter a tous les grioonautes, ainsi qu'a leurs familles, une Bonne et Heureuse Annee 2007. Mes Voeux Les Meilleurs!
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ex_Harmony
Grioonaute 1


Inscrit le: 04 Aoû 2005
Messages: 201
Localisation: Sénégambia

MessagePosté le: Lun 01 Jan 2007 17:38    Sujet du message: Répondre en citant

Linguère g bcp de respect pour toi et Youkhou euh non Youssou mais force et de constater que le monument en matière de musique sénégalaise est SANS AUCUN DOUTE Oumar Pène ....
Mais RESPECT quand même à You mangui koy nianal fane you goudou
_________________
Seex Anta joop name na la Afrik gerëm na la
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Mar 02 Jan 2007 17:03    Sujet du message: Répondre en citant

Ex_Harmony a écrit:
Linguère g bcp de respect pour toi et Youkhou euh non Youssou mais force et de constater que le monument en matière de musique sénégalaise est SANS AUCUN DOUTE Oumar Pène ....


Laughing Laughing Laughing T'es serieux la??? Omar Pere?
J'apprecie beaucoup la musique de Omar Pene mais aller jusqu'a dire que c'est lui le monument de la musique senegalaise, non, a cote de Youkhou Ndour?
Et aujourd'hui meme je me demande ce que deviendrait notre musique si notre Youssou national se retirait de la scene.
Omar Pene a un style tres different de Youssou(et ils ont des parcours tres differents) et bien qu'il ait une voix que beaucoup lui envient, je trouve qu'il n'a pas assez fait pour faire connaitre sa musique(le senegal) en dehors de nos frontieres.

Citation:
Mais RESPECT quand même à You mangui koy nianal fane you goudou


Amiin. Dieureudieuf.

Sinon, a quand l'entree de Mr. Pene dans le Petit Larousse? Laughing

Citation:
Youssou Ndour entre dans l'édition 2005 du Petit Larousse (société)

Le chanteur sénégalais Youssou Ndour figure parmi les nouvelles personnalités faisant leur entrée dans l'édition 2005 du dictionnaire Le Petit Larousse, a annoncé jeudi à Dakar sa société, "Youssou Ndour Head Office SA".

Cette société a transmis à l'AFP une copie de la lettre adressée par les Editions Larousse au chanteur. Selon ce courrier, en portant son choix sur Youssou Ndour, "le comité de sélection des +nouveaux entrants+ a souhaité saluer (le) talent et (le) parcours" du chanteur, dont la biographie sera introduite dans la partie +Noms propres+" du dictionnaire.

La maison d'édition a par ailleurs invité le chanteur à participer à une manifestation qui rassemblera le 29 juin à Paris tous les "nouveaux entrants" pour la célébration des cent ans du Petit Larousse, selon la même source.

Dans sa réponse, dont copie a également été transmise à l'AFP, le chanteur a estimé que c'était "un honneur" pour lui ainsi que les membres de sa famille.

Youssou Ndour ne sera cependant pas présent à Paris aux côtés des autres "nouveaux entrants" en raison d'une tournée américaine du 25 juin au 27 juillet, a-t-il expliqué.

Il a précisé qu'il sera représenté à la cérémonie par son épouse, Manacoro Ndour, également vice-présidente d'une fondation caritative qu'il a créée pour les enfants et la jeunesse, ainsi que par l'administrateur général de son groupe, Ousmane Sow Huchard.

Youssou Ndour est l'auteur de plusieurs albums ("Joko", "Rew mi", "Lii", "Set", "Saint-Louis", "Nothing's in vain", "Sant"), dans la plupart desquels il a reçu en "invités" des chanteurs et musiciens comme Peter Gabriel, Neneh Cherry ou encore Wyclef Jean (ex-Fugees). Il est également ambassadeur de bonne volonté du Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) et du Bureau international du travail (BIT).

_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ex_Harmony
Grioonaute 1


Inscrit le: 04 Aoû 2005
Messages: 201
Localisation: Sénégambia

MessagePosté le: Mer 03 Jan 2007 14:04    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Sinon, a quand l'entree de Mr. Pene dans le Petit Larousse?


Soxna ci ma man Pène n'a pas besoin d'etre dans le robert ou le larousse. On ne juge pas un artiste sur sa notoriété ni par le nombre d'album vendu sinon britney johnny auraient du y etre depuis longtemps.On juge sur la qualité du taf. Les influences de Pène et du Super diamono se sont fait sentir sur TOUT les artistes sénégalais. Toi même tu sais que ce débat fait rage depuis des décennies entre galsen pro you ou pro ou.
_________________
Seex Anta joop name na la Afrik gerëm na la
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Mer 03 Jan 2007 19:59    Sujet du message: Répondre en citant

Ex_Harmony a écrit:
Citation:
Sinon, a quand l'entree de Mr. Pene dans le Petit Larousse?


Soxna ci ma man Pène n'a pas besoin d'etre dans le robert ou le larousse. On ne juge pas un artiste sur sa notoriété ni par le nombre d'album vendu sinon britney johnny auraient du y etre depuis longtemps.On juge sur la qualité du taf. Les influences de Pène et du Super diamono se sont fait sentir sur TOUT les artistes sénégalais. Toi même tu sais que ce débat fait rage depuis des décennies entre galsen pro you ou pro ou.


Ah les fans d'Omar Pene, des qu'on parle de You, ils ont toujours un mot a dire Laughing

On juge sur la qualite du taf, ok! Je suis bien d'accord.
Mais... j'ai vraiment du mal a voir ce que Omar Pene a reellement apporte a la musique senegalaise a cote de mon chouchou.
Je reconnais le talent de Oumar Pene, et je trouve que les themes qu'il aborde dans ses chansons sont une source de motivation pour la jeunesse, puisque forts educatifs. Il n'y a aucune doute sur sa grandeur et son excellence et il a une voix d'un lyrisme lancinant mais je trouve que le monsieur n'a pas su exploiter ce talent, raison pour laquelle il n'est pas dans le Larousse Mr. Green ou avec un grammy ou une maison de production, ou etre l'idole de toute une nation Laughing
Youssou Ndour c'est plus qu'un musicien, c'est un entrepreneur.
Chacun est maitre dans ses propres tubes rien qu'a regarder l'album "Euleuk Sibir" ou You interprete les tubes de Pene et Pene ceux de You.
Allez, repete apres moi: Avec You jusqu'a la mort Laughing

Ba benen,
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Ven 12 Jan 2007 22:38    Sujet du message: Répondre en citant

Coming to a theater near you, February 23rd...Amazing Grace with Youssou Madjiguene Ndour as Olaudah Equiano...(check your local listings)

http://www.amazinggracemovie.com/

(Cliquez a droite pour voir le trailer)



You're the Man!!

Citation:
Meet Olaudah Equiano

A central figure in the abolitionist movement in Great Britain, Olaudah Equiano (c.1745–1797) wrote an eyewitness account of his life as a slave and of his work in the anti-slavery movement : The Interesting Narrative of the Life of Olaudah Equiano, or Gustavus Vassa the African. Though born in what is now Nigeria, Equiano was kidnapped and sold into slavery in childhood and taken as a slave to the New World. As a slave to a captain in the Royal Navy, and later to a Quaker merchant, he eventually earned the price of his own freedom by careful trading and saving.

Equiano, like Wilberforce, stood for more than just abolition. Equiano was an African, a slave, a sailor, an Englishman, an abolitionist, a Christian, a writer. He used his many titles to show how slavery brutalizes society as a whole.

He wrote : "Is not the slave trade entirely a war with the heart of man ? Such a tendency has the slave trade to debauch men’s minds and harden them to every feeling of humanity ! For I will not suppose that the dealers in slaves are born worse than other men…it corrupts the milk of human kindness and turns it into gall. Surely this traffic cannot be good, which spreads like a pestilence and taints what it touches !"

_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Ven 23 Fév 2007 17:53    Sujet du message: Répondre en citant

Hey Y'all,

If you're in North America, the movie comes out today. Make sure you go see my man Youssou doing his thing on the big screen!!
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ex_Harmony
Grioonaute 1


Inscrit le: 04 Aoû 2005
Messages: 201
Localisation: Sénégambia

MessagePosté le: Ven 23 Fév 2007 18:23    Sujet du message: Répondre en citant

Linguère you te rendra folle (si ce n'est déja fait).Il sort quand ton Film a Panam?
Sinon ma soeur est une fan bcp plus Hardcore que toi et j'avoue ça me saoule.
_________________
Seex Anta joop name na la Afrik gerëm na la
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Yugo2Bakel
Bon posteur


Inscrit le: 02 Déc 2004
Messages: 698

MessagePosté le: Ven 23 Fév 2007 19:08    Sujet du message: Répondre en citant

Linguere a écrit:
Hey Y'all,

If you're in North America, the movie comes out today. Make sure you go see my man Youssou doing his thing on the big screen!!

La bande annonce de Amazing Grace (en V.O.)

Ca m'a bien l'air d'être (encore) de l'histoire revisitée.
"The man who changed History" Laughing
Youss a l'air d'avoir un vrai rôle dans le film. Nous verrons bien.
Autre lien pour voir le trailer
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Ven 23 Fév 2007 20:14    Sujet du message: Répondre en citant

Ex_Harmony a écrit:
Linguère you te rendra folle (si ce n'est déja fait).


S'il n'existait pas, j'allais le creer ce mec Embarassed

Citation:
Il sort quand ton Film a Panam?
Sinon ma soeur est une fan bcp plus Hardcore que toi et j'avoue ça me saoule.


Pour Paname, je sais pas trop mais je chercherai Insha'Allah. sou gueneh setani ko deh Laughing le meme jour.
C'est pas facile d'etre plus hardcore que moi when it comes to Youssou Laughing Je suis prete a tout pour lui, bon, presque tout Laughing
Je me disais qu'avec l'age, it will dissipate, mais rien...

Citation:
Ca m'a bien l'air d'être (encore) de l'histoire revisitée.
"The man who changed History"
Youss a l'air d'avoir un vrai rôle dans le film. Nous verrons bien.


Oui il a un vrai role dans ce film, mais je me demande s'il a fait toutes les recherches necessaires concernant le personnage d'Olaudah Equiano.
Ce qui est dommage, c'est que c'est toujours les autres qui ecrivent ou realisent ce genre de films, donc j'ose juste esperer que You a su imposer sa personnalite pour aider dans son role a retablir la verite historique.
Dans la bande annonce il y a une phrase qu'un des mecs a prononcee qui m'a un peu puzzled.
Anyway, j'irai voir le film ce weekend Insha'Allah et on verra ce que ca a donne.
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Mar 27 Fév 2007 19:02    Sujet du message: Répondre en citant

Yugo2Bakel a écrit:
Ca m'a bien l'air d'être (encore) de l'histoire revisitée.


J'ai vu le film Samedi, mais honnetement, rien de nouveau. I was not really impressed. Cheri a aime mais moi j'aimerai le revoir pour mieux cerner le film.
Il ya eu plus de Zoom sur le personnage de William Wilberforce que sur celui d'Olaudah Equiano.(Il faut reconnaitre aussi que Sir Wilberforce a ete une grande figure dans le mouvement abolitionniste en GB). Il faut rendre a Cesar ce qui appartient a Cesar.
J'avoue aussi que j'etais pas concentree durant tout le film(pas a cause de Youssou) mais j'etais hyper fatiguee et Morphee me faisait des clins d'oeil et j'ai pas pu resister Embarassed
Je le reverrai une deuxieme fois ce weekend Insha'Allah.
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Mar 06 Mar 2007 21:17    Sujet du message: Répondre en citant

Youssou Madjiguene Ndour - Jiguen Gni(Les Femmes)

Puisque c'est un hommage a la femme senegalaise, j'aurai bien aime voir nos mamans, nos grandmeres et nos petites soeurs dans le clip pour representer toutes les tranches d'age mais bon...je lui pardonne.
Enjoy!
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mayombe82
Grioonaute 1


Inscrit le: 28 Aoû 2005
Messages: 244

MessagePosté le: Jeu 29 Mar 2007 23:10    Sujet du message: Répondre en citant

Certes, mon wolof est aussi bon que mon coréen, mais au pays de Blaise Diagne, mon chanteur préféré est incontestablement Ismaël Lo. Ce mec a une voix extraordinaire. Des textes pénétrants. Il a une chanson que je peux écouter du matin au soir sans me lasser, plusieurs années après avoir acheté son CD :
Muhnila degem woor nga-am Ta.....tajabone de nuy tajabone
Ta.....tajabone de nuy tajabone
Abdu u iambaar gniari malaykala
Ch'awé étchiko daan si séroo
Muomu muhnilda degëm du lingaan
Muomu muhnila degëm woor nga-am
Ch'awé etchiko daanu si seroo
Muomu muhnida degem du lingaam
Muomu muhnida degem woor nga-am
Tajabone de nuy tajabone
Tajabone de nuy tajabone
Wou leij Wou leij
Wou leij Wou leij
Abdu jambaar gniari malaykala
chico woley juge daanu si sero
Muhnila degem du linga'n


Elle est trop belle cette chason, je ne parle même pas de la musique. Laughing


Cet homme n’est pas du genre à accepter tout et n’importe quoi. A un journaliste qui lui rappelait qu’on l’appelait le Bob Dylan d’Afrqiue, il répondit : "Dans ce cas, Bob Dylan est l’Ismaël Lo de l’Occident ! " Quel bagout !

You, il est très fort, je le concède. C’est un très grand manager doublé d’un grand artiste. J’écoute parfois certaines de ses chansons, mais pas autant que son aîné de 3 ans, le chauve natif du Niger. @+, M82
_________________
Tambola na mokili, o mona mayandzi
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Lun 02 Avr 2007 18:08    Sujet du message: Répondre en citant

Mayombe82 a écrit:
Certes, mon wolof est aussi bon que mon coréen, mais au pays de Blaise Diagne, mon chanteur préféré est incontestablement Ismaël Lo. Ce mec a une voix extraordinaire. Des textes pénétrants. Il a une chanson que je peux écouter du matin au soir sans me lasser, plusieurs années après avoir acheté son CD :
Muhnila degem woor nga-am Ta.....tajabone de nuy tajabone
Ta.....tajabone de nuy tajabone
Abdu u iambaar gniari malaykala
Ch'awé étchiko daan si séroo
Muomu muhnilda degëm du lingaan
Muomu muhnila degëm woor nga-am
Ch'awé etchiko daanu si seroo
Muomu muhnida degem du lingaam
Muomu muhnida degem woor nga-am
Tajabone de nuy tajabone
Tajabone de nuy tajabone
Wou leij Wou leij
Wou leij Wou leij
Abdu jambaar gniari malaykala
chico woley juge daanu si sero
Muhnila degem du linga'n


Elle est trop belle cette chason, je ne parle même pas de la musique. Laughing


Cet homme n’est pas du genre à accepter tout et n’importe quoi. A un journaliste qui lui rappelait qu’on l’appelait le Bob Dylan d’Afrqiue, il répondit : "Dans ce cas, Bob Dylan est l’Ismaël Lo de l’Occident ! " Quel bagout !

You, il est très fort, je le concède. C’est un très grand manager doublé d’un grand artiste. J’écoute parfois certaines de ses chansons, mais pas autant que son aîné de 3 ans, le chauve natif du Niger. @+, M82


Wow, un fan d'Iso Lo!!

Je me rappelle du clip de Tajabone, un clip tellement beau que j'ai toujours les images dans ma tete!! Tout simplement Sublime!

Voici les Reines du Mbalakh, apres l'ere des Kine Lam, Fatou Guewel, Soda Mama Fall

Viviane Ndour -Kagn la lay Guiss

Coumba Gawlo Seck - Dieureudieuf

Pour toi Mayombe:
Ismael Lo - Baykat

Ismael Lo- Jammu Africa

Ismael Lo - La Femme Sans Haine

et bien sur Mon chouchou Laughing

Youssou Ndour - Teyel Ko

Enjoy!
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ex_Harmony
Grioonaute 1


Inscrit le: 04 Aoû 2005
Messages: 201
Localisation: Sénégambia

MessagePosté le: Lun 02 Avr 2007 21:44    Sujet du message: Répondre en citant

Sista Linguère laisse tomber koi ! Ismael Lo est un des meilleur loin loin devant You qui se cherche tjrs ( Chanteur acteur businessman......)
Normal , il est passé par le grand Super Diamono (Ismael Lo, Moussa Ngom, Mamadou Maiga, Alassane Djigo, Bob Sène, Lappa Diagne, Oumar le sublime.............)
Ecoute Souleymane, Raciste, Taar Dousey, Afrika, Lotte Lo, Nabou, Takou Deun..........
Sérieusement Ismael Lo comme Les Anciens comme Pène You NGom Jules Faye Thione Seck.... sont vraiment des gens extremement forts
RESPECT et LONGUE VIE
_________________
Seex Anta joop name na la Afrik gerëm na la
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Diali
Bon posteur


Inscrit le: 13 Juil 2005
Messages: 550

MessagePosté le: Mar 03 Avr 2007 07:37    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Linguere pr les liens, je me suis régalée !!! que de souvenirs !!

Ce morceau de Mapenda Seck me touche particulièrement : http://www.youtube.com/watch?v=x-JicHnvJX0&mode=related&search=

Moi j'ai un faible pr Omar Pène et Ismael Lô mais j'avoue que ton kaani khèèègne (!!!) n'est pas trop mal !!!

Wink
_________________
"Ta vie sera ce que tu en feras" - Sembène Ousmane (Véhi Ciosane)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Mar 03 Avr 2007 19:43    Sujet du message: Répondre en citant

Diali a écrit:
Merci Linguere pr les liens, je me suis régalée !!! que de souvenirs !!

Ce morceau de Mapenda Seck me touche particulièrement : http://www.youtube.com/watch?v=x-JicHnvJX0&mode=related&search=

Moi j'ai un faible pr Omar Pène et Ismael Lô mais j'avoue que ton kaani khèèègne (!!!) n'est pas trop mal !!!

Wink


Mapenda Seck Rolling Eyes tu ecoutes ca? Et Viviane(she is so hooooooooot), tu en penses quoi?

Toi meme tu sais que mon kaani kheeegne(t'as bien retenu ta lecon Laughing ) n'est pas leur egal!!! Avoue-le! Mais ca m'etonne que t'aies pas cite le Roi du Yela, Baaba Maal. C'est rare qu'il chante en Wolof mais j'aime bien sa musique. Je le mettrai meme avant Pene ou Ismael Lo.

Ex-Harmony a écrit:
Sista Linguère laisse tomber koi ! Ismael Lo est un des meilleur loin loin devant You qui se cherche tjrs ( Chanteur acteur businessman......)
Normal , il est passé par le grand Super Diamono (Ismael Lo, Moussa Ngom, Mamadou Maiga, Alassane Djigo, Bob Sène, Lappa Diagne, Oumar le sublime.............)
Ecoute Souleymane, Raciste, Taar Dousey, Afrika, Lotte Lo, Nabou, Takou Deun..........
Sérieusement Ismael Lo comme Les Anciens comme Pène You NGom Jules Faye Thione Seck.... sont vraiment des gens extremement forts
RESPECT et LONGUE VIE


T'as pas cite les gars du Toure Kunda ou du Xalam!!!!

Laughing Moi j'ai du mal a prendre un gars comme Moussa Ngom au serieux. Je sais pas pourquoi mais pour moi c'est pas un artiste, je comprends rien a ses murmures Embarassed
T'as donne la une liste impressionnante, je reconnais leur talent, sauf MN Laughing mais tu sais le genie de Youssou Ndour c'est d'avoir su exploiter son talent. Il n'a pas une plue belle voix que Omar Pene par exemple ou meme Ismael Lo, mais si aujourd'hui notre Mbalakh National est connu a travers le monde, c'est en grande partie grace a l'enfant de la Medina. Et meme au dela de la musique, il a fait des choses extraordinaires au Senegal.
Ismael Lo est bon, tres bon d'ailleurs, ca je le reconnais et c'est dommage qu'il soit pas trop ecoute au pays(tu sais comment ca marche la-bas).
Mais comme on dit en Wolof " Youssou dou seen morom" Laughing

En tant que Madame Ndour je sais que mon avis is biased Laughing donc il faudra pas m'en vouloir.

Ciao,
Linguere Ndour
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Diali
Bon posteur


Inscrit le: 13 Juil 2005
Messages: 550

MessagePosté le: Mar 03 Avr 2007 20:31    Sujet du message: Répondre en citant

Linguere a écrit:
Diali a écrit:
Merci Linguere pr les liens, je me suis régalée !!! que de souvenirs !!

Ce morceau de Mapenda Seck me touche particulièrement : http://www.youtube.com/watch?v=x-JicHnvJX0&mode=related&search=

Moi j'ai un faible pr Omar Pène et Ismael Lô mais j'avoue que ton kaani khèèègne (!!!) n'est pas trop mal !!!

Wink


Mapenda Seck Rolling Eyes tu ecoutes ca? Et Viviane(she is so hooooooooot), tu en penses quoi?

Toi meme tu sais que mon kaani kheeegne(t'as bien retenu ta lecon Laughing ) n'est pas leur egal!!! Avoue-le! Mais ca m'etonne que t'aies pas cite le Roi du Yela, Baaba Maal. C'est rare qu'il chante en Wolof mais j'aime bien sa musique. Je le mettrai meme avant Pene ou Ismael Lo.



Hum, j'ai bien aimé cette chanson de Mapenda Seck !! Y a un problème ? Confused

J'adore Baaba Maal, c'est clair ! Je ne saurai dire qui je préfère entre lui, Pene ou Ismael Lô !! Y a des morceaux de Baaba Maal qui me font mal aux tripes !!! Pene, c'est une valeur sûre, j'étais à un concert à Yoff et c'est un grand !! Quant à Ismaël Lô, certaines de ses chansons me touchent énormément, notamment celles de son dernier album...
Hum, Viviane, j'aime bien certains morceaux, mais bon, elle fait beaucoup de copier/coller, non ? Laughing Pas le même gabarit que les autres je trouve mais elle est dynamique et très sexy !!!
_________________
"Ta vie sera ce que tu en feras" - Sembène Ousmane (Véhi Ciosane)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Mar 03 Avr 2007 21:45    Sujet du message: Répondre en citant

Diali a écrit:

Hum, j'ai bien aimé cette chanson de Mapenda Seck !! Y a un problème ? Confused


Mapenda c'est pas ma tasse de the! Je prefere son frere, Thione.

Citation:
J'adore Baaba Maal, c'est clair ! Je ne saurai dire qui je préfère entre lui, Pene ou Ismael Lô !! Y a des morceaux de Baaba Maal qui me font mal aux tripes !!! Pene, c'est une valeur sûre, j'étais à un concert à Yoff et c'est un grand !! Quant à Ismaël Lô, certaines de ses chansons me touchent énormément, notamment celles de son dernier album...
Hum, Viviane, j'aime bien certains morceaux, mais bon, elle fait beaucoup de copier/coller, non ? Laughing Pas le même gabarit que les autres je trouve mais elle est dynamique et très sexy !!!


Pene doit venir apres Iso Lo et Baaba Maal, n'est-ce pas Ex-H? Laughing

Baaba Maal - Yela

Baaba Maal - Cherie

J'ai toujours ete tres severe dans mes critiques envers les Toucouleurs(je les trouve trop conservateurs) mais je dois dire Kudos a Baaba Maal d'avoir ose defier le public senegalais qui veut que tout le monde se mette a chanter en Wolof et Wolof seulement Laughing J'aime bien comment il a su representer la culture Pulaar a travers sa musique.

Viviane,c'est une Ndour, je suis une grande fan d'elle, il faut pas dire du mal d'elle deh Laughing
Mais j'aime pas son cote trop "Beyonce", ca denature notre Mbalakh et elle en fait un peu trop avec ses "reprises" mais sa voix reste unique. But Dayummmmmmmm she hot Embarassed Je suis pas Bi hein!!
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ex_Harmony
Grioonaute 1


Inscrit le: 04 Aoû 2005
Messages: 201
Localisation: Sénégambia

MessagePosté le: Mer 04 Avr 2007 16:01    Sujet du message: Répondre en citant

Linguère Moussa Ngom est un GRAND écoute Massani Cissé ou Artiste tu comprendra pkoi .
Babaa Maal Quand à lui je l'admire particulièrement car KO MI TUKULER(Je suis tukulër)
Je l'ai Boycotté pd des années car ma mère me saoulait avec tt les jours.
Mais je peux dire que Baba est un PANAFRICAIN convaincu et on à l'habitude de dire en tukulër "Kedotode baba maal majataa" CAD qui écoute BM ne se pourra pas perdre sa culture.Il faudrai parler pulaar pour comprendre ses sons
_________________
Seex Anta joop name na la Afrik gerëm na la
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Jeu 05 Avr 2007 16:33    Sujet du message: Répondre en citant

Ex_Harmony a écrit:
Linguère Moussa Ngom est un GRAND écoute Massani Cissé ou Artiste tu comprendra pkoi .


Hummmm...Grand, mouais, peut-etre.
Je me rappelle vaguement de ces titres que tu me donnes. Mais il a une chanson sur les "njouli ndiaye"(les circoncis), je me rappelle vraiment pas du titre, que je trouve pas mal, and that's it when it comes to Moussa Ngom Embarassed

Citation:
Babaa Maal Quand à lui je l'admire particulièrement car KO MI TUKULER(Je suis tukulër)


Mbada Ex,
Comme ca t'es TUKULER!
Tous les Touks que je connais se disent descendants de Roi Laughing Ils vont tous te dire "Mon arriere arriere grand-pere etait un grand Roi...wallaye" et si tu demandes de quel royaume, ils vont te donner le nom d'un village lointain au fin fond du Senegal Mr. Green

J'ai adore le livreAmkoullel, l'Enfant Peul de l'ecrivain malien Amadou Hampate Ba
J'y ai beaucoup appris sur les Toucouleurs(les Peuls), leurs origines, leur culture, les grands rois qui ont marque leur histoire Laughing,...

Amadou Hampate Ba a écrit:
...Voila qu'entrent maintenant en scene ces "Toucouleurs" dont le nom, par sa consonance meme, etonne un peu le lecteur profane. Une petite explication s'impose. Ce nom, qui n'a rien a voir avec une quelconque notion de couleur, derive du mot arabe ou berbere tekrour qui designait jadis tout le pays du Fouta Toro senegalais. Les Maures(de langue arabe) appelaient les habitants de ce pays tekarir(sing. tekouri). Selon MauriceDelafosse, ce nom deforme par la prononciation woof en tokoror ou tokolor, devint, dans une ultime deformation phonetique francaise, toucouleur.


Citation:
Je l'ai Boycotté pd des années car ma mère me saoulait avec tt les jours.
Mais je peux dire que Baba est un PANAFRICAIN convaincu et on à l'habitude de dire en tukulër "Kedotode baba maal majataa" CAD qui écoute BM ne se pourra pas perdre sa culture.Il faudrai parler pulaar pour comprendre ses sons


C'est pas pour rien on l'appelle le roi du Yela Laughing
Je me suis toujours demandee ce que sera le Mbalakh demain apres l'ere des Youssou, Baaba Maal, Ismael Lo, Omar Pene, des gens qui font de la musique pour l'amour de l'art, des gens qui ont su exporter leur culture a travers leur musique. Je ne vois vraiment personne sur la scene en ce moment qui pourra prendre la releve. Ce cote panafricain de Baaba Maal je ne le vois pas par exemple chez les musiciens HalPulaars.
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ex_Harmony
Grioonaute 1


Inscrit le: 04 Aoû 2005
Messages: 201
Localisation: Sénégambia

MessagePosté le: Sam 07 Avr 2007 17:22    Sujet du message: Répondre en citant

Tu peux pas le voir car il faudrais comprendre Ex :Fatou laobé(les laobés parlent pulaar) malgré le fait qu'elle à l'air d'une chanteuse écervelée est une panafricaine dans sa chanson Dolé (Celle qui l'a rendue célèbre) elle dit
"Afrikanaabe ndennde .......... Mauritanie Sénégal la Guinée Cote d'ivoire Burkina Zaire mbedawéla diine moon "
Ceci n'est rien d'autre qu'un appel à l'Unité
Mansour Seck Abou jouba Deh....... On tous des paroles de panafricainistes mais faudrai que les gens puissent entendre le message C'est comme tout les autres chanteurs galsen et même africain tout Le monde (You OU Iso Seck........) ont un moment donné chanté en faveur de l'unité Africaine.Malheureusement ont en est loin.
_________________
Seex Anta joop name na la Afrik gerëm na la
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Mer 25 Avr 2007 20:00    Sujet du message: Répondre en citant

Mon cheri a sorti un nouvel album le 10 Avril, Alsaama Day. Chaque grioonaute est prie d'aller dans son music store et se le procurer Razz

http://www.sudonline.sn/spip.php?article1918

Citation:


Alsaama day, enfin arrivé !

Youssou Ndour présentait hier devant la presse son dernier disque Alsaama Day, après cinq années de disette. Évoquant le contenu, il s'est attardé sur les polémiques relatives à la diffusion de ce nouvel album et sur sa première apparition au cinéma.

Le nouvel album de Youssou Ndour était attendu et pour cause, le maître du Mbalax n'avait plus composé de nouvelles chansons depuis une éternité. Alsaama day (le Bon Jour), titre évocateur de cette renaissance, vient donc à point nommé pour remédier à ces attentes. Avec huit chansons inédites, le chanteur sénégalais innove et aborde les thèmes qui touchent le Sénégal d'aujourd'hui. Si, comme à l'accoutumée, il évoque l'amour, le rapport à la vérité, la confiance... bref, tous les sujets du quotidien auxquels nous faisons face, il a, cette fois-ci, étendu son champ à d'autres réalités. Et notamment le délicat sujet de l'émigration vers l'Europe qui est un drame national tant les victimes sont nombreuses.

« C'est une situation terrible qui n'honore pas l'Afrique et nos gouvernants. D'autant que la-bas ils vivent dans des conditions que l'on ne peut pas imaginer » a-t-il répondu à une journaliste qui l'interrogeait sur ce point. Avec plus de légèreté, sa chanson « téléphone », avec laquelle il a réalisé le clip de l'album, traite des évolutions de la société sénégalaise confrontée à l'arrivée des nouvelles technologies. « Une société plus individualiste ou le rapport à l'autre et les solidarités s'estompent est en train de se construire avec ces nouveaux outils » affirme-il par ailleurs.

En termes de rythme et de tempo, l'artiste distingue cet enregistrement en studio, où il peut se permettre de réaliser des chansons plus intimistes et variées, des live où l'on attend de lui des chansons pour danser et se défouler. Il vante de fait ses nouvelles compositions qui « surprendront » ceux qui ont l'habitude de l'écouter.

Répondant aux critiques concernant le quasi-secret qui a entouré la sortie de cet album et notamment le fait qu'aucun critique n'ait pu l'écouter avant sa sortie, le 10 avril dernier, Youssou Ndour s'est défendu en invoquant la piraterie généralisée qui sévit au Sénégal et les risques de fuite de la part des journalistes. Pourtant, si la « piraterie tue la créativité » comme il l'affirme, l'industrie du disque ne devrait pas rendre un album, tout auréolé que soit son auteur, indiscutable.

De même, face à sa décision controversée de faire distribuer les CD et cassettes par les chauffeurs de taxis et les marchands ambulants et non par les vendeurs habituels, le roi du Mbalax a argué que cette démarche serait efficace contre la piraterie et qu'elle permettrait d'aider ces professions les plus précaires. Il n'empêche que cette décision a alimenté la polémique. Il s'est aussi expliqué sur le retard de l'album dont la sortie était initialement prévue le 3 avril dernier « c'était un jour férié et le président faisait sa prestation de serment le lendemain, j'ai donc préféré attendre un jour ouvrable ».

Quand à sa première apparition au cinéma dans le film, "Amazing Grace", du réalisateur anglais Michael Apted, Youssou Ndour s'est estimé particulièrement heureux et fier d'avoir été choisi. Il joue en effet le rôle d'Oulaudah Equiano, esclave affranchi, devenu poète-écrivain et grand défenseur de l'abolition de l'esclavage entre la Grande-Bretagne et les Etats-Unis. S'il avoue avoir été retenu pour sa ressemblance avec Equiano et pour sa musique, il a jugé sa prestation plutôt bonne et s'estime prêt pour de nouvelles expériences dans le « septième art ». Il compte d'ailleurs s'impliquer beaucoup plus dans le cinéma en créant une unité de production, dénommée « Birima », chargée de promouvoir la production et la diffusion du cinéma au Sénégal.

Le dernier album de Youssou Ndour est donc lancé et sera suivi s'une tournée dans tout le pays à partir du mois de juin. Libre à vous de décider si le roi du Mbalax mérite toujours sa couronne Evil or Very Mad




Les titres:
-Boul Bayekou
-Beug Dou Begn
-Boroom Gaal
-Amitie
-Telephone
-Yonou Deug
-Bolo Leen
-Deel Sool Dall

Ex-Harmony, t'as deja pris ta copie?
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Sam 05 Mai 2007 21:59    Sujet du message: Répondre en citant

Oyeeeeeeeeee Oyeeeeeeeeeeeeeeeee

Time Magazine: The 100 People Who Shape Our World

Je vois pas de Baaba Maal, Ismael Lo, Omar Pene sur la liste des "Artists & Entertainers Laughing mais par contre celui-la, l'enfant de la Medina y est Laughing Don't Hate!!!



Citation:
It was dark in that tent in Paris and so hot that condensation dripped from the canvas. Then, cutting through everything, came a voice of liquid gold.

I had gone to see if Youssou N'Dour would be a good artist for WOMAD, the festival of world music, arts and dance we were launching. Back then, in the early '80s, Youssou's music was really known only to fellow Senegalese. I was totally blown away. I loved the grooves, the emotion and the melodies—but most of all, that voice, a passionate instrument.

Soon afterward I traveled to Senegal to see Youssou perform at his old club next to the fish market. This was the beginning of a long musical relationship and a close friendship. I offered him the support slot on two tours, and every time he went out on the stage, it was like the sun breaking through the clouds.

I've watched Youssou, 47, grow effortlessly, as more and more demands are made on him, into a major African leader, pioneering campaigns to improve the spread of technology, working to combat malaria and being involved, too, with Unicef. He is a source of inspiration to me not just as a musician but as a person.

Gabriel, a singer and activist, has won four Grammy Awards


To see the list of those who also made the list:

http://www.time.com/time/specials/2007/time100



I wll never stop saying it, this guy is simply the best. Un travailleur tres serieux, un grand humanitaire qui a inspire tout un peuple. Bonne continuation. Much Love!
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Sam 05 Mai 2007 22:26    Sujet du message: Répondre en citant

C'est pas le clip officiel de cette chanson dont le theme est l'immigration clandestine qui a coute la vie a des milliers de jeunes senegalais.

Borom Gaal
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Lun 14 Mai 2007 21:49    Sujet du message: Répondre en citant

Africa Remember (Bercy 2005)

Youssou Talks to Riz Khan(Al-Jazeera)
Don't mind the accent Wink

Yugo et Chabine, je vous ai lus Evil or Very Mad (la-bas, c'est pas vraiment mon coin, et je voulais pas le poulluer avec mes palabres, donc je vous reponds ici Laughing )
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Chabine
Super Posteur


Inscrit le: 02 Mar 2005
Messages: 3040

MessagePosté le: Lun 14 Mai 2007 22:10    Sujet du message: Répondre en citant

Linguere a écrit:
Yugo et Chabine, je vous ai lus Evil or Very Mad (la-bas, c'est pas vraiment mon coin, et je voulais pas le poulluer avec mes palabres, donc je vous reponds ici Laughing )


DAMNED !!! We are done like rats, Yugo !!! Laughing Elle nous a lus : http://www.grioo.com/forum/viewtopic.php?p=106516&highlight=#106516

Pas taper, Princesse, pas taper !!!

Plus sérieusement, je trouve ça très bien, moi, que Youssou N'dour aie rendu hommage à nos ancêtres communs Confused Et je le crois assez intelligent pour éviter les pièges du genre "Nous les avons vendus, nous sommes aussi coupables que les Européens"... Rolling Eyes

Tiens, en faisant des recherches sur le 10 mai, je suis tombée sur ça, Linguere, t'étais au courant ? Quelqu'un a vu le film dont il est question dans cet article ?

http://www.alterites.com/cache/center_evenement/id_1508.php

Citation:
Le bicentenaire de l’abolition de la traite des esclaves en Grande-Bretagne



Le téléspectateur non averti pourrait en déduire que la perfide Albion, très impliquée dans la traite négrière internationale, est exempte de toute remise en cause de l’esclavage. Or l'idée d'abolition n’est pas l’apanage exclusif de la République française. Dès les années 1780, il y aura plusieurs tentatives anglo-françaises d’initiatives conjointes en faveur de la libération des esclaves. Et alors que Napoléon Bonaparte rétablit l’esclavage en 1802, les abolitionnistes anglais mènent une grande campagne publique et obtiennent en 1807 la fin d’une traite “immorale”, et économiquement “non rentable” (l’esclavage lui-même ne sera aboli qu’en 1834 ).
En cette année 2007, la Grande-Bretagne commémore le bicentenaire de cette abolition. Des cérémonies en présence de la reine ont eu lieu, et la plus haute autorité de l’église d’Angleterre, l’archevêque de Canterbury Rowan Williams, a reconnu l’implication de son institution dans l’esclavage et a estimé que la question de réparation se pose. Au cinéma, le film Amazing grace (La grâce du ciel), de Michael Apted, célèbre William Wilberforce, militant le plus connu du mouvement anti-esclavagiste, mais aussi Olaudah Equiano (1745-1797), un esclave originaire de l’actuel Nigéria, auteur d’une autobiographie remarquée, qui a su racheter sa liberté à force de persévérance. Son personnage, incarné à l’écran par l’artiste sénégalais Youssou N’dour, est bien connu en France, où l’on espère voir ce film prochainement.
Par ailleurs, sur le site de généalogie ancestry.co.uk, on peut retrouver ses ancêtres, esclaves ou esclavagistes, parmi les trois millions de noms consignés dans les registres de l’ex-empire britannique entre 1813 et 1834. Avec en guise d’introduction, cette mise au point : les Antilles n’ont pas toujours été un paradis ! Une autre source d’inspiration pour se réapproprier son passé, entre mémoires privées et grande Histoire.

_________________
"Le colonialisme et ses dérivés ne constituent pas à vrai dire les ennemis actuels de l'Afrique. À brève échéance ce continent sera libéré. Pour ma part plus je pénètre les cultures et les cercles politiques plus la certitude s'impose à moi que LE PLUS GRAND DANGER QUI MENACE L'AFRIQUE EST L'ABSENCE D'IDÉOLOGIE."
Cette Afrique à venir, Journal de bord de mission en Afrique occidentale, été 1960, Frantz Fanon, Pour la Révolution Africaine
2011, annee Frantz Fanon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Yugo2Bakel
Bon posteur


Inscrit le: 02 Déc 2004
Messages: 698

MessagePosté le: Lun 14 Mai 2007 22:39    Sujet du message: Répondre en citant

Linguere a écrit:
Yugo et Chabine, je vous ai lus Evil or Very Mad (la-bas, c'est pas vraiment mon coin, et je voulais pas le poulluer avec mes palabres, donc je vous reponds ici Laughing )

Je ne sais pas qui a écrit ça, là-bas, mais ce n'est pas moi, deh !



En flag' Mr. Green

Arrow Youssou N'Dour - New Africa
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
koudkwengo
Grioonaute 1


Inscrit le: 28 Juil 2005
Messages: 216

MessagePosté le: Lun 14 Mai 2007 23:56    Sujet du message: Répondre en citant

...

Dernière édition par koudkwengo le Ven 25 Jan 2008 22:08; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Mar 15 Mai 2007 00:39    Sujet du message: Répondre en citant

Chabine a écrit:
Linguere a écrit:
Yugo et Chabine, je vous ai lus Evil or Very Mad (la-bas, c'est pas vraiment mon coin, et je voulais pas le poulluer avec mes palabres, donc je vous reponds ici Laughing )


DAMNED !!! We are done like rats, Yugo !!! Laughing Elle nous a lus : http://www.grioo.com/forum/viewtopic.php?p=106516&highlight=#106516

Pas taper, Princesse, pas taper !!!

Plus sérieusement, je trouve ça très bien, moi, que Youssou N'dour aie rendu hommage à nos ancêtres communs Confused Et je le crois assez intelligent pour éviter les pièges du genre "Nous les avons vendus, nous sommes aussi coupables que les Européens"... Rolling Eyes

Tiens, en faisant des recherches sur le 10 mai, je suis tombée sur ça, Linguere, t'étais au courant ? Quelqu'un a vu le film dont il est question dans cet article ?

http://www.alterites.com/cache/center_evenement/id_1508.php

Citation:
Le bicentenaire de l’abolition de la traite des esclaves en Grande-Bretagne



Le téléspectateur non averti pourrait en déduire que la perfide Albion, très impliquée dans la traite négrière internationale, est exempte de toute remise en cause de l’esclavage. Or l'idée d'abolition n’est pas l’apanage exclusif de la République française. Dès les années 1780, il y aura plusieurs tentatives anglo-françaises d’initiatives conjointes en faveur de la libération des esclaves. Et alors que Napoléon Bonaparte rétablit l’esclavage en 1802, les abolitionnistes anglais mènent une grande campagne publique et obtiennent en 1807 la fin d’une traite “immorale”, et économiquement “non rentable” (l’esclavage lui-même ne sera aboli qu’en 1834 ).
En cette année 2007, la Grande-Bretagne commémore le bicentenaire de cette abolition. Des cérémonies en présence de la reine ont eu lieu, et la plus haute autorité de l’église d’Angleterre, l’archevêque de Canterbury Rowan Williams, a reconnu l’implication de son institution dans l’esclavage et a estimé que la question de réparation se pose. Au cinéma, le film Amazing grace (La grâce du ciel), de Michael Apted, célèbre William Wilberforce, militant le plus connu du mouvement anti-esclavagiste, mais aussi Olaudah Equiano (1745-1797), un esclave originaire de l’actuel Nigéria, auteur d’une autobiographie remarquée, qui a su racheter sa liberté à force de persévérance. Son personnage, incarné à l’écran par l’artiste sénégalais Youssou N’dour, est bien connu en France, où l’on espère voir ce film prochainement.
Par ailleurs, sur le site de généalogie ancestry.co.uk, on peut retrouver ses ancêtres, esclaves ou esclavagistes, parmi les trois millions de noms consignés dans les registres de l’ex-empire britannique entre 1813 et 1834. Avec en guise d’introduction, cette mise au point : les Antilles n’ont pas toujours été un paradis ! Une autre source d’inspiration pour se réapproprier son passé, entre mémoires privées et grande Histoire.


Si si je vais taper (tu sais que moi j'aime palabre non! Laughing )

Ca se voit que t'as jamais visite mon thread Evil or Very Mad (on y parle pas de n'importe qui en plus)
J'avais parle du film(cf plus haut) et je l'ai vu mais comme je l'ai dit, j'avais pas aime, et j'aurai jamais ete le voir si Youssou n'y avait pas un role Embarassed Je devais le revoir pour mieux le cerner, mais j'ai jamais eu l'occasion(j'attends le DVD).


Et il y a Gnata aussi qui avait ouvert un sujet sur ca, dans la rubrique Histoire.(Amazing Grace)

Yugo, l'image du chat m'a trop decouragee Laughing Je te pardonne.
(excuse ma curiosite, mais ta localisation toubabouh nokrouh qui, j'imagine, signifie le pays des blancs, ou bien?...c'est en quelle langue?)


Koudkwengo a écrit:
Naga def ,sama djigén linguere ,tu n'aurais pas une video de toi en train de danser le mbalax.

fananal jam!


Mangui fi rek sama aladji Koudkwengo,

Linguere en pleine Seance de Ventilateur Mr. Green

Version originale

Bye Y'all, nite nite Wink
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
koudkwengo
Grioonaute 1


Inscrit le: 28 Juil 2005
Messages: 216

MessagePosté le: Mar 15 Mai 2007 18:13    Sujet du message: Répondre en citant

...

Dernière édition par koudkwengo le Ven 25 Jan 2008 22:09; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Yugo2Bakel
Bon posteur


Inscrit le: 02 Déc 2004
Messages: 698

MessagePosté le: Mar 15 Mai 2007 19:11    Sujet du message: Répondre en citant

Linguere a écrit:
Yugo, l'image du chat m'a trop decouragee Laughing Je te pardonne.
(excuse ma curiosite, mais ta localisation toubabouh nokrouh qui, j'imagine, signifie le pays des blancs, ou bien?...c'est en quelle langue?)

Sarakholé.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Culture & Arts Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001 phpBB Group