Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Vendredi 19 Décembre 2014 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesCultureArticle
Sanvi Panou : L'amazone candidate ou l'émergence de la femme en politique au Bénin
03/05/2007
 

Sanvi Panou, bien plus qu’un artiste , comédien, cinéaste mais aussi producteur engagé, revient une nouvelle fois nous interpeller avec « L’ Amazone candidate », un documentaire retraçant l’épopée politique de Marie-Elise Gbédo, une magnifique avocate et première femme candidate aux présidentielles du Bénin.
 
Par Stephanie Charles
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Affiche de l'amazone candidate  
Affiche de l'amazone candidate
 

Ce film évoque la campagne présidentielle d’une femme, Marie-Elise Gbédo, la première de toute l’histoire du Bénin à se présenter pour l’élection à la magistrature suprême de son pays...Pourquoi vouloir réaliser un tel documentaire ?

- En réalité, j’avais depuis longtemps en projet une longue série de films-documentaires intitulée « Combat de Femmes ». C’est lors de mon passage à Cotonou en 2001, en pleine campagne présidentielle que j’ai découvert Marie-Elise Gbédo. Voyant la présence et le charisme de cette femme auprès des populations, et en tant que première candidate aux présidentielles africaines, cela m’a interpellé. Le fait qu’elle puisse s’inscrire dans cette série a été alors pour moi un déclic.


"L’Amazone candidate", un titre plutôt bien choisi pour parler d’une femme de caractère...

- En réalisant ce documentaire, je me suis vite rendu compte que Marie-Elise Gbédo était une vraie battante. Une femme qui pense sincèrement changer les mœurs de son pays. Lors de sa campagne, j’ai clairement réalisé qu’elle avait de l’impact sur les gens. J’y ai vu donc une belle opportunité pour débuter ma série. Son audace à revendiquer la place de la femme en politique est impressionnante. Le mot "amazone" met donc venu presque naturellement car il vient du Dahomey lui-même.

 Publicité 
 
Marie-Elise Gbédo.  
Marie-Elise Gbédo.
© allocine.fr
 

Qu’ ’incarne t’elle pour vous ?

- Elle incarne selon moi l’émergence de la femme en politique. Pas seulement en Afrique, mais aussi dans le monde. Elle n’est pas la première femme noire à le faire mais elle s’inscrit dans cette lignée. Elle reste cependant la première femme africaine de toute l’Histoire à se présenter aux élections présidentielles en Afrique puisque sa première campagne date de 2001.A la différence de beaucoup d’autres qui en font également partie, elle a cette présence sincère et ce discours contemporain très fort.

Même si au départ, elle fut contestée par de nombreuses femmes. Au début, c’est toujours difficile de faire entendre un discours moderne comme celui-ci car c’est un changement. Les femmes l’observaient beaucoup : Voir arriver une femme avec un tel tempérament, avec des propos nouveaux comme ça, c’est toujours un choc. Il fallait qu’elles conçoivent l’idée qu’elles peuvent aussi se faire diriger par une femme. On le voit également en France avec Ségolène Royal. Pour cette deuxième campagne en 2006, Marie-Elise Gbédo n’a pas gagné mais elle a marqué les esprits.

Ce qui est intéressant, c’est que ce grand combat est initiateur : il est tout de suite relayé par beaucoup de femmes mais aussi par des hommes. Elle prouve une fois de plus que la politique n’est une exclusivité masculine. Du temps de l’Afrique précoloniale, la société était gérée de façon matriarcale. C’était la femme qui prenait les décisions. De nouveau, le pouvoir peut aussi être géré de façon plus ouvert : Les femmes ont aussi leur mot à dire.

 
© grioo.com  

Ce film est aussi en quelque sorte un hommage à votre pays natal ?

- Etant originaire du Bénin, on pourrait aussi le croire mais c’est surtout que j’avais le projet depuis longtemps de faire un documentaire sur des femmes engagés et je compte le continuer. Avec des personnalités aussi exceptionnelles qu’ Angela Davis, Maryse Condé, Christiane Taubira...

Vous aviez aussi le désir de montrer la réalité d’une campagne politique en Afrique, vu de l’intérieur ?

- Ma deuxième motivation pour ce film était de montrer qu’en Afrique, les affaires politiques ne sont pas nécessairement des meurtres ou des bains de sang. Il existe des pays africains qui disposent d’assez de maturité politique pour gérer des élections présidentielles avec respect et civisme. Et même dans la festivité. J’ai voulu mettre en lumière fortement ce climat festif qui régnait lors de la campagne au-delà des clichés de violence que l’occident peut avoir trop souvent sur l’Afrique.


Lors d’une séquence, vous filmez une file d’attente de citoyens impatients d’aller voter puis vous interrogez le responsable gouvernemental chargé du bon fonctionnement du vote…
Qu’est-ce qui vous a le plus interpellé durant le tournage ?


- Malheureusement, il subsiste encore des insuffisances concernant l’organisation du vote. On a pu voir que tous les citoyens n’ont pas pu être inscrits et donc des voix potentielles ont été perdues. Il est aussi de mon devoir d’exposer ces incohérences au grand jour. Mais en même temps de montrer le civisme des citoyens béninois qui désiraient voter et qui protestent contre cela. Le système électoral n’est pas du tout parfait en Afrique, il y a encore beaucoup de fraude, c’est une réalité.

Propriétaire d’ Images d'Ailleurs, vous êtes l’unique salle parisienne à diffuser le cinéma africain...
Quels sont vos espoirs pour celui-ci en France ?


- Il est toujours très difficile de financer de tels films, surtout quand ils sont tournés en Afrique et qu’ils parlent de l’Afrique. Celui-ci, je l’ai entièrement produit et réalisé. Je suis obligé d’avoir ces différentes casquettes, sinon un tel documentaire ne sort jamais ! J’ai l’espoir que le public français s’intéresse plus aux films africains, qu’on accorde une place à ce type de films afin d’abattre les clichés sur des pays que bien trop souvent on ne connaît pas.







       
Mots-clés
afrique   benin   diaspora africaine   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 0 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
  __Mensonge pour vérité, Incompétence pour erreur de la nature, Irresponsabilité pour accident.. Symptôme et creuset de la région des grand lacs ». La problématique FIN des partis politiques après la mort ou la retraite des président-fondateurs
  ___Tableau de bord d'une douce croisière Républica Centra-Africaine après le M23 (rdc) et les FDLR (rwandais) voici venir :"SELEKA" (coalition, en sango, la langue usuelle en République centrafricaine) Centrafrique: pour qui roule la Seleka?
  ___Médiation Nguesso - Centrafrique: de réelles chances d'un accord aux pourparlers de Libreville. Merci Sassou, le pompier pyromane..«un risque difficile à détecter - « Les Congolais ont la fortune à portée de main et pourtant, ils restent pauvres
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Burkina Faso : manifestations pour réclamer justice pour Norbert Zongo
 La Francophonie aujourd’hui: Le rendez-vous de Dakar
 Soirée Afrowork ce jeudi 4 Décembre au Sitatunga
 Blaise Compaoré : la fin de règne pour le président burkinabé ?
 Oscar Pistorius a dormi en prison suite à sa condamnation
 Marc Kamgaing, gérant de fonds chez RMA Capital
 Décès de Christophe de Margerie, PDG de Total
 Ebola : le Nigeria s'est débarrassé de l'épidémie selon l'OMS
 RDC : le rapport Likofi provoque l'expulsion d'un diplomate de l'ONU
 Nigeria : des notables sceptiques sur le cessez-le-feu avec Boko Haram
 
Afrique      Afrique Du Sud      Benin      Burkina-faso      Burundi      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Francophonie      Gabon      Ghana      Guinee Conakry      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Rwanda      Senegal      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version