Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Dimanche 22 Octobre 2017 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesManagementArticle
''Management des services publics en Afrique'' de Charles Koffi Diby
31/10/2007
 

Ancien directeur du trésor ivoirien, et ministre de l'économie et des finances depuis avril 2007, Charles Koffi Diby présentait son ouvrage sur son expérience de la gestion des services publics en Afrique
 
Par Redaction Grioo.com
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Charles Koffi Diby  
Charles Koffi Diby
© grioo.com
 

Agé de 50 ans, et ministre de l’économie et des finances de Côte d’Ivoire depuis avril 2007, Charles Koffi Diby a une grande expérience de l’administration. Haut-fonctionnaire passé par l’école nationale d’administration (ENA) d’Abidjan et ancien directeur du trésor et de la comptabilité publique en Côte d’Ivoire, il fait part de son expérience du management dans les services publics africains dans un livre réédité pour la seconde fois et intitulé :

"Management des services publics en Afrique : retour d’expérience…des raisons d’espérer". Lors d’une conférence de presse donnée à Jouy-en-Josas, sur le campus d’HEC en région parisienne le mercredi 24 octobre, il a présenté l’expérience qu'il raconte dans son livre.

Il fait partie d’une école considérant que les mentalités africaines ne sont pas incompatibles avec la performance et l'efficacité dans la fonction publique si on utilise tous les aspects que la culture africaine a de positif : « Dans une culture, on peut prendre ce qu’il y a de positif, ce qui peut servir de ressort pour grandir. Il ne faut pas voir dans la culture africaine comme un tout négatif. Il faut juste savoir comment modeler cette culture africaine. »

Nous avons voulu faire comprendre aux uns et aux autres qu’il faut arrêter d’être afro-pessimiste. Il reste encore beaucoup à faire, mais il faut oser
Charles Koffi Diby


Il critique la mauvaise utilisation de la culture africaine parfois avec une pointe d’humour, évoquant ainsi la façon dont le respect des aînés, une des valeurs fondamentales de la culture africaine est dévoyé pour devenir "un ‘grand-frérisme’ d’incompétence", pouvant devenir un facteur inhibant et entraîner la paralysie dans les administrations. Pour Charles Koffi Diby, la mauvaise performance des administrations africaines en général trouve aussi sa source dans l’inadéquation des qualifications et de la formation, les méthodes de recrutement souvent dictées selon la bonne volonté du prince...

 Publicité 
 
 
 

Selon lui, le management participatif peut-être une des solutions pour améliorer l’efficacité des services publics en Afrique : « Si vous ne communiquez pas avec vos collaborateurs, comment peuvent-ils comprendre le bien fondé d’une réforme ? Elle doit être expliquée. C’est pour cela que je dis, le manager ne doit pas s’imposer par des décisions émotionnelles. Il doit se faire accepter par sa vision, sa rigueur, et c’est ce que nous avons essayé de faire. Il faut faire en sorte que tout le monde se sente concerné par les bons ou les mauvais résultats, que le bon résultat ne soit pas socialisé tandis que le mauvais résultat serait privatisé. »

Donnant des exemples pratiques de la mise en place de ses idées, il déclare que pour lutter contre la corruption, il n’a jamais dit à ses collaborateurs qu’ils étaient corrompus : « il ne faut pas les insulter (...) Nous avons fait des affiches simples : ‘usagers du service public, nos prestations sont gratuites. Exigez de nous respect, exigez de nous rigueur’ » et les affiches ont été placardées. « Grâce à ces slogans simples, et un grand respect des usagers qui sont traités comme des clients nous avons pu améliorer la productivité ».

Autre exemple de management participatif, la désignation au sein de différents services des employés les plus méritants de l’année : tous les fonctionnaires ont reçu des fiches de notation, et devaient noter ceux de leurs collègues qu’ils trouvaient méritant. Au final, les résultats ont fait l’unanimité, ce qui confirmait la validité de la méthode : « Chaque agent désigné a sa photo au sein de son service et fait l’objet d’admiration de la part de ses collègues ».

 
© grioo.com  

Selon le ministre ivoirien, un général ne doit pas dire à ses soldats « avancez », mais plutôt « avançons » pour leur montrer qu’il est lui aussi impliqué.

Donnant l’exemple de ses méthodes de travail lors de son arrivée à la tête du ministère de l’économie et des finances, il a ainsi affirmé que sa première réunion avec ses collaborateurs avait duré...deux minutes ! « Le temps que ceux qui traînent les pieds arrivent, ils ont constaté que la réunion était terminée. C’était le signal que les temps avaient changé ». D’autres changements sont arrivés avec une relative douceur : « je commençais mes journées au ministère à 6h30. Peu à peu, mes collaborateurs ont commencé à arriver à la même heure que moi...»

Le ministre ivoirien évoque les résultats des réformes mises en place en disant que « Les études de résultats concernant les réformes engagées figurent dans le livre (P 149) ainsi que les noms des cabinets qui ont fait les études : On note ainsi que le taux de satisfaction concernant le fonctionnement et l’image du trésor chez les usagers a bondi à 73% alors qu’il se trouvait aux alentours de 23% avant que nous ne commencions à impulser les réformes. »

Charles Koffi Diby souligne brièvement ce qu’il appelle les « limites de l’expérience », qui pourraient selon lui être les facteurs humains et les contraintes structurelles. Il reconnaît par exemple que la faiblesse des salaires dans les administrations sont des paramètres à prendre en compte, mais déclare n’avoir pas voulu se focaliser sur ce type de points dans son ouvrage. Qui plus est pense t-il, dans le cas spécifique de la Côte d’Ivoire, la sortie de la crise permettra une amélioration de la situation des fonctionnaires.


A la question de savoir comment pourrait évoluer la mise en œuvre de ses réformes dans le temps, le ministre des finances ivoirien répond qu’il a fallu pratiquement cinq ans pour la mise en œuvre des réformes (à la direction du trésor), et qu’il faut pérenniser ces acquis. « D’autres personnes prendront le relais pour continuer ce type de réformes et ferons mieux. Nous avons voulu faire comprendre aux uns et aux autres qu’il faut arrêter d’être afro-pessimiste. Il reste encore beaucoup à faire, mais il faut oser ».

Charles Koffi Diby, « Management des services publics en Afrique : retour d’expérience… des raisons d’espérer », éditions Hachette Livre International, 2ème édition, 2007






       
Mots-clés
afrique   charles koffi diby   cote d'ivoire   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 0 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Boxe      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Mohammed Ali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version