Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mardi 17 Octobre 2017 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesCultureArticle
Gospel: le chant de la foi
07/11/2004
 

Après les racines du Jazz, puis celles du Blues, Grioo vous fait découvrir cette semaine un autre art musical nègre
 
Par Belinda Tshibwabwa Mwa Bay
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Chant des membres d’une gospel church  
Chant des membres d’une gospel church
© floridaplants.com
 

Le gospel est un chant religieux populaire interprété par les Afro-américains lors de la célébration des offices. Le terme gospel vient d’une expression de l’ancien anglais godspell, signifiant "évangile". il est également une abréviation de l'expression gospel song.

La musique religieuse constitue une source d’inspiration fondamentale et essentielle des descendants des populations africaines déportées vers les Etats unis entre le 17ième et le 19ième siècle. L'adoption du christianisme par les esclaves s'est traduite par la création d’une tradition musicale propre aux communautés noires. Cette tradition et ce style sont nés de l'adaptation et de la ré-interprétation des cantiques protestants blancs par les Africains déportés.


 Publicité 
 
 Le compositeur et pianiste Thomas A. Dorsey, considéré comme “le père du negro spiritual  
Le compositeur et pianiste Thomas A. Dorsey, considéré comme “le père du negro spiritual
© http://www.loc.gov/ bicentennial/music
 

Le gospel (évangile) est donc un chant d'inspiration religieuse et chrétienne. Il s'est développé en même temps que le jazz et le blues primitif. La musique d'évangile, qui était une musique de recueillement, chantée à l’origine sur un ton plus émotionnel, s’est transformée au sein des églises noires en chants de célébration, de joie, d’exhortation et de communion entre le prédicateur (le pasteur) et sa congrégation. Le gospel a gardé le lyrisme de l'évangile qui appelle souvent à l'obéissance à Dieu et au refus du péché pour obtenir le royaume du ciel en récompense. Mais le gospel est surtout un chant de célébration de la foi et de l'amour de Dieu. C’est chant qui repose sur les voix d’une chorale, entonné à l'unisson ou mené par un chanteur principal. Les chansons sont exécutées avec un enthousiasme fervent et une énergie insufflée par l'inspiration spirituelle. Elles laissent une grande place à l’improvisation et aux vocalises en solo.

Orchestre de Negro spirituals. Début du 20ième siècle.  
Orchestre de Negro spirituals. Début du 20ième siècle.
 

Origines. Les chants du gospel sont issus de la branche protestante réformée, essentiellement méthodiste et baptiste. Ils étaient d'abord connus sous l'appellation générique de negro spirituals pendant la période de l'esclavage, et se sont transformés au cours de l'histoire en gospel songs. La distinction entre les deux styles s'est opérée progressivement, sur le fond et dans la forme, bien que les deux genres traduisent la même réalité : le vécu spirituel des Afro-américains.

Le negro spiritual est né durant la période de l’esclavage et trouve ses origines dans une société à dominante rurale. Reprenant le plus souvent des thèmes de l'Ancien Testament, il manifeste l'identification du peuple noir au peuple juif, dont la sortie d'Égypte symbolise sa propre libération de l'esclavage. Empruntés aux recueils méthodistes ou aux œuvres d'anonymes, les chants du negro spiritual sont peu variés, chantés à cappella ou, plus rarement, avec un accompagnement au piano, à l'harmonium ou à l'orgue. Le negro spiritual s'inscrit dans la liturgie religieuse comme un moment de communion.

Liz Mac Comb a repris le flambeaux des grandes chanteuses de gospel.  
Liz Mac Comb a repris le flambeaux des grandes chanteuses de gospel.
 

Le spirituel et le temporel n'étant jamais complètement séparés dans les sociétés africaines, les Afro-Américains n'ont pas distingué les deux domaines. Chants de travail (work songs) et de fêtes d'esclaves plus ou moins clandestines se sont toujours mêlés, se nourrissant mutuellement. Le ring shout, danse en cercle clôturant les cérémonies religieuses au 19ième siècle, traduit cette mixité. En 1871, le spiritual devient une activité de concert avec les Fisk Jubilee Singers. Leurs tournées feront école dans tous les États-Unis.

Le gospel song apparaît au début du 20ième siècle dans une société noire vivant en milieu urbain, et en quête de solutions pour surmonter collectivement les difficultés de son déracinement. Les thèmes du gospel song se réfèrent au Nouveau Testament, à la vie de Jésus et des Apôtres. Les chants deviennent œuvres d'auteurs qui en tirent gloire, pouvoir et profits. Ils empruntent certaines ressources aux musiques profanes comme le blues et le jazz: rythme, instruments à percussion (batterie), mais aussi cuivres puis guitares électrifiées. Le gospel song se sécularise rapidement et s'adapte aux exigences commerciales dans un monde où le phonogramme devient outil de diffusion.


 Les membres de The Dixie Hummingbirds. L’un des plus célèbres black gospel quartet des années 60.  
Les membres de The Dixie Hummingbirds. L’un des plus célèbres black gospel quartet des années 60.
 

De l’église à la scène. Dans la première moitié du 20ième siècle, on considérait que le gospel et le negro spiritual s’opposaient au blues et au jazz, en dépit de la similitude de leurs origines. Ils étaient rarement chantés dans des cadres et des contextes non-religieux. Plus tard, lorsque ces quatre courants musicaux deviendront populaires à l'extérieur de la communauté noire, leurs ténors respectifs se montreront moins exclusifs et enrichiront leurs styles d’influences mutuelles. Le lyrisme évangélique est à la base du jazz dit "d'âme" et de la musique rock des années 50 et 60. Le compositeur, pianiste et prédicateur Thomas A. Dorsey, considéré comme “le père du negro spiritual,” a joué un rôle majeur dans le développement de gospel. Parmi les plus célèbres ambassadeurs du gospel des années 60 se trouvent Mahalia Jackson, la Soeur Rosetta Tharpe, Alex Bradford, James Cleveland, les Dixie Hummingbirds et les Cinq Jeunes aveugles du Mississippi. Et puis il y a ceux qui ont été fortement imprégnés par le gospel et sont lyrisme religieux, et l’ont fait évoluer vers la soul et le Rythm and blues, en brassant le profane et le sacré. Parmi eux se trouvent Aretha Franklin et Ray Charles. On considère a l’heure actuelle que le gospel a connu son apothéose entre 1945 et 1965.



 Mahalia Jakson. La " reine du gospel "  
Mahalia Jakson. La " reine du gospel "
© http://landrieu.senate.gov/
 

Jackson Mahalia Chanteuse de gospel noire américaine, née à la Nouvelle-Orléans, Louisiane, en 1911 et décédée à Evergreen Park, Illinois, en 1972.

Elle quitte la Nouvelle-Orléans en 1927 pour s'installer à Chicago où elle travaille dans un institut de beauté. Elle fait partie du chœur de son église, The Greater Salem Baptist Church Choir, et se joint épisodiquement aux Johnson Gospel Singers. Dans les années 1930, Mahalia Jackson est déjà une chanteuse connue lorsqu'elle enregistre ses premiers disques. Ayant grandi dans la religion baptiste, dont elle a conservé toutes les exigences, elle refuse d'entrer dans l'orchestre de Earl Hines, lorsque le célèbre pianiste le lui propose, pour se consacrer exclusivement à la musique religieuse, remplaçant en tournée Sallie Martin aux côtés de Thomas Andrew Dorsey.


Timbre postal représentant les plus belles voix du gospel.  
Timbre postal représentant les plus belles voix du gospel.
© wsp.krakow
 

Après la Seconde Guerre mondiale, elle connaît un immense succès et certains de ses enregistrements se vendent à plus d'un million d'exemplaires (Move on up a Little Higher, 1946 ; In the Upper Room, 1947). Celle qu'on surnomme la " reine du gospel " fait en 1952 une tournée en Europe, première visite depuis 1873 (les Fisk Jubilee Singers) d'un artiste se consacrant exclusivement à la musique sacrée afro-américaine. Son contrat avec la maison de disques Columbia lui donne une dimension de concertiste internationale adulée des foules. Sa carrière culmine au festival de jazz de Newport (1958) et elle accepte de participer à l'enregistrement historique de Black, Brown and Beige (1958) avec l'orchestre de Duke Elligton, son unique collaboration avec un musicien de jazz.

Aretha Franklin  
Aretha Franklin
© sonymusic.com
 

La voix profonde, puissante, dont l'ampleur est toujours parfaitement contrôlée, a fait de Mahalia Jackson la référence classique de la musique sacrée afro-américaine. Elle a puisé l'expressivité de son style dans la tradition populaire profane du blues de Bessie Smith qui a influencé les chanteuses de gospel de cette époque, notamment Willie Mae Ford " Mother " Smith (Memphis, Tennessee, 1904 - Saint Louis, Missouri 1994), évangéliste de la Church of God Apostolic. Certains amateurs de gospel considèrent qu'à la fin de sa carrière Mahalia Jackson, qui avait des relations trop distantes avec sa communauté, aurait perdu de son authenticité, devenant une " chanteuse pour Blancs ". Il n'en demeure pas moins que, par la maîtrise de son art d'une rigueur exceptionnelle, elle a porté le gospel song à un niveau jamais atteint auparavant. En témoigne l'hommage d'Aretha Franklin interprétant Precious Lord à ses funérailles.

       
Sur le même sujet sur Grioo.com
  Le blues: les larmes de l'âme
  Jazz: naissance d'un art nègre
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 8 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Boxe      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Mohammed Ali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version