Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Dimanche 22 Octobre 2017 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesCultureArticle
"1905": c'est notre indifférence qui va le tuer
16/05/2005
 

Le journaliste Antoine Garnier revient sur Dieudonné... le comédien, en survolant son engagement politique, et en se concentrant sur son dernier spectacle "1905"
 
Par Antoine Wave Garnier
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
 
 

Dieudonné – ce nom ne s’invente pas - est sûrement un incompris, quelqu’un qui aime profondément, passionnément sa Communauté avant les communautés, et qui le lui rend mal pour plusieurs raisons.
L’une d’elles étant que quand quelqu’un parle en notre nom de fierté, nous sommes gênés car nous, noir(e)-français(e)s, avons déjà un problème sur cette épineuse question. Nous avons trop été habitués à ce que d’autres parlent pour nous ou en notre nom.
Ce qui ne justifie pas les maladresses possibles de l’humoriste, mais encore moins le vide qu’il a investi parce que d’autres, plus qualifiés, n’ont ni eu le courage, la visibilité, ou la démarche de combler.

De l’avis de tous et ce n’est pas un titre usurpé, Dieudonné, c’est le meilleur. Difficile d’en disconvenir. Quelle écriture, quelle verve, quelle subtilité, quel talent. Il pourrait facilement écraser la concurrence, mais elle n’existe pas.
Seul dans ce registre et une catégorie qu’il a crée, il s’auto-concurence à chacun de ses spectacles, jalousé, envié.
1905 est de ceux-là.

Ce mois d’avril, au Théâtre de la Main d’Or, les Noir(e)s brillent une nouvelle fois par leur écrasante/fâcheuse absence.
Comment, pourquoi ? Est-ce grave ? Ne se déplacent-ils qu’en période de grands dangers ?
Le nombre important de Maghrébins dans la salle s’explique-t-il à lui seul par le positionnement de l’artiste vis-à-vis du conflit palestinien ?
Est-ce une contradiction, du clientélisme bien géré, la récompense simple et directe d’un talent qui touche la France des branchés bronzés dont on ne veut jamais parler autrement que de manière négative ?

 Publicité 
 
 
© grioo.com  

Toujours est-il que c’est avec un véritable plaisir que l’on (re)trouve traitées des situations, une actualité propre aux minorités souffrantes. Whoaa, quel brio ! Dieudonne enchaîne les personnages, les situations, les analyses avec une facilité déconcertante, mêlant, comme à l’accoutumé, pics et examens critiques, mais cette fois-ci avec une précision toute chirurgicale.

François, Tchang, Mamadou, Mohamed et Michael, en prennent pour leurs grades dans une peinture mouchetée de la société française hypocrite et amnésique, contradictoire, vivante.
Pouls de l’actualité et des incohérences et dérapages de cette société, l’humoriste s’en donne à cœur joie avec malice, intelligence, subtilité, prouvant, plus encore, qu’il est incontestablement la seule personnalité de ce calibre.
Irrévérencieux, Dieudonné a créé sa catégorie, dans laquelle peu peuvent s’aventurer. Car c’est un spectacle de haute-voltige qui requiert de connaître l’actualité pour saisir au mieux les subtilités de l’humoriste.

Sa capacité à écrire et transmettre sentiments et situations est bluffante, et, comme dans ses spectacles précédents, il est intéressant de voir comment tout le monde est prêt à rire de l’autre. Mais à la différence que cette fois–ci, un rouleau compresseur est depuis passé sur l’homme, que cela deviendrait presque un acte de bravoure que de reconnaître son talent professionnel, sous peine d’être tamponné d’une encre indélébile, comme sur une viande avariée.

 
© ville-chateauroux.fr  

Et ce n’est pas prendre un grand risque que d’avancer qu’il est quasiment sûr, qu’aujourd’hui, aucun grand média ne veut relayer la brillance de son auteur. Et pourtant, pris dans la nasse dans laquelle il s’est lui-même empêtré, sa torture, c’est la nôtre, cette proximité, c’est la nôtre, indépendamment du bénéfice personnel qu’il peut en tirer.
Chacun ses problèmes d’ego. Dieudonne n’est pas exempt de reproches politiques (d’autres professionnels, élus ont probablement plus à rougir), mais il a au moins cette hardiesse qui manque tant chez nous tous et mérite que nous soutenions son spectacle. Allons-y en masse car c’est notre indifférence qui va le tuer. L’homme progresse à chaque représentation et, dans un tel contexte, ce n’est déjà pas si mal.

"1905". Informations et réservations auprès du Théâtre de la Main d'Or, 01.43.38.06.99

Antoine Garnier a été présenté dans la rubrique "Parcours" il y a quelques semaines.
Journaliste, il est l'auteur d'un double livre consacré à la Génération Hip-Hop: souffle2vie.com


       
Sur le même sujet sur Grioo.com
  C'est difficile
 
Mots-clés
antoine garnier   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 58 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      France      Gabon      Ghana      Haïti      Mali      Niger      Nigeria      Présidentielles Ivoiriennes      Racisme      Rdc      Rwanda      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version