Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Samedi 16 Décembre 2017 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesCultureArticle
Livre: Rumeurs et clameurs ou les illusions perdues de la Révolution Guinéenne.
13/02/2006
 

Grioo.com se penche cette semaine sur un livre qui revient sur la révolution impulsée par Sékou Touré et l'exil qu'elle a imposé à nombre de ses compatriotes
 
Par Mame Diarra
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Rumeurs et clameurs ou les illusions perdues de la Révolution Guinéenne.  
Rumeurs et clameurs ou les illusions perdues de la Révolution Guinéenne.
 

Tolomsè Camara a écrit ce livre pour dire ce qu’a vécu la Guinée. Pour qu’on comprenne l’inertie ambiante de ce pays et pourquoi rien n’a changé en cinquante ans.

C’est donc une écriture à la fois lyrique, nostalgique, presque poétique, au service d’un livre léger et grave à la fois…
Guinée, Rumeurs et clameurs, est aussi une invitation au voyage, sur une rivière d’évènements politiques, qui situent la Guinée dans un contexte post colonial, aux accents révolutionnaires.
Le Narrateur, pérégrine du récit philosophique à l’épopée personnelle au cœur et en dehors d’un pays, que la décolonisation et l’indépendance nouvellement acquise va laminer et transformer ses hommes modestes, en loups ambitieux, dédiés à la gloire du parti tout puissant…
Ce parti qui va ériger la corruption, l’affairisme et le militarisme crapuleux en diktats de la société guinéenne et faire fuir bon nombre de fils du pays à l’extérieur… Ceux là qui jusqu’aujourd’hui et pour la plupart ne sont pas revenus…

1958 : Le pays a gagné son indépendance et Ahmed Sékou Touré prend le pouvoir pour s’opposer à la France dans un non cinglant à la Constitution de De Gaulle s’érigeant ainsi en symbole de résistance pour jouir d’une réputation internationale, avant de se transformer par la suite en un dictateur sanglant et répressif. Ses victimes trouveront la mort au fond de geôles sinistres. Il écrasera qui de ses citoyens, anti-guinéens, comploteurs, s’opposera à sa Révolution Culturelle. A son programme ambitieux : Imposer donc les langues nationales dans l’enseignement. Rejeter la France à tous point de vue. Gouverner la Guinée d’une main de fer et mener la Révolution tambour battant ! Cette révolution qui a exalté le narrateur, l’ a emporté dans des élans socialistes hérités des doctrines marxistes de l’ Est et ravivés en symbole de l’émergence guinéenne rêvée, mais brisée par des illusions trop vite retombées.

Le récit se poursuit et notre homme doit fuir vers d‘autres contrées, d’autres rives, celle du Sénégal, où il va s’alanguir et continuer à rêver la Guinée, dans une nostalgie singulière et parfois lancinante… Ce pays, il finira par s’y attacher et s’y faire des amis.
Puis c’est le Gabon. Là, notre homme va comprendre et épouser les motivations de ses citoyens toujours en gardant au fond du cœur, son amour pour la Guinée.
Est-ce de l’extérieur que l’on ressent mieux le patriotisme, cette fierté d’appartenir à la terre mère ?

Sentiments mêlés, retrouvailles, adieux, fuite du temps, rapport à l’autre, dans une vie qui ne passe jamais sans la contrepartie de ce que l’on perd en retour. Le texte avance donc sans pudeur, toujours ponctué de réflexions philosophiques sur notre moi, le moi et l’autre, les expériences qui cassent nos habitudes établies, en des mouvements de pensée, de corps et de perception des choses. Une exploration continue sur l’existence de soi, sans réponse définitive aux questionnements de l’être… L’amour vient s’y mêler également, fugace, nécessaire, toujours là quelque part entre les lignes.
Et revient la déchirure, d’être parti, les réminiscences, le regret qui veut obscurcir le chemin, escarper le sentier, jeter des cailloux sur l’avancée inévitable que doit être la vie du narrateur, la vie qu’il a choisie.

Rumeurs et clameurs est au final un texte positif, attachant, captivant et qui raconte sans rancœur ni amertume un pan de l’histoire d’un pays, par un homme sensible, qui veut lui rendre hommage malgré l’éloignement.

 Publicité 
 
       
Sur le même sujet sur Grioo.com
  Ahmed Sékou Touré (1922-1984) : un symbole de l'émancipation africaine
  Le destin brillant et tragique de Diallo Telli (1925-1977)
 
Mots-clés
afrique   gabon   livre   senegal   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 7 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nelson Mandela      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version