Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mercredi 14 Novembre 2018 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesAfriqueArticle
Départs massifs des Nigérians du Cameroun
23/08/2006
 

La politique des frontières et des forêts en question
 
Par PANAPRESS
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Départs massifs des Nigérians du Cameroun
 
© bbc  

Plus de 3.000 Nigérians sur les 4.000.000 officiellement recensés au Cameroun, selon les statistiques du consulat général du Nigeria à Douala, ont quitté lundi la capitale économique du Cameroun à bord du bateau "Angel Gabrial" vers 21 heures locales (20 heures GMT), pour la ville portuaire de Calabar, au Nigeria, a constaté sur place la PANA.

Il s'agit du deuxième contingent en deux jours et le troisième en un an.

Selon le vice-consul du Nigeria, Wilfred Ndu Obimah, un autre contingent d'environ 3.000 hommes, femmes et enfants est parti dimanche dernier par Limbe, dans la province anglophone camerounaise du Sud-Ouest, après celui de 2005.

Deux autres départs sont annoncés jeudi et samedi prochains à Douala.

Selon le consul général du Nigeria à Douala, Gordon Harry Bristol, cette opération répond à une politique du gouvernement d'Abuja qui a élaboré, en 2004, un programme de rapatriement volontaire en faveur de ses citoyens vivant au Cameroun, mais qui n'auraient pas les moyens de payer le voyage pour rentrer au bercail.



Les autorités locales nigérianes évoquent, entre autres raisons de ce retour au pays natal de leurs compatriotes, la revalorisation des frais de la carte de séjour au Cameroun, qui sont passés de 80.000 FCFA en 2003 à 120.000 FCFA aujourd'hui, soit une augmentation d'environ 40 pc en valeur relative.

Ces départs massifs interviennent une semaine après la cession par le Nigeria au Cameroun de la presqu'île de Bakassi au terme d'une longue procédure devant la Cour internationale de justice (CIJ) de la Haye.

 Publicité 
 
144.000 hectares de forêt érigés en parc national au Cameroun
 
© http://www.cia.gov  

Quelque 144.000 hectares de forêt vont être érigés en parc national dans la localité de Ebo, dans la province du Littoral, dont dépend Douala, la capitale économique du Cameroun, a appris la PANA lundi, à l'issue d'une réunion présidée le même jour par le gouverneur de la province Gounoko Haounaye.

L'érection du parc dans cette forêt qui se caractérise par sa densité et la diversité de ses richesses tant fauniques que floristiques, vise à développer l'écotourisme et à conserver les chimpanzés, les gorilles, les éléphants et autres mammifères rares et en voie de disparition au Cameroun.

Il s'agit d'un projet gouvernemental visant à classer ce massif dans le domaine forestier permanent de la République du Cameroun dont le dessein, dans ce domaine précis, est de consacrer 30% du territoire national à la constitution de réserves forestières et d'aires protégées représentatives des différents écosystèmes présents sur le triangle national, a expliqué le gouverneur.

On rappelle que le Cameroun est signataire des Conventions en matière de diversité biologique et sur le commerce international des espèces en voie disparition.

Le Cameroun est également engagé avec d'autres pays de la sous- région, dans la conservation du bassin du Congo conformément aux déclarations de Yaoundé, en 1999 et de Brazzaville, en 2005.

La création de ce parc national suscite déjà des grincements de dents au sein des populations dépossédées de leurs terres.

Un parti critique la politique des frontières du Cameroun

Le Mouvement pour la libération et le développement du Cameroun (MLDC, opposition) a sévèrement critiqué à Yaoundé, la politique des frontières menée par le Cameroun, fustigeant notamment "le laxisme" des gouvernements successifs du régime du président Paul Biya dans l'aménagement et la surveillance de ses frontières.

S'exprimant à l'issue d'une réunion du comité directeur de son parti au cours du week-end, le président du MLDC, Marcel Yondo, a relevé en particulier "la carence" d'infrastructures sociales - écoles et dispensaires- dans les villes frontalières héritées de la colonisation, et appelé à "une politique étrangère de présence" afin d'éviter d'autres Bakassi.

Il a, par ailleurs, déploré que la Commission nationale des frontières créée en 1985 pour gérer cette question ne soit pas opérante.

Cette prise de position du MLDC intervient au lendemain de la cession, par le Nigeria, de la presqu'île de Bakassi au Cameroun après une longue procédure devant la Cour internationale de justice (CIJ) de la Haye.

       
Mots-clés
afrique   cameroun   congo brazzaville   niger   nigeria   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 0 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Guinée      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Rwanda      Senegal      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version