Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mercredi 1 Octobre 2014 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesConseil B2BArticle
France: les délais dans une procédure de naturalisation
27/09/2006
 

Yves Ogan revient pour vous sur l'acquisition de la nationalité française. Cette semaine il se penche sur les délais d'acquisition en examinant le cas fictif de "Monsieur X"
 
Par Yves Ogan
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 

Chers Amis,

Lorsque parmi nous, certains ont la chance de déposer une demande de naturalisation, il arrive qu’ils aient l’impression que les réponses de l’administration française se fassent attendre, d’où une certaine impatience et une certaine nervosité qui paralysent leurs affaires.

Il m’a été demandé à maintes reprises, de renseigner sur les délais, ce qui a motivé le choix du sujet de cette chronique pour la rubrique « Conseil B2B » de grioo.com, chronique dans laquelle nous reviendrons sur la pratique des délais, de la procédure de naturalisation, dans les différentes préfectures de France.

Cet article tentera de mettre à votre disposition, un chronographe qui vous permettra d’avoir une idée beaucoup plus précise des délais de réponse de l’administration, à chaque étape de la procédure de naturalisation conformément à l’article 37 du décret n°93-1362 du 30 décembre 1993 modifié.

Prenons Monsieur X habitant dans un département de la métropole, dépendant d’une préfecture dite « normale », a déposé un dossier de demande de naturalisation à la date du 1er Janvier 2005.

Nous distinguerons trois étapes dans la procédure de naturalisation :


 Publicité 
 
Première étape, celle du contrôle des pièces du dossier : Phase de Contrôle

Monsieur X le 1er janvier 2005, a déposé le dossier de naturalisation au complet, à la Préfecture du Mans (Par exemple). Sur le dossier, il était marqué qu’aucun dossier incomplet ne sera accepté.

Le dossier incomplet est en réalité systématiquement rejeté et l’agent de la Préfecture donne un nouveau rendez-vous au postulant deux ou trois mois après.

Dans le cas de Monsieur X, le dossier était complet et l’agent de la Préfecture a contrôlé devant lui le dossier avant qu’il reparte.
Donc le 1er Janvier 2005, Monsieur X a déposé un dossier complet, déjà contrôlé et certifié complet à la Préfecture de son département.

La procédure démarre.

Le 1er Juin 2005, la Préfecture (du lieu de la demande) envoie à Monsieur X, une lettre appelée « RECEPISSE DE DEPÔT DE DOSSIER DE DEMANDE DE NATURALISATION OU DE REINTEGRATION DANS LA NATIONALITE FRANCAISE », lettre dans laquelle elle l’informe que son dossier de demande de naturalisation du 1er Janvier 2005, a été reçu à la Préfecture du lieu de dépôt, sous un numéro de référence donné qui se présente sous la forme : 2005 X 1234 par exemple.

Au total, entre le moment où Monsieur X a rapporté le dossier cartonné à l’agent de la Préfecture avec les pièces au complet, et, la date de la réception de la lettre de récépissé de dépôt du dossier, il se sera écoulé 6 mois.

La première étape dure 6 mois.

Seconde étape, celle de l’étude du dossier : Phase de Police

Le 1er Juillet 2005, Monsieur X a été convoqué par les renseignements généraux (la Police de l’information) pour une interrogation qui leur permet de vérifier la concordance de ses dires avec les pièces apportées au dossier.
Par ailleurs, il s’agissait également pour les RG de vérifier si Monsieur X n’avait pas d’antécédents avec la police.

Quinze jours plus tard, c'est-à-dire le 16 juillet 2005, le Ministère des affaires sociales, du travail et de la solidarité a envoyé un courrier à la Préfecture du lieu du dépôt du dossier, qui aussitôt, l’a transmis à Monsieur X.

La lettre s’était intitulée : ACCUSE DE RECEPTION D’UNE DEMANDE DE NATURALISATION.

Le Ministère a écrit à la préfecture, leur disant « qu’il accuse réception de la demande, et par ailleurs, attribua un numéro de Dossier 2005 X 1234 » à Monsieur X.


Dans cette lettre, il est spécifié en gras, et en italique, « Je vous serai gré d’indiquer au postulant qu’aucun renseignement n’est donné par téléphone. Seules sont prises en compte, les urgences transmises par vos soins (la préfecture). En revanche, vous devez signaler à la sous-direction des naturalisations, tout changement dans la situation de l’intéressé en joignant le coupon ci après . Je vous rappelle que tant que le décret n’est pas paru au journal officiel, le postulant ne peut se prévaloir de la nationalité française. »

Donc, à la lecture de cette lettre de la sous section des naturalisations du ministère des affaires sociales, du travail et de la solidarité, et contrairement à une idée répandue chez les postulants à la nationalité française, on ne peut pas donner des renseignements par téléphone.

Contrairement à une idée reçue on ne peut pas donner de renseignements par téléphone
Yves Ogan


Il n’est pas possible non plus que l’administration puisse le faire via internet car d’une part, la procédure d’étude du dossier est inquisitoire et secrète, et d’autre part, si aujourd’hui, internet est un outil largement diffusé et utilisé par l’administration, il n’est pas encore de la tradition de l’administration de « Police », de mettre à disposition les dossiers des postulants à la nationalité française, sur internet. (NDLR : l’état français met néanmoins de gros moyens financiers pour permettre aux usagers d’accéder à un nombre croissant de services sur Internet).

La seconde étape dure : 15 jours

Troisième étape, nouvelle Vérification des données : Phase de confirmation de la présence sur le territoire
Yves Ogan  
Yves Ogan
 

Dès la semaine suivante, c'est-à-dire le 22 Juillet 2005, la Sous-direction des naturalisations du Ministère des affaires sociales, envoya enfin personnellement à Monsieur X, une lettre comme suit :

« Vous avez sollicité l’acquisition de la nationalité française par décret de naturalisation. Il m’est agréable de vous informer que j’envisage de réserver une suite favorable à votre demande. Toutefois, il m’est indispensable de vérifier si votre adresse et votre situation familiale actuelles sont toujours bien identiques à celles qui sont mentionnées sur votre dossier. En conséquence, vous devez impérativement faire retour, à la sous direction des naturalisations, dans le délais de deux mois à compter de la réception du présent courrier, de la déclaration sur l’honneur figurant au verso, dûment renseignée, accompagnée le cas échéant, des justificatifs requis. Si cette formalité n’était pas respectée, je serais malheureusement amené à considérer que vous renoncez à votre demande d’acquisition de la nationalité française… L’inscription de votre nom dans un décret publié au journal officiel interviendra en principe, dans les quatre mois suivant le retour de votre déclaration sur l’honneur… »

Monsieur X s’empressa de remplir ladite déclaration sur l’honneur car impatient enfin d’être de nationalité française.

Il renvoya la lettre du 22 Juillet 2005, le même jour, remplie aux cases où il le fallait et effectivement exactement 10 mois après soit le 22 Mai 2006, Monsieur X reçu une lettre l’informant que le décret de naturalisation ainsi que les pièces afférentes (nouvel acte de naissance) sont disponibles et lui seront remis à la Préfecture lors d’une cérémonie officielle.

La troisième étape dure : 10 mois

Entre le dépôt du dossier complet le 1er Janvier 2005 et la notification au demandeur du décret de naturalisation le 22 mai 2006, il s’est écoulé 17 mois de correspondances et d’attentes.

Ces délais sont en principe ce qui se pratique lorsque le dossier est complet, et ne souffre pas de difficultés notoires.
De plus, ces délais sont ceux pratiqués dans les préfectures dites « normales ».

Enfin, ces délais constituent les délais de base de la procédure, et qui peuvent être étendus selon les difficultés du dossier ou selon les opinions du moment par l’administration qui dispose en cette matière d’un pouvoir discrétionnaire absolu.

Au terme de cette longue attente, Monsieur X est devenu français.

YVES OGAN est DESS JURISTE D’AFFAIRES INTERNATIONALES, Diplômé de la faculté de Paris V, CERTIFICAT D’APTITUDE A LA PROFESSION D’AVOCAT, Diplômé de l’EFB de Paris

Vous pouvez le contacter à l’adresse yojuriconsulte@hotmail.fr

       
Mots-clés
france   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 2 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
  __Mensonge pour vérité, Incompétence pour erreur de la nature, Irresponsabilité pour accident.. Symptôme et creuset de la région des grand lacs ». La problématique FIN des partis politiques après la mort ou la retraite des président-fondateurs
  ___Tableau de bord d'une douce croisière Républica Centra-Africaine après le M23 (rdc) et les FDLR (rwandais) voici venir :"SELEKA" (coalition, en sango, la langue usuelle en République centrafricaine) Centrafrique: pour qui roule la Seleka?
  ___Médiation Nguesso - Centrafrique: de réelles chances d'un accord aux pourparlers de Libreville. Merci Sassou, le pompier pyromane..«un risque difficile à détecter - « Les Congolais ont la fortune à portée de main et pourtant, ils restent pauvres
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Sommet Etats-Unis Afrique : 33 milliards de dollars de promesses d’investissement
 Sénégal : le procès de Karim Wade a débuté ce jeudi
 Côte d'Ivoire : hervé Renard désigné sélectionneur
 L'Allemagne remporte sa quatrième coupe du monde
 Canal+ va lancer A+, une chaîne panafricaine, en octobre prochain
 Le Brésil écrasé par l'Allemagne en demi finales (1-7)
 Brésil Allemagne : Yaya Touré avait vu juste dans ses prévisions
 Sénégal : Macky Sall limoge Aminata Touré !
 France Nigeria : Stephen Keshi critique l'arbitrage
 Brésil, Pays-Bas, Colombie et Costa Rica en quarts de finale
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Coupe Du Monde 2014      Diaspora Africaine      Diversité      Forum Mondial Des Femmes Francophones      France      Francophonie      Gabon      Ghana      Guinée      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Senegal      Togo      Tyra Banks     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version