Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mardi 2 Septembre 2014 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesMondeArticle
Débat sur la misogynie du rap aux Etats-Unis
19/04/2007
 

Oprah, Al Sharpton et Obama s'expriment sur le sujet à la suite de l'affaire Imus
 
Par Redaction Grioo.com (py)
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Bob Johnson, fondateur de B.E.T  
Bob Johnson, fondateur de B.E.T
 

Après les propos de Don Imus (une mauvaise blague de trop) qui lui ont valu d'être limogé, le débat sur la misogynie du rap a repris de plus belle aux Etats-Unis.

Certains ont en effet pointé du doigt les rappeurs dont les textes sont souvent misogynes, ainsi que les clips dans lesquels les femmes sont souvent dénudées et présentées de manière pas très flatteuse.
Lundi et Mardi Oprah Winfrey a discuté du sujet dans son émission, "The Oprah Winfrey Show" en compagnie du producteur Russell Simmons, de Ben Chavis ou encore du rappeur Common.

Al Sharpton de son côté est décidé à aborder le sujet lors d'une convention de quatre jours qui va commencer ce sujet : "Nous allons mettre en garde l'industrie musicale" a déclaré le fameux révérend afro-américain. "Je vais leur dire que ma mère n'était pas une prostituée et que mes filles ne sont pas des salopes".

Pendant ce temps, des vedettes comme Diddy, Jermaine Dupri, Jay-Z, et d'autres devaient se réunir en compagnie de Russell Simmons, chez le PDG de Warner Music afin de discuter de la responsabilité du rap. Barack Obama s'exprimant à la suite de l'affaire Imus a déclaré :

"Nous devons admettre que ce n'était pas la première fois que nous entendions le mot *pute*. Allumez la radio, il y a plein de chansons qui utilise le même type de langage. Si ce n'est pas bon pour Imus d'utiliser ces termes, pourquoi serait ce bon pour nous ?"

Un journaliste conservateur a critiqué Obama et Hillary Clinton en disant qu'ils critiquaient les rappeurs, mais qu'ils acceptaient leur soutien et leur argent. Al Sharpton a aussi été mis sur la sellette, accusé de demander 50 000 dollars par stand pour des conventions à l'industrie musicale tout en critiquant les rappeurs.

 Publicité 
 

Le producteur Russell Simmons a essayé de son côté de relativiser les critiques à l'égard des rappeurs : "des gens qui n'ont pas été à l'université, qui ont la rage, et qui ont livré des combats difficiles, parlent d'une façon qui peut offenser et choquer" a t-il déclaré sur la chaîne ABC.

"Vous devez aussi parler des environnements qui conduisent à la création de ce genre de paroles. On ne peut pas comparer ces rappeurs et des personnes qui ont un outil de communication à disposition et qui animent une émission radio destinée grand public".

Bob Johnson le fondateur de la chaîne noire américaine B.E.T s'est également exprimé sur le sujet défendant les rappeurs en mettant en avant le fait que ces derniers étaient des artistes et qu'ils exprimaient dans leurs chansons leur vision de la vie.

Si tout n'est pas faux dans ces raisonnements, l'aspect commercial prend évidemment une part importante, mais non soulignée par Johnson et Simmons. La profusion de "bitches" et "hoes" dans les paroles des rappeurs américains ainsi que les images de pinups peu vêtues sont devenues partie intégrante de l'industrie du rap et font vendre. La mention "explicit lyrics" créée pour signaler la présence de mots interdits dans certains disques de rappeur est devenue au fil du temps un argument commercial. L'argent est aussi le nerf de la guerre.

       
 Donnez votre opinion ou lisez les 0 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
  __Mensonge pour vérité, Incompétence pour erreur de la nature, Irresponsabilité pour accident.. Symptôme et creuset de la région des grand lacs ». La problématique FIN des partis politiques après la mort ou la retraite des président-fondateurs
  ___Tableau de bord d'une douce croisière Républica Centra-Africaine après le M23 (rdc) et les FDLR (rwandais) voici venir :"SELEKA" (coalition, en sango, la langue usuelle en République centrafricaine) Centrafrique: pour qui roule la Seleka?
  ___Médiation Nguesso - Centrafrique: de réelles chances d'un accord aux pourparlers de Libreville. Merci Sassou, le pompier pyromane..«un risque difficile à détecter - « Les Congolais ont la fortune à portée de main et pourtant, ils restent pauvres
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Sommet Etats-Unis Afrique : 33 milliards de dollars de promesses d’investissement
 Sénégal : le procès de Karim Wade a débuté ce jeudi
 Côte d'Ivoire : hervé Renard désigné sélectionneur
 L'Allemagne remporte sa quatrième coupe du monde
 Canal+ va lancer A+, une chaîne panafricaine, en octobre prochain
 Le Brésil écrasé par l'Allemagne en demi finales (1-7)
 Brésil Allemagne : Yaya Touré avait vu juste dans ses prévisions
 Sénégal : Macky Sall limoge Aminata Touré !
 France Nigeria : Stephen Keshi critique l'arbitrage
 Brésil, Pays-Bas, Colombie et Costa Rica en quarts de finale
 
Afrique      Afrique Du Sud      Benin      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Coupe Du Monde 2014      Diaspora Africaine      Diversité      Forum Mondial Des Femmes Francophones      France      Francophonie      Gabon      Ghana      Guinée      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Rdc      Senegal      Togo      Tyra Banks     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version