Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mardi 23 Octobre 2018 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

   

AccueilRubriquesArticleRéaction
 
Retour à l'article: Ndete Yalla, dernière reine du Walo (Sénégal)
  Ndete Yalla, dernière reine du Walo (Sénégal)
Extrait du portrait de cette reine sénégalaise du 19e siècle que nous dresse Sylvia Serbin dans son ouvrage « Reines d’Afrique et héroïnes de la diaspora noire » (Editions Sépia)
 
 Publicité 
 
Ecrire une réaction

Ndete Yalla, dernière reine du Walo (Sénégal)

Nombre de messages
:  10
Pages:  1  

  ndatte yalla,la reine des reines
( 10/10/2005 15:38 )
À Vennesla / Norway

que dire ,le dialble blanc est partout
pour le malheur des autres et rien
que pour ce bonheur ephemere qui
est la vie.mais ndatte en bon wallo
wallo ,tu est un exemple pour la
femme senegalaise.
bravo bravo
Ecrire une réaction
  Liberté, égalité, fraternité
Musengeshi Katata ( 11/10/2005 10:06 )
À / Germany

Encore une fois les marchands de la mort et de la destruction culturelle dans leurs oeuvres inédites, celles que les historiens, les philosophes francais appelleront plus tard: colonisation et civilisation. Intéressant rappel historique qui met en évidence deux choses importantes: le massacre de ce royaume du Senegal a eu lieu après la révolution francaise de 1789, ce qui signifie que pendant que les francais criaient liberté, égalité, fraternité et parlaient des "droits des hommes", pendant ce temps, ils pillaient, massacraient, violentaient notre culture et la destruisaient. Et aujourd´hui, lorsqu´on les entend parler de démocratie, de coopération, d´amitié entre les peuples tout en entretenant une exploitation sanguinaire et criminelle en Afrique, on se demande quand ces hommes blancs se mettront-ils à dire la vérité, et à se comporter réellement comme des gens civilisés?
L´autre remarque importante est la présence encore à cette époque des hordes arabes esclavagistes, hordes qui pratiquèrent cette honteuse et humiliante entreprise pendant plus d´un millénaire depuis le 4e siècle. Les deux plus grands prédateurs de l´Afrique, de sa culture et de ses habitants ainsi rassemblés dans leurs oeuvres de destruction. Et ceux qui croient que les choses ont changé, Al Kaida ne massacre-t-il pas à tort et à travers de par le monde ? Quant aux occidentaux, ne sont-ils pas sournoisement en train de piller et d´appauvrir l´Afrique ? Il serait grand temps à l´africain naif ou aveugle d´ouvrir les yeux: ces deux races ne nous ont réservé que destructions, meurtres, pillages et cruautés. Il serait temps, oui grand temps de s´en méfier. Pour une meilleure liberté, pour une véritable civilisation de droits et de devoirs humains. Et cessez donc d´acclamer comme des tonneaux vides, bon Dieu, réfléchissez ! Vous passez à côté de la vérité sans la voir en oubliant de tirer lecon de l´histoire. Ou peut-être attendez-vous que vos meurtriers réfléchissent pour vous ? Le résultat, on peut le voir en Afrique: désolation et pauvreté. N´était-il pas temps de dire: trop , c´est trop ? MK
Ecrire une réaction
  Les Cercles Vicieux.
Musengeshi Katata ( 11/10/2005 22:17 )
À / Germany

Eh oui, mon ami, de dépendance en mendicité ou vice-versa, on travaille à la fin pour l´homme blanc qui, lui, dans sa logique et la cupidité de ses intérêts, s´enrichit de plus en plus et écrase d´autant mieux les plus faibles de nos enfants. Et tous ceux qui croient qu´en travaillant à l´étranger: à Paris, à londres, à Berlin ils font du chemin, ils ne travaillent en fait que pour assassiner au mieux leurs frères en Afrique. Le cercle vicieux se referme, et le nègre sourriant à Paris n´est rien d´autre que le premier assistant du négrier blanc, parce qu´il creuse sa propre tombe et celle des siens.
Bidi tenta kuetu, anu ne keba peba.
Un jour, tous ces expatriés travaillants pour les intérêts qui ruinent les leurs et les envoient à la misère rance, voudront rentrer chez eux en belles chemises et sandalles neuves : ils ne trouverons que mort et désolation. Pourvu qu´ils ne disent pas ce jour-là, comme leurs maîtres blancs: je ne savais pas! Oh, mon Dieu! MK
Ecrire une réaction
  rapatriation is must
( 18/10/2005 11:14 )
À Strasbourg / France

Quand tu veux je suis prete on rentre tous en Afrique.
Ecrire une réaction
  l'afrique a perdu ces origines
bokondima ( 19/10/2005 14:30 )
À Birmingham / United Kingdom

normalement,nous les africains nous sommes perdu et tomber dans l'oublie de nos coutumes et loi ancestrales voila pourquoi nous sommes dans l'obscurite,il nous faut encore du temps pour nous faire sortir du vrai chemin.
donc la voie de nos ancestres
merci
Ecrire une réaction
  Ce que nous devons reconstituer
Musengeshi Katata ( 19/10/2005 19:24 )
À / Germany

Dans un sens, cher frère tu as absolument raison, et cependant, malgré tout le mal que se sont fait nos ennemis, et je parle des hordes arabes et occidentales qui ont essayé de nous dépersonnaliser et de nous transformer en fagocytes, en jouet de leurs intentions occultes et de leurs intérêts hégémoniques ou religieux; nous en sommes, hélas pour eux, sortis indemne. Plus que jamais conscient de notre race et de notre identité. Il s´agit maintenant de retrouver le chemin philosophique qui nous rattache à notre réalisation, à nos intérêts et à nos racines culturelles.
Ce chemin est bien difficile, parce que le mal qui nous a été fait est immense et profond, mais si nous tirons lecon de l´histoire et de tous les maux qui nous ont été affligés, que nous écoutons les tribuns comme Patrice Lumumba, Malcolm X, Marius Mosiah Garvey, Kwame Nkrumah, Hendrik Clarke, Franz Fanon, Martin Luther King, Toussaint Louverture et dernièrement les cris de femmes illustres telles que Aminata Traoré, Christiane Taubira, notre voie devient claire et précise: nous devons nous atteler rapidement et fermement à notre réalisation. Et celle-ci entend la réalisation de nos rêves, de nos attentes, de nos désirs et la protection de ceux de nos femmes, de nos enfants et de tous les nôtres.
La souffrance à laquelle nous avons été confrontée, autant que la hargne haineuse que nos ennemis culturels ont mis à nous détruire, à nous voler notre souveraineté et notre identité, doit nous apprendre la nature de l´adversité qui se trouve devant nous autant que de nos devoirs. Et loin de nous décourager ou de nous désorienter, ce mal, ces ignominies ne nous ont rendu que plus forts. Oui plus fort que certains de nous ne se l´imaginent, car une race qui sort de l´enfer concerté de l´esclavage arabe millénaire, des hordes occidentales christianisantes et colonialistes sans avoir perdu sa foi en sa fierté d´être, sans avoir perdu son âme profonde, c´est une race exceptionnellement forte. Bien sûr nous avons perdu beaucoup de nos beaux enfants, bien sûr nous avons dans nos rangs des âmes errantes, désorientées, souffrant constamment de la psychose leur laissée par le passé, mais notre coeur, malgré tout est resté intact. Il est temps de rassembler autour d´un but commun cette race indestructible et de lui offrir le salaire de sa fierté. Rien ne peut plus nous anéantir, car l´enfer, nous l´avons derrière nous. Nous devons seulement avoir le courage de vaincre nos défauts, de ceux qui ont fait de nous des victimes faciles tout au long de l´histoire, et surtout de faire part au monde de la meilleure part de nous-mêmes, parce que sa survie prouve qu´elle est d´une valeur sans pareil. A cela je convie tous ceux qui, de corps et d´âme se croient être noir, et surtout de ne jamais oublier, à n´importe quel moment ce que nos ancêtres nous ont légué, entre autre cette sagesse: " Muntu wa Bantu, Bantu wa muntu" MK
Ecrire une réaction
  éclaire-moi...
Taï-ty ( 31/10/2005 13:40 )
À Saint-cyr-l'ecole / France

"Muntu wa Buntu, Bantu wa muntu"
"Bidi tenta kuetu, anu ne keba peba"
C'est quelle langue?c'est du ouolof? (pardon si y a des fautes!!!)
Ca veut dire quoi?
Pour ce qui est de tes réactions j'approuve; j'apprends rien à personne si je dis que l'Afrique a été souillée, violée, torturée avec vice et toute la cruauté que seul l'avidité et l'inhumanité pouvaient engendrer...
Malheureusement, c'est un fait l'Afrique est agenouillée sur une route pleine de graviers...la route est longue et elle n'arrive même pas à se relever. C'est dur...
J'ai beaucoup aimer cet article, il est instructif et ça fait toujours un bien fou d'entendre parler d'africains(es) autrement qu'en tant qu'attardés, bon à rien et j'en passe...
Ndete Yalla...Quelle femme!
Maintenant, j'approuve le fait qu'on est en train de perdre tout ce qui lié à notre culture, y a plus le respect des anciens entre autres, mais ce qui est vraiment navrant c'est qu'on se dénigre et qu'on se refuse en tant que NOIR!!!
Essayez de parler de Malcolm X à une "souki" à Châtelet pour voir (lol)
Maintenant, c'est clair que bon nombre de Blancs n'ont vraiment rien tiré des erreurs et des horreurs commis par leurs ancêtres Mais en généralisant, on rentre un peu dans les stéréotypes: il ne faut pas oublier qu'il y en a qui se démarquent quand même, ils sont pas tous pareils...
Sur ce respect à tous ceux qui n'oublient pas d'où ils viennent...C'est vraiment la dernière chose dont l'Afrique ait besoin.
Taï-tyxxx
Ecrire une réaction
  A Tai-ty
( 01/11/2005 19:31 )
À / Germany

"Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu pour invoquer que la liberté qui est la tienne est la même que celle qui m´étreint ; et celle qui est à la société, à nous tous, n´est autre que le berceau de la mienne. Et cette société qui est la lueur éclairant mes attentes, outre que je la construis, que j´y réchauffe mon cœur, je dois être à même d´œuvrer sur ses structures, sur ses valeurs afin qu´elle réponde à mes vœux les plus ambitieux. On comprend dès lors quelle a été l´hérésie de l´esclavage et celle de la colonisation." (Extrait des Cercles Vicieux) Un peu comme la célèbre formule des mousquetaires: tous pour un, un pour tous.
Quant à "Bidi tenta kuetu, anu ne keba peba", la traduction dirait ceci:
chez nous avons tout, mais moi aussi personnellement.
Deux adages Bantou du Congo, en langue Luba. Mais tout ethnologue vous affirmera que ces vérités sociales sont répandues dans toute l´Afrique, même au Senégal. Ce sont ce qu´on peut appeler des valeurs foncièrement africaines. MK
Ecrire une réaction
 
( 04/07/2010 01:34 )
À Banjul / Gambia

Ecrire une réaction
 
Gilles ( 24/08/2011 21:31 )
À Mexico / Mexico

Decent and I'll leave it at that.
http://www.jinnlife.com/203/cheapest-android-tablet/
Ecrire une réaction

Nombre de messages
:  10
Pages:  1  
 
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version