Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mardi 12 Décembre 2017 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

   

AccueilRubriquesArticleRéaction
 
Retour à l'article: Le destin brillant et tragique de Diallo Telli (1925-1977)
  Le destin brillant et tragique de Diallo Telli (1925-1977)
Boubacar Diallo Telli fut le 1er secrétaire général de l'OUA. Il mourut tragiquement des suites d'une "diète noire" dans un des sinistres camps crées par Ahmed Sékou Touré
 
 Publicité 
 
Ecrire une réaction

Le destin brillant et tragique de Diallo Telli (1925-1977)

Nombre de messages
:  69
Pages:  1  2 3 4 > >> 

 
kunta ( 07/03/2004 16:17 )
À Bordeaux / France

mon cher abdou ce ke tu dis est grave! Cautionne tu le fais kun être humain tue sé fréres dans des conditions aussi cruelles et surtout inhumaines afin de conserver le pouvoir?Je te rappel ke le role d'un dirigeant est d'UNIKEMENT veiller au bien être de ces concitoyens et aux respects de leurs droits ce ke la majorité des dirigeants ont souvent tendance à oublier.... et toi ossi jen ai bien l'impression. maintenant pose toi une questions penses tu ke sekou touré ai tué tous ces gens de maniére ossi cruelle pour le bien du peuple guinéen ou pour garder son pouvoir ?paix sur toi frére
Ecrire une réaction
  réponse a Abdou
( 17/03/2004 02:07 )
À Quebec / Canada

salut abdou!!je ne suis point
guinéen mais je me sens
d'abord africain .
et surtout bien que je ne puisse
bien connaitre ni juger Sékou
Touré je dirais simplement que
sur l'affaire DIALLO TELLY il a
eu véritablement tort ,car je pense
que s'il y aurait eu des hommes qui
auraient développé la GUINÉE ,
Diallo Telly en ferait certainement
partie de ceux la.mais Sékou TOURÉ ,bien qu'étant le pere de la patrie guinéenne,était tellement aveuglé par son pouvoir
qu'il n'épargnait personne.Aujour-
d'hui ou en est la GUINÉE?
Ecrire une réaction
  Sinceres félicitations
( 17/03/2004 02:30 )
À Quebec / Canada

bonjour je me nomme Youl .je suis
étudiant gabonais au Canada.
je suis tres heureux de votre
documentation sur Diallo Telly
car je pense que s'il y aurait encore
des hommes capables de défendre
et valoriser notre continent ,Diallo Telly en ferait certainement partie.
félicitations pour l'article que vous lui
avez dédié car aujourd'hui Diallo Telly est et demeure un des grands oubliés de l'Afrique.encore une fois
Félicitations!!
Ecrire une réaction
  remerciment
( 03/04/2004 23:05 )
À / Satellite Provider

je remercis tous ceux qui ont eu le courage de nous rapeller ce triste drame occasionné par des personnes sans scripules.
Ecrire une réaction
  Ami de la france??????
ISSA ( 20/04/2004 11:52 )
À Bouguenais / France

Il me suffit de lire qu'un africain est l'ami de la France pour comprendre qu'il n'est pas l'ami de l'Afrique que la france pillent sans scrupules depuis des siècles!!!!!!!!!!!!!!!
Ecrire une réaction
  L'Afrique a perdu, à travers Diallo TELLI, un grand homme... c'est dommage pour ce continent qui "mange" ses propres enfants
( 30/04/2004 20:04 )
À Nieul-le-dolent / France

L'Afrique est malade d'elle même. On accuse très souvent l'occident d'être à l'origine de l'état de misère dans laquelle se trouve aujourd'hui le continent africain. Un minimum de logique intellectuelle et de bon sens devrait conduire chaque africain à la question suivante : comment une société peut-elle se développer si elle élimine, elle -même systématiquement ses fils le plus prometteurs?
Ecrire une réaction
  sekou toure et DIALLO TELLI
le psyko clando ( 26/05/2004 17:13 )
À Paris / France

mes freres,se battre sur le compte de deux morts,ca ne fait pas avancer les vivants.
je m'excuse et sachez que c'est sans pretentions aucunes que je me glisse dans le debat.simplement,je pense que quoi qu'ait pu etre sekou toure,cela fait partie d'un passe sur lequel doivent mediter ceux qui ont la chance de vivre au present pour non seulement preparer mais aussi assurer leur futur ,donc celui del'AFRIQUE.
de toutes facons,DIEU reconnait les siens ,IL est le clairvoyant.
paix aux africains de bonne volonte
Ecrire une réaction
  SEKOU TOURE DIALLO TELLI
le psyko clando ( 26/05/2004 17:23 )
À Paris / France

je m'excuse d'avoir omis les majuscules pour SEKOU TOURE.voila,cest repare car je ne veux froisser personne.lepsyko clando
Ecrire une réaction
  DIALLO TELY
SSD ( 17/06/2004 18:50 )
À Versailles / France

Ce cher Mr IB se permet de defendre un tyrant sanguinaire qui a plongé la Guinée dans la terreur pendant 26ans!!! et qui comble de tout a assassiné tte la releve de ce beau pays, sa jeunesse, ses illustres fils et j'en passe. sekou merite tout simplement d'être rrayé des livres d'histoire! Voilà une personne loufoque et fourbe qui a tiré la Guinée vers le bas et l'afrique aussi. Quand on me dit que senghor et Boigny sont des traitres il faut être amnesique pour le croire et hysterique pour l'accepeter!! Voilà des messieurs qui ont su utiliser leur matière grise pour ruser avec les toubabs et aujourdhui leur people les regrettent ds le bon sens alors que ns guinéens l'evocation du nom de Sekou fait trembler encore!!
Dites seulement pourquoi les guinéens sont les seuls de la sous region ouest africaine à ne pas admettre le changement ? tout simplement parcequ'ils pensent que Conté malgré la lethargie économique ds laquelle il plonge la Guinée ne les terrorise pas et ne tuent pas leurs enfants même si les exactions continuent de nos jours .Sekou est tout simplement comme l'a dit Senghor "un accident de l'histoire"
Voilà mes chers compatriotes le pitoyable sort qu'on peut et qu'on doit reserver au plus grand tyran de l'histoire africaine comme d'ailleurs son illustre grand père, Samory Touré!!!
Ecrire une réaction
 
( 17/06/2004 19:22 )
À Courbevoie / France

Avec Sékou Touré, c'était la Renaissance africaine. Senghor et Houphouët, les deux cadavres ambulants, ont trahi Ahmed Sékou Touré, la conscience africaine !
Ecrire une réaction
  what happend
alpha ( 09/08/2004 09:35 )
À Macau / Macau

good day,
what was the reaction of the unitet nation,after the death of diallo telli by sekou toure,
Ecrire une réaction
  Sekou Touré l'AFRICAIN.
Jean Malick ( 20/08/2004 23:35 )
À Paris / France

Pour la dignité de l'homme noir et de l'afrique, Sékou Touré a combattu le colonialisme et son cortège de misères, d'humiliations et de dépersonnalisation de l'homme noir. Pour ceux qui n'ont pas vécu cette période(la colonisation) je comprends qu' il est un peu difficile de saisir le sens de cette assertion, car peu d'ouvrages traitent de la colonisation de l'afrique par les puissances coloniales(France, Angleterre en particulier).Et pour cause, les moyens d'édition et de diffusion cullturelles se trouvent entre les mains des coupables( l'Occident colonialiste) des atrocités causées par la colonisation. Dans leurs presses et livres d'Histoire les braves et dignes Dirigeants de la Résistance des Africains à l'occupation coloniale(BEHANZIN, SHAKA, SAMORY,ALPHA YAYA DIALLO, NKRUMAH, SEKOU TOURE, MODIBO KEITA, MANDELA etc..) ont tous été traités en leur temps de Tyrans, Sanguinaires,Dictateurs ou Terroristes. C'est dommage que des jeunes africains d'aujourd'hui reprennent ces qualificatifs pour désigner leurs héros.Foulant ainsi au pied leur Histoire si riche. Je vous invite à respecter votre histoire ainsi le reste du monde vous respectera.
Pour en venir à Telli Diallo, qui l'a désigné pour le Sécrétariat Général de l'OUA? Sékou Touré. Qui l'a nommé avant cela comme premier Ambassadeur de la Guinée aux USA, puis premier Représentant de la Guinée à l'ONU? Sékou Touré.
Comme on le voit,Telli a été pendant toute sa carrière internationale le Représentant officiel et personnel du "dictacteur" Sékou Touré, Chef de l'Etat Guinéen, à l'Onu comme à l'Oua. En toute logique, traiter Sékou de dictateur reviendrait alors à traiter Telli de dictateur aussi, avec tout le respect que j'ai pour cet aussi grand africain que fut Telli-premier Sécrétaire Général de l'Organisation de l'Unité Africaine(OUA).
S'agissant du camp boiro. Faut il préciser d'abord que ce camp porte le nom d'un commissaire de police du nom de Mamadou BOIRO (il n'est pas de la même ethnie que Sékou). Le commissaire BOIRO a été jeté par dessus bord de l'avion par des militaires prisonniers accusés de complot qu'il ramenait à Conakry, dans l'exercice normal de ses fonctions de commissaire de police. Dans ce camp ont été en effet détenus des prisonniers politiques sous Sekou Touré. S'agissant de leur nombre, personne ne le connait avec précision à ce jour ,car même le régime actuel en Guinée vieux pourtant de 20ans, et qui se disait par essence opposé au régime Sékou Touré, n'a pas donné de statistique officielle à ce sujet ni n'en parle.Et pourquoi?
Toujours est il qu'un grand nombre de déténus ont été libérés et que certains y ont perdu la vie. De là à parler de 50.000 voire des centaines de milliers de morts cela est parfaitement erroné.Quant à la qualité des déténus, ils ont été pour la plupart d'anciens hauts responsables ou dignitaires du régime et d'origines ethniques différentes (ne pas ethniciser ces arrestations), tel Telli DIALLO(Ethnie PEULH,Représentant de Sékou Touré à l'ONU puis à l'OUA,Ministre de la JUSTICE au moment de son arrestation)Fodéba KEITA( Ethnie MALINKE, Ministre de la Défense puis Ministre de l'Agriculture au moment de son arrestation), Karim BANGOURA(Ethnie SOUSSOU, Ministre des Transports au moment de son arrestation),Mme Loffo CAMARA( Ethnie TOMA, Minitre des Affaires Sociales au moment de son arrestation). Quant aux personnes pendues à Conakry et
accusées de participation à l'agression armée perpétrée contre leur pays, la Guinée, le 22 Novembre 1970 par le Portugal colonial et des Guinéens de l'étranger, ils étaient au nombre de quatre(4), dont deux(2) Malinkés-Ethnie de Sékou Touré( Kara KEITA et Moriba MAGASSOUBA-Ministre) et deux(2) Peulhs-Ethnie de Telli Diallo(Ousmane BALDE-Ministre-Gouverneur de la Banque Centrale et Ibrahima BARRY dit BARRY3-Ministre).
L'observation des cas précités nous permet de leur ôter le caractère ethniste que d'aucuns veulent leur donner, brouillant ainsi les pistes quant à l'établissement de la vérité historique indispensable à une paix durable en Afrique et plus particulièrement en Guinée.
S'agissant de l'OUA, pour ce qui ne le savent pas, retenez que ses principaux coofondateurs sont Habib BOURGUIBA(Tunisie), Kwame NKRUMA(Ghana), Sekou TOURE(Guinée), Ben BELA(Algérie)et Modibo KEITA(Mali).
C'est dommage pour ceux qui omettent le nom de Sékou TOURE lorsqu'ils citent les Pères Fondateurs de l'OUA. Pourquoi nier la vérité historique qu'est sa pleine paternité de l'OUA. Avec pour preuve absolue l'acceptation par ses pairs comme Sécrétaire Général de son délégué auprès de l'organisation, Telli DIALLO.
Je clos cette mise au point historique en espèrant tout au moins que l'on aura compris que ce n'est point Telli DIALLO- le Sécrétaire Général-Représentant de Sékou TOURE à l'OUA et Grand africaniste qui a été emprisonné au camp boiro, mais le Telli DIALLO devenu MINISTRE de la JUSTICE
de Sekou TOURE plusieurs années après la fin de son mandat de Sécrétaire Général(ET NON PRESIDENT) de l'OUA.
Ecrire une réaction
  Propos Divagatoires et Contradictoires Mr Hervé MBOUGUEN!!!!!
Jean Malick ( 21/08/2004 03:52 )
À Paris / France

Vous devriez vous documenter sur les évènements historiques avant d'affirmer certaines choses:
1_ Vous affirmez des choses qui ne sont pas de vous mais d'autres personnes qui ont eux aussi écrit sur Telli et tous orientés vers le dénigrements systématique de Sékou Touré au profit de leurs maitres colonialistes, sans aucune preuve de leur lien effectif avec Telli auquel on fait dire n'importe quoi. Ce n'est pas bien de faire dire n'importe quoi à un mort!! Avez-vous connu la Guinée ou Diallo Telli pour être aussi affirmatif que vous le faites dans votre article?
Cher Monsieur Mbouguen,servez-vous un peu de votre jugeotte à défaut d'une bonne documentation historique avant de faire des affirmations aussi gratuites que fallacieuses sur l'Histoire de l'Afrique face à laquelle vous vous rendriez responsable d'infamies
graves.
2_ Je relève par ailleurs votre autre propos aussi gratuit que mensonger selon lequel, je vous cite, "Diallo Telli mêlera l'OUA à de nombreux conflits,dont celui du Congo avec Lumumba...".
C'est faux, archi faux!
Pour rétablir la vérité sur ce point je vous renvoie à une lecture attentive de la Charte de l'OUA, Charte adoptée le 25 Mai 1963 lors de la conférence constitutive des chefs d'états réunis à Addis Abeba. LUMUMBA Patrice a été exécuté le soir même de son transfert de la prison militaire de Thysville à Bakwanga le 17 Janvier 1961, sur ordre de Mobutu. Comment Telli DIALLO peut-il ainsi s'occuper de votre soi-disant "Congo avec Lumumba", alors vous affirmez vous-même que Telli était aux USA jusqu'en 1964. N'importe quoi!!
Et j'insiste encore une fois auprès de vous et des lecteurs
pour une lecture très simple de la Charte de l'OUA afin de vous démentir sur le fait que le Sécrétaire Général serait au dessus du Président dans la prise des décisions à l'OUA, alors que le premier n'a qu'un simple rôle d'agent d'exécution et d'administration au sein de l'organisation où le vrai pouvoir est entre les mains de la Conférence des Chefs d'Etats et de Gouvernement, qui,seuls penvent engager l'organisation à quelque niveau que ce soit.
Voilà quelques unes des incongruités et ballivernes contenues dans votre mauvais article historique. Faites attention la prochaine fois avant d'être affirmatif en matière historique.
L'HISTOIRE c'est des FAITS REELS PROUVES et DES DATES .
Ecrire une réaction
  pas content
AMADOU ( 11/09/2004 05:40 )
À Bronx / United States

J'aimerais voir le fils the sekou toure(l' espece de dictateur) je vais paye sur mohamed toure(fils de pute)...
Ecrire une réaction
 
( 22/10/2004 02:00 )
À Montreal / Canada

Ecrire une réaction
  C'est vraiment dommage!
SOULAMA Issouf ( 25/10/2004 11:34 )
À / Burkina Faso

C'est lu avec beaucoup d'attention et d'intérêt l'article que vous avez consacré à cet illustre personnage qu'est DIALLO Telly et je dois vous dire que j'ai été consterné par sa fin tragique.Votre artcicle a suscité en moi de nombreuses intérrogations;pourquoi faut-il toujours que nous perdions les meilleurs des nôtres? Ceux qui par leurs expériences ,savoirs et même je dirais leur prestige peuvent contribuer à l'émergence d'Etats de droit et à l'avènement d' Etats africains démocratiques performants seuls à même de nous aider à relever les nombreux défis auxquels nous sommes confrontés.
Ecrire une réaction
  a Mr Jean Malick
l africain ( 05/11/2004 02:21 )
À Lyon / France

j ai lu avec attention votre intervention, et je ne comprends pas toujours le raisonnement que vous faites :

Comment pouvez vous dire que si Sékou Touré est un dictateur, Diallo Telli en est un aussi ???? Qui a fait enfermer et torturer les gens ? Diallo Telli ou Sékou Touré ? Qui a sombré dans une folie meurtrière et paranoiaque pour assouvir sa soif de pouvoir ? Sékou Touré!!!


Sékou Touré est peut être un des pères fondateurs de l'OUA, mais c'est aussi un des tyrans les plus sanguinaires que l'Afrique ait connu. Il n'est pas digne, en ce qui me concerne, de figuer au panthéon des grands africains....C'est une jeune africain, fier de son histoire et de ses grands hommes (sékou touré n'en est pas un) qui vous parle.
Ecrire une réaction
 
( 07/11/2004 21:21 )
À New York / United States

Ecrire une réaction
 
IB ( 08/11/2004 13:59 )
À Pont-aven / France

Ahmed Sékou Touré !

Ahmed Sékou Touré est un grand Homme transformé en dictateur par les colonisateurs Français. Malheureusement pour l'Afrique, ce Grand Homme, ce grand Dignitaire, a été trahi par Léopold Sédar Senghor et Houphouët Boigny. Avec Sékou Touré, c'était la DIGNITE des Africains. Oui, Sékou Touré a été grand un homme, un véritable Africain. Je ne suis pas ici pour juger son régime saboté par le militaire de Gaulle. Sékou Touré est le seul à avoir reconnu son dernier maître : le militaire de Gaulle. Il est le seul aussi à respecter le mot d'ordre de K. Nkrumah : "Demander l'indépendance immédiate des Etats d'Afrique noire afin d'unir l'Afrique".

Oui, Sékou Touré fait partie des gens qui aiment l'Afrique et les habitants qui la composent : "Nous ne renonçons pas et nous ne renoncerons jamais à notre légitime et naturel à l'indépendance; nous préférons la pauvreté dans la liberté à la richesse dans l'esclavage".

Ce vocabulaire pénètre l'esprit dignitaire vivant, les mots sont d'une signification profonde pour ceux qui ont une certaine dignité : une manifestation d'une identité africaine affranchie de la tutelle coloniale. Je vous le redis encore : je ne suis pas ici pour juger son régime saboté par la France et le militaire de Gaulle, mais l'homme Sékou Touré avant l'indépendance de la Guinée. Sékou Touré est un homme d'Etat, un Africain tout simplement, comme on les aime en Afrique.

Entré en 1940 aux PTT, il adhère à la CGT. En 1947, il est Secrétaire Général du syndicat en Guinée et anime la grande grève des chemins de fer immortalisée par le romancier et cinéaste Sembène Ousmane. Sa notoriété est assez grande pourque l'administration coloniale l'arrête et l'emprisonne en 1950, avant de le révoquer en 1951. En 1953, une nouvelle grève finit d'asseoir la réputation anticoloniale de Sékou Touré. Il se battait contre les mauvaises pratiques coloniales : le travail forcé et l'indigénat. Il se battait aussi contre les chefs de canton qui sont les héritiers des pouvoirs coloniaux, comme le Moro Naba au Burkina Faso, dont Thomas Sankara a complètement effacé l'existence. Au fil de sa carrière politique, Sékou Touré a fait de la lutte anticoloniale, un véritable fond de commerce, comme je le fais aujourd'hui.

Aujourd'hui, comme je le fais, pour ceux qui aiment la vérité, je dois parler de cet homme, de ce Grand Homme, qui a reconnu personnellement son dernier maître : le militaire de Gaulle. Il avait compris que ce dernier maître doit être son ennemi, s'il veut être libre. Opposé un "Non" sacré au devoir d'esclave.

Le 28 septembre 1958, Sékou Touré, ce lion, a dit un "Non" sacré à la communauté française autour du militaire de Gaulle. Dans les autres colonies habitées par des néocolonialistes, des traîtres et des vendus, comme Léopold Sédar Senghor et Houphouët Boigny, l'indignité proposée par le militaire de Gaulle est massivement approuvée. Mais, malheureusement, les Guinéens de 1958 ne ressemblent pas aux Guinéens de 1984. Mais il faut savoir qu'en 1958, il y avait un certain Ahmed Sékou Touré, député à l'Assemblée Nationale française et Maire de Conakry, vice-Président de l'A. O. F (Afrique Occidentale Française). Dopés par cet homme des damnés de la terre d'Afrique, défenseur de l'Afrique martyrisée, exploitée, dévastée et saignée, les Guinéens de 1958 n'avaient pas le droit de voter "Oui" à la Communauté française.

Je n'étais pas encore né, mais j'interroge toujours l'histoire. Ces Guinéens ont exigé massivement l'indépendance immédiate. Les résultats du référendum sont passionnants : plus de 95% des votants ont rejeté le texte proposé par le militaire de Gaulle qui prévient aussitôt à Senghor et à Houphouët Boigny :

" Tous les Africains, tentés par le Non", comme celui de Sékou Touré, seront marginalisés dans le monde entier, ils accéderont certes à l'indépendance, mais devront se passer définitivement de la France". Parole d'un barbare.

Réflexion ? Comment peut-on venir chez quelqu'un qu'on ne connait absolument, l'exploiter jusqu'aux os, l'indigner, détruire sa culture, son savoir-faire et partir sans laisser d'adresse? C'est le cas de la Guinée de sékou Touré. Après le "Non" de Sékou Touré, le militaire de Gaule a marginalisé complètement cette colonie française : ingénieurs français, scientifiques, Maîtres d'écoles, professeurs, éducateurs, transformateurs, pédophiles, Pédés, Arnaqueurs, homosexuels, colonisateurs sans vergongne sont tous partis au Sénégal et en Côte d'Ivoire. Tout cela pour punir Sékou Touré, au nom de la liberté des Peuples qu'incarne la France. Bravo la conscience!!!

Ce colonisateur de Gaulle est un sanguinaire, un homme d'aucune sensibilité, comme tous les autres colonisateurs, d'ailleurs. Un colinisateur, s'appelant de Gaulle, piqué à vif à cause de Sékou Touré, déshertant un pays exploité pendant un siècle, soumis à une étroite tutelle économique et politique. De Gaulle a plongé la Guinée dans une pauvreté totale à cause de Senghor et d'Houphouët Boigny.

Les deux Traïtres ? Lorsque le débat constitutionnel s'engage en France, après la prise du pouvoir par le militaire de gaulle en mai 1958, les Africains sont en face de deux choix : donner l'indépendance aux fédérations A.O.F et A. E. F. ou bien octroyer l' idépendance à leurs composantes qui signifie, bien évidemment, le prolongement de la colonisation en Afrique. Le soit-disant Sénégalais Senghor et le soit-disant Ivoirien Houphouët Boigny ont accepté, en se couchant comme des chevaux, ce prolongement de la colonisation en Afrique.

Léopold Sédar Senghor et Félix Houphouët Boigny, seuls représentants au sein du comité consultatif constitutionnel, ont envisagé, eux, sans vergogne et sans aucune dignité pour nos peuples de balkaniser l'Afrique. Le panafricanisme ou bien une fédération AOF et AEF indépendante associée à la France : voici ce que souhaitait Ahmed Sékou Touré. Houphouët Boigny et le machin Senghor n'en veulent pas de cela. Et, pourtant, ils savaient pertinemment que ces gens nous ont divisés pour régner. Ce débat pour l'indépendance, Houphouët Boigny et le machin Senghor, les deux traîtres, ont conseillé au militaire de Gaulle d'écarter Sékou Touré sinon la France n'aura plus ses intérêts en Afrique. Le militaire de Gaulle a refusé automatiquement la participation de Sékou Touré au commité consultatif. Et, pourtant, le soit-disant Guinéen Sékou Touré et le doit-disant Ivoirien Houphouët Boigny sont membres du Rassemblement démocratique Africain (R.D.A.), la grande fédération aniti-coloniale, je dis bien anticoloniale, qui a essaimé dans toute l'Afrique Occidentale.

Sékou Touré et Houphouët Boigny ? Tout les oppose : le soi-disant ivoirien est un medecin planteur, néocolonialiste, arriviste, égoïste qui ne pense qu'à son intérêt personnel comme le machin Senghor, et à ses ambitions gouvernementales administrées par la France. Houphouët Boigny s'est parfaitement intégré aux jeux politiques français, un traître sans vergogne qui a conjugué avec le colonisateur pour vendre les peuples pauvres d'Afrique.

Quant à Sékou Touré, son insubordination lui a interdit de poursuivre ses études à l'école William Ponty à Dakar. Un vrai Africain digne de ce non, un vrai patriote Africain.

Ecrire une réaction
 
IB ( 08/11/2004 13:59 )
À Coullons / France

Bonjour !

Mes Chers Soeurs et Frères, il faut que nous sachions que Sékou Touré n'a pas tué Diallo Telli. Les responsabilités de la mort de Diallo Telli Porédaka incombent à Siaka Touré, Ismaël Touré et Siradiou Diallo(l'ancien Journaliste de Jeune Afrique - Paix à son âme). C'est lors du fameux complot Peul que ces trois comploteurs ont voulu tuer Sékou Touré afin de se débarrasser de Diallo Telli !
Ecrire une réaction

Nombre de messages
:  69
Pages:  1  2 3 4 > >> 
 
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version