Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Lundi 22 Avril 2019 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesCaraïbesArticle
Élections américaines : Quels enjeux pour Haiti ?
04/11/2008
 

Les Haïtiens ne restent pas indifférents vis-à-vis du rendez-vous électoral étatsunien de ce 4 novembre, opposant principalement le démocrate Barak Obama au républicain John McCain dans la course à la maison blanche.
 
Par Alterpresse.org
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Les haïtiens-américains vivant aux Etats-Unis votent Obama  
Les haïtiens-américains vivant aux Etats-Unis votent Obama
© bostonfete.com
 

La particularité de ces joutes est que, pour la première fois dans l’histoire des États-Unis, un noir a des chances de devenir président.

A propos de ces élections, qui revêtent un caractère historique, AlterPresse a interrogé le professeur Fritz Deshommes, Vice-recteur à la recherche de l’Université d’État d’Haiti et auteur, entre autres, d’un livre intitulé "Haïti, la Nation écartelée : Entre Plan Américain et Projet National."

Dans quelle mesure les élections américaines de ce 4 novembre concernent-elles Haiti ?

Pour le seul fait que ces élections risquent de voir pour la première fois un Noir accédé à la présidence de la Première Puissance Mondiale, elles sont d’un intérêt capital pour Haïti, le pays qui a souvent été mis en quarantaine pour toutes sortes de raisons, y compris sa constitution ethnique.

Et lorsqu’en plus ce Noir semble incarner une nouvelle politique économique pour les Etats-Unis, plus soucieuse du développement humain, réhabilitant le rôle de l’Etat, plaidant pour un développement plus endogène et plus respectueux de l’environnement, privilégiant les droits du citoyen le plus ordinaire à l’éducation, au travail, à la santé, on peut s’attendre à un nouveau type de rapports entre les USA et le reste du monde, et Haïti en particulier.

Si M. Obama accède à la présidence, l’ultra libéralisme pourrait reculer d’un cran et il est possible que les Etats-Unis récusent de manière systématique le « consensus de Washington ».

Par contre une présidence Mc Cain pourrait être un simple changement de personne et favoriser la continuation des mêmes politiques appliquées par les USA au cours des vingt dernières années et dont Haïti a beaucoup pâti. Il ne faut pas oublier que M. Mc Cain est le Président de l’IRI. Ça veut tout dire sur ce que peut être la politique Mc Cain à l’égard d’Haïti.

Ainsi dans le cadre de ses intérêts nationaux bien compris Haïti devrait souhaiter l’accession de M. Obama à la présidence des Etats-Unis d’Amérique.

 Publicité 
 

Une éventuelle présidence Obama, pourrait-elle apporter des changements au niveau de la politique migratoire américaine vis-à-vis d’Haiti ?

R : Sur le plan de la politique migratoire, M. Obama a eu lors des primaires à déplorer les injustices faites à Haïti en ce qui a trait au volume de visas délivrés. En outre, il aurait promis une Réforme de la politique migratoire des Etats-Unis qui pourrait octroyer une large amnistie aux illégaux. Des milliers d’Haïtiens pourraient en bénéficier.

Sur le plan de la politique globale, M. Obama a critiqué le type de relations entretenues par les USA à l’égard d’Haïti. Il a promis une politique plus soucieuse des intérêts des deux pays et du développement d’Haïti. Par ailleurs ses préoccupations exprimées en faveur du développement humain dans son propre pays, de ses propres concitoyens, est plutôt encourageant à cet égard.

Bien entendu il peut s’agir de déclarations de candidat, soucieux de s’attirer des votes et non encore confronté aux réalités concrètes du pouvoir.

Cependant, même en créditant M. Obama ou n’importe quel dirigeant américain de toute la bonne foi dont il est capable, le progrès d’Haïti, le développement d’Haïti ne peut être que l’œuvre des Haïtiens. Seuls des Haïtiens, bien imbus de leur réalité et des besoins et potentialités du pays, peuvent concevoir un plan solide et réaliste de développement et l’appliquer pour le bien des Haïtiens. L’étranger, quel qu’il soit, ne peut apporter que des appuis, des apports. Si déjà on peut avoir à la Maison Blanche un gouvernement non hostile à Haïti, capable de concevoir ses intérêts nationaux dans une perspective non contraire à ceux de ses partenaires, ce serait déjà une bonne chose. Et si, en plus, ce gouvernement est décidé à appuyer les efforts de développement endogène d’Haïti, sur la base d’un programme conçu par Haïti en toute indépendance, on pourrait s’estimer vraiment heureux.

Cela dit, il ne faut pas perdre de vue que, Obama ou Mc Cain, il s’agira de présidents des USA, qui auront en vue de manière primordiale les intérêts supérieurs de leur pays, qui se trouve être la puissance impériale du moment. Quel que soit le gagnant, les relations avec Haïti seront marquées par cette réalité fondamentale.

Il faut surtout espérer que la vision des intérêts américains du gagnant soient différentes de ce qu’elle a été depuis les années 1980.


www.alterpresse.org




       
Mots-clés
barack obama   haiti   présidentielles américaines   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 2 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  Mariage d argent
  
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Rwanda      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version