Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Dimanche 25 Août 2019 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesAfriqueArticle
Sénégal: Marche des journalistes à Dakar
24/08/2008
 

Ils protestaient contre les intimidations dont ils sont victimes
 
Par Panapress
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Des manifestants samedi à Dakar  
Des manifestants samedi à Dakar
© afp/getty
 

Des centaines de journalistes de la presse nationale et étrangère au Sénégal ont battu le macadam ce samedi matin à Dakar pour réclamer justice et lutter contre l'impunité, suite aux agressions et les menaces dont ils sont victimes ces derniers jours, avant de remettre un mémorandum au ministre de l'Information, porte-parole du gouvernement, Abdou Aziz SOW.

Une marche pacifique qui est partie du centre-ville vers 11 heures avant de se terminer à midi devant le siège de la Radio télévision nationale (RTS), point de chute de la totalité des marches organisées au Sénégal.

C'est le Comité pour la défense et la protection des journalistes (CDPJ), créé depuis le 25 juin dernier, suite à l'agression par des policiers de deux journalistes sénégalais après le match aller Sénégal-Libéria à Dakar, comptant pour les éliminatoires combinées de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) et du Mondial de 2010, qui a initié pour la deuxième fois cette manifestation.

Beaucoup d'autres organisations sont venues soutenir les journalistes, notamment la Rencontre africaine pour la défense des droits de l'homme (RADDHO), Amnesty international, l'Intersyndicale des enseignants et celle de l'ASECNA, certains partis de l'opposition comme le Parti socialiste (PS), le Jef/Jel, le Mouvement pour l'autonomie populaire, des députés non inscrits, des artistes, etc.

 Publicité 
 

Plus la foule de journalistes s'avançait sur le trajet de la marche, plus elle gagnait en nombre de participants. Les soutiens venaient de partout et les populations environnantes sortaient pour manifester leur désaccord contre une certaine pratique du pouvoir de vouloir museler la presse. Sur les banderoles et les pancartes, on pouvait lire "l'Etat nous doit protection", "Non à l'impunité", "Non aux agressions", etc.

Selon le porte-parole du CDPJ, Ibrahima Khaliloulah Ndiaye, les confrères des autres régions du pays ont aussi protesté à leur manière ce même jour, par des sit-in, des marches ou des ports de brassards noirs.

Dans le mémorandum, le CDPJ fustige la "tentative d'ingérence" du pouvoir exécutif dans le judiciaire et trouve inacceptable son attitude en déclarant que les journalistes étaient coupables avant même la fin de la procédure judiciaire ouverte, sur plainte de ces derniers.

Ainsi le CDPJ exige des sanctions administratives exemplaires à l'encontre des coupables qui ont été identifiés, exige des pouvoirs publics de protection des journalistes dans l'exercice de leurs fonctions, et enfin exige l'arrêt de la campagne de diabolisation, d'intimidation et de destruction de biens menée contre la presse.




       
Mots-clés
afrique   dakar   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 0 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  questions alimentation
  Mariage d argent
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo Brazzaville      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Rwanda      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version