Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Dimanche 17 Janvier 2021 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesAfriqueArticle
Côte d'Ivoire: La Cedeao cherche l'aval du Conseil de sécurité de l'ONU
25/01/2011
 

En vue de l'utilisation de l'option militaire contre Laurent Gbagbo
 
Par Panapress
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Odein Ajumogobia  
Odein Ajumogobia
 

La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) aura besoin d'une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies pour utiliser la force contre le président ivoirien Laurent Gbagbo, avant que le bloc régional ne puisse activer cette option, a révélé le ministre des Affaires étrangères du Nigeria et président du Conseil des ministres de la CEDEAO, Odein Ajumogobia, dans un éditorial publié lundi dans le quotidien nigérian, NEXT.

"Alors que l'impasse persiste chaque jour qui passe et que la menace directe d'une paix et une sécurité régionale devient plus imminente, la CEDEAO a besoin du soutien sans équivoque de la communauté internationale à travers une résolution appropriée du Conseil de sécurité des Nations unies approuvant l'usage de la force. C'est la seule manière de légitimer l'usage d'une force externe pour contenir efficacement une situation interne de plus en plus explosive et assurer une paix durable en Côte d'Ivoire et dans la sous-région ouest-africaine", a écrit le ministre.

Selon lui, une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU autorisant l'usage de la force militaire, comme dernière option, "devrait compléter l'engagement de la CEDEAO en faveur du dialogue et de la diplomatie et devrait aussi conforter la nécessité de prendre des mesures dès maintenant pour protéger la population civile et mettre un terme au nombre croissant de morts et victimes civiles".

 Publicité 
 
Laurent Gbagbo  
Laurent Gbagbo
 

Rappelons que le bloc régional de 15 membres a menacé le 24 décembre dernier d'utiliser "la force légitime" pour déloger M. Gagbo afin que l'homme, largement considéré comme le vainqueur du second tour de l'élection présidentielle du 28 novembre en Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara, puisse prendre ses fonctions. Toutefois, M. Ajumogobia a expliqué que l'usage de "la force légitime" ne signifie pas nécessairement l'envoi d'une force d'invasion dans ce pays d'Afrique de l'Ouest.

"La décision de la Commission de la CEDEAO de prendre en compte l'utilisation de la force légitime a peut-être suscité des contestations. Un certain nombre d'observateurs ont estimé que la CEDEAO avait outrepassé sa mission et aurait dû se limiter à des sanctions. L'usage de la force légitime, toutefois, ne signifie pas exclusivement un conflit militaire dans le sens conventionnel et par conséquent n'évoque pas nécessairement une invasion par des troupes. La force légitime peut inclure, par exemple, un blocus naval pour donner effet à des sanctions qui pourraient être imposées contre M. Gbagbo", a-t-il expliqué.

"On doit faire comprendre à M. Gagbo qu'il existe une perspective très réelle de voir des moyens militaires massifs se ruer sur lui et ses acolytes. C'est à ce moment seulement qu'il accordera une attention sérieuse à nos demandes pour qu'il quitte le pouvoir immédiatement", a expliqué le ministre, qui ajoute que: "le déploiement d'une force armée à cette fin ne peut être légitime qu'en vertu d'une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU (UNSC)".

 
 

"Des rôles prestigieux que M. Laurent Gabgo pourrait jouer sur la scène internationale, s'il accepte de quitter pacifiquement, ainsi que l'amnistie ont été offerts au président ivoirien sortant. Outre cet aspect, sa sécurité personnelle et celle de ses partisans sont garanties soit à l'intérieur de la Côte d'Ivoire soit en dehors du pays.

Ses biens financiers seront protégés dans le cas où il accepte d'empêcher la Côte d'Ivoire de plonger dans une autre guerre civile. M. Laurent Gbagbo a jusqu'ici rejeté avec dédain toutes ces propositions généreuses pour un exil digne", a déploré le ministre nigérian des Affaires étrangères.

Selon lui, à moins qu'une action urgente ne soit prise, la situation en Côte d'Ivoire "déboucherait inévitablement sur l'anarchie et le chaos, ou pire, une guerre civile sanglante avec des problèmes humanitaires graves, la violence et l'impunité qui y sont associées et des victimes civiles sans précédent".

       
Sur le même sujet sur Grioo.com
  Crise ivoirienne: l'Union Africaine va mettre en place un panel de cinq chefs d'Etat
  Crise ivoirienne : Ban Ki Moon s’inquiète des dissensions au sein de l’Union Africaine
  Crise Ivoirienne : une délégation de la Cedeao va rencontrer Barack Obama mercredi
 
Mots-clés
afrique   cedeao   côte d'ivoire   crise ivoirienne   laurent gbagbo   présidentielles ivoiriennes   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 43 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  astuces pour vivre plus heureux - Partie 1
  bien dans sa peau
  astuces pour vivre plus heureux - Partie 2
  Saine alimentation
  Bang gia cac loai vai bat moi nhat của Hoa Phat Dat
  Billets - Comment perdre du ventre - DotClear 1.2-rc
  
  Conseils alimentaires
  Maintenir un poids sante
  Avantages des aliments antioxydants et des superaliments
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo Brazzaville      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version