Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Vendredi 16 Avril 2021 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesMondeArticle
La ville d'Arcueil a rendu hommage à la militante de l'ANC Dulcie September
18/04/2008
 

Le 29 mars 1988, Dulcie September, représentante de l’ANC, l’African National Congress en France, était assassinée dans le 10ème arrondissement de Paris. A l’occasion du 20ème anniversaire de sa mort, la ville d’Arcueil, où elle habitait, lui a rendu hommage lors de diverses manifestations qui ont eu lieu du 5 au 11 avril 2008. Daniel Breuiller, maire d’Arcueil et M Shoayb Casso, numéro 2 de l’ambassade d’Afrique du Sud à Paris, ont répondu à nos questions.
 
Par Paul Yange
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Daniel Breuiller : "Grâce à Dulcie September, Arcueil maintient des liens particuliers avec l’Afrique du Sud"
Une photo de Dulcie September  
Une photo de Dulcie September
© grioo.com
 

Bonjour M le maire. Avez-vous connu Dulcie September et à quelle occasion ?

Dulcie September était venue s’installer à Arcueil en 1984 et j ai organisé avec elle plusieurs manifestations où elle venait parler du régime de l’apartheid et le dénoncer.

Comment est venue l’idée d’organiser cette cérémonie pour le 20ème anniversaire de sa mort ?

Dulcie est une personne qui a occupé une grande place dans notre petite commune, d’abord par ses convictions. Ensuite nous avons considéré que le combat qu’elle menait contre l’apartheid devait continuer à s’incarner en France où le racisme est une maladie qui gangrène notre société, peut-être que la fidélité à sa mémoire était de faire vivre son combat, pas seulement en déposant une fleur, mais en menant aussi la bataille contre le racisme en France, qui n’est certes pas l’apartheid, mais qui gangrène la société française.



 Publicité 
 
Les élèves du collège Dulcie September chantent l'hymne sud-africain  
Les élèves du collège Dulcie September chantent l'hymne sud-africain
© grioo.com
 

Quel a été le programme des manifestations ?

La semaine dernière, les enseignants du collège Dulcie September ont organisé avec les élèves de tout niveau des lectures et l’écriture de poèmes sur le thème du racisme, l’étude de poèmes sud-africains en anglais et en français, la chorale a préparé des chants et nous avons organisé en présence de Mme l’ambassadeur d’Afrique du Sud une commémoration, les élèves ont chanté l’hymne sud-africain et des chansons comme "Imagine" qui leur tenait à cœur.

Samedi dernier [5 avril ndlr] avec des associations locales, l’IFAFE, femmes solidaires et d’autres, nous avons fleuri la plaque qui commémore le passage de Dulcie dans notre ville. Nous avons organisé un débat dans la commune sur son apport à la lutte anti-apartheid, mais également sur les questions du racisme et de l’intégration dans notre société et enfin ce soir (vendredi 11 avril ndlr) ce débat, en présence des représentants de l’ambassade l’Afrique du Sud, De M Georges Laury et Mme Jacqueline Dereins, pour commémorer cette histoire et se demander où va l’Afrique du sud aujourd’hui. Ces combats étaient fait pour construire une société démocratique et ça nous intéresse de voir comment cette société sud-africaine évolue, avec les difficultés qu’elle peut rencontrer. Il y a encore beaucoup de pauvreté qui touche plus durement les Noirs qui ont été exclus du pouvoir pendant des années.

Daniel Breuiller, maire d'Arcueil  
Daniel Breuiller, maire d'Arcueil
© grioo.com
 

La ville d’Arcueil a une relation particulière avec l’Afrique du Sud depuis le passage de Dulcie September ici...

Grâce à elle, au fait que nous l’avons accueillie, et parceque nous avons été ses proches et solidaires d’elle pendant une période très difficile pour les militants anti-apartheid, notre ville a eu l’honneur d’accueillir le président Mandela qui a fait changer son programme officiel lors de la visite d’Etat qu’il avait faite en France en 1996 pour venir se recueillir ici et pour rencontrer les gens qui l’avaient soutenue. Il était d’ailleurs resté quasiment 1h30 à discuter avec les élus et la population au lieu de 10mn. C’était un moment très émouvant qui a rendu fier de nombreux arcueillais de se dire nous qui sommes une si petite ville, qui sommes des militants locaux, nous avons quand même joué un rôle dans ce combat et cet immense homme qu’est le président Mandela était venu le reconnaître.

Nous accueillons très souvent des personnalités sud-africaines lorsqu’elles viennent en France. J’ai reçu M Zuma l’année dernière (Jacob Zuma pourrait devenir le futur président de l’Afrique du Sud en 2009 NDLR), j’avais reçu la ministre des affaires étrangères il y a trois ans lors de son passage en France. Nous accueillons des stagiaires et nous voulons cultiver les liens qui nous unissent avec l’Afrique du Sud, dans les conditions de deux pays qui ont apporté une contribution à l’évolution des rapports internationaux dans le monde et de deux petites villes, Atlone et Arcueil qui veulent que les populations se connaissent, se parlent et se respectent.

Shoayb Casso, ministre plénipotentiaire de l’Ambassade d’Afrique du Sud : "Les assassins de Dulcie September n’ont pas tué les idéaux pour lesquels elle se battait"
Shoayb Casso, numéro 2 de l'ambassade sud-africaine à Paris  
Shoayb Casso, numéro 2 de l'ambassade sud-africaine à Paris
© grioo.com
 

Bonsoir M Casso. Pourquoi êtes vous venu participer à cet hommage à Dulcie September ?

Dulcie September était une sud africaine qui a combattu l’apartheid, elle était la représentante de l’ANC en France, en Suisse et au Luxembourg. Nous honorons sa mémoire car elle morte pour une cause juste. Elle a été assassinée lâchement. Nous ne l’oublierons jamais, nous n’oublierons jamais ce pourquoi elle s’est levée, et ce pourquoi elle combattait. Tout ce que nous faisons en Afrique du Sud nous le faisons aussi pour saluer la mémoire de tous ces gens qui se battus pour la liberté, certains connus, d’autres inconnus, qui ont donné tant d’eux-mêmes pour que leur peuple soit libre.

Les gens qui l’ont tuée sont toujours en liberté. Qu’est ce que ça vous inspire ?

Elle a été assassinée ici en France. Nous espérons qu’un jour les responsables répondront de leur crime devant la justice. L’affaire reste irrésolue, mais si un jour on retrouve ceux qui ont commis le crime, nous serons très heureux. (...) Nous pouvons nous rappeler de ses combats. Ses assassins l’ont tuée physiquement, mais n'ont pas tué l’idéal qu’elle défendait.


Comment la mémoire de l’ANC va-t-elle se transmettre à travers les générations puisque de nouveaux et de jeunes dirigeants vont progressivement arriver au sein du parti ? Comment s’assurer que l’héritage laissé par Dulcie September et ses illustres camarades va perdurer ?

Les valeurs de liberté, de démocratie, de droits de l’homme pour lesquelles Dulcie September, Nelson Mandela et l’ANC ont combattu sont inscrites dans la charte de la liberté et dans notre constitution sur laquelle elles rejaillissent. La nouvelle génération de dirigeants doit être en phase avec la constitution, et la charte de la liberté, ce qui va les pousser à être responsable de la façon dont ils se conduisent. Espérons que nous n’aurons pas à connaître une nouvelle période de lutte comme celle que nous avons connue, mais les valeurs de tous ceux qui ont combattu continueront à vivre. Elles sont inscrites dans la constitution et sont là pour perdurer.







       
Sur le même sujet sur Grioo.com
  Assassinat de Dulcie September : affaire classée
  L'avènement de l'apartheid en Afrique du Sud, partie I: une longue et violente histoire coloniale
  Le 29 mars 1988 disparaissait Dulcie September
 
Mots-clés
afrique du sud   apartheid   dulcie september   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 1 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  astuces pour vivre plus heureux - Partie 1
  bien dans sa peau
  astuces pour vivre plus heureux - Partie 2
  Saine alimentation
  Bang gia cac loai vai bat moi nhat của Hoa Phat Dat
  Billets - Comment perdre du ventre - DotClear 1.2-rc
  
  Conseils alimentaires
  Maintenir un poids sante
  Avantages des aliments antioxydants et des superaliments
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo Brazzaville      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version