L’imaginaire populaire associe d’ordinaire des clichés d’enfants mal nourris à l’Afrique, un continent considéré comme pauvre dans son ensemble. Si la sous-nutrition a quelque peu reculé dans son ensemble sur le continent, elle y est toujours persistante. Depuis plusieurs années, cette sous-nutrition côtoie une nouvelle forme de malnutrition bien connue dans les pays occidentaux habitués des régimes cétogènes : la surnutrition. Ensemble, toutes deux forment le paradoxe africain de la double peine nutritionnelle.

lire la suite