Revenir aux habitudes alimentaires les plus traditionnelles

La transferrine, une protéine du sang, lie l'ion ferrique pour le transport vers les tissus, tandis que la La ferritine se prête à son dépôt dans les tissus en attente d'utilisation. Les oligo-éléments peuvent être essentiels (iode, cuivre, zinc, sélénium, molybdène et chrome), probablement essentiels (manganèse, silicium, nickel, bore, vanadium) et potentiellement toxiques (fluor, plomb, cadmium, mercure, aluminium, lithium et étain). Les deux premiers groupes entrent dans la composition d'hormones (thyroïde) ou d'enzymes, en carence desquelles diverses mais lactiques, parfois incompatibles avec la vie.

L'eau constitue environ 60 % du poids corporel, la plupart est intracellulaire, 10 à 15 % est extracellulaire, c'est-à-dire qu'elle constitue le plasma circulant et se répand dans l'interstice entre les cellules.

Normalement, environ un litre est perdu par la transpiration et, sous forme de vapeur d'eau provenant de l'air expiré, un peu plus d'un litre est utilisé pour éliminer par l'urine les éléments de déchets sélectionnés dans les reins ou préparés par le foie. Grâce à l'eau, toutes les substances se déplacent vers et depuis toutes les cellules, y compris les nutriments, l'oxygène et ce qui est nécessaire pour maintenir un équilibre acide-base optimal. Pour Pour que les aliments soient remplacés de manière adéquate, il faut prendre environ 1 à 1,5 litre d'eau par jour, en plus de l'eau contenue dans les aliments.

Le groupe comprenant le lait, le yaourt, les autres produits laitiers et le fromage, en plus de fournir des protéines et des vitamines du complexe B, est la principale source de calcium ; le lait partiel est préféré. Le groupe représenté par le pain, les pâtes et le riz, les autres céréales et les pommes de terre est la source la plus importante d'amidon et fournit des vitamines du complexe B et des protéines ; les produits moins raffinés et plus riches en fibres sont préférables ; le groupe des légumineuses séchées fournit des fibres, du fer, du zinc, du cuivre, etc, et les protéines qui, combinées à celles des céréales, atteignent un niveau de qualité comparable à celui des protéines animales plus chères ; il convient d'encourager l'utilisation alternée de tous les produits de ce groupe, à partir de haricots, de pois, de lentilles, etc. La consommation de graisses d'assaisonnement doit être limitée et celles d'origine végétale (huile d'olive, maïs, tournesol) doivent être préférées à celles d'origine animale (beurre, crème, saindoux, saindoux, etc.) ; les fruits et légumes sont des sources importantes de fibres et de provitamine A (celles colorées en jaune-orange ou vert foncé), de vitamine C (surtout les agrumes et les tomates), d'autres vitamines et de divers minéraux. Ces groupes permettent la plus grande variété de choix et doivent toujours être présents en abondance sur la table, un éventuellement en commençant par le petit déjeuner.

Tout cela est paradoxalement la conséquence de l'abandon de ce régime typiquement méditerranéen italien que d'autres pays riches ont pris comme modèle d'alimentation saine. L'utilisation quotidienne de céréales, de légumineuses, de fruits et légumes, de lait et de produits laitiers fournit déjà tous les nutriments nécessaires. Ajoutez du poisson, de la viande blanche et des œufs une fois par semaine et réservez la viande rouge pour l'un d'entre eux. - deux repas par mois, est une alimentation saine, adaptée à tous les âges.

sources:

http://lapeche.bling.fr/page-1.html https://refind.com/juliettet10 https://www.eklablog.com/profile/29766812 https://framaforms.org/les-aliments-preferes-1598384082 https://slides.com/justin001/