Grioo.com   Grioo Pour Elle     Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  



grioo.com
Espace de discussion
 
RSS  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

BIYA et sa constitution
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Panafricain
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1124

MessagePosté le: Jeu 28 Fév 2008 16:29    Sujet du message: Répondre en citant

ARDIN a écrit:
Une personne avait redigé un article sur grioo ou elle disait que la communauté noire n'existait pas. Cet article a fait jaser. Aujourd'hui, à la lumière de ce qui se passe au Tchad, au Cameroun, etc... On se rend compte que cette personne n'avait pas tord.
En effet, qui aujourd'hui ignore ce qui est entrain de se passer au Camer?
Yannick Noah? Jean Philippe Omotunde? Dieudonné, Rama Yade? ou tous ces candidats issus de la "communaute" engagées dans les élèctions municipales?


Yannick Noah sait certainement ce qui se passe au Cameroun, mais ce n'est pas un politique d'une, et de deux, il attend certainement de voir comment ça évolue. Omotunde bon je pense que le Cameroun il ne connait pas trop...Dieudo ne connaît pas trop les subtilités de la politique camerounaise. Rama Yade ? En tant que secrétaire d'Etat aux droits de l'homme, elle est très certainement mieux informée que nous autre de ce qui se passe au Cameroun. Maintenant, je ne sais pas si elle est avec sarko en afsud, mais il ne me semble pas l'avoir entendu se prononcer...


Citation:
Le CRAN ne s'interesse t'il qu'aux homosexuels du Zimbabwé ou à l’absence de diversité sur les annonces publicitaires actuellement diffusées à Paris dans le métro et les restaurants, par le groupe KFC?


Le CRAN c est une association de Noirs de France, qui n'a aucune influence sur le cours de la politique en Afrique


Citation:
Et la communauté Camer de l'ile de France? les autres africains?
N'est ce pas l'occasion de soutenir le mouvement qui est en marche au Camer?


Elle s'informe et essaye de savoir ce qui se passe sur place. Quant aux autres africains, il faudrait qu'ils connaissent la situation politique au Cameroun pour se faire une idée et agir...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mama
Grioonaute


Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 83
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 28 Fév 2008 16:42    Sujet du message: Répondre en citant

ARDIN a écrit:
Une personne avait redigé un article sur grioo ou elle disait que la communauté noire n'existait pas. Cet article a fait jaser. Aujourd'hui, à la lumière de ce qui se passe au Tchad, au Cameroun, etc... On se rend compte que cette personne n'avait pas tord.
En effet, qui aujourd'hui ignore ce qui est entrain de se passer au Camer?
Yannick Noah? Jean Philippe Omotunde? Dieudonné, Rama Yade? ou tous ces candidats issus de la "communaute" engagées dans les élèctions municipales?
Le CRAN ne s'interesse t'il qu'aux homosexuels du Zimbabwé ou à l’absence de diversité sur les annonces publicitaires actuellement diffusées à Paris dans le métro et les restaurants, par le groupe KFC?
Et la communauté Camer de l'ile de France? les autres africains?
N'est ce pas l'occasion de soutenir le mouvement qui est en marche au Camer?


ARDIN je ne vais pas répondre pour les personnalités citées, mais en tant que membre de la diaspora. Communauté camer de l'IDF? laquelle? Celles des affinités personnelles, ethniques, tribales? C'est un peu comme partout, il existe des entités, mais perso, je ne crois pas qu'on puisse parler de communauté au sens d'entité fédératrice avec des gens poursuivant les mêmes buts et menant des actions communes d'envergure. M'enfin, si ça existe, qu'on me fasse signe. Il faudrait aussi dire qu'entre camer de la diaspora, les avis divergent ou du moins les méthodes. il ya ceux qui sont pour la manière forte, et des morts au passage seraient justifiés car pour eux vu la situation, c'est la voie de la guerre qui doit parler. Il ya ceux qui préfèrent des voix moins extrêmes, mais pour ce que je vois, dans un cas comme dans l'autre, l'un des soucis c'est : on s'adresse à qui? J'ai mis ci-dessous un lien sur un article, dont voici un extrait. Je suis de celles qui pensent que des mouvements spontanés, sans véritables leaders ou cohésion, ça s'éssouflent tôt ou tard et rebelote à la case départ. Vu la situation actuelle, on aurait un leader de la trempe de tous ceux qu'on ous a assassiné dans les années 60, je peux t'assurer que la fin des profiteurs aura sonné mais ce n'est pas le cas. et pour ne pas taire ce cancer qui fait souvent échouer bien d'initiatives sur le continent, le tribalisme, s'engager dans un mouvement sans avoir mis à plat les rancoeurs des uns et des autres? Confused
Quant au discours du président, je pense qu'au-delà de son souci de rester ferme, le peuple aurait vraiment apprécié qu'il s'exprime sur le volet économique et que des mesures suivent. on ne peut pas dire aux gens qu'on va rester ferme et à côté, rien sur ceux qui crient qu'ils ont faim et veulent du travail Confused

Citation:
Vous voulez dire que la démarche de la génération des manifestants actuels est à revoir et à corriger ?
Par bonheur, aujourd’hui, nous avons à faire à une nouvelle génération de Camerounais, qui n’ont pas connu cette époque-là. C’est pourquoi la lutte semble reprendre. Mais, il y a de nouveau un problème majeur. Nulle part, dans le monde, une insurrection spontanée n’a renversé un régime. Des auteurs de renom, à l’exemple de l’Allemande Rosa Luxembourg, dans les années 20, ont abondamment écrit sur ce sujet. Pour qu’une insurrection triomphe, il faut, absolument, un parti d’avant-garde qui conduise cette dernière. Or, malheureusement, dans le Cameroun d’aujourd’hui, nous sommes loin d’en disposer. En conséquence, il y a fort à parier que la révolte actuelle finira par s’estomper, même si elle dure plusieurs jours, voire plusieurs semaines.



http://www.camer.be/index1.php?art=1480

Citation:
Cameroun : Enoh Meyomesse , ‘’Même les Beti ont lâché Paul Biya’’
Le premier candidat déclaré aux élections présidentielles de 2011 commente les émeutes qui embrasent le Cameroun. Il salue l’action syndicale qui a repris de la plus belle des manières dans son pays. Le natif d’Ebolowa appelle à l’émergence d’un véritable leader au sein de l’opposition. Il propose aussi la dissolution de la société pétrolière SONARA.

Enoh Meyomesse, vous est-il possible de donner votre point de vue sur la situation socio-politique actuel du Cameroun à la rédaction de camer.be?

Naturellement. Tout d’abord, nous avons suivi, avec beaucoup de désolation, le discours de Paul Biya. Comme à l’accoutumée, il a fait étalage d’une part de sa très grande suffisance, d’autre part de son mépris profond des Camerounais. Je ne dirai pas plus.

Comment appréciez-vous ce qui arrive dans votre pays ?
Nous nous devons de relever, avec satisfaction, que les syndicats ont, enfin, repris vie au Cameroun. Ce sont ceux-ci qui ont mené, de bout en bout, les choses. Où étaient nos grands leaders politiques traditionnels ? Tous, si vous ne le savez pas, ont perçu de fortes sommes d’argent, soit pour retourner leurs vestes et soutenir le régime, soit alors pour ne rien dire, ou alors faire semblant d’être avec les grévistes, mais, sans plus. Je crois que vous êtes au courant des montants : 10 millions de francs cfa, pour cet ancien ministre qui a cassé les oreilles aux Camerounais, tout au long du week-end dernier. A nous, il a été proposé la moitié, pour que nous allions également tenir une conférence de presse au même titre qu’Issa Tchiroma. Ce que nous avons, tout naturellement, refusé de faire.
‘’Si Tonye Bakot n’avait pas été là’’

Que savez vous de la position des autres dirigeants notamment ceux de l’opposition ?
Même les leaders politiques les plus bouillants qui résident à Douala, et qui donnent à chaque fois l’impression d’être prêts à mettre le feu au Cameroun pour que Paul Biya parte du pouvoir, ont perçu de l’argent.

Vous voulez clairement dire qu’ils sont corrompus? Si oui par qui ?
L’un d’eux, actuellement député, une fois son enveloppe en poche, a pris l’avion et se la coule douce, en ce moment, en France. N’êtes-vous pas surpris qu’il ne dise rien ? Nous devons vous rappeler que c’est toujours ainsi que les choses se passent. Souvenez-vous des sommes d’argent qui avaient été distribuées, au mois de décembre 2006, par le Premier ministre, à toutes les personnes qu’il avait reçues en consultation, au sujet d’ELECAM.

Pouvez vous nous en dire plus ?
Seul Monseigneur Tonyé Bakot, archevêque de Yaoundé, s’était interrogé sur la raison de l’enveloppe d’un montant de trois millions de francs qui lui avait été remise. Réponse : « c’est pour votre carburant… ». Et lui de poursuivre : « de la cathédrale à ici, au Premier ministère, même pas un seul kilomètre, trois millions de carburant !!!! »
En revanche, tous les chefs de partis dont il n’est pas nécessaire de citer les noms, et qui ne manquent jamais une occasion pour dénoncer « le régime de Paul Biya corrompu jusqu’à la moelle » avaient cousu leurs bouches. Personne n’avait rien dénoncé cette fois-là. Si Tonye Bakot n’avait pas été là, les Camerounais n’auraient rien su du tout de ces marchandages sordides.

‘’Paul Biya a profité de l’euphorie des Camerounais’’

Revenons à l’actualité. Qu’est ce qui est à l’origine de l’explosion de la violence actuelle à votre avis?
Nous ne pouvons que nous insurger devant la cherté de la vie au Cameroun. Faudrait-il rappeler que le litre d’essence coûte, au Nigeria, qui produit du pétrole comme nous, 241 francs, au Gabon, autre producteur de pétrole, 341 francs, en Guinée Equatoriale, pays également producteur de pétrole, 310 francs, et que, au Bénin, pays non producteur de pétrole, 400 francs cfa ? Nous, au Cameroun, nous nous retrouvons à 600 francs le litre, et, bien mieux, Talba Malla, le DG la Caisse de Stabilisation des Prix des Hydrocarbures nous fait savoir que l’Etat nous fait même une extrême faveur en ne fixant le prix de litre qu’à ce montant-là, car le véritable prix qu’il devrait faire payer aux Camerounais est de …700 francs cfa !!! N’est-ce pas scandaleux ? Chose encore plus choquante, Paul Biya a profité de l’euphorie des Camerounais à la suite de la victoire de notre équipe nationale en demi-finale de la C.A.N. pour augmenter, en catimini, de 16 francs, le prix du litre d’essence. Comment qualifier un tel comportement ? Et lorsque les choses se mettent à chauffer, il n’est plus là pour défendre sa décision…

Comment peut-on résoudre la crise du pétrole au Cameroun ?
De notre point de vue, si la SONARA ne peut nous procurer, pour notre consommation locale, du pétrole moins cher, nous sommes partisan de sa fermeture. Il serait alors préférable de procéder comme le Bénin qui, bien que ne produisant pas de pétrole, commercialise son essence à 400 francs cfa à la pompe. Le pétrole que nous produisons, serait alors destiné à l’exportation, uniquement, pour nous faire gagner de l’argent. Mais, il y a mieux, Ahmadou Ahidjo ayant cédé le sous-sol camerounais à la France le 30 décembre 1958, il faudrait, avant tout, abroger ces accords, véritables traités inégaux, qu’il avait signés dans l’unique but d’être agréé, par le gouvernement français, comme futur président du Cameroun, deux années plus tard. Ceci nous permettra, par exemple, de devenir, enfin, membre de l’OPEP.

Quelle est votre analyse sur la crise actuelle de manière globale?
Pour ce qui est de l’émeute, proprement dite, notre point de vue est le suivant : le peuple camerounais s’est, enfin, réveillé, après le cuisant échec des villes mortes, en 1991. En ce temps-là, nous étions de ceux qui condamnaient, fermement, cette aventure, pour la simple raison qu’il ne faut pas engager une révolution sans s’assurer de la conduire jusqu’à son terme. Autrement, la contre-révolution qui s’en suivra, sera terrible. C’est ce que nous avons connu après l’échec, pourtant prévisible, des villes mortes. Les initiateurs de cette méprise, ne disposaient d’aucun moyen de paralyser la ville de Yaoundé. En conséquence, ils n’avaient aucune chance de réussir. Après cet échec retentissant, les Camerounais ne croyaient plus aux vertus de l’insurrection, et le régime de Paul Biya s’est plutôt retrouvé renforcé.

Vous voulez dire que la démarche de la génération des manifestants actuels est à revoir et à corriger ?
Par bonheur, aujourd’hui, nous avons à faire à une nouvelle génération de Camerounais, qui n’ont pas connu cette époque-là. C’est pourquoi la lutte semble reprendre. Mais, il y a de nouveau un problème majeur. Nulle part, dans le monde, une insurrection spontanée n’a renversé un régime. Des auteurs de renom, à l’exemple de l’Allemande Rosa Luxembourg, dans les années 20, ont abondamment écrit sur ce sujet. Pour qu’une insurrection triomphe, il faut, absolument, un parti d’avant-garde qui conduise cette dernière. Or, malheureusement, dans le Cameroun d’aujourd’hui, nous sommes loin d’en disposer. En conséquence, il y a fort à parier que la révolte actuelle finira par s’estomper, même si elle dure plusieurs jours, voire plusieurs semaines.

Le chef de l’Etat prévient en effet que l’ordre régnera et que la paix sera rétablie
Quoi qu’il en soit, le président de la République est dans de sales draps. Il vient de découvrir que sa « large majorité » à l’assemblée nationale, ne lui garantit nullement une révision tranquille de la constitution afin qu’il puisse s’éterniser au pouvoir. La population, de toute évidence, est dans l’attente d’une étincelle pour s’embraser. L’augmentation surprise du prix du carburant en a été une. Nous voyons, actuellement, sa réaction. Jamais, depuis l’indépendance, survenue en 1960, c’est-à-dire il y a 48 ans, une grève n’a connu une telle adhésion générale. Jamais. C’est très mauvais signe pour le président de la République. Pis encore, il a reculé. Il a fini par consentir une légère baisse du prix fixé. En d’autres termes, le peuple lui a fait mettre un genou à terre. C’est terrible pour lui, « Monsieur la suffisance ». Actuellement, il est coincé. Il ne peut plus, de nouveau, même dans six mois ou un an, rajouter un centime de plus sur le prix du carburant, sans que le peuple ne redescende dans la rue. Ce n’est pas tout, il ne peut même plus augmenter aucun autre prix, sans que la population ne descende dans la rue. De même, s’il s’avise à continuer à modifier sa constitution, le peuple, de nouveau sera dans la rue. La situation est d’autant plus critique pour lui que, même les Beti qui avaient constitué, jusque là, l’armature politique de son régime, brisaient, dans la ville de Yaoundé, tous les mouvements sociaux, l’ont, cette fois-ci, lâché. Désormais, la capitale du Cameroun est en mesure d’être paralysée. Il ne peut donc plus crâner en ces termes : « quand Yaoundé respire, le Cameroun vit ».

© Camer.be : Réaction recueillies par Hermann Oswald G’nowa
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Afrik 100 Fik
Grioonaute 1


Inscrit le: 25 Mar 2006
Messages: 198
Localisation: Ongola

MessagePosté le: Jeu 28 Fév 2008 16:55    Sujet du message: Répondre en citant

Didier_Daan a écrit:
mama a écrit:
tout le monde veut que les choses bougent mais comment, that is the question ! Moi je rajouterai : oui pour que ça bouge mais après, que fait-on pour pérenniser le peu d'acquis qu'on pourrait avoir sinon, ce sera toujours un éternel recommencement : grèves, violences, mort, retour au calme précaire jusqu'à la prochaine crise Confused

Voilà comment le pied gauche racle le pied droit! On veut le changement mais on a des appréhensions quant à ce changement. Une question pareille, je l'assimile à l'incitation au statuquo.
L'Histoire de l'humanité se résume à une ÉTERNELLE lutte entre les opprimés et les oppresseurs. Le Cameroun ne devrait pas y échapper. Et il faudra surtout se sortir de la tête que les solutions tomberont du ciel - sans impliquer des morts - et qu'elles seront les bonnes pour l'éternité. Il faut oublier que le "Cameroun est un pays béni". Non! Il est le Cameroun certes, mais il est comme les autres pays face à l'Histoire.
Parlant de ces violences répétées, on voit bien que l'argument tribal (les dernières déclarations d'un chef traditionnel du Littoral sur ces gens qui sont venus cassés chez "Nous" -certainement les Anglo-Bamis, inspiré du "autochtones et allogènes" de la Constitution du Cameroun) pour les justifier s'avère une fois de plus comme nul. Comme en France on a toujours fait croire aux gens que le problème c'est l'immigré. La paupérisation touche tout le monde depuis l'instauration du Machiavélisme économique au Cameroun en début 90. En outre, la mise en berne de la démocratie affecte tout le monde. L'Etat étant mort au Cameroun, le Renouveau survit.
Il est quand même bizarre qu'une certaine génération de Camerounais ne connaisse qu'un seul président - pour mon cas 2, 3 présidents Béninois, Sénégalais quand même et 4 Français... Qu'en sait-elle de l'alternance politique?
Je suis pour un "éternel recommencement" mais que la roue avance!


Je ne sais pas si le fait de casser les commerces soit un gage de démocratie surtout à Douala. Car dans cette ville la majeure partie des activités appartient au privé… Pour certaines personnes pas forcément de adeptes du pouvoir en place c’est la ruine assurée.

Le bilan qui sera fait après ces émeutes sera effroyable. Par ailleurs reconnaît au moins le droit à ce chef de déplorer le chaos qui règne actuellement dans sa ville.
La démocratie ne peut se résumer à un changement de président, les pays mentionnés connaissent les mêmes problèmes conjoncturels que notre pays actuellement. Je ne vais pas te cacher que je ne crois pas que la démocratie soit la solution à nos problèmes, à mon sens nous n’avons pas encore les moyens de se payer ce luxe. Quand je vois l’état actuel de l’opposition j’ai des réelles inquiétudes pour l’avenir.
Pour finir, il faudrait arrêter avec cet argument tribal, qui expliquerait la longévité de Biya au pouvoir, c’est plus complexe.

Si vous pensez qu’il faut tout casser pour reconstruire ok, mais soyons prêt à en payer le prix.

Afrik 100 Fric
_________________
Je suis noir mais j'aime le manioc, bizarre non ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mama
Grioonaute


Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 83
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 28 Fév 2008 16:56    Sujet du message: Répondre en citant

Didier-dan je n'ai trop compris ton intervention puisque tu soulèves qq chose que je condamne aussi : le fait que la tribalisation des mouvements de revendication ou de la vie politique amène toujours à ce qu'au final rien ne bouge vraiment Confused D'où ma question :
Citation:
Moi je rajouterai : oui pour que ça bouge mais après, que fait-on pour pérenniser le peu d'acquis qu'on pourrait avoir sinon, ce sera toujours un éternel recommencement
. Je veux dire, suffit-il de descendre dans la rue sans en parrallèle mener aussi des actions pour que les gens, quelle que soit leur ethnie, comprennent que àça les concerne tous? Selon toi, les chefs Sawa (peuple d'origine de Douala) ont par mots couverts indéxé les "allogènes" juste pour le faire? peut-être qu'ils ont leurs raisons et justement, si l'optique est de favoriser une meilleure cohabitation entre ethnies, autant on devrait connaître leurs raisons, autant les "allogènes" ou anglos bamis qui se plaignet devraient donner les leurs. C'est bien de vouloir le changement mais je peux me tromper, je pense que ce changement ne peut être efficace que si notre talon d'achille (tribalisme) est analysé et non escamoté. Je reprend l'exemple des élections, dans ma famille (Beti), je peux t'assurer qu'on aurait eu en face un leader d'opposition crédible, ne donnant pas l'impression de monter les uns contre les autres, combien étaient prets à aller voter. mais tout ramener à l'ethnie et surtout, tenir des discours qui font penser que d'autres du fait d'être de telle région (celle du président), vivraient mieux, ça braque et au final, bah personne ne lève le petit doigt et Biya reste. Donc c'est beau nos discours sur Grioo, mais pardon, on sait aussi que la cause de l'échec des mouvements au cameroun, c'est le tribalisme.

Didier_Daan a écrit:
mama a écrit:
tout le monde veut que les choses bougent mais comment, that is the question ! Moi je rajouterai : oui pour que ça bouge mais après, que fait-on pour pérenniser le peu d'acquis qu'on pourrait avoir sinon, ce sera toujours un éternel recommencement : grèves, violences, mort, retour au calme précaire jusqu'à la prochaine crise Confused

Voilà comment le pied gauche racle le pied droit! On veut le changement mais on a des appréhensions quant à ce changement. Une question pareille, je l'assimile à l'incitation au statuquo.
L'Histoire de l'humanité se résume à une ÉTERNELLE lutte entre les opprimés et les oppresseurs. Le Cameroun ne devrait pas y échapper. Et il faudra surtout se sortir de la tête que les solutions tomberont du ciel - sans impliquer des morts - et qu'elles seront les bonnes pour l'éternité. Il faut oublier que le "Cameroun est un pays béni". Non! Il est le Cameroun certes, mais il est comme les autres pays face à l'Histoire.
Parlant de ces violences répétées, on voit bien que l'argument tribal (les dernières déclarations d'un chef traditionnel du Littoral sur ces gens qui sont venus cassés chez "Nous" -certainement les Anglo-Bamis, inspiré du "autochtones et allogènes" de la Constitution du Cameroun) pour les justifier s'avère une fois de plus comme nul. Comme en France on a toujours fait croire aux gens que le problème c'est l'immigré. La paupérisation touche tout le monde depuis l'instauration du Machiavélisme économique au Cameroun en début 90. En outre, la mise en berne de la démocratie affecte tout le monde. L'Etat étant mort au Cameroun, le Renouveau survit.
Il est quand même bizarre qu'une certaine génération de Camerounais ne connaisse qu'un seul président - pour mon cas 2, 3 présidents Béninois, Sénégalais quand même et 4 Français... Qu'en sait-elle de l'alternance politique?
Je suis pour un "éternel recommencement" mais que la roue avance!


Dernière édition par mama le Jeu 28 Fév 2008 17:19; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mama
Grioonaute


Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 83
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 28 Fév 2008 17:13    Sujet du message: Répondre en citant

bamiléké a écrit:
Et à bien regarder les discussions sur le site indiqué par Mama, c'est l'un des rares post délirant qui y apparait.
http://www.cameroon-info.net/cin_reactions.php?s_id=22027
Apparamment sont auteur vit aux USA, bien loin du pays et fantasme plus qu'autre chose!!!

@bamileké si ce n'était que le net, je pourrai dire que ce sont des cas isolés quoique... mai quand en privé tu entends les mêmes discours quoique nuancés faisant l'amalgame entre Biya et son ethnie, on ne peut éluder cet aspect.

plus généralement ... Je m'insurge contre des discours qui voudraient attribuer à untel l'échec d'un pouvoir (où on retrouve toutes les régions), à une ethnie sous prétexte que le président en est issu ou que tel dignitaire viendrait de tel village et quelle relation avec l'étudiant ou pysan lambda de ce coin? est-ce pour autant qu'il paiera moins cher son taxi ou sera à l'abri des exactions? ou qu'un emploi l'attend au chaud? Je trouve d'autant + ce discours néfaste qu'il aboutit généralement à l'effet inverse. dans un pays où toute personne qui n'a aucun "haut placé" vit l'enfer, c'est indécent et inconstructif de continuer à empêcher une véritable cohésion de la masse, avec de telles pensées. Confused
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Alex
Grioonaute régulier


Inscrit le: 05 Aoû 2005
Messages: 466

MessagePosté le: Jeu 28 Fév 2008 17:28    Sujet du message: Répondre en citant

afrobeat a écrit:
Popaul , président de la république bannière du Cameroun,promet une bastonnade souveraine au peuple surtout aux Bamilékés et aux Anglophones qui ne cessent de mettre son pouvoir à l'épreuve.[/quote]

oulahhh ?????? qu'est-ce qui t'arrive???
On sait tous que pol biya veut semer le chao avant son départ, et ne veut rien lâcher, il est même prêt à tuer ts les camerounais pour ça! le ras le bol est généralisé, on n'en peut plus,une minorité de de milliardaires et tout le peuple qui crève, mais qui nous débarasse de ce misérable!!!!

Mais, alex je dois te prévenir d'une chose qui à mon avis est très importante : En écrivant ce que tu viens d'écrire, tu contribues fortement à l'éternisation de ce vieillard au pouvoir! déjà je veux que tu me montre une citation où il adéclaré ça? c'est complètement surréaliste! ce genre de déclaration peuvent créer l'effet inverse, et ainsi pousser à un bloc mué par l'instinct de survie autour de ce dictateur, faisons attention, notre extrème irritation ne doivent pas nous amener à perdre niotre sang froid et à devenir nous-même des dangers pour nos pays, stp ne donne pas à paul biya des opportunités pour se maintenir, parce-que là c'est pas lui qui fait de l'instrumentalisation ethnique, mais c'est toi, tu aura beau traiter les gens de "nègres qui vit en occident" mais ça n'enlève pas que ce que tu as posté est extrçememe,t dangereux pour notre pays, qui en ce momenty même subit d'énormes tensions : attention ce que les camerounais souhaitent (je pense en leur majorité) c'est le départ de biya et non une guerre ethnique généréé par des exacerbations tribales semblables au propos enflammée et surréaliste que tu viens de lâcher. Je te repose la question, montre moi l'article où cet lézard à déclaré ce que je viens de lire!!![/quote]

Ce que je ne fais que dire ce que les politiciens du régime Biya affirme .Je sais que mes paroles créaient souvent des remous dans ce site mais pourquoi caché la vérité aux autres.Combien de pontes du RDPC sur les ondes de la radio nationale ont accusé directement Fru Ndi ,le SDF et pire de tous des pseudo opposants de la région anglophone et de l'ouest d' instrumentaliser ces troubles Evil or Very Mad .J'ai vraiment l'impression que beaucoup d'entre vous ignorent les réalités de ce pays et à quels points les pontes de ce régime sont malades. Evil or Very Mad Ce n'est pas moi qui donner une allure tribale à ce bras de fer mais les partisans de Biya le font depuis le départ,je n'ai fais que créer l'ironie dans mon post.

C'est triste de savoir que tu es encore au stade de preuve.C'est ainsi que Biya a réussi à rouler la plupart des intellectuels de ce pays et surtout la communauté internationale.Les dernières élections ont été trucqué !!!! Où sont les preuves ?.Des ministres détournent des milliards, Où sont les PREUVES ?.

Ce n'est pas nous qui avons cultivé le tribalisme dans ce pays mais un système bien huilé qui sait ce qu'il fais et qui faire porter le chapeau au moment opportun.

Biya veut faire croire à tous ce qui veulent le croire que c'est le SDF avec une bande de névrosé originaire en particulier de l'ouest Cameroun qui veulent l'évincer du pouvoir.Mon amis,des mots déguisés gardes leur sens pour des personnes sensés.Qui ignore que l'Homme à abattre après Fru Ndi, est Jean Michel Nintcheu, député du Sdf dans la circonscription de Wouri-Est, qu'on ne pardonne pas de s'être entêté avec plusieurs marches sur le NON à la révisions de la constitution.Ces articles devront te rafraichir la mémoire.

http://www.cameroon-info.net/cmi_show_news.php?id=21912
http://www.cameroon-info.net/cmi_show_news.php?id=22030

Biyiti bi Essam,Ministre de la communication a écrit:
Mais dans son point de presse au soir du lundi 25 février, le ministre de la Communication semble avoir des certitudes. Pour lui, les revendications syndicales sont résolues. Les actes perpétrés à Douala n’ont rien à voir avec les messages des syndicalistes. En formulant sa compassion à l’endroit de ceux qui ont subi la foudre des vandales, il dévoile une manipulation. Ayant “ très bien localisé ” les endroits où les vandales ont le plus sévi, le ministre Biyiti bi Essam professe que “ la juxtaposition fait sens ”. Ainsi, il établit une corrélation entre les zones où le Sdf est fortement implanté et les manifestations de Douala. Concrètement, il accuse le parti de Ni John Fru Ndi de manipuler les jeunes à des fins politiques. Joint au téléphone, le principal responsable du Sdf dans le Littoral et député de la nation, Jean Michel Nintcheu, dément toute perspective de manipulation des jeunes par son parti. “ On me donne un pouvoir que je n’ai pas. Qu’ils aillent chercher ailleurs le bouc émissaire, notamment parmi les forces de l’ordre qui provoquent les populations ”, répond-il.


Je n'ai rien contre les Anglophones ou tout autre membre de l'ethnie bamilékés bien au contraire je voudrais déjà dénoncer ce qui risque virer en chasse aux sorcières tribales car je sais déjà assez bien les méthodes de ce régime.Ce discours , des millions de Camerounais ont compris son sens: [b]BIYA cherche un bouc émissaire!!!!.Pour lui,il est anormal et impensable que son peuple s'oppose à ces tentatives de manipulations à ce point.Si c'est le cas alors quelqu'un en particulier doit payer et il l'a avoué clairement.Sachez donc qui est visé en premier!!!!! Evil or Very Mad Pour comprendre le monde politique camerounais il faut d'abord comprendre les méthodes du régime Biya Idea .
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mama
Grioonaute


Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 83
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 28 Fév 2008 19:41    Sujet du message: Répondre en citant

@Alex
Si justement PB et ses accolytes cherchent un bouc émissaire, ne crois-tu pas que c'est + que jamais nécessaire pour ledit peuple de garder une certaine cohésion en évitant le piège d'indexer tel ou tel ou alors merde que chacun expeime sa bile. Pquoi des anglos ont l'impression d'être des laissés pour compte, pquoi des bamis se sentent floués, pourquoi des Beti en ont ras le bol qu'on les pointent du doigt... bref beaucoup de pquoi en sachant que ce pays n'est pas constitué que des gens cités et à la fin merde ça nous sommes + de 200 Rolling Eyes C'est beau de crier qu'on se bat pour la démocratie une meilleure vie et que le politiquement correct fait qu'on ferme les yeux sur cette chose dont le pouvoir sait si bien user pour diviser. Je continue à croire que tant d'occasions de faire bouger les choses ont toujours échoué parce qu'en haut ils savent très bien ou appuyer pour semer au mieux la confusion (et les replis indentitaires), au pire la zizanie.

Ci dessous un commentaire à l'article cité + haut, et de nombreux points de vue que je partage. Et cette question : pourquoi semble-t-il si facile de manipuler le peuple au final en ethnicisant tout? parce que c'est son talon d'achille et ces messieurs-dammes d'en haut le savent très bien. Me fous de choquer les bien-pensants, mais dans notre beau pays, tant que certains, fut-ce une minorité continueront non pas de s'attaquer directement à toute cette clique multi-ethnique qui pille le pays, mais que la confusion va demeurer en indexant des ethnies ou régions précises, si aucune alternative ayant un discours et des actes radicalement et fermement unitaire, cassons, brûlons, marchons, sautons... si une partie d'un pays se retrouve idéologiquement pris en otage sous prétexte qu'on vient de tel coin, rien ne changera Confused

http://www.camer.be/index1.php?art=1480
Citation:
Seydou Je suis tout à fait d'accord avec l'analyse selon laquelle les beti, dans les années 90 avaient dans une grande majorité formé un bloc compact derrière le Président de le république. En réalité, ils étaient pris en otage entre les opposants au régime qui assimilaient sans distinction, tout beti à un un partisan de la cleptocratie, et les barons du régime qui comme toutes les dictatures leur faisaient croire que si jamais Biya était écarté ils seraient tout simplement écrasés. C'est à cette époque que le professeur Roger Gabriel Nlep de regretté mémoire avait forgé le concept de triangle équilatéral Béti-bami-"nordistes"(les nordistes désignant à vrai dire l'aristocratie foulbé minoritaire dans la partie septentrionale du Cameroun)Ce faisant, il réalisait un constat empirique d'une grille de lecture socio-politique qui enfermaient l'ensemble de la nation dans un shéma tribal étroit, car toutes les autres ethnies étaient rangées de gré ou de force dans ces catégories. Or sans être manichéen, il me semble évident que le véritable combat est celui d'une oligarchie qui a confiqué les biens qui appartiennent à tous. Elle se caractérise par son arrogance et l'incompréhensible certitude d'être en tout au-dessus de tous. Jusqu'à présent les faits ont semblé leur donner raison, puisque l'impunité pour les crimes crapuleux a été érigée en mode de gestion de la chose publique. Cependant malgré les diplômes dont ils sont bardés, on se rend compte que la plupart ont essé toute forme de travail intellectuel, car la pertinence de leurs analyses est misérablement stupide. Ils n'ont pas compris qu'on ne peux plus accuser les politiciens comme le fait Biyiti bi Essam alors même qu'il n'est pas nécessaire de s'appeller Emile Durkheim ou Jean Marc Ela pour voir que les politiciens de l'opposition n'ont aucune prise sur la population. Mais en fait, c'est la première marche de ces politiques par le haut. La deuxième marche consistera à dire que cette opposition là, c'est le sdf, donc ce sont les anglo bami. La troisième marche sera celle des schémas qui plaisent tant à la communauté internationale: Une guerre ethnique. C'est pourquoi nos frères betis doivent demeurer vigilants. Nous autres qui ne le sommes pas, nous devons être délicat et ne pas nous tromper d'adversaire. Quand on va dans l'arrière-pays Beti, franchement, il n' y a pas de quoi en vouloir à un ressortissant d'une ethnie seulement pour cette apartenance. La récente sortie des chefs sawa, et les accointances des chefferies tribales plus authentiques (grand ouest, grand nord; les chefferies de la fôret n'ayant aucun fondement historique et étant plutôt un machin issu de la colonisation) avec l'autorité politique de fait, on comprend vite que beaucoup affirment représenter le peuple mais pensent d'abord à eux même. Alors merci aux ressortissants de la grande famille tribale de Paul Barthélémy de ne pas se sentir visé. Les Betis forment une entité importante au Cameroun. riche en culture et en personnalité de premier plan qui ont marqué l'histoire de la nation.(Martin Paul Samba, Ossende Afana, Abel Eyinga, Mongo Beti, Jean marc Ela pour n'en citer que quelques uns.) Ceci dit, il me semble personnellement que la violence en l'état actuel des choses n'est pas la solution. Vu le réflexe de la communauté internationale de prendre toujours le parti de ceux qui semblent déjà maîtriser la situation (Togo, Kenya, Tchad), seule une mobilisation générale, disciplinée, large, capable de ne pas répondre aux provocations des forces de répression pourra porter du fruit. N'oubliez pas que la dictature de Marcos aux philippines a été renversée par une foule calme, recueillie, mais déterminée qui a affronté les chars du dictateur. Il faudrait effectivement que l'insurrection soit rapidement sous contrôle, et qu'elle prenne l'option radicale de la non violence. La diaspora aussi doit s'organiser et faire un véritable lobbying. Les grandes capitales européennes doivent voir s'organiser des rassemblements de soutien pour ceux qui se luttent sans violence. Encore une fois, je suis étonné de l'inintellignence scandaleuse de ceux qui nous gouvernent. On en vient à regretter le silence de Biya, car s'ils doit ouvrir la bouche pour débiter les inepties que nous avons entendues hier, on peut penser que la situation du Cameroun est plus catastrophique que ce qu'on peut croire car 25 ans de stupidité gouvernementale ça se paie cher... Pour la paix et pour la justice, que Dieu soit à nos côté.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mama
Grioonaute


Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 83
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 28 Fév 2008 22:00    Sujet du message: Répondre en citant

Je continue avec mes liens et citations pour ceux celles que la situation au cameroun interesse et qui n'ont pas le temps ou ne connaissent pas tous les sites camerounais :

Citation:
Chef de bois
Senior Member


Joined: 11 Mar 2002
Posts: 2459

Posted: 27 Feb 2008 17:54 Post subject:

--------------------------------------------------------------------------------

Monsieur Furax,

Nous savons tous, vous et moi, que "le fait d'avoir augmenté le prix de certains produits et la grève générale des taximen" ne pouvaient servir que de catalyseur à une insurrection latente, que bien d'observateurs avertis prévoient au Cameroun depuis de nombreuses d'années...

Mais quel a vraiment été le détonnateur cette fois-ci et pourquoi seulement maintenant??? j'ai la naîveté de croire que, même si personne n'ose ouvertement le dire dans l'Etat policier qui règne au Cameroun, c'est essentiellement la perspective d'une présidence à vie de Paul BIYA qui emporte la reserve naturelle dont a su faire preuve la jeunesse camerounaise jusqu'ici.

Pourtant contrairement aux "manipulations d'apprentis sorciers" dénoncées ici ou là par les discours officiels, il n'y a jamais eu d'engagement clair des leaders de l'opposition camerounaise (à quelles ques exceptions près) en défaveur de la révision projetée de l'article 6 al 2 de la constitution.

D'où vient-il donc que ces derniers auraient manipulé des jeunes casseurs qui semblent à première vue n'obéir à aucun mot d'ordre, à aucune autorité... si ce n'est à l'envie "d'en finir", comme disent certains, avec un homme si ce n'est son régime qui représentent à tort ou à raison la somme des maux qui minent leur existence.

Bref comme vous, j'essaye de comprendre et je suis tout fait ouvert à un débat contradictoire...et constructif.

Je vous remercie


http://www.cameroon-info.net/cmForumNG/viewtopic.php?t=16584

On va encore supporter car dans 3 ans il s'en va. même si pour moi son départ à lui seul ne saurait résoudre tous les problèmes et mettre fin à un système, au moins le fait d'être sûr qu'il ne sera + là, c'était déjà ça pour bon nombre de camer qui se disent que vu la situation en 25 ans, le prochain ne pourra pas fare pire Confused Et comme le dit si bien le commentaire cité, quand on a l'impression qu'une situation va durer à perpet, il ya de quoi devenir fou. En 9 mois, même chez ceux qui ont voté sarko, certains regrettent et se demandent ce que ça va être encore pendant 4 ans. Alors imaginer au Cameroun, ça fait 25 ans, pas 5, 10, 25 Shocked et ça peut encore durer. Reste maintenant à espérer et faire chacun le necessaire pour qu'une fois de plus l'arme de la zizanie ou de trouver des boucs émissaires ici et là ne vienne tout détruire. Je déplore à nouveau le manque d'une figure emblématique, charismatique et unitaire pour savoir tirer profit (politiquement) de ce mouvement car malheureusement, soit il va s'éssoufler, soit par ce désepoir tant partagé au pays on sombre de plus en plus dans la violence, et ce cher pouvoir en profite à nouveau pour attiser sa haine, au final, en revient à être vu comme le garant et celui qui a rétablit l'autorité. Personnellement, autant j'ai une piètre idée du pouvoir, autant ceux qui se dient opposants me font tout autant Rolling Eyes A la fin il n'ya aucune personnalité fédératrice au Cameroun,(opposition s'entend)? Pffffttt !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Didier_Daan
Bon posteur


Inscrit le: 16 Mai 2006
Messages: 569

MessagePosté le: Ven 29 Fév 2008 03:07    Sujet du message: Répondre en citant

mama a écrit:
Je veux dire, suffit-il de descendre dans la rue sans en parrallèle mener aussi des actions pour que les gens, quelle que soit leur ethnie, comprennent que àça les concerne tous? Selon toi, les chefs Sawa (peuple d'origine de Douala) ont par mots couverts indéxé les "allogènes" juste pour le faire? peut-être qu'ils ont leurs raisons et justement, si l'optique est de favoriser une meilleure cohabitation entre ethnies, autant on devrait connaître leurs raisons, autant les "allogènes" ou anglos bamis qui se plaignet devraient donner les leurs.

Franchement, ces lignes sont extrêmement graves et méritent d´être dénoncées. Comment peut-on essayer de justifier quelqu´un qui a un discours pouvant (implicitement) inciter à la haine tribale? Je suppose que tu ne t´es jamais rendu(e?) compte que dans la Constitution de ce qui reste de ce pays, il est bien inscrit AUTOCHTONE et ALLOGÈNE, et surtout de leur impact autant que leur absurdité. Que sur certains documents administratifs, il est encore marqué le mot "tribu". Ben voilà, tu es là à suggérer aux "allogènes" (d´où????) qui se plaignent de donner leurs raisons!!!
mama a écrit:
C'est bien de vouloir le changement mais je peux me tromper, je pense que ce changement ne peut être efficace que si notre talon d'achille (tribalisme) est analysé et non escamoté.

A mon avis, le talon d´achille du Cameroun n´a jamais été le tribalisme per se. Mais plutôt une certaine élite/classe supratribale qui manie depuis des lustres l´intrumentalisation du tribalisme - donc justement les pères de la Constitution du Cameroun, etc. Un point et c´est tout!
mama a écrit:
Je reprend l'exemple des élections, dans ma famille (Beti), je peux t'assurer qu'on aurait eu en face un leader d'opposition crédible, ne donnant pas l'impression de monter les uns contre les autres, combien étaient prets à aller voter. mais tout ramener à l'ethnie et surtout, tenir des discours qui font penser que d'autres du fait d'être de telle région (celle du président), vivraient mieux, ça braque et au final, bah personne ne lève le petit doigt et Biya reste. Donc c'est beau nos discours sur Grioo, mais pardon, on sait aussi que la cause de l'échec des mouvements au cameroun, c'est le tribalisme.

Oui et après quoi?! On est à la recherche du meilleur des meilleurs des leaders politiques. Le nec plus ultra, quoi! Mais il n´existe pas un seul qui soit exempt de tout reproche. Et à force de le chercher, le temps passe et on cultive le statuquo, i.e. le maintien du renouveau. Je me souviens que lorsque Ahidjo a nommé l´actuel président comme son successeur, pleins de Camerounais ont cru qu´il y aurait le chaos, la guerre. Bien entendu qu´ils n´imaginaient pas la substance de leur peur, puisque à la place de la guerre, on a détruit l´Etat.
Pour finir, Mama, lorsque je te lis, j´ai toujours l´impression d´avoir à faire à une bon(ne) lycéen(ne) qui maîtrise pas mal ses cours de rédaction, de philo, avec ses questions questionnantes qui tiennent lieu de solutions. Ce discours peut paraitre beau, modéré, objectif, tempéré, nuancé, etc. mais à mon avis c´est le verbiage du statuquo.
Personnellement, je fais partie clairement de ceux qui voteraient pour la sécession de ce pays. Ce qui ne signifierait pas la fin des problèmes bien entendu, mais plutôt le début d´une autre Histoire. Ne te tracasse pas à me traiter de non-patriote, etc - peut-être que tu ne le ferais pas vu ta modération. Cà me laisse à 37...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Didier_Daan
Bon posteur


Inscrit le: 16 Mai 2006
Messages: 569

MessagePosté le: Ven 29 Fév 2008 03:18    Sujet du message: Répondre en citant

Panafricain a écrit:
Yannick Noah sait certainement ce qui se passe au Cameroun, mais ce n'est pas un politique d'une, et de deux, il attend certainement de voir comment ça évolue. Omotunde bon je pense que le Cameroun il ne connait pas trop...Dieudo ne connaît pas trop les subtilités de la politique camerounaise. Rama Yade ? En tant que secrétaire d'Etat aux droits de l'homme, elle est très certainement mieux informée que nous autre de ce qui se passe au Cameroun. Maintenant, je ne sais pas si elle est avec sarko en afsud, mais il ne me semble pas l'avoir entendu se prononcer...

Oh la, Panaf, je t´ai déjà vu bien plus convaincant que cà ici. Du moins en tant que sapeur-pompier, quoi.... Que se pasa, hombre? Laughing
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bamiléké
Super Posteur


Inscrit le: 13 Aoû 2005
Messages: 1078

MessagePosté le: Ven 29 Fév 2008 11:20    Sujet du message: Répondre en citant

Didier_Daan a écrit:
Panafricain a écrit:
Yannick Noah sait certainement ce qui se passe au Cameroun, mais ce n'est pas un politique d'une, et de deux, il attend certainement de voir comment ça évolue. Omotunde bon je pense que le Cameroun il ne connait pas trop...Dieudo ne connaît pas trop les subtilités de la politique camerounaise. Rama Yade ? En tant que secrétaire d'Etat aux droits de l'homme, elle est très certainement mieux informée que nous autre de ce qui se passe au Cameroun. Maintenant, je ne sais pas si elle est avec sarko en afsud, mais il ne me semble pas l'avoir entendu se prononcer...

Oh la, Panaf, je t´ai déjà vu bien plus convaincant que cà ici. Du moins en tant que sapeur-pompier, quoi.... Que se pasa, hombre? Laughing


Laughing Laughing Laughing Panaf doit fatiguer dans ses justifications alambiquées de tout et de n'importe quoi.

Quand Noah dit qu'il se casse si Sarko est élu ou quand il critique le "mechant raciste" de Le Pen il se sent peut ètre plus homme politique!! Very Happy
Par contre se dorer la pilule au pays de l'Homme Lion ne lui pose pas trops de problèmes existentiels!
C'est un métisse, un mélange de couleur ooh, ooh... C'est si penard de revendiquer aux pays des Droits de l'homme.
Un clandestin qui se fait expulser par des flics c'est plus "bandant " qu'une banale histoire d'africains qui luttent pour leur liberté dans leur pays et qui ne trouvent comme reponse que des bruits de bottes, des balles et des jets de canons à eau

Citation:
attend certainement de voir comment ça évolue.


Oui c'est ça, nous n'en sommes qu'a une vingtaine de morts, il n'y à pas de quoi fouetter un chat, qu'il attende encore un peu... Confused

Citation:
Omotunde bon je pense que le Cameroun il ne connait pas trop...


Surement qu'il n'a que TF1 pour savoir ce qui se passe dans le monde, cqfd... Rolling Eyes

Citation:
Rama Yade ? En tant que secrétaire d'Etat aux droits de l'homme, elle est très certainement mieux informée que nous autre de ce qui se passe au Cameroun. Maintenant, je ne sais pas si elle est avec sarko en afsud, mais il ne me semble pas l'avoir entendu se prononcer...


T'inquiètes, Biya ne fait pas parti de l'Axe du mal comme Kadhafi, Chavez Kin Jong Il ou le pdt iranien. Pour ces gens elle est plus reactive et inspirée.

Le CRAN c est une association de Noirs de France, qui n'a aucune influence sur le cours de la politique en Afrique

...et qui veut surtout n'en avoir aucune! Evil or Very Mad
Le Cran est plus preoccupé de voir en France des Noirs inciter leurs congénères à consommer de la mal bouffe comme les autres, égalité oblige !!! Confused
_________________
Mentalité de la cueuillette=sida économique

« nan laara an saara » :
"Si on se couche, on est mort" . Joseph Ki-Zerbo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Afrik 100 Fik
Grioonaute 1


Inscrit le: 25 Mar 2006
Messages: 198
Localisation: Ongola

MessagePosté le: Ven 29 Fév 2008 11:24    Sujet du message: Répondre en citant

Quelle contradiction !!!

Didier_Daan a écrit:
A mon avis, le talon d´achille du Cameroun n´a jamais été le tribalisme per se.


Didier_Daan a écrit:

Personnellement, je fais partie clairement de ceux qui voteraient pour la sécession de ce pays.


Forcément elle se féra sous la base ethnique, au fond tu penses que tout devrais se faire autour de ta tribu…
Un état ne peut être incarné par un seul homme, tribalisme que tu sembles voir dans le camps d’en face masque en réalité le tien qui visiblement est plus prononcé, car à te lire tout devrait se faire autour de ton ethnie (puisque tu souhaites la sécession)…

mama a écrit:

C'est bien de vouloir le changement mais je peux me tromper, je pense que ce changement ne peut être efficace que si notre talon d'achille (tribalisme) est analysé et non escamoté.


Comme tu as raison, je crois que c’est l’une des fautes commise par certains hommes politiques de croire que l’on peut effacer en quelques années une identité qui a traversé le temps.. LA TRIBU.

Les Camerounais devraient se parler car à se jour la meilleure manière de fuir un problème c’est de le résoudre , sortons de ce discours convenu et trouvons ensemble un canal de communication commun au travers duquel nous pourrions nous dire certaines vérités.

Afrik 100 Fric
_________________
Je suis noir mais j'aime le manioc, bizarre non ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 29 Fév 2008 11:59    Sujet du message: Répondre en citant

bamiléké a écrit:
Les plaintes des parents restés au pays, au telephone ou les descentes sur le terrain pendant les vacances les Euros pleins les poches ne permet vraiment pas de mesurer l'ampleur du desaroi social des camerounais.

Difficile à comprendre.
En discutant avec ses proches vivant au Cameroun on ne serait pas capable de rendre compte des difficultés rencontrés par les gens au Cameroun?
Comme disait quelqu'un, les opinions que tu emets ne sont pas à négliger mais il existe d'autres sons de cloche au Cameroun.
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 29 Fév 2008 12:03    Sujet du message: Répondre en citant

Didier_Daan a écrit:
Personnellement, je fais partie clairement de ceux qui voteraient pour la sécession de ce pays.

je m'associe à Afrik pour poser la question suivante: secession sur quelle base?
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 29 Fév 2008 12:07    Sujet du message: Répondre en citant

Joseleñ a écrit:
Citation:
"Les tentatives de manipulation ethniques de la part des autorités ont déja commencé, en poussant certains chefs traditionnels Sawa"


Quelle que soit l'issue des incidents qui se déroulent au Cameroun, les intervenants de grioo ne devront pas perdre de vue que ce qui doit retenir notre attention est le triomphe de la REPUBLIQUE...

Il n'existe pas une république des chefs bamiléké, ni celle des chefs sawa ou encore des chefs beti et dont les Bulu ne seraient qu'un sous-ensemble (comme l'a dit quelqu'un)...

Il existe une seule et unique REPUBLIQUE et dont son indivisibilité doit pouvoir s'imprégner dans notre philosophie...

Nous devons assister au triomphe de la REPUBLIQUE...Si nous sommes tous attachés à nos maigres restes de la culture héritée de nos ancêtres, il n'en démeurre pas moins que le Cameroun est une REPUBLIQUE et en ce sens qu'il n'y a pas de place pour les particularismes et les régionalismes sous toutes leurs formes...

Le Cameroun est une REPUBLIQUE et nous espérons tous son triomphe...

Vive les vertus républicaines...

Tu as parfaitement raison et je pense que c'est la position de la majorité des camerounais. Après comment faire?
La politique ce ne sont pas les bons sentiments, c'est trouver des équilibres dans les rapports de force qui sont le lot de tous pays.
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bamiléké
Super Posteur


Inscrit le: 13 Aoû 2005
Messages: 1078

MessagePosté le: Ven 29 Fév 2008 14:30    Sujet du message: Répondre en citant

Jofrere a écrit:
bamiléké a écrit:
Les plaintes des parents restés au pays, au telephone ou les descentes sur le terrain pendant les vacances les Euros pleins les poches ne permet vraiment pas de mesurer l'ampleur du desaroi social des camerounais.

Difficile à comprendre.
En discutant avec ses proches vivant au Cameroun on ne serait pas capable de rendre compte des difficultés rencontrés par les gens au Cameroun?
Comme disait quelqu'un, les opinions que tu emets ne sont pas à négliger mais il existe d'autres sons de cloche au Cameroun.


Peut ètre, mais j'ai l'impression que beaucoups minimisent ici le desarroi social qui existe. On aime les "hauteurs" de point de vue, les analyses savantes des reseaux françafricains, mais lorsque l'on descend dans le particulier, le vécu on est regardé comme un exalté. Mais c'est la somme de ses petits particuliers qui font que la marmite explose à l'improviste.
Bref la reaction lente des grioonautes face à cet évènement fait se poser des questionssur le la diaspora.

Quand au débat sur le tribalisme qui semble se developper dans ce topic je le trouve un peu abberrant. Ici au pays tout le monde se focalise sur la gestion cahotique de Biya et de son clan et sur le mal vivre qui touche la quasi totalité des camerounais. A part quelques urluberlus et politicards en panne d'imagination les passions ethniques ne sont pas du tout dans les conversations . Ce qui est mème un peu etonnant vu le clientelisme exacerbé qui règne.
Les pancartes parlaient de Biya ou des problèmes economique, aucun slogan ou pancarte à relent tribal.
Les Betis soit disant captifs du vote pro biya en ont aussi marre que les autres de la misère imposée et le disent.
_________________
Mentalité de la cueuillette=sida économique

« nan laara an saara » :
"Si on se couche, on est mort" . Joseph Ki-Zerbo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
toolazy
Grioonaute


Inscrit le: 02 Déc 2005
Messages: 81

MessagePosté le: Ven 29 Fév 2008 15:45    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:

Tandis que Paris " cloitrait " ses ressortissants, Bruxelles annonce sa position sur la modification de la Constitution.

Les journaux français tels que Le Figaro ont repris la dépêche de l’Afp de ce jeudi 28 février qui indiquait que " l'ambassade de France à Yaoundé a conseillé aux ressortissants français résidant au Cameroun de rester chez eux en raison des violences entre manifestants et forces de l'ordre qui ont fait au moins 17 morts depuis samedi dans plusieurs villes du pays. " Selon un diplomate interrogé au téléphone par l’agence, il était conseillé " à tous les ressortissants français de rester chez eux ".

Tout en mettant ses ressortissants à l’abri, Paris semblait cependant soucieux de trouver une voie de sortie de crise. Le Quai d’Orsay a en effet publié hier un bref communiqué où l’on pouvait lire : " Nous sommes très préoccupés par les violences qui se poursuivent depuis plusieurs jours dans l’Ouest du Cameroun et qui touchent depuis hier [mercredi 28 février, Ndlr] la capitale, Yaoundé. Ces violences, d’où qu’elles viennent, sont inacceptables. Nous appelons au retour au calme. Nous souhaitons que le débat politique puisse se dérouler de manière pacifique et démocratique. " [...]


suite du texte suite de Jean Baptiste Ketchateng (Mutations) ici

appeler moi parano, et peut etre que je le suis, mais d'apres moi les violences au cameroun ont debutees a partir du 23 a Douala, et se sont repandues plus ou moins spontanement dans plusieurs villes du pays toutes provinces confondues a la suite des greves du 25, Yaounde y compris.
La pseudo- tranquilite de Yaounde n'est que le resultat d'un dispositif securitaire qui y est plus eleve.
Que veulent donc insinuer les Francais en parlant de violences qui se poursuivent "depuis plusieurs jours" dans l'Ouest et qui touchent Yaounde (seulement) depuis le 28 Fevrier.
en tout cas cet article de cmi.net ne semble corroborer cette affirmation que je trouve assez sournoise.

maybe I'm just reading too much into it.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Didier_Daan
Bon posteur


Inscrit le: 16 Mai 2006
Messages: 569

MessagePosté le: Ven 29 Fév 2008 16:00    Sujet du message: Répondre en citant

Afrik 100 Fik a écrit:
Quelle contradiction !!!

Oh OUI, la contradiction!!! Je l'ai sciemment laissée pour 2 raisons simples:
1- par conviction personnelle, par rapport à l'évolution des évènements au Cameroun depuis l'avènement du Renouveau, i.e. après le fameux putsch d'avril 1984...
2- pour que certaines personnes (exception faite pour Jofrere qui a déja démontré ses connaissances approximatives sur le Cameroun), dévoilent d'elles-mêmes leur mémoire sélective en ce qui concerne le Cameroun et sa composition sociologique et linguistique, sa réalité administrative et institutionnelle....
En effet, Afrik 100 fik, à mon avis, il faut se poser ces questions:
- Le Cameroun n'est-il pas constitué de "nations"?
- C'est quoi l'héritage colonial du Cameroun?
- Que représente réellement le référendum de 1972 sur l'Etat unitaire? Qu'en a fait le Cameroun?
- Quelle est la place de la "République" au Cameroun? Et qu'en est-il de l'Etat?
- Pourquoi les termes "autochtones" "allogènes" dans la Constitution?
- C'est quoi l'"équilibre régional"? Et pourquoi cela?
- Quel est l'impact de la prépondérance du Français (en tant que culture) dans ce pays? Qu'en est-il du bilinguisme?
- Quel est le rapport du schéma "capital-province" au Cameroun? Où en sommes-nous avec la régionalisation?
- Qu'en est-il de la répartition des richesses au Cameroun? Plus concrètement, pourquoi une ville portuaire comme Douala est-elle si pauvre? Ce n'est qu'un exemple...
- Etc, etc....
Voilà les questions essentielles pour moi. Et après tentatives de réponse, et puisqu'il faut que ça change, je ne vois que la sécession. Si je dis "fédéralisme", certainement que ce serait encore accoucher d'une PIRE "contradiction". Alors je vais plus loin, et maintiens "sécession". Simplement pour dire que l'esprit et l'idéal du référendum de 1972 ont été bafoués. Ou bien que l'Etat unitaire n'était qu'une illusion? Une entreprise vouée à l'échec? Un mariage contre-nature?
Je peux encore concéder qu'on puisse et doive même dépasser l'Histoire. Et mais si on avait essayé de ruser l'Histoire justement....
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Chabine
Super Posteur


Inscrit le: 02 Mar 2005
Messages: 3040

MessagePosté le: Ven 29 Fév 2008 16:28    Sujet du message: Répondre en citant

bamiléké a écrit:
Quand au débat sur le tribalisme qui semble se developper dans ce topic je le trouve un peu abberrant. Ici au pays tout le monde se focalise sur la gestion cahotique de Biya et de son clan et sur le mal vivre qui touche la quasi totalité des camerounais. A part quelques urluberlus et politicards en panne d'imagination les passions ethniques ne sont pas du tout dans les conversations . Ce qui est mème un peu etonnant vu le clientelisme exacerbé qui règne.
Les pancartes parlaient de Biya ou des problèmes economique, aucun slogan ou pancarte à relent tribal.

Les Betis soit disant captifs du vote pro biya en ont aussi marre que les autres de la misère imposée et le disent.


Merci pour cette information inestimable, car venue du terrain Confused

Preuve, s'il en est, que ce n'est pas le peuple camerounais qui a intérêt à exacerber les tensions "tribalistes"... Ce sont les ennemis du peuple camerounais qui y ont intérêt, de toute évidence.

Courage à ceux qui vivent les événements sur place, et merci de nous tenir informés Sad
_________________
"Le colonialisme et ses dérivés ne constituent pas à vrai dire les ennemis actuels de l'Afrique. À brève échéance ce continent sera libéré. Pour ma part plus je pénètre les cultures et les cercles politiques plus la certitude s'impose à moi que LE PLUS GRAND DANGER QUI MENACE L'AFRIQUE EST L'ABSENCE D'IDÉOLOGIE."
Cette Afrique à venir, Journal de bord de mission en Afrique occidentale, été 1960, Frantz Fanon, Pour la Révolution Africaine
2011, annee Frantz Fanon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Adina
Grioonaute régulier


Inscrit le: 22 Nov 2004
Messages: 341

MessagePosté le: Ven 29 Fév 2008 16:40    Sujet du message: Répondre en citant

http://video.google.de/videoplay?docid=-3969075196661845767


Le témoignage d'un rescapé à Bonabéri.
_________________
Mu mpenda mu dangwanè kanga...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Joseleñ
Bon posteur


Inscrit le: 09 Sep 2005
Messages: 763

MessagePosté le: Ven 29 Fév 2008 17:49    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
"les passions ethniques ne sont pas du tout dans les conversations"

"aucun slogan ou pancarte à relent tribal"


Devons-nous en déduire que la passion ethnique est le fait de pseudo intellos, prostitués de la pensée ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bamiléké
Super Posteur


Inscrit le: 13 Aoû 2005
Messages: 1078

MessagePosté le: Ven 29 Fév 2008 19:07    Sujet du message: Répondre en citant

Joseleñ a écrit:
Citation:
"les passions ethniques ne sont pas du tout dans les conversations"

"aucun slogan ou pancarte à relent tribal"


Devons-nous en déduire que la passion ethnique est le fait de pseudo intellos, prostitués de la pensée ?


Surement que cette passion ethnique est enfouie dans les esprits de pas mal de gens mais je crois que dans le cas présent elle ne ressurgira que si des esprits malefiques la provoque artificiellement.
Je suis mème sur que, si ce mecontentement prenait une coloration tribale cela serait le fait de forces exterieures au peuple camerounais.
Le degré d'indigence generale à mis tout le monde au mème niveau.
Je ne suis pas entré dans tous les salons ou les gargotes du pays mais franchement, ni les radios ni les journaux dits serieux ni les debats televisés n'ont soulevés autre chose que le mal ètre de la jeunesse et des ménages camerounais sur l'ensemble du territoire.
La "populace" se melange comme avant".
Sur les radios privées les intervenants sont les premiers à s'offusquer dès qu'une personne tente de donner une coloration tribale à ses évènements.

A ceux qui voulaient dire que les soulèvement à l'Ouest et à Douala sont le fait des "anglos bamis" , les evènements de Yaoundé dans les quartiers dits à majorité autochtone leurs ont cloué le bec.

J'espère ne pas me tromper mais j'ai comme l'impression que la misère generalisée qu'à repandu le régime Biya aura eu comme effet positif d'effacer les divisions tribales parmis le couches les plus défavorisées, la galère étant la mème pour tout le monde.

Les dites élites Betis sont coupé de leurs congénères des classes populaires ou paysannes et leur jeux de passe passe ne trompe plus grand monde.
En 25 ans de chute libre, mème les plus idiots commencent à comprendre.
_________________
Mentalité de la cueuillette=sida économique

« nan laara an saara » :
"Si on se couche, on est mort" . Joseph Ki-Zerbo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bamiléké
Super Posteur


Inscrit le: 13 Aoû 2005
Messages: 1078

MessagePosté le: Ven 29 Fév 2008 19:41    Sujet du message: Répondre en citant

Les plupart des gens pensent TSB (tout sauf Biya), il veulent un CHANGEMENT d'homme quel qu'il soit pourvu qu'il ne soit pas trops mouillé dans le clan des prédateurs actuels.
Un homme comme Tsimi Evouna, Délégué du gouvernement à Yaoundé est apprécié et pas seulement par ses "frères bétis" pour le travail concret qu'il réalise dans la capitale. Certains le veulent mème à la présidence pour qu'il réalise au niveau national ce qu'il sait faire au niveau local.
Bref on en est arrivé à une lutte des pauvres contre les riches, comme le remarquent beaucoups de personnes sur place, au delà de l'appartenance ethnique.
La preuve on caillassait tous les véhicules privés durant les émeutes sans demander au chauffeur de quel bord il était.

PS:Si rien n'évolue dans la gestion de ce pays nous allons droit vers une Haitisation du Cameroun (une minorité de super riches et le reste, une masse de gueux déboussolés, sans classe moyenne pour faire tampon) et j'ai comme l'impression que cela entre dans les dessins des ennemis des camerounais.
_________________
Mentalité de la cueuillette=sida économique

« nan laara an saara » :
"Si on se couche, on est mort" . Joseph Ki-Zerbo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Chabine
Super Posteur


Inscrit le: 02 Mar 2005
Messages: 3040

MessagePosté le: Ven 29 Fév 2008 20:30    Sujet du message: Répondre en citant

Merci encore pour ces infos et analyse, bamiléké. J'ai comme l'impression que nous allons voir d'autres troubles dans une série d'autres pays, pour des motifs similaires : inégalités sociales de plus en plus criantes, racket des masses populaires par le biais de la hausse des prix des aliments de base, tout simplement des émeutes de la faim, quoi Confused Comme tous les pays exploités du Sud en connaissent périodiquement lorsque "dlo dépassé farinn" (lorsqu'on pousse le bouchon trop loin) Mad

Ca a déjà commencé, du reste :
http://www.betapolitique.fr/Agrocarburants-les-prix-montent-a-02857.html
Citation:
D’après la FAO, des émeutes de la faim ont éclaté récemment en Guinée, en Mauritanie, au Mexique, au Maroc, au Sénégal en Ousbéquistan et au Yémen.


http://www.lefaso.net/spip.php?article25761&rubrique2

http://www.cadtm.org/spip.php?article3129
Manifestations contre la vie chère au Burkina Faso, le 20 février dernier

Il faut quand même souligner que c'est incontestablement un système qui est à la source des ces déséquilibres et de ces injustices : le système CAPITALISTE prédateur qui est devenu fou aujourd'hui. Ceux qui n'ont pas cessé de soutenir qu'ils y voyaient LA voie du développement de l'Afrique (ou d'ailleurs) ont là matière à réflexion.

Pour revenir au Cameroun, j'ai trouvé quelques articles sur le site du Messager ( www.lemessager.net ) :

douala, kumba, yaounde, nkongsamba, bafang, dschang, bamenda
La révolte du peuple

26.02.2008


Un lourd bilan humain
Round up sur l’ensemble des villes chaudes. A la suite des témoignages d’habitants et de reporters.

29.02.2008


Bon courage à ceux qui sont sur place, nous pensons fort à vous Sad
_________________
"Le colonialisme et ses dérivés ne constituent pas à vrai dire les ennemis actuels de l'Afrique. À brève échéance ce continent sera libéré. Pour ma part plus je pénètre les cultures et les cercles politiques plus la certitude s'impose à moi que LE PLUS GRAND DANGER QUI MENACE L'AFRIQUE EST L'ABSENCE D'IDÉOLOGIE."
Cette Afrique à venir, Journal de bord de mission en Afrique occidentale, été 1960, Frantz Fanon, Pour la Révolution Africaine
2011, annee Frantz Fanon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Joseleñ
Bon posteur


Inscrit le: 09 Sep 2005
Messages: 763

MessagePosté le: Ven 29 Fév 2008 20:33    Sujet du message: Répondre en citant

bamiléké
Citation:
"Un homme comme Tsimi Evouna, Délégué du gouvernement à Yaoundé est apprécié et pas seulement par ses "frères bétis" pour le travail concret qu'il réalise dans la capitale."


Il faut avoir une vision nationale du Cameroun pour réduire l'écart qui sépare la chose tribale de la vertu républicaine. La majorité des communautés urbaines camerounaises ont à leur tête des élus qui ne gagneront jamais une élection loin de leur base tribale.

Le système électoral camerounais favorise non seulement le tribalisme, il nourrit le clientélisme où que tu te trouves...

Hé bamiléké, à moins d'être frappé par l'aveuglement, si tu as des yeux pour voir, pas besoin de comprendre le clanninisme ambiant...

Au fait, sommes-nous dans des royaumes ou dans une république ?

Et dans ces fameux royaumes, c'est la nationalisation ou la tribalisation ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bamiléké
Super Posteur


Inscrit le: 13 Aoû 2005
Messages: 1078

MessagePosté le: Ven 29 Fév 2008 20:58    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
ARDIN je ne vais pas répondre pour les personnalités citées, mais en tant que membre de la diaspora. Communauté camer de l'IDF? laquelle? Celles des affinités personnelles, ethniques, tribales? C'est un peu comme partout, il existe des entités, mais perso, je ne crois pas qu'on puisse parler de communauté au sens d'entité fédératrice avec des gens poursuivant les mêmes buts et menant des actions communes d'envergure. M'enfin, si ça existe, qu'on me fasse signe. Il faudrait aussi dire qu'entre camer de la diaspora, les avis divergent ou du moins les méthodes. il ya ceux qui sont pour la manière forte, et des morts au passage seraient justifiés car pour eux vu la situation, c'est la voie de la guerre qui doit parler. Il ya ceux qui préfèrent des voix moins extrêmes, mais pour ce que je vois, dans un cas comme dans l'autre, l'un des soucis c'est : on s'adresse à qui? J'ai mis ci-dessous un lien sur un article, dont voici un extrait. Je suis de celles qui pensent que des mouvements spontanés, sans véritables leaders ou cohésion, ça s'éssouflent tôt ou tard et rebelote à la case départ. Vu la situation actuelle, on aurait un leader de la trempe de tous ceux qu'on ous a assassiné dans les années 60, je peux t'assurer que la fin des profiteurs aura sonné mais ce n'est pas le cas. et pour ne pas taire ce cancer qui fait souvent échouer bien d'initiatives sur le continent, le tribalisme, s'engager dans un mouvement sans avoir mis à plat les rancoeurs des uns et des autres?



Petard, les diasporeux camerounais font fort. Toujours à ètre très loquaces et energiques quand il faut justifier leur nonchalance.

Mama, tu crois que les autres peuples font comment?
Tu veux attendre que tout le monde soit d'accord sur la methode à adopter face au régime camerounais avant d'agir?
Ce jour n'arrivera jamais.
Pour se comparer aux Blancs comme certains aiment faire, ils sont de droite, de gauche, d'extrème droite ou du centre mais savent se reunir quand leurs interets communs sont menacés.
Les juifs sepharades ou ashkenase se mangent le nez en permanence mais se retrouvent quand Israel est attaqué.

Il suffit de trouver le plus petit denominateur commun qui existe entre vous: l'indignation face à la mort injuste de certains de vos compatriotes restés au pays ou l'indignation face au musèlement des moyens de communication qui ne vont pas dans le sens du pouvoir.
Si tout le monde s'en fout,le problème est réglé... Confused

On ne demande pas à la diaspora de tout casser mais de faire savoir sa position ne serait ce que par rapport aux victimes, toute obediance politique confondue.
Une marche silencieuse par exemple, rien que pour alerter l'opinions publique occidentale, ou faire connaitre votre inquiétude par rapport à la situation, sans forcement prendre position pour ou contre Biya. Ou une pétition envoyée aux leaders d'opinion .

Quand à ceux qui pensent que le tribalisme est insurmontable, je me demande bien pourquoi ils passent souvent leur temps à se plaindre du racisme vu que ce dernier a des racines plus profondes qu'un tribalisme generalement crée de toutes pièces par les forces coloniales ou neocoloniales.

Ceux qui n'ont pas les papiers ou ont simplement une carte de sejour peuvent se cacher ; mais ceux qui ont le passeport français et ils sont nombreux, ils peuvent agir.
Je ne veux donner de leçons à personne, mais si nous nous sentons tous impuissants ou indifferents, restons tranquilles.
_________________
Mentalité de la cueuillette=sida économique

« nan laara an saara » :
"Si on se couche, on est mort" . Joseph Ki-Zerbo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bamiléké
Super Posteur


Inscrit le: 13 Aoû 2005
Messages: 1078

MessagePosté le: Ven 29 Fév 2008 21:14    Sujet du message: Répondre en citant

Joseleñ a écrit:
bamiléké
Citation:
"Un homme comme Tsimi Evouna, Délégué du gouvernement à Yaoundé est apprécié et pas seulement par ses "frères bétis" pour le travail concret qu'il réalise dans la capitale."


Il faut avoir une vision nationale du Cameroun pour réduire l'écart qui sépare la chose tribale de la vertu républicaine. La majorité des communautés urbaines camerounaises ont à leur tête des élus qui ne gagneront jamais une élection loin de leur base tribale.

Le système électoral camerounais favorise non seulement le tribalisme, il nourrit le clientélisme où que tu te trouves...

Hé bamiléké, à moins d'être frappé par l'aveuglement, si tu as des yeux pour voir, pas besoin de comprendre le clanninisme ambiant...

Au fait, sommes-nous dans des royaumes ou dans une république ?

Et dans ces fameux royaumes, c'est la nationalisation ou la tribalisation ?


Joselen, je parle uniquement des derniers evènement c'est à dire les émeutes de la faim et en filigramme, contre la modification de la Constitution.
Ces 2 faits unifient le peuple camerounais au dela des chapelles tribales.

Je sais que le système socio politique camerounais est basé sur un tribalisme et une cynique division du peuple .
_________________
Mentalité de la cueuillette=sida économique

« nan laara an saara » :
"Si on se couche, on est mort" . Joseph Ki-Zerbo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bamiléké
Super Posteur


Inscrit le: 13 Aoû 2005
Messages: 1078

MessagePosté le: Ven 29 Fév 2008 21:28    Sujet du message: Répondre en citant

La situation est redevenue presque normale, les bars ont tous reouverts, les taxis roulent et les braiseuses de poisson ont repris leurs places Smile
Les africains ont une capacité de rebond étonnante...
Mais le discour du president est resté en travers de la gorge de quasi tout le monde, c'est pour quand le 2e round? Confused Confused
_________________
Mentalité de la cueuillette=sida économique

« nan laara an saara » :
"Si on se couche, on est mort" . Joseph Ki-Zerbo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Joseleñ
Bon posteur


Inscrit le: 09 Sep 2005
Messages: 763

MessagePosté le: Ven 29 Fév 2008 21:48    Sujet du message: Répondre en citant

bamiléké
Citation:
"Mais le discour du president est resté en travers de la gorge de quasi tout le monde"


C'est vrai que quand tu entends dire que des apprentis sorciers manipulent la jeunesse, il y a de quoi avaler la kola de travers...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gnata
Super Posteur


Inscrit le: 14 Juil 2005
Messages: 1127

MessagePosté le: Dim 02 Mar 2008 15:22    Sujet du message: Répondre en citant

zingh2006 a écrit:
Cameroun : le CODE annonce des actions spectaculaires‏
Blocus des ambassades du Cameroun en Europe le 04 mars 2008

Le CODE annonce qu’un blocus actif sera organisé sur les ambassades du Cameroun à Londres, Bruxelles, Bonn et Paris entre le 03 et le 10 mars 2008, et qu’une grande manifestation est prévue devant le siège de l’Union Européenne le 4 mars 2008 pour dénoncer l’attitude passive et la langue de bois congénitale de la France face aux crimes de Paul Biya contre les Camerounais.
http://www.thotep.com/article.php3?id_article=528


Hum ... le discours là semble suspect , c'est quelle affaire d'aller se faire voir devant ces ambassades-là ... Quelle est l' opportunité de manifester à ces endroits précis alors que le terrain de prédilection par excellence est à des lieues , on sait ou c'est !? OUBIEN ??

La vigilence doit maintenant prévaloir , on ne saura pas qui est qui , qui est encagoulé , qui est sincère de qui ne l'est pas dans tous ces appels , enfin , si les Camerounais décident de continuer le mouvement ( ce que j'espère vraiment ) les moments durs commencent là ou , pleins de gens qu'on ne connaît pas , se réclament de la même lutte que le peuple , et veulent récuperer sa cause à leur profit.

Rassurez-vous messieurs du CODE Le french-doctor de Sarkozy et toute leur clique de renseignements qu'ils financent à coup de milliards savent EXACTEMENT ce qui se passe au Cameroun , ils n'ont assurément pas besoin d'aide-memoire , c'est juste qu'ils suivent de près si leurs calculs sont les bons ( jusqu'à preuve du contraire ).

Quant aux Camerounais , si maintenant n'est pas le bon moment , j'ai bien peur qu'il faudrait que vous attendiez encore un autre 25 ans , parcequ'on n'a pas un tyran à l'usure ( c'est plutôt le contraire ) , on le ceuille par la surprise , 3 mois ( ou semaines ) de sauvagerie calculée et le gars est out ! Vous l'avez pris pour un gaou par surprise une première fois son discours semble l'acte de quelqu'un qui ne comprend pas ce qui se passe , il semble un peu déconnecté ) soyez sûr que si vous n'allez pas vite , il va se préparer ( se reprendre , se ressaisir ) pour ne plus que ca se reproduise by any means necessary , pour ne pas que vous le prenniez pour le gnata de service la seconde fois .

Pray for your fallen fighters ( we all pray for them anyway ) , heal your wounds , get rest , but after ...get back to the fight !
_________________
"Always be intolerant to ignorance but understanding of illiteracy (..)in those homely sayings (mother wit) was couched the collective wisdom of generations" I know why the caged bird sings, p99, Maya Angelou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Panafricain
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1124

MessagePosté le: Dim 02 Mar 2008 17:38    Sujet du message: Répondre en citant

Gnata ton analyse est très pertinente. Beaucoup d'amis camerounais m'ont par exemple fait remarquer que Paul Biya n'avait pas commencé comme à son habitude son discours par "mes chers compatriotes" et ne l'avait pas terminé par "vive le cameroun". Ce qui traduit sa surprise et la tension qui régnait.

Je suis d'accord avec toi quand tu dis que pour faire descendre de son piedestal un dictateur, il faut le prendre par surprise et ne pas relâcher l'action, pour le mettre K.O définitivement. Mais ça n'en prend pas le chemin d'autant que certains affirment que le projet de révision de la constitution va être déposé incessamment (la semaine prochaine ?). Les premières condamnations des participants aux émeutes auraient été très lourdes (15 ans), et j'imagine que c'est dissuader ceux qui pourraient être tentés de les imiter de recommencer...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gnata
Super Posteur


Inscrit le: 14 Juil 2005
Messages: 1127

MessagePosté le: Dim 02 Mar 2008 18:49    Sujet du message: Répondre en citant

Panafricain a écrit:
Gnata ton analyse est très pertinente ... Je suis d'accord avec toi quand tu dis que pour faire descendre de son piedestal un dictateur, il faut le prendre par surprise et ne pas relâcher l'action, pour le mettre K.O définitivement
Ah Panaf , mais c'est pas de moi , c'est plutôt de K . Nkrumah ( cf Revolutionary Warfare ) , il s'avère cependant que nous l'avons expérimenté avec K. Bédié , en 2 jours , l'animal à pris ses jambes et sa femme lesbienne à son coup , bref, malgré l'aide que pouvait lui apporter potentiellement l'armée francaise ( heureusement surprise elle aussi et en plein calculs ...) tellement le mouvement fut rapide , tout le monde n'a vu que du feu .

Pas besoin de vous rappeller que vous n'aurez point l'aide de Union Africaine , ni l'aide d'aucun chantre de la démocratie style Wade et cie , vous n'aurez personne d'ailleurs à part vous-mêmes . On se souvient en tant qu'Ivoiriens que vous avez été les premiers à comprendre notre lutte , toute la presse Ivoirienne est derrière votre mouvement , il faut aller jusqu'au bout les frères .

Citation:
Les premières condamnations des participants aux émeutes auraient été très lourdes (15 ans), et j'imagine que c'est dissuader ceux qui pourraient être tentés de les imiter de recommencer
On peut passer de la prison à la présidence disait L . Gbagbo , brûlez les prisons ou vos leaders sont et faites-les sortir ,et puis finissez ce que vous avez commencé ( enfin c'est dit comme ca , mais c'est surement comme ca qu'auraient agi Blé Goudé et cie ) .
Dans chaque risque il y a une opportunité , et l'opportunité d'en finir avec Biya est assez bandante pour courir le niveau de risque actuel , finissez avec ce type-là , passez à autre chose avant que les choses ne se compliquent ...

Question : Dis-moi à part la spontanéité du mouvement , y a t-il des leaders d'opinions sérieux ( partis , sociaux ect...) derrière ?
_________________
"Always be intolerant to ignorance but understanding of illiteracy (..)in those homely sayings (mother wit) was couched the collective wisdom of generations" I know why the caged bird sings, p99, Maya Angelou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hormheb
Grioonaute 1


Inscrit le: 31 Déc 2005
Messages: 190

MessagePosté le: Lun 03 Mar 2008 06:10    Sujet du message: Répondre en citant

Gnata a écrit:
Panafricain a écrit:
Gnata ton analyse est très pertinente ... Je suis d'accord avec toi quand tu dis que pour faire descendre de son piedestal un dictateur, il faut le prendre par surprise et ne pas relâcher l'action, pour le mettre K.O définitivement
Ah Panaf , mais c'est pas de moi , c'est plutôt de K . Nkrumah ( cf Revolutionary Warfare ) , il s'avère cependant que nous l'avons expérimenté avec K. Bédié , en 2 jours , l'animal à pris ses jambes et sa femme lesbienne à son coup , bref, malgré l'aide que pouvait lui apporter potentiellement l'armée francaise ( heureusement surprise elle aussi et en plein calculs ...) tellement le mouvement fut rapide , tout le monde n'a vu que du feu .

Pas besoin de vous rappeller que vous n'aurez point l'aide de Union Africaine , ni l'aide d'aucun chantre de la démocratie style Wade et cie , vous n'aurez personne d'ailleurs à part vous-mêmes . On se souvient en tant qu'Ivoiriens que vous avez été les premiers à comprendre notre lutte , toute la presse Ivoirienne est derrière votre mouvement , il faut aller jusqu'au bout les frères .

Citation:
Les premières condamnations des participants aux émeutes auraient été très lourdes (15 ans), et j'imagine que c'est dissuader ceux qui pourraient être tentés de les imiter de recommencer
On peut passer de la prison à la présidence disait L . Gbagbo , brûlez les prisons ou vos leaders sont et faites-les sortir ,et puis finissez ce que vous avez commencé ( enfin c'est dit comme ca , mais c'est surement comme ca qu'auraient agi Blé Goudé et cie ) .
Dans chaque risque il y a une opportunité , et l'opportunité d'en finir avec Biya est assez bandante pour courir le niveau de risque actuel , finissez avec ce type-là , passez à autre chose avant que les choses ne se compliquent ...

Question : Dis-moi à part la spontanéité du mouvement , y a t-il des leaders d'opinions sérieux ( partis , sociaux ect...) derrière ?


Personne derriere cette revolte qui a surpris tout le monde.
Je partage ton analyse tres pertinente, Gnata, de la theorie de la surprise.
C'est clair que c'est le seul moyen quand la rue prend les commandes. Par contre quand il ya echec, c'est clair que le regime aura tendance a se durcir et malheureusement a nous conduire vers tres peu d'alternatives.
Je me permets d'aller au-dela du Cameroun et voir plus global. Et pour cela je vais relier ce topic-ci a celui de la chute du Dollar $US que Chabine, Gnata d'autres et moi-meme avons alimente d'info ces derniers mois.
Et deja j'avais pointe le fait que la chute du dollar, meme si ca offre une bonne opportunite pour les economies fortes et preparees de passer a autre chose, augmenterait le risque de pauperisation en afrique et de facto le renforcement des regimes contestes.
En effet, outre les causes liees a la situation economique meme de certais pays africains comme le Cameroun, la chute du dollar est responsable de la flambee du petrole et des "commodities". Ce qui bien entendu se repercute sur les prix des produits de base.
si les revoltes urbaines et paysannes echouent a installer une gouvernance patriotique, les vainqueurs seront en premier les multinationales et les divers conseillers en crise que l'occident sait fournir a nos potentats locaux.
L'ere du petrole touche a sa fin au cameroun (fin 2010 selon certains experts), et l'ere du bizness des mines (cobalt, fer, etc...) demarrent avec a la cle des juteuses opportunites dans la logistique et le transport pour certains interetes qui ont ete ecartes du bizness strict des mines. Suivez mon regard. Donc, ne soyons pas dupes: les investisseurs pour proteger leurs bizness ne vont pas se gener de donner au gars en place tous les moyens dont il a besoin pour securiser les affaires. La francafrique apportera le soutien logistique et militaire necessaire car elle a deja des moyens sur place. Les yankees, australiens, sud-africains, canadiens qui se versent ds les mines aujourd'hui n'en demandent pas plus. C'est du win-win pour eux. Le peuple on s'en fout !
Pour moi, c'est imperatif que la societe civile et l'opposition patriotique prennent en compte la triptique crise du dollar, accroissement de la misere et le couple investisseurs/pouvoir-en-place, dans sa strategie d'organisation et d'encadrement des revendications populaires. Sinon on se retrouve sur un terrain que certains maitrisent bien et qui n'a jamais fait le bohneur du peuple. Quelqu'un a parle de "haitisation". c'est tout a fait ca avec les richess minieres en plus !
Pour finir, je dirais simplement que l'analyse ci-dessus est valable pour l'Afrique noire entiere et en particulier les pays ou les investissements affluent dans les mines et energies. Si nous ne sommes pas lucides et patriotes, la globalisation / mondialisation des investissements dans un contexte de crise de la monnaie de reference peut pour tres longtemps celer notre avenir. Meme un Obama president (pour ceux qui croient qu'il soit a ce poste pour que l'Afrique change) n'aura plus que ses larmes pour pleurer de voir ce que l'Afrique noire sera devenue sous son regne et meme apres son regne...

Vigilance !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Grioo
Grioonaute 1


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 155

MessagePosté le: Lun 03 Mar 2008 15:04    Sujet du message: Répondre en citant

Message de Lion King reposté dans ce topic
Lun 03 Mar 2008 13:43 Sujet du message: LE BURKINA, LE CAMEROUN... LE TCHAD... L'HORREUR!

----------------------------------
Bon nombre des radios du monde ainsi que les journaux ont fait écho ces derniers jours des troubles au Tchad, au Cameroun et au Burkina Faso. Rien de bien surprenant quand on pense que l'image habituelle qu'on a de l'Afrique est celui d'un Continent où les gens ne savent que se faire la guerre... On a souvent entendu parler du Zimbabwe, de l'Angola, du Congo, de la COTE D'IVOIRE, du Liberia, de la Sierra Leone, du Niger, de la Mauritanie, de la Somalie, de de l'Érythrée, du Soudan et récemment des troubles au Kenya.

Mon Dieu en une liste j'ai fait le tour d'Afrique... On ne s'arrête pas là... récemment c'est le Tchad qui a explosé. On n'aurait jamais soupçonné le Cameroun pourtant depuis le 26 Février le pays est en proie à des troubles...

Alors, les Africains ne savent et ne veulent décidément pas vivre en paix... RIEN DE PLUS FAUX! Les Africains aiment la paix. Du moins l'Afrique que je connais.

Un Commentaire sur ce qui se passe au Cameroun m'a marqué. Une dame de la rue disait que la jeunesse manifestait pour émuler ce qui se passe au Kenya; Comme si mourir était un spectacle contagieux qui se transmet à travers la télé. Bref, les Rockers Européens et Américains programment des suicides de groupe dont ils font la promotion pendant des concerts et à la télé mais pas les Africains... Les Gurus des religions neo-shintoistes Japonaises le font aussi et là ce n'est pas l'Afrique.

Tout simplement, Des Problèmes similaires dans de contextes similaires où se trouvent des acteurs similaires avec des moyens similaires peuvent exprimer un malaise similaire qui se traduit par des actes similaires et obtiennent (Hélas malheureusement!) des réponses similaires...

Ce qui a jeté les Camerounais dans la rue est le même motif pour lequel les Burkinabés disent ne pas vouloir arrêter de manifester.

Les jeunes sont conscient d'être le futur de sociétés où justement certains s'emploient à VOLER LE FUTUR!

Au Cameroun comme au Burkina il n'y a pas eu de vandalisme délibéré. Des manifestations pacifiques (concevables dans une démocratie) ont été transformées en carnage par la police...Alors qu'on attendrait d'un Leader une réaction qui esquisse des réponses concernant les problèmes qui ont mené les gens dans la rue, notre président se déchaine en un discours injurieux qui sonne plutôt comme une menace et unepromesse de terreur!

Oui... un discours qui semble une menace de Terrorisme...

Pas étonnant que l'hymne National n'ait pas été exécuté avant son allocution...

La NATION ne cautionne pas la TERREUR et sponsorise encore moins la VIOLENCE!


Déguiser le malaise des jeunes qui sont fatigués de 26 ans d'immobilisme pour de la manipulation des Opposants, c'est dégoutant!


Il ne faut pas avoir besoin d'être manipulé quand un litre D'huile de palme te coute 1000 CFA (1 Euro) dans ton pays, un pays qui en produit en abondance et à vil prix. Les jeunes ne peuvent tolérer que dans leur pays le pain coute ce qu'il couterait à NEW YORK alors qu'ils n'ont pas le même pouvoir d'achat...Si Tu ne peux manger du pain chaque jour ni démarrer ta voiture dans un pays producteur de pétrole et de céréales alors là il y a problème!

Le prix de l'essence! C'est cela qui a mis l'étincelle aux poudres. Si l'explication passe partout est la flambée des prix sur les marchés Américains alors je me demande pourquoi le quotidien de l'Africain doit dépendre de WALL STREET? Douala n'est pas MIAMI et Ouaga ne voudrait jamais devenir Washington. Pourquoi notre vie serait compliquée par leur faute?

Les jeunes n'ont pas besoin de se faire manipuler par l'opposition pour bouder le kilo de viande qui leur coute 2000 CFA (3 Euros) Dans le pays qui a le cheptel bovin plus important d'Afrique Centrale. Encore une fois nous ne sommes pas à LONDRES!!! Si leur vache est folle la notre est en Santé!

A Une Camerounaise qui me posait la question de savoir "Quel futur pour la jeunesse Camerounaise???"

Ma réponse a été:

Demande a Paul Biya. Tu parles de Futur... Ceux d'entre vous qui sont nés en 1982 ou Après ont-il eu un présent?"

Ces enfants qui manifestent au Cameroun n'ont vu rien se construire en 26 ans mais plutôt vu se délabrer ce qui était déjà en place. Que peut le futur vouloir dire pour eux?

Quel genre de Guide Politique pense avoir le droit de causer autant de peine à la population qu'il est censé protéger?

Qui prend la responsabilité morale de donner la mort est des larmes quand le peuple demande du pain?

Qui armes l'armée à balle réelle et permet de tirer sur un jeune qui ne veux que parler?

Quelqu'un devra répondre devant l'Histoire!!!

Mon Neveu était l'un d'eux. Il n'avait que 21 ans et il a fallu que la première balle mortelle lui soit destinée.

Le sort ou plutôt quelqu'un a voulu que le premier à tomber soit mon neveu et je ne connais aucune famille dans mon pays prête a sacrifier ses enfants...

Lui, le petit premier enfant à sa veuve de mère a été abattu de derrière alors qu'ils rentrait rassurer la MAMAN dont il est le SEUL ESPOIR... Il rentrait l'embrasser pour qu'elle se rende compte qu'il respectait ses consignes de ne jamais se retrouver dans des troubles. Lâchement, un Policier l'a abattu de derrière.

En 2 jours des gamins ont été jugés et condamnés à 15 ans de Prison. Qui juge ces ASSASSINS qui leur tirent dans le dos? C'est dégoutant!

Pendant que le Continent Bouge SARKOZY se pavane en Afrique aux cotés de Dictateurs et "AMIS". Le Cameroun n'a pas fini d'offrir un refuge aux déplacés du Tchad qui vient d'essuyer une tentative de coup d'État avec l'aide de l'armée Française. Des opposants ont disparus au Tchad et on accuse le pouvoir de Monsieur Deby qui en attendant joue au beau avec Sarkozy et la belle Carla. On dirait un film genre: "Un Thé dans le désert"

Aujourd'hui notre site nous informe que Ngarlejy Yorongar, opposant Tchadien porté disparu depuis la tentative de coup d'Etat subie par le régime Deby a été retrouvé. Il se trouve au Cameroun selon plusieurs sources et RFI a diffusé le témoignage de son fils vivant à Paris qui confirme lui avoir parlé...

En Afrique du Sud le Président Français annonce la nouvelle donne dans le "Partenariat FRANCE-AFRIQUE"... L'armée Française n'aura plus ses bases systématiquement sur le continent. Il n'a cependant pas dit ce qu'il compte faire de de la FRANCE-AFRIQUE.

L'armée ne sera peut-être plus aux cotés des dictateurs mais tranquillisez-vous la France ne renonce pas au commerce avec l'Afrique. Ce sont des partenaires stratégique les Africains. Sarkozy a promis aux Français un meilleur pouvoir d'achat et ben... On construit le Nucléaire sur le continent Africain même si en Europe on n'en veut plus et ON VEND ENCORE PLUS D'ARMES aux Amis Dictateurs d'Afrique!!!


Des Liens:

http://www.irinnews.org/Report.aspx?ReportId=76932


La TV Camerounaise: - CRTV link:

http://www.cameroononline.org/pages/crtv/go/


1): http://icicemac.com/musique/video.php?id=20

2) http://www.postnewsline.com/

3) http://www.lemessager.net/

4) http://www.cameroon-info.net/

5) http://www.bonaberi.com/


Des Vidéos:


http://icicemac.com/musique/video.php?id=10



Regardez Ce qu'ils font de la jeunesse de mon pays...



De toutes les photos même le plus dures, C'est Celle d'une femme en larmes pour la perte de son fils qui m'a écœuré... Aucune Mère ne met son Enfant au Monde pour l'enterrer mais la Politique leur impose aussi ce prix.

J'ai de la peine a rester assis et penser que je ne devrais pas haïr...


Un Homme ne peut pas modifier une Constitution à sa guise pour GOUVERNER A VIE et laisser derrière un pays en agonie après lui.

Nous croyons en Dieu et espérons qu'il interviendra pour arranger les choses et faire raisonner les Camerounais plutôt que de les conduire à la violence.


Or... Les jeunes qui sont nés en 1986 n'ont vu que 26 ans de NÉGATIF LEUR VIE ENTIÈRE!!!

Il n'ont pas besoin de vouloir imiter le KENYA pour réagir... C'en EST TROP!

QUE LES BANDIT Libèrent ce pays qu'ils n'ont jamais aimé.

Mais que LA PAIX RÈGNE SUR LE CAMEROUN ET L'AFRIQUE

NOUS NE VOULONS QUE LA PAIX...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
LIONKING
Grioonaute


Inscrit le: 27 Jan 2006
Messages: 72

MessagePosté le: Lun 03 Mar 2008 15:37    Sujet du message: Répondre en citant

zingh2006 a écrit:
La diaspora camerounaise peut elle inquiéter le gangster Biya?

flash back:

http://www.dailymotion.com/relevance/search/cameroun/video/x1byxm_referendum-cameroun_events



En attendant (façon de dire) la Diaspora Camerounaise est appelée et s'engage à réagir à travers toutes les ambassades du Cameroun notamment à travers l'Europe et aux USA.


Je suis sûr que nombre d'entre-nous ce sont posé cette question: Que pouvons-nous faire d'aussi loin de chez nous?

Message

Il y aura une MANIFESTATION PACIFIQUE devant l'ambassade du Cameroun a Washington DC:
2349 Massachusetts Avenue, N.W.. Washington, D.C. 20036

Des Détails seront fournis. Le Parking sera un problème à DC et des solutions sont en train d'être recherchées...


TOUT LE MONDE Y EST VIVEMENT Convié...

Des manifestations sont aussi prévues dans les Ambassades Camerounaises à Londres et Paris.

Manifestation PACIFIQUE devant l'ambassade Camerounaise à Londres ce Vendredi 7 mars 2008 de 11.00 a 13.00 e le DRESS CODE est NOIR!


Notre Gouvernement a employé des tactiques impopulaires qui ont conduit à l'élimination d'individus et groupes, en se présentant comme une Démocratie achevée (plus de 200 partis Politiques) dans un Continent instable et difficilement démocratique et en bénéficiant du soutien de pays plus puissants... Ceci a entamé la prospérité socio-économique, composante essentielle de toute démocratie. Le résultat est une érosion patente des institutions qui forment la charpente d'un gouvernement fonctionnel et d'une société...

Malgré ces circonstances ce qui est extrêmement ennuyeux dans la Diaspora Camerounaise c'est son incohérence. A la recherche de place au soleil, nous nous sommes "enfuis" vers l'Europe, le Canada, les États-Unis et récemment l'Asie. Tandis que beaucoup d'entre nous ont connu un grand succès dans nos sociétés d'accueil, nous avons malheureusement embrassé "la belle vie" de l'Occident: travail plein-temps, conduire les dernières BMW, Acheter des maisons de Millions de Dollars ou d'euros et drainer les restes vers nos familles au Cameroun.

C'est donc regrettable que nous soyons devenus un groupe très égoïste qui ne s'intéresse qu'au succès individuel. Tandis que nous critiquons le Leadership ou le Gouvernement, on ne peut ne pas remarquer les mêmes tares dans nos communautés de la Diaspora. Le changement que nous désirons ardemment ne verra pas le jour à moins que nous ne nous érigions pour répondre à l'appel. Le changement que nous recherchons ne serait qu'un rêvè à moins que nous n'examinions critiquement nos tendances tribalistiques et penchants personnels.

Si ceci n'est pas une de vos préoccupations, j'imagine que vous pourrez continuer a coucher tard, afficher les dernières VOLVO, et maintenir votre style de vie suburbaine en restant aveugles par rapport à ce qui se passe au CAMEROUN... Mais si même de loin l'état des choses vous interpelle, si le futur et la situation économique de notre pays vous intéresse, alors cette fois-ci est arrivé le moment de vous faire entendre.

Voici le moment de rejeter le cynisme de l'élite gouvernante e réécrire notre futur. Parce que sans notre participation Active, le résultat final est clair comme de l'eau de roche.
_________________
Le Lion ne réclame pas sa majesté: il Règne!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Alex
Grioonaute régulier


Inscrit le: 05 Aoû 2005
Messages: 466

MessagePosté le: Lun 03 Mar 2008 17:07    Sujet du message: Répondre en citant

Vendredi dernier,table ronde entre différents membres de la société civile dont deux jeunes.Interventions de l'un des jeunes:

"Vous avez vu les casses!!!!"

Le journaliste(Charles Ndongo) retorque:

"Etes-vous POUR ou CONTRE"

La situation au pays est simple:UNE BANDE DE JEUNES ONT PILLE et faut-il être POUR OU CONTRE.

Avant tout j'aimerais préciser que ces casses quel qu'en soit les auteurs ont fait des dégâts de moins de 200 milliards de F cfa.Il faut préciser querien qu'en 2007,il y'a eu 2.000 milliards de F cfa détourné dans notre pays.Beaucoup de suspects de ces casses se sont retrouvé avec des peines de 15 ans d'emprisonnements alors que les Super-Pillards de l'Etats continuent à narguer le peuple.Alors mes chers dites moi un peu à quoi joue-t-on précisément dans ce scénario ? Ces jeunes que le pouvoir en place qualifie comme étant des marginaux ou autres délinquants ne sont-ils pas avant tout des Camerounais ?

Qu'est-ce que des jeunes Camerounais font dans les rues au lieu d'etre à l'école ou chez leur parents ou entrains d'exercer un emploie ? .

C'est vrai et je suis vraiment triste que la plupart d'entre vous ont focalisé leur attention sur cet aspect tribal que j'ai mis avant le discours de Popaul avant de lire celui-ci plus en profondeur.Mais il y'a un aspect où la plupart des Camerounais et surtout vous les grioonautes pèchent dans vos analyses.Celle de la place stratégique de la jeunesse dans l'avenir de ce pays.Je l'avais soulevé dans mon topic sur Ahidjo,c'est vrai que cela à fait rire Bamiléké et Afrik.

La chose qui a le plus effrayé la scène politique camerounaise c'est que non seulement personne n'a préparé ce coup des deux cotés.Mais en plus,c'est une bande de jeunes désœuvrées et enhardies qui ont su mettre à mal le régime Biya et cela sans véritable préparation préalable.Cela pour moi est un signe considérable.La jeunesse commence à comprendre qu'on ne peut pas véritablement dialoguer avec ce régime d'où une tentative désespéré par la force de se faire entendre.D'ailleurs,on n'a jamais écouté cette jeunesse en vérité pourtant elle représente 75 % des Camerounais .On l'a considère comme étant immature et de surcroit sans repère.Pourtant,ils ont osé où beaucoup ne se seraient pas enhardis.

Des soldats armés ont tiré à vue sur des manifestants armés de cailloux ou de gourdins avec la bénédiction du pouvoir en place et cela personne ne l'a soulevé et condamné ouvertement.Pourtant l'armée Cameroun a eu l'occasion de se frotter à l'armée nigérianne à plusieurs reprises mais la plupart des militaires camerounais ont fuis le front en prétextant des maladies imaginaires.Le grand banditisme "des coupeurs de route" a atteins une ampleur importante dans le Nord du pays mais ces mêmes forces de l'ordre ont été dépassé par les évènements.C'est donc cela l'armée camerounaise,une armée qui n'a pour rôle que des pires actes répressives sur la population ?

Je pense qu'aujourd'hui au moins,ce régime sait que des Camerounais peuvent s'emprendre aux symboles de ce régime au risque de mettre en jeu la stabilité de ce pays.Cela leur fera réfléchir.Twisted Evil

Pour la question : "Etes-vous POUR ou CONTRE"


Je répondrai avec culot que cela n'est rien face à ce que ce pays pourra vivre dans l'avenir si rien n'ai fait pour sortir les Camerounais de la misère.Si de tels actes, sont les seules solutions pour nous sortir de cette misère,je ne pourrais qu'encourager de telles audaces.Quel qu'en soit le prix,nous auront au moins osé. Evil or Very Mad
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
LIONKING
Grioonaute


Inscrit le: 27 Jan 2006
Messages: 72

MessagePosté le: Lun 03 Mar 2008 17:40    Sujet du message: Répondre en citant

Même si elle ne dit pas son nom,

la question telle que posée par Charles Ndongo est d'un Cynisme exécrable.

Un mort, Un seul (Et c'est arrivé dans ma famille) est de trop et on aurait pu l'éviter.

ETES-VOUS POUR OU CONTRE? Demande Charles Ndongo Comme pour poser ses Interlocuteurss et par eux les Camerounais devant le Dilemme Suivant...

Celui/Celle qui est Pour (les Casses) est Contre Le Gouvernement et la stabilité du pays et peut donc rejoindre en prison les jeunes qui y ont été jetés sans procès fiable pour 15 ans...

Celui/Celle qui est Contre (les casses) Accepte l'immobilisme et il ne lui arrivera rien...

Dans les deux cas les CAMEROUNAIS perdent mais...

Personnellement je pense que l'acte des jeunes a posé des interrogatifs bien clairs. Il suffit d'y répondre et les rassurer plutôt que de se lancer dans des discours de terreur sous prétexte de s'insurger contre des "Apprentis-Sorciers manipulateurs"

Ne pas Militer Pour le changement dans ce cas là serait contre LES INTERETS DE LA NATION!
_________________
Le Lion ne réclame pas sa majesté: il Règne!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Panafricain
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1124

MessagePosté le: Lun 03 Mar 2008 18:14    Sujet du message: Répondre en citant

LIONKING a écrit:
Même si elle ne dit pas son nom,

la question telle que posée par Charles Ndongo est d'un Cynisme exécrable.

Un mort, Un seul (Et c'est arrivé dans ma famille) est de trop et on aurait pu l'éviter.

ETES-VOUS POUR OU CONTRE? Demande Charles Ndongo Comme pour poser ses Interlocuteurss et par eux les Camerounais devant le Dilemme Suivant...

Celui/Celle qui est Pour (les Casses) est Contre Le Gouvernement et la stabilité du pays et peut donc rejoindre en prison les jeunes qui y ont été jetés sans procès fiable pour 15 ans...

Celui/Celle qui est Contre (les casses) Accepte l'immobilisme et il ne lui arrivera rien...



Charles Ndongo est un journaliste Pro-Biya donc je pense que ça ne surprendra pas ceux qui connaissent un peu le Cameroun. Sinon je partage l'analyse du posteur précédent sur l'armée et la police camerounaise. Ils savent seulement s'en prendre à la population désarmée, quand les bandits sont là, ou qu'il y a de vrais risques de guerre comme à Bakassi, on se rend compte de leur faiblesse.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bamiléké
Super Posteur


Inscrit le: 13 Aoû 2005
Messages: 1078

MessagePosté le: Lun 03 Mar 2008 19:38    Sujet du message: Répondre en citant

Panafricain a écrit:
LIONKING a écrit:
Même si elle ne dit pas son nom,

la question telle que posée par Charles Ndongo est d'un Cynisme exécrable.

Un mort, Un seul (Et c'est arrivé dans ma famille) est de trop et on aurait pu l'éviter.

ETES-VOUS POUR OU CONTRE? Demande Charles Ndongo Comme pour poser ses Interlocuteurss et par eux les Camerounais devant le Dilemme Suivant...

Celui/Celle qui est Pour (les Casses) est Contre Le Gouvernement et la stabilité du pays et peut donc rejoindre en prison les jeunes qui y ont été jetés sans procès fiable pour 15 ans...

Celui/Celle qui est Contre (les casses) Accepte l'immobilisme et il ne lui arrivera rien...



Charles Ndongo est un journaliste Pro-Biya donc je pense que ça ne surprendra pas ceux qui connaissent un peu le Cameroun. Sinon je partage l'analyse du posteur précédent sur l'armée et la police camerounaise. Ils savent seulement s'en prendre à la population désarmée, quand les bandits sont là, ou qu'il y a de vrais risques de guerre comme à Bakassi, on se rend compte de leur faiblesse.



Les "armées nationales" de la plupart des pays africains ne sont que les emanations des troupes coloniales crées par les colons. Elles poursuivent donc naturellement la mission qui leur à été assigné dès le départ: la repression des populations locales.
Quand il faut parader devant les populations démunies, elles gonflent le torse, mais dès qu'il s'agit de vrais combats contre des gens armés, il n'y a plus personne.
Souvenez vous de la fameuse DSP de Mubutu qui s'est liquéfiée avant l'arrivée des troupes de Kabila à Kinshasa ou dans les années 70, le regiment soit disant d'élite Kamanyola, envoyés au casse pipe par le dictateur et qui avaient été literalment décimées par leurs adersaires Laughing Laughing Laughing .
Avec le favoritisme qui à aussi souvent lieu, je ne suis pas sur que le commandement soit à la hauteurs quand il s'agit d'organiser des stratégies de combat.

Ne parlons pas de la police et la gendarmerie, quand on voit la maigreur de certains flics ou le tour de taille de certaines gendarmettes, il y à de quoi se poser des questions. Des villages entiers d'individus n'ayant aucune vocation entrent dans ces regiments au gré des humeurs des "patrons" de ces corps.

PS:Pendant que les Chinois offrent des palais des sports clés en main, la France préfère apporter une contribution de 2 millions d'euros pour le "renforcement ds capacités" de nos forces de repression !!! A voir leurs équipements , le Cameroun ne semble pas envier grand chose aux pays les plus riches économiquement. Confused
_________________
Mentalité de la cueuillette=sida économique

« nan laara an saara » :
"Si on se couche, on est mort" . Joseph Ki-Zerbo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mama
Grioonaute


Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 83
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 06 Mar 2008 12:59    Sujet du message: Répondre en citant

Après-émeutes : je viens de lire plusieurs articles sur le communiqué de certaines élites se réclamant de la région de Yaoundé et d'après les échos que j'ai, cette sortie a suscité la polémique.

Rebelote avec la sempiternelle même astuce : appuyer sur le point faible pour que ce qui doit rester un problème de minorités de profiteurs # une majorité devienne 100% ethnique en attisant des peurs de part et d'autre Confused parlant de yaoundé, faut-il rappeler que le Mfoundi est juste un département du pays, et que certains le veuillent ou non, c'est aujourd'hui une ville cosmopolite. Je me rappelle avoir grandi étudié en primaire/lycée dans cette ville avec des amis d'enfance originaires d'autres régions mais qui ne connaissent que Yaoundé. Pour eux, c'est leur chez eux, la ville où ils ont passé leur jeunesse et fait les 100 coups. Et des idiots viennent brandir des menaces à peine voilées. Partir où? et pourquoi d'ailleurs. tiens si tout le monde partait, ces élites feront quoi dans leur département, toutes seules? A leur place je m'assurerai un minimum que la masse dont ils volent la parole les soutient déjà Je méprise des prétendus élites qui d'ailleurs du fait de leur argent se proclament élites de tel ethnie mais sur le terrain, c'est mépris total déjà pour le bas peuple de leur ethnie et le reste de la population non-bourgeoise. Je suis de + en + époustoufflée par la capacité de ceux qui profitent d'un système à recourir à tous les moyens pour que rien ne change. Au peuple de rester vigilants et de ne pas une fois de plus tomber dans ces pièges qui ne nous profitent jamais.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Page 2 sur 4

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001 phpBB Group