Grioo.com   Grioo Pour Elle     Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  



grioo.com
Espace de discussion
 
RSS  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

BIYA et sa constitution
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Adina
Grioonaute régulier


Inscrit le: 22 Nov 2004
Messages: 341

MessagePosté le: Jeu 06 Mar 2008 22:55    Sujet du message: Répondre en citant

Voici un mail que j'ai reçu aujourd'hui, histoire de détendre l'atmosphère...

Révision constitutionnelle : église mise à contribution

Prions :

Notre Père qui est au Palais d'étoudi.

Que ton nom soit maudit.

Que ton règne prenne fin.

Que ta volonté ne soit plus faite, Au Cameroun comme ailleurs même à Mvomeka’a.

Donne-nous aujourd'hui ta démission et la liberté que tu nous as volée.

Pardonne-nous nos vérités Comme nous aussi nous t'avons pardonné tes crimes jusqu'à présent.

Et ne nous soumets plus à la violence, Mais délivre-nous du régionalisme et de la dictature.

Car c'est à toi qu'appartiennent le vol L'adultère et les assassinats Depuis bientôt un quart de siècle.

Ainsi soit-il le plus tôt possible.

AMEN!

Révérend pasteur au Kameroon
_________________
Mu mpenda mu dangwanè kanga...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Didier_Daan
Bon posteur


Inscrit le: 16 Mai 2006
Messages: 569

MessagePosté le: Ven 07 Mar 2008 01:33    Sujet du message: Répondre en citant

mama a écrit:
Après-émeutes : je viens de lire plusieurs articles sur le communiqué de certaines élites se réclamant de la région de Yaoundé et d'après les échos que j'ai, cette sortie a suscité la polémique.

Rebelote avec la sempiternelle même astuce : appuyer sur le point faible pour que ce qui doit rester un problème de minorités de profiteurs # une majorité devienne 100% ethnique en attisant des peurs de part et d'autre Confused parlant de yaoundé, faut-il rappeler que le Mfoundi est juste un département du pays, et que certains le veuillent ou non, c'est aujourd'hui une ville cosmopolite. Je me rappelle avoir grandi étudié en primaire/lycée dans cette ville avec des amis d'enfance originaires d'autres régions mais qui ne connaissent que Yaoundé. Pour eux, c'est leur chez eux, la ville où ils ont passé leur jeunesse et fait les 100 coups. Et des idiots viennent brandir des menaces à peine voilées. Partir où? et pourquoi d'ailleurs. tiens si tout le monde partait, ces élites feront quoi dans leur département, toutes seules? A leur place je m'assurerai un minimum que la masse dont ils volent la parole les soutient déjà Je méprise des prétendus élites qui d'ailleurs du fait de leur argent se proclament élites de tel ethnie mais sur le terrain, c'est mépris total déjà pour le bas peuple de leur ethnie et le reste de la population non-bourgeoise. Je suis de + en + époustoufflée par la capacité de ceux qui profitent d'un système à recourir à tous les moyens pour que rien ne change. Au peuple de rester vigilants et de ne pas une fois de plus tomber dans ces pièges qui ne nous profitent jamais.

Encore et toujours des belles litanies, Mama!!! Mais j´ai toujours cette impression que tu oublies (sciemment?) que ces mots "autochtone" et "allogène" sont bien inscrits dans la constitution du Cameroun.
En outre, j´admire ton combat, mais il me semble comme sysiphien lorsqu´on lit cet "appel de Yaoundé" et ces déclarations de Charles Ndongo (pour ceux qui ne le connaissent pas, c´est le PPDA du Cameroun - formé par le célèbre Hérvé Bourges).
http://www.comicodi.org/info/2008/02/29/protestation-contre-les-declarations-de-charles-ndongo-aupres-damadou-vamoulke/
Déclarations, qui soit dit en passant, taclent le zèle tribaliste d´un certain chef traditionnel Sawa et l´excluent de facto de la CAMEROUNITÉ. Puisque selon C. Ndongo, Douala n´étant pas le Cameroun, alors logiquement un chef de ce coin n´est pas Camerounais. Shocked Confused Le summum de l´absurde et de la bêtise!!!
Et justement, si des "allogènes" (comme moi à Ongola, puisque j´y ai passé toute mon adolescence) prenions au mot ces "élites" qui ont écrit la constitution et qui "éclairent" si bien la société camerounaise, et si on essayait de répondre à ta question "Partir où?", etc, etc, on pourrait être tenté d´imaginer et souhaiter même la SECESSION. Mais alors dans ce cas, ce sont ces mêmes élites, et certainement plusieurs Camerounais "épris de paix" qui se feront les apôtres ou donneurs de leçon du patriotisme.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Alex
Grioonaute régulier


Inscrit le: 05 Aoû 2005
Messages: 466

MessagePosté le: Ven 07 Mar 2008 08:39    Sujet du message: Répondre en citant

En fait,depuis ces évènements tout a changé.Le peuple ne croit pas trop à la thèse tribale mais c'est une véritable paranoïa dans le régime en place.Une atmosphère assez malsaine règne car désormais la suspicion s'installe partout.Le ministre de la justice parle de 1.600 interpellations effectués pour la plupart des jeunes.

http://www.camerounlink.net/fr/news.php?nid=36078

C'est claire une chasse au sorcière est en cours mais le bouc émissaire semble avant tout la jeunesse qui paie le prix fort de ces troubles Mad .Le principal gagnant semble être sans aucun doute Fru Ndi

http://www.camerounlink.net/fr/news.php?nid=36068

L'autorité en place lui a donné l'occasion avec ces accusations non fondées de gagner au près du peuple les points qu'il a perdu ces dernières années avec la gestion arbitraire de son partie.Comme d'habitude l'opposition a su profité du sacrifice du peuple mais pourquoi en faire concrètement ? Mad

Mboua Massock est toujours porté disparue et cela est de plus en plus troublant.Jean-Michel Nitcheu peut être inculpé,il doit son salut pour l'instant à son immunité parlementaire.Beaucoup de leaders d'opinion ont été injustement incriminés dans ces évènements surtout les journalistes du secteur privée.

Le régime biya a travers quelques réformes qui ne touche en particulier que la ville de Yaoundé semble montrer sa bonne volonté mais en province ces reformes sont pour l'instant de simples informations radio-diffusées.Crying or Very sad


En fait,on parle de crise sociale,cela semble être le cas mais le pire de tout,c'est qu'on veut faire culpabiliser le peuple. C'est dans ce sens qu'on veut faire porter l'image de collabos aux Bétis,de destabilisateurs aux bamilékés et autres anglophones.

http://www.camerounlink.net/fr/news.php?nid=36043

C'est une stratégie qui marche bien et je m'en suis rendu compte dans ce topic car pendant plusieurs jours chacun voulait beaucoup plus montrer la bonnes volontés des siens alors qu'il y' avait plus important.On assiste à un scénario où les uns jettent les responsabilités sur les autres avec l'appui des leaders du régime en place.C'est en fait ça la stratégie de Popaul,le tribalisme avant tout pour diviser le peuple.

Biya veut avant tout nous cantonner à l'aspect tribal mais ce que l'on ignore c'est que ces jeunes qui ont mis leur vie en péril pour dénoncer ces injustices l'on fait pour tous les Camerounais Crying or Very sad .Peut être comme je l'ai répété toujours il n'y a que la jeunesse pour comprendre qu'on ne peut plus dialoguer avec ce système.Ces évènements a coup sur ne sont qu'un avertissement je suis persuadé que plus grave arrive.La jeunesse semble piégé et sans aucunes issus de secours. Si le régime en place garde celle-ci dans une telle position ça risque vraiment d'empirer la situation car il risque de se produire d'autres passages en force et on ne peut pas prédire si ce régime en place résistera à tous.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Panafricain
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1124

MessagePosté le: Ven 07 Mar 2008 10:17    Sujet du message: Répondre en citant

Le maire d'une commune apres avoir constaté que les entreprises francaises de sa commune ne payaient pas d'impots depuis 30 ans voit son existence devenir un calvaire.

Ces entreprises détenues par des expatriés francais , exploitent la culture de la banane depuis des decennies sans payer la moindre taxes à la commune de Njombe-Penja . c'est du fond de sa cellule que ce jeune maire volontaire pour le developpement de sa commune ecrit au president de la republique du cameroun...

Le maire en question est au passage dans une cellule parcequ'il a parlé trop ouvertement des exactions des forces de l'ordre tirant sur les manifestants, et ça n'a pas plu à tout le monde

-------------------------------------

Lettre ouverte à Son Excellence Monsieur le Président de la République

Excellence Monsieur le Président de la République,

C'est du fond d'une cellule infecte de la Brigade territoriale de Nkongsamba que je vous saisis, la peur dans l'âme. Je suis le Maire régulièrement élu de Njombé-Penja, depuis les dernières élections de juillet 2007. Dès ma prise de fonction le 25 septembre 2007 et après avoir constaté dans les livres comptables de la commune de Penja que les Sociétés Agro - industrielles exerçant dans cette localité ne payaient pas des impôts et taxes depuis bientôt trente ans (Patente, Impôts sur les Sociétés, enregistrement…), j'ai saisi Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement pour dénoncer cette situation qui ne permettait pas à ma Commune d'asseoir une véritable autonomie financière.

Il faut dire que le paradoxe dans lequel Njombé-Penja vit est déconcertant : une zone très riche, avec des populations très pauvres. C'est pour corriger cette injustice que j'ai décidé d'écrire à Son Excellence Monsieur le Premier Ministre Chef du Gouvernement. Heureusement, cette requête n'est pas restée sans suite car le 03 décembre 2007, le Directeur général des Impôts m'a saisi par courrier pour m'informer du bien fondé de ma requête. Dans ce courrier, le Directeur général des Impôts décidait de reverser au régime de droit commun ces entreprises (Php, Spm, Caplain) qui faisait perdre à la fois de l'argent à l'Etat du Cameroun et aussi à la Commune, au Feicom… Il est important de noter que les salaires des ouvriers de ces sociétés tournent entre 15.000 Fcfa et 25 000 Fcfa/mois. [20 à 40 euros par mois]

Dès que ces sociétés ont été notifiées par la Direction générale des Impôts de cette décision, j'ai reçu un coup de fil de monsieur François Armel, expatrié Directeur général de la Php, qui me jurait avoir ma tête à coup de millions. Quelques jours plus tard, c'est Mme Caplain et le Directeur général de la Spm qui me menaçaient à leur tour, de me faire assassiner ou emprisonner, après m'avoir fait déposer de mes charges de maire. Une fois la machine mise en branle, il m'a été collé sur le dos une sordide histoire incohérente de falsification de signature du Préfet du Moungo, qui vue de près, est ni plus, ni moins qu'un montage mal ficelé.

D'enquêtes en enquêtes, il en est sorti que je ne suis ni de près, ni de loin impliqué dans cette mascarade. En fait, il n'y a jamais eu falsification à la Commune de Penja, de la signature du Préfet du Moungo. Cette affaire à ce jour, est pendante sur la table du juge d'instruction n°2 du Tribunal de Grande Instance de Nkongsamba, qui ne m'a même pas encore entendu. Toutes ces récriminations n'ayant pas abouti car non fondées, on a attendu le 11 février dernier, pour envahir de nouveau, les renseignements généraux de faux rapports dans lesquels il ressortait que pendant le défilé, j'étais assis au moment où on exécutait l'hymne national. La technique occidentale aidant j'ai fais tenir pour me justifier, les CD-ROM du défilé, dans le but de confondre les manipulateurs, qui se sont investis à me détruire.

Le 25 février dernier, lorsque se déclenchent les mouvements de grève avec des pillages que personne n'a cautionné, ils ont tôt fait de me faire porter sur le dos, la responsabilité de la grève de Penja alors que n'eut été mon implication personnelle, Njombé-Penja aurait connu un sort assez lourd. Le Colonel Kalsoumou et les éléments du Gmi de Douala présents sur le terrain m'ont félicité pour le courage et le rôle que j'ai joué pour maîtriser la colère des jeunes en fureur. (Je vous fais tenir un CD- ROM réalisé par Canal 2 sur le terrain pendant ces incidents). Je me vantais d'ailleurs d'avoir ramené le calme dans ma localité le 27 février alors que les autres villes étaient encore au fort de la crise.
Mais curieusement, après le séjour des expatriés de la bananeraie à Yaoundé, je me suis surpris entrain d'être appréhendé comme un chef de gang devant mes populations par des militaires et gendarmes transports dans six camions (Armée de terre) et 12 pick-up (de la Gendarmerie). Sans explication, j'ai été amené au Groupement de gendarmerie de Nkongsamba où mes téléphones ont été retirés, la somme d'argent que j'avais dans ma poche également. Entendu ce même jour sur ordre du Procureur de la République auprès des Tribunaux de Première et Grandes Instances de Nkongsamba; il m'était reproché deux chefs d'accusation : Complicité de pillage en bande et incitation à la révolte.

Parce que je ne me reproche rien, j'ai subi sans crainte, l'interrogatoire musclé du Colonel Nguete Nguete (Co-groupement du Moungo). Il faut rappeler qu'avant mon enlèvement, le Ministre d'Etat à l'Administration Territoriale venait de procéder illégalement à ma suspension aux fonctions de Maire pour une période de trois mois sans respect de la procédure décrite dans la loi sur la décentralisation de 2004 Titre 3 portant sur la suspension et la cessation de fonction de maire. En son article 94 al 1, 2, 3 il est stipulé ce qui suit : en cas de violation de loi ou de faute lourde, le Maire, après avoir été entendu ou invité à fournir des explications écrites sur les faits qui lui sont reprochés, peut être suspendu par arrêté du Minatd pour une période n'excédant pas trois mois.

A ce jour, il m'est difficile de savoir ce qui m'est reproché avec exactitude. Le droit de la défense et de la contradiction ayant été bafoué, j'ai compris que la manœuvre des expatriés de Njombe-Penja est en marche. Là om le bât blesse, c'est que pendant le forum des maires tenu du 29 au 1er Mars 2008, le ministre d'Etat Marafa Hamidou Yaya informait mes collègues de ce qu'en ce moment, il a déjà déposé sur votre table, la proposition en vue de ma révocation ! Quel acharnement! Quelle diligence qu'on n'a jamais vu auparavant au Minatd ! Je n'en suis pas surpris, les expatriés de Njombe Penja ont promis de me démettre à coup de millions…

Ce qui est choquant, c'est que depuis ma garde à vue, aucune visite ne m'est permise, comme si j'avais porté atteinte à la sécurité d'Etat. Pourtant les motifs qui ont entraîné ma garde à vue relèvent du droit commun, et que je ne suis pas encore inculpé. Des perquisitions illégales dans mon domicile, mon bureau et mon véhicule. De ma cellule, le gendarme greffier m'a informé que ma maison, mon bureau et mon véhicule ont été perquisitionnés sur réquisition du procureur de la République sans que je sois présent sur les lieux alors que j'ai été enlevé et il sait bien où il m'a fait garder. Cette perquisition qui a eu lieu le samedi 1er mars me bouleverse car comment comprendre, Excellence Monsieur le Président de la République, qu'un magistrat de ce rang, fût-il soutenu par n'importe qui, ne comprenne pas que les dispositions du nouveau code de procédure pénale imposent que le mis en cause soit présent au moment où son domicile est perquisitionné ou alors un de ses représentants et deux voisins ? Le sous-préfet qui conduisait cette mission, était entouré des gendarmes venus de Nkongsamba à cet effet.

Telle que cette affaire est manipulée, l'ai peur qu'en l'absence de toute preuve contre moi (preuve qu'il n'arrive pas à réunir), jusqu'à ce jour que ce procureur de la République qui multiplie des abus, ne soit amené à me placer en détention préventive pour satisfaire ces manipulateurs occultes déterminés à me détruire.

Excellence Monsieur le Président de la République, l'Etat de droit que vous vous battez à conforter chaque jour, n'aurait plus un sens si chacun ne cherche qu'à satisfaire ses désirs personnels.

Excellence Monsieur le Président de la République, voici cinq jours qu'il ne m'a pas été permis de boire de l'eau, de manger ou de communiquer avec ma famille. Pourtant, je ne suis pas accusé de crime contre l'Etat. Après avoir tout donné au Rdpc en décapitant l'opposition à Njombé Penja, le sort qui m'est aujourd'hui réservé, mérite que vous y accordiez votre très haute attention, afin que de ces geôles, je ne disparaisse pas définitivement.
Je n'ai jamais participé aux violences survenues sur l'ensemble du territoire du 25 février au 1er mars 2008. Au contraire, ma contribution était plus déterminante pour ramener la paix dans ma localité, les Cd-room en ma possession servant de preuves.

Paul Eric Kingué
Maire de Njombe Penja
Président Sous-section Rdpc
Depuis sa cellule
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bamiléké
Super Posteur


Inscrit le: 13 Aoû 2005
Messages: 1078

MessagePosté le: Ven 07 Mar 2008 12:55    Sujet du message: Répondre en citant

Vous avez dit "apprentis sorciers"? Shocked Evil or Very Mad Evil or Very Mad

Citation:
Mfoundi : Dans le laboratoire d’un appel à la haine


YAOUNDE - 5 MARS 2008
© J. Binyam, J. B. Ketchateng, J. F. Belib, Mutations


Sous le prétexte du soutien au chef de l'Etat et de la préservation de l'intégrité de la capitale, une " déclaration des forces vives du Mfoundi " a été produite, avec des termes haineux et des relents de tribalisme.

Ce n'était pas une après-midi de vendredi ordinaire pour les habitants de Yaoundé en général, et surtout pour les membres de l'Association fraternelle pour l'entraide et la solidarité des élites du Mfoundi (Asfesem) en particulier. La capitale camerounaise, mieux que toutes les autres villes du pays concernées par le mouvement de paralysie qui s'est emparé du pays depuis le début de la semaine, réapprenait à vivre. Elle qui s'est subitement trouvée asphyxiée par un mouvement insurrectionnel qui faisait suite à la grève des transporteurs initiée après la hausse des prix du carburant.

Surpris par l'ampleur du mouvement qui a cessé de faire de Yaoundé cet endroit sûr qui respire et qui est par conséquent le gage d'un Cameroun qui vit, les membres de l'Asfesem, qui regroupe au-delà des élites, les principales familles de la capitale, sous la houlette de André Mama Fouda, ci-devant ministre de la Santé publique, ont décidé de " réagir " et de crier leur ras-le-bol de la situation vécue quelques jours plus tôt.

C'est donc sous la forme de communiqués radio abondamment relayés par les médias officiels, sans doute compte tenu de l'urgence de l'événement, que les membres de cette association sont convoqués pour le vendredi 29 février 2008 à 16 heures à l'esplanade de la maison du parti Rdpc du Mfoundi, aux confins de la voirie municipale. Il est donc question pour les " Filles et fils du Mfoundi " de se prononcer sur le climat ambiant au Cameroun et de prendre des dispositions pour " mieux assurer la défense de la capitale ". Un contexte qui n'est pas sans rappeler une autre rencontre du même type qui se tenait à l'esplanade de l'Hôtel de ville en 1991, au plus fort des mouvements qui avaient secoué les autres villes du Cameroun, et lorsque Paul Biya s'était fendu d'un "tant que Yaoundé respire, le Cameroun vit ".

Déclarations

On pouvait ainsi distinguer dans la foule du millier de personnes présente, des élites qui se sont déplacées ici, les Charles Etoundi, Cécile Bomba Nkolo, Jérôme Emilien Abondo, Antoine Depadoue Essomba Eyenga, tous les adjoints au délégué du Gouvernement originaires du Mfoundi, Marie Madeleine Fouda, Martin Aristide Okouda, Emile Onambélé Zibi, Anastasie Mbongo, Sylvie Okeng, Beaufort Essomba, Jeanne Ottou, l'ancien maire de Yaoundé 4, quelques maires originaires du Mfoundi qui ont pu quitter la salle des travaux de leur 4ème conclave qui se déroulait au palais des Congrès de Yaoundé…
Au chapitre des absences remarquées, on signalera celles des autres ministres en fonction originaires de la capitale, Laurent Serge Etoundi Ngoa, Augustin Edjoa, mais aussi Gilbert Tsimi Evouna, le délégué du Gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé, sans doute pris dans le tourbillon de la rencontre des maires signalée plus haut, mais dont on connaît néanmoins les antagonismes avec " son frère " Mama Fouda, chaque fois qu'il s'agit du contrôle de la ville de Yaoundé.

On remarquera tout de même la signature de l'édile de la capitale au bas du document qui sanctionnera la rencontre…

Ces batailles pour le contrôle de la capitale seront d'ailleurs au menu de certaines communications parmi la dizaine délivrée au cours des échanges. Si la plupart des interventions, de André Mama Fouda, l'homme-orchestre, à Charles Etoundi, en passant par Emile Onambélé Zibi, Cécile Bomba Nkolo, pour ne citer que celles là, vont dans le sens de la mise sur pied d'un dispositif pour "la protection de la capitale", on appréciera fortement celle de André Simon Edzoa, de la famille des "Baba", qui dénoncera ces "multiples recours au peuple du Mfoundi chaque fois que l'élite voudra se positionner pour faire croire à son soutien au chef de l'Etat", avant de dénoncer " le dénuement dans lequel vivent les enfants du Mfoundi". " Avec quoi voulez-vous que nous défendions la capitale quand celle-ci sera encore attaquée?", lancera-t-il sous un tonnerre d'applaudissements de la foule présente. Tout ira sur le même ton jusqu'à la lecture à la tombée de la nuit de " La déclaration des élites du Mfoundi " par l'ancien ministre des Forces armées, Jérôme Emilien Abondo. Une déclaration mise au point quelques heures auparavant au cours d'un conclave restreint qui avait eu pour cadre le cabinet du ministre de la Santé publique et dont les passages les plus saillants sont: " A la suite du chef de l'Etat, nous avertissons… tous ceux qui seraient tentés de rééditer chez nous les actes de vandalisme…Qu'il soit donc entendu que désormais nous répondons (sic) au coup par coup. A partir de maintenant, œil pour œil, dent pour dent…En outre nous invitons fermement les prédateurs venus d'ailleurs, de quitter rapidement et définitivement notre sol…". Sur le champ, personne ne se rendra compte des contours guerriers de ladite déclaration qui sera saluée par des applaudissements. Shocked Shocked Shocked

Antagonismes

La suite se jouera dans les médias. Il est question pour les auteurs de la rencontre de Yaoundé de lui donner le maximum de publicité afin de faire savoir au Prince que l'on travaille pour lui. Premiers espaces visés, les médias de service public, notamment l'édition du journal parlé de 20 heures ce vendredi, au cours de laquelle, et selon des informations puisées à bonne source, le présentateur de service refuse de prendre la responsabilité de la lecture d'une déclaration qu'il trouve incendiaire.

André Mama Fouda, surpris de constater que la Crtv refuse de donner lecture de "sa déclaration" alors que celle de l'une de ses collègues du gouvernement est bien relayée, s'en ouvre au directeur de l'Information Tv de l'Office. Le "préjudice" sera réparé le lendemain sous la forme d'une déclaration qu'une équipe de la télévision d'Etat ira enregistrer très tôt le samedi matin à la résidence du ministre de la Santé publique au quartier Obobogo. André Mama Fouda fera une synthèse de la déclaration de la veille. Aucune difficulté par contre du côté du quotidien gouvernemental Cameroon Tribune qui publiera ce "pamphlet de la haine" dès son édition du lundi 03 mars 2008. On en était encore là que le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé, Gilbert Tsimi, dont on se demandera si la réaction se situe en droite ligne des batailles avec le ministre de la Santé publique, ou s'il tenait à se démarquer d'un document dont il n'a pas participer à l'élaboration.

Dans " sa " déclaration lue sans problème à la Crtv radio lundi au journal de 17 heures et reprise hier par le quotidien Cameroon Tribune, Gilbert Tsimi Evouna vient déplorer " le ton quelque peu belliqueux de ladite déclaration ", et tient à " rassurer toutes les populations de la cité capitale, indépendamment de leur appartenance ethnique, politique ou religieuse, qu'elles sont chez elle à Yaoundé ", même s'il précise en ce qui concerne la sécurité de la capitale que " La Communauté urbaine pour sa part … a pris des dispositions appropriées pour garantir sa sécurité… "


OUF!!!! Confused



Comme l'a dit D Daan et come je le répète depuis toujours, l'insertion des termes autochtone et allogène dans le préambule de la Constitution du Cameroun ne peut que favoriser se genre de folies et que cela vienne d'un soit disante "élite" est encore plus désolant!

Je note quand mème que d'autres "élites", sans doutes plus clairvoyantes, de ce departement se sont désolidarisées de cet appel...

Le levier tribal est toujours actionné par certains malades à chaque agitation sociale pour préserver leurs privilèges égoiste et distiller la peur parmis une partie de la population qu'ils estiment leur ètre acquise.

Le ministre de la communication si prompt à donner des leçons de déontologie aux médias privés ne s'est pas sentit en devoir de tancer le journal d'Etat Cameroon Tribune qui s'st permis de relayer cet appel digne de la sinistre radio des Mille Collines au Rwanda!!!

Ce qui ont fait cet appel doivent se sentir suffisamment protégés pour se le permettre. Si demain cela devait degénérer il faudrait bien qu'on se souvienne d'ou est partie la haine belliciste.
Le discour qui consiste systématiquement à dire que:" c'est la faute à tout le monde, chez tel c'est pire etc, etc..." est hypocrite et mensonger .
_________________
Mentalité de la cueuillette=sida économique

« nan laara an saara » :
"Si on se couche, on est mort" . Joseph Ki-Zerbo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
LIONKING
Grioonaute


Inscrit le: 27 Jan 2006
Messages: 72

MessagePosté le: Jeu 13 Mar 2008 04:02    Sujet du message: Répondre en citant

Comme quoi, la grève a aussi des effets chez nous!

Paul Biya vient de décider d'augmenter le salaire de base des fonctionnaires, des contractuels et des militaires de 15%. La prime de non-logement est elle aussi, réévaluée de 20%. La décision prend effet à compter du 1er avril 2008. D'autres mesures, qui sont rapportées dans les lignes qui suivent, ont été prises par le président de la république au cours d'un conseil de ministres...

Paul Biya a, en outre, instruit le gouvernement de poursuivre la lutte contre l'inertie et la corruption, "dans le respect de la présomption 'innocence" et a averti qu'aucune défaillance ne serait plus tolérée.

BIYA avait-il BESOIN De tuer pour répondres à certaine sattentes?

Ne voit-il pas les Besoins du peule Jour par jour?

D'ailleurs, pourquoi c'est toujours la photocopie de ce qui se passe en france? Quelqu'un lui a dit que Cameroun = France?

Augmentation de 15%, on trompe qui? quand on a coupé ton salaire de 75%, il te reste 25%, puis on t'augmente de 15% de 25%, par rapport à ton salaire qui a été coupé de 75% ça fait combien?
_________________
Le Lion ne réclame pas sa majesté: il Règne!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bamiléké
Super Posteur


Inscrit le: 13 Aoû 2005
Messages: 1078

MessagePosté le: Jeu 13 Mar 2008 13:37    Sujet du message: Répondre en citant

LIONKING a écrit:
Comme quoi, la grève a aussi des effets chez nous!

Paul Biya vient de décider d'augmenter le salaire de base des fonctionnaires, des contractuels et des militaires de 15%. La prime de non-logement est elle aussi, réévaluée de 20%. La décision prend effet à compter du 1er avril 2008. D'autres mesures, qui sont rapportées dans les lignes qui suivent, ont été prises par le président de la république au cours d'un conseil de ministres...

Paul Biya a, en outre, instruit le gouvernement de poursuivre la lutte contre l'inertie et la corruption, "dans le respect de la présomption 'innocence" et a averti qu'aucune défaillance ne serait plus tolérée.

BIYA avait-il BESOIN De tuer pour répondres à certaine sattentes?

Ne voit-il pas les Besoins du peule Jour par jour?

D'ailleurs, pourquoi c'est toujours la photocopie de ce qui se passe en france? Quelqu'un lui a dit que Cameroun = France?

Augmentation de 15%, on trompe qui? quand on a coupé ton salaire de 75%, il te reste 25%, puis on t'augmente de 15% de 25%, par rapport à ton salaire qui a été coupé de 75% ça fait combien?


Citation:
La décision prend effet à compter du 1er avril 2008.


Ils ont bien choisit leur date les bougres...Wait and see... Confused

Citation:
Paul Biya vient de décider d'augmenter le salaire de base des fonctionnaires


Sachant que le salaire de base represente 40 à 60 pour cent du salaire total d'un fonctionnaire, cela ressemble à une distribution de cacahuètes...

Citation:
Paul Biya a, en outre, instruit le gouvernement de poursuivre la lutte contre l'inertie et la corruption, "dans le respect de la présomption 'innocence" et a averti qu'aucune défaillance ne serait plus tolérée.


Présomption d'innocence qui est refusée aux centaines d'enfants et jeunes envoyés directement en prison après des parodies de procès .

C'est tout de mème curieux que ceux qui se sont chargé de mattter la révolte des jeunes (les militaires) soient les premiers à beneficier des conséquences de ses manifestations.
Quand aux fonctinnaires camerounais aussi couards comme d'habitude, ils se rueront sans honte sur cette manné inespérée qui vient du sang des enfants des pauvres. Evil or Very Mad

PS:au sont les "vedettes" camerounaises du PAF français ?

Noah fait le malin en signant des pétitions contre les risques de dérive dictatoriale en France (sic). (voir le journal Marianne). Rolling Eyes
Beyala ne s'agite que pour ses histoires de fesses avec le présentateur préféré de la ménagère de plus de 50 ans. Rolling Eyes
Quand à Kelman, il doit ètre occupé à chercher à faire son trou dans une quelconque contrée de Bourgogne... Evil or Very Mad

Voilà un échantillon de la la fameuse communauté noire de France Twisted Evil Twisted Evil Rolling Eyes Rolling Eyes
_________________
Mentalité de la cueuillette=sida économique

« nan laara an saara » :
"Si on se couche, on est mort" . Joseph Ki-Zerbo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Afrik 100 Fik
Grioonaute 1


Inscrit le: 25 Mar 2006
Messages: 198
Localisation: Ongola

MessagePosté le: Jeu 13 Mar 2008 14:58    Sujet du message: Répondre en citant

Et tu sembles oublier Patrick FANDIO lui trop occuper à se faire du fric sur la voix de la Sarkoland (TF1).

Bamiléké mine de rien tu assènes tranquillement tes stéréotypes habituels, en somme le sex et les bétis c'est jamais loin, pourtant Beyala a souvent critiqué le régime Biya bien avant les émeutes, et certainement après.

Cette dame que je n'apprécie pas particulièrement est très attachée à la ville de Douala ou elle a grandit, ville qui a connu les émeutes les plus sanglants. Alors l'interpeller avec une telle légèreté montre que tu ne connais pas la personne, mais surtout combien ta réflexion sous des couverts d’un discours politique classique est imprégnés d’un profond tribalisme.

Afrik 100 Fric
_________________
Je suis noir mais j'aime le manioc, bizarre non ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
afrobeat
Grioonaute régulier


Inscrit le: 14 Aoû 2007
Messages: 312

MessagePosté le: Jeu 13 Mar 2008 15:12    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Noah fait le malin en signant des pétitions contre les risques de dérive dictatoriale en France (sic). (voir le journal Marianne).
Beyala ne s'agite que pour ses histoires de fesses avec le présentateur préféré de la ménagère de plus de 50 ans.
Quand à Kelman, il doit ètre occupé à chercher à faire son trou dans une quelconque contrée de Bourgogne...

Voilà un échantillon de la la fameuse communauté noire de France


Ils sont au qui-vive quand il s'agit de jouer "les biens pensants" dans l'hexagone, mais incapable de prendre position contre l'injustice dans leur pays d'origine (personne ne veut perdre ses éventuelles entrées au palais!!! Evil or Very Mad )
avec cette mentalité de bouffon, on comprend comment un homme peut allégrement mener un pays dans l'apostasie durant 25 ans!

je me souviens d'une interview de paul biya à france 24, ou béyala a été appelé pour intervenir, tout ce qu'elle a trouvé comme question c'était : la non représentation des camerounais au sein des organisation internationales (au fait elle avait voulu être sécrétaire générale de la "francophonie", résultat : échec, elle comptait surement sur biya pour qu'il lui file un coup de pousse la prochaine fois)
Voilà donc cette communauté noire (surtout francophone) une bande de "m'as-tu vu" qui n'a qu'un seul souci d'exister et pouvoir trouver sa place au soleil dans cette france ô combien difficile pour les négros, et ainsi pouvoir regarder les autres noirs de haut en "paix" tout en se disant au fond de soi "j'ai réussi"

En tout cas tant qu'on aura des gens qui ne pensent qu'à eux et dont tout l'idéal et toutes les valeurs ne se limitent qu'à la "gloriole" on ne sortira pas de l'abîme!!!

En parlant de noah, il est au qui-vive pour faire une déclaration ( de l'ordre du sensationnel) à la va-vite du genre "s'il passe j'me cass" parce-que sarkozy a décidé de virer ce qui n'aime pas la france! mais on n'entend rien quand biya tue des enfants qui sortent pour manifester leur ras-le bol à cause de cette oligarchie prédatrice qui les avilit, accompagnée d'une misère zombifiante!

Kellman, est fort pour venir soutenir niaisement les expulsions d'hortefeux dans les médian, mais cet affreux personnage (excusez moi! ça m'énerve Evil or Very Mad ) on ne l'entend plus pour dénoncer la confiscation du gâteau nationale par un régime qui pousse la jeunesse à prendre des barques de fortunes, lui qui voudrait tant que "les jeunes africains restent chez eux pour développer l'afrique"

Quant à Beyala c'est sans commentaire, je préfère m'en abstenir, je risque être censuré!!!!

Ces gens qui s'autoproclamment représentant de la communauté noire et qui dise se battre pour les droits de l'hommes, mais qui s'accomodent allégrement de l'injustice, du moment où elle ne les concerne pas directemnt, ou alors qu'il n'y aucun intérêt médiatique, égocentrique, ou marketing à en tirer immédiatement me dégoutent!!!
en tout cas, moi en ce qui me concerne, aucun des trois cités ne bénéficient d'une quelqonque estime à mes yeux!

à bas la francophonie et l'aliénation qui va avec!
à bas les "élites"
à bas la françafric!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
afrobeat
Grioonaute régulier


Inscrit le: 14 Aoû 2007
Messages: 312

MessagePosté le: Jeu 13 Mar 2008 15:56    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Bamiléké mine de rien tu assènes tranquillement tes stéréotypes habituels, en somme le sex et les bétis c'est jamais loin, pourtant Beyala a souvent critiqué le régime Biya bien avant les émeutes, et certainement après.


hummm!!! Shocked afrik sans frik, j'ai bien peur que le vrai triballiste ici ne soit pas bamiléké, à ma connaissance c'est pas ce qu'a dit bamiléké, mais peut-être ton esprit déjà rongé par les concepts tribaux ne peut qu'avoir une lecture tribale de l'assertion de bamiléké!!
parce-que, moi personnellemnt quand j'ai lu la réaction de bamiléke c'est pas cette idée qui m'aie tout'suite venue à l'esprit, mais si toi de ton coté c'est de cette manière que tu entrevois les choses immédiatement, là il ya un problème, ne dit-t-on pas que tel un homme pense, tel il est??!!!!!

Et voici ce qui me conforte dans ce que je viens d'écrire plus haut (là tu me fais vraiment peur parce-que tu pousses encore le vice plus loin) :

Citation:
Et tu sembles oublier Patrick FANDIO lui trop occuper à se faire du fric sur la voix de la Sarkoland (TF1).


Quand je lis ceci qu'est-ce qui ressort : étant donné ta vision tribale des choses, tu commences par suspecter bamiléké de triballisme, hors je me rends donc compte par ton post que tu te réclame de l'ethnie béti. Où tu pousse le vice vraiment loin, c'est quand tu essaies de démontrer qu'un bamimléké aussi (référence à patrick fandio) ne serait pas exempt des reproches dont bamiléké à fait aux trois camerounais du PAF. Là je t'avoue que je suis sur le c.... Shocked Shocked Evil or Very Mad

mais franchement!!! c'est quoi ce raisonnement primaire? J'avoue que ici c'est pas bamiléké qui amène la question sur le terrain tribale, mais toi!!

Citation:
Cette dame que je n'apprécie pas particulièrement est très attachée à la ville de Douala ou elle a grandit, ville qui a connu les émeutes les plus sanglants


as-tu des éléments, ou des arguments solides pour soutenir ça? en d'autres termes au non de quoi pourrait-on croire que cette dame est particulièrement attaché à la ville de douala BEAUCOUP plus que le camerounais lambda de la diaspora?

Citation:
surtout combien ta réflexion sous des couverts d’un discours politique classique est imprégnés d’un profond tribalisme.


ça c'est discutable, bamiléké ne parle pas d'ethnie, il parle d'une réalité, qui est que, ces gens n'ont pas fermement pris position contre les violations de droits et les injustices au cameroun! mais ce qui est curieux c'est que face à l'indignation réelle et veridique de bamiléké, toi tu ne vois en ça que deux personnes de ton ethnie qui sont attaquées!!!, n'est-t-il ,pas possible en ces moments difficiles que vit le cameroun que les gens s'élèvent un peu en conscience, et que cet sentiment fort d'appartenance à une ehtnie ou une tribu (au lieu d'une nation) donne place au sentiment d'appartenance à un pays qui risque sombrer dans le chao?

Afrik sans frik, je me pose la question de savoir celui qui fait preuve de triballisme toi ou bamiléké, parce-que tu as réagi à la défensive lorsque bamiléké a prononcé des noms de trois camerounais, dont deux sont de ton ethnie, tu t'es senti directement attaqué, pourquoi? Est-ce que LE FAIT qu'il affirme que deux camerounais "font semblant" dans les médias t'engage toi directement? fussent-t-ils de la même ethnie que toi?
Dis moi maintenantt entre toi et bamiléké qui est triballiste?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Afrik 100 Fik
Grioonaute 1


Inscrit le: 25 Mar 2006
Messages: 198
Localisation: Ongola

MessagePosté le: Jeu 13 Mar 2008 18:42    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:

hummm!!! afrik sans frik, j'ai bien peur que le vrai triballiste ici ne soit pas bamiléké, à ma connaissance c'est pas ce qu'a dit bamiléké, mais peut-être ton esprit déjà rongé par les concepts tribaux ne peut qu'avoir une lecture tribale de l'assertion de bamiléké!!

Bref bamiléké ne serait que le miroir déformant de ma pensée, merci Dr Sig-Afreabeat, tu sais je pourrais te dire que tu souffres d’un refus névrotique à ne pas y voir dans une partie du texte de bamiléké un bon poncif tribaliste utilisé contre les bétis…
On comprend encore mieux ton attitude quand on lit ceci :
Citation:

Quant à Beyala c'est sans commentaire, je préfère m'en abstenir, je risque être censuré!!!!

Citation:

parce-que, moi personnellemnt quand j'ai lu la réaction de bamiléke c'est pas cette idée qui m'aie tout'suite venue à l'esprit, mais si toi de ton coté c'est de cette manière que tu entrevois les choses immédiatement, là il ya un problème, ne dit-t-on pas que tel un homme pense, tel il est??!!!!!

Bizarrement tu as tout de suite noté mon tribalisme à l’invocation du nom de Patrick FANDIO… Mais tu aurais pu au moins remarquer la bassesse du propos utilisé en l’encontre de Beyala.


Citation:

Quand je lis ceci qu'est-ce qui ressort : étant donné ta vision tribale des choses, tu commences par suspecter bamiléké de triballisme, hors je me rends donc compte par ton post que tu te réclame de l'ethnie béti. Où tu pousse le vice vraiment loin, c'est quand tu essaies de démontrer qu'un bamimléké aussi (référence à patrick fandio) ne serait pas exempt des reproches dont bamiléké à fait aux trois camerounais du PAF. Là je t'avoue que je suis sur le c....

Dommage tu serais tombé sur ta tête tu aurais certainement bénéficié d’une remise en place de ta pensée, tu sais un bon coup sur la tête remet parfois les bonne idées en place.
Plus sérieusement, tu n’as pas noté que je n’ai parlé que de Beyala et surtout des termes utilisés par Bamiléké. Ta position est assez curieuse et contestable, car en aucun cas tu ne sembles indigné par le vocabulaire scabreux de bamiléké.

Les mots ont en un sens, parler d’histoire de fesses quand d’autres parlent d’amour est lourd de sens, surtout concernant une béti, d’où mon allusion sur Patrick FANDIO (c’est un gros préjugé chez une bonne partie des Camerounais d’associer un Bamiléké à l’argent), si tu avais été moins passionné (et moins partisan) tu aurais bien saisi la grosse ironie de cette partie de mon texte.
Tu peux de vautrer dans cette langue de bois qui consiste à ne pas reconnaître les préjugés des uns envers les autres, mais ceci trahi encore plus le discours partisan que tu cherches vainement à cacher.

Citation:

mais franchement!!! c'est quoi ce raisonnement primaire? J'avoue que ici c'est pas bamiléké qui amène la question sur le terrain tribale, mais toi!!

Bref le mythe du sauvage, hormis de le caractère incantatoire de ton affirmation en quoi mon raisonnement est primaire ??
Citation:

as-tu des éléments, ou des arguments solides pour soutenir ça? en d'autres termes au non de quoi pourrait-on croire que cette dame est particulièrement attaché à la ville de douala BEAUCOUP plus que le camerounais lambda de la diaspora?

Parce que c’est sa ville natale et qu’elle en parle souvent notamment dans interview sur Europe 1 qui lui avait consacré toute une émission. Au fait pourquoi mettre en doute cette affirmation ?? Ton allusion n’est pas très nette sur ce doute.
Citation:

ça c'est discutable, bamiléké ne parle pas d'ethnie, il parle d'une réalité, qui est que, ces gens n'ont pas fermement pris position contre les violations de droits et les injustices au cameroun! mais ce qui est curieux c'est que face à l'indignation réelle et veridique de bamiléké, toi tu ne vois en ça que deux personnes de ton ethnie qui sont attaquées!!!, n'est-t-il ,pas possible en ces moments difficiles que vit le cameroun que les gens s'élèvent un peu en conscience, et que cet sentiment fort d'appartenance à une ehtnie ou une tribu (au lieu d'une nation) donne place au sentiment d'appartenance à un pays qui risque sombrer dans le chao?


Encore une fois je n’ai parlé que de Beyala, et surtout sur le vocabulaire utilisé par bamiléké attention mon ami sans t’en rendre compte tu dérives.

Ok ces gens n’ont pas prit position, mais et le reste de la communauté qu’a-t-elle fait, rien surtout rien les petits soirées Camerounaises continuent à se tenir sur la place parisienne, aucune initiative pour lancer des débats, bref l’indifférence est totale. Alors c’est trop facile d’indexer quelques personnes, ce faisant on oublie de souligner l’inaction et la division qui règne en maitre au sein de notre communauté.

Citation:

Afrik sans frik, je me pose la question de savoir celui qui fait preuve de triballisme toi ou bamiléké, parce-que tu as réagi à la défensive lorsque bamiléké a prononcé des noms de trois camerounais, dont deux sont de ton ethnie, tu t'es senti directement attaqué, pourquoi? Est-ce que LE FAIT qu'il affirme que deux camerounais "font semblant" dans les médias t'engage toi directement? fussent-t-ils de la même ethnie que toi?


Une interprétation qui confirme mon idée de départ, tu as sauté sur mon texte sans aller au-delà, j’ai souligné le préjugé qui existe dans notre communauté qui associe facilement les bétis au sexe, et bamiléké avec qui j’ai souvent eu à débattre aime le souligner (essaye de lire nos précédents débat).

Citation:

Dis moi maintenantt entre toi et bamiléké qui est triballiste?

!
Par cette question tu montres combien tu as une vision binaire d’une situation qui est beaucoup plus complexe. Tu voudrais que je me livre à une hypocrite et conventionnelle condamnation du tribalisme, mais en quoi ceci pourra faire avancer le débat ? La situation au pays est plus grave que certains ne veulent le croire on ne peut pas escamoter le nécessaire débat sur la cohabitation de nos différentes communauté par des questions d’un tel simplissime.

Afrik 100 Fric
_________________
Je suis noir mais j'aime le manioc, bizarre non ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bamiléké
Super Posteur


Inscrit le: 13 Aoû 2005
Messages: 1078

MessagePosté le: Jeu 13 Mar 2008 19:52    Sujet du message: Répondre en citant

Afrik 100 Fik a écrit:
Et tu sembles oublier Patrick FANDIO lui trop occuper à se faire du fric sur la voix de la Sarkoland (TF1).

Bamiléké mine de rien tu assènes tranquillement tes stéréotypes habituels, en somme le sex et les bétis c'est jamais loin, pourtant Beyala a souvent critiqué le régime Biya bien avant les émeutes, et certainement après.

Cette dame que je n'apprécie pas particulièrement est très attachée à la ville de Douala ou elle a grandit, ville qui a connu les émeutes les plus sanglants. Alors l'interpeller avec une telle légèreté montre que tu ne connais pas la personne, mais surtout combien ta réflexion sous des couverts d’un discours politique classique est imprégnés d’un profond tribalisme.

Afrik 100 Fric


Shocked Shocked Shocked Laughing Laughing
C'est quoi ce délire ?????
Je te parle des vedettes d'origine camerounaises du PAF en France, tu me parle de tribu? Laughing Laughing
Décidemment certains sont indécrottables dans la mauvaise foi délirante.

Citation:
Bamiléké mine de rien tu assènes tranquillement tes stéréotypes habituels, en somme le sex et les bétis


Tu en est arrivé à cette extrapolation comment? Laughing Laughing Laughing
Béyala est de quelle tribu? Renseignes moi s'il te plait je n'y avais pas pensé. Laughing
Pétard qu'est ce qu'on lit parfois ici sur Grioo. Confused

Pour Beyala la dernière fois que je l'ai entendue, c'est pour son histoire avec M Drucker, si tu as des news plus fraiches à son propos, merci de me mettre au courant !
En tous cas je ne les ai pas entendu à propos du drame camerounais...
Si tu connais d'autres membres connus du Paf français d'origine camerounaise représentant les tribus que j'ai oublié,(sciemment bien sur, il n'en saurait ètre autrement... Mad ) ) tu peux les citer, cela contribuera à " l'équilibre régional " tant apprécié par certains de mes compatriotes! Twisted Evil

NB: bien sur je vise en particuliers les afros du Paf qui nous ont habitué à des polémiques à portée plus ou moins politiques ou sociales en France ...
_________________
Mentalité de la cueuillette=sida économique

« nan laara an saara » :
"Si on se couche, on est mort" . Joseph Ki-Zerbo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bamiléké
Super Posteur


Inscrit le: 13 Aoû 2005
Messages: 1078

MessagePosté le: Jeu 13 Mar 2008 20:48    Sujet du message: Répondre en citant

Afrik 100 Fik a écrit:
Citation:

hummm!!! afrik sans frik, j'ai bien peur que le vrai triballiste ici ne soit pas bamiléké, à ma connaissance c'est pas ce qu'a dit bamiléké, mais peut-être ton esprit déjà rongé par les concepts tribaux ne peut qu'avoir une lecture tribale de l'assertion de bamiléké!!

Bref bamiléké ne serait que le miroir déformant de ma pensée, merci Dr Sig-Afreabeat, tu sais je pourrais te dire que tu souffres d’un refus névrotique à ne pas y voir dans une partie du texte de bamiléké un bon poncif tribaliste utilisé contre les bétis…
On comprend encore mieux ton attitude quand on lit ceci :
Citation:

Quant à Beyala c'est sans commentaire, je préfère m'en abstenir, je risque être censuré!!!!

Citation:

parce-que, moi personnellemnt quand j'ai lu la réaction de bamiléke c'est pas cette idée qui m'aie tout'suite venue à l'esprit, mais si toi de ton coté c'est de cette manière que tu entrevois les choses immédiatement, là il ya un problème, ne dit-t-on pas que tel un homme pense, tel il est??!!!!!

Bizarrement tu as tout de suite noté mon tribalisme à l’invocation du nom de Patrick FANDIO… Mais tu aurais pu au moins remarquer la bassesse du propos utilisé en l’encontre de Beyala.


Citation:

Quand je lis ceci qu'est-ce qui ressort : étant donné ta vision tribale des choses, tu commences par suspecter bamiléké de triballisme, hors je me rends donc compte par ton post que tu te réclame de l'ethnie béti. Où tu pousse le vice vraiment loin, c'est quand tu essaies de démontrer qu'un bamimléké aussi (référence à patrick fandio) ne serait pas exempt des reproches dont bamiléké à fait aux trois camerounais du PAF. Là je t'avoue que je suis sur le c....

Dommage tu serais tombé sur ta tête tu aurais certainement bénéficié d’une remise en place de ta pensée, tu sais un bon coup sur la tête remet parfois les bonne idées en place.
Plus sérieusement, tu n’as pas noté que je n’ai parlé que de Beyala et surtout des termes utilisés par Bamiléké. Ta position est assez curieuse et contestable, car en aucun cas tu ne sembles indigné par le vocabulaire scabreux de bamiléké.

Les mots ont en un sens, parler d’histoire de fesses quand d’autres parlent d’amour est lourd de sens, surtout concernant une béti, d’où mon allusion sur Patrick FANDIO (c’est un gros préjugé chez une bonne partie des Camerounais d’associer un Bamiléké à l’argent), si tu avais été moins passionné (et moins partisan) tu aurais bien saisi la grosse ironie de cette partie de mon texte.
Tu peux de vautrer dans cette langue de bois qui consiste à ne pas reconnaître les préjugés des uns envers les autres, mais ceci trahi encore plus le discours partisan que tu cherches vainement à cacher.

Citation:

mais franchement!!! c'est quoi ce raisonnement primaire? J'avoue que ici c'est pas bamiléké qui amène la question sur le terrain tribale, mais toi!!

Bref le mythe du sauvage, hormis de le caractère incantatoire de ton affirmation en quoi mon raisonnement est primaire ??
Citation:

as-tu des éléments, ou des arguments solides pour soutenir ça? en d'autres termes au non de quoi pourrait-on croire que cette dame est particulièrement attaché à la ville de douala BEAUCOUP plus que le camerounais lambda de la diaspora?

Parce que c’est sa ville natale et qu’elle en parle souvent notamment dans interview sur Europe 1 qui lui avait consacré toute une émission. Au fait pourquoi mettre en doute cette affirmation ?? Ton allusion n’est pas très nette sur ce doute.
Citation:

ça c'est discutable, bamiléké ne parle pas d'ethnie, il parle d'une réalité, qui est que, ces gens n'ont pas fermement pris position contre les violations de droits et les injustices au cameroun! mais ce qui est curieux c'est que face à l'indignation réelle et veridique de bamiléké, toi tu ne vois en ça que deux personnes de ton ethnie qui sont attaquées!!!, n'est-t-il ,pas possible en ces moments difficiles que vit le cameroun que les gens s'élèvent un peu en conscience, et que cet sentiment fort d'appartenance à une ehtnie ou une tribu (au lieu d'une nation) donne place au sentiment d'appartenance à un pays qui risque sombrer dans le chao?


Encore une fois je n’ai parlé que de Beyala, et surtout sur le vocabulaire utilisé par bamiléké attention mon ami sans t’en rendre compte tu dérives.

Ok ces gens n’ont pas prit position, mais et le reste de la communauté qu’a-t-elle fait, rien surtout rien les petits soirées Camerounaises continuent à se tenir sur la place parisienne, aucune initiative pour lancer des débats, bref l’indifférence est totale. Alors c’est trop facile d’indexer quelques personnes, ce faisant on oublie de souligner l’inaction et la division qui règne en maitre au sein de notre communauté.

Citation:

Afrik sans frik, je me pose la question de savoir celui qui fait preuve de triballisme toi ou bamiléké, parce-que tu as réagi à la défensive lorsque bamiléké a prononcé des noms de trois camerounais, dont deux sont de ton ethnie, tu t'es senti directement attaqué, pourquoi? Est-ce que LE FAIT qu'il affirme que deux camerounais "font semblant" dans les médias t'engage toi directement? fussent-t-ils de la même ethnie que toi?


Une interprétation qui confirme mon idée de départ, tu as sauté sur mon texte sans aller au-delà, j’ai souligné le préjugé qui existe dans notre communauté qui associe facilement les bétis au sexe, et bamiléké avec qui j’ai souvent eu à débattre aime le souligner (essaye de lire nos précédents débat).

Citation:

Dis moi maintenantt entre toi et bamiléké qui est triballiste?

!
Par cette question tu montres combien tu as une vision binaire d’une situation qui est beaucoup plus complexe. Tu voudrais que je me livre à une hypocrite et conventionnelle condamnation du tribalisme, mais en quoi ceci pourra faire avancer le débat ? La situation au pays est plus grave que certains ne veulent le croire on ne peut pas escamoter le nécessaire débat sur la cohabitation de nos différentes communauté par des questions d’un tel simplissime.

Afrik 100 Fric


S'il te plait laisses nous avec tes elucubrations alambiquées,assume au moins ta mentalité.

Citation:
Tu sais je pourrais te dire que tu souffres d’un refus névrotique à ne pas y voir dans une partie du texte de bamiléké un bon poncif tribaliste utilisé contre les bétis…


Je te parle de Beyala, tu me parles de sa tribu (je n'y avait jamais pensé tient donc...). Est ce la représentante des bétis? Donc toute critique adressé contre elle indexerai toute sa tribu selon ta réaction!
Et après on s'etonne que tout débat entre africains ou camerounais en particulier ne termine en jasquerie ethnique. Ils vont ètres contents nos détracteurs. C'est la première fois que quelqu'un fait une allusion aux origines tribales de Beyala, et c'est toi Afrik 100 Fric!!! Shocked Shocked
Excuses moi mais là ta reaction épidermique est tout simplement ridicule.

Cette Beyala se presente souvent comme l'icone de l'intelligentsia afro en France, et se lance en désordre dans toutes sortes de combats plus ou moins louables. Sur ce coups là on ne l'a pas entendu, peut tu me prouver le contraire?
Elle ameute les medias et nous presente son histoire avec Drucker comme un histoire d'amour, je crois mème qu'elle va en faire un livre, mais Drucker, vu son comportement ne devait pas avoir la mème visions sur cette affaire qu'elle. Histoire par ailleur totalement ininterressante pour la communauté afro, donc la qualifier de banale histoire de cul n'a rien de méchant .
Maintenant si par ce billet tu y vois une attaque contre " les Bétis qui aiment le sexe", je te laisse l'entière responsabilité de ton délire.
(Sans compter que la litterature erotique fait partie de sa panoplie et elle s'en vante. Cool )

Pourquoi ne pense t elle pas utile aussi d'ameuter les medias par rapport à ce qui se passe dans son pays natal?



Citation:
Ok ces gens n’ont pas prit position, mais et le reste de la communauté qu’a-t-elle fait, rien surtout rien les petits soirées Camerounaises continuent à se tenir sur la place parisienne, aucune initiative pour lancer des débats, bref l’indifférence est totale. Alors c’est trop facile d’indexer quelques personnes, ce faisant on oublie de souligner l’inaction et la division qui règne en maitre au sein de notre communauté.


1°) Je parle des afros qui ont facilement accès aux médias, ce qui n'est pas la cas des millions d'anonymes africains.

2°)Ces afros se sont deja illustrés dans des polemiques qui ne concernaient que le microcosme franco français. Polémique dans lesquelles ils indexent facilement la France et les français avec les termes les plus durs pour Beyala.
Critique de Le Pen ou Sarkosy accusés de racisme et fascisme pour Noah.
Pensées confuses et contradictoires pour Kelman qui revendique sa bougognité, critique les afros français coupables de pensées communautaristes et en mème temps se plaint de la sociéte française.

Pour le reste Afrobeat t'a tout dit, je ne vais pas revenir là dessus...

Citation:
Les mots ont en un sens, parler d’histoire de fesses quand d’autres parlent d’amour est lourd de sens, surtout concernant une béti, d’où mon allusion sur Patrick FANDIO (c’est un gros préjugé chez une bonne partie des Camerounais d’associer un Bamiléké à l’argent)


Voilà qui illustre parfaitement tes circonvolutions mentales, que dire de plus? Confused
_________________
Mentalité de la cueuillette=sida économique

« nan laara an saara » :
"Si on se couche, on est mort" . Joseph Ki-Zerbo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bamiléké
Super Posteur


Inscrit le: 13 Aoû 2005
Messages: 1078

MessagePosté le: Jeu 13 Mar 2008 21:26    Sujet du message: Répondre en citant

Pour en finir avec Beyala, il y a quelque années celle ci passai son temps à affirmer sur tous les tons et sur toutes les ondes que les hommes noirs n'etaient pas assez tendres, romantiques ou attentionnés par rapport aux homme blancs. Sans doute qu'à l'époque elle vivait deja secrètement "son histoire d'amour avec Drucker, présentateur vedette de la television française".
Vu le deroulement et surtout la fin de l'histoire, il semble que ce Drucker n'etait visiblement interréssé que par les attributs féminins de la dame et le lui à dit en face d'ou la rage de cette dernière qui ameute les medias pour crier son désespoir
Si à partir de cela , sieur Afrik 100 fric y tire des conclusions sur les soit disants préjugés tribaux de tel ou tel intervenant sur Grioo, c'est qu'il est très fort... Twisted Evil

C'est parcequ'ils comptent sur des gens raisonnant comme Afrik 100 fric que des Ministres de la Republique osent publier des textes du calibre de ce monsieur Mama Fouda !
_________________
Mentalité de la cueuillette=sida économique

« nan laara an saara » :
"Si on se couche, on est mort" . Joseph Ki-Zerbo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Didier_Daan
Bon posteur


Inscrit le: 16 Mai 2006
Messages: 569

MessagePosté le: Sam 15 Mar 2008 03:18    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne vais pas trop m´attarder sur la personne Beyala, sauf de vouloir savoir aussi de quelle tribu elle est issue au Cameroun... Cette "femelle" que j´ai vu à la tv la dernière fois lors de la visite du Grand Kadhafi Laughing
bamiléké a écrit:
2°)Ces afros se sont deja illustrés dans des polemiques qui ne concernaient que le microcosme franco français. Polémique dans lesquelles ils indexent facilement la France et les français avec les termes les plus durs pour Beyala.
Critique de Le Pen ou Sarkosy accusés de racisme et fascisme pour Noah.
Pensées confuses et contradictoires pour Kelman qui revendique sa bougognité, critique les afros français coupables de pensées communautaristes et en mème temps se plaint de la sociéte française.

Mais justement, Bams, les choses sont à mes yeux simples. En France, la seule voie proposée à l´Afrofrancophone c´est la quête de l´intégration/assimilation et non pas la réflexion sur le développement de son pays d´origine. Et dans cette quête d´intégration, déjà fortement catalysée par la vocation des Afrofrancophones depuis l´Afrique même à être un jour des Français vu l´ultradomination et l´attrait du système francophone en place, il y a non seulement des principes moraux et mais aussi des convictions politiques et identitaires qui sont abandonnés.
En ce qui concerne ces personnes citées, vu leur carence d´attitude digne d´intellectuel, j´ai du mal à les considérer comme tels. Je les qualifie sans ambages de JOUISSEURS plutôt (n´en déplaise à l´admirateur de Beyala), au même titre que ces soit-disant "élites" ou "intellectuels médiatiques" adulés ici et là que la Francophonie sait produire. Des "éclairés" qui soit se cherchent comme on le dit couramment, ou bien obscurcissent l´esprit et la vision du bas peuple. Si on écoute des gens comme Kontchou Kouomeni, Fame Ndongo, Finkielkraut, BHL, on verrait de quel spécimen nocif je parle...
En tout cas, j´ai du mal à imaginer un intellectuel Africain digne de ce nom discourant seulement sur l´intégration/assimilation.
Alors pourquoi/comment un Bourgignon s´intéresserait-il aux droits de l´Homme en Afrique? Hein? Même s´il a essayé d´y faire la promotion d´un livre sur l´intégration en France.... Shocked
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bamiléké
Super Posteur


Inscrit le: 13 Aoû 2005
Messages: 1078

MessagePosté le: Sam 15 Mar 2008 09:23    Sujet du message: Répondre en citant

Didier_Daan a écrit:
Je ne vais pas trop m´attarder sur la personne Beyala, sauf de vouloir savoir aussi de quelle tribu elle est issue au Cameroun... Cette "femelle" que j´ai vu à la tv la dernière fois lors de la visite du Grand Kadhafi Laughing
bamiléké a écrit:
2°)Ces afros se sont deja illustrés dans des polemiques qui ne concernaient que le microcosme franco français. Polémique dans lesquelles ils indexent facilement la France et les français avec les termes les plus durs pour Beyala.
Critique de Le Pen ou Sarkosy accusés de racisme et fascisme pour Noah.
Pensées confuses et contradictoires pour Kelman qui revendique sa bougognité, critique les afros français coupables de pensées communautaristes et en mème temps se plaint de la sociéte française.

Mais justement, Bams, les choses sont à mes yeux simples. En France, la seule voie proposée à l´Afrofrancophone c´est la quête de l´intégration/assimilation et non pas la réflexion sur le développement de son pays d´origine. Et dans cette quête d´intégration, déjà fortement catalysée par la vocation des Afrofrancophones depuis l´Afrique même à être un jour des Français vu l´ultradomination et l´attrait du système francophone en place, il y a non seulement des principes moraux et mais aussi des convictions politiques et identitaires qui sont abandonnés.
En ce qui concerne ces personnes citées, vu leur carence d´attitude digne d´intellectuel, j´ai du mal à les considérer comme tels. Je les qualifie sans ambages de JOUISSEURS plutôt (n´en déplaise à l´admirateur de Beyala), au même titre que ces soit-disant "élites" ou "intellectuels médiatiques" adulés ici et là que la Francophonie sait produire. Des "éclairés" qui soit se cherchent comme on le dit couramment, ou bien obscurcissent l´esprit et la vision du bas peuple. Si on écoute des gens comme Kontchou Kouomeni, Fame Ndongo, Finkielkraut, BHL, on verrait de quel spécimen nocif je parle...
En tout cas, j´ai du mal à imaginer un intellectuel Africain digne de ce nom discourant seulement sur l´intégration/assimilation.
Alors pourquoi/comment un Bourgignon s´intéresserait-il aux droits de l´Homme en Afrique? Hein? Même s´il a essayé d´y faire la promotion d´un livre sur l´intégration en France.... Shocked


C'est vrai que nous n'avons qu'une confirmation de ce que nous savions déja.
Tu as cité K Kouomegni, j'en connais un qui va ètre content... Laughing Laughing

Pour en rajouter (une dernière couche) avec Beyala, il y a quelques temps, je l'ai mème vue se balader main dans la main (pas au sens figuré) avec ce K Kouomegni, riants tous les deux à gorges déployées dans le hall du Hilton, si, si... Ils doivent ètre sur la mème longueur d'onde.
Mon kongossa est fini, salut Wink
_________________
Mentalité de la cueuillette=sida économique

« nan laara an saara » :
"Si on se couche, on est mort" . Joseph Ki-Zerbo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
afrobeat
Grioonaute régulier


Inscrit le: 14 Aoû 2007
Messages: 312

MessagePosté le: Sam 15 Mar 2008 11:12    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Je les qualifie sans ambages de JOUISSEURS plutôt (n´en déplaise à l´admirateur de Beyala),
Very Happy Very Happy Very Happy

Citation:
intellectuels médiatiques" adulés ici et là que la Francophonie sait produire. Des "éclairés" qui soit se cherchent comme on le dit couramment, ou bien obscurcissent l´esprit et la vision du bas peuple. Si on écoute des gens comme Kontchou Kouomeni, Fame Ndongo, Finkielkraut, BHL, on verrait de quel spécimen nocif je parle...


L'un des plus grands maux qu'à produit la francophonie chez ces intellectuels afrofrancophones, c'est de créer des hommes qui croient penser, qui croient avoir développé une liberté d'esprit, mais sont plutôt enfermée dans une certaine vision du monde, ils croient que leur multiples doctorats validés à la sorbonne ou à l'EHESS font d'eux automatiquement (comme quelqu'un l'a dit) des êtres "éclairés"
le pire de tout c'est que l'afrofrancophonisme a fait croire à beaucoup d'africain que c'est les diplômes qui permettent de "s'élever". Donc au lieu d'avoir des africains ayant accumulé un savoir et grâce à cette liberté d'esprit développé des analyses neutres et originales, on a plutôt des français en contre-plaquet qui inconsciemment se sentent plus français que africains, et ne reproduise que les raisonnements français sur des problématiques purement africaines (enfin, du moins quand il osent s'interesser aux questions africaines)!!!!

mais je crois le pire, pire des pires, de cette gagraine qu'est l'afrophrancophonisme, est d'avoir crée des hommes sans valeurs, dont la réalisation de soi-même réside uniquement dans la quête vaine d'ambitions personnelles, et même au mépris de sa propre identité, cela va même parfois jusqu'au reniement de soi!! c'est l'univers du "m'as-tu vu", "qui-es-tu". Comme l'a dit diier daan, de toute façon la france ne leur donne pas le choix : intégration/assimilation (je rajouterais: taper quelques fois sur le continent et les hommes du continent, venir dans les médias et soutenir hypocritement le discours de dakar, donner une forte responsabilité africaine sur le "drame africain"...)sinon tu rases les murs!!!

on s'écarte un peu du topic, revenos au sujet initial "biya et sa constitution"!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hormheb
Grioonaute 1


Inscrit le: 31 Déc 2005
Messages: 190

MessagePosté le: Sam 15 Mar 2008 21:46    Sujet du message: Répondre en citant

Brothers and siters,

Pourquoi vouloir l'opinion de Beyala, Noah et autres... ?

Meme s'ils s'exprimaient ca change quoi ?
Et de plus, chacun des personnages que vous avez cites contribuent a sa facon a ameliorer les choses au Camer.
Noah: on a plus a s'attarder. Il a tout donne pour son pays et n'a recu d'ailleurs que ingratitude et humiliation (souvenez-vous de l'affaire des tee-shirts du mondial 98 et plus recemment des officiles qui ont touche de l'argent en son nom et en son insu bien sur ! )
Beyala: Mongo Beti dans ses memoires publies par le professeur Kom, en dit du bien finalement. Pesonne ne peut mettre en doute les observations et jugements de Mongo beti. Laissez de cote, son cote frasque comme diront certains, et allons a l'essentiel.

Quant a Afrik 100 frik, j'avoue que je n'ai pas fait le lien qu'il a fait lui. Et si on arrive a faire ce lien aussi facilement, c'est que le virus du tribalisme a bel et bien fait des ravages chez certains et qu'il sera dur, tres dur de revenir en arriere. ceci est valable pour ts ceux qui ont suivi Afrik dans ses remarques. En effet un non-camerounais ne fera pas ce lien-la. C'est une realite camerouno-camerounaise ! Dc vigilance !
Pour une fois tt ce topic n'a pas verse ds les derives ethniques, evitons d'y aller. Ce n'est pas cameroun-info.net ici !

Et puis laisser Beyala tranquille, vous aurez besoin d'elle dans certains combats surtout dans un debat avec des racistes deguises en intello. Il y a qu'elle qui n'hesite jamais a les mettre a leur place y compris s'il faut passer par une bagarre bien meritee ! Laughing
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
mama
Grioonaute


Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 83
Localisation: France

MessagePosté le: Sam 15 Mar 2008 22:11    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Encore et toujours des belles litanies, Mama!!! Mais j´ai toujours cette impression que tu oublies (sciemment?) que ces mots "autochtone" et "allogène" sont bien inscrits dans la constitution du Cameroun.


Didier-Daan, si ce topic est le tien, qu'on doit réagir en fonction de ce que tu veux faute de quoi on voit taxé son propos de "litanies", désolé pour toi. Chacun est ici pour donner son point de vue.

Pour mes "sciemment" supposés oublis que veux-tu mon cher, je suis une afrofrancophone dont une bonne aliénée comme tu les définis ici à longueur de post. Me nguele me dzeng mebala, bebela* ! Laughing

*Je cherche toujours le remède, vraiment (Ewondo du Cameroun)


Dernière édition par mama le Sam 15 Mar 2008 22:27; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mama
Grioonaute


Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 83
Localisation: France

MessagePosté le: Sam 15 Mar 2008 22:15    Sujet du message: Répondre en citant

hormheb a écrit:
Brothers and siters,

Pourquoi vouloir l'opinion de Beyala, Noah et autres... ?

Meme s'ils s'exprimaient ca change quoi ?


+100. Après tout ils sont certes d'irigine camerounaise, mais français dans le sens installés ici, sans doute + préoccupés de la situation ici (attention, je ne dis pas que ce qui se passe au pays ne les interesse pas). Franchement, je ne vois pas Noah ou Beyala ou autre Kelman qui sans doute devaient suivre la situation du Mboa via internet et familles, se fendre de déclarations du jour au lendemain. Exclamation Et même s'ils avaient parlé, peut-être que certains auraient encore dit : d'ou sortent ceux-là, est-ce qu'ils vivent au pays


Dernière édition par mama le Sam 15 Mar 2008 22:49; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mama
Grioonaute


Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 83
Localisation: France

MessagePosté le: Sam 15 Mar 2008 22:21    Sujet du message: Répondre en citant

afrobeat a écrit:
Citation:
Noah fait le malin en signant des pétitions contre les risques de dérive dictatoriale en France (sic). (voir le journal Marianne).
Beyala ne s'agite que pour ses histoires de fesses avec le présentateur préféré de la ménagère de plus de 50 ans.
Quand à Kelman, il doit ètre occupé à chercher à faire son trou dans une quelconque contrée de Bourgogne...

Voilà un échantillon de la la fameuse communauté noire de France


Ils sont au qui-vive quand il s'agit de jouer "les biens pensants" dans l'hexagone, mais incapable de prendre position contre l'injustice dans leur pays d'origine (personne ne veut perdre ses éventuelles entrées au palais!!! Evil or Very Mad )!


Et comme il est de notoriété publique que les kmer devenus français sont accueillis au pays systématiquement à bras ouverts par tous et qu'ils ne se prennet pas souvent du "vous les Français" Rolling Eyes et ce sont les + médiatisés d'entre eux qui doivent maintenant venir sortir des déclarations sur les crises du pays sous peine d'être pris pour des couards? M'enfin, il n'y a pas assez de gens au Cameroun pour intervenir, il faut l'exiger des Yannick Noah, Kelman et Calixte Beyala? N'en déplaise, leur vie est plus en France qu'au Cameroun, laissez les stars du Paf d'origine kmer en paix Laughing Personnellement je n'attends pas grand chose des stars du Paf d'origine kmer à l'étranger. Pour moi leur combat semble plus tourné vers le sort du "Noir de France". S'ils décident de donner leur avis de façon constructive, tant mieux. Sinon, je ne leur en voudrais pas non +. Ils sont liés au Cameroun, mais leur pays d'adoption ou tout ce qu'on veut, c'est la France. A chacun ses choix.


Dernière édition par mama le Sam 15 Mar 2008 22:52; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mama
Grioonaute


Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 83
Localisation: France

MessagePosté le: Sam 15 Mar 2008 22:38    Sujet du message: Répondre en citant

bamiléké a écrit:

Shocked Shocked Shocked Laughing Laughing
C'est quoi ce délire ?????
Je te parle des vedettes d'origine camerounaises du PAF en France, tu me parle de tribu? Laughing Laughing
Décidemment certains sont indécrottables dans la mauvaise foi délirante.

Citation:
Bamiléké mine de rien tu assènes tranquillement tes stéréotypes habituels, en somme le sex et les bétis


Tu en est arrivé à cette extrapolation comment? Laughing Laughing Laughing
Béyala est de quelle tribu? Renseignes moi s'il te plait je n'y avais pas pensé. Laughing
Pétard qu'est ce qu'on lit parfois ici sur Grioo. Confused

Pour Beyala la dernière fois que je l'ai entendue, c'est pour son histoire avec M Drucker, si tu as des news plus fraiches à son propos, merci de me mettre au courant !
En tous cas je ne les ai pas entendu à propos du drame camerounais...
Si tu connais d'autres membres connus du Paf français d'origine camerounaise représentant les tribus que j'ai oublié,(sciemment bien sur, il n'en saurait ètre autrement... Mad ) ) tu peux les citer, cela contribuera à " l'équilibre régional " tant apprécié par certains de mes compatriotes! Twisted Evil

NB: bien sur je vise en particuliers les afros du Paf qui nous ont habitué à des polémiques à portée plus ou moins politiques ou sociales en France ...


Tu as un pb avec l'équilibre régional qui nous permet d'avoir xxxxxxxxxxxxxxxxxxx ministres donnant ainsi la possibilité au + grand nombre de profiter du gateau au lieu d'un gouvernement réduit et + efficace? Shocked Serais-tu un apprenti-sorcier par hasard ? Laughing Laughing Laughing Arrow

PS : JE PLAISANTE IRONISE MERCI
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bamiléké
Super Posteur


Inscrit le: 13 Aoû 2005
Messages: 1078

MessagePosté le: Dim 16 Mar 2008 00:25    Sujet du message: Répondre en citant

mama a écrit:
bamiléké a écrit:

Shocked Shocked Shocked Laughing Laughing
C'est quoi ce délire ?????
Je te parle des vedettes d'origine camerounaises du PAF en France, tu me parle de tribu? Laughing Laughing
Décidemment certains sont indécrottables dans la mauvaise foi délirante.

Citation:
Bamiléké mine de rien tu assènes tranquillement tes stéréotypes habituels, en somme le sex et les bétis


Tu en est arrivé à cette extrapolation comment? Laughing Laughing Laughing
Béyala est de quelle tribu? Renseignes moi s'il te plait je n'y avais pas pensé. Laughing
Pétard qu'est ce qu'on lit parfois ici sur Grioo. Confused

Pour Beyala la dernière fois que je l'ai entendue, c'est pour son histoire avec M Drucker, si tu as des news plus fraiches à son propos, merci de me mettre au courant !
En tous cas je ne les ai pas entendu à propos du drame camerounais...
Si tu connais d'autres membres connus du Paf français d'origine camerounaise représentant les tribus que j'ai oublié,(sciemment bien sur, il n'en saurait ètre autrement... Mad ) ) tu peux les citer, cela contribuera à " l'équilibre régional " tant apprécié par certains de mes compatriotes! Twisted Evil

NB: bien sur je vise en particuliers les afros du Paf qui nous ont habitué à des polémiques à portée plus ou moins politiques ou sociales en France ...


Tu as un pb avec l'équilibre régional qui nous permet d'avoir xxxxxxxxxxxxxxxxxxx ministres donnant ainsi la possibilité au + grand nombre de profiter du gateau au lieu d'un gouvernement réduit et + efficace? Shocked Serais-tu un apprenti-sorcier par hasard ? Laughing Laughing Laughing Arrow

PS : JE PLAISANTE IRONISE MERCI


Laughing Laughing Laughing Oui, je ne suis peut ètre qu'au stade d'apprenti, contrairement à ce Mama Fouda and co qui semblent avoir déja une bonne experience dans ce domaine... Confused
_________________
Mentalité de la cueuillette=sida économique

« nan laara an saara » :
"Si on se couche, on est mort" . Joseph Ki-Zerbo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Didier_Daan
Bon posteur


Inscrit le: 16 Mai 2006
Messages: 569

MessagePosté le: Dim 16 Mar 2008 02:44    Sujet du message: Répondre en citant

hormheb a écrit:
Et puis laisser Beyala tranquille, vous aurez besoin d'elle dans certains combats surtout dans un debat avec des racistes deguises en intello. Il y a qu'elle qui n'hesite jamais a les mettre a leur place y compris s'il faut passer par une bagarre bien meritee ! Laughing

Je pense que cette "race", dont la Beyala, Kelman, etc. font partie, disparaitra d´elle-même au fur et à mesure que le débat se reportera sur le DÉVELOPPEMENT de l´Afrique par les VRAIS Africains eux-mêmes. J´oppose DÉVELOPPEMENT, ayant surtout un caractère COLLECTIF, à la PROMOTION/INTÉGRATION des minorités, particulièrement INDIVIDUELLE et avilissante. Déjà que sur ce forum, j´ai la nette impression que les gens commencent à comprendre là où se trouve le VRAI combat dans ce monde.
En ce qui me concerne, l´objet de mes interventions est en rapport avec la rencontre (négative) de l´Afrique, du Cameroun dans ce cas, avec l´Occident - donc la France.
Pour clore cet intermède sur les JOUISSEURS et revenir au débat, voici le récent point de presse de l’ambassadeur du Cameroun en France Lejeune MBELLA MBELLA sur les récentes manifestations.
Suite aux récentes émeutes de Février 2008 au cameroun, l’ambassadeur du cameroun en France, Lejeune MBELLA MBELLA a donné un point de presse à Paris pour donner et expliquer la position du gouvernement camerounais sur cette épineuse question. Il tenait notamment à répondre aux différents mouvements de protestation qui fleurissent en France, en Allemagne, aux USA, en Belgique. http://www.20mai.net/2008/03/15/point-de-presse-de-lambassadeur-du-cameroun-en-france-lejeune-mbella-mbella-sur-les-recentes-manifestations/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Serge-Héritier MANZANZA
Grioonaute


Inscrit le: 03 Fév 2006
Messages: 5

MessagePosté le: Dim 16 Mar 2008 10:03    Sujet du message: Répondre en citant

Je voudrais intervenir dans ce debat sur les événements du Cameroun pour apporter ma modeste contribution en tant que ressortissant d'un pays,la RDC, qui a connu la guerre civile,la rebellion et l'envahissement de sept armées étrangères et qui, à la fin, a connu ses premières éléctions libres et démocratiques(avec des ratés bien sûr)après 45 ans.
En analysant ce qui se passe au Cameroun,au Bourkina...je me dis, le Peuple camerounais cherche à se liberer de quelque chose. de quoi? je ne sais pas mais les Camerounais veulent briser un tabous,une façon d'etre ou d'avoir qui ne le satisfait plus,c'est une nouvelle façon de voir les choses, Non j'ai l'impression et maintenant la certitude que les camerounais voudraient que plus rien ne soit comme avant. que la politique ne soit plus celle quelle est aujourd'hui,que l'opposition ne soit plus la même que celle d'aujourd'hui,que l'economie,le social,...en bref l'Homme camerounais ne soit plus le même.la manière de l'exprimer depend du choix qu'on laisse à celui-ci d'être écouté,compris et surtout d'être pris au serieux par ceux qui ont l'effectivité du pouvoir. Au Congo RDC,après 32 ans de pouvoir sans partage et une dictature feroce qui avait chosifié l'Homme congolais dans l'un des pays nantis et beni(comme disent les pasteurs ici)après plusieurs manif populaire,une conférence nationale,une transition politique la plus longue d'Afrique 15ans,le Peuple congolais a fini par adopter la rebellion qui a balayé le regime du Marechal Mobutu. Aujourd'hui,malgrès des petits problèmes d'insecurité à l'Est, je vous assure que plus jamais,le Congo RDC n'aura plus un President Dictateur comme Mobutu,cet etape est déjà passée. comme disait Mobutu lui-même dans l'un de ses discours resté célèbre,"Plus rien ne sera comme avant" Oui,au Congo RDC plus rien ne sera comme avant. Mes frères Camerounais,certainement sont arrivés à ce point de non retour. ils veulent que plus rien ne soit comme avant et dans le processus de la naissance d'un autre "Homme Camerounais",ce qui vient de se passer n'est que les premices des douleurs de l'enfantement. Quitte à ceux qui sont au pouvoir ou à l'opposition même ce soit disant societé civile puissent bien interpreter les signes de temps sinon...
EN TOUT CAS PLUS RIEN NE DOIT ETRE COMME AVANT
moi, votre frère Africain de la Republique Démocratique(Pas tout à fait)du Congo vous soutiens.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim 16 Mar 2008 23:08    Sujet du message: Répondre en citant

Didier_Daan a écrit:
J´oppose DÉVELOPPEMENT, ayant surtout un caractère COLLECTIF, à la PROMOTION/INTÉGRATION des minorités, particulièrement INDIVIDUELLE et avilissante.

Totalement hors sujet par rapport à ce qui se passe au Cameroun. Totalement contradictoire aussi avec ton discours habituel. Commence d'abord par défendre la caractère COLLECTIF du Cameroun.

Didier_Daan a écrit:
Déjà que sur ce forum, j´ai la nette impression que les gens commencent à comprendre là où se trouve le VRAI combat dans ce monde.

grâce je suppose à ton action éducative. Quelle grandiloquence!!
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Didier_Daan
Bon posteur


Inscrit le: 16 Mai 2006
Messages: 569

MessagePosté le: Lun 17 Mar 2008 01:19    Sujet du message: Répondre en citant

Serge-Héritier MANZANZA a écrit:
Mes frères Camerounais,certainement sont arrivés à ce point de non retour. ils veulent que plus rien ne soit comme avant et dans le processus de la naissance d'un autre "Homme Camerounais",ce qui vient de se passer n'est que les premices des douleurs de l'enfantement. Quitte à ceux qui sont au pouvoir ou à l'opposition même ce soit disant societé civile puissent bien interpreter les signes de temps sinon...

Une contribution venant de l´expérience Congolaise est à considérer, n´importe comment.
Mais je me pose quelques questions concernant ce Cameroun. Le peuple camerounais cherche certes à se libérer de quelque chose (d´un système pour être plus précis), mais a-t-il déjà atteint ce point de non-retour comme ce fut le cas au Zaïre? Difficile à dire tellement ce pays non seulement est d´une mentalité singulière, mais aussi bi-polaire et ses dirigeants, "élites" et "éclairés" - avatars de la colonisation FRANÇAISE perdurant - grands fossoyeurs financiers et moraux du pays ont un autre avis. D´ailleurs certains d´entre eux sont déjà entrain d´affuter les arguments du pouvoir pour la révision de la constitution (http://cameroon-info.net/cmi_show_news.php?id=22136), i.e. justifier l´injustifiable, comme les Francophones savent si bien le faire. Compréhensible car le Renouveau est aux abois comme d´autres régimes en AfroFrancophonie. Chirac, l´ex-garant du maintien des soit- disant dictateurs FranceAfricains n´étant plus là, la FrancAfrique semble comme sur les nerfs. En plus, aucun de ces dirigeants ne peut trust le nouveau président Français, tellement il a bien lu l´Evangile selon St-Judas... D´un autre côtés les USA ne sont pas toujours chauds à soutenir un de ces commis Français en terre Africaine... vu que ce n´est pas (encore) leur pré-carré.
En outre, je me demande aussi d´où et quand viendra ce "fou" qui va insuffler la fin du Renouveau, et le début de l´avènement d´un autre "Homme Camerounais"? Je parle d´un Camerounais, ou d´un Ambazonien, or whoever, mais pas d´un néo-Afrofrancophone...
Je parle aussi d´un "fou", d´un "éclairé" autre genre (nous sortant de la République des JOUISSEURS), qui aura ENFIN un PROJET pour le Cameroun (pour ceux qui le considèrent encore comme tel), un qui saura élaborer et réaliser les contours de son son INDÉPENDANCE et DÉVELOPPEMENT, en même temps que son existence dans la mondialisation. On n´échappera pas aux questions de morale, de valeurs, d´institution, de monnaie, etc, etc.
En d´autres termes, et si la question essentielle pour les Camerounais (et pour ceux qui se considèrent encore comme tels) n´était pas justement l´après-Renouveau plutôt?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Afrik 100 Fik
Grioonaute 1


Inscrit le: 25 Mar 2006
Messages: 198
Localisation: Ongola

MessagePosté le: Lun 17 Mar 2008 11:17    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai l'impression d'avoir déclenché une tempête.. Mad Mad Mad

Les réactions de certains sont tellement imprévisibles que j’ai l’impression de relire les mêmes copies. Mon ami bamiléké, derrière un discours qui s’est policé ces derniers temps (on est loin de la période ou tu faisais une comptabilité sur la proportion de nos populations dans le milieu des affaires, j’ai d’ailleurs gardé en « souvenir » un mp à ce sujet), il perdure néanmoins dans ton esprit des poncifs tribaux que tu n’oses pas étaler de manière évidente dans tes textes, ta démarche se veut plus subtile.

A qui tu veux faire croire que tu ignorais l’origine ethnique de Bayala quand tu écrits ceci
bamiléké a écrit:

Béyala est de quelle tribu? Renseignes moi s'il te plait je n'y avais pas pensé


Ainsi donc je serais devenu le tribaliste de service pour avoir souligné un préjugé véhiculé par un compatriote vis-à-vis d’un autre, Ok je fais amande honorable qu’il n’existe pas de tribalisme au Cameroun, la preuve aux derniers émeutes ce problème n’a pas été au centre des débats, félicitations d’ailleurs notre chef d’état dont l’action pendant 25 ans a permit d’éradiquer ce mal. Assia…

Derrière cette harmonie de façade que certains veulent donner l’illusion, ici il y’a une réalité moins belle au sein de notre communauté bien résumée par notre ami bamiléké dans l’un de ses posts :

bamiléké a écrit:

ARDIN je ne vais pas répondre pour les personnalités citées, mais en tant que membre de la diaspora. Communauté camer de l'IDF? laquelle? Celles des affinités personnelles, ethniques, tribales?

Je vous laisse donc poursuivre les débats sur cette belle conclusion.
_________________
Je suis noir mais j'aime le manioc, bizarre non ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bamiléké
Super Posteur


Inscrit le: 13 Aoû 2005
Messages: 1078

MessagePosté le: Lun 17 Mar 2008 15:17    Sujet du message: Répondre en citant

Afrik 100 Fik a écrit:
J'ai l'impression d'avoir déclenché une tempête.. Mad Mad Mad

Les réactions de certains sont tellement imprévisibles que j’ai l’impression de relire les mêmes copies. Mon ami bamiléké, derrière un discours qui s’est policé ces derniers temps (on est loin de la période ou tu faisais une comptabilité sur la proportion de nos populations dans le milieu des affaires, j’ai d’ailleurs gardé en « souvenir » un mp à ce sujet), il perdure néanmoins dans ton esprit des poncifs tribaux que tu n’oses pas étaler de manière évidente dans tes textes, ta démarche se veut plus subtile.

A qui tu veux faire croire que tu ignorais l’origine ethnique de Bayala quand tu écrits ceci
bamiléké a écrit:

Béyala est de quelle tribu? Renseignes moi s'il te plait je n'y avais pas pensé


Ainsi donc je serais devenu le tribaliste de service pour avoir souligné un préjugé véhiculé par un compatriote vis-à-vis d’un autre, Ok je fais amande honorable qu’il n’existe pas de tribalisme au Cameroun, la preuve aux derniers émeutes ce problème n’a pas été au centre des débats, félicitations d’ailleurs notre chef d’état dont l’action pendant 25 ans a permit d’éradiquer ce mal. Assia…

Derrière cette harmonie de façade que certains veulent donner l’illusion, ici il y’a une réalité moins belle au sein de notre communauté bien résumée par notre ami bamiléké dans l’un de ses posts :

bamiléké a écrit:

ARDIN je ne vais pas répondre pour les personnalités citées, mais en tant que membre de la diaspora. Communauté camer de l'IDF? laquelle? Celles des affinités personnelles, ethniques, tribales?

Je vous laisse donc poursuivre les débats sur cette belle conclusion.


Citation:
J'ai l'impression d'avoir déclenché une tempête..


Ton intervention est hors sujet et malhonnète...
Nous ne sommes pas dans un topic sur le tribalisme au Cameroun, quoi que tu ferais mieux d'orienter tes reflexion sur la sortie nauséabonde de Mama Fouda and co que d'epier mon soit disant tribalisme caché!!!


Citation:
on est loin de la période ou tu faisais une comptabilité sur la proportion de nos populations dans le milieu des affaires



Pas besoin d'une calculette pour observer un fait visible par tous eux qui ont un minimum d'honnèteté intellectuelle. A partir de là j'ai proposé des solutions afin de sortir le Cameroun de 25 ans de naufrage économique sous la conduite de qui tu sais...Si tu y décèles comme d'habitude un chauvinisme ethnique, je ne peux rien pour toi. Je sais que citer les libanais, pakistanais, français, chinois ou maliens du Cameroun met à l'abris des fatwas des gens qui ont tes reflexes mentaux. Pauvre Cameroun... Sad


Citation:
il perdure néanmoins dans ton esprit des poncifs tribaux que tu n’oses pas étaler de manière évidente dans tes textes, ta démarche se veut plus subtile.


Shocked Tu es "gentils" comme on dit dans le sud de la France... Laughing Laughing

Citation:
A qui tu veux faire croire que tu ignorais l’origine ethnique de Bayala quand tu écrits ceci
bamiléké a écrit:

Béyala est de quelle tribu? Renseignes moi s'il te plait je n'y avais pas pensé



Eh ou mon ami, désolé de ne pas avoir la mème science infuse que toi en matière d'étiquetage tribal en fonction du nom . Pour entrer dans ton jeux, j'aurai juré qu'elle est Bassa, mais apparamment j'avais tout faux! Confused
Pour entrer aussi dans ma vie privée (je sais; certains n'aiment pas ça mais "on va faire comment?..." ) il m'est arrivé d'avoir des problèmes dans un boulot à cause d'un emmerdeur dont je connaisait le nom mais je n'avais pas deviné sa provenance ethnique. Face à mon aveux d'ignorance de ce fait devant le directeur, il me fut tout simplement reproché d'ètre surement un complice de cet individu car il se trouve que son nom provenait d'un région don je suis aussi issu! A y repenser cela aurait du me sauter au yeux... Comme quoi ton cas est loin d'ètre isolé Afrik 100 fik Confused

Citation:
Ainsi donc je serais devenu le tribaliste de service pour avoir souligné un préjugé véhiculé par un compatriote vis-à-vis d’un autre


J'ai porté un jugement sur un fait ayant trait à la vie de Beyala. Elle mème s'est étendue dessus dans les colonnes de Grioo. Si pour toi c'est une histoire d'amour , tant mieux et puis ce n'est qu'un détail... Qu'elle s'appelle Amadou n'auriait rien changé à mon jugement. Les faits rien que les faits.

Citation:
Ok je fais amande honorable qu’il n’existe pas de tribalisme au Cameroun, la preuve aux derniers émeutes ce problème n’a pas été au centre des débats, félicitations d’ailleurs notre chef d’état dont l’action pendant 25 ans a permit d’éradiquer ce mal. Assia…


Au dernières émeutes, le tribalisme n'avait rien à voir dans ses évènements. Ce sont les zélateurs du régime qui ont voulus porter le débats sur ce terrain.
_________________
Mentalité de la cueuillette=sida économique

« nan laara an saara » :
"Si on se couche, on est mort" . Joseph Ki-Zerbo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
nometema
Grioonaute


Inscrit le: 08 Jan 2006
Messages: 37

MessagePosté le: Lun 17 Mar 2008 17:15    Sujet du message: Répondre en citant

Afrik 100 Fik a écrit:
J'ai l'impression d'avoir déclenché une tempête.. Mad Mad Mad


Ce n'est pas une tempête que tu as déclenchée, mais un débat aussi insignifiant que pourri. L'interprétation stupide que tu as eu du post de bamileke ne peut germer que dans la tête d'un paranoiaque ou de quelqu'un qui fait porter au autres son propre tribalisme.
Et la façon dont tu t'accroches aux branches pour te justifier est assez lamentable, je dois le dire.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Didier_Daan
Bon posteur


Inscrit le: 16 Mai 2006
Messages: 569

MessagePosté le: Lun 17 Mar 2008 17:28    Sujet du message: Répondre en citant

Appel de camerounais et d’africains aux députés du RDPC avant qu’il ne soit trop tard
mars 16th, 2008 | by 20mai.net

Chers Représentants,

Pour un Président de la République, ce n’est pas seulement dangereux de jouer avec une Constitution. C’est criminel. Changer l’article 6.2 de la Constitution du cameroun qui limite à deux le nombre de mandats présidentiels est de ces crimes dont sans doute notre pays payera lourdement le prix dans le futur.

Pas seulement nos compatriotes qui déjà en 1990 de leur sang avaient écrit les articles qui légifèrent notre actuelle République ; c’est avant tout la barbarie dont nous protège une Constitution et les institutions qu’elle comporte qui conseillent la retenue. C’est la paix civile dont le respect des textes de notre pays fonde le principe sacré qui vous interpelle !

Le Président de la République du cameroun a décidé d’utiliser la majorité de fait que vous députés du RDPC lui donnez à l’Assemblée nationale, pour piétiner la Constitution de notre pays. Et déjà il utilise les armes de la police pour assassiner ceux des Camerounais qui osent ouvertement s’opposer à son projet. Même s’il a fait mention de l’appel de ‘toutes les provinces favorables à une révision qui lui parviennent’, nous savons qu’il a décidé de lire votre voix seule comme étant l’expression du peuple Camerounais.

Nous savons qu’il a décidé d’utiliser la peur du futur que sa gestion des richesses de notre pays a insufflé à certains d’entre vous, pour s’imposer comme étant la seule alternative possible pour le cameroun en 2011.
Pour une fois, faites preuve de courage et de grandeur ; ne prêtez pas votre voix à l’infamie ! Notre futur est précieux; ne le bradez pas pour un seul homme! Mais surtout, ne jouez pas avec le feu ! La révolte populaire est déjà évidente. Changer l’article 6.2 de la Constitution du cameroun, c’est affaiblir les institutions qui seules peuvent nous protéger contre la barbarie. Trop longtemps nous avons vécu comme si les catastrophes qui s’abattent sur nos voisins Africains ne nous concernaient pas.

Or l’histoire de la Côte d’ivoire, du Kenya, de la Sierra Léone, du Liberia, de la Somalie, et même du Tchad nous montre qu’il suffit d’une escroquerie constitutionnelle pour empoisonner le futur de toute une nation. Les guerres qu’ont traversé ces pays nous montrent que notre paix civile est fragile, très fragile. Nous tenons à la paix chez nous; ne la liquidez pas ! Vous répondrez sinon devant le tribunal de l’Histoire.

Patrice Nganang, écrivain
Jean-Marie Watonsi, journaliste
Eugène Ebodé, écrivain
Jean-Marie Teno, cinéaste
Aggée Célestin Lomo Myazhiom, essayiste et éditeur
Muepu Muamba, écrivain
André Djiffack, critique littéraire
Kolyang Dina Taiwé, écrivain
Joseph Fumtim, écrivain et éditeur
Ntone Edjabe, éditeur
Léonora Miano, écrivain
Cilas Kemedjio, critique littéraire
Peter W. Vakunta, écrivain
Boubacar Boris Diop, écrivain
Makhily Gassama, essayiste
Jean-Luc Raharimanana, écrivain
Alain Dichant, éditeur

--------
Sapristi! Leonora Miano figure parmi les signataires de cet appel. Peut-être que je devrais revoir mon avis sur cette "go" finalement... Embarassed
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Didier_Daan
Bon posteur


Inscrit le: 16 Mai 2006
Messages: 569

MessagePosté le: Lun 17 Mar 2008 17:34    Sujet du message: Répondre en citant

nometema a écrit:
Et la façon dont tu t'accroches aux branches pour te justifier est assez lamentable, je dois le dire.

Laughing Laughing
Pas seulement lamentable, mais aussi dangeureuse. Car n´importe quand elles peuvent rompre. Et attention à la chute!!! Surtout aux dégats corporels que ca peut causer.... Faut pas oublier qu´on est dans la forêt équatoriale...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Afrik 100 Fik
Grioonaute 1


Inscrit le: 25 Mar 2006
Messages: 198
Localisation: Ongola

MessagePosté le: Lun 17 Mar 2008 17:43    Sujet du message: Répondre en citant

nometema a écrit:
Afrik 100 Fik a écrit:
J'ai l'impression d'avoir déclenché une tempête.. Mad Mad Mad


Ce n'est pas une tempête que tu as déclenchée, mais un débat aussi insignifiant que pourri. L'interprétation stupide que tu as eu du post de bamileke ne peut germer que dans la tête d'un paranoiaque ou de quelqu'un qui fait porter au autres son propre tribalisme.
Et la façon dont tu t'accroches aux branches pour te justifier est assez lamentable, je dois le dire.

Il ne suffit pas de le dire, il faut surtout souligner les points donc tu juges lamentables. C'est trop facile de sortir une formule toute faite sans le moindre argument pour le démontrer. Ton entrée dans le débat s'apparente plutôt à un cheveu tombé dans une soupe.

Afrik 100 Fric
_________________
Je suis noir mais j'aime le manioc, bizarre non ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bamiléké
Super Posteur


Inscrit le: 13 Aoû 2005
Messages: 1078

MessagePosté le: Mar 18 Mar 2008 15:48    Sujet du message: Répondre en citant

Didier_Daan a écrit:
Appel de camerounais et d’africains aux députés du RDPC avant qu’il ne soit trop tard
mars 16th, 2008 | by 20mai.net

Chers Représentants,

Pour un Président de la République, ce n’est pas seulement dangereux de jouer avec une Constitution. C’est criminel. Changer l’article 6.2 de la Constitution du cameroun qui limite à deux le nombre de mandats présidentiels est de ces crimes dont sans doute notre pays payera lourdement le prix dans le futur.

Pas seulement nos compatriotes qui déjà en 1990 de leur sang avaient écrit les articles qui légifèrent notre actuelle République ; c’est avant tout la barbarie dont nous protège une Constitution et les institutions qu’elle comporte qui conseillent la retenue. C’est la paix civile dont le respect des textes de notre pays fonde le principe sacré qui vous interpelle !

Le Président de la République du cameroun a décidé d’utiliser la majorité de fait que vous députés du RDPC lui donnez à l’Assemblée nationale, pour piétiner la Constitution de notre pays. Et déjà il utilise les armes de la police pour assassiner ceux des Camerounais qui osent ouvertement s’opposer à son projet. Même s’il a fait mention de l’appel de ‘toutes les provinces favorables à une révision qui lui parviennent’, nous savons qu’il a décidé de lire votre voix seule comme étant l’expression du peuple Camerounais.

Nous savons qu’il a décidé d’utiliser la peur du futur que sa gestion des richesses de notre pays a insufflé à certains d’entre vous, pour s’imposer comme étant la seule alternative possible pour le cameroun en 2011.
Pour une fois, faites preuve de courage et de grandeur ; ne prêtez pas votre voix à l’infamie ! Notre futur est précieux; ne le bradez pas pour un seul homme! Mais surtout, ne jouez pas avec le feu ! La révolte populaire est déjà évidente. Changer l’article 6.2 de la Constitution du cameroun, c’est affaiblir les institutions qui seules peuvent nous protéger contre la barbarie. Trop longtemps nous avons vécu comme si les catastrophes qui s’abattent sur nos voisins Africains ne nous concernaient pas.

Or l’histoire de la Côte d’ivoire, du Kenya, de la Sierra Léone, du Liberia, de la Somalie, et même du Tchad nous montre qu’il suffit d’une escroquerie constitutionnelle pour empoisonner le futur de toute une nation. Les guerres qu’ont traversé ces pays nous montrent que notre paix civile est fragile, très fragile. Nous tenons à la paix chez nous; ne la liquidez pas ! Vous répondrez sinon devant le tribunal de l’Histoire.

Patrice Nganang, écrivain
Jean-Marie Watonsi, journaliste
Eugène Ebodé, écrivain
Jean-Marie Teno, cinéaste
Aggée Célestin Lomo Myazhiom, essayiste et éditeur
Muepu Muamba, écrivain
André Djiffack, critique littéraire
Kolyang Dina Taiwé, écrivain
Joseph Fumtim, écrivain et éditeur
Ntone Edjabe, éditeur
Léonora Miano, écrivain
Cilas Kemedjio, critique littéraire
Peter W. Vakunta, écrivain
Boubacar Boris Diop, écrivain
Makhily Gassama, essayiste
Jean-Luc Raharimanana, écrivain
Alain Dichant, éditeur

--------
Sapristi! Leonora Miano figure parmi les signataires de cet appel. Peut-être que je devrais revoir mon avis sur cette "go" finalement... Embarassed


Embarassed Embarassed Embarassed Nobody is perfect... Embarassed Embarassed Embarassed Laughing
_________________
Mentalité de la cueuillette=sida économique

« nan laara an saara » :
"Si on se couche, on est mort" . Joseph Ki-Zerbo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hormheb
Grioonaute 1


Inscrit le: 31 Déc 2005
Messages: 190

MessagePosté le: Mer 19 Mar 2008 01:54    Sujet du message: Répondre en citant

    bamiléké a écrit:
    Didier_Daan a écrit:
    Appel de camerounais et d’africains aux députés du RDPC avant qu’il ne soit trop tard
    mars 16th, 2008 | by 20mai.net

    Chers Représentants,

    Pour un Président de la République, ce n’est pas seulement dangereux de jouer avec une Constitution. C’est criminel. Changer l’article 6.2 de la Constitution du cameroun qui limite à deux le nombre de mandats présidentiels est de ces crimes dont sans doute notre pays payera lourdement le prix dans le futur.

    Pas seulement nos compatriotes qui déjà en 1990 de leur sang avaient écrit les articles qui légifèrent notre actuelle République ; c’est avant tout la barbarie dont nous protège une Constitution et les institutions qu’elle comporte qui conseillent la retenue. C’est la paix civile dont le respect des textes de notre pays fonde le principe sacré qui vous interpelle !

    Le Président de la République du cameroun a décidé d’utiliser la majorité de fait que vous députés du RDPC lui donnez à l’Assemblée nationale, pour piétiner la Constitution de notre pays. Et déjà il utilise les armes de la police pour assassiner ceux des Camerounais qui osent ouvertement s’opposer à son projet. Même s’il a fait mention de l’appel de ‘toutes les provinces favorables à une révision qui lui parviennent’, nous savons qu’il a décidé de lire votre voix seule comme étant l’expression du peuple Camerounais.

    Nous savons qu’il a décidé d’utiliser la peur du futur que sa gestion des richesses de notre pays a insufflé à certains d’entre vous, pour s’imposer comme étant la seule alternative possible pour le cameroun en 2011.
    Pour une fois, faites preuve de courage et de grandeur ; ne prêtez pas votre voix à l’infamie ! Notre futur est précieux; ne le bradez pas pour un seul homme! Mais surtout, ne jouez pas avec le feu ! La révolte populaire est déjà évidente. Changer l’article 6.2 de la Constitution du cameroun, c’est affaiblir les institutions qui seules peuvent nous protéger contre la barbarie. Trop longtemps nous avons vécu comme si les catastrophes qui s’abattent sur nos voisins Africains ne nous concernaient pas.

    Or l’histoire de la Côte d’ivoire, du Kenya, de la Sierra Léone, du Liberia, de la Somalie, et même du Tchad nous montre qu’il suffit d’une escroquerie constitutionnelle pour empoisonner le futur de toute une nation. Les guerres qu’ont traversé ces pays nous montrent que notre paix civile est fragile, très fragile. Nous tenons à la paix chez nous; ne la liquidez pas ! Vous répondrez sinon devant le tribunal de l’Histoire.

    Patrice Nganang, écrivain
    Jean-Marie Watonsi, journaliste
    Eugène Ebodé, écrivain
    Jean-Marie Teno, cinéaste
    Aggée Célestin Lomo Myazhiom, essayiste et éditeur
    Muepu Muamba, écrivain
    André Djiffack, critique littéraire
    Kolyang Dina Taiwé, écrivain
    Joseph Fumtim, écrivain et éditeur
    Ntone Edjabe, éditeur
    Léonora Miano, écrivain
    Cilas Kemedjio, critique littéraire
    Peter W. Vakunta, écrivain
    Boubacar Boris Diop, écrivain
    Makhily Gassama, essayiste
    Jean-Luc Raharimanana, écrivain
    Alain Dichant, éditeur

    --------
    Sapristi! Leonora Miano figure parmi les signataires de cet appel. Peut-être que je devrais revoir mon avis sur cette "go" finalement... Embarassed


    Embarassed Embarassed Embarassed Nobody is perfect... Embarassed Embarassed Embarassed Laughing


En tout cas c'est bien la seule, parmi les ecrivains dit francophones, que j'ai vue critiquer publiquement et ouvertement le regime en place au cameroun - voir ici Arrow http://ce-soir-ou-jamais.france3.fr/index-fr.php?page=emission&id_rubrique=195

je recommende chaudement ce lien et de sauvegarder la video:
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Didier_Daan
Bon posteur


Inscrit le: 16 Mai 2006
Messages: 569

MessagePosté le: Mar 01 Avr 2008 14:54    Sujet du message: Répondre en citant

Arrestations : deux ex-ministres accusés de détournement de fonds (VOA News 01/04/2008)

Deux ex-ministres camerounais ont été interpellés pour détournement de fonds. Polycarpe Abah Abah, ex-ministre de l’Economie et des Finances, et son ex-collègue de la Santé, Urbain Olanguena Awono, avaient été démis de leurs fonctions en septembre dernier après un remaniement ministériel. Leur interpellation s’inscrit dans le cadre de la vaste Opération Epervier de lutte contre la corruption.

Polycarpe Abah Abah est entendu sur la gestion des crédits de la TVA du temps où il était directeur des Impôts. Quant à l'ancien ministre de la Santé, il doit répondre à des questions sur la gestion du programme national de lutte contre le sida entre 2001 et 2007, a expliqué Richard Tuna directeur de publication du magazine Repères à Yaoundé.

Richard Tuna du magazine Repères - Ecoutez (MP3)
01/04/2008

http://www.voanews.com/french/2008-04-01-voa2.cfm

© Copyright VOA News
__________

La révision de la Constitution est en marche. Et vive le Renouveau! Un regime aux abois...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bamiléké
Super Posteur


Inscrit le: 13 Aoû 2005
Messages: 1078

MessagePosté le: Mer 02 Avr 2008 20:43    Sujet du message: Répondre en citant

C'est fou comme les émeutes du mois derniers ont pu secouer la lethargie légendaire du pouvoir camerounais !
Mais tout ce cirque fatigue; les mises en scènes guignolesques, les intrigues et autres coups de théatre font de moins en moins recette. Cette histoire d'Epervier dure depuis 3 ans avec moins de 10 arrestations de VIP (Very Important Prevaricateur), pourtant ces derniers pullulent au vu et su de tout le monde ! Sont ce les dernieres cartouches d'un régime qui semble au bout du rouleau ?
_________________
Mentalité de la cueuillette=sida économique

« nan laara an saara » :
"Si on se couche, on est mort" . Joseph Ki-Zerbo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bamiléké
Super Posteur


Inscrit le: 13 Aoû 2005
Messages: 1078

MessagePosté le: Lun 07 Avr 2008 18:36    Sujet du message: Répondre en citant

Le dernier tour de passe passe de Biya...

O nous balance les arrestations spectaculaires tout en essayant de faire passer en catimini la révision de la Constitution!
Après avoir vidé les caisses laissées pleines par son prédécesseur, clochardisé la population, demantelé pièce par pièce le tissu économique et vendu à vil prix ses plus beaux atouts, tribalisé ouvertement la vie publique, poussé ses citoyen à l'escroqerie et la prostitution massive, laissé faire les détournements d'argent voilà qu'il instaure la possibilité pour lui d'une présidence à vie et une impunité totale. On assiste bien à l'assassinat d'une nation. Evil or Very Mad
Tout cela sous la protection de l'armée bienveillante. Les déploiments militaires, un peu partout ne sont sans doutes pas du uniquement aux évènements du mois dernier...

Citation:
Révision : Une nouvelle Constitution " taille patron "
--------------------------------------------------------------------------------
Le président est désormais rééligible autant de fois qu’il le veut aux termes d’un projet qui renforce également son immunité.

--------------------------------------------------------------------------------
Ceux qui espéraient " un toilettage en profondeur " de la Constitution de 1972 révisée en 1996 vont certainement être déçus. Le document transmis à l’Assemblée nationale jeudi 3 avril dernier est aux antipodes de ces attentes. Seuls cinq articles ayant tous plus ou moins un rapport direct avec le président de la République ont été touchés. Comme on s’y attendait de plus en plus, le premier d’entre eux est l’article 6 dans son alinéa 2 qui dispose désormais que " Le président de la République est élu pour un mandat de sept (07) ans. Il est rééligible ".Finie donc la limitation du mandat du président de la République, ce qui était devenue le leitmotiv de la campagne menée depuis quelques mois par le Rdpc en faveur de cette modification.

Pour les rédacteurs du projet, cette décision participe " de l’affirmation et de la préservation de la plénitude de la souveraineté du peuple en matière d’élection du président de la République… de l’égalité en droits et en devoirs des citoyens face à l’éligibilité aux fonctions de président de la République… ". C’est également l’occasion pour eux de rappeler que cette disposition n’a jamais existé dans aucune constitution du Cameroun depuis 1960, et d’expliquer que " la mise en place d’Elecam garantit notre option démocratique ".
L’autre disposition retouchée dans cet article 6 est son alinéa 4 qui aménage les délais fixés pour l’organisation d’un scrutin présidentiel en cas de vacance à la tête de l’Etat. On passe ainsi d’un délai de 40 jours au maximum à 120 jours, soit quatre mois après l’ouverture de la vacance. Une nouvelle disposition s’ajoute à cet article, concernant les attributions du président de la République par intérim (le président du Sénat). C’est celle qui lui permet désormais de modifier la composition du Gouvernement " en cas de nécessité liée à l’organisation de l’élection présidentielle… ". Une modification du gouvernement qui ne peut se faire qu’après consultation du Conseil constitutionnel.

Un Conseil constitutionnel qui est également touché par la modification annoncée avec la réduction de 9 à 6 ans de la durée du mandat de ses 11 membres, alors qu’une nouvelle disposition est ajoutée à l’article 67 portant sur la mise en place des nouvelles institutions. On lit dans cet alinéa 6 que " Au cas où la mise en place du Sénat intervient avant celle des régions, le collège électoral pour l’élection des sénateurs est composé exclusivement des conseillers municipaux ", ce qui laisse sans doute entrevoir de l’imminence de la mise en place de cette structure.
Les sessions ordinaires des chambres du parlement sont désormais alignées à l’année civile. Elles vont désormais ainsi de mars à novembre, avec celle de juin. Une nouvelle disposition de l’article 15 vient préciser les modalités de prorogation ou d’abrègement du mandat des députés à l’Assemblée nationale en cas de crise grave et les délais d’organisation de nouvelles. L’initiative revient au président de la République.

Immunisé
L’article 53 se voit ajouter deux nouvelles dispositions. Il s’agit de l’alinéa 2 qui précise que " Le Président de la République ne peut être mis en accusation que par l’Assemblée nationale et le Sénat statuant par un vote identique au scrutin public et à la majorité des quatre cinquièmes des membres ". Le scrutin, dans le cas d’espèce, sera public, c'est-à-dire exposera ceux qui ne sont pas d’accord à lever leur doigt : autant dire se suicider, comme on a pu le voir à travers les deux épisodes de l’affaire Adama Modi…
Shocked Shocked Shocked Le texte tend en outre à accorder au président de la République une immunité qui lui avait déjà été refusée lors de la modification intervenue en 1996. En effet l’alinéa 3 précise que " Les actes accomplis par le président de la République en application des articles 5, 8, 9 et 10 ci-dessus, sont couverts par l’immunité et ne sauraient engager sa responsabilité à l’issue de son mandat ". Le président prépare donc tranquillement sa sortie, même si, pour faire diversion, il n’a pas changé les dispositions de l’alinéa 1 de cet article sur les personnalités de la République susceptibles d’être jugées par la haute Cour de justice dans l’exercice de leurs fonctions. Il s’agit du président de la République, du Premier ministre et des autres membres du gouvernement.
Mais dans l’ensemble, le projet de loi présenté vendredi dernier a été préparé exclusivement sur la situation actuelle et le profil du titulaire du poste, qui veut manifestement se donner un temps supplémentaire illimité pour éventuellement préparer et organiser sa succession à la tête de l’Etat.

Quotidienmutations



_________________
Mentalité de la cueuillette=sida économique

« nan laara an saara » :
"Si on se couche, on est mort" . Joseph Ki-Zerbo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Didier_Daan
Bon posteur


Inscrit le: 16 Mai 2006
Messages: 569

MessagePosté le: Lun 07 Avr 2008 23:50    Sujet du message: Répondre en citant

bamiléké a écrit:
En effet l’alinéa 3 précise que " Les actes accomplis par le président de la République en application des articles 5, 8, 9 et 10 ci-dessus, sont couverts par l’immunité et ne sauraient engager sa responsabilité à l’issue de son mandat ".

Il n´ya pas aveu plus fort et plus crédible que ca. En voilà un qui plaide déjà coupable implicitement, alors que aucune plainte n´est déposée contre lui....
Bon, on sait que les exégètes du Renouveau (e.g. Kontchou, Fame Ndongo, quelques grioonautes, ....) vont encore essayer un tour de magie en nous "éclairant" nos esprits. Mais je doute fort qu´ils soient eux-mêmes convaincus de leur propre tchatche...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hormheb
Grioonaute 1


Inscrit le: 31 Déc 2005
Messages: 190

MessagePosté le: Jeu 10 Avr 2008 04:53    Sujet du message: Répondre en citant

Rien n'empeche les successeurs de modifier la constitution et de dire que le president reste comptable de ses actions passees et de preciser que c'est retro-actif.

Donc pour moi tout ca c'est un coup d'epee dans l'eau.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Page 3 sur 4

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001 phpBB Group