Grioo.com   Grioo Pour Elle     Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  



grioo.com
Espace de discussion
 
RSS  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Raphaël Confiant : L'Obamania, maladie infantile du noirisme
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Actualités Diaspora
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Yedidia
Grioonaute 1


Inscrit le: 28 Juil 2004
Messages: 183

MessagePosté le: Jeu 13 Nov 2008 05:12    Sujet du message: Répondre en citant

Chabine a écrit:

Euh... excuse-moi, mais rien n'est moins éloigné de la réalité... C'est une vision tellement réductrice et grotesquement caricaturale du sous-continent Sud-Américain que ça frise le manque de respect, lo siento mucho, amiga... Confused Les Vénézuéliens demeurent très prudents face à cet évenement, que je sache... La IVè flotte US patrouille encore dans les Caraïbes en ce moment. Les déclarations précédentes de BO concernant Chavez ne peuvent qu'inciter à la prudence, si ce n'est la méfiance (et je m'inclue dedans). Il est question de revoir le Traité de l'ALENA (NAFTA in english), entré en vigueur il y a 14 ans, pour le plus grand malheur du Mexique. BO a parlé de le remettre en cause pendant la campagne. Les tentatives d'unification d'un grand marché commun sous patronnage US (MERCOSUR) ont lamentablement échoué sous W. Par contre, l'ALBA (ALternative Bolivarienne pour les Amériques) s'enracine, et après les intiatives PetroSur et PetroCaribe, Chavez et ses alliés ont lancé le Banco del Sur. Non, vraiment, c'est méconnaitre profondemment la longue et tumultueuse histoire des relations entre l'Amérique Latine et Gringolandia que de penser que les présidents Latinos vont signer un chèque en blanc à BO sous prétexte qu'il est "sympa"... L'Amérique Latine prête à se laisser bouffer toute crue par le Yankee honni depuis 2 siècles, sous prétexte d'hypnose "Obamienne" ? Non mais ça va pas la tête ? Twisted Evil

Tiens, même le Figaro dément tes approximations hasardeuses :
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/11/12/01011-20081112FILWWW00490-chavez-lance-un-appel-a-obama.php

Citation:
Chavez lance un appel à Obama
Source : AFP
12/11/2008 | Mise à jour : 13:34 |

Le président vénézuélien Hugo Chavez a lancé un appel au futur locataire de la Maison Blanche, Barack Obama, lui demandant que les Etats-Unis renoncent à vouloir "dominer le monde".

"J'adresse un message au président élu des Etats-Unis, M. Barack Obama : qu'il entre dans l'histoire et oublie l'impérialisme, l'effort des Etats-Unis pour dominer le monde, faire fi des peuples, bombarder les nations et renverser des présidents", a-t-il déclaré, lors d'une réunion publique hier soir.

Chef de file de la gauche radicale en Amérique latine, le dirigeant vénézuélien, qui a expulsé en septembre dernier l'ambassadeur des Etats-Unis, s'est toutefois dit confiant dans le fait que M. Obama adopte une "position de dignité" et de "respect du monde".

Selon lui, le président élu des Etats-Unis va "surtout tenter de résoudre les problèmes de son peuple, ce pour quoi il a été choisi, et chercher à travailler avec harmonie avec les autres pays".

Allié proche de Cuba et de l'Iran, M. Chavez a également eu un mot pour celui qui fut sa cible favorite, le président américain sortant, George W. Bush : "Ferme là Bush (...), tu n'as plus rien à dire" Laughing .


Il ne faut pas sous-estimer la capacité des autres à réfléchir et à prendre des décisions responsables, you know... Smile:

tu ne me suis pas... le projet de "lagrandeamérique" n'est un projet de domination du monde par les USA... l'empire se recycle... il faut être attentif aux signes...
on peut mettre beaucoup dans "travailler avec harmonie"... c'est ce à quoi je t'invite à réfléchir...
dans toutes les idéologies de l'harmonie il y a un projet de l'"homme nouveau"... autre chose, dans ce dont nous parlons, les îlots de résistance ne pouront plus être nationales...

Chabine a écrit:
Il ne te vient pas à l'idée que, si BO pourrait s'avérer être effectivement un produit marketing crée de toutes pièces (ce que je ne crois pas), les conséquences du choix de ce symbole par les élites de l'ombre pourraient se révéler diamétralement opposées à l'effet escompté ? Quid de l'effet boomerang ? Et si le peuple n'était pas aussi stupide et manipulable qu'on ne le croit, hum ? Smile

vivement qu'il le prouve...
_________________
" Vitam impendere vero "
... si possible!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
nometema
Grioonaute


Inscrit le: 08 Jan 2006
Messages: 37

MessagePosté le: Jeu 13 Nov 2008 17:19    Sujet du message: Répondre en citant

Yedidia a écrit:
(...)


Ya un truc que je ne comprends pas trop avec les adeptes de la théorie du complot dans le cas d'Obama : êtes vous réellement incapable d'attendre au moins son investiture et ses actes pour le juger au lieu de vos à-priori?

Ce sont sans doute les forces du mal et du complot qui ont mis des mecs comme Reverend Wright, et des professeurs comme Ayers et Khalidi sur la route d'Obama dans ses années antérieures?
Si les deux derniers noms ne vous disent rien, faites une recherche sur Google.
Ce type a sans doute des idées saines au fond de lui. L'Histoire jugera son aptitude à les glisser ne se reste que dans une infime partie des actes dont il sera amené à décider dans les 4 ou 8 prochaines années.
Tout ce qui peut etre dit avant n'a aucune importance à mes yeux, et je dois dire que j'ai trouvé le discours d'un mec comme Nader (que j'admirai) et de certains alter-mondialistes totalement lamentables et indignes d'eux.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Chabine
Super Posteur


Inscrit le: 02 Mar 2005
Messages: 3040

MessagePosté le: Jeu 13 Nov 2008 19:47    Sujet du message: Répondre en citant

Yedidia a écrit:
tu ne me suis pas... le projet de "lagrandeamérique" n'est un projet de domination du monde par les USA... l'empire se recycle... il faut être attentif aux signes...

Oui, certainement... L'empire se recycle, et bien entendu, il est incontournable, invincible, on ne peut rien contre sa domination implacable. Peut-être pourrais-tu être plus explicite, parce que je n'arrive pas à lire entre les lignes de tes points de suspension... C'est quoi, le projet de "lagrandeamérique" auquel tu fais allusion ?

Es-tu bien sûre de maîtriser les tenants et aboutissants du mouvement actuellement en cours en Amérique Latine ? Et, si oui, penses-tu vraiment que ce soit les lobbies de l'ombre qui soient derrière Chavez, Morales et Correa ? Est-ce que tu as vu des "signes" en ce sens ?

Yedidia a écrit:
on peut mettre beaucoup dans "travailler avec harmonie"... c'est ce à quoi je t'invite à réfléchir...


Oui, et alors, penses-tu vraiment que Chavez aie attendu l'élection de BO (pas encore intronisé, on le rappele), pour initier une politique de fraternité panaméricaine, dans la grande lignée de Bolivar, mais aussi de la jeune République d'Haïti ? "L'harmonie" à venir de BO, c'est vraiment la même que celle de l'ALBA ? Vraiment, tu crois ?

Yedidia a écrit:
dans toutes les idéologies de l'harmonie il y a un projet de l'"homme nouveau"... autre chose, dans ce dont nous parlons, les îlots de résistance ne pouront plus être nationales...


Oui, fort bien. Je vais te laisser développer "l'idéologie de l'harmonie et de l'homme nouveau" que tu prédis en ce qui concerne BO. Perso, il y a plein de valeurs positives que j'ai vues dans ses écrits, mais pas spécialement ça. Chacun sa vision, cela dit.

C'est quoi, "l'homme nouveau", dans "l'idéologie de l'harmonie" de Chavez, au fait ?

Et l'ALBA, ça te semble un îlot de résistance purement national ? Elle compte pourtant 6 pays membres à ce jour (Venezuela, Bolivie, Cuba, Nicaragua, Honduras et nôtre voisine la Dominique Smile ). So what ?

Yedidia a écrit:
Chabine a écrit:
Il ne te vient pas à l'idée que, si BO pourrait s'avérer être effectivement un produit marketing crée de toutes pièces (ce que je ne crois pas), les conséquences du choix de ce symbole par les élites de l'ombre pourraient se révéler diamétralement opposées à l'effet escompté ? Quid de l'effet boomerang ? Et si le peuple n'était pas aussi stupide et manipulable qu'on ne le croit, hum ? Smile

vivement qu'il le prouve...

Comment ça, vivement qu' "il" le prouve ? Tu t'exclus du peuple ? Tu n'en fais plus partie ? C'est donc toi qui tires les ficelles, alors ? Wink Arrow
_________________
"Le colonialisme et ses dérivés ne constituent pas à vrai dire les ennemis actuels de l'Afrique. À brève échéance ce continent sera libéré. Pour ma part plus je pénètre les cultures et les cercles politiques plus la certitude s'impose à moi que LE PLUS GRAND DANGER QUI MENACE L'AFRIQUE EST L'ABSENCE D'IDÉOLOGIE."
Cette Afrique à venir, Journal de bord de mission en Afrique occidentale, été 1960, Frantz Fanon, Pour la Révolution Africaine
2011, annee Frantz Fanon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bamiléké
Super Posteur


Inscrit le: 13 Aoû 2005
Messages: 1078

MessagePosté le: Jeu 13 Nov 2008 23:30    Sujet du message: Répondre en citant

Didier_Daan a écrit:
Chabine a écrit:
Je ne rêve pas d'un "Obama français". J'en ai rien à faire de la France. Je rêve de voir mon péyi indépendant. Je rêve d'un "Obama martiniquais". Je respecte cependant le rêve des autres. Et j'essaie de réaliser les miens.

Bien dit!!! Je dois avouer, sans blague, suivant très attentivement l'actualité Obama sur ce site, ton endorsement pour Obama a été un signe fort pour moi. Car te connaissant ici comme assez "suspicieuse". J'ai senti qu'il s'est passé quelque chose. Wink
Par contre, je dois dire que l'hystérie Obama des Africains, décriée ou pas, est certainement due au fait que le rêve ne leur est pas permis dans leurs pays respectifs. Ainsi ils projettent leurs espoirs, rêves, chimères, identification, etc. sur des figures Occidentales.
Chabine, je voudrai te dire sans ambages que des "Obamas", il en existe certainement dans toute l'Afrique. Peut-être qu'ils ont un autre nom. Mais le système en place et la mentalité ambiante empêchent leur éclosion, ou plutôt concourent à leur disparition. Souvenons-nous de quelques figures dans l'histoire de certains pays vite balayées par le néocolonialisme. A la place, on nous a/on s'est imposés cette croyance selon laquelle personne parmi NOUS ne peut rien. A la place on a: Only the White man can!!! Un intellectuel comme Confiant, les gouvernements, les "élites" de pays Africains surtout Afrofrancophones (désolé, je ne connais autre endroit sur la terre enclin au sous-développement sous toutes ses formes), sont là pour entretenir ce genre de croyance.
Des "Obama" (si c'est un génie), il en existe dans TOUTE l'Afrique. Pour le peu de mes connaissance, je citerai des cas de ce qui reste de mon soit-disant pays, le Cameroun, comme Célestin Monga, Djeukam Tchameni, etc, etc. Tchundjang Pouémi, Mongo Béti, pour ceux qui ne sont plus là. Des "Obama", il en existe dans les désirs de savoir et de connaissance de beaucoup de jeunes Africains. Va voir dans les universités pauvres de certains pays, et tu découvriras le génie et les qualités de leadership qui y sommeillent.
Et dans 4 ans il y a de fortes chance qu'ils soient encore Obamamaniac. Si rien n'est fait.
Je ne suis pas concerné par l'apparition d'un Obama Français - aux Français ou à ceux qui se considèrent comme tels de se débrouiller, mais plutôt par ces génies qui sommeillent ou qui sont en voie de disparition au pays.



Citation:
Des "Obama" (si c'est un génie), il en existe dans TOUTE l'Afrique. Pour le peu de mes connaissance, je citerai des cas de ce qui reste de mon soit-disant pays, le Cameroun, comme Célestin Monga, Djeukam Tchameni, etc, etc. Tchundjang Pouémi, Mongo Béti, pour ceux qui ne sont plus là


Mais D Daan, tu oses citer tous ses "anglo bami" ? On ne t'a jamais dit que jamais un "anglo bami" ne pourra ètre président du Cameroun ? Les colons blancs l'ont décidé ainsi et beaucoups de nos valeureux obamaniaques locaux le revendiquent aussi et en sont convaincus , il y va sans doute du bien du pays. Un "super tribaliste , pleurnicheur , féodal" à la tète du pays? Mais tu rèves... Vive Obama, yes we can, à nous les postes en Occident .
_________________
Mentalité de la cueuillette=sida économique

« nan laara an saara » :
"Si on se couche, on est mort" . Joseph Ki-Zerbo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Yedidia
Grioonaute 1


Inscrit le: 28 Juil 2004
Messages: 183

MessagePosté le: Jeu 13 Nov 2008 23:38    Sujet du message: Répondre en citant

nometema a écrit:
Yedidia a écrit:
(...)


Ya un truc que je ne comprends pas trop avec les adeptes de la théorie du complot dans le cas d'Obama : êtes vous réellement incapable d'attendre au moins son investiture et ses actes pour le juger au lieu de vos à-priori?

Ce sont sans doute les forces du mal et du complot qui ont mis des mecs comme Reverend Wright, et des professeurs comme Ayers et Khalidi sur la route d'Obama dans ses années antérieures?
Si les deux derniers noms ne vous disent rien, faites une recherche sur Google.
Ce type a sans doute des idées saines au fond de lui. L'Histoire jugera son aptitude à les glisser ne se reste que dans une infime partie des actes dont il sera amené à décider dans les 4 ou 8 prochaines années.
Tout ce qui peut etre dit avant n'a aucune importance à mes yeux, et je dois dire que j'ai trouvé le discours d'un mec comme Nader (que j'admirai) et de certains alter-mondialistes totalement lamentables et indignes d'eux.

(...)

Chabine a écrit:

Oui, certainement... L'empire se recycle, et bien entendu, il est incontournable, invincible, on ne peut rien contre sa domination implacable.

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
bon, 'fin de partie',vais aller voir ailleurs Arrow
_________________
" Vitam impendere vero "
... si possible!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Didier_Daan
Bon posteur


Inscrit le: 16 Mai 2006
Messages: 569

MessagePosté le: Ven 14 Nov 2008 02:29    Sujet du message: Répondre en citant

Chabine a écrit:
Waow ! Surprised Didn't expect "my endorsement" to be so worthy ! Aren't you mistaking me for Oprah, young man ?

LOL!!! Chabine O, its just happened that I do consider you THE barometer of this blog regarding some issues. No offense!!! Wink
Chabine a écrit:
Si les génies africains étaient en voie de disparition, je ne pense pas que Sarkozy aurait parlé d'immigration "choisie", mais bien plutôt d'immigration zéro, en cohérence avec la xénophobie élimée de l'élite gauloise, toutes tendances politiques confondues. Le concept même d'immigration choisie, en ces temps d'expulsions forcenés, signifie bien que la rance France Twisted Evil ne peut plus se passer des cerveaux venus d'ailleurs, et singulièrement d'Afrique.

You made a good point!!! Je n'ai pas vu sous cet angle-là. Je suis plutôt à me demander si cette "immigration choisie" n'est pas une autre forme d'hypocrisie? La "vieille Europe" (Donald Rumsfeld) étant vieille et usée, elle pense à se relancer par un semblant d'incitation à l'immigration. Il ya eu pourtant des tentatives dans un passé récent qui ont été toutes vouées à l'échec. Souvenons-nous de la Green Card Allemande et le supposé hameçonnage des Indiens. Lorsque j'entends des politiques comme Wolgang Schäuble de la Droite dure Allemande dire publiquement que l'immigration est une bonne chose pour son pays, alors je suis surpris et amusé. Je voudrai bien savoir où en est la France dans son "immigration choisie"...
Chabine a écrit:
Encore faut-il ne pas se laisser formater, et ne pas venir au pays reproduire des discours pré-fabriqués sur le "développement" et autres fadaises. Nous avons des ressources et des conceptions à exploiter par et pour nous-mêmes.

Là tu mets le doigt pas sur le problème, mais dans la plaie.
Ils ont pour l'instant le choix entre: devenir Français/Anglais/Allemands/Américains, etc. ou rentrer "formater" ou non dans des pays sans État.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Yedidia
Grioonaute 1


Inscrit le: 28 Juil 2004
Messages: 183

MessagePosté le: Ven 14 Nov 2008 21:01    Sujet du message: Répondre en citant

Nous y sommes... le Dollars est mort!


L’histoire retiendra qu’au lendemain de l’élection d’Obama, GWBush a convoqué le G20 qui va consacrer la mort du $… A la fin de ce sommet, "amero" ne sera plus un gros mot....
... Et la mission d'Obama sera de vous décocher son plus beau sourire pour faire passer la pilule d’une monnaie unique noraméricaine...
Ainsi la busherie n’aura fait que préparer l’ère de l’harmonie… ou plutôt de l’harmonisation…
à suivre...
_________________
" Vitam impendere vero "
... si possible!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Dilo
Grioonaute régulier


Inscrit le: 01 Jan 2005
Messages: 322

MessagePosté le: Ven 14 Nov 2008 23:44    Sujet du message: Répondre en citant

Tout en me régalant de la lecture de vos débats, moi, faute d'arguments, malgré mon sentiment indescriptible de l'ascension de OBAMA, je me résouds ici juste de taquiner fraternellement BAMILEKÉ Very Happy qui a écrit:
Citation:
Mais D Daan, tu oses citer tous ses "anglo bami" ? On ne t'a jamais dit que jamais un "anglo bami" ne pourra ètre président du Cameroun ? Les colons blancs l'ont décidé ainsi et beaucoups de nos valeureux obamaniaques locaux le revendiquent aussi et en sont convaincus , il y va sans doute du bien du pays. Un "super tribaliste , pleurnicheur , féodal" à la tète du pays? Mais tu rèves... Vive Obama, yes we can, à nous les postes en Occident .


Bami, tu as encore oublié nous avoir depuis longtemps promis de faire attention au démonstratif et au possessif! Very Happy
Imagines-toi le sens de ta phrase, si c'était sur un document à grande portée. Bon ce n'est pas une leçon que je prétends donner (loin de moi telle pensée), mais une remarque amicale. OK?
Sorry, juste une parenthèse dans vos débats.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Didier_Daan
Bon posteur


Inscrit le: 16 Mai 2006
Messages: 569

MessagePosté le: Ven 14 Nov 2008 23:53    Sujet du message: Répondre en citant

Yedidia a écrit:
L’histoire retiendra qu’au lendemain de l’élection d’Obama, GWBush a convoqué le G20 qui va consacrer la mort du $… A la fin de ce sommet, "amero" ne sera plus un gros mot....
... Et la mission d'Obama sera de vous décocher son plus beau sourire pour faire passer la pilule d’une monnaie unique noraméricaine...
Ainsi la busherie n’aura fait que préparer l’ère de l’harmonie… ou plutôt de l’harmonisation…
à suivre...

Yedidia Teissier, vous prenez combien pour une séance???
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Yedidia
Grioonaute 1


Inscrit le: 28 Juil 2004
Messages: 183

MessagePosté le: Sam 15 Nov 2008 00:14    Sujet du message: Répondre en citant

Didier_Daan a écrit:
Yedidia a écrit:
L’histoire retiendra qu’au lendemain de l’élection d’Obama, GWBush a convoqué le G20 qui va consacrer la mort du $… A la fin de ce sommet, "amero" ne sera plus un gros mot....
... Et la mission d'Obama sera de vous décocher son plus beau sourire pour faire passer la pilule d’une monnaie unique noraméricaine...
Ainsi la busherie n’aura fait que préparer l’ère de l’harmonie… ou plutôt de l’harmonisation…
à suivre...

Yedidia Teissier, vous prenez combien pour une séance???


lol... la logique... c'est gratuit...
_________________
" Vitam impendere vero "
... si possible!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Chabine
Super Posteur


Inscrit le: 02 Mar 2005
Messages: 3040

MessagePosté le: Sam 15 Nov 2008 00:52    Sujet du message: Répondre en citant

Didier_Daan a écrit:
Yedidia a écrit:
L’histoire retiendra qu’au lendemain de l’élection d’Obama, GWBush a convoqué le G20 qui va consacrer la mort du $… A la fin de ce sommet, "amero" ne sera plus un gros mot....
... Et la mission d'Obama sera de vous décocher son plus beau sourire pour faire passer la pilule d’une monnaie unique noraméricaine...
Ainsi la busherie n’aura fait que préparer l’ère de l’harmonie… ou plutôt de l’harmonisation…
à suivre...

Yedidia Teissier, vous prenez combien pour une séance???

Pas besoin d'être ni Yedidia ni Tessier pour voir cette solution se profiler :
Arrow Le dollar USD se casse la figure (enfin !!!)
Topic ouvert depuis plus d'un an.

Tout le monde sait qu'Obama hérite d'un méga cadeau empoisonné. Le plus gros de l'ère moderne, probablement. De là à pronostiquer la suite... Encore une fois, je m'y avancerai de moins en moins. J'observe simplement que :
- Le pouvoir de négociation des USA n'est plus aussi fort qu'il le fut, Obama ou pas
- La monnaie unique noreuropéenne, c'est vraiment pas gagné.

Mon humble avis, nullement un pronostic. J'attends la suite du film. Et je ne compte pas sur Obama pour sauver la mise à la planète entière, déjà s'il arrive à éviter la désintégration de son propre pays, ce sera déjà bien.

Dommage que tu ne souhaites pas poursuivre l'échange, Yedidia, mes questions étaient relativement simples et pas spécialement agressives, j'avoue que ta réaction m'a déçue et laissée sur ma faim Confused
Je te laisse un petit article en prime, anyway : http://www.solidariteetprogres.org/article523.html#Strategie

Yedidia a écrit:
lol... la logique... c'est gratuit...

Et l'argumentation, c'est payant ?

Sinon, bami, ça faisait (pas assez) longtemps, vraiment...

Pour finir, rions un peu (10 jours de retard, mais on peut mettre en application anyway) Mr. Green

Citation:
NOVEMBER 5TH ETIQUETTE

there will be a some people (some of our co-workers included) who will be afraid that an Obama presidency will usher in the end of days. They'll be watching us on November 5th (the day after the election) for signs of the end times.
To keep the peace and keep a lot of folks from getting nervous, I think we should develop a list of acceptable celebrations and behaviors we should probably avoid - at least for the first few days:

1. No crying, hugging or shouting 'Thank you Lord' - at least not in public
2 No high-fives - at least not unless the area is clear and there are no witnesses
3 No laughing at the McCain/Palin supporters
4 No calling in sick on November 5th. They'll get nervous if too many of us don't show up.
5 We're allowed to give each other knowing winks or nods in passing. Just try to keep from grinning too hard.
6. No singing loudly, We've come this Far By Faith (it will be acceptable to hum softly)
7. No bringing of barbeque ribs or fried chicken for lunch in the company lunchroom for at least a week (no chittlings at all) (this may make us seem too ethnic) Laughing
8. No leaving kool-aid packages at the water fountain (this might be a sign that poor folks might be getting a break through)
9. No Cupid Shuffle during breaks (this could indicate a little too much excitement)
10. Please no Moving on Up music (we are going to try to remain humble) Cool
11. No doing the George Jefferson dance (unless you're in your office with the door closed)
12. Please try not to yell----BOOOO YAH! Laughing Laughing Laughing
13. Just in case you're wondering, doing the Running Man, cabbage patch, or a backhand spring on the highway is 100% okay.

If I've missed anything feel free to add to the list. I just want to make sure we're all on the same page when Obama brings this thing home on November 5th.

just kidding yall. everybody is happy even hillbillies.

_________________
"Le colonialisme et ses dérivés ne constituent pas à vrai dire les ennemis actuels de l'Afrique. À brève échéance ce continent sera libéré. Pour ma part plus je pénètre les cultures et les cercles politiques plus la certitude s'impose à moi que LE PLUS GRAND DANGER QUI MENACE L'AFRIQUE EST L'ABSENCE D'IDÉOLOGIE."
Cette Afrique à venir, Journal de bord de mission en Afrique occidentale, été 1960, Frantz Fanon, Pour la Révolution Africaine
2011, annee Frantz Fanon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Didier_Daan
Bon posteur


Inscrit le: 16 Mai 2006
Messages: 569

MessagePosté le: Sam 15 Nov 2008 01:11    Sujet du message: Répondre en citant

Chabine a écrit:
Pas besoin d'être ni Yedidia ni Tessier pour voir cette solution se profiler :
Arrow Le dollar USD se casse la figure (enfin !!!)
Topic ouvert depuis plus d'un an.

Yep, mais mon problème n'est la chute du dollar, mais plutôt comment on arrive à dire d'avance que "Et la mission d'Obama sera de vous décocher son plus beau sourire pour faire passer la pilule d’une monnaie unique noraméricaine...".
Pour ce qui est du dollar, désolé Chabine, c'est une "discussion de bistro" pour moi. Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bamiléké
Super Posteur


Inscrit le: 13 Aoû 2005
Messages: 1078

MessagePosté le: Sam 15 Nov 2008 01:23    Sujet du message: Répondre en citant

Dilo a écrit:
Tout en me régalant de la lecture de vos débats, moi, faute d'arguments, malgré mon sentiment indescriptible de l'ascension de OBAMA, je me résouds ici juste de taquiner fraternellement BAMILEKÉ Very Happy qui a écrit:
Citation:
Mais D Daan, tu oses citer tous ses "anglo bami" ? On ne t'a jamais dit que jamais un "anglo bami" ne pourra ètre président du Cameroun ? Les colons blancs l'ont décidé ainsi et beaucoups de nos valeureux obamaniaques locaux le revendiquent aussi et en sont convaincus , il y va sans doute du bien du pays. Un "super tribaliste , pleurnicheur , féodal" à la tète du pays? Mais tu rèves... Vive Obama, yes we can, à nous les postes en Occident .


Bami, tu as encore oublié nous avoir depuis longtemps promis de faire attention au démonstratif et au possessif! Very Happy
Imagines-toi le sens de ta phrase, si c'était sur un document à grande portée. Bon ce n'est pas une leçon que je prétends donner (loin de moi telle pensée), mais une remarque amicale. OK?
Sorry, juste une parenthèse dans vos débats.


Embarassed J'avais remarqué l'erreur...si, si,si... mais il était trop tard! Et puis Sarko se plante bien dans son courrier lors de l'écriture de ses formules de politesse , alors moi l'africain francophonisé... Cool
_________________
Mentalité de la cueuillette=sida économique

« nan laara an saara » :
"Si on se couche, on est mort" . Joseph Ki-Zerbo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Yedidia
Grioonaute 1


Inscrit le: 28 Juil 2004
Messages: 183

MessagePosté le: Sam 15 Nov 2008 02:10    Sujet du message: Répondre en citant

Didier_Daan a écrit:

...mais plutôt comment on arrive à dire d'avance que "Et la mission d'Obama sera de vous décocher son plus beau sourire pour faire passer la pilule d’une monnaie unique noraméricaine...".


Crise économique + "pression mondiale" = remise en question du dollar = bonne occasion pour entreprendre une « Union monétaire d'Amérique du Nord » ou la « dollarisation du Canada et du Mexique. »/ l’'améro' a été théorisé par le CFR auquel appartiendrait (à vérifier) Mme Obama…

J’en est fini avec mon œuvre d’empêcheur de ce réjouir en rond…
La musique est bien réglée… et actuellment chacun joue sa partition à merveille… W dans le rôle du président gaffeur qui fait profil bas t feint d'être obligé de tout accepter… S dans le rôle de l’actuel président de l’Europe (et du monde) qui somme les USA d’acter un certain repenti en s’inscrivant dans une union plus large… et le gentil président noir dont la refondation monétaire sera le premier des grands chantiers… un peuple qui ne veut plus entendre parler de guerre est réceptif à tous les discours sur l'harmonie... L'arme du bp, un blanc-seing quasi-indécent!

à vous de danser…

Mais vous pouvez aussi choisir de sortir de la ronde…

Chabine a écrit:
Tu t'exclus du peuple ? Tu n'en fais plus partie ? C'est donc toi qui tires les ficelles, alors ?

lol... dslé mais le bon sens n'est pas dans la foule...

Chabine a écrit:
Dommage que tu ne souhaites pas poursuivre l'échange, Yedidia, mes questions étaient relativement simples et pas spécialement agressives, j'avoue que ta réaction m'a déçue et laissée sur ma faim

tu sais très bien que je n'ai pas rompu les échanges...

cette fois ci Arrow pour de bon
_________________
" Vitam impendere vero "
... si possible!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bamiléké
Super Posteur


Inscrit le: 13 Aoû 2005
Messages: 1078

MessagePosté le: Sam 15 Nov 2008 03:28    Sujet du message: Répondre en citant

Chabine a écrit:
Didier_Daan a écrit:
Yedidia a écrit:
L’histoire retiendra qu’au lendemain de l’élection d’Obama, GWBush a convoqué le G20 qui va consacrer la mort du $… A la fin de ce sommet, "amero" ne sera plus un gros mot....
... Et la mission d'Obama sera de vous décocher son plus beau sourire pour faire passer la pilule d’une monnaie unique noraméricaine...
Ainsi la busherie n’aura fait que préparer l’ère de l’harmonie… ou plutôt de l’harmonisation…
à suivre...

Yedidia Teissier, vous prenez combien pour une séance???

Pas besoin d'être ni Yedidia ni Tessier pour voir cette solution se profiler :
Arrow Le dollar USD se casse la figure (enfin !!!)
Topic ouvert depuis plus d'un an.

Tout le monde sait qu'Obama hérite d'un méga cadeau empoisonné. Le plus gros de l'ère moderne, probablement. De là à pronostiquer la suite... Encore une fois, je m'y avancerai de moins en moins. J'observe simplement que :
- Le pouvoir de négociation des USA n'est plus aussi fort qu'il le fut, Obama ou pas
- La monnaie unique noreuropéenne, c'est vraiment pas gagné.

Mon humble avis, nullement un pronostic. J'attends la suite du film. Et je ne compte pas sur Obama pour sauver la mise à la planète entière, déjà s'il arrive à éviter la désintégration de son propre pays, ce sera déjà bien.

Dommage que tu ne souhaites pas poursuivre l'échange, Yedidia, mes questions étaient relativement simples et pas spécialement agressives, j'avoue que ta réaction m'a déçue et laissée sur ma faim Confused
Je te laisse un petit article en prime, anyway : http://www.solidariteetprogres.org/article523.html#Strategie

Yedidia a écrit:
lol... la logique... c'est gratuit...

Et l'argumentation, c'est payant ?

Sinon, bami, ça faisait (pas assez) longtemps, vraiment...

Pour finir, rions un peu (10 jours de retard, mais on peut mettre en application anyway) Mr. Green

Citation:
NOVEMBER 5TH ETIQUETTE

there will be a some people (some of our co-workers included) who will be afraid that an Obama presidency will usher in the end of days. They'll be watching us on November 5th (the day after the election) for signs of the end times.
To keep the peace and keep a lot of folks from getting nervous, I think we should develop a list of acceptable celebrations and behaviors we should probably avoid - at least for the first few days:

1. No crying, hugging or shouting 'Thank you Lord' - at least not in public
2 No high-fives - at least not unless the area is clear and there are no witnesses
3 No laughing at the McCain/Palin supporters
4 No calling in sick on November 5th. They'll get nervous if too many of us don't show up.
5 We're allowed to give each other knowing winks or nods in passing. Just try to keep from grinning too hard.
6. No singing loudly, We've come this Far By Faith (it will be acceptable to hum softly)
7. No bringing of barbeque ribs or fried chicken for lunch in the company lunchroom for at least a week (no chittlings at all) (this may make us seem too ethnic) Laughing
8. No leaving kool-aid packages at the water fountain (this might be a sign that poor folks might be getting a break through)
9. No Cupid Shuffle during breaks (this could indicate a little too much excitement)
10. Please no Moving on Up music (we are going to try to remain humble) Cool
11. No doing the George Jefferson dance (unless you're in your office with the door closed)
12. Please try not to yell----BOOOO YAH! Laughing Laughing Laughing
13. Just in case you're wondering, doing the Running Man, cabbage patch, or a backhand spring on the highway is 100% okay.

If I've missed anything feel free to add to the list. I just want to make sure we're all on the same page when Obama brings this thing home on November 5th.

just kidding yall. everybody is happy even hillbillies.


Citation:
Sinon, bami, ça faisait (pas assez) longtemps, vraiment...


Merci Chabine, pour une fois que je gagne un prix...

Ceci dit, je ne fais que developper une remarque de D Daan, avec de l'ironie.
Tu comprends beaucoup de choses , mais en ce qui concerne le Cameroun et ses réalités,je crois que tu es totalement à coté de la plaque, mais alors totalement... Mais ce n'est pas de ta faute.
_________________
Mentalité de la cueuillette=sida économique

« nan laara an saara » :
"Si on se couche, on est mort" . Joseph Ki-Zerbo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Didier_Daan
Bon posteur


Inscrit le: 16 Mai 2006
Messages: 569

MessagePosté le: Sam 15 Nov 2008 03:37    Sujet du message: Répondre en citant

Yedidia a écrit:
Crise économique + "pression mondiale" = remise en question du dollar = bonne occasion pour entreprendre une « Union monétaire d'Amérique du Nord » ou la « dollarisation du Canada et du Mexique. »/ l’'améro' a été théorisé par le CFR auquel appartiendrait (à vérifier) Mme Obama…

Affaire à suivre!!! L'idée de cette monnaie unique d'Amérique ne datant pas de ce siècle, peut-être que ce n'est pas BO qui décochera son plus beau sourire pour faire passer la pilule d’une monnaie unique nord américaine...
Yedidia a écrit:
cette fois ci Arrow pour de bon

Comme quoi, tu es venues, tu nous a enseigné, et tu es partie. Çà se dit comment encore là en Latin??? Veni,...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bamiléké
Super Posteur


Inscrit le: 13 Aoû 2005
Messages: 1078

MessagePosté le: Sam 15 Nov 2008 15:04    Sujet du message: Répondre en citant

A propos de ma dernière intervention mal comprise (une fois de plus) par Chabine, je vais extrapoler ma pensée.

J'estime que, de brailler chacun dans son coin, "Yes We can", en esperant nous aussi avoir accès un jour à un peu de gloriole et honneurs personnels dans un quelconque pays, de préference occidental, il faudrait aussi que l'election d'Obama soit l'occasion d'une remise en question collective des Noirs!
Non pas pour savoir comment se frayer chacun son trou, mais comment nous dépasser pour mettre fin à nos divisions et querelles qui nous empèchent de regarder dans le mème sens et choisir les membres de notre communauté les plus à mème de défendre nos interets.
La communauté afro en France en est parfaitement l'illustration ou les divisions et le sectarisme règnent en maitre.
De ceux point de vue, la majorité blanche américaine vient de nous faire une bonne démonstration de capacité à dépasser ses peurs et préjugés
Certe le contexte local et le bilan désastreux de sortant de la Maison Blanche auront sans doute été les catalyseurs essentiels de cette remise en question.
J'aimerai qu'en Afrique en particulier, chaque citoyen soit capable de juger son voisin non pas en fonction de ses origines ethniques , mais en fonction de ses capacités concrètes à faire ou ne pas faire. L'image désolante de régions entières prises en otage par quelques aventuriers de la politique, uniquement du fait de leur proximité régionale ou le soutient aveugle de certains pour des individus peu recommandables uniquement parcequ'ils sont du mème village continuera à nous enfoncer dans les profonduers de la misère.
Tant que la majorité d'entre nous sera murée dans ses préjugés et peurs , le "Yes We can" ne sera q'un slogan creux.
_________________
Mentalité de la cueuillette=sida économique

« nan laara an saara » :
"Si on se couche, on est mort" . Joseph Ki-Zerbo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Chabine
Super Posteur


Inscrit le: 02 Mar 2005
Messages: 3040

MessagePosté le: Sam 15 Nov 2008 19:41    Sujet du message: Répondre en citant

Didier_Daan a écrit:

Yep, mais mon problème n'est la chute du dollar, mais plutôt comment on arrive à dire d'avance que "Et la mission d'Obama sera de vous décocher son plus beau sourire pour faire passer la pilule d’une monnaie unique noraméricaine...".

Oui, moi aussi j'ai du mal... Surtout quand tout le monde connait les résultats de la dollarisation de l'Argentine, 7 ans après l'effondrement total de son économie Confused

Et puis j'aimerais vraiment voir comment Calderon ferait passer la pillule aux Mexicains, déjà lessivés par l'ALENA, la désorganisation du marché alimentaire à cause des prix du maïs, et la violence croissante dûe au narcotraffiquants (d'ailleurs, leur ministre de l'intérieur est mort dans un accident d'avion plus que suspect le jour de l'élection de BO Sad ).

Mais bon, il faut être très intelligent pour pouvoir voir aussi loin, et manifestement, je ne le suis pas assez Wink

Didier_Daan a écrit:
Pour ce qui est du dollar, désolé Chabine, c'est une "discussion de bistro" pour moi. Wink

Laughing Laughing Laughing
On s'en souviendra de cette sortie là, hein ! Mr. Green

Yedidia a écrit:
Didier_Daan a écrit:

...mais plutôt comment on arrive à dire d'avance que "Et la mission d'Obama sera de vous décocher son plus beau sourire pour faire passer la pilule d’une monnaie unique noraméricaine...".


Crise économique + "pression mondiale" = remise en question du dollar = bonne occasion pour entreprendre une « Union monétaire d'Amérique du Nord » ou la « dollarisation du Canada et du Mexique. »/ l’'améro' a été théorisé par le CFR auquel appartiendrait (à vérifier) Mme Obama…

Le dollar est remis en question depuis le début des années 1960. Il a trouvé plusieurs parades depuis, au cours des crises monétaires et/ou économiques qui se sont succédées depuis 1971. A chaque fois, cela aurait pu être sa fin, et il a rebondi. J'ai beaucoup de mal à imaginer quelle sera sa prochaine pirouette sur ce coup là, ce qui peut porter à penser que cette fois-ci sera la bonne. CELA DIT, je reste HUMBLE face à un système qui me dépasse, bien que j'en appréhende pas mal de ressorts. Je reste le plus vigilante possible, et continuant à m'appuyer principalement sur le web alternatif pour l'info, mais de là à me la jouer "j'ai tout mieux compris que la plèbe ignorante", franchement, j'ai assez donné Rolling Eyes

Yedidia a écrit:
J’en est fini avec mon œuvre d’empêcheur de ce réjouir en rond…

Sur que c'est plus "fun" de se la jouer sceptique de service, face à la vulgarité du bas peuple à la réjouissance facile...
Ma bouteille de champs' est toujours dans mon frigo, pour ma part. J'ai apprécié l'événement à sa juste valeur, puis back to reality dès la 1ère décision politique de BO (nomination de Rambo comme bras droit). Comme je n'attends pas le messie, j'ai décidé de ne tirer de cet événement que les éléments susceptibles de nous faire avancer, collectivement et individuellement. Le reste... n'est pas entre mes mains.

Yedidia a écrit:
La musique est bien réglée… et actuellment chacun joue sa partition à merveille… W dans le rôle du président gaffeur qui fait profil bas t feint d'être obligé de tout accepter… S dans le rôle de l’actuel président de l’Europe (et du monde) qui somme les USA d’acter un certain repenti en s’inscrivant dans une union plus large… et le gentil président noir dont la refondation monétaire sera le premier des grands chantiers… un peuple qui ne veut plus entendre parler de guerre est réceptif à tous les discours sur l'harmonie... L'arme du bp, un blanc-seing quasi-indécent!

à vous de danser…

Merci pour la permission, Yedidia, Madame est trop bonne... Rolling Eyes

Sérieux, tu sais quoi ? C'est ton droit le plus strict d'élaborer les scénarii les plus alambiqués (bien que parfaitement crédibles) pour entrevoir un avenir dont tu es persuadée qu'il est écrit d'avance.

Pour ma part, après avoir beaucoup versé dans ce travers (je n'en suis pas encore totalement débarrassée, à mon avis Embarassed ), j'avoue en avoir ma dose. Après tout, le scepticisme à 360°, c'est un petit peu l'excuse facile pour ne rien faire, ne surtout pas bouger, comme tout est écrit d'avance, il n'y a rien à faire, rien ne vaut la peine. J'EN AI ASSEZ de cette attitude là.

Voilà un type qui n'était pas parti avec les meilleures armes pour réussir. Il s'est fixé un objectif, et il l'a atteint. Ce faisant, il fait tomber un paquet de barrières psychologiques qui hadicappent notre peuple depuis des siècles. Et, sous prétexte que son rêve (restaurer l'hégémonie US, entre autres) n'est pas le mien , je devrais cracher dans la soupe ? Je ne devrais pas m'inspirer de certaines de ses valeurs qui parlent à mon vécu, à mon histoire, à celle de mon peuple, à l'appel aux valeurs humaines qui transpirent de beaucoup de ses discours ? Rien n'est jamais assez bien, assez beau, assez parfait, assez pur aux yeux de certains. Et bien moi, j'en ai ma claque de cette attitude non constructive Mad

J'ai entendu la même chose lors du départ d'Aimé Césaire (lui aussi sujet à bien des critiques, après 50 ans de carrière politique), et j'en ai assez.

J'en ai assez de me "croiser les bras dans l'attitude stérile du spectateur". J'en ai assez de me résigner à rester dans les limites que d'autres ontd éfini pour moi et pour les miens. ASSEZ.

Obama avait un rêve, il l'a concrétisé. Pour le meilleur, pour le pire ? Seul l'avenir le dira. Je ne suis pas obligée d'avoir le même rêve que lui, mais dorénavant, aucun africain de la planète ne pourra ignorer que tout est possible à qui croit en ses rêves, même ceux qui semblent le plus hors de portée. AUCUN, et c'est déjà énorme, car nul ne peut ignorer à quel point nous en avions collectivement besoin.

Je peux choisir de me reconnaitre dans telles ou telles valeurs, d'accomplir tel ou tel rêve, de réaliser tel ou tel objectif. Je peux choisir d'avoir de l'espoir, tout en étant bien placée pour savoir à quel point nous sommes au bord du gouffre, économiquement.

Je peux choisir d'être actrice de ma vie, et nous pouvons tous choisir de l'être, collectivement. Plutôt que de se résigner à subir, et de cantonner l'exercice de nos libertés au pronostic des scénarios dont nous nous excluons par avance.

Voilà ce que m'apporte la trajectoire de BO, au jour d'aujourd'hui. La suite ne nous appartient pas. Comme dit un proverbe chez moi :
"DEMEN PA TA NOU" (demain n'est pas à nous)

Yedidia a écrit:
Mais vous pouvez aussi choisir de sortir de la ronde…

J'aime mieux ça. Des idées ? Des suggestions ? Ou s'agit-il juste de sortir de la ronde pour s'asseoir et critiquer, dans l'attitude stérile du spectateur ?

Yedidia a écrit:
Chabine a écrit:
Tu t'exclus du peuple ? Tu n'en fais plus partie ? C'est donc toi qui tires les ficelles, alors ?

lol... dslé mais le bon sens n'est pas dans la foule...

Oh yeah, tu as raison de t'en extraire, donc... Tu es au-dessus de la mêlée... Rolling Eyes Good luck...

Yedidia a écrit:
Chabine a écrit:
Dommage que tu ne souhaites pas poursuivre l'échange, Yedidia, mes questions étaient relativement simples et pas spécialement agressives, j'avoue que ta réaction m'a déçue et laissée sur ma faim

tu sais très bien que je n'ai pas rompu les échanges...

Ah oui, c'est vrai, tu m'avais brillament répondu, ici :
Yedidia a écrit:
Chabine a écrit:
Oui, certainement... L'empire se recycle, et bien entendu, il est incontournable, invincible, on ne peut rien contre sa domination implacable.


!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
bon, 'fin de partie',vais aller voir ailleurs

Renversant... Rolling Eyes

Yedidia a écrit:
cette fois ci Arrow pour de bon

Mince, alors. Quelle déception Rolling Eyes Arrow

PS : Rectification, je n'avais pas vu tes MP, sorry Embarassed Embarassed Embarassed
_________________
"Le colonialisme et ses dérivés ne constituent pas à vrai dire les ennemis actuels de l'Afrique. À brève échéance ce continent sera libéré. Pour ma part plus je pénètre les cultures et les cercles politiques plus la certitude s'impose à moi que LE PLUS GRAND DANGER QUI MENACE L'AFRIQUE EST L'ABSENCE D'IDÉOLOGIE."
Cette Afrique à venir, Journal de bord de mission en Afrique occidentale, été 1960, Frantz Fanon, Pour la Révolution Africaine
2011, annee Frantz Fanon


Dernière édition par Chabine le Sam 15 Nov 2008 22:10; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
maxsim
Grioonaute


Inscrit le: 11 Sep 2007
Messages: 6

MessagePosté le: Dim 16 Nov 2008 10:10    Sujet du message: RAHAËL CONFIANT Répondre en citant

En parcourant les différents posts , il est clair que la réussite d'OBAMA est une fierté et un espoir pour tous les noirs de la planète.
Mais sur le fond de la réflexion de RAHAËL CONFIANT, ce dernier à raison à trop se gargariser du succès de ce premier président noir qui a été élu en se définissant principalement comme un vrai américain (non comme un afro américain) pour se garantir des voix de la majorité des américains (les blancs et les10% d'afro et 15% de latino), et mêmes des voix des plus conservateurs blancs de l'Amérique.
Oui, bravo à OBAMA pour son intelligence, sa vision du monde, car son génie lui a permis de se définir comme un citoyen du monde briguant un poste de président d'un pays le plus puissant du monde qui se trouve actuellement en grande difficulté politique et économique. Le rôle de leadership mondial c'est de pouvoir donner ou restaurer la confiance et l'espoir au monde et au reste du monde.

En cela, OBAMA à réaliser un véritable exploit individuel dans un pays mutiracial dominé par une majorité des blancs.
Mais il faut tout de même avoir raison gardée.
En quoi cette réussite individuelle apportera comme changement pour les noirs ?

Mais tout simplement de l'espoir et de la fierté de réussir individuellement et j'entends que ce succès se réalisent pour le moment, jusqu'à preuve du contraire, dans les sociétés à majorité blanche.

RAHAËL CONFIANT à donc raison, quand il stigmatise les intellectuels ou pseudo intellectuels noirs qui dans leur grande majorité se complaise trop facilement dans une reconnaissance absolue du monde noir et de sa réalisation dans les sociétés administrées par les blanc.


NOTA BENE

Qui a permis la réussite d'OBAMA?

Réponse: biensur OBAMA lui même, mais il y avait son état major, son réseau de collaborateurs et de militants, tous en majorité des blancs.

Qui recevaient les affronts lors des campagnes de portes à portes pour OBAMA?

Réponse: les jeunes et moins jeunes composant le réseau électoral mis en place, des blancs pour la plupart.


Merci les blancs d'Amérique qui savent distinguer la raison de la raison du coeur
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Benny Da B'
Super Posteur


Inscrit le: 12 Oct 2005
Messages: 1346
Localisation: Abidjan / Ouagadougou / Bruxelles / Paris / Tours

MessagePosté le: Dim 16 Nov 2008 18:01    Sujet du message: Répondre en citant

bamiléké a écrit:

Non pas pour savoir comment se frayer chacun son trou, mais comment nous dépasser pour mettre fin à nos divisions et querelles qui nous empèchent de regarder dans le mème sens et choisir les membres de notre communauté les plus à mème de défendre nos interets.

J'aimerai qu'en Afrique en particulier, chaque citoyen soit capable de juger son voisin non pas en fonction de ses origines ethniques , mais en fonction de ses capacités concrètes à faire ou ne pas faire. L'image désolante de régions entières prises en otage par quelques aventuriers de la politique, uniquement du fait de leur proximité régionale ou le soutient aveugle de certains pour des individus peu recommandables uniquement parcequ'ils sont du mème village continuera à nous enfoncer dans les profonduers de la misère.
Tant que la majorité d'entre nous sera murée dans ses préjugés et peurs , le "Yes We can" ne sera q'un slogan creux.


Je ne peux qu'appuyer le message de Bamiléké.

Sur ce point, je trouve que la "gloire" soudaine que tente de retirer pas mal de présidents Africains de l'élection d'Obama me laisse quelque peu pantois quand on regarde dans le détail la situation de nos pays.

Car en effet, et si je prends le cas de la Côte d'Ivoire, les mêmes qui saluent l'élection d'Obama et se fende de tribunes tous azimuts dans les journaux pour lui cirer les pompes oublient soigneusement de dire que :

Un Obama n'est PAS POSSIBLE en Côte d'Ivoire.

Barack Obama n'aurait même pas pu se présenter au scrutin présidentiel dans notre pays. Tout simplement parce que CONSTITUTIONNELLEMENT cela lui est interdit ! Car il écrit dans notre constitution qu'un fils / fille de mariage entre un ivoirien et un étranger ne peut même pas se présenter à ce poste. C'est tout de même pas rien !

Je ne sais pas ce qu'il en est de la situation du Kenya, mais je serais curieux de savoir ce qu'il en est là bas sur ce point.

Alors, en effet, il me semble pour le moins étranger de louer l'exploit chez les autres en omettant de dire que chez nous, on a fait tout ce qu'il fallait pour qu'il ne soit constitutionnellement pas possible.

A ce titre, c'est bien une des leçons que je retire de l'élection d'Obama, on peut dire ce qu'on veut du racisme des autres, penser ce qu'on veut de la politique de Bush ou de Sarkozy, mais il est un FAIT que dans aucun de ces pays, un citoyen n'est dénié de son droit à se présenter à la magistrature suprême sous prétexte qu'un de ses parents est étranger.

A ce titre, quand Obama dit : "Mon Histoire n'est possible qu'aux États Unis" ... Je suis désolé de devoir lui donner raison....pour ce que je connais de la réalité de chez moi. Et il me semble que cela doit nous interroger.

Et de me souvenir ici même, sur le forum de Grioo, d'avoir lu des post se réjouir d'avance du fait que Sarkozy ne serait jamais élu parce que les Français sont racistes et que comme il est à moitié Hongrois (juif de surcroit) cela ne pourrait jamais arriver...

Et il est clair que cela doit interroger profondément les sociétés africaines, qui se targuent de vouloir utiliser la diaspora....

Et bien que je ne connaisse pas précisement toutes les constitutions Africaines, je me doute que dans de nombreux de nos pays, cela soulèverait des torrents d'indignation (nationalisto-nauséabondes). Il n'y avait qu'à entendre les tentatives en RDC de disqualifier Kabila fils sous prétexte que sa mère n'était pas Congolaise.

Autre exemple, et bien que je n'apprécie guère la tentation dynastique actuelle du père Wade actuellement, je me désole de voir les discours sur Karim Wade, ou le seul élément pour le contrer semble être le fait qu'il n'est pas "un vrai sénégalais" sous prétexte que sa mère est blanche.

Je le répète donc : A quoi sert dans ce cas la victoire d'Obama si on est pas capable d'en tirer les conclusions pour nos propres États et nos propres sociétés ?

Sur le reste de ce que je retire de la victoire d'Obama, j'attends avec intérêts de voir quelles vont etre ses positions sur la guerre en RDC (dont le Rwanda est un allié des US) ainsi par exemple que sur la question Zimbabwéenne (dont les USA et la GB sont les plus grands pourfendeurs de Mugabe). Il me semble que sur ces deux dossiers, nous allons apprendre beaucoup.

D'un point de vue plus léger, ce qui me plait pas mal avec la victoire de BO c'est qu'en une seconde...plutôt deux celle d'avant la victoire et celle d'après la victoire..il a RINGARDISE d'une manière atomique tous nos "role model" noir rappeurs, gangsta, sportifs, chanteurs pour midinettes etc.... A la minute même ou il a été élu, 50 Cent m'est apparu comme un clown Smile J'espère que pour beaucoup d'autres aussi, cette "révélation" a eu lieu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
OGOTEMMELI
Super Posteur


Inscrit le: 09 Sep 2004
Messages: 1498

MessagePosté le: Dim 16 Nov 2008 22:15    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Barack Obama n'aurait même pas pu se présenter au scrutin présidentiel dans notre pays. Tout simplement parce que CONSTITUTIONNELLEMENT cela lui est interdit ! Car il écrit dans notre constitution qu'un fils / fille de mariage entre un ivoirien et un étranger ne peut même pas se présenter à ce poste. C'est tout de même pas rien !

Heu!? Petite différence, tout de même :
- Le pays de BO est une région du monde dont les autochtones ont été exterminés par des Européens, qui en ont fait une colonie de peuplement, et donc une terre d'émigrations depuis au moins 300 ans...

- La Côte d'Ivoire est une parcelle d'Afrique circonscrite par la force par la France, où mêmes les autochtones ont été interdits de candidature présidentielle pendant au moins 30 ans sur la quarantaine d'années "d'indépendance" factice : 300 ans dans un cas pour enfin produire un Barack Obama, contre 30 ans dans l'autre pour qu'un Gbagbo Laurent ait le droit de se présenter face au grand filleul local de la Françafrique...

- si on élargit le spectre : au Cameroun, Ruben Um Nyobè ; en RDC, Patrice emery Lumumba, etc. Bref, je ne doute pas une seule seconde que la constitution ivoirienne créera la possibilité d'une candidature type BO (ou Karim Wade) longtemps avant de fêter l'élection du 44è Président de la République de Boignykro/Gbagbobly...

- quant à la France, il n'y a plus que les naïfs pour se laisser avoir par ses pétitions de principes juridiques : en plein siècle dit des "Lumières", de "La Déclaration des Droits de l''Homme et du Citoyen", l'éviction du règne humain de millions d'Africains battait son plein aux colonies antillaises du Roi de France. De même, ce n'est pas parce que la constitution de la 5è Rép le prévoit dans ses termes génériques que la possibilité effective existe dans la société française d'aujourd'hui. D'ailleurs, la presse gauloise l'a unanimement reconnu ces derniers jours : un BO en France, ce n'est pas pour demain, mêmes si les textes le permettent ; les promesses mirifiques de ces textes n'engageant que ceux qui les prennent à la lettre.

Chiche que longtemps avant la France, la CIV élira un BO : la sociologie de l'élite (politique, économique, intellectuelle) ivoirienne de demain ne laisse aucun doute sur cela.

En effet, à cause de la faillite des infrastructures éducationnelles africaines, aggravées par les funestes politiques d'ajustement structurel, la plupart du Capital Humain Qualifié de l'Afrique s'est constituée hors du continent au cours des 30 dernières années. Lorsque cette Diaspora Scientifique et Technique sera rentrée au bled, elle n'abandonnera pas derrière elle le complexe réseau d'échanges matrimoniaux tissé avec des non-Africains. Les enfants issus de ces échanges complexes hors Afrique ont vocation à investir tous les secteurs socio-politiques du pays d'origine de leurs parents : les constitutions locales n'auront d'autres choix que de s'y adapter ; surtout si les futures réformes constitutionnelles sont préparées par la génération de leurs parents...

En clair, le fils de Drogba avec sa femme malienne aura plus de chances de devenir président en Côte d'Ivoire ou au Mali qu'en France ; tout comme celui d'Alpha Blondy avec Hélène Lee (sauf erreur)...
_________________
http://www.afrocentricite.com/
Umoja Ni Nguvu !!!

Les Panafricanistes doivent s'unir, ou périr...
comme Um Nyobè,
comme Patrice Lumumba,
comme Walter Rodney,
comme Amilcar Cabral,
comme Thomas Sankara,
Et tant de leurs valeureux Ancêtres, souvent trop seuls au front...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Didier_Daan
Bon posteur


Inscrit le: 16 Mai 2006
Messages: 569

MessagePosté le: Dim 16 Nov 2008 22:38    Sujet du message: Re: RAHAËL CONFIANT Répondre en citant

maxsim a écrit:
Mais sur le fond de la réflexion de RAHAËL CONFIANT, ce dernier à raison à trop se gargariser du succès de ce premier président noir qui a été élu en se définissant principalement comme un vrai américain (non comme un afro américain)

Ah bon?! La race aux USA n'est pas sujet de complexe, ou tabou. L'identité de Obama est bien BLACK. Il est AFRICAN-AMERICAN et ne l'a jamais omis (cf. le court docu-biographie passé avant son discours à la Convention democrate à Denver). Sans passer le temps à répondre aux attaques des Republicains, qui le qualifiaient de un-american, il n'est pas tombé dans la bêtise de Tom Daley, qui avait voulu être un candidat "sans couleur".
maxsim a écrit:
En cela, OBAMA à réaliser un véritable exploit individuel dans un pays mutiracial dominé par une majorité des blancs.

NOTA BENE

Qui a permis la réussite d'OBAMA?

Réponse: biensur OBAMA lui même, mais il y avait son état major, son réseau de collaborateurs et de militants, tous en majorité des blancs.

Qui recevaient les affronts lors des campagnes de portes à portes pour OBAMA?

Réponse: les jeunes et moins jeunes composant le réseau électoral mis en place, des blancs pour la plupart.


Merci les blancs d'Amérique qui savent distinguer la raison de la raison du coeur

Que de contradictions!!! Parler d'"exploit personnel" et de "réseau électoral" dans le même §, çà fait bizarre.
Le succès de Obama est fondé statistiquement sur ce que Hormheb appelle à juste titre "l'arithmetique pure et simple pour gagner" - http://www.grioo.com/forum/viewtopic.php?t=8750&postdays=0&postorder=asc&start=320 -, i.e. nouveaux électeurs, le turnout des noirs et Latinos, les étudiants, etc. Sous un autre aspect, Barack Obama a (encore) réussi à construire une "coalition arc-en-ciel", comme le montrent ces statistiques de USA TODAY, ABC News et Columbia University http://www.usatoday.com/news/politics/election2008/2008-09-22-race-poll_N.htm.
Qu'importe que les staffers de Obama étaient tous en majorité des blancs, l'important c'est le grand nombre de votants qui l'ont propulsé à Washington. Ils étaient blancs, noirs, Latinos, Asiatiques, etc.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
maxsim
Grioonaute


Inscrit le: 11 Sep 2007
Messages: 6

MessagePosté le: Lun 17 Nov 2008 00:00    Sujet du message: A Didier_Daan Répondre en citant

Juste un lien qui infirme mes contradictions supposées:
http://www.rue89.com/campagnes-damerique/2008/11/05/qui-a-vraiment-fait-gagner-barack-obama
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Didier_Daan
Bon posteur


Inscrit le: 16 Mai 2006
Messages: 569

MessagePosté le: Lun 17 Nov 2008 00:33    Sujet du message: Re: A Didier_Daan Répondre en citant

maxsim a écrit:
Juste un lien qui infirme mes contradictions supposées:
http://www.rue89.com/campagnes-damerique/2008/11/05/qui-a-vraiment-fait-gagner-barack-obama

Contradictions à mon avis se trouvent en particulier à "exploit personnel" et "réseau électoral". Entre autres...
Ce texte que tu mets ici, après analyse, apparait comme similaire dans son contenu aux sondages de USA Today et détaillant un peu "l'arithmetique pure et simple pour gagner" de Hormheb. DONC, il te contredit toujours et en vrac. Toi qui nous dis que BO a été élu par les blancs... en majorité.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Benny Da B'
Super Posteur


Inscrit le: 12 Oct 2005
Messages: 1346
Localisation: Abidjan / Ouagadougou / Bruxelles / Paris / Tours

MessagePosté le: Lun 17 Nov 2008 00:55    Sujet du message: Répondre en citant

Ogo,

Tout d'abord, je ne partage pas cette vision linéaire de l'évolution des sociétés dont tu sembles parler. Ce n'est pas parce que les USA ont mis 300 ans à accoucher d'un président à moitié afro que je considèrerais normal qu'on en mette autant pour en faire de même. (Un président sorti du délire sur la "pureté de la race")

En effet, nous ne sommes pas des animaux mais bien des humains et à ce titre, ce qui nous différencie d'eux c'est que nous ne sommes pas obligé de tout réapprendre et découvrir par nous mêmes à chaque génération. Les Hommes apprennent de leur parents qui eux même le tiennent de leur parents, etc...etc...etc... A ce titre, je ne vais pas me résoudre à attendre 300 ans Wink

En outre, libre à toi de refuser de voir le fait symbolique marquant que peut représenter une élection de Sarkozy en France. Pour ma part, je ne considère pas qu'une nation qui élit comme président de la république une personne issue pour moitié d'une population dont 60 ans à peine plus tôt elle envoyait à la mort aidé par une arsenal législatif cela soit totalement anodin.

Tout comme l'élection d'Obama 40 après l'abolition de la ségrégation dans les états du Sud des USA.

Enfin, pour ce qui est du débat Ivoiro-Ivoirien (mais que j'espère Africain au delà du cas spécifique de la CI). Ce qui me frappe c'est qu'on ne parle pas de la même chose.

Pour ma part, quand je parlais, je n'avais pas du tout en tête les enfants de diaspo mais bien plutôt les nombreux métis entre ivoiriens et autres peuples voisins et frères de la sous région vivant en Côte d'Ivoire. Ce n'est d'ailleurs pas anodins que tu embraye directement sur la diaspora là ou je ne la considérais meme pas.

Pour ma part, la diaspora fera des Obama en France, aux USA, en GB ou ailleurs...mais je n'y crois pas en Afrique. Et le cas Obama ne nous dit rien d'autres que çà. On peut se bercer d'illusion autant qu'on veut, il est un fait qu'il ne connait quasi pas l'Afrique. Tu sembles, bien étonnement considérer que le métissage avec l'occident donne des avantages comparatifs pour présider en Afrique. De mon côté je pense que les africains du continent ne le vois pas comme çà. Entre un métis qui est né et a grandi avec eux et un afro "pur sang" qui est parti depuis 30 ans et qui tente de la jouer "retour du fils prodigue" je prends le pari que leur choix est clair. Pour autant qu'on leur laisse le droit de choisir vraiment qui ils veulent.


En revanche, ce que je crois et ce qui me m'ennuie c'est que notre État se soit organisé pour s'amputer de tout un tas d'Obama potentiel. Dans un pays comme la CI ou on a 30 % d'étrangers, rapporté à une population de 20 millions d'habitants et considérant le très fort taux de mariage mixte intra Ouest Africains. Imagine tu le nombre d'Obama potentiel dont nous décidons de nous passer avec cette constitution ? Et au nom de quoi au fait ? Si ce n'est au nom d'une fantasmatique notion de pureté de la race ?

(PS: Si on pouvait m'éviter le débat sur ADO à cet endroit, cela serait pas mal, car cela n'est pas du TOUT ce que j'ai en tête à ce moment Wink)

Enfin, quand tu dis qu'il faut faire confiance à la sociologie locale. Je veux bien te croire, j'aimerais le croire d'ailleurs. Mais lorsque je regarde les faits et que je prends un peu de recul historique je vois que nous sommes sur la route inverse. La tendance c'est quoi ? Y a 10 ans un Obama aurait pu être possible aujourd'hui on a bloqué constitutionnellement la possibilité de son occurrence.

Alors d'un coté faudrait etre enthousiaste et sur que c'est pas grave et que ca va passer pour la CI et de l'autre pessimiste et sur que ce sera jamais possible pour la france ?

Au nom de quoi en fait ?

Et en quoi ce qui s'est passé au USA ne nous a t'il pas montré qu'on peut toujours avoir la foi en l'espèce humaine et avoir de bonnes surprises ? Wink

[/quote]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
nometema
Grioonaute


Inscrit le: 08 Jan 2006
Messages: 37

MessagePosté le: Lun 17 Nov 2008 01:19    Sujet du message: Répondre en citant

Benny Da B' a écrit:

En outre, libre à toi de refuser de voir le fait symbolique marquant que peut représenter une élection de Sarkozy en France. Pour ma part, je ne considère pas qu'une nation qui élit comme président de la république une personne issue pour moitié d'une population dont 60 ans à peine plus tôt elle envoyait à la mort aidé par une arsenal législatif cela soit totalement anodin.

La judéité de Sarkozy était quand même loin d'être évidente pour la majorité de ses électeurs.
D'ailleurs, il se définit lui même comme un catholique, et n'a su que sur le tard la vérité sur ses origines juives.
Il n'est pas emotionellement attaché à Israel comme peuvent l'être des Strauss kahn et autre Kouchner, ne fréquente pas de synagogue, et a eu un modèle de vie qui se calque bien plus sur celui du petit français banal de la haute que celui du petit juif.
Donc pour moi aussi, c'est absolument anecdotique.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
OGOTEMMELI
Super Posteur


Inscrit le: 09 Sep 2004
Messages: 1498

MessagePosté le: Lun 17 Nov 2008 07:35    Sujet du message: Répondre en citant

Benny Da B' a écrit:


Tout d'abord, je ne partage pas cette vision linéaire de l'évolution des sociétés dont tu sembles parler. Ce n'est pas parce que les USA ont mis 300 ans à accoucher d'un président à moitié afro que je considèrerais normal qu'on en mette autant pour en faire de même. (Un président sorti du délire sur la "pureté de la race").
En effet, nous ne sommes pas des animaux mais bien des humains et à ce titre, ce qui nous différencie d'eux c'est que nous ne sommes pas obligé de tout réapprendre et découvrir par nous mêmes à chaque génération. Les Hommes apprennent de leur parents qui eux même le tiennent de leur parents, etc...etc...etc... A ce titre, je ne vais pas me résoudre à attendre 300 ans Wink

Parent, la génération des enfants de Didier Drogba, c'est dans une génération ; soit dans cinq quinquénats : autant dire "demain", plutôt que dans 300 ans...
Citation:
En outre, libre à toi de refuser de voir le fait symbolique marquant que peut représenter une élection de Sarkozy en France. Pour ma part, je ne considère pas qu'une nation qui élit comme président de la république une personne issue pour moitié d'une population dont 60 ans à peine plus tôt elle envoyait à la mort aidé par une arsenal législatif cela soit totalement anodin.

Je plussoie Nometema : sauf quelques internautes, trop peu d'électeurs français ont fait le lien avec les origines juives de Nicolas Sarkozy Nagy de Bosca. C'est toi qui dévoie la question INTERRACIALE vers des considérations INTERCONFESSIONNELLES. En tout cas, je ne connais pas de "race" juive, comme les Etatsuniens connaissent une race nègre et une race non-nègre...

Citation:
Enfin, pour ce qui est du débat Ivoiro-Ivoirien (mais que j'espère Africain au delà du cas spécifique de la CI). Ce qui me frappe c'est qu'on ne parle pas de la même chose. Pour ma part, quand je parlais, je n'avais pas du tout en tête les enfants de diaspo mais bien plutôt les nombreux métis entre ivoiriens et autres peuples voisins et frères de la sous région vivant en Côte d'Ivoire. Ce n'est d'ailleurs pas anodins que tu embraye directement sur la diaspora là ou je ne la considérais meme pas.

Les enfants des Ivoiriens de la diaspora avec des non-Ivoiriens, a fortiori des non-Africains m'ont paru un cas emblématique de ce que tu évoquais. En effet, un Ivoirien d'origine burkinabé, installé chez nous dans la région de Grand-Béréby, qui a eu des enfants avec une autochtone, dont certains ont l'âge de Drogba : si ces enfants épousent à leur tour des Ivoiriens de leur génération ayant le même profil sociologique, alors leurs enfants n'auront aucune difficulté à prétendre à la présidence de la république ivoirienne ; chose moins évidente pour les enfants nés hors de la CIV, dans la diaspora : les 30% d'Ivoiriens d'origine sous-régionale dont tu parles sont en Côte d'Ivoire depuis plusieurs générations, tandis que la diaspora ivoirienne hors d'Afrique est beaucoup plus récente (plus massive depuis les gbangban, et surtout les Ajustements Structurels). C'est donc bel et bien le cas de cette dernière qui est cra-cra...
_________________
http://www.afrocentricite.com/
Umoja Ni Nguvu !!!

Les Panafricanistes doivent s'unir, ou périr...
comme Um Nyobè,
comme Patrice Lumumba,
comme Walter Rodney,
comme Amilcar Cabral,
comme Thomas Sankara,
Et tant de leurs valeureux Ancêtres, souvent trop seuls au front...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
OGOTEMMELI
Super Posteur


Inscrit le: 09 Sep 2004
Messages: 1498

MessagePosté le: Lun 17 Nov 2008 08:28    Sujet du message: Répondre en citant

Benny Da B' a écrit:
Pour ma part, la diaspora fera des Obama en France, aux USA, en GB ou ailleurs...mais je n'y crois pas en Afrique. Et le cas Obama ne nous dit rien d'autres que çà.

Heu, le cas BO (entre autres cas) me dit qu'un Nègre peut réaliser TOUT ses rêves, quels qu'ils soient, ET SURTOUT où qu'il se trouve ; même dans le plus puissant des Pays-de-Blancs, a fortiori en Afrique, au Pays-des-Nègres...
Benny da B' a écrit:
Tu sembles, bien étonnement considérer que le métissage avec l'occident donne des avantages comparatifs pour présider en Afrique.

Je n'ai jamais écrit cela, et ne le risque pas le moins du monde...
Dans ce que j'ai dit, l'avantage comparatif ne réside pas dans "le metissage" : il réside en ce que la déliquescence des insfrastructures éducationnelles africaines a provoqué, depuis les années 1980, le phnéomène documenté, tel qu'une forte proportion des Africains qualifiés vivent et travaillent hors du continent. Par exemple, il y a plus d'ingénieurs et scientifiques africains aux EUA qu'il n'y en a dans toute l'Afrique ; tout comme il y a plus de médecins béninois en France (Hexagone + "Régions Ultrapériphériques") qu'il y en a au Bénin. Cette réalité sociologique n'a rien à voir avec le métissage ; mais elle comporte une dimension matrimonielle pouvant relever effectivement de metissages...

Citation:
De mon côté je pense que les africains du continent ne le vois pas comme çà. Entre un métis qui est né et a grandi avec eux et un afro "pur sang" qui est parti depuis 30 ans et qui tente de la jouer "retour du fils prodigue" je prends le pari que leur choix est clair. Pour autant qu'on leur laisse le droit de choisir vraiment qui ils veulent.

Ces Africains auraient tellement tort de cracher sur un aussi énorme gisement de qualifications et compétences, qu'ils seraient obligés de consacrer des centaines de milliards de CFA à reproduire localement ; sans oublier un délai d'environ deux générations pour atteindre des performances comparables : le problème n'est pas de savoir qui est né où, mais qui peut faire quoi dans le cadre d'une stratégie de Renaissance Africaine. Et dans ce cadre, les ressources locales et celles de la diaspora ne sont pas antinomiques. Je suis vraiment étonné que tu le vois comme ça : "Envoyez-nous vos Western Union (jusqu'à 700% de l'Aide Publique au Développement de certains pays), mais surtout ne Revenez pas à la maison, nous on s'occupe de tout, car on connaît le terrain mieux que vous"...

Heureusement que certains hommes politiques africains ont une toute autre analyse : le Sénégal a un ministère chargé d'organiser le Retour au Pays de sa diaspora (qualifiée), en élaborant une offre spécialisée de prestations administratives, voire financières. La problématique du Retour de la Diaspora est un enjeu stratégique majeur pour les pays africains. Le temps qu'ils s'en rendent vraiment compte et prennent toutes les dispositions idoines pour exploiter ce gisement, ce sont les pays d'accueil qui en profitent, particulièrement les Etats-Unis ; mais aussi le Sud de l'Espagne avec ses champs de tomates sous serre, où les conditions de travail de nos compatriotes ressemblent parfois à celles de nos ancêtres sur les champs de coton étatsuniens d'antan...
Citation:
En revanche, ce que je crois et ce qui me m'ennuie c'est que notre État se soit organisé pour s'amputer de tout un tas d'Obama potentiel. Dans un pays comme la CI ou on a 30 % d'étrangers, rapporté à une population de 20 millions d'habitants et considérant le très fort taux de mariage mixte intra Ouest Africains. Imagine tu le nombre d'Obama potentiel dont nous décidons de nous passer avec cette constitution ? Et au nom de quoi au fait ? Si ce n'est au nom d'une fantasmatique notion de pureté de la race ?


Tu semblant d'avoir oublié les circonstances socio-politiques exactes ayant donné naissance à ces ces dispositions constitutionnelles ; lesquelles ne visaient pas du tout à s'amputer de l'opportunité de produire des BO, mais à se préserver la possibilité que les Ivoiriens soient les seuls à décider légalement de qui doit les diriger...
_________________
http://www.afrocentricite.com/
Umoja Ni Nguvu !!!

Les Panafricanistes doivent s'unir, ou périr...
comme Um Nyobè,
comme Patrice Lumumba,
comme Walter Rodney,
comme Amilcar Cabral,
comme Thomas Sankara,
Et tant de leurs valeureux Ancêtres, souvent trop seuls au front...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Black Shadow
Grioonaute 1


Inscrit le: 24 Nov 2005
Messages: 201

MessagePosté le: Lun 17 Nov 2008 19:07    Sujet du message: Répondre en citant

Ceux qui jouent les cyniques ferraient bien de se rappeler dans quel monde nous vivons (notamment les personnes d'ascendances africaines ou d'origines africaines, en France ou en Occident) sans parler du mépris dont le continent africain et ses habitants sont victimes.

Pour un rappel de la bêtise dont semblent atteints ceux qui se targuent d'une expertise sur les questions nous concernant voici un article de Ivan Rioufol que je préfère appeler LEFOU.

Le bloc-notes d'Ivan Rioufol du 14 novembre.

Le faux procès en racisme insinué contre la France

C'est vrai : l'élite française n'a pas les couleurs de la rue. La multiethnicité ne se retrouve ni au Parlement, ni à la tête des grandes entreprises. Raciste, la France ? L'accusation est insinuée, depuis l'élection de Barack Obama. «Le pouvoir a souvent la même tête : des hommes blancs et plutôt âgés, déplore Carla Bruni-Sarkozy (Le Journal du Dimanche). Les gens des cités doivent devenir le pouvoir, eux aussi, à leur tour !» Mais ces minorités, présentées comme étant rejetées, n'auraient-elles donc que des droits ?

Un mauvais vent se lève, avec la banalisation d'un discours ethnique et culpabilisateur qui détourne le message du président américain. Enfant de l'assimilation et de l'excellence, Obama se veut le symbole d'une société postraciale attendant de ses acteurs qu'ils se responsabi­lisent. Or, en France, les idéologues de la diversité ne veulent voir qu'un Noir au sommet, pour en exiger de semblables. Au nom de l'antiracisme, ils parlent de couleur de peau.

Rappel de l'article 1er de la Constitution : la République «assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens, sans distinction d'origine, de race ou de religion». Léon Blum ou Pierre Mendès France, parmi d'autres Français juifs, ont ainsi dirigé la République ; Gaston Monnerville, qui était noir, a été président du Sénat (1959-1968) et à ce titre deuxième personnage de l'État ; Rama Yade, ministre de Nicolas Sarkozy, fait partie des personnalités les plus populaires, avec Rachida Dati et Fadela Amara. La France n'est évidemment pas raciste. Aussi est-il pénible de constater l'approbation quasi unanime du Manifeste pour l'égalité réelle (initié par l'industriel Yazid Sabeg), que soutient l'épouse du président ou des personnalités de l'UMP comme Jean-François Copé et Patrick Devedjian. Le texte, qui demande un «Grenelle de la diversité», reproche à la France de «négliger» et de «désespérer»«une large frange de sa jeunesse». Qu'est devenue la mise en garde du candidat Sarkozy contre les autoflagellations ?

Il est faux de décrire un pays fermé aux différences, même si les parcours sont souvent difficiles. Il est injuste de faire porter à la nation la responsabilité des «crispations identitaires», en ignorant les refus d'une partie de la nouvelle France de s'identifier à un destin commun et de répondre à un devoir d'insertion. La multiethnicité, qui n'a pas trente ans, gagnera ses places. Elles s'ouvrent déjà aux prix Goncourt et Renaudot. Mais seuls le talent, le mérite, l'effort devraient en décider.

Éviter la régression

En donnant le sentiment d'avaliser, à travers son épouse, les griefs des «minorités visibles», le chef de l'État risque d'accélérer un processus de fractionnement de la société. D'ailleurs, lundi, le président du Conseil représentatif des associations noires (Cran), qui fait de la couleur de peau un critère de sélection, a été reçu à l'Élysée par un conseiller. Ce dernier entendrait-il un défenseur des Blancs ? La Haute Autorité de lutte contre les discriminations (Halde), heureusement, s'indignerait.

Ni la culpabilisation de la nation, ni la référence aux races ou aux origines, cette régression admise, ne sont recevables pour justifier la discrimination positive que le Manifeste demande, en appelant à des «politiques volontaristes pour l'équité et la diversité». Ce sont d'ailleurs ces arguments qui dévoilent les effets pervers de la proposition. Relire Obama et son discours de Philadelphie (18 mars) : il y met en garde contre le «ressentiment» qu'une politique préférentielle fait naître dans la classe moyenne blanche.

La France n'est ni une auberge espagnole ni une société anonyme, comme semblent le croire ceux qui exigent une accélération de son métissage, y compris par des comptabilités ethniques et des quotas. Alors que le rapport de l'historien André Kaspi, publié mercredi, critique «les intérêts communautaristes» qui aboutissent à une multiplication des journées de commémoration et de repentance qui peuvent «affaiblir la conscience nationale», de semblables dérives seraient portées par une «diversité» décrétée, indifférente à l'âme d'une nation.

Coups de pouce

Les activistes des minorités, qui réclament leurs dus, évacuent les problèmes nés d'une intégration asphyxiée. Aiment-ils cette France dont ils font le procès ? Le patrio­tisme, qui s'observe aux États-Unis, est ici moins fréquent que les Marseillaise sifflées et vite excusées. Leurs exigences seraient recevables si elles s'accompagnaient d'une adhésion à la République laïque et égalitaire. Or c'est loin d'être le cas. Raison de plus, d'ailleurs, pour valoriser ceux qui ont fait ce choix de la seule promotion sociale. La nomination, mercredi, d'un préfet d'origine camerounaise devrait inciter le monde politique, mais aussi télévisuel, à encourager l'émergence de ces nouveaux Français. Des coups de pouce, pour ceux-là ? Pour l'exemple et exceptionnellement, oui bien sûr.

Politiquement correct

L'élection de Sarkozy avait fait espérer un recul du politiquement correct : il revient en force avec l'obamania. En France, la Halde se distingue : elle reproche aux livres scolaires de ne pas assez valoriser l'islam, les noirs, les handicapés, les homosexuels, etc. Le poème de Ronsard «Mignonne, allons voir si la rose…» est soupçonné de «véhiculer une image très négative des seniors». La Halde, nouveau censeur.

blog.lefigaro.fr
_________________
Il dit
le griot à la langue pendante
" vous irez plus loin encore
dans la forêt blanche
des bétons entassés
et vous pleurerez
dans les quartiers boueux
d'une ville sans refuge "
Il dit aussi
le griot nouveau
" regardez !
il est des hommes
que les révoltes étreignent ".

Véronique Tadjo, Laterite, Paris, Hatier, coll. "monde noir", 1984.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sang froid
Grioonaute 1


Inscrit le: 18 Juin 2006
Messages: 203

MessagePosté le: Mer 19 Nov 2008 23:05    Sujet du message: Les noirs de Cuba Répondre en citant

Même à Cuba, on a pleuré à l'élection d'Obama. Ce article a le mérite de montrer une chose : dans le Cuba révolutionnaire de Fidel Castro où tous les citoyens sont supposés égaux, les Noirs sont victimes de racisme. Xavier Sotomayor sur les podiums d'athlétisme écoutant l'hymne très cadencé de son pays ne serait donc que l'arbre qui cache la forêt.

http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=91788

Citation:
CUBA • La révolution n'a pas eu raison du racisme

Après la victoire de Barack Obama, les Noirs et les métis cubains aimeraient bien que leur société suive l'exemple américain. Car ils sont toujours laissés pour compte.

"Je ressens encore le choc en pleine poitrine. Ce qui stagne dans mes yeux, ce sont des larmes de fierté et de profond soulagement. J'entends Barack Obama. […] Je regarde ma peau, je regarde celle de mes enfants, je pleure et je souris", écrivait le poète et essayiste cubain Víctor Fowler quelques jours après le triomphe d'Obama. Ces mots résument le sentiment d'une bonne partie de la population noire et métisse de Cuba. Car si l'élection d'Obama marque un tournant pour la cause antiraciste dans le monde, c'est particulièrement vrai sur la grande île. "Rien ne va changer, c'est juste un symbole", estime Ana, une cadre noire qui assure que certains de ses amis se sont vu refuser des postes à responsabilité dans le secteur touristique à cause de la couleur de leur peau. "Bien entendu, sans que personne ne le reconnaisse."

Des accusations qui ne sont pas très difficiles à étayer. Les statistiques officielles confirment que parmi les cadres dirigeants et le personnel technique du tourisme, la proportion de Noirs et de métis ne dépasse pas 5 %. Même constat dans d'autres secteurs émergents de l'économie, où il existe de meilleures possibilités de gagner des dollars, mais qui comptent peu de dirigeants à la peau noire. En 2006, les chercheurs Rodrigo Espina et Pablo Rodríguez Ruiz, du Centre d'anthropologie, ont publié dans la revue Temas l'un des rares travaux scientifiques reconnus sur le racisme à Cuba. Ils y présentaient des chiffres révélateurs. Dans le tourisme, les Noirs occupent principalement des postes où ils n'ont pas de contact direct avec le touriste, à l'intérieur des bâtiments, et perçoivent 1,6 fois moins de pourboires que les Blancs. Par ailleurs, les Noirs et les métis occupent les logements les plus délabrés et travaillent le plus souvent comme ouvriers.

Selon le dernier recensement, réalisé en 2002, sur les 11,2 millions de Cubains, 65 % sont blancs, 10 % sont noirs et 25 % métis. De nombreux chercheurs doutent de la fiabilité de ces chiffres – obtenus par une simple déclaration des personnes interrogées – et estiment que la proportion réelle de Cubains noirs et métis est bien plus élevée. Ils l'évaluent à 50 % de la population. "Ici presque tous sont des sang-mêlé, mais ceux qui ont juste un peu de sang noir se déclarent blancs", assure l'anthropologue Natalia Bolívar. Au Parlement cubain, près de 65 % des députés sont blancs, 19 % sont noirs et 16 % métis. Parmi les 31 membres du Conseil d'Etat, la plus haute instance de l'exécutif cubain, 11 sont noirs ou métis, tandis qu'au bureau politique du Parti communiste la proportion est de 5 pour 24. N'oublions pas que Cuba a été la dernière colonie à avoir aboli l'esclavage, en 1886. Si un Noir réussit dans son travail ou s'il est élégant, les Cubains disent sur le ton de la plaisanterie : "On dirait un Blanc." Et les métiers que la société semble réserver aux Noirs et aux mulâtres sont ceux de musicien, de sportif et de policier. A la télévision, il n'y a presque pas de présentateurs noirs, et les rôles joués par les acteurs noirs ou mulâtres dans les séries télévisées ne sont presque jamais ceux de protagonistes.

"La présence limitée de cadres dirigeants, noirs surtout et métis, dans l'administration et les entreprises, notamment dans le secteur du tourisme, est préoccupante", assure Esteban Morales, chercheur au Centre d'études des Etats-Unis (CESEU), qui a publié cette année un livre intitulé Défis de la problématique raciale à Cuba. Selon lui, la crise économique des années 1990, après l'effondrement de l'Union soviétique, a porté un coup terrible aux plus défavorisés, surtout les Noirs, et relancé la discrimination. Ceux qui croyaient le problème du racisme résolu à Cuba étaient idéalistes. Esteban Morales et d'autres chercheurs, comme Fernando Martínez Heredia, font valoir que pendant trop longtemps le régime a éludé la question, estimant que les blessures raciales pourraient affaiblir ou diviser la révolution.
Aujourd'hui, il est temps que le problème du racisme soit débattu publiquement, sans faux-fuyants, compte tenu de sa gravité. Le Parti communiste a créé au début de l'année une commission, présidée par Fernando Martínez Heredia, qui doit préserver la mémoire historique de ceux qui ont toujours été des laissés-pour-compte. Mais il reste encore bien du chemin à parcourir.

Mauricio Vicent
El País

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
LIONKING
Grioonaute


Inscrit le: 27 Jan 2006
Messages: 72

MessagePosté le: Jeu 04 Déc 2008 11:25    Sujet du message: Répondre en citant

ON EST OU LA?


Je suis un moteur DIESEL: j’aime prendre le temps de carburer et métaboliser pour réagir… Non ce n’est pas seulement ça. Il se trouve que ce que le monde vit depuis 3 jours est tellement incroyable qu’il m’a fallu du temps pour me reprendre et Dieu seul sait si je m’y suis déjà fait. J’ai (FINALEMENT!) dormi cette nuit après 48 heures d’émerveillement de recueil et de Communication avec le Monde. Il ne s’agissait que de commentaires à chaud ou d’exprimer notre émerveillement. Je n’avais pas encore fait mon analyse. Je vous la propose donc.

On est où là? Nombre d’entre nous se demandent pourquoi autant d’enthousiasme autour de Barack OBAMA qui apparemment n’a rien de spécial et semble à le voir tout aussi fragile que vous et moi Charisme à part. Personne n’a jamais dit qu’il avait ou allait changer en un temps record la face du Monde et nos destinées avec. Ce serait mème cruel de penser mettre sur les épaules d’un seul homme une telle charge. Les spiritistes lui trouveront quelque chose de messianique, la concrétisation d’une prophétie et ils n’auraient pas tort.

Je place ici la réaction bien éloquente de mon ainé depuis L’Allemagne: “Mon Gars, du courage… Tout es possible dans ce monde. Il ne faut plus trop douter de rien.” C’est vrai il s’adressait à moi mais s’inspirait du “Miracle OBAMA”… “Tout est possible… Nous le Pouvons… YES WE CAN!” Chez nous On nous a religieusement inculqué à TOUS cette Phrase: “IMPOSSIBLE N’EST CAMEROUNAIS!”

Combien de fois avons nous entendu dire que certaines choses ne seraient pas réalisables où qu’elles n’arriveraient pas durant cette vie-ci. Eh bien Nous avons la possibilité aujourd’hui de dire que NOUS AVONS VU l’HISTOIRE! Un Noir Président des USA? Un Noir PAPE? YES WE CAN!
Je reprends un brin de la conversation eue avec l’épouse de mon ami à WASHINGTON DC qui faisait campagne pour OBAMA. Certains Camerounais de nationalité Américaine leur ont Carrément ri au nez en disant: “Vous y croyez? OBAMA va Nous donner quoi? Il va Nous amener Où? Lez noirs ont déjà fait quoi de bon? En effet eux des fils d’Afrique nationalisés ont dirent-ils voté Mc CAIN (Sacré démocratie!)… En plus faut il s’attendre qu’un homme qui a un projet pour son pays gouverne ou qu’il élargisse des récompenses a de personnes particulières?

Personne ne croit qu’Obama est capable de Miracle mais il a dit et demandé de croire au changement: Il en est un et en a déjà fait un… Il n’est plus tabou de penser qu’il y a des postes réservés et des Populations damnées qui n’auront pas droit au soleil simplement parce qu’ils sont physiquement différents YES WE CAN!

Rien n’est plus Tabou. Chacun peut s’appliquer dans la mesure de son travail et devenir un modèle pour sa communauté, un leader de sa société un RESPONSABLE DE SA NATION… Peut importe s’il provient d’une minorité. LA COMPÉTENCE devrait le conduire où il mérite aussi bien au fin fond de l’Afrique que dans la vieille Europe encore plus En Amérique. Vous Imaginez un Pygmée Président du Cameroun ou du Congo parce qu’il a un projet pour son pays, convaincant et conquérant? YES WE CAN!

Personne n’y croyait mais même les plus sceptiques devront bien se tenir maintenant… Je n’ai pas résiste et l’émotion m’a emporté quand j’ai vu le VIEUX combattant JESSE JACKSON qui s’était plus d’une fois porté candidat à la Présidence Américaine fondre en larmes, lui qui est la dernière personne à qui MARTIN LUTHER KING a parlé avant d’ètre abattu pour les idéaux qui ont conduit BARACK OBAMA au pouvoir aujourd’hui dans un pays où quand il naissait les NOIRS ne Votaient pas simplement parce qu’ils sont Noirs.

J’ai imaginé l’enthousiasme du maillon de ma famille qui vit à Chicago, la ville de résidence de Barack… Comme moi ils ont veillé TOUTE LA NUIT! C’est L’accomplissement d’une prophétie et il faut bien le prendre dans ce sens…

Maintenant, d’aucun disent qu’il ne fera RIEN… N’IMPORTE QUOI! Marre de ceux qui pensent qu’un NOIR quand il est en vue doit TOUT FAIRE… Tout faite même ce qui n’est pas prévu et surtout TOUT FAIRE Pour montrer qu’il est un BON NOIR, c’est à dire pas comme les autres, un qui est capable de faire ce que les Blancs FONT. Il est BARACK OBAMA, Laissez le travailler!

Et alors? Des blancs ont Gouverné des pays de Blancs et les ont conduit au désastre entrainant le monde avec… Hitler ou Napoléon (qui s’est permis de réintroduire l’esclavage des Noirs par Amour pour sa femme) n’étaient pas Noirs. Et Bush… Ah Oui GEORGE BUSH… EST-Il possible de faire Pire que lui?
Ne nous dressons pas contre celui qui n’a pas encore commencé après on dira que Le NOIR est un Loup Pour les Noirs (discussion que je suis en train de conduire sur un Forum Afro- Américain sur Facebook) où beaucoup pensent encore que nous les Noirs sommes plus méchants que les autres. Passée l’Euphorie, une campagne de diffamation autour d’Obama est en train de séparer les Noirs de plusieurs universités Américaines… Collez-lui la paix. Et puis quoi encore S’il ne faisait rien de spécial? Pourquoi seuls les Noirs doivent NE FAIRE QUE BIEN? Bon Dieu… Nous avons aussi des droits y compris le DROIT A L’ERREUR!..Harry Truman à travers le Général Douglas Mc Arthur fit lâcher sur le Japon. des bombes qui aujourd’hui tuent encore après 65 ans… Il était blanc! Je ne dis pas que Barack serait pardonnable s’il ne produisait que des guerres mais admettons que c’est déjà séduisant de voir après 8 ans de règne belliqueux de Bush qu’un Homme se propose de parler de Paix, Dialogue, Négociations, Construction et Coopération. Cela change énormément au moins dans l'Approche… CHANGE WE BELIEVE IN!

En Lisant le Livre de Barack “Les Rêves de mon Père” que je vous conseille. J’ai été d’accord sur plusieurs points jusqu’ici. Il voulait que les choses changent et jusque là ça lui réussit. Pour Lui (et ça il y a belle lurette que je le dis) Le Changement a commencé depuis. Nelson Mandela disait-il est sorti de prison à pas lents pour diriger un pays où seuls les Blancs pouvaient gouverner. Cependant l’Afrique du Sud n’a pas cessé d'être de par ses grandes villes un des pays les plus violents au monde. Ce qui est important c’est qu’il n’y a plus de position sociale ou politique d’office “interdite” aux Noirs. Mais Mais Mais… Jusqu’à L’indépendance du Ghana en 1957 98% du territoire Africain mis à part l’Egypte, le Liberia et L’Ethiopie étaient gouverné par les Européens. Les gens ont-ils remarqué que peu à peu les Africains ont pris les affaires…? Ceux qui n’étaient pas doués et que les blancs comme Voltaire (que le diable ait son âme!) trouvaient incapables même de raisonner ont commencé à Gouverner l’Afrique… C’est ce qui a surpris et ému NELSON MANDELA comme il le dit dans sa biographie “Un Long Chemin Vers l Liberté”, autre ouvrage que je vous conseille… Nelson le découvre lorsqu’il fait le tour du continent dans des avions pilotés par des Noirs Africains avant de rentrer dans son pays se faire emprisonner… Bon Bon Bon vous me direz que ces petits Dictateurs Africains “amis des Colons Européens” ont conduit le continent au désastre mais… OUI le changement s’est vu! YES WE CAN…

Ce n’est pas pour dire que l’Expérience de Barack inaugure le règne sans partage des Noirs et si c’était le cas quel progrès aurions-nous fait? Quel sens aurait la Démocratie? Que gagnerions-nous à rendre d’autres Frustrés et donc condamnés à nous renverser par la violence? Et puis nul ne dit qu’une fois qu’un Noir arrive au sommet TOUT Change du jour au Lendemain… Dans les années 60 les pays Africains se retirèrent des Compétitions Organisées par la FIFA par Solidarité avec l’Afrique du Sud où les Noirs n’étaient pas libres mais 2 Noirs jouent pour d’autres pays: le Brésilien Pélé et le Portugais d’origine Mozambicaine Eusébio réussissent à devenir LES MEILLEURS FOOTBALLEURS DE LA PLANÈTE… YES WE CAN! Eusebio est aujourd’hui le Footballeur de plus célébré de toute l’Histoire Portugaise. Il a eu droit à un monument le représentant dans ses Dimensions Naturelles devant le stade du Benfica à Lisbonne, distinction rarement réservée à de personne vivante. En cela il a égalé Nelson Mandela et L'Archevêque Sudafricain Desmond Tutu. Depuis la FIFA n’a pas pour autant été L’AFFAIRE de NOIRS mais qui aurait dit QUE Le CAMEROUN serait arrivé un jour en QUART de FINALE de la Coupe du monde? Le monde n’a pas changé mais ce jour là aussi NOUS avons Brisé un TABOU… Maintenant Aucun pays Africain n’a encore gagné la Coupe du Monde tant il est vrai que la FIFA est encore accusée de racisme Mais cela ne semble plus un Tabou. Imaginez où nous serions si certains n’avaient pas commencé? Si George WEAH n’était pas un jour devenu LE BALLON D’OR Mondial? Premier de l’Histoire depuis que le Ballon d’or n’est plus réparti par continent… Nous savons que nous Pouvons… YES WE CAN!
La France a élu un président issu de l’immigration qui je l’admets n’est pas particulièrement en train de bien faire et n’aurait pas fait parti de mes amis si nous avions le même âgé mais pourquoi on est plus sceptique si l’Amérique élit un président issu de l’émigration Africaine? En quittant les USA en 2005 j’ai eu une discussion avec le reste de ma Classe de Sciences Politiques. Je leur disait que je ne trouve pas les USA si progressistes que ça… Il était difficile d’imaginer la Nation dirigée par une femme ou un Noir. Ils m’ont demandé où cela aurait été possible. Je leur ai répondu qu’en Europe et en Afrique nous aurions bientôt eu des femmes au pouvoir. Qui aurait imaginé Angela Merkel issue de l’ immigration récente post “réunification” provenant de l’Allemagne de l’Est, partie bannie du Pays à la tète de l'État le plus Solide d’Europe? Maman Sirleaf Johnson a pris la tète du Liberia et une guerre sanglante qui durait depuis 14 ans a cessé… Le Changement est possible… YES WE CAN!

Vous imaginez bien que mes amis Américains n’ont pas digéré que je traite leur pays comme un gros village fait de 260 Millions de chèvres qui ont accompli de miracle d’élire GEORGE W. BUSH 2 fois de suite. Enfin une fois puisque la première fois il fraudé. Ah Oui ça existe aussi aux Etats-Unis! Maintenant vous vous doutez bien que mes camarades des USA m’ont appelé quand OBAMA a été élu pour me demander en rigolant: “Now WHO’S THE B*TCH!?” (Je ne traduit pas de peur de vous choquer). … Et là ils m’ont bien fait taire car admettons-le les USA ont cette fois-ci frappé UN GRAND COUP! La riposte à ma provocation d’il y a 3 ans servait à me dire que même la société des plus réfractaire n’est pas immune au changement YES WE CAN!

SYMBOLISME GEOGRAPHIQUE

Il Y a Toutefois Plusieurs symboles qui tournent autour du phénomène OBAMA. Le Symbolisme est un paramètre social qui accompagne depuis des temps immémoriaux les Africains et sa signification illumine leur vie. En incarnant la résultante de plusieurs Symbolismes Barack est resté très Africain. Il S’est beaucoup intéressé à l’Histoire du Continent dont Provenait son père et sons sens de la justice s’accroit quand il comprend ce qu’a été la Colonisation. Malcolm X et Avant Lui WEB DUBOIS ou encore MARCUS GARVEY les ancêtres du PANAFRICANISME disaient que le Noir ne retrouvera sa place dans l’Histoire que quand il se réconciliera avec l’Afrique car la rupture, la Fracture ont eu lieu le jour où l’Afrique a été agressée et certains de ses fils détournés d’elle au point de la détester, Se détester. Je ne fais pas du Prosélytisme Religieux ni ne pèche par ésotérisme mais je crois qu’il s’agissait bien là d’une prophétie. Ce n’est pas un hasard si le destin (ou alors Les plans de Dieu comme diraient d’autres) ont voulu que les Premiers Noirs à recouvrir une tâche aussi Importante (qu’il s’appelle Kofi Annan ou Barack Obama) Soient Issus directement D’Afrique, ce dernier Barack rejeton d’un Immigré Africain et non fruit douloureux de l’esclavage démoniaque….
Je redirai ces mots de Bob Marley “Africa Unite… What Goes Around Comes Around” “Afrique…Unis-toi… Ce qui Tourne Retourne”. Relisez le texte des chansons et vous exigerez que les Africains au cerveau lavé qui ont traité Bob Marley de satanique et pervers doivent à TOUS des excuses publiques. Il était Clair. La Vie étant une roue, si on la fait tourner dans un sens elle se remballera tout aussi bien dans l’autre. C’est de l’Afrique où les premiers Hommes sont nés qu’il fallait nécessairement faire recommencer les choses: BARACK OBAMA FILS D’AFRICAIN! Ce n’est pas un hasard. Ce n’est non plus un hasard si BARACK OBAMA Mentionne dans son livre la lecture du livre “Cœur de Ténèbres” de Joseph Conrad. Un Livre qui l’a profondément troublé et Changé. Ce Livre ne parle pas du Belge,du Français de l’Afrique ou d’un Américain mais du Colonialisme: L’INJUSTICE… Il fait amplement état de la cruauté des Belges au Congo. Voyons le symbole: Le Congo a donné au Monde le premier Martyr de l’Histoire des Indépendances Africaines et Noires: PATRICE LUMUMBA… Ce Combattant de la liberté a inspiré meme les Combattants des droits civils aux USA et par la suite des Nationalistes Blacks comme MALCOLM X, MARTIN LUTHER KING, STOKELY CARMICHAEL, et JESSE JACKSON, L’homme que j’ai vu pleurer Jeudi nuit à la télé… LUMUMBA a été trucidé comme un chien parce qu’il se battait pour la liberté de son pays. Ce pays que (revenant à “Coeur de ténèbres”) Léopold II Roi des Belges (un vrai Salopard) avait déclaré comme sa propriété exclusivement privée ayant le droit sur la vie et la mort des populations. Nous savons tous qu’il y a surtout semé la Mort. Propriétaire d’un pays 82 fois plus grand que son petit Royaume...:

Mon Prof. de Philosophie devenu par passion Anthropologue des Cultures africaines (Un Italien… Un Blanc) Après une n analyse Philosophique et des Symboles de l’Histoire du Continent m’a confié qu’il était D’accord avec moi que le Continent ne connaitrait la Paix que si on commençait par s’atteler à Restituer la Paix au Congo. Tout a commencé avec la Mort de LUMUMBA et si la moitié de l’Afrique traverse des périodes troubles aujourd’hui il est écœurant de voir que le Congo (pays probablement toutes proportions faites le plus riche au monde) ait produit sans que cela gène beaucoup la plus grande tragédie Humaine depuis la Seconde Guerre Mondiale (Plus du Vietnam, Plus de la Palestine, plus que la Guerre de Corée, Plus que le génocide du Rwanda, plus que l’attentat aux Tours Jumelles, plus que le Tsunami en Asie du sud-Est, plus que le Darfour…) Le Congo est arrivé cette semaine à 7 Millions de morts en 6 ans! Tout doit recommencer par labase… L’Afrique… Le Congo… Le Cœur du Continent dont BARACK Provient! Ces ce que propose MUHAMMAD ALI le Boxeur Afro-Américain en 1975 quand il accepte d’aller au Congo livrer contre GEORGE FOREMAN le “COMBAT DU SIÈCLE”. Lui aussi s’émerveille quand il voit des Pilotes Africains Noirs aux Commandes des avions avec lesquels il se déplaçait dans l'immense pays. LES SYMBOLES!
J’ai en Belgique une amie Congolaise de famille très sensible qui m’a demandé de songer au moins une fois uriner sur la statue de Leopold II a Bruxelles. Je ne vous dis pas si j’ai accepté sa proposition et fini par y faire mes besoins mais a Bruxelles j’habitais à mi-chemin entre le Parc Leopold et le Parc du Cinquantenaires, symboles pour les Belges de la magnificence de leur Roi mais pour moi du malheur du Congo. Moi qui comme Barack Obama, Nelson MANDELA ou SEDAR SENGHOR sors tot le matin d’abord courir pour me mettre en forme avant de commencer ma journée alternais mes courses entre ces 2 parcs. Parfois quand vous courez des crachats vous échappent… La situation aujourd’hui au Congo est tributaire des méfaits de Leopold II. Regardez-donc ce qu’il est intéressant de faire de sa statue:
http://www.actu24.be/article/recommandes/l...te/188156.aspxu

SYMBOLISME DU NOM

Les Africains ont tellement été frustrés de leur identité que toute attache à la société caucasienne y compris le dédain d’eux-mêmes et le rejet de tout ce qui faisait d’eux des Africains était un signe de progrès. Quand un Africain veut se dire évolué il faut qu’il S’habille à l’Européenne, qu’il occidentalise son accent, qu’il "désafricanise" ses frequentations, qu’il entrevoie un mariage monoracial comme un FREIN au Bonheur et surtout qu’il s’applique à bien faire abstraction de son nom Africain et à coller à ses enfants des noms qui feront d’eux plus des descendants de VOLTAIRE et SHAKESPEARE (Des esclavagistes) que des descendants de SHAKA ou SOUNDJATA! J’ai toujours milité pour que les Africains vu qu’ils enseignent de moins en moins nos langues à nos fils leur donnent au moins des noms qui sont les nôtres. Autrement que nous resterait-il? Nombre d’entre nous trouvent plus séduisant le fait d’appeler leurs fils Morgan, Jackson, Geneviève, Marilyn, Antoine, Astrid, Carrington, Brad, Lætitia, Océane, Marie, Joseph, François, Ségolène et Nicholas. Le professeur Obenga disait sur la chaine de télé panafricain 3A Telesud “si vous oubliez l’Afrique, l’Afrique ne vous oublie pas!” Dans la nuit de jeudi a Vendredi c’est à dire d4 4 au 5 Novembre 2008, près de 14 Mille enfants sont nés auxquels on a donné ou voulu donner le nom de Barack, d’Obama ou les deux à la fois. Au niveau strtictement familial le 4 Novembre est un anniversaire important pour moi mais tout D’un coup on s’est rendu compte que dans un petit village du Kenya, une vieille femme qui vit de la culture du mais qui pousse derrière sa maison en terre battue sans lumière ni eau courante a aujourd'hui un petit-fils qui est Président des États-Unis, Président ave son NOM AFRICAIN Complet et rien de Caucasien... mais son Grand-père n’était-il pas assez progressiste pour appeler son père BENOIT vu que c’est le Correspondant Chrétien de BARACK qui veut dire Béni? ON s’en MOQUE! Dans la foulée le complexe d’infériorité ou son corollaire de supériorité s’estompent. L’Afrique est à la Mode. Je la porte au coup depuis 21 ans mais mon passage à Paris la semaine dernière m’a fait remarquer que tout ce qui rappelle La carte de l’Afrique s’achète comme des petits pains. Effet Obama? Mafia K’1Fry? Non… Conscience jamais éteinte! Les noms Africains sont maintenant devenus Fashion…
Pourtant il existe encore en France, En Allemagne et aux USA la facheuse tendance à vous demander de “nationaliser” votre nom au moment où vous passez votre test de citoyenneté si vous provenez de l'Immigration. Ce que le Professeur Agbohou le défenseur du Franc CFA appelle “Génocide visant les Africains et surtout les Noirs”. Barack OBAMA est tellement fier de son nom Africain qu’il a même fait (aussi pour apaiser les polémiques) taire son nom Musulman (Oops Pardon.. Arabe…vu qu’il ne faut pas rappeler aux Occidentaux démocrates que leur président peut descendre d’un Musulmnan alors que les presidents Africains sont de TOUTES LES RELIGIONS). Barack a ainsi évité de mettre l’orgueil Africain derrière le Christianisme ou l’Islam ces 2 Religions étant Toutes Deux des Religions Coloniales… Lisez bien les Symboles! STOKELY CARMICHAEL un des artisans de l’Idée de “BLACK POWER et NATION NOIRE” aux USA dont je parlais plus haut avait fini par se tranférer en Afrique y épouser la chanteuse Superstar Sudafricaine Myriam Makeba et prendre le nom de KWAME TOURE (KWAME pour le leader Ghanéen KWAME NKRUMAH, et TOURE pour le Guinéen SEKOU TOURE 2 martyrs des Indépendances Africaines)… LES SYMBOLES!

Alors si vous voudrez vous nationaliser le jour où on vous demandera de changer NJAKOU en JACK, NJASSO en JACKSON, BARACK en BARRY, TANGUEP en TANGUY, CAMARA LAYE en CAMILLE LAHAIE ou BENAGA en BENARD, répondez- leur comme disaIt l’ancètre:

“Ne m’apelle pas Tobie… Je M’appelle KUNTA KINTE!”

“Je m’apelle ANTA DIOP

Je m’appelle SEDAR SENGHOR

Je m’appelle MADIBA MANDELA

Je m’appelle WANGARI MAATHAI

Je m’appelle RAMA YADE

Je m’aPpelle NENE TRAORE

Je m’appelle BARACK OBAMA

Je m’appelle SIMBA MUFASA

Si ça te va tu écris si ça ne te va pas tu laisse!”

Bien, je vous laisse donc avec des noms sur lesquels méditer et Comprendre que nous venons de très loin:

SOUNDJATA KEITA, KUNTA KINTE, CHAKA ZULU, SAMORY TOURE, EL HADJ OMAR, LE ROI BEHANZIN, JULIUS NYERERE, MARTIN SAMBA, DOUALA MANGA BELL...
NAT TURNER... MARCUS GARVEY, WEB DUBOIS, BOOKER T WASHINGTON, JOE LEWIS, MALCOLM X., MARTIN LUTHER KING Jr., HUEY P NEWTON, TOUSSAINT LOUVERTURE, JACK JOHNSON, NKWESI MFUME, MATTHIEU DA COSTA, JESSE OWENS, JESSE JACKSON, STOKELY CARMICHAEL, KWAME TOURE, THOMMY SMITH, JOHN CARLOS, DOROTHY DANDRIDGE, MUMMIA ABU JAMAL…
HAILE SELASSIE, UM NYOBE, SEKOU TOURE, KWAME NKRUMAH... BARTHELEMY BOUGANDA, LEON DAMAS, CHEICK ANTA DIOP, SEDAR SENGHOR, AIME CESAIRE, , AMILCAR CABRAL, PATRICE LUMUMBA, THOMAS SANKARA, JEAN MARIE TJIBAOU, YEWENE YEWENE…

CHIEF LUTHULI, DULCY SEPTEMBER, SAMORA MACHEL, SAM MUJOMA, WALTER CISULU, OLIVER TAMBO, MIRIAM MAKEBA, EDSON ARANTES PELE, EUSEBIO, BOB MARLEY... MUHAMMAD ALI... GILBERTO GIL, TUPAC SHAKUR, ROGER MILLA, ARTHUR ASHE, YANNICK NOAH, SOURIA BONALY, LAURA FLESSEL,
NELSON MANDELA... KOFFI ANNAN, HELEN SIRLEAF JOHNSON,

JO-WILFRIED TSONGA, LEWIS HAMILTON…
ET OUI…

BARACK OBAMA!!!!

NOUS VENONS DE TRES LOIN!!!!

Pour Finir une chanson de l’artiste Sudafricaine BRENDA FASSIE qui nous a quittés en 2004:

“BLACK PRESIDENT:”

http://museke.com/fr/node/889



PEACE!


DA LIONKING
_________________
Le Lion ne réclame pas sa majesté: il Règne!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Muana Kongo
Super Posteur


Inscrit le: 09 Mar 2004
Messages: 1776

MessagePosté le: Mar 09 Déc 2008 21:47    Sujet du message: Répondre en citant

Je pense qu'Obama nous réserve plutôt de bonnes surprises. Ce type est loin d'être un aliéné et il choisit bien les termes qu'il emploie.
On verra en milieu d'année ses vraies couleurs de toutes façons, mais vu l'accueil fait par une grande partie des américains blancs (procès pour invalider son élection, menaces de mort, risque d'assassinat, propos injurieux de la part de présidents occidentaux, etc)... il devra de toutes façons se positionner par rapport à tout ça et je crois que c'est fait:
lorsqu'il affirme qu'il fera ce qu'il peut pour un état sans discriminations, etc, etc... A qui le message est-il adressé si ce n'est aux fervents pratiquants de cette discipline qu'est le racisme sous toutes ses formes? Ce n'est pas aux nègres il me semble...
De plus, je le vois assez mal prolonger la stratégie qui consistait à vivre du pillage. Quand il dit vouloir rendre les US indépendants des ressources externes, il me semble qu'il y a une conséquence immédiate sur le pillage de nos ressources... puisque jusque là celui-ci est une base de l'économie mondiale comme nous la connaissons. Ce mec a pas mal d'idées intéressantes (qui lui valent les qualificatifs "n'inexpérimenté", etc depuis un certain temps), mais bon, qui vivra verra.
_________________
----«Le Jeune Africain Moderne sera armé de savoirs, pas de fusils importés.»
Si vous partagez ce rêve, aidez-nous à en faire une réalité. Soutenez l'initiative Vitu, sur :
http://igg.me/at/vitu
A ne manquer pour rien au monde:
-------->http://www.youtube.com/watch?v=24ZO1HlvmpQ
---> http://www.youtube.com/watch?v=CjDua-fqSUg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Muana Kongo
Super Posteur


Inscrit le: 09 Mar 2004
Messages: 1776

MessagePosté le: Mar 09 Déc 2008 21:51    Sujet du message: Répondre en citant

Ah et pour le texte d'origine, que dire à confiant (et autres) qui n'ait pas déjà été dit... ce symbole est fort et positif. Les nègres ont le droit de trouver ça bien, d'être heureux, c'est une victoire pour nous tous (sauf pour ceux qui voudraient échapper à ce "nous").
C'est aussi une victoire pour l'humanité dans un sens, mais plus pour nous.
_________________
----«Le Jeune Africain Moderne sera armé de savoirs, pas de fusils importés.»
Si vous partagez ce rêve, aidez-nous à en faire une réalité. Soutenez l'initiative Vitu, sur :
http://igg.me/at/vitu
A ne manquer pour rien au monde:
-------->http://www.youtube.com/watch?v=24ZO1HlvmpQ
---> http://www.youtube.com/watch?v=CjDua-fqSUg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Kiné Lam
Grioonaute 1


Inscrit le: 12 Mai 2004
Messages: 198

MessagePosté le: Mer 10 Déc 2008 16:17    Sujet du message: Répondre en citant

Pour revenir au texte à l'origine de ce topic, j'avoue que mise à part son approche regrettable et un peu trop naive sur les implications éventuelles de l'élection d'Obama dans le destin du peuple Luo, l'auteur semble avoir été assez juste dans ses spéculations. On peut aussi déplorer la légèreté de son analyse quand il évoque notamment les possibles interventions du nouveau chef de l'exécutif américain autant dans la politique pénitencière (la peine de mort) que financière. Notons par ailleurs qu'il fait fausse route quand il essaie d'attribuer la préférence de l'electorat américain à Obama sur la base de l'âge en négligeant les qualités d'orateur du candidat, son charisme, les sommes folles engagées dans le financement de sa campagne... bref revenons aus différences d'âge. Durant le primaires du camp républicain Huckabee (53ans) et Romney (61 an) ont été défaits par McCain (72ans). Et ne perdons pas de vue qu'Obama (47 ans) a facilement vaincu un Edwards (56 ans) qui sans doute ne bénéficie pas de la prestance d'Obama, mais qui est presque tout aussi jeune, et n'envie en rien l'actuel président côté charme... m'enfin les filles les départegeront.

Pour le reste, je suis tout à fait d'accord avec R. Confiant. Je ne le connais qu'à travers cet article sur lui dans l'express il y a 4 ans peut-être où il était question de créolité et autres... on semble très peu le porter dans son coeur ici, vraissemblablement parce qu'on est moins ignorant ses agissements que moi. Et ce sont peut-être ses antécédents qui tronquent les interventions de ceux qui le connaissent ... car je constate comme jofrere qu'on a soigneusement évité ou échoué à confondre ce monsieur sur le fond.

P-S: http://www.youtube.com/watch?v=ao5V66m5FaA

Extrait d'un débat télévisé Obama-McCain. Sur Joe le plombier, les cotisations des PME sur les mutuelles etc. La tête de McCain à partir de 0:47... priceless Laughing
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Panafricain
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1124

MessagePosté le: Mer 10 Déc 2008 17:49    Sujet du message: Répondre en citant

Kiné Lam a écrit:


Pour le reste, je suis tout à fait d'accord avec R. Confiant. Je ne le connais qu'à travers cet article sur lui dans l'express il y a 4 ans peut-être où il était question de créolité et autres... on semble très peu le porter dans son coeur ici, vraissemblablement parce qu'on est moins ignorant ses agissements que moi. Et ce sont peut-être ses antécédents qui tronquent les interventions de ceux qui le connaissent ... car je constate comme jofrere qu'on a soigneusement évité ou échoué à confondre ce monsieur sur le fond.


Je suis entrain de lire l'autobiographie de Barack Obama, "les rêves de mon père". Et je suis encore moins d'accord avec Confiant qui ne veut qu'une seule chose, jouer au malin. Avoir un président qui a un père africain et qui a lu Frantz Fanon, ou l'autobiographie de Malcolm X, qui s'est interrogé sur la signification de l'identité noire, qui a travaillé comme animateur social dans les quartiers noirs pauvres de Chicago, qui a réfléchi sur les questions que nous posons tous les jours sur ce forum changera forcement quelque chose pour tous les Noirs du monde.

Avoir un président dont la mère a prénommé sa fille Maya en hommage à Maya Angelou changera quelque chose. Avoir un président dont la femme s'interrogeait dans un mémoire sur les liens que les Noirs diplômés d'une université prestigieuse (Princeton en l'occurence) entretenaient avec le reste de leur communauté changera quelque chose. Avoir un président qui noir (métis) dont la femme est noire montre qu'il n'y a pas de fatalité à ce qu'un Noir qui arrive dans les couches les plus élevées de la société n'épouse pas une femme comme lui pour "réussir".

Même si Confiant ironise en disant que tous les Noirs qui n'ont en commun que la couleur se sont réjouis, il oublié que ces Noirs ont aussi au moins une chose en commun, un passé commun fait de souffrance et un présent où le vécu est souvent la discrimination.

Rien que l'exemple que ce monsieur peut donner à des enfants noirs, aux Antilles, aux Etats-Unis, en Afrique, en Europe, en Asie...fait qu'il a déjà changé des choses. Obama montre que la formation (aller à l'école) paie. Avec Obama, un enfant n'est plus obligé de devenir Thierry Henry pour briller (no offense), mais peut aller dans une grande fac, une grande école, sans renier son identité noire, et atteindre les plus hauts échelons de la société. Je vous invite de ce pas à lire cette autobiographie de Barack...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kiné Lam
Grioonaute 1


Inscrit le: 12 Mai 2004
Messages: 198

MessagePosté le: Ven 12 Déc 2008 15:34    Sujet du message: Répondre en citant

Panafricain a écrit:
Je suis entrain de lire l'autobiographie de Barack Obama, "les rêves de mon père". Et je suis encore moins d'accord avec Confiant qui ne veut qu'une seule chose, jouer au malin. Avoir un président qui a un père africain et qui a lu Frantz Fanon, ou l'autobiographie de Malcolm X, qui s'est interrogé sur la signification de l'identité noire, qui a travaillé comme animateur social dans les quartiers noirs pauvres de Chicago, qui a réfléchi sur les questions que nous posons tous les jours sur ce forum changera forcement quelque chose pour tous les Noirs du monde.

Avoir un président dont la mère a prénommé sa fille Maya en hommage à Maya Angelou changera quelque chose. Avoir un président dont la femme s'interrogeait dans un mémoire sur les liens que les Noirs diplômés d'une université prestigieuse (Princeton en l'occurence) entretenaient avec le reste de leur communauté changera quelque chose. Avoir un président qui noir (métis) dont la femme est noire montre qu'il n'y a pas de fatalité à ce qu'un Noir qui arrive dans les couches les plus élevées de la société n'épouse pas une femme comme lui pour "réussir".

Même si Confiant ironise en disant que tous les Noirs qui n'ont en commun que la couleur se sont réjouis, il oublié que ces Noirs ont aussi au moins une chose en commun, un passé commun fait de souffrance et un présent où le vécu est souvent la discrimination.

Rien que l'exemple que ce monsieur peut donner à des enfants noirs, aux Antilles, aux Etats-Unis, en Afrique, en Europe, en Asie...fait qu'il a déjà changé des choses. Obama montre que la formation (aller à l'école) paie. Avec Obama, un enfant n'est plus obligé de devenir Thierry Henry pour briller (no offense), mais peut aller dans une grande fac, une grande école, sans renier son identité noire, et atteindre les plus hauts échelons de la société. Je vous invite de ce pas à lire cette autobiographie de Barack...


Quand tu lis cette satire de R. Confiant ce qu'il convient peut-être de noter, avant de s'offusquer à en avoir le souffle coupé, c'est que son désir de tempérer l'enthousiasme saisissant du monde Afro vis-à-vis de l'avènement Obama n'est pas gratuit. Il apparaît qu'il éprouve la crainte que cette victoire-là fasse sombrer dans la négligence l'impératif d'agir chez nous. Si nous validons la victoire d'Obama comme notre acquis, il y a des chances que nous nous endormions sur nos lauriers alors que le plus gros du travail reste à faire "En attendant, qu'est-ce qu'ils s'imaginent ? Que ce sont les « métros » aux Antilles et les toubabs en Afrique qui développeront leurs pays à leur place ? "

Par ailleurs, Obama de par sa formation ne fait pas plus office d'exemple ou de modèle auprès de la progéniture Africaine que les ministres et autres personnalités éminentes du continent; à moins que cette progéniture ne nourisse l'ambition de devenir le prochain président des USA. Nous autres Afro de la diaspora croyons ferme que les continentaux partagent nos états d'âme. Et nous nous trompons. Même le président A. Wade [ et je suis loin d'être souvent d'accord avec le bougre ] avait vite fait de préciser ,sur les ondes d'europe1, au lendemain de l'élection d'Obama, que cette victoire était celle des américains, rien que la leur!

Certes cette victoire initiera certainement une espèce de révolution dans les consciences Afro en amérique du sud et en europe, il faut l'espérer; mais le quasi-milliard de nos continentaux , c'est-à-dire le gros de nos troupe, n'y gagne rien. Obama est un symbole pour vous, pas pour eux.

Pour le reste, Panafricain, remarquable envolée lyrique.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Panafricain
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1124

MessagePosté le: Ven 12 Déc 2008 16:05    Sujet du message: Répondre en citant

Kiné Lam a écrit:


Quand tu lis cette satire de R. Confiant ce qu'il convient peut-être de noter, avant de s'offusquer à en avoir le souffle coupé, c'est que son désir de tempérer l'enthousiasme saisissant du monde Afro vis-à-vis de l'avènement Obama n'est pas gratuit. Il apparaît qu'il éprouve la crainte que cette victoire-là fasse sombrer dans la négligence l'impératif d'agir chez nous. Si nous validons la victoire d'Obama comme notre acquis, il y a des chances que nous nous endormions sur nos lauriers alors que le plus gros du travail reste à faire "En attendant, qu'est-ce qu'ils s'imaginent ? Que ce sont les « métros » aux Antilles et les toubabs en Afrique qui développeront leurs pays à leur place ? "


De quel droit s'arroge t-il le privilège de nous mettre en garde ? Qu'est ce qui lui fait croire qu'on va s'endormir ? Pourquoi toujours traiter les Noirs comme de grands enfants ? Pourquoi ce négativisme permanent ?

Citation:
Par ailleurs, Obama de par sa formation ne fait pas plus office d'exemple ou de modèle auprès de la progéniture Africaine que les ministres et autres personnalités éminentes du continent;


Je suis au regret de te dire que je connais des africains, qui sont même francophones, diplômés de Harvard, et aucun n'est fils de ministre. Le père d'Obama était un fils de paysan avant d'aller aux Etats-Unis et d'être diplômé de Harvard. De retour au pays il a bossé dans une grosse boîte, est devenu ministre avant d'être blacklisté par Jomo Kenyatta qui trouvait qu'il l'ouvrait beaucoup trop. C'est ainsi qu'a commencé sa déchéance. C'est une histoire avec laquelle les africains s'identifient parfaitement car beaucoup connaissent des gens compétents qui ont vu leur carrière s'arrêter parcequ'ils ne "marchaient pas droits". Je t'invite toi aussi à aller lire l'autobiographie d'Obama (8 euros edition de poche) que tu n'as manifestement pas lue, sinon tu ne dirais pas que les africains ne peuvent pas s'identifier à lui.


Citation:
Nous autres Afro de la diaspora croyons ferme que les continentaux partagent nos états d'âme. Et nous nous trompons. Même le président A. Wade [ et je suis loin d'être souvent d'accord avec le bougre ] avait vite fait de préciser ,sur les ondes d'europe1, au lendemain de l'élection d'Obama, que cette victoire était celle des américains, rien que la leur!


Dans un bon nombre de pays africains, les "continentaux" comme tu les appelles ont veillé dans la nuit du 4 au 5 novembre attendant les résultats et espérant qu'Obama serait élu. Quant à Wade, il ne peut pas dire autre chose puisqu'il fait partie de toute la clique de dirigeants afriains qui font tout pour qu'un Obama local ne puisse pas apparaître entre les bidouillages de constitution et le passage de témoin aux enfants....

Citation:
Certes cette victoire initiera certainement une espèce de révolution dans les consciences Afro en amérique du sud et en europe, il faut l'espérer; mais le quasi-milliard de nos continentaux , c'est-à-dire le gros de nos troupe, n'y gagne rien. Obama est un symbole pour vous, pas pour eux.


Cf ma réponse plus haut. Obama est un symbole pour les africains d'Afrique, encore plus que pour ceux de la diaspora. Quant à Confiant, c'est un littéraire. Pas un chef d'entreprise, ni un responsable politique. Il n'a jamais géré un parti, une équipe ou une administration. Laisse moi lui dire qu'il se trompe sévèrement quand il dit comme toi, que la victoire d'Obama ne changera rien. Elle changera les choses non seulement symboliquement, mais même beaucoup plus en profondeur qu'on ne veut bien le croire. Par exemple parceque parmi les nouveaux arrivants, certains auront une sensibilité différente vis-à-vis du continent africain, à commencer par Obama lui même.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kiné Lam
Grioonaute 1


Inscrit le: 12 Mai 2004
Messages: 198

MessagePosté le: Ven 12 Déc 2008 17:25    Sujet du message: Répondre en citant

Panafricain a écrit:
De quel droit s'arroge t-il le privilège de nous mettre en garde ? Qu'est ce qui lui fait croire qu'on va s'endormir ? Pourquoi toujours traiter les Noirs comme de grands enfants ? Pourquoi ce négativisme permanent ?


Il me semble bien qu'il use de son droit de libre expression quand il se livre à cet exercice spéculatif non? C'est au surplus un intellectuel qui expose son analyse d'un fait d'actualité. Qu'est-ce qui lui fait croire qu'on va s'endormir??? Compare les avancées sociales, politiques et scientifiques entre pays africains et européens... Quant à cette histoire de grands enfants, trêve de paranoia.

Panafricain a écrit:
Je suis au regret de te dire que je connais des africains, qui sont même francophones, diplômés de Harvard, et aucun n'est fils de ministre. Le père d'Obama était un fils de paysan avant d'aller aux Etats-Unis et d'être diplômé de Harvard. De retour au pays il a bossé dans une grosse boîte, est devenu ministre avant d'être blacklisté par Jomo Kenyatta qui trouvait qu'il l'ouvrait beaucoup trop. C'est ainsi qu'a commencé sa déchéance. C'est une histoire avec laquelle les africains s'identifient parfaitement car beaucoup connaissent des gens compétents qui ont vu leur carrière s'arrêter parcequ'ils ne "marchaient pas droits". Je t'invite toi aussi à aller lire l'autobiographie d'Obama (8 euros edition de poche) que tu n'as manifestement pas lue, sinon tu ne dirais pas que les africains ne peuvent pas s'identifier à lui.


Je n'ai jamais soutenu que nos éminentes personnalités (économistes, professeurs émérites, scientifiques etc) étaient fils de ministres. Tu as dû te méprendre. Je répète que les jeunes Africains disposent sur le continent d'une pléiade de grandes figures à qui ils s'identifient depuis toujours. Jamais en Afrique nous n'avons souffert de quelque déficience que ce soit en matière de modèles. Et je ne vois pas en quoi le malheureux destin d'Obama-père constituerait une incidence qui pousse nos jeunes à ne plus s'intéresser qu'aux modèles outre-atlantiques.


Panafricain a écrit:
Dans un bon nombre de pays africains, les "continentaux" comme tu les appelles ont veillé dans la nuit du 4 au 5 novembre attendant les résultats et espérant qu'Obama serait élu. Quant à Wade, il ne peut pas dire autre chose puisqu'il fait partie de toute la clique de dirigeants afriains qui font tout pour qu'un Obama local ne puisse pas apparaître entre les bidouillages de constitution et le passage de témoin aux enfants....


J'avoue que l'idée de voir leaders et sympthisants des oppositions africaines s'inspirer de cette élection est enthousiasmante, mais soutenir que l'élection d'Obama aurait eu un effet raz-de-marée dans les consciences d'une majorité de jeunes Africains est faux. Les seuls témoignages de liesses populaires au sein du continent restent confinés au Kenya.

Panafricain a écrit:
Obama est un symbole pour les africains d'Afrique, encore plus que pour ceux de la diaspora. Quant à Confiant, c'est un littéraire. Pas un chef d'entreprise, ni un responsable politique. Il n'a jamais géré un parti, une équipe ou une administration. Laisse moi lui dire qu'il se trompe sévèrement quand il dit comme toi, que la victoire d'Obama ne changera rien. Elle changera les choses non seulement symboliquement, mais même beaucoup plus en profondeur qu'on ne veut bien le croire. Par exemple parce que parmi les nouveaux arrivants, certains auront une sensibilité différente vis-à-vis du continent africain, à commencer par Obama lui même.


Que voilà des prospectives bien optimistes! M'enfin cette victoire sans équivoque d'Obama confirme toute de même la boutade de cette humoriste selon qui l'Afro le moins détestable pour le babtou est celui qui l'est de moitié, à condition que l'autre part soit babtou évidmment Laughing
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Panafricain
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1124

MessagePosté le: Sam 13 Déc 2008 10:35    Sujet du message: Répondre en citant

Kiné Lam a écrit:

Je n'ai jamais soutenu que nos éminentes personnalités (économistes, professeurs émérites, scientifiques etc) étaient fils de ministres. Tu as dû te méprendre. Je répète que les jeunes Africains disposent sur le continent d'une pléiade de grandes figures à qui ils s'identifient depuis toujours. Jamais en Afrique nous n'avons souffert de quelque déficience que ce soit en matière de modèles. Et je ne vois pas en quoi le malheureux destin d'Obama-père constituerait une incidence qui pousse nos jeunes à ne plus s'intéresser qu'aux modèles outre-atlantiques.


Les seules grandes figures auxquelles les jeunes africains s'identifient aujourd'hui sont Mandela, Sankara, dans une moindre mesure Lumumba. Tous les autres sont rangés aux oubliettes. Fait un tour sur les campus universitaires et demande pourquoi Nkrumah est resté dans l'histoire de l'Afrique. Peu d'étudiants seront capables de te répondre parceque les gens sont plus occupés à survivre au quotidien qu'à se rappeler les exploits de leurs glorieux ancêtres. Obama a l'avantage d'avoir un père africain, et une proximité immédiate avec leur époque.

L'exemple du pere d'Obama est l'archétype de certaines tares du continent : les gens compétents sont écartés au profit de ceux plus serviles. En occident c'est différent. En Afrique un Obama n'aurait jamais pu émerger, aux Etats-Unis si. D'où leur conclusion que l'Amérique, ça peut être mieux que l'Afrique à bien des égards.

Citation:
J'avoue que l'idée de voir leaders et sympthisants des oppositions africaines s'inspirer de cette élection est enthousiasmante, mais soutenir que l'élection d'Obama aurait eu un effet raz-de-marée dans les consciences d'une majorité de jeunes Africains est faux. Les seuls témoignages de liesses populaires au sein du continent restent confinés au Kenya.


Quelques exemples...

Le sénégal fête la victoire d'Obama
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique/le-senegal-fete-la-victoire-d-obama_682911.html

Obama fêté comme un messie à Douala
http://fr.allafrica.com/stories/200811060872.html

"espoirs, le cousin obama"
http://www.cameroon-info.net/cmi_show_news.php?id=21523

http://observers.france24.com/fr/content/20081029-obama-vu-afrique-noir-africain-election-presidentielle

CÔTE D'IVOIRE

Mamadou Kone, ici "Magnaled" est étudiant à Abidjian
Tee-shirt imprimé "Barack Obama". Dans la commune du Plateau à Abidjian.

En Côte d'Ivoire, l'Obamania a atteint son paroxysme. Nous, les Ivoiriens, on le voit comme un héros. Il sera le représentant de l'Afrique à Washington. Un comité de soutien a été créé par Monsieur Diabaté. Il organise des conférences de presse pour présenter le candidat. Son comité Afrique pour Barack Obama est un groupe de libres penseurs de toutes nationalités, origines et confessions. Il a pour vocation de s`implanter sur tout le continent africain et dans toute la diaspora pour faire connaître le sénateur de l'Illinois."

Si Obama était africain ?
http://www.moun.com/articles.asp?art=10502
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kiné Lam
Grioonaute 1


Inscrit le: 12 Mai 2004
Messages: 198

MessagePosté le: Sam 13 Déc 2008 14:30    Sujet du message: Répondre en citant

Panafricain a écrit:

Les seules grandes figures auxquelles les jeunes africains s'identifient aujourd'hui sont Mandela, Sankara, dans une moindre mesure Lumumba. Tous les autres sont rangés aux oubliettes. Fait un tour sur les campus universitaires et demande pourquoi Nkrumah est resté dans l'histoire de l'Afrique. Peu d'étudiants seront capables de te répondre parceque les gens sont plus occupés à survivre au quotidien qu'à se rappeler les exploits de leurs glorieux ancêtres. Obama a l'avantage d'avoir un père africain, et une proximité immédiate avec leur époque.

L'exemple du pere d'Obama est l'archétype de certaines tares du continent : les gens compétents sont écartés au profit de ceux plus serviles. En occident c'est différent. En Afrique un Obama n'aurait jamais pu émerger, aux Etats-Unis si. D'où leur conclusion que l'Amérique, ça peut être mieux que l'Afrique à bien des égards.


Totalement d'accord avec toi dans le second paragraphe pour déplorer ces déviances automutilantes chez nos politiques.

Mais venons-en à ces personnalités dont le parcours et les actes inspirent la jeunesse africaine. Je ne faisais pas absolument allusion à nos martyrs tombés dans la bataille (un certain goût prononcé pour la mélancolie chez toi peut-être Panafricain? Une certaine perfidie consiste à soutenir qu'elle traduirait le bonheur d'être triste Laughing ). Je parlais de ceux qui de leur vivant ont déjà marqué nos esprits de leurs empreintes. Quelques exemples camerounais: Djeukam Tchameni, Monga Celestin, Yondo Black, Anomah Ngu Victor, Njahwe Pius

Tes liens renvoyant aux témoignages de liesses populaires... comment dire? J'espèrais des clichés de ces scènes-là... bref. À partir de quelle quantité de manifestants dans une joie ou célébration collective estime-t-on qu'on est en présence d'une liesse dite populaire? 20, 100, 500? et nous voilà en train de déviser de sémantique. Bref les seules manifestations probantes que j'aie pu voir sont kényanes, et ce ne sont là que des images du village (Kogelo)de son père, pas de la capitale.

http://edition.cnn.com/2008/WORLD/africa/11/05/kenya.reaction/index.html#cnnSTCVideo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Actualités Diaspora Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 3 sur 6

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001 phpBB Group