Grioo.com   Grioo Pour Elle     Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  



grioo.com
Espace de discussion
 
RSS  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Bain de Sang a Conakry, Dadis laisse tirer sur la population
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
M.O.P.
Super Posteur


Inscrit le: 11 Mar 2004
Messages: 3193

MessagePosté le: Lun 28 Sep 2009 20:50    Sujet du message: Bain de Sang a Conakry, Dadis laisse tirer sur la population Répondre en citant

Guinée : une manifestation des forces vives aurait tourne au massacre, on compterait deja plus d'une centaine de morts.



http://www.koaci.com/index.php?k=main&koaci=actualite_info&numero_article=3204

http://www.afriscoop.net/journal/spip.php?article684

http://www.afrik.com/article17639.html
_________________
La vie est un privilege, elle ne vous doit rien!
Vous lui devez tout, en l'occurence votre vie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jos
Grioonaute


Inscrit le: 02 Mar 2009
Messages: 92

MessagePosté le: Lun 28 Sep 2009 21:28    Sujet du message: Répondre en citant



c'est un carnage !!!

Le bilan du massacre risque encore de s'alourdir. Selon un représentant de la Croix-Rouge: «les dirigeants de l'armée ont demandé que tous les cadavres collectés soient apportés au camp militaire et non pas dans les morgues (...) il y a une volonté de dissimuler les corps des victimes». Dans un autre établissement sanitaire de Conakry, l'hôpital Ignace Deen, une source médicale avait auparavant assuré qu'un camion militaire était venu pour ramasser des «dizaines de corps», emmenés vers «une destination inconnue».
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
M.O.P.
Super Posteur


Inscrit le: 11 Mar 2004
Messages: 3193

MessagePosté le: Lun 28 Sep 2009 21:31    Sujet du message: Répondre en citant

video: http://wafbu-tv.com/page_video_bis.php?code=3940
_________________
La vie est un privilege, elle ne vous doit rien!
Vous lui devez tout, en l'occurence votre vie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Lun 28 Sep 2009 22:52    Sujet du message: Répondre en citant

Crying or Very sad Mad Crying or Very sad Mad Crying or Very sad Mad Crying or Very sad . Le pays est gangrainé de bandits de tous genres!

1er Les forces du desordre (militaires, gendarmes, policiers)
2er Narco et violeurs
3 Infiltration d'individus payé à la solde du CNDD pour destabiliser l'opposition et leur faire porter le chapeau!

L'opposition avait donné un préavis pour la manifestation au Stade et le pouvoir en place par l'intermédiaire de son ministre des sports et de la jeunesse a fait un arrêté pour interdire toute manifestation au stade du 28 au 05 octobre 2009 ;pretextant le match de football du 11 octobre entre la Guinée et le Burkina Faso! Ceci n'était qu'un signe precurseur des derniers évènements où une délégation du CNDD a été canardé d'oeufs, tomates, etc... lors de leur passage à Washington, New York; huée quelques jours auparavant à Paris devant l'hôtel Hilton à l'Arc de Triomphe. Recemment il y a une une marche à Republique ce 26 septembre. La position des forces vives se radicalisent face à la dérive dictatotirale et arbitraire du CNDD. Ce pays est larvée depuis 1958 entre les différents groupes culturels (peulh et malinkés) et les soussous et forestiers d'autre parts! Des querelles internes au niveau des forces de l'ordre et les dérapages récurents et humiliations publiques de dadis! Les sénégalais vivant en Guinée ont même eu des menaces au pays du à la position de Wade! des guinéens de France sont allez manifester devant l'ambassade du Senegal! le ministre du Tourisme ivoirien Konaté a fait une déclaration que la Guinée devrait faire confiance a daddis car venant d'une ethnie minoritaire pourrait calmer les tensions sociales et querelles ethniques du pays! Dadis lui est entouré de conseillers qui veulent qui garde le pouvoir et de son groupe culturel! Ceci n'est qu'un début malheureusement! Mad Crying or Very sad Crying or Very sad

2 ténors de l'opposition ont été gravement blessés et les autres molestés! Moctar bah de RFI agressé et d'autres journalistes locaux agressés et leur matériel volé!
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"


Dernière édition par WILDCAT le Lun 28 Sep 2009 23:21; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Chabine
Super Posteur


Inscrit le: 02 Mar 2005
Messages: 3040

MessagePosté le: Lun 28 Sep 2009 23:12    Sujet du message: Répondre en citant

Toutes mes pensées accompagnent les Guinéens dans cette épreuve.
Puisse le sang s'arrêter de couler... Sad
_________________
"Le colonialisme et ses dérivés ne constituent pas à vrai dire les ennemis actuels de l'Afrique. À brève échéance ce continent sera libéré. Pour ma part plus je pénètre les cultures et les cercles politiques plus la certitude s'impose à moi que LE PLUS GRAND DANGER QUI MENACE L'AFRIQUE EST L'ABSENCE D'IDÉOLOGIE."
Cette Afrique à venir, Journal de bord de mission en Afrique occidentale, été 1960, Frantz Fanon, Pour la Révolution Africaine
2011, annee Frantz Fanon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Mar 29 Sep 2009 00:24    Sujet du message: Répondre en citant

Pauvre Guinee!! Voila ce qui arrive quand on agit par le coeur et non par la raison! Sorry to say this, mais ce Dadis est un gros C.O.N., un inculte, et un farfelu!!! Il vient de nous montrer qu'il n'est pas a la hauteur! Comment est-ce qu'un individu qui aspire a diriger un peuple puisse laisser tirer sur ce meme peuple?? Ce peuple qui n'a fait que rejeter sa candidature, conformement a son engagement??? C'est vraiment malheureux!!
A quand une Afrique ou les dirigeants vont respecter la volonte populaire? J'ose esperer que l'Union Africaine ne va pas laisser ce despote assassiner impunement le peuple guineen! Les condamnations verbales ne suffisent pas!!

Toutes mes condoleances au peuple guineen et aux familles eplorees en particulier! Que l'ame des disparus repose en paix!
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
M.O.P.
Super Posteur


Inscrit le: 11 Mar 2004
Messages: 3193

MessagePosté le: Mar 29 Sep 2009 04:54    Sujet du message: Répondre en citant

http://www.youtube.com/watch?v=1RPZXd3LPxI


_________________
La vie est un privilege, elle ne vous doit rien!
Vous lui devez tout, en l'occurence votre vie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
M.O.P.
Super Posteur


Inscrit le: 11 Mar 2004
Messages: 3193

MessagePosté le: Mar 29 Sep 2009 11:26    Sujet du message: Répondre en citant

Interviews de Dadis apres les evenements qui auraient provoques plusieurs dizaines de morts (surement plus d'une centaine)

http://wafbu-tv.com/page_video_bis.php?code=3944

http://wafbu-tv.com/page_video_bis.php?code=3942
_________________
La vie est un privilege, elle ne vous doit rien!
Vous lui devez tout, en l'occurence votre vie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Mer 30 Sep 2009 02:08    Sujet du message: Répondre en citant

VOICI LE VISAGE DU CHEF DE LA MILICE CRIMINELLE RESPONSABLE DES VIOLS ET MEURTRES DES INNOCENTS. CELA DURE DEPUIS 2006.

CET HOMME EST LE MINISTRE CHARGEE DE LA SECURITE PRESIDENTIELLE ET CHEF DE LA HORDE SAUVAGE MEURTRIERE!


_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Mer 30 Sep 2009 05:25    Sujet du message: Répondre en citant

Evil or Very Mad ON S'ETONNE APRES POURQUOI DADIS EST UN ADMIRATEUR D'HITLER. JE VOUS LAISSE AVEC CETTE IMAGE QUI EN DIT LONG!


_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Benny Da B'
Super Posteur


Inscrit le: 12 Oct 2005
Messages: 1346
Localisation: Abidjan / Ouagadougou / Bruxelles / Paris / Tours

MessagePosté le: Mer 30 Sep 2009 09:47    Sujet du message: Répondre en citant

WILDCAT a écrit:
VOICI LE VISAGE DU CHEF DE LA MILICE CRIMINELLE RESPONSABLE DES VIOLS ET MEURTRES DES INNOCENTS. CELA DURE DEPUIS 2006.

CET HOMME EST LE MINISTRE CHARGEE DE LA SECURITE PRESIDENTIELLE ET CHEF DE LA HORDE SAUVAGE MEURTRIERE!



Non, Non ! Le responsable c'est bel et bien DADIS ! Ne ke laissez pas s'en sortir à base de minable "je suis très beaucoup désolé" comme il nous les asséné dans son interview radio.

Daddis joue au petit chef, s'amuse à humilier les gens et à exercer le pouvoir ? OK, mais dans ce cas, faut aussi assumer les côtés moins plaisants, à savoir les dérives du système que tu as mis en place.

Daddis est responsable d'avoir mis ce "boucher" à la tete de la sécurité présidentielle.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Benny Da B'
Super Posteur


Inscrit le: 12 Oct 2005
Messages: 1346
Localisation: Abidjan / Ouagadougou / Bruxelles / Paris / Tours

MessagePosté le: Mer 30 Sep 2009 09:52    Sujet du message: Répondre en citant

WILDCAT a écrit:
Evil or Very Mad ON S'ETONNE APRES POURQUOI DADIS EST UN ADMIRATEUR D'HITLER. JE VOUS LAISSE AVEC CETTE IMAGE QUI EN DIT LONG!



On comprend surtout mieux d'ou viennent les quelques rudiments d'Allemand dont Daddis nous a "gratifié" devant l'ambassadeur d'Allemagne...

Il y a du y avoir un programme de coopération militaire, ou des guinéens sont allé suivre des "cours" en Allemagne et en auront ramené des uniformes...

De là à traiter tout allemand de nazi ... faut pas éxagérer WinkWink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
M.O.P.
Super Posteur


Inscrit le: 11 Mar 2004
Messages: 3193

MessagePosté le: Jeu 01 Oct 2009 00:54    Sujet du message: Répondre en citant

Photos de Femmes Humiliees par les militaires en Guinee

Exclamation mineurs s'abstenir

http://forum.guineenews.org/forum_posts.asp?TID=1442
_________________
La vie est un privilege, elle ne vous doit rien!
Vous lui devez tout, en l'occurence votre vie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pax Universalis
Grioonaute


Inscrit le: 22 Aoû 2005
Messages: 2

MessagePosté le: Jeu 01 Oct 2009 03:57    Sujet du message: Dadis Camara : le scénario classique Répondre en citant

Bonjour,

Vers la fin de l'année 2008, j'ai posté dans un forum le message ci-dessous à propos de Dadis Camara. Je crois que j'ai eu tort d'avoir eu raison trop tôt.

*************************

Salut,

Vous avez certainement entendu dans les média les déclarations du nouvel homme fort de la république populaire de Guinée à la suite du récent coup d'état.

Une phrase a particulièrement retenue mon attention dans ces déclarations:

"Je suis le président."

C'est une phrase lourde de sens et révélatrice de tout le drame du continent africain dont l'histoire récente est émaillée de coups d'état, de guerres fratricides insensées, de famines absurdes et d'exodes massifs récurrents.

Ce qui semble importer à certains irresponsables africains, responsables
de tous les malheurs de leurs semblables, c'est de savoir qui est le président, le ministre ou le directeur. Le titre sans la substance. L'ignorance en habits de fêtes.

La suite est un scénario classique, du déja vu all over again:
dissolution de la constitution, des institutions en place, du gouvernement et promesses d'élections libres et démocratiques dans quelques années.

Du bout des lèvres, la communauté internationale condamne ce n-ième coup d'état puis attend que la tempête passe. En fond de toile, les grandes compagnies occidentales s'affaireront à rencontrer le nouvel homme fort pour signer ou renouveller des contrats juteux qui consacrent le pillage non-stop de cette Afrique si riche.

Là encore c'est un scénario classique qui se déroule sous les regards des
pauvres africains témoins résilients et impassibles de la destruction de leur continent.

Grisé par son nouvel statut, ses privilèges sans limites et les honneurs, le camarade puschiste-président pensera à rester un plus longtemps au pouvoir. Avec l'aide des collaborateurs occidentaux dont les intérêts à l'étranger passent avant leur idéaux de démocratie, de droits de l'homme, le scénario classique du dictateur paisible est assuré d'être préservé.


Ainsi va mal l'Afrique.

*************************
_________________
From Pax Universalis ... with love.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sang froid
Grioonaute 1


Inscrit le: 18 Juin 2006
Messages: 203

MessagePosté le: Ven 02 Oct 2009 20:16    Sujet du message: Répondre en citant

M.O.P. a écrit:
Photos de Femmes Humiliees par les militaires en Guinee

Exclamation mineurs s'abstenir

http://forum.guineenews.org/forum_posts.asp?TID=1442


C'est une véritable horde de barbares qui a pris le pouvoir en Guinée ! Le peuple guinéen ne mérite pas cela. Aucun peuple ne mérite cela.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jos
Grioonaute


Inscrit le: 02 Mar 2009
Messages: 92

MessagePosté le: Lun 05 Oct 2009 19:14    Sujet du message: Répondre en citant

sang froid a écrit:
M.O.P. a écrit:
Photos de Femmes Humiliees par les militaires en Guinee

Exclamation mineurs s'abstenir

http://forum.guineenews.org/forum_posts.asp?TID=1442


C'est une véritable horde de barbares qui a pris le pouvoir en Guinée ! Le peuple guinéen ne mérite pas cela. Aucun peuple ne mérite cela.


des commentaires

[url] http://observers.france24.com/fr/content/20091002-photos-guinee-femmes-viols-soldats-militaires-stade-conakry[/url]
Et Dadis était dans son bureau et ne savait pas !!!!!! quel désespoir
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Lun 05 Oct 2009 23:21    Sujet du message: Répondre en citant

Jos a écrit:
sang froid a écrit:
M.O.P. a écrit:
Photos de Femmes Humiliees par les militaires en Guinee

Exclamation mineurs s'abstenir

http://forum.guineenews.org/forum_posts.asp?TID=1442


C'est une véritable horde de barbares qui a pris le pouvoir en Guinée ! Le peuple guinéen ne mérite pas cela. Aucun peuple ne mérite cela.


des commentaires

[url] http://observers.france24.com/fr/content/20091002-photos-guinee-femmes-viols-soldats-militaires-stade-conakry[/url]
Et Dadis était dans son bureau et ne savait pas !!!!!! quel désespoir


Ce pays est une bombe a retardement; les évènements de janvier et fevrier 2007 était le premier signe, ce 28 septembre 2009 deuxième phase de barbarie, il a d'après les rumeurs une nouvelle manifestation le 8 septembre mais rien n'est confirmé encore! Cette armée est gangrainé de voyous de tous genres, meurtriers, trafficants de drogues (vendeurs et consommateurs) violeurs, ivrognes, adeptes de fétichisme maléfiques. Tout ce cocktail ne doit pas étonner les plus avertis lorsqu'une bande de horde sauvages sous l'influence de tous ce que j'ai cité plus haut avec des armes en mains; le resultat est sans appel : boucherie et sadisme! Pire et c'est là où le Peuple guinéen est en rupture totale avec le corps militaire car Dadis pour protéger ses proches ou pour se protéger lui-même car il sait pertinnment qu'il est entouré de criminels se tait et joue sur la fibre nationale accuse l'opposition et la communauté internationale; Maintenant sur sa phrase intolérable: "JE NE SAVAIS PAS J'ETAIS DANS MON BUREAU" c'est comme Sekou Touré; était-il présent lors des pendaisons publiques? Conté était-il présent lorsqu'on tirait sur la foule en 2007? Bref je suis le chef de l'etat et surtout CHEH DES FORCES ARMES mais non je ne suis pas responsable! Tant que Dadis ne réglera pas son entourage la violence continuera de plus belle. j'apprends aussi qu'à CKy un sentiment ethnique contre telle ou telle communauté est en train d'augmenter et la région forestière dont daddis est issu sont dans l'angoisse car même eux sont stigmatiser si ils ne sont pas en accord avec le pouvoir actuel car les sbires de l'idéologie actuelle font la promotion du slogan tristement local de la Guinée: (Après les malinkés, les soussous; c'est à nous les forestiers de prendre le pouvoir).

PS: En Guinée on appelle les forestiers ceux qui sont de la région forestière (frontalier au liberia et à la côte d'ivoire) ils sont au total 6% de la population guinéenne et sont composés des cultures suivantes: Guerzé (groupe de daddis), kissi, toma, kpéllé, kono, manon!

LE CANCER DE LA GUINEE EST L'IMPUNITE ET L'ETHNOCENTRISME!
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Mar 06 Oct 2009 15:56    Sujet du message: Répondre en citant

Un aperçu pour comprendre la situation guinéenne par rapport au Liberia dûe aux nombreuses declarations sur l'infiltration d'ex rebelle de l'ulimo en Guinée et le traffic, or drogue et armes avec les pays frontaliers!

Citation:
ULIMO-ARMEE GUINEENNE: Guerre et drogue au Libéria, massacres et drogue en Guinée.


2009-10-06 14:01:49

Introduction
Certains éléments ci-dessous datent de 1993, mais demeurent actuels, car il permettent de comprendre la place de l'ULIMO dans ce conflit au Libéria, et le recyclage de ses membres dans les massacres programmés de Konaté et de Dadis contre la démocratie en Guinée. Il permettent surtout de comprendre la convergence d'intérêts en tous genres, en particuliers du commerce international de la drogue et les officiers putschistes de Conakry.
Dadis et le CNDD champions de la "lutte antidrogue", c'est comme le voleur nommé directeur de banque.
Texte
Le Libéria est entré dans une situation de guerre civile depuis la fin de l’année 1989, lorsque Charles Taylor à la tête du Front national patriotique du Libéria (FNPL)a dirigé la rébellion contre la dictature du général Samuel Doe et l’Armée national du Libéria (AFL). Prince Johnson, un des lieutenants de Charles Taylor, n’a pas tardé à entrer en dissidence pour créer le Front national patriotique indépendant du Libéria (FNPIL)qui a ensuite pratiquement disparu de la scène. Le Mouvement de libération uni pour la démocratie au Libéria (ULIMO)constituait enfin la troisième composante politico-militaire qui est devenue le principal adversaire de Charles Taylor. L’ECOMOG, la force d’interposition de 16 pays d’Afrique de l’Ouest, sous contrôle nigérian, a tenté, depuis son intervention le 24 août l990, de ramener la paix. En avril l992, le gouvernement intérimaire d’Amos Sawyer, le FNPL et l’ULIMO manifestaient leur volonté d’arrêter les combats. La CEDAO, lors de son sommet de Dakar en juillet 1992, a sommé Charles Taylor de désarmer ses miliciens et comme ce dernier n’a pas obtempéré, l’ECOMOG a retiré les forces d’interposition des territoires contrôlés par le FNPL. Le conflit s’est rallumé entre l’ECOMOG, soutenu par l’ULIMO ET LE FNPL le 15 octobre l992. Après un éphémère cessez le feu, l’ECOMOG renforcé par un contingent de 5 000 soldats, a infligé un revers décisif à Charles Taylor privé de carburant et de munition à la suite des sanctions internationales prises contre lui. Il a en particulier perdu le contrôle de l’aéroport international Roberts, de la plantations de caoutchouc Firestone et du port de Buchanan.
Le rôle de la production et du trafic des drogues n’ont cessé de se développer durant tout ce conflit. Charles Taylor, pour financer la guerre menée par le FNPL, s’est d’abord livré au trafic d’or dans le comté de Lofa, frontalier de la Sierra Leone. Lorsqu’il en a été délogé par l’ULIMO, à la suite de l’échec de l’invasion du pays voisin, en l991, il a dû chercher des financements alternatifs et s’est tourné vers le trafic de drogue. Pour cela il a utilisé le port de Buchanan, au sud de Monrovia, plaque tournante de tous les trafics, qu’il a contrôlé de l990 à 1992. Il opérait également le port de San Pedro, à une centaine de kilomètres à l’intérieur du territoire de la Côte d’Ivoire. Ses partenaires étaient des commerçants contrebandiers grecs et libanais. Des cargos débarquaient des armes et embarquaient du bois précieux et des containers, dans lesquels, selon "radio trottoir" avaient été dissimulées d’importantes quantité de cannabis. Ces dernières provenaient de régions productrices sous contrôle du FNPL, qui s’étendent du Mont Nimba, à la frontière guinéenne, jusqu'au centre du pays. Des journalistes ont déclaré avoir observé de grands champs dans des zones marécageuses qui étaient avant la guerre consacrées à la culture du riz. Depuis sa participation à l’offensive contre les rebelles de la Sierra Leone soutenus par Charles Taylor, l’ULIMO contrôle également les plantations qui s’étendent le long de la frontière entre les deux pays.
Mais les mêmes journalistes ont pu également constater que les forces de l’ECOMOG, en particulier les Nigérians et les Guinéens, ont mis à profit le port franc de Monrovia et leur collaboration avec des commerçants libanais et pakistanais, qui sont revenus en l991, après avoir fui le pays au début de la guerre civile, pour accorder une protection à la contrebande de toute sorte de marchandises débarquées et embarquées.
Ce trafic de marchandises ne pourrait à lui seul expliquer les fortunes rapides que l’on observe à Monrovia et il est probable que la drogue prend le même chemin. Il existe également un important trafic aérien entre le Nigeria et le Liberia. L’aéroport international Robertslfield étant inutilisable, les avions empruntent celui de Spring Spain au centre ville.
Selon les témoignages de journalistes, à chaque atterrissage l’aéroport est évacué de son personnel civile et protégé par un double cordon de militaires. Aucun contrôle des agences de lutte anti-drogue internationales n’étant possible, il est vraisemblable que les militaires nigérians qui participent activement au trafic dans leur pays, aient décidé de transformer le Libéria en plaque-tournante. Il est par ailleurs reconnu qu’un séjour au Libéria, en dépit des risques encourus, est très recherché par les officiers.

De nos jours:

"Le ministre de l'information libérien nie toute implication de son gouvernement pour déstabiliser la Guinée.
Il réfute toute présence de citoyens libériens aux côtés des militaires guinéens lors des événements tragiques qui se sont déroulés dans le stade de Conakry lundi 28 octobre.
Certains témoins, dont des hommes politiques de l'opposition, affirment avoir vu des éléments de l'ULIMO participer aux exactions perpétrées contre les civils.
L'ULIMO est une ancienne faction rebelle libérienne qui était dirigée par El Hadji Koroma.
Lors des attaques rebelles en 2000 au sud de la Guinée, l'opposant guinéen, Jean Marie Dore, avait critiqué la présence de rebelles de cette faction en Guinée Forestière. C'était à l'époque du régime du défunt président Lansana Conte.
Par ailleurs le ministre libérien indique que son gouvernement punirait tout citoyen libérien qui tenterait de déstabiliser un pays de la région.
Les autorités libériennes s'engagent aussi auprès de la communauté internationale à trouver une voix de sortie de crise en Guinée."
Source: BBC Afrique
Conclusion
Le gouvernement actuel du Libéria repose sur une ossature héritée de la guerre. Il n'est donc pas étonnant que ses autorités actuelles (C'est un pays frère, rappelons-le) montent en ligne devant l'abominable massacre dans lequel certains des leurs sont clairement parti prenante, mettant en lumière un axe du mal, en l'espèce "axe forestier" qui ne dit pas son nom, composé de criminels originaires de régions voisines de la Guinée, du Libéria et de la Sierra Leone.
Leur erreur est d'avoir oublié que nous ne sommes plus au 20ème siècle, mais en celui de l'internet et de la circulation instantanée de l'information. Dadis qui, à ce qu'il parait, ne regarde jamais l'internet (prière de ne pas y mettre votre main à couper), le saura assez tôt.
Faut-il donc s'étonner de la présence des anciens de l'ULIMO et de soldats guinéens membres de l'ECOMOG en cette période, dans les rangs des assassins du Stade du 28 Septembre?
Depuis quelques temps, Dadis prévient de l'imminence d'un massacre à la Rwandaise par partition programmée du pays. Sous les applaudissements de ses proches et laudateurs et l'incrédulité du grand nombre, du moins jusqu'aux massacres du 28 Septembre. Les enregistrements vidéo du Dadishow sont sans ambigüité à ce sujet. Les événements actuels montrent que ce n'étaient pas des paroles en l'air, et qu'il est surtout prêt à récidiver.
Sans tomber dans la compromission avec les pires assassins froids que notre pays ai jamais connu, il reste entendu qu'il ne faut pas confondre ou associer les habitants de ces contrées avec les criminels qui en sont issus, et savoir en toute circonstance raison garder. Le combat pour le droit et la démocratie est à ce prix. Il est le même pour tous.

Thierno A DIALLO
www.guineelibre.com

_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Mer 07 Oct 2009 07:47    Sujet du message: Répondre en citant

Violences en Guinée: les USA sont "horrifiés et scandalisés", selon Clinton

Citation:
http://www.africaguinee.com/index.php?monAction=detailNews&id=4358


La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a affirmé mardi que les Etats-Unis étaient "horrifiés et scandalisés" par les violences en Guinée, en particulier les meurtres et les viols menés selon elle par les forces gouvernementales.

"Nous avons été horrifiés et scandalisés par les violences récentes en Guinée. Les meurtres au hasard et les viols qui ont eu lieu sous le contrôle du gouvernement par les forces gouvernementales étaient une infâme violation des droits du peuple" guinéen, a dit Mme Clinton.

Le porte-parole du département d'Etat, Ian Kelly avait auparavant indiqué que les Etats-Unis avaient fait part aux plus hautes autorités guinéennes de leur "profonde indignation" concernant la répression sanglante par les forces de l'ordre d'une manifestation de l'opposition, le 28 septembre, qualifiant ces évènements de massacre.

Selon l'Organisation guinéenne de défense des droits de l'homme, 157 personnes ont été tuées et 1.200 blessées le 28 septembre par les forces de sécurité venues disperser le rassemblement pacifique de l'opposition. Le chiffre de "plus de 150 morts" a été donné par l'ONU. La junte maintient un bilan officiel de "56 civils tués".

Source:AFP

_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jos
Grioonaute


Inscrit le: 02 Mar 2009
Messages: 92

MessagePosté le: Mer 07 Oct 2009 10:48    Sujet du message: Répondre en citant

WILDCAT a écrit:
Violences en Guinée: les USA sont "horrifiés et scandalisés", selon Clinton

Citation:
http://www.africaguinee.com/index.php?monAction=detailNews&id=4358


La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a affirmé mardi que les Etats-Unis étaient "horrifiés et scandalisés" par les violences en Guinée, en particulier les meurtres et les viols menés selon elle par les forces gouvernementales.

"Nous avons été horrifiés et scandalisés par les violences récentes en Guinée. Les meurtres au hasard et les viols qui ont eu lieu sous le contrôle du gouvernement par les forces gouvernementales étaient une infâme violation des droits du peuple" guinéen, a dit Mme Clinton.

Le porte-parole du département d'Etat, Ian Kelly avait auparavant indiqué que les Etats-Unis avaient fait part aux plus hautes autorités guinéennes de leur "profonde indignation" concernant la répression sanglante par les forces de l'ordre d'une manifestation de l'opposition, le 28 septembre, qualifiant ces évènements de massacre.

Selon l'Organisation guinéenne de défense des droits de l'homme, 157 personnes ont été tuées et 1.200 blessées le 28 septembre par les forces de sécurité venues disperser le rassemblement pacifique de l'opposition. Le chiffre de "plus de 150 morts" a été donné par l'ONU. La junte maintient un bilan officiel de "56 civils tués".

Source:AFP


comment ne pas etre horrifié par tout ce qu'il s'est passé ?? il n'y a que dadis qui ne s'en rend pas compte !! il était dans son bureau .....

maintenant on a Compaoré comme "médiateur"
le choix est-il bon ? parce que lui aurait bien besoin de balayer devant sa porte ....
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Mer 07 Oct 2009 16:05    Sujet du message: Répondre en citant

Jos a écrit:

comment ne pas etre horrifié par tout ce qu'il s'est passé ?? il n'y a que dadis qui ne s'en rend pas compte !! il était dans son bureau .....

maintenant on a Compaoré comme "médiateur"
le choix est-il bon ? parce que lui aurait bien besoin de balayer devant sa porte ....


voilà cequi se dit d'après les témoignages: digne de la guerre de sierra leone ou des exactions des femmes du kivu

http://www.guineevision.org/Nation/Enqu%C3%AAteDescentainesdefemmess%C3%A9questr%C3%A9esetso/tabid/237/language/en-US/Default.aspx

http://www.guineevision.org/Accueil/tabid/38/language/en-US/Default.aspx

temoignage terribles!
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
OGOTEMMELI
Super Posteur


Inscrit le: 09 Sep 2004
Messages: 1498

MessagePosté le: Jeu 08 Oct 2009 11:39    Sujet du message: Répondre en citant

Affabulations ou intoxications ???
Citation:
3- Dans des résidences privées au niveau du km 36:
Une des cousines du Claude Pivi qui est chef de quartier de ce coin est chargé de récévoir ces infortunées et les placés dans des résidences privées qui appartiennent á des membres proches de Dadis et des Libanais qui sont,très maheureusement,impliqués dans cette triste aventure”La liaison” est assure par le sinistre Papa Koly Kourouma(ministre) qui a plusieurs maisons dans les lieux. Les “officiels du CNDD” y passent pour en longueur de journée pour des séances de consolation,d’après les temoins.


Wildcat, j'ai cru comprendre que tu es Guinéen, qu'en conséquence tu dois avoir des proches, connaissances ou de la famille à Conakry : est-il possible que des gens de cet entourage ayant vécu les événements rapportent ce qu'il en a été ?

1/ Tes copiés-collés nous montrent beaucoup trop d'images hors contexte de personnes mortes, blessés ou dénudées ; sans qu'on ne puisse savoir si cela concerne le 28 septembre, ni même si cela a eu lieu en Guinée. Pour rappel, lors des événements du Tibet avant les JO.2008, on a vu des images de forces de l'ordre chinoises sécourant des manifestants qui ont été présentées par la propadande occidentale comme des preuves de sévices desdites forces de l'ordre : le plan serré récurrent dans tes photomontages m'incite à les considérer avec bcp de scepticisme ; tout comme le plan serré des images du Tibet occultait l'ambulance à proximité où les blessés étaient transportés...

2/ Nombre de leaders de l'opposition ayant appelé à la manifestation s'en tirent "uniquement" avec un pansement sur la tête : comment des hordes de militaires CNDD sanguinaires et violeurs ont-ils épargné ces valets de la Françafrique pour ne s'en prendre exclusivement qu'aux citoyens venus manifestés???

3/ Et si des "forces spéciales" constituées de barbouzes françafricaines avaient infiltré la manifestation pour la faire dégénerer en violences tous azimuts ; des forces qui auraient été commanditées par les parrains de l'opposition lui ayant ordonné de cesser toute négociation avec le CNDD???
Pour rappel, lors de certaines grêves (d'étudiants) en France, il arrive que des unités spéciales déguisées en manifestants saccagent des magasins et tabassent de vrai(e)s manifestant(e)s, afin de discréditer la manifestation et ses organisateurs. Il existe donc bel et bien un savoir-faire en cette matière qui peut très facilement s'exporter...

4/ Comment est-ce possible en Guinée-Conakry, où le CNDD a ramassé lme pouvoir sans tirer un coup de feu, que des personnalités "officielles" de ce régime séquestrent des femmes et les violeraient "à longueur de journée"??? Parlons-nous ici d'animaux ou de vrais Guinéens en chair et en os, commettant de telles atrocités en plein 2009 ??? A moins que ces articles de propagande qui tu colles ici visent à nous faire prendre des êtres-humains pour des animaux, afin de signer le mandat "international" dee leur liquidation politique, voire physique...

Sauf que si la Guinée cédait à cette mascarade, elle en prendrait pour au moins 25 ans de "crise", "rebellion", "gouvernement d'union nationale", "occupation militaire française déguisée en troupe onusienne d'interposition" ; tandis que toutes les immenses ressources naturelles de votre pays fileraient tout droit dans les bras des compagnies privées adoubées par "la Communauté Internationale". Vivement que la jeunesse patriotique guinéenne se réveille, et protège son pays par dessus tout ; sans succombber aux vociférations des mêmes :
- pas d'enquête internationale, mais une commision NATIONALE d'enquête composée de commun accord avec le CNDD, les partis politiques et autres syndicats de travailleurs ;
- surtout ne pas accorder la moindre légitimité à des ONG nationales ou étrangères financées par des bailleurs étrangers, qui ne représentent qu'elles-mêmes en s'auto-proclamant "société civile" (un stupide pléonasme, puisque toute société humaine est nécessairement civile, même dans le cas de sociétés esclavagistes - comme à Athènes - où les captifs sont généralement plus nombreux que les citoyens). Le pléonasme de "société civile" trahit la vacuité même des institutions artificieuses qui en usurpent l'étiquette en Afrique, étant cornaquées par leus parrains financiers étrangers...
_________________
http://www.afrocentricite.com/
Umoja Ni Nguvu !!!

Les Panafricanistes doivent s'unir, ou périr...
comme Um Nyobè,
comme Patrice Lumumba,
comme Walter Rodney,
comme Amilcar Cabral,
comme Thomas Sankara,
Et tant de leurs valeureux Ancêtres, souvent trop seuls au front...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jos
Grioonaute


Inscrit le: 02 Mar 2009
Messages: 92

MessagePosté le: Jeu 08 Oct 2009 14:02    Sujet du message: Répondre en citant

il aurait été étonnant qu'il n'y ait pas "quelqu'un" pour défendre l'indéfendable

bien sur que dans des manifs il y a bien souvent des infiltrés mais à voir le mal partout on ne le voit plus quand il existe réelement ! et vouloir défendre ce Camara pourrait dans d'autres circonstances être cocasse !!

Toutes ces photos n'ont pas été faites par ces "occidentaux de malheur" !! ellesont été faites par des guinéens eux mêmes !! ils sont pas plus idiots que les autres

Citation:
Tes copiés-collés nous montrent beaucoup trop d'images hors contexte


lesquelles par exemple ??
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Jeu 08 Oct 2009 18:32    Sujet du message: Répondre en citant

Ogo, je te ferais un compte rendu après le reportage de daddis sur France24! Concernant les photos:

il y a des images de janvier fevrier 2007. je mettrai les liens après car je crois que le reportage va nous édifier. France24 pensant diminuer l'individu risque de faire l'effet contraire!
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Panafricain
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1124

MessagePosté le: Jeu 08 Oct 2009 19:13    Sujet du message: Répondre en citant

Ogo, je trouve que tu donnes beaucoup de crédit à Dadis et beaucoup de bénéfice du doute. je ne sais pas le nombre exact de morts, mais je sais une chose : c'est que la majorité des tués ne sont pas morts piétinés, mais par balles (je posterai une interview de dadis où il le dit lui même avant de modifier sa version parceque son conseiller en communication qui est à côté de lui le lui dit (on l'entend clairement) et je trouve que c'est tout de même bien léger pour un président dont le pays vient de connaitre un tel drame.

A titre perso, je pense que Dadis doit démissionner. Maintenant, il faut toujours écouter les opinions divergentes, même si on ne les partages pas, et je poste celle d'un défenseur de Dadis, Jean Paul Dias, un homme politique sénégalais.

http://www.sudonline.sn/spip.php?article20671

GUINEE : NE PAS HURLER AVEC LES LOUPS
par , mardi 6 octobre 2009 | 139 Lectures

Le journal Le Quotidien a eu l’honnêteté intellectuelle de reconnaître (livraison du 30/9/09) que mon papier sur le Capitaine Dadis Camara, Président de la République de Guinée, était parvenu à sa rédaction bien avant les malheureux événements du 28 septembre dernier.

Mon article visait deux objectifs : fustiger et stopper les menaces vis-à-vis des ressortissants sénégalais vivant en Guinée, puis discuter de la problématique de l’éventuelle candidature du capitaine –président à l’élection présidentielle à venir. Face aux menaces proférées et réitérées en boucle contre les résidents sénégalais en terre guinéenne, au prétexte que le Président Wade soutiendrait la candidature du Président Camara, je m’étais élevé contre ce « terrorisme » anti-sénégalais inadmissible. Si, comme je suis fondé à le penser, cette prise de position a permis de mettre le holà sur ces intimidations et de les faire cesser, a permis au Sénégal d’éviter de se retrouver accusé dans les événements du 28 septembre 2009, à ses ambassades de s’épargner des attaques, alors ma contribution, diffusée au plan international, aura modestement servi à quelque chose. Plus personne ne s’aventure sur ce terrain, à présent.

C’est feu le Président Senghor qui, lors d’une visite en Côte d’Ivoire, avait lancé le vocable « ivoirité », dans sa propension à forger des néologismes. Si, bien plus tard, le mot a été transformé, localement, en Concept et que ce dernier a pu, ici ou là, déboucher sur quelque exagération ou dérapage, jamais des Ivoiriens n’ont songé menacer les ressortissants sénégalais pour cette initiative de Senghor. En conséquence, les Sénégalais de l’extérieur ne sauraient servir de boucs émissaires consécutivement aux actions ou choix de Wade.

Sur la potentielle candidature du Capitaine Dadis Camara que certains estiment pouvoir contester, j’avais pris une position que je maintiens.

Pour ne m’en tenir qu’à l’actualité récente, je soutiens que, si personne n’a empêché le général-président du Niger de s’autoproroger le mandat de 3 ans tout en se réservant la latitude de se porter encore candidat à l’issue de cette période, si nul n’a contesté au Général Aziz de Mauritanie, la possibilité d’être candidat, alors j’attends les raisons aptes à me convaincre que le Capitaine Camara ne peut pas être admissible à la candidature en vue de l’élection présidentielle à la fin de la transition.

Pour le moment je n’ai lu et entendu que des prétextes, des répétitions, des affirmations. J’attends encore les arguments. Personne n’en a fourni à moins que, une fois de plus, le soubassement ne soit qu’ethniciste ou autre.

Qu’on m’explique pourquoi Dadis devrait se désister au profit de gens qui n’ont jamais travaillé ou qui n’ont jamais dirigé un service public ou privé, d’individus milliardaires parce que notoirement connus pour leur capacité à vider des caisses de l’Etat, de personnes qui, sous le Président Conté ont occupé d’éminentes fonctions à partir desquelles, ils ont laissé prospérer la corruption et le narcotrafic, de politiques qui, de ces positions se sont révélés incapables de développer la Guinée, d’éviter des événements sanglants, de restructurer l’Armée, de mettre de l’ordre dans la Fonction publique etc…

Voilà pourquoi, étant allergique à la pensée unique, et me refusant à hurler avec les loups, je considère que, le Capitaine Moussa Dadis Camara doit pouvoir être candidat comme tout citoyen s’il en décidait ainsi car jusqu’à présent il ne s’est pas déclaré. Je suis l’avocat défenseur des principes pas du Capitaine-Président. Ma position s’arrête là. Pour le reste, il appartiendra au Peuple de Guinée de décider de son élection ou de celle d’un(e) autre. Je n’ai jamais dit que Dadis était le seul ou le meilleur candidat pour diriger la Guinée.

Pour le surplus, je traite avec mépris les inepties tendant à prétendre que mon option est une recherche de rapprochement avec Maître Wade .A ce jeune « doctorant », j’enseigne, pour la formation de sa culture, que l’allemand est la langue de Goethe pas de Hitler. Dadis la pratique. Je lui conseille de se rapprocher de ses collègues, étudiants en droit qui lui apprendront ce qu’est un parjure. Ce n’est pas le cas du Capitaine Camara.

Je ne suis ni militaire ni militariste mais je tiens pour discriminatoire, l’exigence de remise du pouvoir aux civils. En Afrique, les civils détenteurs du pouvoir ne sont revêtus d’aucune sainteté. Lorsque des civils « démocratiquement élus » se comportent en incapables, en parvenus enrichis illicites, en fraudeurs patentés d’élections, en violeurs récidivistes de Constitutions, en esclavagistes de la justice, même l’Opposition se prend parfois à rêver d’une intervention de l’armée.

Certes, il y a eu des contre-exemples militaires : Ould Taya (Mauritanie), Jammeh (Gambie), El Béchir (Soudan), tout comme ont existé des légions de dictateurs civils en Afrique. Toutefois, force est de reconnaître que, parfois, le passage de présidents militaires a ouvert la voie à la démocratie authentique ou au progrès économique, certaines fois aux deux : Capitaine Jerry Rawlings II (Ghana), Capitaine Blaise Compaoré (Burkina Faso), Colonel A.Toumani Touré I (Mali), commandant Pedro Pires I (alors Premier ministre - Cap-Vert), Général Ben Ali (Tunisie -aspect économique), Général Kérékou II (Bénin-après Soglo), Lieutenant- colonel Obiang Nguema Mbasogo (Guinée Equatoriale -aspect économique ) etc…

Qu’on arrête donc de nous bassiner avec la remise comminatoire du pouvoir aux civils si ceux à qui l’occasion a pu être offerte n’ont prouvé ni leurs compétences, ni leur sérieux, ni leur efficacité, ni leur probité, ni leur vision pour le futur.

Il reste indéniable que le Capitaine Dadis s’est révélé un acteur efficace et déterminé dans la lutte contre le trafic de drogue, dans la restauration des finances publiques, dans la remise en ordre de la Fonction publique. Il s’avère indiscutable que l’homme est honnête et patriote. Récemment, il a exigé à une compagnie aurifère de verser au Trésor public, 40 millions de dollars dûs (environ 20 milliards de frs cfa). Lorsque, pour demeurer fidèle aux habitudes du passé, le top management de l’entreprise a préféré lui remettre, sur compte off shore la moitié à titre personnel, il a refusé et l’a révélé publiquement.

A Conakry, qui, placé dans les mêmes circonstances, peut se prévaloir d’avoir eu un comportement similaire ?

Même ses adversaires reconnaissent sa popularité. Au courant de la semaine précédant le 28 septembre 2009, il avait entrepris une tournée triomphale de plusieurs jours dans le Fouta : Pita, Mamou, Labé, etc… La presse internationale n’a pas jugé utile de rendre compte de sa communion avec le pays peulh alors que le symbole était là très fort.

Restait donc à l’atteindre ailleurs. Puisque depuis le début, il répétait à souhait qu’il se refusait à toute « effusion de sang », que le pouvoir avait été pris « sans effusion de sang », on a manigancé les troubles du 28 septembre pour lacérer sa popularité, le faire mentir sur la « non effusion de sang » en tentant de le rendre responsable de la catastrophe de ce jour là.

Nous condamnons tous les auteurs de ces événements, quelque soit leur bord. Nous déplorons les pertes de vies humaines. Nous nous inclinons devant la mémoire des victimes et espérons que les commissions d’enquêtes sauront mettre en lumière la vérité car, de ce que nous croyons savoir, nous ne sommes pas loin d’une situation de torts partagés.

Le CNDD devra simplement veiller à ce que lesdites commissions d’enquête nationales et internationales ne soient pas truffées d’ong locales ou étrangères hostiles ou télécommandées et il lui faudra exiger qu’elles prennent en compte les drames de 2006 et 2007.

Quant à ceux qui hèlent le Tribunal pénal international (Tpi) que ne l’avaient-ils pas fait lors des événements sanglants de juin 2006 (18 morts), de janvier et février 2007 (200 morts) en Guinée (Dadis n’était pas au pouvoir), lors des tueries de Kédougou (Sénégal), des massacres post électoraux du Kenya et du Zimbabwe, à la suite des déportations et exterminations anti- noirs de Ould Taya, etc…C’est peut être plus confortable d’aboyer avec la meute.

Le Président Moussa Dadis Camara devra veiller particulièrement à sa sécurité personnelle car il doit se convaincre que dans certaines officines de l’étranger se mijotent déjà des plans machiavéliques alternatifs. Le CNDD doit maintenir le cap de l’assainissement des finances publiques en privilégiant la bonne gouvernance dans la fermeté, dans l’autorité et dans l’unité nationale ainsi que la saine démocratie sans faiblesse coupable, source de pagaille mais sans contrainte inutile, source de crispation.

Finalement, la réconciliation nationale, le progrès et le développement socio- économiques de la Guinée devraient constituer la priorité pour toute équipe présidant aux destinées de ce magnifique pays qui n’a que trop souffert de la malédiction de la dictature et de la gabegie.

Une République de Guinée en paix et prospère constituera une chance nouvelle pour l’Afrique de l’Ouest.

Jean-Paul Dias
Ancien Président du Conseil des Ministres de la CDEAO
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
OGOTEMMELI
Super Posteur


Inscrit le: 09 Sep 2004
Messages: 1498

MessagePosté le: Jeu 08 Oct 2009 19:49    Sujet du message: Répondre en citant

WILDCAT a écrit:
Ogo, je te ferais un compte rendu après le reportage de daddis sur France24! Concernant les photos : il y a des images de janvier fevrier 2007. je mettrai les liens après car je crois que le reportage va nous édifier. France24 pensant diminuer l'individu risque de faire l'effet contraire!

Parent, c'est vraiment le moins que j'espère de toi, car tu es le Guinéen le plus assidu que je connaisse sur ce forum, dont j'achèterais volontiers l'analyse (éclairée/informée) sur les événements malheureux qui sont survenus dans son propre pays. Donc, de grâce ne nous abandonne pas à cette puante campagne françafricaine de l'escroc Kouchner et son administration de RFI (si, si, Jos : RFI est un service du MAE de la France! C'est donc une officine de propagande tout à fait officielle, dont le ministre de tutelle est Kouchner-du-Biafra...) à laquelle l'opposition guinéenne prête si aveuglément la main...

Je me souviens encore des événements aux Antilles, où des grioonautes comme Chabine étaient au four et au moulin pour nous donner à comprendre par nous-même ce qui se passait là-bas : au bout du compte, nous avons pu avoir une connaissance "made in Grioo" des grêves aux Antilles qui m'a paru particulièrement probre, soucieuse de vérité et de "conscientisation"...
_________________
http://www.afrocentricite.com/
Umoja Ni Nguvu !!!

Les Panafricanistes doivent s'unir, ou périr...
comme Um Nyobè,
comme Patrice Lumumba,
comme Walter Rodney,
comme Amilcar Cabral,
comme Thomas Sankara,
Et tant de leurs valeureux Ancêtres, souvent trop seuls au front...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
OGOTEMMELI
Super Posteur


Inscrit le: 09 Sep 2004
Messages: 1498

MessagePosté le: Jeu 08 Oct 2009 20:08    Sujet du message: Répondre en citant

Jos a écrit:
il aurait été étonnant qu'il n'y ait pas "quelqu'un" pour défendre l'indéfendable

Où ai-je défendu "l'indéfendable"??? Le CNDD a recouru une cinquantaine de morts lors des événements du 28 septembre ; soient des dizaines de morts de trop : même lors d'une manifestation non autorisée, l'armée guinéenne ne peut avoir d'autre préoccupation que de défendre la vie de CHAQUE Guinéen. Mes préoccupations sont les suivantes :
- qu'est-ce qui dans les photos (me) prouve que ce sont les militaires guinéens qui ont perpétré les crimes dont on les accuse???
- qu'est-ce qui prouve que les éventuels militaires coupables ont agit selon les ordres express de la hiérarchie militaire, notamment de Dadis Camara???
- quelle est la source qui a diffusé le chiffre de 150 morts, et de quelle manière a-t-elle dénombré ces victimes?

Car, au fond ce n'est pas tant que des Nègres soient morts, c'est EXCLUSIVEMENT que ceux-ci aient été lâchement assassinés par une armée sensée les protéger :
- on se rappelle qu'en novembre 2004, des militaires français ont assassiné au moins autant d'Ivoiriens dans leur propre pays, sans qu'aucune des autorités occidentales (ex. Mme Clinton) qui éructent aujourd'hui aient levé le petit doigt. On y parlait de plusieurs Françaises violées, dont on attend encore l'issue des plaintes. quant aux pilotes russes qui auraient attaqué un camp militaire français, ils ont été exfiltrés d'Afrique par la France qui a refusé de les entendre dans aucune enquête (a fortiori "internationale")...
- ou, si tu préfères, récemment, à l'occasion d'un simple match de football au Stade Félix Houphouët Boigny, une vingtaine d'innnocents supporters sont décédés ; sans que personne n'ait appelé à une quelconque "enquête internationale". Pour ma part, j'attends encore celle qui va se pencher sur l'assassinat de Joseph Désiré Kabila, et nous en dira le fin mot...
Citation:
bien sur que dans des manifs il y a bien souvent des infiltrés mais à voir le mal partout on ne le voit plus quand il existe réelement ! et vouloir défendre ce Camara pourrait dans d'autres circonstances être cocasse !!

Encore une fois, je ne défends pas Camara, je cherche à comprendre en intégrant dans ma grille de lecture d'innombrables événements similaires qui sont survenus en Afrique, où les accusateurs étrangers étaient en fait les commanditaires en dernier ressort...
Citation:
Toutes ces photos n'ont pas été faites par ces "occidentaux de malheur" !! ellesont été faites par des guinéens eux mêmes !! ils sont pas plus idiots que les autres

Je n'ai pu voir sur ces photos :
- l'identité de leurs auteurs
- le lieu et la date de chaque cliché
En sorte que je ne sais même pas si elles ont été prises à Conakry, ni encore moins si elles ont été prises le 28 septembre 2009. Mais je sûr que tu possèdes de véritables scoops sur ces photos, et que tu ne tarderas pas à nous les faire partager...

Surtout fais gaffe, tout de même, car le "Charnier de Timisoara" ou le "Charnier de Yopougon" sont encore de fraîche date : intoxication, diabolisation, mise sous tutelle, pillage. Le Cameroun aussi avait été mis sous tuitelle par l'ONU au profit de la France ; les Camerounais s'en mrdent encore les doigts (pour les plus optimistes)...
_________________
http://www.afrocentricite.com/
Umoja Ni Nguvu !!!

Les Panafricanistes doivent s'unir, ou périr...
comme Um Nyobè,
comme Patrice Lumumba,
comme Walter Rodney,
comme Amilcar Cabral,
comme Thomas Sankara,
Et tant de leurs valeureux Ancêtres, souvent trop seuls au front...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
OGOTEMMELI
Super Posteur


Inscrit le: 09 Sep 2004
Messages: 1498

MessagePosté le: Jeu 08 Oct 2009 20:35    Sujet du message: Répondre en citant

Panafricain a écrit:
Ogo, je trouve que tu donnes beaucoup de crédit à Dadis et beaucoup de bénéfice du doute. je ne sais pas le nombre exact de morts, mais je sais une chose : c'est que la majorité des tués ne sont pas morts piétinés, mais par balles (je posterai une interview de dadis où il le dit lui même avant de modifier sa version parceque son conseiller en communication qui est à côté de lui le lui dit (on l'entend clairement) et je trouve que c'est tout de même bien léger pour un président dont le pays vient de connaitre un tel drame.

Aurais-je alors bien compris le but (ou les conséquences espérées) de ces funestes événements, à savoir retirer tout "crédit à Dadis"???
Dans ce cas, à qui profiterait ce retrait de crédit, à supposer que Dadis Camara en ai jamais eu???

Or, à titre personnel, qu'en ai-je à foutre moi du crédit de Dadis? Pour un peu on m'acuserait de travailler comme journaliste-mercénaire à Jeune-Afrique, à l'instar de Cheikh Yerim Seck, qui estorquerait des sous à des potentats françafricains pour "booster" leur maigre crédit...

Des morts par balle? Les rapports balistiques ont-ils identifié ces projectiles comme provenant des stocks de munitions que la France a vendus à Dadis Camara??? Est-il impossible que des barbouzes étrangères infiltrées aient assassiné des Guinéens, instrumentalisant l'opposition larbiniste, afin de diaboliser Camara le renégociateur de TOUS les contrats miniers guinéens???? Pour moins que ça, Sylvanius Olympio avait été assassiné, et Amani Diori avait été éjecté...

En ajout de ton article, je mets le lien suivant : http://www.guinee24.com/

Karim Bah a écrit:
« RFI s’est plantée » dixit le ministre de l’Environnement, El Hadj Papa Koly Kourouma, en réponse aux « fausses nouvelles » diffusées par cette chaîne, hier mercredi


Après la diffusion à 12heures 30, reprise à 18 heures 30, de la nouvelle faisant état de « coups de feu d’armes automatiques entendus au camp Alpha Yaya Diallo » à Conakry, siège du Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD) dans la journée d’hier mercredi, le ministre de l’ Environnement et du Développement durable, ElHadj Papa Koly est monté au créneau pour apporter un démenti cinglant à cette rumeur. C’était en présence d’un reporter du journal français "Le Monde".

Pour le ministre, « Cette manœuvre de la radio France internationale (RFI) vise à créer la psychose au sein des populations guinéennes. Car à l’annonce de cette fausse nouvelle, dénuée de tout fondement à midi 30, le centre ville a automatiquement commencé à se vider. Que veut cette radio pour la Guinée ? » s’est-il exclamé.

« Tout cela est fait à dessein de déstabiliser la Guinée. Dans un premier temps, c’est cette Rfi qui a annoncé une soit disant marche contre le CNDD à Kankan et la tenue d’une journée ville morte à Kissidougou. Vous avez suivi le démenti des populations de ces localités, il s’agissait d’une pure intoxication, des mensonges… »

El Hadj Papa Koly a, à cet effet cité l’ambassadeur français en Guinée, M. Michel Berrit : « J’ai indexé la France, j’ai indexé personnellement l’ambassadeur de la France en Guinée par ses actions et avec les preuves irréfutables que nous détenons ; c’est lui qui est à la base, et à dessein. On ne peut pas être ambassadeur en Afrique et vouloir saper la démocratie dans ces pays, ce n’est pas le rôle d’un ambassadeur. Alors, je dirai que les français n’ont pas digéré le NON du 28 septembre 1958 ; ce qui fait qu’elle passe par tous les moyens pour encore salir le 28 septembre 2009.

Pour le choix de ce jour, le ministre a parlé du partage des rôles entre les différents leaders du Forum des forces vives. Il cite à cet effet, le Pr Alpha Condé qui, selon toujours le ministre, avait déclaré « qu’ils s’étaient réparti les rôles, lui Alpha devait rester aux Nations Unies, les autres se plaçaient à Conakry et certains autres à l’intérieur. Et que c’es en son absence que les autres ont choisi la date du 28… ça sera un second NON ; cette fois-ci pas à la France mais au Président Dadis… »

Au sujet de la force d’interposition qu’a clamé le ministre Kouchner, il affirme que : «…Pourquoi parler de l’envoi d’une force d’interposition en Guinée, pourquoi pas mettre ces moyens à la disposition du Capitaine Moussa Dadis Camara pour restructurer son armée, mais je veux parler de l’ambassadeur, M. Berrit… Ils voient que le Président Dadis est entrain de réussir là où tous leurs clients ont échoué. Aujourd’hui, je ne dirai pas que nous avons du courant 24 heures sur 24 mais au moins nous en avons 18 heures sur 24 ; mais qui en parle ? Aujourd’hui, ces gens mettent suffisamment de moyens ailleurs pour lutter contre le narcotrafic, ici ils n’ont pas mis un seul rond, mais personne n’en parle… Je ne vois pas pourquoi on ne ferait pas de ce monsieur un héros, l’encourager... »

Et d’ajouter : « Ils sont prêts à parler de TPI, de TPI ; aujourd’hui si on doit parler de TPI, on doit d’abord envoyer la France pour les 60 ans de colonisation, de travaux forcés, de traite négrière et 50 ans de harcèlement… »

Pour lui la communauté internationale « … C’est un marché ; et quel marché, de gré à gré là où on apprécie les choses en fonction de la tête du client, c’est ça… Kouchner c’est l’ami d’Alpha Condé, ils ont étudié ensemble, ils ont des relations entre le parti socialiste et le parti de Alpha ; il y a de quoi dans ces ses interventions, ses prises de positions qu’il ait des penchants envers son ami ; ça c’est humain… »

Le ministre tout en évitant de prendre part à la guerre des chiffres concernant le nombre de morts lors de la répression du 28 septembre a déploré la mort des guinéens. « Qu’ils soient un, deux ou …, ce sont des guinéens qui sont morts, nous devons nous recueillir pour le repos de leurs âmes et nous devons penser à ceux qui sont dans les hôpitaux. Le problème, c’est entre guinéens et guinéens, donc il n’est pas question aujourd’hui qu’on se rejette les responsabilités. Non c’est l’opposition, non c’est le CNDD ; pensons guinéens. C’est justement cela qui n’arrange pas de l’autre coté car ils veulent qu’il y ait guerre civile, déchirure… »

S’agissant de la médiation du Président Blaise Compaoré, le ministre Papa Koly s’est dit « réjouit » car c’est là la force de l’Afrique : l’arbre à palabre pour résoudre nos problèmes. Par contre, il donne l’exemple de l’intervention de la force d’interposition en Côte d’Ivoire. Une force qui a tiré sur les manifestants et qui a fait 47 morts dans les rangs des manifestants. Donc pour lui, la force d’interposition est loin d’être la solution aux problèmes en Afrique.

En revenant en Guinée, il s’est posé la question entre quelles factions armées celle-ci (la force d’interposition) devrait intervenir, si toute fois, elle doit arriver. « Il n y a rien en Guinée, il suffit d’être en ville aujourd’hui pour voir comment les activités ont redémarré et à tous les niveaux. Je me demande ce qu’une force d’interposition viendrait faire ici » a conclu le ministre de l’Environnement et du Développement, El Hadj Papa Koly Kouroruma.

_________________
http://www.afrocentricite.com/
Umoja Ni Nguvu !!!

Les Panafricanistes doivent s'unir, ou périr...
comme Um Nyobè,
comme Patrice Lumumba,
comme Walter Rodney,
comme Amilcar Cabral,
comme Thomas Sankara,
Et tant de leurs valeureux Ancêtres, souvent trop seuls au front...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jos
Grioonaute


Inscrit le: 02 Mar 2009
Messages: 92

MessagePosté le: Jeu 08 Oct 2009 21:27    Sujet du message: Répondre en citant

A Ogotemmeli

Vois-tu avec toi le problème est que tu te discrèdites toi-mêm
Sous couvert d'impartialité, de discernement, de non-suivisme, tu restes enfermé dans tes certitudes
- accusation constante envers les medias occidentaux (ton point de mire étant RFI comme si d'autres medias n'étaient pas capables des m^mes trupitudes ...)
- accusation constante envers "les autres" ; c'est toujours la faute aux autres , seul l(Africain est parfait
- si des crimes n'ont pas soulevé l'ire de la communauté internationale le jour J à l'heure H , pourquoi cette fois-ci le font-ils ? parce que une arrière pensée les anime ...
- une situation dans un pays africain ne peut qu'être répétée dans un autre parce que l'occident est toujours là en sous-main

alors vas-y ! fais-toi plus royaliste que le roi ! mets tout le monde dans le mêm sac, vois des infiltrés partout, contestes le nombre de morts, contestes les photos et les reportages des journalistes guinéens ! c'est ton droit !
mais c'est ausi ton devoir ausssi parfois de te remettre en question et d'accorder un peu de crédit à ce qui est dit, écrit, commenté !
raison parfois tu as ! mais acceptes de te tromper aussi
ne ressasses pas toujours les mêmes litanies !
tu abhorres la France ! soit ! alors oublie la
trop facile de toujours faire supporter la faute sur les autres !

je regrette mais je n'ai jamais vu beaucoup de militaires doux comme des agneaux, des militaires à l'esprit ouvert
Camara est assoiffé de pouvoir
il a des exemples très récents sous les yeux; alors pourquoi pas lui ? mais un militaire qui n'a rien vu parce que dans son bureau, un militaire qui ne peut pas controler son armée ? mais attends ! encore une fois, si des hommes et des femmes n'avaient pas payé de leurs vies, on pourrait se marrer
mais là ; non !!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
afrobeat
Grioonaute régulier


Inscrit le: 14 Aoû 2007
Messages: 312

MessagePosté le: Jeu 08 Oct 2009 22:59    Sujet du message: Répondre en citant

Jos a écrit:
A Ogotemmeli

Vois-tu avec toi le problème est que tu te discrèdites toi-mêm
Sous couvert d'impartialité, de discernement, de non-suivisme, tu restes enfermé dans tes certitudes
- accusation constante envers les medias occidentaux (ton point de mire étant RFI comme si d'autres medias n'étaient pas capables des m^mes trupitudes ...)
- accusation constante envers "les autres" ; c'est toujours la faute aux autres , seul l(Africain est parfait
- si des crimes n'ont pas soulevé l'ire de la communauté internationale le jour J à l'heure H , pourquoi cette fois-ci le font-ils ? parce que une arrière pensée les anime ...
- une situation dans un pays africain ne peut qu'être répétée dans un autre parce que l'occident est toujours là en sous-main

alors vas-y ! fais-toi plus royaliste que le roi ! mets tout le monde dans le mêm sac, vois des infiltrés partout, contestes le nombre de morts, contestes les photos et les reportages des journalistes guinéens ! c'est ton droit !
mais c'est ausi ton devoir ausssi parfois de te remettre en question et d'accorder un peu de crédit à ce qui est dit, écrit, commenté !
raison parfois tu as ! mais acceptes de te tromper aussi
ne ressasses pas toujours les mêmes litanies !
tu abhorres la France ! soit ! alors oublie la
trop facile de toujours faire supporter la faute sur les autres !

je regrette mais je n'ai jamais vu beaucoup de militaires doux comme des agneaux, des militaires à l'esprit ouvert
Camara est assoiffé de pouvoir
il a des exemples très récents sous les yeux; alors pourquoi pas lui ? mais un militaire qui n'a rien vu parce que dans son bureau, un militaire qui ne peut pas controler son armée ? mais attends ! encore une fois, si des hommes et des femmes n'avaient pas payé de leurs vies, on pourrait se marrer
mais là ; non !!


Mon ami Il ne s'agit pas ici de comprendre très bien la méthode de raisonnement d'ogotommêli, mais il s'agit de comprendre comment fonctionne le monde.
Ce mode de raisonnement binaire dans lequel tu es immergé t'empêche de percevoir les choses dans leur réalité et leur complexité. Ogotommêli a donné sa vision des choses argumentation à l'appui en appelant au recul et à la reflexion.
Mais toi tu fais fi de tout ce qui est écrit, tu préfères raisonner à priori en présentant ce que tu sais où tu crois savoir d'ogotommêli. On est pas là pour parler d'ogotommêli on est la pour essayer de comprendre objectivement les fondemenst et les mécanismes qui ont fait émerger la "crise "en guinné. Et la question qu'il est légitime de se poser c'est à qui profitera la déstabilisation de la guinnée? et aussi quels sont les intérêts dont la présence aux affaire de dadis met en danger? Pourquoi cette dénonciation à géométrie variable de la communauté internationale? quels sont les buts inavouées de cette unanimité dans la dénonciation venant des occidentaux alors qu'on a vu pire que ça dans de nombreux pays, mais cela est passé sous silence?
jE SUIS désolé malgré TOUT CE QUE TU CROIS SAVOIR ou tu sais d'ogotommêli, TU NE NOUS empêchera pas de nous poser ces questions là!

Il est temps d'apprendre à raisonner, ce mode de raisonnement binaire lié à la culture occidentale développe une attitude d'esprit réductrice, flemmarde et "hermétique". La binarité est le plan le plus bas du raisonnement!
_________________
www.afromantara.com
Produits de beauté Afro!

Fela Anikulapo Kuti - Sorrow tears and blood
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Ven 09 Oct 2009 00:14    Sujet du message: Répondre en citant

afrobeat a écrit:
[ Et la question qu'il est légitime de se poser c'est à qui profitera la déstabilisation de la guinnée? et aussi quels sont les intérêts dont la présence aux affaire de dadis met en danger?


Voilà tout est là et en regardant le reportage de France24 (RFI en podcast permanent) cela devient de plus en plus intéressant.

Je m'arperçois que la ligne éditoriale de France24 a trouvé pour faire dans l'émotionnel et le sensationnel nauséabond et indigne d'un pays dit démocratique ; l'utilisation d'un seul argument pour discrediter le pays car ici ce n'est même plus dadis le sujet c'est : L'ACTE CRIMINEL DU VIOL tout ça pour protéger le quai d'orsay et ses bourdes avec Kouchner qui compare Dadis a Idi Amin car plus percutant dans l'esprit du français moyen; les bourdes de Balkany et le double discours de Joyandet! Mon souhait est que Dadis avant de partir le plus vite sera le mieux mélange bien la FranceAfrique; mélange la junte et qu'un nouveau leader issu du civil et non influençable par les cellules de type foccart/bourgi redresse le pays! Ce documentaire est très révélateur de la manipulation des médias qui sont souvent biaisés! Très très instructif. C'est la Guinée qui est insulté! car si je fais une conclusion lapidaire :GUINEE = ETAT DE VIOLEURS en écoutant le débat tout cela pour occulter les problèmes profonds que traversent ce pays depuis son indépendance! France24 c'est RFI avec les images!

- Une chose est sûre une bonne partie des leaders de l'opposition vont enterrer leur carrière politique très bientôt!

- Beaucoup d'opposants pendant la période avant le 28 septembre ont visité leur "amis" de l'elysée, de l'oppostion et du quai d'orsay non pas pour plaider la cause de la guinée mais pour plaider leur cause (comme on dit chez nous: on sait qui est qui).

- Sans compter les enjeux miniers où recemment le canada a dit: "Dadis a mis les intérêts miniers canadiens en péril.»

http://www.france24.com/fr/20091008-france24-herz-chabod-guinee-dadis-camara-reporter-rencontre-interview-chef-junte-conakry-repression-opposants

http://www.guineenews.org/articles/article_tempo.asp?num=200910812529

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/les-embarras-de-paris-en-guinee_791116.html

http://www.lepost.fr/article/2009/09/30/1719477_balkany-soutien-de-dadis-camara-le-dingue-de-guinee.html
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
OGOTEMMELI
Super Posteur


Inscrit le: 09 Sep 2004
Messages: 1498

MessagePosté le: Ven 09 Oct 2009 04:27    Sujet du message: Répondre en citant

WILDCAT a écrit:
Voilà tout est là et en regardant le reportage de France24 (RFI en podcast permanent) cela devient de plus en plus intéressant. Je m'arperçois que la ligne éditoriale de France24 a trouvé pour faire dans l'émotionnel et le sensationnel nauséabond et indigne d'un pays dit démocratique ; l'utilisation d'un seul argument pour discrediter le pays car ici ce n'est même plus dadis le sujet c'est : L'ACTE CRIMINEL DU VIOL tout ça pour protéger le quai d'orsay et ses bourdes avec Kouchner qui compare Dadis a Idi Amin car plus percutant dans l'esprit du français moyen; les bourdes de Balkany et le double discours de Joyandet!

France24, ce n'est pas l'organe de propagande française dirigé par MADAME KOUCHNER, alias Christine Ockrent???? Cette dernière a à son actif 80 ans de copinage et autre flagornerie (heu, je voulais dire 40 ans de carrière) avec plusieurs générations d'hommes politiques français. Que le monde politico-médiatique français est petit...et vieux!!!
Citation:
Mon souhait est que Dadis avant de partir le plus vite sera le mieux mélange bien la FranceAfrique; mélange la junte et qu'un nouveau leader issu du civil et non influençable par les cellules de type foccart/bourgi redresse le pays!

Heu, Wildcat, un "civil" comme Bongo Ondimba ne vaut pas mieux qu'un militaire comme Jerry Rawlins (ainsi que le rappel si opportunément l'article posté par Panafricain) : donc, ce qu'il faudrait plutôt c'est UN PATRIOTE GUINEEN compétent, intègre et perspicace, qui défende fermement les intérêt stratégiques de la Guinée, et la soustraie définitivement du "Pré-Carré". Dadis n'est probablement pas compétent, mais il a le strict minimum (dont manquent tant de membres de l'opposition alimentaire-prévaricatrice) : un souci évident de la souveraineté de son pays, et des inétêts économiques vitaux des Guinéens ; tels qu'il les a exprimé dans sa manière de poser le problème des contrats miniers : le seul problème qui préoccupe vraiment tous ces Blancs qui s'agitent comme des hyènes, car la Guinée est (bcp) plus riche que la Côte d'Ivoire qui est en train de déchirer son "Pacte Colonial". Un tandem patriotique Guinée-Côte d'Ivoire en Afrique de l'Ouest chasserait rapidement tous les chacals qui y pilulent.



Nota :
Encore tout récemment (la semaine passée), Charles Million ancien ministre français de la Défense était dans les bureaux de Gbagbo "l'infréquentable" comparé à Milosevic où il accompagnait des "hommes d'affaires" alléchés par le secteur minier ivoirien. Ces gens adorent l'Afrique ; mais surtout sans les Africains, je veux dire sans les patriotes africains (et avec quelques affidés de service), qu'ils ont tous assassinés ou fait assassiner...
_________________
http://www.afrocentricite.com/
Umoja Ni Nguvu !!!

Les Panafricanistes doivent s'unir, ou périr...
comme Um Nyobè,
comme Patrice Lumumba,
comme Walter Rodney,
comme Amilcar Cabral,
comme Thomas Sankara,
Et tant de leurs valeureux Ancêtres, souvent trop seuls au front...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Ven 09 Oct 2009 06:25    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
[quote="OGOTEMMELIHeu, Wildcat, un "civil" comme Bongo Ondimba ne vaut pas mieux qu'un militaire comme Jerry Rawlins (ainsi que le rappel si opportunément l'article posté par Panafricain) : donc, ce qu'il faudrait plutôt c'est UN PATRIOTE GUINEEN compétent, intègre et perspicace, qui défende fermement les intérêt stratégiques de la Guinée, et la soustraie définitivement du "Pré-Carré". Dadis n'est probablement pas compétent, mais il a le strict minimum (dont manquent tant de membres de l'opposition alimentaire-prévaricatrice) : un souci évident de la souveraineté de son pays, et des inétêts économiques vitaux des Guinéens ; tels qu'il les a exprimé dans sa manière de poser le problème des contrats miniers : le seul problème qui préoccupe vraiment tous ces Blancs qui s'agitent comme des hyènes, car la Guinée est (bcp) plus riche que la Côte d'Ivoire qui est en train de déchirer son "Pacte Colonial". Un tandem patriotique Guinée-Côte d'Ivoire en Afrique de l'Ouest chasserait rapidement tous les chacals qui y pilulent.
.

Alors tout est là qui est Patriote en Guinée? Certains guinéens continuent à se poser la question surtout dans cette période de transition post 28 septembre car de toute manière l'armée est incontournable et beaucoup voyait comme homme "intègre" un ancien commandant du nom de Gbago Zoumanigui qui s'est révélé lors des évènements du 2 et 3 février 1996 quand il y a eu une tentative de coup d'etat à l'encontre de Conté. Ce coup a échoué suite a des dissensions au sein de l'armée (reind de nouveau) et surtout beaucoup de personnes qui à l'apoque ont sauvé Conté viennent de la même promotion du groupe a Dadis. Zoumanigui depuis lors était a l'étranger et surtout au Mali. Il a dénoncé en janvier et février 2007 les agissements de l'Armée (c'est là que tous les guinéens ont su qu'il était toujours vivant) et depuis l'avènement de la junte en 2008 et les dérives d'après les témoignages de CKy il serait très déçu de la tournure que prend les choses et du comportment de ses ex colllègues du corps militaires! Tout ceci pour dire ce gars pourrait servir de médiateur car connaissant la mentalité militaire et surtout apres longtemps analyser les comportments des civils politiciens! Zoumanigui se trouve acuellement à CKY mainteneant quelles sont les relations entre lui et la junte , c'est là le mystère mais apparement il n'est pas inquiété et il est surtout respecté par différents représentants de l'ordre de la gendarmerie et des autres départments du corps militaires!

Concernant une alliance Guinée Côte d'ivoire c'est effectivement à se poser la question? Déjà le conseiller spécial de Dadis Mr Cherif idrissa; cela ne m'étonnerait pas qu'il soit ivoirien; il y a des accents qui ne trompent pas! De plus on sait les liens avec le voisin ivoirien surtout au niveau de la région forestière ou certaines cultures sont proches! Maintenant d'où il vient ce gars? Certains disent qu'il a été mis en relation via le ministre du Tourisme de Côte d'ivoire Sidiki Konaté (pro Guillaume Sorro) et en plus on le voyait souvent à CKy et même dans les meetings de Dadis jusqu'en dans la capitale du Foutah ; Labe. Konaté avait fait un cconstat sur la situation guinéenne voir lien:
http://www.en-afrique.info/?sidiki-konate-ce-que-dadis-camara

Maintenant au vu de cet article quel rôle pourrait avoir dadis pour les affaires de Konaté? Est-ce un allié pour régler des problèmes internes au sein des relations Sorro Gbabgo surtout à la veille d'élections présidentielles, Sans compter le "facilitateur" Campaoré qui est impliqué sur les deux pays! Aucune idée!

Bref tout ceci n'est pas clair mais une chose est sûre lorsqu'un peuple est assis sur des ressources équivalentes à la RDC tout le monde devient fou!

La Guinée est tellement particulière par son histoire que je compare ce pays à la question espagnole; à savoir le point d'interrogation se met au début de la phrase!

Je t'invite à relire mes différentes interventions sur les articles de Grioo:

http://www.grioo.com/ar,debut_de_purge_dans_l_entourage_du_chef_de_la_junte_guineenne_,17927.html

http://www.grioo.com/ar,pour_hillary_clinton_moussa_dadis_camara_devrait_demissionner,17937.html

http://www.grioo.com/ar,crise_en_guinee_abdoulaye_wade_propose_comme_mediateur,17910.html


http://www.grioo.com/ar,on_ne_peut_plus_travailler_avec_moussa_dadis_camara_selon_kouchner,17914.html


http://www.grioo.com/categorie11.html

Ogo désolé pour les liens mais si je continue je risque de me blesser sur le clavier! Laughing


PS: Et dire que les forums a une époque étaient le cadet de mes soucis va falloir que je demande à Grioo si lors des inscriptions il y a des marabouts qui opèrent derrière tout cela où les camerounais on des secrets dont j'ignore les pouvoirs Rolling Eyes Shocked Laughing
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jos
Grioonaute


Inscrit le: 02 Mar 2009
Messages: 92

MessagePosté le: Ven 09 Oct 2009 08:43    Sujet du message: Répondre en citant

afrobeat a écrit:


Mon ami Il ne s'agit pas ici de comprendre très bien la méthode de raisonnement d'ogotommêli, mais il s'agit de comprendre comment fonctionne le monde.
Ce mode de raisonnement binaire dans lequel tu es immergé t'empêche de percevoir les choses dans leur réalité et leur complexité. Ogotommêli a donné sa vision des choses argumentation à l'appui en appelant au recul et à la reflexion.
Mais toi tu fais fi de tout ce qui est écrit, tu préfères raisonner à priori en présentant ce que tu sais où tu crois savoir d'ogotommêli. On est pas là pour parler d'ogotommêli on est la pour essayer de comprendre objectivement les fondemenst et les mécanismes qui ont fait émerger la "crise "en guinné.


et bien si on est pas là pour parler d'Ogotemmeli , pourquoi TOI en parles-tu ? tu es son avocat ?
lui le hableur ne se prend plus en charge et ne veut pas me répondre ? mais c'est son problème ! et je ne suis pas obligé de suivre son "raisonnement" comme je ne suis pas obligé d'etre ok avec toi !d'autant plus que ce n'était pas à toi que je m'adressais !

moi je parle de Dadis et de la GUINEE !! je parle d'un fou sanguinaire qui a pris le pouvoir par la force comme sont légion ceux qui ont fait comme lui
tu ne veux pas que je te fasse la liste des coups d'état perpétrés en Afrique ? coups d'état militaires( dont j'ai été témoin) qui ont installé des hommes qui s'accrochent à leur siège avec toute la force possible

ps : on est ici pour faire le procès de RFI ou de France 24 ou pour débattre de Camara et de tous ceux qui sont morts?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Ven 09 Oct 2009 09:05    Sujet du message: Répondre en citant

Jos a écrit:


ps : on est ici pour faire le procès de RFI ou de France 24 ou pour débattre de Camara et de tous ceux qui sont morts?


Jos je ne sais pas d'où tu viens mais je peux comprendre ta colère sur ce qui se passe en Guinée. Mais saches que que ici on est là pour faire la lumière sur Dadis, l'oppostion; RFI, France 24; les victimes (réels et imaginaires). je ne sais pas si tu navigues sur des sites guinéens mais je te jure tu risques de devenir fou car beaucoup de sites sont à l'image du pays chaotiques! amateurisme, propagande, rumeurs, journaleux alimentaires; un coup au pouvoir , un coup à l'opposition etc... Ici a Grioo; il y a des certaine règles où on peut avoir des débats constructifs où tout doit être disséqué parce que chez mes compatriotes il y a une telle malhoonâté intellectuelle qui reflète en fait ce que Lucien Panbou disait sur la situation actuelle de la Guinée (Dieu sait que j'ai beaucoup critiqué le gars) mais sur ce coup là il y a certaines constatations qui réellement me font mal mais c'est la vérité! La Guinée est sérieusement divisée et les enjeux économiques attirent les requins de toute part! De toute façon tout le monde ici veut le bien de l'Afrique et il faut savoir fustiger et dénoncer les comportements de nos dirigeants et de l'occident!
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Miss Belko
Grioonaute


Inscrit le: 16 Déc 2005
Messages: 37
Localisation: Empire Peulh du Macina

MessagePosté le: Ven 09 Oct 2009 15:42    Sujet du message: Répondre en citant

L'ivresse du pouvoir du capitaine Dadis Camara : interview au lit.

http://www.france24.com/fr/20091008-france24-herz-chabod-guinee-dadis-camara-reporter-rencontre-interview-chef-junte-conakry-repression-opposants

This man is a joke!
_________________
Afrique, mon Afrique
Afrique des fiers guerriers dans les savanes ancestrales
Afrique que chante ma grand-mère
Au bord de son fleuve lointain
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Ven 09 Oct 2009 16:45    Sujet du message: Répondre en citant

Miss Belko a écrit:
L'ivresse du pouvoir du capitaine Dadis Camara : interview au lit.

http://www.france24.com/fr/20091008-france24-herz-chabod-guinee-dadis-camara-reporter-rencontre-interview-chef-junte-conakry-repression-opposants

This man is a joke!


This man is not a joke; he is unfortunately and sadly REAL. La question qui faut se poser c'est comment la société guinéenne dans son ensemble a réussi à produire un individu comme dadis. Ceci un est signe très révélateur de la deliquescence du tissu social et des moeurs en Guinée depuis son indépendance. L'histoire nous dira à long terme si ce gars a été un mal nécessaire ou une malédiction permanente pour le pays et sans occulter les influences extérieures! Dadis est la synthèse de l'humiliation de ces prédécesseurs à savoir complexe intellectuel et matériel mais qui exceptionnellement arrive à accéder au pouvoir ne serait ce relatif! Shocked
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Miss Belko
Grioonaute


Inscrit le: 16 Déc 2005
Messages: 37
Localisation: Empire Peulh du Macina

MessagePosté le: Ven 09 Oct 2009 18:25    Sujet du message: Répondre en citant

Des femmes témoignent de viols commis par les militaires:

http://www.france24.com/fr/20091005-femmes-temoignent-viols-commis-militaires-armee-28-septembre-guinee-conakry-opposition-manifestation-repression
_________________
Afrique, mon Afrique
Afrique des fiers guerriers dans les savanes ancestrales
Afrique que chante ma grand-mère
Au bord de son fleuve lointain
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
OGOTEMMELI
Super Posteur


Inscrit le: 09 Sep 2004
Messages: 1498

MessagePosté le: Ven 09 Oct 2009 21:00    Sujet du message: Répondre en citant

Jos a écrit:
et bien si on est pas là pour parler d'Ogotemmeli , pourquoi TOI en parles-tu ? tu es son avocat ?
lui le hableur ne se prend plus en charge et ne veut pas me répondre ? mais c'est son problème ! et je ne suis pas obligé de suivre son "raisonnement" comme je ne suis pas obligé d'etre ok avec toi !d'autant plus que ce n'était pas à toi que je m'adressais !

moi je parle de Dadis et de la GUINEE !! je parle d'un fou sanguinaire qui a pris le pouvoir par la force comme sont légion ceux qui ont fait comme lui
tu ne veux pas que je te fasse la liste des coups d'état perpétrés en Afrique ? coups d'état militaires( dont j'ai été témoin) qui ont installé des hommes qui s'accrochent à leur siège avec toute la force possible

ps : on est ici pour faire le procès de RFI ou de France 24 ou pour débattre de Camara et de tous ceux qui sont morts?

Jos, t'énerve pas : il ne faudrait pas réduire ce topic à un pugilat entre toi, quelques autres et moi. Ce serait vraiment une perte de temps...

Tu considères que les photos colportées ici ou là sont suffisamment probantes ; ce avec quoi je ne suis pas d'accord et ai tenté d'expliquer pourquoi. D'ailleurs, Wildcat a indiqué que certaines de ces photos ne dateraient pas du 28 septembre 2009...

Même en France, il y a eu une émission télé qu'on appelait "Arrêt sur images", où il a maintes fois été démontré que les images télé pouvaient être savamment manipulatrices ; et qu'en conséquence elles sont à considérer avec un minimum d'attitude critique. Mais c'est vrai qu'en jouant dans le sensationnalisme, on dissuade l'effort critique pour manipuler les sentimenst et autres "bas instincts"...

Bref, on attend donc que tu précises tes sources sur la véracité absolue des faits imputés au régime militaire de Conakry par RFI, France24 et autres du même acabit. Des organes qui taisent pudiquement les réalisations socio-économiques du CNDD, notamment en matière d'électricité, de lutte contre le narcotrafic, etc.

En tant qu'Ivoirien, j'ai été personnellement échaudé par "Le Charnier de Yopougon" et sais depuis lors à quel point certaines officines de propagande peuvent salir un leader africain qui ne sert pas leurs intérêts, en manipulant une opposition larbiniste, égocentrique, prompte à sacrifier les intérêts vitaux de la nation nègre à ses vaines ambitions personnelles...
_________________
http://www.afrocentricite.com/
Umoja Ni Nguvu !!!

Les Panafricanistes doivent s'unir, ou périr...
comme Um Nyobè,
comme Patrice Lumumba,
comme Walter Rodney,
comme Amilcar Cabral,
comme Thomas Sankara,
Et tant de leurs valeureux Ancêtres, souvent trop seuls au front...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
OGOTEMMELI
Super Posteur


Inscrit le: 09 Sep 2004
Messages: 1498

MessagePosté le: Sam 10 Oct 2009 03:43    Sujet du message: Répondre en citant

zingh2006 a écrit:
Quand le vieux lion rugit les gazelles paniquent...Ogo, go ahead brother!!!!!
Wink

Parent, on est ensemble : c'est l'homme qui a pèr, sinon on gagne ou on gagne!!!

Comme disent les Doyens, la vérité ne pourrit pas : après avoir été submergés par les flots de propagande, certains acteurs directs des incidents du 28 septembre 2009 réagissent progressivement, en délivrant leur propre part de vérité...

Et aux dires mêmes de Wildcat, on ne sait plus à quel saint se vouer, tellement il y a d'informations contradictoires et souvent affabulatrices. Cependant, on sait au moins une chose désormais, c'est que le vacarme qui est fait par RFI et FRANCE24 - deux officines du ministère de Kouchner-du-Biafra, dont l'une est dirigée par sa propre épouse (grosse cachetonneuse des entreprises du CAC40) - n'est pas le fils de la vérité. et que ceux qui se fondent (uniquement) sur ce vacarme pour juger, condamner, aboient avec les loups...



Citation:
Interview exclusive du lieutenant Aboubacar Toumba Diakité : « Ma vérité sur les massacres 28 septembre »

Posté le 7, Oct à 11:26:46


© Guinéenews© a rencontré ce mercredi aux environs de 11 heures du matin dans son bureau, au cœur du Camp Alpha Yaya Diallo, l’aide de camp du capitaine Moussa Dadis Camara, le lieutenant Aboubacar Diakité dit Toumba, présumé avoir donné l’ordre de tirer sur les manifestants le 28 septembre dernier. Le lieutenant Toumba donne sa version des faits dans un entretien exclusif avec Guinéenews©.

Guinéenews© : Avant de commencer notre entretien, veuillez-vous présenter à nos lecteurs ?

Lieutenant Aboubacar Toumba Diakité : Avant d’entamer cet exercice que vous me demander, je voudrais tout d’abord et en me joignant au président de la République, le capitaine Moussa Dadis Camara qui est le commandant suprême des forces armées guinéennes, m’acquitter d’un devoir, celui de présenter mes condoléances aux familles de tous ceux et de toutes celles qui ont été victimes de ces douloureux événements du 28 septembre. C’est pourquoi, vous me laisserez donc observer avant de commencer une minute de silence à leur mémoire…

Cela dit, je me nomme Diakité Aboubacar, communément appelé Toumba. Je suis l’aide de camp de son Excellence le Président de la République, chef de l’Etat, président du CNDD, Commandant en chef des forces armées guinéennes, le capitaine Moussa Dadis Camara. En même temps, j’assume les fonctions de commandant de la garde présidentielle et coordinateur du régiment commando de la République de Guinée. Je remplis actuellement par la volonté de Dieu et du Président Dadis ces responsabilités.

Au sein des forces armées guinéennes, je suis de la promotion 2001. Avant d’intégrer les rangs de l’armée, je précise que j’ai une formation de médecin. A cet effet, j’ai servi comme médecin chef du détachement des rangers à la quatrième région militaire, je veux parler de la ville de N’Nzérékoré. Là-bas, j’ai assuré la fonction de médecin chef par intérim du Bataillon des commandos rangers basés à Sôrônkôny basé à Kankan. Pour des nécessités de service, j’ai été envoyé à la Direction générale des services de santé des armées au BQG, Quartier Général, pour assumer les fonctions de médecin chef au service de cardiologie des forces armées. C’est de là et toujours pour des raisons de service, que j’ai été affecté à l’école de la gendarmerie de Sonfonia. A partir de là, j’ai bénéficié de la confiance de son excellence, le capitaine Moussa Dadis Camara pour assumer les fonctions de son aide de camp. Poste que j’occupe présentement.

Guinéenews© : Après les événements tragiques du 28 septembre, beaucoup de témoignages vous accusent d’avoir été celui qui aurait conduit la répression contre les manifestants au Stade. Aujourd’hui, que répondez-vous à ces accusations et quelles explications pouvez-vous nous donner par rapport à cette situation ?

Lieutenant Aboubacar Toumba Diakité : Vous me posez une question pertinente et d’actualité d’autant qu’elle concerne aujourd’hui la destinée de notre nation. Je crois sur la foi que je dois dire pour la vérité des faits ce que j’ai personnellement vécu. En effet, c’est au petit matin du 28 septembre 2009, qu’on a été informé du mouvement des partis politiques et la descente de certains militaires à l’encontre des militants de ces partis politiques dont la manifestation avait commencé à prendre une allure débordante en s’attaquant aux édifices publics. Comme on le sait, les militaires habitent de part et d’autre dans les quartiers que dans les garnisons. Nous avons donc appris que les militaires sont descendus pour aller disperser ces militants des partis politiques.

Aussi, comme on le sait tous, le président Moussa Dadis Camara est un homme qui a toujours eu le courage d’affronter les problèmes de l’armée. Comme par le passé, c’est lui-même qui se déplaçait pour aller rappeler la troupe à l’ordre et l’ordonner de replier dans ses garnisons.

Mais, aujourd’hui avec les nouvelles fonctions plus complexes de président de la République qu’il incarne, cela ne pouvait pas se passer comme il le faisait pendant qu’il n’assumait pas cette fonction. Ainsi, lorsque moi je venais, j’ai trouvé le président de la République en position de sortir pour aller faire retourner les militaires et les empêcher de céder à la provocation des leaders de partis politiques. Il n’a jamais été question que les militaires partent parce qu’il avait lui-même promis que les militaires ne sortiront jamais pour s’opposer à la manifestation des partis politiques puisqu’il y a des forces de l’ordre formées pour ce genre de maintien d’ordre. Ce jour, en laissant le président aller en personne dans ce trouble comme il aimait à le faire dans le temps et que par malheur, on ne le souhaite jamais, quelque chose lui arrivait de mal, je pense en toute sincérité que ma responsabilité serait engagée au premier plan. Etant donc son Aide de camp actuel, je ne pouvais en aucun cas me permettre un tel risque pour le pays et pour la vie du chef de l’Etat qu’il incarne. Il fallait que j’assume en toute responsabilité, ce devoir de confiance inestimable qu’on a placée en moi pour assurer sa sécurité. C’est ainsi que j’ai laissé consigne de veiller sur le papa (ndrl le capitaine Dadis). Après quoi, moi, je suis sorti dans la cour. En même temps, j’ai aperçu des militaires partir également. C’était aux environs de 11 heures et la manifestation avait débuté vers les 8 heures. A 9 heures, si mes souvenirs sont aussi exacts, les gens étaient déjà arrivés. Donc, je ne pouvais plus rester. Je devais jouer le rôle qu’en temps normal le président de la République devait jouer en faisant replier les militaires dans les casernes. C’est ce qui a motivé mon déplacement en lieu et place avec son autorisation en tant que son aide de camp de partir sur le terrain et essayer de faire entendre raison aux soldats.

A mon arrivée, j’ai trouvé que la situation avait dégénéré autrement. Il y avait toute une pagaille indes criptible. Des leaders politiques se trouvaient entre les mains de militaires. Et imaginer les conséquences pour le tissu social lorsqu’un leader politique arrivait à perdre la vie dans une telle situation. Comme le président Dadis pouvait s’il était présent sur le terrain, je me suis fais le premier devoir de sauver la vie des leaders politiques. C’est ce qui fut fait. Ces leaders peuvent en témoigner parce que ce sont des personnes d’une probité morale irréprochable. Je vous avoue que j’ai moi-même reçu des coups. A mon tour, je frappais des hommes en uniforme. J’étais très envahi. J’ai fait évacuer les leaders. Il y en a qui ont dû en témoigner. Certains parmi eux affirment que n’eut été la présence de Toumba, ils n’auraient pas eu la vie sauve. C’est ce devoir que j’ai fait au nom du président de la République. Je les ai fait fuir en les embarquant à bord de mon véhicule personnel pour aussi aller rendre compte au chef de l’Etat. Sur les lieux, il m’a ordonné automatiquement en me disant « Toumba, conduit-les à la clinique Ambroise Paré. C’est ce qui a été fait. Par rapport à tout ce que j’apprends aujourd’hui contre moi, je vous assure que ma profession ni ma probité morale ne me permettent pas d’avoir une conduite inhumaine et barbare sur mon prochain. Dès le début, des leaders qui sont des personnalités crédibles aux yeux de l’opinion nationale et internationale, ont affirmé en toute liberté leur reconnaissance à ma personne pour ce rôle que j’ai joué en leur sauvant la vie. Ils témoignent volontiers que grâce à Toumba, le pire a été évité. En tout cas, en ce qui concerne la vie de ces dirigeants de partis politiques. Connaissant les éventuelles conséquences que la mort d’un leader pouvait entraîner pour le pays, je me suis fixé pour premier objectif d’aller les sauver. Cela est facilement vérifiable sur des images que les gens ont pu prendre ce jour. Voyez sur toutes les images, vous ne verrez nulle part la photo d’un béret rouge.

Voilà donc succinctement retracée la réalité des faits malheureux et non souhaités survenus le 28 septembre dernier dans notre pays.

Guinéenews© : En arrivant donc au Stade avec votre groupe quel a été votre constat. Y avait-il eu des morts et des blessés. Si oui, qui aurait donc ordonné aux militaires d’ouvrir le feu ?

Lieutenant Aboubacar Toumba Diakité : Avant d’arriver au Stade du 28 septembre, j’ai dû constater sur mon passage, des traces d’actes de pillages perpétrés par des manifestants. Il y a eu des commissariats incendiés et des édifices publics vandalisés. Des manifestants se sont saisi des armes qui étaient stockées dans ces commissariats. Malgré la gravité d’un tel acte, je n’ai jamais ordonné d’ouvrir le feu parce que je ne vois pas pour quel intérêt je peux ordonner à un militaire d’ouvrir le feu sur des manifestants civils.

Quand j’arrivais comme je l’ai dit ci-haut, on a trouvé sur place une sacrée pagaille au point qu’on ne pouvait même pas prêter attention à ces détails auxquels vous faites allusion. Imaginez-vous depuis onze heures, il y avait cette pagaille qui avait commencé à l’intérieur du stade. On a trouvé une bagarre généralisée. Les uns s’attaquaient aux autres. Il y avait des gendarmes et des policiers là-bas qui peuvent bien en témoigner.

Quand je suis entré, ma première mission a été de sauver la vie des civils et notamment les leaders. Je ne sais pas d’où sont venus les tirs. Puisque d’après le constat des médecins, il n’y a eu que quatre corps qui ont reçu des balles, et ça aussi, nous précise-t-on, par des balles perdues. Qui sait là où ils se sont procurés des armes s’ils ont tiré ou pas. Puisque le militaire s’il doit tirer, je crois ce sont des tirs précis mais pas des tirs incontrôlés. Par rapport à la responsabilité des tirs, je vous affirme que je n’ai jamais donné des instructions dans ce sens. Egalement, je dois vous préciser qu’en arrivant, je n’ai pas constaté de tirs. C’est une pagaille que j’ai constatée entre les forces de l’ordre et les manifestants. Donc, mes militaires n’ont pas eu l’accès. Il a fallu que je m’engage personnellement pour venir sauver les leaders présents à la tribune. Je suis sûr et certain que ces leaders, s’il est vrai qu’ils sont véridiques, ils pourront le témoigner.

Guinéenews© :Pourtant de nombreux témoins affirment qu’au Stade il n’y avait que des bérets rouges qui ont agi et ouvert le feu, qu’en dites-vous ?

Lieutenant Aboubacar Toumba Diakité : C’est ce que je viens de vous dire tout de suite. A travers les images parce que celles-ci ne trompent pas, elles constituent des preuves concrètes auxquelles tout le monde a accès et qu’on peut aussi vérifier très facilement. J’ai la dernière parution du journal panafricain ‘’Jeune Afrique’’ ici avec moi. Vous pouvez le vérifier sur les images qu’il nous rapporte. Et vous allez constater avec moi qu’il n’y a pas un seul béret rouge là-dedans par rapport aux événements du Stade. Je pense que ce sont les forces de l’ordre qui sont là. Et parce que je suppose que l’armée n’est pas formée pour le maintien d’ordre. Donc, on a cette probité morale. Egalement, l’armée n’est pas formée contre sa propre population. L’armée par nature est et doit rester un arbitre dans son pays. Je crois savoir que c’est ce rôle d’arbitre qu’elle a joué en essayant d’épargner la vie des leaders politiques.

Guinéenews© Very Happy’autres personnes et victimes soutiennent qu’il y a eu aussi des cas de viols commis par des soldats, qu’en dites-vous ?

Lieutenant Aboubacar Toumba Diakité : Par rapport aux cas de viols auxquels les gens font allusion, même s’il y a eu des viols, en raison des circonstances dans lesquelles je suis rentré, moi Toumba, je ne pouvais pas prêter attention à cela. Je n’en ai pas constaté. Parce que dès que j’ai embarqué les leaders, j’ai quitté en catastrophe les lieux.

Guinéenews©: En tant que commandant de la garde présidentielle et aide de camp du président que nous diriez-vous par rapport aux affirmations selon lesquelles d’anciens éléments de l’Ulimo seraient infiltrés dans vos rangs ?

Lieutenant Aboubacar Toumba Diakité : Je voudrais dire à ceux qui affirment d’ailleurs sans preuve que la garde présidentielle est infiltrée par des étrangers, de venir le vérifier eux-mêmes ici au camp. Nous n’avons pas d’autres endroits que le camp Alpha Yaya Diallo. Je mets ces affirmations au compte des allégations mensongères. La garde du président Dadis est composée uniquement et exclusivement de soldats guinéens régulièrement recrutés dans l’Armée. Je pense qu’on a suffisamment de bons soldats guinéens formés pour aller prendre d’autres personnes en dehors de la Guinée.

L’armée n’est pas en manque de soldats valeureux pour aller prendre des inconnus je ne sais où pour assurer la protection du président de la République de Guinée. Il n’y a aucun étranger avec nous ici parmi les gardes présidentiels. Ils sont tous sur des listings de l’armée régulière guinéenne. Ceux qui le disent doivent être vraiment à cours d’arguments.

Guinéenews© : Nombreuses sont des personnes qui suggèrent de plus en plus aujourd’hui l’envoi des forces d’interposition en Guinée. Que pensez-vous de cette initiative ?

Lieutenant Aboubacar Toumba Diakité : Je pense que le président de la République a été on ne peut plus clair sur cette question. Ce qu’il a dit est et reste ce qu’il est. Parce que la Guinée n’a vraiment pas besoin de cette force d’intervention. Il n’y a que certaines personnes mal intentionnées qui sont en train d’attiser le feu et de dramatiser les difficultés que notre pays est en train de traverser en ce moment. Le président de la République si je me permets de le paraphraser a dit que la Guinée n’a pas besoin de forces d’interposition et je crois il avait donné les raisons sur lesquelles je ne reviendrais pas ici. Moi, je ne pourrais pas dire plus que ça.

Je dirais que notre pays n’a jamais connu l’intervention d’une quelconque force étrangère sur son sol. Au lieu de soutenir l’envoi de ces forces dont les frais d’entretien seront extrêmement coûteux, je pense qu’on pourrait faire une économie de ces dépenses en acceptant de les investir dans la formation et la restructuration de l’armée tant revendiquée par le président de la République afin qu’elle soit vraiment une armée républicaine digne de nom et comme il en existe ailleurs. L’entretien d’une force d’interposition exige énormément de fonds qu’on pourrait mobiliser pour la réforme de l’armée guinéenne qui en a tant besoin aujourd’hui.

Guinéenews© : A l’arrivée du président Blaise Compaoré à Conakry, beaucoup ont remarqué votre absence sur les lieux de l’accueil à l’aéroport et aux Cases Bellevue. Une absence que certains assimilent à une pression du ministre de la Défense, le Général Sékouba Konaté qui vous aurait même intimé l’ordre de vous effacer carrément derrière le président Dadis. Et il y a même des informations qui indiquent que vous avez fui et que vous seriez activement recherché. Qu’en est-il concrètement ?

Lieutenant Aboubacar Toumba Diakité : Je pense que si cela est comme le disent ces colporteurs de mensonges, cette mesure ne les concerne guère. Elle ne regarde que moi et moi seul. Mais ces boniments ne me dérangent point. Je pense que comme tout soldat de l’armée guinéenne, je suis sous commandement hiérarchique. Je suis vertueux et respectueux de cette hiérarchie militaire. Dans les jours à venir, ceux qui le disent l’apprendront à leurs dépens. Je crois qu’il faut laisser le temps au temps. Car, seul le temps finit par juger et donner raison. Donc, ils sauront si Toumba pour quelles que raisons que ce soit a fui ou va fuir son pays. Je ne sais pour aller sur quelle planète. Qu’est-ce qu’ils reprochent à Toumba ces personnes qui veulent me dénigrer. Qu’est-ce que Toumba a fait ? Je crois avoir agi en tout patriotisme pour sauver la vie des leaders comme l’a voulu et souhaité mon commandant en chef, le capitaine Dadis. Je ne pense pas que cela puisse déranger certains au point d’assimiler cet acte ô combien salutaire à un quelconque acte délictuel. Comment ces mêmes personnes puisqu’elles sont infatigables seront surprises par ce que le temps leur apportera tôt ou tard comme réponse par rapport à ma personne et à mon attitude. Ne soyons pas pressés, avec un peu de patience et de raison les choses se décanteront d’elles mêmes.

Guinéenews© : S’il vous était donné d’adresser un message au peuple de Guinée et aux nombreuses familles victimes de ces événements du 28 septembre, que diriez-vous ?

Lieutenant Aboubacar Toumba Diakité : Le dernier de mon entretien va à l’endroit des victimes et parents de victimes. Pour ce faire, je me joins au président de la République, le capitaine Dadis, père de la nation pour présenter mes sincères condoléances les plus attristées à toutes les victimes de ces douloureux événements survenus au Stade du 28 septembre.

Ces mêmes condoléances s’adressent à leurs familles et au peuple de Guinée. En même temps leur donner l’assurance que nous continuerons malgré ce qui est arrivé à nous confondre à leur cause qui est celle de leur défense. Nous sommes ici pour eux. Il faut qu’ils acceptent de voir bien le fond du problème. Il ne faut pas qu’ils acceptent de créer un clivage entre eux et leur armée. Par ce que nous leur appartenons et nous sommes issus d’eux. Nous devons vivre en parfaite harmonie, la cohésion nationale. Malheureusement, ceux qui veulent diviser ou veulent voir le pays divisé ont tendance à noyer sur ceux qui prônent l’unité et la cohésion de notre patrie commune, la Guinée. Il y en a qui sont actuellement manipulés par l’étranger. Il faut qu’ils se ressaisissent en se souvenant que nous ne vivons pas l’époque de la colonisation. Nous sommes et resterons à leur entière disposition.

Propos recueillis par Camara Moro Amara pour Guinéenews©


Amara Moro Camara
Conakry, Guinée
224.60.45.00.22

_________________
http://www.afrocentricite.com/
Umoja Ni Nguvu !!!

Les Panafricanistes doivent s'unir, ou périr...
comme Um Nyobè,
comme Patrice Lumumba,
comme Walter Rodney,
comme Amilcar Cabral,
comme Thomas Sankara,
Et tant de leurs valeureux Ancêtres, souvent trop seuls au front...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Page 1 sur 5

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001 phpBB Group