Grioo.com   Grioo Pour Elle     Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  



grioo.com
Espace de discussion
 
RSS  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Bain de Sang a Conakry, Dadis laisse tirer sur la population
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Sam 10 Oct 2009 10:07    Sujet du message: Répondre en citant

Ogo voici quelqun lien sur les photos, video au stade et conversations entre les opposants au stade et le ministre chargé de lutte contre les narcos et le grand banditisme!

http://www.youtube.com/watch?v=ipGsZZJldFQ&feature=player_embedded comme le précise l'auteur les images du début sont de janvier et fevrier 2007 et après on a celle de 2009! Au début je suis clair et net c'est janvier 2007. Le but ici est de condamner la responasabilité de l'armée. En 2007 quand Kouyaté est venu; c'est sous sans mandat que les enquêtes ont été bloquées!

http://www.youtube.com/watch?v=P26Gftelja8&feature=related à l'intérieur du stade electrique mais sans plus!


http://www.youtube.com/watch?v=nPxExsoq674 échange entre le ministre et les opposants et apparment une conversation téléphonique avec je cite : Président!

Sur l'interview de Toumba Diakité j'y reviendrai après car nos journaleux alimentaires guinéens sont tellement filou que c'est la question elle -même qui demande a ce qu'on vérifie la source et non la réponse de l'interrogé! C'est pour dire par qui est téléguidée le journaliste?
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
M.O.P.
Super Posteur


Inscrit le: 11 Mar 2004
Messages: 3193

MessagePosté le: Sam 10 Oct 2009 17:52    Sujet du message: Répondre en citant

un reportage de france 24 sur Dadis: un peu surreel le truc

Je veux bien croire que dadis voudrait apporter un changement, mais son mouvement militaire ou regne la loi du plus fort et celle des armes, en a t il les capacites ?
J'en doute franchement.

http://www.afriscoop.net/journal/spip.php?article726
_________________
La vie est un privilege, elle ne vous doit rien!
Vous lui devez tout, en l'occurence votre vie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
youngsoldier
Bon posteur


Inscrit le: 07 Juil 2005
Messages: 595

MessagePosté le: Sam 10 Oct 2009 18:28    Sujet du message: Répondre en citant

Entre nous, je n'ai plus envie de rire, Dadis Camara donne une interview aux journalistes de France 24 dans son lit... Pourquoi fallait-il que ça nous arrive à nous Africains ?

http://www.france24.com/fr/20091008-france24-herz-chabod-guinee-dadis-camara-reporter-rencontre-interview-chef-junte-conakry-repression-opposants
_________________
youngsoldier's back
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Sam 10 Oct 2009 19:06    Sujet du message: Répondre en citant

@ MOP et Youngsoldier vous avez tous les deux raisons il n'a pas les compétences pour gérer le pays dans la sérénité et aussi moi non plus cela ne me fait pas rire mais le guinéen que je suis est encore plus mal a l'aise que vous mais je me sens le devoir de mettre ici ce que je sais du pays! Voici une interview du gars encore plus surrealiste à la limite de la 4ème dimension mais je tiens à vous dire il y a quelque chose de sousjaccent qui une fois divulguée sera une BOMBE car partout sur le net les choses se précisent du côté du pouvoir, des médias(locaux, régionnaux et occientaux), du côté de la communauté internationale et surtout et terrible risque d'être ce jour du côté des opposants! Moi perso je ne veux pas de Dadis et de certains opposants! Que l'on soit chacun très très vigilant sur la Guinée car a travers d'elle dans l'etat actuel c'est de l'Afrique qu'on parle!


http://www.dailymotion.com/video/xar151_edition-speciale-moussa-dadis-camar_news
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Sam 10 Oct 2009 20:23    Sujet du message: Répondre en citant

Ah oui j'oubliais dans tout ce flot d'infos et cela confirme que tout ceci est à surveiller de prêt car voilà qui entre dans la danse:



Citation:
Actualité- Posté le Vendredi 09 octobre 2009 à 21:20

http://www.kibarou.com/actu1.php?id=3273


Paris : Saisine de la CPI sur les crimes du stade du 28 septembre

Me Jacques Verges à la barre

Constitués par les organisations internationales de défense des droits humains, Me Jacques Vergès et Me Jean Louis Kéita (fils du premier chef d’état major général de l’armée guinéenne, le feu général Noumadjan Kéita) assistés d’un collège d’avocats européens et africains défendront les droits des victimes de la répression sanglante infligée par des bérets rouges de la garde présidentielle contre les militants des partis politiques d’opposition lors du meeting du lundi 28 septembre 2009 au stade du même nom.

Ces avocats de renommée mondiale, après plus de dix jours passés à recueillir des témoignages, à collecter des informations, sont parvenus à constituer des accablants dossiers contre les présumés auteurs et commanditaires des graves événements du stade du 28 septembre.

Avant la saisine de la Cour Pénale Internationale (CPI), le célèbre avocat français, Me Jacques Vergès, son confrère non moins célèbre guinéen, Me Jean Louis Kéita ainsi que leurs associés ont décidé d’organiser, une conférence de presse la semaine prochaine à Paris pour faire le point de la situation sur les exactions commises contre des citoyens désarmés.

Dans le registre des chefs d’accusation, les avocats ont retenu les centaines de meurtres contre des populations civiles, les viols et les violences sexuelles contre des femmes. Tous ces actes ignominieux notamment le viol sont qualifiés de crimes contre l’humanité. Sur ce point, il faut préciser que la Résolution 1820 du Conseil de Sécurité de l’ONU stipule : « Le viol et d’autres formes de violence sexuelle peuvent constituer un crime de guerre, un crime contre l’humanité ou un élément constitutif du crime de génocide, souligne qu’il est nécessaire d’exclure les crimes de violence sexuelle du bénéfice des mesures d’amnistie prises dans le cadre de processus de règlement de conflits ».

Les avocats, dans la plainte destinée à la CPI, visent les auteurs et commanditaires de ces crimes, mais aussi des civils extrémistes qui ont contribué à la radicalisation de la position du chef de la junte, en incitant le capitaine Moussa Dadis à renoncer à ses engagements initiaux et à se présenter à la prochaine élection présidentielle du 31 janvier 2010, source de tous ces irréparables.

Nous y reviendrons.

Anne Marie à Paris

Version Imprimable

_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Miss Belko
Grioonaute


Inscrit le: 16 Déc 2005
Messages: 37
Localisation: Empire Peulh du Macina

MessagePosté le: Dim 11 Oct 2009 00:05    Sujet du message: Répondre en citant

WILDCAT a écrit:
http://www.dailymotion.com/video/xar151_edition-speciale-moussa-dadis-camar_news


Dadis est tout simplement C.O.N. et représente une honte pour l'Afrique! Meme si ses intentions étaient nobles, au depart (je veux bien le croire), il a m.e.r.d.é.
S'il avait été un peu plus intelligent, il aurait pu eviter le bain de sang du 28 Septembre en faisant clairement comprendre au peuple guinéen, ses intentions de ne, ni conserver le pouvoir, ni se presenter aux élections prochaines, le plus tot possible. Bref, il aurait du s'inspirer de la politique d'Amadou Toumani Touré.

Mais quand on veut faire joujou avec le pouvoir et maintenir le peuple dans "l'incertitude et le doute, il est illusoire de croire que cela n'engendrera pas des consequences plus ou moins désastreuses. Pauuvre Guinée! Pauvre Afrique! THIS MAN SHOULD GO Arrow
_________________
Afrique, mon Afrique
Afrique des fiers guerriers dans les savanes ancestrales
Afrique que chante ma grand-mère
Au bord de son fleuve lointain
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Dim 11 Oct 2009 00:41    Sujet du message: Répondre en citant

Voilà maintenant je crois que la Françafrique et en panique: On va disséquer cela de manière chirurgicale le titre déjà est un produit d'appel!

Citation:
http://www.tf1.fr/sept-a-huit/sommaire/l-emission-du-11-octobre-2009-4840601.html

Naissance d'un dictateur ?

Il s'appelle Moussa Dadis Camara. Il est capitaine dans l'armée guinéenne et, depuis décembre dernier, président de la République, porté au pouvoir par les soldats à la mort du chef de l'Etat Lansana Conté. En promettant la démocratie, une lutte féroce contre la corruption, et en jurant qu'il ne se présenterait pas à une élection présidentielle très vite organisée, il a d'abord rassuré la communauté internationale... avant de l'inquiéter en révélant sa vraie nature. Une nature colérique et excentrique. Dans des shows télévisés quasi quotidiens, il s'est montré capable d'insulter des diplomates, d'humilier des hommes d'affaires, de menacer des journalistes et même de limoger en direct des fonctionnaires. Plus grave, le 28 décembre dernier, les militaires guinéens ont tué pour mater une manifestation d'opposants. 57 morts officiellement, des centaines selon certaines sources. Assiste-t-on à la naissance d'un dictateur sanguinaire ? Sept à Huit a pu exceptionnellement suivre pendant plusieurs jours le capitaine-président. Il a ouvert toutes les portes, y compris celle de sa chambre à coucher pour une interview... déroutante. A voir aussi dans ce document choc, des images exclusives et inédites de la répression menée par les soldats le 28 décembre à Conakry. Une enquête de Christophe Widemann et David Geoffrion.




LE quatuor Sarkozy, Kouchner, Joyandet et Balkany doit commencer a sentir l'odeur du soufre depuis les bourdes du quai d'Orsay et du maire de Levallois. Sans compter Sarkozy doit être sous les nerfs à chaque fois qu'il entend Dadis parlant de lui: "Mon frère, le très vaillant Nicolas Sarkozy" Rolling Eyes Twisted Evil

Ps: il y a juste une erreur sur la date 28 septembre au lieu de 28 décembre!
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
afrobeat
Grioonaute régulier


Inscrit le: 14 Aoû 2007
Messages: 312

MessagePosté le: Dim 11 Oct 2009 04:48    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Voici une interview du gars encore plus surrealiste à la limite de la 4ème dimension


wildcat qu'est-ce qu'il ya de surréaliste dans cette intrview?
où alors ce qui te choque c'est le simple fait que dadis camara ne soit pas un as de la langue de molière?
JE TE RAPPELLE JUSTE à TITRE D'INFORMATION QUE c'est pas sa langue maternelle.
je suit vraiment curieux de savoir ce que tu trouves surrealiste dans une interview dans laquelle un homme prend tout simplement le temps de parler en toute honnêteté de sa vision des choses.
Si c'est son français que tu trouves être de la quatrième dimension, moi j'ai toujours été un peu étonné de voir que lorsqu'un anglais parlent un français tordu, on trouve ça normal à la limite kool, on se dit "aah l'accent british",ceci est valable pour un allemand, un hollandais, un américain. Mais quand un africain s'exprime "mal" en français beaucoup de personnes ont du mal à retenir leur sourire, parfois même on le prend pour quelqu'un d'un peu bête, il arrive même qu'il perde toute sa crédibilté...
Il est vraiment profond l'abîme dans lequel on se trouve!
_________________
www.afromantara.com
Produits de beauté Afro!

Fela Anikulapo Kuti - Sorrow tears and blood
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
OGOTEMMELI
Super Posteur


Inscrit le: 09 Sep 2004
Messages: 1498

MessagePosté le: Dim 11 Oct 2009 08:48    Sujet du message: Répondre en citant

WILDCAT a écrit:
Ogo voici quelqun lien sur les photos, video au stade et conversations entre les opposants au stade et le ministre chargé de lutte contre les narcos et le grand banditisme!

http://www.youtube.com/watch?v=ipGsZZJldFQ&feature=player_embedded comme le précise l'auteur les images du début sont de janvier et fevrier 2007 et après on a celle de 2009! Au début je suis clair et net c'est janvier 2007. Le but ici est de condamner la responasabilité de l'armée. En 2007 quand Kouyaté est venu; c'est sous sans mandat que les enquêtes ont été bloquées!

http://www.youtube.com/watch?v=P26Gftelja8&feature=related à l'intérieur du stade electrique mais sans plus!


http://www.youtube.com/watch?v=nPxExsoq674 échange entre le ministre et les opposants et apparment une conversation téléphonique avec je cite : Président!

Sur l'interview de Toumba Diakité j'y reviendrai après car nos journaleux alimentaires guinéens sont tellement filou que c'est la question elle -même qui demande a ce qu'on vérifie la source et non la réponse de l'interrogé! C'est pour dire par qui est téléguidée le journaliste?

Wildcat, j'ai regardé rapidement les images insoutenables des morts et blessés ; mais je ne vois pas ce qu'elles veulent prouver et qu'on ne sache déjà : oui, oui, oui, et OUIIIII!!! il y a eu des morts et des blessés le 28 septembre 2009 à Conakry. Aussi n'était-il pas nécessaire d'exhiber ainsi des cadavres de Nègres pour en convaincre quiconque : tu remarqueras que les Américains n'ont pas plastronné de cadavres des 3000 morts du WTC ; pas plus que les Français n'ont montré les cadavres des 9 soldats qui auraient été tués à Bouaké. En somme, les Blancs ont la décence de respecter leurs morts, tandis que les nôtres sont exhibés comme de la "viande de brousse", comme vulgaire spectacle d'animaux anthropomorphes justes bons à susciter au mieux de la pitié, au pire du voyeurisme macabre...

La question qui est posée ici est de connaître les circonstances exactes de ces blessés et morts :
- l'armée guinéenne a-t-elle tiré sur de pacifiques citoyens manifestants tranquillement ; ou bine y-a-t-il de la part de certains voyous professionnels des attaques de commissariat, des vols d'armes de guerre, bref une tentative de radicaliser la manifestation qui a HEUREUSEMENT foiré???
- S'agissait-il d'un scénario françafricain à la malgache qui a honteusement échoué, dans une Guinée particulièrement rompue à faire échec aux innombrables tentatives de coup d'Etat françafricains???

Par parenthèse, en 1970, la France était complice du Portugal dans une tentative de coup d'Etat sanglante à Conakry où plus de 400 Guinéens avaient été assassinés nuitamment : va-t-elle rendre des comptes de ses actes criminels, avant de se poser en juge de Dadis Camara???

Si les Guinéens offrent leur pays à ces voyous indécrottables et leurs alliés locaux, ils en prendront pour au moins 25 ans de corruption, prévarication, pillage...
_________________
http://www.afrocentricite.com/
Umoja Ni Nguvu !!!

Les Panafricanistes doivent s'unir, ou périr...
comme Um Nyobè,
comme Patrice Lumumba,
comme Walter Rodney,
comme Amilcar Cabral,
comme Thomas Sankara,
Et tant de leurs valeureux Ancêtres, souvent trop seuls au front...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
OGOTEMMELI
Super Posteur


Inscrit le: 09 Sep 2004
Messages: 1498

MessagePosté le: Dim 11 Oct 2009 09:02    Sujet du message: Répondre en citant

Miss Belko a écrit:
S'il avait été un peu plus intelligent, il aurait pu eviter le bain de sang du 28 Septembre en faisant clairement comprendre au peuple guinéen, ses intentions de ne, ni conserver le pouvoir, ni se presenter aux élections prochaines, le plus tot possible. Bref, il aurait du s'inspirer de la politique d'Amadou Toumani Touré.

Si les organisateurs de la manifestation étaient tant soit peu intelligents :
- ils n'auraient pas perturbé les cérémonies officielles du 28 septembre 2009 par une manifestation NON AUTORISEE
- ils n'auraient pas laissé des voyous (professionnels?) saccager des commissariats et autres gendarmeries, emportant des armes de guerre (sous toutes réserves de la véracité de ces faits rapportés par Dadis Camara dans une ITW)...

On se demande si les plus imbéciles dans cette affaire ne sont pas tous ceux qui aboient avec les loups, avant de se faire dévorer à leur tour : ça pue trop le scénario françafricain de Madagascar pour que certains condamnent avant même de réfléchir. Ils étaient où ces mêmes, lorsque Jacques Chirac et Charles Pasqua faisaient assassiner des Kanaks COMME DES LAPINS dans la fameuse Grotte d'Ouvéa???

Une manifestation non autorisée, où des bâtiments officiels sont saccagé, y compris des commissariat de police : il en faut beaucoup moins que cela en France pour que TOUTE la classe politique sans exception condamne d'abord les organisateurs, avant éventuellement de déplorer les morts et autres blessés. Mais comme ça se passe en Bamboulie, les mêmes hommes politiques éructent, jacassent ; et sont imités par des Nègres lobotimisés, larbinistes jusqu'à la moelle, dressés à aboyer pour leurs maîtres...
_________________
http://www.afrocentricite.com/
Umoja Ni Nguvu !!!

Les Panafricanistes doivent s'unir, ou périr...
comme Um Nyobè,
comme Patrice Lumumba,
comme Walter Rodney,
comme Amilcar Cabral,
comme Thomas Sankara,
Et tant de leurs valeureux Ancêtres, souvent trop seuls au front...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Dim 11 Oct 2009 11:43    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
wildcat qu'est-ce qu'il ya de surréaliste dans cette intrview?
où alors ce qui te choque c'est le simple fait que dadis camara ne soit pas un as de la langue de molière?
JE TE RAPPELLE JUSTE à TITRE D'INFORMATION QUE c'est pas sa langue maternelle.


Afobeat toi aussi; mais qui te parles de langue de Molière ici? je dis surréaliste par je ne pense pas que vous écoutiez les radios locales guinéennes car son discours c'est le jour et la nuit. J'étais avec des amis à moi et se disaient ce gars est en train de rendre dingues ceux qui sont censés être "normaux". Il utilise un discours local, régional et un destiné à l'occident! L'affaire d'acent ou de langue de telle ou telle je ne vois vraiment pas ce que cela vient faire ici!
Citation:
La question qui est posée ici est de connaître les circonstances exactes de ces blessés et morts :
- l'armée guinéenne a-t-elle tiré sur de pacifiques citoyens manifestants tranquillement ; ou bine y-a-t-il de la part de certains voyous professionnels des attaques de commissariat, des vols d'armes de guerre, bref une tentative de radicaliser la manifestation qui a HEUREUSEMENT foiré???
- S'agissait-il d'un scénario françafricain à la malgache qui a honteusement échoué, dans une Guinée particulièrement rompue à faire échec aux innombrables tentatives de coup d'Etat françafricains???


Ogo ;ce que j'ai posté ici on va dire que ce sont des dépositions maintenant l'enquête les confirmera ou les désavouera! Dèjà je remarque que TF1 passe un reportage sur 7 à 8 c'est pour dire que là on essaie d'interpeler l'opinion publique mais est-ce pour éteindre l'incendie du au soutien et complaisance de Joyandet et Balkany au début ou pour dénoncer et aider à confirmer les dépositions que j'ai posté plus hauts. Déjà France24 dans son départ sur le mini reportage s'est axé à 90% sur les viols! On verra quelle sera la ligne éditoriale de l'émission de Harry Roselmack!

Maintenant er là tu me fais peur; on avait interrogé Chirac lors de la mort de AST et on lui a posé quand est-ce que la Guinée allait se redresser; il a dit pas avant 50 ans. Cela veut dire qu'il resterait alors 25 ans à baver ou que le travail commence maintenant?
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Dim 11 Oct 2009 16:31    Sujet du message: Répondre en citant

http://www.tv5.org/TV5Site/emission/emission_fiche.php?id=8

afrique presse: Guinée: quelles perspectives politiques, après les massacres de la junte au pouvoir ?
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Miss Belko
Grioonaute


Inscrit le: 16 Déc 2005
Messages: 37
Localisation: Empire Peulh du Macina

MessagePosté le: Dim 11 Oct 2009 20:38    Sujet du message: Répondre en citant

OGOTEMMELI a écrit:
Si les organisateurs de la manifestation étaient tant soit peu intelligents :
- ils n'auraient pas perturbé les cérémonies officielles du 28 septembre 2009 par une manifestation NON AUTORISEE
- ils n'auraient pas laissé des voyous (professionnels?) saccager des commissariats et autres gendarmeries, emportant des armes de guerre (sous toutes réserves de la véracité de ces faits rapportés par Dadis Camara dans une ITW)...


On se demande si les plus imbéciles dans cette affaire ne sont pas tous ceux qui aboient avec les loups, avant de se faire dévorer à leur tour : ça pue trop le scénario françafricain de Madagascar pour que certains condamnent avant même de réfléchir. Ils étaient où ces mêmes, lorsque Jacques Chirac et Charles Pasqua faisaient assassiner des Kanaks COMME DES LAPINS dans la fameuse Grotte d'Ouvéa???

Une manifestation non autorisée, où des bâtiments officiels sont saccagé, y compris des commissariat de police : il en faut beaucoup moins que cela en France pour que TOUTE la classe politique sans exception condamne d'abord les organisateurs, avant éventuellement de déplorer les morts et autres blessés. Mais comme ça se passe en Bamboulie, les mêmes hommes politiques éructent, jacassent ; et sont imités par des Nègres lobotimisés, larbinistes jusqu'à la moelle, dressés à aboyer pour leurs maîtres...


Si Dadis avait ete plus intelligent, il aurait du faire comprendre a son peuple son intention de ne ni se presenter aux futures elections, ni conserver le pouvoir. Et la manifestation du 28 Septembre et les consequences desastreuses, qu'elle a engendrees, n'auraient pas eu lieu d'exister. C'est pourtant simple et pas complique a comprendre. Arrow

Je ne sais pas si les plus imbeciles sont ceux qui aboient avec les loups, avant de se faire devorer a leur tour (comme tu le dis), mais ce dont je suis sure, c'est que, l'homme qui se croit intelligent et l'imbécile, partagent une pensee commune: c'est de croire, que celui qui n'adhere pas a leurs opinions est aussi un imbécile. Arrow
_________________
Afrique, mon Afrique
Afrique des fiers guerriers dans les savanes ancestrales
Afrique que chante ma grand-mère
Au bord de son fleuve lointain


Dernière édition par Miss Belko le Lun 12 Oct 2009 00:01; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Jos
Grioonaute


Inscrit le: 02 Mar 2009
Messages: 92

MessagePosté le: Dim 11 Oct 2009 23:14    Sujet du message: Répondre en citant

OGOTEMMELI a écrit:

Si les organisateurs de la manifestation étaient tant soit peu intelligents :
- ils n'auraient pas perturbé les cérémonies officielles du 28 septembre 2009 par une manifestation NON AUTORISEE


toi qui vis en France tu n'as jamais vu de manifs non autorisées ayant quand même lieu ?

Citation:
ils n'auraient pas laissé des voyous (professionnels?) saccager des commissariats et autres gendarmeries, emportant des armes de guerre (sous toutes réserves de la véracité de ces faits rapportés par Dadis Camara dans une ITW)...


une foule en colère peut être sujette à des actions qui vont bien au-delà du raisonnable !

Citation:
ça pue trop le scénario françafricain de Madagascar


une petite théorie du complot doublée d'idéologie et d'un zeste de mauvaise foi

Citation:
Une manifestation non autorisée, où des bâtiments officiels sont saccagé, y compris des commissariat de police : il en faut beaucoup moins que cela en France pour que TOUTE la classe politique sans exception condamne d'abord les organisateurs, avant éventuellement de déplorer les morts et autres blessés.


C'est beaucoup plus important de faire ta fixation sur la France que de voir le désatre causé , les morts ( et même un seul serait un mort de trop) , les bléssés, les femmes humiliées, violées ..... c'est effectivement plus "porteur" d'aboyer sur la France que de circonscrire le sujet aux exactions commises en Guinée et de s'attarder sur le personnage de Camara !!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Adina
Grioonaute régulier


Inscrit le: 22 Nov 2004
Messages: 341

MessagePosté le: Lun 12 Oct 2009 09:22    Sujet du message: Répondre en citant

afrobeat a écrit:
Citation:
Voici une interview du gars encore plus surrealiste à la limite de la 4ème dimension


wildcat qu'est-ce qu'il ya de surréaliste dans cette intrview?
où alors ce qui te choque c'est le simple fait que dadis camara ne soit pas un as de la langue de molière?
JE TE RAPPELLE JUSTE à TITRE D'INFORMATION QUE c'est pas sa langue maternelle.
je suit vraiment curieux de savoir ce que tu trouves surrealiste dans une interview dans laquelle un homme prend tout simplement le temps de parler en toute honnêteté de sa vision des choses.
Si c'est son français que tu trouves être de la quatrième dimension, moi j'ai toujours été un peu étonné de voir que lorsqu'un anglais parlent un français tordu, on trouve ça normal à la limite kool, on se dit "aah l'accent british",ceci est valable pour un allemand, un hollandais, un américain. Mais quand un africain s'exprime "mal" en français beaucoup de personnes ont du mal à retenir leur sourire, parfois même on le prend pour quelqu'un d'un peu bête, il arrive même qu'il perde toute sa crédibilté...
Il est vraiment profond l'abîme dans lequel on se trouve!


Afrobeat toi aussi, un peu de sérieux. On peut faire toute sorte de critique aux grioonautes mais pas celle-là quand même! Qui s'est déjà attardé sur l'accent ou la prononciation de quelqu'un ici? Et surtout pas Wildcat! Rolling Eyes
_________________
Mu mpenda mu dangwanè kanga...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Lun 12 Oct 2009 16:47    Sujet du message: Répondre en citant

Voilà ça commence!
Citation:

Massacre du 28 septembre:Le ministre Abdourahamane Sano rend sa démission!


Suite au massacre du 28 septembre dernier, le ministre guinéen de l'agriculture et de l'élevage, a rendu ce lundi sa démission pour désapprouver ce "carnage" tout en invitant ses compatriotes à la "retenue" pour sortir le pays de cette crise...

COMMUNIQUE

A l’avènement du Conseil National pour la Démocratie et le Développement (CNDD) au pouvoir, le 23 décembre 2008, les nouvelles autorités guinéennes ont bien voulu créer un poste de ‘’Premier Ministre, Chef du Gouvernement’’ avec les attributions que l’on sait et y nommer comme titulaire Monsieur Kabinet Komara.

Sur proposition du Premier Ministre, j’ ai eu l’honneur, comme bien d’autres de mes compatriotes, d’être élevé au rang de Ministre par le Président Moussa DADIS CAMARA pour contribuer, dans le domaine de l’Agriculture et de l’Elevage, à la réussite du programme de transition conformément au contenu du premier communiqué du CNDD et du discours programme du 14 Janvier 2009.

Cette confiance placée en ma modeste personne et amplifiée par l’espoir que le changement survenu a suscité au sein de l’opinion, exigeaient d’inestimables sacrifices pour insuffler une nouvelle dynamique susceptible de favoriser l’émergence d’une base solide pour la relance de notre agriculture. Ces défis (Confiance présidentielle et espoir du Peuple) et ma conviction de servir loyalement la nation justifiaient mon engagement et ma détermination dans la conduite de ma mission.

Malheureusement , le nouveau mode de gouvernance publique et les disfonctionnements qu’il engendre n’ont pas permis la conduite de cette mission. Après neuf mois d’ efforts sans perspectives claires et n’étant sûr de pouvoir réaliser des résultats fiables dans un tel contexte, il me semble plus juste de tirer les conséquences appropriées, pour éviter de continuer à faire de la figuration et conserver des ‘’honneurs et privilèges’’ au détriment des intérêts du Peuple.

Par ailleurs, les tragiques évènements du 28 septembre dernier, qui n’honorent pas notre pays, constituent un fait condamnable qui nécessite justice. Ils viennent me conforter dans la difficile position qui était la mienne de démissionner de mon de poste de Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage.

En prenant cette décision pour être en harmonie avec mes convictions, je m’incline humblement devant les dépouilles des disparus et compatis à la douleur de toutes ses femmes violées et autres victimes de ces douloureux évènements.

Par ailleurs, la gravité de ces évènements appelle tous les Guinéens à la retenue, en premier lieu les plus hautes autorités militaires et civiles, mais aussi les leaders politiques et sociaux, les mass médias , ainsi que tous les citoyens et les partenaires qui nous accompagnent en ces moments difficiles de notre histoire.

Conakry, lundi 12 Octobre 2009

Abdourahamane SANO

Ancien Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage

Africaguinee.com


_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Miss Belko
Grioonaute


Inscrit le: 16 Déc 2005
Messages: 37
Localisation: Empire Peulh du Macina

MessagePosté le: Lun 12 Oct 2009 17:11    Sujet du message: Répondre en citant

WILDCAT a écrit:
Voilà ça commence!

Massacre du 28 septembre:Le ministre Abdourahamane Sano rend sa démission!


Suite au massacre du 28 septembre dernier, le ministre guinéen de l'agriculture et de l'élevage, a rendu ce lundi sa démission pour désapprouver ce "carnage" tout en invitant ses compatriotes à la "retenue" pour sortir le pays de cette crise...

COMMUNIQUE

A l’avènement du Conseil National pour la Démocratie et le Développement (CNDD) au pouvoir, le 23 décembre 2008, les nouvelles autorités guinéennes ont bien voulu créer un poste de ‘’Premier Ministre, Chef du Gouvernement’’ avec les attributions que l’on sait et y nommer comme titulaire Monsieur Kabinet Komara.

Sur proposition du Premier Ministre, j’ ai eu l’honneur, comme bien d’autres de mes compatriotes, d’être élevé au rang de Ministre par le Président Moussa DADIS CAMARA pour contribuer, dans le domaine de l’Agriculture et de l’Elevage, à la réussite du programme de transition conformément au contenu du premier communiqué du CNDD et du discours programme du 14 Janvier 2009.

Cette confiance placée en ma modeste personne et amplifiée par l’espoir que le changement survenu a suscité au sein de l’opinion, exigeaient d’inestimables sacrifices pour insuffler une nouvelle dynamique susceptible de favoriser l’émergence d’une base solide pour la relance de notre agriculture. Ces défis (Confiance présidentielle et espoir du Peuple) et ma conviction de servir loyalement la nation justifiaient mon engagement et ma détermination dans la conduite de ma mission.

Malheureusement , le nouveau mode de gouvernance publique et les disfonctionnements qu’il engendre n’ont pas permis la conduite de cette mission. Après neuf mois d’ efforts sans perspectives claires et n’étant sûr de pouvoir réaliser des résultats fiables dans un tel contexte, il me semble plus juste de tirer les conséquences appropriées, pour éviter de continuer à faire de la figuration et conserver des ‘’honneurs et privilèges’’ au détriment des intérêts du Peuple.

Par ailleurs, les tragiques évènements du 28 septembre dernier, qui n’honorent pas notre pays, constituent un fait condamnable qui nécessite justice. Ils viennent me conforter dans la difficile position qui était la mienne de démissionner de mon de poste de Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage.

En prenant cette décision pour être en harmonie avec mes convictions, je m’incline humblement devant les dépouilles des disparus et compatis à la douleur de toutes ses femmes violées et autres victimes de ces douloureux évènements.


Par ailleurs, la gravité de ces évènements appelle tous les Guinéens à la retenue, en premier lieu les plus hautes autorités militaires et civiles, mais aussi les leaders politiques et sociaux, les mass médias , ainsi que tous les citoyens et les partenaires qui nous accompagnent en ces moments difficiles de notre histoire.

Conakry, lundi 12 Octobre 2009

Abdourahamane SANO

Ancien Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage

Africaguinee.com



Enfin une attitude honorable, mais surtout "intelligente".... Razz Very Happy
Que le reste de la bande le suive! Arrow
_________________
Afrique, mon Afrique
Afrique des fiers guerriers dans les savanes ancestrales
Afrique que chante ma grand-mère
Au bord de son fleuve lointain
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Mar 13 Oct 2009 05:01    Sujet du message: Répondre en citant

WILDCAT a écrit:
Ah oui j'oubliais dans tout ce flot d'infos et cela confirme que tout ceci est à surveiller de prêt car voilà qui entre dans la danse:



Citation:
Actualité- Posté le Vendredi 09 octobre 2009 à 21:20

http://www.kibarou.com/actu1.php?id=3273


Paris : Saisine de la CPI sur les crimes du stade du 28 septembre

Me Jacques Verges à la barre

Constitués par les organisations internationales de défense des droits humains, Me Jacques Vergès et Me Jean Louis Kéita (fils du premier chef d’état major général de l’armée guinéenne, le feu général Noumadjan Kéita) assistés d’un collège d’avocats européens et africains défendront les droits des victimes de la répression sanglante infligée par des bérets rouges de la garde présidentielle contre les militants des partis politiques d’opposition lors du meeting du lundi 28 septembre 2009 au stade du même nom.

Ces avocats de renommée mondiale, après plus de dix jours passés à recueillir des témoignages, à collecter des informations, sont parvenus à constituer des accablants dossiers contre les présumés auteurs et commanditaires des graves événements du stade du 28 septembre.

Avant la saisine de la Cour Pénale Internationale (CPI), le célèbre avocat français, Me Jacques Vergès, son confrère non moins célèbre guinéen, Me Jean Louis Kéita ainsi que leurs associés ont décidé d’organiser, une conférence de presse la semaine prochaine à Paris pour faire le point de la situation sur les exactions commises contre des citoyens désarmés.

Dans le registre des chefs d’accusation, les avocats ont retenu les centaines de meurtres contre des populations civiles, les viols et les violences sexuelles contre des femmes. Tous ces actes ignominieux notamment le viol sont qualifiés de crimes contre l’humanité. Sur ce point, il faut préciser que la Résolution 1820 du Conseil de Sécurité de l’ONU stipule : « Le viol et d’autres formes de violence sexuelle peuvent constituer un crime de guerre, un crime contre l’humanité ou un élément constitutif du crime de génocide, souligne qu’il est nécessaire d’exclure les crimes de violence sexuelle du bénéfice des mesures d’amnistie prises dans le cadre de processus de règlement de conflits ».

Les avocats, dans la plainte destinée à la CPI, visent les auteurs et commanditaires de ces crimes, mais aussi des civils extrémistes qui ont contribué à la radicalisation de la position du chef de la junte, en incitant le capitaine Moussa Dadis à renoncer à ses engagements initiaux et à se présenter à la prochaine élection présidentielle du 31 janvier 2010, source de tous ces irréparables.

Nous y reviendrons.

Anne Marie à Paris

Version Imprimable



SERIEUX JE NE SAIS PAS Où ON VA MAIS COMME DISAIT L'AUTRE ON Y VA ET LE DERNIER PARAGRAPHE M'ENMENE A LA QUESTION SUIVANTE: A QUI PROFITE LE CRIME? Confused Crying or Very sad Shocked

Nouvelles Internationales : Massacre du 28 septembre : Me Jacques VERGES décide « d’avoir la peau de DADIS » devant la Cour pénale internationale

http://www.guineenews.org/articles/article_tempo.asp?num=20091012201225

© Me Jacques VERGES surnommé « l’avocat de la terreur » pour avoir défendu les « plus grands criminels » à travers le monde, se lance cette fois dans un combat d’une autre dimension. Celui de prendre la défense des victimes de l’ignominieux massacre du stade du 28 septembre. Cette information a été confirmée par diverses sources indépendantes journalistique et proche du dossier en France.

Le célèbre avocat Français aurait décidé d’«avoir la peau » de Moussa Dadis Camara devant la Cour Pénale Internationale. Dans cette aventure judiciaire, le Pr. Alpha Condé, leader du Rassemblement du Peuple de Guinée – RPG, lors d’une réunion tenue avec les forces vives section France la semaine dernière, a déclaré que « deux éminents avocats Sénégalais seraient de la partie. Parmi eux, se trouve Me Bocounta Diallo » qui avait défendu l’opposant guinéen, dans la farce judiciaire orchestrée contre lui tout au début de ce siècle par le régime militaire de Lansana Conté.

Selon le leader Alpha Condé, « une panoplie de dossiers a été minutieusement concoctée pour la défense des victimes » de l’atroce barbarie du 28 septembre 2009 au stade du même nom. Barbarie mise à l’actif sans failles, de la garde rapprochée du président autoproclamé de Guinée Moussa Dadis Camara. Le capitaine Toumba DIAKITE, le tristement célèbre aide de camp de président du CNDD formellement identifié ce 28 septembre 2009 au stade en compagnie Théodore KOUROUMA, neveu de Dadis, avait, dans une interview, accusé « Moussa Dadis de lui avoir donné l’ordre de faire le déplacement au stade. » Une accusation d’une haute importance qui n’a jamais été contredite par le principal accusé.

Pour revenir à Me Jacques VERGES, une source proche du dossier a affirmé au bureau de Guinéenews© en France que très prochainement, « les choses devraient s’accélérer et une plainte dûment déposée à la Cour Pénale Internationale contre la junte militaire de Guinée pour crime contre l’humanité, atteinte au droit de l’homme et viols en réunion et de jour. »

Pour rappel, Me Jacques VERGES est né d'un père réunionnais et d'une mère vietnamienne le 05 mars 1925. Il a, à son actif, la défense des personnalités politiques les plus décriées de la planète, spécialistes des questions judiciaires s’articulant autour de « crimes contre l’humanité ». Il a écrit une trentaine d’ouvrages dont plusieurs sont des best-sellers en France. La junte a tout intérêt à préparer sa défense, estiment les observateurs.

Côté jardin de cet imbroglio judiciaire qui s’annonce, des indiscrétions rapportées des sources proches de la junte accusent « des éléments des Forces Nouvelles, ex rébellion ivoirienne, de servir de conseillers officiels à Moussa Dadis. »




Abdoulaye Youlaké Camara
Paris, France
336.980.60788

Citation:

_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Mer 14 Oct 2009 15:57    Sujet du message: Répondre en citant

Guinée: Le chef de la junte Dadis Camara doit être jugé "pour crime contre l'Humanité", selon l'UE

Guinée: Le chef de la junte Dadis Camara doit être jugé

http://www.lepoint.fr/actualites-monde/2009-10-14/guinee-le-chef-de-la-junte-dadis-camara-doit-etre-juge-pour-crime/924/0/385615

Le chef de la junte en Guinée, le capitaine Moussa Dadis Camara, doit être jugé "pour crime contre l'Humanité, à la suite de la répression sanglante du 28 septembre à Conakry, a déclaré mercredi le Commissaire européen en charge du développement et de l'aide humanitaire, Karel de Gucht.

Le chef de la junte en Guinée, le capitaine Moussa Dadis Camara, doit être jugé "pour crime contre l'humanité", à la suite de la répression sanglante du 28 septembre à Conakry, a déclaré mercredi le Commissaire européen en charge du développement et de l'aide humanitaire.

"Le leader du coup d'Etat doit rendre compte de ses actes devant un tribunal pour crime contre l'humanité", a estimé Karel de Gucht lors d'une conférence de presse au siège de l'Union africaine (UA).

"La répression du 28 septembre a été d'une brutalité jamais vue. On est véritablement confronté à un crime contre l'humanité. Et il y a une idée de principe qui est que, partout, quand il se passe un crime contre l'humanité, ces crimes soient jugés", a-t-il expliqué.

"La justice internationale doit aussi être universelle, sinon elle perd sa crédibilité", a-t-il insisté.

La violente répression d'une manifestation de l'opposition à Conakry le 28 septembre a soulevé l'indignation de la communauté internationale.

La junte affirme que 56 civils ont été tués et 934 personnes blessées, tandis que l'Organisation guinéenne de défense des droits de l'Homme estime que plus de 157 personnes ont été tuées et 1.200 blessées, dont de nombreuses femmes violées. Les Nations unies ont fait état de plus de 150 morts.

M. de Gucht s'exprimait à l'issue d'une réunion UA-UE qui a notamment évoqué les questions de paix et sécurité en Afrique, et des changements inconstitutionnels de pouvoir.

Le capitaine Camara a pris le pouvoir lors d'un coup d'état sans effusion de sang en décembre 2008, après la mort de Lansana Conté, qui dirigeait le pays depuis 1984.

L'UA a fixé au 17 octobre la date limite pour que le chef de la junte renonce à se présenter à la présidentielle prévue en janvier, ainsi que tous les membres de la junte.

Le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'UA a prévu de se réunir jeudi après-midi pour se prononcer sur cette question.

"Je ne vois pas pourquoi il y aurait opposition entre l'UA et l'UE sur ce sujet. Notre communiqué est la réflexion d'un consensus international", a précisé le Commissaire du département Paix et sécurité de l'UA, Ramtane Lamamra au cours de cette conférence de presse.

"Ce que nous voulons, c'est remettre sur les rails le processus de transition en Guinée", a-t-il indiqué, rappelant que "dans les prochaines 48 heures, le CPS devra se prononcer" sur les sanctions, si les responsables de la junte ne se sont pas engagés par écrit à ne pas se présenter à la prochaine élection.
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Jeu 15 Oct 2009 09:38    Sujet du message: Répondre en citant

-Actualité- Posté le Jeudi 15 octobre 2009 à 02:29

http://www.kibarou.com/actu1.php?id=3302

Conakry : Après A. Sano, Ministre de l’Agriculture, un autre Membre s’apprêterait à abandonner le navire Dadis…

Selon nos sources un second ministre de l’équipe Dadis-Komara, choisirait de quitter le gouvernement, ce jeudi 15 octobre… Alpha Léa Diallo, c’est de lui qu’il s’agit, Ministre de la fonction publique et de la réforme administrative, rejoindrait le clan des véritables patriotes, refusant ainsi de cautionner l’indifférence d’un gouvernement sans conscience, ce après le massacre sanglant du 28 septembre 2009.

Ancien directeur des affaires financières de l’Institut Monétaire Ouest Africain (IMOA) basé au Ghana, puis conseiller de la Banque centrale, Alpha Léa Diallo, jette ainsi l’éponge, rejoignant ainsi le courageux Abdouramane Sano, le désormais ex-ministre de l’agriculture, issu du secteur privé avant son entrée dans le gouvernement Komara.

Avec la déclaration du commissaire européen, suivi de la position ferme de l’administration Obama, de nombreux d’observateurs parient sur d’autres départ du navire CNDD-Gouvernement dans les jours à venir

Nous y reviendrons

La rédaction de la rédaction
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Benny Da B'
Super Posteur


Inscrit le: 12 Oct 2005
Messages: 1346
Localisation: Abidjan / Ouagadougou / Bruxelles / Paris / Tours

MessagePosté le: Jeu 15 Oct 2009 11:59    Sujet du message: Guinée: l’étau se resserre autour de Dadis Répondre en citant

Depuis ce site :

http://www.lesafriques.com/actualite/guinee-l-etau-se-resserre-autour-de-dadis.html?Itemid=89?article=19599

Citation:


14-10-2009
La 8è réunion du Groupe de contact propose au Sommet de la CEDEAO du 17 octobre le départ du chef de la junte et la formation d’un gouvernement d’union nationale pour conduire la transition.

CES

Le sort définitif du chef de la junte guinéenne, Dadis Camara, devrait être fixé le 17 octobre prochain, date du Sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest qui se réunit sur la Guinée à Abuja.

Si le Sommet entérine les décisions du Groupe de contact international qui s’est réuni lundi dernier à Abuja, les jours du président du Conseil national pour la Démocratie et le Développement, CNDD, seront comptés. Le GIC co-présidé par le président de la commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, Mohamed Ibn Chambas, et Ibrahima Fall, le représentant de l’Union africaine, et comprenant en outre les représentants de l’Union européenne et de l’Organisations des Nations unies, en plus des ministres du Nigéria qui assure la présidence en exercice de la CEDEAO et du Burkina Faso, dont le président Blaise Compaoré est le médiateur désigné par la CEDEAO.

Côté guinéen, le gouvernement était représenté, ainsi que toutes les forces vives. Les décisions du GIC ont été à la mesure des témoignages entendus par la réunion. Photos, films vidéo, témoignages de victimes, dont une femme miraculée pour avoir été battue et dévêtue. Le premier bilan de 150 tués est apparu bien faible tant la barbarie s’est manifestée dans une horreur qui a choqué tout le monde. «Ce n’était pas le fait d’hommes. C’était plutôt des bêtes sauvages» a lâché encore traumatisé, un participant à la réunion.



Dadis au stade ?

Le capitaine Dadis ne semble pas aussi blanc dans ces actes ignominieux qu’il veut le laisser croire. A posteriori, son insistance à soutenir qu’il n’était pas présent au stade alors que personne ne l’en avait accusé, joue à présent contre lui. Les preuves formelles de la présence de sa 4 X 4 au stade ont été exhibées. Certains l’accusent d’être parmi les encagoulés vus sur les images du stade. Aucune preuve de cette présence n’a pu en revanche être rapportée. Les décisions fermes arrêtées par le GIC se comprennent bien à la suite de l’audition de toutes les parties prenantes.



La première d’entre elles qui a dû ravir les forces vives est celle qui demande le «retrait du CNDD et la nomination de nouvelles autorités de transition [pour] favoriser une transition apaisée de courte durée au terme de laquelle seront organisées des élections crédibles et transparentes. Ces nouvelles autorités de transition devront faire preuve de neutralité tout au long du processus électoral», indique le communiqué final. Cette solution politique, espère le GIC, doit s’installer par le dialogue.

Le GIC exige également du président du CNDD qu’il formalise, avant le 17 octobre, «l’engagement pris, que ni lui-même, ni les autres membres du CNDD, ni le Premier ministre, ne se présenteront à l’élection présidentielle».

Cour pénale internationale

Pour faire la lumière sur les violences, la réunion a également décidé la mise en place, avec le soutien du Haut Commissariat aux Droits de l’Homme, d’une Commission Internationale d’enquête pour «faire toute la lumière sur les graves violations des droits de l’Homme, du 28 septembre 2009, notamment le massacre de civils non armés et le viol de femmes [pour] situer les responsabilités, déférer les auteurs desdits actes devant les juridictions guinéennes compétentes ou la Cour Pénale Internationale, afin de mettre fin à l’impunité».

Pour éviter que ne se répètent ces graves violations des droits de l’Homme et pour assurer la sécurité des populations civiles en particulier celle des leaders politiques obligés de changer de refuge toutes les nuits, la CEDEAO est invitée à «constituer, avec l’aide de ses partenaires, une mission internationale d’observation et de protection, composée de personnels civil et militaire, qui devra protéger les membres de la Commission d’enquête et les témoins contre les actes d’intimidation et contribuer à l’instauration d’un climat de sécurité pour la population guinéenne».

Dans le même ordre d’idée, le GIC demande au CNDD «d’interdire le port des armes de guerre par tout militaire en dehors des casernes ou ne se trouvant pas en service commandé». Le médiateur de la CEDEAO, le président Compaoré, s’était ému lors de sa visite à Conakry, de militaires en armes hors des casernes.

La junte est invitée à «libérer toutes les personnes détenues arbitrairement, en particulier celles détenues en relation avec les événements du 28 septembre 2009, à rendre les corps de victimes à leurs familles, à permettre à toutes les personnes admises dans les hôpitaux ou se trouvant ailleurs, particulièrement les femmes victimes de viols, de recevoir librement des soins médicaux à la charge de l’Etat».

Les propositions du GIC sont donc à la mesure de la tragédie guinéenne. Elles doivent certes être entérinées par les chefs d’Etat de la CEDEAO, mais excepté peut être le président Wade du Sénégal, dont la participation à la réunion n’a pas encore été annoncée, nul ne voit quelque président s’y opposer.

Mais quid de Camara lui-même. Les nouvelles en provenance de la Guinée sont des plus alarmantes. Des sources concordantes font état du recrutement et de l’entraînement de 2500 jeunes miliciens par le chef de la junte. Il aurait également passé commandes d’armes en Ukraine. C’est pourquoi le GIC exprime sa «grave préoccupation face aux informations concernant le trafic et la circulation illicite des armes en Guinée et demande à la CEDEAO de mettre en œuvre les dispositions pertinentes de la Convention sur les armes légères et de petit calibre et recommande à la Communauté internationale l’imposition d’un embargo total sur les armes à destination de la Guinée».

Dans sa fuite en avant, le chef du CNDD semble donc décidé à se battre. Il n’est guère envisageable de l’obliger par la force à se plier à la volonté de toute la communauté internationale. Les pressions devront êtres très fortes pour espérer mettre en œuvre ce plan qui semble bien sans alternative si l’on veut sauver les Guinéens et empêcher d’autres massacres. Deux nouveaux ministres de Dadis viennent de démissionner. Une pression supplémentaire bienvenue.

[/u][/b]

@ Wildcat,

As-tu déjà entendu parler de cette théorie de "Daddis était au stade", c'est la première fois que je le lis...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Jeu 15 Oct 2009 13:32    Sujet du message: Re: Guinée: l’étau se resserre autour de Dadis Répondre en citant

Benny Da B' a écrit:

@ Wildcat,

As-tu déjà entendu parler de cette théorie de "Daddis était au stade", c'est la première fois que je le lis...


Moi aussi c'est une première! De toute façon le gars est acculé car il y a encore des défections au sein du gouvernement!

Lettre intégrale de démision du ministre de la Fonction Publique
Thursday, 15 October 2009 09:43

http://www.aminata.com/politique-mainmenu-44/6516-lettre-integrale-de-demision-du-ministre-de-la-fonction-publique

Faute de joindre Dr Alpha Diallo, ancien ministre de la réforme administrative et de la fonction publique, Aminata.com vous propose sa lettre intégrale de démission adressée au Chef de la junte . Démission annoncée tôt ce matin par radio france internationale.

" Conakry le 10 octobre 2009

A son Excellence Monsieur le Président de la république, Chef de l’état Conakry

Excellence Monsieur le Président de la République
Par décret D/2009/PRG/CNDD du 14 janvier 2009, vous avez bien voulu me nommer au poste de Ministre du Travail, de la Reforme Administrative et de la Fonction Publique; tâche que j’ai assumée au mieux de mes compétences et de mon dévouement pour l’intérêt exclusif de notre pays.

Après les événements du 28 septembre 2009, mes convictions religieuses et morales ne me permettent plus d’exercer mes fonctions actuelles telles que je le souhaiterais.Cette situation vient se greffer au dysfonctionnement chronique déjà constaté au niveau du département dont vous aviez bien voulu me confier la charge. Ce qui du reste a contribué à dégrader fortement ma santé.Aussi suis-je donc dans l’incapacité de donner la pleine mesure de mes compétences et de satisfaire à votre très légitime attente.

Partant, mon honnêteté me commande de vous demander
respectueusement et en toute loyauté de me décharger de mes fonctions actuelles.Je vous remercie très respectueusement de la haute confiance que vous aviez bien voulu placer en ma modeste personne.

Veuillez agréer, Excellence Monsieur le Président de la République, l’expression de ma très haute et déférente considération

Copie : PM

Docteur Alpha Diallo, Ancien Ministre du Travail, de la Reforme Administrative et de la Fonction Publique"
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gnata
Super Posteur


Inscrit le: 14 Juil 2005
Messages: 1127

MessagePosté le: Jeu 15 Oct 2009 14:34    Sujet du message: Re: Guinée: l’étau se resserre autour de Dadis Répondre en citant

WILDCAT a écrit:
De toute façon le gars est acculé car il y a encore des défections au sein du gouvernement!

Lettre intégrale de démision du ministre de la Fonction Publique
Thursday, 15 October 2009 09:43

Euh Wild, le fait de cumuler des démissions dans un gouvernement sous nos cieux ne veut rien dire ?! En fait même, ça veut dire le contraire de ce qu'on croit ...

On a vu chez nous en Côte-d'Ivoire notre chef-d'état Major des Armées Mathias Doué ( doué de quoi ? on ne le saura jamais) donc celui qui avaient toutes les manettes de notre défense aller se compromettre avec la france des Kouchener-Biafra ( j'aime le néologisme au moins personne n'oubliera les états de service de ce brigand), et démissionner, croyant à tort que dans quelques semaines la france des Kouchener-Biafra allait réussir son fameux putch n-fois avorté...

Un opportuniste ministre ou pas à qui on fait miroiter un énorme pot-de-vin minier et un poste de ministre avec portefeuille énorme après un coup d'état réussi par une puissance quelconque, sera surement plus alléché par ça qu'un maigrichon poste de ministre sous Dadis Camara, où semble t-il, tu es foutu en prison au premier cent que tu caches dans tes culottes...

Perso je n'ai jamais senti ce Dadis, mais dès que j'ai eu vent de la tronche de ce délinquant de Kouchener-Biafra dans leur machine médiatique de guerre que sont AFP et Cie, ça a fait tilt, outre que l'opposition guinéenne avec des gens comme Sidya Touré n'inspire absolument pas confiance, ce gars est un maillon fort de la clique de notre Soto mayor de la clôtura de l'ambassada de Allemagna, j'ai nommé notre Warlord national Allassane Ouatara Himself.

Ce Sidya est rodé aux ventes de compagnies gouvernementales à des francs symboliques ( "UN" franc symbolique plus précisement) , il l'a fait avec nos compagnies d'état de téléphonie des postes, d'eau , d'électricité ect... un terroriste financier de la pire espèce !

Encore une fois le peuple se trouve pris entre deux feux, des errements d'un Dadis qui semble être surpris par son fauteuil, avec ses allusions presque prophétiques sur le destin Laughing aux manipulations politiciennes de son opposition soutenue maintenant par Kouchener-Biafra, par expérience le moindre mal serait p-e Dadis, en Côte-d'Ivoire en tout cas on préfère le moindre mal qu'est Gbagbo, de deux loups je serais tenté par le moins gros et le moins vorace, parce que, entre nous France+Opposition guinéenne ça fait un sacré loup aux dents sacrément accérés, non ?! mais bon qui sait mieux que les guinéens ce qui est bon pour eux ?!...
_________________
"Always be intolerant to ignorance but understanding of illiteracy (..)in those homely sayings (mother wit) was couched the collective wisdom of generations" I know why the caged bird sings, p99, Maya Angelou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Jeu 15 Oct 2009 15:02    Sujet du message: Re: Guinée: l’étau se resserre autour de Dadis Répondre en citant

Gnata a écrit:
[Euh Wild, le fait de cumuler des démissions dans un gouvernement sous nos cieux ne veut rien dire ?! En fait même, ça veut dire le contraire de ce qu'on croit ...



Euh Gnata moi je ne fais que de poster l'info rien d'autres! les raisons de démission sont elles sincères ou pas là c'est une autre question! De toute façon on sait ki est ki à CKY et chaque jour cela se précise! J'ai dit cette année les masques au niveau de la junte et de l'opposition vont tomber! Quant à la françafrique: c'est le bogson au quai d'orsay et le contrat chinois les a rendu dingues! je t'invite à relire le sujet sur le contrat de 7 milliards avec la Chine sur le forum! Le Figaro est déchaîné la dessus! Rolling Eyes

Sur les sites guinéens chacun sait qui fait quoi, il faut l'admettre la mort dans l'âme le leader guinéen est un affairiste sans scrupule (politicien, militaire, religieux, société civile). Je te dis toute cette région va avoir des bouleversement où va falloir changer notre curseur par rapport à nous mêmes; à la communauté dite "internationale" et par rapport à l'influence néfaste et de plus en plus criarde d'un certain pays amateur et façonneur de Menteurs Sans Frontières!
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Ven 16 Oct 2009 14:56    Sujet du message: Répondre en citant

La France inquiète pour ses ressortissants en Guinée
Paris recommande aux Français installés en Guinée rentrer au paysParis recommande aux Français installés en Guinée rentrer au pays© AFP

http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20091016130123/-France-manifestation-repression-Moussa-Dadis-Camara-La-France-inquiete-pour-ses-ressortissants-en-Guinee.html

Paris recommande aux Français installés en Guinée rentrer au pays. Raison invoquée : « La situation sécuritaire s’est détériorée à Conakry » depuis la sanglante répression du 28 septembre.

La France s’attend au pire en Guinée. « A la suite de la répression par l’armée d’une manifestation populaire, lundi 28 septembre, entraînant de nombreuses victimes parmi la population, la situation sécuritaire s’est détériorée à Conakry. Des actes de banditisme se sont multipliés, en particulier des attaques à main armée. Il n’y a pas de perspective d’amélioration à court terme », indique depuis le 14 octobre le site Internet du ministère français des Affaires étrangères.

En conséquence, le Quai d’Orsay conclut qu’il « est formellement déconseillé de se rendre en Guinée et il est recommandé aux Français présents sur place de quitter le pays ». Aucune évacuation n’est pour l'heure envisagée et si les quelque 2 500 ressortissants français souhaitent regagner l’Hexagone, ils devront le faire par leurs propres moyens, explique-t-on à l’ambassade de France à Conakry, chancellerie dont « l’ensemble du personnel » reste en poste.

La France critiquée

La France serait-elle visée si des troubles venaient à éclater ? « On peut tout imaginer, mais aucun élément ne permet de dire que ce sera effectivement le cas. Il y a eu des pressions sur des hommes d’affaires et des entreprises, mais elles n’étaient pas ciblées contre les Français », souligne-t-on à l'ambassade de France.

Reste que certains ne digèrent toujours pas les déclarations de la communauté internationale après la répression sanglante de la manifestation interdite du 28 septembre. La France, qui a suspendu sa coopération militaire avec la Guinée, avait notamment indiqué qu’elle ne pouvait plus « travailler » avec le chef des la junte au pouvoir, le capitaine Moussa Dadis Camara.

Se présenter ou mourir

Résultat, précise un responsable sécuritaire, « le groupe de Bérets rouges qui soutient Dadis accuse la France de soutenir les Forces Vives », les syndicats, partis et organisations de la société civile à l’origine du rassemblement qui a tourné au drame. Et cette source d’ajouter que la France a « pleinement raison » de s’inquiéter car Dadis ne s’est toujours pas prononcé sur son éventuelle candidature à la présidentielle de 2010.

Le capitaine putschiste, et les autres militaires de la junte, doivent justement s’exprimer sur la question au plus tard samedi, la date butoir fixée par l’Union africaine. Qu’il décide de se présenter ou pas, Dadis semble pieds et poings liés. S’il brigue la magistrature suprême, les sanctions risquent de se succéder, aggravant son isolement. Si, conformément à sa promesse, il jetait l’éponge pour rendre le pouvoir aux civils, « ce sont les militaires qui l’ont mis au pouvoir qui lui mettront la corde au cou », prédit le responsable sécuritaire.
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Sam 17 Oct 2009 20:39    Sujet du message: Répondre en citant

La junte durcit le ton:"Je ne trahirai jamais l’armée. Je préférerai mourir que de renoncer à cette mission", riposte le Capitaine Dadis Camara


http://www.africaguinee.com/index.php?monAction=detailNews&id=4437



Le chef de la junte , Capitaine Moussa Dadis Camara a prévenu vendredi que la seule chose qui peut éviter d’autres carnages c’est d’arrêter de faire des manifestations contre lui ou sa candidature : « Tous les leaders politiques ont signé un code de bonne conduite : de ne pas inciter à la haine et d’éviter de provoquer la violence. Si donc ils organisent des mouvements (contre moi ou ma candidature) de nature à empoisonner le pays, ils seront responsables de tout ce qui arrivera. Ils l’auront cherché ».
Devant des militaires rassemblés au Camp alpha Yaya Diallo où il avait réuni toute l’armée de la capitale (militaires, gendarmes, policiers, douanes) et les hauts responsables de l’intérieur du pays (officiers et sous officiers), , le Capitaine Dadis Camara a promis qu’il n’abandonnera pas la mission: « Vous m’avez fait confiance en me donnant cette mission (prendre le pouvoir par la force, ndlr). Ne vous inquiétez pas. Je n’ai pas peur. Je n’ai peur de rien. J’accomplirai ma mission. Je n’ai pas voulu vous convoquer immédiatement après les massacres du 28 septembre. J’ai voulu laisser à chacun de vous le temps de réfléchir » .

Le chef de la junte a menacé de faire regretter les superpuissances d’avoir envoyé une force internationale d’interposition et de protection des civiles : « Je suis devenu encombrant pour les superpuissances parce que j’ai refusé de leur donner mes mines, c’est pour cela qu’elles veulent envoyer une force d’interposition pour me déstabiliser. Tous ceux qui préparent une force internationale d’interposition et de protection de civiles, n’ont qu’à se préparer aussi aux conséquences », a prévenu le Capitaine Dadis Camara.

Parlant du massacre de centaine de personnes le 28 septembre dernier, le Capitaine Dadis Camara répète : « J’avais prévenu aux leaders, aux faux leaders politiques, de ne pas conduire les jeunes innocents, le peuple à la boucherie. Si les leaders politiques ont envoyé le peuple à cette boucherie, malgré mon autorité, l’autorité de l’Etat (leur interdisant de manifester), c’est parce qu’ils voulaient les massacrer et ternir mon image » .

Le chef de la junte prévient que le carnage du 28 septembre n’était qu’ un avertissement : « Ce qui s’est passé le 28 septembre permettra aux Guinéens de tirer les leçons. C’est un système machiavélique. Nous venons de prouver que nous ne nous laisseront pas faire. Vous (l’armée) pouvez compter sur moi, je ne lasserai pas ce que vous m’avez confié (le pouvoir), quoi qu’il en arrive » , a ajouté le Capitaine Dadis.

Le Capitaine Moussa Dadis Camara a expliqué que la seule chose qui l’aurait inquiété serait la division de l’armée et que le reste n’est pas important : « Grand merci parce que l’armée n’est pas divisée. La seule chose qui m’intéresse et dont j’ai besoin, c’est l’union de l’armée guinéenne. On s’est fout du reste. C’est l’armée guinéenne dont la police, la douane, la gendarmerie, l’armée de terre, de mer et de l’air qui m’intéresse. Je me donnerai corps et âme, je me sacrifierai pour l’armée guinéenne. C’est vous (l’armée) qui m’avez donné le pouvoir et la mission. J’ai une seule mission, celle de l’armée guinéenne. Je ne vous trahirai jamais. Je ne trahirai jamais l’armée. Je préférerai mourir que de renoncer à cette mission », a-t-il promit à sa junte.

Il rejette, avec la dernière rigueur, l’envoi d’une force d’interposition. Il prévient que l’envoi d’une force (pour protéger les civiles contre ses militaires prêts à tout pour conserver le pouvoir, nldr), déclenchera une guerre : « On parle d’une force d’interposition ou de protection des civiles quand le peuple est inquiété. On parle de force d’interposition quant la sécurité du peuple est menacée. Nous n’avons pas besoin de force d’interposition. Je voudrais dire à la communauté internationale que nous accepterons n’importe quelle solution de dialogue, mais que nous rejetterons toute autre solution comme une force d’interposition. Si une force d’interposition arrive en Guinée, le pays ira directement en Guerre » , a-t-il conclu.

Un compte-rendu de Moussa Camara
Depuis Conakry
pour Africaguinee.com
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Sam 17 Oct 2009 22:27    Sujet du message: Répondre en citant

Cela devient de plus en plus tendu!

http://www.kibarou.com/actu1.php?id=3324

Actualité- Posté le Samedi 17 octobre 2009 à 22:09

Aéroport de Conakry : des journalistes français renvoyés.

Après le renvoi de trois (3) journalistes de France24 ce matin par Air Mali au motif, qu’ils ne disposent point de visas d’entrée sur le territoire guinéen, ce sont deux autres journalistes de France2 qui ont été renvoyés cet après midi du 17 octobre 2009, à l’aéroport de Conakry.

Venus de Dakar, par Air Mauritanie, ils ont été priés de reprendre le même avion, à bord duquel, ils sont arrivés à Conakry. Pourtant, Dominique Derda et son assistant possédaient bien des visas guinéens, dûment délivrés par l’ambassade de Guinée à Paris, contrairement à leurs collègues de France24, renvoyés quelques heures plus tôt.

Le nouvel alibi pour remettre les deux journalistes de la télévision publique française dans l’avion est: « Pas d’ordre de mission de France2 ». Est-ce le début de la fermeture du pays à la presse internationale ? Seul l’avenir nous le dira.

La rédaction de Kibarou.com
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
M.O.P.
Super Posteur


Inscrit le: 11 Mar 2004
Messages: 3193

MessagePosté le: Dim 18 Oct 2009 09:08    Sujet du message: Répondre en citant

Source
thomas sankara a écrit:

Un militaire sans formation politique et ideologique, est un criminel en puissance

_________________
La vie est un privilege, elle ne vous doit rien!
Vous lui devez tout, en l'occurence votre vie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Panafricain
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1124

MessagePosté le: Dim 18 Oct 2009 09:32    Sujet du message: Répondre en citant

M.O.P. a écrit:
Source
thomas sankara a écrit:

Un militaire sans formation politique et ideologique, est un criminel en puissance


Je pensais à cette citation concernant Dadis.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Sam 24 Oct 2009 14:59    Sujet du message: Répondre en citant

Voila ce que je pensais et qui est en train de se profiler jour après jour! le cas de la Guinée est tout ce qui il ya de bien et de mauvais en Afrique: A savoir une tentative politique de conserver et bien gérer ses ressources naturelles et la gestion de celle ci par une administration douteuse voire totalement incompétente sur certains points et de l'autre côté le rôle de l'opposition, des médias, des pays africains, des insttituions internationales et les relations avec les occidentaux et la Chine! Dadis et son CNDD a en son sein des conseillers 2 groupes: des affairistes sans scrupules et de l'autre des individus affûtés et connaissant les rapports de force par rapport aux institutions internationales en utilisant les outils juridiques de ces mêmes institutions! Je vous livre deux analyses sur la situation à CKY: Toutes les deux pertinentes il y a juste le style qui change: une est assez caustique voire cynique et l'autre pointilleuse dans dans son analyse!
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Sam 24 Oct 2009 15:05    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Analyse Im(pertinente) voire cynique

GUINEE: CONAKRY, le 21-10-2009. Mon cher Dadis

http://www.guineemoderne.com/octobre2009/malheur.html


« Malheur à qui ne voit que le masque. Malheur à qui ne voit que ce qui se cache derrière le masque. Seul possède le regard parfait qui, au même instant, en un éclair, voit le maque très beau et derrière lui le visage épouvantable. » Je ne sais plus où j’ai lu ces lignes, mais elles me sont venues en tête lorsque j’ai vu l’excellent reportage que t’a consacré la chaîne « France 24 ». Je vois que tu as fait de gros efforts pour te présenter comme innocent dans le carnage qui a ensanglanté la Guinée le 28 septembre dernier, et faire croire que tu es aimé de ton peuple. Mais, la presse internationale n’est pas aussi dupe que la nôtre, Dadis. Certes, elle a ses pourris et ses corrompus, mais en général les grands médias internationaux, ainsi que leurs journalistes, tiennent à leur crédibilité et ne tombent pas facilement dans les grossiers pièges que leur tendent nos petits et grands dictateurs. D’où t’est donc venue cette idée de recevoir la presse dans ton lit ? Tu voulais montrer que tu es un homme simple ? Tu t’es plutôt montré ridicule. Et tu nous as rappelés des gens comme Idi Amine Dada, Samuel Doe ou Bokassa. Ce n’est pas bon, ça.



Et puis, je t’ai dit dans mon précédent courrier de ne plus parler. Celui qui t’a dit que tu étais un bon orateur t’a raconté n’importe quoi. Tu es un client un peu difficile, mon cher Dadis ! Mais je ne désespère pas. Fais profil bas, t’ai-je dit. Parle moins, ne joue pas au bravache, demande pardon pour tous les morts et blessés, dédommage les parents, et sacrifie quelques uns de tes camarades. Livre au peuple ceux que l’on a vus sur les lieux du crime et cela apaisera sa colère. Et tu feras d’une pierre deux coups.



Lorsque l’on prend le pouvoir comme tu l’as fait, on se débarrasse rapidement de ceux qui vous ont fait roi. Sinon ce sont eux qui se débarrassent de vous. Tu vois déjà dans quel pétrin ils t’ont mis ? C’est pour n’avoir pas compris cela que Sankara a été éliminé par ses trois autres camarades. Compaoré, lui, l’a très bien compris. Il s’est vite débarrassé de ses deux camarades qui l’ont aidé à « rectifier » Sankara. Et il est au pouvoir depuis plus de 20 ans. Il a même réussi à faire oublier ce qu’il a fait en Sierra Leone et au Liberia, et est devenu le facilitateur universel.



En 1962 et 1963, Houphouët-Boigny a fait arrêter tous ses compagnons de lutte ainsi que tous les intellectuels qui voulaient lui casser les pieds, et les a foutus en taule. Il en a condamné quelques uns à mort, d’autres à la prison à vie. Mais il n’a fait tuer personne. Mieux, il les a tous libérés au bout de quelques années, les a réhabilités et en a même repris dans son gouvernement. Après la frousse que cette histoire leur avait foutue, ils sont tous restés au garde-à-vous devant Houphouët-Boigny, ont chanté ses louanges pendant 33 ans et il a régné en paix jusqu’à la fin de ses jours.



Ecoute, Dadis, pour faire simple, viens en Côte d’Ivoire. Laurent Gbagbo t’expliquera comment il a fait pour s’en sortir après les histoires d’escadrons de la mort qu’on avait voulu lui coller, et le massacre de mars 2004. Je t’ai dit que l’ONU, au nez et à la barbe de laquelle ce carnage s’était déroulé avait compté quelques 128 morts. Des gens qui voulaient aller manifester. Et pourtant Gbagbo est toujours là, et est même invité à déjeuner par Obama et à parler à l’ONU. Il est vrai que toi, pour ton malheur, tu as une opposition pugnace, qui sait très bien utiliser internet. Les images des tueries du 28 septembre circulent dans le monde entier. En Côte d’Ivoire, les opposants ont parlé de plus de 400 morts, mais personne n’a vu une seule image de ces morts. Personne n’a porté plainte, ni en Côte d’Ivoire, ni devant une instance internationale. Chez toi, les opposants ne veulent plus te parler et ne veulent pas entendre parler d’un gouvernement d’union présidé par toi. En Côte d’Ivoire, les opposants qui étaient déjà membres du gouvernement de Gbagbo n’ont même pas eu l’idée de menacer de démissionner. Il faut dire que la table ministérielle en Côte d’Ivoire est autrement plus viandée que chez toi. Je ne te dis pas les salaires et avantages d’un ministre ici. Sans compter tout le reste, vu que dans ce pays, chaque ministre fait ce qu’il veut, et prend ce qu’il veut. Chez toi, les opposants ont appelé la population à se recueillir aujourd’hui et demain, pour rendre hommage aux morts du 28 septembre. Ici, il n’y a jamais rien eu de la sorte. On n’a jamais célébré l’anniversaire de ce massacre, ne serait-ce que par un appel à une petite prière.



Tiens, je me souviens d’un jeune étudiant du nom d’Habib Dodo, qui voulait créer un syndicat estudiantin concurrent de la FESCI. La FESCI, c’est l’un d’un des plus solides soutiens du régime des Refondateurs. Habid Dodo a été sauvagement assassiné par des présumés membres de la FESCI. Il y a eu un autre homme, Badolo, qui a été tout aussi sauvagement assassiné, semble-t-il, par des gardes républicains. Il n’y a eu aucune enquête et personne dans l’opposition n’a fait de cela un cheval de bataille. Il y a aussi les miliciens, armés par le pouvoir qui continuent de régenter certaines régions du pays, les rebelles, qui contrôlent toujours la moitié du pays. Il y a eu le scandale des déchets toxiques qui a endeuillé de nombreuses familles tout en enrichissant des gens du pouvoir. Il y a eu les 100 milliards donnés par Trafigura qui ont disparu dans on ne sait quelles poches, les scandales dans la filière du cacao où d’autres milliards ont aussi disparu. Rien de tout cela n’empêche Gbagbo d’être toujours solidement à la barre et de se balader dans le monde. Pour la petite histoire, sache mon cher Dadis, que notre élection du 29 novembre prochain sera encore reportée. Et il ne se passera rien. Comme personne ne veut prendre la responsabilité de le dire au peuple, je le fais à leur place. Viens, mon cher Dadis. Viens voir Gbagbo. C’est un maître qui te conseillera utilement.


Venance Konan

email : venancekonan@yahoo.fr



Citation:
Analyse pointilleuse

http://www.nlsguinee.com/articles/article6379.html
Guinée : Face aux conséquences du massacre de civils par l’Armée au Stade du 28 Septembre, les Guinéens ne doivent pas se nourrir de faux espoirs, ni se tromper de combats.

--------------------------------------------------------------------------------



samedi 24 octobre 2009


Au fil du temps après le massacre des civils le 28 Septembre 2009, on a l’impression que nombre de Guinéens et la plupart de leurs leaders se nourrissent de faux espoirs concernant la position de la CEDEAO, de l’Union Africaines et les injonctions des puissances occidentales contre la junte militaire. Les Forces Vives donnent l’impression aussi d’attendre tout de la pression internationale pour faire partir Moussa Dadis Camara (MDC) en oubliant que l’impact imprévu du massacre du 28 Septembre a été de conforter MDC dans sa position de peser de tout son poids pour assurer son avenir présidentiel, car sa survie tout court en dépend. L’analyse qui suit donne quelques éléments d’orientation sur ce point de vue.

Les Guinéens n’ont rien à attendre dans l’immédiat d’une commission d’enquête et ou d’une Cour Pénale Internationale. Certains nient encore cette évidence !

Les faits concernant le massacre du 28 Septembre 2009 sont clairement établis et la Justice guinéenne a tous les éléments pour conduire une enquête et faire les jugements requis. La sagesse aurait voulu que la communauté internationale donne les moyens à la justice guinéenne pour faire le travail avec l’appui de juges étrangers. La communauté internationale exigerait que la Justice soit libre de faire ce travail. Que font les forces vives pour aider les magistrats guinéens à s’organiser ? Faut-il là encore attendre que Jacques Vergès l’avocat Français mette le cas Guinéen à son palmarès ?

Les dispositions d’Abuja pour faire faire le travail par une commission internationale, mise sous protection policière ou militaire seront difficiles à appliquer et le temps pour le faire extrêmement long. Cette protection policière ou militaire externe est devenue caduque avec « la coopération totale du CNDD ». En effet, le Sous Secrétaire général des Nations Unies aux affaires politiques, M Haile Menkerios, qui revient d'une mission en Guinée, a déclaré mercredi 14 Octobre 2009 avoir obtenu le soutien du gouvernement guinéen à la mise en place d'une commission d'enquête.

« Le président Dadis Camara, a donné son soutien par écrit », a dit M. Menkerios à l'issue d'une réunion à huis clos du Conseil de sécurité. N’en déplaise à l’opposition on assiste à une espèce de légitimisation du régime militaire. En attendant la création et la mise en place d’une commission d’enquête onusienne, on comprendra que MDC sera considéré comme le président de la république de Guinée et que l’ONU traitera avec lui sur ces bases. Il en sera ainsi pendant le temps de l’enquête qui pourrait durer plus que le temps de la transition.

Est-il alors besoin encore de démontrer, ce que certains Guinéens continuent de nier, que MDC est bel et bien président de la Guinée ?

La question sera alors de savoir si le CNDD et son chef MDC vont laisser la transition s’achever pendant que leur sort n’est pas encore décidé par la commission d’enquête puisqu’ils sont jusqu’à preuve du contraire les présumés coupables! Autrement dit comment accepter que la durée de la transition soit dépendante de la durée de l’enquête qui dans le meilleur scénario pourrait prendre au moins deux ans ?

Le paradoxe serait que la justice recherchée deviendrait le prétexte pour allonger la transition militaire. Il y a donc urgence à trouver une solution à cette perspective.

Si la commission d’enquête parvenait à établir la responsabilité personnelle de MDC dans le massacre du 28 Septembre, la mise en place d’une Cour Pénale Internationale sur la Guinée pourrait alors être décidée par le Conseil de Sécurité puisqu’il n’est pas sûr que le CNDD donne son accord à cet effet. Ce processus judiciaire pourrait requérir plus de trois ans pour sa mise en place. Au cours de cette période, MDC pourrait n’avoir d’autre choix que de continuer le forcing pour être président de la Guinée, seule condition pour ne pas se retrouver derrière les barreaux à moins qu’une partie de l’Armée ne décide de le livrer. Comme on le constate la perspective de jugement pourrait amener MDC à ne pas laisser se mettre en place une transition civile et à se présenter à l’élection présidentielle pour échapper un temps à la Justice Internationale….Que faire dans ces conditions?

L’embargo sur les armes décidé par la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et bientôt par l’Union Européenne est un leurre et non pertinent!

L’armée guinéenne a assez d’armes et de minutions pour tuer des civils sans armes. Si d’aventure le besoin serait là, il y a suffisamment d’armes légères dans la sous-région ouest-africaine pour équiper les hommes de MDC. Le seul risque serait que MDC détourne les maigres ressources du pays pour s’approvisionner en armes sur le marché noir toujours très florissant. Le trafic d’arme est le commerce le mieux organisé du monde avec la complicité des trafiquants des pays auteurs de l’embargo.

L’embargo n’aurait été utile que si l’Armée Guinéenne avait en face d’elle des forces d’opposition engagées dans une lutte armée contre elle. Puisque ce n’est pas encore le cas, les Guinéens n’ont rien à attendre de l’impact de l’embargo sur la junte militaire.

Les Guinéens n’ont également rien à attendre des « sanctions ciblées » contre les membres du CNDD car toutes les ressources du pays seront détournées pour leur opulence pas à l’extérieur, mais bien à l’intérieur de la Guinée. Huit mois de gestion militaire montrent à suffisance, comment le mode de vie des dirigeants de la transition militaire a changé alors que la population continue de végéter.

Il n’y aura pas non plus de force d’interposition. Ceci était évident dès le début, mais certains Guinéens ne voulaient pas accepter l’évidence.

Le communiqué sanctionnant la rencontre de la CEDEAO à Abuja sur la situation en Guinée n’a pas abordé cette question. Les problèmes dont souffre la Guinée peuvent se résoudre autrement que par la présence d’une force d’interposition.

En effet, les conditions de mise en place d’une telle force sont difficiles à satisfaire dans les conditions actuelles. Il faut que le gouvernement en place, légitime ou pas en fasse la demande ou donne son accord (exemples du Tchad). Il peut arriver aussi que le gouvernement et les forces rebelles qui se combattent donnent leur accord pour la présence d’une force internationale de protection des civiles (RD Congo, Soudan, Côte D’Ivoire). Quelque soit le cas de figure, le but n’est jamais de renverser le gouvernement en place. Bien au contraire, on assiste à un enlisement qui renforce la position du gouvernement et le soustrait à une partie de ses responsabilités.

La population guinéenne déjà très pauvre sera la seule à subir les conséquences du boycott financier et économique décidé par les puissances occidentales.

En effet, MDC a déjà placé ses hommes à tous les postes juteux du gouvernement pour avoir un accès direct à tous les fonds mobilisés sur place. Les rares entreprises privées qui resteront de toutes les façons (assurances, télécommunications, mines, hydrocarbures) pourvoiront à l’essentiel des besoins du CNDD aux détriments des programmes de développement. Il n’est pas non plus à sous-estimer la capacité de soutien financier de la Libye et d’autres pays qui n’afficheront pas publiquement ce soutien.

Partant de ce constat, il est important que les leaders des Forces Vives et les Guinéens de tous bords ne se trompent pas de combats. En effet, les Forces vives doivent faire une bonne analyse des rapports de force et tirer les leçons des épreuves passées vécues par le pays pour proposer des stratégies qui n’étouffent pas la population sous prétexte de limiter le champ d’action des membres du CNDD et du gouvernement.

Les Forces vives ne doivent pas se contenter d’appeler à la pression sur le CNDD.

Il est important que les Forces Vives définissent clairement l’agenda pour la transition, la réforme constitutionnelle et les futures élections. A défaut de propositions alternatives, le vide politique continuera d’être comblé par MDC et le CNDD. Le boycott international et les menaces judiciaires ne seront pas suffisants pour faire partir MDC du pouvoir. Il faudra aussi de toute façon engager le dialogue avec MDC ou le CNDD pour mettre en œuvre les propositions de l’opposition civile. Historiquement le résultat des pressions externes sur le gouvernement n’ont eu d’effets que de durcir d’avantage le régime d’Ahmed Sékou Touré et de Lansana Conté, avec les conséquences que nous savons sur la population.

C’est pour toutes considérations que les Forces Vives devraient favoriser la mission du Médiateur de la CDEAO, au lieu d’avoir une position maximaliste qui n’aura d’effet que de faire durer la transition militaire. Par ailleurs, ce serait une erreur de croire que MDC serait le seul militaire à s’effacer de la scène politique. Pour faire partir toute la junte militaire, les Forces vives doivent changer de stratégies puisque l’emprise de l’armée sur la vie publique et privée guinéenne est devenue totale et ce depuis Septembre 2000, alors que sur ce point tout au moins l’armée entière est en harmonie avec MDC.

Il y a également beaucoup à faire pour éviter que le soutien civil au CNDD ne se renforce par opportunisme ou par le besoin de subsistance (politique alimentaire).

Les Forces Vives doivent comprendre qu’ils n’ont rien à attendre des chefs d’Etats d’Africains, mais elles doivent aussi se garder de les condamner sur les faits qui ne font pas l’unanimité des Guinéens.

Avant d’aller en guerre contre les « syndicats des chefs d’Etats Africains », les Forces vives doivent d’abord s’assurer que tous les guinéens partagent leurs points de vue dans le rejet du CNDD ce qui est loin d’être le cas. Ces chefs d’Etats rétorqueraient par exemple que trop de civils à commencer par le Premier ministre, sont encore dans le gouvernement de la junte, que les mouvements associatifs et des partis politiques de soutien au CNDD sont encore sur le terrain entrain de faire la campagne pour la candidature de MDC. Sans compter aussi que certains cadres et leaders politiques tentent de minimiser le rôle du CNDD dans le massacre du 28 Septembre. En clair les Forces vives doivent balayer devant leur porte et éviter de faire l’amalgame entre le combat judiciaire et le combat politique. Elles devraient par ailleurs se garder de croiser le fer avec le Leader Libyen dont la capacité de nuisance n’est pas à sous-estimer. Kadhafi n’a pas non plus besoin de réactions positives ou négatives sur sa position. C’est aux Guinéens de trouver la solution.

Les Guinéens ne doivent pas non plus tomber dans le piège de la croisade antichinoise !

En effet on constate que certains Guinéens se font l’écho d’une certaine campagne antichinoise orchestrée par les médias occidentaux. Comme par hasard les médias découvrent les « contrats juteux » entre la Chine et le CNDD. Avant d’aller en guerre contre toute présence de la Chine en Guinée, les Guinéens devraient tout d’abord comprendre que la Birmanie et le Soudan ne sont pas les seuls à recevoir l’aide Chinoise. Le Sénégal, dernier pays à reconnaître la Chine reçoit 10 fois plus d’aide Chinoise que la Guinée, sans parler du Mali et du Niger. La quasi-totalité des pays africains reçoivent l’aide chinoise. Dans des pays comme le Cap Vert, le Rwanda, la RDC, l’Angola, l’Afrique du Sud, le Nigeria, l’aide chinoise est utilisée à bon escient. Il revient aux Guinéens de bien négocier les contrats.

Les Guinéens doivent se garder aussi de se faire l’avocat des occidentaux dans leur croisade antichinoise lorsque leurs entreprises perdent pied en Afrique. Est-il besoin de souligner que tous ces occidentaux ont des liens économiques très forts avec la Chine, malgré la position de celle-ci en matière de droits humains et sa politique de soutien à des pays qui ne se soumettent pas à l’occident. Pourquoi ce serait seulement la Guinée qui devrait rompre avec la Chine? Chacun devrait comprendre que la population guinéenne serait la seule perdante si un embargo chinois se mettait en place.

Il est donc impératif que les Forces Vives et tous les Guinéens comprennent ces enjeux et mènent le combat en ne comptant que sur leurs propres forces à travers la désobéissance civile pacifique, la pression pour la démission des civils du gouvernement, l’autodissolution des associations, des mouvements et des partis politiques de soutien au CNDD. Il s’agit en somme, priver le CNDD de tout soutien civil et de l’obliger à prendre en compte les propositions des Forces Vives. Si cela n’est pas suffisant pour que le CNDD rende le pouvoir aux civils, il reviendra alors aux Forces Vives de mettre en place un gouvernement civil de transition sans l’accord du CNDD. Seul un tel gouvernement peut demander et obtenir d’être un interlocuteur crédible de la communauté internationale pour le changement tant attendu. Nous savons tous que MDC doit partir, mais les Forces Vives doivent définir le comment !

A l’absence de propositions concrètes et d’alternatives des Forces Vives, les menaces judiciaires et un boycott extérieur accru ne contribueront qu’à durcir le pouvoir militaire et à prolonger la misère de la population guinéenne.

Par Fakoly Doumbouya
Contact : fakoly2009@live.com
Tel +243 991 655 517
Kinshasa, République Démocratique du Congo
Pour www.nlsguinee.com


_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
OGOTEMMELI
Super Posteur


Inscrit le: 09 Sep 2004
Messages: 1498

MessagePosté le: Dim 25 Oct 2009 09:21    Sujet du message: Répondre en citant

Il y en a qui confondent larbinisme avec journalisme : affligeant...
Venance Konan a écrit:
Certes, elle a ses pourris et ses corrompus, mais en général les grands médias internationaux, ainsi que leurs journalistes, tiennent à leur crédibilité et ne tombent pas facilement dans les grossiers pièges que leur tendent nos petits et grands dictateurs.

Quels médias internationaux? Ceux qui ont accompagné le Busher en Irak massacrer des centaines de milliers de personnes sous de fallacieux prétextes? Ou bien ceux qui ont fait un vaccarme assourdissant sur le "Chanier de Timisoara"? A moins que ce ne soit ceux dont le silence est tout aussi assourdissant dans les événements du Cameroun, Togo, Gabon, Madagascar? S'agirait-il des lyncheurs médiatiques du régime Chavez au Venezuela???
Venance Konan est d'une cécité intellectuelle abyssale, qu'il tient pour du journalisme de combat...

Au lieu de s'écouter parler en s'extasiant sur sa propre réthorique, on aurait aimé avoir une analyse prégnante de la situation guinéenne fondée sur les faits, rien que les faits, et tous les faits ; mais pour cela il faut être un véritable journaliste, et non un bouffon inconséquent...

Il n'y a rien dans ce bavardage qui donne à comprendre quoique ce soit de la situation en Guinée : que de vacuité...
_________________
http://www.afrocentricite.com/
Umoja Ni Nguvu !!!

Les Panafricanistes doivent s'unir, ou périr...
comme Um Nyobè,
comme Patrice Lumumba,
comme Walter Rodney,
comme Amilcar Cabral,
comme Thomas Sankara,
Et tant de leurs valeureux Ancêtres, souvent trop seuls au front...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
OGOTEMMELI
Super Posteur


Inscrit le: 09 Sep 2004
Messages: 1498

MessagePosté le: Dim 25 Oct 2009 10:53    Sujet du message: Répondre en citant

A côté des sottises de Venance Konan, les analyses de Fakoly Doubouya sont d'un tout autre calibre ; on a ici quelqu'un qui sait réellement de quoi il parle, en donnant véritablement à réfléchir grâce à un exposé très intelligent de ce qu'il croit être l'enjeu (ou les enjeux)...

Bien que n'étant pas tout à fait d'accord avec Fakoly Doumbouya, je ne peux que reconnaître une réelle volonté de sa part de rehausser le niveau du débat : la Guinée le mérite tellement...

Mon désaccord avec Fakoly Doumbouya porte sur :
- la présomption hâtive de culpabilité du CNDD dans les funestes événements du 28 septembre 2009 ;

- l'exonération pure et simple des Opposants Alimentaires ayant envoyé dans les rues une jeune population guinéenne, dans une manifestation où des bâtiments publics ont été saccagés ; y compris des braquages de commissariat pour en extraire des armes à feu ;

- L'installation de la "Communauté Internationale" sur un pied d'estale, où celle-ci est fallacieusement (ou naïvement) présentée comme une instance philanthropique sincèrement émue par le décès de pauvres Guinéens pour lesquels elle réclame justice : personnellement, avant de prendre cette mascarade pour argent comptant, j'attends qu'elle réagisse aussi vivement dans le massacre de centaines de milliers d'Irakiens par Georges Bush sur des prétextes mensongers ; j'attends aussi qu'elle poursuive Jacques Chirac qui a donné l'ordre à la Licorne d'assassiner des Ivoiriens aux mains nues dans leur propre pays, en novembre 2004...

Par ailleurs, il n'est plus besoin d'être un grand initié pour comprendre qu'aussi bien la CEDEAO, l'ONU que l'Union Européenne sont actionnées par la diplomatie française, en vue de porter aux nues les propres intentions machiavéliques de ce pays dont les capitaines d'industrie sont offusqués de perdre pied dans la redistribution des cartes du secteur minier en Guinée...
Fakoly Doumbouya a écrit:
Les Guinéens doivent se garder aussi de se faire l’avocat des occidentaux dans leur croisade antichinoise lorsque leurs entreprises perdent pied en Afrique. Est-il besoin de souligner que tous ces occidentaux ont des liens économiques très forts avec la Chine, malgré la position de celle-ci en matière de droits humains et sa politique de soutien à des pays qui ne se soumettent pas à l’occident. Pourquoi ce serait seulement la Guinée qui devrait rompre avec la Chine? Chacun devrait comprendre que la population guinéenne serait la seule perdante si un embargo chinois se mettait en place.

C'est surtout l'Opposition Alimentaire guinéenne, commanditée par ses parrains françafricains, qui est tentée de diaboliser tout ce qui deale avec Dadis Camara. On comprend que cette opposition voudrait reprendre le pouvoir politique, afin de remettre le pouvoir économique aux mains de ses commanditaires étrangers moyennant les habituelles rentes de corruption, dont elle s'est gavée pendant trop de décennies au détriment des Guinéens...
Citation:
Il est donc impératif que les Forces Vives et tous les Guinéens comprennent ces enjeux et mènent le combat en ne comptant que sur leurs propres forces à travers la désobéissance civile pacifique, la pression pour la démission des civils du gouvernement, l’autodissolution des associations, des mouvements et des partis politiques de soutien au CNDD. Il s’agit en somme, priver le CNDD de tout soutien civil et de l’obliger à prendre en compte les propositions des Forces Vives.

De quel combat s'agit-il exactement?
Empêcher par tous les moyens, y compris les violents, qu'un citoyen guinéen (Dadis Camara) ne se présente aux élections présidentielles de son propre pays???

Au lieu de gaspiller tant d'énergie à un objectif aussi futile et spécieux, pourquoi tous ces pantins ne se coalisent t'ils pas pour foutre une bonne raclée électorale au CNDD??? A moins qu'ils aient conscience de l'impossibilité de rassembler une majorité de Guinéens sur un programme politique d'asservissement économique de leur pays aux intérêts occidentaux, notamment françafricains...
Tous ces opposants ne sont pas nouveaux sur l'échiquier politique guinéen : chaque citoyen connaît l'étendue de leur incapacité à poursuivre efficacement des fins collectives...
Citation:
Si cela n’est pas suffisant pour que le CNDD rende le pouvoir aux civils, il reviendra alors aux Forces Vives de mettre en place un gouvernement civil de transition sans l’accord du CNDD. Seul un tel gouvernement peut demander et obtenir d’être un interlocuteur crédible de la communauté internationale pour le changement tant attendu. Nous savons tous que MDC doit partir, mais les Forces Vives doivent définir le comment !

Il ne suffit pas d'être un civil pour être digne du pouvoir public : un militaire intègre sera toujours mieux qu'un civil égocentrique corrompu. Le véritable enjeu devrait donc être celui de la préparation des élections, où les Guinéens jugeraient les futurs candidats à leurs actes, à leur crédibilité, et à leur programme. Il semble que la vieille classe politique guinéenne répue ne soit pas si sûre de tirer son épingle d'un jeu électoral ouvert, transparent et véritablement compétitif. Elle a donc choisi PAR TRAÎTRISE de se faire adouber par une soi disant "Communauté Internationale" afin d'arriver au pouvoir par effraction démocratique : comme en Géorgie, comme à Madagascar...
Citation:
A l’absence de propositions concrètes et d’alternatives des Forces Vives, les menaces judiciaires et un boycott extérieur accru ne contribueront qu’à durcir le pouvoir militaire et à prolonger la misère de la population guinéenne.

Une opposition corrompue en mal de crédibilité électorale préfèrera toutes les comprimissions à la confection d'une plate-forme de propositions pertinentes qui garantissent TOUTE LA SOUVERAINETE de la Guinée, et exploite ENFIN les immenses ressources minières de ce pays au profit de ses propres habitants, de ses propres consommateurs, de ses propres entrepreneurs, de son propre budget public...
_________________
http://www.afrocentricite.com/
Umoja Ni Nguvu !!!

Les Panafricanistes doivent s'unir, ou périr...
comme Um Nyobè,
comme Patrice Lumumba,
comme Walter Rodney,
comme Amilcar Cabral,
comme Thomas Sankara,
Et tant de leurs valeureux Ancêtres, souvent trop seuls au front...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Dim 25 Oct 2009 11:35    Sujet du message: Répondre en citant

OGOTEMMELI a écrit:
Au lieu de gaspiller tant d'énergie à un objectif aussi futile et spécieux, pourquoi tous ces pantins ne se coalisent t'ils pas pour foutre une bonne raclée électorale au CNDD??? A moins qu'ils aient conscience de l'impossibilité de rassembler une majorité de Guinéens sur un programme politique d'asservissement économique de leur pays aux intérêts occidentaux, notamment françafricains...
Tous ces opposants ne sont pas nouveaux sur l'échiquier politique guinéen : chaque citoyen connaît l'étendue de leur incapacité à poursuivre efficacement des fins collectives....



Je crois qu'une fois de plus tu as tout résumé. Je débats avec mes compatriotes sur l 'unité de façade de l'opposition! Opposition larvée par des divisions régionnalistes et d'egos personnels! Il y a des pro Kouchner, des Pro Khadaffi, des Pro Wade. Chaque opposants nous bassinent qu'ils sont certes sur la même ligne à savoir une enquête sur les tragiques évènements du 28 septembre le départ de Dadis et sa non candidature! Le hic est que rien n'est synchronisé pour avoir une ligne claire et unanime. Sydia Touré a récemment parler d'une transition civile de 12 mois! Et c'est reparti. Sérieux les conseillers de Dadis jouent la montre et savent pertinement que l'opposition est divisée et savent combien la bureaucratie TPi/CPI prend du temps pour être mise en place. Jacques Vergès de son côté ayant produit un dossier pour trouver les coupables du massacres à sorti une liste de responsables de présumés coupables et reconnaît que rien n'est fait au niveau des institutions africaines pour juger ses individus et les modes d'enquêtes! Concernant le haut en couleur Venance Konan je ne le connaissais pas mais apparement il est bien parti pour faire un journal feuilleton sur Dadis sur le lien que j'ai posté plus haut! Que les "opposants" continuent à jouer; chaque jour perdu est du pain béni pour un homme qui de toute façon au point où il est n'a plus rien à perdre!
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Mer 28 Oct 2009 23:46    Sujet du message: Répondre en citant

Bon voilà que Obama rentre dans la danse sur ses "inquiétudes". La question qu'il doit se poser est la suivante? Mme Sirleaf pouvez vous me rassurer (ou vous rassurez) qu'effectivement il n'y avait pas de rebelles de l'Ulimo infiltré dans l'armée qui seraient responsables des massacres? Une chose est sûre la destabilisation de ce pays n'arrangera personne dans la région!

Citation:
Obama writes to Liberian leader to expresses concern on Guinea crisis


http://news.xinhuanet.com/english/2009-10/28/content_12352033.htm

MONROVIA, Oct. 28 (Xinhua) -- U. S. President Barrcak Obama has written a letter to his Liberian counterpart Ellen Johnson-Sirleaf, expressing grave concern over the development in Conakry, Guinea, and elsewhere across Africa.

According to the communication from the office of President Sirleaf released in Monrovia on Wednesday, under the signature of her spokesman and Presidential Press Secretary Cyrus Wleh Badio, the U. S. president commended the female Liberian president for her efforts to find a solution to the instability in Guinea and urged her to continue.

President Obama said in his communication that he shares the concern of the Liberian leader to bring to an end violence and the political instability across the continent.

"We will continue to work along with you and other leaders in the region to support democratic change in Guinea," President Obama said in the letter.

President Sirleaf, as chairman of the four-member Mano River Union grouping Liberia, Guinea, Sierra Leone and Ivory Coast, has been leading regional efforts to stabilize the situation in Guinea.

Recently, she formed part of the Economic Community of West African States (ECOWAS) mediation team consisting of former Nigerian interim leader Adubakar Abusalem to discuss the Guinean crisis.

Liberia's action is part of the efforts by West African leaders who met in Abuja, Nigeria two weeks ago, and resolved to impose an armed embargo on the Guinean military junta of Mousa Dedis Kamara, who seized power in December.

Meanwhile, the U. S. president assured the Liberian leader that Washington is committed to working with Liberia and other international partners to re-energize the world's economy.

"We recognize the increased role in the world economy of emerging markets and developing economies and want to ensure we work together to expand global prosperity. I look forward to continuing to work with you to address issues of importance to Liberia and also for all of Africa," President Obama concluded in his letter to President Johnson Sirleaf.


Editor: Mu Xuequan

_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Mer 28 Oct 2009 23:47    Sujet du message: Répondre en citant

Bon voilà que Obama rentre dans la danse sur ses "inquiétudes". La question qu'il doit se poser est la suivante? Mme Sirleaf pouvez vous me rassurer (ou vous rassurez) qu'effectivement il n'y avait pas de rebelles de l'Ulimo infiltré dans l'armée qui seraient responsables des massacres? Une chose est sûre la destabilisation de ce pays n'arrangera personne dans la région!

Citation:
Obama writes to Liberian leader to expresses concern on Guinea crisis


http://news.xinhuanet.com/english/2009-10/28/content_12352033.htm

MONROVIA, Oct. 28 (Xinhua) -- U. S. President Barrcak Obama has written a letter to his Liberian counterpart Ellen Johnson-Sirleaf, expressing grave concern over the development in Conakry, Guinea, and elsewhere across Africa.

According to the communication from the office of President Sirleaf released in Monrovia on Wednesday, under the signature of her spokesman and Presidential Press Secretary Cyrus Wleh Badio, the U. S. president commended the female Liberian president for her efforts to find a solution to the instability in Guinea and urged her to continue.

President Obama said in his communication that he shares the concern of the Liberian leader to bring to an end violence and the political instability across the continent.

"We will continue to work along with you and other leaders in the region to support democratic change in Guinea," President Obama said in the letter.

President Sirleaf, as chairman of the four-member Mano River Union grouping Liberia, Guinea, Sierra Leone and Ivory Coast, has been leading regional efforts to stabilize the situation in Guinea.

Recently, she formed part of the Economic Community of West African States (ECOWAS) mediation team consisting of former Nigerian interim leader Adubakar Abusalem to discuss the Guinean crisis.

Liberia's action is part of the efforts by West African leaders who met in Abuja, Nigeria two weeks ago, and resolved to impose an armed embargo on the Guinean military junta of Mousa Dedis Kamara, who seized power in December.

Meanwhile, the U. S. president assured the Liberian leader that Washington is committed to working with Liberia and other international partners to re-energize the world's economy.

"We recognize the increased role in the world economy of emerging markets and developing economies and want to ensure we work together to expand global prosperity. I look forward to continuing to work with you to address issues of importance to Liberia and also for all of Africa," President Obama concluded in his letter to President Johnson Sirleaf.


Editor: Mu Xuequan

_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Jeu 29 Oct 2009 00:07    Sujet du message: Répondre en citant

Cette liste fait polémique au sein même de la communauté guinéenne car il y a des noms qui manquent et certains se posent des questions sur des individus qui ont été arrêtés par le CNDD bien avant le 28 septembre!

Citation:
© Voici in extenso, la liste des Guinéens visés par les sanctions ciblées de l'Union Européenne suite au massacre du 28 septembre 2009. Ces individus sont considérés selon l'UE comme étant « responsables de la répression violente qui a eu lieu le 28 septembre 2009 ou de l’impasse politique dans laquelle se trouve la Guinée.

ANNEXE - Liste des membres du CNDD et des personnes associées, visés à l’article 3, paragraphe 1 .

Nom (et alias éventuels)
Informations d'identification (fonction/titre)
Date et lieu de naissance ( d.d.n. et l.d.n.)
Numéro de passeport (Pass.)/carte d'identité…)

1. Capitaine Moussa Dadis CAMARA
Président du CNDD
d.d.n.: 01/01/64 ou 29/12/68
Pass.: R0001318

2. Général Mamadouba Toto CAMARA
Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile et
membre du CNDD

3. Général Sékouba KONATÉ
Ministre de la Défense Nationale et membre du CNDD
d.d.n.: 01/01/1964
Pass: R0003405

4. Colonel Mathurin BANGOURA
Ministre des Télécommunications et des Nouvelles
Technologies de l'Information et membre du CNDD
d.d.n.: 15/11/1962
Pass.: R0003491

5. Lieutenant Colonel Aboubacar Sidiki (alias Idi Amin) CAMARA
Ministre Secrétaire Permanent du CNDD, limogé de l'Armée le 26/01/09

6. Commandant Oumar BALDÉ
Membre du CNDD
d.d.n.: 26/12/1964
Pass.: R0003076

7. Commandant Mamadi MARA
Membre du CNDD

8. Commandant Almamy CAMARA
Membre du CNDD
d.d.n.: 17/10/75
Pass.: R0023013

9. Lieutenant Col. Mamadou Bhoye DIALLO
Membre du CNDD
d.d.n.: 01/01/1956
Pass.: Service R0001855

10. Capitaine Koulako BÉAVOGUI
Membre du CNDD

11. Lieutenant Colonel Kandia MARA
Membre du CNDD
Pass.: R0178636

12. Colonel Sékou MARA
Directeur Adjoint de la Police Nationale, Membre du CNDD

13. Morciré CAMARA
Membre du CNDD
d.d.n.: 01/01/1949
Pass.: R0003216

14. Alpha Yaya DIALLO
Membre du CNDD

15. Commandant Mamadou Korka DIALLO
Ministre du Commerce, de l'Industrie et des PME et membre du CNDD
d.d.n.: 19/02/1962

16. Commandant Kelitigui FARO
Ministre Secrétaire Général à la Présidence de la République et membre du CNDD
d.d.n.: 03/08/1972
Pass.: R0003410

17. Colonel Fodeba TOURÉ
Ministre de la Jeunesse et membre du CNDD,
limogé de l'Armée le 07/05/09,
d.d.n.: 07/06/1961
Pass.: R0003417/R0002132

18. Commandant Cheick Tidiane CAMARA
Membre du CNDD

19. Colonel Sékou (alias Sékouba) SAKO
Membre du CNDD

20. Lieutenant Jean-Claude PIVI (alias COPLAN)
Ministre chargé de la Sécurité Présidentielle et membre du CNDD

21. Lieutenant Saa Alphonse TOURÉ
Membre du CNDD

22. Commandant Moussa KEITA
Ministre Secretaire Permanent du CNDD chargé des Relations avec les Institutions Républicaines et membre du CNDD

23. Lt. Col. Aïdor (alias Aëdor) BAH
Membre du CNDD

24. Commandant Bamou LAMA
Membre du CNDD

25. Mr. Mohamed Lamine KABA
Membre du CNDD

26. Capitaine Daman (alias Dama) CONDÉ
Membre du CNDD

27. Commandant Aboubacar Amadou DOUMBOUYA
Membre du CNDD

28. Capitaine Moussa Tiégboro CAMARA
Ministre à la Présidence chargé des services spéciaux de la lutte anti-drogue et du grand banditisme et membre du CNDD
d.d.n.: 01/01/1968
Pass.: 7190

29. Capitaine Issa CAMARA
Gouverneur de Mamou et membre du CNDD

30. Colonel Dr. Abdoulaye Chérif DIABY
Ministre de la Santé et de l'Hygiène publique et membre du CNDD
d.d.n.: 26/02/1957
Pass.: 13683

31. Mamady CONDÉ
Membre du CNDD (RP auprès les NNUU)
d.d.n.: 28/11/52
Pass.: R0003212

32. S-Lt.Cheikh Ahmed TOURÉ
Membre du CNDD

33. Commandant Aboubacar Biro CONDÉ
Membre du CNDD
d.d.n.: 15/10/1962
Pass.: 2443

34. Bouna KEITA
Membre du CNDD

35. Idrissa CHERIF
Cabinet du Président
d.d.n.: 13/11/1967
Pass.: R0105758

36. Mr. Mamoudou CONDÉ
Secrétaire d'Etat, Chargé de Mission, des questions stratégiques et du développement durable
d.d.n.: 09/12/1960
Pass.: R0020803

37. Lieutenant Aboubacar Chérif (alias Toumba) DIAKITÉ
Aide de Camp du Président

38. Ibrahima Khalil DIAWARA
Conseiller Spécial de «Toumba» Diakité
d.d.n.: 01/01/1976
Pass.: R0000968

39. S Lt Marcel KOIVOGUI
Adjoint de Toumba Diakité

40. Mr. Papa Koly KOUROUMA
Ministre de l'Environnement et du Développement Durable
d.d.n.: 03/11/1962
Pass.: R11914

41. Nouhou THIAM
Porte-parole du CNDD

42. Capitaine de Police Théodore KOUROUMA
Attaché de cabinet à la Présidence
d.d.n.: 13/05/1971
Pass.: Service R0001204

Source 28.10.2009 FR Journal officiel de l’Union européenne L 281/11

_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Jeu 29 Oct 2009 00:08    Sujet du message: Répondre en citant

Relaaaaaaax Kouchner!
Massacre en Guinée:"Nous ne sommes pas impliqués dans ce qui s’est passé en Guinée", déclare le Quai d'Orsay

http://www.africaguinee.com/index.php?monAction=detailNews&id=4510


Le gouvernement français a nié récemment toute ingérence dans les affaires intérieures de la Guinée, suite au massacre du 28 septembre dernier à Conakry.

Selon le porte-parole du ministère français des affaires étrangères, la France n'est pas impliquée lors des derniers évènements en Guinée.

"Nous ne sommes pas impliqués dans ce qui s’est passé en Guinée. Mais comme tout le monde, à commencer par les Africains, nous avons été horrifiés par les massacres du 28 septembre.", a déclaré un porte-parole du Quai d'Orsay.

Le gouvernement français a par ailleurs rappelé son rôle actif pour rendre justice aux victimes de ce massacre du 28 septembre, largement condamné par la communauté internationale.

"Depuis lors nous avons beaucoup travaillé dans différentes enceintes, aux Nations unies, à New York, auprès de l’Union africaine, auprès de la CEDEAO, auprès de nos partenaires européens, auprès du Conseil des droits de l’Homme à Genève. Nous nous sommes beaucoup mobilisés sur ce sujet pour que les auteurs et les responsables des massacres du 28 septembre soient identifiés, arrêtés, traduits en justice et punis.", a ajouté le porte-parole du chef de la diplomatie française, M.Bernard Kouchner.

A noter que mardi, l'Union européenne a annoncé des sanctions ciblées contre la junte avec une liste de 42 noms, ainsi qu'un embargo sur les armes à destination de la Guinée.

Au niveau des autorités guinéennes, le conseiller spécial du chef de la junte, Idrissa Chérif a déclaré ce mercredi que son gouvernement a pris "acte de la décision de l'union européenne" tout en précisant que la priorité de la junte reste les négociations de Ouagadougou avec le médiateur de la CEDEAO, le Président Blaise Compaoré.

Nous y reviendrons.

Mamadou Camara
Pour Africaguinee.com


--------------------------------------------------------------------------------
Rubrique: Politique date: 28-Oct-2009 à 14:14:22 :
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
afrobeat
Grioonaute régulier


Inscrit le: 14 Aoû 2007
Messages: 312

MessagePosté le: Jeu 29 Oct 2009 17:33    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
la CEDEAO, l'ONU que l'Union Européenne sont actionnées par la diplomatie française


Effectivement,Ogotommêli,c'est vrai que l'attitude de la CEDEAO dans la "crise" guinéenne est très confuse mais la question que moi je me pose, c'est par quels leviers la france réussit-elle à tenir une institution comme la CEDEAO? pour l'ONU ça se comprends parfaitement c'est au nom de la solidarité occidentale et au nom du sacré-saint principe qui veut que les puisssances occidentales ne se marchent pas entre elles en afrique.

La question est de savoir comment la france réusit-elle à imposer ses vues à des pays comme le nigeria le ghana, un mastodonte comme le nigeraia qui ne fait point partie de son pré-carré et qui est très eloigné culturellement, déjà le président yar'adua n'a pas eu besoin de l'assentiment ni de l'adoubement de paris pour se faire élire. Pareil pour le président atta mills contrairement à leurs pairs francophones?Je ne vois pas ce qui obligerai ces deux messieurs par exemple à faire allégeance à Paris.
L'exemple le plus illustratif est celui de la crise ivoirienne où pendant que tous les pantins présidents d'afrique francophone voisins de la côte d'ivoire participait allègrement à son martyr(wade,compaoré...) deux pays sortait du lot:l'Angola et l'Afrique du sud, le second qui par la main de son président mbekhy n'a pas ménagé les efforts pour faire echouer les plans obscures de la france, l'Angola avec son souitient militaire. On comprend vite que l'indépendance des ces deux pays vis-à-vis des politiques français à pu leur laisser cette marge de manoeuvre...
En somme l'attitude de la CEDEAO fait germer beaucoup d'interrogations, on se demande quel est son intérêt à suivre les occidentaux dans leur souci de se réapproprier au plus vite les cartes qu'elles sont entrain de perdre en Guinée.Mais si on admet que cette institution est actionnée par la diplomatie française, ce qui est quand même assez lourd et même déprimant il faut aussi dire comment?
Moi j'essaie de pas aller vite en besogne, je préfère mettre en avant d'autres champs d'analyse qui pourront faire comprendre les motivations réelles des pays de la CEDEAO.Parce-que penser que le nigeria, le ghana, la côte d'ivoire etc n'ont pas la possibilité de décider de manière unilatérale sur les enjeux les concernant et sont obligés de se plier au joug de la france ça c'est très difficile à admettre.
Si c'était en afrique centrale, la question ne se poserait même pas, dans cette zone la france fait et défait les rois.Mais la CEDEAO a quand même montré jusqu'ici un peu plus de sérieux.Mais l'institution la plus indépendante reste quand même la SADC.
_________________
www.afromantara.com
Produits de beauté Afro!

Fela Anikulapo Kuti - Sorrow tears and blood
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ARDIN
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1863
Localisation: UK

MessagePosté le: Jeu 29 Oct 2009 19:13    Sujet du message: Répondre en citant

afrobeat a écrit:
Citation:
la CEDEAO, l'ONU que l'Union Européenne sont actionnées par la diplomatie française


Effectivement,Ogotommêli,c'est vrai que l'attitude de la CEDEAO dans la "crise" guinéenne est très confuse mais la question que moi je me pose, c'est par quels leviers la france réussit-elle à tenir une institution comme la CEDEAO? pour l'ONU ça se comprends parfaitement c'est au nom de la solidarité occidentale et au nom du sacré-saint principe qui veut que les puisssances occidentales ne se marchent pas entre elles en afrique.

La question est de savoir comment la france réusit-elle à imposer ses vues à des pays comme le nigeria le ghana, un mastodonte comme le nigeraia qui ne fait point partie de son pré-carré et qui est très eloigné culturellement, déjà le président yar'adua n'a pas eu besoin de l'assentiment ni de l'adoubement de paris pour se faire élire. Pareil pour le président atta mills contrairement à leurs pairs francophones?Je ne vois pas ce qui obligerai ces deux messieurs par exemple à faire allégeance à Paris.

Deja, indirectement, par des contreparties diplomatiques. Un exemple: La Grande-Bretagne mets Tony Blair en orbite pour la Presidence du Conseil Europeen, pour cela elle a besoin du soutien des poids lourds de l'Union Europeenne comme la France. Si le soutien de la France ne lui est pas d'emblee acquis, il peut facilement l'avoir en contrepartie de ce que la France veut sur un autre terrain.
Il faut aussi se rendre compte du fait que les clivages "Afrique francophone", "Afrique anglophone" sont devenues tres permeables et existent plus linguistiquement que politiquement. Le Nigeria en est un exemple parceque la France a autant d'interets economiques la-bas qu'elle en a au Gabon, Cf l'histoire de la secession du Biafra, (Bernard Kouchner peut nous eclairer la-dessus). Les interets economiques conferent le pouvoir, la force, les pays occidentaux n'ont parfois pas besoin de lever le petit doigt.
_________________
l'Hommage a Cheikh Anta Diop sur PER-ANKH
l'Hommage a Mongo Beti sur PER-ANKH
l'Hommage a Aime Cesaire sur PER-ANKH

LPC-U : CONSTRUIRE LE CONGO POUR L'UNITÉ DE L'AFRIQUE
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Page 2 sur 5

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001 phpBB Group