Grioo.com   Grioo Pour Elle     Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  



grioo.com
Espace de discussion
 
RSS  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Côte-d'Ivoire, Élections présidentielles
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 28, 29, 30  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Kainfri
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1594

MessagePosté le: Lun 06 Déc 2010 16:45    Sujet du message: Répondre en citant

OGOTEMMELI a écrit:
Abiola a écrit:
OGOTEMMELI a écrit:
En quoi l'action politique de Gbagbo et le programme électoral de LMP stigmatisent-t-ils les gens du Nord ??? C'est quand même KLG qui a apporté l'eau courante dans la région de Korhogo !

Le programme non, l'annulation sans recours des votes oui.

L'annulation des votes est un moindre mal par rapport à l'exercice de la violence généralisée pour extorquer ces votes : dommage que tu sois si peiné par les votes sans égard aux conditions gravement litigieuses de leur occurrence.

Ogotomelli, as-tu eu le temps de "vérifier l'authenticité" du document que je t'ai envoyé en privé?

Pour ceux qui n'en étaient pas, je rappelle un extrait de la loi électorale ivoirienne, plus précisément de son article 64:

Article 64 du code électoral ivoirien a écrit:
Dans le cas où le Conseil constitutionnel constate des irrégularités graves de nature à entacher la sincérité du scrutin et à en affecter le résultat d'ensemble, Il prononce l'annulation de l'élection.
La date du nouveau scrutin est fixée par décret en Conseil des ministres sur proposition de la Commission chargée des
élections.Le scrutin a lieu au plus tard quarante cinq jours à compter de la date de la décision du Conseil constitutionnel.


Suivant la loi ivoirienne, le président de la Cour Constitutionnelle dès lors qu'il prononçait l'annulation du scrutin dans 7 départements n'avait qu'une seule décision légale à prendre: l'annulation pure et simple de tout le scrutin.

Que pensent donc les pseudo-légalistes de ce bafouement de la loi ivoirienne???
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 440

MessagePosté le: Lun 06 Déc 2010 19:11    Sujet du message: Répondre en citant

Kainfri a ecrit:

Citation:
Suivant la loi ivoirienne, le président de la Cour Constitutionnelle dès lors qu'il prononçait l'annulation du scrutin dans 7 départements n'avait qu'une seule décision légale à prendre: l'annulation pure et simple de tout le scrutin.

Que pensent donc les pseudo-légalistes de ce bafouement de la loi ivoirienne???


Salut Kainfri. Que se serait-il passe si le Conseil Constitutionnel avait fait annuler les elections? Ouattara aurait ete declare vainqueur par la ''communaute internationale'' comme elle l'a fait dans l'autre cas et Gbagbo se serait retrouve ''non elu'' et sans moyens d'action. De meme que la dite communaute internationale reconnait les droits de Ouattara mais refuse d'ecouter quoi que ce soit venant de l'autre camp, elle aurait choisi de toutes les facons de soutenir un candidat et non un autre.

Tu sembles croire que ce qui est en jeu ici c'est la democratie, les droits, etc. etc. En realite il est question du controle du caccaco et de gros sous, du controle de la Cote d'Ivoire car si la Cote d'Ivoire echappe a la France c'en sera fait de la Francafrique. Tout simplement. La democratie dans tout cela n'est qu'un pretexte. Apres tout, rien qu'au cours des deux ou trois dernieres annees il y a eu des coups d 'etat, des confiscations de pouvoir apres des elections truquees pendant que la France faisait semblant de regarder ailleurs. Dans ces cas-la, elle ne s'est jamais souciee autant de la democratie qu'elle le fait aujourd'hui. Les rejetons de Bongo et d'Eyadema gouvernent bien leurs pays respectifs avec la benediction de la France et personne ne crie au scandale.

A propos de ''pseudo-legalistes'' justement, que penses-tu de l'attitude de Ouattara qui ne reconnait aucune legalite au Conseil Constitutionnel et refuse ses decisions mais lui envoie quand meme sa prestation de serment par courrier?

Que penses-tu de la legalite de cette prestation de serment qui s'est deroulee SANS AUCUN REPRESENTANT D'AUCUNE INSTITUTION IVOIRIENNE? Que penses-tu de sa legalite lorsque meme Bedie qui est le principal allie de Ouattara et qui a tente de l'aider a se faire elire n'a pas cru bon de se presenter a sa prestation de serment ou meme de le reconnaitre? Sont-ce les institutions ivoiriennes qui donnent la legitimite a un pouvoir ivoirien ou bien ce que declarent la France ou d'autres pays? De qui un president ivoirien tient-il sa legitimite?

Qu'on accepte Gbagbo ou pas l'ensemble des corps constitues ivoiriens a avalise sson election mais seuls les rebelles etaient presents lors de l;a prestation de serment de Ouattara. Que penses-tu d'un ''president'' qui tient sa legitimite de rebelles et ce, a l'issue d'une election dont il s'est proclame vainquer? Ou est ce peuple qui l'a elu?

[/code]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lolo01
Bon posteur


Inscrit le: 02 Oct 2005
Messages: 565

MessagePosté le: Lun 06 Déc 2010 21:16    Sujet du message: Répondre en citant

samuel a écrit:
Kainfri a ecrit:

Citation:
Suivant la loi ivoirienne, le président de la Cour Constitutionnelle dès lors qu'il prononçait l'annulation du scrutin dans 7 départements n'avait qu'une seule décision légale à prendre: l'annulation pure et simple de tout le scrutin.

Que pensent donc les pseudo-légalistes de ce bafouement de la loi ivoirienne???


Salut Kainfri. Que se serait-il passe si le Conseil Constitutionnel avait fait annuler les elections? Ouattara aurait ete declare vainqueur par la ''communaute internationale'' comme elle l'a fait dans l'autre cas et Gbagbo se serait retrouve ''non elu'' et sans moyens d'action. De meme que la dite communaute internationale reconnait les droits de Ouattara mais refuse d'ecouter quoi que ce soit venant de l'autre camp, elle aurait choisi de toutes les facons de soutenir un candidat et non un autre.

Tu sembles croire que ce qui est en jeu ici c'est la democratie, les droits, etc. etc. En realite il est question du controle du caccaco et de gros sous, du controle de la Cote d'Ivoire car si la Cote d'Ivoire echappe a la France c'en sera fait de la Francafrique. Tout simplement. La democratie dans tout cela n'est qu'un pretexte. Apres tout, rien qu'au cours des deux ou trois dernieres annees il y a eu des coups d 'etat, des confiscations de pouvoir apres des elections truquees pendant que la France faisait semblant de regarder ailleurs. Dans ces cas-la, elle ne s'est jamais souciee autant de la democratie qu'elle le fait aujourd'hui. Les rejetons de Bongo et d'Eyadema gouvernent bien leurs pays respectifs avec la benediction de la France et personne ne crie au scandale.

A propos de ''pseudo-legalistes'' justement, que penses-tu de l'attitude de Ouattara qui ne reconnait aucune legalite au Conseil Constitutionnel et refuse ses decisions mais lui envoie quand meme sa prestation de serment par courrier?

Que penses-tu de la legalite de cette prestation de serment qui s'est deroulee SANS AUCUN REPRESENTANT D'AUCUNE INSTITUTION IVOIRIENNE? Que penses-tu de sa legalite lorsque meme Bedie qui est le principal allie de Ouattara et qui a tente de l'aider a se faire elire n'a pas cru bon de se presenter a sa prestation de serment ou meme de le reconnaitre? Sont-ce les institutions ivoiriennes qui donnent la legitimite a un pouvoir ivoirien ou bien ce que declarent la France ou d'autres pays? De qui un president ivoirien tient-il sa legitimite?

Qu'on accepte Gbagbo ou pas l'ensemble des corps constitues ivoiriens a avalise sson election mais seuls les rebelles etaient presents lors de l;a prestation de serment de Ouattara. Que penses-tu d'un ''president'' qui tient sa legitimite de rebelles et ce, a l'issue d'une election dont il s'est proclame vainquer? Ou est ce peuple qui l'a elu?

[/code]


Bien vu Samuel
_________________
Le vrai ennemi de l'homme noir est l'homme noir lui même.

Découvrir ce blog :
http://identitenegre.blogspot.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
nometema
Grioonaute


Inscrit le: 08 Jan 2006
Messages: 37

MessagePosté le: Lun 06 Déc 2010 22:20    Sujet du message: Répondre en citant

samuel a écrit:
Kainfri a ecrit:

Citation:
Suivant la loi ivoirienne, le président de la Cour Constitutionnelle dès lors qu'il prononçait l'annulation du scrutin dans 7 départements n'avait qu'une seule décision légale à prendre: l'annulation pure et simple de tout le scrutin.

Que pensent donc les pseudo-légalistes de ce bafouement de la loi ivoirienne???


Salut Kainfri. Que se serait-il passe si le Conseil Constitutionnel avait fait annuler les elections? Ouattara aurait ete declare vainqueur par la ''communaute internationale'' comme elle l'a fait dans l'autre cas et Gbagbo se serait retrouve ''non elu'' et sans moyens d'action. De meme que la dite communaute internationale reconnait les droits de Ouattara mais refuse d'ecouter quoi que ce soit venant de l'autre camp, elle aurait choisi de toutes les facons de soutenir un candidat et non un autre.

Tu sembles croire que ce qui est en jeu ici c'est la democratie, les droits, etc. etc. En realite il est question du controle du caccaco et de gros sous, du controle de la Cote d'Ivoire car si la Cote d'Ivoire echappe a la France c'en sera fait de la Francafrique. Tout simplement. La democratie dans tout cela n'est qu'un pretexte. Apres tout, rien qu'au cours des deux ou trois dernieres annees il y a eu des coups d 'etat, des confiscations de pouvoir apres des elections truquees pendant que la France faisait semblant de regarder ailleurs. Dans ces cas-la, elle ne s'est jamais souciee autant de la democratie qu'elle le fait aujourd'hui. Les rejetons de Bongo et d'Eyadema gouvernent bien leurs pays respectifs avec la benediction de la France et personne ne crie au scandale.

A propos de ''pseudo-legalistes'' justement, que penses-tu de l'attitude de Ouattara qui ne reconnait aucune legalite au Conseil Constitutionnel et refuse ses decisions mais lui envoie quand meme sa prestation de serment par courrier?

Que penses-tu de la legalite de cette prestation de serment qui s'est deroulee SANS AUCUN REPRESENTANT D'AUCUNE INSTITUTION IVOIRIENNE? Que penses-tu de sa legalite lorsque meme Bedie qui est le principal allie de Ouattara et qui a tente de l'aider a se faire elire n'a pas cru bon de se presenter a sa prestation de serment ou meme de le reconnaitre? Sont-ce les institutions ivoiriennes qui donnent la legitimite a un pouvoir ivoirien ou bien ce que declarent la France ou d'autres pays? De qui un president ivoirien tient-il sa legitimite?

Qu'on accepte Gbagbo ou pas l'ensemble des corps constitues ivoiriens a avalise sson election mais seuls les rebelles etaient presents lors de l;a prestation de serment de Ouattara. Que penses-tu d'un ''president'' qui tient sa legitimite de rebelles et ce, a l'issue d'une election dont il s'est proclame vainquer? Ou est ce peuple qui l'a elu?

[/code]


Excellent.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marvel02
Grioonaute régulier


Inscrit le: 30 Aoû 2006
Messages: 318

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 00:06    Sujet du message: Répondre en citant

Pour des raisons professionnelles (mercenariat en CI, dira Ogo, mais il n'en est rien) j'ai raté une semaine de débat. Mais je n'ai pas raté grand chose finalement, tant je pressentais les réactions des jeunes endoctrinés par la xénophobie, la haine et la brutalité de Laurent Gbagbo, l'ex-président ivoirien.
La majorité du peuple de Cote d''ivoire a choisi Alassane Dramane Ouattara. ce n'est d'ailleurs pas ce que conteste Gbagbo, qui bien compris que les élections aurait été repris dans le nord, qu'il aurait gagné avec brio de toute façon.

La question de la légitimité de la Cour constitutionnelle comme dernier recours, du dépassement de délai de la CEI, ne démontre que la manière dont les perdants indignes s'accrochent au pouvoir avec l'énergie du désespoir, et sans aucun talents.

1. Le délai de la CEI a été dépassé à cause d'une violation brutale et télévisée de la procédure par un fonctionnaire. C'est une défaillance à la sécurité,et si cour constitutionnelle il y'avait, c'est là qu'elle devait accorder 3 jours supplémentaires à la commission, selon le principe où l'Etat répare les fautes commises par ses agents dans l'exercice de leur fonction.
Par ailleurs, ce n'est un Gbagbo qui a dépassé son mandat de 5 ans sur le prétexte d'une intrusion au nord, qui va faire la leçon du dépassement de 24 heures du delai de la CEI. C'est se foutre de la gueule des gens.

2. La Cour constitutionnelle de Côte d'ivoire n'est pas l'organe suprême de proclamation des élections. Les parties en présence ont fait appel à un certificateur qui est l'ONU. C'est à lui le dernier mot. Il a non seulement vérifier le travail de la CEI mais a eu 10.000 hommes déployés sur le terrain et qui ont fait un travail parallèle, donnant Alassane Ouattara comme vainqueur. INDISCUTABLEMENT. Car, j'ai appris que lui aussi a annulé des bureaux de vote dans le nord, si non Ouattara faisait 59%.

3. Jouer sur la fibre nationaliste pour s'imposer était plus que prévisible de la part de ce populiste, mais tout cela n'effraie plus personne. Ce que vous appelez françafrique qui a gagné, les ivoirien ont choisi ça. Puis, il y'a une forte confusion dans vos esprits. Le colonialisme n'est une valeur mondiale, qui voudrait que même les coréens (Choi et Ban Ki Moon) sont désormais sous la botte des français pour faire triompher une certaine françafrique. C'est du délire. Et l'Union Européenne et tout le monde devient fou contre le succès fulgurant d'une Côte d'Ivoire gouvernée par un Gbagbo dont on connait les résultats, vous êtes malades.
A propos, c'est en disant aux nordistes que leur voix ne comptent pas dans le choix du président ivoirien qu'il comptait en ce mandat réconcilier la C.I.?

4. Ouattara avait de quoi embraser le pays, surtout après l'invalidation des voix du nord. Un message clair aux nordistes pour leur dire que ce pays ne sera plus à vous. Gbagbo le sait. Il traite Ouattara de putschiste, d'homme brutale qui provoque les occasions. Mais là, pour se maintenir au pouvoir, pourquoi a t-il donné l'occasion à ce putschiste de mettre le pays à feu et à sang? Est ce cela l'attitude d'un chef pacifique? Heureusement que Ouattara a plus appelé à la paix que quiconque.

C'est d'ailleurs la communauté internationale qui a payé tout ça parce qu'au vu de la pauvreté dans laquelle le régime qui plongé la C.I. il é²tait incapable d'organiser une élection. Il ne savait pas en ce moment là qu'ils auraient un mot à dire sur son fauteuil?

Gbagbo n'a jamais été élu. C'est une vraie erreur de parcours, un produit de putsch et rien d'autre. En 2000 c'est sans scrupule qu'il profite d'une truquée par la junte qui écarte les principaux leaders; il est élu par l'armée dont il gagne plus de soutien que Guéï. Je le disais déjà, ce genre d'opportuniste n'organise pas des élections pour sa succession. j'ai eu raison. 5 ans d'attente et de prétextes à deux sous pour en arriver à une élection sous l'égide de l'ONU, qu'il perd, et le voilà humilier toute l'Afrique et toute la race noire en se cramponnant sauvagement au pouvoir.

Il n'est ni panafricain ni nationaliste, ni souverainiste mais un médiocre opportuniste. Sauvage et polygame de surcroit qui comme un roi primitif, compte sur sa femme de X coin pour ramener les voix.
Rarement la politique africaine ne m'a donné autant de plaisir. Rarement l'endurance d'une homme n'a été aussi déterminée que celle d'Alassane Dramane Ouattara, le chouchou de la majorité des ivoiriens, et du monde entier.

Le derniers rounds, c'est que Ouattara s'arrange à ne pas offrir à Gbagbo le feu d'artifice final qu'il souhaite tant. Il faudra simplement l'encercler, l'affamer et le laisser sortir comme un rat. Il devrait ensuite être poursuivi pour rebelion, car ce qu'il fait en est une au vue et au su de tous, et être jeté au trou pour le restant de ces jours. Non, même pas. Qu'il se représente dans 5 ans aux présidentiels, sans l'argent volé pour la campagne, la RTI à sa solde, il ne sera même pas 5ème.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Merikama
Grioonaute 1


Inscrit le: 07 Sep 2008
Messages: 254

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 00:42    Sujet du message: Répondre en citant

ALASSANE OUATTARA N'A JAMAIS ÉTÉ DÉCLARE VAINCEUR PAR LA CEI

Ce Monsieur n'est qu'un Fraudeur, un Menteur, un Faussaire ...


Côte d'Ivoire: Entretien avec Commissaires de la CEI (part 1
envoyé par Nzwamba. - L'info internationale vidéo.


Côte d'Ivoire: Entretien avec Commissaires de la CEI (part 2
envoyé par Nzwamba. - L'info internationale vidéo.
_________________


"L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d’un maître qui prétend l’affranchir". THOMAS SANKARA

[Sankara = S ˁnḫ Rˁ]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Chabine
Super Posteur


Inscrit le: 02 Mar 2005
Messages: 3040

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 00:42    Sujet du message: Répondre en citant

Moi je dis : comme ces nègres se sont pas foutus d'élire le Président qui va bien, supprimons les élections, et laissons LA communauté internationale choisir. J'ai bon ? Razz
Bon, ok, je sors... Arrow

PS : c'était juste pour essayer de détendre l'atmosphère, c'est exaspérant de voir ce qui se passe, à distance, et avec la propagande des média gaulois et de "LA" communauté internationale (le Conseil de Sécurité de l'ONU s'est prononcé sur les élections Ivoiriennes, au fait ???). Surtout quand on a la situation Haïtienne en parallèle. Au moins sur ce dernier point, nous avons la "chance" d'avoir des média plus honnêtes : Télé Martinique était sur place pour suivre les élections du 28/11, ils ont fait un travail remarquable, montrant de nombreuses irrégularités et des dysfonctionnement tels que même le candidat du pouvoir, Jude Célestin (gendre de Préval) ne trouvait pas le bureau de vote où il était inscrit pour voter (filmé par les caméras de Télé Martinique). Et on veut nous faire croire que les élections sont valables... Quant aux Haïtiens à qui je parle, ils ne veulent même plus rien savoir... Ah, tiens : au JT de France 2, aujourd'hui, confirmation de ce que nous savions déjà depuis plus d'un mois : c'est bien la MINUSTAH qui a enmené le choléra en Haïti (et, par conséquent, dans la zone Caraïbe), via les soldats Népalais. Merci les amis... Mad[/u]
_________________
"Le colonialisme et ses dérivés ne constituent pas à vrai dire les ennemis actuels de l'Afrique. À brève échéance ce continent sera libéré. Pour ma part plus je pénètre les cultures et les cercles politiques plus la certitude s'impose à moi que LE PLUS GRAND DANGER QUI MENACE L'AFRIQUE EST L'ABSENCE D'IDÉOLOGIE."
Cette Afrique à venir, Journal de bord de mission en Afrique occidentale, été 1960, Frantz Fanon, Pour la Révolution Africaine
2011, annee Frantz Fanon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marvel02
Grioonaute régulier


Inscrit le: 30 Aoû 2006
Messages: 318

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 01:31    Sujet du message: Répondre en citant

Je sais qu'il ne faut pas trop discuter avec les perdants, ça leur fait croire qu'ils ont encore une chance. Mais quand un vote juridique déclasse le vote du peuple, j'en perds mon bantou. Quand Laurent GBAGBO arrive en tête au premier tour, et que le résultat est accepté par tous les candidats. Voici qu’au deuxième tour, un coup de force annule la victoire d’Alassane Dramane OUATTARA proclamé vainqueur de la présidentielle par la même CEI qui donna les résultats du premier tour sous prétexte que ce sont des rebelles (même l'ONU est rebelle!!!) je n'y comprends rien.

Mais au fond, ce qui m'intéresse dans cette affaire c'est le précédent qu'elle crée. désormais, d'autres pays africains sont en droit de revendiquer la certification de l'ONU avant d'aller à une élection. J'imagine même la création d'une commission électorale internationale comme instance de l'ONU pour valider les résultats là où le risque de gbagboïsation peut exister dans le monde. Finalement, le combat de Ouattara aura une portée et donnera une leçon pour le monde entier. le cramponnage de Gbagbo sera quant à lui, le dernier acte d'humiliation et d'indignité de l'homme noir. En tout cas je l'espère.

Thierry Amougou dans un article magnifique dit
Citation:
Laurent GBAGBO qui avait réussi à mettre de son côté de nombreux Africains et Ivoiriens allergiques tant à la France qu’à l’ingérence des puissances occidentales dans les affaires africaines, vient de montrer son vrai visage. Son hold-up électoral sur Alassane Dramane OUATTARA confirme les soupçons d’une violence structurelle de son pouvoir qu’auguraient déjà les escadrons de la mort et l’assassinat de Robert GUEI. Les masques anti-Occident et anti-néocolonialisme sont tombés et on s’aperçoit que Laurent GBAGBO s’était taillé un costume qu’il ne méritait pas.


En effet, GBAGBO aurait été un vrai combattant et un authentique résistant au néocolonialisme, qu’il allait respecter le vote des populations ivoiriennes. En invalidant les résultats donnés par la CEI alors qu’il les avait acceptés au premier tour, GBAGBO piétine le vote d’un peuple qu’il disait jadis souverain lorsqu’il voulait se tailler son costume de défenseur de la souveraineté du peuple ivoirien.

Il apparaît ici une espèce d’homme politique que l’Afrique a déjà connu pendant les luttes d’indépendances : des hommes qui se disent patriotes et nationalistes juste pour garder le pouvoir en exploitant la rancœur historiques des Africains face aux anciennes puissances occidentales. Être patriote ou nationaliste ne veut pas dire qu’on est automatiquement un démocrate.

Un leader comme SÉKOU TOURÉ a été un nationaliste invétéré qui s’est avéré être un violent dictateur dans l’exercice du pouvoir alors qu’un SENGHOR plus extraverti et amoureux de la France, s’est montré plus démocrate. Se dire défenseur de la souveraineté d’un pays ne doit pas être un alibi pour déclasser un vote populaire car le peuple vote pour qui il veut et il a toujours raison.

Les résultats du premier et du second tour montrent pourtant que le peuple ivoirien est resté souverain en faisant arriver en tête un candidat différent à chaque fois. Un peuple qui vote contre un Président sortant alors que celui-ci a organisé, surveillé et contrôlé le processus vers les élections présidentielles de bout en bout, est un peuple qui assume son choix et entérine la défaite politique de Laurent GBAGBO en lui jetant à la face sa réelle minorité populaire.

Dans ces conditions, il ne reste plus au vaincu que la loi du plus fort selon laquelle on gagne quel que soit le sens des votes des populations. Laurent GBAGBO a ainsi usé de la même technique que ceux qui changent les Constitutions en refusant de passer par un référendum. Lui et ceux-là passent outre la volonté populaire en s’appuyant sur une institution nationale complètement contrôlée par leur pouvoir exécutif.

Ailleurs, ce sont les assemblées nationales qui l’ont fait. Ici, c’est la Cour Constitutionnelle dont on sait acquise à GBAGBO. Autrement dit, le peuple vote mais son vote est jugé sans objet au point où la Cour Constitutionnelle revote comme il faut à sa place pour donner les résultats qu’il faut à l’homme qu’il faut. C’est la preuve ici que la CEI n’était légitime aux yeux de Laurent GBAGBO qu’au cas où il sortait vainqueur. Elle devenait illégitime dans le cas contraire. Ce qui équivaut à dire qu’on se dit démocrate en Afrique Noire uniquement lorsqu’on gagne.

Alpha CONDÉ a pourtant perdu plusieurs fois avant de gagner en 2010, quand d’autres veulent toujours gagner même contre l’avis de leurs populations.

Alassane Dramane OUATTARA est victime d’un tribalisme et d’un racisme d’Etat
"L’ivoirité" n’est toujours pas enterrée car faire appel à la Cour Constitutionnelle ivoirienne pour déclasser et invalider les résultats électoraux de la CEI seulement dans les régions du Nord favorable à OUATTARA, est la preuve que l’Etat ivoirien, au sens de macrostructure contrôlée par le pouvoir exécutif de Laurent GBAGBO, reste dans une position où Alassane Dramane OUATTARA n’est toujours pas considéré comme un Ivoirien.

Annuler le vote au Nord revient à dire que le travail de la CEI est valable uniquement là où GBAGBO a gagné au Sud. C’est faire des votes du Nord du pays des choix non valides parce que faits par des non Ivoiriens. Ce qui met en évidence un tribalisme et un racisme d’Etat construit par l’élite au pouvoir suivant laquelle la référence démocratique "one man on vote" se rétrécit car elle s’ethnicise, se "racialise" et se tribalise.

Toute la fragilité des Etats africains se trouve dans ce genre de situation où l’Etat nie la nation et la fragilise en introduisant des référents généalogiques dans le jeu démocratique. Sans aller jusqu’à penser que la nation gomme les appartenances ethniques, il semble plausible qu’en Afrique et dans le cas ivoirien, ce sont ceux qui sont pouvoir qui, chaque fois pour leurs intérêts politiques, font ressurgir la lame tribale dans le jeu électoral.

La négation du vote populaire par Laurent GBAGBO et la Cour Constitutionnelle ivoirienne est donc la traduction d’un tribalisme et d’un racisme d’Etat en ce sens qu’elle donne une origine ethnique à cet Etat qui doit avoir à sa tête un Ivoirien de "sang pur". Ce qui annonce une privatisation et à une contrition ethnique de l’Etat ivoirien, étant donné que les populations qui ont voté au Nord sont aussi constitutives de celui-ci.

C’est pourtant une fuite en avant que de continuer dans cette logique ethno tribale car être Ivoirien est moins une affaire de "sang pur" qu’une affaire de droits acquis. Et si Alassane Dramane OUATTARA a été autorisé à être candidat à la présidentielle après avoir été premier ministre de ce pays, alors il possède tous ces droits et est bel et bien Ivoirien quel que soit l’origine de son sang.

Nicolas SARKOZY n’a pas d’ancêtres gaulois mais est bien le Président de la France. Le drame en Côte d’Ivoire est qu’il y’a eu comme une entente tacite entre les élites pro GBAGBO. Cette entente tacite aurait été : même si Alassane Dramane OUATTARA gagne les élections, il ne sera jamais le Président de la Côte d’Ivoire car il n’est pas Ivoirien ! Ce type raisonnement est le fondement des pouvoirs génocidaires car le principe héréditaire ainsi primordialisé incite à la haine des uns par les autres. L’ironie du sort veut que ce soit Konan BÉDIÉ, l’allié actuel de OUATTARA qui soit l’inventeur du principe d’ivoirité dont le poison venimeux, miséreux et diviseur continue de raviner le socle historico-culturel de l’Etat ivoirien.

Les tribulations de la CEI ivoirienne enseignent beaucoup sur les scrutins africains

Les dirigeants africains ont une peur bleue d’une CEI. Au Cameroun, c’est Elecam qui en tiendra lieu en 2011. Le court-circuitage de la voix du peuple par des instances juridiques nationales à la solde du pouvoir en place, est une vieille technique que connaissent de nombreux Africains.

On ne respecte pas la Constitution mais on s’y réfère pour justifier son hold-up électoral. Les Camerounais en ont fait l’expérience en 1992 dans le duel au sommet Fru Ndi versus Biya.

En outre, la présidentielle guinéenne vient de consacrer un opposant autant que la CEI ivoirienne. Ces structures indépendantes sont révélatrices d’au moins trois vérités :

1. Presque tous les pouvoirs sortant africains manipulent les résultats du vote en leur faveur lorsqu’il n’y a pas de CEI ;

2. Les opposants ont déjà gagné de nombreuses présidentielles ailleurs mais sans CEI, ils ont été déclarés battus par les instances juridiques à la solde des pouvoirs en place ;

3. Si les dictateurs africains modifient leurs propres Constitutions alors ils peuvent aussi passer outre les résultats et le travail d’une CEI comme c’est le cas en Côte d’Ivoire.

D’où le problème de la crédibilité de nos chefs d’Etats. Que peut espérer démocratiquement l’Afrique Noire avec la carence qu’elle connaît en démocrates convaincus ?

Laurent GBAGBO et ses pairs sont des démocrates contraints. Ce sont donc des dictateurs patentés. Le plan de GBAGBO semble de replonger la Côte-d’Ivoire dans une guerre civile pour rester encore au pouvoir pendant dix ans comme il vient de le faire, en avançant la raison que le pays ne peut organiser les élections présidentielles en situation instable.

Adopter cette stratégie revient à jouer avec l’avenir d’une Côte-d’Ivoire qu’on dit chérir dans ses discours nationaliste : c’est un nationalisme instrumental. Refuser sa défaite n’est pas le signe d’un grand homme. C’est celui d’un orgueil mal placé là où c’est le peuple qui dicte sa décision. Être démocrate, c’est aussi respecter le peuple et savoir perdre.

Avec cet épisode, Laurent GBAGBO, considéré comme un combattant par certains Africains, montre qu’il n’est pas pour l’Afrique combattante et la démocratie. Un vrai combattant respecte le peuple et s’en irait s’il a perdu un combat démocratique. Il continuerait son combat dans l’opposition. Aller contre le peuple fait de Laurent GBAGBO, non seulement un dictateur, mais aussi un Président à la légitimité douteuse et très affaiblie, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

On ne "trafiquotte" pas juridiquement une victoire alors que le peuple souverain a décidé du contraire. C’est placer le pays au bord d’un profond précipice.

La bonne nouvelle, à mon sens, c’est que le vent de la démocratie souffle dans la bonne direction en Afrique Noire car le cas ivoirien est une preuve supplémentaire que la peur est plus que jamais du côté des tricheurs et des dictateurs. On ne peut pas défendre la souveraineté de son Etat en ne respectant pas la voix de son peuple !


10/10

Et j'ajouterai que ce n'est pas pour rien que les chefs d'Etats se taisent, terrés et terrorisés par ce qui pourrait leur arriver, eux spécialistes de la gbagboïsation des élections. Qui croyez vous qui légitime les Biya, Sassou Nguesso, Wade et autres Compaoré si non leur cours constitutionnelles à la noix? Qu'arrive t-il à un homme quand il affirme qu'il va gagner, si non il va gagner?

Bravo à nous Benny d'y avoir cru, contre vents et marrées. J'espère que nous serons ensemble si Ouattara se fourvoie à son tour, pour le critiquer sans concession. J'espère que ce jour là, tu ne m'accuseras pas à ton tour de ne pas assez connaitre la Cote d'ivoire pour juger. Excuse moi de prendre ces précautions mais les double-langage et le fanatisme chez les africains, je commence à connaitre. N'as-t-on pas vu des kamito-panafricains soutenir un xénophobe, tribaliste, raciste, islamophobe, antidémocrate, brutal et sans scrupule?

Que maat, force de justice, de solidarité et de paix nous habite toujours.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Merikama
Grioonaute 1


Inscrit le: 07 Sep 2008
Messages: 254

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 01:52    Sujet du message: Répondre en citant

marvel02 a écrit:
La majorité du peuple de Cote d''ivoire a choisi Alassane Dramane Ouattara. ce n'est d'ailleurs pas ce que conteste Gbagbo, qui bien compris que les élections aurait été repris dans le nord, qu'il aurait gagné avec brio de toute façon.

Certainement ceux qui ont eu à voter 3 ou 4 fois peut-être, puis ont transporté les urnes à vélo, pour s'adonner AUX BOURRAGES DES URNES !

Citation:
La question de la légitimité de la Cour constitutionnelle comme dernier recours, du dépassement de délai de la CEI, ne démontre que la manière dont les perdants indignes s'accrochent au pouvoir avec l'énergie du désespoir, et sans aucun talents.

Du n'importe quoi ... Relis la CONSTITUTION IVOIRIENNE, puis la charte des Nations Unis, avant de verser ton fiel ...

Citation:
1. Le délai de la CEI a été dépassé à cause d'une violation brutale et télévisée de la procédure par un fonctionnaire. C'est une défaillance à la sécurité,et si cour constitutionnelle il y'avait, c'est là qu'elle devait accorder 3 jours supplémentaires à la commission, selon le principe où l'Etat répare les fautes commises par ses agents dans l'exercice de leur fonction.

On est en plein délire ... D. PICKASS n'est pas TOUTE la CEI, mais un membre de cette institution, qui a empêché comme il le pouvait une mascarade électorale. Mr Yacouba s'apprêtait à proclamé des RESULTATS BIDONS et rien d'autre monsieur …

Citation:
Par ailleurs, ce n'est un Gbagbo qui a dépassé son mandat de 5 ans sur le prétexte d'une intrusion au nord, qui va faire la leçon du dépassement de 24 heures du delai de la CEI. C'est se foutre de la gueule des gens.

Je ne vais pas répondre à ces ÂNERIES pour ne pas m'abaisser à renifler ta MERDE …

Citation:
2. La Cour constitutionnelle de Côte d'ivoire n'est pas l'organe suprême de proclamation des élections. Les parties en présence ont fait appel à un certificateur qui est l'ONU. C'est à lui le dernier mot. Il a non seulement vérifier le travail de la CEI mais a eu 10.000 hommes déployés sur le terrain et qui ont fait un travail parallèle, donnant Alassane Ouattara comme vainqueur. INDISCUTABLEMENT. Car, j'ai appris que lui aussi a annulé des bureaux de vote dans le nord, si non Ouattara faisait 59%.

Que des Fantasmes, depuis quand l'ONU a primauté sur un État dans la VALIDATION et la proclamation des résultats définitifs ??? Soyons sérieux !!!

Citation:
3. Jouer sur la fibre nationaliste pour s'imposer était plus que prévisible de la part de ce populiste, mais tout cela n'effraie plus personne. Ce que vous appelez françafrique qui a gagné, les ivoirien ont choisi ça. Puis, il y'a une forte confusion dans vos esprits. Le colonialisme n'est une valeur mondiale, qui voudrait que même les coréens (Choi et Ban Ki Moon) sont désormais sous la botte des français pour faire triompher une certaine françafrique. C'est du délire. Et l'Union Européenne et tout le monde devient fou contre le succès fulgurant d'une Côte d'Ivoire gouvernée par un Gbagbo dont on connait les résultats, vous êtes malades.

Nous maintenons cette analyse que cela te plaise ou non. Et elle est plus pertinente que tes ENVOLÉES LYRIQUES à deux balles …

Citation:
A propos, c'est en disant aux nordistes que leur voix ne comptent pas dans le choix du président ivoirien qu'il comptait en ce mandat réconcilier la C.I.?

Lorsque le nombre d'inscrits sur un PV est inférieur au nombre de votants dans une élection majeure, on annule le PV en question, point barre et on passe à autre chose. Lorsqu'il est constaté que ceux qui voulaient voter pour un candidat ont été empêché de le faire par des VOYOUS en arme dont la fameuse "Commu Inter" n'a jamais songé à désarmer avant l'entame de ces élections, eh bien, les PV émanant des bureaux de vote concernés doivent eux aussi être purement et simplement BRULÉS, c'est cela la Démocratie mon cher, au cas où tu ne le saurais pas …

Citation:
4. Ouattara avait de quoi embraser le pays, surtout après l'invalidation des voix du nord. Un message clair aux nordistes pour leur dire que ce pays ne sera plus à vous. Gbagbo le sait. Il traite Ouattara de putschiste, d'homme brutale qui provoque les occasions. Mais là, pour se maintenir au pouvoir, pourquoi a t-il donné l'occasion à ce putschiste de mettre le pays à feu et à sang? Est ce cela l'attitude d'un chef pacifique? Heureusement que Ouattara a plus appelé à la paix que quiconque.

Raisonnement BISCOURNU pour quelqu'un qui se dit INTELLECTUEL. On pourrait aussi se poser la question de savoir pourquoi les États qui se font attaquer tous les jours dans le monde, donnent-il l'occasion aux criminels de le faire ? Les victimes seraient donc en réalité les Vrais bourreaux ! PITTOYABLE comme raisonnement …

Citation:
C'est d'ailleurs la communauté internationale qui a payé tout ça parce qu'au vu de la pauvreté dans laquelle le régime qui plongé la C.I. il é²tait incapable d'organiser une élection. Il ne savait pas en ce moment là qu'ils auraient un mot à dire sur son fauteuil?

Gbagbo n'a rien demandé à la "Comma Inter" sinon que de désarmer les VOYOUS qu'elle a armé pour attaquer son pays, ce qu'elle a toujours refusé de faire prétextant SAUVAGEMENT qu'on peut organiser des élections LIBRES, TRANSPARENTES, avec des connards en armes. En réalité cette fameuse "Mon Cul Inter" nourrissait secrètement la possibilité de TRUQUER les élections en zone CNO pour faire élire SAUVAGEMENT leur poulain, ancien "grand" fonctionnaire du FMI de surcroit marié à une LEUCODERME comme la plupart d'entre eux … la belle affaire …

Citation:
Gbagbo n'a jamais été élu. C'est une vraie erreur de parcours, un produit de putsch et rien d'autre. En 2000 c'est sans scrupule qu'il profite d'une truquée par la junte qui écarte les principaux leaders; il est élu par l'armée dont il gagne plus de soutien que Guéï. Je le disais déjà, ce genre d'opportuniste n'organise pas des élections pour sa succession. j'ai eu raison. 5 ans d'attente et de prétextes à deux sous pour en arriver à une élection sous l'égide de l'ONU, qu'il perd, et le voilà humilier toute l'Afrique et toute la race noire en se cramponnant sauvagement au pouvoir.

Il a donc finalement bien été élu alors … (rire !)

Citation:
Il n'est ni panafricain ni nationaliste, ni souverainiste mais un médiocre opportuniste. Sauvage et polygame de surcroit qui comme un roi primitif, compte sur sa femme de X coin pour ramener les voix.

Je suis désolé, comparé à toi et à ta "Commi Inter", il est de loin le moins opportuniste de tous …

Citation:
Rarement la politique africaine ne m'a donné autant de plaisir. Rarement l'endurance d'une homme n'a été aussi déterminée que celle d'Alassane Dramane Ouattara, le chouchou de la majorité des ivoiriens, et du monde entier.

Plutôt le chou chou de la seule "Mes couilles Inter" et non celui des Ivoiriens dont il a égorgé, éventré, mutilé certain(e)s, allant jusqu'à boire leur sang dans des pratiques MACABRES. Faudrait arrêter de prendre tes hallucinations françafricaines pour la réalité un cher …

Citation:
Le derniers rounds, c'est que Ouattara s'arrange à ne pas offrir à Gbagbo le feu d'artifice final qu'il souhaite tant. Il faudra simplement l'encercler, l'affamer et le laisser sortir comme un rat. Il devrait ensuite être poursuivi pour rebelion, car ce qu'il fait en est une au vue et au su de tous, et être jeté au trou pour le restant de ces jours. Non, même pas. Qu'il se représente dans 5 ans aux présidentiels, sans l'argent volé pour la campagne, la RTI à sa solde, il ne sera même pas 5ème.

Je rigole. Celui qui est aujourd'hui président d'un HOTEL, ce n'est pas Gbagbo, mais Wattra le Sanguinaire, le Tueur …

Ceci est la dernière fois que je et réponds …
_________________


"L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d’un maître qui prétend l’affranchir". THOMAS SANKARA

[Sankara = S ˁnḫ Rˁ]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Chabine
Super Posteur


Inscrit le: 02 Mar 2005
Messages: 3040

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 01:58    Sujet du message: Répondre en citant

Chabine a écrit:
Moi je dis : comme ces nègres se sont pas foutus d'élire le Président qui va bien, supprimons les élections, et laissons LA communauté internationale choisir. J'ai bon ? Razz
Bon, ok, je sors... Arrow

Dont acte :
marvel02 a écrit:
Mais au fond, ce qui m'intéresse dans cette affaire c'est le précédent qu'elle crée. désormais, d'autres pays africains sont en droit de revendiquer la certification de l'ONU avant d'aller à une élection. J'imagine même la création d'une commission électorale internationale comme instance de l'ONU pour valider les résultats là où le risque de gbagboïsation peut exister dans le monde. Finalement, le combat de Ouattara aura une portée et donnera une leçon pour le monde entier.

Bon courage à ceux qui prennent l'ONU pour le messie, demandez aux Haïtiens leur avis, avant, quand même, pour voir (après les exactions de la MINUSTAH depuis des années, maintenant ils ont le Choléra, merci Bann' Ki Moun... - mauvais jeu de mots pour créolophones)
Et dire que je plaisantais... Confused

Il est vrai qu'il n'y a pas de quoi... En tous cas, l'impression que me donne la lecture de les commentaires des frères Ivoiriens est que, de toutes façons, ces élections se sont déroulées de façon épouvantable, similaires à ce que nous avons pu voir beaucoup plus près de nous, en Haïti, le même jour. C'est faire insulte aux 2 peuples que de valider ces élections. L'appréciation de la sacro-sainte "démocratie" est vraiment à géométrie variable, quelque soit la latitude ou la longitude...

Et, pour ceux qui, au vu des événements, ont honte d'être Africains, y compris nous, Africains de la Diaspora, comme me le confiait un ami haïtien hier soir (comme s'il n'avait pas assez de soucis à se faire chez lui...), souffrez que je vous rappelle les épisodes pas si lointains des élections présidentielles aux ETATS-UNIS D'AMERIQUE en 2000 et en 2004. Idem pour le Mexique en 2006, pour ne parler que de ma région géographique. Il y a certainement d'autres exemples à la pelle dans les autres continents.
Il n'y a pas de "tare génétique" particulière propre aux Africains, et les rendant inaptes à la démocratie. Je sais, ça nous fait une belle jambe à tous, et aux Ivoiriens en particulier, mais ça va mieux en le disant...

Bon courage aux frères Ivoiriens. Je sais ce que c'est que d'être loin et de ne pas savoir quoi penser des événements qui se déroulent sur place, au milieu du brouhaha médiatique ambiant Confused
_________________
"Le colonialisme et ses dérivés ne constituent pas à vrai dire les ennemis actuels de l'Afrique. À brève échéance ce continent sera libéré. Pour ma part plus je pénètre les cultures et les cercles politiques plus la certitude s'impose à moi que LE PLUS GRAND DANGER QUI MENACE L'AFRIQUE EST L'ABSENCE D'IDÉOLOGIE."
Cette Afrique à venir, Journal de bord de mission en Afrique occidentale, été 1960, Frantz Fanon, Pour la Révolution Africaine
2011, annee Frantz Fanon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Merikama
Grioonaute 1


Inscrit le: 07 Sep 2008
Messages: 254

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 02:31    Sujet du message: Répondre en citant

KOUDOU GBAGBO POUVAIT-IL TRUQUER LES ELECTIONS ???

On lit régulièrement certains propos émanant de personnes IGNARES selon lesquels le Pr. Laurent Gbagbo aurait truqué, tripatouillé les élections. J'aimerai rappelé ceci : le candidat qui était le plus surveillé dans cette élection du fait qu'il était/est DETESTÉ par la "Comma Inter" c'était bien Mr. Koudou Laurent Gbagbo, la bête noire de la France. La preuve : les "observateurs" Onusiens et Européens étaient essentiellement concentrés en zone gouvernementale et non en zone CNO pour dit-on surveiller le bon déroulement de ces élections.

Ces fameux "observateurs" n'ont même pas daigné se pointer dans les zones occupés par les voyous (que la "Commo Inter" a réellement armé). Quelles conclusions en ont-ils tirées du déroulement du scrutin ? Que celui-ci s'était très bien déroulé. Prouvant en n'a pas douter que dans la zone gouvernementale (zone qu'ils ont essentiellement contrôlée), celle sous contrôle des autorités LEGITIMES de Côte d'Ivoire, il n'y a pas eu FRAUDES, donc en clair que le candidat Koudou Laurent Gbagbo n'a aucunement commis aucun actes anti-démocratiques.

Mais manque de pot pour la "Commo Inter", la zone CNO, celle sous contrôle rebelle (en réalité sous contrôle de la France et donc de cette même "Commu Inter") a été scruté, investiguée par des organisations PANAFRICAINES totalement indépendantes. Ces organisations y ont constaté des actes FLAGRANTS de truquages des élections, comme rapporté dans les vidéos ci-dessous. On retombe donc toujours dans la même technique de propagande françafricaine : accuser les victimes à la place des bourreaux. Les Matriotes Ivoiriens n'accepteront jamais cette Mascarade. Accepter cela, reviendrait à pisser sur la mémoire des Nègres qui sont morts pour la dignité de leur peuple …


Côte d'Ivoire: 2e Tour, Irrégurarités constatées
envoyé par Nzwamba. - L'info video en direct.
_________________


"L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d’un maître qui prétend l’affranchir". THOMAS SANKARA

[Sankara = S ˁnḫ Rˁ]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Merikama
Grioonaute 1


Inscrit le: 07 Sep 2008
Messages: 254

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 02:40    Sujet du message: Répondre en citant

Executions sommaires en zones rebelles

http://www.abidjantalk.com/forum/viewtopic.php?p=221210#221210

Des exemples d'actes de Barbarie commis par les Rebelles armés, nourris par la France et la "Communauté" dite "internationale".
_________________


"L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d’un maître qui prétend l’affranchir". THOMAS SANKARA

[Sankara = S ˁnḫ Rˁ]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kainfri
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1594

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 02:58    Sujet du message: Répondre en citant

samuel a écrit:
Kainfri a ecrit:

Citation:
Suivant la loi ivoirienne, le président de la Cour Constitutionnelle dès lors qu'il prononçait l'annulation du scrutin dans 7 départements n'avait qu'une seule décision légale à prendre: l'annulation pure et simple de tout le scrutin.

Que pensent donc les pseudo-légalistes de ce bafouement de la loi ivoirienne???


Salut Kainfri. Que se serait-il passe si le Conseil Constitutionnel avait fait annuler les elections? Ouattara aurait ete declare vainqueur par la ''communaute internationale'' comme elle l'a fait dans l'autre cas et Gbagbo se serait retrouve ''non elu'' et sans moyens d'action. De meme que la dite communaute internationale reconnait les droits de Ouattara mais refuse d'ecouter quoi que ce soit venant de l'autre camp, elle aurait choisi de toutes les facons de soutenir un candidat et non un autre.

A l'évidence tu n'as pas lu la loi. Elle est très claire: si on annule et que ça peut influer sur le scrutin on doit reprendre le vote. Point final.

C'est extrêmement simple, il n'y a pas à chercher midi à 14h.

Et STP, je n'ai point parlé de la "communauté internationale" (je ne suis pas comme certains obsédé par l'attitude des leucos) mais uniquement du code électoral ivoirien.

Citation:
Tu sembles croire que ce qui est en jeu ici c'est la democratie, les droits, etc. etc. En realite il est question du controle du caccaco et de gros sous, du controle de la Cote d'Ivoire car si la Cote d'Ivoire echappe a la France c'en sera fait de la Francafrique. Tout simplement. La democratie dans tout cela n'est qu'un pretexte. Apres tout, rien qu'au cours des deux ou trois dernieres annees il y a eu des coups d 'etat, des confiscations de pouvoir apres des elections truquees pendant que la France faisait semblant de regarder ailleurs. Dans ces cas-la, elle ne s'est jamais souciee autant de la democratie qu'elle le fait aujourd'hui. Les rejetons de Bongo et d'Eyadema gouvernent bien leurs pays respectifs avec la benediction de la France et personne ne crie au scandale.

Tu ne sais strictement rien de ce que je pense, donc merci de ne pas faire de proposition saugrenue à mon égard.

Je fais remarquer une chose simple: le code électoral ivoirien n'a pas été respecté.

Enfin, tu me sembles bien naïfs. Si ce ne sont pas les français ce sont les chinois qui profiteront des matières premières, pas le peuple ivoirien.

Citation:
A propos de ''pseudo-legalistes'' justement, que penses-tu de l'attitude de Ouattara qui ne reconnait aucune legalite au Conseil Constitutionnel et refuse ses decisions mais lui envoie quand meme sa prestation de serment par courrier?

Elle est contestable.
Ce n'est pas parce que Gbagbo a triché qu'il doit se rendre lui-même ridicule: constituer un gouvernement et prêter serment "par courrier" n'est pas très sérieux.

Citation:
Que penses-tu de la legalite de cette prestation de serment qui s'est deroulee SANS AUCUN REPRESENTANT D'AUCUNE INSTITUTION IVOIRIENNE? Que penses-tu de sa legalite lorsque meme Bedie qui est le principal allie de Ouattara et qui a tente de l'aider a se faire elire n'a pas cru bon de se presenter a sa prestation de serment ou meme de le reconnaitre? Sont-ce les institutions ivoiriennes qui donnent la legitimite a un pouvoir ivoirien ou bien ce que declarent la France ou d'autres pays? De qui un president ivoirien tient-il sa legitimite?


Ouatarra n'est pas légitime tant que la cour constitutionnelle avalisera la tricherie.

Citation:
Qu'on accepte Gbagbo ou pas l'ensemble des corps constitues ivoiriens a avalise sson election mais seuls les rebelles etaient presents lors de l;a prestation de serment de Ouattara. Que penses-tu d'un ''president'' qui tient sa legitimite de rebelles et ce, a l'issue d'une election dont il s'est proclame vainquer? Ou est ce peuple qui l'a elu?


STP ne fais pas semblant de t'intéresser au peuple ivoirien. Si on peut annuler près de 20% des votes c'est qu'on ne s'intéresse pas en réalité au peuple ivoirien.

Et ce n'est pas "l'ensemble des institutions" qui a avalisé l'élection mais un président de cour... nommé par Gbagbo lui-même.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kainfri
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1594

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 03:01    Sujet du message: Répondre en citant

Merikama a écrit:
Executions sommaires en zones rebelles

http://www.abidjantalk.com/forum/viewtopic.php?p=221210#221210

Des exemples d'actes de Barbarie commis par les Rebelles armés, nourris par la France et la "Communauté" dite "internationale".

Je veux pas faire mon sceptique, mais on voit des photos ni datées ni localisées.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Merikama
Grioonaute 1


Inscrit le: 07 Sep 2008
Messages: 254

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 03:11    Sujet du message: Répondre en citant

Kainfri a écrit:
Merikama a écrit:
Executions sommaires en zones rebelles

http://www.abidjantalk.com/forum/viewtopic.php?p=221210#221210

Des exemples d'actes de Barbarie commis par les Rebelles armés, nourris par la France et la "Communauté" dite "internationale".

Je veux pas faire mon sceptique, mais on voit des photos ni datées ni localisées.


Lien vers la vidéo en téléchargement :

http://69.64.50.160/VIDEO_1.wmv

Quant à l'authenticité, je ne peux l'établir. Mais ces images me sont très familières.
_________________


"L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d’un maître qui prétend l’affranchir". THOMAS SANKARA

[Sankara = S ˁnḫ Rˁ]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kainfri
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1594

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 03:20    Sujet du message: Répondre en citant

Merikama a écrit:
Kainfri a écrit:
Merikama a écrit:
Executions sommaires en zones rebelles

http://www.abidjantalk.com/forum/viewtopic.php?p=221210#221210

Des exemples d'actes de Barbarie commis par les Rebelles armés, nourris par la France et la "Communauté" dite "internationale".

Je veux pas faire mon sceptique, mais on voit des photos ni datées ni localisées.


Lien vers la vidéo en téléchargement :

http://69.64.50.160/VIDEO_1.wmv

Quant à l'authenticité, je ne peux l'établir. Mais ces images me sont très familières.


Qu'est-ce permet aux autres de savoir où/quand ces images ont été tournées?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 440

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 09:03    Sujet du message: Répondre en citant

Sorry j'avais reposte le meme message. J'avais recu un message d'erreur hier et ne m'etais pas apertcu qu'il a ete reposte.

Dernière édition par samuel le Mar 07 Déc 2010 09:12; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gnata
Super Posteur


Inscrit le: 14 Juil 2005
Messages: 1127

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 09:05    Sujet du message: Répondre en citant

Kainfri a écrit:

Article 64 du code électoral ivoirien a écrit:
Dans le cas où le Conseil constitutionnel constate des irrégularités graves de nature à entacher la sincérité du scrutin et à en affecter le résultat d'ensemble, Il prononce l'annulation de l'élection.
La date du nouveau scrutin est fixée par décret en Conseil des ministres sur proposition de la Commission chargée des
élections.Le scrutin a lieu au plus tard quarante cinq jours à compter de la date de la décision du Conseil constitutionnel.


Suivant la loi ivoirienne, le président de la Cour Constitutionnelle dès lors qu'il prononçait l'annulation du scrutin dans 7 départements n'avait qu'une seule décision légale à prendre: l'annulation pure et simple de tout le scrutin.

( ) A l'évidence tu n'as pas lu la loi. Elle est très claire: si on annule et que ça peut influer sur le scrutin on doit reprendre le vote. Point final. C'est extrêmement simple, il n'y a pas à chercher midi à 14h.



Quel plaisantin celui-là, c'est dans l'air du temps, n'importe quel zigoto qui sait lire, se croit plus indiqué que nos propres hommes de lois pour nous faire la leçon, et sans gêne aucune... Las d'être fatigué de danser aux sons des tambours de la "Connerie internationale" on se résigne à revenir aux textes fondamentaux du pays ? Ton discours a changé, de tes petites certitudes de parisien tu es passé à "La loi Ivoirienne dit bla bla bla"... et soudain tu sembles en savoir long sur ces lois que ces messieurs du Conseil Constitutionnel ? quelle farce !

À propos de cet article, il dit: "Dans le cas où le Conseil constitutionnel constate des irrégularités graves de nature à entacher la sincérité du scrutin et à en affecter le résultat d'ensemble, Il prononce l'annulation de l'élection" , Observons que l'application de n'importe quelle loi donne à l'appliquant une certaine latitude qui est discrétionnaire, et dans ce cas c'est le Conseil qui CONSTATE et c'est le même qui en dernier ressort PRONONCE... Et il a constaté et prononcé un candidat vainqueur depuis vendredi passé !

Il s'est agit de vérifier selon leurs qualités d'homme de loi si ces irrégularités méritaient qu'on refasse les mêmes élections, le Conseil Const. a cru bon que non ,kainfry assis en France malgré la grosse tête qu'il croit avoir, n'a aucune compétence pour constater le contraire...

En 1995 lors des élections Législatives béninoise, le 1/3 du suffrage total exprimé avait été annulé purement par le Conseil Constitutionnel Béninois, l'épouse de Nicéphore Soglo (Rosine Veiyra) en avait écopé, personne n'avait crié au meurtre... Il n'y a rien de nouveau dans cette manière de proceder, c'est juste que comme il faut chercher et trouver noises à Gbagbo tout y passe, du quidam lambda qui croit en savoir long sur les questions de droit en passant à des truands qui veulent s'imposer à la tête d'un pays par la force des médias...

Tu peux trouver grâce aux yeux de Allassane Ouattara, le Président autoproclamé du GolfLand, ce brigand serait trop ravi d'avoir tes maigres conseils juridiques, ça va faire changement des gros bars qui l'entoure, pour ta gouverne ces fripons-là sont naturellement allergiques à tout ce qui est loi et droit, et leur kalashnikov n'est jamais loin, be careful...
_________________
"Always be intolerant to ignorance but understanding of illiteracy (..)in those homely sayings (mother wit) was couched the collective wisdom of generations" I know why the caged bird sings, p99, Maya Angelou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 440

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 10:35    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Tu ne sais strictement rien de ce que je pense, donc merci de ne pas faire de proposition saugrenue à mon égard.


Tu te fais peut-etre des illusions sur le degre de sophistication de tes propos (au point ou le commun des mortels ne saurait voir ou tu veux en venir) mais ce n'est pas bien difficile de deviner ce que tu penses: tu penses comme bwana!

Citation:
Enfin, tu me sembles bien naïfs. Si ce ne sont pas les français ce sont les chinois qui profiteront des matières premières, pas le peuple ivoirien.


Bien sur! Les Africains eux comptent pour des broutilles. Ils n’ont jamais rien a dire sur eux-memes ou sur la facon dont ils doivent disposer de leurs richesses. Ils n’existent pas. Ils sont venus au monde pour se faire exploiter soit par les Francais, soit par les chinois, c'est tout. Si ce n'est l'un, ce sera toujours l'autre. Ainsi va le monde. On n’y peut rien. Oui, je suis peut-etre naif mais au moins je n’ai pas cette mentalite-la, ou, oserai-je dire, cette mentalite d’esclave.

Citation:
STP ne fais pas semblant de t'intéresser au peuple ivoirien. Si on peut annuler près de 20% des votes c'est qu'on ne s'intéresse pas en réalité au peuple ivoirien.


Donc tu reconnais que ces 20% doivent ''legitimement'' aller a Ouattara et que tout ce que dit la Cour Constitutionnelle a ce sujet est faux. Tout comme le representant de l'ONU, tu penses que les morts d'hommes, les bourrages d'urnes, les 104% de Ouattara dans certains bureaux de votes, tout ca c'est des epiphenomenes qui n'invalident en rien le vote. Des gens peuvent etre tues, des milliers de citoyens empeches de voter, cela n'invalide en rien les resultats qui, ''globalement'', sont normaux. Oui, il y eu vol mais ce n'est pas parce qu'il y eu vol qu'on doit necessairement sanctionner. Et si la Cour Constitutionnelle elle pense le contraire, c'est qu'elle est partisane. Ce n'est pas parce qu'il y a eu des fraudes qu'il doit y avoir invalidation, c'est-a-dire sanction. La Cour Constitutionnelle n'a pas d'avis a donner. Elle n'a pas a penser. elle doit valider les resultats c'est tout. Ce sont des Africains. Ils ne doivent pas prendre leur role au serieux, se permettre de penser quoi que ce soit. Ils doivent faire ce qu'on attend d'eux c'est tout.

Eh bien ! vois-tu, il y a des Africains qui pensent autrement et qui ont le culot de le faire savoir.

Citation:
Et ce n'est pas "l'ensemble des institutions" qui a avalisé l'élection mais un président de cour... nommé par Gbagbo lui-même.


FAUX! Totalement faux. Toutes les institutions ivoiriennes, sans exception, etaient presentes. Il y avait l'Assemblee nationale, la Cour Constitutionnelle bien sur, l'armee, le Grand Chancelier des Ordres Nationaux, un homme du Nord, Monsieur Kone, qui a remis aux President Gbagbo les symboles de la republique, il y avait la police, des representatnst des chefs traditionnels, ...toutes les institutions etaient la y compris certains membres du corps diplomatique (Angola, Afrique du SUD, Liban...).

En revanche PERSONNE, absolument PERSONNE, pas un seul ambassadeur (meme pas l'ambassadeur de la France qui crie) ou le moindre policier ivoirien, meme pas Bedie, le principal allie de Ouattara, n'etait present a l'Hotel du Golfe lors de la ceremonie d'investiture de Ouattara. Il n'y avait que Guillaume Soro, et les rebelles, point barre.

Donc si legitimite il y a et si c'est bien le peuple ivoirien qui confere la legitimite a travers ses representants, c'est-a-dire les corps constitues, c'est bien a Gbagbo que cette legitimite a ete reconnue, y compris par tout ce que le Nord ivoirien compte d'hommes rerpresentatifs dans les institutions de la Republique.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kainfri
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1594

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 10:56    Sujet du message: Répondre en citant

Gnata a écrit:
Quel plaisantin celui-là, c'est dans l'air du temps, n'importe quel zigoto qui sait lire, se croit plus indiqué que nos propres hommes de lois pour nous faire la leçon, et sans gêne aucune... Las d'être fatigué de danser aux sons des tambours de la "Connerie internationale" on se résigne à revenir aux textes fondamentaux du pays ? Ton discours a changé, de tes petites certitudes de parisien tu es passé à "La loi Ivoirienne dit bla bla bla"... et soudain tu sembles en savoir long sur ces lois que ces messieurs du Conseil Constitutionnel ? quelle farce !


Désolé je sais lire, et je ne me fie pas aux idéologues de tous bords.

A en croire le site abidjan.net, et ce qui a circulé ici et là, sans l'annulation des 7 régions LG était perdant, donc la décision du conseil a changé le "résultat d'ensemble".
Donc la loi ivoirienne a été violée. Point final.

Ca te gêne pas? Pas grave, mais ne donnez pas de leçons juridiques aux gens.

Citation:
Il s'est agit de vérifier selon leurs qualités d'homme de loi si ces irrégularités méritaient qu'on refasse les mêmes élections, le Conseil Const. a cru bon que non ,kainfry assis en France malgré la grosse tête qu'il croit avoir, n'a aucune compétence pour constater le contraire...

Je ne suis pas comme Ogotomelli qui censure ceux qui ne sont pas de son avis, mais STP un peu de tenue. Nous n'avons pas élevé les cochons ensemble donc restons dignes dans notre argumentation.

Citation:
En 1995 lors des élections Législatives béninoise, le 1/3 du suffrage total exprimé avait été annulé purement par le Conseil Constitutionnel Béninois, l'épouse de Nicéphore Soglo (Rosine Veiyra) en avait écopé, personne n'avait crié au meurtre... Il n'y a rien de nouveau dans cette manière de proceder, c'est juste que comme il faut chercher et trouver noises à Gbagbo tout y passe, du quidam lambda qui croit en savoir long sur les questions de droit en passant à des truands qui veulent s'imposer à la tête d'un pays par la force des médias...


Est-ce que le Bénin a le même code électoral que la Côte d'Ivoire? Je n'en suis pas certain.
De surcroît est-ce qu'on doit tolérer une tricherie parce qu'il y en a eu d'autres dans l'histoire?

Citation:
Tu peux trouver grâce aux yeux de Allassane Ouattara, le Président autoproclamé du GolfLand, ce brigand serait trop ravi d'avoir tes maigres conseils juridiques, ça va faire changement des gros bars qui l'entoure, pour ta gouverne ces fripons-là sont naturellement allergiques à tout ce qui est loi et droit, et leur kalashnikov n'est jamais loin, be careful...

Encore une fois cessons les amalgames douteux.

Ali Bongo a triché pour être élu et je le conteste.
Faure Eyadema aussi, et je le conteste.
Gbagbo également et c'est tout aussi contestable.

Contrairement à vous je ne calque pas mon attitude sur celle des leucos.

Enfin, et je le redis: ce forum est fait pour discuter. Je n'ai jamais censuré personne ici (mais les modos l'ont fait à de multiples reprises), mais les prochains qui ne savent pas argumenter sans insulter se verront purement et simplement bannir. On peut discuter sans être d'accord mais sans insultes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kainfri
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1594

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 11:06    Sujet du message: Répondre en citant

samuel a écrit:
Citation:
Tu ne sais strictement rien de ce que je pense, donc merci de ne pas faire de proposition saugrenue à mon égard.

Tu te fais peut-etre des illusions sur le degre de sophistication de tes propos (au point ou le commun des mortels ne saurait voir ou tu veux en venir) mais ce n'est pas bien difficile de deviner ce que tu penses: tu penses comme bwana!

Je ne me fais aucune illusion, et je rigole depuis plusieurs jours des approximations des pensées à deux balles. Parce qu'on est choqué par les tricheries de Gbagbo on devient Ouatarriste.

Je vais faire simple: peux-tu me sortir des propos pro-ADO avant l'élection?.
Tu n'en trouveras point parce que je ne suis ni pro-untel ni contre-untel, je garde ma liberté. Même si je trouve amusant que le mec qui a gouverné 5 ans sans mandat joue au légaliste! Laughing

Citation:
Citation:
Enfin, tu me sembles bien naïfs. Si ce ne sont pas les français ce sont les chinois qui profiteront des matières premières, pas le peuple ivoirien.

Bien sur! Les Africains eux comptent pour des broutilles. Ils n’ont jamais rien a dire sur eux-memes ou sur la facon dont ils doivent disposer de leurs richesses. Ils n’existent pas. Ils sont venus au monde pour se faire exploiter soit par les Francais, soit par les chinois, c'est tout. Si ce n'est l'un, ce sera toujours l'autre. Ainsi va le monde. On n’y peut rien. Oui, je suis peut-etre naif mais au moins je n’ai pas cette mentalite-la, ou, oserai-je dire, cette mentalite d’esclave.

Dans ce cas tu me permettras de rigoler un coup de ceux qui sont contents de la "victoire" de Gbagbo parce que ce seront pas les français qui domineront... alors que le "patriote" se vendra tout simplement à un autre plus offrant.
Ni Gbagbo ni Ouatarra n'offriront la réelle indépendance à la Côte d'Ivoire.


Citation:
Citation:
STP ne fais pas semblant de t'intéresser au peuple ivoirien. Si on peut annuler près de 20% des votes c'est qu'on ne s'intéresse pas en réalité au peuple ivoirien.

Donc tu reconnais que ces 20% doivent ''legitimement'' aller a Ouattara et que tout ce que dit la Cour Constitutionnelle a ce sujet est faux.

Je ne reconnais rien si ce n'est que leur vote a été annulé. Pourquoi n'auraient-ils pas le droit de voter?

Et la loi électorale ivoirenne est claire: si on annule et que ça change le résultat du scrutin on doit revoter.
Je demande juste qu'on applique la loi.

Citation:
Tout comme le representant de l'ONU, tu penses que les morts d'hommes, les bourrages d'urnes, les 104% de Ouattara dans certains bureaux de votes, tout ca c'est des epiphenomenes qui n'invalident en rien le vote. Des gens peuvent etre tues, des milliers de citoyens empeches de voter, cela n'invalide en rien les resultats qui, ''globalement'', sont normaux. Oui, il y eu vol mais ce n'est pas parce qu'il y eu vol qu'on doit necessairement sanctionner. Et si la Cour Constitutionnelle elle pense le contraire, c'est qu'elle est partisane. Ce n'est pas parce qu'il y a eu des fraudes qu'il doit y avoir invalidation, c'est-a-dire sanction. La Cour Constitutionnelle n'a pas d'avis a donner. Elle n'a pas a penser. elle doit valider les resultats c'est tout. Ce sont des Africains. Ils ne doivent pas prendre leur role au serieux, se permettre de penser quoi que ce soit. Ils doivent faire ce qu'on attend d'eux c'est tout.

Je ne pense rien si ce n'est que s'il y a eu fraude il faut réorganiser le scrutin et faire en sorte qu'il n'y en ait plus.

Au fait à ton avis, le clan Gbagbo n'a triché nul part?

Citation:
Eh bien ! vois-tu, il y a des Africains qui pensent autrement et qui ont le culot de le faire savoir.

Non, ceux-là sont des aliénés se croyant "conscients". Ils déterminent leur position sur un seul critère: la position de Bwana l'homme blanc.

Ils détestent tout ce que les blancs adorent et vice-versa.

Citation:
Citation:
Et ce n'est pas "l'ensemble des institutions" qui a avalisé l'élection mais un président de cour... nommé par Gbagbo lui-même.

FAUX! Totalement faux. Toutes les institutions ivoiriennes, sans exception, etaient presentes. Il y avait l'Assemblee nationale, la Cour Constitutionnelle bien sur, l'armee, le Grand Chancelier des Ordres Nationaux, un homme du Nord, Monsieur Kone, qui a remis aux President Gbagbo les symboles de la republique, il y avait la police, des representatnst des chefs traditionnels, ...toutes les institutions etaient la y compris certains membres du corps diplomatique (Angola, Afrique du SUD, Liban...).


Je crois que tu confonds deux notions différentes:
1) c'est le président de la Cour Constitutionnelle qui a validé le coup d'état
2) les autres ont cautionné par leur présence

Mais la clé c'est le point 1): c'est un mec nommé par Gbagbo qui a pris la décision illégale d'annuler des votes sans refaire le scrutin.

Citation:
En revanche PERSONNE, absolument PERSONNE, pas un seul ambassadeur (meme pas l'ambassadeur de la France qui crie) ou le moindre policier ivoirien, meme pas Bedie, le principal allie de Ouattara, n'etait present a l'Hotel du Golfe lors de la ceremonie d'investiture de Ouattara. Il n'y avait que Guillaume Soro, et les rebelles, point barre.


Je le répète d'une je ne suis pas un fidèle de Ouatarra.
De deux j'ai déjà écrit que ce qu'il fait est ridicule. Même s'il a été volé de l'élection il n'a pas mandat pour faire ce qu'il fait.

Citation:
Donc si legitimite il y a et si c'est bien le peuple ivoirien qui confere la legitimite a travers ses representants, c'est-a-dire les corps constitues, c'est bien a Gbagbo que cette legitimite a ete reconnue, y compris par tout ce que le Nord ivoirien compte d'hommes rerpresentatifs dans les institutions de la Republique.

Oui, et ce peuple a fait un choix qui a été volé par les amis de Gbagbo.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Alex
Grioonaute régulier


Inscrit le: 05 Aoû 2005
Messages: 466

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 11:44    Sujet du message: Répondre en citant

samuel a écrit:
Kainfri a ecrit:

Citation:
Suivant la loi ivoirienne, le président de la Cour Constitutionnelle dès lors qu'il prononçait l'annulation du scrutin dans 7 départements n'avait qu'une seule décision légale à prendre: l'annulation pure et simple de tout le scrutin.

Que pensent donc les pseudo-légalistes de ce bafouement de la loi ivoirienne???


Salut Kainfri. Que se serait-il passe si le Conseil Constitutionnel avait fait annuler les elections? Ouattara aurait ete declare vainqueur par la ''communaute internationale'' comme elle l'a fait dans l'autre cas et Gbagbo se serait retrouve ''non elu'' et sans moyens d'action. De meme que la dite communaute internationale reconnait les droits de Ouattara mais refuse d'ecouter quoi que ce soit venant de l'autre camp, elle aurait choisi de toutes les facons de soutenir un candidat et non un autre.

Tu sembles croire que ce qui est en jeu ici c'est la democratie, les droits, etc. etc. En realite il est question du controle du caccaco et de gros sous, du controle de la Cote d'Ivoire car si la Cote d'Ivoire echappe a la France c'en sera fait de la Francafrique. Tout simplement. La democratie dans tout cela n'est qu'un pretexte. Apres tout, rien qu'au cours des deux ou trois dernieres annees il y a eu des coups d 'etat, des confiscations de pouvoir apres des elections truquees pendant que la France faisait semblant de regarder ailleurs. Dans ces cas-la, elle ne s'est jamais souciee autant de la democratie qu'elle le fait aujourd'hui. Les rejetons de Bongo et d'Eyadema gouvernent bien leurs pays respectifs avec la benediction de la France et personne ne crie au scandale.

A propos de ''pseudo-legalistes'' justement, que penses-tu de l'attitude de Ouattara qui ne reconnait aucune legalite au Conseil Constitutionnel et refuse ses decisions mais lui envoie quand meme sa prestation de serment par courrier?

Que penses-tu de la legalite de cette prestation de serment qui s'est deroulee SANS AUCUN REPRESENTANT D'AUCUNE INSTITUTION IVOIRIENNE? Que penses-tu de sa legalite lorsque meme Bedie qui est le principal allie de Ouattara et qui a tente de l'aider a se faire elire n'a pas cru bon de se presenter a sa prestation de serment ou meme de le reconnaitre? Sont-ce les institutions ivoiriennes qui donnent la legitimite a un pouvoir ivoirien ou bien ce que declarent la France ou d'autres pays? De qui un president ivoirien tient-il sa legitimite?

Qu'on accepte Gbagbo ou pas l'ensemble des corps constitues ivoiriens a avalise sson election mais seuls les rebelles etaient presents lors de l;a prestation de serment de Ouattara. Que penses-tu d'un ''president'' qui tient sa legitimite de rebelles et ce, a l'issue d'une election dont il s'est proclame vainquer? Ou est ce peuple qui l'a elu?

[/code]


Effectivement ces elections confirment que la validation des elections dans un etat africain se fait à deux niveaux:

ORGANE CONSTITUTIONNEL LEGAL et COMMUNAUTE INTERNATIONALE

Et si les deux ont des resultats divergeants ? Cool .

Voilà ceux qu'un citoyen Ivoirien disait hier à la RTI :
Citation:
En 2001,les Americains ont trainé deux mois à tergiverser qui d'AL GORE ou Georges BUSH avait gagné les elections.Aujourd'hui ,la COMMUNAUTE INTERNATIONALE doit décidé ici que OUATTARA a gagné alors qu'il y'a encore des litiges en cours;pourquoi devons nous alors accepter ? Est-ce que la COMMUNAUTE INTERNATIONALE a décidé du gagnant en 2001 aux Etats-Unis lorsque les Americains tergiversaient ?


Les Ivoiriens ont raison sur une chose: C'est un problème ivoirien,laissez les Ivoiriens le resoudre Evil or Very Mad

La Communauté internationale ne decide pas de qui est ou de quel autre est déclaré président alors qu'il y'a encore une tonne de litiges en cours,qu'on laisse les Ivoiriens resoudre leurs problèmes eux-meme,c'est ça ETRE INDEPENDANT Cool .
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Joseleñ
Bon posteur


Inscrit le: 09 Sep 2005
Messages: 763

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 12:01    Sujet du message: Répondre en citant

Kainfri a écrit:
Je ne me fais aucune illusion, et je rigole depuis plusieurs jours des approximations des pensées à deux balles. Parce qu'on est choqué par les tricheries de Gbagbo on devient Ouatarriste.



Arrête de te la raconter Kainfri. Ton site est tendancieux, à moins que tu te convaincs vraiment à l'idée que tous ceux qui te contedisent font partie de ceux avec qui tu n'as pas élévé les cochons ensemble...

Tu ne devrais même pas être là discuter d'une querelle politique sachant que tu es le patron de ton journal en ligne. Tu penses être dans ton droit, eh bah tu te gourres...Tu devrais davantage oeuvrer dans la conciliation, le rassemblement des camps divisés, sans pencher ni d'un, ni de l'autre comme tu le fais. Imagine un instant qu'un camp se sentant trahi par tes relents tendancieux, s'éloigne de grioo...Tu t'en fouts, c'est de ton droit, mais c'est pas ton rôle, encore une fois...

A propos des censures qui m'ont éloigné d'ici, toi et tes modos semblez ignorer une chose: la liberté d'expression ne signifie pas la même chose que la liberté de parole.

Je m'explique:

La liberté d'expression est ce droit que nous avons à dire les choses sans dépasser les bornes et en respectant l'éthique des lois et des personnes.

La liberté de parole est l'expression propre à tout un chacun. Certains sont des grandes gueules et ce qui les caractérise et d'autres plus réservés et ce qui les caractérise également.

Censurer une grande gueule en croyant censurer la liberté d'expression veut dire la même chose que censurer celui qui crie moins fort dans une arène...

Bonne journée.
Je n'étais que de passage
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gnata
Super Posteur


Inscrit le: 14 Juil 2005
Messages: 1127

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 12:44    Sujet du message: Répondre en citant

Kainfri a écrit:
Désolé je sais lire, et je ne me fie pas aux idéologues de tous bords.

A en croire le site abidjan.net, et ce qui a circulé ici et là, sans l'annulation des 7 régions LG était perdant, donc la décision du conseil a changé le "résultat d'ensemble".
Donc la loi ivoirienne a été violée. Point final.

Ca te gêne pas? Pas grave, mais ne donnez pas de leçons juridiques aux gens.
Non Kainfry ça ne me gêne ABSOLUMENT PAS, pour la raison simple qu'il s'agit de brigands, de violeurs et d'assassins, et si je faisais parti de ce conseil j'allais prendre TEXTUELLEMENT la même décision, encore encore et encore !

Lis-moi bien (ce sera la dernière fois de toutes les manières que tu souffriras de le faire), peut-être que tu ne l'as pas remarqué mais, en tant qu'Africains de respect on en a nulle part et de personne (ouiiii certaines personnes ont un peu plus de fierté que d'autres et ils l'ont à coeur) ABSOLUMENT de personne, il n'y a pas une contrée sur cette terre où l'Africain est estimé, et c'est justement parce qu'on se laisse abuser par n'importe quel premier imbécile venu et de manière quasi constante que cela perdure, comment diable peut-on imposer des assassins comme dirigeants à des gens qui ont un cerveau ? Pour quelle raison doit-on accepter ça ?

Citation:
Est-ce que le Bénin a le même code électoral que la Côte d'Ivoire?
Ouiiii nous avons un article similaire sinon je n'allais pas le plaquer ici...

Citation:
Enfin, et je le redis: ce forum est fait pour discuter. Je n'ai jamais censuré personne ici (mais les modos l'ont fait à de multiples reprises), mais les prochains qui ne savent pas argumenter sans insulter se verront purement et simplement bannir. On peut discuter sans être d'accord mais sans insultes.

Menaces de censures ? hum... et c'est supposé me convaincre de ne pas te dire ce que pense RÉELLEMENT ? tu as assez de couilles pour traiter tes contradicteurs de pseudo-légalistes mais tu ne veux pas qu'on t'affuble du titre de PLAISANTIN ? pourquoi ? parce que ce site t'appartient ?... anyway je ne vais pas attendre que tu me tances une seconde fois je ne pourrais pas le supporter, je vais t'aider un peu, Arrow Arrow no hard feelings Brother, ce fût avec réel plaisir que j'ai échangé avec les frères et soeurs toutes ces années, good luck and good bye !
_________________
"Always be intolerant to ignorance but understanding of illiteracy (..)in those homely sayings (mother wit) was couched the collective wisdom of generations" I know why the caged bird sings, p99, Maya Angelou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Suwedi
Grioonaute 1


Inscrit le: 03 Mai 2006
Messages: 212

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 14:44    Sujet du message: Répondre en citant

Merikama a écrit:
ALASSANE OUATTARA N'A JAMAIS ÉTÉ DÉCLARE VAINCEUR PAR LA CEI

Ce Monsieur n'est qu'un Fraudeur, un Menteur, un Faussaire ...


Côte d'Ivoire: Entretien avec Commissaires de la CEI (part 1
envoyé par Nzwamba. - L'info internationale vidéo.


Côte d'Ivoire: Entretien avec Commissaires de la CEI (part 2
envoyé par Nzwamba. - L'info internationale vidéo.


Tout est dit dans ces vidéos, il y a plus à tergiverser !
Par contre le Kainfri pris au dépourvue brandissant le spectre du bannissement, c’est à mourir de rire !! Fallait oser ! entre susceptibilité et insulte la frontière est mince ! Laughing
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marvel02
Grioonaute régulier


Inscrit le: 30 Aoû 2006
Messages: 318

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 15:22    Sujet du message: Répondre en citant

Merikama
Avec mes envolées lyriques, mes âneries et ma merde on a gagné. Les racistes, xénophobes et guerrier ont perdus.
L’ONU a cette primauté depuis que Gbagbo l’a choisi comme certificateur. Je sais que vous avez des difficultés dans le camp de Gbagbo avec les relations internationales, mais apprenez que le droit international prime sur le droit interne. C’est trop tard maintenant. Autant pour Pickass. Quand un fonctionnaire commet une erreur c’est l’ensemble des contribuables qui paie la note, c’est comme ça. Maintenez vos analyses, c’est trop, tard vous avez perdu.
Non aussi pour les PV. Ils ont été vu et revu et tous les observateurs affirment qu’ils sont bons. Evidemment les incidents ne manquent jamais lors d’une élection et ils sont intégrés dans le calcul. La mort même d’un homme ou de plusieurs ne remets pas forcément en cause un résultat. Et encore, si nous parlions de 49/51 ça serait objet de doute. Mais pas le score avec lequel Gbagbo a été battu. Il est sans appel.

Gbagbo n’est pas la bête noire de la France. Propagande bête. La bête noire de la France c’est la concurrence chinoise, et même allemande. Pas un pays sauvage tropical qui vit de la houe en produisant des trucs qu’il ne consomme même pas, incapable d’acheter un porte-avion ni de fabriquer une pile électrique ou de dépasser l’espérance de vie qu’avaient les français en 1800. Arrêtez de vous la péter, ça devient ridicule. Ecoutez l’autre : « ce qui est en jeu, dit-il, c’est le contrôle du cacao ». La France se fatigue pour une friandise comme elle déterminera sa position mondiale, ou reluira la santé de ses habitants.

Chère Chabine, le bilan des 65 ans de l’Onu est largement positif. Il y’a des ratés mais il ne faut pas se limiter au cas particulier qui vous touche pour jeter l’opprobre sur toute une institution. Les élections en CI n’ont pas été épouvantables si non il n’y avait qu’à dénoncer le premier tour dont l’organisation et « les épouvantes » ont été similaires. Mais on connait le jeu de Gbagbo. Quand on aime pas la communauté international, la logique c'est de s'en départir. Il peut quitter l'ONU, le système du FMI, sortir du franc CFA trouver une autre langue officielle pour son pays. Kagame a sa monnaie, a changé de langue, a quitté les institutions d'Afrique centrale... et en plus il a réussi. Gbagbo n'a jamais rien fait de tel. Au contraire, il y reste pour s'offrir des occasion de masquer sa cupidité du pouvoir et son incapacité à rendre son peuple heureux. C'est tout.

Aussi, ce n’est pas parce qu’on est ivoirien qu’on sait comment les élections se sont déroulés. Tu as raison par ailleurs de rappeler les élections aux USA en 2000, et je peux t’assurer que cela arrive aussi en France métropolitaine ou en Angleterre. On en parle pas tant, justement, parce que ces errements ne sont généralement pas de nature à compromettre le résultat. C’est comme les effets secondaires pour les médicaments. Tous en ont, mais quand l’impact est jugé peu indisposant, le produit est validé. Mais 100% des médicaments ont des effets indésirables.

Quelqu’un a dit que c’est un problème ivoirien et qu’il faut laisser les ivoiriens le régler. Axel, je crois.
Ivoiriens? c’est quoi ce truc que Gbagbo défend si non qu’une pure création française? Je l'ai suivi dansle débat télévisé ou il parlit de la CI comme un pole de prospérité au milieu d'un lac de misère. Mais n'est cepa sle fruit de la françafrique la plus pure qu'il défend?

Si Alex s'adressait auxinstitutions, Gbagbo le savait quand il accepter que la communauté internationale (dont je fais modestement partie) se penche à son chevet. C’est trop tard maintenant. Si cet appel est pour demander aux intervenants du site non ivoiriens de la fermer, je refuse. D’ailleurs, s’il y’a un recrutement d’une armée pour aller déloger l’usurpateur Gbagbo, je suis candidat. Je suis panafricain jusqu’au bout.

Gnata, bravo.
Si Gbagbo pouvait avoir ton élégance et se casser simplement. Bon toi, tu peux revenir. Mais pas lui.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kainfri
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1594

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 15:31    Sujet du message: Répondre en citant

Alex a écrit:
Effectivement ces elections confirment que la validation des elections dans un etat africain se fait à deux niveaux:

ORGANE CONSTITUTIONNEL LEGAL et COMMUNAUTE INTERNATIONALE

Et si les deux ont des resultats divergeants ? Cool .


Ca ne confirme rien du tout.
Gbagbo a pris l'engagement de respecter les résultats de la CEI validés par l'ONU et ne l'a pas fait, mais ce n'est pas de cela que je te parle.

Je te parle du fait que le code électoral IVOIRIEN n'a pas été respecté. Lis bien ma phrase: elle ne parle ni de la France, ni des USA, ni de la CEDEAO, ni de l'ONUCI, ni d'aucun acteur non-ivoirien.

Citation:
Les Ivoiriens ont raison sur une chose: C'est un problème ivoirien,laissez les Ivoiriens le resoudre Evil or Very Mad

Oui, mais pour qui sait lire, l'article 64 du code électoral dit ce qu'il faut faire.
Je ne suis pas ivoirien (et n'y suis jamais allé) mais j'ai le droit de savoir lire, non?

Citation:
La Communauté internationale ne decide pas de qui est ou de quel autre est déclaré président alors qu'il y'a encore une tonne de litiges en cours,qu'on laisse les Ivoiriens resoudre leurs problèmes eux-meme,c'est ça ETRE INDEPENDANT Cool .

Encore une fois, tu as vu UNE référence à la communauté internationale dans MES propos?

Je ne fais que dire une chose: la décision de la Cour Constitutionnelle viole le code électoral IVOIRIEN.

Après si tu veux on peut ouvrir un topic sur la duplicité de Gbagbo qui accepte la CEI... quand ça l'arrange.
Quand les résultats ont dit qu'il avait remporté le premier tour, c'est bizarre, je n'ai vu aucune contestation sur le "viol de la souverraineté"... Rolling Eyes


Dernière édition par Kainfri le Mar 07 Déc 2010 15:42; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kainfri
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1594

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 15:36    Sujet du message: Répondre en citant

Joseleñ a écrit:
Kainfri a écrit:
Je ne me fais aucune illusion, et je rigole depuis plusieurs jours des approximations des pensées à deux balles. Parce qu'on est choqué par les tricheries de Gbagbo on devient Ouatarriste.

Arrête de te la raconter Kainfri. Ton site est tendancieux, à moins que tu te convaincs vraiment à l'idée que tous ceux qui te contedisent font partie de ceux avec qui tu n'as pas élévé les cochons ensemble...

Ceux qui interviennent sur ce forum savent que "Kainfri" intervient à titre strictement personnel.
Si je devais écrire ce que je pense, j'aurais écrit purement et simplement que Gbagbo est un voleur doublé d'un menteur: il s'est arrangé pour rester 5 ans sans mandat puis violer la loi ivoirienne.

Ceci étant, Ogo & consorts ont régulièrement banni des gens qui avaient le tort de ne pas avoir le même avis qu'eux. Ca m'est arrivé combien de fois? ZERO, je dis bien ZERO.

Qu'on me conteste sur le fond, je n'ai aucun souci la preuve on discute.
Qu'on m'insulte personnellement en amalgament grioo je dis: moi aussi je peux bannir, point final.

Citation:
Tu ne devrais même pas être là discuter d'une querelle politique sachant que tu es le patron de ton journal en ligne. Tu penses être dans ton droit, eh bah tu te gourres...Tu devrais davantage oeuvrer dans la conciliation, le rassemblement des camps divisés, sans pencher ni d'un, ni de l'autre comme tu le fais. Imagine un instant qu'un camp se sentant trahi par tes relents tendancieux, s'éloigne de grioo...Tu t'en fouts, c'est de ton droit, mais c'est pas ton rôle, encore une fois...

Quand tes amis modo bannissent des gens qui sont pas d'accord avec eux pourquoi tu leur tiens pas un discours identique?

Je suis un individu, pourquoi aurais-je moins le droit que d'autres d'exprimer mes convictions?

Surtout encore une fois que si je devais écrire des articles sur le sujet ils seraient extrêmement sévères.

Citation:
A propos des censures qui m'ont éloigné d'ici, toi et tes modos semblez ignorer une chose: la liberté d'expression ne signifie pas la même chose que la liberté de parole.

A titre personnel je n'ai jamais censuré ou banni personne.
Mais comme je l'ai écrit, je sais qu'il est parfois arrivé que les modos "virent" des gens qui ont juste le tort de pas être d'accord avec eux.

Moi ça fait des années que je me fais insulter, mais encore une fois je n'ai jamais oeuvré en ce sens.

Je dis juste que si un mec m'insulte personnellement en rappelant (ce que les gens savent parce que je l'ai dit PUBLIQUEMENT) qui je suis, ben ils iront insulter les gens ailleurs.

D'ailleurs "kainfri" ou tout autre forumiste personne ne devrait tolérer les insultes dans un forum de DISCUSSION...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kainfri
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1594

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 15:40    Sujet du message: Répondre en citant

Gnata a écrit:
Kainfri a écrit:
Désolé je sais lire, et je ne me fie pas aux idéologues de tous bords.

A en croire le site abidjan.net, et ce qui a circulé ici et là, sans l'annulation des 7 régions LG était perdant, donc la décision du conseil a changé le "résultat d'ensemble".
Donc la loi ivoirienne a été violée. Point final.

Ca te gêne pas? Pas grave, mais ne donnez pas de leçons juridiques aux gens.
Non Kainfry ça ne me gêne ABSOLUMENT PAS, pour la raison simple qu'il s'agit de brigands, de violeurs et d'assassins, et si je faisais parti de ce conseil j'allais prendre TEXTUELLEMENT la même décision, encore encore et encore !

Sauf que ta décision serait purement et simplement illégale.

Tu as fait l'effort d'aller lire l'article 64 du code électoral IVOIRIEN?

Et si tu tiens ces propos, il faut aller au bout du "raisonnement": si ces "brigands" ne comptent pas, donnez leur l'indépendance. A quoi sert-il qu'ils aient l'illusion de faire partie de la Côte d'Ivoire s'ils ne peuvent même pas voter?

Citation:
Lis-moi bien (ce sera la dernière fois de toutes les manières que tu souffriras de le faire), peut-être que tu ne l'as pas remarqué mais, en tant qu'Africains de respect on en a nulle part et de personne (ouiiii certaines personnes ont un peu plus de fierté que d'autres et ils l'ont à coeur) ABSOLUMENT de personne, il n'y a pas une contrée sur cette terre où l'Africain est estimé, et c'est justement parce qu'on se laisse abuser par n'importe quel premier imbécile venu et de manière quasi constante que cela perdure, comment diable peut-on imposer des assassins comme dirigeants à des gens qui ont un cerveau ? Pour quelle raison doit-on accepter ça ?

C'est très bien, et si tu veux, tu peux ouvrir un topic où on pourra en discuter.

Moi je ne parle pas des étrangers, juste du viol de la loi électorale IVOIRIENNE, donc décidée par les IVOIRIENS eux-mêmes.

Citation:
Citation:
Est-ce que le Bénin a le même code électoral que la Côte d'Ivoire?
Ouiiii nous avons un article similaire sinon je n'allais pas le plaquer ici...

Faudrait 1) le sortir.
2) qu'est-ce que ça changerait au fait que l'article 64 IVOIRIEN ait été violé?

Citation:
Menaces de censures ? hum... et c'est supposé me convaincre de ne pas te dire ce que pense RÉELLEMENT ? tu as assez de couilles pour traiter tes contradicteurs de pseudo-légalistes mais tu ne veux pas qu'on t'affuble du titre de PLAISANTIN ? pourquoi ? parce que ce site t'appartient ?... anyway je ne vais pas attendre que tu me tances une seconde fois je ne pourrais pas le supporter, je vais t'aider un peu, Arrow Arrow no hard feelings Brother, ce fût avec réel plaisir que j'ai échangé avec les frères et soeurs toutes ces années, good luck and good bye !


Essaie de lire et de comprendre. Moi dire que forumiste avoir droit DISCUTER mais pas avoir droit INSULTER. Ca être trop compliqué comprendre?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nkossi
Bon posteur


Inscrit le: 31 Mar 2005
Messages: 722

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 15:50    Sujet du message: Répondre en citant

No comment !

Source : http://www.midici.com/midi/?


_________________
La véritable désaliénation du Noir implique une prise de conscience abrupte des réalités économiques et sociales. F. Fanon
L'ignorance est un danger que tout homme doit éviter. S. NKOUA

Visitez le blog de Théo http://kouamouo.ivoire-blog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kainfri
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1594

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 15:59    Sujet du message: Répondre en citant

En effet, on peut ne pas commenter.

Si on prend la peine de regarder les chiffres c'est moins évident.

Au premier tour Ouatarra a fait 83.000 voix à Bouake, son allié Bedie 64.000 et Gbagbo 13.000

Au second tour si on en croit ce papier Ouatarra aurait fait 42.000 (donc aurait perdu plus de la moitié de ses votes) tandis que Gbagbo aurait lui progressé de 9.000 voix dans une zone détenue par les rebelles.

Pour qui sait aditionner 1+1 il y a forcément une erreur matérielle.

Ou alors qu'on m'explique comment Ouatarra (qui avait fait 50% à Bouake quand il y avait tous les candidats) aurait pu perdre presque tous ses votes au second tour...

Mais je connais ce forum, au lieu de faire les additions on va insulter Kainfri Laughing
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marvel02
Grioonaute régulier


Inscrit le: 30 Aoû 2006
Messages: 318

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 17:02    Sujet du message: Répondre en citant

Kainfri, perdre c’est difficile. Il faut comprendre qu’ils perdent les pédales.
Mais quand tu as évoqué la censure, tu m’as rappelé de douloureux souvenirs, qui m’ont fait quitter Grioo comme intervenant permanent.
Non, je n’ai pas pardonné à tous ces gens qui draguaient ma copine en messages privés et me censuraient en live par jalousie en se couvrant d’un prétendu kamitisme. Ils ont même osé bloquer mon pseudo, sans en avertir personne, pour prétendre ensuite que j’avais un délire du martyr.
C’est sans doute pour cela que depuis, je suis lucide avec les africains quand ils mettent devant les grands principes pâteux car dès qu’on gratte un peu, on trouve un jupon, une affaire de sous, ou un complexe perso.
C'est vrai qu'il ne faut pas laisser les débats dégénérer. Mais il faut bien encadrer le rôle de modo parce que lorsqu'on est passionné, ces petits coups bas et abus font vraiment mal. Je me rappelle d'un modo qui m'avait crié ici, au vu et au su de tous qu'il me censurait parce que je m'en prenais à son ami (Mwana Kongo je crois, qui se prenait pour le pape incontredisable alors qu'à mes yeux c'était un réac sans talent et sans intérêt), et avouait ce parti pris en concluant que Grioo n'est pas une démocratie et que si je ne suis pas d'accord je n'avais m'en aller.

Un modo avait un jour bloqué mon pseudo, sans en avertir personne, puis niais l'avoir fait alors qu'il m'a fallu inventer un second, marvel02, pour pouvoir me connecter. C'était le coup de grace et il fallaitq ue je me retire.
Je constate qu'après avoir censuré tout le monde, le site est devenu moins intéressant et moins fréquenté. Dommage. Pourtant j'ai tant appris ici.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Alex
Grioonaute régulier


Inscrit le: 05 Aoû 2005
Messages: 466

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 17:04    Sujet du message: Répondre en citant

Nkossi a écrit:
No comment !

Source : http://www.midici.com/midi/?



J'espère qu'il s'agit d'une blague pour une simple somme d'additions ça donne la chair de poule.Peut-on prendre au sérieux ce document en tant qu'OFFICIEL ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tchoko
Grioonaute 1


Inscrit le: 26 Fév 2004
Messages: 283
Localisation: Bafang

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 17:06    Sujet du message: Répondre en citant

Pour ma part, malgré que je sois un pro Gbagbo, je suis de ceux qui pensent qu'il a perdu ces élections présidentielles. Les arguties juridiques ne changeront rien au choix que les ivoiriens ont fait dans les urnes.

Maintenant, d'un point de vue strictement légal, il n y a pas de bicéphalisme à la tête de l'Etat de Côte d'ivoire et Laurent Gbagbo reste et demeure le Président de ce pays. Je ne vois donc pas pourquoi on parle d'Allassane Ouattara un peu partout comme Président élu alors que c'est le Conseil Constitutionnel qui valide, en dernier recours, l'élection du Président de la République.

Je suis d'autant plus surpris que la communauté internationale et les pays comme la France ou les US, si friands de droit et de démocratie affichent ainsi leur mépris des institutions de la République de Côte d'ivoire, institutions qu'ils ont la plupart du temps importé dans nos pays.

Pour avoir parcouru de long en large le code électoral ivoirien et la constitution, on peut dire plusieurs choses :

1 - la prestation de serment d'Allassane Ouattara est nulle et non avenue (Article 39 de la constitution ivoirienne) :
Citation:
Dans les quarante huit heures de la proclamation définitive des résultats, le Président de la République élu prête serment devant le Conseil constitutionnel réuni en audience solennelle (Art. 39 const).


2 - le conseil constitutionnel est celui qui valide en définitive les résultats de la CEI, délai de trois jours ou pas.

Le clan Gbagbo aurait pu de toute façon laisser annoncer les résultats (c'était d'ailleurs une erreur de com de ne pas laisser le faire) et le Conseil Constitutionnel les aurait de toute façon invalidés s'il le souhaitait (Article 94 de la constitution ivoirienne et articles 59 et 63 du code électoral) :
Citation:
- La commission chargée des élections procède au recensement général des votes et à la proclamation provisoire des résultats du scrutin en présence des représentants présents des candidats (Art 59 CE).

- Le résultat définitif de l'élection du président de la République est proclamé, après examen des réclamations éventuelles, par le Conseil constitutionnel et publié selon la procédure d'urgence (Art 63 CE)

- Le Conseil constitutionnel proclame les résultats définitifs des élections présidentielles (Art 94 Constitution)


3 - Les requêtes en réclamation faites par le clan Gbagbo sont fondées sur la base des articles 60, 61 et 62 du code électoral :
Citation:
- Tout candidat à l'élection du Président de la République peut présenter, par requête écrite adressée au président du Conseil constitutionnel, une réclamation concernant la régularité du scrutin ou de son dépouillement. La requête doit être déposée dans les trois jours qui suivent la clôture du scrutin. (Art. 60 CE)

- Le requérant doit annexer à sa requête les pièces produites au soutien de ses moyens. Le Conseil constitutionnel, après examen de la requête, statue dans les sept jours de sa saisine. Toutefois, il peut, sans instruction contradictoire préalable, rejeter les requêtes irrecevables ou ne contenant que des griefs manifestement sans influence sur l'élection contestée. (Art. 61 CE)

- L'examen des réclamations éventuelles est effectué par le Conseil constitutionnel dans les sept jours à compter de la date de réception des procès-verbaux. (Art 62 CE)


5 - Le point litigeux à mon sens dans toute cette histoire juridico-légale, il se situe au niveau de l'article 64 du code électoral invoqué par Kainfri, qui stipule ceci :
Citation:
Dans le cas où le Conseil constitutionnel constate des irrégularités graves (de nature à entacher la sincérité du scrutin et à en affecter le résultat d'ensemble, il prononce l'annulation de l'élection. La date du nouveau scrutin est fixée par décret en Conseil des ministres sur proposition de la Commission chargée des élections. Le scrutin a lieu au plus tard quarante cinq jours à compter de la date de la décision du Conseil constitutionnel. (Art 64 CE)


Les irrégularités étaient clairement de nature à "affecter le résultat d'ensemble". Alors pourquoi Yao Ndré n'a pas purement et simplement annulé l'élection ? C'est là à mon sens où les textes n'ont pas été respectés. Malheureusement, il n y a aucun recours possible quand le conseil constitutionnel se fourvoie (article 98 de la constitution) et pas seulement en Côte d'ivoire :
Citation:
Les décisions du Conseil constitutionnel ne sont susceptibles d'aucun recours. Elles s'imposent aux pouvoirs publics, à toute autorité administrative, juridictionnelle, militaire et à toute personne physique ou morale. (Art. 98 Const.)


Donc grosso-modo, Ouattara, qu'on peut considérer comme le légitime président (ce que je crois pour ma part), est obligé de négocier avec le président institutionnel qui, jusqu'à preuve du contraire, doit être considéré comme tel par l'ensemble de la communauté internationale et les médias du monde entier. Et ce ne sera pas la première fois que ça se passe comme ça en Afrique (Cameroun, Bénin, Gabon, etc), que le choix des urnes est remis en question par le pouvoir. Sauf qu'habituellement, c'étaient des zozos soutenus par la France et l'occident qui ne s'embarrassaient que très peu du choix des électeurs et non des nationalistes qui ont passé l'essentiel de leur vie à condamner l'ingérence étrangère.

Obama disait lui même que l'Afrique a besoin d'institutions fortes. Qu'il commence déjà par respecter le choix de ces institutions en CI, fut-il injuste et à la cause du Président sortant. D'ailleurs, est ce qu'un conseil d'Etat, une cour suprême ou un conseil constitutionnel sont-ils vraiment des organes totalement "indépendants" à partir du moment où c'est presque toujours le Président qui en nomme le Président dans la plupart des pays ?

Et je précise que ce n'est pas la première fois déjà que Ouattara défie les institutions. En 1993, déjà, alors qu'il était Premier Ministre, on ne sait pas par quel montage il s'était vu comme le dauphin du Président Houphouet alors que la constitution parlait bien du "président de l'assemblée nationale" en tant que successeur constitutionnel.

Au final, pour que cette histoire soit réglée de manière raisonnable, je pense qu'il faut d'abord, au lieu de se lancer dans des déclarations susceptibles de pourrir l'atmosphère, de mettre de l'huile sur le feu et d'exciter un aspirant président, reconnaître la prééminence de l'organe qui fait foi dans le pays en question. Je pense que s'il n y avait pas eu ce brouhaha de la communauté internationale, Ouattara n'aurait pas formé ce gouvernement et prêté serment dans son fameux hotel du golf. C'est tellement ridicule.
_________________
« En me renversant, on n'a abattu à Saint-Domingue que le tronc de l'arbre de la liberté, mais il repoussera car ses racines sont profondes et nombreuses. » (Toussaint Louverture)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Kainfri
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1594

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 17:16    Sujet du message: Répondre en citant

marvel02 a écrit:
Kainfri, perdre c’est difficile. Il faut comprendre qu’ils perdent les pédales.
Mais quand tu as évoqué la censure, tu m’as rappelé de douloureux souvenirs, qui m’ont fait quitter Grioo comme intervenant permanent.
Non, je n’ai pas pardonné à tous ces gens qui draguaient ma copine en messages privés et me censuraient en live par jalousie en se couvrant d’un prétendu kamitisme. Ils ont même osé bloquer mon pseudo, sans en avertir personne, pour prétendre ensuite que j’avais un délire du martyr.
C’est sans doute pour cela que depuis, je suis lucide avec les africains quand ils mettent devant les grands principes pâteux car dès qu’on gratte un peu, on trouve un jupon, une affaire de sous, ou un complexe perso.
C'est vrai qu'il ne faut pas laisser les débats dégénérer. Mais il faut bien encadrer le rôle de modo parce que lorsqu'on est passionné, ces petits coups bas et abus font vraiment mal. Je me rappelle d'un modo qui m'avait crié ici, au vu et au su de tous qu'il me censurait parce que je m'en prenais à son ami (Mwana Kongo je crois, qui se prenait pour le pape incontredisable alors qu'à mes yeux c'était un réac sans talent et sans intérêt), et avouait ce parti pris en concluant que Grioo n'est pas une démocratie et que si je ne suis pas d'accord je n'avais m'en aller.

Un modo avait un jour bloqué mon pseudo, sans en avertir personne, puis niais l'avoir fait alors qu'il m'a fallu inventer un second, marvel02, pour pouvoir me connecter. C'était le coup de grace et il fallaitq ue je me retire.
Je constate qu'après avoir censuré tout le monde, le site est devenu moins intéressant et moins fréquenté. Dommage. Pourtant j'ai tant appris ici.


Si tu pouvais me dire en MP de qui il s'agissait je serais très intéressé STP.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kainfri
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1594

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 17:19    Sujet du message: Répondre en citant

Tchoko, je préfère de loin une position logique comme la tienne que celle de fanatiques qui s'arbitraient derrière le "légalisme" jusqu'à ce que le fameux article 64 soit exhibé.

Depuis tu noteras que personne ne vient sur le terrain juridique...

Ceci étant, je pense aussi que Ouatarra, même s'il est le vrai vainqueur du scrutin n'agit pas intelligemment. Le soutien de la "communauté internationale" pour celui qui était qualifié de "candidat de l'étranger" est maladroit... même si on note selon les chiffres officiels qu'au moins48% des ivoiriens le jugent apte à diriger leur pays...

Mais je pense que Gbagbo peut durer. La communauté internationale peut fermer les vannes, la Chine a largement la trésorerie pour soutenir le pays.

Mais le "patriote" aura "gagné" juste en vendant son pays à un autre...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Merikama
Grioonaute 1


Inscrit le: 07 Sep 2008
Messages: 254

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 18:29    Sujet du message: Répondre en citant

LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL DE CÔTE D'IVOIRE AVAIT-IL LE DROIT D'ANNULER CERTAINS DEPARTEMENT ?

Certaines personnes véhiculent une désinformation selon laquelle le CC aurait outrepassé la loi en invalidant les PV issus de LA FRAUDE ELECTORALE ORGANISÉE par la "communauté internationale" dans certains départements du Nord (Bouaké, Korhogo, Ferkessédougou, Katiola, Séguela, Boundiali, Dabakala).

Je tiens d'abord à rappeler à certains que dès le moment où la dite "communauté internationale" (ONU-EU-USA) n'a pas trouvé utile de mettre sur place en région CNO des observateurs permanents du déroulement du scrutin alors qu'ils savent très bien que ces régions sont sous le contrôle d'hommes en armes intimidant les populations sur place, les obligeants à ne voter que pour leur candidat, allant même jusqu'à BOURRRER les Urnes, c'est bien parce qu'elle cautionnait ces FRAUDES MASSIVES, qu'elle n'a pas voulu intervenir.

Nous savons tous que la France (c'est-à-dire la "communauté internationale") a activement participé à l'équipement, à la formation, au renseignement, et à la logistique militaire des Rebelles Sanguinaires, sans foi ni loi.

On voit par exemple dans le lien ci-dessous, le représentant de la "communauté internationale" de l'époque (Dominique de Villepin), discuter avec l'un des dealers de ces brigands (Soro Guillaume) devenu aujourd'hui premier-ministre du président de l'hotel du golf, l'encourageant dans sa guerre contre l'ennemie juré de la Françafrique à savoir Koudou Laurent Gbagbo : http://criseivoirienne.livejournal.com/

La Rébellion en Côte d'Ivoire est clairement une tentative de PUTSH de la "communauté internationale" contre le Pr. Koudou Laurent Gbagbo. Par conséquent pourquoi voulez-vous que ces messieurs de l'ONU et de l'EU aillent contrôler, leur poulain au Nord ? Non, ces gens ce sont plutôt concentré sur le camp présidentiel, pensant que K. L. Gbagbo tricherait pendant ce scrutin. Ce qui n'a évidement pas été le cas, comme ils l'avouent eux-mêmes dans leurs déclarations.

Mais malheureusement pour notre "communauté internationale", des Nègres panafricains se sont pointés au Nord pour voir si tout ce passait comme au Sud. Les rapports de ces Nègres ont été ACCABLANTS pour les tueurs de la "communauté internationale". Des cas de Fraudes manifestes, ont été clairement IDENTIFIÉS, sur l'ensemble des Régions du Nord : Bafin, Denguélé, Savane, Worodougou, Vallée du Bandama, Lac, Zazan, produisant parfois des PV totalement ABERRANTS, le tout proprement soutenu par la "communauté internationale" (France-ONU).

Ces cas grave de Fraudes ont déclenché de la part des superviseurs du camp présidentiel, des recours en annulation pure et simple du scrutin dans tout l'ensemble des régions du nord. Que dit le Code Electoral Ivoirien :

Code Electoral de Côte d'Ivoire a écrit:
Art. 60. – Tout candidat à l'élection du Président de la République peut présenter, par requête écrite adressée au président du Conseil constitutionnel, une réclamation concernant la régularité du scrutin ou de son dépouillement. La requête doit être déposée dans les trois jours qui suivent la clôture du scrutin.

Ce qui a été fait par le LMP de Koudou L. Gbagbo, en total respect de loi ivoirienne. N'importe quel NIGAUD peut comprendre cela …

Citation:
Art. 61. – Le requérant doit annexer à sa requête les pièces produites au soutien de ses moyens. Le Conseil constitutionnel, après examen de la requête, statue dans les sept jours de sa saisine. Toutefois, il peut, sans instruction contradictoire préalable, rejeter les requêtes irrecevables ou ne contenant que des griefs manifestement sans influence sur l'élection contestée.

Art . 62. – L'examen des réclamations éventuelles est effectué par le Conseil constitutionnel dans les sept jours à compter de la date de réception des procès-verbaux.

Art. 63. – Le résultat définitif de l'élection du président de la République est proclamé, après examen des réclamations éventuelles, par le Conseil constitutionnel et publié selon la procédure d'urgence.

Art 64. – Dans le cas où le Conseil constitutionnel constate des irrégularités graves de nature à entacher la sincérité du scrutin et à en affecter le résultat d'ensemble, il prononce l'annulation de l'élection. La date du nouveau scrutin est fixée par décret en Conseil des ministres sur proposition de la Commission chargée des élections. Le scrutin a lieu au plus tard quarante cinq jours à compter de la date de la décision du Conseil constitutionnel.


Certains FRANÇAFRICAINS brandissent souvent l'article 64 du Code Electoral pour protester contre la décision de le CC. Mais de quoi s'agit-il ? Le CC en tant que JURIDICTION n'a pas été saisi par la CEI sur des irrégularités graves nécessitant l'annulation pure et simple de l'élection sur tout l'ensemble du territoire national.

La Constitution de la Côte d'Ivoire d'Aout 2000 a écrit:
Article 38 : En cas d'événements ou de circonstances graves, notamment d'atteinte à l'intégrité du territoire, ou de catastrophes naturelles rendant impossible le déroulement normal des élections ou la proclamation des résultats, le Président de la Commission chargée des élections saisit immédiatement le Conseil constitutionnel aux fins de constatation de cette situation.

Le Conseil constitutionnel décide, dans les vingt quatre heures, de l'arrêt ou de la poursuite des opérations électorales ou de suspendre la proclamation des résultats.


Le CC n'a jamais été saisi pour des faits relevant de l'Art. 38 par le président de la CEI. Il avait PLUTÔT à STATUER sur des Réclamations émanant d'un camp, en occurrence le LMP, sur des FRAUDES constatées et documentées portant sur quelques PV. Lorsqu'une réclamation d'un camp portant sur des RESULATS est recevable, que peut faire le CC si ce n'est annulé ces résultats comme réclamé par le requérant ? C'est bien ce qui a été fait. On n'annule pas tout une élection pour quelques résultats litigieux, sans avoir suivi la procédure légale. Chaque camp avait à argumenter pour se défendre, le camp RHDP/"communauté internationale" n'a rien fait en ce sens, se focalisant sur l'entreprise ILLEGALE de proclamation PRÉMATURÉE des résultats, ce qui est inadmissible.

Le LMP voulait l'annulation de toutes les régions du Nord, cette requête n'a pas été satisfaite par le CC , estimant que la dite requête, au regard des documents fournis n'était pas totalement fondée. Le CC n'a annulé que seulement 7 (sept) départements sur la totalité des régions CNO (plus d'une vingtaine de département). En clair, malgré les Fraudes Massives de la "communauté internationale", Koudou L. Gbagbo sort vainqueur de ses élections. C'est d'ailleurs ce qui explique le faible écart entre les deux candidats.

Tout ceux qui ne sont pas d'accord avec le jugement rendu par le CC, peuvent allez vérifier tous les documents ayant servi à la Cour de STATUER. Quant à ceux qui voudraient reprendre le scrutin, nous leur demanderons de commencer d'abord par désarmer les Rebelles qu'ils ont sciemment maintenus en armes en vu de tripatouiller ces élections. Car il est impossible dans aucun pays du monde de prétendre à des élections libres et transparentes avec des voyous en armes.
_________________


"L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d’un maître qui prétend l’affranchir". THOMAS SANKARA

[Sankara = S ˁnḫ Rˁ]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kainfri
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1594

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 18:37    Sujet du message: Répondre en citant

Merikama,

le CC a annulé des résultats, et ceci a affecté le résultat d'ensemble puisque selon le décompte de la CEI (donc avant annulation) Ouatarra était devant.
Donc l'élection devait être refaite. Point final, l'article ne souffre aucune ambiguïté.

Ce n'est marqué nul part dans l'article 64 que le CC doit être saisi pour cela.

Tu peux tenter d'éblouïr les naïfs, tu auras du mal à prouver qu'une décision illégale est légale.

P.S: j'espère ne pas être classé dans les "françafricains" parce que je demande juste que la loi ivoirienne soit appliquée?


Dernière édition par Kainfri le Mar 07 Déc 2010 18:39; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 440

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 18:37    Sujet du message: Répondre en citant

Salut Tchoko. Magistrale analyse. La seule chose que tu oublies d'ajouter c'est que le Conseil Constitutionnel est seul juge de ce qui est de nature a invalider la totalite du vote ou non. Le Conseil Conseil a un pouvoir discretionnairer en la matiere et ses jugements ne sont pas susceptibles. Cela veut dire que nul ne peut lui demandert de justifier les motifs pour lesquels il a choisi d'interpreter la loi de telle ou telle maniere. Ce que nous pensons ne saurait s;'imposer au Conseil Constitutionnel et rien de ce qui peut etre fait ou dit ne peut lui donner tort. C'est peut-etre arbitraire mais comme tu le sais, en matiere de loi il y a toujours un point ou une institution quelconque detient un pouvoir discretionnaire et donc necessairemenmt ''arbitraire''.

Pour en revenir a Kanfri, dans mon premier post je n'ai absolument rien dit qui le concerne sinon que j'ai defendu une position et voila qu'il se met a me traiter de ''naif'', et meme a me dire que je fais ''semblant de defendre les Ivoiriens''. D'ou est-ce qu'on se connait? Est-ce qu'il sait qui je suis et quels sont mes rapports aux Ivoiriens? Et le seul fait d'etre Africain ne lui suffit-il pas?

Citation:
Je ne me fais aucune illusion, et je rigole depuis plusieurs jours des approximations des pensées à deux balles.


Qu'est-ce qui lui permet de nous tancer comme ca? Lui, sa pensee n'est sans doute pas a deux sous? Je le trouve tout de meme pretentieux votre Kainfri.

Citation:
Tu n'en trouveras point parce que je ne suis ni pro-untel ni contre-untel, je garde ma liberté.


Eh bien ! Reconnais-nous au moins la liberte d'etre pro-Gbagbo. Ne pas etre ''pro'' quelque n'est pas necessairement un signe d'intelligence. Ce n'est pas non plus un signe de liberte. C'est tout simplement la preuve qu'on n'a aucune conviction et qu'on cache ses propres indeterminations sous le couvert de la liberte de pensee qui n'existe d'ailleurs pas car c'est ainsi que les bonnes ames et les bien-pensants ont toujours couvert les crimes les plus horribles en refusant de s'engager sous le couvert de la liberte de conscience.

Citation:
Dans ce cas tu me permettras de rigoler un coup de ceux qui sont contents de la "victoire" de Gbagbo parce que ce seront pas les français qui domineront...


Oui, nous avons la faiblesse de penser que tout ne se vaut pas dans ce monde. Ceux qui pensent en revanche que ce seront ou les Francais ou les Chinois et que Chinois, Francais, Russes, ou autres se valent et que tant qu'a tenir il vaut encore mieux les Francais, font tout simplement preuve d'un profond mepris pour les Africains auxquels ils n'accordent aucune capacite de se determiner par eux-memes et meme de savoir ou de decider ou sont leurs interets. Moi, j'ai encore un plus grand mepris pour ceux qui pensent ainsi.

Citation:
Ni Gbagbo ni Ouatarra n'offriront la réelle indépendance à la Côte d'Ivoire.


Ben, tu vois, pour le moment ce sont les deux que nous avons sur la scene. Si tu as mieux on attend toujours de le savoir. Nous ne faisons pas de politique-fiction. Nous sommes ancres dans la realite. Ceux qui refusent de prendre partie au nom d'une purete des intentions ou de l'action sont tout simplement des partisans du statu quo. Ils sont pour que rien ne change.

Citation:
Je ne reconnais rien si ce n'est que leur vote a été annulé. Pourquoi n'auraient-ils pas le droit de voter?


Et bien entendu tu ne te poses pas la question de savoir pourquoi le vote a ete annule ni s'il y avait de bonnes raisons d'annuler le vote. Confortablement installe dans ton salon parisien tu peux toujours donner des lecons a ceux qui sont engages dans l'action et dont les decisions ont des consequences immediates sur leur avenir, leur vie, et celle de millions d'autres Ivoiriens.

Citation:
Et la loi électorale ivoirenne est claire: si on annule et que ça change le résultat du scrutin on doit revoter.
Je demande juste qu'on applique la loi.


Et voila! C'est un imperatif moral! Parce que la loi elle, n'est pas de ce monde. Elle ne s'exerce pas dans des conditions precises, des conditions qui sont loin d'etre parfaites et ceux qui sont charges de l'interpreter sont des individus desincarnes qui ont necessairement failli a une obligation morale entendue de facon abstraite pour n'avoir pas interprete la loi a la lettre, c'est-a-dire a la facon dont l'entend Kainfri qui, faute d'etre un juriste ne peut evidemment s'en tenir qu'a la letre de la loi et non a son esprit.

Citation:
Au fait à ton avis, le clan Gbagbo n'a triché nul part?


Peut-etre bien. Je n'en sais rien. J'attends que cela soit etabli c'est tout. J'observe seulement au passage que les observateurs de l'ONU se sont concentres sur les zones ''pro-Gbagbo'' probablement dans l'intention de prevenir toute ''fraude'' qui aurait permis de reequilibrer les resultats des fraudes qu'il n'ont pas voulu faire observer et relever dans les zones pro-Ouattara. Il y a, comme qui dirait, deux poids deux mesures. Conclusion: dans une situation qui est deja inegalitaire, on ne saurait pretendre defendre l'egalite en maintenant les choses telles qu'elles sont, sans tordre le baton dans l'autre sens, car ce serait necessairement maintenir les inegalites deja existantes.

Citation:
Non, ceux-là sont des aliénés se croyant "conscients". Ils déterminent leur position sur un seul critère: la position de Bwana l'homme blanc.


A chacun son alienation. D'autres sont des moutons dociles qui belent toujours avec bwana.

Citation:
Je crois que tu confonds deux notions différentes:
1) c'est le président de la Cour Constitutionnelle qui a validé le coup d'état
2) les autres ont cautionné par leur présence.


Une prestation ne vaut que par ce que valent ceux qui, par leur presence en corps, d'etre la ainsi tous presents en temoins, donnent une legitimite, une reconnaissance sociale ou politique a l'evenement. Seuls ceux qui ont autorite a conferer une legitimite lui donnent son caractere de fait etabli. Cela vaut pour les ceremonies de mariages comme pour les prestations de serment de presidents. Donc que les institutions ivoiriennes aient cautionne ou pas un fait que tu juges illegal, cela n'a aucune importance. Elles sont les seules capables de lui donner autorite. Ce n'est pas ta comprehension abstraite, intemporelle et transcendantale de la loi qui y changera quelque chose. Ceux qui ont autorite a conferer la legitimite en Cote d'Ivoire l'ont conferee a Gbagbo. Un point c'est tout.
D’ailleurs tout le monde commence a revenir a la realite apres l’intox organisee par la France le premier jour. Les gens commencent a se rendre compte que les fraudes etaient reelles et comme tu as eu l’occasion de t’en rendre plus personne n’accorde du credit a la ‘’presidence’’ d’Alassane Ouattara. Aucune reconnaissance officielle d’aucun pays (pas meme la France) n’est venue pour un president qui dit avoir prete serment. C’est que quelque part tout le monde se rend compte qu’il y a quelque chose qui cloche et que la diabolisation de Gbagbo n’était pas justifiee. Dans quelques jours ou semaines on passera a autre chose (partage de pouvoir, solution alternative, etc) et ce ne sera plus la legitimite de Gbagbo qui sera en cause. Ceux qui ont reve de le voir deloge de son palais par une expedition militaire en profitant de la confusion mediatique creee par la France en seront pour leurs frais. Que cela vous plaise ou non Gbagbo est un grand homme et il le restera eternellement dans l’histoire de l’Afrique.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Merikama
Grioonaute 1


Inscrit le: 07 Sep 2008
Messages: 254

MessagePosté le: Mar 07 Déc 2010 18:50    Sujet du message: Répondre en citant

Kainfri a écrit:
Merikama,

le CC a annulé des résultats, et ceci a affecté le résultat d'ensemble puisque selon le décompte de la CEI (donc avant annulation) Ouatarra était devant.
Donc l'élection devait être refaite. Point final, l'article ne souffre aucune ambiguïté.

Ce n'est marqué nul part dans l'article 64 que le CC doit être saisi pour cela.

Rire ! As-tu relu le Code Électoral ? C'est justement LA PRÉROGATIVE du CC de JUGER (Juridiction) des réclamations recevables ou non en vue de valider ou invalider un PV. Ne pas comprendre relève plus de la mauvaise foi, qu'une maîtrise du sujet, je suis désolé ...

Citation:
Tu peux tenter d'éblouïr les naïfs, tu auras du mal à prouver qu'une décision illégale est légale.

J'attends donc ta contradiction JURIDIQUE sur le sujet ...

Citation:
P.S: j'espère ne pas être classé dans les "françafricains" parce que je demande juste que la loi ivoirienne soit appliquée?

La loi mon cher a été appliquée. Sauf pour ceux qui apparemment ne la connaissent pas.
_________________


"L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d’un maître qui prétend l’affranchir". THOMAS SANKARA

[Sankara = S ˁnḫ Rˁ]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 28, 29, 30  Suivante
Page 5 sur 30

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001 phpBB Group