Grioo.com   Grioo Pour Elle     Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  



grioo.com
Espace de discussion
 
RSS  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Côte-d'Ivoire, Élections présidentielles
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 9, 10, 11 ... 28, 29, 30  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Kainfri
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1594

MessagePosté le: Dim 19 Déc 2010 10:13    Sujet du message: Répondre en citant

Didier_Daan a écrit:
Kainfri a écrit:
J'imagine qu'Ogo & les autres vont nous confirmer/infirmer si c'est vrai que c'est depuis l'ambassade "coloniale" française que Gbagbo a lancé sa campagne contre Gueï, si c'est vrai j'imagine qu'ils auront une explication solide! Laughing

Et tout comme Bilé, j'ai toujours pas compris pourquoi on reprend tout simplement pas le vote dans les 7 régions. Je suis certain que la RTI se fera un plaisir de filmer tout cela...

C'est comme jouissif de plaquer un texte de facebook et de baver d'auto-satisfaction, en soulignant quelques aspects choisis pour la bonne cause.
Mais pourtant, au même titre que Bilé, je pense que:
1- "Si Gbagbo reste au pouvoir, la tension va demeurer, et les choses peuvent dégénérer d’un moment à l’autre. Si Ouattara prend le pouvoir, d’une façon ou d’une autre, (à mes yeux AUSSI cela ne peut et ne doit se faire sans l’aval du conseil constitutionnel), la tension demeurera, et les choses pourront tout autant dégénérer d’un moment à l’autre. Et, comme c’est parti, personne ne va céder, pas plus à leur niveau qu’au niveau de leurs partisans, ce qui repousse à tout jamais les espoirs de réunification et l’idée même de vivre en paix."

Tu ne m'as jamais lu écrire que Ouatarra était le président ivoirien. Il y a un processus à respecter et celui-ci ne l'a pas été, donc il ne peut se prévaloir du titre.


Citation:
2- la solution de Bilé et des autres "légalistes" ici, "objectifs", etc., comme par ex. reprendre tout simplement pas le vote dans les 7 régions (après avoir soutenu il y a quelques jours l'annulation de la totalité du vote!!!) est irréaliste vu l'impasse de la situation bien reconnue et décrite par Bilé himself dans son billet....
Je pense que Bilé and co. sont simplement incohérents.

La loi ivoirienne est pourtant formelle: selon l'article 64 du code électoral le scrutin aurait dû être repris dans les 45 jours.

Ce n'est pas l'ONU, les chinois, les martiens ou les raëliens qui ont décrété cela: c'est la loi ivoirienne.

C'est trop demander que d'espérer qu'elle soit appliquée par ceux qui doivent la respecter?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kainfri
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1594

MessagePosté le: Dim 19 Déc 2010 10:24    Sujet du message: Répondre en citant

Soundjata Kéita a écrit:
Marvel aka Mbugu-Dyat-Pedale a écrit:
A propos de Françafrique, Sidesma, j'aimerai juste savoir si tu habites en France. Je refuses désormais le débat avec les gens qui vous disent "fuyez la France comme le diable, ne prenez rien d'elle", alors qu'ils y vivent, s'y goinfrent, y font tous leurs projets, l'enrichissent et pour la plupart y mourront".
En tout cas : o loba ka munuku tubab' lokola mwana mpila !!!
C'est du bavardage, toi-même, tu ne vis pas en Côte-d'Ivoire et tu n'es pas ivoirien, alors je ne vois pas en quoi, tu aurais plus de légitimité que les autres grioonautes (dont tu ne sais par ailleurs absolument rien) pour dire la messe depuis la Basilique de Yamoussoukro.
A te lire, on a l'impression que tu regrettes cette époque pas si lointaine, où celui qui se satisfesait de son éxile doré, c'était toi.
Ton numéro du panafricain-retourné-au-pays-manger-matiti-matin-midi-et-soir-avec-la-populace, ça commence à bien faire.
Aussi, quand tu auras acquis la nationalité wattarienne, appris monoko na CeNO et rejoint l'équipage administratif de FeMI-Maga, tu nous feras signe.

Htp, Sunjata

Ce qu'il veut dire Soundjata c'est qu'il y a ce qu'on appelle des "panafricains parisiens" qui vont mourir en France et qui donnent des leçons de panafricanisme aux autres.

Et je trouve risible que des gens qui connaissent rien à la Côte d'Ivoire estiment mieux comprendre la situation de ce pays que des gens qui en ont la nationalité et qui y vivent....

Au passage, quand je lis les "arguments" pro-Gbagbo, j'en ai lu quasiment aucun tenant à son programme à part le fait qu'il soit prétendûment anti-français. Même si son agence de com pendant la campagne électorale était une filiale d'Havas une boîte dirigée par un intime de Sarkozy. On a vu d'ailleurs dans le second volet du reportage LG décorer Vincent Bolloré.
Et le même reportage a confirmé que même Bouygues avait des marchés en Côté d'Ivoire.

C'est marrant, Ouatarra aurait donné les mêmes contrats aux mêmes on aurait dit que "le burkinabé brade son pays à la France" Laughing
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marvel02
Grioonaute régulier


Inscrit le: 30 Aoû 2006
Messages: 318

MessagePosté le: Dim 19 Déc 2010 11:43    Sujet du message: Répondre en citant

M.O.P. a écrit:
marvel02 a écrit:
Congo. Une des joyeusetés d'un régime ou le président s'impose parce qu'il estime que lui seul peut nous sauver.

Non Sassou s'impose a vous, parce que la communaute internationale dont tu fais parti, juge que Sassou est un democrate faisant parti de cette communaute internationale, comme bongo du gabon, de meme que la famille Ouattara.

Oui, tu as raison M.O.P., et il nous manque un Ouattara capable de lutter pendant 20 ans pour obliger la communauté internationale à s'ingérer dans les affaires congolaises pour faire respecter la décision du peuple.

M.O.P. a écrit:
C'est pourquoi vous demandez a Gbagbo de partir bien qu'il ait gagne les elections dans les regles du systeme electoral ivoirien.


Règle du système électoral ivoirien??? Diantre. C'est quoi ces règles, parlons en. Changer le nombre de voix en décision arbitraire d'une institution que l'on maîtrise? La rue, la force militaire, la manipulation juridique, l'exclusion des candidats? N'importe quoi. Car c'est ainsi qu'Houphouët est élu en 1990, Bédié en 1995 et Gbagbo en 2010. S'ils voulaient réitrer ça on aurait pas fait appel à l'ONU. Car je rappelle que ce sont les acteurs ivoiriens qui ont appelé la communauté internationale pour se soumettre aux règles électorales de celle-ci. Jouer à faire prévaloir des règles ivoiriennes quand la sentence est dite, n'est qu'une pantalonnade de plus d'un piteux perdant.
Le mandat du certificateur, heureusement, stipule que ce sont les standars de la communauté internationale qui servent de référence à l'organisation de cette élection. Pas les grimaces ivoiriennes qui en 20 ans de multipartisme n'ont jamais organisé une seule compétition présidentielle crédible.

Quant à tes photos, je suis contre Sassou Nguesso, Gbagbo, Bongo et tous ceux de leur race, mais les critiques contre la franc maçonnerie je laisse ça aux analystes populaires. Que les chefs d'Etats africains autoproclamés détournent le système des solidarités en allégeances, boite à magouille et que sais-je c'est vrai. Mais le lien systématique entre maçonnerie et françafrique (aucun dirigeant français d'importance dans la 5è république n'a jamais été franc maçon), ou je ne sais quel mafia systématique, ce sont des peurs populaires auxquelles je n'adhère pas.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kainfri
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1594

MessagePosté le: Dim 19 Déc 2010 12:06    Sujet du message: Répondre en citant

marvel02 a écrit:
Quant à tes photos, je suis contre Sassou Nguesso, Gbagbo, Bongo et tous ceux de leur race, mais les critiques contre la franc maçonnerie je laisse ça aux analystes populaires. Que les chefs d'Etats africains autoproclamés détournent le système des solidarités en allégeances, boite à magouille et que sais-je c'est vrai. Mais le lien systématique entre maçonnerie et françafrique (aucun dirigeant français d'importance dans la 5è république n'a jamais été franc maçon), ou je ne sais quel mafia systématique, ce sont des peurs populaires auxquelles je n'adhère pas.

Surtout, je l'ai dit, que Gbagbo serait également franc-maçon.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gnata
Super Posteur


Inscrit le: 14 Juil 2005
Messages: 1127

MessagePosté le: Dim 19 Déc 2010 12:12    Sujet du message: Répondre en citant

youngsoldier a écrit:
j'ai décidé au lieu de perdre de l'énergie dans des debats stériles de lire et sous-peser les arguments des uns et des autres pour faire jaillir la vérité et le bon sens, sachant que nos actions pour la plupart ne vont en rien influencer la situation en place, je ne vois pas l'intérêt de défendre viscéralement l'un ou l'autre candidat.

YoungSoldier j'entrevois de la paresse intellectuelle, elle se camoufle des gens distraits justement avec des shèmes comme les tiens, éthérés, surnageant des concepts comme la démocratie, la discipline, ect...incapable de comprendre et surtout de faire l'effort de comprendre ce qui se présente sous nos yeux on fait fi d'être au-delà de tout ça et puis hop on dégage en touche...

Je comprendrais si un Européen venait à nous faire le coup du confus-démocrate-discipliné-dépité, mais lorsqu'il s'agit s'agit d'Africains, je trouve ça dur à concevoir. Je ne sais pas de quel pays tu es mais ce qui se passe en CIV n'est pas (et ne sera malheureusement pas) une exclusivité Africaine, il est fort probable qu'elle se reproduise ailleurs, alors comprendre ce qui s'y pass nous donne une petite longueur d'avance...

Chabine qui n'est pas Ivoirienne (et qui devait être à mille lieues de nos préoccupations) à pris la peine d'aller jusque dans les journaux Ivoiriens pour s'honnorer d'un avis propre, toi après 10 pages tu es encore à ne rien comprendre et tu t'en enorgueillir ?

Pendant la traite des Africains il a bien fallu à un comment prendre position, pendant la colonisation il bien fallu prendre à un moment position, plus loin de nous pendant que Hitler décimait les peuples Européens, il a bien fallu prendre position, il échoi dans l'Histoire qu'il faut des fois PRENDRE POSITION et non se contenter de ramener les gens dos à dos auquel cas rien ne change.
Je sais ce qui se serait passé si les Haïtiens avaient renvoyer Dessalines et Leclerc dos à dos, Haïti serait un drôle de dom-tom, même pas de ce qu'on voit présentement comme Dom-Tom, parce que l'Esclavage n'allait p-e jamais y être abolie vu que personne ne pouvait prendre de position tranchée et la défendre...

La seule manière de tourner la page, finir un chapitre et passer à un autre demande que l'on épuise tous les paragraphes (épisodes) de cette Histoire.
Citation:
Je dois avouer que la seule réaction sensée que j'ai pu lire a été celle de Serge Bilé qui appelle à revoter dans les régions ou le litige est né, j'ai lu un autre intervenant dire que c'était impossible, mais je pense que c'est impossible pour ceux qui veulent persister dans la crise et la confusion.
Oui les gens comme Bilé font fi de ne rien comprendre, c'est la même attitude de reflexion que toi...
Même si je fustige Marvel02 je dois avouer qu'il a de l'imagination et du repondant, s'évertuer à démontrer avec d'aussi longs posts ce qui ne tient pas la route est un Art...
_________________
"Always be intolerant to ignorance but understanding of illiteracy (..)in those homely sayings (mother wit) was couched the collective wisdom of generations" I know why the caged bird sings, p99, Maya Angelou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
youngsoldier
Bon posteur


Inscrit le: 07 Juil 2005
Messages: 595

MessagePosté le: Dim 19 Déc 2010 16:07    Sujet du message: Répondre en citant

Mon cher Gnata je pense que c'est toi qui ne comprends pas ma position. De vos débats interminables, j'ai compris que ni l'un ni l'autre de vos deux champions ne mérite qu'on le défende, alors la seule solution c'est toujours de laisser parler les urnes et de refaire voter dans les endroits ou il y a eu problème.

Si je t'ai bien compris, prendre position pour toi c'est choisir entre l'un ou l'autre des candidats ? Ouattara sur qui pèsent des soupçons sérieux d'accointance avec les FN, Gbagbo qui aussi est mouillé dans pas mal d'affaires et dont la politique passée ne laissera pas des souvenirs impérissables ? Mon cher ami non, ça c'est le rôle des partisans. Dans notre cas la recherche de l'intérêt général commande de laisser parler les urnes, et comment les fera-t'on parler si on ne refait pas voter ? Le vote c'est la seule solution.

Citation:
Je ne sais pas de quel pays tu es mais ce qui se passe en CIV n'est pas (et ne sera malheureusement pas) une exclusivité Africaine, il est fort probable qu'elle se reproduise ailleurs, alors comprendre ce qui s'y pass nous donne une petite longueur d'avance...


Mais bien sûr... Congo démocratique, Congo-Brazza, Togo, et quantité d'autres pays francophones ont connu déjà pareils problèmes, vous avez aussi parlé de longs heures sur ces cas là pour ne trouver aucune solution (sinon celles imposées par l'occident) et c'est avec ce qui se passe en CI que vous aurez une longueur d'avance ?

Evidemment si vous voulez continuer à dépenser votre salive en débats stériles, c'est votre probème, mais depuis cinquante ans que vous le faites, vous n'avez au fond jamais rien changé, alors ce que je pense c'est qu'il faudrait laisser tomber vos positions trop partisanes pour véritablement adopter des positions panafricaines, ni Ouattara, ni Gbagbo mais les Urnes d'abord; le résultat des urnes est bafoué ? Alors on reprend tout à zéro. Parce que d'une manière ou d'une autre, si Gbagbo ou Ouattara est président sans qu'il y ait un nouveau vote, pour les partisans de l'un ou de l'autre le président sera illégitime. Tandis que si pour une fois le résultat des urnes est connu dans la plus grande transparence possible, la légitimité du vainqueur sera au moins soutenue par l'Union Africaine, et c'est ce qui au fond compte véritablement.

Marvel02, tu n'as pas répondu sur le plus important. Toi qui tapes durement sur Gbagbo, il y a des vidéos qui depuis des années circulent sur Internet et qui accusent ton champion Ouattara d'avoir acheté des armes et d'avoir financé d'une manière ou d'une autre la rebellion. En quoi au regard de ces faits ton champion est préférable à GBAGBO ?
_________________
youngsoldier's back
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Panafricain
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1124

MessagePosté le: Dim 19 Déc 2010 16:30    Sujet du message: Répondre en citant

marvel02 a écrit:


J'ai parlé de cohérence entre nos convictions et nos choix de vie, les gens me sont tombés dessus. Mais, désolé, on ne peut pas faire semblant de mentir les autres à longueur de journée de vie. Comment peut-on aller faire des marches en France, pour soutenir un type qui tue des gens quand ils manifestent chez lui? Comment peut-on vivre et s'incrustrer dans un pays démocratique et se battre pour que les autres n'en est pas de démocratie? Comment insulter l'alternance, quand on profite des bienfaits de l'alternance?


Que veux tu. Ce ne sont là que les innombrables contradictions de la diaspora africaine basée en dehors du continent...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marvel02
Grioonaute régulier


Inscrit le: 30 Aoû 2006
Messages: 318

MessagePosté le: Dim 19 Déc 2010 20:31    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne suis pas dans l’équipe de campagne de Ouattara, Youngsoldier, je ne le connais pas personnellement. Il a des opinions et des positions qui se rapprochent des miennes, et je ne peux que défendre celles-ci. Gbagbo mène une campagne anti Ouattara depuis 10, et celle-ci avait commencé 7 ans avant. Toutes ces vidéos ne sont que des subterfuges pour nourrir un seul objet : ne pas affronter Ouattara devant les urnes. Désormais on sait pourquoi.
Alors décortiquer ces fantaisies, c’est jouer le jeu fourbe de Gbagbo. Exactement comme le drible du Conseil constitutionnel. Voyez-vous une seule chancellerie qui tente de se justifier quant à cette pirouette? Tout le monde a compris que c'est du divertissement. Le seul danger c'est le doute qu'il distille aux esprits simples. ca n'a même pas de réalité, c'est idiot ce débat de légitimité. Comme le sera aussi la moindre tentative de rejouer l’élection dans les 7 départements. Une occasion pour gagner du temps, refuter ci, recommencer ça, et comme il reste 20 ans de plsu au pouvoir. On n'est pas bête.

Mais dans le fond, je n’ai jamais considéré la rébellion de 2002 en Côte d’Ivoire comme un crime dont il faudrait rougir. Personnellement je la soutiens. Comme je soutiens le coup d’Etat contre Guéi. Les causes sont les mêmes : écarter une partie de la population et leur représentant le plus dynamique dans la gestion de la chose publique. Ivoirité, stigmatisation des nordistes et musulmans et autres maux ont créé cette guerre. En d'autre terme, comme Bédié est coupable du putsch de 99, c'est Gbagbo qui est le seul responsable de celui de 2002, comme il est de la guerre civile de 2010. Le genre de déni de justice à la Tia Kone, aujourd’hui Yao Ndré, par leur iniquité manifeste, donnent justification pour chercher des réponses dans la violence.
Alors Gbagbo peut jouer à diaboliser tous les putschs, je ne suis pas de son avis. Lui non plus d’ailleurs, puisqu’il a soutenu celui de Guéi. Donc si tu attends de moi, jouer les pucelles, pour affirmer que quiconque prend les armes est à condamner, pour entrer dans la stratégie opportuniste de Gbagbo, tu as tapé à côté.
Et enfin, ce n’est pas à la propagande de Gbagbo qu’il faut répondre, encore une fois, mais à un procès qu’il n’a jamais organisé sur l’ensemble de ces évènements : mort de Guéi et épouse, de son médecin personnel de Gbagbo pcq son frère était de la rebellion, charniers de Yopougon, disparition des journalistes étrangers, et aussi bien sûr, exaction dans le nord de la part des rebelle. Ce procès indiquera le simplication et les responsabilités des uns et des autres. Pas les vidéos sur internet.
Ouattara a promis un procès là-dessus, et je le soutiens sans ambiguïté.

Aussi le vrai débat de technicien que devrait soulever ces difficultés africaines d’organisation des élections, et d'alternance difficile, c’est de se demander si le présidentialisme ou semi présidentialisme à la française est adapté pour nos pays multiethniques. Car c’est un régime qui donne un vainqueur, roi de tout. Alors que nos sociétés composites, seraient plus équilibrées dans un régime parlementaire qui lui est un jeu de composition, avec au sommet un arbitre moral. C'est ma conviction, et je la défends depuis 13 ans. Chaque élection ratée en Afrique (soit 9 fois sur 10) me conforte.

Lors du débat Gbagbo-Ouattara, le second s’est prononcé en faveur du parlementarisme, et cela nous rapproche encore plus. Vous voyez, mon soutien est un mariage d’idée. Il a affirmé que pour sortir de la crise, le présidentialisme devrait avoir encore cours durant un mandat ou deux, mais après, pour assoir un système régulier, il faudra passer au régime parlementaire, plus respectueux de nos diversités, moins radical entre les vainquers et le sperdants, et plus facile à l'alternance. En plus, j’ajoute que dans un régime parlementaire, changer de premier ministre est un simple jeu d’alliance parlementaire ouvert à tout le monde, même aux ethnies si petites qu’elles ne peuvent avoir que 2 ou 5 députés. L’alternance en deviendra monnaie courante, facile, et sans effusion de sans. Sans même forcément attendre 5 ans. Instabilité? Je réponds, alternance. Jee préf_re cette force d'instabilité démocratiquee qui laisse aux autre la chance de revenir, plutot que la stabilité à l'africaine qui signifie "présidence à vie" et "clan au pouvoir jusqu'à ce que guerre s'en suive".
Ce régime est celui de la quasi-totalité des Etats démocratiques (Inde, G.B, RFA, Italie, Espagne, Canada, Japon etc.), tandis que le présidentialisme est celui des dictatures, et de la France que des gens comme le françafricain Gbagbo veulent absolument garder parce que c’est le modèle du maître colonisateur et sont incapables d’imaginer autre chose.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gnata
Super Posteur


Inscrit le: 14 Juil 2005
Messages: 1127

MessagePosté le: Dim 19 Déc 2010 21:25    Sujet du message: Répondre en citant

youngsoldier a écrit:
Mon cher Gnata ...De vos débats interminables, j'ai compris que ni l'un ni l'autre de vos deux champions ne mérite qu'on le défende, alors la seule solution c'est toujours de laisser parler les urnes et de refaire voter dans les endroits ou il y a eu problème.

YoungSoldier, Laurent Gbagbo n'est pas mon champion... Le fait est que personnellement je suis d'obédience Afrocentrique, Laurent Gbagbo ne l'est pas, voilà pourquoi il n'est pas pour moi ce que tu penses, par contre ce dirigeant a une qualité que tout Afrocentrique (Panafricaniste) chérit, il n'est la marionnette de personne, il peut bien être francophile (il l'a maintes fois démontré) mais il n'est, disais-je, la marionnette de personne, juste pour ça il mérite que je le soutienne !
Citation:
Si je t'ai bien compris, prendre position pour toi c'est choisir entre l'un ou l'autre des candidats ?
Bah je pourrai te dire non, on ne te demande pas de choisir entre Gbagbo et Wattra, mais si la reflexion est poussée il faut bien que tu choisisses qui d'entre ces deux est plus sympathique au peuple à cet instatnt T, comme je l'écrivais dans le tout premier post, cette élection n'est pas un affrontement entre deux Afrocentriques mais l'affrontement entre le pire et le moindre mal, entre celui qui n'est la marionnette de personne et celui qui est la chose de ce truc qu'on appelle Communauté International, pour moi ya pas match !
Citation:
Dans notre cas la recherche de l'intérêt général commande de laisser parler les urnes, et comment les fera-t'on parler si on ne refait pas voter ? Le vote c'est la seule solution.
Tu viens de découvrir ce que nous avons pris pour vrai depuis 6 ans, que seul le vote allait par magie faire disparaître les rebelles et avec eux leurs kalashnikovs menacantes, on s'était trompé, le fait que tu reviennes dessus me convainc que tu n'as pas encore pris la pleine mesure de ce qui se passe, le fait aussi que tu paresses à le savoir n'aide pas non plus !
Citation:
vous avez aussi parlé de longs heures sur ces cas là pour ne trouver aucune solution (sinon celles imposées par l'occident) et c'est avec ce qui se passe en CI que vous aurez une longueur d'avance ?

De l'Afropessimiste saupoudré d'ignorance, mais depuis un bon moment on a préconisé une solution, ça s'appelle :l'Afrocentricité, quel gouvernement Africain a mis en place une structure étatique Afrocentrique ? L'Afropessimisme par contre est très populaire parmi les Africains, sous son égide ils disent, écrivent et font tout mais surtout n'importe quoi...
_________________
"Always be intolerant to ignorance but understanding of illiteracy (..)in those homely sayings (mother wit) was couched the collective wisdom of generations" I know why the caged bird sings, p99, Maya Angelou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
youngsoldier
Bon posteur


Inscrit le: 07 Juil 2005
Messages: 595

MessagePosté le: Dim 19 Déc 2010 23:45    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
comme je l'écrivais dans le tout premier post, cette élection n'est pas un affrontement entre deux Afrocentriques mais l'affrontement entre le pire et le moindre mal, entre celui qui n'est la marionnette de personne et celui qui est la chose de ce truc qu'on appelle Communauté International, pour moi ya pas match !


C'est bien ça le problème. J'ai l'impression d'avoir affaire à de farouches partisans. Comment peux-tu juger le travail de Mr Ouattara à la tête de la CI alors que ce dernier n'a jamais été président ? Parce qu'il est accusé d'être téléguidé par l'occident ? Parce qu'il n'est pas étranger à la naissance de la rébellion ? Mais alors ce que je constate aussi c'est que comme tu l'as dit, Gbagbo lui même peut être très francophile. Alors même qu'"il n'est la marionette" de personne, il a parfois eu le comportement qu'attendrait l'occident (la France notamment) de ses valets, je veux parler de la performance d'opérateurs économiques français en CI.

Citation:
Tu viens de découvrir ce que nous avons pris pour vrai depuis 6 ans, que seul le vote allait par magie faire disparaître les rebelles et avec eux leurs kalashnikovs menacantes, on s'était trompé


Non je ne suis pas d'accord, le vote n'a pas fait disparaitre les rebelles parce qu'il n'ya pas eu de vote. On ne vote pas quand les conditions d'un vote juste ne sont pas respectées, et je pense qu'on peut se demander à quoi ont servi toutes ces années de préparation aux élections. C'est bien pour cela que si je ne prends au-cu-ne-ment position ni pour Ouattara ni pour Gbagbo, je constate néanmoins qu'en tant que président au moment des faits LKG doit endosser la responsabilité du fiasco du second tour.

Citation:
De l'Afropessimiste saupoudré d'ignorance, [...]L'Afropessimisme par contre est très populaire parmi les Africains, sous son égide ils disent, écrivent et font tout mais surtout n'importe quoi...


Camarade, je ne sais pas qui tu es, tu ne sais pas qui je suis. Pour ta gouverne, si l'Afrooptimisme c'est parler pour ne rien faire et livrer des batailles de chiffoniers pour défendre des gens incompétents, alors je ne suis pas afrooptimiste. Mais si l'Afrooptimisme c'est construire un projet de vie autour du continent, et apporter si petite soit-elle sa pierre à l'édifice pour construire un continent de la discipine, du travail, alors je suis Afrooptimiste.


Marvel02 vu que tu dis ceci,

Citation:
Mais dans le fond, je n’ai jamais considéré la rébellion de 2002 en Côte d’Ivoire comme un crime dont il faudrait rougir. Personnellement je la soutiens. Comme je soutiens le coup d’Etat contre Guéi.


Dois-penser que tu soutiendrais alors le premier venu qui aurait l'idée de renverser Mr Sassou ?
_________________
youngsoldier's back
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marvel02
Grioonaute régulier


Inscrit le: 30 Aoû 2006
Messages: 318

MessagePosté le: Lun 20 Déc 2010 09:54    Sujet du message: Répondre en citant

youngsoldier a écrit:


Marvel02 vu que tu dis ceci,

Citation:
Mais dans le fond, je n’ai jamais considéré la rébellion de 2002 en Côte d’Ivoire comme un crime dont il faudrait rougir. Personnellement je la soutiens. Comme je soutiens le coup d’Etat contre Guéi.


Dois-penser que tu soutiendrais alors le premier venu qui aurait l'idée de renverser Mr Sassou?

Si ce premier venu ce n'est pas moi, tu veux dire... Laughing
Oh, Jeune-soldat pour qui tu me prends, un panafricain-parisien? Je vis mes convictions à fond. Si tu as entendu parler de congolais qui préparent un putsch, donne moi le contact dis donc. On va soutenir les autres jusqu'à quand?! En résumé, je suis de ceux qui "font partie" quand cela est possible, pas de "ceux qui soutiennent" de l'extérieur.
Plus sérieusement, le risque du putsch c'est de tomber sur un Dadys ou un Idi Amin, mais il y'a uassi des Toumani Touré et des De Gaulle. Je ne tomberait pas dans les excès de ceux qui disent que rien ne peut être pire que Sassou, alors qu'une alternance forcée à défaut d'une démocratique est un coup préférable. Les temps ont changé, vous voyez bien que les Gbagbo n'arrivent plus à faire ce que les Mobutu et Bongo ont fait si facilement; que les Dadys sont stoppés au bon moment.
Par ailleurs, je me demande si dans le cas du Congo, on peut s'en sortir sans une transition confisquant l'ensemble du pouvoir, pour remettre de l'ordre dans les textes qui régissent la république, confisquer les avoirs détournés, jeter les contrevenants en prison, condamner les zélateurs à ne plus exercer des fonctions politiques et publiques sur diverses durées (de 5 ans à perpétuité), reformer le système des partis avant de rouvrir le jeu à la démocratie pluraliste. Car on est au fond du gouffre, avec une famille régnante puissante, aux ramifications africaines, avec des moyens de corruption extraordinaires. Malgré les apparences, la Cote d'ivoire à côté c'est le Club Med!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun 20 Déc 2010 21:21    Sujet du message: Répondre en citant

http://news.abidjan.net/h/383982.html

Citation:
Arrivé en troisième position au premier tour de la présidentielle, M. Bédié
dit dans un communiqué avoir alors "pris acte du verdict des urnes" par "souci
de servir la paix".

"Aucune ambition politique ne peut s`accommoder de sacrifices inconsidérés
de vies humaines", affirme-t-il dans une première réaction publique depuis le
second tour du 28 novembre et la grave dégradation de la situation politique.

"Je lance donc un appel solennel et pressant à mon frère Laurent Gbagbo
afin qu`il adopte une posture similaire en digne fils d`Afrique en reconnaissant la victoire de M. Alassane Ouattara. L`histoire le lui
revaudra", écrit-il.

M. Bédié appelle les Ivoiriens à "rester mobilisés pour que l`élection de
M. Alassane Ouattara, reconnue par le monde entier, soit respectée et que
personne ne puisse mépriser la volonté du peuple et confisquer le pouvoir
d`Etat".

L`ex-président, qui avait appelé ses militants à voter au second tour pour
son allié Alassane Ouattara, a également demandé à l`armée, restée fidèle à M.
Gbagbo, "de faire allégeance" à son rival.


Tout de même, je commençais à me demander ce qu'il attendait pour s'exprimer. Il a quand même fait plus de 20% au 1er tour.
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Merikama
Grioonaute 1


Inscrit le: 07 Sep 2008
Messages: 254

MessagePosté le: Lun 20 Déc 2010 22:40    Sujet du message: Répondre en citant

Jofrere a écrit:
http://news.abidjan.net/h/383982.html

Citation:
Arrivé en troisième position au premier tour de la présidentielle, M. Bédié
dit dans un communiqué avoir alors "pris acte du verdict des urnes" par "souci
de servir la paix".

"Aucune ambition politique ne peut s`accommoder de sacrifices inconsidérés
de vies humaines", affirme-t-il dans une première réaction publique depuis le
second tour du 28 novembre et la grave dégradation de la situation politique.

"Je lance donc un appel solennel et pressant à mon frère Laurent Gbagbo
afin qu`il adopte une posture similaire en digne fils d`Afrique en reconnaissant la victoire de M. Alassane Ouattara. L`histoire le lui
revaudra", écrit-il.

M. Bédié appelle les Ivoiriens à "rester mobilisés pour que l`élection de
M. Alassane Ouattara, reconnue par le monde entier, soit respectée et que
personne ne puisse mépriser la volonté du peuple et confisquer le pouvoir
d`Etat".

L`ex-président, qui avait appelé ses militants à voter au second tour pour
son allié Alassane Ouattara, a également demandé à l`armée, restée fidèle à M.
Gbagbo, "de faire allégeance" à son rival.


Tout de même, je commençais à me demander ce qu'il attendait pour s'exprimer. Il a quand même fait plus de 20% au 1er tour.

Pour celui qui connait bien le TERRAIN ivoirien, il est facile de reconnaître que Mr Henri Konan Bédié n'a aucune CRÉDIBILITÉ politique en Côte D'Ivoire. Il suffit d'analyser le désaveu SINGLANT que lui ont réservé les Ivoiriens lors du putsch de 1999 alors qu'il les appelait à la mobilisation pour le rétablissement de la République. Son score du 1er Tour, il le doit au fait que ceux qui ont voté pour lui, ont adressé leur suffrage non pas à l'homme politique (médiocre qu'il est) mais au Parti (PDCI) qu'il représente. La sociologie politique et partant la politologie en Afrique n'est pas la même qu'en Europe.
_________________


"L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d’un maître qui prétend l’affranchir". THOMAS SANKARA

[Sankara = S ˁnḫ Rˁ]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marvel02
Grioonaute régulier


Inscrit le: 30 Aoû 2006
Messages: 318

MessagePosté le: Lun 20 Déc 2010 23:59    Sujet du message: Répondre en citant

Merikama a écrit:

Pour celui qui connait bien le TERRAIN ivoirien, il est facile de reconnaître que Mr Henri Konan Bédié n'a aucune CRÉDIBILITÉ politique en Côte D'Ivoire. Il suffit d'analyser le désaveu SINGLANT que lui ont réservé les Ivoiriens lors du putsch de 1999 alors qu'il les appelait à la mobilisation pour le rétablissement de la République. Son score du 1er Tour, il le doit au fait que ceux qui ont voté pour lui, ont adressé leur suffrage non pas à l'homme politique (médiocre qu'il est) mais au Parti (PDCI) qu'il représente. La sociologie politique et partant la politologie en Afrique n'est pas la même qu'en Europe.

1. ceux qui connaissent bien le TERRAIN ivoirien avait affirmé qu'il sera au second tour avec Gbagbo. flop!
2. Aucune CREDIBILITE à 27% ? Mais si ces militants étaient si attachés que ça au parti, se fichant de l'homme, ceux qui connaissent le terrain ne devraient donc pas être surpris que le report de voix ait si bien marché. Pourtant, ils ne juraient que la haine contagieuse de Ouattara qui n'aurait pas pu avoir 5% du pactole de Bedié. Flop!
3. Désavoué et écarté par Guéi en 2000, lui préférant Gbagbo?
4. Quant à la sociologie politique africaine, au vu des erreurs monumentales qu'elle décrète... je vais finir par préférer l'occidentale que celle qui ne "connaissent pas le terrain" ont appliqué avec succès total. Flop!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soundjata Kéita
Super Posteur


Inscrit le: 06 Mai 2005
Messages: 1655
Localisation: Au sein de mon Empire

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 00:43    Sujet du message: Répondre en citant

LCI hier soir Emission "Ca vous regarde" intitulé "Côte d'Ivoire : comment éviter l'embrasement ?"

4 invités plateau : deux français blancs "pro-gbagbo" et deux ivoiriens pro-wattara + 2 invités téléphoniques : deux ivoiriens.

Deux français blancs :
- François Loncle : député PS
- Guy Labertit : le mr "Afrique" du PS

Tentent de dire la vérité sur la situation en CI, rappellent que ni la France, ni l'ONU n'a le droit de décider qui doit gouverner la CI, que c'est aux africains eux-mêmes de régler cette crise.
Ils furent constamment interrompus par les deux ADOrateurs qu'ont leur aura opposés :

- Dr Adama Diomandé : président de l'ADDL (Association pour la Défense de la Démocratie et des Libertés)
- Marcel Youpeh : président du RHDP France (parti de Wattara)
(Je précise que ces deux pro-watara résident et travaillent en France et non C-I, histoire de rappeler que des pro-gbagbo et des pro-wattara, on en trouve autant en France qu'en Côte d'Ivoire)

Ont passé leur temps de parole à insulter et interrompre leur contradicteurs français, les accusant d'êtres des "employés de Laurent Gbagbo", de ne pas faire honneur à la France, dont ils osent contredire la position officielle et de la France, et de leur propre parti politique.
Usent, pour appuyer leur propagande pro-wattara, de l'argument "ce sont nos parents qui vivent la Côte-d'Ivoire", et non vous (sous entendus, vous les deux français pro-gbagbo).
Appellent l'ONUCI et la Force Licorne à "faire leur travail : à savoir remettre au pouvoir le Président Wattara".
Accordent une grande importance quant aux décisions prises par la France dans le choix des Présidents Africains.

Interviennent aussi par téléphone :
- Ally Coulibaly, ministre du Golf Hotel, chargé du conseil diplomatique d'Alassane Ouattara, qui se plaint de ne pouvoir sortir, lui et sa fine équipe, du Golf Hotel où ils sont assignés depuis bientôt 3 semaines.
- Hervé Cohx : directeur du journal www.directabidjan.com
Rappel une chose à mon avis très importante : les ivoiriens vivant en Côte d'Ivoire sont très mal informés de la situation politique de leur propre pays. Son site d'information en ligne prétend remédier à ce problème.


Htp, Sunjata
_________________
La vérité rougit l'oeil, mais ne saurait le transpercer


Pour la Renaissance du Gondwana
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soundjata Kéita
Super Posteur


Inscrit le: 06 Mai 2005
Messages: 1655
Localisation: Au sein de mon Empire

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 02:32    Sujet du message: Répondre en citant

À lire dans la rubrique "Histoire" de ce forum :

Histoire des villages mandeng sous régime CNO.

Htp, Sunjata
_________________
La vérité rougit l'oeil, mais ne saurait le transpercer


Pour la Renaissance du Gondwana
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gnata
Super Posteur


Inscrit le: 14 Juil 2005
Messages: 1127

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 11:56    Sujet du message: Répondre en citant

Soundjata Kéita a écrit:
Rappel une chose à mon avis très importante : les ivoiriens vivant en Côte d'Ivoire sont très mal informés de la situation politique de leur propre pays. Son site d'information en ligne prétend remédier à ce problème.
Htp, Sunjata


Salut Soundjata, So môgô doh ? S'il s'agissait seulement de la Côte-d'Ivoire... Je crois bien qu'il s'agisse de l'Afrique entière et même du monde en entier.

Nous avons en Afrique un déficit quantitatif et qualitatif d'informations et ce de manière récurrente, il n'existe pas beaucoup de sources d'informations, si bien que le citoyen lambda ne peut pas facilement se faire une idée de certains enjeux qu'il vit lui-même, je ne parle même pas de l'idée qu'il a de la justesse de ces enjeux, parce que pour en arriver là il faut qu'il ai, et l'information et après la bonne information, la qualité des bribes d'informations distillées de bouche-à-oreille ou dans nos maigres journaux inféodés aux partis politiques est médiocre sinon carrément mauvaise, avec ce qui nous arrive p-e que les choses changeront ?...

En occident c'est une toute autre histoire, le citoyen est submergé d'informations, les médias sont tellement puissants que c'est très commun qu'ils décident de la priorité de l'éditorial de l'actualité dans ces pays, on parle de délinquence parce que les médias ont décidé de nous bombarder sur le sujet.
Le déficit en Occident est d'ordre essentiellement qualitatif, comment faire pour tirer dans cet océan d'informations la bonne, celle qui permet de comprendre la situation et qui aide à cerner les enjeux.

Bien avant l'escalade en Côte-d'Ivoire, lors d'une causerie sur la Corée du Nord (qui avait lancé des missiles sur l'autre Corée faisant 4 morts et +sieurs blessés) j'avais posé la question à 2 camarades qui étaient persuadés que les Nord Coréens étaient de fieffés provocateurs (c'est le vocabulaire consacré quand il s'agit de la Corée du Nord) s'ils savaient ce qui s'était auparavant passé pour que la Corée du Nord balance ses missiles sur le Sud ? j'ai pas eu de réponse, à l'autre question: Qui croirait qu'un état puisse lancer des missiles sur un autre qui a la même force de frappe militaire sans explications crédibles ? je n'ai là encore pas eu de réponse...sensée, les seules réponses possible étaient que les Nord-Coréens étaient effectivement de fieffés provocateurs !

Bien-sûr j'ai considéré que cette supposée agression gratuite était du pipeau, nous savons ce que ces médias veulent bien nous vendre au fond.
J'ai aucun doute sur le fait que Kim Jong Il soit fou (enfin exactement comme le sont ces voyous Obama et Sarkozy) mais je suis persuadé qu'il n'est pas stupide !

Devant un flux énorme d'informations beaucoup sont incapables de démêler le vrai du faux, pour ne pas être largués ils décident de rester à la périphérie de tout ça en prônant haut et fort leur impartialité.
Le manque d'informations critiques et crédibles est source de confusions nécessairement, quand bien même nous ayons beaucoup d'infos, nous sentons intuitivement qu'il nous manque l'essentiel, cet essentiel qui nous permet d'avoir un avis clair...

L'Histoire se répète pour ceux qui sont anhistoriques malheureusement, c'est ainsi que ceux qui ont un petit bagage culturel en histoire s'en sortent beaucoup mieux que la moyenne quand vient le temps de faire le tri entre le bon grain et l'ivraie dans les informations soumises à leur sagacité.

Depuis que les médias francafricains n'ont plus voix au chapitre en CIV la RTI (radio-télé-Ivoirienne) produit des émissions qui ont le mérite d'être ""accidentellement"" pédagogiques, des historiens, des sociologues, des politiciens, des gens du corps social sont invités à exposer leurs points de vue sur tout ce que nous vivons ect... des echos que j'ai disent que ces émissions sont très suivies car elles exposent des perspectives nouvelles, et les enjeux traversés par le pays, choses que certains (la majorité ?) n'avaient jamais soupconné avant, il nous a fallu cette crise pour pousser ce média a faire ce qu'il aurait du faire depuis longtemps...

Laurent Gbagbo dans sa francophilie aïgue avait oublié d'être critique envers cette autre obédience, l'Histoire est entrain de lui faire payer ce manque de distance critique de la manière la plus dure, malheureusement c'est aux dépends de beaucoup de douleurs et de souffrances...
_________________
"Always be intolerant to ignorance but understanding of illiteracy (..)in those homely sayings (mother wit) was couched the collective wisdom of generations" I know why the caged bird sings, p99, Maya Angelou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 12:29    Sujet du message: Répondre en citant

Merikama a écrit:

Pour celui qui connait bien le TERRAIN ivoirien, il est facile de reconnaître que Mr Henri Konan Bédié n'a aucune CRÉDIBILITÉ politique en Côte D'Ivoire.

1 millions de citoyens qui portent leur suffrage sur son nom, plus de 20% des voix, pour toi c'est aucune crédibilité? Si la légitimité populaire n'en est pas une alors je ne vois pas ce qui est légitime.
Le débat africain est un débat où la parole est totalement dévaluée, les mots n'ont plus de sens. On a l'impression qu'on discute mais tous les concepts sont creux.
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action


Dernière édition par Jofrere le Mar 21 Déc 2010 12:38; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 432

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 12:34    Sujet du message: Répondre en citant

Apparemment, pour certains individus, le seul recours contre Gbagbo, c'est d'appeler des Africains a aller se faire massacrer par d'autres Africains pour preserver des interets etrangers. Comme ils savent quels sont les risques qu'ils encourent en tantant de faire le boulot eux-memes, ils vont encore se servir de la chair a canon negre. Deja l'ONUCI est composee a majorite de soldats africains qui n'ont aucune idee de ce qu'on les a envoyes faire dans cette galere. Maintenant, on veut que les pays frontaliers de la Cote d'Ivoire, plus L'ONUCI et la Licorne ''se mettent aux cotes des rebelles de forces nouvelles"", (Oui, vous avez bien lu ''aux cotes des rebelles des Forces Nouvelles'') pour ''chasser Gbagbo du pouvoir'' parce qu'il s'est avere que ces dernieres (les Forces Nouvelles) ont de plus en plus de mal a venir a bout de la tache toutes seules et sont meme en train de perdre du terrain.

Comme quoi, ''le desespoir'' (comme disait notre cher Marvel qui trepigne de joie a l'idee de voir Laurent Gbabgo "aller pourrir au fond des geoles hollandais''), ''le desespoir'', disais-je, n'est pas du cote ou l'on croit. Le negrillon qu'on croyait voir trembloter de frayeur et implorer la grace des ''missie'' blancs, s'est montre parfaitement entete et nos strateges internationaux semblent maintenant a bout d'imagination. Ils commencent a s'impatienter et a imaginer le pire, c'est-a-dire un conflit sanglant dont les Africains seuls devront payer le prix. Et le prix pour quoi? Eh bien, certains semblent penser que chasser Laurent Gbagbo du pouvoir, cela vaut bien des milliers, sinon des dizaines de milliers de vies humaines tant que, evidemment, ce sont des vies africaines qui sont en cause. Apres tout Mitterrand ne disait-il pas que ''dans ces pays-la, un million de vies humianes ce n'est pas grand-chose''? On ne s'etonnera donc point que bientot on pousse des soldats Burkinabe, Nigeriens, Maliens, etc. a aller se faire tuer pour Alassane Ouattara et la France.

Et qui sont les pousse-au crime? Entre autres Raila Odinga, Premier ministre Kenyan qui n'a reussi a se hisser a ce poste qu'en appelant a la guerre civile dans son propre pays, guerre civile qui a fait des milliers de morts et qui s'est terminee comme par enchantement du jour ou on lui a offert de devenir le second personnage du pays. On est donc tente de se demander: tout cela, tout ce sang pour en venir la? tout ce sang juste pour que Raila Odonga puisse devenir premier ministre? Tout ce sang juste pour qu'Alassane Ouattara devienne enfin president de la Cote d'Ivoire? Il faudrait maintenant que les Africains s'entretuent pour cela? Il n'y a donc aucune autre voie possible?

Pourtant des crises similaires ou proches, des presidents qu'ont dit ''vaincus'' (ou pretendument ''vaincus'') et qui refusent de quitter le pouvoir, on en connait presque chaque annee en Afrique et personne n'a jamais envisage de declencher une guerre aux dimensions regionales pour cela. Personne n'a jamais envisage que le prix a payer pour cela, ce sont des milliers de vies humaines. Partout on a toujours laisse plus ou moins les nationaux de ces pays arriver a des solutions par leurs propres moyens. Mais en Cote d'Ivoire apparemment ce n'est pas le cas. D'abord parce que cette fois-ci, a la difference du Togo ou du Gabon par exemple, le pretendu ''vaincu'' n'est pas du bon cote. Ensuite parce que la Cote d'Ivoire est d'un enjeu capital. En Cote d'Ivoire la theorie des dominos risque bien de se verifier: si elle ''tombe'' les autres pays alentour risqueront tous d'echapper un a un a la francafrique. Cela ne fait aucun doute. Aucun d'entre eux ne tiendra dans le giron de la France si la Cote d'Ivoire n' y est pas. C'est la raison pour laquelle certains pensent que des milliers d'Africains doivent etre sacrifies. Ils sont soutenus pour cela par ceux qui, comme Raila Odonga, veulent plus tard se voir ''recompenses'' pour services rendus a la ''communaute internationale'', c'est-a-dire de recevoir le soutien et l'onction de la dite communuate si demain ils se declarent les vainqueurs d'elections contestees au Kenya.

Je pense donc qu'a partir de cet instant, notre role en tant qu'Africains, c'est d'empecher a tout prix que des Africains aillent se faire massacrer par d'autres Africains pour des intetets qui leur sont parfaitement etrangers. Il faut denoncer le complot international qui est en train de se tramer contre les Africains et travailler pour que la paix s'installe de facon definitive en Cote d'Ivoire par la voie de la negociation. Cette crise a des solutions et elle peut se resoudre par beaucoup d'autres moyens a condition que ceux qui veulent a tout prix humilier Gbagbo pour se venger de lui envisagent de negocier la paix. On n'a jamais vu aucune crise au niveau international ou une si belle unanimite s'est degagee pour dire: ''Pas de negociation! Tu dois degager, c'est tout!''. Quelque soit le probleme on s'est toujours efforce de lui trouver une solution si possible negociee. Mais ici ce n'est pas le cas. Comme si la France voulait avoir sa propre IraK. Comme si elle voulait faire un exemple afin d'effrayer tous ceux qui s'aventureraient dans la meme voie. Ce qui montre, a l'evidence que celui qui est ''accule'' , celui qui a ''le dos au mur'' n'est pas Laurent Gbagbo comme semblent le suggerer les eructations alarmistes de notre ami Marvel. C'est ceux qui refusent d'envisager une solution pacifique a cette crise et qui demain s'arrangeront pour mettre sur le compte de ''l'entetement'' de Laurent Gbabgo les consequences dramatiques de cette situation.

Citation:
Une intervention africaine contre Gbagbo est envisagée
(La Croix 21/12/2010)

Les militaires venus des pays voisins viendraient appuyer les « Forces nouvelles » qui soutiennent Alassane Ouattara.
La solution au problème ivoirien se cherchait lundi 20 décembre en Afrique. Pas très loin d’Abidjan, du côté des pays frontaliers. Un haut responsable du RHDP, le parti qui soutient le président élu Alassane Ouattara, explique : « Laurent Gbagbo peut céder face à des bruits de bottes en provenance du Liberia, du Ghana, de Bouaké (NDLR : ville du nord du pays, fief des « Forces nouvelles » fidèles au président élu) et de la mer. C’est ce que préconise le premier ministre kényan, Raila Odinga. »

Ce dernier avait envisagé vendredi que les pays frontaliers de la Côte d’Ivoire massent des troupes à leurs frontières et donnent un ultimatum de quelques heures au président Gbagbo pour qu’il reconnaisse sa défaite. En décembre 2007, le premier ministre kényan avait été déclaré perdant de la présidentielle, mais reconnu vainqueur par la communauté internationale qui dénonçait des fraudes. Deux mois de violences s’en étaient suivis, jusqu’au partage du pouvoir entre les deux candidats.

« Ici, on ne peut pas dialoguer avec un sourd. Le slogan de campagne électorale de Gbagbo était d’ailleurs “on gagne ou on gagne”, ce qui est éclairant », relève le responsable du RHDP. Du côté de l’agence de communication française, Euro RSCG, conseil de la campagne de Laurent Gbagbo, on précisait hier : « Le contrat s’est arrêté le jour de l’élection, et le collaborateur sur place est reparti par le premier avion. »
Équilibre entre les deux armées ivoiriennes

La mise en place d’une force d’intervention africaine, appuyée par les Forces nouvelles qui tentent de descendre du nord du pays, peut demander du temps. « Elle pourrait recevoir un appui logistique d’armées occidentales, notamment française et américaine », espère le cadre du RHDP.

De nombreuses rumeurs circulent sur l’équilibre des forces entre cette armée du Nord, soutien d’Alassane Ouattara, et les forces fidèles à Laurent Gbagbo. La sortie ratée des partisans d’Alassane Ouattara, jeudi dernier, depuis l’hôtel du Golf vers la télévision publique, fait douter : « Les Forces nouvelles sont une armée en déroute, largement désarmée. À l’hôtel du Golf, elle s’est trouvée très vite à court de munitions », estime un avocat.

À l’inverse, un expert à Abidjan voit un équilibre entre les deux armées ivoiriennes. « Si l’on oublie l’armée de terre qui se battra très peu pour Gbagbo, le rapport de force est équilibré entre la garde républicaine fidèle au président sortant et les Forces nouvelles. »
Sanctions européennes contre Gbagbo et son entourage

Côté armement, « les Forces nouvelles n’ont pas de blindés, mais elles possèdent des armes antichars pour neutraliser ceux qu’elles trouveront sur leur route avant Yamoussoukro. L’armée de Gbagbo possède également quatre lance-roquettes multiples, difficiles à manier. Son seul hélicoptère de combat est facilement neutralisable », estime l’expert.

On annonçait lundi que les Forces nouvelles étaient proches de Yamoussoukro. « Prendre la ville natale du premier président Houphouët-Boigny, c’est bien, mais ça ne sert pas à grand-chose. Le port de San Pedro ou la ville d’Abidjan sont autrement plus stratégiques », confie une source occidentale. Pour cette source, « les sanctions internationales sont nécessaires, mais pas suffisantes. »

Lundi, l’Union européenne a décidé de sanctionner Laurent Gbagbo, son épouse ainsi que 17 proches, en les privant de visas d’entrée et en gelant leurs avoirs.
À Bouaké, on se décourage

À Abidjan, la peur est partout. Le chef de l’Opération de l’ONU en Côte d’Ivoire (Onuci), Choï Young jin, a constaté lundi « qu’à partir du 15 décembre le camp du président Gbagbo a accru les actes hostiles à l’endroit de la communauté internationale. Il a commencé à envoyer des jeunes gens armés aux domiciles des personnels des Nations unies pour frapper à leur porte et demander la date de leur départ ou entrer pour y effectuer des fouilles sous prétexte de chercher des armes. »

Pendant ce temps, à Bouaké, on se décourage. « On a le sentiment que Gbagbo veut prendre sa revanche et que Ouattara s’est laissé enfermer à l’hôtel du Golf. L’hôpital de Bouaké accueille de nombreux blessés qui sont des militaires des Forces nouvelles », constate un enseignant.

À la différence d’Abidjan, la grande ville du nord est calme et peut recevoir les chaînes de télévision et de radio étrangères. Depuis le deuxième tour des élections, Bouaké a enregistré quelques défections de fonctionnaires favorables à Laurent Gbagbo, qui se sont installés dans le sud du pays.

De Bouaké, la fermeté affichée de la communauté internationale – et notamment de Paris – inquiète certains. « Quand on n’a pas les moyens de ses menaces, il vaut mieux ne pas menacer », relève un Français de Bouaké.
Pierre COCHEZ
LA Croix


© Copyright La Croix

Retour à la page d'accueil
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hormheb
Grioonaute 1


Inscrit le: 31 Déc 2005
Messages: 190

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 12:47    Sujet du message: Répondre en citant

Gnata a écrit:

Laurent Gbagbo dans sa francophilie aïgue avait oublié d'être critique envers cette autre obédience, l'Histoire est entrain de lui faire payer ce manque de distance critique de la manière la plus dure, malheureusement c'est aux dépends de beaucoup de douleurs et de souffrances... L'Histoire nous apprend cependant Freedom is definitly not free


Maintenant qu'il y a ses emissions-la a la tele, pquoi LG ne balance pas tout ?
Tous les soit-disants secrets ou accords, toutes les conversations y compris diplomatiques qui incriminent ceux qui l'attaquent aujourd'hui ?
Voila des gens qui ne respectent aucune regle, pourquoi les respecter soi-meme ? la guerre c'est aussi la communication, sur ce terrain LG a toujours ete nul a mon avis. Il a eu, et a toujours, un dossier defendable devant le reste du monde, ils n'ont jamais rien fait pour prendre le dessus sur ce terrain-la.
C'est vraiment le moment pour lui de tout balancer. Y compris tous les PVs des elections. Ca ne coute rien de les scanner et de mettre ca dehors. Plus le peuple et l'Afrique est courant de tous ses secrets des 10 dernieres annees, plus cela reduira la marge de manoeuvre de Wattara & Co une fois qu'ils auront a gerer ce pays. Eh oui, quitte a decevoir, les fervents supporters de LG, je vois tres mal comment il peut s'en sortir. Il a loupe toutes les occasions possibles de pouvoir se liberer dans le passe et je vois tres mal comment il peut le faire maintenant.
Gnata, toi qui comnnais bien le terrain, comment expliques-tu cette passivite sur le plan de la communication ? LG espere toujours qu'en ne sortant pas certains dossiers a charge, il sera absout ? il a ete condamne publiquement a une mort physique, c'est ca les ultimatums. Ne soyons pas naifs...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Merikama
Grioonaute 1


Inscrit le: 07 Sep 2008
Messages: 254

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 14:17    Sujet du message: Répondre en citant

Jofrere a écrit:
Merikama a écrit:

Pour celui qui connait bien le TERRAIN ivoirien, il est facile de reconnaître que Mr Henri Konan Bédié n'a aucune CRÉDIBILITÉ politique en Côte D'Ivoire.

1 millions de citoyens qui portent leur suffrage sur son nom, plus de 20% des voix, pour toi c'est aucune crédibilité? Si la légitimité populaire n'en est pas une alors je ne vois pas ce qui est légitime.
Le débat africain est un débat où la parole est totalement dévaluée, les mots n'ont plus de sens. On a l'impression qu'on discute mais tous les concepts sont creux.

Je le répète, ces personnes ont voté pour le PDCI d'Houphouet Boigny et certainement pas pour le Sénile qu'est H.K. Bédié. La sociologie électorale du PDCI est essentiellement TRIBALE : Baoulé. Lesquels se sont massivement abstenus ou ont voté pour Koudou L. Gbagbo au second tour, dans les régions non-CNO (dépourvues de rebelles en armes), en total désaccord des appels de leur soi-disant leader.
_________________


"L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d’un maître qui prétend l’affranchir". THOMAS SANKARA

[Sankara = S ˁnḫ Rˁ]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 15:52    Sujet du message: Répondre en citant

@ Merikama
Que tu le veuilles ou non dans cette élection c'est HKB qui incarnait le PDCI et il a recueilli sur son nom plus de 20% des suffrages du 1er tour. Tu peux faire toutes les interprétations socio-ethniques que tu veux, rentrer dans la têtes des électeurs pour nous expliquer leurs desseins intimes, ce score de 20% reste factuel. HKB est le leader d'un mouvement qui bénéficie d'une vraie légitimité populaire en Côte d'ivoire et son appel là pèse plus que l'ONU, l'UA ou la France.
Quant au report des voix, j'avais fait un petite calcul dans les départements où HKB avait fait plus de 20% au 1er tour et les reports étaient nettement à l'avantage d'ADO. Si tu veux qu'on revoie ça ensemble, pas de soucis.
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 15:59    Sujet du message: ironique et affligeant Répondre en citant

http://www.rfi.fr/afrique/20101214-wole-soyinka-appelle-laurent-gbagbo-quitter-le-pouvoir-cote-ivoire

Wole Soyinka a écrit:
Le président Gbagbo a soutenu le travail et les conclusions de cette Commission du millénaire pour l'Afrique. Il a accueilli deux sessions de débat et applaudi à nos recommandations. Or ces conclusions ont notamment pointé du doigt l'incapacité des leaders africains à quitter le pouvoir, à respecter le verdict des urnes. C'est donc ironique et affligeant que le président Gbagbo souffre justement du syndrome que nous avions dénoncé. En plus, nous avions cité comme l'une des raisons des guerres civiles en Afrique, le fait que les leaders africains trahissent la volonté électorale des populations. Donc, notre ancien et généreux hôte, qui nous a soutenus, le président Gbagbo, devrait se remémorer les conclusions de la commission, et se comporter selon les principes qu'elle avait énoncés. En ce moment, sa position va à l'encontre de tout ce qui a été recommandé par la Commission du millénaire.

_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 16:24    Sujet du message: Répondre en citant

http://news.abidjan.net/h/383655.html?n=383655

Citation:

Communiqué- Alpha Blondy sort de sa réserve : “Reconnaissons la victoire d’Alassane Ouattara”

Tous me pressent de m’exprimer face à la situation de blocage qui prévaut aujourd’hui dans notre pays, la Côte d’Ivoire. Je ne peux que répéter ce que j’ai toujours prêché : la voix des urnes contre la voix des armes. Les urnes ivoiriennes ont parlé. J’invite les Ivoiriens à respecter le verdict des urnes.

J’avais indiqué qu’il était dangereux d’aller aux élections avec deux armées face-à-face. J’avais indiqué que, avant de parler de désarmement, il fallait régler la raison qui a poussé certains Ivoiriens à prendre les armes : j’avais proposé que l’on donne des papiers à tous les Ivoiriens qui n’en ont pas, pour éviter de faire des Ivoiriens frustrés.

J’avais – malheureusement – prévu que si des élections se tenaient sans que ces préalables soient réglés, elles aboutiraient au blocage que nous connaissons, avec deux présidents pour un seul fauteuil. Militaires des FDS comme des FN : je vous invite à vous concerter pour éviter à la Côte d’Ivoire un nouveau bain de sang. Votre mission, c’est de sauver la République et de préserver la PAIX. Politiques ivoiriens : je vous demande de respecter votre parole et d’être à la hauteur de l’amour que les Ivoiriens vous ont donné. Si vous aimez la Côte d’Ivoire, comme vous le dites, l’heure est venue de nous le prouver.

N’en déplaise aux esprits chagrins, nous sommes dans un blocage causé par l’ivoirité. Ce n’est pas la peine d’accuser la communauté internationale ou la France : si nos politiciens avaient su colmater les fissures de la maison Côte d’Ivoire, la communauté internationale et la France n’auraient pas eu voix au chapitre dans le débat ivoirien. ?

Assumons tous notre part de responsabilité. Respectons le verdict des urnes. C’est ça le fair-play. Je vous ai dit que Monsieur Laurent Gbagbo était mon candidat, mais cela ne m’empêche pas de reconnaître la victoire de Monsieur Alassane Ouattara, le candidat du RHDP.

Je souhaite que le président Alassane Dramane Ouattara veille personnellement à la sécurité du Président Gbagbo, de sa famille et de ses proches. Que personne ne soit humilié.

Je demande au président Alassane Ouattara d’avoir la victoire modeste, et au président Gbagbo de faire preuve d’élégance devant le dur verdict des urnes.

Si ces propos blessent quelqu’un, je lui demande d’avance de me pardonner.

Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire.

Seydou Koné dit ALPHA BLONDY

_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Merikama
Grioonaute 1


Inscrit le: 07 Sep 2008
Messages: 254

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 16:41    Sujet du message: Répondre en citant

Jofrere a écrit:
@ Merikama
Que tu le veuilles ou non dans cette élection c'est HKB qui incarnait le PDCI et il a recueilli sur son nom plus de 20% des suffrages du 1er tour. Tu peux faire toutes les interprétations socio-ethniques que tu veux, rentrer dans la têtes des électeurs pour nous expliquer leurs desseins intimes, ce score de 20% reste factuel. HKB est le leader d'un mouvement qui bénéficie d'une vraie légitimité populaire en Côte d'ivoire et son appel là pèse plus que l'ONU, l'UA ou la France.
Quant au report des voix, j'avais fait un petite calcul dans les départements où HKB avait fait plus de 20% au 1er tour et les reports étaient nettement à l'avantage d'ADO. Si tu veux qu'on revoie ça ensemble, pas de soucis.

En te basant bien évidemment sur les "résultats" de Bamba Yacouba/Youssouf Bakayoko, deux Rebelles NOTOIRES ???

Le "leader" du RHDP, celui que tu as proclamé "vainqueur" à savoir Wattra a appelé PLUSIEURS fois l'armée et les fonctionnaires de l'Etat à désobéir au pouvoir Légal de Côte d'Ivoire, appel qui n'a jamais été suivi. Alors je me demande par quelle MAGIE, l'appel du sieur Bédié sera entendu ? Son appel, tout comme celle de la "communauté internationale" adressé aux FDS et aux fonctionnaires de l'Etat restera lettre morte. C'est cela la Côte d'Ivoire.

De toute l'histoire politique ivoirienne depuis 1990, les seuls appels populaires ayant eu un franc succès ont été ceux de Koudou L. Gbagbo ou de Charles Blé Goudé. En dehors de ces deux leaders, je ne connais PERSONNE en Côte d'Ivoire capable de mobiliser le peuple ivoirien. Comme tu n'es pas ivoirien (méconnaissant donc le terrain), mais toujours prompt à chercher la petite bête aux Matriotes Africains, je vais te laisser là ...
_________________


"L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d’un maître qui prétend l’affranchir". THOMAS SANKARA

[Sankara = S ˁnḫ Rˁ]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Merikama
Grioonaute 1


Inscrit le: 07 Sep 2008
Messages: 254

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 16:49    Sujet du message: Répondre en citant


_________________


"L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d’un maître qui prétend l’affranchir". THOMAS SANKARA

[Sankara = S ˁnḫ Rˁ]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 16:51    Sujet du message: Répondre en citant

Merikama a écrit:

En te basant bien évidemment sur les "résultats" de Bamba Yacouba/Youssouf Bakayoko, deux Rebelles NOTOIRES ???

je me base effectivement sur les résultats du 1er et 2eme tour consultables sur le site du CEI .
A ce que je sache, les résultats du 1er tour ont bien été validés par le conseil constitutionnel. Et en dehors des fameux départements où les votes ont été invalidés, on peut aussi estimer que les autres résultats ont aussi été validés par le CC.

Et toi tu te bases sur quoi pour étayer tes dires?
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 16:58    Sujet du message: Répondre en citant

Merikama a écrit:

Le "leader" du RHDP, celui que tu as proclamé "vainqueur" à savoir Wattra a appelé PLUSIEURS fois l'armée et les fonctionnaires de l'Etat à désobéir au pouvoir Légal de Côte d'Ivoire, appel qui n'a jamais été suivi. Alors je me demande par quelle MAGIE, l'appel du sieur Bédié sera entendu ? Son appel, tout comme celle de la "communauté internationale" adressé aux FDS et aux fonctionnaires de l'Etat restera lettre morte. C'est cela la Côte d'Ivoire.

Avant le vote, puis après le 1er tour, vous nous expliquiez doctement ici comment allait voter la Côte d'Ivoire, force est de constater pour le moins que sur ce point vous vous êtes lourdement trompé.
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soundjata Kéita
Super Posteur


Inscrit le: 06 Mai 2005
Messages: 1655
Localisation: Au sein de mon Empire

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 17:06    Sujet du message: Heu plaît-il ? Répondre en citant

Jofrere a écrit:
http://www.rfi.fr/afrique/20101214-wole-soyinka-appelle-laurent-gbagbo-quitter-le-pouvoir-cote-ivoire

Wole Soyinka a écrit:
Le président Gbagbo a soutenu le travail et les conclusions de cette Commission du millénaire pour l'Afrique. Il a accueilli deux sessions de débat et applaudi à nos recommandations. Or ces conclusions ont notamment pointé du doigt l'incapacité des leaders africains à quitter le pouvoir, à respecter le verdict des urnes. C'est donc ironique et affligeant que le président Gbagbo souffre justement du syndrome que nous avions dénoncé. En plus, nous avions cité comme l'une des raisons des guerres civiles en Afrique, le fait que les leaders africains trahissent la volonté électorale des populations. Donc, notre ancien et généreux hôte, qui nous a soutenus, le président Gbagbo, devrait se remémorer les conclusions de la commission, et se comporter selon les principes qu'elle avait énoncés. En ce moment, sa position va à l'encontre de tout ce qui a été recommandé par la Commission du millénaire.
Ces Yovos ne reculent devant rien, il vont jusqu'à acheter l'onction du Prix Nobel 1986.

Ces intellectuels nègres anglophones préférés des blancs sont quand même de sacrés faux-cul.
Déjà, l'année dernière, les blancs chargés de gérer l'image de l'icone Mandela, ont prétendu que ce dernier n'avait jamais préfacé l'ouvrage de Sassou Nguesso sortie à la même période que sa réélection, alors que Mandela, 13 ans plus tôt, Président de l'Af. Sud, faisait partie, durant les guerres sanglantes de 1997 qui ont marqué le Congo-Brazzaville, des personnes ayant soutenu son retour au pouvoir.
Bongo père, alors président de la Médiation internationale chargé de sortir le pays de la crise, était, faut-il le rappeler, l'un des principaux contributeurs financiers de l'ANC dans les années 80.

Monsieur Soyinka, où étiez-vous lorsque le Président burkinabais Blaise Compaoré s'est auto-réélu pour la x-ième fois ? Etiez-vous aussi muet que la "Communauté internationale" à ce sujet ?

Monsieur Soyinka, cela ne vous dérange-t-il pas qu'aucun homme politique nigérian ne puisse accéder au pouvoir suprême s'il n'a pas d'abords été adoubé à la fois par le Sultan de Sokoto (le plus puissant des chefs hausa) et par la Reine d'Angleterre ?
Tout le monde sait que la Démocratie à la Nigériane, n'est qu'un bricolage visant à ménager les antagonismes nord-sud éthno-religieux et surtout, assurer le partage du gateau pétrolier. Par contre, les rapports insestueux entretenus entre ce pays et son ancienne puissance coloniale, ne souffrent d'aucune remise en question.
Au Ghana, depuis la fin de l'ère Rauling, c'est de façon tout à fait démocratique, que les ressortissants de l'ancien royaume Ashanti monopolisent le pouvoir d'état, réservant le poste de Premier Ministre aux élites politiques komkomba (Gur du nord Ghana).
Au Congo-Brazzaville, Ausar Bernard Kolela ne concevait pas autrement l'alternance démocratique : 5 ans pour le représentant des Bakongo du sud du pays, puis 5 ans pour le représentant des autres groupes éthniques occupant le nord du pays.
Pascal Lissouba, n'étant ni kongo du Pool, ni mbochi de la Cuvette, ayant, dès sa prise de fonction en 1992, perdu le contrôle du pays, croyait qu'il suffisait de s'inventer un bastion tribal artificiel (le Nibolek, contraction des régions Niari, Bouenza et Lekoumou) pour assurer sa réélection.
Suite au retour au Pouvoir de Sassou Nguesso, les opposant du Pool trouvent parfaitement normal d'écrire une lettre au Premier Ministre français de l'époque (Lionel Jospin) pour lui demander de se méler de la sauce politique congolaise. Recevant une fin de non recevoir, les partis de Lissouba et de Kolela ont finalement rejoint le gouvernement Sassou.

Ici, en Côte d'Ivoire, c'est vers le même scénario de l'alternance tribalo-cratique que risque de basculter le pays si ADO aquière le pouvoir.
Il va jouer à fond la carte de la revanche des tribus délaissées de l'Hinterland (Malinke, Senoufo et Koulango plus ou moins islamisés) VS tribus favorisées du Sud (Akan et Kru plus ou moins christianisés), en jouant sur les relations historiques anciennes (parenté à plaisanterie) qui se sont tissés entre les Watara, les Diomandé, les Fofana et autres grandes familles mande, senoufo et mossi.
Le tout, en passant sous silence, les relations insestueuses que les chefferies malinke entretenaient avec le régime d'Houphouet au nom du souvenir du traité de paix Maninko-baoulé signé entre le Grand-Père d'Houphouet et l'Almami Samori Touré à la fin du XIXe siècle.



Htp, Sunjata
_________________
La vérité rougit l'oeil, mais ne saurait le transpercer


Pour la Renaissance du Gondwana


Dernière édition par Soundjata Kéita le Mar 21 Déc 2010 17:45; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 17:19    Sujet du message: Re: Heu plaît-il ? Répondre en citant

Soundjata Kéita a écrit:

Ici, en Côte d'Ivoire, c'est vers le même scénario de l'alternance tribalo-cratique que risque de basculter le pays si ADO aquière le pouvoir.

une pensée complètement fossilisée ...
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Merikama
Grioonaute 1


Inscrit le: 07 Sep 2008
Messages: 254

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 17:30    Sujet du message: Répondre en citant

Jofrere a écrit:
Merikama a écrit:

En te basant bien évidemment sur les "résultats" de Bamba Yacouba/Youssouf Bakayoko, deux Rebelles NOTOIRES ???

je me base effectivement sur les résultats du 1er et 2eme tour consultables sur le site du CEI . Et toi tu te bases sur quoi pour étayer tes dires?

A ce que je sache, les résultats du 1er tour ont bien été validés par le conseil constitutionnel.

Je me base sur les PV de sortie des urnes, qui sont actuellement disponibles au CC et au siège du LMP à Abidjan et librement consultables. Lesquels PV donne une baisse du taux de participation de 12 points par rapport au premier tour. Rien que ce chiffre devrait plutôt de permettre de mettre un peu d'eau dans ton vin. Les chiffres de Youssouf Bakayoko à l'Hotel du Golf (QG de Wattra) qui sont sur le site de l'ex-CEI me font plutôt rire ... Des chiffres qui étaient INCONNUS de certains commissaires.


Côte d'Ivoire: Décryptage de l'imbroglio au sein de la C.E.I
envoyé par Nzwamba. - L'info internationale vidéo.
_________________


"L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d’un maître qui prétend l’affranchir". THOMAS SANKARA

[Sankara = S ˁnḫ Rˁ]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soundjata Kéita
Super Posteur


Inscrit le: 06 Mai 2005
Messages: 1655
Localisation: Au sein de mon Empire

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 17:34    Sujet du message: Re: Heu plaît-il ? Répondre en citant

Jofrere a écrit:
Soundjata Kéita a écrit:

Ici, en Côte d'Ivoire, c'est vers le même scénario de l'alternance tribalo-cratique que risque de basculter le pays si ADO aquière le pouvoir.
une pensée complètement fossilisée ...
Je laisse aux seuls grioonautes ivoiriens le soin d'apprécier mon analyse.

Voici une photo du trône du Président du Ghana :


Un siège royale ashanti typique surmonté d'un dossier aux insignes maçonniques, deux imitations de couronnes britanniques en guise de poignets.
Les symboles royaux des autres régions du Ghana, dont notamment la peau de panthère des dignitaires Gur, brillent par leur absence.

Tel est le pouvoir en Afrique, un savant mélange de tradition européenne et africaine.
Tel est la situation de l'Afrique et des Africains : incapable de se construire sur des bases africaines communes, mais exclusivement sur des bases moitié-européenne / moitié-satribu.
Aussi, n'est-il pas étonnant qu'à chaque fois, c'est le goût de l'Europe qui l'emporte dans pareille sauce.


Htp, Sunjata
_________________
La vérité rougit l'oeil, mais ne saurait le transpercer


Pour la Renaissance du Gondwana


Dernière édition par Soundjata Kéita le Mar 21 Déc 2010 17:45; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 17:45    Sujet du message: Répondre en citant

Merikama a écrit:
Je me base sur les PV de sortie des urnes, qui sont actuellement disponibles au CC et au siège du LMP à Abidjan et librement consultables. Lesquels PV donne une baisse du taux de participation de 12 points par rapport au premier tour. Rien que ce chiffre devrait plutôt de permettre de mettre un peu d'eau dans ton vin. Les chiffres de Youssouf Bakayoko à l'Hotel du Golf (QG de Wattra) qui sont sur le site de l'ex-CEI me font plutôt rire ... Des chiffres qui étaient INCONNUS de certains commissaires.


1)Les chiffres du 1er tour ont été validés par le CC ou je me trompe?
2)Si ces chiffres des PV diffèrent tant que ça de ceux fournis par le CEI, pourquoi le CC ne l'a pas simplement écrit dans son communiqué? Nulle mention de ça pourtant dans ce document, alors que ça aurait été beaucoup plus simple.

au fait, tu les as vu? ou tu ne fais que transmettre?
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Merikama
Grioonaute 1


Inscrit le: 07 Sep 2008
Messages: 254

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 18:15    Sujet du message: Répondre en citant

Jofrere a écrit:
Merikama a écrit:
Je me base sur les PV de sortie des urnes, qui sont actuellement disponibles au CC et au siège du LMP à Abidjan et librement consultables. Lesquels PV donne une baisse du taux de participation de 12 points par rapport au premier tour. Rien que ce chiffre devrait plutôt de permettre de mettre un peu d'eau dans ton vin. Les chiffres de Youssouf Bakayoko à l'Hotel du Golf (QG de Wattra) qui sont sur le site de l'ex-CEI me font plutôt rire ... Des chiffres qui étaient INCONNUS de certains commissaires.


1)Les chiffres du 1er tour ont été validés par le CC ou je me trompe?
2)Si ces chiffres des PV diffèrent tant que ça de ceux fournis par le CEI, pourquoi le CC ne l'a pas simplement écrit dans son communiqué? Nulle mention de ça pourtant dans ce document, alors que ça aurait été beaucoup plus simple.

au fait, tu les as vu? ou tu ne fais que transmettre?

Je crois qu'on tournera en rond. Voilà donc ce que je te conseille : prends-toi un vol pour Abidjan et réalise une enquête en bonne et due forme sur cette question au lieu de te fier à des résultats NON-VALIDES (non validés par la commission centrale) pour théoriser sur la politique ivoirienne.

Je dis et le répète, H. K. Bédié ne sera pas entendu, tout comme Alpha Blondy ou Tiken Jah Fakoly ne l'ont pas été. Le Peuple de Côte d'Ivoire a des leaders qui ne sont pas ces personnes.
_________________


"L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d’un maître qui prétend l’affranchir". THOMAS SANKARA

[Sankara = S ˁnḫ Rˁ]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 18:16    Sujet du message: Répondre en citant

Merikama a écrit:

Je crois qu'on tournera en rond. Voilà donc ce que je te conseille : prends-toi un vol pour Abidjan et réalise une enquête en bonne et due forme sur cette question au lieu de te fier à des résultats NON-VALIDES (non validés par la commission centrale) pour théoriser sur la politique ivoirienne.

C'est ce que tu as fait j'imagine.
A ma connaissance, d'après le fameux communiqué, le CC s'est appuyé sur les éléments transmis en temps et en heure parle CEI. S'ils ont procédé à un nouveau décompte à partir des PV pour en extraire un nouveau taux de participation et des résultats différents alors ce n'est mentionné nulle part.
De plus si Alpha Blondy et HKB ne sont pas des leaders d'opinion, qui l'est?
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soundjata Kéita
Super Posteur


Inscrit le: 06 Mai 2005
Messages: 1655
Localisation: Au sein de mon Empire

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 18:37    Sujet du message: Répondre en citant

Merikama a écrit:
Je crois qu'on tournera en rond. Voilà donc ce que je te conseille : prends-toi un vol pour Abidjan et réalise une enquête en bonne et due forme sur cette question au lieu de te fier à des résultats NON-VALIDES (non validés par la commission centrale) pour théoriser sur la politique ivoirienne.
Heu, Merikama, tu as certainement raison, mais je me permets les deux remarques suivantes :
- Etant donné que tous les grioonautes (moi le premier) n'ont ni le temps ni les moyens ni l'envie de se rendre actuellement en CI pour juger sur pièce, ce serait bien si celles et ceux qui en ont la possibilité nous faisaient part des informations de première main dont ils/elles disposent preuve à l'appui.
Avoir raison et posséder des liens directs avec la CI ne dispense pas, je crois, d'appuyer ses arguments avec des preuves solides.
- L'argument d'autorité de type "je vis en Afrique pas toi", "je suis ivoirien pas toi", étant aussi utilisé par les pro-watara (l'ivoirien Benny da B et et le congolais Marvel02 sur ce présent topic, les politiciens ivoiriens Marcel Youpeh et Adama Diomandé sur les chaînes de télé françaises), je crois que seule la pertinence de nos interventions respectives doit ici être pris en compte, même si, bien sûr, le jugement final n'appartient qu'aux seuls ivoiriens.

Htp, Sunjata
_________________
La vérité rougit l'oeil, mais ne saurait le transpercer


Pour la Renaissance du Gondwana
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 18:45    Sujet du message: Répondre en citant

Soundjata Kéita a écrit:
Heu, Merikama, tu as certainement raison, mais je me permets les deux remarques suivantes :
- Etant donné que tous les grioonautes (moi le premier) n'ont ni le temps ni les moyens ni l'envie de se rendre actuellement en CI pour juger sur pièce, ce serait bien si celles et ceux qui en ont la possibilité nous fasse part des informations de première main dont il dispose preuve à l'appui.
Avoir raison et posséder des liens direct avec la CI ne dispense, je crois, d'appuyer ses arguments avec des preuves solides.

Je n'aurais su mieux le dire.

Soundjata Kéita a écrit:
- L'argument d'autorité de type "je vis en Afrique pas toi", "je suis ivoirien pas toi", étant aussi utilisé par les pro-watara (l'ivoirien Benny da B et et le congolais Marvel02 sur ce présent topic, les politiciens ivoiriens Marcel Youpeh et Adama Diomandé sur les chaînes de télé françaises), je crois que seule la pertinence de nos interventions respectives doit ici être pris en compte, même si, bien sûr, le jugement final n'appartient qu'aux seuls ivoiriens.

se prétendre radical en touchant les allocs en Europe(c'est une image) est Argument massue s'il en est.
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Merikama
Grioonaute 1


Inscrit le: 07 Sep 2008
Messages: 254

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 18:50    Sujet du message: Répondre en citant

Soundjata Kéita a écrit:

Un siège royale ashanti typique surmonté d'un dossier aux insignes maçonniques, deux imitations de couronnes britanniques en guise de poignets.
Les symboles royaux des autres régions du Ghana, dont notamment la peau de panthère des dignitaires Gur, brillent par leur absence.

Tel est le pouvoir en Afrique, un savant mélange de tradition européenne et africaine.

Mon frère, aucun de ces signes n'est maçonnique. Ils sont TYPIQUEMENT Africains. Ce sont les maçons qui les ont plagiés. Tous ces symboles existaient bien avant la franc-maçonnerie, en Afrique Antique.

Tu remarqueras d'ailleurs sur le tabouret au sol, un symbole très connu des Hindous : la SVASTIKA ou "danse de Chiva", copié là encore par les Nazis qui l'on complètement dénaturé. Tu remarqueras que la Svastika sur ce tabouret tourne dans le sens des aiguilles d'une montre, le sens du monde d'en bas, le monde terrestre, le monde des hommes, de la matière, le monde sur lequel le Roi est sens gouverner, est sensé introduire la Mâat. Le quel monde ainsi purifié, ainsi "Mâatisé" devra présenter une Svastika tournant dans le sens contraire des aiguilles d'une montre, celui de l'énergie d'amour.

Soundjata Kéita, il faut faire très attention avec la franc-maçonnerie. Tout comme le Christianisme authentique, la philosophie ou la théologie des francs-maçons est typiquement africaine, mais l'usage qu'en font les adeptes de ces organisations n'est pas africain mais "satanique", au sens où au lieu de promouvoir une Svastika tournant dans le sens contraire des aiguilles d'une montre, ils renforcent sa rotation dans le sens contraire, celui de l'égoïsme humain, de la CUPIDITÉ, de la Matérialité. Si tu regardes bien le sens dans lequel tourne la Svastika Nazi, tu comprendras le sens profond de ce que je tente de dire. Et cela concerne d'ailleurs toute l'Europe, tout le monde occidental …
_________________


"L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d’un maître qui prétend l’affranchir". THOMAS SANKARA

[Sankara = S ˁnḫ Rˁ]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soundjata Kéita
Super Posteur


Inscrit le: 06 Mai 2005
Messages: 1655
Localisation: Au sein de mon Empire

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 19:04    Sujet du message: Répondre en citant

Jofrere a écrit:
Soundjata Kéita a écrit:
Heu, Merikama, tu as certainement raison, mais je me permets les deux remarques suivantes :
- Etant donné que tous les grioonautes (moi le premier) n'ont ni le temps ni les moyens ni l'envie de se rendre actuellement en CI pour juger sur pièce, ce serait bien si celles et ceux qui en ont la possibilité nous fasse part des informations de première main dont il dispose preuve à l'appui.
Avoir raison et posséder des liens direct avec la CI ne dispense, je crois, d'appuyer ses arguments avec des preuves solides.

Je n'aurais su mieux le dire.
Ben écoute, j'étais présent physiquement, en CI, 5 mois après le coup d'état du générale Guei.
Ce fut mon premier et seul voyage en Afrique, ce qui, pour un déscendant de coupeur de canne de la caraibe, fut vécu comme un véritable retour au source.
Je sais donc, autant que d'autres, ce que peuvent être les "réalités du terrain" en Afrique, pour les avoir vu de mes yeux.
Je sais aussi, pour l'avoir apprécié, toute l'intelligence du peuple ivoirien.
Cela ne m'interdit nullement d'appuyer mes connaissances empiriques de lecture toujours plus approfondis sur ces sujets.
L'émotion n'interdit pas la raison, au contraire, l'émotion africaine est le principal moteur de nos analyses, mais pas le seul.

Jofrere a écrit:
Soundjata Kéita a écrit:
- L'argument d'autorité de type "je vis en Afrique pas toi", "je suis ivoirien pas toi", étant aussi utilisé par les pro-watara (l'ivoirien Benny da B et et le congolais Marvel02 sur ce présent topic, les politiciens ivoiriens Marcel Youpeh et Adama Diomandé sur les chaînes de télé françaises), je crois que seule la pertinence de nos interventions respectives doit ici être pris en compte, même si, bien sûr, le jugement final n'appartient qu'aux seuls ivoiriens.

se prétendre radical en touchant les allocs en Europe(c'est une image) est Argument massue s'il en est.
Moi aussi, je préfèrerais lire directement les analyses d'internautes ivoiriens basés en CI postant leur avis et analyses directement en langues (baoulé, agni, bété, dioula, nouchi, etc), mais en attendant, nous devons nous contenter de ce que nous avons : les analyses des modestes ressortissants francophones de l'AOF, de l'AEF et de Antilles Françaises résidants pour la plupart d'entre nous en France.


Htp, Sunjata
_________________
La vérité rougit l'oeil, mais ne saurait le transpercer


Pour la Renaissance du Gondwana
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Merikama
Grioonaute 1


Inscrit le: 07 Sep 2008
Messages: 254

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 19:48    Sujet du message: Répondre en citant

Soundjata Kéita a écrit:
Merikama a écrit:
Je crois qu'on tournera en rond. Voilà donc ce que je te conseille : prends-toi un vol pour Abidjan et réalise une enquête en bonne et due forme sur cette question au lieu de te fier à des résultats NON-VALIDES (non validés par la commission centrale) pour théoriser sur la politique ivoirienne.
Heu, Merikama, tu as certainement raison, mais je me permets les deux remarques suivantes :
- Etant donné que tous les grioonautes (moi le premier) n'ont ni le temps ni les moyens ni l'envie de se rendre actuellement en CI pour juger sur pièce, ce serait bien si celles et ceux qui en ont la possibilité nous faisaient part des informations de première main dont ils/elles disposent preuve à l'appui.
Avoir raison et posséder des liens directs avec la CI ne dispense pas, je crois, d'appuyer ses arguments avec des preuves solides.
- L'argument d'autorité de type "je vis en Afrique pas toi", "je suis ivoirien pas toi", étant aussi utilisé par les pro-watara (l'ivoirien Benny da B et et le congolais Marvel02 sur ce présent topic, les politiciens ivoiriens Marcel Youpeh et Adama Diomandé sur les chaînes de télé françaises), je crois que seule la pertinence de nos interventions respectives doit ici être pris en compte, même si, bien sûr, le jugement final n'appartient qu'aux seuls ivoiriens.

Htp, Sunjata

Mon frère, je comprends mais ce n'est pas à moi de publier les PV de ce scrutin sur le Net ... désolé.
_________________


"L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d’un maître qui prétend l’affranchir". THOMAS SANKARA

[Sankara = S ˁnḫ Rˁ]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 9, 10, 11 ... 28, 29, 30  Suivante
Page 10 sur 30

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001 phpBB Group