Grioo.com   Grioo Pour Elle     Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  



grioo.com
Espace de discussion
 
RSS  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Côte-d'Ivoire, Élections présidentielles
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 26, 27, 28, 29, 30  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 428

MessagePosté le: Ven 08 Avr 2011 19:31    Sujet du message: Répondre en citant

Ce n'est pas moi qui le dis. C'est Le Point. Toutefois, il se peut que Pierre Beylau soit aussi atteint du complexe colonial.

Citation:
Libye-Côte d'Ivoire, les obus humanitaires!
Par PIERRE BEYLAU, RÉDACTEUR EN CHEF DU SERVICE MONDE
Le Point.fr - Publié le 07/04/2011 à 20:53 - Modifié le 08/04/2011 à 10:06

Il n'est pas possible de faire la guerre à moitié. Et les prétextes humanitaires empêchent d'aller jusqu'au bout.

"C'est une erreur fatale d'entrer en guerre sans la volonté de la gagner." L'aphorisme est du général Douglas MacArthur. Le vainqueur de la guerre du Pacifique affirmait que si l'on s'engage dans un conflit, il faut avoir des objectifs clairs et être prêt à aller jusqu'au bout pour les atteindre.
Les interventions en Libye et en Côte d'Ivoire, de nature très différente, ont un point commun. Dans les deux cas ont été invoquées des raisons humanitaires : la protection de populations menacées. C'est ce qui figure en toutes lettres dans les résolutions de l'ONU. Les vrais motifs sont, bien sûr, ailleurs : se débarrasser de Kadhafi à Tripoli et de Gbagbo à Abidjan.[/b] Et stabiliser durablement ces deux pays.

Entre Paris et Abidjan, des liens historiques

Dans nos États occidentaux, et singulièrement en France, l'utilisation de la force armée est par essence suspecte. Il n'est plus possible, par exemple, de mettre en avant la défense d'intérêts stratégiques. Ce n'est pourtant pas honteux, c'est même pour cette mission que sont, notamment, mandatés nos gouvernants. La France et la Côte d'Ivoire ont des liens historiques et Paris, même s'il le voulait, ne peut pas se désintéresser de la tragédie qui s'y déroule. Son intervention est donc des plus légitime.
Mais si vous estimez devoir expédier des avions dans le ciel libyen ou dépêcher une compagnie de légionnaires à Cocody, il vous faut habiller la chose de manière à ce que cela soit compatible avec l'air du temps. Exit donc la défense de nos intérêts. Ne pensez même pas faire figurer cette notion dans un plan com. La promotion de la démocratie à la pointe des baïonnettes, l'obligation morale de mettre un terme à des dictatures barbares sont déjà plus vendables, bien qu'entachées du fâcheux précédent de George Bush en Irak. Reste donc une seule solution pour faire accepter, tant bien que mal, par les opinions publiques le déclenchement des orages d'acier : la menace de génocide pesant sur les populations.

La guerre humanitaire, un oxymore

Mais ce processus contient ses propres contradictions. Sur le plan sémantique comme politique, la guerre humanitaire est un redoutable oxymore à gérer. Si l'intervention n'est qu'humanitaire, comment expliquer que l'on aille bien au-delà de la stricte démarche de protection ? Comment argumenter quand des hélicoptères anéantissent quelques dizaines de véhicules à Abidjan, que des avions bombardent Tripoli ?
Jadis on prenait évidemment moins de gants : lors de l'opération Barracuda à Bangui (Centrafrique), en 1979, qui aboutit à l'éviction de l'empereur Bokassa, son remplaçant David Dacko, en exil en France, voyageait dans l'un des avions qui transportaient les parachutistes... Époque, bien sûr, révolue.
Reste qu'il serait peut-être plus clair d'expliquer en détail aux Français les véritables raisons d'intervenir en Libye ou en Côte d'Ivoire. Et de ne pas s'abriter éternellement derrière le paravent troué de l'humanitaire.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
afrobeat
Grioonaute régulier


Inscrit le: 14 Aoû 2007
Messages: 312

MessagePosté le: Ven 08 Avr 2011 20:04    Sujet du message: Répondre en citant

Samuel laisse-les, ils sont dans leur rêves. Je parie que même si ils voient la réalité en face et de manière claire, ils vont continuer à s'enfermer dans le déni, de peur de remettre en cause tous les rêves en couleur qu'ils se sont construit...
_________________
www.afromantara.com
Produits de beauté Afro!

Fela Anikulapo Kuti - Sorrow tears and blood
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Ven 08 Avr 2011 20:33    Sujet du message: Répondre en citant

http://www.youtube.com/watch?v=01bYljPL2Tg&feature=player_embedded#at=139

un vrai bourbier mais une analyse assez équilibrée dont les conséquences seront malheureusement toute aussi négative que la situation actuelle. La sous région est mal barrée une fois encore. Depuis 20ans réellement la seule chose stable fut malheureusement les déstabilisations frontalières. ça va être dure cette année encore très dure même.
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Panafricain
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1124

MessagePosté le: Ven 08 Avr 2011 22:04    Sujet du message: Répondre en citant

La citation du jour : les gens croient que Gbagbo est très bête et très gentil : c'est le contraire : il est très intelligent et très méchant Laughing Laughing
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marvel02
Grioonaute régulier


Inscrit le: 30 Aoû 2006
Messages: 318

MessagePosté le: Sam 09 Avr 2011 00:05    Sujet du message: Répondre en citant

samuel a écrit:
Ce n'est pas moi qui le dis. C'est Le Point. Toutefois, il se peut que Pierre Beylau soit aussi atteint du complexe colonial.


Beylau est de cette nouvelle droite décomplexée à la Eric Zemmour qui fait fureur en France en ce moment. Anti-droitdelhommiste, anti assistance humanitaire, convaincu que le racisme est une opinion comme une autre, que les racines françaises sont judéochrétiennes et que les nouveaux venus doivent s'y conformer en acceptant par exemple que la loi sur la laïcité soit violée de temps en temps en faveur des catholiques et appliqué en excès à l'encontre de l'islam etc... Ils considèrent que si les nègres veulent se trucider, il faut les laisser faire car c'est la loi de la nature.

C'est ton nouveau camp, Sammy?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 428

MessagePosté le: Sam 09 Avr 2011 07:19    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Ils considèrent que si les nègres veulent se trucider, il faut les laisser faire car c'est la loi de la nature.

C'est ton nouveau camp, Sammy?


Merci pour l'explication de texte. J'en avais sans doute besoin pour comprendre ce que j'ecris moi-meme. Toutefois, il ne me semble pas que l'auteur dit qu'il faut ''laisser les negres se trucider''. Il me semble que c'est tout le contraire qu'il dit. Il dit que la France doit intervenir, qu'il est legitime que la France intervienne en raison des ''liens historiques'' qui la lient a l'Afrique et qu'on n'a pas besoin de se cacher derriere le paravent humanitaire pour cela.

Comme tout mauvais lecteur tu fais du contre-sens, mais ta copie n'est pas seulement celle d'un mauvais lecteuer. C'est celle de quelqu'un qui, volontairement, travestit les faits et fait dire aux gens ce qu'ils n'ont jamais dit. Entre nous, ce n'est pas tres honnete.

Elle traduit aussi ton profond mepris pour ceux que tu appelles ''les negres qui veulent se trucider'', c'est-a-dire ton profond mepris pour toi-meme. Je suis sur que quand tu te reveilles le matin et que tu te regardes dans la glace, tu ne dois pas aimer l'image qu'elle te renvoie.

Mais bon, comme d'habitude tu t'en sortiras avec une pirouette...semantique et pretendras encore que ce que tu as dit ci-haut n'est pas ce que tu veux dire!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 428

MessagePosté le: Sam 09 Avr 2011 07:52    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Je suis sur que quand tu te reveilles le matin et que tu te regardes dans la glace, tu ne dois pas aimer l'image qu'elle te renvoie.


Toutes mes excuses. Je te fais un proces d'intention. En fait moi aussi ca m'arrive de ne pas aimer l'image que la glace me renvoie...quand je ne me suis pas rase!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 428

MessagePosté le: Sam 09 Avr 2011 08:08    Sujet du message: Répondre en citant

Panafricain, Kainfri, Jofrere et autres. Je suis desole de vous annoncer cette mauvaise nouvelle a l'heure du dejeuner mais c'est ce que disent les journaux:

Citation:
Côte d'Ivoire: Les forces de Gbagbo regagnent du terrain
MONDE - Elles ont repris les quartiers du Plateau et de Cocody, selon l'ONU...

Les forces fidèles à Laurent Gbagbo menaient une contre-offensive, vendredi soir. Elles ont repris le contrôle de zones clés comme les quartiers du Plateau et de Cocody, à Abidjan, selon l'ONU. Selon Alain Le Roy, secrétaire général adjoint de l'Onu chargé des opérations de maintien de la paix, elles ont profité de la trêve, mardi, pour préparer leur coup de force, notamment avec les armes lourdes qu'elles possèdent encore.

La force française pilonne les quartiers de Gbagbo

Dans la soirée, des hélicoptères français de la force Licorne ont pilonné le secteur de la résidence de Laurent Gbagbo, à Abidjan. Les témoins ont observé des hélicoptères français et ont entendu des explosions dans le quartier de Cocody, qui abrite la résidence de Gbagbo.

Un peu plus tôt, l'ambassade de France avait fait savoir que la résidence de l'ambassadeur, également située à Cocody, avait été atteinte par deux obus de mortier et une roquette tirés par des éléments fidèles à Gbagbo. Cette information a été aussitôt démentie par le porte-parole de Laurent Gbagbo en France, expliquant que «s'il y a des attaques contre l'ambassade, elles ne viennent pas des forces de Laurent Gbagbo».

La mission diplomatique ne fait état ni de victimes ni de dégâts. Il s'agit de la seconde attaque contre la résidence de l'ambassadeur en moins de 48 heures, précise l'ambassade.

Vers un processus de réconciliation nationale?
De son côté, Gbagbo serait retranché dans sa propre résidence, tout près de là, et refuse de céder le pouvoir à Alassane Ouattara, qui a remporté le second tour de la présidentielle le 28 novembre dernier selon des résultats certifiés par les Nations unies.

Dans un entretien à 20minutes.fr, Joël N'guessan, porte-parole d'Alassane Ouattara, a appelé à une réconciliation nationale, tout en estimant que la Côte d'Ivoire ne «pouvait pas faire l'économie» d'un procès contre les responsables «ayant commis des crimes».


Je suppose que la journee est gatee pour vous. Encore une fois desole mais c'est vrai que la toute-puissance et l'infaillibilite de Bwana sont ici mises a rude epreuve.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 428

MessagePosté le: Sam 09 Avr 2011 08:22    Sujet du message: Répondre en citant

Panafricain, je sais que cela ressemble a de l'acharnement mais je te jure que je ne le fais pas expres. C'est Reuters qui l'annonce: le valet prefere de Bwana, Blaise compaore lui-meme fait actuellement face a des manifestations dont l'ampleur n'a jamais ete vue nulle part en Afrique. C'est une veritable revolution en cours au pays des hommes integres. De memoire d'Africain on n'a jamais vu cela et il semble de plus en plus certain que l'assasin de Sankara ne l'emportera pas au paradis. Sombre journee. Oui. Tres sombre journmee pour vous.

Citation:
Burkina Faso Protests Draw 10,000 to Streets, Organizer Says
By Simon Gongo - Apr 8, 2011 3:55 PM GMT
More than 10,000 people demonstrated today around Burkina Faso against rising prices and corruption, said Tole Sagnon, one of the protest’s organizers.
“We are demonstrating throughout the nation to say that the country is badly governed,” Sagnon said in a telephone interview. “We say that the people are hungry.”
Prices rose in the West African nation after the four- month political crisis in neighboring Ivory Coast interrupted the flow of imports. Burkina Faso doesn’t report a monthly inflation rate.
To contact the reporter on this story: Simon Gongo in Ouagadougou via Accra onebowers1@bloomberg.net.
To contact the editor responsible for this story: Antony Sguazzin in Johannesburg onasguazzin@bloomberg.net.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 428

MessagePosté le: Sam 09 Avr 2011 08:42    Sujet du message: Répondre en citant

Mais ou va-t-on? Dites-moi, ou va-t-on quand ''les negres'' eux-memes se mettent en tete de manifester?

Citation:
OUAGADOUGOU (Reuters) - Plusieurs milliers de personnes ont défilé vendredi dans la capitale Ouagadougou et dans plusieurs autres villes du Burkina Faso pour "exiger des mesures vigoureuses contre la vie chère".

La Coalition nationale contre la vie chère, organisatrice de la marche, a également appelé à une grève générale qui a perturbé l'activité dans la capitale.

Les établissements d'enseignement, des services du public et du privé et les commerces étaient fermés à Ouagadougou.
Les manifestants, dont le cortège s'étirait sur plusieurs kilomètres à travers les artères de la capitale, brandissaient des pancartes et scandaient des slogans dénonçant la flambée des prix des produits de première nécessité.
"La vie chère, c'est devenu grave. L'alimentation de base, le mil, le riz, le maïs, tout a augmenté. C'est tout le pays qui souffre. Moi, je suis enseignante et je peux vous dire que quand les enfants ne mangent pas bien, ils ne peuvent pas apprendre leurs leçons", affirme Marie Noélie Yameogo, professeur de lycée.
Entre autres revendications, la coalition exige par ce mouvement le relèvement des salaires et des pensions de tous les agents du public et du privé, mais elle revendique également des mesures contre l'impunité et pour les libertés.
"Nous avons tenu aussi à exprimer, en sortant massivement à travers tout le pays, notre mécontentement quant aux agressions contre les libertés démocratiques. Nous disons que le peuple a faim, mais il n'a pas faim seulement de riz et de haricot, il a faim et soif aussi de liberté", a affirmé le président de la Coalition contre la vie chère, Tollé Sagnon.
Mathieu Bonkoungou, édité par Eric Faye
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Sam 09 Avr 2011 08:49    Sujet du message: Répondre en citant

samuel a écrit:
Mais ou va-t-on? Dites-moi, ou va-t-on quand ''les negres'' eux-memes se mettent en tete de manifester?

Citation:
OUAGADOUGOU (Reuters) - Plusieurs milliers de personnes ont défilé vendredi dans la capitale Ouagadougou et dans plusieurs autres villes du Burkina Faso pour "exiger des mesures vigoureuses contre la vie chère".

La Coalition nationale contre la vie chère, organisatrice de la marche, a également appelé à une grève générale qui a perturbé l'activité dans la capitale.

Les établissements d'enseignement, des services du public et du privé et les commerces étaient fermés à Ouagadougou.
Les manifestants, dont le cortège s'étirait sur plusieurs kilomètres à travers les artères de la capitale, brandissaient des pancartes et scandaient des slogans dénonçant la flambée des prix des produits de première nécessité.
"La vie chère, c'est devenu grave. L'alimentation de base, le mil, le riz, le maïs, tout a augmenté. C'est tout le pays qui souffre. Moi, je suis enseignante et je peux vous dire que quand les enfants ne mangent pas bien, ils ne peuvent pas apprendre leurs leçons", affirme Marie Noélie Yameogo, professeur de lycée.
Entre autres revendications, la coalition exige par ce mouvement le relèvement des salaires et des pensions de tous les agents du public et du privé, mais elle revendique également des mesures contre l'impunité et pour les libertés.
"Nous avons tenu aussi à exprimer, en sortant massivement à travers tout le pays, notre mécontentement quant aux agressions contre les libertés démocratiques. Nous disons que le peuple a faim, mais il n'a pas faim seulement de riz et de haricot, il a faim et soif aussi de liberté", a affirmé le président de la Coalition contre la vie chère, Tollé Sagnon.
Mathieu Bonkoungou, édité par Eric Faye


La région des lagunes devient la région des marécages et sables mouvants pour le président de la communauté internationale.
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Muana Kongo
Super Posteur


Inscrit le: 09 Mar 2004
Messages: 1776

MessagePosté le: Sam 09 Avr 2011 11:13    Sujet du message: Répondre en citant

C'est vraiment triste de lire ce genre de discussions. On ne sait toujours pas où sont nos priorités.
Citation:
Gbagbo en refusant de reconnaitre de le verdict de l'ONU qu'il a librement invité à superviser ses élections, signait de facto l'intervention étrangère dans son pays, parce que l'ONU n'aurait pas reculé devant ses menaces.

Voyons les choses de manière logique, inutile de chercher des justifications aussi compliquées qu'insensées:
1) L'ONU devait certifier le déroulement des élections, pas proclamer un résultat, ce qui n'est pas son rôle,
2) Gbagbo est donc le seul candidat à une élection qui n'aurait pas le droit de contestation? Soyons clairs: Gbagbo contestait et a mené une procédure auprès du conseil constitutionnel de son pays. Il a aussi proposé un recomptage des voix. L'autre camp, occidental ne vous en déplaise, a préféré -et menace depuis le début d'ailleurs- le recours aux armes.
Et il y a des nègres qui trouvent le moyen de défendre ça? C'est sérieux?
3) En allant dans le détail, on voit clairement la fraude, sans même s'occuper des bulletins truqués:
-L'installation des rebelles au nord par la force licorne,
-Leur soutien pendant toute cette période et le refus de les désarmer pour les élections
-La pression sur Gbagbo qui dure depuis le coup d'état manqué de 2002 (encore licorne et les "rebelles"),
-Trucage des élections: l'ambassadeur de france et des us ont demandé à choi de certifier la victoire de ouattara avant même la proclamation des résultats, sont venus chercher le président de la CEI pour lui faire proclamer des résultats provisoires dans le qg de ouattara,
-refus du recomptage des voix et recours à la violence contre les civils pour imposer ouattara.
Ce scénario on nous le fait depuis 50 ans passés et il y en a toujours pour défendre l'occident au nom d'un besoin de "décomplexer" les noirs? Qu'est-ce que c'est que ce raisonnement imbécile?
Citation:
Gbagbo en refusant de reconnaitre de le verdict de l'ONU qu'il a librement invité à superviser ses élections, signait de facto l'intervention étrangère dans son pays, parce que l'ONU n'aurait pas reculé devant ses menaces.
En d'autres termes: l'occident a eu raison d'intervenir, c'est la faute au nègre, qui aurait dû se plier aux désirs de l'occident.
C'est avec ces raisonnements déguisés sous des formulations sophistiquées qu'on veut "décoloniser" les mentalités?
L'intervention étrangère ne se justifie pas. La seule chose qui aurait justifié la situation actuelle aurait été un recours à la violence de Gbagbo.
Mais que le choses soient claires, il faut arrêter de personnaliser le débat ainsi "Ouattara ceci", "Gbagbo cela". Le véritable problème c'est le déni de souveraineté de nos pays et l'invasion militaire aux prétextes les plus fallacieux et stupides.
Ce qui est curieux vraiment, quand on compare le raisonnement de ces nègres avec les populations occidentales, on se rend compte d'une chose: ceux-là même qui prétendent tout accepter du blanc pour décoloniser le nègre (allez comprendre) le font en général au mépris de la raison car ils sont informés des faits et choisissent de les travestir pour justifier le blanc.
Les populations européennes, par exemple, la population française, soutiennent leurs gouvernements sur la base de mensonges sophistiqués. Par exemple, les médias français racontent que c'est Gbagbo qui a commis des massacres pour se maintenir au pouvoir, que la france n'a pas bombardé autre chose que des chars pour protéger des civils etc. En gros, là où il faut mentir à l'électeur blanc pour qu'il ne s'indigne pas, le nègre moderne se suffit à lui-même: il n'a aucune capacité d'indignation et produit de lui-même les contre-vérités nécessaires à maintenir dans son esprit intacte la légitime suprématie blanche.
Citation:
il est inhumain de vouloir de songer à la possibilité de son départ après autant de temps? Qui des dirigeants européens ou occidentaux était déjà là en 2000 quand Gbagbo arrivait au pouvoir? Aucun.
Je pense avoir plutôt lu qu'il était inhumain de massacrer les ivoiriens pour favoriser un candidat.
Citation:
Dans leurs arguments, l’élément principal demeure l’Occident, les blancs (paradoxalement ils se réclament panafricanistes ou autres mais le peuple africain n’entre jamais dans leurs préoccupations.
Après avoir lu la discussion, je pense savoir ce à quoi il est fait référence ici et je trouve ce genre de manipulations très malhonnêtes et dangereuses:
1) C'est un fait que le système qui permet à toute la bande de Sassou, à Ouattara maintenant, de se maintenir au pouvoir est bel et bien conçu et entretenu principalement par l'occident. Si des preuves du contraires sont existent, hé bien il faut les produire. Tenter de tourner un argument en dérision n'est pas en soi une preuve de quoi que ce soit, sinon d'une grande faiblesse argumentaire et d'un biais idéologique.
2) Il est évident que pointer du doigt un coupable n'empêche en rien de se préoccuper des populations, bien au contraire, à la base de la dénonciation il y a le soucis des populations et de soi même en tant que faisant partie de ces populations.
3) Après avoir lu cette intervention, je me demande si son auteur ne parlait pas plutôt de lui-même, car à l'heure actuelle, on massacre des populations pour un intérêt étranger et tout ce qu'il trouve à faire dans son discours c'est reporter la faute sur le noir en utilisant bien entendu la rhétorique de la suprématie blanche. Si on lit/écoute bernard lugan, on retrouve exactement la même logique:
Le noir qui s'oppose à la suprématie blanche est décrit comme un complexé (par quelle magie?), les conflits africains, pourtant toujours causés pour des raisons géostratégiques, sont dans l'esprit de ces nègres de maison modernes, à relier au tribalisme, ethicité etc, toutes ces notions fantômes qui ne résistent pas à l'analyse même la plus superficielle.
Mais est-ce même cohérent de dire à la fois d'une personne qu'elle est contre ouattara parce qu'il représente un système d'intérêts occidental et de soutenir que c'est le tribalisme qui est la cause de ce problème? Ou bien est-ce par tribalisme que nous dénonçons le sabotage du processus électoral par l'occident? http://cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=3498
Voici les faits issus des documents français (DGSE) pour ceux qui ont besoin d'une vérité blanche.
Si Gbagbo doit partir, qu'il parte mais par les urnes et par la volonté de son peuple, JAMAIS nous ne devons soutenir des groupes terroristes qui n'ont pour intérêt que le bien-être des populations occidentales et notre malheur.
_________________
----«Le Jeune Africain Moderne sera armé de savoirs, pas de fusils importés.»
Si vous partagez ce rêve, aidez-nous à en faire une réalité. Soutenez l'initiative Vitu, sur :
http://igg.me/at/vitu
A ne manquer pour rien au monde:
-------->http://www.youtube.com/watch?v=24ZO1HlvmpQ
---> http://www.youtube.com/watch?v=CjDua-fqSUg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
asher001
Grioonaute 1


Inscrit le: 15 Déc 2005
Messages: 220

MessagePosté le: Sam 09 Avr 2011 11:44    Sujet du message: Réveillez vous Répondre en citant

Réveillez vous les panafricains votre préfet-ré Ouatarra est reconnu comme un chef de guerre sanguinaire; ses nombreux soldats analphabetes à qui on a donné quelques milliers de francs cfa ont été démasqués même par un gars de l'UMP !
Il y en qui avaient dit que lorsqu'ils verront le vrai visage de Ouatarra ils changeront d'avis sur lui....je l'ai pas encore vu celui la...et l'autre aussi.. aucontraire ils deviennent encore plus enragés que leur chef !
Je vous demande pas de soutenir Gbabgo, c'est pas moi qui vais engager dans une vision binaoire du monde;, je vous demande de vous réveiller et d'arrêter avec votre esprit binaire digne d'un programme informatique évolué. Les infos innondent les médias...heu...davantage les médias étrangers;
ci dessous une interview d'un membbre de l'UMP raconte que le fils d'une amie a été torturé par les braves soldats panafricains de Ouatarra. On lui a coupé seulement 2 bras diront peut être certains sur ce forum.
Bon week-end à vous. Et les pro-Ouatarra; prenez cet os à ronger pour vous faire les dents;
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marvel02
Grioonaute régulier


Inscrit le: 30 Aoû 2006
Messages: 318

MessagePosté le: Sam 09 Avr 2011 12:10    Sujet du message: Répondre en citant

Muana Kongo a écrit:

Voyons les choses de manière logique, inutile de chercher des justifications aussi compliquées qu'insensées:
1) L'ONU devait certifier le déroulement des élections, pas proclamer un résultat, ce qui n'est pas son rôle,

Faux: une résolution lui attribue ce rôle en CIV (comme jadis au Népal), à la demande libre des acteurs politiques ivoiriens HKB, LKG et ADO. L'ONU est donc dans son rôle.
On ne va pas refaire le fil juridique de cette élection. Outre la certification onusienne, il y'avait la commission électorale, la mission Thabo Mbeki, mission Jean Ping, mission CEDEAO, mission UA avec Raila Odinga, mission panel des 5 chefs d'Etat (dont deux pro Gbagbo. Toutes ces initiatives ont eu l'aval de LG pour se déployer et toutes sont arrivées à la même conclusion: Alassane Dramane Ouattara a indiscutablement gagné l'élection.
Revenir à ce niveau du débat est stérile et injustifié. A moins de nous proposer une 7ème mission Grioo.

Citation:
Le noir qui s'oppose à la suprématie blanche est décrit comme un complexé (par quelle magie?), les conflits africains, pourtant toujours causés pour des raisons géostratégiques, sont dans l'esprit de ces nègres de maison modernes, à relier au tribalisme, ethicité etc, toutes ces notions fantômes qui ne résistent pas à l'analyse même la plus superficielle.

Le tribalisme aussi c'est de la géostratégie. En fait, la guerre elle-même est une géostratégie. Lorsque Laurent Gbagbo , sans doute le chef le plus tribaliste d'Afrique depuis Noé, décide de supprimer le vote des nordistes dans le choix du président (ce que vous soutenez vigoureusement ici sous prétexte de respecter la décision du Conseil constitutionnel qui en réalité n'en avait même pas le pouvoir), il fait de la géostratégie, et c'est du tribalisme. Vos tentatives de masquage de ce soutien tribal, en recherchant un coupable blanc facile qu'on sort de sa poche comme un magicien ne leurrent pas grand monde. C'est le même tribalisme (ou géostratégie si le mot semble plus potable) qui a conduit au renversement de Bédié en 1999 par le groupe victime de cette exclusion. Il (Bédié) s'en excuse aujourd'hui, reconnait l'existence d'une alliance locale que "jamais mossi ne dirigera la cotidivoua". C'est le même tribalisme qui a poussé Guéi à exclure Ouattara et Bédié de la compétition de 2000, le même qui a conduit au massacre de Youpougon par Gbagbo et à la mise en place de dispositions proches de celles contre les juifs sous l'Allemagne nazie qui a poussé la rebellion de 2002. Vous auriez beau chercher les blancs dont la suprématie vous obsèdent qui sont si géniaux qu'ils décident même de la météo, ce sont des fantasmes.
Le mal de la Côte d'ivoire c'est le tribalisme. Instrumentalisé par Bédié, et élevé au plus haut niveau par Gbagbo. C'est tout. Gbagbo n'aurait pas discuté son échec, il y'aurait eu zéro mort, pas de frappes étrangères. A moins de ne rien connaitre au système de règlement des conflits en relations internationales, d'où vous imaginez que cela a été inventé pour Gbagbo.

Citation:
Si Gbagbo doit partir, qu'il parte mais par les urnes et par la volonté de son peuple
C'est le cas. Mais les urnes n'ont pas une police automatique qui fait disparaitre immédiatement le perdant. Quand on est de si mauvaise foi et jusqu'auboutiste comme Gbagbo, d'autres solutions ont été prévues dont la force armée. ET IL FAUT L'APPLIQUER SANS HESITER. Plus ça traine, plus le génocide est à nos portes.
Mais on ne va pas répéter les élections parce qu'un des candidats a décidé que c'est ainsi et qu'il des armes pour se faire entendre. On l'a écouté, il a approuvé les médiations et contre-enquêtes, il a eu 4 mois, c'est déjà trop de largesse à comparé à la Libye par exemple, ce qui prouve à suffisance comment la communauté international se fout de nous.
Ouattara exagère par son pacifisme dans lequel j'ai failli tomber en imaginant la solution du blocus. Il faut finir le travail. Mort ou vif il faut prendre Gbagbo.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marvel02
Grioonaute régulier


Inscrit le: 30 Aoû 2006
Messages: 318

MessagePosté le: Sam 09 Avr 2011 12:16    Sujet du message: Répondre en citant

Côte d’Ivoire : HEROISME ANTI-NATIONAL

Par VINCEN TOHBI IRIE

Le monde entier se demande ce qui lui arrive. Un tel entêtement est inexplicable. La Côte d’Ivoire s’est positionnée sur la carte du monde comme le pays des drames politiques et des idioties électorales. Elle fait la une de tous les journaux, ceux à sensation et ceux plus sérieux.

S’il ne s’agissait pas de milliers de vies humaines lâchement ôtées, s’il ne s’agissait de la réputation d’un pays ternie pour des décennies, s’il ne s’agissait pas de l’avenir de millions d’Ivoiriens, nous aurions eu de l’admiration pour l’opiniâtreté de ce Chef GBAGBO. Mais un héroïsme qui vaut tant de vies innocentes n’en est pas un.

BÉHANZIN, SAMORY TOURÉ, SOUDIATA KÉÏTA que GBAGBO admirait tant n’auraient jamais donné tant de misères à leurs peuples.

A supposer que Laurent GBAGBO eût raison, qu’il eût gagné les élections, qu’il fût dans son bon droit, en tant que chef politique, il n’aurait pu accepter que le peuple qu’il prétend aimer meure ainsi. Même s’il n’y avait pas eu guerre, les embargos sur les biens de première nécessité, la rupture d’approvisionnement en médicaments, la fermeture des banques, le manque de carburant pour le transport de nourritures auraient fait à court terme beaucoup de victimes.

L’histoire et la justice situeront la responsabilité des troupes de OUATTARA dans les tueries et exécutions sommaires à Abidjan et à l’Ouest. S’il y a eu abus des droits de l’homme, les troupes de OUATTARA ainsi que les principaux décideurs devront payer pour ces crimes. La quête de justice doit être dirigée vers tous les camps, les victorieux comme les vaincus. La nouvelle Côte d’Ivoire ne doit être la terre d’aucune impunité.

Mais pour l’heure, l’incompréhensible résistance de Gbagbo a coûté des vies et en coûtera encore tant qu’il résistera et tant qu’il ne donnera pas un signal clair d’accalmie à ses partisans. En tant que leader, il sait que son message épargnera des destructions.

Cet héroïsme d’apparence à partir d’un bunker est une lâcheté que devraient comprendre ses partisans encore fidèles. Un vrai leader est au-devant de ses troupes quand il agit d’une guerre. Il ne se terre pas avec sa famille et ceux qu’il aime tout en demandant aux enfants des autres de mourir pour sa cause et pour lui.

La Côte d’Ivoire et le monde entier auront découvert avec effroi un anti-héros ou un héros anti-social et anti-patriotique. Aucun idéal, aucune aspiration, aucun rêve, aucune illumination ne valaient que meure la Côte d’Ivoire. C’est pourquoi beaucoup de responsables civils et militaires doivent rendre compte pour avoir soutenu ou contribué à entretenir la folie d’un pyromane.

UNE NOUVELLE VIE POUR TOUS LES IVOIRIENS

A voir comment Laurent GBAGBO défend son dernier carré de pouvoir, on peut être heureux que la page de sa gestion soit bientôt tournée. Qu’’il soit traîné devant la justice internationale, qu’il fasse face aux juges de Côte d’Ivoire, qu’il soit chez lui à Mama ou dans n’importe quel pays ami en exil, son inactivité politique nous fera beaucoup de bien à nous tous.

Nous comptons encore nos morts. Combien sont-ils nos frères, nos sœurs, nos enfants, nos cousins, nos amis nos voisins, nos alliés, nos connaissances, nos compatriotes, nos inconnus qui ont péri dans la lutte de pouvoir entre OUATTARA et GBAGBO ? Nul ne le sait encore. Un porte-parole de GBAGBO a parlé de 10.000 morts depuis 2002. Mais il ne dit pas quelle est la proportion de la comptabilité macabre qui leur est attribuable.

Assurément, les ambitions politiques de GBAGBO et de OUATTARA nous ont coûté beaucoup à nous Ivoiriens. Dans des articles antérieurs, nous avions souligné la nécessité de l’émergence d’une nouvelle classe politique ivoirienne plus consciente et responsable que celle que nous avons eue ces dix dernières années.

Les nouvelles élites issues de la rébellion meurtrière de SORO Guillaume et du patriotisme sanguinaire de BLÉ GOUDÉ ne pourront pas et ne doivent pas être la référence de cette Côte d’Ivoire nouvelle. Tant que nous autres, Ivoiriens des villages et des plantations, Ivoiriens de l’étranger, Ivoiriens des rues, Ivoiriens par amour ou par adoption, Ivoiriens par résidence, Ivoiriens analphabètes, technocrates et diplômés., Ivoiriens fortunés ou pauvres, Ivoiriens de Khorogo, d’Abidjan ou de Zuenoula, nous resterons spectateurs de nos vies nationales, notre Côte d’Ivoire n’évoluera pas. Il nous faut plus d’activisme politique au milieu du village. Nous devons être le garde-fou des dérives et des passions politiques.

Je l’avais souligné antérieurement, je ne mourrai pas pour des hommes politiques idiots. Je mourrai pour mes idées et mes idéaux. L’amour de la Nation est à nulle autre comparable. Dieu, la Patrie, puis la famille. Mais nous devons mériter l’amour de la patrie et vice-versa.

Nous mènerons une nouvelle vie en Côte d’Ivoire sans GBAGBO, cette idée est déjà suffisante pour que nous soyons heureux. Finie l’impunité. Finie l’arrogance des Refondateurs. Finie la caporalisation des médias d’Etat, utilisés pour la gloire d’un individu. Finis les désespoirs de désordre. Finis les quotas aux concours d’entrée à la fonction publique et dans les Ecoles publiques nationales. Finies les impasses. Et surtout fini le règne des mercenaires, des miliciens, des vauriens, des violents.

BLÉ GOUDÉ reviendra sur la scène politique, après ses ennuis judiciaires, mais ce sera un BLÉ GOUDÉ plus sage, qui tentera de convaincre l’électorat à la force des arguments et non à la force des biceps de ses tristement célèbres patriotes. Il nous trouvera avec lui ou en face de lui, si nos idées convergent ou divergent. Mais il lui en faudra beaucoup d’intelligence pour nous guider nous autres car, pour une fois dans cette Côte d’Ivoire d’après HOUPHOUËT, les CV seront la table de négociation.

Une Côte d’Ivoire avec Laurent GBAGBO à la retraite, c’est forcément une Côte d’Ivoire où tous les Partis politiques y compris le FPI re-goûteront à la joie d’une vie politique libre et surtout démocratique. Avec GBAGBO, nous étions sûrs que même si la communauté internationale lui laissait ce mandat, il aurait modifié la Constitution en 2013 pour se maintenir en course à vie.

Le pouvoir chez GBAGBO comme on le voit actuellement n’est pas une question de jeu politique, c’est une question de mort, de prophétie et d’illumination. Nous comptons nos morts et ne savons pas combien ils sont nos frères qui sont morts.

Notre seule satisfaction est que nous ne verrons pas pendant les 4 années à venir la gouaille, l’inconscience et l’arrogance politique d’un Laurent GBAGBO, engagé dans un illusoire combat pour l’indépendance politique et économique de la Côte d’Ivoire, à un moment où les Nations les plus puissantes de cette planète renoncent, pour plus d’efficacité, à cette indépendance en rejoignant les grands ensembles économiques et politiques.

La victoire n’est pas encore acquise totalement. Mais nous aurons l’œil sur Dramane OUATTARA quand il sera investi Président. Nous n’avons pas risqué notre vie à le soutenir contre vents et marées pour qu’il vienne rééditer l’exploit de Laurent GBAGBO.

Notre soutien n’est pas un chèque en blanc. Plus jamais un Président Ivoirien ne se risquera à ridiculiser la Côte d’Ivoire. C’est nous tous qui devrons le ridiculiser.

FPI, C’EST VOUS QUI AVEZ AVEUGLE GBAGBO

Vous avez été un Parti porteur d’espoir. Quand vous êtes sortis de la clandestinité en 1990, toute la Côte d’Ivoire qui aspirait à plus de démocratie vous a fait confiance. Beaucoup sont morts pour vous en 1995, dans votre "boycott actif" des élections d’alors, puis en 2000 quand GUEÏ Robert a tenté de vous voler votre victoire, puis en 2002, quand la rébellion a éclaté, puis en 2004 quand l’Armée française était à deux doigts de renverser votre leader.

Que de morts sur votre parcours politique. Que de sang dans votre quête du pouvoir. Que de cadavres dans la consolidation de votre pouvoir. Que de charniers à votre solde. Que de fantômes qui errent dans les souvenirs de votre gestion politique.

Vous qui étiez si bons, qui aviez de si bonnes idées. Votre cœur de chair est devenu un roc inémotionnel au toucher de l’argent et du pouvoir. Vous les profs qui nous avez appris la contradiction, vous êtes devenus intolérants, libertaires, tortionnaires, démagogues et tricheurs. Vous avez hérité d’un pays bancal, mais vous lui avez coupé les pieds. Il est à terre et peinera à se relever.

Vous avez assisté à la dérive tribalo-dictatoriale de votre leader, sans que vous leviez le petit doigt, sans que vous fassiez prévaloir l’humanisme qui a guidé vos actions au début, sans que vous vous posiez des questions sur votre bilan et sur la direction des affaires.

C’est vous les vrais responsables de notre désespoir, pas Laurent GBAGBO seul. Vous auriez pu lui ouvrir les yeux, équilibrer ses initiatives, le ramener à la réalité. Vous ne l’avez pas fait. En lieu et place, vous avez banni Mamadou KOULIBALY, qui était le seul à vouloir un parti intègre, qui renoue avec ses valeurs. Vous l’avez poussé hors du Pati.

Vous êtes devenus aveugles de pouvoir et avez fermé vos oreilles aux appels du monde entier, des grandes puissances, des voix les plus autorisées, de vos amis qui vous ont appelés à la raison. Vous êtes restés sourds à toutes ces voix. Même quand la crise prenait une autre envergure, vous n’avez pas fait défection, ne serait-ce que pour montrer à votre leader que vous protestez contre l’hécatombe dans laquelle il précipitait le pays. Comment avez-vous pensé que vous pouviez vous léguer contre le monde entier et vivre reclus ?

Et vous voilà face à votre destin. Regardez la Côte d’Ivoire que vous laissez. Regardez le désastre et le paysage de mort que vous nous offrez. En êtes-vous fiers ?

Sortez de notre vie désormais, laissez le Parti à d’autres générations d’Ivoiriens, celles qui sont plus conscientes que vous. Vous avez échoué.

Cela fait plusieurs jours que vous avez tous abdiqué. Votre Armée et certains de vos cadres ont appelé à la cessation des hostilités. Mais votre leader attend encore l’Armée du Ciel que ses Pasteurs lui ont promise. Les Ivoiriens meurent sous les balles de ses miliciens et des troupes de OUATTARA. Vous effraie-t-il autant pour que vous ne lui demandiez pas dans une déclaration solennelle de se retirer du pouvoir ? Vous savez qu’il est dans le faux depuis le début. Mais vous avez banni la contradiction de vos rangs.

Vous étiez dans l’Opposition en des temps plus difficiles de persécution. Mais vous avez tenu et vous êtes arrivés au pouvoir. Vous reviendrez dans 5 ans, dans 10 ans, dans 15 ans. Vous avez fait 45,9 % de voix aux élections présidentielles, c’est très important. Il y a des Ivoiriens qui vous font encore confiance. Mais vous ne pouvez pas lier la vie de votre Parti à la vie de Laurent GBAGBO.

Lui est un homme qui passera, vous, vous êtes un Parti qui devra survivre au temps et aux évènements. Désavouez-le. Il a trahi vos idéaux. Venez à l’écran de notre télévision et demandez-lui de partir afin d’offrir une nouvelle virginité à votre parti qui a encore sa place en Côte d’Ivoire.

Sinon vous serez comptables de ses actes et vous aurez à vous expliquer chaque fois que vous interviendrez dans la vie politique. C’est vous qui nous avez enseigné que le culte de la personnalité était un danger pour la démocratie, pourquoi vous pensez que Laurent GBAGBO est immuable ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Sam 09 Avr 2011 12:42    Sujet du message: Répondre en citant

GUILLAUME SORO en 2005: "Les ingrédients pour un génocide sont réunis en Côte d'Ivoire" . Déclaration chez Ardisson où comment peopleliser un drame national. Six ans après que dit "le che"!!

http://www.ina.fr/ardisson/tout-le-monde-en-parle/video/I09190336/guillaume-soro-a-propos-de-la-cote-d-ivoire.fr.html

Evil or Very Mad
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Muana Kongo
Super Posteur


Inscrit le: 09 Mar 2004
Messages: 1776

MessagePosté le: Sam 09 Avr 2011 12:42    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:

Faux: une résolution lui attribue ce rôle en CIV (comme jadis au Népal), à la demande libre des acteurs politiques ivoiriens HKB, LKG et ADO. L'ONU est donc dans son rôle.
A quelle résolution fais-tu référence exactement et quel passage? La résolution 1765 est la seule à ma connaissance qui porte cet aspect du processus électoral ivoirien et elle est claire, je cite:

Citation:

2. Endosse les recommandations contenues dans les paragraphes 42 à 72 et 75 à 83 du rapport du Secrétaire général en date du 14 mai 2007, qui adaptent le rôle de l’ONUCI à la nouvelle phase du processus de paix définie par l’Accord politique de Ouagadougou,

...

6) Décide de mettre un terme au mandat du Haut Représentant pour les élections, décide en conséquence que le Représentant spécial du Secrétaire général en Côte d’Ivoire certifiera que tous les stades du processus électoral fourniront toutes les garanties nécessaires pour la tenue d’élections présidentielle et législatives ouvertes, libres, justes et transparentes, conformément aux normes internationales, et prie le Secrétaire général de prendre toutes les dispositions nécessaires afin que le Représentant spécial dispose d’une cellule d’appui lui fournissant toute l’assistance requise pour pouvoir s’acquitter de cette mission ;

Son rôle était uniquement de certifier le processus électoral. Si tu as une information contraire, merci de nous dire sur quoi elle s'appuie précisément.
Citation:
Toutes ces initiatives ont eu l'aval de LG pour se déployer et toutes sont arrivées à la même conclusion: Alassane Dramane Ouattara a indiscutablement gagné l'élection.
Revenir à ce niveau du débat est stérile et injustifié. A moins de nous proposer une 7ème mission Grioo.
Tenter de tourner mes propos en ridicule ne constitue en rien un argument et peu importe le nombre de personnes ayant appuyé la décision française, le problème de fond n'en demeure pas moins bien réel. Essaie encore.
Citation:

Le tribalisme aussi c'est de la géostratégie.
Ici on travestit le sens d'une phrase pour pouvoir y glisser des énormités...
J'ai été très clair, merci de respecter le sens de mes propos. Les débats de sémantique n'ont aucune pertinence ici.
Citation:
Lorsque Laurent Gbagbo , sans doute le chef le plus tribaliste d'Afrique depuis Noé, décide de supprimer le vote des nordistes dans le choix du président
Le nord n'était pas désarmé et toujours aux mains des rebelles. Qui plus est Gbagbo n'a rien supprimé, c'est le conseil constitutionnel qui l'a fait et c'est bel et bien dans ses attributions et devoirs.
Citation:
Vos tentatives de masquage de ce soutien tribal, en recherchant un coupable blanc facile qu'on sort de sa poche comme un magicien ne leurrent pas grand monde.
Encore une fois, la dérision ne constitue pas un argument et n'effacera en rien les faits.
Citation:
Vous auriez beau chercher les blancs dont la suprématie vous obsèdent qui sont si géniaux qu'ils décident même de la météo, ce sont des fantasmes.
Je réitère: si tu as des éléments probants qui dédouannent les français, fais-les valoir. Le recours à la dérision est une vaine tentative d'intimidation, qui n'a aucune espèce de prise sur moi. Faire des parallèles avec hitler etc, pour créer un lien fantasmé avec l'idée du nazisme n'aura pas plus d'effet sur moi ou sur qui que ce soit d'un peu sensé.
http://www.infodabidjan.net/wp-content/uploads/2011/04/Innercity-preuve-1.pdf
http://www.infodabidjan.net/wp-content/uploads/2011/04/Innercity-preuve-6.pdf
http://www.infodabidjan.net/wp-content/uploads/2011/04/Innercity-preuve-5.pdf

Soit tu fais valoir des faits vérifiables, des arguments valables, soit tu évites d'étaler ainsi cette malhonnêteté dégoûtante.
Citation:
C'est le cas. Mais les urnes n'ont pas une police automatique qui fait disparaitre immédiatement le perdant. Quand on est de si mauvaise foi et jusqu'auboutiste comme Gbagbo, d'autres solutions ont été prévues dont la force armée. ET IL FAUT L'APPLIQUER SANS HESITER. Plus ça traine, plus le génocide est à nos portes.
Autrement dit: "Massacrons les populations plutôt que de recompter les voix et négocier. On évitera ainsi un génocide".
Trouves-tu ce que tu dis là cohérent? 2300 morts recensés par les hommes de Ouattara actuellement. S'il a gagné, pourquoi précipiter la violence au lieu de recompter? Qu'avait-il à craindre? Pourquoi des franco-américaine?
http://www.infodabidjan.net/international/inner-city-press-comme-wikileaks-revele-l%E2%80%99implication-profonde-de-la-france-dans-la-crise-ivoirienne/
Je te signale que ce que tu appelles fantasmes émane directement de la force licorne et des services secrets français.
Citation:
On l'a écouté, il a approuvé les médiations et contre-enquêtes, il a eu 4 mois, c'est déjà trop de largesse à comparé à la Libye par exemple, ce qui prouve à suffisance comment la communauté international se fout de nous.
Ouattara exagère par son pacifisme dans lequel j'ai failli tomber en imaginant la solution du blocus. Il faut finir le travail. Mort ou vif il faut prendre Gbagbo.
C'est sur ce genre de propos que je me demande ce qu'il te faut pour comprendre qu'une élection ne vaut pas le massacre des civiles qu'on prétend défendre.
Concernant ton article, ce qu'il dit en gros c'est ceci: "même si gnagbo a gagné, il n'a qu'à se plier au bon vouloir de l'étranger. Même si ouattara massacre des innocents avec ses alliés et complices occidentaux, c'est la faute à gbagbo". C'est un texte très partisan qui dénature, minimise ou ignore les faits selon son intérêt.

Sur ce, inutile de me faire perdre mon temps si tu n'as pas d'arguments ou de faits à faire valoir, je n'éprouve qu'un intérêt extrêmement limité pour ce genre de discussions. Pas d'argument, pas de réponse de ma
part à l'avenir.
Pour finir, le continent se relèvera et sera libre, que cela vous plaise ou non.
_________________
----«Le Jeune Africain Moderne sera armé de savoirs, pas de fusils importés.»
Si vous partagez ce rêve, aidez-nous à en faire une réalité. Soutenez l'initiative Vitu, sur :
http://igg.me/at/vitu
A ne manquer pour rien au monde:
-------->http://www.youtube.com/watch?v=24ZO1HlvmpQ
---> http://www.youtube.com/watch?v=CjDua-fqSUg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam 09 Avr 2011 18:37    Sujet du message: Répondre en citant

sur le recomptage Choi s'est déjà exprimé à plusieurs reprises:

Citation:
Jeune Afrique : Pourquoi l’Onuci [la mission de l’ONU en Côte d’Ivoire, NDLR] refuse-t-elle de procéder à un nouveau décompte des voix ?

Choi Young-jin : Il faut être très clair. Les bulletins de vote n’existent plus. Après le second tour, on a établi des procès-verbaux pour chacun des 20 000 bureaux de vote et les bulletins ont été détruits. C’est comme cela que ça se passe, tout le monde le sait. Tout ce que l’on peut faire aujourd’hui, c’est recompter les procès-verbaux qui sont conservés au siège de l’Onuci, à l’hôtel Sebroko. Mais pour quoi faire ? On a déjà mis trois jours et trois nuits pour les compter une première fois ; 120 000 agents ont été formés pour cette tâche. Les résultats ne font aucun doute. Et si Laurent Gbagbo ne les accepte pas, c’est parce qu’il a perdu.

Maintenez-vous qu’il n’y a eu ni violences ni fraudes dans le Nord ?

Il n’y a pas eu de fraudes significatives, ni dans le Nord ni dans l’ensemble du territoire ivoirien. Par endroits, il y a eu quelques irrégularités, oui. Il y a eu des tentatives de blocage, et quelques urnes – trois, très précisément – ont été brûlées. Mais ces incidents ont été rares et n’ont pas influé sur les résultats. D’ailleurs, ce n’est pas dans le Nord mais dans l’Ouest qu’ils ont été recensés.

Dans le Nord pourtant, certains procès-verbaux n’ont pas été signés par les représentants de Laurent Gbagbo…

Rien ne nous y obligeait, mais nous avons décidé de ne pas comptabiliser ces procès-verbaux. Cela représentait à peu près 60 000 voix. Pourtant, le Conseil constitutionnel ne s’est pas contenté d’écarter quelques PV. Il a fait annuler 600 000 voix d’un coup. Et sur ces 600 000 voix, presque 550 000 s’étaient exprimées en faveur d’Alassane Ouattara.

_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam 09 Avr 2011 19:07    Sujet du message: Répondre en citant

Autre chose qui fait vraiment de ce thread celui de tous les reniements, c'est le soutien sans faille de certains à un régime théocratique qui a fait de la bible un élément central de sa communication. Tout ça après avoir glosé des pages entières sur ce même forum sur la religion du blanc. Mais bon on n'est plus à ça près.
Arguer ici de l'infaillibilité du conseil constitutionnel après s'être plaint pendant des années des tripatouillages électoraux, ce n'est même plus un reniement, c'est un changement de doctrine.
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soundjata Kéita
Super Posteur


Inscrit le: 06 Mai 2005
Messages: 1655
Localisation: Au sein de mon Empire

MessagePosté le: Sam 09 Avr 2011 20:16    Sujet du message: Répondre en citant

Jofrere a écrit:
Autre chose qui fait vraiment de ce thread celui de tous les reniements, c'est le soutien sans faille de certains à un régime théocratique qui a fait de la bible un élément central de sa communication. Tout ça après avoir glosé des pages entières sur ce même forum sur la religion du blanc. Mais bon on n'est plus à ça près.
Guillaume Soro est chrétien, comme la plupart des malinke de Côte-d'Ivoire et de Guinée-Conakry.
De plus, des musulmans ont toujours officiés au gouvernement Gbagbo, et pas des moindres.
Aussi, l'arguement de l'opposition religieuse musulman VS chrétien en Afrique se heurte toujours à la réalité des faits, qui, en Afrique dite francophone sont les suivants :
- Les très chrétiens Présidents Félix Houphouet-Boigny et Léopold Sédar Senghor ont pu, des décennies entières, dirigés des pays composés à majorité de musulmans.

Or ce qui caractérise les chefs d'Etats Francafricains, ce n'est pas leur appartenance à des religions d'emprunt (dont ils bafouent de toute façon les valeurs), mais leur allégeance totale et complète aux intérêts géo-stratégiques de la France démocratique, républicaine et laïque.
Aussi, le fait que le président Laurent Gbagbo soit chrétien ou le candidat Allassane Ouattara soit musulman ne nous importe pas ici.
Le premier défend la souveraineté de son pays, l'autre souhaite devenir le nouveau préfet de Côte-d'Ivoire.

Jofrere a écrit:
Tout ça après avoir glosé des pages entières sur ce même forum sur la religion du blanc. Mais bon on n'est plus à ça près.
Tu fairais mieux de poser la question aux Français de confessions chrétienne ou maçonnique, pourquoi, dès qu'il s'agit de s'assurer la main mise des ressources africaines, ils s'accomodent aisément de l'appartenance religieuse de leur fournisseurs.
La France a, sans broncher, tolérer les conversions à l'Islam de Bongo et de Bokassa, ainsi que les conversions au communisme du Bénin et du Congo-Brazzaville.
Que dire des relations incestueuses entretenues entre la France et les pays du Maghreb et du Machrek, entre les très chrétiens De Gaulle, Pompidou, Giscard, Mittérand, Chirac et maintenant Sarkozy avec les "Commandeur des Croyants" Hassan II et fils, le très "laïque" Bourguiba, le "démocrate" Ben Ali, ou mieux avec le "Guide" Khadafi.

Enfin pour rappel, le christiannisme, pas plus que l'islam ne furent inventées par des blancs d'Europe, mais par des kamites d'Arabie et de Palestine. Les européens ne s'en sont servis pour faire ce qu'ils ont toujours fait : écraser et dominer les autres afin de s'accaparer toutes leures richesses : d'abors en Europe, puis dans le reste du monde.

Htp, Sunjata
_________________
La vérité rougit l'oeil, mais ne saurait le transpercer


Pour la Renaissance du Gondwana
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Muana Kongo
Super Posteur


Inscrit le: 09 Mar 2004
Messages: 1776

MessagePosté le: Sam 09 Avr 2011 23:46    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Après le second tour, on a établi des procès-verbaux pour chacun des 20 000 bureaux de vote et les bulletins ont été détruits. C’est comme cela que ça se passe, tout le monde le sait.
Ca ne se fait jamais ainsi, précisément parce qu'en cas de contestation, le recomptage peut être une option, à la discrétion du juge de l'élection ou du conseil constitutionnel, d'autant que la contestation a été formulée le jour même des élections, pourquoi se précipiter à détruire les bulletins? D'autant qu'une première contestation avait été introduite au premier tour pour fraude, mais hors délais.
Le recomptage des voix est plutôt la règle que l'exception en matière de contestation électorale. La Côte d'Ivoire ferait ici exception et Choi ment allègrement sur ce point déjà (Ref Al Gore vs G W Bush Jr). Curieux comme le sens critique de certains s'exerce de manière sélective, hm.

Citation:


Maintenez-vous qu’il n’y a eu ni violences ni fraudes dans le Nord ?
Là encore, Choi ment: les populations, comme les observateurs de l'UE entre autres parlent d'intimidations, trucages, bourrages d'urnes en masse. Dans le nord, il y a eu plus de 500 PV avec 100% ouattara+signatures falsifiées des représentants de Gbagbo (qui n'auraient pas voté pour leur candidat?) etc.
Les PV eux-mêmes contiennent encore des preuves de trucage.
Mais en-dehors de cela, le vrai problème de fond est que le nord est resté armé et aux mains des terroristes de ouattara, armé par l'occident (licorne, etc). Dans ces conditions, Choi ne devait pas certifier que les conditions électorales étaient normales, car la simple présence d'une milice armée qui perpétue des viols, meurtres, intimidations, etc suffit à remettre en cause la fiabilité du scrutin (cf le mandat de choi).
Même en admettant qu'il n'y aurait eu que 3 urnes volées/brûlées, il ne pouvait en aucun cas parler d'élections transparentes et surtout pas outrepasser ses attributions: il n'avait aucun droit de certifier des résultats, juste un processus électoral.

Choi n'avait pas son mot à dire devant le conseil constitutionnel. En-dehors des pays africains aucun d'entre vous ne trouverait normal qu'un étranger se mette au-dessus de la plus haute institution d'un pays dans ces circonstances.

Pour les histoires de religions, jofrere à toi d'assumer seul tes propos. Tu es le seul à trouver que l'on doit soutenir une cause en fonction de la religion des concernés. En ce qui me concerne et ce que j'ai pu lire jusque là de la discussion, ce qui nous intéresse c'est qui respecte le droit du peuple, qui le massacre.
_________________
----«Le Jeune Africain Moderne sera armé de savoirs, pas de fusils importés.»
Si vous partagez ce rêve, aidez-nous à en faire une réalité. Soutenez l'initiative Vitu, sur :
http://igg.me/at/vitu
A ne manquer pour rien au monde:
-------->http://www.youtube.com/watch?v=24ZO1HlvmpQ
---> http://www.youtube.com/watch?v=CjDua-fqSUg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
M.O.P.
Super Posteur


Inscrit le: 11 Mar 2004
Messages: 2878

MessagePosté le: Dim 10 Avr 2011 07:52    Sujet du message: Répondre en citant

Crise Ivoirienne: Les camerounais s'échauffent, notamment les pro-Gbagbo
Par Idriss Linge - 08/04/2011

Entre discussions animées, débats divers et marches de soutien, le Cameroun vit à sa façon la crise ivoirienne


Non à l’intervention France-ONU en Côte d’Ivoire
Au Cameroun, la guerre en Côte d’Ivoire est un sujet très sensible. C’est presqu’avec la même passion et le même engagement des ivoiriens, que les camerounais vivent la crise ivoirienne, avec les canons en moins. Si jusqu’à récemment on pouvait constater un léger équilibre entre les pros Gbagbo et les pros Ouattara, la situation a beaucoup changé avec les derniers évènements. Une photo des massacres de Duékoué a été diffusée par de nombreux médias, en même temps que des images de la télévision ivoirienne ont montré des hélicoptères français transportant des rebelles pour les déposer sur des postes de combats. « C’est terrible de voir l’armée française à qui la côte d’ivoire n’a rien fait, tirer sur les symboles de l’État ivoirien. Pour justifier l’impérialisme, on dit qu’on protège les civils» fait savoir un journaliste dans un débat télévisé sur le sujet. Après les frappes aériennes onusiennes et de l’armée française à Abidjan, des conducteurs de mototaxis ont organisé mardi 5 avril à Douala, la capitale économique du Cameroun, une manifestation contre l’entrée de la France dans le combat qui a été dispersée par la police. « Ce qui se passe en Côte d’ivoire nous interpelle tous. Nous ne pouvons pas accepter que des gens viennent s’ingérer dans les affaires d’un pays souverain. La France croit qu’on est encore à l’heure de la colonisation. Nous sommes solidaires des Ivoiriens » a fait savoir un des manifestants, ajoutant que : « L’Afrique doit dire non à l’impérialisme français. La Côte d’Ivoire n’est pas un champ de patates où chacun peut y faire une incursion et dicter sa loi. Il appartient aux Ivoiriens de décider de qui est leur président et non aux puissances étrangères ». On pouvait voir écrit sur des pancartes de manifestants: « 50 ans non à la réconciliation ; Ua, CDEAO, quelle honte ! Libérez l’Afrique : Côte d’Ivoire, Libye ; Gbagbo tient le bon bout, nous sommes avec toi ; La France doit partir de la Côte d’Ivoire ; les Africains en ont marre… Nous sommes fatigués »



© Journalducameroun.com
Affiche portée par des camerounais de Paris


Les autorités sans voix, des partis politiques très actifs
Des opposants et leaders d’opinion camerounais ont lancé en ligne une pétition contre «l’impérialisme mondial» en Côte d’Ivoire. La pétition dénonce « une tragédie ourdie » en Côte d’Ivoire par le président français Nicolas Sarkozy et la « fumeuse communauté internationale ». Cette pétition invite « tous les Africains à se mobiliser pour rejoindre les rangs du vaillant peuple ivoirien qui lutte, les armes à la main, pour s’affranchir du joug de l’impérialisme mondial. » Parmi les signataires, on pouvait recenser le MANIDEM et Henriette Ekwe, récente lauréate du prix du courage féminin récompensée par le département d’Etat américain. L’union des populations du Cameroun (UPC), a pour sa part félicité Gbagbo pour son courage. « Votre attitude de vous en tenir aux principes et de respecter scrupuleusement les engagements pris, a permis de faire apparaître au grand jour, même pour les aveugles, la mauvaise foi des ennemis de la Côte d’Ivoire et la permanence de leur volonté depuis en fait 1993, de ne renoncer à aucun de leurs avantages, stigmates des régimes néo-colonisés », peut on lire dans une lettre datée du 26 mars 2011. Les autorités camerounaises, notamment la diplomatie, ne se prononcent pas officiellement sur le sujet. « Le Cameroun n’est que sapeur-pompier, mais jamais pyromane », avait affirmé son porte-parole et ministre de la communication, Issa Tchiroma Bakary. Parlant de cette crise à l’occasion de son discours lors de la cérémonie de vœux au corps diplomatique, le président Biya avait invité les adversaires ivoiriens à suivre l’exemple de la Guinée Conakry, sans véritablement prendre position. Mais les observateurs s’interrogent sur l’attitude qui pourrait être celle du gouvernement dans le contexte d’une marche a faveur de Ouattara. Bien que cela n’ait pas été prouvé, on a appris que le ministre de la communication avait recommandé aux télévisions locales de ne pas diffuser des images de la manifestation pro Gbagbo à Douala.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim 10 Avr 2011 11:19    Sujet du message: Répondre en citant

Muana Kongo a écrit:

Pour les histoires de religions, jofrere à toi d'assumer seul tes propos. Tu es le seul à trouver que l'on doit soutenir une cause en fonction de la religion des concernés.

je ne parle évidemment pas des conviction religieuses de tel ou tel responsable politique mais de l'instrumentalisation et de la mise en scène de la religion à des fins politiques. L'exemple le plus récent c'est un bandeau qui défile sur la RTI appelant à lire tel ou tel passage de la bible. N'ya-t-il pas de musulmans ayant voté Gbagbo lors de la dernière élection?
Mais bon ça va sûrement renforcer à Gbagbo le soutien de ses amis évangéliques.
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim 10 Avr 2011 12:36    Sujet du message: Répondre en citant

http://www.africavox.com/billet.cfm/3019_le-christ-de-mama.html

Le Christ de Mama
Le nouveau prophète de "L'église des leaders"

Publié le 12/01/2011 par Ferdinand Yapo

"L’église des leaders". Tel est le slogan, de la Mission évangélique grâce de vie (Meg-Vie) d’Abidjan. Une église de "leaders" qui a choisi son leader politique : M. Laurent Gbagbo. Et qui ne s’en cache pas.



Dimanche 9 janvier 2010. Il est 10h. Le soleil. La communauté chrétienne de la Meg-Vie du Plateau Dokui s’apprêtent à participer au culte hebdomadaire. Les fidèles se bousculent devant une vendeuse de sandwich. Ceux-ci sont prudents. A plusieurs reprises, des personnes sont tombées pendant la messe. Certains y ont vu une manifestation christique et ont crié "Alléluia". D’autres, les concernés surtout, savaient que c’était dû à la faim.

Turbo, pasteur gansta rap

En effet, les messes sont longues, autant que les prêches du pasteur principal. Ce pasteur, c’est le bishop Guy Vincent Kodja. Son nom d’artiste : Turbo. Il n’est pas encore arrivé. Ses adjoints, une dizaine, tous jeunes, portant costume-cravate, l’attendent au parking. Le parking est plein de véhicules nouvellement immatriculés et de différentes marques. Il est construit sous un pilier de haute tension électrique. L’église elle-même est construite à une dizaine de mètres de la ligne haute tension. Personne n’a le droit de construire si près d’une ligne haute tension, mais quand on s’appelle Turbo, bien que pasteur, on peut se permettre certaines choses.

Turbo n’est pas n’importe qui. Il est une ancienne vedette du gangsta rap ivoirien. Mais aussi, le neveu de Simone, l’épouse du Président Gbagbo. Un jour, il a proclamé qu’il avait été appelé par Dieu pour être "bishop" (évêque) de son Eglise et il a fondé sa propre mission. Grâce à ses dons de chantre, sa renommée d’artiste, ses qualités d’orateur et ses liens familiaux, il a fondé et agrandi son église, l’une des rares à Abidjan, à être dotée d’un système de climatisation dans la grande salle de culte de plus de cinq cent places.

"Incitation à la haine"

Ce dimanche, à ses côtés, se tient Stéphane Kipré, président d’un parti sans militants et gendre du Président Laurent Gbagbo, entouré de soldats de l’armée aux regards mauvais. Stéphane Kipré figure sur la liste des personnes interdites de visa, par l’Union européenne. Il est accusé d’"incitation à la haine", à travers son journal Le Quotidien. "L’église des leaders" de Turbo ne cache pas son choix politique. Pendant la campagne pour l’élection présidentielle, les posters du candidat de La majorité présidentielle (LMP), Laurent Gbagbo, surnommé "Le Christ de Mama", étaient visibles partout sur la clôture et les façades de l’église. Sur le toit de l’église flotte, à la place de la croix, le drapeau tricolore (orange, blanc et vert) ivoirien. Une église patriote. Et dans cette église, alors que les habits à l’effigie des hommes politiques, sont interdits notamment à l’église catholique de Côte d’Ivoire, on encourage le port d’habits à l’effigie de M. Gbagbo.

Lors de la campagne électorale, les choristes étaient habillées en tee-shirt à l’effigie du candidat Gbagbo, et ce dimanche, cinq semaines après la fin du scrutin, certains fidèles arborent encore leurs chemises frappées du logo de LMP.

Dans son sermon du jour, le bishop Kodja rappelle que "le pouvoir, c’est Dieu qui le donne", dans un Français pas toujours soutenu, qui rappelle son passé de rappeur de ghetto.

"Il nous appartient, nous chrétiens de respecter le choix de Dieu. Aujourd’hui, il y a ceux qui veulent mépriser les institutions de notre pays en s’appuyant sur l’étranger, mais l’étranger ne viendra pas nous dicter ce que nous devons faire. Le Président Gbagbo a été élu, selon notre constitution, c’est lui le choix de Dieu, face à ceux qui veulent vendre notre pays au diable", martèle-t-il sous un tonnerre d’applaudissement. Il termine son sermon par une chanson reprise en chœur par l’assemblée, debout, les bras en l’air, criant, on eut dit qu’elle était au bord de l’hystérie : "La main du Seigneur m’a montré sa puissance, la main du Seigneur m’a fait triompher. Je ne mourrai point, mais je vivrai, pour proclamer les œuvres du Seigneur".

Politiquement embrigadés

Quand vient le temps de la quête, un pasteur subalterne, donne des instructions au micro et lance, avec ironie : "Les pièces de 100 FCFA et de 500 FCFA (moins de 1 euro, NDLR), s’il vous plaît, gardez-les, parce que quand vous les jetez dans le panier, ça blesse le Seigneur. Donnez des billets, ils sont plus doux et ça caresse le Seigneur".

Sa remarque est applaudie. Aux premières loges où ont pris place des politiciens, des artistes et de riches hommes et femmes d’affaires, ce sont des billets roses (10.000 FCFA, soit un peu plus de 15 euros) et verts (5.000 FCFA, environ 8 euros) qui tombent dans les paniers de la quête.

A la fin de la messe en milieu d’après-midi, chacun retourne chez soi, heureux. Les fidèles plus politiquement embrigadés et le pasteur un peu plus riche que la semaine passée. En effet, le bishop et ses collaborateurs se retrouvent pour faire le point des dons, dans son bureau où trônent plus de posters de lui-même que de Jésus-Christ.
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gnata
Super Posteur


Inscrit le: 14 Juil 2005
Messages: 1127

MessagePosté le: Dim 10 Avr 2011 20:25    Sujet du message: Répondre en citant

La force Licorne et l'Onuci ont repris leurs bombardements contre la Résidence du Chef de l'Etat. Les missiles ont touché le Bâtiment D (Bureaux de la Première Dame) actuellement en feu.
Source: Alain Toussaint, Conseiller du président Laurent Gbagbo. Il est actuellement 19h15 à Abidjan.

Précisons que la force Licorne est à sa 4è attaque à l'hélicoptère de guerre en plein milieu d'Abidjan.
L'ONU est entrain de creer un precédent en se permettant de faire une guerre dans un pays qu'il était supposé pacifier, c'est du jamais vu, l'implication juridique d'une telle démarche devrait inquiéter plus d'un, on n'a pas idée d'être membre d'une organisation qui est dédiée à la paix que d'autres instrumentalisent contre nous !...

Le coup d'état de la France a échoué, ses rebelles malgré l'armement et les combinaisons militaires dernier cri, sont de sombres vauriens qui ne savent qu'attaquer les habitants des petites bourgades où personne n'est armé, devant de vrais militaires se sont des inccapables.

Quant à Watra, depuis le temps qu'il se prend pour un président (?), l'armée Ivoirienne que ses maîtres bombardent depuis 2 semaines attend de lui faire ses déférences, la population qu'il affame, qu'il prive de médication, de banques, de sécurité et qu'il terrorise avec ses hordes de truands poussiereux et galeux l'attende pour lui faire ses déférences, les populations de l'ouest dont il a soudain augmenté le taux de mortalité en moins d'un mois l'attende pour lui faire leur déférence, tout le monde l'attend pour lui souhaiter une bonne présidence...
le proverbe dit: "Si tu vois un crocrodile fuir l'eau de son marigot, c'est parce que son lit (du marigot) est entrain de chauffer"...
_________________
"Always be intolerant to ignorance but understanding of illiteracy (..)in those homely sayings (mother wit) was couched the collective wisdom of generations" I know why the caged bird sings, p99, Maya Angelou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Muana Kongo
Super Posteur


Inscrit le: 09 Mar 2004
Messages: 1776

MessagePosté le: Lun 11 Avr 2011 10:32    Sujet du message: Répondre en citant

Jofrere a écrit:
Muana Kongo a écrit:

Pour les histoires de religions, jofrere à toi d'assumer seul tes propos. Tu es le seul à trouver que l'on doit soutenir une cause en fonction de la religion des concernés.

je ne parle évidemment pas des conviction religieuses de tel ou tel responsable politique mais de l'instrumentalisation et de la mise en scène de la religion à des fins politiques. L'exemple le plus récent c'est un bandeau qui défile sur la RTI appelant à lire tel ou tel passage de la bible. N'ya-t-il pas de musulmans ayant voté Gbagbo lors de la dernière élection?
Mais bon ça va sûrement renforcer à Gbagbo le soutien de ses amis évangéliques.
Tu sais très bien que ce n'est pas à cela que je répondais, mais aux amalgames que tu aimes créer, je reprends:
Citation:
le soutien sans faille de certains à un régime théocratique qui a fait de la bible un élément central de sa communication. Tout ça après avoir glosé des pages entières sur ce même forum sur la religion du blanc.
C'est de ton imagination seule que sort le "lien" entre "la religion du blanc" (tes mots) et le "soutien inconditionnel à un régime théocratique... etc.. bible".
En d'autres termes, je soulignais juste :
1) l'absurdité de ce genre de "raisonnements",
2) la profonde malhonnêteté de tes propos ci-dessus.
Il ne s'agit pas de soutenir Gbagbo ou une "instrumentalisation de la bible", mais de dénoncer fermement le hold-up électoral, les magouilles et surtout le massacre colonial en cours. Je me doute bien que tu n'éprouves pas une profonde sympathie pour les africains qui meurent en ce moment, mais un minimum de respect exigerait que tu évites de nous amener dans des débats stériles, superficiels et hors-sujet. D'ailleurs, on devrait plutôt questionner ton soutien sans faille (autre qu'argumentaire) et inconditionnel à la suprêmatie blanche et tout ce qui la représente.

C'est curieux que tu sois plus préoccupé par des potins et des appels à la haine imaginaires, quand les forces de wattara ont massacré il y a quelques jours des chrétiens dans une église, parce qu'ils étaient chrétiens et que les hommes de wattara ne cessent d'appeler à la méfiance envers les associations chrétiennes qui dénoncent les massacres dans l'ouest.
Curieux comme ta ligne argumentaire rejoint la ligne de défense des préfets coloniaux nègres modernes... "vous avez massacré des gens pour leur religion?" "Attention, l'information émane de chrétiens". "Il y a une invasion coloniale en cote d'ivoire" "vous soutenez un régime chrétien".

En outre, Sundjata a répondu plus en détails sur ce point.

Je ne te comprends vraiment pas: pendant que des gens meurent rien d'autre ne t'intéresse que la polémique et la défense de la suprématie blanche sous des couverts de "raison", d'"objectivité". Mais jamais un mot sur le massacre en cours, le trucage des élections, etc.

Comprends donc que je ne prendrai pas la peine de réagir de nouveau à ce type de propos.
_________________
----«Le Jeune Africain Moderne sera armé de savoirs, pas de fusils importés.»
Si vous partagez ce rêve, aidez-nous à en faire une réalité. Soutenez l'initiative Vitu, sur :
http://igg.me/at/vitu
A ne manquer pour rien au monde:
-------->http://www.youtube.com/watch?v=24ZO1HlvmpQ
---> http://www.youtube.com/watch?v=CjDua-fqSUg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
asher001
Grioonaute 1


Inscrit le: 15 Déc 2005
Messages: 220

MessagePosté le: Lun 11 Avr 2011 10:35    Sujet du message: Marvel Répondre en citant

marvel02 a écrit:
Côte d’Ivoire : HEROISME ANTI-NATIONAL

Par VINCEN TOHBI IRIE

Le monde entier se demande ce qui lui arrive. Un tel entêtement est inexplicable. La Côte d’Ivoire s’est positionnée sur la carte du monde comme le pays des drames politiques et des idioties électorales. Elle fait la une de tous les journaux, ceux à sensation et ceux plus sérieux.

S’il ne s’agissait pas de milliers de vies humaines lâchement ôtées, s’il ne s’agissait de la réputation d’un pays ternie pour des décennies, s’il ne s’agissait pas de l’avenir de millions d’Ivoiriens, nous aurions eu de l’admiration pour l’opiniâtreté de ce Chef GBAGBO. Mais un héroïsme qui vaut tant de vies innocentes n’en est pas un.

BÉHANZIN, SAMORY TOURÉ, SOUDIATA KÉÏTA que GBAGBO admirait tant n’auraient jamais donné tant de misères à leurs peuples.

A supposer que Laurent GBAGBO eût raison, qu’il eût gagné les élections, qu’il fût dans son bon droit, en tant que chef politique, il n’aurait pu accepter que le peuple qu’il prétend aimer meure ainsi. Même s’il n’y avait pas eu guerre, les embargos sur les biens de première nécessité, la rupture d’approvisionnement en médicaments, la fermeture des banques, le manque de carburant pour le transport de nourritures auraient fait à court terme beaucoup de victimes.

L’histoire et la justice situeront la responsabilité des troupes de OUATTARA dans les tueries et exécutions sommaires à Abidjan et à l’Ouest. S’il y a eu abus des droits de l’homme, les troupes de OUATTARA ainsi que les principaux décideurs devront payer pour ces crimes. La quête de justice doit être dirigée vers tous les camps, les victorieux comme les vaincus. La nouvelle Côte d’Ivoire ne doit être la terre d’aucune impunité.

Mais pour l’heure, l’incompréhensible résistance de Gbagbo a coûté des vies et en coûtera encore tant qu’il résistera et tant qu’il ne donnera pas un signal clair d’accalmie à ses partisans. En tant que leader, il sait que son message épargnera des destructions.

Cet héroïsme d’apparence à partir d’un bunker est une lâcheté que devraient comprendre ses partisans encore fidèles. Un vrai leader est au-devant de ses troupes quand il agit d’une guerre. Il ne se terre pas avec sa famille et ceux qu’il aime tout en demandant aux enfants des autres de mourir pour sa cause et pour lui.

La Côte d’Ivoire et le monde entier auront découvert avec effroi un anti-héros ou un héros anti-social et anti-patriotique. Aucun idéal, aucune aspiration, aucun rêve, aucune illumination ne valaient que meure la Côte d’Ivoire. C’est pourquoi beaucoup de responsables civils et militaires doivent rendre compte pour avoir soutenu ou contribué à entretenir la folie d’un pyromane.

UNE NOUVELLE VIE POUR TOUS LES IVOIRIENS

A voir comment Laurent GBAGBO défend son dernier carré de pouvoir, on peut être heureux que la page de sa gestion soit bientôt tournée. Qu’’il soit traîné devant la justice internationale, qu’il fasse face aux juges de Côte d’Ivoire, qu’il soit chez lui à Mama ou dans n’importe quel pays ami en exil, son inactivité politique nous fera beaucoup de bien à nous tous.

Nous comptons encore nos morts. Combien sont-ils nos frères, nos sœurs, nos enfants, nos cousins, nos amis nos voisins, nos alliés, nos connaissances, nos compatriotes, nos inconnus qui ont péri dans la lutte de pouvoir entre OUATTARA et GBAGBO ? Nul ne le sait encore. Un porte-parole de GBAGBO a parlé de 10.000 morts depuis 2002. Mais il ne dit pas quelle est la proportion de la comptabilité macabre qui leur est attribuable.

Assurément, les ambitions politiques de GBAGBO et de OUATTARA nous ont coûté beaucoup à nous Ivoiriens. Dans des articles antérieurs, nous avions souligné la nécessité de l’émergence d’une nouvelle classe politique ivoirienne plus consciente et responsable que celle que nous avons eue ces dix dernières années.

Les nouvelles élites issues de la rébellion meurtrière de SORO Guillaume et du patriotisme sanguinaire de BLÉ GOUDÉ ne pourront pas et ne doivent pas être la référence de cette Côte d’Ivoire nouvelle. Tant que nous autres, Ivoiriens des villages et des plantations, Ivoiriens de l’étranger, Ivoiriens des rues, Ivoiriens par amour ou par adoption, Ivoiriens par résidence, Ivoiriens analphabètes, technocrates et diplômés., Ivoiriens fortunés ou pauvres, Ivoiriens de Khorogo, d’Abidjan ou de Zuenoula, nous resterons spectateurs de nos vies nationales, notre Côte d’Ivoire n’évoluera pas. Il nous faut plus d’activisme politique au milieu du village. Nous devons être le garde-fou des dérives et des passions politiques.

Je l’avais souligné antérieurement, je ne mourrai pas pour des hommes politiques idiots. Je mourrai pour mes idées et mes idéaux. L’amour de la Nation est à nulle autre comparable. Dieu, la Patrie, puis la famille. Mais nous devons mériter l’amour de la patrie et vice-versa.

Nous mènerons une nouvelle vie en Côte d’Ivoire sans GBAGBO, cette idée est déjà suffisante pour que nous soyons heureux. Finie l’impunité. Finie l’arrogance des Refondateurs. Finie la caporalisation des médias d’Etat, utilisés pour la gloire d’un individu. Finis les désespoirs de désordre. Finis les quotas aux concours d’entrée à la fonction publique et dans les Ecoles publiques nationales. Finies les impasses. Et surtout fini le règne des mercenaires, des miliciens, des vauriens, des violents.

BLÉ GOUDÉ reviendra sur la scène politique, après ses ennuis judiciaires, mais ce sera un BLÉ GOUDÉ plus sage, qui tentera de convaincre l’électorat à la force des arguments et non à la force des biceps de ses tristement célèbres patriotes. Il nous trouvera avec lui ou en face de lui, si nos idées convergent ou divergent. Mais il lui en faudra beaucoup d’intelligence pour nous guider nous autres car, pour une fois dans cette Côte d’Ivoire d’après HOUPHOUËT, les CV seront la table de négociation.

Une Côte d’Ivoire avec Laurent GBAGBO à la retraite, c’est forcément une Côte d’Ivoire où tous les Partis politiques y compris le FPI re-goûteront à la joie d’une vie politique libre et surtout démocratique. Avec GBAGBO, nous étions sûrs que même si la communauté internationale lui laissait ce mandat, il aurait modifié la Constitution en 2013 pour se maintenir en course à vie.

Le pouvoir chez GBAGBO comme on le voit actuellement n’est pas une question de jeu politique, c’est une question de mort, de prophétie et d’illumination. Nous comptons nos morts et ne savons pas combien ils sont nos frères qui sont morts.

Notre seule satisfaction est que nous ne verrons pas pendant les 4 années à venir la gouaille, l’inconscience et l’arrogance politique d’un Laurent GBAGBO, engagé dans un illusoire combat pour l’indépendance politique et économique de la Côte d’Ivoire, à un moment où les Nations les plus puissantes de cette planète renoncent, pour plus d’efficacité, à cette indépendance en rejoignant les grands ensembles économiques et politiques.

La victoire n’est pas encore acquise totalement. Mais nous aurons l’œil sur Dramane OUATTARA quand il sera investi Président. Nous n’avons pas risqué notre vie à le soutenir contre vents et marées pour qu’il vienne rééditer l’exploit de Laurent GBAGBO.

Notre soutien n’est pas un chèque en blanc. Plus jamais un Président Ivoirien ne se risquera à ridiculiser la Côte d’Ivoire. C’est nous tous qui devrons le ridiculiser.

FPI, C’EST VOUS QUI AVEZ AVEUGLE GBAGBO

Vous avez été un Parti porteur d’espoir. Quand vous êtes sortis de la clandestinité en 1990, toute la Côte d’Ivoire qui aspirait à plus de démocratie vous a fait confiance. Beaucoup sont morts pour vous en 1995, dans votre "boycott actif" des élections d’alors, puis en 2000 quand GUEÏ Robert a tenté de vous voler votre victoire, puis en 2002, quand la rébellion a éclaté, puis en 2004 quand l’Armée française était à deux doigts de renverser votre leader.

Que de morts sur votre parcours politique. Que de sang dans votre quête du pouvoir. Que de cadavres dans la consolidation de votre pouvoir. Que de charniers à votre solde. Que de fantômes qui errent dans les souvenirs de votre gestion politique.

Vous qui étiez si bons, qui aviez de si bonnes idées. Votre cœur de chair est devenu un roc inémotionnel au toucher de l’argent et du pouvoir. Vous les profs qui nous avez appris la contradiction, vous êtes devenus intolérants, libertaires, tortionnaires, démagogues et tricheurs. Vous avez hérité d’un pays bancal, mais vous lui avez coupé les pieds. Il est à terre et peinera à se relever.

Vous avez assisté à la dérive tribalo-dictatoriale de votre leader, sans que vous leviez le petit doigt, sans que vous fassiez prévaloir l’humanisme qui a guidé vos actions au début, sans que vous vous posiez des questions sur votre bilan et sur la direction des affaires.

C’est vous les vrais responsables de notre désespoir, pas Laurent GBAGBO seul. Vous auriez pu lui ouvrir les yeux, équilibrer ses initiatives, le ramener à la réalité. Vous ne l’avez pas fait. En lieu et place, vous avez banni Mamadou KOULIBALY, qui était le seul à vouloir un parti intègre, qui renoue avec ses valeurs. Vous l’avez poussé hors du Pati.

Vous êtes devenus aveugles de pouvoir et avez fermé vos oreilles aux appels du monde entier, des grandes puissances, des voix les plus autorisées, de vos amis qui vous ont appelés à la raison. Vous êtes restés sourds à toutes ces voix. Même quand la crise prenait une autre envergure, vous n’avez pas fait défection, ne serait-ce que pour montrer à votre leader que vous protestez contre l’hécatombe dans laquelle il précipitait le pays. Comment avez-vous pensé que vous pouviez vous léguer contre le monde entier et vivre reclus ?

Et vous voilà face à votre destin. Regardez la Côte d’Ivoire que vous laissez. Regardez le désastre et le paysage de mort que vous nous offrez. En êtes-vous fiers ?

Sortez de notre vie désormais, laissez le Parti à d’autres générations d’Ivoiriens, celles qui sont plus conscientes que vous. Vous avez échoué.

Cela fait plusieurs jours que vous avez tous abdiqué. Votre Armée et certains de vos cadres ont appelé à la cessation des hostilités. Mais votre leader attend encore l’Armée du Ciel que ses Pasteurs lui ont promise. Les Ivoiriens meurent sous les balles de ses miliciens et des troupes de OUATTARA. Vous effraie-t-il autant pour que vous ne lui demandiez pas dans une déclaration solennelle de se retirer du pouvoir ? Vous savez qu’il est dans le faux depuis le début. Mais vous avez banni la contradiction de vos rangs.

Vous étiez dans l’Opposition en des temps plus difficiles de persécution. Mais vous avez tenu et vous êtes arrivés au pouvoir. Vous reviendrez dans 5 ans, dans 10 ans, dans 15 ans. Vous avez fait 45,9 % de voix aux élections présidentielles, c’est très important. Il y a des Ivoiriens qui vous font encore confiance. Mais vous ne pouvez pas lier la vie de votre Parti à la vie de Laurent GBAGBO.

Lui est un homme qui passera, vous, vous êtes un Parti qui devra survivre au temps et aux évènements. Désavouez-le. Il a trahi vos idéaux. Venez à l’écran de notre télévision et demandez-lui de partir afin d’offrir une nouvelle virginité à votre parti qui a encore sa place en Côte d’Ivoire.

Sinon vous serez comptables de ses actes et vous aurez à vous expliquer chaque fois que vous interviendrez dans la vie politique. C’est vous qui nous avez enseigné que le culte de la personnalité était un danger pour la démocratie, pourquoi vous pensez que Laurent GBAGBO est immuable ?


Very Happy Very Happy
Du Marvel dans toute sa splendeur.
Réveille toi Marvel. Réveile toi mon vieux. C'est quoi l'aigreur qui est en toi qui t'anime de la sorte; quelles sont tes diverses frustrations en toi ? Bon là dessus j'en connais un peu car en lisant tes posts j'ai pu voir combien tu étalais au grand jour ta jalousie au vis à vis de certaines personnes...
C'est bien d'être têtu Marvel, c'est à la fois une qualité et un défaut; côté négatif de l'entêtement c'est qu'on devient borné dans tous les sens du terme.
Tu es devenu tellement borné Marvel, que tu te rends même plus compte de ton état mental...oui, oui; tu as tous les atouts pour devenir un véritable traitre...à toi même, à tes nobles idéaux qui t'animent.
Ta haine envers Gbabgbo t'aveugle littérallement et te fais aller dans tous les sens comme un chien enragé. C'est cette rage qui te donne tant d'ardeur à poster de si longs posts.
Vide ta tête Marvel, mets de côté tes connaissances de chien savant qui te donne cette arrogance, cette rage.
Tu te crois plus intelligent que tout le monde, c'est ça ton gros problème mon vieux. Tu n'en tends même pus ce qu'on te dit.
Réveille toi MArvel, il est encore temps. Je te demande pas de devenir un pro-Gbagbo, ou un aniti français ou je ne sais quoi d'autre; je te demande pas d'avoir un esprit binaire, obtus, cadré, formatté, respecte certains de tes engagements que t'avais pris dans un post.....l'heure est arrivé, il n'est pas trop tard à moins que tu vises professionellement une position et que cette posture anti Gbabgo de "panafricain" nouvelle sauce te serve plus tard dans ton CV, vu que tu sembles être un homme très ambitieux et téméraire;

Info:
Tu sais je me suis dis hier, toi , au temps de Kimpa Vinta si tu étais là; suis sûr que tu ferais partie des gens avec les portugais en train de regarder cette derniere en train de bruler au nom de ton panafricanisme.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Muana Kongo
Super Posteur


Inscrit le: 09 Mar 2004
Messages: 1776

MessagePosté le: Lun 11 Avr 2011 10:42    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
à moins que tu vises professionellement une position et que cette posture anti Gbabgo de "panafricain" nouvelle sauce te serve plus tard dans ton CV
Ca résume très bien ses prises de positions depuis qu'il est arrivé sur grioo avec le "plus intelligent que tous".
Citation:

Tu sais je me suis dis hier, toi , au temps de Kimpa Vinta si tu étais là; suis sûr que tu ferais partie des gens avec les portugais en train de regarder cette derniere en train de bruler au nom de ton panafricanisme.
Exactement ce que j'ai pensé de sa première intervention sur grioo pour défendre cette fois la bande à sassou. Rolling Eyes
_________________
----«Le Jeune Africain Moderne sera armé de savoirs, pas de fusils importés.»
Si vous partagez ce rêve, aidez-nous à en faire une réalité. Soutenez l'initiative Vitu, sur :
http://igg.me/at/vitu
A ne manquer pour rien au monde:
-------->http://www.youtube.com/watch?v=24ZO1HlvmpQ
---> http://www.youtube.com/watch?v=CjDua-fqSUg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Hannibal
Grioonaute 1


Inscrit le: 03 Aoû 2004
Messages: 242

MessagePosté le: Lun 11 Avr 2011 10:48    Sujet du message: Répondre en citant

Mon Frère Muana Kongo,

Voilà un bail.
Ca fait plaisir de te lire, surtout dans les circonstances actuelles.

Tu sais, au fond, la ligne de démarcation entre africains au sujet de la colonisation n'a vraiment pas varié. Les gesticulations que je lis ici et là, me rappellent, les fac-similés des télégrammes envoyés fin des années 50 en pleines vexations coloniales par la bande à Ahmadou Ahidjo, Houphouet Boigny et compagnie pour traiter les nationalistes de l'époque (Modibo Keïta, Sekou Touré, Boganda...) d'anti-blancs et de racistes. On trouve encore ces fac-similés dans les archives de l'UPC des années 70 dans les livres anciens. Et curieusement, au moment de la décolonisation, les amis des blancs se présentaient comme leaders anti-coloniaux et pères de la nation.

Bref, nous sommes habitués.

Panafricainement,
Hannibal
_________________
« C’est la Voix des sans-voix pour dénoncer ceux qui se croient au-dessus de la Loi. Et qui se prennent pour le Roi des Rois. Les Martyrs sont morts pour la Résistance. Ils ont payé très cher pour notre Indépendance. Ce Chant pour leur exprimer notre reconnaissance. Oui, ce cri d’alarme pour nous révolter. » : Méway
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
afrobeat
Grioonaute régulier


Inscrit le: 14 Aoû 2007
Messages: 312

MessagePosté le: Lun 11 Avr 2011 11:00    Sujet du message: Répondre en citant

Muana Kongo a écrit:
Citation:
à moins que tu vises professionellement une position et que cette posture anti Gbabgo de "panafricain" nouvelle sauce te serve plus tard dans ton CV
Ca résume très bien ses prises de positions depuis qu'il est arrivé sur grioo avec le "plus intelligent que tous".
Citation:

Tu sais je me suis dis hier, toi , au temps de Kimpa Vinta si tu étais là; suis sûr que tu ferais partie des gens avec les portugais en train de regarder cette derniere en train de bruler au nom de ton panafricanisme.
Exactement ce que j'ai pensé de sa première intervention sur grioo pour défendre cette fois la bande à sassou. Rolling Eyes

Marvel c'est un petit oportuniste qui a du mal à tirer son épingle du jeu. Un adepte des retournements de vestes spectaculaires en fonction des intérêts ou des avantages qu'il espère tirer mais qu'il ne tire jamais.

Voilà un gars qui est passé de l'afrocentrisme le plus barbare, déraisonné et violent,au democrate françafricain également barbare, déraisonné et violent. On se demande s'il est nécessaire de mouiller autant son maillot pour tirer son épingle du jeu dans la jungle sassou.

Et depuis qu'il a essayé de faire du marketing sassouiste ici,mais qu'il a été fermement et proprement démonté à la mesure de sa tentative d'imposture, il voue une haine viscérale aux grioonautes, une rancoeur tenace quin explique la violence de ses propos
_________________
www.afromantara.com
Produits de beauté Afro!

Fela Anikulapo Kuti - Sorrow tears and blood
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gnata
Super Posteur


Inscrit le: 14 Juil 2005
Messages: 1127

MessagePosté le: Lun 11 Avr 2011 11:34    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai hésité longtemps avant de mettre cette contribution.

Loin des forums... La situation humanitaire est catastrophique, ma foi, ce n'est pas tout qu'on peut écrire sur les forums, mais pour les Africains qui veulent savoir, il ne s'agit plus de contentieux électoral, mais de recolonisation ou volonté manifeste de démontrer aux Africains que nous ne sommes RIEN, que nos vies ne valent RIEN, nul doute que je le savais, mais c'est différent quand tu palpes la réalité...

Personnellement ma famille est cloitrée chez elle depuis jeudi 31 mars, c'est à dire depuis 11 jours maintenant, ce n'est que par pure hasard qu'ils ont fait quelques provisions, mais cela va durer combien de temps ? la peur aidant, ils sont incapables de s'aventurer dehors, parce que leur quartier est pleins de rebelles que l'ONU a déversé par hélicoptères, ces gens galeux avaient commencé à piller les premiers jours dans ce quartier paisible, il a fallu que Watra soit épinglé par les actes de Duékoué (800 morts ) pour que la consigne soit lancée et qu'ils cessent leurs pillages et saccages, mais ces zozos tirent à vue sur tous ceux qu'ils aperçoivent, mon cas n'est pas une exception loin s'en faut, tout Ivoirien qui a des parents à Abidjan peut vous sortir le même temoignage à quelques lignes près, avant chaque appel on prie que rien ne soit arrivé...

Avant cette journée du Jeudi 31 Mars, la même maison de mes parents étaient remplie de parentèle fuyant les mêmes rebelles de Watra à Abobo (parce que les deux quartiers sont proches), la plupart a été envoyée soit au village soit à Yopougon pour ceux qui avaient du travail à Abidjan.
Les témoignages que j'ai entendus ne sont pas bonnes à transcrire ici, pour la raison simple qu'on ne traite pas des êtres humains de la sorte, personne d'ailleurs ne mérite d'être traité ainsi, pour rien, ni personne...

Qui va punir la france, les USA, l'ONU ? quel pays Africain de l'Union Africain va venir au secours d'autant de vies mis en pointillés par Watra et ses supports ? Nous sommes complètement impuissants, les petites marches et manifs que nous faisons ? pfff c'est le strict minimum, mais si vous avez l'occasion de vous trouver devant des manifestations sur la question, SVP arrêtez-vous et donnez de la voix !.

Une chose qu'il faut faire, c'est de relayer l'information pour que le monde sache ce qui se passe, il faut que ces écrits-là restent pour témoigner de la barbarie de ces gens, il faut aussi que les Africains qui se sentent concernés donne de la voix parce que quand ces brigands visent les Ivoiriens que la France, L'ONU et les USA bombardent, dans ce même viseur de leurs chars volants c'est vous qu'ils visent aussi...
_________________
"Always be intolerant to ignorance but understanding of illiteracy (..)in those homely sayings (mother wit) was couched the collective wisdom of generations" I know why the caged bird sings, p99, Maya Angelou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun 11 Avr 2011 12:56    Sujet du message: Répondre en citant

@Muana Kongo
Quelque soit le débat du moment, il faut quand même être consistant avec ses positions précédentes sur le forum. On a face à nous un régime qui communique au plus haut niveau atour de la bible et des groupes de prière, qui fait référence sur la chaine nationale à des passages précis de la bible.
Tu ne l'as pas contesté ça, et @Soundjata non plus. Parceque c'est incontestable. Peut-être est la Côte d'Ivoire ou l'Afrique que vous appelez dorénavant de vos voeux. Libres à vous mais dans ce cas il faut mettre à jour la doctrine.
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun 11 Avr 2011 13:02    Sujet du message: Répondre en citant

Hannibal a écrit:

Tu sais, au fond, la ligne de démarcation entre africains au sujet de la colonisation n'a vraiment pas varié.

Comme on dit cher Hannibal, comparaison n'est pas raison.
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hannibal
Grioonaute 1


Inscrit le: 03 Aoû 2004
Messages: 242

MessagePosté le: Lun 11 Avr 2011 14:15    Sujet du message: Répondre en citant

Cher Jofrere,

J'étais sur le point de te répondre, mais l'éventuelle arrestation de Gbagbo, le rend inutile....
_________________
« C’est la Voix des sans-voix pour dénoncer ceux qui se croient au-dessus de la Loi. Et qui se prennent pour le Roi des Rois. Les Martyrs sont morts pour la Résistance. Ils ont payé très cher pour notre Indépendance. Ce Chant pour leur exprimer notre reconnaissance. Oui, ce cri d’alarme pour nous révolter. » : Méway
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marvel02
Grioonaute régulier


Inscrit le: 30 Aoû 2006
Messages: 318

MessagePosté le: Lun 11 Avr 2011 14:15    Sujet du message: Répondre en citant

Vous soutenez un tribaliste. Assumez-vous. Moi, jamais. Un président qui a décidé la partition pure et simple de son pays, en décrétant que les nordistes peuvent être écartés du choix du président, je n'ai jamais vu ça. Si ce n'est pas une déclaration de guerre civile délibérée, je ne connais donc rien. C'est encore la France qui l'y a poussé ou bien les nordistes ivoiriens sont trop sous-hommes inintelligent pour comprendre cette exclusion, et c'est la vilaine France qui est venue le leur dire?

En plus d'être le plus grand tribaliste que l'Afrique ait connu et pas contre les blancs, mais bel et bien contre des noirs (elle était belle l'allusion très tirée par les cheveux, comme d'habitude), Gbagbo est de ces chefs de guerre qui pensent qu'une bataille se termine quand il n'y a plus de survivants. Ca s'appelle un boucher.

Ce qui est super avec la théorie du complot, c'est que c'est pratique, reposant. On n'est pas obligé de réfléchir et tout le monde peut comprendre et adapter à tous les cas. Un pense vite, un pense bête. Je me demande pourquoi va t-on encore à l'école pour ça alors que c'est si intuitif, si simple et à la portée de tous.

Muana Kongo, une élection ne se joue pas à l’argument, mais au compte des voix. Cela a déjà été fait et ne se fait en principe que deux fois: dans le bureau de vote, puis au siège de la commission électorale. Une marge d'erreur est tolérée entre le bureau et la commission centrale. Et si on ne la dépasse pas, les bulletins sont détruits et les procès verbaux des bureaux validés. Ce sont ces PV qui sont les plus utiles puisque les signataires sont connus. Les bulletins sont anonymes et de ce fait même manipulables. On les détruits toujours. C'est la règle. Dans les pays ou l'on vote avec des fiches perforés on peut réexploiter ces fiches parce que chaque machine imprime une emprunte, ce qui facilite la traçabilité, d'où on a pu recompter des bulletins aux USA. Il n'y a pas ici une question de conscience ou de conviction. On sait ou on ne sait pas. C'est tout.

Quand on décide de nier, on pourrait revoter 36 fois, il suffit de se borner à nier et à nier encore. Il l'avait déclaré plusieurs fois: "on gagne ou on gagne". Jeune Afrique lui reposait la question à 10 jours du scrutins pour savoir s'il reconnaitrait sa défaite le cas échéant, il répondait "je ne promets rien".

Mais, croyez-vous que Gbagbo n'a pas donné ses arguments - dont celui du conseil constitutionnel - aux multiples missions qui se sont succédées? Je l'ai dit d'entrée de jeu, ce sont des faux débats qui ne tiendront pas la route sur une table de négociation ou sont assis autre chose que des amateurs théoriciens du complot. C'est ce qui se passe.

Le débat n'en est plus là mais à savoir le faire partir sans causer trop de dégât.

Vous pouvez tenter de discréditer vos interlocuteurs, ça aussi, je suis habitué mais je garde le cap. Gbagbo ne peut pas manipuler, il a niveau intellectuel trop insuffisant.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marvel02
Grioonaute régulier


Inscrit le: 30 Aoû 2006
Messages: 318

MessagePosté le: Lun 11 Avr 2011 14:53    Sujet du message: Répondre en citant

Hannibal a écrit:
Cher Jofrere,
J'étais sur le point de te répondre, mais l'éventuelle arrestation de Gbagbo, le rend inutile....

Je n'ai même pas suivi les info. J'y vais.
La fin du plus mauvais président que l'Afrique ait jamais connu? J'aurai sabré le champagne s'il n'y avait ces morts inutiles.

A toute
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Met
Grioonaute


Inscrit le: 10 Fév 2011
Messages: 6

MessagePosté le: Lun 11 Avr 2011 15:10    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Dans leurs arguments, l’élément principal demeure l’Occident, les blancs (paradoxalement ils se réclament panafricanistes ou autres mais le peuple africain n’entre jamais dans leurs préoccupations.

1) C'est un fait que le système qui permet à toute la bande de Sassou, à Ouattara maintenant, de se maintenir au pouvoir est bel et bien conçu et entretenu principalement par l'occident.....Il est évident que pointer du doigt un coupable...... les conflits africains, pourtant toujours causés pour des raisons géostratégiques, sont dans l'esprit de ces nègres de maison modernes, à relier au tribalisme, ethicité etc, toutes ces notions fantômes qui ne résistent pas à l'analyse même la plus superficielle [/quote]
Comme c’est facile de toujours accuser les autres. Continuez ainsi de déresponsabiliser les africains et de nier les faits (le tribalisme n’existe pas en Afrique !), tout ce qui leur arrive est de la faute des occidentaux. D’ailleurs dans ce cas, comme l’a si bien remarqué quelqu’un plus haut à quoi bon de se bouger le c** puisque tout est par avance décidé ? Votre théorie de la « prédestination » n’est en fait qu’une forme de lâcheté.
En lisant vos propos ( « les opposants de la suprématie blanche » !), je ne peux m’empêcher de me demander d’où vous vient cette impression d’être plus intelligents que ceux qui ne partagent pas vos opinions parce qu’en y regardant de plus prés vos explications sont très légères (la faute de l’occident, ceux qui ne sont pas d’accord avec « l’idéologie » sont les nègres de maison modernes, les traitres, les pseudo-intellectuels) voire d’une banalité extrême (cf : les leçons « françafricaines » de Lolo01). Et avec ca, vous espérez gagner des combats ? Aux dernières nouvelles, vous venez d’en perdre un nouveau : Gbagbo est arrêté
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
asher001
Grioonaute 1


Inscrit le: 15 Déc 2005
Messages: 220

MessagePosté le: Lun 11 Avr 2011 15:44    Sujet du message: lol Répondre en citant

Met a écrit:
Citation:
Dans leurs arguments, l’élément principal demeure l’Occident, les blancs (paradoxalement ils se réclament panafricanistes ou autres mais le peuple africain n’entre jamais dans leurs préoccupations.

1) C'est un fait que le système qui permet à toute la bande de Sassou, à Ouattara maintenant, de se maintenir au pouvoir est bel et bien conçu et entretenu principalement par l'occident.....Il est évident que pointer du doigt un coupable...... les conflits africains, pourtant toujours causés pour des raisons géostratégiques, sont dans l'esprit de ces nègres de maison modernes, à relier au tribalisme, ethicité etc, toutes ces notions fantômes qui ne résistent pas à l'analyse même la plus superficielle
Comme c’est facile de toujours accuser les autres. Continuez ainsi de déresponsabiliser les africains et de nier les faits (le tribalisme n’existe pas en Afrique !), tout ce qui leur arrive est de la faute des occidentaux. D’ailleurs dans ce cas, comme l’a si bien remarqué quelqu’un plus haut à quoi bon de se bouger le c** puisque tout est par avance décidé ? Votre théorie de la « prédestination » n’est en fait qu’une forme de lâcheté.
En lisant vos propos ( « les opposants de la suprématie blanche » !), je ne peux m’empêcher de me demander d’où vous vient cette impression d’être plus intelligents que ceux qui ne partagent pas vos opinions parce qu’en y regardant de plus prés vos explications sont très légères (la faute de l’occident, ceux qui ne sont pas d’accord avec « l’idéologie » sont les nègres de maison modernes, les traitres, les pseudo-intellectuels) voire d’une banalité extrême (cf : les leçons « françafricaines » de Lolo01). Et avec ca, vous espérez gagner des combats ? Aux dernières nouvelles, vous venez d’en perdre un nouveau : Gbagbo est arrêté


Perso, j'ai pas perdu un combat; j'ai rien perdu dans cette guerre. Mais je compatis pour toutes les victimes, tu ne sais pas ce que c'est la guerre...
Qui a perdu ? Qui a gagné ? essaie de pousser un peu plus loin ta réflexion please.
Gbagbo est arrêté mais pas ses idées : l'afrique doit être souverainne; il a résisté, il s'est bien défendu, châpeau; rapport de force inégale; en face une bande d'assassins la plupart des frustes, soutenu par une armée étrangere suréquipée qui détient les outils de la guerre médiatique. S'il y avait pas eu des traites comme d'hab chez nous, la CI serait pas actuellement recolonisé dans toutes les sens du terme.
time will tell..
La CI vient d'etre recolonisé; les français vont pas partir de sitôt.
Si la faute est aux africains, suis d'accord avec toi sur ce point; tout du moins en CI de n'avoir pu faire front pour contrer les colonialistes, ces gens qui viennent piller un pays en du et forme.
On tue , on assassine, on affame un peuple souverain, et vous êtes là a dire que c'est bien; honte à vous. Et de plus vous dites que c'est leur faute. Le boucher est blanchi dans l'affaire.
Voyez vous l'oppresseur n'a pas couleur; on le sait, c'est pas une histoire d'anti blancs ou de noirs. Réveillez vous; arretez de pensez comme un orinateur en binaire (1 ou 0; et et 0)

Dans bcp de médias on parle des soldats de Ouatarra comme des véritables assassins analphabetes, n'ayant aucune éthique militaire, qui égorgent les gens comme s'il s'agissait d'animaux de brousse; qui coupent les bras des gens, qui pillent, qui volent et qui violent.
Le plus tragique c'est que vous savez tous cela; les pays de la communauté internationale le savent, les preuvent sont indéniables et vous allez porter à bouts de bras un président qui a marché sur des cadavres pour s'assoir sur son siege.
Exterminez ces brutes !
Celui qui vient assassiner, tuer est montré comme le civilisé et celui qui est tué comme le sauvage; c'est ce qui se passe en CI.
Voilà on a tué des brutes, vous êtes contents, et on continue. On tue des soit disants "brutes", à coup de bombes, dans un rapport de force inégale, lâchement et vous vous réjouissez; c'est votre propre chair, votre propre sang, votre propre famille. votre pays qu'on viole et vous êtes contents.
Honte à vous. Réjouissez; sabrez le champagne.
Rien n'est fini malheureusement; le temps parlera...
Hontes à vous qui réjouissez, vous pouvez sabrez le champagne; et arrêtez ce genre d'hypocrysie : '"s'il n'y a avait eu des morts".

Encore un pays de l'Afrique qui est passé sous le joug, un pays qui avait tenté de sorir la têê sous l'eau, juste tenté et voilà ce qui arrive et vous dites que c'est la faute de celui qui a la tete sous l'eau !
Ouatarra va maintenant payer tout cela. Signer les bons contrats, des miettes comme d'hab poiur les africains..heu c'est combien ...80% pour les français (matieres premieres), au final 10% pour lez ivoiriens.
Réjouissez vous,suppots de vampires; ils se réjouissent que les vampires sucent le sang de leur propres peuple, leur propre chair.


Dernière édition par asher001 le Lun 11 Avr 2011 15:53; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun 11 Avr 2011 15:47    Sujet du message: Répondre en citant

@Hannibal
Que ça ne t'empêche pas de me répondre par le canal que tu préfères. Ma remarque va bien au delà du cas Gbagbo.
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hormheb
Grioonaute 1


Inscrit le: 31 Déc 2005
Messages: 190

MessagePosté le: Lun 11 Avr 2011 17:45    Sujet du message: Répondre en citant

Eh voila !
Licorne a du lire Griooo et compris qu'il fallait sortir LG au plus vite de son bunker car l'elu de la France et des USA, n'a pas le courage de commencer son mandat.

Maintenant vous lirez partout, que la foule est en delire dans la rue, et que Ouattara est l'opposant historique qui vient delivre le peuple.

Deja comme dans le cas de Lumumba (LG n'est pas Lumumba - dc pas la peine de me dire que j'ai fait la comparaison), on le livre a l'ennemi jure.

je ne sais pas ce qu'il faut encore aux naifs de ce site pour comprendre le cynisme avec lequel la france en particulier a toujours traite les africians soit-disant francophones. Il y en a qui seront encore offusques que j'utilise le mot "naif".. Ceux-la n'ont qu'a relire le dernier post de Hannibal. Si ces messieurs croient toujours que ce qui se passe en CI est juste un contentieux electoral, que dire de plus ?
ce qui se passe en CI n'est pas nouveau. Il a deja eu lieu plusieurs fois sur le continent. Voila aussi pourquoi il est clair que Wattara finira comme tous ceux qui ont ete installes comme lui:

1- Ahidjo (cameroun)>> installe de force par une force multinationale (France + des supplefifs africains bien que la guerre contre les nationalistes se soit poursuivi pdt 10 ans 1960 a 1970), mais a fini abandonne par ceux qui l'ont fait roi.

2- Mobutu >> meme scenario que Wattara (et la L'ONU etait deja implique car ce sont les forces de l'ONU qui ont remis Lumumba a ses ennemis jures) et nous savons tous comment les uSA qui l'ont fait roi l'ont ignore dans ces derniers mois.

3- Eyadema >> installe de force contre Sylvanius Olympio et fini comme un vulgaire inconnu de la France

4- Bongo >> idem, fini ignore par ceux qui l'ont fait roi et l'embarras de la France a se vaire representer aux obseques.
Je pourrais meme rajouter Houephet et Senghor meme si la on plus utiliser la diplomatie..

Donc il faut rester realiste. Si Wattara delivre la feuille de route sans disruption dans le bizness, ca va. ce qui veut dire pas pour nous. Evil or Very Mad Sinon, il est foutu...Il sera remplace par un autre suppletif...

Mais on est a l'heure du partage d'info a une vitesse bien superieure a ce qui se faisait il y a a peine 20 ans. Les prochains soulevement en zone dite francophone auront beaucoup de mal a etre recupere par qui que ce soit.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 26, 27, 28, 29, 30  Suivante
Page 27 sur 30

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001 phpBB Group