Grioo.com   Grioo Pour Elle     Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  



grioo.com
Espace de discussion
 
RSS  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Energies intertropicales.
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Sciences & Technologies
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Nino
Bon posteur


Inscrit le: 05 Mar 2004
Messages: 603

MessagePosté le: Mar 06 Juil 2004 20:28    Sujet du message: Re: Energies intertropicales. Répondre en citant

formalhaut a écrit:
N'y a-t-il pas moyen d'utiliser à grande échelle et à très bas prix la richesse inépuisable en énergie solaire dont bénéficie la zone intertropicale, en l'occurence celle d'Afrique ?


Si,je suis sûr qu'il existe un moyen de le faire. Il ne reste qu'à le trouver et l'appliquer (plus difficile).


formalhaut a écrit:
De même, n'y a - t - il pas moyen de stocker les eaux des saisons des pluies, à la même échelle, de façon simple et très bon marché ?


Euhhh, pour faire quoi de ces eaux de pluie ?
si tu veux les rendre potable, il me semble que le coût soi assez important car chaque eau devra être traitée eu égard à sa salinité et sa concentration en espèces non désirables. ça peu tentrainer des coûts indirects très élevés pour l'objectif final visé.
Anyway, idée à creuser bien-sûr.

Intéressé par l'idée je suis Smile Smile
_________________
Mon blog: http://nino.akopo.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kouokam
Bon posteur


Inscrit le: 02 Mar 2004
Messages: 664

MessagePosté le: Mar 06 Juil 2004 22:30    Sujet du message: Répondre en citant

Dans "les fondements economik et culturels d'un etat federal d'Afrique Noire", Anta Diop en parle. Il parle de la formation d'electricité par des barrages et affirme que rien ke avec le fleuve Congo et ces chutes il y a de koi donner de l'electricité à toute l'Afrique!! Donc ca a deja été imaginé par un grand maitre à penser. Mais comme d'hab' on sait pourkoi ce n'est pas appliké... Confused
_________________
https://www.amazon.fr/dp/2955284106

https://www.facebook.com/ExcellenceNoire/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM
Muana Kongo
Super Posteur


Inscrit le: 09 Mar 2004
Messages: 1776

MessagePosté le: Mar 06 Juil 2004 22:39    Sujet du message: Répondre en citant

kouokam a écrit:
Dans "les fondements economik et culturels d'un etat federal d'Afrique Noire", Anta Diop en parle. Il parle de la formation d'electricité par des barrages et affirme que rien ke avec le fleuve Congo et ces chutes il y a de koi donner de l'electricité à toute l'Afrique!! Donc ca a deja été imaginé par un grand maitre à penser. Mais comme d'hab' on sait pourkoi ce n'est pas appliké... Confused
Ce barrage (Inga) existe déjà, et comme on peut s'en doute, il ne profite pas à la population: plans de restructurations obligent. Donc, en gros, actuellement, on paie la construction, l'entretien du barrage, et des installations, pour que le courant arrive tranquillement alimenter des multinationales, et des pays étrangers, dont on a déjà beaucoup parlé sur le forum.

Par contre, le solaire est une solution intéressante et affranchissante, mais très combattue par les politiques.
Tu peux faire une installation pour un usage spécifique, mais n'espère pas à l'heure actuelle voir la chose se généraliser avec l'aval des politiques... à moins qu'on fasse le forcing, encore une fois, l'utilité d'un lobby panafricain.

A force de répéter, les gens se rallieront peut-être... Au fait, q'il y a des associations intéressées, prière de me contacter par mp. J'en avais parlé il y a qq mois, et maintenant, nous sommes un peu plus disponibles pour une rencontre.

Probablement au mois d'aout, vers la 20aine.-- Arrow à suivre.
_________________
----«Le Jeune Africain Moderne sera armé de savoirs, pas de fusils importés.»
Si vous partagez ce rêve, aidez-nous à en faire une réalité. Soutenez l'initiative Vitu, sur :
http://igg.me/at/vitu
A ne manquer pour rien au monde:
-------->http://www.youtube.com/watch?v=24ZO1HlvmpQ
---> http://www.youtube.com/watch?v=CjDua-fqSUg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Falasha
Invité





MessagePosté le: Mar 06 Juil 2004 23:20    Sujet du message: Répondre en citant

Pour ce qui est du renouvellement dénergie, de la dessalinisation de leau de mer, des énergies non polluantes... faites confiance aux technologies israeliennes. lol.
sérieux, ce sont des pionniers en la matière.
Revenir en haut de page
Muana Kongo
Super Posteur


Inscrit le: 09 Mar 2004
Messages: 1776

MessagePosté le: Mar 06 Juil 2004 23:24    Sujet du message: Répondre en citant

Falasha a écrit:
Pour ce qui est du renouvellement dénergie, de la dessalinisation de leau de mer, des énergies non polluantes... faites confiance aux technologies israeliennes. lol.
sérieux, ce sont des pionniers en la matière.
C'est vrai qu'ils ont coupé la mer en deux une fois!
_________________
----«Le Jeune Africain Moderne sera armé de savoirs, pas de fusils importés.»
Si vous partagez ce rêve, aidez-nous à en faire une réalité. Soutenez l'initiative Vitu, sur :
http://igg.me/at/vitu
A ne manquer pour rien au monde:
-------->http://www.youtube.com/watch?v=24ZO1HlvmpQ
---> http://www.youtube.com/watch?v=CjDua-fqSUg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Muana Kongo
Super Posteur


Inscrit le: 09 Mar 2004
Messages: 1776

MessagePosté le: Mar 06 Juil 2004 23:25    Sujet du message: Répondre en citant

J'oubliais qu'ils savent aussi suspendre le soleil en l'air plusieurs jours, et faire tomber les murs avec des trompettes (énergie éolienne!).
De grands spécialistes en la matière.
_________________
----«Le Jeune Africain Moderne sera armé de savoirs, pas de fusils importés.»
Si vous partagez ce rêve, aidez-nous à en faire une réalité. Soutenez l'initiative Vitu, sur :
http://igg.me/at/vitu
A ne manquer pour rien au monde:
-------->http://www.youtube.com/watch?v=24ZO1HlvmpQ
---> http://www.youtube.com/watch?v=CjDua-fqSUg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Falasha
Invité





MessagePosté le: Mar 06 Juil 2004 23:32    Sujet du message: Répondre en citant

non renseigne toi, au lieu de rester avec des mythes sur lEgypte ancienne, peut etre que les mots "biotechnologie" et "nanotechnologie" ne te sont pas étranger. Il est vrai que astrologie, numérologie, et mythologie correspondent plus a ton univers.
bien a toi.
Revenir en haut de page
Muana Kongo
Super Posteur


Inscrit le: 09 Mar 2004
Messages: 1776

MessagePosté le: Mar 06 Juil 2004 23:38    Sujet du message: Répondre en citant

Falasha a écrit:
non renseigne toi, au lieu de rester avec des mythes sur lEgypte ancienne, peut etre que les mots "biotechnologie" et "nanotechnologie" ne te sont pas étranger. Il est vrai que astrologie, numérologie, et mythologie correspondent plus a ton univers.
bien a toi.
astrologie, etc...->C'est l'univers de la thora, qui n'est pas le miens. Je vois que tu comences à composer un scénario! Et c'est gentil de me citer la nanotechnologie, mais vous produisez de l'énergie renouvelable avec? Rolling Eyes
Comme l'épisode de la mer rouge..; comme quoi à parler de ce qu'on ne connait pas.. Rolling Eyes Rolling Eyes
_________________
----«Le Jeune Africain Moderne sera armé de savoirs, pas de fusils importés.»
Si vous partagez ce rêve, aidez-nous à en faire une réalité. Soutenez l'initiative Vitu, sur :
http://igg.me/at/vitu
A ne manquer pour rien au monde:
-------->http://www.youtube.com/watch?v=24ZO1HlvmpQ
---> http://www.youtube.com/watch?v=CjDua-fqSUg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Muana Kongo
Super Posteur


Inscrit le: 09 Mar 2004
Messages: 1776

MessagePosté le: Mer 07 Juil 2004 08:34    Sujet du message: Répondre en citant

formalhaut a écrit:
Merci d'avoir répondu si rapidement.
Je réponds de la manière suivante :
Quelques pistes auxquelles j'ai un peu réfléchi, sans aller jusqu' à calculer leur valeur réelle.
Je les soumets à votre jugemennt critique. Allez - y franco.



nino a écrit :
"
Si,je suis sûr qu'il existe un moyen de le faire. Il ne reste qu'à le trouver et l'appliquer (plus difficile).
"

Je pense,
-soit à des champs de photo-capteurs basiques, mais justement leur nombre et l'intensité du soleil à ces latitudes pourraient
compenser leur faible efficacité, en combinant montages parallèles (-> intensité) et série(->voltage). Le coût devrait être
faible, si l'on peut les produire à base de minerais présents sur place, ceux-ci n'étant pas nécessaires en très grande quantité.
Faisabilité, coû, coût d'entretien à étudier. Rq : pour l'entretien, on pourrait faire appel à l'intérêt des habitants des villages et villes :
volontariat après formation.-> rôle social également.
Courant continu.
Pb de stockage : utiliser des batteries "de base" à base de couple oxydo-réducteur présent dans la nature et de solution
(électrolyte) de même tonneau. Facile et bon marché à produire, mais difficile d'entretien(dépôts aux électrodes-> nettoyage nécessaire).
-soit à de gigantesques fours solaires, à base, non pas de miroirs paraboliques, complexes et coûteux à élaborer, mais simplement de miroirs
cylindriques en alu + verre, voir autre métal fréquent + verre. Le "foyer" ne serait pas vraiment un foyer (point), mais une bande très
d'autant plus fine que le rapport corde/rayon serait faible. (Je scannerai des schémas plus précis dès que j'aurai le temps, mais je bosse)
Des cylindres métalliques(thermoconducteurs donc) renfermant de l'eau et frappées par les rayons hautement concentrés
porteraient celle-ci à haute pression. Ces cylindres seraient liées en série, ce qui permettrait à l'eau d'atteindre une
pression considérable, qui actionnerait au final des turbines, et par là, des alternateurs.
Courant alternatif, voir sinusoîdal. Nécessité de redresser pour pouvoir stocker (pas compliqué il me semble).
Même topo quant aux études de faisabilité, etc.

RQ :
Pour ces deux solutions :
Pb de la réponse à une demande qui varie dans la journée : ici c'est le soleil qui fait tout, on ne peut pas baisser ou relever
les barres de plutonium du réacteur nucléaire pour faire varier la production, comme dans une centrale nucléaire, par ex-y'a pas de réacteur ici !
Stocker systématiquement pour réutiliser peut être une solution : alors il n'y a plus qu'à faire varier le nombre de batteries connectées à la fois
(de façon discrète et non continue, donc).
pour augmenter
Avantage d'un ensoleillement constant en général cependant.



nino a écrit :
"
Euhhh, pour faire quoi de ces eaux de pluie ?
si tu veux les rendre potable, il me semble que le coût soi assez important car chaque eau devra être traitée eu égard à sa salinité et sa concentration en espèces non désirables. ça peu tentrainer des coûts indirects très élevés pour l'objectif final visé.
Anyway, idée à creuser bien-sûr.
"

En matière de traitement, j'envisageais justement le plus efficace qui soit : passage régulier dans les cylindres de fours solaires du
même accabit que ceux que j'ai évoqués plus haut, mais cette fois, clos, de façon à ce que la température et la pression augmentent jusqu'à tuer les vilains
microbes et larves. Par un sytème de distilation suivie d'une réinjection partielle des sels minéraux récoltés justement
lors de cette distillation, on peut réguler la teneur en sels minéraux, dont notamment la salinité. Evidemment pour la distillation ... des fours solaires, encore,
mais avec des cylindres permettant une évaporation rapide dans des tuyaux verticaux.
Oups : un danger des fours solaires : il faut surveiller la température, la pression, mais cela ne demande à priori pas une
débauche de technologie.
Et n'oublions pas que cela s'améliorerait par la suite, les moyens $$ augmentant.



audissoe potemkim a écrit :
"
Pero... pero... hay el dinero.
¿ Crees que el dinero puede decidir del porvenir de esta tecnología en África ? ¿ Crees que la decisión sea sobretodo política ?
"

Buenas noches señor Audissoe Potemkim ! Mr. Green
Para empezar, excuse me por la falta de acentos,pero mi ordenador no parece ofrecerme bastante possibilidades. ?Como hizo usted ?
Las soluciones que estamos buscando deben ser claramente baratas, entre otras cosas, y, en efecto, hay que estudiar los costes.
En cuanto al aspecto politico, temo que sea lo mas dificil de resolver, seguro : ? Como se puede obligar a los dirigentes
politicos a desarrollar estas soluciones en sus paises ?
Ahora pienso que este problema politico, que no habia evocado, deberia formar parte de la reflexion tambien.


Para todo el mundo :
Pour tout le monde :

Il faut aussi considérer, en deuxième partie, le problème politique suivant, de taille : comment forcer les dirrigeants politiques
de ces pays à développer ces éventuelles solutions ?


kuokam a écrit :

"
Il parle de la formation d'electricité par des barrages et affirme que rien ke avec le fleuve Congo et ces chutes il y a de koi donner de l'electricité à toute l'Afrique!! Donc ca a deja été imaginé par un grand maitre à penser. Mais comme d'hab' on sait pourkoi ce n'est pas appliké...
"

Pourquoi ? La politique je le crains ... Mais c'est à vérifier : peut-être aussi le coût, l'écologie (vallée noyée) ...?
En tout cas, le pb politique mis en évidence plus haut est certain et de taille.





D'après moi, donc, en premier bilan :
1) Il faut explorer encore le champ des possibilités à priori et étudier sérieusement ces possibilités -> En sont-ce vraiment ?
2) Puis, Il faut envisager aussi le pb politique cité plus haut : forcer (pacifiquement, j'ajouterai) les dirrigeants politiques à adopter ces solutions.




Bonnes cogitations, et à bientôt !




OOOps !
Des nouveaux participants pendant que je préparais ce post, déconnecté.
Mr muana kongo, vous nous confirmez que le pb politique est peut-être le plus gros... Ne nous décourrageons pas. Cependant je n'ai pas compris la fin de votre post.
Mr ? Me ? Falasha, pouvez-vos préciser les technologies que vous évoquez ?




A bientôt !
Wink
Pour l'eficacite, aujourd'hui, avec les pics d'intensité lumineuse dispo en Afrique équatotiale (pas étudié pour les autres zones encore, mais l'éclairage est sensiblement le même partout), une exposiition de 8hy00à 16h00 permet de stocker de l'énergie pour 72heures. L'idée, comme je te le disais, me parait très bonne, mais vu le contexte politique/financier actuel, la seule manière d'y arriver est de se coordonner, et se regrouper de manière à faire pression sur les gouvernements pour généraliser la chose.
Mon propos était celui-ci.

Pour le barrage de l'Inga, qui exploite l'énerrgie du fleuve Kongo, il existe, et come je le disais ne sert absolument pas à la population, puisque pour en profiter, il faut l'aval des politiques, qui ne peuvent et de toutes façon ne veulent rien faire. L'utilisation de ces infrastructures est entièrement imposée par les plans de restructurations fMIste->c'est ce que je disais.
Donc compter sur les politiques est inutile. Si la diapora pougvait se coordonner financièrement, nous pourrions réaliser ces tâches nous-mêmes.
Cela passe par des structures adéquates: une confédération negroafricaine, soutenue politiquement par un lobby panafricain.
Pour l'entretien, effectivement, il n'y en a pas autant aue pour les groupes electrogènes habituels dans nos pays. La formation pourrait ainsi inclure d'autres choses et ne pas se limiter à cela. elle est très bien véhiculée par les coopératives agricoles, qui sont parmi les principales structures de développement local et de socialisation chez nous.
Citation:

En matière de traitement, j'envisageais justement le plus efficace qui soit : passage régulier dans les cylindres de fours solaires du
même accabit que ceux que j'ai évoqués plus haut, mais cette fois, clos, de façon à ce que la température et la pression augmentent jusqu'à tuer les vilains
microbes et larves. Par un sytème de distilation suivie d'une réinjection partielle des sels minéraux récoltés justement
lors de cette distillation, on peut réguler la teneur en sels minéraux, dont notamment la salinité. Evidemment pour la distillation ... des fours solaires, encore,
mais avec des cylindres permettant une évaporation rapide dans des tuyaux verticaux.
Oups : un danger des fours solaires : il faut surveiller la température, la pression, mais cela ne demande à priori pas une
débauche de technologie.
Et n'oublions pas que cela s'améliorerait par la suite, les moyens $$ augmentant.
L'idée me plait beaucoup, et c'est ce qu'employaient les villageois chez moi il y a des siècles, ils en vivaient bien. Je suis surpris que qq1 connaisse (ou y pense spontanément) cette méthode! agréablement surpris! Effectivement, c'est aussi une chose intéresssante à produire, c'est du moins une solution à moderniser avec l'évolution des besoin/moyens.
Pb: convaincre les gens de l'efficacité de la chose. A part les anciens, les autres préfèrent souvent oublier qu'ils ont su faire ça: il parait que l'Afrique n'avait rien, donc que cela ne pouvait fonctionner... tu as du rencontrer un spécialiste de ces raisonnements ici, je crois... Bref, réaliser un pilote dans un village isolé me parait une bonne initiative, qu'en penses-tu? ->mp stp.
_________________
----«Le Jeune Africain Moderne sera armé de savoirs, pas de fusils importés.»
Si vous partagez ce rêve, aidez-nous à en faire une réalité. Soutenez l'initiative Vitu, sur :
http://igg.me/at/vitu
A ne manquer pour rien au monde:
-------->http://www.youtube.com/watch?v=24ZO1HlvmpQ
---> http://www.youtube.com/watch?v=CjDua-fqSUg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Muana Kongo
Super Posteur


Inscrit le: 09 Mar 2004
Messages: 1776

MessagePosté le: Ven 09 Juil 2004 22:45    Sujet du message: Répondre en citant

C'est très intéressant, et beaucoup de choses demndent réflexion, j'y reviens demain, ce post-ci est juste pour ne pas laisser croire que je m'en désintéresse. Loin de là.
Cependant, un contre-temps très ennuyeux a considérablement réduit mon temps disponible aujourd'hui, et m'a empêcher de participer à un colloque auquel j'aurais voulu/du me rendre... Mad Mad de plus j'ai pris un certain retard sur un travail en cours, qu'il me faudra rattrapper... donc, je serai dispo. rapidement demainmatin pour apporter une ébauche e participation, puis plus trop jusqu'au week-end prochain... à moins que je rattrape le tout, et que rien ne s'ajoute à mon emploi du temps.
Bien, je vais me remettre de ma journée, et me préparer pour les prochains.
A très vite! Wink
_________________
----«Le Jeune Africain Moderne sera armé de savoirs, pas de fusils importés.»
Si vous partagez ce rêve, aidez-nous à en faire une réalité. Soutenez l'initiative Vitu, sur :
http://igg.me/at/vitu
A ne manquer pour rien au monde:
-------->http://www.youtube.com/watch?v=24ZO1HlvmpQ
---> http://www.youtube.com/watch?v=CjDua-fqSUg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Muana Kongo
Super Posteur


Inscrit le: 09 Mar 2004
Messages: 1776

MessagePosté le: Sam 10 Juil 2004 10:21    Sujet du message: Répondre en citant

Salut, en fait, je préfèrerais que nous discutions de çapar mail, ou sur msn avec kouokam et les autres si ça les intéresse et s'ils ont le temps!
regarde en mp.
_________________
----«Le Jeune Africain Moderne sera armé de savoirs, pas de fusils importés.»
Si vous partagez ce rêve, aidez-nous à en faire une réalité. Soutenez l'initiative Vitu, sur :
http://igg.me/at/vitu
A ne manquer pour rien au monde:
-------->http://www.youtube.com/watch?v=24ZO1HlvmpQ
---> http://www.youtube.com/watch?v=CjDua-fqSUg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
nehem
Grioonaute régulier


Inscrit le: 27 Mai 2004
Messages: 311

MessagePosté le: Dim 11 Juil 2004 10:00    Sujet du message: De l'action ? Répondre en citant

Ah, de l'action dans l'air ?!!
_________________
Nehem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Nino
Bon posteur


Inscrit le: 05 Mar 2004
Messages: 603

MessagePosté le: Lun 02 Aoû 2004 12:46    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'ai pas compris pourquoi vous êtes allés discuter d'un sujet aussi passionnant pour tout le monde en PV...

Y'a des choses qu'on ne doit pas savoir ?
_________________
Mon blog: http://nino.akopo.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nino
Bon posteur


Inscrit le: 05 Mar 2004
Messages: 603

MessagePosté le: Lun 02 Aoû 2004 19:13    Sujet du message: Répondre en citant

formalhaut a écrit:
C'est pour une question d'encombrement.


Pardon ?
ça encombre qui? quoi? comment ?
Si tous les sujets se discutent sous cape, comment comptez vous les vulgariser ensuite ?
_________________
Mon blog: http://nino.akopo.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
GISELE
Grioonaute 1


Inscrit le: 25 Mar 2004
Messages: 158

MessagePosté le: Ven 06 Aoû 2004 02:56    Sujet du message: Répondre en citant

C'est bizarre, mais j'ai de plus en plus l'impression que l'on ré-invente le 'fil à couper le beurre" dans le forum. Pour l'énergie solaire à grande échelle, comme vous dites, ou le suggérez c'est politique et nous faisons souvent des choix qui ne nous arrangent pas.... mais au cas par cas cela existe déjà. j'ai vu des salle des fetes avec TV qui sont ainsi alimentés au sénégal où une ou 2 petites sociétés couvraient ce petit marché. Ce n'est pas un cas isolé.
C'est effectivement si l'énergie solaire (et même éolienne) apparait vraiment dans la formation technique pour les montages et la maintenance qu'on aura la possibilité de voir plus grand.
_________________
A quand les tribunaux contre l'incitation aux viols?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
GISELE
Grioonaute 1


Inscrit le: 25 Mar 2004
Messages: 158

MessagePosté le: Sam 07 Aoû 2004 15:13    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour Formalhaut,

Je n’ai sans doute pas tout compris et je n’ai pas de techniques à détailler hors contexte, mais j’ai réagit parce que c’est important de savoir pour faire quoi et en quel lieu. Je lève un malentendu : le fil à couper le beurre était juste pour dire que l’impression que j’ai eu en lisant le sujet était que nulle part l’énergie solaire était utilisée. Trop peu je suis d’accord. Trop chère ? Oui dans les conditions actuelles. Je ne suis pas technicienne mais le côté utilisateur/trice a aussi son utilité, pas pour des solutions (je n’en ai pas), mais des choix dans les solutions proposées par les techniciens/nes.

Parce qu’aujourd’hui on ne construit pas, et on ne vit pas, dans les villes comme au village. On n’y a pas le même espace, les mêmes besoins, les mêmes ressources (pour entretenir ou améliorer) ni les mêmes droits parce qu’il y a des monopoles sur les réseaux de distribution en certains endroits. Je parlais des besoins car pour l’eau « chaude » les installations avec cylindres ou tonneaux existaient depuis longtemps délaissés dés qu’il y a eu des chauffes eau électrique, une vraie débauche d’énergie non renouvellable!

Par exemple faire bouillir en constance une eau de pluie ???? Vous rattrapez/recyclez les vapeurs ? ça c’est la recette du bouillon de culture. A grande échelle il faut oublier. L’échelle est celle des besoins et des utilisateurs/rices avant de voir la technique qui convient. Et malheureusement dés qu’il s’agit d’investir (argent) on doit parler rentabilité. Y compris rentabilité sociale, et c’est elle aussi qui va dicter l’échelle.

Sans être répandue (j’en sais rien) j’ai juste parlé de ce que j’ai vu : des cellules photovoltaîques sur des panneaux fixes ou orientables pour fournir suffisament de Watt-crête pour éclairer et utiliser de l’électro-ménager (téléviseurs, cuisinières, régrégérateurs, machines à café, et même petits broyeurs…). L’energie était stockée en batterie car c’était toujours loin de tout dispositif électrique « officiel ». Loin de moi l’idée de critiquer. Ce n’est pas répandu et au prix où sont les matériaux cela ne le sera pas en l’état.

L’agriculture a des besoins et aussi une mission. Déjà nourrir les gens. De proche en proche, Avant d’aller nourrir ceux qui sont loin d’elle. L’usage de l’énergie dans l’agriculture par le solaire c’est dans la conservation des produits. L’énergie solaire est largement utilisée au niveau villageois associé au vent, dans l’expression les plus élémentaires, mais cela marche !....jusqu’à une certaine échelle, industrielle … ou si on veut exporter (il y a des normes différentes sur le produit final) et même si on veut vendre dans les villes. Et c’est explicitement politique. Je suis d’accord avec toi : il faut sensibiliser les industriels…qui ont déjà investi…pour les convaincre qu’ils gagneront à modifier leurs sources énergétiques… ce n’est donc déjà plus un niveau villageois ou coopératif.
A moins de subventionner et c’est là que c’est politique. Mais le politique (et même le lobbyng dont parle Muana Kongo) va d’abord regarder ce qui sera utile aux groupes qui les soutiennent : les citadins, les hommes d’affaires et industriels. A moins d’être poussés par une action/information sur le fait que arriver à prendre en compte les besoins des plus pauvres et des gens des villages, ne peut, même à court terme qu’être bénéfique, y compris dans la rentabilité.
Mais même si en faisait la démonstration aux politiques, c’est pas gagné, car nous savosn tous ce qui les afit, en majorité agir. Mais ce n’est pas une raison pour laisser tomber, aussi je retire poliment « le fil à couper le beurre ».

Je n’ai pas dit que c’était courant, et serai assez d’accord pour rechercher (si je peux) ce qui se fait ailleurs que là où je les ai vu (c'est-à-dire en RDC (avant la guerre), Rwanda, RSA, Sénégal, Togo, Nigéria – essentiellement dans des exploitations agricoles, des sites de recherche ou dans des lieux touristiques comme les villages touristiques crées et gérés par les villageois en Casamance).
_________________
A quand les tribunaux contre l'incitation aux viols?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
muhka
Grioonaute


Inscrit le: 19 Oct 2004
Messages: 9
Localisation: tours

MessagePosté le: Mar 19 Oct 2004 12:33    Sujet du message: Répondre en citant

salut a tous je suis tombé sur ce forum et j'aimerai pouvoir participer avec vous sur ce sujet de devellopement de l'energie solaire Smile
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Oxygene
Grioonaute


Inscrit le: 06 Sep 2004
Messages: 20
Localisation: Kribi, Cameroun

MessagePosté le: Mer 20 Oct 2004 18:52    Sujet du message: Répondre en citant

La où je suis, au cameroun, certains villages ont pu acheter des pompes solaires Grunfoss. Avec ça, plus de blèmes. Ce sont des pompes immergées. En angola, il y a des villages entiers qui utilisent ce système pour l'irrigation de plantations.

Dans la zone Equatoriale, le solaire est une bonne solution. L'énergie éolienne, par contre, c'est moins évident. il y a de grandes périodes de calme plat. Pas une once de vent....

L'idéal, c'est en bord de mer. On peut combiner le solaire et l'éolien. Grace aux vents thermiques.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
muhka
Grioonaute


Inscrit le: 19 Oct 2004
Messages: 9
Localisation: tours

MessagePosté le: Ven 22 Oct 2004 17:29    Sujet du message: Répondre en citant

salut a tous !!!!
Je pense moi qu il faut définir deux axes majeurs :
1)connaitre et améliorer les concepts existants
2)continuer à réflechir sur la mise au point de techniques nouvelles comme tu l'evoques formalhaut (solaire + éolien) et bien d'autres encore.
Pour le point 1) il faut recenser tout ce qui est actuellement fait en matière de production d'energie solaire objectif :etudier efficacité rendement et amélioration du rapport qualité prix.
pour le point 2) je vais refléchir à la combinaison solaire + eolien

a ce niveau il faut voir le rendement global entre le cas ou l'air est caloporteur et le cas ou c'est l'eau caloporteur.

les systèmes à élaborer doivent etre facilement portables et modulables
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
muhka
Grioonaute


Inscrit le: 19 Oct 2004
Messages: 9
Localisation: tours

MessagePosté le: Lun 25 Oct 2004 12:13    Sujet du message: Répondre en citant

salut a toi formalhaut
ok je vois ! si j' ai bien compris l'air servira à faire tourner les rotors qui vont actionner le sytème classique d'alternateur.. transformateur .. energie electrique.
effectivement comme l'air est gratuit on s'en fou du rendement ;mais je crois qu'il faut quand même le canaliser cet air pour qu'il arrive avec une grande vitesse sur les rotors. par exemple dans une conduite on crée une différence de pression en jouant sur la température (air chauffé à bloc en entrée et comprimé ,puis envoyé sur les rotors situés en aval)
un problème :pour cette idée la compression de l'air risque de demander des moyens importants.
dis moi ce que t'en pense
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
muhka
Grioonaute


Inscrit le: 19 Oct 2004
Messages: 9
Localisation: tours

MessagePosté le: Lun 25 Oct 2004 12:20    Sujet du message: Répondre en citant

de plus avec l'air on aura un système pouvant fonctionner en plein désert!!!!
une piste importante à explorer
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
M.O.P.
Super Posteur


Inscrit le: 11 Mar 2004
Messages: 2939

MessagePosté le: Lun 22 Nov 2004 10:19    Sujet du message: Un exemple qui nous vient de Bafang au Cameroun Répondre en citant

http://www.icicemac.com:8080/nouvelle/cm/affiche_nouvelle.php3?nid=2626

L’énergie électrique produite par un moulin à eau



[ Mbouda - Cameroun ] ( 11/11/2004) Roland TSAPI

Les populations du village Bangang bénéficient désormais de l’électricité produite sur place, grâce à une Ong. Bénéficier de l’énergie électrique sans être connecté au réseau Aes Sonel et sans faire appel aux services d’un groupe électrogène, tel est le bonheur que connaissent désormais les populations du quartier Thuelekouet dans le village Bangang.


Les populations du village Bangang bénéficient désormais de l’électricité produite sur place, grâce à une Ong.

Bénéficier de l’énergie électrique sans être connecté au réseau Aes Sonel et sans faire appel aux services d’un groupe électrogène, tel est le bonheur que connaissent désormais les populations du quartier Thuelekouet dans le village Bangang. C’est sur l’initiative du Centre africain des technologies appropriées et des énergie renouvelables, plus connu sous son sigle anglais Acrest (African center for renewable energie and sustainable technology), avec pour promoteur le Dr Vincent Kitio, fils de ce village et conseiller technique auprès de Onu-Habitat à Nairobi. Sur une rivière qui traverse le quartier, un petit barrage a été construit dont la retenue d’eau fait tourner un moulin à eau. A l’aide d’un système de poulies reliées entre elles par des courroies de transmission avec effet multiplicateur, on obtient sur un alternateur une tension électrique déjà utilisable dans les ménages, selon les explications de Abraham Ntsangue, professeur de construction mécanique au lycée technique de Mbouda. Mais avant d’y arriver, l’énergie produite par le moulin sert au passage à faire tourner le moulin à écraser le maïs, très utile aux femmes du village qui accourent ici pour moudre le maïs gratuitement. Le phénomène attire déjà des curieux des villages avoisinants qui viennent pour s’assurer que ce qu’on leur raconte est vrai, comme cet homme venu de Foto par Dschang pour voir de lui-même. “ Je suis très content de vivre cela ici, écraser mon mais et voir comment les ampoules brillent sans la Sonel. Vraiment il faut que l'on vienne aussi vite faire cela chez nous, parce qu’avec la Sonel on paye trop cher et ils coupent le courant tout le temps. ”

Risques mesurés
La réalisation du projet s’appuie uniquement sur la main d’œuvre locale. Outre le professeur de construction mécanique du lycée technique de Mbouda qui supervise les travaux sur le plan technique, toutes les constructions ont été faites localement, en faisant appel au soudeur et au maçon du village. Tous ceux-ci ont désormais le sentiment d’être utiles, et c’est là l’un des objectifs de Acrest, comme l’explique Elvis Tangwa Sa’a, secrétaire général de Knowledge for all (Kfa), une Ong chargée de faciliter la communication et la promotion de Acrest : “ L’énergie de Aes est chère et contraignante, et la contribution locale est faible. Il n’y a pas moyen de se développer en s’appuyant sur autrui. Avec cette energie produite localement on est totalement indépendant, la population se sent concernée. Nous voulons promouvoir un développement appuyé sur nos ressources. ”En plus, la production de cette énergie ne gêne personne, ne produit aucun gaz toxique pour l’environnement et est enfin renouvelable à souhait, car sur ce même cours d’eau on peut multiplier autant de moulin que l’on veut sans que l’un ne fasse obstacle à l’autre, toujours selon les promoteurs.

Juste une vision communautaire
Quoique Acrest soit une initiative privée, le promoteur n’entend pas s’approprier le projet et en faire une entreprise commerciale. Quant à savoir comment se fera le transport et la distribution de cette energie, Elvis Tangwa Sa’a explique qu’elle se fera sous forme de gestion communautaire, “ car l’accès à l’énergie doit être la chose la plus ordinaire. ”A les en croire, le but principal est celui de démontrer qu’il est possible de lutter contre la pauvreté avec des idées novatrices et à la portée de tous. “ La lutte contre la pauvreté dans les Bamboutos est l’affaire de tout le monde : femmes et hommes d’affaires, élites, filles et fils ainsi que les Camerounais de la diaspora. ” Acrest voudrait démonter qu’il est possible, avec peu de moyens, de créativité et de bonne volonté de développer nos villages sans toujours attendre tout de l’extérieur. Le grand souhait ici est l’appropriation de cette initiative par les communautés locales. La vision du promoteur est de voir d’ici 3 ans plus de 100 moulins à eau dans les Bamboutos fonctionner à des coûts très bas. Acrest veut démontrer aux élites du département qu’elles peuvent gagner en investissant dans ce secteur qui a un énorme potentiel, au lieu de gaspiller des milliards à l’occasion pour s’offrir un poste de maire ou de député à l’Assemblée nationale.


© 2004 Le Messager



http://www.cameroon-tribune.net/article.php?lang=Fr&oled=j22112004&idart=20799&olarch=&ph=y


---------------------------------------------------------


Ouest : Un moulin à énergie hydraulique à Bangang


S.O.O
[22/11/2004]





Bangang (Bamboutos)- En fait de moulin, l’engin qui a été mis en marche à Bangang, dans le département des Bamboutos, est une installation plutôt pas commune au Cameroun. Une grande roue qui tourne au rythme du flot du Mi, le petit cours d’eau qui arrose le village, et qui actionne le processus d’égrainement et d’écrasement des denrées, en même temps qu’il produit de l’électricité. C’est donc avec un émerveillement non feint que les femmes de cette localité ont récemment inauguré l’ouvrage. C’est l’œuvre du Centre africain des technologies appropriées et des énergies nouvelles et renouvelables de Tchuelekouet (Acrest). Une Ong camerounaise, dont le promoteur, Vincent Kitio, expert en pratiques pour le développement durable, est conseiller technique auprès de l’Organisation des Nations-Unies pour les établissements humains (ONU-habitat), à Naïrobi au Kenya.

Selon le secrétaire général de cette organisation, Elvis Tangwa Sa’a, la construction du moulin à énergie hydraulique de Bangang participe des objectifs de lutte contre la pauvreté et le sous-développement, tels que prescrits par le Nepad : " Mettre l’accent sur le développement de l’Afrique à partir de ses ressources propres et de la richesse de ses peuples ". Ce n’est pourtant pas seulement pour son caractère plus ou moins révolutionnaire que cette réalisation retient l’attention. Pour ses promoteurs, elle est une pierre à l’édification du Cameroun. Il s’agit pour Acrest de participer à la construction du pays, à travers des réalisations simples, mais utiles. A ce sujet, la question de l’électrification rurale est une des préoccupations majeures au Cameroun. Selon des chiffres de l’Agence d’électrification rurale, malgré les efforts du gouvernement, 2 000 villages seulement, sur les près de 13 000 que compte le pays, sont électrifiés.

En appelant les élites des contrées de la province de l’Ouest et du Cameroun tout entier à mettre leur expertise, souvent sur des domaines cruciaux de la vie sociale, au service du développement de leurs communautés, Acrest a annoncé la construction, au cours des trois années à venir, de cent moulins similaires dans le département des Bamboutos.


Dernière édition par M.O.P. le Lun 22 Nov 2004 11:14; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
M.O.P.
Super Posteur


Inscrit le: 11 Mar 2004
Messages: 2939

MessagePosté le: Lun 22 Nov 2004 10:29    Sujet du message: Répondre en citant

Vous pouvez rentrer en contact avec le promoteur de ce projet
en lui envoyant un MP sur ce forum:

http://www.cameroon-info.net/cmForumNG/viewtopic.php?t=9890

Le site de Acrest: http://www.acrest.org/

Lire:
http://www.acrest.org/brochure-acrest-version01.pdf
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
OGOTEMMELI
Super Posteur


Inscrit le: 09 Sep 2004
Messages: 1498

MessagePosté le: Jeu 02 Déc 2004 19:18    Sujet du message: Re: Energies intertropicales. Répondre en citant

[quote="formalhaut"]:
Citation:
De même, n'y a - t - il pas moyen de stocker les eaux des saisons des pluies, à la même échelle, de façon simple et très bon marché ? En utilisant par exemple l'énergie solaire pour bouillir quotidiennement cette eau de façon à l'empêcher de devenir un bouillon de culture pour bactéries, autres germes, ou de devenir un nid à moutiques (paludisme).

Dans le même ordre d'idée, est-il possible :
- de recueillir de l'eau de mer dans des grandes raffineries (à la manière de celles de pétrole),
- de la déssaler, puis de la transporter par "aquaducs" (oléoducs pour eau) jusque dans les contrées sahéliennes et désertiques où elle serait réservée dans de grands lacs artificiels ; d'où partirait un réseau de distribution domestique et un autre d'irriguation agricole ?

Une telle activité serait hautement industrialisante, puisque le sel marin a de multiples utilisations industrialisables. Quant aux immenses réserves d'eau ainsi obtenues, elles permettraient de reboiser rapidement le Sahara grâce à une sélection scientifique d'essences et plantes les mieux adaptées aux besoins préalablement définis.

Les Blancs ayant fondé leur industrialisation notamment sur le pétrole et autres hydrocarbures, ont déployé en un siècle d'immenses moyens financiers, techniques, humains, etc. pour en développer l'exploitation planétaire. L'Afrique ayant un besoin au moins aussi important d'eau potable, pourrait considérer toutes solutions contribuant à la rendre abondamment disponible et facile d'accès pour tous, sur toute l'étendue du continent. Se fixer un tel défi revient à mobiliser beaucoup d'énergie, imagination et savoir-faire constitutifs de richesses.
Cela s'appelle faire des choix stratégiques, en n'ayant en vue que ses seuls besoins et intérêts...
_________________
http://www.afrocentricite.com/
Umoja Ni Nguvu !!!

Les Panafricanistes doivent s'unir, ou périr...
comme Um Nyobè,
comme Patrice Lumumba,
comme Walter Rodney,
comme Amilcar Cabral,
comme Thomas Sankara,
Et tant de leurs valeureux Ancêtres, souvent trop seuls au front...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
muhka
Grioonaute


Inscrit le: 19 Oct 2004
Messages: 9
Localisation: tours

MessagePosté le: Ven 03 Déc 2004 19:33    Sujet du message: Répondre en citant

effectivement il faut :
- utiliser l'energie solaire(et eventuellement d'autres formes d'energies) pour faire fonctionner les pompes qui vont transporter l'eau de mer des cotes vers les regions du sahel et les régions desertiques.
une fois la-bas l'energie solaire sera surtout utilisée dans le cycle evaporation -condensation.
A ce niveau il ne faut pas que l'eau soit soit exposée a l'air libre sinon perte par evaporation.donc a mon avis l'eau dans des tubes en verre (a etudier)
-l'energie solaire sera egalement utilisée pour alimenter toute l'installation et la distribution(pompes solaires ) vers les usagers.
-bien entendu il faut etudier le rendement de l'energie solaire.De toutes les facons l'ensoleillement est tellement fort en region sahelienne que je pense qu'on aura un bon rendement.
- seul probleme rendement energetique de transport de l'eau des cotes aux regions saheliennes
mais bon on peu construire ces "raffineries d'eau" pas loins des cotes(à etudier du point de vue rendement )
-attention au cas ou il faut faire passer l'eau par des régions montagneuses (plus d'energie à depenser).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
muhka
Grioonaute


Inscrit le: 19 Oct 2004
Messages: 9
Localisation: tours

MessagePosté le: Mer 08 Déc 2004 08:20    Sujet du message: Répondre en citant

pas de problèmes !!!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
muhka
Grioonaute


Inscrit le: 19 Oct 2004
Messages: 9
Localisation: tours

MessagePosté le: Ven 10 Déc 2004 19:02    Sujet du message: Répondre en citant

c'est cool je viens de voir les liens que tu aenvoyé formalhaut
tres interessant ,dire que ces idées de fours solaires sont aussi vieilles que le monde
!!!!!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
muhka
Grioonaute


Inscrit le: 19 Oct 2004
Messages: 9
Localisation: tours

MessagePosté le: Sam 11 Déc 2004 23:37    Sujet du message: Répondre en citant

en ce qui concerne le projet mega je suis un peu pessimiste pour la vitesse de l'air car comme tu le dis je crains que l'ensemble du syteme arrive trop vite en regime permanent.
a l'instant t =0 on chauffe l'air a la base, il s'echauffe et monte dans la tour .en atteignant des hautes températures a la base, effectivement l'air monterait plus vite .probleme : il y aura appel d'air froid a la base pour remplacer l'air qui est monté d'ou refroidissement partiel de la zone ou l'air chauffe (en fait ca peut permettre de maintenir cette zone a un niveau de temperature acceptable.)
autre probleme: l'air qui est monté dans la tour a sa sortie sera rejeté dans le milieu et contribuera a rechauffer le milieu ambiant et par consequent l'air froid qui doit rentrer a la base de la tour.
Par consequent baisse de la diference de temperature et donc baisse de la vitesse de l'air dans la tour.
De toutes les facons il faudra gerer l'appel d'air par le bas consequence logique du systeme employé .Les problemes que je viens de décrire ne peuvent etres resolus que par une expérience a petite echelle.Pouvoir evaluer le rendement global de l'ensemble.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
muhka
Grioonaute


Inscrit le: 19 Oct 2004
Messages: 9
Localisation: tours

MessagePosté le: Sam 11 Déc 2004 23:54    Sujet du message: a propos eolienne solaire Répondre en citant

Resalut formalhaut
Pour ce qui nous concerne je propose et c'est ce que tu defend aussi de rester sur des unités de petites tailles.
Cela dit en considérant ta proposition d'eolienne: (pour les mirroirs je m' connais pas trop je vais deja reflechir a ceque tu propose )
Pour la cheminée :pourquoi ne pas la faire en verre ?j'explique
l'air deja chauffé par le systeme de mirroirs peut continuer a etre chauffé dans la cheminée par rayonnement et conduction.Ca depend si le verre est facile a produire pas cher.j'attend ta reponse sur ce point.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
M.O.P.
Super Posteur


Inscrit le: 11 Mar 2004
Messages: 2939

MessagePosté le: Sam 25 Déc 2004 11:46    Sujet du message: Répondre en citant

Je vous recommande cette page:
http://www.foet.org/JeremyRifkin.htm

Ses idees sur la decentralisation de la fourniture des populations en energie est assez interessante pour l'afrique


The Hydrogen Economy
Citation:
In The Hydrogen Economy, best-selling author Jeremy Rifkin takes us on an eye-opening journey into the next great commercial era in history. He envisions the dawn of a new economy powered by hydrogen that will fundamentally change the nature of our market, political and social institutions, just as coal and steam power did at the beginning of the industrial age.

Rifkin observes that we are fast approaching a critical watershed for the fossil-fuel era, with potentially dire consequences for industrial civilization. While experts had been saying that we had another forty or so years of cheap available crude oil left, some of the world’s leading petroleum geologists are now suggesting that global oil production could peak and begin a steep decline much sooner, as early as the end of this decade. Non-OPEC oil producing countries are already nearing their peak production, leaving most of the remaining reserves in the politically unstable Middle East. Increasing tensions between Islam and the West are likely to further threaten our access to affordable oil. In desperation, the U.S. and other nations could turn to dirtier fossil-fuels – coal, tar sand, and heavy oil – which will only worsen global warming and imperil the earth’s already beleaguered ecosystems. Looming oil shortages make industrial life vulnerable to massive disruptions and possibly even collapse.

While the fossil-fuel era is entering its sunset years, a new energy regime is being born that has the potential to remake civilization along radical new lines, according to Rifkin. Hydrogen is the most basic and ubiquitous element in the universe. It is the stuff of the stars and of our sun and, when properly harnessed, it is the “forever fuel.” It never runs out and produces no harmful CO2 emissions.

Commercial fuel-cells powered by hydrogen are just now being introduced into the market for home, office and industrial use. The major automakers have spent more than two billion dollars developing hydrogen cars, buses, and trucks, and the first mass-produced vehicles are expected to be on the road in just a few years.

The hydrogen economy makes possible a vast redistribution of power, with far-reaching consequences for society. Today’s centralized, top-down flow of energy, controlled by global oil companies and utilities, becomes obsolete. In the new era, says Rifkin, every human being could become the producer as well as the consumer of his or her own energy – so called “distributed generation.” When millions of end-users connect their fuel-cells into local, regional, and national hydrogen energy webs (HEWs), using the same design principles and smart technologies that made possible the World Wide Web, they can begin to share energy – peer-to-peer – creating a new decentralized form of energy use.

Hydrogen has the potential to end the world’s reliance on imported oil and help diffuse the dangerous geopolitical game being played out between Muslim militants and Western nations. It will dramatically cut down on carbon dioxide emissions and mitigate the effects of global warming. And because hydrogen is so plentiful and exists everywhere on earth, every human being could be “empowered,” making it the first truly democratic energy regime in history.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
M.O.P.
Super Posteur


Inscrit le: 11 Mar 2004
Messages: 2939

MessagePosté le: Mer 19 Jan 2005 00:41    Sujet du message: Répondre en citant

Salut Formalhaut, encore une idee comme ca sur laquelle travaille les americains: realiser La fusion grace au son ou sonofusion

Quelques adresses en anglais:
http://www.spacedaily.com/news/energy-tech-04o.html
http://emusician.com/mag/emusic_sonofusion/

Un article sur le consortium aux US.
http://www.spacedaily.com/news/energy-tech-05c.html
http://www.acousticfusion.com/


Un reacteur de recherche qui parait pas "trop cher":
http://www.spacedaily.com/news/energy-tech-04zzzv.html
http://www.impulsedevices.com/technology.html
http://www.impulsedevices.com/articles.html
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linda
Grioonaute


Inscrit le: 14 Jan 2005
Messages: 5

MessagePosté le: Jeu 20 Jan 2005 21:55    Sujet du message: ACREST Répondre en citant

Bonjour!
Je n'ai pas eu le temps de tout lire, mais voici ma modeste contribution si ça peut faire avancer les choses.
Il s'agit d'un projet prometteur -il aurait déjà été lancé dans des régions du Cameroun- sur les énergies renouvelables en Afrique, et présenté avec des détails:

http://www.acrest.org/HTML/STARTf.HTM

Bon courage!
_________________
Winners never quit, quitters never win.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
M.O.P.
Super Posteur


Inscrit le: 11 Mar 2004
Messages: 2939

MessagePosté le: Ven 04 Mar 2005 13:30    Sujet du message: Temperature Inside Collapsing Bubble Four Times That Of Sun Répondre en citant

http://www.spacedaily.com/news/stellar-chemistry-05h.html

Connaissances les plus recentes sur les causes et implications de la Sonoluminescence, une technique qui pourrait permettre de realiser la fusion tres facilement.

Temperature Inside Collapsing Bubble Four Times That Of Sun


Citation:
A cinematographic sequence of photos of the growth and implosive collapse of a single bubble (shown in blue) in sulfuric acid irradiated with high intensity ultrasound. The images are shown in false color. Photo by D. Flannigan and K. S. Suslick.


Using a technique employed by astronomers to determine stellar surface temperatures, chemists at the University of Illinois at Urbana-Champaign have measured the temperature inside a single, acoustically driven collapsing bubble. Their results seem out of this world.
"When bubbles in a liquid get compressed, the insides get hot - very hot," said Ken Suslick, the Marvin T. Schmidt Professor of Chemistry at Illinois and a researcher at the Beckman Institute for Advanced Science and Technology.

"Nobody has been able to measure the temperature inside a single collapsing bubble before. The temperature we measured - about 20,000 degrees Kelvin - is four times hotter than the surface of our sun."

This result, reported in the March 3 issue of the journal Nature by Suslick and graduate student David Flannigan, already has raised eyebrows. Their work is funded by the National Science Foundation and the Defense Advanced Research Projects Agency.

Sonoluminescence arises from acoustic cavitation - the formation, growth and implosion of small gas bubbles in a liquid blasted with sound waves above 18,000 cycles per second.

The collapse of these bubbles generates intense local heating. By looking at the spectra of light emitted from these hot spots, scientists can determine the temperature in the same manner that astronomers measure the temperatures of stars.

By substituting concentrated sulfuric acid for the water used in previous measurements, Suslick and Flannigan boosted the brilliance of the spectra nearly 3,000 times. The bubble can be seen glowing even in a brightly lit room. This allowed the researchers to measure the otherwise faint emission from a single bubble.

"It is not surprising that the temperature within a single bubble exceeds that found within a bubble trapped in a cloud," Suslick said. "In a cloud, the bubbles interact, so the collapse isn't as efficient as in an isolated bubble."

What is surprising, however, is the extremely high temperature the scientists measured. "At 20,000 degrees Kelvin, this emission originates from the plasma formed by collisions of atoms and molecules with high-energy particles," Suslick said.

"And, just as you can't see inside a star, we're only seeing emission from the surface of the optically opaque plasma." Plasmas are the ionized gases formed only at truly high energies.

The core of the collapsing bubble must be even hotter than the surface. In fact, the extreme conditions present during single-bubble compression have been predicted by others to produce neutrons from inertial confinement fusion.

"We used to talk about the bubble forming a hot spot in an otherwise cold liquid," Suslick said. "What we know now is that inside the bubble there is an even hotter spot, and outside of that core we are seeing emission from a plasma."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Dilo
Grioonaute régulier


Inscrit le: 01 Jan 2005
Messages: 322

MessagePosté le: Ven 04 Mar 2005 19:44    Sujet du message: Message à M.O.P. Répondre en citant

M.O.P., Me référant aux messages edifiants que tu publies dans le domaine technologique, je fais recours à toi.
Grioo.com et Africara.com ont publié des articles hautement pertinents quant á cette catastrophe qui hante la sous-région sahélienne et mëme jusqu'au Cameroun. Il s'agit de l'exploitation scandaleuse de l'uranium du Niger (sur celui du Gabon nous n'avons pas de reportage).
Mais au Niger tel que criirad.org a tiré la sonnette d'alarme, les MONTAGNES de déchets radioactifs provenant de l'exploitation á l'air libre sans mesures adéquates pour préserver les populations et les générations futures dans toute la zone est impuniment faite par l'AREVA (ex-Cogema).
Les physiciens et ingénieurs nigériens sont depuis toujours, systématiquement marginalisés, découragés et n'ont aucune possibilté de s'approcher des rouages directeurs de cette exploitation.
Seuls l'Afrique et des experts africains conscients peuvent réduire la catastrophe qui est en cours, en alarmant l'opinion internationale pour que la France cesse ses pratiques méprisantes pour l'Afrique.
Donc aidez-nous pour qu'au moins ces articles cités ci-dessus aient un écho pour avoir un impact avant qu'il ne soit trop tard.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Dilo
Grioonaute régulier


Inscrit le: 01 Jan 2005
Messages: 322

MessagePosté le: Ven 04 Mar 2005 19:45    Sujet du message: Message à M.O.P. Répondre en citant

M.O.P., Me référant aux messages edifiants que tu publies dans le domaine technologique, je fais recours à toi.
Grioo.com et Africara.com ont publié des articles hautement pertinents quant á cette catastrophe qui hante la sous-région sahélienne et mëme jusqu'au Cameroun. Il s'agit de l'exploitation scandaleuse de l'uranium du Niger (sur celui du Gabon nous n'avons pas de reportage).
Mais au Niger tel que criirad.org a tiré la sonnette d'alarme, les MONTAGNES de déchets radioactifs provenant de l'exploitation á l'air libre sans mesures adéquates pour préserver les populations et les générations futures dans toute la zone est impuniment faite par l'AREVA (ex-Cogema).
Les physiciens et ingénieurs nigériens sont depuis toujours, systématiquement marginalisés, découragés et n'ont aucune possibilté de s'approcher des rouages directeurs de cette exploitation.
Seuls l'Afrique et des experts africains conscients peuvent réduire la catastrophe qui est en cours, en alarmant l'opinion internationale pour que la France cesse ses pratiques méprisantes pour l'Afrique.
Donc aidez-nous pour qu'au moins ces articles cités ci-dessus aient un écho pour avoir un impact avant qu'il ne soit trop tard.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Agnassa
Grioonaute 1


Inscrit le: 07 Nov 2004
Messages: 258
Localisation: kuala lumpur

MessagePosté le: Ven 04 Mar 2005 21:55    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
(sur celui du Gabon nous n'avons pas de reportage).

Y'en a plus, les mêmes requins sont déjà passés par là.

La France a presque épuisé ses propres ressources de minerai d'uranium. Ce qui reste est d'une si mauvaise qualité qu'il ne vaut pas la peine de l'exploiter.

Traditionnellement, la France a obtenu de l'uranium du Gabon et du Niger, deux ex-colonies francophones en Afrique. De façon typique de l'impérialisme, la France déploie des troupes pour garder ses intérêts, selon la situation.

Il y avait 3000 mineurs d'uranium au Niger en 1990 et moins maintenant, mais encore plus de 1000. (3) Après avoir épuisé ses propres minerais d'uranium, la France épuisa aussi la plupart de ceux du Gabon.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
M.O.P.
Super Posteur


Inscrit le: 11 Mar 2004
Messages: 2939

MessagePosté le: Jeu 22 Déc 2005 23:52    Sujet du message: Répondre en citant

peut etre interessant pour ceux qui veulent investir le domaine de l'energie en afrique avec des projets:

http://www.lintelligent.com/pays/cameroun/gabarit_art_afp.asp?art_cle=PAN50025lecamticirt0

Citation:
Le Cameroun va investir quelque 116 milliards de FCFA (environ 200 millions de dollars US) dans les dix prochaines années en vue d'améliorer l'accès des populations à l'énergie
Les modalités de mise en oeuvre et de validation de ce plan font l'objet d'un atelier ouvert ce mercredi à Yaoundé à l'intention de la société civile, des opérateurs économiques privés, des élus locaux et d'autre partenaires au développement.



CAMEROUN - 14 décembre 2005 - par PANAPRESS

Le Cameroun va investir quelque 116 milliards de FCFA (environ 200 millions de dollars US) dans les dix prochaines années en vue d'améliorer l'accès des populations à l'énergie, a appris mercredi la PANA de bonne source.
L'opération qui va se réaliser à travers le projet dénommé Plan d'action national énergie pour la réduction de la pauvreté (PANERP) est une initiative conjointe du ministère camerounais de l'Energie et de l'eau, du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et la Banque Mondiale (BM).

Les modalités de mise en oeuvre et de validation de ce plan font l'objet d'un atelier ouvert ce mercredi à Yaoundé à l'intention de la société civile, des opérateurs économiques privés, des élus locaux et d'autre partenaires au développement.

Selon le coordonnateur du PANERP, Justin Ntsama, ce Plan qui démarre en janvier prochain vise l'amélioration de l'accès aux services énergétiques de base pour les populations les plus pauvres dans le cadre de l'atteinte des 'Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

Financé à hauteur de 116 milliards de FCFA par le gouvernement camerounais, les partenaires au développement, les bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux impliqués dans les divers secteurs concernés, le PANERP qui sera exécuté par l'Agence d'électrification rurale (AER) prendra fin en 2016.

Ainsi, pendant les dix années le PANERP, envisage la subvention de 258.000 bouteilles de gaz de 12,5 kg en faveur des ménages les plus pauvres

"On voudrait par cette action permettre à 2/3 de familles camerounaises d'avoir accès facilement à l'énergie de cuisson", a affirmé M Tsama.

Egalement, la Plan va oeuvrer dans les domaines de l'hydraulique villageoise, la réhabilitation, la densification et l'intensification de l'éclairage public en milieu rural et en zone urbaine dans les dix provinces, ainsi que l'approvisionnement en électricité des établissements sociaux et communautaires, tels que les écoles publiques, lycées, collèges, les centres de santé.

Par ailleurs, le Plan s'investit dans le développement des mini- centrales hydroélectriques et de biomasse, la promotion de l'électrification rurale, d'équipements et appareils à faible consommation d'énergie et l'assistance et le soutien aux Petites et moyennes entreprises (PME) du secteur de l'énergie au Cameroun.
_________________
La vie est un privilege, elle ne vous doit rien!
Vous lui devez tout, en l'occurence votre vie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fredo_dilo
Grioonaute 1


Inscrit le: 25 Jan 2006
Messages: 103

MessagePosté le: Mar 22 Aoû 2006 20:51    Sujet du message: Répondre en citant

Je conseille de faire un tour sur les topics d'onpeutlefaire:
http://www.onpeutlefaire.com/forum/index.php?showforum=48

On y trouve TOUT, du biogaz à l'éolien en passant par les cuiseurs solaires. Avec une approche système D adaptée aux réalités africaines Wink

c'est ce qui se fait de mieux d'après moi Cool
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fredo_dilo
Grioonaute 1


Inscrit le: 25 Jan 2006
Messages: 103

MessagePosté le: Mer 23 Aoû 2006 14:44    Sujet du message: Répondre en citant

Je pense à une autre technique de purification d'eau grâce au solaire. C'est vrai que je n'ai pas testé, mais la démarche semble tout à fait valable et necessite trés peu de matériel.

Matériel nécessaire:
- un grand seau
- un verre
- un sachet en plastique
- une ficelle
- un petit poid (caillou ou autre)
et biensur de l'eau impure Very Happy

Voila la technique:
- On place le verre au centre du seau,
- On verse l'eau impure dans le seau, à l'exterieur du verre tout en veillant à en limiter la quantité pour conserver l'equilibre du verre (qui lui reste vide)
- Recouvrir le seau du sachet en plastique sans le tendre.
- Serrer le plastique sur le seau à l'aide de la ficelle.
- poser le poids au centre du sachet, cela permet de lui donner une forme conique.

Il ne reste plus qu'a placer le tout au soleil, l'évaporation de l'eau impure va venir se condenser sur le sachet de forme conique, et goutter dans le verre situé juste en-dessous.

Reste plus qu'a boire le verre contenant une eau exempte d'impuretées.

La technique est transposable en plusieurs dimensions, selon les besoins. Il semblerait également qu'une technique equivalente premettrait d'extraire la faible quantité d'eau contenu dans l'air, dans les régions désertiques???

Si quelqu'un peut en dire plus...
J'ai ouvert un topic sur oplf, en espérant que cela soit productif:
http://www.onpeutlefaire.com/forum/index.php?showtopic=6314

Fredo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fredo_dilo
Grioonaute 1


Inscrit le: 25 Jan 2006
Messages: 103

MessagePosté le: Mer 23 Aoû 2006 23:28    Sujet du message: Répondre en citant

formalhaut a écrit:
Cela dit, le système D a son utilité dans l'urgence, mais je pense qu'il faut ensuite aboutir à une normalisation : définir des interfaces standard entre ce qui est produit individuellement et ce qui est produit collectivement, pour que la production collective puisse compléter la production individuelle efficacement. La production collective étant nécessaire, mais pouvant être diversifiée.


Bonjour formalhaut,
le forum aborde également des systèmes que l'on ne peut plus considérer comme du système D, je trouve qu'il est vraiment trés complet, mais pas forcément orienté vers toutes les problématiques africaines. Ceci dit, il y vraiment de quoi faire Very Happy

Citation:
Pour votre idée de purifier l'eau, elle est bonne, mais j'ai 3 remarques :
- pour une utilisation non alimentaire, ok, mais attention à l'ingestion d'eau distillée, pauvre en sels minéraux : il faut en rajouter
- toujours si on ingère, il faut quand-même s'assurer que les germes ne puissent pas se balader dans le verre, portés par l'air
- j'ai peut-être une idée pour supprimer les microbes et améliorer l'efficacité du sytème.


Je ne suis pas certains que l'apport en sels mineraux soit indispensable, les médias vantent souvent les mérites des eaux fortements chargées, alors que les nutritionnistes conseillent plutot des eaux faiblements chargées (volvic...) ou de l'eau osmosée (ce qui correspond au filtrage le plus efficace, le top du top).

Voila un topic d'onct sur "Eau distillée":
http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=11347
un autre sur "l'EAU comment boire de l'eau de qualité, solutions pour trouver son eau":
http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=4104
Et un dernier sur "Eau en bouteille plastique"
http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=9360

Amicalement
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Sciences & Technologies Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001 phpBB Group