Grioo.com   Grioo Pour Elle     Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  



grioo.com
Espace de discussion
 
RSS  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Bain de Sang a Conakry, Dadis laisse tirer sur la population
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
OGOTEMMELI
Super Posteur


Inscrit le: 09 Sep 2004
Messages: 1498

MessagePosté le: Jeu 29 Oct 2009 21:40    Sujet du message: Répondre en citant

Afrobeat : le président de la CEDEAO s'appelle Blaise Compaoré, le pivot de "l'influence" diplomatico-maçonnique française en Afrique de l'Ouest...

Cette organisation sera bientôt beaucoup moins servile à l'égard des intérêts français ; mais ce n'est pas encore le cas : sur 3A TELESUD, chaque fois que je regarde l'émission consacrée aux activités de la CEDEAO, il n'y a pas une seule de ses intiatives qui ne soit sous l'obédience de la France, notamment via les fonds de l'Union Européenne.

Pour organiser la moindre conférence, pour rassembler 2 ou 3 scientifiques/experts africains, pour discuter des questions énergétiques, de l'autosuffisance alimentaire, etc. les aliénés qui nous gouvernent font massivement appel aux moyens matériels, financiers et humains français/européens : une dépendance logistique caricaturale qui scelle également l'asservisssement diplomatique aux desiderata franco-européens...

Je ne sais plus où j'ai lu que mêmes les négociateurs africains des APE ont été formés sur des fonds européens par des experts européens : résultats, ces nigauds ont conseillé à leurs chefs d'Etat de signer des accords stupides, que tout le monde a vomis...

Voici comment la CEDEAO est devenu un instrument aux mains des Européens, notamment de la France : même la BAD (Banque Africaine de Développement) a été financièrement colonisée. Les Blancs sont très conscients de tout ce qu'ils gagnent à nous baisser la tête, et ils ne lésinent sur aucun moyen pour qu'il en soit ainsi : "Bonne gouvernance", "Co-développement"...


P.S.
Pendant la crise ivoirienne, les Français ont fait miroiter au Nigéria une place plénipotentière au Conseil de Sécurité : cela leur a suffit pour acheter Obasenjo contre Mbeki, puisque l'Afrique du Sud était regardée comme un pays concurrent du Nigéria pour une telle place. Même le vieux Wade s'y est cru un moment, revendiquant une place au Conseil de Sécurité pour le Sénégal grâce aux bons offices de Papa-France...
_________________
http://www.afrocentricite.com/
Umoja Ni Nguvu !!!

Les Panafricanistes doivent s'unir, ou périr...
comme Um Nyobè,
comme Patrice Lumumba,
comme Walter Rodney,
comme Amilcar Cabral,
comme Thomas Sankara,
Et tant de leurs valeureux Ancêtres, souvent trop seuls au front...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bolzogola
Grioonaute 1


Inscrit le: 06 Avr 2009
Messages: 127

MessagePosté le: Sam 31 Oct 2009 17:09    Sujet du message: Répondre en citant

zingh2006 a écrit:
Guinée Conakry : Le soutien de Ticken Jah Facoly à Dadis ?


Le Républicain, 15/10/2009


Au cours d’un point de presse organisé le mercredi 14 octobre 2009, à son domicile Bamakois, Ticken Jah Facoly, célèbre musicien ivoirien du reggae, après avoir condamné les tueries du 28 septembre 2009 à Conakry, s’est dressé contre la politique de deux poids deux mesures des Etats occidentaux en Afrique.

La Guinée va mal. Et cela coupe le sommeil à Ticken Jah Facoly. Après l’exemple ivoirien, le reggaeman ne souhaite plus voir un autre pays de l’Afrique de l’ouest sombrer dans une crise qu’on peut éviter. Pour cela, il a pris son bâton de pèlerin pour prôner le dialogue serein entre les différentes parties guinéennes avant qu’il ne soit trop tard. « Il faut poser des actions anticipatives en Guinée pour éviter que ce pays ne connaisse une guerre civile aux conséquences désastreuses », a-t-il déclaré. Après avoir soutenu que sa démarche ne vise pas à soutenir un ou combattre un pouvoir ou une opposition, Ticken Jah Fakoly a indiqué que les leaders d’opinion en Afrique doivent dénoncer un certain nombre de choses, notamment la politique de deux poids deux mesures que les occidentaux appliquent en Afrique au gré de leurs intérêts.

Ensuite, Ticken s’est souvenu qu’il a été parmi les premiers a demander au pouvoir de l’époque en place en Côte d’Ivoire de laisser Alassane Dramane Ouattara allé à la compétition présidentielle. « Mais, à l’époque, j’ai pas été entendu et aujourd’hui, après des milliers de morts et une guerre qui peine à prendre fin, les autorités ivoiriennes sont en passe d’accepter la candidature de Alassane Dramane Ouattara », a-t-il indiqué. Avant de déclarer que la Guinée n’est pas aujourd’hui loin de l’exemple ivoirien. « Il faut éviter que la Guinée ne s’embrase comme cela a été le cas en Côte d’Ivoire », a-t-il souhaité. Selon lui, si rien n’est fait pour une réconciliation en Guinée, il faut craindre que ce pays ne sombre dans une guerre irréparable et dramatique.

Ticken Jah Facoly a indiqué qu’il a été en Guinée à deux reprises depuis l’arrivée de Dadis et du CNDD au pouvoir. Selon lui, sa première visite en Guinée, avait pour objet d’aller soutenir les guinéens dans leur transition. Et surtout de demander au Capitaine Moussa Dadis Camara de s’inspirer du cas du Malien Amadou Toumani Touré et de ne jamais choisir de faire comme feu le général Robert Guei de la Côte d’Ivoire. Ticken Jah Facoly s’est rendu en Guinée pour la deuxième fois dans le cadre de sa tournée africaine placée sous le thème d’ « Un concert une école ».

« Pour moi, si le Capitaine Moussa Dadis Camara réussissait sa transition, la Guinée allait entrer dans une nouvelle ère et son échec allait symboliser le désespoir pour tout un peuple », a-t-il révélé. Mais, Ticken Jah Facoly, comme tous les africains qui ont vu, à un moment donné, en Moussa Dadis Camara, une nouvelle race de dirigeants africains qui sont prêts à dire non aux dirigeants occidentaux, pense que la campagne médiatique initiée par les organes de presse internationaux depuis le 28 septembre 2009, n’a qu’un seul objectif : faire partir celui qu’ils considèrent comme étant contre leurs intérêts en Guinée. Malgré, les nombreuses tueries de Conakry, Ticken Jah Facoly invite les africains, notamment les guinéens à réfléchir sur l’acharnement des occidentaux contre le Capitaine Moussa Dadis Camara.

Refuser la manipulation des occidentaux

Tout en condamnant ce qui s’est passé à Conakry le 28 septembre 2009, Ticken Jah Facoly, avec des exemples à l’appui, pense que Moussa Dadis camara est victime d’une politique de deux poids deux mesures de la part des occidentaux. « Au Togo, aux lendemains des élections qui ont conduit Faure Gnassigbé au pouvoir, les contestations ont fait plus de 400 morts et personne n’a levé le petit doigt en France pour lui demander de quitter le pouvoir. A Madagascar, il y a eu de nombreux morts qui n’ont pas été médiatisés.

Au Soudan, après de nombreux crimes commis au Darfour, les chefs d’Etat africain ont fait bloc pour soutenir le Président soudanais menacé par le tribunal pénal international », a-t-il dénoncé. Avant d’indiquer que les occidentaux ont toujours eu la petite manie pour faire partir les leaders africains qui les empêchent de piller les ressources du continent. Il dira que Samory Touré a été accusé de tous les maux, avant d’être arrêté en 1898, pour mourir en déportation au Gabon, loin de son peuple. De même, il a révélé que Patrice Lumumba a été arrêté et assassiné après une compagne de dénigrement orchestrée de mains de maîtres.

Plus proche de nous, il dira que Thomas Sankara, arrivé avec une politique particulière a été dénigré et assassiné. « Est-ce que la jeunesse africaine doit rester placide pour assister les occidentaux qui les privent de tous leurs leaders qui arrivent avec des propositions concrètes de nature à conduire leur pays vers le développement. L’Afrique doit-t-il perdre tous ses leaders qui sont en contradiction avec les pays occidentaux qui n’aspirent qu’à piller nos richesses », s’est-t-il demandé. Ticken Jah Facoly veut savoir pourquoi les occidentaux qui n’ont jamais bougé le petit doigt pour condamner et chasser du pouvoir les chefs d’Etat africain qui ont fait des exactions contre leur peuple, se dressent subitement contre le Capitaine Moussa Dadis Camara et le CNDD.

« Est-ce parce qu’il a mis en cause les termes d’un certain nombre de contrats de concessions minières et menace de revoir la concession du marché de téléphonie dans l’intérêts de la Guinée », s’est interrogé l’artiste reggae, avant d’inviter la jeunesse africaine et tous les leaders du continent à une profonde réflexion sur le cas guinéen, pour mieux comprendre le drame qui se joue à Conakry. Selon Ticken, la Guinée de Sékou Touré est l’un des pays africains qui n’a pas encore touché à au moins 75% de ses ressources naturelles. « Ni Sékou Touré, encore moins Lassana Conté, n’ont pas touché à cette richesse minière qui fait encore de la Guinée un scandale géologique. Et, cela, dans un monde où les grandes puissances ont soif de ressources, cela attire des convoitises », a-t-il déclaré. Avant d’inviter la jeunesse africaine à se mettre debout comme un seul homme contre le pillage de ses ressources par ceux qui lui ferment leurs frontières.

« Est-ce que, malgré quelques faiblesses du Capitaine Moussa Dadis Camara, on doit oublier ce qu’il a fait en 9 mois, dans le domaine de l’électricité, de l’eau potable et de la lutte contre la drogue en Guinée. Les guinéens doivent laver leur linge sale en famille et refuser de livrer Dadis mains et pieds liés aux occidentaux qui n’aspirent qu’à piller les ressources du pays », a-t-il estimé. Après les tueries de Conakry, Ticken pense qu’il fallait rapidement mettre sur pied une commission internationale d’enquêtes pour situer les responsabilités, arrêter les auteurs et les juger.

Mais, il est surpris que les européens qui nous ont habitué aux enquêtes qui n’ont jamais donner les résultats escomptés ailleurs, se précipitent pour désigner de coupables en Guinée, sans le minimum de précaution. Il pense qu’il est aussi injuste de laisser le général mauritanien légitimer son pouvoir par des élections controversées et d’encourager Tandia à tripatouiller la constitution du Niger pour se maintenir au pouvoir et à vouloir s’opposer à une candidature du Capitaine Dadis en Guinée. « Nous devons refuser la manipulation des occidentaux », a-t-il conclu.

Assane Koné


http://www.maliweb.net/category.php?NID=51670&intr=

Je ne savais pas que Ticken Jah était aussi bien informé ( et surtout consistant dans ses raisonnements) en plus d'être un grand artiste c'est un grand homme comme il n'en existe presque plus chez nous.
Merci Ticken et bon courage sur la voie de la justice. On gagne ou on gagne !
_________________
Quand on est jeune il ne faut pas remettre a philosopher et quand on est vieux il ne ne faut pas se lasser de philosopher. Car jamais il n'est trop tôt ou trop tard pour travailler à la santé de l'âme [...] Le jeune homme et le vieillard doivent donc philosopher l'un l'autre celui-ci pour rajeunir au contact du bien, en se remémorant les jours agréables du passé celui-là afin d'être quoique jeune, tranquille comme un ancien en face de l'avenir. ..
Epicure
Ceci est conforme à Mâat
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Dim 01 Nov 2009 07:57    Sujet du message: Répondre en citant

bolzogola a écrit:
Je ne savais pas que Ticken Jah était aussi bien informé ( et surtout consistant dans ses raisonnements) en plus d'être un grand artiste c'est un grand homme comme il n'en existe presque plus chez nous.
Merci Ticken et bon courage sur la voie de la justice. On gagne ou on gagne !


Hum je ne voulais pas trop répondre sur l'intervention concernant Ticken Jah (Chicken jah Rolling Eyes ) pour ses ex fans! Mais il aurait du dès le début connaitre ce qui se trame car en plus. Une chose est sûre il a perdu beaucoup de fans à Cky!
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Dim 01 Nov 2009 08:00    Sujet du message: Répondre en citant

Sur le Chemin du stade et à l'intérieur de ce même STADE DU 28 SEPTEMBRE


_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
afrobeat
Grioonaute régulier


Inscrit le: 14 Aoû 2007
Messages: 312

MessagePosté le: Dim 01 Nov 2009 14:19    Sujet du message: Répondre en citant

WILDCAT a écrit:
Sur le Chemin du stade et à l'intérieur de ce même STADE DU 28 SEPTEMBRE



Quand je vois ces pancartes, je me rends compte de la confusion grande dans laquelle baigne le peuple guinéen. Assimiler dadis à un représentant des intérêts français ça faut le faire !
La confusion est très profonde, il font une fixation sur le fait que dadis soit militaire, cette binarité dans le raisonnement à mon avis risque être un grand frein à leur objectif de pouvoir enfin bénéficier des ressources de leurs sous-sol . La video me renforce dans l’idée que le chemin qui conduit à la liberté passe par la tête, par le cerveau, par la compréhension parfaite des réalités aussi complexes qu’elles puissent paraître. D’ailleurs la liberté sous toutes ses formes s’acquiert par la connaissance parfaite de la « vérité » j’entends ici REALITE.Tant qu’on a pas compris le début et à la fin, on peut avoir toute la détermination du monde, tout le courage et toute la volonté, mais toute action qu’on mènera sera voué à l’echec.COMPRENDRE, COMPRENDRE et rien que COMPRENDRE voilà la clef.
Tel que la situation se présente, moi à la place de dadis je lâche tout, pour mettre chacun face à ses propres turpitudes. A commencer par cette opposition qui aujourd’hui joue les gros bras(fort du soutien étranger..), mais qui à l’époque de lansana n’osait pas lever le petit doigt étant bien consciente qu’il(lansana) était soutenu par la France.D’ailleurs en 2007 il y a eu autant de morts suite à une répression de conté, on a entendu personne, ni les condamnations de la communauté internationale, ni les gesticulations de cette oppositions qui a besoin que les étrangers la rassurent de leur soutient pour oser se « bouger ».
Si dadis lâche en fait il va les neutraliser tous, en commençant par la France, le temps que le peuple soit mieux armé « intellectuellement » pour comprendre les réels enjeux. Mais dadis poura-t-il le faire ?
_________________
www.afromantara.com
Produits de beauté Afro!

Fela Anikulapo Kuti - Sorrow tears and blood
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Dim 01 Nov 2009 17:12    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Quand je vois ces pancartes, je me rends compte de la confusion grande dans laquelle baigne le peuple guinéen. Assimiler dadis à un représentant des intérêts français ça faut le faire !

je dis oui et je dit oui et non Confused Les conseillers proches de Daddis sont des ex cadres et salariés de chez Total; c'est pour cela qu'au début les relations étaient assez cordiales avec la France. Là ou cela s'est dégradé c'est quand les velléités du pouvoir et le contrat avec la Chine à commencer a envenimer les relations avec la France! C'est le 28 septembre qui a "clarifier" la relation avec la France! J'ai mis clarifié entre les guillemets car la France cherche un remplaçant à Dadis qu'il soit civil ou militaire et le nom du Ministre d'Etat qui est aussi chargé des travaux publics et de l'habitat est proche des consillers de l'Elysée et du Sénat; le ministre de d l'intérieur est aussi un choix de la france et des USA pour son sens de la médiation et son calme; le soucis c'est ce même général qui a été bastonné par des militaires indisciplinés! Les conseillers "modéré" avaient suggéré de faire comme Poutine; à savoir de ne pas se présenter mais choisir et soutenir quelqun à sa place et un civil de surcroit! Malheureusement il y a des dissenssions au sein de l'entourage de daddis ou certains le pousse se présenter et d'autres opte pour la solution de type Poutine!

Citation:
La confusion est très profonde, il font une fixation sur le fait que dadis soit militaire, cette binarité dans le raisonnement à mon avis risque être un grand frein à leur objectif de pouvoir enfin bénéficier des ressources de leurs sous-sol . La video me renforce dans l’idée que le chemin qui conduit à la liberté passe par la tête, par le cerveau, par la compréhension parfaite des réalités aussi complexes qu’elles puissent paraître. D’ailleurs la liberté sous toutes ses formes s’acquiert par la connaissance parfaite de la « vérité » j’entends ici REALITE.Tant qu’on a pas compris le début et à la fin, on peut avoir toute la détermination du monde, tout le courage et toute la volonté, mais toute action qu’on mènera sera voué à l’echec.COMPRENDRE, COMPRENDRE et rien que COMPRENDRE voilà la clef.


C'est là le soucis il y a beaucoup d'enjeu geostratégiques en Guinée et la population guinéenne du à un taux élevé d'analphabétisme voient uniquement le prisme que leur leader dénonce!

Citation:
Tel que la situation se présente, moi à la place de dadis je lâche tout, pour mettre chacun face à ses propres turpitudes. A commencer par cette opposition qui aujourd’hui joue les gros bras(fort du soutien étranger..), mais qui à l’époque de lansana n’osait pas lever le petit doigt étant bien consciente qu’il(lansana) était soutenu par la France.D’ailleurs en 2007 il y a eu autant de morts suite à une répression de conté, on a entendu personne, ni les condamnations de la communauté internationale, ni les gesticulations de cette oppositions qui a besoin que les étrangers la rassurent de leur soutient pour oser se « bouger ».


Là je te le dis ce sera soit le chaos et un autre militaire viendra prendre le pouvoir mais dans quelle condition vu que chacun se regarde avec méfiance!

Citation:
Si dadis lâche en fait il va les neutraliser tous, en commençant par la France, le temps que le peuple soit mieux armé « intellectuellement » pour comprendre les réels enjeux. Mais dadis poura-t-il le faire ?


Moi perso je crois que Dadis n'est pas l'homme de la situation pour une transition appaisée! Comme tu l'as dit le guinéen moyen souffre d'une méconnaisance des enjeux géopolitiques dûe à un passé où l'éducation scolaire a été négligé voire saboté! le Guinéen n'a jamais eu cette culture du combat car son indépendance s'est faite par un vote§ AST est venu il a dit vous aurez le riz mais vous allez marcher droit. le guinéen s'est rangé! Conté est venu il a dit vous n'aurez ni le riz mais vous allez vous pliez; le guinéen s'est plié! Dadis lui a dit vous aurez le riz mais si vous m'embêtez non seuleument vous allez vous pliez et je vais trouer ces sacs de riz! les sacs sont troués, le prix du riz a augmenté et Dadis essaie de faire plier les forces "dites vives"; Il a déjà débauché un syndicaliste et l'a nommé ministre du travail, Dadis a placé la soeur du directeur de la CENI au ministère de la décentralisation! C'est ce ministère qui gére avec la Ceni le processus electoral et biensûr pour parfaire la propagande a nommé aussi un ex journaliste qui gérait le journal de la révolution du premier régime! Qui est fou?

Ce pays est compliqué deh!
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gnata
Super Posteur


Inscrit le: 14 Juil 2005
Messages: 1127

MessagePosté le: Lun 02 Nov 2009 05:31    Sujet du message: Répondre en citant

bolzogola a écrit:

Je ne savais pas que Ticken Jah était aussi bien informé ( et surtout consistant dans ses raisonnements) en plus d'être un grand artiste c'est un grand homme comme il n'en existe presque plus chez nous.
Merci Ticken et bon courage sur la voie de la justice. On gagne ou on gagne !


Bolzogola, give credit where it is due, ce Ticken Jah se croit investi de l'auréole d'objecteur des consciences africaines, pourtant le seul mérite de ce petit arriviste c'est d'avoir vu que l'étiquette autoproclamée du martyre est plus payante que celle de veritable combattant (combattant qui lui risque sa vie).

En pleine guerre contre la CIV ce plaisantin est allé s'asseoir en france (le pays délinquant qui l'a attaqué) pour pourfendre son pays pretextant être la cible des escadrons de la mort et jettant l'opprobe par le geste même sur ces centaines de jeunes "vrais combattants" qui ont bravé les roquettes francaises, du coup il est devenu le Bob Marley africain !

Ce pantin a bien fait parti de la propagande anti-africaine de la france, alors qu'il arrête d'embrouiller le monde.
Si ses simagrées un peu partout dans le monde amuse les gens c'est tant mieux pour lui, qu'il continue surtout de chanter et de danser comme le boufon qu'il est ,mais de grâce, qu'il se tienne loin des affaires des adultes, je ne pense pas que la Guinée en ce moment ai besoin d'un clown pour les distraire, les guinéens ont bien plus sur les bras à s'occuper que ça !
_________________
"Always be intolerant to ignorance but understanding of illiteracy (..)in those homely sayings (mother wit) was couched the collective wisdom of generations" I know why the caged bird sings, p99, Maya Angelou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Beauté nubienne
Grioonaute


Inscrit le: 02 Juil 2009
Messages: 16
Localisation: France

MessagePosté le: Lun 02 Nov 2009 13:43    Sujet du message: Répondre en citant

Gnata a écrit:
bolzogola a écrit:

Je ne savais pas que Ticken Jah était aussi bien informé ( et surtout consistant dans ses raisonnements) en plus d'être un grand artiste c'est un grand homme comme il n'en existe presque plus chez nous.
Merci Ticken et bon courage sur la voie de la justice. On gagne ou on gagne !


Bolzogola, give credit where it is due, ce Ticken Jah se croit investi de l'auréole d'objecteur des consciences africaines, pourtant le seul mérite de ce petit arriviste c'est d'avoir vu que l'étiquette autoproclamée du martyre est plus payante que celle de veritable combattant (combattant qui lui risque sa vie).

En pleine guerre contre la CIV ce plaisantin est allé s'asseoir en france (le pays délinquant qui l'a attaqué) pour pourfendre son pays pretextant être la cible des escadrons de la mort et jettant l'opprobe par le geste même sur ces centaines de jeunes "vrais combattants" qui ont bravé les roquettes francaises, du coup il est devenu le Bob Marley africain !

Ce pantin a bien fait parti de la propagande anti-africaine de la france, alors qu'il arrête d'embrouiller le monde.
Si ses simagrées un peu partout dans le monde amuse les gens c'est tant mieux pour lui, qu'il continue surtout de chanter et de danser comme le boufon qu'il est ,mais de grâce, qu'il se tienne loin des affaires des adultes, je ne pense pas que la Guinée en ce moment ai besoin d'un clown pour les distraire, les guinéens ont bien plus sur les bras à s'occuper que ça !


[b]Rectificatif... Tiken Jah n'est pas Ivoirien... Il est Malien de père et de mère... Lorsque les Assaillants ont attaqué les Ivoiriens en Côte d'Ivoire, Tiken Jah était à leur côté et il leur donnait sa bénédiction... Les victimes s'en souviendront toujours....

Il n'aime pas la Côte d'Ivoire et je ne comprends pas pourquoi à l'Etranger il se fait passer pour un Ivoirien...
Beauté nubienne[/b]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Benny Da B'
Super Posteur


Inscrit le: 12 Oct 2005
Messages: 1346
Localisation: Abidjan / Ouagadougou / Bruxelles / Paris / Tours

MessagePosté le: Lun 02 Nov 2009 16:38    Sujet du message: Répondre en citant

Beauté nubienne a écrit:
Gnata a écrit:
bolzogola a écrit:

Je ne savais pas que Ticken Jah était aussi bien informé ( et surtout consistant dans ses raisonnements) en plus d'être un grand artiste c'est un grand homme comme il n'en existe presque plus chez nous.
Merci Ticken et bon courage sur la voie de la justice. On gagne ou on gagne !


Bolzogola, give credit where it is due, ce Ticken Jah se croit investi de l'auréole d'objecteur des consciences africaines, pourtant le seul mérite de ce petit arriviste c'est d'avoir vu que l'étiquette autoproclamée du martyre est plus payante que celle de veritable combattant (combattant qui lui risque sa vie).

En pleine guerre contre la CIV ce plaisantin est allé s'asseoir en france (le pays délinquant qui l'a attaqué) pour pourfendre son pays pretextant être la cible des escadrons de la mort et jettant l'opprobe par le geste même sur ces centaines de jeunes "vrais combattants" qui ont bravé les roquettes francaises, du coup il est devenu le Bob Marley africain !

Ce pantin a bien fait parti de la propagande anti-africaine de la france, alors qu'il arrête d'embrouiller le monde.
Si ses simagrées un peu partout dans le monde amuse les gens c'est tant mieux pour lui, qu'il continue surtout de chanter et de danser comme le boufon qu'il est ,mais de grâce, qu'il se tienne loin des affaires des adultes, je ne pense pas que la Guinée en ce moment ai besoin d'un clown pour les distraire, les guinéens ont bien plus sur les bras à s'occuper que ça !


[b]Rectificatif... Tiken Jah n'est pas Ivoirien... Il est Malien de père et de mère... Lorsque les Assaillants ont attaqué les Ivoiriens en Côte d'Ivoire, Tiken Jah était à leur côté et il leur donnait sa bénédiction... Les victimes s'en souviendront toujours....

Il n'aime pas la Côte d'Ivoire et je ne comprends pas pourquoi à l'Etranger il se fait passer pour un Ivoirien...
Beauté nubienne[/b]


Entre ceux qui confortablement planqués reprochent aux autres d'avoir été mettre leur famille et eux mêmes à l'abris et ceux qui en sont encore à tenter de nous faire croire qu'on a du temps à perdre avec la généalogie de fonds de caleçons sales des gens....

On est pas sorti de l'auberge...

Mais il n'en reste pas moins que Tiken Jah, s'emmêle royalement les pinceaux sur ce coup là . . .

A son corps défendant, il n'est pas le seul, ils sont nombreux (aussi sur Grioo) ) à tenter du nous faire prendre Daddis pour une Sankara de notre temps . . . Ils sont même prêt à aller jusqu'à nier les morts du 28 septembre...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gnata
Super Posteur


Inscrit le: 14 Juil 2005
Messages: 1127

MessagePosté le: Mar 03 Nov 2009 19:55    Sujet du message: Répondre en citant

Beauté nubienne a écrit:
Rectificatif... Tiken Jah n'est pas Ivoirien... Il est Malien de père et de mère... Lorsque les Assaillants ont attaqué les Ivoiriens en Côte d'Ivoire, Tiken Jah était à leur côté et il leur donnait sa bénédiction... Les victimes s'en souviendront toujours....

Il n'aime pas la Côte d'Ivoire et je ne comprends pas pourquoi à l'Etranger il se fait passer pour un Ivoirien...
Beauté nubienne

Sis, disons que du seul fait qu'il se réclame de la nationalité Ivoirienne ferait qu'il le soit, enfin comment placer ça ... essayons de dépasser les limites nos nano-états qui au bout du compte nous empêchent de cerner les causes les plus prégnantes de nos problèmes, ce que je veux dire c'est que quelquesoit la région d'afrique dont il est issu, ce poltron de Ticken Jah fût d'une grande traîtrise pour l'Afrique entière ( et pas seulement pour le pays qu'on nomme Côte-d'Ivoire), si bien que le fait qu'il soit ou non Ivoirien n'enlève rien à la magnitude de sa traîtrise !

Benny a écrit:
Entre ceux qui confortablement planqués reprochent aux autres d'avoir été mettre leur famille et eux mêmes à l'abris et ceux qui en sont encore à tenter de nous faire croire qu'on a du temps à perdre avec la généalogie de fonds de caleçons sales des gens....

On est pas sorti de l'auberge...

Tout ça est bien esotérique, m'enfin.

Il s'agit d'un wanna be Bob Marley qui s'est soudain découvert l'inspiration d'un défenseur de l'Afrique, pour autant je le trouve exaspérant avec ses constantes allusions à l'Afrique, du n'importe quoi ! Un couillon qui est assez brillant pour s'aliener l'opinion de certaines masses maintenant, pourtant quand il s'est agit de le prouver ( et pas seulement de "parler dans sa bouche") il fut le premier à clouer le petit espoir d'indépendance au pilori.
Et concernant les familles des autres, elles sont encore dans leur très grande partie "là-bàs", hein !

Pour le reste et jusqu'à preuves du contraire, j'invite les Guinéens à ne surtout pas ce fier aux paroles creuses de ce soi-disant descendant de Fakoli, il n'a rien à voir avec son illustre ancêtre !
_________________
"Always be intolerant to ignorance but understanding of illiteracy (..)in those homely sayings (mother wit) was couched the collective wisdom of generations" I know why the caged bird sings, p99, Maya Angelou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bolzogola
Grioonaute 1


Inscrit le: 06 Avr 2009
Messages: 127

MessagePosté le: Mer 04 Nov 2009 00:44    Sujet du message: Répondre en citant

Gnata y a-t-il quelque chose que tu sais de Jah et que nous autres ignorons. Un article pour alléguer tes dires ( devrais-je plutôt dire accusations ?). En tout cas j'aimerais bien en savoir plus.
Citation:
En pleine guerre contre la CIV ce plaisantin est allé s'asseoir en france (le pays délinquant qui l'a attaqué) pour pourfendre son pays pretextant être la cible des escadrons de la mort et jettant l'opprobe par le geste même sur ces centaines de jeunes "vrais combattants" qui ont bravé les roquettes francaises, du coup il est devenu le Bob Marley africain !

Ce pantin a bien fait parti de la propagande anti-africaine de la france, alors qu'il arrête d'embrouiller le monde.

Il n'y a pas grand monde en Afrique qui échappe à la propagande française. Les médias locaux ne diffusent presque que cela pour ce qui est des news à travers le Monde. Le reste de l'actualité étant réservé aux atermoiements du roitelet du coin.
Si ce n'est Internet il n'y a pas de système médiatique de rechange à la propagande occidentale. Peu de gens ont internet en Afrique, en général c'est cette ou rien.
Combien de personnes exerçant le même métier que lui sont aussi bien informées de ces réalités ?
A ce que je sache Jah n'a pas attendu la crise en CIV pour choisir ces thèmes de chansons ( afin de devenir le Bob marley africain. Comme si Bob Marley ne l'était pas à part entère !) qui en général sont hautement politiques. Dans ce sens il me rappelle Dieudo que j'admire beaucoup.
Etais-tu toi-même en CIV lorsque la crise a commencé ? En tout cas tu n'y es plus alors qu'elle n'est pas encore terminée. D'ailleurs sauf erreur de ma part durant la crise Jah n'était pas en Fransse mais au Mali. Cela ne voudrais d'ailleurs rien dire à mon avis qu'il ait été en CIV ou à Madagascar.
Sur les sites ivoiriens les plus influents les intervenants ( j'ai visité abidjantalk.com et abidjan.net) manifestent parfois un tribalisme dégoûtant. Je ne serais pas étonné que Jah n'y ait pas échappé en se prononçant contre les jeunes qui ont à l'époque soutenu Gbagbo lui qui soi-disant n'est pas vraiment ivoirien ( parce que Dioula ? aller savoir).
Citation:

Si ses simagrées un peu partout dans le monde amuse les gens c'est tant mieux pour lui, qu'il continue surtout de chanter et de danser comme le boufon qu'il est ,mais de grâce, qu'il se tienne loin des affaires des adultes, je ne pense pas que la Guinée en ce moment ai besoin d'un clown pour les distraire, les guinéens ont bien plus sur les bras à s'occuper que ça !

Jah fait de la très bonne musique en plus d'avoir une conscience politique très aiguisée et de ne pas avoir peur de prendre clairement position. En faisant cela il a bien plus à perdre qu'à gagner.
Si tu étayais tes propos par des liens ce serait mieux sinon je me demande si ce n'est pas toi qui est plutôt mal informé.
_________________
Quand on est jeune il ne faut pas remettre a philosopher et quand on est vieux il ne ne faut pas se lasser de philosopher. Car jamais il n'est trop tôt ou trop tard pour travailler à la santé de l'âme [...] Le jeune homme et le vieillard doivent donc philosopher l'un l'autre celui-ci pour rajeunir au contact du bien, en se remémorant les jours agréables du passé celui-là afin d'être quoique jeune, tranquille comme un ancien en face de l'avenir. ..
Epicure
Ceci est conforme à Mâat
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gnata
Super Posteur


Inscrit le: 14 Juil 2005
Messages: 1127

MessagePosté le: Mer 04 Nov 2009 04:03    Sujet du message: Répondre en citant

bolzogola a écrit:
Gnata y a-t-il quelque chose que tu sais de Jah et que nous autres ignorons. Un article pour alléguer tes dires ( devrais-je plutôt dire accusations ?). En tout cas j'aimerais bien en savoir plus.


...Effectivement Bolgozola, il y a beaucoup (trop) de choses que tu ne sais pas de lui et que nous savons, cette guerre là a fait beaucoup trop de victimes pour ne se fier qu'aux paroles de factices wanna be Bob Marley, mais bon je ne vais pas truffer ad nauseam ce post-ci de slogans anti-Tiken Jah, il ne vaut pas la peine et le post concerne la Guinée, sinon pour ce qui est de ton idole, au detour d'un post sur la musique, on en reparlera.
_________________
"Always be intolerant to ignorance but understanding of illiteracy (..)in those homely sayings (mother wit) was couched the collective wisdom of generations" I know why the caged bird sings, p99, Maya Angelou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bolzogola
Grioonaute 1


Inscrit le: 06 Avr 2009
Messages: 127

MessagePosté le: Mer 04 Nov 2009 20:56    Sujet du message: Répondre en citant

Gnata a écrit:
bolzogola a écrit:
Gnata y a-t-il quelque chose que tu sais de Jah et que nous autres ignorons. Un article pour alléguer tes dires ( devrais-je plutôt dire accusations ?). En tout cas j'aimerais bien en savoir plus.


...Effectivement Bolgozola, il y a beaucoup (trop) de choses que tu ne sais pas de lui et que nous savons, cette guerre là a fait beaucoup trop de victimes pour ne se fier qu'aux paroles de factices wanna be Bob Marley, mais bon je ne vais pas truffer ad nauseam ce post-ci de slogans anti-Tiken Jah, il ne vaut pas la peine et le post concerne la Guinée, sinon pour ce qui est de ton idole, au detour d'un post sur la musique, on en reparlera.

C'est noté brotha sans rancune !
_________________
Quand on est jeune il ne faut pas remettre a philosopher et quand on est vieux il ne ne faut pas se lasser de philosopher. Car jamais il n'est trop tôt ou trop tard pour travailler à la santé de l'âme [...] Le jeune homme et le vieillard doivent donc philosopher l'un l'autre celui-ci pour rajeunir au contact du bien, en se remémorant les jours agréables du passé celui-là afin d'être quoique jeune, tranquille comme un ancien en face de l'avenir. ..
Epicure
Ceci est conforme à Mâat
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Jeu 05 Nov 2009 13:31    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Médiation à Ouagadougou: Les forces vives proposent une transition de 6 mois!

http://www.africaguinee.com/index.php?monAction=detailNews&id=4577


Les forces vives guinéennes ont remis mercredi soir au Président Blaise Compaoré, leurs propositions pour une sortie de crise en Guinée.Dans un memorandum remis au médiateur Burkinabè, une transition de 6 mois a été proposée par les forces vives dès la mise en place d'une nouvelle autorité chargée de diriger la transition.

"On a proposé un calendrier. On pense que la transition pourrait durer six mois, à partir de la mise en place de la nouvelle autorité de la transition", a expliqué à l'AFP,Cellou Dalein Diallo de l'Union des forces démocratiques de Guinée.

"Sur le fond, on a bien entendu parlé de la dissolution du CNDD (Conseil national pour la démocratie et le développement, junte) et du départ du chef de la junte, afin que soit mise en place une autorité de transition consensuellement identifiée", a ajouté Cellou Dalein Diallo.

S'agissant d'un éventuel dialogue direct avec la junte, les forces vives guinéennes ont posé leurs conditions:"Oui, à travers la médiation du président Blaise Compaoré, nous avons accepté de dialoguer avec la junte, dans le but de sortir de la situation d'aujourd'hui", a expliqué à l'AFP,Jean-Marie Doré, porte-parole des Forces vives.

"Comme le but du dialogue, c'est d'instaurer une nouvelle autorité de transition, alors nous acceptons le dialogue, mais pour que très rapidement, la Guinée se trouve dans un autre contexte de gestion politique", a ajouté M.Doré.

Pour le médiateur Burkinabé, les propositions de la junte du Capitaine Dadis Camara, sont attendues avant de faire une synthèse qu'il proposera aux deux parties."Nous n'avons écouté qu'une partie. Nous allons bientôt recevoir les points de vue et les suggestions de l'autre camp, notamment du CNDD, et c'est à partir de là que nous allons pouvoir définir à la fois un programme de travail mais aussi un chronogramme électoral", a souligné le Président Blaise Compaoré.

A noter que selon des proches du Président du Faso, les délégués de la junte guinéenne seront reçus mardi prochain à Ouagadougou.

Nous y reviendrons.

Une dépêche de Mamadou Camara
Pour Africaguinee.com

_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Jeu 05 Nov 2009 22:13    Sujet du message: Répondre en citant

les tractations d'exfiltrations ont commencé! Maintenant ce qui faut savoir c'est que d'après les infos à CKY; Dadis aurait effectivement voulu démissionner mais il est prisonnier d'un cercle proche de son ethnie qui l'interdit dans la période actuelle de le faire! Pire et cela est un fait; il a divisée même la région dont il est originaire non pour des raisons de type politique classique mais à cause du placement aux points stratégiques des membres de son ethnie! Ce qui se dit à Conakry est que si le pays est destabilisé; c'est la région de daddis qui risque de subir les plus lourdes conséquences! Ce gouvernement malgré ce qu'on veut nous faire croire à beaucoup de liens avec les autorités de l'Elysée et du Quai d'Orsay!


Citation:
http://globe.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/11/05/guinee-dadis-camara-serait-pret-a-s-exiler.html

Guinée: Dadis Camara serait prêt à s'exiler


Selon un responsable français, le chef de la junte guinéenne, Dadis Camara, serait prêt à s'exiler dans un pays étranger.


"Directement et via des intermédiaires français", il aurait fait savoir à Paris qu'il accepterait de quitter la Conakry, à condition que sa sécurité et celle de sa famille soit assurée.



La diplomatie française s'interroge.



Le maintien du chef de la junte à Conakry est peut-être souhaitable - pour un temps - afin que celui-ci contine de contrôler une armée très divisée.


L'accord suivant pourrait donc se dessiner: Camara resterait le chef de l'armée pendant qu'un gouvernement civil s'installerait; ensuite le capitaine serait accueilli dans un pays tiers et dans de bonnes conditions.


Reste à savoir ce que la Cour Pénale Internationale conclura de l'examen en cours des massacres de septembre et si Camara sera inculpé.


Mais c'est probable.

_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Ven 06 Nov 2009 00:36    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Transition:le piège mortel du Capitaine Dadis...

http://www.africaguinee.com/index.php?monAction=detailNews&id=4579

Les rideaux sont tombés à Ouagadougou, devenue depuis lundi la ville de l’espoir pour les Guinéens de tout bords!Sans surprises, les forces vives ont exigé le départ de Dadis. Et tout porte à croire que ce n’est plus qu’une question de temps. Il y a quelques jours, le virulent « griot » de notre Dadis national, Idrissa Chérif a fait une déclaration quasi-prophétique : "Nous avons plus de pression extérieure, alors qu'à l'intérieur, il n'en est rien(...)C'est la pression intérieure qui est la plus importante".Cet aveu de ce griot de la junte devenu ministre auprès de Dadis et Konaté cache en réalité une double crainte du Capitaine Dadis dont le Kibanyi est plus jamais fragilisé par des menaces internes. Voyons de plus près le piège mortel de notre Dadis national qui risque de laisser sa peau …

Une armée indisciplinée, cruelle et …gourmande

C’est un secret de polichinelle à Conakry, notre Dadis national n’a plus rien à perdre depuis le 28 septembre dernier. Craignant pour sa vie, il fait une fuite en avant en recrutant tous azimuts des mercenaires sud africains, israéliens et ukrainiens pour former ses milices pour mieux contrôler l’armée et….sauver sa peau. A Forécariah, plusieurs sources ont confirmé l’existence de camps d’entraînement des nouvelles recrues de Dadis, pour faire taire les opposants et museler l’armée. Mais déjà les mauvaises langues voient d’un mauvais œil cette démarche de notre Dadis national qui risque d’embraser le pays avec le scénario libérien où des chefs de milices dictaient leur loi par la force du fusil. Cependant, ce jeu mortel auquel se livre le chef de la junte risque de lui coûter plus cher que prévu…

Primo, l’arrivée de ces mercenaires a crée un climat de méfiance et de …jalousie entre nos militaires même si notre Dadis national a promis de grader tout le monde pour calmer les esprits. Histoire de faire la fête dans nos casernes. Mais le hic, c’est le prix à payer pour former ces milices et les mercenaires qui coûtent une fortune au budget de Dadis. Sans oublier bien sûr leur entretien. Evidemment ça crée des jaloux parmi les militaires dont le seul lien avec Dadis reste….le fric ! De l’aveu même de notre Dadis national, un soldat peut dire merde à un Colonel(SIC). Et comme les sanctions internationales s’amplifient, tout porte à croire que les ressources vont manquer pour payer nos lakoudous. Actuellement, le grand frère Kadhafi, voire la manne chinoise (7 milliards de dollars) et les marchands d’armes libanais (Roda Fawaz notamment) permettent à notre Dadis national de payer ses soldats. Inutile de rappeler que le moindre retard dans le payement des primes sera sévèrement « puni » par nos soldats qui adorent se parader dans les rues pour réclamer leurs soldes ! D’ailleurs notre Dadis national en sait quelque choses avec les multiples mutineries qui ont fait trembler le Kibanyi de son « père spirituel », le défunt Général Conté. Et puisque Dadis n’a aucun charisme, aucune légitimité sur ses frères d’armes, toute mutinerie contre son régime risque de lui être fatale. Habitués aux petits privilèges, nos soldats ne pardonneront pas à leur chef s’il retarde leurs primes. Pris à son propre piège, notre Dadis national doit désormais graisser la patte à tous nos lakoudous, ses milices et mercenaires en veillant à ce que chacun ait sa part du gâteau, sinon….ça pète ! Et oui mon capitaine, qui règne par les armes, périra par les armes…




Secundo, depuis son arrivée au Kibanyi présidentiel, notre Dadis national cherche à se libérer de ses « compagnons et proches « du CNDD.Malgré ses liens d’amitié avec certains membres de la junte( le Général Konaté, Claude Pivi et autres…), le chef de la junte est rattrapé par une une triste réalité du pouvoir Surprisedn ne gouverne pas avec ceux qui nous connaissent trop !Bien entendu, notre Dadis national s’active désormais à écarter tous ceux qui ont contribué à son maintien dans le fauteuil présidentiel. Et les signes de cet effort de notre Dadis national ne manquent pas de susciter des craintes parmi ses vieux compagnons. Tenez, la « brute » Claude Pivi qui a personnellement menacé tout ceux qui s’oppose au choix sur Dadis pour diriger la junte, est devenue un « machin inutile » pour notre Dadis national. Nommé ministre chargé de la sécurité présidentielle, Pivi a désormais entre les pattes, l’aide du camp du chef de la junte, le "boucher" Toumba Diakité. Et comme par hasard, tout porte à croire, que notre Dadis national attend la fin de la « tempête » pour supprimer Toumba accusé par tous d’être l’artisan du massacre 28 septembre ! Pour le Général Sékouba Konaté, même scénario !Avec l’arrivée des mercenaires étrangers, la formation des milices ethniques à la solde de Dadis, le Général Konaté n’a plus les mains libres sur l’armée, malgré son poste de ministre de la défense !Pour couronner le tout, dans son discours adressé à la nation, le Capitaine Dadis a clairement affiché son intention de gouverner seul en utilisant à outrance le « Je » au lieu du « Nous ».Extraits :Parlant de la prise du pouvoir par la junte, le Capitaine Dadis a volontairement « oublié » ses compagnons :" En décembre 2008, j’ai trouvé un Etat en déliquescence, des institutions discréditées, des caisses vides, un Etat au bord de la faillite. La Guinée était au bord de la dérive."

Parlant des actions de son régime, Dadis enfonce le clou :" J’ai rétabli l’autorité de l’Etat et sauvegardé l’intégrité du territoire national. De même j’ai mis fin au pillage de nos richesses nationales. J’ai refusé de transiger avec les pilleurs. J’ai forcé certains d’entre eux à restituer au peuple guinéen ce qu’ils lui avaient volé. J’ai déclenché des enquêtes, toujours en cours, sur la gestion des deniers publics pratiquée par d’autres.(...)".Ses compagnons du CNDD apprécieront…Evidemment, dans sa volonté d’écarter progressivement ses compagnons de route, notre Dadis national risque d’être surpris. Au moindre soupçon de trahison (surtout que les offres d’exil pour Dadis sont connues au Camp Alpha Yaya) ,ses compagnons comme des hyènes feront le « sale boulot » avant que Dadis ne s’occupe d’eux !Et oui, mon capitaine, qui règne par les armes, périra par les armes…

Une population affamée et imprévisible…

A Conakry, comme dans beaucoup de villes guinéennes, les populations guinéennes espèrent (sans trop y croire) que le médiateur Compaoré finira par ramener le soldat Dadis à la raison. Seulement, si les négociations diplomatiques s’éternisent deux facteurs risquent de jouer un vilain tour à notre Dadis national.




Primo, l’inflation et la hausse des prix sur le marché aggravent la colère des Guinéens qui n’ont plus rien à mettre dans la marmite. Mêmes les forces vives guinéennes ne peuvent freiner cette colère indescriptible des Guinéens qui voient leur situation se dégrader au jour le jour ! Avec les sanctions internationales, la situation risque de s’empirer. Bien entendu, certaines mauvaises langues ricanent puisqu’aujourd’hui une chose unit les Guinéens : la pauvreté qui brise toutes les considérations ethniques et régionalistes Dans leur malheur au quotidien, les Guinéens n’hésiteront pas à se retourner contre Dadis et sa junte s’ils ne trouvent plus rien à….manger !Pire, à côté des sanctions internationales, notre Dadis national aggrave l’inflation (comme Mugabé au Zimbabwe), puisqu’il est obligé de graisser ses milices, troupes et ceux qui doivent l’applaudir Et le recours à la planche à billet, le payement de primes exorbitantes aux barons de son régime illustrent à suffisance le piège de notre Dadis national .Sans oublier la dévaluation de la monnaie guinéenne qui est la cerise sur le gâteau. Résultat, nos commerçants thésaurisent à fond (les banques ne sont pas sûres), les prix grimpent en flèche et nos pauvres ménagères n’ont plus de quoi nourrir leurs familles. Et dans les ménages, la colère gronde. Depuis le 28 septembre dernier, le prix d’un sac de riz de 50 kilos a augmenté de plus de 25 pour cent, celui d’un kilo de sucre d’environ 40 pour cent et celui d’un bidon de 20 litres d’huile de cuisson de 15 pour cent, selon des enquêtes sur les marchés à Conakry. Mais comme d’habitude les Guinéens vont enfin ouvrir les yeux pour découvrir l’incompétence chronique de Dadis et sa junte pour les sortir de leur galère. Hélas, Comme par hasard, il a fallu attendre une galère indescriptible pour que les Guinéens se révoltent contre le vieux Général Conté, après des années de Mamayas organisées par des groupes aussi opportunistes qu’hypocrites !Et bien tout porte à croire, que nos populations ne vont pas attendre les longs discours des uns et des autres pour réclamer leur pitance !Et une colère des populations dans les rues, risque de balayer le régime de Dadis déjà miné par l’isolement de la communauté internationale .Et oui mon capitaine, qui règne par les armes périra par les armes !

Secundo, depuis le 28 septembre dernier, les Guinéens attendent que justice soit rendue ! Cette soif de justice attise la colère des populations guinéennes qui ont compris que notre Dadis national est prêt à tuer des milliers d’autres pour sauver son Kibanyi. En protégeant les tueurs( même s’il est le premier responsable de la boucherie du 28 septembre), notre Dadis national multiplie les bourdes au lieu de calmer ses compatriotes !Tenez, mardi dernier le chef de la junte a organisé un « cirque » pour insulter toute conscience éprise de justice. Devant une cour suprême fantoche, des membres de la commission d’enquête mise sur place par Dadis ont juré d’ ….identifier tous les coupables du carnage du 28 septembre dernier !Et dire que les coupables sont connus de tous, cette parodie du chef de la junte montre son mépris pour la justice et les victimes de ce carnage. Et puisque notre Dadis national claironne que ce sont les leaders politiques qui sont « responsables » parce qu’ils ont désobéit à ses ordres, la colère contre l’injustice est à son comble. Même si notre Dadis national veut intimider les victimes à se taire, les populations guinéennes attendent le verdict de la commission d’enquête de l’ONU. Si la justice internationale traîne, le pire est à craindre même si le fatalisme et les discours religieux atténuent cette soif légitime d’une justice réclamée par les populations. Et une colère des populations risque de balayer le régime de notre Dadis national. Et oui, mon Capitaine, qui règne par les armes,périra par les armes…

En définitive, l’Histoire nous montre qu’aucun dictateur n’a réussi à résister à une pression externe et interne pour sauver son fauteuil. Depuis le 28 septembre dernier, notre Dadis national compte ses jours à la tête de l’Etat, piégé par son propre jeu. Au prix de graisser à vie des soldats qui le protègent uniquement à cause du fric, de ménager ses vieux compagnons de lutte, notre Dadis national traîne comme un boulet son armée devenue à la fois son ange gardien, mais aussi son pire cauchemar. Evidemment avec ses compatriotes, les carottes sont cuites. La misère et l’injustice dont souffrent les Guinéens risquent de balayer son régime. Seule alternative pour notre Dadis national, lâcher le pouvoir avec une amnistie pour ses vieux compagnons ( et tueurs).Un exil du côté de Tripoli est de plus en plus évoqué pour sauver le « soldat Dadis » et « pardonner » ses vieux compagnons. La bonne nouvelle pour notre Dadis national, c’est que la Libye (voire le Maroc) n’a pas signé le traité reconnaissant le Tribunal pénal international qui attend avec impatience de se pencher sur son « cas ».Encore faut-il que nos forces vives « lâchent du lest » et que « Dadis revienne sur terre » !Mais ceci est une autre histoire. A la semaine prochaine !

Amadou Diallo
Pour Africaguinee.com
damadou13@yahoo.fr


--------------------------------------------------------------------------------
Rubrique: Coup de gueule date: 05-Nov-2009 à 20:46:53 :

_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Ven 06 Nov 2009 08:15    Sujet du message: Répondre en citant

Laughing Embarassed Mad Rolling Eyes Je comprends que le problème de sécurité en Guinée et plus particulièrment à Conakry est un soucis réccurent et en recrudescence depuis l'avènement de la junte! Maintenant et c'est le problème des "opposants guinéens" c'est que certains restent sur place et d'autres sont souvent à l'extérieur (même quand il n'y avait pas de "crise politique"). Maintenant concernant ceux qui étaient au Stade 28 septembre ont peut être leur raison mais ils seront à l'étranger pour combien de temps? Faut-il attendre le plausible départ de Daddis pour qu'ils reviennent sur le terrain? Sans compter que cette opposition est divisée!

Citation:
Guinée: plusieurs chefs de l'opposition prefèrent rester à l'étranger
Nov 05 2009

http://www.africalog.com/alognews.php?nsno=1&newsid=2260

Plusieurs dirigeants de l'opposition en Guinée, craignant pour leur sécurité à Conakry, ont prévu de rester à l'étranger, après avoir présenté mercredi à Ouagadougou leurs propositions de sortie de crise au médiateur Blaise Compaoré, a-t-on appris auprès d'eux.
"Nous préférons nous mettre d'abord à l'abri, pour ne pas risquer notre vie en Guinée, où n'importe qui peut faire n'importe quoi", a expliqué à l'AFP l'ancien Premier ministre, Cellou Dalein Diallo (Union des forces démocratiques de Guinée, UFDG), joint au téléphone depuis Dakar.

M. Diallo devait quitter Ouagadougou jeudi soir à destination de Paris, tout comme l'ancien chef de gouvernement Sidya Touré (Union des forces républicaines, UFR).

François Lonsény Fall (Front uni pour le changement démocratique, Fudec) était déjà arrivé jeudi soir à Abidjan.

Alpha Condé (Rassemblement du peuple de Guinée, RPG), absent de la Guinée depuis plusieurs mois, a quant à lui préféré se "reposer" quelques jours à Ouagadougou, avant de partir vers une destination qu'il n'a pas annoncée.

L'un des leaders de l'opposition a déclaré à l'AFP, sous couvert de l'anonymat: "on ne se mettra pas dans la gueule d'un loup affamé".

"Nous allons continuer le combat, même à l'étranger, pour sauver le peuple de Guinée en détresse, prise en otage par une bande armée, auteur des pires massacres de l'histoire de notre pays", a-t-il ajouté.

Le président burkinabè Blaise Compaoré avait été nommé médiateur dans la crise guinéenne après le massacre d'au moins 150 manifestants de l'opposition, perpétré le 28 septembre à Conakry sous le commandement d'officiers de la garde présidentielle.

La junte a été internationalement condamnée après cette répression sanglante d'une manifestation d'opposants qui disaient "non à la dictature" et "non" à l'éventuelle candidature de Dadis à la présidentielle.

Les émissaires de l'opposition guinéenne avaient remis, mercredi, au président burkinabè leurs propositions de sortie de crise. Ils demandent le départ du pouvoir du chef de la junte, le capitaine Moussa Dadis Camara, et la mise en place d'"une autorité de transition" pour six mois.

M. Compaoré devrait ensuite recevoir une délégation de la junte, "mardi prochain", selon un de ses proches.

A Conakry, une source proche de la junte a indiqué jeudi: "nous, nous sommes prêts à la discussion, mais entre Guinéens".

"Le problème guinéen est un problème qu'on peut facilement règler entre Guinéens. Il suffit que chacun de nous soit réaliste. Mais dire qu'il faut absolument que le chef de l'Etat parte est une atteinte à la sûreté de l'Etat", a affirmé cette source.

"De toutes façons, de quels moyens disposent-ils (les opposants) pour faire partir le président (Dadis Camara)? Arrêtons de gesticuler et allons à l'essentiel", a déclaré cette source. - AFP

_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Ven 06 Nov 2009 12:37    Sujet du message: Répondre en citant

@zingh2006 jette un oeil sur ce que certains guinéens ont reservé comme cérémonie d'accueil à Alhassane Onipogui! Embarassed Laughing Twisted Evil Rolling Eyes Embarassed Laughing

http://www.galsentv.com/actualites/921/spip.php?article7979
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Obambé GAKOSSO
Grioonaute


Inscrit le: 30 Déc 2008
Messages: 19
Localisation: Nulle part

MessagePosté le: Dim 15 Nov 2009 20:24    Sujet du message: Répondre en citant

Paix aux âmes de toutes les victimes de la barbarie du 28/09/2009 dernier.
Osons espérer que les coupables soient punis un jour (ici comme dans l’au-delà).


Wildcat bonsoir,

Citation:
les tractations d'exfiltrations ont commencé! Maintenant ce qui faut savoir c'est que d'après les infos à CKY; Dadis aurait effectivement voulu démissionner mais il est prisonnier d'un cercle proche de son ethnie qui l'interdit dans la période actuelle de le faire! Pire et cela est un fait; il a divisée même la région dont il est originaire non pour des raisons de type politique classique mais à cause du placement aux points stratégiques des membres de son ethnie! Ce qui se dit à Conakry est que si le pays est destabilisé; c'est la région de daddis qui risque de subir les plus lourdes conséquences! Ce gouvernement malgré ce qu'on veut nous faire croire à beaucoup de liens avec les autorités de l'Elysée et du Quai d'Orsay!


C’est ma1ère intervention sur www.grioo.com/forum depuis le début de la crise terrible qui a succédé au décès du vieillard L. Conté.
Même si je ne suis pas un perdreau de l’année, j’avais fondé certains espoirs avec l’arrivée du jeune M.D. Camara et, je ne te cache pas que trop rapidement, il m’a déçu. J’ai pour habitude de faire confiance aux hommes politiques qui agissent plus qu’ils ne parlent ; qui posent plus d’actes concrets que de discours enflammés. Ce que tu dis au sujet de la soi-disant démission de M.D. Camara, je l’ai lu par ailleurs, et aussi entendu. Dans tous les pouvoirs à travers ce monde, il existe des Hommes (présidents, ministres, DG etc.) qui, à un moment ou à un autre deviennent otages des leurs. J’ai tendance à penser que même si cela est vrai, c’est encore une preuve que certains n’en ont pas (pour rester poli). Au Congo Rive droite, nous avions un président (je ne suis pas là pour faire sa pub, il n’est pas de mon bord politique) que Quand un pays est sale, le président doit le laver avec son sang ! Marien Ngouabi (c’est de lui qu’il s’agit), savait très bien que ses compagnons d’armes avaient prévu de lui offrir un aller simple pour le royaume des allongés. Tous les Congolais connaissent très bien ce célèbre avertissement, à lui donné par ses Frères d’armes : Camarades, si vous avancez, nous avançons, si vous vous arrêtez, on vous pointe, si vous reculez, on vous abat. Il a été tué comme un goret (lui-même avait fait versé le sang d'autres concitoyens) un certain 18/03/1977, le Congo existe toujours, bon an mal an. De même que sa région natale.
M.D. Camara sait ce qu’il lui reste à faire.

Obambé GAKOSSO, http://obembegakosso.unblog.fr
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Mer 18 Nov 2009 12:20    Sujet du message: Répondre en citant

C'est l'impasse et s'était prévue! Les protagonistes de Ouagadougou sont dans l'égoisme!

-L'opposition est divisée en trois clans: Un clan d'ex ministres, un clan de nouveau venu et un clan de zone grise grise à savoir: un coup vers le CNDD et l'autre vers l'opposition!

- Une liste de juriste a été mise en place pour faire la lumière sur la tragédie du Stade du 28 septembre. Mais lorsque je vois des noms comme l'avocat Me Francis Szpiner je me demande à qui profite le crime?

Alors dans tout ce bordel voilà ce qu'un Club de réflexion propose:

Citation:
Quels compromis pour éviter un dialogue menant à une impasse à Ouagadougou? JE DIRAIS PLUTOT COMMENT DEBLOQUER LA SITUATION CAR ON Y EST DANS L'IMPASSE!http://www.nimbacap21.org/UI/AfficheNews.php?idNews=20091117211000

Le 28 septembre 2009 restera comme une des journées les plus sombres de l'histoire guinéenne. Des militaires tirant sur la foule, violant des femmes et tabassant des leaders de l'opposition. Bilan: près de soixante morts, selon la junte, plus de 150, selon les organisations de défense des droits de l'homme. Les membres du club NIMBA CAP21 regrettent, condamnent cette barbarie humaine et s’inclinent pieusement devant la mémoire des disparus.

Suite à cet évènement tragique et afin de trouver une solution à la crise qui s’est installée,le samedi 17 Octobre 2009, la CEDEAO a désigné le président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, médiateur (facilitateur) de la crise Guinéenne.

Dans le cadre de sa médiation, le Président burkinabé a respectivement reçu les Forces Vives Guinéennes (Collectif composé de partis politiques, de Syndicats et de structures de la société civile) et la délégation du Conseil National pour la Démocratie et le Développement (CNDD) afin de les écouter et recevoir leurs propositions de sorties de crise, notamment quant à la définition des contours de la nouvelle autorité de transition, des conditions d’éligibilité et du chronogramme des prochaines élections et un milliers de blessé.

Après avoir pris connaissance des positions de chacune des parties, le Club NIMBA CAP21 constate le risque élevé de blocage du processus de négociations.

En effet, les Forces Vives Guinéennes réclament le départ de la junte militaire, la non candidature du Capitaine Moussa Dadis Camara et des membres de la junte et la mise en place d’un nouvel organe de transition pour une période de six (6) mois.
La délégation de la junte a, de son côté, proposé la formation d’un gouvernement de transition de large ouverture (associant donc les Forces Vives), dirigé par un premier ministre désigné par consensus, soumis à l’autorité de Dadis Camara, chef de la junte au pouvoir.
Le CNDD élude ainsi la question en suspend du départ du Capitaine Dadis Camara de la direction de la transition, attitude qui laisse deviner la volonté de ce dernier à se porter candidat aux prochaines élections présidentielles.
Le CNDD souhaite enfin, la limitation de l’âge des candidats à 70 ans et la poursuite des audits des premiers ministres.


Au regard de ces deux positions, le club NIMBACAP21 constate un fort risque d’enlisement des négociations pouvant conduire à une impasse clairement dommageable au retour de la stabilité et de l’ordre institutionnel en Guinée.
NIMBACAP21 dans son rôle de contributeur aux grandes questions qui touchent la nation guinéenne a tenu à faire quelques propositions, qui, il espère modestement, permettront de faire avancer les négociations afin d’obtenir un consensus pouvant mener à une sortie de crise heureuse.
Le club estime qu’il est important de dépassionner le débat; cela permettra d’éviter une radicalisation des positions. Chaque partie doit être consciente des efforts qu’elle est nécessairement appelée à fournir afin d’aboutir à un compromis en faveur de la nation guinéenne.

La crainte légitime des uns et des autres de voir une des parties jouer le rôle de juge et partie est compréhensible ; cependant, malgré la barbarie du 28 septembre dernier, l’exclusion d’une ou plusieurs parties des prochaines élections pourrait générer des frustrations et empêcher ainsi l’aboutissement à un compromis. C’est en tenant compte de tous ces facteurs que NIMBA Cap 21 propose les pistes de solutions suivantes :

1. La neutralité de la nouvelle autorité de transition

La réussite de la transition sera en grande partie appréciée à la qualité, la crédibilité, la fiabilité et la transparence des prochaines élections. C’est pourquoi, aucune des deux composantes (CNDD et Forces Vives) ne doit, à la fois, conduire la transition et être candidat aux prochaines élections. Aucun éventuel candidat aux prochaines élections ne doit participer à la nouvelle autorité de transition, a fortiori la diriger. D’où la nécessité d’avoir une personnalité neutre, consensuelle, si possible apolitique pour diriger cette transition. Toutefois, il est tout à fait concevable que chaque partie ait des représentants dans le nouveau gouvernement de transition.

La conséquence directe de cette recommandation est la non exclusion d’une quelconque candidature, fut-elle celle du Capitaine Dadis Camara. Il devrait pouvoir se présenter aux prochaines élections au même titre que toutes les autres parties après s’être retiré du pouvoir et de l’armée, conformément au code électoral Guinéen

Bien que les évènements du 28 septembre derniers suscitent encore une vive émotion de la part de nos concitoyens, le peuple de Guinée doit être patient, et attendre les conclusions de la commission d’enquête internationale. Les responsabilités seront alors situées et les sanctions appliquées, nul n’étant au dessus de la loi. Il est important de rappeler que les crimes contre l’humanité sont imprescriptibles et ne souffrent d’aucune immunité.

Cette première proposition, parait pour le club NIMBA la solution idéale. Si elle ne fait pas consensus, dans ce cas, une seconde proposition qui consisterait à impliquer les deux parties au même niveau de responsabilité dans la conduite de la transition peut être envisagée.

2. Une autorité de transition avec les deux parties au même niveau de responsabilité

Il s’agit de créer un poste de Président de la nouvelle autorité de transition et deux postes de vice-présidents.

Une personnalité neutre (n’appartenant ni au CNDD, ni au Forces Vives), sur laquelle s’accorderait toutes les parties occupera le poste de président de l’autorité de transition. Ce dernier détiendra pendant la période transitoire, le pouvoir de nomination à tous les postes administratifs et coordonnerait la préparation des élections.

Les deux postes de vice-président pourront être respectivement occupés par une personne de la junte et une personne désignée par les Forces Vives. Ils seront soumis à l’autorité du président de la transition.

La personne désignée par le CNDD pourrait avoir pour principale mission la réforme de l’armée sous l’autorité du président de la transition. Il faudra définir clairement les rôles et missions du président et des deux vice-présidents.

Le président de la transition s’engagera formellement, par écrit, à ne pas se porter candidat aux élections. Les deux vice-présidents devront démissionner soixante jours au plus tard avant les élections s’ils souhaitent se présenter à celles-ci.


3. La formation d’un gouvernement de transition de large ouverture

Dans les deux cas de figure, il nous semble primordial de mettre en place un gouvernement de transition avec toutes les forces politiques et sociales du pays qui aura pour seule mission, l’organisation des élections, la mise en place d’institutions solides et crédibles et l’expédition des affaires courantes de l’Etat.

La mission de la nouvelle autorité de transition et du gouvernement de transition devra être clairement définie notamment en ce qui concerne ses attributions et le chronogramme de la transition.

La démilitarisation de l’administration (Gouverneurs, préfets, sous-préfets, ceux aux hauts postes administratifs…) doit être effectif avant la tenue des élections.

Nous proposons le renvoie du débat portant sur l’âge des candidats au niveau du conseil national de la transition chargé de réviser la constitution Guinéenne.

Le Club NIMBA CAP21 espère que chaque partie pensera d’abord à l’intérêt supérieur de la nation Guinéenne au lieu des intérêts personnels et partisans. La stabilité de notre pays en dépend ainsi que la quiétude de la population.

En définitive, le club Nimbacap21 espère que la compréhension des uns et des autres permettra d’aboutir à des élections libres et transparentes, clé de voute pour une issue heureuse à la crise.

_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Mer 18 Nov 2009 12:21    Sujet du message: Répondre en citant

C'est l'impasse et s'était prévue! Les protagonistes de Ouagadougou sont dans l'égoisme!

-L'opposition est divisée en trois clans: Un clan d'ex ministres, un clan de nouveau venu et un clan de zone grise grise à savoir: un coup vers le CNDD et l'autre vers l'opposition!

- Une liste de juriste a été mise en place pour faire la lumière sur la tragédie du Stade du 28 septembre. Mais lorsque je vois des noms comme l'avocat Me Francis Szpiner je me demande à qui profite le crime?

Alors dans tout ce bordel voilà ce qu'un Club de réflexion propose:

Citation:
Quels compromis pour éviter un dialogue menant à une impasse à Ouagadougou? JE DIRAIS PLUTOT COMMENT DEBLOQUER LA SITUATION CAR ON Y EST DANS L'IMPASSE!http://www.nimbacap21.org/UI/AfficheNews.php?idNews=20091117211000

Le 28 septembre 2009 restera comme une des journées les plus sombres de l'histoire guinéenne. Des militaires tirant sur la foule, violant des femmes et tabassant des leaders de l'opposition. Bilan: près de soixante morts, selon la junte, plus de 150, selon les organisations de défense des droits de l'homme. Les membres du club NIMBA CAP21 regrettent, condamnent cette barbarie humaine et s’inclinent pieusement devant la mémoire des disparus.

Suite à cet évènement tragique et afin de trouver une solution à la crise qui s’est installée,le samedi 17 Octobre 2009, la CEDEAO a désigné le président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, médiateur (facilitateur) de la crise Guinéenne.

Dans le cadre de sa médiation, le Président burkinabé a respectivement reçu les Forces Vives Guinéennes (Collectif composé de partis politiques, de Syndicats et de structures de la société civile) et la délégation du Conseil National pour la Démocratie et le Développement (CNDD) afin de les écouter et recevoir leurs propositions de sorties de crise, notamment quant à la définition des contours de la nouvelle autorité de transition, des conditions d’éligibilité et du chronogramme des prochaines élections et un milliers de blessé.

Après avoir pris connaissance des positions de chacune des parties, le Club NIMBA CAP21 constate le risque élevé de blocage du processus de négociations.

En effet, les Forces Vives Guinéennes réclament le départ de la junte militaire, la non candidature du Capitaine Moussa Dadis Camara et des membres de la junte et la mise en place d’un nouvel organe de transition pour une période de six (6) mois.
La délégation de la junte a, de son côté, proposé la formation d’un gouvernement de transition de large ouverture (associant donc les Forces Vives), dirigé par un premier ministre désigné par consensus, soumis à l’autorité de Dadis Camara, chef de la junte au pouvoir.
Le CNDD élude ainsi la question en suspend du départ du Capitaine Dadis Camara de la direction de la transition, attitude qui laisse deviner la volonté de ce dernier à se porter candidat aux prochaines élections présidentielles.
Le CNDD souhaite enfin, la limitation de l’âge des candidats à 70 ans et la poursuite des audits des premiers ministres.


Au regard de ces deux positions, le club NIMBACAP21 constate un fort risque d’enlisement des négociations pouvant conduire à une impasse clairement dommageable au retour de la stabilité et de l’ordre institutionnel en Guinée.
NIMBACAP21 dans son rôle de contributeur aux grandes questions qui touchent la nation guinéenne a tenu à faire quelques propositions, qui, il espère modestement, permettront de faire avancer les négociations afin d’obtenir un consensus pouvant mener à une sortie de crise heureuse.
Le club estime qu’il est important de dépassionner le débat; cela permettra d’éviter une radicalisation des positions. Chaque partie doit être consciente des efforts qu’elle est nécessairement appelée à fournir afin d’aboutir à un compromis en faveur de la nation guinéenne.

La crainte légitime des uns et des autres de voir une des parties jouer le rôle de juge et partie est compréhensible ; cependant, malgré la barbarie du 28 septembre dernier, l’exclusion d’une ou plusieurs parties des prochaines élections pourrait générer des frustrations et empêcher ainsi l’aboutissement à un compromis. C’est en tenant compte de tous ces facteurs que NIMBA Cap 21 propose les pistes de solutions suivantes :

1. La neutralité de la nouvelle autorité de transition

La réussite de la transition sera en grande partie appréciée à la qualité, la crédibilité, la fiabilité et la transparence des prochaines élections. C’est pourquoi, aucune des deux composantes (CNDD et Forces Vives) ne doit, à la fois, conduire la transition et être candidat aux prochaines élections. Aucun éventuel candidat aux prochaines élections ne doit participer à la nouvelle autorité de transition, a fortiori la diriger. D’où la nécessité d’avoir une personnalité neutre, consensuelle, si possible apolitique pour diriger cette transition. Toutefois, il est tout à fait concevable que chaque partie ait des représentants dans le nouveau gouvernement de transition.

La conséquence directe de cette recommandation est la non exclusion d’une quelconque candidature, fut-elle celle du Capitaine Dadis Camara. Il devrait pouvoir se présenter aux prochaines élections au même titre que toutes les autres parties après s’être retiré du pouvoir et de l’armée, conformément au code électoral Guinéen

Bien que les évènements du 28 septembre derniers suscitent encore une vive émotion de la part de nos concitoyens, le peuple de Guinée doit être patient, et attendre les conclusions de la commission d’enquête internationale. Les responsabilités seront alors situées et les sanctions appliquées, nul n’étant au dessus de la loi. Il est important de rappeler que les crimes contre l’humanité sont imprescriptibles et ne souffrent d’aucune immunité.

Cette première proposition, parait pour le club NIMBA la solution idéale. Si elle ne fait pas consensus, dans ce cas, une seconde proposition qui consisterait à impliquer les deux parties au même niveau de responsabilité dans la conduite de la transition peut être envisagée.

2. Une autorité de transition avec les deux parties au même niveau de responsabilité

Il s’agit de créer un poste de Président de la nouvelle autorité de transition et deux postes de vice-présidents.

Une personnalité neutre (n’appartenant ni au CNDD, ni au Forces Vives), sur laquelle s’accorderait toutes les parties occupera le poste de président de l’autorité de transition. Ce dernier détiendra pendant la période transitoire, le pouvoir de nomination à tous les postes administratifs et coordonnerait la préparation des élections.

Les deux postes de vice-président pourront être respectivement occupés par une personne de la junte et une personne désignée par les Forces Vives. Ils seront soumis à l’autorité du président de la transition.

La personne désignée par le CNDD pourrait avoir pour principale mission la réforme de l’armée sous l’autorité du président de la transition. Il faudra définir clairement les rôles et missions du président et des deux vice-présidents.

Le président de la transition s’engagera formellement, par écrit, à ne pas se porter candidat aux élections. Les deux vice-présidents devront démissionner soixante jours au plus tard avant les élections s’ils souhaitent se présenter à celles-ci.


3. La formation d’un gouvernement de transition de large ouverture

Dans les deux cas de figure, il nous semble primordial de mettre en place un gouvernement de transition avec toutes les forces politiques et sociales du pays qui aura pour seule mission, l’organisation des élections, la mise en place d’institutions solides et crédibles et l’expédition des affaires courantes de l’Etat.

La mission de la nouvelle autorité de transition et du gouvernement de transition devra être clairement définie notamment en ce qui concerne ses attributions et le chronogramme de la transition.

La démilitarisation de l’administration (Gouverneurs, préfets, sous-préfets, ceux aux hauts postes administratifs…) doit être effectif avant la tenue des élections.

Nous proposons le renvoie du débat portant sur l’âge des candidats au niveau du conseil national de la transition chargé de réviser la constitution Guinéenne.

Le Club NIMBA CAP21 espère que chaque partie pensera d’abord à l’intérêt supérieur de la nation Guinéenne au lieu des intérêts personnels et partisans. La stabilité de notre pays en dépend ainsi que la quiétude de la population.

En définitive, le club Nimbacap21 espère que la compréhension des uns et des autres permettra d’aboutir à des élections libres et transparentes, clé de voute pour une issue heureuse à la crise.

_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
IB
Grioonaute régulier


Inscrit le: 08 Juin 2004
Messages: 317

MessagePosté le: Mer 18 Nov 2009 15:27    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
...je vois des noms comme l'avocat Me Francis Szpiner je me demande à qui profite le crime?


A qui profite le crime du 28 septembre ? En tout cas, pas à Dadis Camara! L'homme est excité, mais pas fou ! A qui profite ce diable de CRIME ? Tout cela ressemble aux manifestations en Iran où les Occidentaux voulaient destabiliser le régime iranien.

A qui profite le CRIME ?

-A l'opposition
-A la France
-A Kouchner
-A Jean-Michel Berrit(ancien Ambassadeur de France en Guinée)

Recevant Blaise Compaoré, Dadis Camara - le bouc-émissaire de la Communauté internationale - a serré la main à tout le monde, excepté l'Ambassasdeur Jean-Michel Berrit. A qui profite le crime ? Il faudrait que tous les Africains, qui savent lire entre les lignes, arrivent à répondre à cette seule et unique question !

Attention frères et soeurs Guinéens, la France est un Etat génocidaire, qui n'hésiterait pas à génocider la Guinée, comme elle a génocidé les Bamilékés du Cameroun, les Ibos du Nigéria, les Tutsis du Rwanda...Quant à la Communauté dite internationale, là où elle met ses fesses, le pays est foutu. C'est la recolonisation du pays par les grandes puissances qu'il s'agit. Les Habitants seront tous des Cobayes des grandes Multinationales pharmaceutiques à la recherche d'un vaccin. Ils seront tous à la merci des Medecins Sans Frontière(MSF), dont la plupart sont des pédophiles. UNISSEZ-VOUS, GUINEENS AFIN D'EMPECHER CE MACHIN, qui est l'ONU, de venir piétiner la dignité des Guinéens !
_________________
-Toute action ensemble pour nous Africains est un produit de la liberté!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Jeu 03 Déc 2009 23:21    Sujet du message: Répondre en citant

BAIN DE SANG: CETTE FOIS CI ON A TIRE SUR DADIS!!
GUINÉE : Le capitaine Dadis Camara cible de tirs à Conakry
http://www.rewmi.com/GUINEE-Le-capitaine-Dadis-Camara-cible-de-tirs-a-Conakry_a19968.html


Citation:
Le capitaine Moussa Dadis Camara a été visé par des tirs alors qu’il se rendait jeudi au camp Koundara, dans la presqu’île de Kaloum, à l’extrême sud de la capitale. Des échanges de tirs nourris ont été entendus autour de 19H45, heure de Conakry.

Source : Jeune Afrique

Ce camp militaire est aux mains du lieutenant Aboubacar « Toumba » Diakité, aide de Camp du chef de la junte et chef de la garde présidentielle.

« Toumba » aurait par ailleurs libéré des prisonniers, tous des militaires, hostiles au capitaine Dadis Camara, et enfermés parfois depuis plusieurs mois.

Jeudi soir, il avait le contrôle de la presqu’île.

Le chef de la junte aurait été blessé dans ces accrochages. Une information que n’a pas voulu confirmer le ministre de la communication, Shérif Idrissa, contacté par Jeuneafrique.com. Il assure que Dadis Camara est de retour « en bonne santé » au camp Alpha-Yaya-Diallo.

Cependant des témoins ont rapporté qu’un hélicoptère tournait en début de soirée au dessus de l’hôpital Ignace Deen, dans la capitale guinéenne.

La querelle entre Dadis Camara et son aide de camp intervient alors que la commission d’enquête internationale sur les massacres de civils perpétrés par des militaires le 28 septembre, vient de terminer sa mission à Conakry.

Selon de bonnes sources, « Toumba », qui a été vu par des dizaines de témoins sur les lieux du drame, aurait refusé de porter la responsabilité des meurtres et des viols qui se sont déroulés ce jour-là.

Le chef de la garde présidentielle estime qu’il n’a fait qu’obéir à des ordres.

Plusieurs membres de la junte ont été interrogés dont le ministre de la lutte anti-drogue, le commandant Tiegboro Camara. Quant au ministre de la Défense, le général Sékouba Konaté, considéré comme le numéro 2 de la junte, il aurait quitté le pays mardi et serait actuellement au Liban

_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
M.O.P.
Super Posteur


Inscrit le: 11 Mar 2004
Messages: 3197

MessagePosté le: Sam 05 Déc 2009 18:54    Sujet du message: Répondre en citant

Edition spéciale Moussa Dadis Camara sur Télésud


_________________
La vie est un privilege, elle ne vous doit rien!
Vous lui devez tout, en l'occurence votre vie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
M.O.P.
Super Posteur


Inscrit le: 11 Mar 2004
Messages: 3197

MessagePosté le: Sam 05 Déc 2009 20:31    Sujet du message: Répondre en citant

Comment fait on pour detourner 8 tonnes d'or ?

Telesud revient sur l'interview de Dadis et essaye d'apporter des details

Les journalistes de Telesud denoncent egalement la desinformation par les medias francais


_________________
La vie est un privilege, elle ne vous doit rien!
Vous lui devez tout, en l'occurence votre vie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Lun 07 Déc 2009 21:56    Sujet du message: Répondre en citant

Voilà ce qui était prévu depuis très longtemps les règlements de compte et humiliations publiques entre militaires! Mais bon nous avons à faire là à une bande de voyous en treillis!



ASSOCIATIONS DE MALFAITEURS!
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gnata
Super Posteur


Inscrit le: 14 Juil 2005
Messages: 1127

MessagePosté le: Mer 09 Déc 2009 07:00    Sujet du message: Répondre en citant

WILDCAT a écrit:
Voilà ce qui était prévu depuis très longtemps les règlements de compte et humiliations publiques entre militaires! Mais bon nous avons à faire là à une bande de voyous en treillis!



ASSOCIATIONS DE MALFAITEURS!


Wild, je te trouve terriblement moins volubile sur ce changement drastique de situation, enfin, Dadis est mort (?) vit-il ? des accusations du porte-parole du gouvernement Guinéen contre un certain pays voyou sont-elles véridiques ? qu'est-ce qui se passe ? où en est-on ? Enfin je trouve que tu es trop laconique à mon goût depuis le début de cet épisode... Oui association de malfaiteurs, Beugré s'est suicidé (qui croira ça ?!) mais encore Wild, mais encore ?!
_________________
"Always be intolerant to ignorance but understanding of illiteracy (..)in those homely sayings (mother wit) was couched the collective wisdom of generations" I know why the caged bird sings, p99, Maya Angelou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Mer 09 Déc 2009 11:48    Sujet du message: Répondre en citant

Gnata a écrit:
WILDCAT a écrit:
Voilà ce qui était prévu depuis très longtemps les règlements de compte et humiliations publiques entre militaires! Mais bon nous avons à faire là à une bande de voyous en treillis!



ASSOCIATIONS DE MALFAITEURS!


Wild, je te trouve terriblement moins volubile sur ce changement drastique de situation, enfin, Dadis est mort (?) vit-il ? des accusations du porte-parole du gouvernement Guinéen contre un certain pays voyou sont-elles véridiques ? qu'est-ce qui se passe ? où en est-on ? Enfin je trouve que tu es trop laconique à mon goût depuis le début de cet épisode... Oui association de malfaiteurs, Beugré s'est suicidé (qui croira ça ?!) mais encore Wild, mais encore ?!


Mais encore je n'en sais rien ? Les hypothèses sont les suivantes:

Est-il mort vivant comme l'était Bongo et Mobutu au Maroc? Je crois que chacun comprends?

Pourquoi à chaque fois qu'il y a des troubles; le ministre à la défense n'est jamais sur Place?

On dit que le Toumba en question est introuvable?

Un opposant qui porte une canne avait dit lors de son passage à paris (le mot passage est faible car le gars vit plus à l'ocident qu'en Guinée) avait insinué qu'il allait régler l'affaire du CNDD?

Il est vivant mais comment rentrer au pays sans avoir régler le compte de ceux qui on essayé de l'éliminer?

Voilà où nous en sommes. Seul un cercle fermée sait si Dadis est mort ou vivant ansi que le roi Mohamed VI? A moins que le Maroc confirme la triste réalité du pays où les chefs d'etat subsahariens élisent domicile dans un cimetière hospitalier marocain!

Voilà tout ce que je peux dire car même sur les sites guinéens rien n'est clair un jour il est mort, un autre jour il est vivant, un jour il est dans le coma, l'autre jour il va bien il est debout!

Bref Gnata je suis dans le flou sans compter que la soi disante opposition continue à dire du n'importe quoi pour certains et d'autres pour des raison se font entretenir par l'entourage des forces nouvelles de Guillaume Soro qui eux mêmes étaient proche de Dadis?

Sur le cas de la France il y a l'axe Kouchner/Alpha Condé qui préoccupe car certains opposants sont encore plus dangereux que les miliataires!

Bref l'essentiel est que ce pays ne soit pas destabilisé car c'est la région qui va en patir!

je rajoute aussi qu'il y a une chasse à la sorcière sur des militaires dont le premier crime est qu'il appartiennent dabord à une ethnie différente de celle du pouvoir!

Il y a en Guinée des enjeux ethnico stratégiqques sur le plan local et géopolitiques sur le plan international! tant que le premier cas ne sera pas réglé ce pays subira des crises incessantes et sans fin! Crying or Very sad
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Jeu 10 Déc 2009 14:46    Sujet du message: Répondre en citant

EH Bien ça le mérite d'être clair!

Citation:
Guinée: "tout civil qui tentera de venir au pouvoir, le fait au risque et au péril de sa vie" dixit Moussa Kéita, Secrétaire permanent du CNDD
Dec 10 2009

Sur la RTG, media de service public, devenue par les circonstances un organe d'état, le ministre de la Communication auprès du président de la République et ministre de la défense nationale était l'invité du jour. Au cours de son intervention Idrissa Chérif a dit que "les négociations de Ouaga sont suspendues". Plus loin, il donne les raisons: "compte tenu de la situation que nous vivons actuellement en Guinée... Nous attendons à ce que le médiateur nous convoque pour répondre à l'invitation...." (Pour la poursuite des négociations à Ouaga NDLR).
Il s'est pris à Ibn Chambas, Président de la Commission de la CEDEAO qui a estimé hier sur la BBC dans son édition matinale qu'il fallait isoler "la junte guinéenne". Idrissa Chérif de rétorquer que:" Ibn Chambas a été actionné par le Ministre français des Affaires étrangères M. Bernard Kouchner." Selon Idrissa Chérif, M. Kouchner aurait reçu "incessamment" M. Alpha Condé leader du RPG deux jours auparavant, soit le dimanche. Idrissa Chérif estime que Ibn Chambas aurait été : "actionné afin de pouvoir déstabiliser" le régime de la junte. Il dit avoir pris bonne note et promet de "saisir, de manière officielle la CEDEAO pour qu'elle nous situe exactement sur le comportement et la mission de M. Ibn Chambas..."

Le bouillant Secrétaire permanent du CNDD, le colonel Moussa Kéita a confirmé la nouvelle en ces termes: "Pour le moment, ce qui nous préoccupe, c'est la santé du président. Notre participation aux négociations n'est pas bannie mais suspendue jusqu'au retour du Président." Jusqu'à quand ? on sait que les nouvelles de Rabat où le chef de la junte avait été transporté d'urgence sont devenues un silence assourdissant.

Celui-ci aussi s'en est pris au leader de l'UFDG (Union des forces démocratiques de Guinée) Cellou Dalein Diallo. Il l'accuse d'être de mèche de près ou de loin avec la tentative d'assassinat de Dadis par Toumba le 3 décembre dernier.

Après avoir remercié les Présidents du Burkina, du Sénégal, du Mali et Guillaume Soro Premier ministre ivoirien il a dit: "M. Cellou n'est qu'un petit ingrat. Il a oublié quand il a mobilisé les sages du Fouta pour venir soutenir le Président dans son bureau. (Rappelons de passage que le Fouta est l'une des quatre régions naturelle de la Guinée à dominante peule, où est originaires Cellou Dalein Diallo). Le colonel Moussa kéita a poursuivi contre le leader de l'UFDG: "Il a oublié tout ce que le Président a fait lors du décès de sa (Cellou) mère. Mais par l'envie politique, il ne veut rien voir ni comprendre. Je le regrette. Mais qu'il sache une chose, il n'a pas le culot pour appeler au peuple ou à l'armée guinéenne de se lever pour arracher le pouvoir. Il a détourné des deniers publics, s'est enrichi sur le dos de la nation."

Moussa Kéita étend sa sphère d'accusation sur l'évènement du 3 décembre dernier plus loin encore. Il a déclaré au cours de son intervention sur la RTG hier soir après le journal télévisé et le passage d'Idrissa Chérif, que "vue la réaction de certains politiciens ou de certains dirigeants de la CEDEAO, cela amène (le CNDD NDLR) à croire que Toumba n'a pas agi fortuitement. Et les enquêtes vont l'édifier." Il enchaîne que : "il y a un peu longtemps, nous avions été informés que Toumba était effectivement en contact avec certains politiciens. Et que en compensation, ou en récompense d'amnistie de tout ce qu'il (Toumba Ndlr) a commis (au stade Ndlr), il avait été commandité d'attenter à la vie du Chef de l'état."

Mais il rassure que Toumba sera arrêté, jugé et que "ses complices seront tous dénichés et traduits devant les juridictions compétentes..."

Moussa Kéita prophétise et peut-être menace: "tout civil qui tentera de venir au pouvoir, le fait au risque et au péril de sa vie..." Il laisse entendre que cela est lié à la non refonte de l'armée guinéenne. Son argument? Il n'en dit point. Mais conclut tout de même que "les bases solides de la démocratie ne peuvent résister quand une armée n'est pas républicaine, bien préparée pour accepter la démocratie..." Il ne sait pas que c'est le civil qui discipline l'armée, non le contraire. – AfricaLog

_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gnata
Super Posteur


Inscrit le: 14 Juil 2005
Messages: 1127

MessagePosté le: Ven 11 Déc 2009 08:08    Sujet du message: Répondre en citant

WILDCAT a écrit:
EH Bien ça le mérite d'être clair!

Citation:
Guinée: "tout civil qui tentera de venir au pouvoir, le fait au risque et au péril de sa vie" dixit Moussa Kéita, Secrétaire permanent du CNDD
Dec 10 2009

Sur la RTG, media de service public, devenue par les circonstances un organe d'état, le ministre de la Communication auprès du président de la République et ministre de la défense nationale était l'invité du jour. Au cours de son intervention Idrissa Chérif a dit que "les négociations de Ouaga sont suspendues". Plus loin, il donne les raisons: "compte tenu de la situation que nous vivons actuellement en Guinée... Nous attendons à ce que le médiateur nous convoque pour répondre à l'invitation...." (Pour la poursuite des négociations à Ouaga NDLR).
Il s'est pris à Ibn Chambas, Président de la Commission de la CEDEAO qui a estimé hier sur la BBC dans son édition matinale qu'il fallait isoler "la junte guinéenne". Idrissa Chérif de rétorquer que:" Ibn Chambas a été actionné par le Ministre français des Affaires étrangères M. Bernard Kouchner." Selon Idrissa Chérif, M. Kouchner aurait reçu "incessamment" M. Alpha Condé leader du RPG deux jours auparavant, soit le dimanche. Idrissa Chérif estime que Ibn Chambas aurait été : "actionné afin de pouvoir déstabiliser" le régime de la junte. Il dit avoir pris bonne note et promet de "saisir, de manière officielle la CEDEAO pour qu'elle nous situe exactement sur le comportement et la mission de M. Ibn Chambas..."

Le bouillant Secrétaire permanent du CNDD, le colonel Moussa Kéita a confirmé la nouvelle en ces termes: "Pour le moment, ce qui nous préoccupe, c'est la santé du président. Notre participation aux négociations n'est pas bannie mais suspendue jusqu'au retour du Président." Jusqu'à quand ? on sait que les nouvelles de Rabat où le chef de la junte avait été transporté d'urgence sont devenues un silence assourdissant.

Celui-ci aussi s'en est pris au leader de l'UFDG (Union des forces démocratiques de Guinée) Cellou Dalein Diallo. Il l'accuse d'être de mèche de près ou de loin avec la tentative d'assassinat de Dadis par Toumba le 3 décembre dernier.

Après avoir remercié les Présidents du Burkina, du Sénégal, du Mali et Guillaume Soro Premier ministre ivoirien il a dit: "M. Cellou n'est qu'un petit ingrat. Il a oublié quand il a mobilisé les sages du Fouta pour venir soutenir le Président dans son bureau. (Rappelons de passage que le Fouta est l'une des quatre régions naturelle de la Guinée à dominante peule, où est originaires Cellou Dalein Diallo). Le colonel Moussa kéita a poursuivi contre le leader de l'UFDG: "Il a oublié tout ce que le Président a fait lors du décès de sa (Cellou) mère. Mais par l'envie politique, il ne veut rien voir ni comprendre. Je le regrette. Mais qu'il sache une chose, il n'a pas le culot pour appeler au peuple ou à l'armée guinéenne de se lever pour arracher le pouvoir. Il a détourné des deniers publics, s'est enrichi sur le dos de la nation."

Moussa Kéita étend sa sphère d'accusation sur l'évènement du 3 décembre dernier plus loin encore. Il a déclaré au cours de son intervention sur la RTG hier soir après le journal télévisé et le passage d'Idrissa Chérif, que "vue la réaction de certains politiciens ou de certains dirigeants de la CEDEAO, cela amène (le CNDD NDLR) à croire que Toumba n'a pas agi fortuitement. Et les enquêtes vont l'édifier." Il enchaîne que : "il y a un peu longtemps, nous avions été informés que Toumba était effectivement en contact avec certains politiciens. Et que en compensation, ou en récompense d'amnistie de tout ce qu'il (Toumba Ndlr) a commis (au stade Ndlr), il avait été commandité d'attenter à la vie du Chef de l'état."

Mais il rassure que Toumba sera arrêté, jugé et que "ses complices seront tous dénichés et traduits devant les juridictions compétentes..."

Moussa Kéita prophétise et peut-être menace: "tout civil qui tentera de venir au pouvoir, le fait au risque et au péril de sa vie..." Il laisse entendre que cela est lié à la non refonte de l'armée guinéenne. Son argument? Il n'en dit point. Mais conclut tout de même que "les bases solides de la démocratie ne peuvent résister quand une armée n'est pas républicaine, bien préparée pour accepter la démocratie..." Il ne sait pas que c'est le civil qui discipline l'armée, non le contraire. – AfricaLog


Intéressant article, le durcissement guette dans l'eventualité que Dadis trépasse, je crois bien que les militaires sont plus que jamais décidés à garder le pouvoir by any means necessary, car il semble acquis que certains opposants civils aient décidés de passer aux armes pour regler leurs différents politiques avec Dadis, la mauvaise idée c'est de quitter le champs politique pour défier des militaires sur le plan des armes, sur leur propre terrain, ils vont y rester et y camper longtemps si possible, pour l'alternance ou son semblant, Abana ( c'est fini)!

Outre que si tu decides de louer les services de facilitateurs comme Compaoré et/ou Soro Guillaume il faut être sûr d'avoir deux autres yeux derrière la tête, être rompu aux jeu-de-jambes politiciens, Compaoré et l'autre petit gros joueront toujours pour leur paroisse (la Francafrique)...

La CEDEAO ce machin initialement prévu pour être un intégrateur économique s'est rapidement transformé en arme de coercision pour les besoins de certains pays voyous à nos propres dépends, si c'est pas terrible, la CIV l'a expérimenté il y a 5 ans de ça .

Le Maroc nous a déjà montré quel rôle nefaste il pouvait jouer dans la destabilisation de nos pays subsahariens, y amener Dadis pour s'y faire opérer est je crois une bien mauvaise décision, enfin l'autre ministre Francais-là semble tellement mieux renseigné de l'état de santé de Dadis que la majorité de la presse Guinéenne qu'on se demande s'il ne faisait pas partie du staff médical qui a procédé à l'opération chirurgicale, ce qui est plus inquiétant que rassurant qu'on soit supporter de Dadis... ou non !

Les dés étaient bien pipés et en place contre les militaires jusqu'à ce que le coup contre Dadis prenne un autre tournant...

Certains responsables du CNDD ont semble t-il déjà expérimenté la guerre en CIV, ils connaissent donc plus ou moins les rouages, coups fourrés et autres manigences à la sauce france-africaine, fouiller la voiture de l'ambassadeur de france Laughing c'est anti-protocolaire mais c'est tellement la médication a servir dans ces cas-là, pour ce qui est du fait que Toumba soit dans cette ambassade, qui en douterait ?

Au bout du compte le peuple se sent complètement largué, ne sachant plus à quel sein se vouer et quel est son rôle dans tout ca.
_________________
"Always be intolerant to ignorance but understanding of illiteracy (..)in those homely sayings (mother wit) was couched the collective wisdom of generations" I know why the caged bird sings, p99, Maya Angelou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Linguere
Bon posteur


Inscrit le: 29 Déc 2005
Messages: 994
Localisation: Dans Les Bras de Youssou Ndour

MessagePosté le: Dim 13 Déc 2009 01:33    Sujet du message: Répondre en citant

WILDCAT a écrit:

Il y a en Guinée des enjeux ethnico stratégiqques sur le plan local ...


Sekou Toure a dit non a l'imperialisme et c'est tout a son honneur mais il ne s'est peut-etre pas doute qu'il tracait le triste avenir de la Guinee! Il est a l'origine de tous ces problemes ethniques dans ce pays!!! Malinkes, Soussou, Forestiers, Peuls, chacun attend son "tour". Et que dire de cette armee d'incultes qui a pris ce peuple en otage depuis 50 ans!!! Pauvres Guineens!!

Dadis n'avait ni la competence ni la capacite a diriger un pays comme la Guinee. Le peuple guineen a besoin de se reconcilier avec lui-meme et c'est pas avec des delinquants comme Toumba, Pivi, Thieboro, Dadis que la Guinee connaitra le salut!!!
_________________
The Humanitarian
My Love



Wade, une erreur dans l'histoire du Senegal!
Carpe Diem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
IB
Grioonaute régulier


Inscrit le: 08 Juin 2004
Messages: 317

MessagePosté le: Dim 13 Déc 2009 14:23    Sujet du message: Répondre en citant

"La France sait où se trouve Toumba Diakité", dixit Antoine Gbogolo Soromou, président de l'AND

Antoine Gbogolo Soromou, président de l'AND a animé ce samedi 12 décembre, à Conakry, une conférence de presse pour condamner l'attentat manqué contre le Président de la République et dénoncer les agissements de la France.


S'agissant de l'assassinat manqué contre le Président de la République, Chef de l'Etat, Commandant en chef des forces armées guinéennes, Antoine Gbogolo Soromou déclare: "L'assassinat manqué contre le président Moussa Dadis Camara est un complot dont le bras visible n’est que Toumba Diakité".

"Comment vous pouvez comprendre que c’est la France à travers son agence d’information AFP qui a reçu à joindre Toumba qui déclare être à Conakry, en lieu sûr et libre de ses mouvements ? Je n’ai pas dit que Toumba est à l’Ambassade de France, mais la France sait où se trouve Toumba", martèle le leader politique guinéen.

A propos, c'est exactement la question que se pose actuellement l'opinion publique guinéenne.

"Le lynchage médiatique orchestré par les médias français n’est pas fortuit, puisque les instructions viennent du plus haut niveau de l’état", a t-il déclaré.

Et de préciser: "C’est Madame Bernard Kouchner qui dirige France24".

Pour Antoine Gbogolo Soromou "la Guinée a été le mauvais élève de la France. Et depuis 1959, la France est toujours derrière les complots que le pays a connus".

Homme de conviction et d'action, le bouillant leader politique invite les Guinéens à se mobiliser devant l'ambassade de France en Guinée pour reclamer l'homme le plus recherché du pays, lieutenant Toumba Diakité: "Je vais demander à tous les patriotes de se joindre à notre alliance pour faire un siting devant l’ambassade de France pour demander à ce que l’on nous donne Toumba Diakité".

Karim Bah, correspondant de guinee24.com
_________________
-Toute action ensemble pour nous Africains est un produit de la liberté!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jos
Grioonaute


Inscrit le: 02 Mar 2009
Messages: 92

MessagePosté le: Dim 13 Déc 2009 16:26    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Dadis n'avait ni la competence ni la capacite a diriger un pays comme la Guinee. Le peuple guineen a besoin de se reconcilier avec lui-meme et c'est pas avec des delinquants comme Toumba, Pivi, Thieboro, Dadis que la Guinee connaitra le salut!!!!


exactement ! et c'est pas des militaires qui peuvent connaitre grand chose à comment diriger un pays ! et un coup d'état appelle toujours un coup d'état !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Dim 13 Déc 2009 20:43    Sujet du message: Répondre en citant

C'est la caphonie au sommet de l'Etat à la veille du sommet Ouagadougou3!

http://www.aujourdhui-en-guinee.com/fichiers/blog12-999.php?langue=fr&type=rub2&code=calb935&num=

http://www.kibarou.com/actuplus.php?id=calb6804

http://www.kibarou.com/actuplus.php?id=calb6805

Voilà comment s'annonce les négociations à venir!

Qui commande le pays? Car pour le moment moi je ne sais plus!
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Lun 14 Déc 2009 23:55    Sujet du message: Répondre en citant

Je mets cette intervention de Gbagbo ici car elle concerne aussi la Guinée de par leurs relations avec la France et en plus on soupçonne une ingérence de Abidjan dans les affaires intérieures guinéennes via Idrissa Chérif et le ministre du tourisme ivoirien: tous les deux sont alliés à Guillaume Soro des Forces Nouvelles!
Un article très intéressant!
Citation:
Gbagbo : «En 2002, Paris prévoyait de me renverser»


http://www.lefigaro.fr/international/2009/12/14/01003-20091214ARTFIG00604-gbagbo-en-2002-paris-prevoyait-de-me-renverser-.php

Propos recueillis à Abidjan par Pierre Prier
14/12/2009 | Mise à jour : 19:54 | Commentaires 11 | Ajouter à ma sélection

Crédits photo : Le Figaro
Le président ivoirien, Laurent Gbagbo, revient sur la situation politique actuelle de son pays et sur la fin de la guerre civile en 2007.

Après six reports, le président ivoirien Laurent Gbagbo s'est entendu avec l'opposition pour tenir l'élection présidentielle entre fin février et début mars. Le scrutin devrait mettre fin à la période tumultueuse ouverte en 2002 avec une tentative de coup d'État venue du nord du pays. Les rapports de la France avec cet opposant historique au président Houphouët-Boigny se sont dégradés, Paris reprochant à Gbagbo de ne pas jouer le jeu des accords de Marcoussis, encadrés par la France et instaurant un gouvernement d'union nationale, Gbagbo accusant la France de vouloir sa perte.

LE FIGARO. L'ONU et d'autres vous pressent de fixer une date pour la présidentielle. Que leur répondez-vous ?

Laurent GBAGBO. Je n'ai pas de date à donner. C'est la Commission électorale indépendante qui propose. La CEI a beaucoup de travail, car elle délivre en même temps les cartes d'électeurs et les cartes d'identité. La CEI dépend de l'État pour son financement, et je suis bien placé pour savoir que l'État ne dispose pas toujours de l'argent qu'il faut.

Quels sont les obstacles à l'établissement des listes électorales ?

Nous avons tous sous-estimé les difficultés. Il y avait une voie plus facile. En 2007, après la signature des accords de Ouagadougou (qui ont mis fin à la guerre civile et amené le leader de la rébellion Guillaume Soro au poste de premier ministre, NDLR), j'avais proposé de faire remettre à jour les listes de 2000 par les préfets. On aurait pu tenir des élections en décembre 2007, ou courant 2008. On a choisi une autre solution. On a dépensé des sommes folles pour établir des cartes d'identité numériques, pour un résultat qui n'est pas meilleur. Mais nous sommes presque à la fin du processus.

Il reste plus d'un million de cas litigieux. Seront-ils résolus à temps ?

Oui. Il n'y a plus de débat politique. Il ne s'agit plus que de cas individuels.

Peut-on tenir une bonne élection quand dans le Nord, malgré l'installation des préfets, l'ex-rébellion contrôle les ressources naturelles, prélève des taxes…

On peut en tout cas tenir une élection. C'est un débat qui va s'achever bientôt. C'est très difficile de sortir d'une rébellion.

Vos relations avec la France ont été tumultueuses depuis le coup d'État manqué de 2002. Avec le recul, comment jugez-vous cette période ?

Je témoignerai un jour en détail. Mais je pense que les dirigeants français de l'époque n'ont pas été sages. Ils ont nui à la France, et ils ont nui à l'Afrique.

Charles Pasqua a accusé Dominique de Villepin, alors secrétaire général de l'Élysée, d'avoir «planifié le renversement de deux chefs d'État africains». Tout le monde a pensé que vous étiez l'un des deux concernés par l'allusion. Et vous ?

Eh bien, je fais partie de «tout le monde».

Pensez-vous toujours que les accords de Marcoussis vous ont été imposés ?

Oui, et c'était une très mauvaise idée. S'il fallait recommencer Marcoussis, je ne le recommencerais pas. Mais c'est du passé. On est sorti de la crise par l'accord de Ouagadougou, pas par Marcoussis.

Quels sont aujourd'hui vos rapports avec la France ?

Je ne porte pas de jugement idéologique. Je dis que depuis que Nicolas Sarkozy a succédé à Jacques Chirac, je me sens mieux. Je me sens plus à l'aise pour mener tranquillement la sortie de crise.

Deux juges français viennent de demander l'aide de la Cour pénale internationale dans la disparition du journaliste français Guy-André Kieffer. La demande vise votre épouse et plusieurs autres personnalités ivoiriennes. Que répondez-vous ?

Depuis le départ, certains juges français, non seulement font fausse route, mais tiennent à une politisation de la disparition du malheureux Kieffer. Quelle est la raison qui pousserait des personnalités politiques ivoiriennes à faire disparaître quelqu'un qui est somme toute un citoyen lambda ? Ce n'est pas parce qu'il est français qu'il est important. En France, des dizaines de gens disparaissent, et on ne va pas chercher du côté de la présidence de la République. Certes, c'est le droit des juges d'enquêter, mais cela commence à bien faire. Toutefois je ne pense pas que l'exécutif français soit impliqué dans cette demande.

La «Françafrique» existe-t-elle encore ?

Si des gens songent à renverser un chef d'État dans un pays qui n'est pas le leur, alors, oui, elle existe encore.

La France est-elle toujours un partenaire privilégié de la Côte d'Ivoire ?

Les rapports de l'Afrique et de l'Occident ont changé avec la fin de la guerre froide. Mandela a été sorti de prison et présenté comme un modèle par ceux-là mêmes qui le qualifiaient de terroriste. Les États africains ont accru leur indépendance. C'est valable pour la Côte d'Ivoire.

Mais y a-t-il encore des liens particuliers sur le plan économique ?

Les ex-colonies françaises s'ouvrent à tous ceux qui veulent les aider. Certes, elles sont plus à l'aise avec la France. Mais la langue n'est pas un lien qui maintient prisonnier. Le Rwanda, francophone à l'indépendance, est sous nos yeux en train de devenir anglophone. Les peuples africains s'adressent à d'autres pays à cause de la lourdeur et des conditions parfois humiliantes posées par l'ancienne puissance coloniale, ou par l'Union européenne. Aujourd'hui, il est plus facile de discuter avec la Chine, l'Inde ou l'Iran pour l'industrie, et avec les pays arabes pour les prêts. Nous construisons l'autoroute Abidjan-Yamoussoukro avec des prêts de la Banque islamique de développement et de la Banque arabe pour le développement en Afrique. Ce n'est pas antifrançais, mais l'occasion se présentait, et la discussion était plus facile.

La Côte d'Ivoire vient tout de même de bénéficier de l'initiative PPTE (pays pauvres très endettés) du FMI et de la Banque mondiale, ainsi que d'importantes remises de dettes par la France.

Quand on est un pays trop endetté, comme c'est le cas de la Côte d'Ivoire à cause des régimes précédents, le FMI et la Banque mondiale sont des recours indispensables, principalement parce que leur label nous ouvre la porte des prêteurs privés.

Il y a l'Afrique de l'espoir et celle qui désespère. Est-elle vouée aux juntes militaires, comme votre voisin guinéen ?

Moi, je ne désespère pas. Simplement il faut que les Guinéens, et la classe politique trouvent une solution interne et volontariste, comme nous l'avons fait. Mais l'Europe ne doit pas regarder la Guinée avec condescendance. Où en était la France en matière de stabilité, cinquante ans après la prise de la Bastille ? C'est cent ans après les indépendances que l'on pourra juger.

En Europe, il a fallu beaucoup de temps et de nombreuses guerres pour tracer des frontières définitives. En ira-t-il de même en Afrique ?

La décision de l'Organisation de l'union africaine, en 1963, de ne pas remettre en cause les frontières coloniales a été sage. Mais je pense que les États africains ne resteront pas dans ces frontières. Je ne pense pas à des guerres, mais à des alliances et à des accords. Il y aura des regroupements sous forme de fédérations ou de confédérations, qui ne seront pas construites sur des bases idéologiques mais pragmatiques.

_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Benny Da B'
Super Posteur


Inscrit le: 12 Oct 2005
Messages: 1346
Localisation: Abidjan / Ouagadougou / Bruxelles / Paris / Tours

MessagePosté le: Mar 15 Déc 2009 09:21    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Je mets cette intervention de Gbagbo ici car elle concerne aussi la Guinée de par leurs relations avec la France et en plus on soupçonne une ingérence de Abidjan dans les affaires intérieures guinéennes via Idrissa Chérif et le ministre du tourisme ivoirien: tous les deux sont alliés à Guillaume Soro des Forces Nouvelles!
Un article très intéressant!


On soupçonne ? ! Smile Smile

Bon...Wildcat...pas la peine d'être politiquement correct dans çà. Y a plus de "soupçons" à ce niveau (en tout cas pour moi)

Y a une certitude.

J'ai eu suffisament à côtoyer ces gus pour pouvoir en reconnaitre quelques uns sur les images télévisés...genre...les gardes du corps de Daddis.

En outre, y a des accents qui ne mentent pas...ca s'entend çà aussi à la télé.

Enfin, il faut savoir que Sidiki Konaté, cadre de la rebellion ivoirienne est originaire de Danané - une ville frontière entre la Côte d'Ivoire, le Liberia et la Guinée - et qu'en outre, en terme de proximité ethnico-traditionelle...il est proche de Daddis.

Le Idrissa Chérif là, est de cette clique là aussi.

Ca fait une bout de temps que j'avais repéré ce manège...quand Sidiki déclarait "aller en vacances" à Conakry.

Je pense que Gbagbo - et toute la côte d'Ivoire - devrait être assez prudent avec ce merdier guinéen.

Daddis est de la région frontalière avec la CI. S'il y a un retournement de situation et que pour une raison ou une autre, ca pète contre les gens de cette région en Guinée...on risque de se retrouver avec des exodes massifs de réfugiés guinéen de la foret vers la la côte d'ivoire.

Dans une région ou hélas (l'ouest) rien n'est vraiment stabilisé !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Merikama
Grioonaute 1


Inscrit le: 07 Sep 2008
Messages: 254

MessagePosté le: Mar 15 Déc 2009 10:37    Sujet du message: Répondre en citant

Laurent Gbagbo a écrit:
La décision de l'Organisation de l'union africaine, en 1963, de ne pas remettre en cause les frontières coloniales a été sage. Mais je pense que les États africains ne resteront pas dans ces frontières. Je ne pense pas à des guerres, mais à des alliances et à des accords. Il y aura des regroupements sous forme de fédérations ou de confédérations, qui ne seront pas construites sur des bases idéologiques mais pragmatiques.

Ces paroles de Gbagbo, montre bien que le Président n'est plus d'accord avec les frontières actuelles. Et il sait que le meilleur moyen de convaincre les autres Etats à s'unir est d'utiliser des arguments PRAGMATIQUES. Il fait partie des rares chefs d'Etat Nègres qui ont intégré cette nécessité vitale.
_________________


"L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d’un maître qui prétend l’affranchir". THOMAS SANKARA

[Sankara = S ˁnḫ Rˁ]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Mar 15 Déc 2009 11:18    Sujet du message: Répondre en citant

Benny Da B' a écrit:
Citation:
Je mets cette intervention de Gbagbo ici car elle concerne aussi la Guinée de par leurs relations avec la France et en plus on soupçonne une ingérence de Abidjan dans les affaires intérieures guinéennes via Idrissa Chérif et le ministre du tourisme ivoirien: tous les deux sont alliés à Guillaume Soro des Forces Nouvelles!
Un article très intéressant!


On soupçonne ? ! Smile Smile

Bon...Wildcat...pas la peine d'être politiquement correct dans çà. Y a plus de "soupçons" à ce niveau (en tout cas pour moi)

Y a une certitude.



Embarassed Laughing Laughing Aïe je pensais m'en sortir! Sur les forums guinéens je suis plus radical Laughing ! Car moi je pense que non seulement Abidjan avec le duo Sorro Gbagbo lorgnent sur les intérêts du sol guinéen mais encore j'irai plus loin; Blaise aussi a du s'associer avec le voisin Ivoirien! Sidiki Konaté avait dit lors d'une interview que Dadis serait un moindre mal car dit-il le fait qu'il soit issu d'une minorité pourrait faire tampon entre les autres ethnies! Je rapelle que ce dernier était auprès de dadis lors de sa tournée à Labe (Futah Djallon) drôle de vacances Rolling Eyes Mad idriss Chérif alors lui son accent ne ment pas! Mais bon il doit faire partir de ces guinéens qui ont grandi en Côte d'Ivoire! Mainenant là où je te rejoins; c'est effectivement le risque de destabilisation de la région qui n'arrangera personne aux niveaux des frontières! On avait même dit sur les sites guinéens que si le pouvoir en place ne fait pas attention; la région forestière (dont dadis est issu) risque d'être la plus grande perdante encore! Liberia et Sierra leone en savent quelque chose!
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Benny Da B'
Super Posteur


Inscrit le: 12 Oct 2005
Messages: 1346
Localisation: Abidjan / Ouagadougou / Bruxelles / Paris / Tours

MessagePosté le: Mar 15 Déc 2009 12:20    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne suis pas sur qu'il y ait une stratégie aussi construite que tu le dis wildcat.

En revanche, ce qui est sur, c'est que Soro comme Gbagbo ont bien besoin de trouver une "exutoire" à tous ces petits soldats / petits rebelles / petits miliciens au moment d'organiser les élections en Côte d'Ivoire.

Vu que l'on ne peut leur payer ce qu'on leur a promis comme prime de désarmement / réinsertion / démobilisation etc...

Si on peut les détourner sur autre chose, leur donner de nouvelles idées et en gros s'en débarasser à moindre frais chez les voisins...c'est pas si mal.

Et si, par après coup, on se rend compte qu'en plus on peut faire d'une pierre deux coups avec une Guinée en déliquescence, pourquoi pas...

Je note avec intérêt la "profusion" d'Ivoirien (Et / OU / Prévalu / Appelez les comme vous voulez, mais ils sont versé ) et aussi, de manière tout à fait logique, dans tous les cadres "forestiers" de guinée qui sont actuellement aux affaires, un paquet de nom qui fleure bon notre "Far west".

On a même parlé d'une certain Général Gbagbo ?, cadre de l'armée guinéenne en fuite depuis 1996 (dont je n'avais guère entendu parler) qui serait rentré à Conakry.

Du coup, je penche plus pour une sorte d'alliance objective, pas vraiment construite mais qui se trouve de manière pragmatique sur le terrain, entre les rebelles ivoiriens et Gbagbo pour ne pas chercher de noises à Daddis et ses amis...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WILDCAT
Super Posteur


Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 1191

MessagePosté le: Mar 15 Déc 2009 12:40    Sujet du message: Répondre en citant

Benny Da B' a écrit:
On a même parlé d'une certain Général Gbagbo ?, cadre de l'armée guinéenne en fuite depuis 1996 (dont je n'avais guère entendu parler) qui serait rentré à Conakry.



Alors là tu viens de parler de quelqun que cerains considèrent comme pouvant être un lien de réconciliation entre les militaires et les civils! Il sagit en fait de l'ex Commandant Gbago Zoumanigui qui lors des évènement du 2 et 3 février 1996 avait essayé de renverser lansana Conté! C'est l'actuel génération de militaires qui à l'époque avait déjoué les plans de Zoumanigui d'où la méfiance envers ce dernier! Il s'était évadé à l'époque et on a entendu sa voix sur les ondes radios en fustigeant ses ex collègues kakis lors de la sanglante et meurtrière répression de janvier et février 2007! Il est actuellement à Conakry; il est revenu quelques temps après la prise du pouvoir du CNDD. Bref va falloir trouver une solution pour reconcilier les civils et les milaires! Les liens entre la region forestière, la côte d'ivoire et le liberia sont normaux car au niveau frontalier on voit les mêmes noms et certaines coutumes identiques!
_________________
"La seule richesse naturelle d'un pays est son peuple"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Page 3 sur 5

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001 phpBB Group