Grioo.com   Grioo Pour Elle     Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  



grioo.com
Espace de discussion
 
RSS  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Côte-d'Ivoire, Élections présidentielles
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... , 28, 29, 30  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Soundjata Kéita
Super Posteur


Inscrit le: 06 Mai 2005
Messages: 1655
Localisation: Au sein de mon Empire

MessagePosté le: Mar 12 Avr 2011 21:29    Sujet du message: Répondre en citant

samuel a écrit:
Citation:
Porté par la France au pouvoir, voleur, tribaliste, incompétent, accroc au pouvoir...''


Au secours, encore Gbagbo!!! Les meres africaines auront bientot un nouveau monstre a ajouter au repertoire pour obliger les enfants a prendre leur souper...''Si tu ne manges pas ta soupe je vais appeler le Gbagbo''.
Lol, tu ne crois pas si bien dire :
En Martinique et en Guadeloupe, la plupart de nos mamans, dans les années 80, recourrait à Idi Amin Dada pour tenir leurs enfants en respect.
"Si tu n'est pas sage à l'école, je vais appeler Amin Dada !"

Fort heureusement, l'Afrique est des sorcières nettement moins fumistes !

Htp, Sunjata
_________________
La vérité rougit l'oeil, mais ne saurait le transpercer


Pour la Renaissance du Gondwana
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fille d'Afrique
Grioonaute régulier


Inscrit le: 24 Avr 2006
Messages: 372
Localisation: IDF

MessagePosté le: Mar 12 Avr 2011 22:58    Sujet du message: Répondre en citant

agbegbessi a écrit:
Yedidia a écrit:
Vous le saviez certainement: Dans l'allégorie et le bestiaire catholiques, la licorne a toujours pour ennemi juré…, d'abord l'éléphant !... puis... le lion !
chers amis camerounais responsables de grioo; à bon entendeur...

c’est mon dernier post sur ce site. Je retourne rejoindre le maquis que je n’aurais pas dû quitter.
je t'emboîte le pas ! de toute façon, il paraît que grioo aide les services des renseignements généraux à ficher les contributeurs à ces sites ! donc .... A bon entendeur ....


Je suis étonnée que vous ne découvriez le vrai visage de grioo que maintenant ! Enfin mieux vaut tard que jamais.
Grioo n'a jamais été Afro, juste un instrument mis en place pour palper les opinions dans la diaspora africaine.
Chacun gagne sa vie comme il peut.
Merci aux super grioonautes de la 1ère heure qui m'ont tant apporté. Merci à Chabine, Ogo, Ardin, Maryjane et bien d'autres. A bientôt pour que le combat continue.

Comment se désinscrire de grioo et enlever son pseudo et infos personnels ?
_________________
Freedom is not Free.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 432

MessagePosté le: Mer 13 Avr 2011 08:17    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Je suis étonnée que vous ne découvriez le vrai visage de grioo que maintenant ! Enfin mieux vaut tard que jamais.
Grioo n'a jamais été Afro, juste un instrument mis en place pour palper les opinions dans la diaspora africaine.
Chacun gagne sa vie comme il peut


Salut Fille d'Afrique. Je pense qu'il ne faut pas faire l'erreur de quitter ce forum tout simplement parce que certains de ceux qui l'animent sont de petits indicateurs payes a la semaine. Tout d'abord parce qu'il n'y a jamais de total anonymat sur Internet. Il est possible de tracer et retrouver l'identite de n'importe quel usager ce, d'autant plus que ce site-ci est heberge en France. C'est un jeu d'enfants pour la police. La police n'a meme pas besoin des administrateurs de Grioo pour cela. Il ne faut pas etre naif. Donc l'identite de tous ceux qui sont sur ce site est connue non seulement du webmaster mais aussi des services de police. Cela ne fait aucun doute. Si tu ne veux pas qu'on connaisse ton identite, il vaut mieux tout simplement ne rien ecrire sur Internet. Et si tu veux continuer a defendre tes idees, il faut savoir que le risque zero n'existe pas. Il faut tout simplement prendre tes precautions et eviter de tomber dans un piege comme celui que ce pretendu Marvel nous a tendu en voulant nous entrainer sur le terrain de la rhetorique ethniciste et de la violence.

Personnellement, je n'ai jamais ete dupe sur les uns et les autres, mais je pense que j'ai des convictions et que ce n'est pas parce qu'un indiviodu minable boucle ses fins de mois en se faisant remunerer par la police que j'arreterai de les defendre. Des milliers d'Africains de toute origine frequentent ce site. C'est a ceux-la que je m'adresse en particulier mais il est impossible aussi que ce faisant, d'autres individus, ayant de tous autres interets ne puissent savoir ce que je dis ou meme qui je suis. Si la police veut vraiment s'interesser a toi, tu ne peux pas l'empecher de savoir ce qu'elle veut savoir.

Pour conclure, je dirais donc qu'il y a des policiers, c'est certain. Mais il faut tout de meme eviter de tomber dans l'espionnite et prendre tout celui qui n'est pas d'accord avec nous pour un flic. Nous avons eu des itineraires, des experiences et des formations differentes. Ce qui est evident pour toi ne l'est pas pour tous. D'autre part les Africains ont ete tellement ''brain washed'' que certains d'entre nous croient qu'ils font preuve d'intelligence en blamant la victime. Ils croient montrer ainsi leur independance d'esprit, leur esprit critique. Il faut faire preuve de patience et d'une certaine tolerance. C'est a ce prix seulement que tu les convaincras un jour.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 13 Avr 2011 09:45    Sujet du message: Répondre en citant

@samuel
si des gens comme toi développaient une vraie pensée révolutionnaire susceptibles de réellement faire bouger les choses sur notre continent, je comprendrais que le pouvoir s'y intéresse. Mais honnêtement, tu peux dormir tranquille, tu ne représentes aucune menace contre personne.
J'ai l'impression que les gens cherchaient un bouc émissaire, un exutoire pour pouvoir exprimer leur colère et leur frustration.
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 432

MessagePosté le: Mer 13 Avr 2011 10:09    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
si des gens comme toi développaient une vraie pensée révolutionnaire susceptibles de réellement faire bouger les choses sur notre continent, je comprendrais que le pouvoir s'y intéresse. Mais honnêtement, tu peux dormir tranquille, tu ne représentes aucune menace contre personne.


Salut Jofrere. Peut-etre que tu voulais faire de l'ironie mais la c'est rate. Tres honnetement, je ne comprends pas ton message. Ai-je jamais pretendu representer ''une menace'' au point ou tu doives me conseiller de ''dormir tranquille''? Je n'ai jamais pris Grioo pour une plate-forme revolutionnaire ou je ne sais quoi et je ne vois pas d'ou pourrait venir la menace. Est-ce des quatre pieds nickeles que sont Panafricain, Kanifri, Jofrere et Marvel? Si c'est d'eux que peut provenir la menace tu as bien raison de me conseiller de dormir tranquille car il faudrait d'abord qu'ils sachent distinguer un revolutionnaire de ce qui ne l'est pas. Pour le moment, tout indique qu'ils n'en sont pas la et qu'ils ont encore un long chemin a parcourir pour y parvenir.

Plus serieusement, c'est surtout ta premiere phrase que je ne comprends pas du tout. Dois-je me sentir flatte ou insulte? Peux-tu m'eclairer?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Panafricain
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1124

MessagePosté le: Mer 13 Avr 2011 10:57    Sujet du message: Répondre en citant

samuel a écrit:
Citation:
Je suis étonnée que vous ne découvriez le vrai visage de grioo que maintenant ! Enfin mieux vaut tard que jamais.
Grioo n'a jamais été Afro, juste un instrument mis en place pour palper les opinions dans la diaspora africaine.
Chacun gagne sa vie comme il peut


Salut Fille d'Afrique. Je pense qu'il ne faut pas faire l'erreur de quitter ce forum tout simplement parce que certains de ceux qui l'animent sont de petits indicateurs payes a la semaine.


Merci de préciser qui selon toi est un "petit indicateur payé à la semaine"

Citation:
Tout d'abord parce qu'il n'y a jamais de total anonymat sur Internet. Il est possible de tracer et retrouver l'identite de n'importe quel usager ce, d'autant plus que ce site-ci est heberge en France. C'est un jeu d'enfants pour la police. La police n'a meme pas besoin des administrateurs de Grioo pour cela. Il ne faut pas etre naif. Donc l'identite de tous ceux qui sont sur ce site est connue non seulement du webmaster mais aussi des services de police. Cela ne fait aucun doute.


Autant je respecte généralement ce que tu dis même sans être d'accord sur le fond, autant là je trouve que tu t'avances un peu vite. Et en plus ton affirmation est fausse : ni le webmaster (encore moins la police) ne connait l'identité des forumistes, sauf évidemment de ceux qu'il a déjà rencontrés en dehors du forum. Ce qui me fait rigoler, c'est que les gens postent ouvertement sur facebook avec leur vraie identité, mais ont peur de poster sur grioo alors qu'ils utilisent un pseudo et qu'ils sont anonymes. Mais bon on n'est pas à une contradiction près. Comment faire évoluer les choses en Afrique si on n'est pas capable de défendre ses idées par peur paranoïaque de la police alors que la liberté d'expression existe en France!!!


Citation:
Personnellement, je n'ai jamais ete dupe sur les uns et les autres, mais je pense que j'ai des convictions et que ce n'est pas parce qu'un indiviodu minable boucle ses fins de mois en se faisant remunerer par la police que j'arreterai de les defendre.


A qui fais tu allusion au juste ? Tu as des éléments précis pour affirmer ce que tu avances ou bien c'est ton imagination que tu fais jouer là ? Rolling Eyes


Citation:
Pour conclure, je dirais donc qu'il y a des policiers, c'est certain. Mais il faut tout de meme eviter de tomber dans l'espionnite et prendre tout celui qui n'est pas d'accord avec nous pour un flic.


Quand même des propos raisonnables...

Citation:
Nous avons eu des itineraires, des experiences et des formations differentes. Ce qui est evident pour toi ne l'est pas pour tous. D'autre part les Africains ont ete tellement ''brain washed'' que certains d'entre nous croient qu'ils font preuve d'intelligence en blamant la victime. Ils croient montrer ainsi leur independance d'esprit, leur esprit critique. Il faut faire preuve de patience et d'une certaine tolerance. C'est a ce prix seulement que tu les convaincras un jour.


Que sur un même sujet, nous ne soyons pas tous d'accord en disposant des mêmes éléments d'appréciation (ou non) fait partie du débat démocratique. Je l'ai dit plus haut, le forum n'est pas une secte, mais un espace de débat ou chacun est libre d'avoir ses opinions en exprimant ses arguments. Que certains soutiennent Gbagbo c'est leur droit le plus absolu, mais qu'ils acceptent que d'autres ne partagent pas le même avis.

Je me dois aussi de préciser que je ne connais ni Marvel, ni Jofrère. Ce dernier te dira même que nous ne sommes pas toujours d'accord dans les débats ici. Mais bon pour les adeptes de la théorie du complot, nous nous sommes forcément concertés puisqu'il se trouve que nous partageons grosso modo le même point de vue sur la crise post électorale en Côte d'Ivoire.

Enfin pour ta gouverne et pour l'anecdote, grioo est né dans une chambre d'étudiants à Arcueil il y a 8 ans et demi. Pour certains il était tellement inimaginable que des Africains fassent preuve d'un sens de l'initiative, qu'ils ont crié à une initiative de la "Françafrique". Tout ça pour dire que le délire de persécution de certains membres de la communauté afro-caribéenne atteint des proportions tout de même sidérantes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 13 Avr 2011 11:15    Sujet du message: Répondre en citant

salut @samuel, quand je lis ici ou là que les services de police investigueraient ou auraient les noms de tel ou tel forumiste, ça me fait sourire. Je ne vois pas en quoi les gens qui écrivent sur ce forum représenteraient un danger pour le système ici ou en Afrique.
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marvel02
Grioonaute régulier


Inscrit le: 30 Aoû 2006
Messages: 318

MessagePosté le: Mer 13 Avr 2011 11:35    Sujet du message: Répondre en citant

Samuel, laisse tomber ces psychologies de caniveau. La réalité est qu'il s'est passé ce que j'ai prédit, comme je l'ai prédit. Parce que c'était évident, parce que 99% des spécialistes le disaient. Non, je n'ai aucun mérite, aucune originalité. Fort de quoi, je peux me permettre de dire à ceux qui se sont trompés qu'ils ont manqué de science et peut-être d'honnêteté. D'où j'ai la dent plus dure contre Mbembé. Mais on a tellement envi d'être applaudi par des foules que beaucoup sont tentés par la démagogie.
Dans ceux-ci, je ne classe pas des gens comme Monenembo, qui est peut-être bon à imaginer des drames cocasses et des histoires à l'eau de rose (que je ne lis jamais d'ailleurs), mais qui n'est assurément pas un penseur de la société. Quant à à nos amis "internet" qui s'y croit parce qu'ils ont fait quelques clics, ou participé à des réunions kamits, laisse tomber. C'est bien celui là le problème d'internet. Tout le monde peut passer pour expert et il suffit qu'il soit applaudi, qu'il pense que ses niaiseries sont justes.
Je suis de l'avis de Kofi Annan, je l'ai cité, si tu n'es pas d'accord attaque Annan, je le défendrai. Le reste c'est de la guéguerre de mauvais perdant.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 432

MessagePosté le: Mer 13 Avr 2011 11:43    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Merci de préciser qui selon toi est un "petit indicateur payé à la semaine"


Aucune precision necessaire. Ils sauront se reconnaitre.

Citation:
Autant je respecte généralement ce que tu dis même sans être d'accord sur le fond, autant là je trouve que tu t'avances un peu vite. Et en plus ton affirmation est fausse : ni le webmaster (encore moins la police) ne connait l'identité des forumistes, sauf évidemment de ceux qu'il a déjà rencontrés en dehors du forum.


Je croyais que tu etais informaticien et que tu savais qu'avec l'IP address il est facile de retrouver n'importe qui postant sur le Net. Ce n'est un secret pour personne et la police si elle veut retrouver l'identite de quelqu'un peut y arriver tres facilement. IL N'Y A PAS DE VERITABLE ANONYMAT SUR INTERNET. TOUS LES EXPERTS S'ACCORDENT LA-DESSUS. Je ne me fais donc aucune illusion que l'identite de tous ceux qui postent sur Grioo est connue. Donne-moi ton IP address et je te dirais d'ou tu as poste. Si tu es un informaticien rate et que tu ne sais pas comment on s'y prend, eh bien c'est tres simple. Va sur le site ci-apres ARIN WHOIS (American Registry for Internet Users):
http://whois.arin.net/ui

N'importe qui peut by arriver. Meme pas besoin d'etre flic.

Citation:
Comment faire évoluer les choses en Afrique si on n'est pas capable de défendre ses idées par peur paranoïaque de la police alors que la liberté d'expression existe en France!!!


Ce qui me laisse pantois c'est que je dis exactement la meme chose que toi et pourtant c'est a moi que tu t'en prends. J'encourage les gens a rester sur Grioo en leur disant qu'il n'y a pas de raison de quitter le forum, etc. Mais non, tu n'en as cure. Tu fonds sur moi comme si j'etais un ennemi declare. Que faut-il en conclure sinon que tu es aveugle par tes propres prejuges sur moi. Alors que je crois te defendre tu me prends pour l'ennemi a abattre. Et tu n'as pas honte de dire apres que ce sont les autres qui sont paranoiaques. Mais il est vrai que la veritable definition de la paranoia, c'est la faussete du jugement.

Citation:
Je me dois aussi de préciser que je ne connais ni Marvel, ni Jofrère


Qu'est-ce qui te fait croire que je dis le contraire? Est-ce parce que je vous mets dans le mem panier en vous traitant de ''pieds nickeles''? Je n'attache pas plus d'importance a cette expression qu'elle n'en a. Je n'ai jamais cru a aucun instant que vous vous connaissez ou qu'il y a une action concertee de votre part. J'utilise cette expression juste pour me moquer de vous. C'est juste une plaisanterie, pas plus. Mais ton probleme a toi c'est que tu ne comprends jamais. Tu prends toujours tout au premier degre et tu as le culot d'accuser les autres de paranoia.

Citation:
Tout ça pour dire que le délire de persécution de certains membres de la communauté afro-caribéenne atteint des proportions tout de même sidérantes.


Oui. Et tu viens d'en donner la preuve la plus eclatante. Sur ce site nous n'arretons pas de nous moquer les uns des autres et de plaisanter et tu es le seul a ne jamais comprendre ca, a toujours accuser les autres des maux dont tu souffres en tout premier lieu, a savoir la paranoia. Si ce theme est recurrent dans ton discours et que tu n'as jamais su aller au-dela et n'as jamais cesse de le ressaser, c'est bien parce que c'est une preoccupation majeure pour toi, une composante essentielle de ta personnalite.

Ceci dit, la paranoia, n'est pas un attribut des seuls ''Afro-Carribeens'' comme tu ne cesses de le repeter car c'est seulement sous ce prisme que tu lis toute reaction de leur part. Alors que tu es toi-meme un negre authentique, c'est toujours et invariablement sur ta propre communaute que tu trouves a redire. Les autres sont toujolurs blancs comme neige...evidemment!!!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marvel02
Grioonaute régulier


Inscrit le: 30 Aoû 2006
Messages: 318

MessagePosté le: Mer 13 Avr 2011 11:44    Sujet du message: Répondre en citant

Jofrere a écrit:
salut @samuel, quand je lis ici ou là que les services de police investigueraient ou auraient les noms de tel ou tel forumiste, ça me fait sourire. Je ne vois pas en quoi les gens qui écrivent sur ce forum représenteraient un danger pour le système ici ou en Afrique.


Alors Jofrère, tu n'imagines pas pour qui ils se prennent. Ce ne sont que les conséquences de la théorie du complot


Dernière édition par marvel02 le Mer 13 Avr 2011 12:40; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 432

MessagePosté le: Mer 13 Avr 2011 11:58    Sujet du message: Répondre en citant

Jofrere a ecrit:

Citation:
salut @samuel, quand je lis ici ou là que les services de police investigueraient ou auraient les noms de tel ou tel forumiste, ça me fait sourire. Je ne vois pas en quoi les gens qui écrivent sur ce forum représenteraient un danger pour le système ici ou en Afrique.


Tout a fait d'accord avec toi Jofrere. Si je savais qu'il y avait un danger je ne serais pas assez fou pour venir poster ici. Mais on ne peut tout de meme nier que la police francaise connait nos identites et s'interesse a ce que nous disons. C'est un travail de routine pour eux. C'est le contraire qui serait etonnant car alors ils ne feraient pas le boulot pour lequel ils sont payes. Mais dire cela n'a aucune reelle importance pas plus pour la police que pour nous. Ce qui m'etonne c'est que vous montiez en epingle ces paroles que je considere tout a fait anodines et auxquelle je n'accorde aucune importance (c'est meme pour cela que j'encourage les gens a rester sur le forum) et que vous trouviez la la preuve de la ''paranoia des negres''.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 432

MessagePosté le: Mer 13 Avr 2011 12:02    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:

Samuel, laisse tomber ces psychologies de caniveau. La réalité est qu'il s'est passé ce que j'ai prédit, comme je l'ai prédit


Oui. Tu es un prophete Marvel. Plus moyen d'en douter. Laughing
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 13 Avr 2011 15:24    Sujet du message: Répondre en citant

En relisant ce thread, je me rends compte encore plus que beaucoup appelaient vraiment de leur voeux l'affrontement armé et l'implication de la France, pour pouvoir aller faire leurs manifs à Paris.
Le summum ça aurait été la mort en martyre de Laurent Gbagbo. Dommage pour eux et heureusement pour LG, ils n'auront pas eu satisfaction sur ce point.
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Muana Kongo
Super Posteur


Inscrit le: 09 Mar 2004
Messages: 1776

MessagePosté le: Mer 13 Avr 2011 15:26    Sujet du message: Répondre en citant

Le prophète de l'amalgame et de la malhonnêteté a écrit:
les conséquences de la théorie du complot

Ô prophète, pourrais-tu nous révéler les vérités de ta doctrine? Peux-tu nous décrire en des termes précis et sans formulations excentriques cette théorie du complot et nous indiquer en quoi elle serait si dommageable?
l'accusateur en miroir, panafricain a écrit:
paranoïa
Même question qu'à marvel avec ta doctrine de la paranoïa.
L'honnêteté veut que dans un débat on décrive les idées que l'on critique avec fidélité. Pour le moment, vous ne faites que répondre aux imbécilités que vous nous prêtez et inventez, tant que ça restera ainsi il n'y a plus de débat, mais diffamation pure et simple. donc merci d'appliquer vos propres principes en prenant soin de vous défaire de vos contradictions:
Citation:
C'est bien celui là le problème d'internet. Tout le monde peut passer pour expert et il suffit qu'il soit applaudi, qu'il pense que ses niaiseries sont justes... chacun est libre d'avoir ses opinions en exprimant ses arguments.

_________________
----«Le Jeune Africain Moderne sera armé de savoirs, pas de fusils importés.»
Si vous partagez ce rêve, aidez-nous à en faire une réalité. Soutenez l'initiative Vitu, sur :
http://igg.me/at/vitu
A ne manquer pour rien au monde:
-------->http://www.youtube.com/watch?v=24ZO1HlvmpQ
---> http://www.youtube.com/watch?v=CjDua-fqSUg


Dernière édition par Muana Kongo le Mer 13 Avr 2011 15:54; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Muana Kongo
Super Posteur


Inscrit le: 09 Mar 2004
Messages: 1776

MessagePosté le: Mer 13 Avr 2011 15:48    Sujet du message: Répondre en citant

Jofrere a écrit:
beaucoup appelaient vraiment de leur voeux l'affrontement armé et l'implication de la France, pour pouvoir aller faire leurs manifs à Paris
Rolling Eyes
samuel a écrit:
Ce qui m'etonne c'est que vous montiez en epingle ces paroles que je considere tout a fait anodines et auxquelle je n'accorde aucune importance (c'est meme pour cela que j'encourage les gens a rester sur le forum) et que vous trouviez la la preuve de la ''paranoia des negres''.
Ca n'a rien d'étonnant, au contraire. Ils ont besoin de ce genre de propos pour pouvoir construire une image à critiquer, à défaut de pouvoir s'en prendre directement aux arguments/preuves que leur théorie de la théorie du complot n'est qu'un conte pour nègres de maison modernes.
jofrere a écrit:
je suis du côté des nationalismes africains
Tu as pourtant toujours soutenu tout ce qui était anti-émancipation du continent.
Citation:
le fait qu'un conseil constitutionnel puisse rayer d'un trait 600 000 votes issus du nord?
Comment ne comprends-tu pas qu'il y a eu 10% de votes frauduleux, cela ressort des propos de Choi lui-même et du président de la CEI (ouatariste) (cf inner city press sur les contradictions de choi à ce sujet) soit près de 600000 votes frauduleux et qu'un recomptage des voix était préférable à ce bain de sang qui ne profite qu'à ouatara et ses maitres:
http://www.lepost.fr/article/2011/04/13/2464394_cote-d-ivoire-le-groupe-ouattara-specule-deja-sur-le-cacao.html (Spéculation sur le Cacao 1) http://www.google.fr/url?sa=t&source=web&cd=1&ved=0CD0QtwIwAA&url=http%3A%2F%2Fmai68.org%2Fspip%2Fspip.php%3Farticle2661%3D&ei=oLalTa2lN4ql8QOV9sC5Dw&usg=AFQjCNGxKMP4fYCY7ixd2a2oeigqfPQlNg&sig2=y4Nifa6qPhS8uOMxojzmmw Watara profite de la guerre pour s'enrichir

La france dont le mandat imposait une action impartiale, s'est contentée de placer ouattara au pouvoir, après l'avoir armé (cf mes liens plus haut de documents émanant de licorne etc) et préparé la guerre ainsi que le coup d'état (là encore, la vidéo de choi est éloquente: pressions des ambassadeurs français et américain pour nommer ouattara avant même les résultats).

A partir du moment où le premier citoyen ivoirien est mort sous une balle de cette guerre néocoloniale, il ne devrait plus y avoir débat mais dénonciation et rejet massif de ces massacres. Il n'y a aucune excuse, aucune rhétorique qui puisse justifier le soutien au massacre gratuit (en fait à nos frais, puisque la CI rembousera les notes de frais de licorne etc) des notres surtout pour des intérêts étrangers.
_________________
----«Le Jeune Africain Moderne sera armé de savoirs, pas de fusils importés.»
Si vous partagez ce rêve, aidez-nous à en faire une réalité. Soutenez l'initiative Vitu, sur :
http://igg.me/at/vitu
A ne manquer pour rien au monde:
-------->http://www.youtube.com/watch?v=24ZO1HlvmpQ
---> http://www.youtube.com/watch?v=CjDua-fqSUg


Dernière édition par Muana Kongo le Jeu 14 Avr 2011 16:22; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 13 Avr 2011 16:35    Sujet du message: Répondre en citant

@Muana Kongo
Tu imagines bien que je n'ai pas besoin de ton certificat pour avoir, exprimer et même exercer les convictions qui sont les miennes. Smile
Concernant le vote, je serais curieux de lire les propos de Choi où il évoque 10% de vote frauduleux, ce serait à n'en pas douter un élément nouveau sur un sujet 1000 fois débattu sur le thread. S'il y a des preuves comme tu sembles le prétendre que n'ont ils réussi à convaincre aucune des missions de l'UA qui se sont déplacées jusqu'à Abidjan?

Dans mon post précédent, j'ai avancé 2 éléments, j'ai posé 2 questions:
1)Rayer purement et simplement les votes des régions du nord comme l'a fait le CC ne revenait il pas à une partition de fait du pays en 2?
2)Faire la promotion de la bible et des groupes de prière au plus haut sommet de l'état, faire des meetings dans un mélange de genres entre politique et évangélisme n'est ce pas partitionner de fait le pays selon une fracture ethno-religieuse?

Tu n'as pas constaté cette scission au niveau même pays africains. Comme une impression diffuse que les soutiens à l'un ou à l'autre semblaient se partager de façon géoggraphique? N'es tu pas gêné par ça?

Maintenant, si tu préfères regarder ailleurs, rester dans le débat "Gbagbo a volé 7 milliards vs Ouatarra a volé 10 milliards", libre à toi. Mais ce n'est pas comme ça que je vois les choses.
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 13 Avr 2011 16:43    Sujet du message: Répondre en citant

Muana Kongo a écrit:

lâcheté, hypocrisie, pleurnichard, donneur de leçons dénué de la moindre logique, ton discours restera de l'ordre de l'imbécilité, des pleurnichards et des hypocrites, des petits pleurnichards, interprétation stupide et décalée des propos, débile.

Sinon Muana Kongo, je ne sais pas d'où tu sors, je ne sais pas ce que tu as mangé là où tu étais, ça fait quand même plaisir de te retrouver en plein forme. Smile
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Muana Kongo
Super Posteur


Inscrit le: 09 Mar 2004
Messages: 1776

MessagePosté le: Mer 13 Avr 2011 17:58    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Tu imagines bien que je n'ai pas besoin de ton certificat pour avoir, exprimer et même exercer les convictions qui sont les miennes.
Sais-tu faire autre chose que caricaturer et mentir, jofrere?
Citation:
lire les propos de Choi où il évoque 10% de vote frauduleux,
Je t'ai indiqué une source, le site de inner city press et il n'a pas "écrit", mais affirmé ceci:
70% de participations à l'issue du 2nd tour (annoncé officiellement et à l'ONU), puis, en réponse à la plainte pour fraude de Gbagbo, il a affirmé que le résultat des 82% n'était pas si éloigné de la réalité, puis rappelé à l'ordre par le journaliste d'inner city press, il a dévié la discussion.
Tu devrais savoir que je n'ai pas pour habitude d'inventer des histoires, aussi le ton amusé que tu prends est des plus mal venus.
Citation:
preuves comme tu sembles le prétendre que n'ont ils réussi à convaincre aucune des missions de l'UA qui se sont déplacées jusqu'à Abidjan
Argument d'autorité, un classique... ça n'a cependant aucune valeur argumentaire, désolé.
Citation:
Faire la promotion de la bible et des groupes de prière au plus haut sommet de l'état, faire des meetings dans un mélange de genres entre politique et évangélisme n'est ce pas partitionner de fait le pays selon une fracture ethno-religieuse?
Et je t'avais répondu sur ce point: est-ce comparable avec le massacre pur et simple des chrétiens dans les églises par les hommes de watara ou les incitations à la méfiance vis à vis des associations qui dénoncent leurs massacres au motif qu'elles seraient chrétiennes et qu'il faudrait donc s'en méfier?
Il y a une différence entre vouloir séduire son électorat (ce que tu décris) et stigmatiser des gens en appelant au meurtre (ce que fait le camp watara).
Citation:
Comme une impression diffuse que les soutiens à l'un ou à l'autre semblaient se partager de façon géoggraphique? N'es tu pas gêné par ça?
Où es-tu allé pêcher ça? Je veux une source vérifiable de ce que tu avances là.
jofrere a écrit:
Muana Kongo a écrit:

lâcheté, hypocrisie, pleurnichard, donneur de leçons dénué de la moindre logique, ton discours restera de l'ordre de l'imbécilité, des pleurnichards et des hypocrites, des petits pleurnichards, interprétation stupide et décalée des propos, débile.


Sinon Muana Kongo, je ne sais pas d'où tu sors, je ne sais pas ce que tu as mangé là où tu étais, ça fait quand même plaisir de te retrouver en plein forme.
Epargnes-nous tes caricatures imbéciles et hors-contexte ("argument par le discrédit", tentative d'intimidation?), jofrere et réponds aux questions de fond.
_________________
----«Le Jeune Africain Moderne sera armé de savoirs, pas de fusils importés.»
Si vous partagez ce rêve, aidez-nous à en faire une réalité. Soutenez l'initiative Vitu, sur :
http://igg.me/at/vitu
A ne manquer pour rien au monde:
-------->http://www.youtube.com/watch?v=24ZO1HlvmpQ
---> http://www.youtube.com/watch?v=CjDua-fqSUg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Muana Kongo
Super Posteur


Inscrit le: 09 Mar 2004
Messages: 1776

MessagePosté le: Mer 13 Avr 2011 18:10    Sujet du message: Répondre en citant

J'oubliais:
Citation:
si tu préfères regarder ailleurs, rester dans le débat "Gbagbo a volé 7 milliards vs Ouatarra a volé 10 milliards", libre à toi. Mais ce n'est pas comme ça que je vois les choses.
Hm par où commencer?
jofrere, mauvais manipulateur a écrit:
regarder ailleurs
Je me souviens bien être intervenu sur les problèmes électoraux (fraude), le complot de l'occident et avant tout le massacre injustifiable de nos semblables. C'est toi qui en réponse m'a parlé des orientations religieuses de gbagbo, donc c'est toi qui
jofrere, sans doute à lui-même, a écrit:
tu préfères regarder ailleurs

Ensuite,
on ne sait ce qui passait par la tête de jofrere quand il a écrit:
rester dans le débat "Gbagbo a volé 7 milliards vs Ouatarra a volé 10 milliards"
hmm, j'ai affirmé que watara avait effectivement tout intérêt à cette guerre, qu'il appelle d'ailleurs depuis plusieurs mois, alors que gbagbo demandait le recomptage des voix. J'ai ensuite prouvé mon point de vue en fournissant deux liens explicitant clairement les intérêts du clan watara dans cette guerre et leurs manigances.
En réponse, tu me dis ce que j'ai cité plus haut:
1) "rester dans le débat": curieux, tu dis que je change de sujet, puis que je reste dans le débat... il faut savoir.
2) tu parles ensuite d'un débat gbagbo a volé tant, watara tant... Je ne vois pas bien où j'ai pris part à ce débat, il s'agissait encore une fois du massacre de nos populations pour des intérêts étrangers, d'où sort cette affirmation jofrere?
3) Oui jofrere, tu "vois les choses autrement", on l'a compris depuis le temps. Tu passes d'un sujet à l'autre et omets les arguments/preuves qui ne vont pas dans ton sens, quand tu ne les travestis pas pour attaquer les caricatures/amalgames que tu crées toi-même. Il ne s'agit pas ici de ton opinion, encore une fois. Cesse d'être si narcissique, il s'agit de la mort de centaines de nos semblables et je trouve extrêmement déplacé de vos cantonner dans une discussion du style "j'ai raison, j'ai mes opinions", quand la vraie question c'est "comment faire pour que cela cesse".
_________________
----«Le Jeune Africain Moderne sera armé de savoirs, pas de fusils importés.»
Si vous partagez ce rêve, aidez-nous à en faire une réalité. Soutenez l'initiative Vitu, sur :
http://igg.me/at/vitu
A ne manquer pour rien au monde:
-------->http://www.youtube.com/watch?v=24ZO1HlvmpQ
---> http://www.youtube.com/watch?v=CjDua-fqSUg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 13 Avr 2011 18:49    Sujet du message: Répondre en citant

Tu as écrit :
Citation:
Tu as pourtant toujours soutenu tout ce qui était anti-émancipation du continent.

Je t'ai répondu que je n'avais pas besoin de ton certificat pour savoir quelles sont mes convictions. je ne vois pas où est la carricature ou le mensonge, c'est un simple échange.

Pour en revenir sur l'élection, tous ces sujets ont largement été discutés ici. Concernant cette interview de Choi dont tu parles, elle est où sur le site de inner city press? tu n'aurais pas le lien? ce serait quand même plus simple.

Concernant les missions de l'UA, tu as décrété que ce n'était pas un argument, pourtant c'en est un. LG prétendait avoir en sa possession des preuves flagrantes de fraude, que n'a-t-il réussi à convaincre ses multiples interlocuteurs? j'ai besoin d'une réponse. Ils étaient tous aveugles et sourds?

Concernant l'instrumentalisation de la religion à des fins politiques, tu n'as absolument pas répondu à ma question. Le problème n'est pas de vouloir séduire un électorat, il est d'exclure de fait l'autre partie de cet électorat. Dois je te rappeler que la Côte d'ivoire est un état multi-confessionnel? C'est sur cette conception de l'état, ouvertement assumée relayée par la télévision publique que je te demande d'émettre une opinion.
Concernant les massacres de population que tu as évoqué, tu vas devoir me prouver, toi qui aimes tant les faits, que ces gens ont été tués parcequ'ils étaient chrétiens et que le massacre des chrétiens fait partie de la doctrine de Ouattara. Dois je te rappeler que Guillaume Soro et Henri Konan-Bédié sont eux mêmes chrétiens? Tu penses qu'ils auraient toléré ce genre de choses?
Il est quand même curieux que des panafricanistes, Diopistes passent cet éléments sous silence. Des meetings sous forme de prêche, avec des gens en transe, etc ... Tu sais Muana Kongo, je connais très très bien ces églises. Je repose donc la question(question simple): est ce cela votre conception de la politique en Afrique?

Concernant des soutiens à LG plutôt en Afrique centrales et des soutiens à ADO plutôt en Afrique de l'ouest, je n'ai aucun document, mais comme je l'ai écrit, juste une impression comme ça, empirique. En allant sur différents forums, en prenant les avis autour de moi.

Pour finir sur le ton offensif qui est le tien depuis ton retour, je m'en amusais, il n'y avait là ni tentative de discrédit ou d'intimidation.
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Muana Kongo
Super Posteur


Inscrit le: 09 Mar 2004
Messages: 1776

MessagePosté le: Jeu 14 Avr 2011 08:37    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Je t'ai répondu que je n'avais pas besoin de ton certificat pour savoir quelles sont mes convictions. je ne vois pas où est la carricature ou le mensonge, c'est un simple échange.

déjà répondu.
Citation:

Pour en revenir sur l'élection, tous ces sujets ont largement été discutés ici. Concernant cette interview de Choi dont tu parles, elle est où sur le site de inner city press? tu n'aurais pas le lien? ce serait quand même plus simple.
Cherche.
Citation:

Concernant les missions de l'UA, tu as décrété(?) que ce n'était pas un argument, pourtant c'en est un.
non.
Citation:
LG prétendait avoir en sa possession des preuves flagrantes de fraude, que n'a-t-il réussi à convaincre ses multiples interlocuteurs? j'ai besoin d'une réponse. Ils étaient tous aveugles et sourds?
Aucune pertinence.
Citation:

Concernant l'instrumentalisation de la religion à des fins politiques, tu n'as absolument pas répondu à ma question.
Si, regarde bien.
Citation:
tu vas devoir me prouver
Je ne te dois rien. Si tu veux savoir vérifie, c'est un communiqué de caritas: des chrétiens regroupés dans une égise ont été massacrés par ces hommes. Aucune rhétorique ne peut changer ça.
Citation:
Il est quand même curieux que des panafricanistes, Diopistes passent cet éléments sous silence. Des meetings sous forme de prêche, avec des gens en transe, etc ... Tu sais Muana Kongo, je connais très très bien ces églises. Je repose donc la question(question simple): est ce cela votre conception de la politique en Afrique?
Déjà répondu.
Citation:

Concernant des soutiens à LG plutôt en Afrique centrales et des soutiens à ADO plutôt en Afrique de l'ouest, je n'ai aucun document, mais comme je l'ai écrit, juste une impression comme ça, empirique. En allant sur différents forums, en prenant les avis autour de moi.
autrement dit ton imagination.
Citation:

Pour finir sur le ton offensif qui est le tien depuis ton retour, je m'en amusais, [mais] il n'y avait là [/i]ni tentative de discrédit ou d'intimidation[/i].
ou comment se contredire.
Bref, je l'ai dit plus haut je n'ai rien à faire de ces querelles superficielles, dans lesquelles tu aimes nous distraire comme pour masquer e plus important.

Enfin, je ne suis pas "revenu" sur grioo. Je ne faisais que passer, il y a longtemps que ce site n'est plus ce qu'il était. Il faut savoir tourner la page.
_________________
----«Le Jeune Africain Moderne sera armé de savoirs, pas de fusils importés.»
Si vous partagez ce rêve, aidez-nous à en faire une réalité. Soutenez l'initiative Vitu, sur :
http://igg.me/at/vitu
A ne manquer pour rien au monde:
-------->http://www.youtube.com/watch?v=24ZO1HlvmpQ
---> http://www.youtube.com/watch?v=CjDua-fqSUg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu 14 Avr 2011 09:53    Sujet du message: Répondre en citant

@Muana Kongo
Tu fais un retour tonitruant en prétendant à chaque post que tes propos sont déformés et que le fond des chose n'est pas abordé. Et là comme pris de lassitude tu réponds maintenant par monosyllabe.
Tu reviens sur des sujets déjà discutés avec, espérais je, des éléments nouveaux, mais que tu refuses de fournir. J'aurais aimé pouvoir te répondre sur l'interview de Choi où, d'après toi, il aurait avoué une fraude de 10% mais je ne l'ai malheureusement pas trouvée. J'ai par contre déjà mis ici en ligne son interview à "Jeune Afrique". Quand on affirme quelque chose on a la charge de la preuve.
Je t'ai posé la question religieuse, qui me semble-t-il n'est pas anodine dans ce qui se passe en Côte d'ivoire ces dernières années. Encore une fois tu éludes totalement la question comme l'ont fait tous les soutiens à Laurent Gbagbo ici. J'ai cherché le communité de l'ONG Caritas sur le net, malheureusement je ne l'ai pas trouvé. J'ai par contre trouvé tous les compte- rendus qui en ont été faits sur les sites et nulle part je n'ai vu mention de la religion des victimes. Se demander si ces personnes qui ont été tuées l'ont été pour des motifs religieux, ethniques, politiques, par représaille c'est essentiel et loin d'être de la réthorique comme tu le dis.
la question essentielle reste: en tant que panafricain convaincu, n'es tu pas un peu gêné aux entournures de soutenir un régime qui fait du mélange de genres entre politique et religiosité sa marque de fabrique et du prosélytisme évangélique son cheval de bataille?
Pour finir tu opposes tout le temps ce qui est superficiel de ce qui est essentiel. je crois que le noeud du problème est dans ce que tu mets dans une catégorie ou dans l'autre.
Au nom du combat anti-impérialiste vous demandez aux gens de soutenir un régime qui à ben des égards leur est insupportable dans son fonctionnement à l'intérieur de la nation ivoirienne. Comment voulez vous combattre l'étranger en prêchant la désunion en interne?
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu 14 Avr 2011 11:20    Sujet du message: Répondre en citant

http://news.abidjan.net/h/396709.html
je ne connaissais pas cette personne avant la crise ivoirienne ayant suivi d'assez loin la crise kenyane. mais je dois avouer qu'il m'a agréablement surpris par ses principes durant les tentative de médiation.

Citation:

Côte d`Ivoire: le médiateur Odinga favorable à une amnistie pour Gbagbo

WASHINGTON, Le Premier ministre kényan Raila Odinga,
qui avait fait office de médiateur dans la crise ivoirienne, a préconisé
mercredi d`amnistier l`ex-président Laurent Gbagbo en vue d`apaiser les
tensions.
"J`ai parlé d`amnistie parce que je ne crois pas qu`un châtiment (...)
résoudra les problèmes de la Côte d`Ivoire", a-t-il déclaré aux analystes du
Centre d`études stratégiques et internationales (CSIS) à Washington.
Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a dit souhaiter établir une
"commission vérité et réconciliation", et a annoncé lundi le lancement d`une
procédure judiciaire contre M. Gbagbo, son épouse Simone et ses collaborateurs.
M. Odinga, interpellé par un auditeur qui s`inquiétait de l`exemple qu`une
amnistie donnerait à d`autres dirigeants africains, a souligné que M. Gbagbo
était arrivé en tête du 1er tour de la présidentielle ivoirienne, et avait
encore obtenu 46% des suffrages au deuxième tour du 28 novembre 2010.
En raison de cette popularité réelle, juger M. Gbagbo ne serait "pas
souhaitable dans un pays sortant de la guerre civile", a-t-il estimé: "Si on
veut réconcilier, il faut offrir à Gbagbo une porte de sortie".
M. Odinga, qui avait été nommé en décembre envoyé spécial de l`Union
africaine (UA) pour la crise ivoirienne, a aussi suggéré d`inclure des proches
de l`ex-président dans un gouvernement ivoirien unitaire.

_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Muana Kongo
Super Posteur


Inscrit le: 09 Mar 2004
Messages: 1776

MessagePosté le: Jeu 14 Avr 2011 15:35    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:

Tu fais un retour tonitruant en prétendant à chaque post que tes propos sont déformés et que le fond des chose n'est pas abordé. Et là comme pris de lassitude tu réponds maintenant par monosyllabe.
tu découvres seulement que je suis las de vos distractions? et tu déformes chaque post, encore un exemple:
Citation:
l'interview de Choi où, d'après toi, il aurait avoué une fraude de 10%
J'ai plutôt dit:
Citation:
mais affirmé ceci: choi a d'abord annoncé 70% de participations à l'issue du 2nd tour (annoncé officiellement et à l'ONU), puis, en réponse à la plainte pour fraude de Gbagbo, il a affirmé que le résultat des 82% n'était pas si éloigné de la réalité, puis rappelé à l'ordre par le journaliste d'inner city press, il a dévié la discussion.
Je ne parle pas d'avouer mais de tenir des propos contradictoires. C'est toi qui, une fois encore déformes mes propos pour les attaquer.
Pour le reste, j'ai été clair dans mon post précédent. Je ne vais pas tourner en rond continuellement.
Fraudes: le taux de 70% a été annoncé par toutes les parties à l'issue du dépouillement, tu trouveras les vidéos de tous les médias partout sur le net, et choi aussi bien que le président de la CEI affirment un taux entre 70% et 71%, mais curieusement le lendemain, le président de la CEI est amené par l'ambassadeur de france et des us et annonce un résultat avec 81,12%.

Ce fait n'a pu échapper à personne: http://politiqueafricaine.centerblog.net/12-cote-ivoire-wikileaks-sur-le-taux-de-participation
http://www.france24.com/fr/20101129-cote-ivoire-election-presidentielle-taux-participation-second-tour-cei-gbagbo-ouattara
http://www.europe1.fr/International/Cote-d-Ivoire-Participation-en-baisse-320287/
http://www.izf.net/affiche_oscar.php?num_page=3175

choi, le 3 décembre 2010, après avoir pourtant validé le taux officiel, revient sur ses propos et en se basant selon ses propres propos, non pas sur les bulletins, mais sur les PV (incriminés dans la fraude), a écrit:

«Nous sommes arrivés au même taux de participation que la CEI [...] à un taux de participation de plus de 82% [...] Si toutes les réclamations déposés par la Majorité Présidentielle auprès du Conseil Constitutionnel étaient prises en compte, le résultat du second tour de l’élection présidentielle, tel que proclamé (par M .Youssouf Bakayoko), ne changerait pas, confirmant le candidat Alassane Ouattara vainqueur ».
choi, toujours, le 2 novembre 2010 a écrit:
L’élection présidentielle [...] s’est déroulée « dans un climat ouvert, libre, juste et transparent » [...] [tout en reconnaissant des intimidations, <<ici>>, des vols d'urnes, des PV avec plus de votants que d'inscrits, etc]


Pressions "diplomatiques" sur choi/la question des fraudes (admise, mais minimisée pour ne pas remettre en cause sa certification):
http://www.google.fr/url?sa=t&source=web&cd=2&ved=0CCgQtwIwAQ&url=http%3A%2F%2Fwww.cameroonvoice.com%2Fnews%2Farticle-news-2898.html&ei=BAOnTY7vBdGbhQeM6fyqBA&usg=AFQjCNEpS1Ck85BILSzR2fl-3pCQNlqTuQ&sig2=wu09EYyVtXQ8KlxzSnjRrg

Citation:
n'es tu pas un peu gêné aux entournures de soutenir un régime qui fait du mélange de genres entre politique et religiosité sa marque de fabrique et du prosélytisme évangélique son cheval de bataille?

Quant aux chrétiens morts, tu n'as pas bien cherché:
http://kouamouo.ivoire-blog.com/archive/2011/04/09/quand-les-frci-menacaient-de-tuer-les-gueres-jusqu-au-dernie.html
http://belgicatho.hautetfort.com/archive/2011/04/04/temoignage-sur-la-situation-des-chretiens-en-cote-d-ivoire.html
http://www.ladepechedabidjan.net/Cote-d-Ivoire-des-ONG-craignent-une-instrumentalisation-des-religions_a2569.html
http://www.lefigaro.fr/international/2011/04/03/01003-20110403ARTFIG00092-le-camp-ouattara-vise-par-des-accusations-de-massacres.php
http://actualitechretienne.wordpress.com/2011/03/17/cote-divoire-accuses-detre-pro-gbagbo-les-chretiens-sont-cibles/
Instrumentalisation de la religion:
Coulibaly, ambassadeur de ouattara, le 06 avril 2011 sur rfi a écrit:
il faut se méfier des organisations chrétiennes et l'église est contre ouattara."

C'est ce que tu trouves de mieux pour cacher l'invasion néocoloniale de la france et les massacres?
Tu n'es pas gêné de soutenir un camp qui se nourrit de la guerre, de massacres et signe déjà l'appauvrissement de la Cote d'Ivoire, tout en s'appuyant non pas sur le peuple, mais sur l'occident? Arrête un peu ton cinéma.

C'est entre autres à cause de ce type de distractions que grioo entretient, son soutien à la propagande néocoloniale, que j'ai trouvé qu'il était préférable de ne plus participer et ces interventions ne reflètent que mon dégoût pour ceci:
Muana Kongo a écrit:
Il ne faut pas compter sur la capacité d'indignation de certains. Je peux déjà te prédire que marvel, jofrere, panafricain et tous leurs nouveaux clones vont soit se précipiter pour minimiser/produire un discours inversé, soit passer leur chemin avec indifférence.

Comme quoi, ma prophétie s'est révélée exacte.

Bref, je ne vais pas perdre plus de temps. Je manifestais juste mon dégoût et en profitais pour saluer les frères et soeurs qui n'ont toujours pas désespéré concernant grioo. Sur ce...
_________________
----«Le Jeune Africain Moderne sera armé de savoirs, pas de fusils importés.»
Si vous partagez ce rêve, aidez-nous à en faire une réalité. Soutenez l'initiative Vitu, sur :
http://igg.me/at/vitu
A ne manquer pour rien au monde:
-------->http://www.youtube.com/watch?v=24ZO1HlvmpQ
---> http://www.youtube.com/watch?v=CjDua-fqSUg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
kwende
Grioonaute


Inscrit le: 23 Juil 2009
Messages: 37

MessagePosté le: Jeu 14 Avr 2011 15:58    Sujet du message: Répondre en citant

c'est vrai que grioo n'y est pour rien , c est internet

j'ai moi meme ete tracé par des gens qui me suivaient nuit et jour , mon ordinateur est meme infiltré , je ne dit plus rien sur internet maintenant et c'est a chacun de faire de meme

d'autant plus que je suis dans aucune organisation , mais devoiler toute ses pensées est trop dangereux et peut faire peur ......
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Abiola
Grioonaute régulier


Inscrit le: 13 Avr 2006
Messages: 340

MessagePosté le: Jeu 14 Avr 2011 16:03    Sujet du message: Répondre en citant

Jofrere a écrit:
Encore une fois tu éludes totalement la question comme l'ont fait tous les soutiens à Laurent Gbagbo ici.


En ce qui me concerne, j'avais constaté cette dérive déjà il y a quelques années, où même les journalistes remerciaient "le seigneur" à la télé. C'est clair c'est une dérive.

Maintenant, quelle pertinence, quel rapport avec le contentieux électoral et l'offensive militaire de Ouattara soutenue par la France et l'ONU ?
_________________
Les Africains sont aujourd'hui à la croisée des chemins : c'est l'union ou la mort !
Africaines Africains, l'édification de la véritable union africaine est notre devoir et notre seule chance de salut sur cette terre.
Un vrai guerrier ne recule pas devant son devoir sous prétexte que la tâche est surhumaine, impossible...il se bat !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu 14 Avr 2011 16:27    Sujet du message: Répondre en citant

@ Abiola
Tu auras pu constater de toi même que cette discussion est allé bien au delà du contentieux électoral. On a beaucoup parlé de panafricanisme, de seconde indépendance, de défense des intérêts ou du bradage des richesses de l'Afrique etc... et c'est tout à faite logique. Je ne pense donc pas être hors-sujet.
Le fait religieux est un élément important du contexte dans lequel se sont déroulées ces élections en Côte d'Ivoire. Il l'est de part déjà les populations qui peuplent aujourd'hui ce pays. Mais il l'est d'autant plus qu'un des 2 camps s'est fourvoyé dans un messianisme évangélique qui a rajouté du désastre au désastre. J'ai déjà expliqué que je connais particulièrement bien ces églises. Et je sais parfaitement que dès qu'il s'agit de Jésus avec ces évangéliques, il n'y a plus de dialogue possible.

De plus, un forum est un automate à mémoire. Je ne m'explique pas comment on peut écrire pendant des années contre le rôle des religions chrétiennes et musulmanes en Afrique pendant la colonisation, jusqu'à aujourd'hui et rester totalement muet devant cette dérive évangélique.
le minimum serait de dire: "je ne partage pas cet aspect des choses mais ...". Au lieu de ça silence sur toute la ligne ou un "ce n'est pas nous c'est les autres".
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu 14 Avr 2011 17:06    Sujet du message: Répondre en citant

Muana Kongo a écrit:
le taux de 70% a été annoncé par toutes les parties à l'issue du dépouillement
choi, le 3 décembre 2010, après avoir pourtant validé le taux officiel, revient sur ses propos

Cette estimation du taux de participation au second tour de l'élection présidentielle a été annoncée le lundi 29 novembre dans l'après-midi et non à l'issue du dépouillement. Ce n'est qu'une estimation. la participation réelle n'étant donnée qu'après dépouillement(bulletins nuls, bulletins blancs). Je ne vois pas pourquoi Choi validerait une estimation.

choi a écrit:

Maintenez-vous qu’il n’y a eu ni violences ni fraudes dans le Nord ?

Il n’y a pas eu de fraudes significatives, ni dans le Nord ni dans l’ensemble du territoire ivoirien. Par endroits, il y a eu quelques irrégularités, oui. Il y a eu des tentatives de blocage, et quelques urnes – trois, très précisément – ont été brûlées. Mais ces incidents ont été rares et n’ont pas influé sur les résultats. D’ailleurs, ce n’est pas dans le Nord mais dans l’Ouest qu’ils ont été recensés.

_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu 14 Avr 2011 17:13    Sujet du message: Répondre en citant

http://venancekonan.com/aspx/mes-ecrit/4107-Ouest-ivoirien-chronique-dun-massacre-annonc.html

Ouest ivoirien : chronique d’un massacre annoncé

Article publié par Slate Afrique

En octobre 2010, peu de temps avant le premier tour de l’élection présidentielle ivoirienne, je me rendis dans l’ouest du pays, pour effectuer un reportage sur les conflits fonciers. Il fut publié dans le numéro de novembre du mensuel Afrique Magazine, sous le titre « la guerre des terres. » A cette occasion je visitai les villes de Duékoué, Guiglo, Bloléquin et Bangolo, et j’y rencontrai des paysans Baoulé, Guéré et Burkinabé. Et ma conclusion fut que, quel que fut le vainqueur de l’élection présidentielle, il serait difficile d’éviter des affrontements meurtriers entre les différentes communautés qui vivaient dans cette région.
A Bloléquin, les paysans baoulé m’expliquèrent comment les autochtones guéré les avaient dépossédés de leurs plantations et leur interdisaient d’y mettre les pieds. Lorsque la rébellion éclata en 2002, des Libériens dont la cruauté était connue de tous firent leur apparition dans la zone, combattant à la fois du côté de Laurent Gbagbo et du côté de la rébellion. Tout le monde, Baoulé et Guéré, abandonnèrent les plantations pour s’enfuir en ville. Les paysans baoulé, venus du centre du pays regagnèrent leurs villages. Lorsque la situation se calma un peu et qu’ils revinrent, c’était pour constater que les Guéré avec qui ils vivaient en bonne intelligence depuis de très longues années avaient pris possession de leurs plantations, encouragés en cela, disaient-ils, par des hautes personnalités proches du pouvoir de Laurent Gbagbo. Les Guéré sont une ethnie voisine de celle des Bété, l’ethnie de Laurent Gbagbo et ils militent majoritairement au sein du FPI, le parti de celui qui était alors le chef de l’Etat. Les Baoulé, originaires du centre de la Côte d’Ivoire, militent eux, majoritairement pour le PDCI, le parti d’Henri Konan Bédié. M. Dagobert Banzio, originaire de Bloléquin et ministre dans le gouvernement d’union pour le compte du PDCI me confirma ces problèmes entre les communautés Baoulé et Guéré. Les négociations, me dit-il, étaient difficiles parce que les paysans guéré étaient encouragés par les cadres du FPI de la région dont certains, au passage, s’étaient aussi appropriés des plantations de paysans baoulé. Ces derniers me montrèrent des photos de certains des leurs qui avaient été assassinés, souvent brûlés vifs. La tension était palpable entre les deux communautés qui s’évitaient et se regardaient en chiens de faïences. Les Baoulé me dirent que les Guéré les empêchaient d’aller s’inscrire sur les listes électorales, et ne cachaient pas qu’elles ne se laisseraient pas déposséder du fruit du travail de toute leur vie sans réagir. Certains étaient installés dans la région depuis plus de quarante ans. Les populations Sénoufo, Burkinabé et Lobi, venues du nord de la Côte d’Ivoire ou du Burkina Faso, se trouvaient dans la même situation que les Baoulé. Ensemble, ils formaient la majorité de la population, mais les Guéré étaient soutenus par les milices pro-Gbagbo qui pullulaient dans la région.
A Duékoué, l’un des chefs de la communauté burkinabé me raconta les affrontements armés qui avaient opposé les siens aux milices de Laurent Gbagbo. « Les Burkinabé sont respectueux envers leurs hôtes Guéré, mais lorsqu’on veut les dépouiller de ce qui les fait vivre, ils se défendent comme ils peuvent » me dit-il. Un humanitaire européen me raconta aussi que des Burkinabé avec femmes et enfants étaient régulièrement déversés par cars entiers dans la forêt classée du Mont Peko tout proche et personne, pas même les forces de l’ordre ne pouvait y mettre les pieds. Des agents de la direction des parcs et réserves qui avaient tenté de les en déloger avaient vu leur véhicule incendié. Il me dit qu’il soupçonnait un trafic d’êtres humains organisé par des hommes proches à la fois de Guillaume Soro et de Laurent Gbagbo. « J’ai l’impression qu’ils font miroiter des choses fabuleuses à de pauvres paysans au Burkina Faso et lorsqu’ils arrivent ici, ils les réduisent en esclavage. » Tout le bois, le cacao, le café et tout ce qu’il y avait comme richesse dans cette région étaient pillés et expédiés vers le Mali ou le Burkina Faso, au vu et au su de toutes les forces, qu’elles soient loyales à Laurent Gbagbo ou à Guillaume Soro. Après l’accord de Ouagadougou de 2007, on vit les hommes de Guillaume Soro et de Laurent Gbagbo marcher la main dans la main et faire des affaires ensembles. Tous les Guéré de la région se plaignaient de cette présence de Burkinabé qu’ils ne contrôlaient pas et qui s’accaparaient leur plantations. A Bangolo, ville située à une quarantaine de kilomètres de Duékoué, l’on me raconta que des villages entiers étaient occupés par des Burkinabé qui en avaient chassé les habitants originels.
Tout le monde dans cette région avait de la haine pour les autres. Les Baoulé, Sénoufo, Burkinabé et tous ceux que l’on regroupe sous le vocable « allogènes » ou « étrangers » étaient persuadés que si Laurent Gbagbo remportait l’élection présidentielle, les Guéré, que l’on appelle les « autochtones », les chasseraient définitivement de leurs plantations. Les Guéré de leur côté pensaient que si Bédié ou Ouattara l’emportait, ils perdraient leurs terres ancestrales. Et tout ce monde fourbissait ses armes en attendant l’élection.
Les conflits fonciers dans l’ouest de la Côte d’Ivoire sont aussi vieux que le pays. Au temps de la colonisation, les Français avaient déporté des milliers de Burkinabé que l’on appelait encore des Voltaïques dans les forêts ivoiriennes, estimant qu’ils étaient meilleurs travailleurs que les autochtones. Ils créèrent dans la région de Bouaflé des villages portant des noms de localités burkinabé telles que Koudougou, Tenkodogo ou Ouahigouya, ce qui n’était pas pour plaire aux populations locales. En 1938 déjà, il y eut la création de l’ADIACI, l’Association des Ivoiriens autochtones de Côte d’Ivoire, qui s’éleva contre la présence d’étrangers dans l’économie du pays. Lorsque, après l’indépendance, Houphouët-Boigny mit l’accent sur le développement de la culture du cacao et du café, il continua à faire venir les Burkinabé pour travailler dans les plantations. Dans les années soixante-dix, au moment de la construction du barrage de Kossou, près de Yamoussoukro, les populations baoulé de la zone qui pratiquaient aussi la culture du café et du cacao furent déportées vers l’ouest. Et, lorsque les terres du centre du pays s’appauvrirent, les paysans baoulé émigrèrent en masse vers l’ouest et le sud-ouest, les régions où les terres étaient encore fertiles. En 1970, Kragbé Gnagbé entreprit de chasser les paysans baoulé pour créer son Etat indépendant de l’Eburnie. Il y eut des affrontements meurtriers. En 1995, lorsque Laurent Gbagbo, alors allié à Alassane Ouattara organisa le boycott actif, les paysans baoulé de l’ouest furent chassés des plantations. En 2000 et 2001, au moment des différentes élections, présidentielle, législatives, municipales et celle des conseils généraux, il y eut encore des affrontements meurtriers entre les différentes communautés. Au point où, à la veille du Forum sur la réconciliation nationale, Laurent Gbagbo envoya des délégations dans la région pour essayer de rabibocher les différentes communautés. Mais lorsque la rébellion éclata en 2002, elles recommencèrent à se faire la guerre, obligeant le pouvoir à nommer des préfets et sous-préfets militaires dans les régions de Duékoué, Guiglo, Bloléquin où les affrontements avaient été les plus meurtriers.
Dès que la crise a éclaté, de nombreux mercenaires libériens ont fait leur apparition dans la région, tuant, violant et pillant, faisant ainsi fuir des milliers de personnes dans des camps de fortune au Liberia. Avec la reprise des combats entre Forces fidèles à Laurent Gbagbo et celles fidèles à Alassane Ouattara dans cette région du pays, il est certain que les vieux démons ont resurgi et chacun a ressorti sa machette ou son fusil qu’il avait caché. Chaque communauté a-t-elle été aidée par les combattants qui lui sont proches ? Cela est possible.

Venance Konan
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soundjata Kéita
Super Posteur


Inscrit le: 06 Mai 2005
Messages: 1655
Localisation: Au sein de mon Empire

MessagePosté le: Jeu 14 Avr 2011 18:51    Sujet du message: Répondre en citant

Jofrere a écrit:
De plus, un forum est un automate à mémoire. Je ne m'explique pas comment on peut écrire pendant des années contre le rôle des religions chrétiennes et musulmanes en Afrique pendant la colonisation, jusqu'à aujourd'hui et rester totalement muet devant cette dérive évangélique.
le minimum serait de dire: "je ne partage pas cet aspect des choses mais ...". Au lieu de ça silence sur toute la ligne ou un "ce n'est pas nous c'est les autres".
Qu'à cela ne tienne :
En ce qui me concerne, non je ne partage pas ni cet aspect des choses, encore moins le bountisme francophile de Laurent Gbagbo et Mme, qui ont, au dernières nouvelles, fait encore appellent à des avocats français pour les défendre.
Je crois même que le christianophilie des patriotes ivoiriens est même un vrai piège à con, en ce sens qu'ils s'illusionnent du soutien des puissances religieuses occidentales.
Avant-hier, le journal du 20 heures de France 2, afin de montrer sa jubilation de voir Laurent Gbagbo dépouillé de son mandat de Président, a montré la chambre du président où figurait au mur les photos de Benoit 16 et de Jean-Paul 2.
Laurent Gbagbo, et tout le sait, a toujours compter sur la Bible pour se tirer de toutes les situations.
Dans une interview qu'il avait accordé à Africa n°1 il y a quelques années, il avait expliquer, comment, après ses longues journées de travail, il consacrait quelques heures à la lectures de la bible avant d'aller se coucher.

Mais, l'aliénation religieuse de Laurent Gbagbo et de ses parents de l'ouest d'obédience chrétienne, ne justifie en rien les massacres perpétrés par les troupes de Ouattarra sur le seul prétexte religieux ou ethnique.

Si l'argument religieux avait valeur géostratégique suprême en Côte d'Ivoire, la France et l'Occident Chrétien n'aurait jamais soutenu la prise de pouvoir d'un musulman contre un de leur frère de religion.

La France et l'Occident chrétien est coutumière de ce type d'alliance contre-nature : au début du XVIIe s., François 1er s'est bien allié avec le souverain turque Soulaymane dit "le Magnifique" pour casser les reins des allemands.
Les Américains ont armés les islamistes asgans afin qu'il combatte la "menace soviétique" en Asie Centrale.
En ce moment, la France et les Etats-Unis souhaitent armés les "rebelles" anti-Kadhafi.

C'est que les intérêts d'argents et l'accès facile aux ressources énergétiques sont plus importants que les apartenances religieuses.
Le pétrole et le cacao n'ont faut-il le rappeler, aucune religion, et n'appartiennent à aucune éthnie.

Et il en est exactement de même des massacres perpétrés actuellement en CI, satisfaire l'appétit et la férocité des vautours consommateurs de chocolat, de gasoil et d'esclaves en éxil.


Htp, Sunjata
_________________
La vérité rougit l'oeil, mais ne saurait le transpercer


Pour la Renaissance du Gondwana
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Muana Kongo
Super Posteur


Inscrit le: 09 Mar 2004
Messages: 1776

MessagePosté le: Jeu 14 Avr 2011 23:12    Sujet du message: Répondre en citant

édité suite à un oubli:
Citation:
Ce n'est qu'une estimation. la participation réelle n'étant donnée qu'après dépouillement(bulletins nuls, bulletins blancs).

A ta charge de d'expliquer le décalage donc: en comptant les bulletins/votes reçus: 70% de votants, mais les PV truqués, non consolidés donnent 82% et on détruit simultanément les bulletins. Quelle est ton explication?

Citation:
Je ne vois pas pourquoi Choi validerait une estimation.
Que tu voies ou pas n'a aucune espèce d'incidence: le fait est que ce sont les chiffres officiels que choi, Latortue, ont communiqué à l'onu/onuci, puis à la presse. J'insiste, les communiqués sont disponibles: ce sont des chiffres officiels et Latortue est très clair là-dessus. Qui plus est même en acceptant ton point de vue, il n'y a jamais de décalage de plus de 10 points entre 'l'estimation" (basée sur le nombre de votes effectifs et le résultat définitif résultats consolidés). Au pire, les estimations sont supérieures aux taux réels (on enlève les tentatives de votes en double, votes suspects: plus de votants que d'inscrits, etc). En aucun cas on peut trouver 82% après avoir estimé à 70% au plus la participation.

france24, le 3 décembre a écrit:

La Commission électorale indépendante (CEI) ivoirienne a annoncé hier que le taux de participation au second tour de la présidentielle, qui opposait dimanche le chef de l’État sortant Laurent Gbagbo à l'ex-Premier ministre Alassane Dramane Ouattara (ADO), s'élèvait à 70 % environ des 5,7 millions d'électeurs inscrits sur les listes électorales. Un chiffre plus faible qu'au premier tour, au cours duquel 83 % des électeurs inscrits s’étaient rués dans les bureaux de vote.


Autre contradiction de choi et illégalité de la procédure:

choi, Le 25/11/2010 dans un communiqué de presse, disponible dans le fratmat du 30/11/10, a écrit:
le conseil constitutionnel reste le seul organe compétent pour statuer sur le contentieux electoral et proclamer les resultats definitifs. Le sens profond de de cette disposition cruciale est que personne ne doit avoir recours à des moyens non democratiques pour contester les resultats des elections. Quant à la certification,elle n'a pas pour objet de mettre en relief les defaillances du processus electoral et les resultats des elections, ni dapposer un cachet à la fin de toutes les actions; l'acte de certification sera d'adresser les felicitations au peuple ivoirien pour la maturité democratique à la fin des mesures sus-mentionées

Dans la vidéo plus haut, choi se contredit de nouveau en certifiant un résultat provisoire, -tu as remarqué qu'il ne répond rien quand on lu rappelle qu'il ne devait que certifier le processus et non le résultat manifestement truqué?

Il se place au-dessus du conseil constitutionnel. La résolution de l'onu est claire à ce sujet aussi, c'est le conseil constitutionnel qui était le seul compétent à trancher. Gbagbo est donc bien élu et le choix de watara est frauduleux et illégal.
charte des nations unies a écrit:
aucune disposition de la présente Charte n’autorise les Nations Unies à intervenir dans des affaires qui relève essentiellement de la compétence nationale d’un Etat

l'onu, lors du 4è accord de ouagadougou a écrit:

en tout état de cause le démantèlement des milices devra être achevé au plus tard deux mois avant la date fixée pour l’élection présidentielle

XXVIè rapport sur l’ONUCI, au 23 novembre 2010 a écrit:
[la situation est] au regard de la sécurité stable mais fragile [...] Le taux de criminalité est resté élevé dans la plupart des régions du pays avec une augmentation à l’ouest [...]le désarmement n’a pas été achevé, de même que la réintégration des anciens combattants et la réunification du pays n’ont pas été menées à bien. Le taux de criminalité est resté élevé dans la plupart des régions du pays avec une augmentation à l’ouest. [...] l’autorité de l’Etat n’est toujours pas rétablie dans les zones occupées par les Forces nouvelles. Ces dernières continuent de prélever les impôts et les taxes douanières et autres taxes illégales et de faire à leur manière la police et la justice [...] le respect pour les droits de l’homme est généralement bas au nord du pays.

(ps: Pendant ce temps, Romain Serman armait les rebelles pour le compte de la France (preuve, copie de son arrestation, par innercity press: http://www.infodabidjan.net/wp-content/uploads/2011/04/Innercity-preuve-7.pdf). Mais bien entendu, on est priés d'ignorer tout cela et de penser que la france ne fait rien en Côte d'Ivoire, etc).

choi, pourtant, le 2 décembre, a écrit:
L’élection présidentielle [...] s’est déroulée dans un climat ouvert, libre, juste et transparent


Ces mensonges sont légions.

C'est bien un coup d'état -niez- caricaturez tant que vous pouvez, à défaut de pouvoir démontrer le contraire- que vous cautionnez et essayez de masquer derrière une discussion sur la religion. Puisque tu as toi même affirmé que nous aurions renié notre point de vue sur la religion, assume tout seul et poursuis cette discussion tout seul aussi; comme tu l'as commencée. Mais note ceci à propos des gens que tu défends:
Jules Perrin, journaliste, ex membre du RDR, ayant assisté à la réception du 7 août à la résidence de cocody a écrit:
Dominique Ouattara (à Patricia Balme): « Même s'il faut 100 000 morts, nous prendrons le pouvoir.»[note: ces morts ont en tout cas bien servi à engraisser la famille ouattara]


Cesse aussi de raisonner sur des amalgames que tu crées:
il ne s'agit pas de soutien à gbagbo ou qui que ce soit mais aux institutions, indépendamment du fait que gbagbo soit évangéliste ou musulman etc. En revanche, ouattara est franc-maçon et se fait passer pour un musulman (les musulmans n'ont en principe pas droit d'adhérer aux sociétés secrètes/occultes), puis je note que tu omets mon lien vers les preuves d'instrumentalisation de la religion par coulibally et les assassinats de chrétiens par les hommes de watara.

Tu as aussi laissé de côté pas mal des éléments que nous apportés et ton propos de départ concernant la religion n'était pas ce que tu prétends, c'était clairement une tentative de discréditer en créant un amalgame sur la question religieuse (ton histoire de reniement, tu as oublié?) Tu as tant bien que mal essayé de rattraper ça quand j'ai souligné que c'était une vaine méthode de manipulation.



Bref, j'ai déjà trop parlé avec toi. Je ne comptais pas répondre, mais tes mensonges ne pouvaient pas rester ainsi (d'ailleurs l'article de V. Konan en est rempli, les documents de wikileaks & inner city press, émanant de sources officielles sont clairs sur ce point. Il y a trop de mensonges et d'amalgames pour que je reprenne tout l'article, lire les documents d'origine et non des témoignages non identifiés et contradictoires).

Bon, cette fois, je ne m'attarderai plus à lire vos mensonges.

Sundjata, abiola, vous perdez votre temps avec eux. Leur seul soucis est la désinformation sous prétexte de "penser différemment". grioo est devenu la caisse de résonance de l'impérialisme côté "afro-collabo".
_________________
----«Le Jeune Africain Moderne sera armé de savoirs, pas de fusils importés.»
Si vous partagez ce rêve, aidez-nous à en faire une réalité. Soutenez l'initiative Vitu, sur :
http://igg.me/at/vitu
A ne manquer pour rien au monde:
-------->http://www.youtube.com/watch?v=24ZO1HlvmpQ
---> http://www.youtube.com/watch?v=CjDua-fqSUg


Dernière édition par Muana Kongo le Ven 15 Avr 2011 11:20; édité 4 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
marvel02
Grioonaute régulier


Inscrit le: 30 Aoû 2006
Messages: 318

MessagePosté le: Jeu 14 Avr 2011 23:35    Sujet du message: Répondre en citant

Jofrere a écrit:
@ Abiola
Tu auras pu constater de toi même que cette discussion est allé bien au delà du contentieux électoral. On a beaucoup parlé de panafricanisme, de seconde indépendance, de défense des intérêts ou du bradage des richesses de l'Afrique etc... et c'est tout à faite logique. Je ne pense donc pas être hors-sujet.
Le fait religieux est un élément important du contexte dans lequel se sont déroulées ces élections en Côte d'Ivoire. Il l'est de part déjà les populations qui peuplent aujourd'hui ce pays. Mais il l'est d'autant plus qu'un des 2 camps s'est fourvoyé dans un messianisme évangélique qui a rajouté du désastre au désastre. J'ai déjà expliqué que je connais particulièrement bien ces églises. Et je sais parfaitement que dès qu'il s'agit de Jésus avec ces évangéliques, il n'y a plus de dialogue possible.

De plus, un forum est un automate à mémoire. Je ne m'explique pas comment on peut écrire pendant des années contre le rôle des religions chrétiennes et musulmanes en Afrique pendant la colonisation, jusqu'à aujourd'hui et rester totalement muet devant cette dérive évangélique.
le minimum serait de dire: "je ne partage pas cet aspect des choses mais ...". Au lieu de ça silence sur toute la ligne ou un "ce n'est pas nous c'est les autres".


On n'en est pas à ça près, comme tu sais le dire. Laurent Gbagbo a déclaré, lors du débat du second tour, suivi par des millions de gens, que l'Union Africaine va trop vite". Réponse des panafricains de ce forum:
"Gbagbo est un grand panafricain, il faut le soutenir jusqu'au bout! On aura tout entendu".

Soundjata, la France n'a jamais eu de politique disant qu'il fallait se battre uniquement contre les musulmans ou ne jamais attaquer un pays chrétien avec l'aide des musulmans. La seconde guerre mondiale n'aurait alors jamais eu lieu, ou alors cette guerre n'est qu'une fausse propagande pour nous faire croire qu'ils peuvent se contredire.
Il n'y a pas d'alliance contre-nature, si non la nature que vous vous êtes inventés et tentez de forcer dans les faits qui ne vous suivent pas. La France est engagée dans 11 théâtres armés et il s'agit souvent de chasser des musulmans pour en faire avancer d'autres. Il y'a des crises dans lesquelles la question de l'affrontement culturelle (musulman/judéo-chrétien) peu apparaitre, mais c'est loin d'être une norme ni une ligne diplomatique.

Quant aux guerres du pétrole et du cacao, enfin, ce n'est pas la France qui s'est invitée en CIV mais Laurent Gbagbo qui les y a convié, avec insistance je précise, après que ces derniers aient refusé d'engager les accords militaires de la manière dont Gbagbo les entendait, c'est à dire à la françafricaine pure: voir des soldats français à ses côtés allant mater la rébellion comme au bon vieux temps de Kolwezi. Ils ont préféré s'interposer pour les laisser discuter. Même si déjà à l'époque j'étais du côté de la rébellion plutôt que de ce pouvoir tribaliste, j'approuvais la position de la France. Quitte à Gbagbo de négocier une vraie paix. Mais il avait trouvé là le moyen de trouver une crise durable pour gagner un mandat.
Et c'est toujours lui Gbagbo, va t'en guerre fougueux et tacticien médiocre, qui a refusé le résultat des urnes, faisant déclencher des procédures prévisibles et écrites depuis longtemps que j'ai ici anticipés, au point de voir Samuel me traiter de prophète. Non, c'est pas sorcier. Il fallait fumer toute la moquette des couloirs du palais des congrès pour croire sa branlette de monnaie de résistance avoir une once de chance de d'être imprimée.

Il est temps de réviser vos fondamentaux et vos idées toutes faites qui ne résistent pas à la réalité juridique, politique et géostratégique. Une seule définition qui expliquerait le monde entier dans ses crises et ses évolutions, c'est n'importe quoi. Les conneries de souveraineté, de pré-carré, paradigme occidentaux et autres prêt-à-penser sont périmés depuis longtemps. Vous vous battez contre un démon qui est ailleurs.
Par ailleurs, la démocratie est utile à toute action politique. En préalable ou intégrée, il en faut pour que n'importe quel fou ne croit pas avoir raison parce qu'il a décidé d'avoir raison.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soundjata Kéita
Super Posteur


Inscrit le: 06 Mai 2005
Messages: 1655
Localisation: Au sein de mon Empire

MessagePosté le: Jeu 14 Avr 2011 23:49    Sujet du message: Répondre en citant

Mosoba Mahicka a écrit:

Soundjata
Loba ngai te, Mosoba Mahicka.
Kanga monoko na yo mpe.


Sunjata
_________________
La vérité rougit l'oeil, mais ne saurait le transpercer


Pour la Renaissance du Gondwana
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marvel02
Grioonaute régulier


Inscrit le: 30 Aoû 2006
Messages: 318

MessagePosté le: Ven 15 Avr 2011 09:14    Sujet du message: Répondre en citant

Je vois que la valeur sûre du forum a fait son travail de délation et de commérage...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 15 Avr 2011 10:17    Sujet du message: Répondre en citant

@Muana Kongo
Le chiffre de 70% a été donné le jour du vote du second tour à savoir le 29 novembre 2010 dans l'après-midi. C'est à dire à un moment où on ne pouvait pas avoir compté les votes. C'est une estimation. Une estimation n'est pas un chiffre officiel.
Donc quand tu écris que ce chiffre a été fourni par toutes les parties après le dépouillement et qu'il a été validé comme taux de participation officiel, ce sont des contre-vérités.
Quant à cette question sur la religion, tu as beau la trouver dérisoire, elle semble sacrément te poser problème. Les liens que tu as fournis, je les ai parcouru. Ils mettent en garde contre de potentiels règlements de compte dans l'ouest à caractère etnho-religieux(c'est d'ailleurs ce qu'écrit V. Konan) mais à aucun moment il n'est dit qu'ADO serait derrière ces massacre ou aurait développé une doctrine anti chrétienne.
Encore une fois, en tant que panafricain proclamé, je trouve ton propos en la matière pas à la hauteur.
Mais bon tu es persuadé qu'il y a eu un coup d'état en Côte d'Ivoire et nul ne pourra te faire changer d'avis sur la question. Pour étayer ton argumentation, tu t'appuies sur des éléments factuels et juridiques à mon sens peu convaincants. Ce thread portait là dessus. De nombreuses personnes ont donné leur sentiment, illustres ou anonymes.
Donc coup d'état ou déni de démocratie, chacun s'est fait son opinion. Chaque citoyen ivoirien, chaque africain, les puissances régionales, la CEDEAO, l'UA, l'ONU, la France, les USA, l'UE, chaque acteur s'est fait son opinion; Et en fonction de cette conviction, chacun s'est fait son appréciation de ce qui s'est passé par la suite.
Dans la vie, on peut se tromper y compris de bonne foi. C'est pour ça qu'il faut systématiquement intégrer le doute dans ses processus de réflexion et de décision.
Je n'ai aucun intérêt en Côte d'ivoire, je suis un observateur intéressé mais totalement extérieur. Quel intérêt aurai je à mentir sur cette question, qu'est ce que j'y gagne? En toute conviction, je pense que le régime Gbagbo est une mauvaise chose pour la Côte d'ivoire(dérive sectaire et religieuse). je pense aussi en conscience qu'il a été battu aux élections et que que la décision prise par le conseil constitutionnel constituait un acte grave, inconscient et irresponsable dans le contexte actuel de la Côte d'ivoire. c'est ce que j'ai essayé d'exprimer dans ce thread.
Quand je lis que l'objectif serait de soumettre la Côte d'Ivoire à l'ordre colonial ou serait des nègres de maison, en opposition aux nègres de champs, je suis atterré. Mais nullement surpris, tellement c'est habituel. Tellement ce point de vue de l'aliénation mentale, concept fumeux employé à toutes les sauces, est éculé.
Tout cela n'a au fond pas beaucoup d'importance. Tous ces débats Ouattara/Gbagbo sont accessoires quant à la marche de l'Afrique. L'essor du continent ne se joue pas là, il se joue beaucoup plus profondément dans les peuples.
Je laisse donc ce qui ont pour mission dans leur vie de combattre le néocolonialisme et l'ordre mondial, je les laisse à leurs manifs à Paris ou à Londres et je leur souhaite bonne chance.
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 432

MessagePosté le: Ven 15 Avr 2011 12:05    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai trouve cette analyse plus qu'interessante et je souhaitais la partager avec vous:

Citation:
Vendredi 15 avril 2011
Côte d'Ivoire, Libye: Faits et méfaits du "droit d'ingérence"

Après la Lybie, la France intervient en Côte d'Ivoire. On pourrait tout autant dire qu'avant la Lybie, la France était intervenue en Côte d'Ivoire, tant l'ingérence et l'intervention militaire de la France ont été chroniques dans ce pays depuis son indépendance. En 2004, les troupes françaises avaient ouverts le feu sur la foule à Abidjan, faisant 90 morts et 2000 blessés.

Les deux interventions militaires, en Lybie et Côte d'Ivoire, ont des points communs.

Tout d'abord la recherche de la couverture du Conseil de Sécurité de l'ONU pour légaliser une ingérence flagrante dans les affaires d’un autre Etat. Pour ce qui est de la Côte d’Ivoire, les forces de l’ONU n’ont été, d’évidence, qu’un paravent à l’intervention des forces françaises. Pour la Lybie, on sait comment la résolution 1973 a été manipulée et violée, sans qu'une réelle opposition à cela puisse s'imposer au sein du Conseil de sécurité.

Le Conseil de l’Insécurité

Du fait de la répétition de ces pratiques, le Conseil de sécurité apparaît aujourd'hui comme l'organe d'une sorte de dictature mondiale à travers une alliance des principales puissances militaires occidentales, USA, Angleterre, France. Ces trois puissances sont, en général partantes pour toutes les interventions militaires.

La Chine et la Russie, en pleine transition industrielle, n'ont d'évidence pas les moyens actuellement de s'opposer à cette domination. Elles réservent apparemment l'utilisation de leur droit de veto aux situations où leurs intérêts vitaux sont directement touchés, ce qu’évite d’ailleurs de faire les puissances occidentales.

Il s'agit d'une dictature, car la "Communauté internationale" à laquelle on se réfère, et qui est supposée fournir la justification morale à ces interventions, n'a jamais été aussi absente et silencieuse au sein de l'ONU. L'Assemblée générale de l'ONU, qui en est l’expression, ne joue plus le rôle de relai de l'opinion mondiale, qu’elle remplissait auparavant, quand elle avait par exemples condamné l'apartheid ou défini le sionisme comme une forme de racisme. Le rôle du Secrétaire général de l'ONU semble, lui aussi, se réduire de plus en plus à celui d’ un employé docile et effacé du Conseil de Sécurité, qui sert par sa présence d'alibi dans les conférences internationales, et qui n'ose même pas s'inquiéter de la bonne application et du respect des résolutions du Conseil de Sécurité.

Le Tribunal pénal international(TPI), conçu au départ comme un des instruments de la démocratie internationale, est peu à peu détourné, instrumentalisé au service d'une dictature internationale, selon le "deux poids, deux mesures". Les dirigeants occidentaux et pro-occidentaux y bénéficient de l'immunité. Les morts civils des bombardements des forces militaires occidentales, sont des "bavures "ou des "dommages collatéraux", tandis que ceux causés par l'adversaire, ou attribués à lui, sont des "crimes contre l'humanité". Pour la Lybie et la Côte d'Ivoire, il est intéressant de voir comment la menace du TPI est brandie ou retirée selon l'objectif, qu'on veuille écraser et humilier un dirigeant, ou lui laisser entrevoir une porte de sortie.

Ingérence et guerres civiles

Un autre point commun à la situation en Lybie et en Côte d’Ivoire, est que l’intervention militaire étrangère y déclenche ou y nourrit une guerre civile. Celle-ci, comme son nom l'indique, est la plus coûteuse en vies civiles, alors que l'objectif proclamé au départ de l’intervention est de protéger les populations. En Lybie, comme en Côte d'ivoire, les interventions se sont vite transformées en ingérence caractérisée au profit toujours d'un camp, celui jugé pro-occidental par rapport à l'autre. L'ingérence fausse le jeu des rapports de force internes à une société et rend toujours plus difficile la recherche du compromis et le dialogue entre les forces nationales d'un pays.

En Lybie, c'est une insurrection, déclenchée dans des conditions obscures, qui a fourni le prétexte à l'intervention puis carrément à l'ingérence. Du coup, les véritables données sur la situation en Lybie, s'en sont trouvés brouillées et l'intervention du peuple libyen paralysé. Celui ci apparaît d'ailleurs étrangement absent et silencieux comme s'il était seulement l'enjeu passif des combats. Chaque camp peut alors revendiquer le soutien du peuple sans que rien ne permette de contrôler la véracité de ce qui est proclamé. Que l'intervention ait eu pour objectif de déclencher un affrontement interne, ou qu'il en soit la conséquence, le résultat est le même: la guerre civile est installée et elle nourrit à son tour l'ingérence, dans une situation où on ne peut plus alors distinguer les effets des causes. C'était déjà la situation en Irak et en Afghanistan, cela risque de devenir celle de la Lybie et de la Côte d'Ivoire. La haine diffusée dans la société par la guerre civile rend alors le pays qui en est victime fragile et vulnérable pour longtemps.

En Côte d'Ivoire, c'est le non respect du résultat des élections présidentielles qui a été la raison proclamée de l'ingérence. Mais là, c'est l'ingérence qui a précédé l'intervention militaire violente actuelle, bien que la présence de troupes officiellement sous le contrôle de l'ONU (mais dont l'action dépend en réalité opérationnellement de celle des troupes françaises) soit plus ancienne. C'est donc déjà la preuve que l'ingérence peut aggraver les problèmes jusqu'à provoquer et justifier à la fois une intervention militaire. Un engrenage s’installe alors où l’intervention a alimenté la guerre civile en Côte d'Ivoire, alors, qu’à l'origine, elle était supposée vouloir l'empêcher.

Pour le résultat des élections, dans les deux cas, que ce soit celui du comptage de la Commission de l'ONU en faveur de Ouattara ou celui du Conseil constitutionnel ivoirien en faveur de Gbagbo, le nombre de voix était proche et indiquait une population électorale répartie en deux camps d'une importance à peu près égale. Dans de telles conditions, la pression faite par la France sur Ouattara pour qu'il agisse militairement, puis l'intervention militaire française en sa faveur ne peuvent que pousser à la guerre civile, être un drame pour la société Ivoirienne, et fausser les équilibres en son sein, tels qu'ils ont été révélés par les élections. Il faut rapprocher cette fébrilité et cette impatience du Gouvernement français à intervenir, de l'attitude et de la patience de l'Union africaine à rechercher une solution pacifique.

L’aveu

C'est prendre les gens pour des imbéciles que d’affirmer, comme le fait le ministre des affaires étrangère français, Alain Juppé, que c'est Ouattara qui est allé à l'assaut de la résidence de Gbagbo ou que c'est l'ONU qui a réquisitionné l'intervention des troupes françaises. Il est en effet clair que sans la présence des troupes françaises Ouattara ne serait d'aucune efficacité militaire, ni ne penserait probablement même à agir militairement. De leur côté, les troupes de l'ONU apparaissent peu motivées pour agir, preuve en est d'ailleurs l'intervention française. On retrouve à peu près la même situation en Lybie ou l'action de l'insurrection se révèle de plus en plus être totalement dépendante de l'intervention étrangère.

Dans les deux cas, en Lybie, comme en Côte d'Ivoire, les forces étrangères, et leurs alliés locaux, reprochent aux troupes d’El Gueddafi comme à celle de Gbagbo "d'utiliser les populations civiles comme bouclier humains". On fait appel ainsi à des valeurs chevaleresques contre un adversaire qu'on attaque sans risques, du haut du ciel, par hélicoptère en Côte d'ivoire, et par avions de chasse et missiles en Lybie, et qu'on préférerait évidemment avoir à sa merci, en rase campagne. Les medias, désormais simples instruments de propagande, matraquent de tels arguments. Elles oublient un simple détail, c'est qu'El Gueddafi et Gbagbo sont eux dans leur pays, quoi qu'on puisse penser d'eux. Comment peut-on s'arroger le droit d'occuper le pays des autres. Et pourquoi ce droit est-il celui de certains pays, toujours les mêmes.

En tout cas, face à l'intervention étrangère, Gbagbo comme El Gueddafi, auront réussi à donner à leur action le sens d'un acte de résistance nationale. Les deux hommes, dans des contextes différents, font preuve d'une fierté et d'un courage physique qui deviennent eux mêmes un élément du rapport de forces et qui ne semblent pas avoir été prévus par les forces d'intervention. Les déclarations du ministre des affaires étrangères français exigeant de Laurent Gbagbo l'humiliation de signer un document reconnaissant la victoire de Ouattara, et déclarant le 7 mars qu'il ne tardera pas dans quelques heures à se rendre, trahissent des relents de mépris colonial et éclaircissent, mieux que toute analyse, l'esprit réel et les buts cachés de l'intervention. La France a voulu essayer de sauver les apparences en déclarant qu'elle n'interviendrait pas dans l'assaut final contre Gbagbo. Il a bien fallu qu'elle le fasse, révélant du même coup qu'Ouattara n'était rien sans elle. L'insistance des autorités françaises à dire qu'elles n'ont pas procédé, elles, à l'arrestation de Gbagbo, est significative. Elle trahit la crainte d'une réaction de l'opinion ivoirienne. C'est donc l'aveu même du caractère immoral de l'intervention militaire.

Laurent Gbagbo, par sa résistance acharnée et têtue, malgré l'énorme déséquilibre du rapport de forces militaires, aura eu un mérite: celui de mettre à nu à la fois les véritables objectifs de l'ingérence et ses conséquences prévisibles sur l'indépendance de son pays. Du même coup, cette résistance entre dans l'Histoire de la Côte d'Ivoire. La victoire française n'aura rien réglé. C'est une victoire à la Pyrrhus. Elle n'aura d'autre résultat que de ternir l'image de la France en Côte d'Ivoire et en Afrique et d'unifier toujours plus les Ivoiriens dans leur longue lutte nationale. Elle rendra très difficile à l'ex Directeur général adjoint du FMI, Mr Ouattara la gestion du pays, faute d'autorité morale. Elle risque alors, comme pour certains de ces prédécesseurs de la "Françafrique", de le pousser, quelles que soient ses intentions, vers une dictature. Tout sera alors à refaire.

Au nom de la démocratie

Le troisième point, et non le moindre, commun aux interventions en Côte d'Ivoire et en Lybie, est qu'elles se font au nom de la démocratie. En Lybie, c'est l'absence de démocratie, en Côte d'Ivoire c'est le non respect du résultat du suffrage populaire, qui en ont été les justifications. Démocratie que de crimes, on commet en ton nom…

On pourrait penser que c'est un progrès si l'ingérence se réclame désormais de la défense de la démocratie. Certes, dans un certains sens, et c'est déjà le signe d'un changement d'époque. En effet, les interventions militaires se faisaient naguère pour sauver des régimes dictatoriaux et corrompus en Afrique. Par exemple, les interventions françaises au Gabon en 1964, au Zaïre, pour sauver le dictateur Mobutu en 1978 et 1996, au Tchad en 1983, au Rwanda en 1994. Mais à y regarder de prés, on peut se demander si ce n'est pas seulement une opération visant à mieux vendre le même produit. Ouattara est désormais pour toujours un président installé par l'étranger, et qui plus est par l'ancienne (et toujours présente) puissance coloniale. Les insurgés libyens ne pourront jamais légitimer leur recours à l'étranger par l'objectif atteint du renversement ou de l'éviction d’El Gueddafi, au cas où cela se fait. On ne fait pas faire sa révolution par les autres. Dans les deux cas, ceux qui auront eu recours à de tels moyens, n'auront donné au mieux à eux et à leurs peuples que de nouveaux maitres.

Ceci rappelle l'illusion, au début du 20eme siècle, d'une certaine bourgeoisie éclairée arabe au Moyen Orient, fascinée par l'Occident, qui croyait que celui ci allait la libérer de la domination turque et lui apporter la démocratie. On sait ce qu'il en advint. De même, aujourd'hui, aussi bien au Machrek qu'au Maghreb, qu'en Afrique, ceux qui attendent de l'intervention militaire occidentale, qu'elle leur apporte la démocratie, ressemblent comme une goutte d'eau, par une sorte de filiation historique, à ceux qui attendaient du colonialisme la modernité et la civilisation. On ne peut dominer une société sans avoir des relais en son sein. Ceux qui avaient servi de relai au colonialisme y voyaient des aspects positifs, leur descendance, génétique ou spirituelle, voient aujourd'hui dans l'ingérence étrangère des aspects positifs pour la démocratie.

Au fond, l'Histoire se répète toujours et en même temps ne se répète jamais, car on retrouve à chaque fois les mêmes questions mais dans un contexte toujours différent. Les rapports entre la question de la démocratie et la question nationale ont toujours été étroits En 1789, en France, l'idée de la démocratie a été inséparable de celle de la nation. De même, pour la naissance de la nation américaine. En Algérie, pendant longtemps le mouvement national a cru qu'il pourrait obtenir l'indépendance pacifiquement, par la démocratie. C'est en fait, la France qui a créé, en Algérie, la méthode de manipulation du résultat des urnes, avec ce qu'on a appelé les élections à la Naegelen (socialiste français, gouverneur de l'Algérie de 1948 à 1951, resté célèbre pour son organisation de la fraude électorale massive). Peu après éclatait la révolution armée et la démocratie a été sacrifiée aux nécessités de la libération nationale. C'est peut être là l'une des raisons de la sous-estimation de la démocratie au profit du nationalisme longtemps après l'indépendance.

L'Histoire donc se répète dans le sens où aujourd'hui l'ingérence étrangère, loin de faciliter la transition démocratique au contraire la bloque, en obligeant les peuples agressés à mobiliser leurs forces pour obtenir ou défendre en priorité leur indépendance. Peut être est ce là le but des ingérences et des interventions militaires, celui d'empêcher une véritable démocratie.

On en vient ainsi à une question particulièrement intéressante, qui mériterait réflexion. Comment s'est diffusée la démocratie dans les nations européennes. Pourquoi les nations européennes, à part la tentative d'exporter la révolution française par Napoléon qui s'est soldé par un désastre, n'ont-elles jamais connu depuis de situation où une force étrangère vient régler par les armes un conflit concernant l'application des règles de la démocratie. Pourtant ces conflits sont inhérents à la vie démocratique. Il n'y a pas si longtemps, par exemple, lors de sa première élection, le président Gorges. W. Bush a, c'est connu, été "très mal" élu. Pourtant tout le monde aux Etats unis a accepté la décision de la Cour suprême. La cohésion nationale a été jugée par tous plus importante que le différend autour du résultat des élections. Pourquoi la décision de la Cour constitutionnelle, en faveur de Gbagbo en Côte d'Ivoire n'aurait-elle pas du avoir la même autorité. Certes, on peut douter, et à raison, de son impartialité. Mais Gbagbo, de son côté, pouvait estimer lui aussi à juste titre, que la présence des forces françaises faussait le résultat des élections et que l'ONU et la France était à la fois juges et parties.

Que ce soit sous la forme du soutien apporté aux régimes antidémocratiques et corrompus, ou de l'intervention militaire au nom de la démocratie, l'ingérence occidentale peut être légitimement soupçonnée de viser depuis toujours les mêmes buts, puisqu' elle aboutit au même résultat: celui de paralyser les capacités internes de chaque société à régler ses conflits et donc de les exacerber suivant le vieux principe de "diviser pour régner".

A la fin des années 1980, en même temps que basculait le rapport de forces dans le monde au profit des principales puissances occidentales, le "droit d'ingérence" a été brandi comme un devoir des nations les plus fortes. Atténué au départ par le mot "humanitaire", il a fini par produire "des bombardements humanitaires". Qualifié au départ de "devoir d'ingérence", il est devenu peu à peu, par glissement successifs, un "droit d'ingérence" tout court avec comme mission nouvelle d'exporter la démocratie. Le bilan de ce droit d'ingérence est très lourd en termes de souffrances pour les peuples et de tensions internationales. Les faits sont là: il n'a été qu'un instrument pour servir des desseins de domination. Il n'a nulle part aidé à la démocratie, aussi bien au niveau des rapports internationaux qu'au niveau national.

Djamel Labidi in Le Quotidien d'Oran, le 14 Avril 2011
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 15 Avr 2011 16:12    Sujet du message: Répondre en citant

salut @samuel,
Prenons un chef d'état que tu réprouves, Par exemple Blaise Compaoré. Imagine un cas de figure de grande insurrection, (spontanée ou provoquée Smile), où il se retrouve à tirer sur sa population pour se maintenir au pouvoir. Imagine une situation humanitaire potentiellement catastrophique.
Quelle sera ta position par rapport à ce moment là par rapport à une intervention armée de l'ONU ou de l'OTAN? Pourrais tu y être favorable ou ta doctrine de non intervention et de respect de la souveraineté resterait plus forte?
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bahamadia
Grioonaute 1


Inscrit le: 24 Mai 2009
Messages: 236

MessagePosté le: Ven 15 Avr 2011 18:29    Sujet du message: Répondre en citant

Jofrere a écrit:
salut @samuel,
Prenons un chef d'état que tu réprouves, Par exemple Blaise Compaoré. Imagine un cas de figure de grande insurrection, (spontanée ou provoquée Smile), où il se retrouve à tirer sur sa population pour se maintenir au pouvoir. Imagine une situation humanitaire potentiellement catastrophique.
Quelle sera ta position par rapport à ce moment là par rapport à une intervention armée de l'ONU ou de l'OTAN? Pourrais tu y être favorable ou ta doctrine de non intervention et de respect de la souveraineté resterait plus forte?


Est-ce que ça a été le cas pour Gbagbo, Jofrere ? N'a t'il pas obtenu le pouvoir du Conseil Constitutionnel qui l'a déclaré vainqueur des élections ? Et qu'attendons-nous pour déloger les Biya qui est au pouvoir depuis 1982 apparemment, les Sassou (1997), les Déby (1990), les Eyadéma, les Bongo, les Kabila qui se passent le pouvoir de père en fils ? Était-ce vraiment aussi urgent concernant Gbagbo ? Et d'ailleurs, toi qui parles de Blaise Compaoré, a t-il déjà eu à souffrir d'une quelconque remise en question de son pouvoir depuis son accession à la place de notre valeureux Sankara par les puissances occidentales via leur ONU, leur Otan ou leur force licorne qui n'est pas appelé à rester longtemps dans un pays mais qui est en Côte d'Ivoire depuis 2000 ? On est en 2011 aujourd'hui. Et les masses populaires n'ont-elles pas prouvé qu'elles pouvaient se suffire dans le renversement de ces présidents incompétents comme en Tunisie, l'Égypte etc. ou faut-il forcément l'"intervention" de ces institutions pour changer la soit-disant donne ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun 18 Avr 2011 10:22    Sujet du message: Répondre en citant

salut @ bahamadia,
ton post traduit l'ambigüité des points de vue sur la question des transitions à la tête de nos pays.
En préambule je pense que la situation ivoirienne nécessitait un dénouement rapide tant la haine a été semée par des apprenti sorciers depuis quelques décennies. On constate d'ailleurs au regard de ce qui se passe actuellement en terme de représailles et de justice expéditive que ce malheureusement ce pays reste hanté par le spectre génocidaire. ce point me parait crucial bien au delà des cas personnels de Laurent Gbagbo et d'Alassane Ouattara. C'est bien le principal défi auquel doit faire face la nation ivoirienne.
Ceci dit, revenons au sujet que tu poses dans ton post. Dire que dans beaucoup de nos pays les systèmes sont verrouillés et ne permettent donc pas l'expression démocratique réelle est une évidence et les noms que tu as cité en attestent. Par contre s'appuyer sur cette argument pour justifier le hold-up électoral de Gbagbo via le conseil constitutionnel, c'est inacceptable du point de vue de l'éthique. Tu peux soutenir un candidat, y compris pour de très bonnes raisons, mais tu dois refuser qu'il soit mal élu. Faire ça revient de fait à soutenir le système que tu prétends dénoncer ailleurs au Burkina, au Cameroun ou au Congo Brazzaville.
La seconde ambigüité que je relève dans ton post concerne l'interventionnisme de la France et de la communauté internationale dans les problèmes intérieurs de nos pays. Concernant la Côte d'Ivoire, il faut rappeler que suite à la rebellion, Laurent Gbaggo avait fait appel aux troupes françaises basées sur le territoire ivoirien au nom des accords de défense entre les 2 pays; installant de fait la France comme acteur central du dénouement de cette histoire. Mais bref, ça a déjà été discuté, je ne reviens pas là dessus. Tu évoques les cas tunisiens et égyptiens. Mais si tu as suivi les évènements alors tu sais parfaitement que sous la pression de la communauté internationale, tout a été fait pour des transitions en douceur. Que se serait il passé d'après toi si Ben Ali par exemple avait réussi à mobiliser l'armée, comme il a été tenté de la faire, pour mater dans le sang la rebellion? Quelle aurait été ta position alors par rapport à une intervention? Quelle serait ta position en cas de conflit long et meurtrier au Burkina Faso sur le modèle lybien?
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Panafricain
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1124

MessagePosté le: Mar 19 Avr 2011 09:57    Sujet du message: Répondre en citant

un article qui date de 2002; L'auteur est clairement contre Gbagbo, mais revient sur beaucoup de problèmes de fond concernant la situation en Côte d'Ivoire et qui expliquent en partie la situation actuelle.

http://www.afrique-express.com/archive/OUEST/cotedivoire/cotedivoirepol/256coupdetat.htm

N° 256 du 02/10/2002

Un coup d’Etat sans visage, mais pas sans causes

Même si fin août, le secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, en visite à Abidjan, avait crû bon de se dire “très content de voir le déroulement politique ici, l’ouverture et la réconciliation qui marchent”, aucun des problèmes de fond que connaît la Côte d’Ivoire depuis la mort du président Félix Houphouët Boigny n’a en fait véritablement été réglé.

Depuis l’entrée dans l’arène politique d’Alassane Ouattara, tous les régimes successifs - que ce soit celui du successeur d’Houphouët, Henri Konan Bédié, celui de la junte dirigée par Gueï ou celui de Gbagbo - ont voulu “écarter” ce redoutable adversaire en utilisant les pires armes qui soient, celles du tribalisme et de la xénophobie, en s’appuyant sur une idée initiée par Bédié, le fameux concept d’Ivoirité.
En voulant exclure Ouattara de toute compétition électorale au motif qu’il ne serait pas 100 % Ivoirien, les hommes politiques au pouvoir à Abidjan ont aussi mis à l’index une grande partie de la population ivoirienne, soupçonnée d’être favorable à Ouattara. Ainsi, tout Ivoirien, dont le nom a une consonance étrangère (malienne ou burkinabé), a toutes les peines du monde à faire reconnaître ses droits, quand il ne lui est pas tout simplement impossible de se faire reconnaître comme simple citoyen.
La dernière opération lancée par l’administration pour attribuer des cartes d’identité à tous les Ivoiriens dans le cadre d’une politique dite “d’identification”, a ainsi permis au régime de laisser sur le bas côté de la citoyenneté un grand nombre de ressortissants du Nord du pays, au motif qu’ils n’étaient pas capables de prouver leur filiation “made in Côte d’Ivoire”.
Laurent Gbagbo, le “socialiste” d’antan, a semble-t-il complètement évacué de sa mémoire l’époque où, allié avec le RDR dans un Front républicain en lutte contre le régime de Bédié, il déclarait à qui voulait l’entendre que cette question de nationalité était “absurde”, se demandant même lors de quelque conférence de presse : “qui était Ivoirien avant 1960, puisque la Côte d’Ivoire était une colonie française ?”

Le problème de la Côte d’Ivoire est simple, il est arithmétique

Et si tous, de Bédié à Gueï en finissant par Gbagbo, ont voulu écarter Ouattara de la politique c’est parce qu’ils savent très bien que lui ou son parti seront majoritaires à n’importe quel scrutin, qu’il soit présidentiel ou législatif. Le problème de la Côte d’Ivoire est simple, il est arithmétique : si les Ivoiriens votaient en fonction des idées et pas pour des hommes politiques porte-fanion d’une région ou d’une ethnie, ça se saurait, et ce n’est malheureusement pas le cas.

Alors en Côte d’Ivoire comme à peu près partout ailleurs en Afrique, on vote d’abord pour le représentant de sa région ou de son ethnie. Si regrettable que cela soit, c’est un fait incontournable. Et il suffit de prendre une calculette pour savoir que Ouattara est pour l’heure et de manière tout à fait logique, le porte-fanion de la majorité des Ivoiriens - nordistes et musulmans (environ 40 % de la population), que Bédié qui passe pour être le “leader” des Akans (Baoulés du centre-est, environ 23%), peut tout au plus le talonner, et que Laurent Gbagbo, en tant que Bété ne captera jamais guère plus que 18% que représente en terme de population cette ethnie de l’Ouest du pays.

Certes on nous rétorquera qu’il y a bien des “nordistes” et des “musulmans” dans le Front patriotique ivoirien (FPI), le parti du président, mais il n’en demeure pas moins que ces gens sont minoritaires et que ces cas particuliers ne représentent pas les grandes tendances de l’électorat.
Gueï avait cru résoudre ce problème arithmétique en invalidant les candidatures de Bédié et de Ouattara lors de la présidentielle d’octobre 2000 qui a porté Gbagbo au pouvoir. En battant le médiocre général lors de cette élection, Laurent Gbagbo savait pertinemment qu’il remportait une victoire à la Pyrrhus.

Peut-on vraiment se croire “président légitime” lorsque l’on sait qu’aucun des autres véritables représentants des grands groupes de population du pays n’est en compétition contre vous dans une élection en Afrique ?

“Je suis sûr qu’à partir du moment où la situation politique est calme, on va pouvoir se concentrer sur les problèmes économiques et sociaux et je suis sûr que les investisseurs vont venir aussi”, avait encore déclaré Koffi Anan, lors de sa dernière visite à Abidjan, fin août. Des propos qui montrent à l’envi le décalage entre la Côte d’Ivoire profonde et les milieux d’affaires internationaux.

Oublié le massacre de Yopougon d’octobre 2000 pour lequel la justice ivoirienne n’a trouvé aucun coupable ! Oubliés les cas de tortures et la répression de l’an 2000 pour faire taire les contestataires qui réclamaient la reprise de la présidentielle, avec Ouattara en lice ! Passées en pertes et profits, les humiliations, les tracasseries administratives vis à vis des ressortissants du Nord, vis à vis des étrangers ! Classées dans les Home Pages d’une Afrique qu’on ne veut pas voir en face, les conflits fonciers qui ont poussé sur les routes les milliers de Maliens et de Burkinabé, avec pour tout bagage, la “chance” de ne pas avoir été lynchés par des autochtones en quête de terres !

Pas de justice, des enquêtes qui n’aboutissent jamais, des arrestations puis des libérations sans autres formes de procès, est-ce tout cela le “calme” perçu par Koffi Anan ? Quand une population ne se révolte pas, ne descend pas dans la rue, cela veut-il dire que tout va bien ?
Même si aujourd’hui, le pouvoir, Laurent Gbagbo en tête, accuse les rebelles d’avoir bénéficié d’appuis à l’étranger, en l’occurrence du Burkina Faso, le mal de la Côte d’Ivoire et bel et bien “ivoirien” à 100 %.
Quand le conseiller en communication du président Gbagbo, Alain Toussaint , évoque “un Etat voyou dans la sous-région” en parlant des soutiens extérieurs apportés aux rebelles, on peut se demander quel est l’Etat le plus “voyou” des deux ?

Que penser d’un chef d’Etat qui promet enquête et justice sur le charnier de Yopougon, mais dont la justice justement ne trouve aucun coupable ? Que penser d'une justice, encore, qui dans l’affaire de la tentative de coup d’Etat de janvier 2001 ne trouve que comme seul coupable et instigateur, un médiocre homme d’affaires, à l’issue d’un procès rocambolesque ?(cf. Afrique Express 252).

Une justice “complètement indépendante” qui pendant des années ne reconnaît pas la nationalité ivoirienne à Alassane Ouattara, mais lui délivre, le 29 juin dernier, sur injonction du pouvoir politique, un “certificat de nationalité ivoirienne”.

Que penser encore d’un Etat qui réforme le code foncier de manière à interdire l’accès à la propriété au étrangers, sachant pertinemment que seront touchés en premier par cette réforme des dizaines de milliers d’étrangers qui ont mis en valeur le pays pendant des décennies ?
On a entendu beaucoup de critiques sur la réforme agraire initiée au Zimbabwe par Robert Mugabe mais peu de commentaires sur cette réforme en Côté d’Ivoire.

Faut-il donc être surpris aujourd’hui que des Ivoiriens prennent les armes pour se faire entendre et imposer au régime en place une nouvelle ligne de conduite ?“Dans ce pays il faut qu’on sache une fois pour toute qui est qui et qui veut quoi!”, a lancé Laurent Gbagbo dans un message à la nation au deuxième jour de cette rébellion. Effectivement.

R-J Lique
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... , 28, 29, 30  Suivante
Page 29 sur 30

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001 phpBB Group