Grioo.com   Grioo Pour Elle     Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  



grioo.com
Espace de discussion
 
RSS  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Au sahel l'occupant francais tombe le masque

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 430

MessagePosté le: Jeu 07 Nov 2019 22:49    Sujet du message: Au sahel l'occupant francais tombe le masque Répondre en citant

Florence Parly vient de le confirmer: la guerre au Sahel "sera longue et difficile. Il faudra de la patience". En d'autres termes, les troupes d'occupation françaises ne sont pas près de quitter le Sahel. Il y a un peu plus d'un mois déjà, un colonel français prévenait: Il faudra compter encore au moins 15 ans pour envisager un éventuel retrait français. Oui, monsieur, vous avez bien lu: 15 ans!

C'est pourquoi le Mali, désormais divisé en "zone occupée" (le Nord) et en "zone libre" (le Sud), subit chaque jour qui passe le chantage des Français afin que son armée perde toute initiative pour se livrer pieds et poings liés à ceux-là mêmes qui entrainent, financent et organisent les attaques "terroristes" contre ses soldats qui maintenant tombent par dizaines. Pas une semaine ne passe sans le décompte macabre de soldats maliens fauchés par les balles des ennemis-complices. Ces pertes énormes au sein de l’armée malienne, la France s'en sert comme prétexte et épouvantail pour demander aux autorités maliennes de céder le commandement de leur armée aux troupes d'occupation françaises. Dans le même temps, la France fait tout pour que ces pays africains n'aient pas de véritables armées, des armées dignes de ce nom, et non des "hommes en armes". Ni du point de vue de leurs effectifs, ni du point de vue de leur équipement, ni du point de vue de leur formation on n'a affaire à de véritables armées au sahel. Le vaste Mali par exemple, deux fois plus grande que la France, ne compte qu'une "armée" de 16.000 hommes, autrement dit, beaucoup moins que l'effectif du personnel d'une grande compagnie internationale. La dernière escouade malienne qui a été attaquée par les djihadistes et a perdu 56 hommes ne comptait que 80 soldats, dans un poste avancé, en plain désert, au milieu de nulle part. L’armée malienne n'a même pas un hélicoptère de combat. Les Français qui ont des drones, des avions et tous les appareils aériens imaginables et qui disent être venus défendre les Maliens sont curieusement absents, sourds, muets et aveugles chaque fois que les "terroristes" attaquent avant de se disperser dans la nature. Comme s'ils avaient le don de l’invisibilité, aucun drone ne les repère jamais et aucun avion ne vole au secours des Maliens. Et pourtant la France maintient sur place de nombreux appareils et pas moins de 4.500 hommes...Allez-y comprendre.

Le jour même où la France a envahi le Mali nous l'avions dit et répété mille fois et nos posts sont encore sur ce forum et chacun peut les lire pour se faire une idée de ce que nous affirmions il y 7 à 8 ans: la France ne vient pas pour défendre l’intégrité territoriale du Mali. Elle vient pour faire tout le contraire de ce qu'elle dit.

C'est l'existence du "terrorisme" qui rend "indispensable" la présence de la France qui n' a donc aucun intérêt (surtout le puissant lobby des officiers supérieurs farncafricains) à ce que les choses changent. En même temps, les présidents africains se méfient de leurs armées et ne semblent pas être intéressés à les voir devenir puissantes. La peur du coup d'Etat. La peur d’être débordés. La peur de perdre la main. C'est le "terrorisme" et la faiblesse des armées africaines qui permettent à la France d'occuper le terrain alors que la Chine guette. La guerre va donc se prolonger pendant encore de longues, longues, longues années et les morts se compteront bientôt par milliers.

Surtout que ces derniers temps, les dirigeants français sont devenus comme fous à l’idée de perdre ce qu'ils croient encore être leur "pré-carré". Macron semble en avoir perdu le sommeil et s'agite de façon désordonnée en faisant toutes sortes de propositions loufoques tantôt aux autres Européens, tantôt à la Chine, tantôt à la Russie. Pour tenter de garder la main, il suggère maintenant à ces puissances de partager le gâteau avec lui à condition que tout se fasse sous son égide. Sa dernière idée: un contingent...estonien qui serait intégré à la force multinationale européenne qui existe déjà à coté de la force multinationale africaine et de la MINUSMA. Oui, pour la bonne cause, Macron va jusqu'en Estonie chercher du renfort.

Si vous pensez, au vu de tout cela, que la France contrôle fermement les choses, je vous dis tout de suite que vous vous trompez. Même les dirigeants africains ne lui obéissent plus. Bien entendu, personne ne lui dit jamais non mais tout le monde en fait à sa tête dès qu'elle a le dos tourné. Ses plus fidèles alliés et ses plus dociles valets (tels qu'Idriss Deby ou Mahamadou Issoufou), ne se privent plus de faire des déclarations assassines dès que les Français sont un peu distraits. Faustin-Archange Touadera les tourne constamment en bourrique et signe des accords de défense à tour de bras avec les Russes qui ont poussé l'outrecuidance jusqu’à engager des discussions et faire présider à des accords de paix avec les groupes armés que la France croyait contrôler. Les Français n’arrêtent plus de voler d'une capitale africaine à l'autre. Dès qu'ils croient avoir éteint un incendie ici, le feu se déclare aussitôt ailleurs et c'est tantôt Jean-Yves le Drian qui va implorer Paul Biya de ne pas faire le voyage de Sotchi, tantôt Florence Parly qui se précipite chez Deby, alertée par ses appels à la Russie, tantôt tel député ou tel prétendu homme d'influence qui s'invite, affolé, dans tel ou tel palais présidentiel africain. Tout ceci traduit le profond désarroi des élites dirigeantes françaises qui tentent désespérément de marcher à contre-courant de l'histoire et de maintenir un système qui est maintenant à bout de souffle. A la différence de leurs ainés qui leur ont légué le magot, ils manquent de l'intelligence et de la volonté nécessaires pour le reformer sans compter que les choses ont aujourd'hui perdu de leur opacité grâce à l’avènement des réseaux sociaux. Il y a aussi que la guerre coute cher, très cher. La grenouille française qui veut se faire aussi grosse qu'un bœuf en souffre chaque jour qui passe et ses initiatives pour faire partager le fardeau aux autres Européens apparaissent de plus en plus vaines. Macron en est réduit à tenter de les effrayer en les menaçant d'une disparition de l'Europe s'ils ne se décident à s'associer à lui pour contrer la puissance montante de la Chine. Mais tous semblent se dire qu'ils n'ont rien à faire dans cette galère et que Macron est le seul qui risque de perdre un empire dans l'affaire. C'est pourquoi le G5 Sahel n'a toujours pas reçu les financements annoncés. En ces temps de vaches maigres, personne ne veut se précipiter pour aller jeter de l'argent par la fenêtre ou le remettre aux dictateurs cleptocrates africains. Ce qui reviendrait au même.

Pire. La France est de moins en moins crédible. L'argument de "sauvetage du Sahel"ne passe pas auprès des masses africaines, surtout la jeunesse qui la hait toujours un peu plus, chaque jour qui passe. Mais le plus dramatique, c'est qu'on se demande à quoi tout cela sert puisque l'objectif qui consiste à contrer la Chine semble loin d'avoir été atteint. Les Africains continuent placidement de passer commande auprès du géant asiatique tandis que la part de marché de la France en Afrique se réduit comme peau de chagrin. Elle n'est plus qu'à 4 % et pendant qu'elle se lance dans ces aventures ruineuses pour se donner des illusions de grandeur, son économie est en train de s'effondrer, son système financier est au bord de la faillite et elle vient de dégringoler du 6eme rang au 7eme rang, voire au 10eme rang des grandes puissances économiques selon le dernier classement du FMI. Elle est talonnée par des pays comme l'Italie et...le Brésil. Pendant ce temps, elle est embourbée au Sahel et Macron va de-ci, de-là, comme un fou et partout provoque des sourires gênés avant de se faire poliment éconduire. Et chez les Africains la colère gronde, gronde, gronde. Les Français ne se sont même pas aperçus qu'il arrive maintenant des choses qui étaient autrefois impensables en Afrique. De gigantesque manifestations de rue tantôt au Niger, tantôt au Mali, tantôt au Burkina pour demander le départ des troupes étrangères (traduisez, les forces d'occupation françaises). Lentement mais surement la résistance africaine s'organise contre la France. La perspective d'une lutte (même violente) contre la domination française n'est plus une lubie d'étudiant gauchiste ou de militant panafricain. Elle est en train de devenir une réalité populaire et massive. Sans compter que le monstre qu'elle a créé (le terrorisme) risque de se retourner contre elle et qu'il n'est jamais bon de banaliser la violence car toutes sortes de personnes pourraient avoir toutes sortes d’idées et sauter le pas. Il est donc certain que si les Gaulois s’entêtent, la fin ne va pas être jolie pour la France. Je vous le dis. Mais bon, sur les bords de le Seine, le mépris des Africains est tellement enracinée que personne ne croit jamais que les nègres seraient capables de quoi que ce soit. Pour Macron et ses énarques, il ne fait aucun doute que la France sera encore là dans 15 ans, voire dans 100 ans. Mais on peut être énarque et se tromper. Les Africains en souffriront certainement de souffrances incommensurables mais quand le point de rupture sera atteint avec les Français, j'ai bien peur qu'il n'y ait plus jamais de retour en arrière. Et ce serait bien dommage pour nous tous.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001 phpBB Group